Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé. Dr Françoise Pêne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé. Dr Françoise Pêne"

Transcription

1 Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé Dr Françoise Pêne 10 FEVRIER 2012 Bases de la Radiothérapie Historique : rayons X (Röntgen) : radioactivité (Becquerel) : isolement du radium (Curie) Utilisation clinique - radiothérapie externe - curiethérapie : nécessité d une AG 1

2 Aspects biophysiques de la radiothérapie Bases de la Radiothérapie Les radiations ionisantes créent des IONISATIONS dans la matière en arrachant des électrons aux atomes des molécules du milieu et en créant une radiolyse de l eau (H+ et OH-) 2

3 Bases de la Radiothérapie Rayonnements électromagnétiques - Photons - RX Rayonnements particulaires - Electrons - Protons - Ion Carbone Bases de la Radiothérapie Définir le type de rayonnement photons / électrons / autres énergie : rendement en profondeur et OAR interposés 3

4 électrons Bases de la Radiothérapie Phase physique = ionisations 10-15s Phase physico-chimique 10-5 s à 1s Radiolyse de l eau - formation de radicaux libres - lésions de l ADN et des membranes Phase cellulaire heures - réparation complète des cellules normales - mort mitotique ou apoptotique des cellules tumorales = EFFET DIFFERENTIEL Phase tissulaire jours à années effets aigus et tardifs 4

5 Bases de la Radiothérapie Production des radiations ionisantes = accélérateurs linéaires à la place des «Cobalt» des années principe d un tube cathodique avec champ électrique de haute fréquence multi énergie et multi rayonnements (photons et électrons) débit constant et dosimétrie assurée par physiciens et dosimétristes 5

6 Indications générales de la radiothérapie Données générales Prés de patients en France sont traités par radiothérapie chaque année. 2/3 des malades porteurs d un cancer reçoivent une radiothérapie à un moment ou un autre de leur affection. 6

7 Indications de la radiothérapie Visée curative 70% des indications Exclusive : ex prostate Néoadjuvante : ex rectum Post-opératoire : ex ORL Prophylactique : ex IPC Indications de la radiothérapie Visée palliative 30% des indications Antalgique : ex métastases osseuses Décompressive : ex syndrome cave supérieur Hémostatique : ex vessie, col utérin 7

8 Aspects techniques de la radiothérapie Bases de la radiothérapie Techniques disponibles Radiothérapie classique : urgences palliatives (os) Radiothérapie Conformationelle simple : STANDARD - vraie avec tumeur en place - post-opératoire - basée sur un centrage par TDM, mais pouvant intégrer une fusion/ recalage d images TEP et/ou IRM (par le réseau) Radiothérapie complexe : essais cliniques 3D % 2D - avec modulation d intensité (IMRT) - avec asservissement respiratoire (IGRT- tracking - Gating) - stéréotaxique - protons 8

9 LA RADIOTHERAPIE «2D» IRRADIAIT LARGEMENT, DONC BEAUCOUP D ORGANES SAINS, ex classique: le pelvis (rectum, vessie, intestin grêle, têtes fémorales, bulbe pénien), l ORL (moelle, muqueuse saine, lèvres ) DONC FATALEMENT LIMITAIT LA «DOSE UTILE» EN PASSANT DU 2D AU 3D, NOUS AVONS PU AUGMENTER LA DOSE DE 65 Gy à 70-74Gy ET LE TAUX DE STERILISATIONS LOCALES a augmenté de 78% à 92% pour le pelvis, de 30 à 45 % pour l ORL AVEC LE MEME TAUX DE COMPLICATIONS AIGUES ET TARDIVES Radiothérapie des cancers de la prostate 2 D Prostate, rectum vessie et tout organe à risque reçoit la même dose 9

10 Radiothérapie conformationnelle 3D Bases de la Radiothérapie Acquisition anatomique: TDM dosimétrique position de traitement contention fusion d image avec IRM et / ou PET- SCAN 10

11 Le centrage par scanner simulateur Bases de la Radiothérapie Contention 11

12 Bases de la Radiothérapie Définir le volume cible tumeur lit tumoral post-opératoire aires ganglionnaires de drainage cicatrice de voie d abord Bases de la radiothérapie Contourages (manuels et/ou automatiques) 12

13 Bases de la Radiothérapie Marges (manuelles) et expansions (automatiques); ITV «4D» Bases de la Radiothérapie Balistique multiplier les portes d entrée (homme ou logiciels) pour traiter toujours la tumeur au centre et éviter de traverser les mêmes OAR = optimisation des traitements) 13

14 Bases de la Radiothérapie fusion d image: on ne contoure dans le TDM de centrage que les images IRM ou PET-SCAN Bases de la Radiothérapie Dose et facteur temps dose en GRAY (Gy) connue par l expérience et les années précédentes, puis par essais phase III surtout lors d apparition de nouvelles technologies fractionnement et étalement très important en oncogériatrie - classique = 2 Gy /f ; 9 à 10 Gy/semaine - hypofractionné = 1 séance/semaine, 4 séances au lieu de quatre semaines ex du cancer du sein 14

15 Exemple d un traitement de cancer du sein Bases de la Radiothérapie protection des organes à risque exclusion du volume cible ex de la réduction médullaire caches personnalisés focalisés (Cerrobend) collimation multilames IMRT avec contraintes de doses sur les OAR RTE rotationnelle 15

16 Bases de la Radiothérapie courbes isodoses Bases de la Radiothérapie courbes isodoses 16

17 Bases de la Radiothérapie Caches personnalisés Radiothérapie conformationnelle 3D dans le cancer de la prostate 17

18 IMRT: RT avec modulation d intensité: dans le cancer de la prostate 18

19 19

20 20

21 21

22 22

23 Cyberknife: un type de radiothérapie rotationnelle Cette méthode permet de traiter de façon très peu invasive des lésions localisées profondes. Ici l appareil tourne de façon hélicoïdale autour du patient, pour une TCP 23

24 Cyberknife pour le cancer de la prostate 24

25 Bases de la Radiothérapie Vérification de la réalisation du traitement imagerie portale Scanners intégrés 25

26 Bases de la Radiothérapie Surveillance en cours de traitement effets aigus fonction de la topographie pendant et dans les 3 mois traitement symptomatique guérison sans séquelles non prédictifs des effets tardifs Bases de la Radiothérapie Surveillance après traitement effets tardifs = séquelles par microangéite radique fibrose radique fonction de la topographie après 6 mois ; parfois très tardif +++ perte de la fonctionnalité du tissu atteint PAS de traitement ---- prévention 26

27 Bases de la Radiothérapie optimisation des effets biologiques Radiochimiothérapie Nouvelles drogues (thérapeutiques ciblées) Soins de support (EPO, GCSF) pas toujours adaptés à la RTE Particularités du sujet âgé 27

28 Bases de la Radiothérapie Les indications oncologiques RT - RT-CT - RT - curiethérapie Les doses d irradiation +++ Le fractionnement +++ Radiothérapie chez le sujet âgé Aménagements (I) Favoriser les contentions pour le confort Vérifier la clairance de la créatinine pour le TDM de dosimétrie, l existence d un diabète de type II Prévoir un «temps planning» supérieur en cas de difficulté de mobilisation Eviter l hospitalisation si possible 28

29 Bases de la Radiothérapie chez le sujet âgé Aménagements (II) Discuter l hypo fractionnement ( séance unique hebdomadaire ) Radiothérapie chez le sujet âgé Aménagements (III) consultation hebdomadaire - temps de transport - accompagnement - dénutrition / déshydratation relations avec le médecin traitant - polypathologies - vie sociale 29

30 Les autres spécificités sont des spécificités d organe et nous les verrons en tant que telles au fur et à mesure du DU MERCI POUR VOTRE ATTENTION 30

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Véronique Vendrely Service d oncologie radiothérapie Hôpital Saint André Bordeaux Club des jeunes néphrologues 20 Mai 2006 Introduction Quelques bases pour

Plus en détail

Bases de la Radiothérapie

Bases de la Radiothérapie Bases de la radiothérapie externe dans le cancer bronchique Particularités du sujet âgé Pr Catherine Durdux HEGP Bases de la Radiothérapie Historique - 1895 : rayons X (Röntgen) - 1896 : radioactivité

Plus en détail

Du diagnostic au traitement des cancers :

Du diagnostic au traitement des cancers : Quand le nucléaire soigne Du diagnostic au traitement des cancers : la radiothérapie Jean DATCHARY IUT Cherbourg-Manche Lundi 19 mars 2012 1 Deux grandes découvertes qui ne passent pas inaperçues 28/12/1895

Plus en détail

Nouvelles techniques en Radiothérapie. Dr Sonia Roux-Palobart Service de Cancérologie, Polyclinique de Limoges 09/04/2015

Nouvelles techniques en Radiothérapie. Dr Sonia Roux-Palobart Service de Cancérologie, Polyclinique de Limoges 09/04/2015 Nouvelles techniques en Radiothérapie Dr Sonia Roux-Palobart Service de Cancérologie, Polyclinique de Limoges 09/04/2015 PLAN Introduction sur la radiothérapie De la radiothérapie 2D à la Radiothérapie

Plus en détail

Bases de la radiothérapie externe. Pr Catherine Durdux

Bases de la radiothérapie externe. Pr Catherine Durdux Bases de la radiothérapie externe Particularités i du sujet âgé Pr Catherine Durdux HEGP Historique - 1895 : rayons X (Röntgen) - 1896 : radioactivité (Becquerel) - 1898 : isolement du radium (Curie) Utilisation

Plus en détail

R. Tekaia Centre Frederic Joliot

R. Tekaia Centre Frederic Joliot LA RADIOTHERAPIE CONFORMATIONNELLE R. Tekaia Centre Frederic Joliot Introduction PLAN RTC : Définition D et Objectifs Besoins de la RTC Traitement par RTC : Prostate Acquisitions des données anatomiques

Plus en détail

Radiothérapie Principe-Réalisation-Effets secondaires R. de Crevoisier Centre Eugène Marquis DCEM 3- Mars 2010

Radiothérapie Principe-Réalisation-Effets secondaires R. de Crevoisier Centre Eugène Marquis DCEM 3- Mars 2010 Radiothérapie Principe-Réalisation-Effets secondaires R. de Crevoisier Centre Eugène Marquis DCEM 3- Mars 2010 Plan 1. Généralités sur la radiothérapie 2. Bases radiophysiques et radiobiologiques de la

Plus en détail

La radiothérapie. Définition = utilisation des rayonnements ionisants à des fins thérapeutiques

La radiothérapie. Définition = utilisation des rayonnements ionisants à des fins thérapeutiques La radiothérapie La radiothérapie Définition = utilisation des rayonnements ionisants à des fins thérapeutiques Radiothérapie externe Curiethérapie Radiothérapie métabolique = médecine nucléaire Traitement

Plus en détail

Jeudi 17 novembre 2007

Jeudi 17 novembre 2007 Jeudi 17 novembre 2007 Les irradiations pour soigner les cancers Dr. Carmen Llacer Moscardo CRLC Val D Aurelle Introduction 1 français sur 3 développera un cancer au cours de son existence 60% seront traités

Plus en détail

RTC 3D CANCER DU RECTUM

RTC 3D CANCER DU RECTUM RTC 3D CANCER DU RECTUM INDICATIONS de la RTE Adénocarcinome du rectum T3-4 ou N+ RT-CT concomitante pré-opératoire Adénocarcinome rectal avec facteur de risque de récidive locale (R1, T4, N+) Mais SANS

Plus en détail

Prise en charge initiale d un sarcome des tissus mous de l adulte

Prise en charge initiale d un sarcome des tissus mous de l adulte Prise en charge initiale d un sarcome des tissus mous de l adulte Les indications actuelles de la radiothérapie rapie 27 novembre 2009 / DIJON Gilles Truc Rationnel de la radiothérapie dans les sarcomes

Plus en détail

Second cancer après radiothérapie mammaire

Second cancer après radiothérapie mammaire Second cancer après radiothérapie mammaire Sophie Guillerm, service de radiothérapie, Hôpital St Louis Florence Coussy, service d oncologie, Institut Curie Vendredi 25/09/2015 Introduction incidence nombre

Plus en détail

INTRODUCTION À LA RADIO ONCOLOGIE. Dr Anne Sophie Gauthier Paré Radio oncologue au CSSS de Laval Le 23 septembre 2013

INTRODUCTION À LA RADIO ONCOLOGIE. Dr Anne Sophie Gauthier Paré Radio oncologue au CSSS de Laval Le 23 septembre 2013 INTRODUCTION À LA RADIO ONCOLOGIE Dr Anne Sophie Gauthier Paré Radio oncologue au CSSS de Laval Le 23 septembre 2013 Objectifs Se familiariser avec les indications de traitement en radio oncologie Connaître

Plus en détail

Radiothérapie Effet des rayonnements ionisants sur le vivant R. de Crevoisier Centre Eugène Marquis DCEM1-Janvier 2010

Radiothérapie Effet des rayonnements ionisants sur le vivant R. de Crevoisier Centre Eugène Marquis DCEM1-Janvier 2010 Radiothérapie Effet des rayonnements ionisants sur le vivant R. de Crevoisier Centre Eugène Marquis DCEM1-Janvier 2010 Plan 1. Généralités sur la radiothérapie 2. Bases radiophysiques et radiobiologiques

Plus en détail

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision DOSSIER DE PRESSE Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision Inauguration du CyberKnife M6 au Centre de Lutte Contre le Cancer Eugène Marquis de Rennes 20 février

Plus en détail

Principes des traitements en radiothérapie Mise en place des traitements par radiothérapie externe Mise en place des traitements par curiethérapie

Principes des traitements en radiothérapie Mise en place des traitements par radiothérapie externe Mise en place des traitements par curiethérapie La radiothérapie Daniel VOÏCAN Radiothérapeute Centre Hospitalier de CARCASSONNE 02 décembre 2015 La radiothérapie : Chapitres du cours : Principes des traitements en radiothérapie Mise en place des traitements

Plus en détail

De nouvelles technologies en radio-oncologie à l HFR

De nouvelles technologies en radio-oncologie à l HFR De nouvelles technologies en radio-oncologie à l HFR Conférence de presse du 30 mai 2012 Conférence de presse "Inauguration TomoHD & Truebeam" 30/05/2012 1 Importance de la technologie dans les processus

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants.

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Les tumeurs Définitions : tumeur Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Définitions : tumeur bénigne Tumeur bénigne : -néoformation

Plus en détail

La myélite radique mythe ou risque réel

La myélite radique mythe ou risque réel Centre de Lutte Contre le Cancer Paul Strauss www.centre-paul-strauss.fr La myélite radique mythe ou risque réel Pr Georges Noël 2ème AFSOS Paris14-17 septembre 2010 Une inquiétude permanente Mars 2010

Plus en détail

Place de la radiothérapie dans l hépatocarcinome

Place de la radiothérapie dans l hépatocarcinome 1/34 Place de la radiothérapie dans l hépatocarcinome Dr Xavier Mirabel Département universitaire de radiothérapie Centre Oscar Lambret - Lille - France x-mirabel@o-lambret.fr 2/34 Radiothérapie Traditionnellement

Plus en détail

RADIOTHERAPIE DES TUMEURS CEREBRALES MODALITES TECHNIQUES

RADIOTHERAPIE DES TUMEURS CEREBRALES MODALITES TECHNIQUES RADIOTHERAPIE DES TUMEURS CEREBRALES MODALITES TECHNIQUES Rennes, 06 février 2009 S. Vinceller, M. Ben Hassel MODALITES TECHNIQUES EN RADIOTHERAPIE Rôle de l image Radiothérapie externe conformationnelle

Plus en détail

Définition de l activité de radiothérapie

Définition de l activité de radiothérapie Equipe médicale : Dr Claudine BEAUMONT-RAYMOND : 03 25 49 48 87 (secrétariat) Dr Dominique EYCHENNE : 03 25 49 47 56 (secrétariat) Dr Ulrich NIEWOEHNER : 03 25 49 47 82 (secrétariat) Définition de l activité

Plus en détail

Radiothérapie pour les métastases cérébrales

Radiothérapie pour les métastases cérébrales Radiothérapie pour les métastases cérébrales Dre Annie Ebacher Radio-oncologue CHUS, Sherbrooke Congrès du Réseau des soins palliatifs 28 mai 2007 Objectifs Épidémiologie Symptômes, facteurs pronostiques

Plus en détail

Radiothérapie Techniques et applications cliniques. Aspects biophysiques. de la radiothérapie. Bases de la radiothérapie. Bases de la radiothérapie

Radiothérapie Techniques et applications cliniques. Aspects biophysiques. de la radiothérapie. Bases de la radiothérapie. Bases de la radiothérapie Radiothérapie Techniques et applications cliniques Les radiations ionisantes créent des IONISATIONS dans la matière en arrachant Docteur Françoise PENE Service d Oncologie Radiothérapie Hôpital Tenon des

Plus en détail

DTS IMRT Examen Blanc 2009. Bernard Dubray CRLCC Henri Becquerel

DTS IMRT Examen Blanc 2009. Bernard Dubray CRLCC Henri Becquerel DTS IMRT Examen Blanc 2009 Bernard Dubray CRLCC Henri Becquerel Correction interactive Mme. X, 66 ans, consulte pour une tumeur du sein gauche. Sur quel élément repose le diagnostic de cancer? L examen

Plus en détail

à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate

à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate CIRCULAIRE CIR-8/2010 Document consultable dans Médi@m Date : 06/04/2010 Domaine(s) : gestion des prestations en nature à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables CPAM CRAM URCAM UGECAM CGSS

Plus en détail

LA RADIOTHERAPIE: Développement Bases physiques et biologiques Principes de réalisation. Pierre Maroun 14/10/16

LA RADIOTHERAPIE: Développement Bases physiques et biologiques Principes de réalisation. Pierre Maroun 14/10/16 LA RADIOTHERAPIE: Développement Bases physiques et biologiques Principes de réalisation Pierre Maroun 14/10/16 Introduction Plus de la moitié des patients en cancérologie peut bénéficier d une irradiation

Plus en détail

Radiothérapie conformationnelle avec modulation d intensité

Radiothérapie conformationnelle avec modulation d intensité Radiothérapie conformationnelle avec modulation d intensité 1 Généralités sur la RCMI Définition, équipements, déroulement Quelques principes généraux Règles de prescription Avantages et inconvénients

Plus en détail

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Dr Marie-Ange Mouret-Reynier Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin QU EST CE QU UNE UNE METASTASE OSSEUSE? Foyer tumoral dans les structures osseuses Multiplication

Plus en détail

L a radiothérapie forme avec la chirurgie et l oncologie médicale le trépied essentiel

L a radiothérapie forme avec la chirurgie et l oncologie médicale le trépied essentiel La radiothérapie adaptative dans les tumeurs cervico-faciales Pierre Castadot 1,4, John A. Lee 1, Xavier Geets 1,2, Benoît Macq 3, Vincent Grégoire 1,2 1 Laboratoire d Imagerie Moléculaire et de Radiothérapie

Plus en détail

Commission Radiothérapie Association Française du Personnel Paramédical d Electroradiologie

Commission Radiothérapie Association Française du Personnel Paramédical d Electroradiologie Commission Radiothérapie Association Française du Personnel Paramédical d Electroradiologie 24 e Congrès National de la Société Française de Radiothérapie Oncologique / Session AFPPE Vendredi 4 octobre

Plus en détail

Radiothérapie Techniques et applications cliniques

Radiothérapie Techniques et applications cliniques Radiothérapie Techniques et applications cliniques Docteur Françoise PENE Service d Oncologie Radiothérapie Clinique Hartmann Février 2014 Bases de la radiothérapie Phase physique = ionisations Radiolyse

Plus en détail

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE Principes généraux Données cliniques Me C, Age, OMS 0 Antécédents Métrorragies post ménopausique? Ex complémentaires = hystéroscopie curetage et TDM TAP Chirurgie: hystérectomie

Plus en détail

Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé

Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé Dr C. Daveau-Bergerault CCA, HEGP Indications générales de la radiothérapie 1 Radiothérapie du sujet âgé Données générales 180.000 patients

Plus en détail

Evaluation individuelle Du 22 24 mars 2013

Evaluation individuelle Du 22 24 mars 2013 PRINTEMPS DE L AFCOR Le Cancer de la Prostate Evaluation individuelle Du 22 24 mars 2013 QCM CaP à haut risque Place de la chirurgie Pr Michel SOULIE Question 1 Parmi les propositions suivantes concernant

Plus en détail

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer Chapitre 5 Processus tumoral et cancer V.1 Définition V.2 Cancérogenèse ou oncogenèse V.3 Facteurs cancérigènes V.4 Prévention. V.5 Dépistage et diagnostic. V.5.1 Signes cliniques V.5.2 Examens complémentaires

Plus en détail

Cancer du sein et Radiothérapie

Cancer du sein et Radiothérapie Cancer du sein et Radiothérapie Indications et Effets secondaires Valérie Théberge MD FRCPC Radio-Oncologue CHU de Québec L Hôtel-Dieu de Québec Indications de la radiothérapie Mastectomie partielle Après

Plus en détail

DOSIMETRIE. Nous avons vu que la traversée de la matière par un faisceau de particules aboutit à un dépôt d énergie dans cette matière.

DOSIMETRIE. Nous avons vu que la traversée de la matière par un faisceau de particules aboutit à un dépôt d énergie dans cette matière. DOSIMETRIE Nous avons vu que la traversée de la matière par un faisceau de particules aboutit à un dépôt d énergie dans cette matière. Le but de la dosimétrie est d évaluer quantitativement cette énergie

Plus en détail

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de :

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de : 1 Les référentiels de bonnes pratiques cliniques des tumeurs de l endomètre. Version 2013 Sous la conduite de : Cédric NADEAU Service de Gynécologie - Obstétrique - CHU de Poitiers & Yannick THIROUARD

Plus en détail

Radio-chimiothérapie du cancer du rectum. Xavier Mirabel x-mirabel@o-lambret.fr

Radio-chimiothérapie du cancer du rectum. Xavier Mirabel x-mirabel@o-lambret.fr Radio-chimiothérapie du cancer du rectum Xavier Mirabel x-mirabel@o-lambret.fr 5 nouveautés dans le cancer du rectum La RTCT nouveau standard Extension des indications de conservation du sphincter L IRM

Plus en détail

Programme de formation théorique et pratique à l intention des RTT

Programme de formation théorique et pratique à l intention des RTT AGENCE INTERNATIONALE DE L ÉNERGIE ATOMIQUE Programme de formation théorique et pratique à l intention des RTT (radiothérapeutes/ techniciens en radiothérapie) VIENNE, 2007 COLLECTION COURS DE FORMATION

Plus en détail

M. LE ROY, L. DE CARLAN, F. DELAUNAY, J. GOURIOU V. LOURENÇO, A. OSTROWSKY, S. SOREL, A. VOUILLAUME J-M. BORDY, S. HACHEM*

M. LE ROY, L. DE CARLAN, F. DELAUNAY, J. GOURIOU V. LOURENÇO, A. OSTROWSKY, S. SOREL, A. VOUILLAUME J-M. BORDY, S. HACHEM* Développement de références dosimétriques pour les petits champs dans des faisceaux de photons de haute énergie Présentation du projet et premiers résultats M. LE ROY, L. DE CARLAN, F. DELAUNAY, J. GOURIOU

Plus en détail

Notre programme. Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions

Notre programme. Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Notre programme Introduction Carcinome in situ Pause café T2 N0 M0, infiltrant T3 N1 M0 Conclusions Carcinome in situ Sénologie Dr Mazy Pathologie Dr Müller Chirurgie conservatrice Dr Bollue Mastectmie

Plus en détail

Biograph mmr. Hôpital La Pitié Salpêtrière. www.siemens.fr/medical

Biograph mmr. Hôpital La Pitié Salpêtrière. www.siemens.fr/medical Biograph mmr Hôpital La Pitié Salpêtrière www.siemens.fr/medical Deux en un : le Biograph mmr En 2011, Siemens a introduit le premier système IRM et TEP totalement intégré. Il permet de réaliser des examens

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Il peut se présenter sous la forme d une tumeur localisée (circonscrite à la prostate) ou sous une forme évoluée, avec des métastases ganglionnaires et osseuses. La prostate est une

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTERE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTERE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS La Ministre de la santé, de la jeunesse et des sports à Mesdames et Messieurs les directeurs

Plus en détail

! " # $ % & # ' % ( $ ) &

!  # $ % & # ' % ( $ ) & !" # $% #'% #'% ( $ ) * (!"!!##$!%!' +,% (- ) -. /0 (1% 223 ( 4 +5 '% 6 0 %) % ' ( (%'$ %7 7 %+).' 0 %0 48% ' % 9 ( : '%+%( %(. 9 *; (' % :4.9/0 2224 % Palliatif TACTIQUE Mise en place des champs

Plus en détail

17 ACTES "SANS LOCALISATION"

17 ACTES SANS LOCALISATION 12413 17.01 ACTES DIAGNOSTIQUES 12414 12415 17.01.01 Radiographie 12416 Radiographie d'une fistule [Fistulographie] 63 24 ' 12417 Radiographie au lit du patient, selon 1 ou 2 incidences 29 11 ' 12418 Radiographie

Plus en détail

La Radiothérapie. (2ème journée Romande de Soins en Oncologie, Suisse)

La Radiothérapie. (2ème journée Romande de Soins en Oncologie, Suisse) La Radiothérapie (2ème journée Romande de Soins en Oncologie, Suisse) Pascal BAUDET Technicien en radiothérapie Hôpital Neuchâtelois site de La Chaux de Fonds Place de la radiothérapie en cancérologie

Plus en détail

MultiSource. Excellence dans la curiethérapie à haut débit de dose. www.bebig.com

MultiSource. Excellence dans la curiethérapie à haut débit de dose. www.bebig.com MultiSource Excellence dans la curiethérapie à haut débit de dose www.bebig.com Le projecteur de source MultiSource haut débit de dose à chargement différé Plusieurs sources : le projecteur de source MultiSource

Plus en détail

La radiothérapie en conditions stereotaxiques

La radiothérapie en conditions stereotaxiques Translationnelles du GSO 25/03/2016 Metastases hépatiques des cancers colorectaux La prise en charge thérapeutique locale La radiothérapie en conditions stereotaxiques Michel Rives Département de Radiothérapie

Plus en détail

Les cancers de l endomètre

Les cancers de l endomètre Chapitre 2 Les cancers de l endomètre Généralités Prise en charge Il convient d évaluer les facteurs de comorbidité et l espérance de vie. La stratégie thérapeutique repose principalement sur l opérabilité

Plus en détail

La démarche qualité, la sécurité des soins et la sécurité du personnel

La démarche qualité, la sécurité des soins et la sécurité du personnel INAUGURATION du plateau technique de Radiothérapie Dossier de presse Vendredi 24 Juin 2011 1 Le dossier Le plateau technique de Radiothérapie du Centre hospitalier de Troyes : Introduction Définition de

Plus en détail

Traitements stéréotaxiques de tumeurs mobiles avec gating respiratoire et imagerie intra fraction

Traitements stéréotaxiques de tumeurs mobiles avec gating respiratoire et imagerie intra fraction 4ème rencontre interrégionale sur la sécurité en radiothérapie Régions Languedoc-Roussillon, PACA et Corse 7 Novembre 2014 Traitements stéréotaxiques de tumeurs mobiles avec gating respiratoire et imagerie

Plus en détail

Evolution des financements en radiothérapie et leurs impacts

Evolution des financements en radiothérapie et leurs impacts 17 nov 2014 Evolution des financements en radiothérapie et leurs impacts B. Chauvet Coût de la radiothérapie en France Environ 800 M en 2012 > 400 M en secteur sous TAA pour 52% des traitements < 400 M

Plus en détail

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY

Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Cancer Prostatique Localement Avancé (T3) Pr. Vincent RAVERY Introduction Diagnostic précoce / Dépistage Nombre relatif stable de cancers de la prostate (CaP) localement avancés Meilleure stadification

Plus en détail

RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein. pn+

RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein. pn+ RTC 3D ORGANE Radiothérapie conformationnelle du cancer du sein Après mastectomie Après mastectomie pn+ Patiente de 64 ans Antécédents personnels: - Ménarche à 15 ans HISTOIRE DE LA MALADIE - 2 enfants

Plus en détail

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération PLAN CANCER 2003-2007 Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération consolidant le plateau technique du Centre Hospitalier Sud Francilien dédié à la cancérologie Mercredi 19 décembre

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DES TUMEURS GYNÉCOLOGIQUES

RADIOTHÉRAPIE DES TUMEURS GYNÉCOLOGIQUES RADIOTHÉRAPIE DES TUMEURS GYNÉCOLOGIQUES Dr F. Le Tinier Cours de DES du 8 novembre 2013 LES GRANDES INDICATIONS La radio-chimiothérapie concomitante des cancers localement évolués du col de l utérus La

Plus en détail

IGRT dans le cancer de la prostate

IGRT dans le cancer de la prostate IGRT dans le cancer de la prostate David Ali CORP, 23 sept 2010 1 Q1) Quelle marges prenez-vous pour passer du CTV au PTV pour la radiothérapie exclusive du cancer de la prostate 1) 10mn partout 2) 10mn

Plus en détail

Indications de la radiothérapie

Indications de la radiothérapie traitements, soins et innovation MAI 2009 Indications de la radiothérapie CANCER De la prostate COLLECTION recommandations & référentiels OUTIL D AIDE À LA DÉCISION CONSENSUS D EXPERTS À PARTIR DE RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Assurance de qualité en radiothérapie Aspects réglementaires et implications pratiques

Assurance de qualité en radiothérapie Aspects réglementaires et implications pratiques Cours nationaux de radiothérapie Cours de DES d Oncologie-Radiothérapie Société Française des jeunes Radiothérapeutes Oncologues Lille, 5 au 7 mars 2015 Assurance de qualité en radiothérapie Aspects réglementaires

Plus en détail

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Nader Khaouam MD Laurie Archambault 28 mars 2014 Présentation du cas H - 20 ans, monteur et soudeur d acier Aucun antécédent X 2

Plus en détail

La radioprotection appliquée à la radiologie en quelques mots. Pierre NAULET

La radioprotection appliquée à la radiologie en quelques mots. Pierre NAULET La radioprotection appliquée à la radiologie en quelques mots Pierre NAULET Quelques QCM L'irradiation naturelle par an en France est de l'ordre de : Ø A : 3 Gy Ø B : 3,5 msv Ø C : 3500 Bq Ø D : 10 msv

Plus en détail

Calcul de la dose périphérique par Monte Carlo pour des cancers du sein traités par radiothérapie: résultats préliminaires

Calcul de la dose périphérique par Monte Carlo pour des cancers du sein traités par radiothérapie: résultats préliminaires Calcul de la dose périphérique par Monte Carlo pour des cancers du sein traités par radiothérapie: résultats préliminaires Andreas Joosten Groupe de Dosimétrie Clinique IRA Intérêt? Pourquoi s intéresser

Plus en détail

La radiothérapie des cancers

La radiothérapie des cancers La radiothérapie des cancers Objectifs pédagogiques Comprendre les principes de base de la radiothérapie Connaître les principaux types de rayonnements utilisés en clinique humaine, Avoir quelques rudiments

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE Arrêté du 18 mai 2004 relatif aux programmes de formation portant sur la radioprotection des patients exposés

Plus en détail

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Octobre 2014 Médecine «génomique» personnalisée La médecine «génomique» personnalisée repose sur l identification de sous-groupes de

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer I) Introduction Traitement actuel du cancer : compétences multiples oncologie médicale radiothérapie réanimation biologie anatomopathologie des tumeurs

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la scintigraphie osseuse et le TEP-SCAN

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la scintigraphie osseuse et le TEP-SCAN Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la scintigraphie osseuse et le TEP-SCAN Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin Jeudi 25 Septembre 2008 Un peu d histoire

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Les nouvelles formes de radiothérapie dans le traitement des cancers de l enfant» Conférence du Professeur Jean-Louis HABRAND, Université de Caen-Basse Normandie, Chef du

Plus en détail

La physique médicale Débuts d une nouvelle profession

La physique médicale Débuts d une nouvelle profession La physique médicale Débuts d une nouvelle profession Andrée Dutreix Journée Internationale de Physique Médicale 7 Novembre 2013 La physique médicale Situation en France avant la fin des années 60! En

Plus en détail

La Radioprotection. UE Santé Société Humanité Module Santé Publique

La Radioprotection. UE Santé Société Humanité Module Santé Publique La Radioprotection UE Santé Société Humanité Module Santé Publique La Radioprotection La radioprotection est la discipline qui coordonne les recherches, les travaux et les techniques concernant les moyens

Plus en détail

RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN

RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU SEIN Dr Elisabeth LE PRISE Radiothérapeute - CEM La radiothérapie est un traitement loco-régional dont l objectif principal est de réduire le risque de récidive mammaire,

Plus en détail

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Rapports anatomiques du pancréas Voie de drainage lymphatique. Sémiologie de la douleur pancréatique. Syndrome cholestatique.

Plus en détail

La Tomodensitométrie

La Tomodensitométrie La Tomodensitométrie Du plan à la coupe Nous vivons dans un monde tridimensionnel, mais l image que nous avons de ce monde se forme sur le plan (2D) de notre rétine. La vision binoculaire nous donne l

Plus en détail

Le principe de la TEP

Le principe de la TEP couplée TDM Le principe de la TEP C est un atome contenant un positon supplémentaire, libéré dans l organisme lors de la désintégration.il se désintègre selon une radioactivité beta+ Lorsque le positron

Plus en détail

Apport de la radiothérapie conformationnelle en pathologie tumorale maligne thoracique.

Apport de la radiothérapie conformationnelle en pathologie tumorale maligne thoracique. Apport de la radiothérapie conformationnelle en pathologie tumorale maligne thoracique. E. Touboul Service d'oncologie-radiothérapie, hôpital Tenon A.P.-H.P. 4 rue de la Chine - 75970 Paris cedex 20. CancerEst,

Plus en détail

CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES

CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES Epidémiologie 15% des cancers bronchiques 4000 cas par an en France 30000 décès par an aux USA Presque exclusivement du au tabac 1 Epidemiologie du CPC SEER database

Plus en détail

Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers. Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND

Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers. Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND Cancers les plus fréquents: par ordre décroissant Poumons Côlon et rectum Sein Prostate Pancréas

Plus en détail

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM NIVEAUX DE RISQUE ET ANATOMIE

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM NIVEAUX DE RISQUE ET ANATOMIE FICHE 61 TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM NIVEAUX DE RISQUE ET ANATOMIE Risque moyen Sujet de plus de 50 ans CCR rare avant 50% (6%). Puis augmente H e m o c c u l t / 2 ans. Coloscopie si possible Risque

Plus en détail

LESIONS DUES AUX RAYONNEMENTS IONISANTS =

LESIONS DUES AUX RAYONNEMENTS IONISANTS = LESIONS DUES AUX RAYONNEMENTS IONISANTS = Effets biologiques des rayonnements et voies d atteinte. Irradiation localisée : Radiodermites. Service de chirurgie plastique-h.i.a. PERCY RAYONNEMEMTS IONISANTS

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique des Cancers de Prostate stades T1 - T2 - T3 - No

Prise en charge thérapeutique des Cancers de Prostate stades T1 - T2 - T3 - No Prise en charge thérapeutique des Cancers de Prostate stades T1 - T2 - T3 - No Radiothérapie et Cancer Prostatique Radiothérapie conventionnelle (1) Techniques et complications 65-72 Gy (~ 2 Gy/j - 7 semaines)

Plus en détail

Radiographie, quels risques pour le patient?

Radiographie, quels risques pour le patient? Radiographie, quels risques pour le patient? Qu est-ce qu un rayon X? Quel est le risque? Quels outils pour vous aider? Les rayons X sont des rayonnements électromagnétiques ionisants; ils peuvent traverser

Plus en détail

PET- SCAN ou TEP. Son intérêt actuel en Cancérologie thoracique Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY et Docteur F. VAYLET Hôpital du Val-de-Grâce

PET- SCAN ou TEP. Son intérêt actuel en Cancérologie thoracique Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY et Docteur F. VAYLET Hôpital du Val-de-Grâce PET- SCAN ou TEP Son intérêt actuel en Cancérologie thoracique Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY et Docteur F. VAYLET Hôpital du Val-de-Grâce (certains de ces clichés proviennent de la monographie Astrazeneca

Plus en détail

La radiothérapie ciblée

La radiothérapie ciblée DES MACHINES ET DES HOMMES : La radiothérapie ciblée Dr. Bernard CASTELAIN Centre Oscar Lambret, Lille L oncologie radiothérapique est une discipline en plein développement clinique, technique et biologique

Plus en détail

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le moment des examens est une période de doute et d espoir : «on me fait tant d examens car il y a un espoir qu il n y ait rien». Le rôle

Plus en détail

LA MALADIE OLIGOMETASTATIQUE PRISE EN CHARGE DES METASTASES CEREBRALES DR JL BARAT-DR J. ESKANDARI

LA MALADIE OLIGOMETASTATIQUE PRISE EN CHARGE DES METASTASES CEREBRALES DR JL BARAT-DR J. ESKANDARI LA MALADIE OLIGOMETASTATIQUE PRISE EN CHARGE DES METASTASES CEREBRALES DR JL BARAT-DR J. ESKANDARI CyberKnife System Conçu pour traiter des tumeurs dans le corps entier. Utilise un système de guidage

Plus en détail

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l Jeune homme 17 ans,douleurs de la hanche gauche, d'allure inflammatoire, évoluant depuis plusieurs mois Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur les examens pratiqués Meyer JB

Plus en détail

RADIOTHERAPIE. Quelques réponses aux questions des patients

RADIOTHERAPIE. Quelques réponses aux questions des patients RADIOTHERAPIE Quelques réponses aux questions des patients TRAITEMENT PAR RADIOTHERAPIE Parcours du patient Consultations médicale et paramédicale Simulation : étape de préparation pour les futures séances

Plus en détail

Tolérance et Observance

Tolérance et Observance Tolérance et Observance Tolérance similaire aux patients plus jeunes si EG et comorbidités permettent une RT classique 94 % des Traitements sont menés à terme chez les plus de 80 ans Zachariah1997 Etude

Plus en détail

LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP)

LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP) LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP) Qu est ce que la TEP? - Technique d imagerie médicale fonctionnelle métabolique - Injection d un radiopharmaceutique Particularité : Emetteur de positons -

Plus en détail

Enjeux de la nutrition en cancérologie digestive

Enjeux de la nutrition en cancérologie digestive Enjeux de la nutrition en cancérologie digestive Dr L Garin et Dr D Picot 05 février 2010 Journée de cancérologie digestive de l ouest Pour le médecin m : la perte de poids fait partie des critères res

Plus en détail

Comparaison de la radiothérapie conformationnelle sans modulation d intensité et de la radiothérapie conformationnelle avec modulation d intensité

Comparaison de la radiothérapie conformationnelle sans modulation d intensité et de la radiothérapie conformationnelle avec modulation d intensité Comparaison de la radiothérapie conformationnelle sans modulation d intensité et de la radiothérapie conformationnelle avec modulation d intensité Cardot-Martin Mikaël Gateau Theo LP-DORA Plan Répertoire

Plus en détail

25/03/2010. IGRT RadioThérapie Guidée par l Image. Aspects Techniques et Physiques et Dosimétriques. C. Ginestet F. Lafay PLAN - INTRODUCTION

25/03/2010. IGRT RadioThérapie Guidée par l Image. Aspects Techniques et Physiques et Dosimétriques. C. Ginestet F. Lafay PLAN - INTRODUCTION IGRT RadioThérapie Guidée par l Image Aspects Techniques et Physiques et Dosimétriques i C. Ginestet F. Lafay 23 Mars 2010 Historique Equipements Définition CQ IGRT PLAN - INTRODUCTION Qualité images Précision

Plus en détail

TEP / TDM et Cancer du poumon (non à petites cellules) J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat

TEP / TDM et Cancer du poumon (non à petites cellules) J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat TEP / TDM et Cancer du poumon (non à petites cellules) J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat Mougins - Jeudi 16 juin 2011 Plan TEP-FDG! Principe! Différentes générations

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003

Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003 Physiologie et histologie osseuses Cancérologie fondamentale

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers de l endomètre

Recommandations régionales Prise en charge des cancers de l endomètre Recommandations régionales Prise en charge des cancers de l endomètre - janvier 2012 - Circonstances diagnostiques Le diagnostic de cancer de l endomètre est suspecté devant des métrorragies, après exclusion

Plus en détail