Bien entendre, tout simplement. Comment les pertes auditives apparaissent. Et que faire en de tels cas.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bien entendre, tout simplement. Comment les pertes auditives apparaissent. Et que faire en de tels cas."

Transcription

1 Bien entendre, tout simplement. Comment les pertes auditives apparaissent. Et que faire en de tels cas.

2 2 L ouïe: un lien crucial avec le monde. La présente brochure traite du premier des sens: l audition. En effet, avant de pouvoir utiliser notre vision, notre goût ou notre odorat, nous entendons déjà: les battements du cœur dans le ventre maternel, les voix et les bruits du «dehors», le rythme de la vie. L audition est et reste le premier de nos «liens avec le monde». Car elle nous permet non seulement de bien nous orienter, mais aussi et surtout d être plus heureux et de mieux réussir dans l existence. Une bonne audition est synonyme de joie de vivre, favorise la bonne humeur, donne de l assurance, permet d apprendre sans cesse et de veiller sur ses proches. Ce livret vise à informer sur l audition et sur les mesures à prendre lorsqu on se soucie de ses capacités auditives.

3 3 La richesse sonore de l existence. Le bruissement du vent dans les arbres, le chant des oiseaux. Les voix familières des êtres aimés. Les éclats de rire. Les premiers balbutiements d un petit enfant. Le dialecte pittoresque d un ami. Les chuchotements de son acteur de cinéma préféré sur le petit écran. La musique qui détend, inspire ou encourage. Les accents langoureux du saxophone au bar. Les chants des enfants, les chœurs d opéra, l aria de la reine de la nuit. Tous ces sons embellissent et enrichissent la vie. L audition fait partie de la qualité de vie L audition est la clé de notre univers Entendre est une joie: mieux on entend, mieux on évolue dans le monde alentour, mieux on participe aux activités quotidiennes, plus on se sent à l aise au travail ou en famille. Le don de l audition semble tout naturel et nous sommes trop habitués aux sonorités du quotidien pour percevoir la lente perte de clarté des contours du paysage acoustique. Mais une bonne audition ne va pas simplement de soi! Mais nos expériences auditives quotidiennes sont aussi faites de sonneries de réveil, de musique d ascenseur et de supermarché. Le bruit croissant de la circulation routière, les klaxons, les crissements des pneus et des freins. Les turbines grondantes au décollage d un avion. Le ton vaguement étrange du discours du chef. Les basses ronflantes dans l appartement voisin... Chaque jour, même chaque nuit, dans presque toutes les circonstances de la vie, nous sommes entourés de sons et de bruits: légers ou forts, agréables ou pas, voire assommants ou effrayants. Il faut pouvoir tout entendre, car toutes ces sonorités nous renseignent sur notre environnement et sur la situation. Le concert des voix et des bruits constitue un lien indispensable avec le monde qui nous entoure.

4 4 Quand l ouïe fonctionne à la perfection. Le pavillon, la partie extérieure, visible, de l oreille, sert à capter et diriger les sons (ondes sonores) du monde environnant dans le conduit auditif, jusqu au tympan, qui les transforme en vibrations. Ces vibrations sont amplifiées dans l oreille moyenne, mettant ainsi en mouvement les minuscules structures ciliées hypersensibles des cellules auditives, qui transmettent les impulsions correspondantes au cerveau: au terme de cette réaction en chaîne très rapide, le cerveau peut identifier et classer les bruits. Et nous entendons! Bien entendre est naturel. Mais cela ne va pas forcément de soi. Pavillon Marteau Canaux semi-circulaires Etrier Enclume Tympan Trompe d Eustache Nerf auditif Conduit auditif Cochlée Oreille externe Oreille moyenne Oreille interne

5 5 Pourquoi de plus en plus de gens entendent de moins en moins. Les pertes auditives se sont largement répandues à notre époque. Il y a à cela deux raisons centrales. Le niveau de bruit général a énormément progressé au niveau mondial. Au travail comme dans les loisirs, nous sommes exposés à de nombreuses sources de bruit. Des enquêtes ont ainsi montré que plus de la moitié des lecteurs MP3 du marché fonctionne à plus de 89 décibels, ce qui correspond au niveau de bruit du passage d une voiture. En écoutant de la musique à un tel volume sur une longue période, on endommage son ouïe. Dans la plupart des pays, l âge moyen de la population est sensiblement plus élevé qu il y a encore quelques décennies, et il continue d augmenter. Ainsi, le nombre de personnes souffrant de pertes auditives dues à l âge s accroît lui aussi. Les «baby-bo omers», soit les personnes nées dans les années à forte natalité, entre 1946 et 1964, ont déjà grandi avec des niveaux de bruit croissants, et ils sont donc de plus en plus touchés par des pertes auditives.

6 6 Comprendre pourquoi, soudain, on entend moins bien. Un beau jour, on constate qu on entend certes encore bien, mais qu on a de la peine à comprendre les mots prononcés à voix basse. Ou les annonces sur le quai de la gare semblent indistinctes. Ou encore on préfère manger seul au restaurant parce que le bruit ambiant empêche de bien comprendre ses interlocuteurs et une conversation demande trop d effort. Les sons aigus deviennent alors difficiles à comprendre, surtout dans le bruit: par exemple les voix des femmes ou des enfants; les consonantes comme s, f, ch et t semblent faibles et atténuées. Ces lacunes dans la perception n empêchent pas d entendre ce qui est dit, mais on ne comprend plus correctement ou plus entièrement. Et cela engendre des malentendus: fil au lieu de cil, hache au lieu de tâche, tente au lieu de fente. Un processus insidieux Généralement, lorsque les premiers problèmes d audition ou de compréhension apparaissent, on tente inconsciemment de les compenser par un effort d attention accru: on observe davantage les lèvres et les expressions de ses interlocuteurs, on tente de lire ce qu on n entend pas, ou plus; on comble les lacunes de la compréhension avec ce que l interlocuteur aurait pu dire. Dans de telles situations, on se fie souvent à des déductions logiques et à l intuition. On fouille constamment sa mémoire en quête d indications utiles: comment cet interlocuteur s exprimait-il autrefois? Qu a-t-il dit au cours de notre dernière conversation? Un effort de compensation éprouvant Toutes ces tentatives exigent une grande concentration et une attention soutenue permanente. D abord, elles paraissent plutôt rassurantes, car la compensation réussit parfois très bien. Mais avec le temps, ces stratégies coûtent d énormes efforts et ne sont plus supportables.

7 7 Quand les futilités du quotidien deviennent soudain autant de défis à relever. Il est temps de répondre honnêtement à quelques questions: En regardant la télévision, avez-vous dû récemment monter le volume du téléviseur à un niveau que vos proches trouvaient bien trop élevé? Vous est-il arrivé de ne pas entendre la sonnerie de l entrée ou celle du téléphone? Trouvez-vous les restaurants, les bars, trop bruyants? Avez-vous souvent le sentiment que vos interlocuteurs parlent dans leur barbe? Le sel d une plaisanterie ou d une anecdote vous a-til parfois échappé parce que le conteur a parlé trop doucement au moment crucial? Pouvez-vous répondre par oui à plusieurs de ces questions? Soyez sans crainte: les déficiences auditives sont tout à fait naturelles et résultent souvent d une vie bien vécue. Si vous hésitez quant à vos capacités auditives, nous vous invitons à effectuer un test auditif qui vous permettra de savoir si votre ouïe est encore en parfait état. Vous trouverez ce test sur > Audition et perte auditive > Comment reconnaître une perte auditive > Test auditif en ligne. Et si vous tenez à avoir la certitude que vous entendez encore parfaitement, nous vous recommandons de consulter un audioprothésiste de votre région. Un test auditif lui permettra de constater la présence d une perte auditive.

8 8 L ouïe humaine apprend à comprendre. Entendre et comprendre sont essentiellement des facultés qui doivent être apprises. Lorsque certains sons, par exemple les aigus, ne sont plus transmis au cerveau à la suite d une perte auditive, celui-ci perd progressivement la faculté de les interpréter: il désapprend l audition, littéralement. Une partie de la plage auditive est alors perdue. Mais l ouïe peut aussi réapprendre En cas d atténuation légère de la faculté auditive, celle-ci peut être recouvrée, dans certains cas à 100%. Les appareils auditifs peuvent ici servir d «entraîneurs» du cerveau dans ses efforts pour se rapproprier sa capacité auditive. Un appareil auditif améliore les facultés de perception auditive à pratiquement tous les niveaux de déficience de l ouïe. Retrouver la faculté d entendre Les appareils auditifs modernes sont des produits de haute technicité qui contribuent à minimiser, voire à éliminer les pertes auditives. La dernière génération d appareils auditifs permet de retrouver une bonne partie de sa qualité de vie: on peut à nouveau participer pleinement à la vie sociale, suivre des discussions sans effort, évoluer activement dans l existence et percevoir les sons et les bruits dans toutes leur richesse et leurs nuances. La technologie et le design des systèmes auditifs ont accompli d énormes progrès, mais ils continuent de faire l objet de préjugés négatifs. Il est temps de se libérer de ces idées fausses.

9 9 Tout ce qu on entend dire sur les appareils auditifs. Et ce qu il en est en réalité. Préjugé n 1: les appareils auditifs sont hideux et agaçants! Ils ressemblent à des bananes difformes couleur chair qui pendent derrière l oreille! Faux! Les appareils auditifs modernes offrent un vaste choix de formes, de couleurs et de fonctions, et ils s adaptent parfaitement aux besoins des utilisateurs. De nombreux appareils peuvent être portés discrètement derrière l oreille, d autres peuvent même disparaître dans l oreille. Préjugé n 2: tout ce que les appareils auditifs peuvent faire se résume à amplifier tous les bruits! Faux! Les appareils auditifs actuels ne sont de loin pas aussi simples et fonctionnent de manière sélective et intelligente: ils n amplifient que là où cela est souhaitable et judicieux, dans les fréquences qui présentent des déficits. Alors, le bruissement du feuillage ou les grésillements d un feu de cheminée redeviennent soudain audibles. Préjugé n 3: si l on porte un appareil auditif, le «cerveau auditif» devient paresseux et désapprend à entendre! Faux! Un appareil auditif ne gâte pas le cerveau, il ravive au contraire ses facultés d analyse. Sans stimulation portant sur toute la plage auditive, cette faculté s estompe. C est pourquoi il est important de ne pas laisser s écouler trop de temps avant de prendre des mesures lors de l apparition des premières pertes auditives. Préjugé n 4: les appareils auditifs sifflent continuellement! Faux! Les sifflements occasionnels des anciens appareils étaient dus à l effet larsen bien connu. Les technologies modernes permettent pour ainsi dire d exclure le larsen et ainsi tout sifflement. Dans les situations auditives complexes (en conférence, dans des lieux animés, à table en famille), il est important que les deux oreilles entendent le mieux possible. C est pourquoi deux appareils valent mieux qu un dans presque tous les cas. Préjugé n 6: les appareils auditifs, c est pour les personnes âgées! Faux! Une part croissante de gens plus jeunes souffre aujourd hui d une (ou d un début de) perte auditive. Plus tôt celle-ci peut être compensée par un appareil auditif, meilleur est le pronostic pour une bonne audition et une compréhension claire plus tard dans l existence! De plus, l utilisation d appareils auditifs dans cette tranche de vie permet de retrouver une grande partie de sa qualité de vie. Préjugé n 7: les appareils auditifs sont chers. Faux! Il existe des systèmes auditifs de différentes classes de prix et pour tous les budgets. En outre, l assurance-invalidité (AI) et l assurance-vieillesse et survivants (AVS) prennent en charge une partie des coûts. D une manière générale, les forfaits s élèvent à 840 francs* pour un appareil et à 1650 francs* pour deux appareils. Des contributions différentes s appliquent pour les enfants, les adultes pré-retraités et les bénéficiaires d une rente AVS. On trouve des indications précises sur les différentes contributions dans la documentation de l AVS/AI à l adresse > rubrique Services > Mementi > Prestations de l AI > fichier PDF «Appareils acoustiques de l AI», respectivement Prestations de l AVS > fichier PDF «Appareils auditifs de l AVS». * Montants des forfaits en 2011 Préjugé n 5: au début, il suffit de porter un seul appareil! Faux! Nous avons deux oreilles pour une bonne raison: cette double audition permet une écoute directionnelle et ainsi une localisation précise des sources de bruit.

10 10 L appareil auditif: un lien précieux avec le monde. Les appareils auditifs permettent de mieux comprendre la parole et d entendre les bruits que la perte auditive rend inaudibles. Les appareils auditifs élargissent la plage restreinte de l univers acoustique. Les sons faibles et aigus redeviennent perceptibles, certaines nuances sonores et verbales sont à nouveau perçues. Bref: les appareils auditifs améliorent la qualité de vie en restituant des sensations auditives que l on croyait perdues. La technique actuelle est en mesure d offrir une expérience auditive de qualité même en tondant la pelouse, ou par exemple en écoutant un concert, un reportage sportif à la radio, sa musique préférée sur un lecteur MP3 ou en conversant au téléphone: grâce à la transmission des données sans fil, une simple pression d une touche permet de créer l univers sonore de choix tout en gardant l oreille disponible et ouverte sur le monde. Les appareils auditifs modernes réunissent une étonnante richesse fonctionnelle dans un espace minimal. Ils sont petits, discrets et laissent l oreille ouverte et perceptive pour les sons pouvant encore lui parvenir par la voie naturelle. Ils amplifient la parole, les sons et les bruits, et cela précisément où et quand cela est nécessaire. Dans les situations auditives complexes, ils filtrent les signaux importants en concentrant l audition sur la source souhaitée et en atténuant les bruits ambiants indésirables. On peut dès lors à nouveau comprendre son vis-à-vis en dépit de la musique et du brouhaha des conversations à l arrière-plan. En cas de pertes auditives légères, les appareils modernes peuvent restituer jusqu à 100% de la capacité auditive compromise. Les appareils auditifs sont taillés sur mesure en fonction des besoins individuels et du profil auditif spécifique de l utilisateur. Et la technologie auditive a réalisé un véritable saut quantique au niveau de l esthétique et du confort d utilisation.

11 11 Le premier pas crucial: la consultation chez l audioprothésiste. En cas de soupçon de perte auditive, une consultation sans engagement auprès d un audioprothésiste peut s avérer judicieuse afin de faire le point de la situation. Une telle visite se déroule à peu près comme suit: 1. Test auditif Un test auditif permet de mesurer la capacité auditive des deux oreilles. Ce test renseigne sur le niveau des facultés auditives. 2. Résultats du test auditif 5. Adaptation individualisée L appareil Phonak sélectionné est maintenant programmé à l ordinateur par l audioprothésiste, en tenant compte des besoins personnels et des résultats du test. 6. Redécouverte Dès lors, le nouveau système auditif permet de redécouvrir des sonorités et des bruits perdus depuis longtemps et ainsi de retrouver une qualité de vie que l on croyait perdue. L audioprothésiste explique les résultats du test de manière détaillée. Ceux-ci indiquent l étendue du spectre auditif et montrent à quel volume et quels types de sons on peut encore comprendre sans difficulté. Et ils montrent dans quels domaines des problèmes apparaissent. 3. Que fait un appareil auditif? Sur la base du test, l audioprothésiste peut expliquer jusqu à quel point une perte auditive peut être compensée par un appareil auditif et où se situent les limites d un appareillage. 4. Les attentes individuelles Par le dialogue, on indique aussi précisément que possible à l audioprothésiste dans quelles situations on rencontre des problèmes d audition. Il se fait ainsi une image fidèle de l environnement auditif et du quotidien de la personne. Quel métier exerce-t-on? Parle-t-on avec d autres gens, en conférence ou avec des clients, en langues étrangères? Écoute-t-on volontiers de la musique? Joue-t-on soimême? Va-t-on souvent au théâtre ou au cinéma? Voyaget-on beaucoup? Une fois informé, l audioprothésiste peut recommander un système auditif approprié.

12 Hear the World un engagement mondial de Phonak Hear the World est une initiative mondiale du fabricant d appareils auditifs Phonak visant à sensibiliser le grand public au thème de l audition et de la perte auditive. L initiative souligne les conséquences sociales et émotionnelles des pertes auditives et propose des mesures de prévention et des solutions à ce problème touchant 16% de la population mondiale. Plácido Domingo, Annie Lennox, Lenny Kravitz, Bryan Adams et d autres personnalités soutiennent Hear the World au titre d ambassadeurs. Dans le cadre de cette initiative, Phonak a créé la Hear the World Foundation, une institution d intérêt public qui promeut l égalité des chances et la qualité de vie des personnes souffrant de perte auditive dans le monde entier à travers des soutiens financiers et la mise à disposition d appareils auditifs. La Hear the World Foundation participe notamment à des projets aidant les enfants malentendants à se développer normalement. Life is on* Nous sommes sensibles aux besoins de tous ceux qui dépendent de notre savoir-faire, de nos idées et de nos engagements. En relevant avec créativité les défis que représentent les limites technologiques, nous développons des innovations qui aident à entendre, comprendre et découvrir les richesses sonores de la vie. Dialoguez librement. Communiquez en toute confiance. Vivez sans limite. * Et la vie s exprime! , septembre 2011

Roger pour la maison et la vie sociale. Combler le manque de compréhension

Roger pour la maison et la vie sociale. Combler le manque de compréhension Roger pour la maison et la vie sociale Combler le manque de compréhension Profiter pleinement des moments qui comptent le plus La technologie moderne des aides auditives permet aux utilisateurs d entendre

Plus en détail

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen 2009-0303

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen 2009-0303 =1 Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen Objectif Permettre aux apprenants d approfondir des connaissances essentielles

Plus en détail

Optimisez les performances de vos aides auditives. Accessoires sans fil Phonak

Optimisez les performances de vos aides auditives. Accessoires sans fil Phonak Optimisez les performances de vos aides auditives Accessoires sans fil Phonak Les aides auditives hautes performances Phonak vous aident à vous reconnecter au monde sonore. Bien que les nouvelles technologies

Plus en détail

Une nouvelle ère de la sonorisation intelligente des salles

Une nouvelle ère de la sonorisation intelligente des salles Une nouvelle ère de la sonorisation intelligente des salles 3 Amplification intelligente Pendant des sessions de formation ou des présentations, il est essentiel que l audience puisse entendre et comprendre

Plus en détail

Etude nationale sur l audition Résultats

Etude nationale sur l audition Résultats Etude nationale sur l audition Résultats 18 février 2013 Partenaires de l étude: Contenu Résumé Introduction Objectif Méthodologie de l étude Raisons pour lesquelles aucun appareil auditif n a été porté

Plus en détail

C est quoi la surdité? Une histoire à partager entre petits et grands

C est quoi la surdité? Une histoire à partager entre petits et grands C est quoi la surdité? Une histoire à partager entre petits et grands Découvre dans ce livre des réponses aux questions que les enfants et les parents se posent sur la surdité. Qui es-tu? Prénom Nom Ton

Plus en détail

Un appareil tout-en-un

Un appareil tout-en-un Réunion Téléphone portable Télévision Lieux bruyants Musique Conférence Un appareil tout-en-un SurfLink Mobile une interface à la fois unique et polyvalente. Combinée avec toutes nos aides auditives sans-fil,

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

À VOS OREILLES! PRÊT À PORTER UNE PROTHÈSE AUDITIVE?

À VOS OREILLES! PRÊT À PORTER UNE PROTHÈSE AUDITIVE? À VOS OREILLES! PRÊT À PORTER UNE PROTHÈSE AUDITIVE? Guide destiné au nouvel utilisateur Pour vous, pour la vie Trois professionnels de la santé travaillent en complémentarité pour vous aider à mieux entendre

Plus en détail

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail.

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail. 40 à 60 db(a) Il faut le savoir Pour une journée de travail de 8 h, votre audition est en danger à partir de 80 db(a). Au-delà de 130 db(a), toute exposition, même de très courte durée, est dangereuse.

Plus en détail

et protection Une nouvelle référence : design, confort The Power to Protect Your World*

et protection Une nouvelle référence : design, confort The Power to Protect Your World* 3M Département Solutions pour la Protection Individuelle 3M Peltor Série X Une nouvelle référence : design, confort et protection SM The Power to Protect Your World* 1765.indd 1 NOUS VIVONS DANS UN MONDE

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Gamme de Communication Sans fil Phonak

Gamme de Communication Sans fil Phonak Gamme de Communication Sans fil Phonak Information produit Pour aides auditives Phonak Venture Les accessoires de la Gamme de Communication Sans fil Phonak offrent des avantages indéniables dans les situations

Plus en détail

Phonak CROS II La solution intelligente pour la surdité unilatérale

Phonak CROS II La solution intelligente pour la surdité unilatérale Phonak CROS II La solution intelligente pour la surdité unilatérale Présentation de Phonak CROS II Aide auditive Venture Diffusion audio CROS II Phonak CROS II est un émetteur CROS sans fil discret, basé

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible).

Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible). «À force d écouter la musique trop fort, on finit par l entendre à moitié» Dossier de presse octobre 2008 1 Sommaire Les jeunes de plus en plus exposés aux risques auditifs... p.3 Le fonctionnement de

Plus en détail

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif?

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif? Le trouble de traitement auditif _TTA Entendre n est pas comprendre. Détecter les sons représente la première étape d une série de mécanismes auditifs qui sont essentiels pour la compréhension de la parole

Plus en détail

Comprendre les différentes formes de communication

Comprendre les différentes formes de communication Chapitre 2 Communiquer de façon professionnelle 2. Lisez la mise en situation ci-dessous. Ensuite, nommez les attitudes favorisant la communication qui n ont pas été mises en pratique et expliquez votre

Plus en détail

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Appendice 2 Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Afin de déterminer les mesures d adaptation lors de l évaluation, il est essentiel d avoir une bonne compréhension

Plus en détail

O I L V I E V R AIME SA FM

O I L V I E V R AIME SA FM OLIVER AIME SA FM «Les livres «Oliver l enfant qui entendait mal» et «Oliver aime sa FM» sont dédiés à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à notre famille, à nos amis et aux professionnels qui s

Plus en détail

«Tous les sons sont-ils audibles»

«Tous les sons sont-ils audibles» Chapitre 6 - ACOUSTIQUE 1 «Tous les sons sont-ils audibles» I. Activités 1. Différents sons et leur visualisation sur un oscilloscope : Un son a besoin d'un milieu matériel pour se propager. Ce milieu

Plus en détail

Guidé par un aveugle CFI / INJA. CIRPP (18 février 2010)

Guidé par un aveugle CFI / INJA. CIRPP (18 février 2010) Guidé par un aveugle CFI / INJA CIRPP (18 février 2010) 3 projets pour le projet La junior entreprise L entreprenariat Guidé par un aveugle : 2-07-08 / 22-06-09 Intentions pédagogiques Apprend t-on à se

Plus en détail

La réadaptation après un implant cochléaire

La réadaptation après un implant cochléaire La réadaptation après un implant cochléaire Ginette Diamond, chef en réadaptation Sophie Roy, audiologiste Colloque CRDP InterVal 2009 But de la présentation Sensibiliser les participant(e)s à un outil

Plus en détail

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION!

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION! Par leur durée et leur intensité, les sons de la nature ne constituent pas un danger pour notre audition. Mais l'homme a créé des sources sonores capables de détruire l'oreille. Ainsi, la musique écoutée

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 50

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 50 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 50 SANTÉ ET SÉCURITÉ AOUT 2014 Francis MINIER Inspecteur santé et sécurité au travail Secrétariat : Brigitte BARRIER poste 46 73 Fax : 02 38 79 42 34 ou 02

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau A2.1 Descripteur global La personne peut : comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment

Plus en détail

Guide pédagogique. L ADEME contribue à la lutte contre le bruit. Collection Planète Précieuse

Guide pédagogique. L ADEME contribue à la lutte contre le bruit. Collection Planète Précieuse 5165 Août 2004 Réalisation France Conseil - Imprimerie Edgar. Guide pédagogique L ADEME contribue à la lutte contre le bruit Collection Planète Précieuse PUBLIC Enseignants du cycle 3 (CE2, CM1 et CM2).

Plus en détail

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2010-2011 Cours de Daniel Cornelis

Plus en détail

Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens»

Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens» Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens» Page 1 : Page de garde Page 2 : Sommaire du dossier Page 3 : Nos organes de sens Page 4 : Les 5 sens Page 5 : Nos 5 sens Page 6 : Le vocabulaire

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

Siemens minitek. Une seule touche pour une communication sans limite.

Siemens minitek. Une seule touche pour une communication sans limite. s www.siemens.fr/minitek Siemens minitek. Une seule touche pour une communication sans limite. Télécommande Bluetooth tout en un. Life sounds brilliant *. * La vie sonne brillamment. Communiquer. L ère

Plus en détail

Les 5 sens. Les roses de ma maison, Ces roses sentent si bon! Je le sais, mais grâce à quoi? C est grâce à mon odorat.

Les 5 sens. Les roses de ma maison, Ces roses sentent si bon! Je le sais, mais grâce à quoi? C est grâce à mon odorat. Prénom : Sciences P5P6 Les 5 sens Les roses de ma maison, Ces roses sentent si bon! Je le sais, mais grâce à quoi? C est grâce à mon odorat. Quand je regarde Isabelle, Je la trouve belle, belle! Et ça,

Plus en détail

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT Que vous soyez parent, enseignant, formateur, pédagogue, coach, manager Que votre activité professionnelle ou simplement la quête de vous-même vous

Plus en détail

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES?

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? Sommaire 1 ère partie : Les aides techniques I. Appareils de correction auditive & implant d oreille moyenne (dont le BAHA) 1. Les prestations pour tous

Plus en détail

UNITÉ 8. Les adolescents et leur cher téléphone. Bon Courage! Vol. 2

UNITÉ 8. Les adolescents et leur cher téléphone. Bon Courage! Vol. 2 Les adolescents et leur cher téléphone La plupart des ados en France (70 % des ados de plus de 12 ans ont un téléphone portable et 95 % des 15-17 ans sont équipés) se sent complètement perdue sans le téléphone.

Plus en détail

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE MONOLOGUE SUIVI

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie.

Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie. Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie. Évitez-vous de sourire parce qu'il vous manque une ou plusieurs dents? À quand remonte la dernière fois où vous avez croqué

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Agence canadienne de développement international 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Tél. : (819) 997-5006 Sans frais :

Agence canadienne de développement international 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Tél. : (819) 997-5006 Sans frais : Agence canadienne de développement international 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Tél. : (819) 997-5006 Sans frais : 1-800-230-6349 Télécopieur : (819) 953-6088 (Pour les malentendants

Plus en détail

Essentiel Connectivité binax

Essentiel Connectivité binax www.bestsound-technology.fr Essentiel Connectivité binax Lettre d information aux audioprothésistes - Avril 2015 SOMMAIRE easytek Caractéristiques Connexion d easytek Utilisation d easytek Application

Plus en détail

Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier.

Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier. Prêts pour l avenir. Prévenir avec la prévoyance privée. Comment optimiser votre prévoyance privée grâce au troisième pilier. Prévoir soi-même. Le troisième pilier, complément de votre prévoyance. Le système

Plus en détail

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant.

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant. L'alliée de votre réussite mémo santé Chef d entreprise artisanale ATTENTION! LE BRUIT REND SOURD! Entreprises artisanales du bâtiment Le bruit est un son désagréable et gênant. Le son est le résultat

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VOS COMMUNICATIONS. Terminaux Téléphoniques Panasonic

AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VOS COMMUNICATIONS. Terminaux Téléphoniques Panasonic AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VOS COMMUNICATIONS Terminaux Téléphoniques Panasonic DES COMBINÉS GARANTISSANT LA MEILLEURE QUALITÉ DE COMMUNICATION QUE VOUS PUISSIEZ EXIGER Qualité de son exceptionnelle et fiabilité

Plus en détail

sites.csdraveurs.qc.ca/musique/

sites.csdraveurs.qc.ca/musique/ Guide du chef de choeur THÈME : La bonne chanson «au cœur de notre culture» Le thème des Choralies 2014 vous invite à mettre en valeur un répertoire riche et varié. Plusieurs chants qui nous semblent si

Plus en détail

Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005)

Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005) Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005) Ces résultats correspondent à 18 questionnaires parmi les 26 stagiaires du groupe Amiens. Le total des réponses ne fait pas toujours

Plus en détail

Transmettre la voix à distance

Transmettre la voix à distance Pour quoi faire? Par quels moyens? Ressentir et observer sa voix, c était un très vieux rêve, comme l était aussi celui de voler dans les airs Aujourd hui, les moyens de communication modernes permettent

Plus en détail

L analyse d entretiens de recherche qualitatifs

L analyse d entretiens de recherche qualitatifs L analyse d entretiens de recherche qualitatifs Annie Gendron, M.Ps. Candidate au doctorat en psychologie, UQTR Natacha Brunelle, Ph.D. Professeure au département de psychoéducation, UQTR 19 mars 2010

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Accueillir un sourd en entreprise

Accueillir un sourd en entreprise Accueillir un sourd en entreprise Comprendre et se faire comprendre Construire l avenir 3 5 10 16 17 18 19 Sommaire Le mot du directeur Définitions (LSF LPC lecture labiale) Idées reçues sur la surdité

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE A.Idrissi REGRAGUI TAZA Maroc PLAN : I. L INSERTION SOCIALE I.1. INSERTION PROFESSIONNELLE I.1.1. LE BRAILLE CLE DU SAVOIR I.1.2. LA COMPENSATION DU HANDICAP ET LA

Plus en détail

ME LA COMMUNICATION Ch 5 LA COMMUNICATION. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET

ME LA COMMUNICATION Ch 5 LA COMMUNICATION. Michel EMERY Conseil et Formation. juin 13 MANAGEMENT ET GESTION DE PROJET 5 LA COMMUNICATION 1 5. 1 ANALYSE de la COMMUNICATION 2 LE DIT ANALYSE DE LA COMMUNICATION La formulation ( clarté, objectivité maximale ou manipulation ) L écoute (concentration et acceptation de l Autre

Plus en détail

Se libérer de la drogue

Se libérer de la drogue Chacun doit savoir qu il peut se libérer de la drogue à tout moment. Se libérer de la drogue Je ne maîtrise plus la situation Longtemps encore après la première prise de drogue, le toxicomane croit pouvoir

Plus en détail

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS PREMIÈRE ÉDITION (4 Juin 2014) LISTE DE CONTROLE POUR ENGAGER UN BON CONSULTANT I. Travaux préparatoires en interne II. Critères personnels concernant le consultant III.

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE GÉNÉRALE MONOLOGUE SUIVI : décrire l'expérience MONOLOGUE SUIVI : argumenter

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique Vous trouverez ici notre guide d utilisation et d accompagnement pour l'aidant familial utilisant la tablette et nos jeux de

Plus en détail

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Afin de profiter au mieux de la visite au Scientastic, nous vous conseillons de donner aux enfants un bagage minimum sur les 5 sens avant votre

Plus en détail

Présentation de l équipe

Présentation de l équipe Libérer et révéler les potentiels individuels et collectifs Présentation de l équipe Consultants coachs et formateurs : Certifiés en coaching individuel et team building Formés en AT, PNL, approche systémique.

Plus en détail

I/ Qu est-ce que l aphasie? French

I/ Qu est-ce que l aphasie? French I/ Qu est-ce que l aphasie? French Vous avez, vraisemblablement, récemment eu à faire à l aphasie et ce, pour la première fois. L aphasie appelle d emblée quelques questions comme : qu est-ce que l aphasie,

Plus en détail

Pour un usage plus sûr du téléphone portable

Pour un usage plus sûr du téléphone portable Pour un usage plus sûr du téléphone portable On commence tout juste à en parler : l utilisation du portable comporte des risques pour la santé. Pour tenter de les réduire, le Criirem (Centre de recherche

Plus en détail

Inventaire des difficultés auditives chez l enfant à la maison

Inventaire des difficultés auditives chez l enfant à la maison FORMULAIRE C.H.I.L.D. ( Children s Home Inventory for Listening Difficulties) Traduction et adaptation en français Services aux élèves ayant une perte auditive Ministère de l Éducation et du Développement

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Baromètre AUDIO 2000 / Senior Strategic AUDITION @45plus 2014

Baromètre AUDIO 2000 / Senior Strategic AUDITION @45plus 2014 1 Baromètre AUDIO 2000 / Senior Strategic AUDITION @45plus 2014 Senior Strategic AUDIO 2000 AUDIO 2000 Enseigne d audioprothèse créée en 1999, membre du Groupe Optic 2ooo 274 magasins en France au 1 er

Plus en détail

Le Guide des Appareils Auditifs. Collectif de patients et de professionnels

Le Guide des Appareils Auditifs. Collectif de patients et de professionnels Le Guide des Appareils Auditifs Collectif de patients et de professionnels AVANT-PROPOS Le 1 er rendez-vous chez l Audioprothésiste Objectif : faire connaissance M CONNAÎTRE LE PATIENT Votre audioprothésiste

Plus en détail

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de l ouïe Questions et réponses importantes 2009-03 1

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de l ouïe Questions et réponses importantes 2009-03 1 Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de l ouïe Questions et réponses importantes Objectif Offrir aux enseignants et aux apprenants l accès à des connaissances essentielles dans

Plus en détail

L école maternelle et le socle commun de connaissances et de compétences

L école maternelle et le socle commun de connaissances et de compétences L école maternelle et le socle commun de connaissances et de compétences Animation pédagogique Mise en œuvre du LPC 87 Un principe majeur! L école maternelle n est pas un palier du socle commun de connaissances

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail

AUDITION SUR LE CIR : LA REFORME PROFITE-T-ELLE AUX PME?

AUDITION SUR LE CIR : LA REFORME PROFITE-T-ELLE AUX PME? AUDITION SUR LE CIR : LA REFORME PROFITE-T-ELLE AUX PME? Propositions de la CGPME Introduction : Nombre d adhérents à votre organisation : Avant propos : Compte tenu du niveau d information qui peut être

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

Analyse des bruits de clavier d ordinateur

Analyse des bruits de clavier d ordinateur Analyse des bruits de clavier d ordinateur Introduction 1 Enregistrement des bruits de clavier 2 Analyse des bruits de clavier 3 Analyse du niveau de pression acoustique vs. temps 4 Sonie vs. temps 4 Acuité

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

DIAGNOSTIC d ACCESSIBILITE de la Cité des Sciences et de l Industrie

DIAGNOSTIC d ACCESSIBILITE de la Cité des Sciences et de l Industrie DIAGNOSTIC d ACCESSIBILITE de la Cité des Sciences et de l Industrie 1 DIAGNOSTIC d ACCESSIBILITE de la Cité des Sciences et de l Industrie Au-delà de l application stricte de la loi du 11 février 2005,

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

Les assurances sociales et le travail à temps partiel

Les assurances sociales et le travail à temps partiel Les assurances sociales et le travail à temps partiel Informations utiles à toutes les personnes qui travaillent à temps partiel et assument la garde d enfants ou l assistance de parents. Informations

Plus en détail

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Le traitement de l information sensorielle, parfois nommé intégration sensorielle, réfère au processus par lequel le cerveau

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS)

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) Département fédéral des affaires étrangères DFAE Direction des ressources DR Personnel DFAE Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) L ensemble des données figurant dans ce questionnaire sont soumises

Plus en détail

Brand content : les écarts entre l offre et la demande

Brand content : les écarts entre l offre et la demande 2014 Edition Spéciale 4 Intelligence Applied Les consommateurs sont de plus en plus nombreux, dans le monde, à se montrer très friands de brand content, et la plupart des marques sont prêtes à satisfaire

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION Compétence : Découvrir les parties du corps et les 5 sens. Leurs caractéristiques et leurs fonctions. Finalité : Préparer

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses 2.09 Cotisations Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Guide de pratiques exemplaires en matière de commerce mobile. Des techniques concrètes pour surpasser les normes de l industrie

Guide de pratiques exemplaires en matière de commerce mobile. Des techniques concrètes pour surpasser les normes de l industrie Guide de pratiques exemplaires en matière de commerce mobile Des techniques concrètes pour surpasser les normes de l industrie TABLE DES MATIÈRES LA MOBILITÉ EN HAUSSE... 3 INCURSION DANS L UNIVERS DE

Plus en détail

Thomas Dutronc : Demain

Thomas Dutronc : Demain Thomas Dutronc : Demain Paroles et musique : Thomas Dutronc Mercury / Universal Music Thèmes La conception de la vie, la joie de vivre, l insouciance. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son avis,

Plus en détail

L ouvrage que vous avez entre les mains n est pas un manuel de vente. Ce que nous vous proposons plutôt est une aventure au pays de l excellence

L ouvrage que vous avez entre les mains n est pas un manuel de vente. Ce que nous vous proposons plutôt est une aventure au pays de l excellence «Vivre c est vendre. Parce que vendre c est vivre intensément. Nous sommes tous des vendeurs, car nous passons notre temps à vendre quelque chose : à nous-mêmes d abord, à nos proches, à nos clients. Vendre

Plus en détail

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations.

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. LA LETTRE AUX PARENTS N o 2 Cher-s Parent-s, «Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. L adolescence est une période de changement de contexte scolaire ou de formation

Plus en détail