INFOS. Les 25, 26 et 27 Juin à Marseille Chanot. 2 ème trimestre 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INFOS. Les 25, 26 et 27 Juin à Marseille Chanot. 2 ème trimestre 2015"

Transcription

1 110 2 ème trimestre 2015 INFOS 13 Bulletin des adhérents - Confédération de l artisanat et des petites entreprises du bâtiment des Bouches-du-Rhône Les 25, 26 et 27 Juin à Marseille Chanot

2 Entre PROS, une histoire de confiance... MAAF ASSURANCES SA R.C.S. NIORT /14 - Crédits photos : GraphicObsession, Thinkstock 1950 Créée en par les artisans MAAF PRO : Être à vos côtés pour vous conseiller, vous accompagner, dans vos activités professionnelles et votre vie personnelle. POUR EN SA Contactez-nous au APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE du lundi au vendredi de 8 h 30 à 20 h et le samedi de 8 h 30 à 17 h

3 Editorial Mes Chers collègues Même après le plus beau des chantiers, tout homme de l art qui se respecte doit savoir se retirer. L Artisan que je suis et que je resterai, va devoir quitter le poste de Président de la CAPEB 13 que vous m avez confié par trois fois, trois mandats consécutifs de trois ans. Je vais donc «passer le témoin» à la prochaine Présidente ou au prochain Président, selon le désir des membres du Conseil d Administration, qui s exprimera par le vote, tel que prévu par nos statuts, le 3 juillet 2015, lors du renouvellement du Bureau. C est en toute confiance que je transmettrai les commandes de la CAPEB 13 dans la mesure où je suis convaincu que le prochain(e) Président(e), en dehors de toute quête personnelle de pouvoir, ne sera motivé que par l idée de porter haut et fort les couleurs de la CAPEB et, par dessus tout de faire entendre la voix des Artisans du bâtiment. C est dans cet esprit que mes actions ont été guidées au cours de ces 9 années. Malgré les difficultés rencontrées, et Dieu sait qu elles ont été nombreuses, j ai toujours gardé en mémoire la noble cause pour laquelle je me battais, la cause des Artisans. C est une cause qui à mon sens, comme le souhaitaient les pères fondateurs de la CAPEB, ne peut être réellement prise en compte que dans une structure de proximité adaptée, une structure départementale, dans un esprit confédéral. Le «penser petit d abord» doit toujours être dans notre esprit, quelque soit la situation dans laquelle nous nous trouvons. C est un gage d humilité nécessaire pour mener un grand combat, le Combat des Artisans. Les difficultés que nous affrontons pour la survie de nos métiers, ne peuvent et ne doivent pas être oubliées. Cependant, pour vous transmettre un message plus joyeux, sachez que nous avons obtenu, après de nombreuses demandes auprès des instances confédérales, que les JPC, (Journées Professionnelles de la Construction), aient lieu dans les Bouches du Rhône. C est donc pour moi une véritable victoire que je partagerai avec vous, mes compagnons de route de la CAPEB 13 et au-delà, avec tous ceux des Artisans, de France et de Navarre, qui assisteront à ces JPC les 25, 26 et 27 juin prochains au Parc Chanot à Marseille. Je vais donc bientôt laisser mon poste de Président mais, je ne vais pas pour autant cesser d être présent. Je continuerai d accompagner, le temps nécessaire, le nouveau Président(e). J en profite aussi pour féliciter l ensemble du personnel de la CAPEB 13 qui s investit depuis longtemps, bien au-delà des contrats de travail, comme je l ai toujours fait moi-même, à savoir comme de vrais militants. Je remercie bien évidemment tous les membres du Conseil d Administration qui ont apporté leur pierre à l édifice et qui m ont épaulé pour faire de la CAPEB 13 ce qu elle est aujourd hui. Une des structures les plus solides du réseau CAPEB. Elle restera pour moi, en qualité d Artisan, mon plus beau chantier. Marc MARCELLIN Président 03

4 SOMMAIRE Actions CAPEB... 5 JPC à 21 Conseil en Formation Emploi Divers Actualités Réglementaires Services de la CAPEB DONNÉES SOCIALES > apprentis > informations salaires > cotisations sociales Rédaction Administration : CAPEB 13 - Maison de Artisans - 7 bd Pèbre Marseille Tél Fax Rédacteur en chef : Antoine Battistelli - Gérant responsable : Marc Marcellin ISSN Dépôt légal : 16 janvier 2008 Création graphique, réalisation et impression : Alain Thomas GRAPHISTE Charline Lecaille. Crédit photos : Capeb, Shutterstock. 04

5 ACTION CAPEB AU PREMIER ATELIER RGE DE LA CAPEB 13, 13 ARTISANS ONT PARTICIPÉ. Le premier Atelier pour aider les artisans à constituer leur dossier RGE (Reconnu Garant de l Environnement), a eu lieu dans nos locaux en deux temps : mercredi 7 et vendredi 29 mai Le temps pour les participants, grâce aux conseils qui leur ont été prodigués, de compléter les informations écrites et de réunir les pièces manquantes, dans le but de présenter, le jour du dépôt chez QUALIBAT, un dossier complet. En effet, compte tenu du nombre important de dossiers rejetés, la CAPEB 13 a décidé d accompagner les artisans d une manière concrète. Le but n étant pas d agir en lieu et place des artisans mais de construire ensemble ces fameux dossiers qui, de prime abord, peuvent donner le tournis même aux chefs d entreprises les plus avertis. Il s est donc agit d échanges interactifs entre tous les participants. Ainsi, il n a fallu pas moins de quatre intervenants pour animer cet atelier : Thierry VERDET, Eco Artisan lui même, membre de la commission QUALIBAT et néanmoins Président de la Section CPC qui est devenu en quelque sorte, notre «Monsieur RGE». Il participe par ailleurs à l animation de nombreuses réunions dans les Bouches du Rhône sur ce sujet. Son expérience nous est donc des plus précieuses. Philippe RICHARD du service Conseil qui d une manière très analytique a présenté les deux principaux dossiers de demande RGE : - La qualification «Efficacité énergétique ECO Artisan» - La qualification Métiers «Efficacité énergétique - travaux isolés» Cécile CIGOLINI du service Événements qui a aidé les artisans à remplir concrètement leurs dossiers et, Antoine BATTISTELLI Secrétaire Général, qui a participé activement à cette réunion, en apportant ses compétences pour le bon déroulement de cette «grande première», à la CAPEB 13 où 13 dossiers ont été analysés. Comme vous l aurez remarqué, nous avons pris soin, avec 13 participants, pour les superstitieux, de ne pas fixer le prochain atelier un vendredi

6 JPC 2015 JOURNÉES PROFESSIONNELLES DE LA CONSTRUCTION DE LA CAPEB (PARC CHANOT, JUIN 2015) «Choisir Marseille, c est choisir une ville que les professionnels du bâtiment ont largement contribué à transformer au cours des dernières années. Capitale européenne de la culture en 2013, la ville en a profité pour se redessiner. Je vous encourage à la (re)découvrir, mais aussi à sillonner les routes de notre région, si belle en ce début d été. Dans un contexte professionnel rude, les métiers du bâtiment n échappent pas à la nécessité de l artisanat d être plus que jamais dynamique, innovant et créatif. Le réseau des métiers de Provence-Alpes-Côte d Azur n a de cesse d accompagner les entreprises sur cette voie. 06 Lisa ROCCIOTTI André Bendano, Président de la Chambre régionale de métiers et de l artisanat Provence-Alpes-Côte d Azur A cet égard, j aimerais citer le remarquable projet Rénover+ qui vise à faire de la rénovation énergétique un vaste champ d activités pour les artisans du bâtiment. Cette opération expérimentale menée sur deux territoires de la région, vise à renforcer la dynamique de ce marché chez les particuliers et a été citée en exemple au Club de l Amélioration et de l Habitat. Je suis persuadé que les travaux de ces Journées, habilement portées par la CAPEB des Bouches-du-Rhône, vous donneront matière à réflexion et à action!» Avec l accueil de ces Journées Professionnelles de la Construction, la Ville de Marseille confirme qu elle est bien une destination majeure de congrès et une référence dans le développement durable en Europe et en Méditerranée. Ce rendez-vous majeur de la CAPEB est encore l occasion de souligner le rôle essentiel des artisans et des très petites entreprises du bâtiment pour l attractivité de notre territoire. Tant pour leur forte implication dans l apprentissage et la création d emplois que pour leur savoir-faire dans les nouvelles techniques de construction. Une telle richesse de compétences mérite d être sans cesse valorisée. Que ce soit dans l intérêt des professionnels, de nos jeunes ou de l ensemble de nos concitoyens, soucieux de vivre dans un espace urbain plus économe et plus harmonieux. On a coutume de dire que quand le bâtiment va, tout va Inciter plutôt que contraindre, simplifier plutôt qu alourdir. Ces principes sont des priorités si nous voulons que cet adage se vérifie à nouveau, malgré un contexte économique difficile. Alors que Marseille poursuit sa métamorphose urbaine pour être plus attractive, plus créative et plus agréable à vivre, je souhaite à tous les participants des échanges fructueux et riches de perspectives. Bon congrès à tous. Dominique TIAN 1er Adjoint au Sénateur-Maire de Marseille Député des Bouches-du-Rhône

7 JPC 2015 JOURNÉES PROFESSIONNELLES DE LA CONSTRUCTION DE LA CAPEB Crédit photo Philippe Ribeyre CAPEB 63 Les Journées Professionnelles de la Construction CAPEB allient pendant trois jours des conférences thématiques et un salon professionnel Formule originale, organisées tous les ans dans une ville différente, elles sont un des principaux moyens d actions des UNA (Unions Nationales Artisanales) pour définir et mettre en application la politique professionnelle des différentes professions du bâtiment. Venus de toute la France, les délégués départementaux ont un double rôle de représentation de leur syndicat départemental et de prescription auprès de leurs confrères. Le salon professionnel est accessible à tous les artisans départementaux et régionaux. LES CONFERENCES Les Journées Professionnelles de la Construction sont le moment d échange entre les professionnels départementaux et nationaux. Des intervenants extérieurs viennent compléter les débats en apportant leur expertise sur un domaine particulier. Les Journées Professionnelles de la Construction favorisent l émergence des sujets qui permettent à la profession de s adapter aux évolutions des marchés, à savoir : - Anticipation des nouvelles tendances et besoins de la clientèle, - Apparition de nouveaux matériaux et équipements, - Développement de nouvelles techniques, - Évolution en matière d accès à l information. Les Journées Professionnelles de la Construction sont l occasion d approfondir les sujets d ordre général qui auront, à plus ou moins long terme, un impact sur la profession. Les enjeux de la politique industrielle, ainsi que la réglementation européenne et française et leurs conséquences, font également l objet de débats. LE SALON PROFESSIONNEL Les Journées Professionnelles de la Construction proposent un véritable salon professionnel qui regroupe les principaux acteurs du marché de chaque profession. Industriels, négociants et institutionnels sont présents pour apporter leur savoir-faire et faire connaître leurs innovations techniques aux artisans de la CAPEB. Des démonstrations techniques sont organisées par les industriels afin de présenter aux délégués la mise en œuvre de leurs produits et leurs techniques. 07 Crédit photo Philippe Ribeyre CAPEB 63

8 Ann 170x125 Socama Projet.qxp_Mise en page 1 30/04/ :29 Page1 COMME DES MILLIERS D ENTREPRENEURS, BÉNÉFICIEZ DE LA GARANTIE SOCAMA POUR RÉALISER VOTRE PROJET PROFESSIONNEL* Venez parler de vos projets avec un conseiller en agence ou bien rendez-vous sur Allo Artisan (0,12 TTC/mn) Banque Populaire Provençale et Corse - 247, avenue du Prado - CS Marseille Cedex 08 - Société Anonyme Coopérative de Banque Populaire à capital variable, régie par les articles L et suivants du code monétaire et financier et l'ensemble des textes relatifs aux Banques Populaires et aux Établissements de Crédit RCS Marseille. N d'immatriculation auprès de l'organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurances (ORIAS) : Crédit Photo : ShutterStock, Thinkstock - Janvier 2015 * Sous réserve d acceptation de votre dossier par la Banque Populaire et la Socama. en partenariat avec

9 JPC 2015 MAÇONNERIE - CARRELAGE Chers collègues J ai le plaisir, en ma qualité de responsable de la Section Professionnelle Maçonnerie Carrelage de la CAPEB13, de vous souhaiter la bienvenue à Marseille pour les JPC Cette manifestation est d une grande importance pour nous professionnels. C est l occasion d une grande rencontre, non seulement avec des artisans de son propre métier mais aussi avec des collègues, artisans du bâtiment des autres corps d état. Pouvoir traiter des sujets comme le RGE, thème de l isolation et des économies d énergie, ou de l accessibilité et du Label HANDIBAT est une chance à ne pas manquer. En effet, 2015 est une date butoir pour l accessibilité des ERP de 5ème catégorie. C est donc là une opportunité pour avoir de nouveaux chantiers.! Obtenir la qualification RGE et le Label HANDIBAT devient donc indispensable pour toute entreprise qui souhaite accéder à la fois à de nouveaux chantiers et à des chantiers plus importants. Travailler en groupement, en GME, me semble tout à fait adapté. Ainsi, malgré les difficultés du moment, pour 2015 de nombreuses possibilités s offrent à nous. Je vous souhaite de passer de fructueuses et riches JPC Que celles-ci augurent d un avenir prometteur pour tous. Bon séjour sous le soleil de Provence. Qu il brille pour tous. Jacques LE PORT Président de la section professionnelle Maçonnerie - Carrelage MAC vendredi 26 juin - 16h -17h30 Rudy Ricciotti, Architecte du MUCEM 09 Sur présentation de cette invitation, un cadeau vous sera offert sur le stand du Bâtiment Artisanal Les informations demandées seront utilisées par la CAPEB conformément à la loi informatique et libertées du Un droit d accès et de rectification au fichier peut-être librement exercé auprès des organisateurs.

10 ARTISANS DU BÂTIMENT VOTRE EXPERT COMPTABLE DANS LES BOÛCHES DU RHÔNE "vous pouvez compter sur nous, nous comptons pour vous" COMPTABILTÉ CONSEIL ACCOMPAGNEMENT CRÉATEURS FISCALITÉ GESTION TÉLÉPROCEDURES ABC GESTION 13 Expertise comptable 7, Bb Pèbre Marseille (France) Tél. : Fax : Télécharger l application ABC Gestion 13 gratuitement : Iphone Android

11 JPC 2015 SERRURERIE - MÉTALLERIE Chers collègues Il serait bon ton de parler des difficultés que nous rencontrons. Difficultés étroitement liées aux mauvaises conditions dans lesquelles nous évoluons. Mais je préfère regarder devant, regarder vers l avenir. Faisons de la réglementation toujours plus lourde une force. La proximité et le professionnalisme doivent être notre marque. Nos structures humaines privilégient les relations avec nos clients. Aujourd hui être Artisan est un véritable atout, encore faut il que nous en soyons conscients quel beau métier que nous exerçons! Nous avons un trésor entre les mains, la tête haute regardons loin devant! Ces journées de la construction sont pour nous artisans des moments intenses. Véritable temps de partage qui nous permet d année en année d aller plus loin et d adapter nos activités aux besoins! de demain. Ce n est qu ensemble que le parcours en sera plus facile. Ensemble que nous gagnerons les marchés de demain. Restons unis pour être plus fort et soyons plus fort pour nous faire entendre. Que ces journées de la construction soient toujours plus riches et que la convivialité habituelle rythme toujours nos travaux. Bienvenue dans notre belle ville! Patricia BLANCHET Présidente de la section professionnelle Serrurerie - Métallerie SM Vendredi 26 Juin - 11h15-12h30 Actualité des métalliers : normalisation en construction métalliques, guides pratiques, soudage 11 Sur présentation de cette invitation, un cadeau vous sera offert sur le stand du Bâtiment Artisanal Les informations demandées seront utilisées par la CAPEB conformément à la loi informatique et libertées du Un droit d accès et de rectification au fichier peut-être librement exercé auprès des organisateurs.

12

13 JPC 2015 EQUIPEMENT ÉLECTRIQUE & ÉLECTRONIQUE Chers collègues C est avec un grand plaisir que je vous accueille à marseille. Avec la RT 2012 le métier d électricien évolue fortement. Il demande donc que les Artisans s adaptent à la nouvelle donne. Il s agit d une véritable remise en question permanente. Cela demande une veille informationnelle constante. D importantes évolutions ont vu le jour, notamment dans le domaine de la domotique et des énergies renouvelables. Les jeunes qui entrent dans le métier, comme les moins jeunes, ne doivent pas hésiter à suivre des formations. Les installations qu ils mettent en place doivent être fidèles aux normes en vigueur. La professionnalisation du métier est indispensable pour faire face à la concurrence et pour garder une bonne image vis à vis des clients qui aujourd hui sont de plus en! plus informés. Ma double casquette de Président de la Section EEE et de délégué CAPEB auprès de QUA- LIFELEC me permet de faire le lien avec les artisans. Si j ai un message à faire passer : «Informez-vous et formez-vous». Acquérir de nouvelles compétences pour s adapter au Marché doit être notre credo. Il en va de notre crédibilité tant auprès des clients que des organismes de contrôle comme CONSUEL. Aujourd hui il faut donc se former tout au long de la vie pour être un électricien digne de ce nom. Alfredo FRETTI Président de la section professionnelle Equipement Electrique & Electronique 3E Vendredi 26 Juin - 14h00-15h30 La ventilation des logements en rénovation 13 Sur présentation de cette invitation, un cadeau vous sera offert sur le stand du Bâtiment Artisanal Les informations demandées seront utilisées par la CAPEB conformément à la loi informatique et libertées du Un droit d accès et de rectification au fichier peut-être librement exercé auprès des organisateurs.

14 Chauffage Climatisation Salle de Bains Plomberie carrelage Chauffage salle de bains plomberie... rendez-vous dans votre agence Aix en Provence Arles Aubagne La Ciotat Marseille la Capelette Marseille Joliette Pertuis Port de Bouc Salon de Provence Vitrolles PROXIMITE REACTIVITE RESPECT DES ENGAGEMENTS CONSEILS & ACCOMPAGNEMENT ASSISTANCE SENSIBILISATION FORMATION RT 2012, Bbio, ATTESTATION REGLEMENTAIRE DIMENSIONNEMENT CHAUFFAGE RT EXISTANT, AUDIT ENERGETIQUE ECO-PTZ, CREDIT D IMPOT ETUDES ACOUSTIQUES QUALITE DE L AIR INTERIEUR LABELS SITES DE PRODUCTION D études : LA CIOTAT, LYON, NANCY Tél : Appel non surtaxé ACADEMIE DE LA PERFORMANCE ET DE L EFFICACITE ENERGETIQUE Siège social : LE FORUM Bâtiment A 515 avenue de la Tramontane ZI Athélia IV BP LA CIOTAT cedex Tél : Fax :

15 JPC 2015 COUVERTURE PLOMBERIE CHAUFFAGE Chers collègues C est avec une réelle joie que je vous accueille aux journées professionnelles de la construction à Marseille dans notre belle région PACA. Notre région, à la veille des vacances pour certains, est magnifique à cette époque de l année. Beaucoup d entreprises y sont installées notamment des TPE, artisans et entreprises de tailles diverses. Un trop grande nombre de chefs d entreprises sont obligés d arrêter leur activité non pas parce qu ils n ont pas de travail mais parce qu ils manquent de trésorerie ou d aide des banques. Ces journées de la construction sont faites pour débattre justement de tous nos problèmes nationaux mais aussi et surtout des problèmes départementaux. C est un rendez-vous syndical d une importance capitale pour faire des échanges de qualité en toute sincérité. Cette année, une grande reconnaissance de nos métiers grâce au RGE s est faite mais, non sans heurts auprès des artisans désirant rentrer dans cette démarche. La complexité des dossiers et notamment du dossier ECO Artisan ne facilite pas toujours la tâche pour obtenir cette qualification. Néanmoins j encourage vivement mes collègues à persévérer pour obtenir le RGE, gage de nombreux chantiers en perspective. Je vous souhaite de bonnes journées de la construction à Marseille. Thierry VERDET Président de la section professionnelle Couverture Plomberie Chauffage CPC Vendredi 26 Juin - 14h00-15h30 La ventilation des logements en rénovation 15! Sur présentation de cette invitation, un cadeau vous sera offert sur le stand du Bâtiment Artisanal Les informations demandées seront utilisées par la CAPEB conformément à la loi informatique et libertées du Un droit d accès et de rectification au fichier peut-être librement exercé auprès des organisateurs.

16

17 JPC 2015 CHARPENTE MENUISERIE AGENCEMENT Chers collègues B ienvenue dans les Bouches du Rhône, région touristique où la filière bois est fortement implantée. Elle représente 360 millions d euros de chiffre d affaire avec entreprises et salariés. Parmi les territoires forestiers, c est dans les départements alpins que l exploitation est la mieux gérée. Le Mélèze et le pin Cembro y abondent au grand bonheur des menuisiers. Dans le Var, on trouve aussi du chêne liège dont l écorce constitue un excellent matériau isolant et décoratif en plus de couronner nos excellents crus. Depuis le Grenelle de l environnement, de plus en plus de communes exigent que les constructions soient réalisées avec des bois locaux, ex : salle des fêtes de Mazan dans le Vaucluse. La Maison Ossature Bois (MOB), déjà présente dans les départements alpins, s implante peu à peu en! PACA. Chaque année on voit se créer de nouvelles scieries notamment dans le Vaucluse et les Alpes Maritimes. Les Alpes font la promotion du bois par l interprofession Fi Bois La CAUE 05 incite aussi à la construction bois de même que les architectes. La filière bois des Alpes de Haute Provence est le 1er producteur en PACA. Je vous souhaite un bon séjour. Profitez aussi bien de la grande bleue que de nos montagnes, sans oublier de déguster nos grands vins locaux, avec modération. Gérard GIDDE Président de la section professionnelle Charpente Menuiserie Agencement CMA Jeudi 25 Juin - 17h15 LE GRAND CHANTIER : Le Pavillon France de l Exposition Universelle de Milan Sur présentation de cette invitation, un cadeau vous sera offert sur le stand du Bâtiment Artisanal Les informations demandées seront utilisées par la CAPEB conformément à la loi informatique et libertées du Un droit d accès et de rectification au fichier peut-être librement exercé auprès des organisateurs.

18 Création graphique Création logo - Conception graphique Carte de visite - Tête de lettre Flyer - Dépliant - Brochure Affiche - Stand / PLV BUREAU DE CONTROLE DANS LE DOMAINE ELECTRIQUE INFORMATIONS SUR LA REGLEMENTATION Vérifications des installations électriques dans les locaux professionnels soumis au code du travail et E.R.P : Vérification pour les assurances (Q18) Vérification lors des ventes de fonds de commerces Vérification périodique annuelle Vérification suite à des travaux AB CONSULTING 37 Rue St Sébastien Marseille - Tél :

19 JPC 2015 PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENT Chers collègues B ienvenue à Marseille, Capitale de la future Métropole. C est avec une grande fierté que j accueille mes collègues artisans malgré un contexte économique encore très difficile (concurrence déloyale, statut de l auto entrepreneur, baisse des carnets de commandes, trésorerie fragilisée ). Néanmoins, nous devons faire face à la situation et démontrer que nous, petites entreprises, avons la capacité à nous adapter à la nouvelle donne : normes, clientèle toujours plus exigeante, recyclage des déchets... Une remise en question permanente est donc nécessaire, notamment en suivant des formations. En effet, la qualité de notre travail, notre savoir faire et notre savoir être peuvent transformer ces contraintes en véritables avantages concurrentiels.! La section peinture de la CAPEB 13 depuis 2008 a justement pris à bras le corps le problème des déchets des artisans peintre en mettant en place une opération annuelle «artisans propres j agis». Ainsi chaque année une trentaine d artisans recyclent dans les règles de l art plus de 40 tonnes de déchets. Nous nous inscrivons ainsi dans une démarche RSE, très appréciée des clients. A l ensemble des collègues et des artisans, je souhaite de très bonnes Journées Professionnelles de la Construction dans notre belle région de PAGNOL. Philip FARRUGIA Président de la section professionnelle Peinture Vitrerie Revêtement PVR Jeudi 25 Juin - 16h30-18h00 La RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) : une réalité et une opportunité pour les peintres 19 Sur présentation de cette invitation, un cadeau vous sera offert sur le stand du Bâtiment Artisanal Les informations demandées seront utilisées par la CAPEB conformément à la loi informatique et libertées du Un droit d accès et de rectification au fichier peut-être librement exercé auprès des organisateurs.

20 JPC 2015 MÉTIERS DE LA PIERRE 20 Chers collègues Si j interviens aujourd hui, en ma qualité de Président de la CAPEB 13 pour vous parler des métiers de la pierre, c est parce que cette section n est plus active actuellement. Mais, soyez-en sur, nous faisons tout pour en créer une nouvelle. Comment ignorer ce métier qui s inscrit si parfaitement dans l histoire de notre pays et qui contribue encore aujourd hui à la richesse de notre département. Un métier lié à la fois à l art et à l histoire. «Il est une question que l on se pose quelquefois devant tous ces monuments que nous avons hérités des siècles passés : qui étaient leurs bâtisseurs?» Des artisans, des tailleurs de pierres, certainement comparables à ceux d aujourd hui. Seulement ceux des plus instruits et des mieux formés. Les bâtisseurs! de Cathédrales n ont pas seulement créé du beau et innové en matière de construction. Ils ont aussi réussis a traverser les siècles en transmettant leurs métiers. A cette époque les tailleurs de pierres constituaient la colonne vertébrale des métiers du bâtiment. Le moyen âge, considéré injustement comme une période obscure a été égayé par ces hommes de l art, ces compagnons, ces artisans des métiers de la pierre, qui ont éclairé les consciences et montré le chemin de l espérance. Bienvenue donc aux artisans des métiers de la pierre. Marc MARCELLIN Président CAPEB 13 MP Vendredi 26 Juin - 17h00-18h00 Table ronde prospective : la pierre demain Sur présentation de cette invitation, un cadeau vous sera offert sur le stand du Bâtiment Artisanal Les informations demandées seront utilisées par la CAPEB conformément à la loi informatique et libertées du Un droit d accès et de rectification au fichier peut-être librement exercé auprès des organisateurs.

21 JPC 2015 MÉTIERS et TECHNIQUES du PLÂTRE et de L ISOLATION Mes chers collègues En 2005, les Plâtriers du 13 vous ont fait profiter d une «Balade En Mer» : une barque marseillaise construite avec, plaques de plâtre, briques, plâtre coloré, symbolisant toute la diversité de nos métiers. Les nouveaux produits d isolation thermique existaient déjà. Pourtant, on ne les trouve encore pas toujours aujourd hui sur le marché. Ils n ont pas cessé d évoluer, obligeant les artisans à suivre régulièrement des formations. Actuellement, pour être adapté aux (nouveaux) marchés, il faut à minima, être Eco Artisan, RGE et Handibat. Ne pourrait-on aller plus loin avec des formations de plus en plus pratiques afin de garantir les meilleurs résultats, la qualité des travaux et donc par voie de conséquence, la satisfaction des clients, notamment avec l aide de la caméra thermique? Il est donc grand temps de passer de la théorie à la pratique, des discours aux actes en commençant par exemple, par introduire dès la formation initiale, une formation aux métiers. Être RGE permet à l artisan de rentrer dans une démarche mais n est pas suffisant pour garantir la pérennité de nos entreprises et la transmission de nos métiers dans un Marché en pleine mutation. Conseil, en 2015, amarrez solidement la barque au Vieux Port. Gardez les pieds sur terre. Bienvenue en Provence. Christophe PALUSSIERE Président de la section professionnelle des Métiers et Techniques du Plâtre et de l Isolation MTPI Vendredi 26 Juin - 10h30-11h30 Les exosquelettes : dangereux ou véritable soutien sur les chantiers 21! Sur présentation de cette invitation, un cadeau vous sera offert sur le stand du Bâtiment Artisanal Les informations demandées seront utilisées par la CAPEB conformément à la loi informatique et libertées du Un droit d accès et de rectification au fichier peut-être librement exercé auprès des organisateurs.

22

23 CONSEIL EN FORMATION CRITÈRE DE PRISE EN CHARGE - EXERCICE 2015 (Validés par le Conseil d Administration du 10 Décembre Mis à jour le 31/03/15) Critères applicables à compter du 1 er Janvier 2015 selon les procédures du FAFCEA en vigueur. SECTEUR BATIMENT Formations Durée maximale Coût horaire maximum (par stagiaires et par an) (hors TVA non financée) Formation sur site STAGES TECHNIQUES Tous stages 100 H 28 Non FEEBAT Prise en charge de 100% maximum des coûts inscrits sur la demande de remboursement dont 40% à la charge du FAFCEA STAGES PROFESSIONNELS Qualité 84 H 18 Gestion et Management spécifique / VAE 35 H 28 Non * STAGE TRANSVERSAL : Tout stage auquel des artisans de différentes professions peuvent y assister et/ou si le contenu de l action de formation est un contenu tous publics. toute demande de prise en charge doit être accompagnée d une notification de refus de prise en charge par le Conseil de la formation de la CRMA compétente. Gestion et management (non spécifique métiers) 21 H 11 Bureautique, Internet, Messagerie 21 H 11 Logiciel de gestion d entreprise 21 H 11 Non Culture générale, langues étrangères 21 H 11 STAGE SPÉCIFIQUE AU FORFAIT : Prise en charge Permis de conduire : C ou CE, C1, C1E, FIMO, EB, FCO Prise en charge d un permis par an et par entreprise dans la limite de 600 maximum Préparation au MOF sur la totalité du cursus de formation Forfait plafond maximum 6 000, après avis des commissions techniques et validation par le conseil d Administration Formation à distance avec sessions de regroupement tous les items confondus Formations diplômantes et certifiantes inscrites au RNCP spécifiques au métier. Pour le Brevet des Métiers seuls les modules professionnels sont pris en charge par FAFCEA. Formations diplômantes et certifiantes inscrites au RNCP Reprise, transmission d entreprise et gestion métier (GEAB, REAB, Entrepreneur Bâtiment) Forfait plafond maximum 600, après avis des commissions techniques et validation par le conseil d Administration Prise en charge plafonnée à par action et dans la limite d un coût horaire maximum de 28, après avis des commissions techniques et validation par le conseil d Administration Prise en charge plafonnée à 500 heures par action et dans le limite d un coût horaire maximum de 28, après avis des commissions techniques et validation par le conseil d Administration NB : LES FRAIS ANNEXES (TRANSPORT, HÉBERGEMENT, REPAS) NE SONT PAS REMBOURSÉS. 23 ACTIONS DE FORMATION Action inférieure à 7 heures Véhicule Utilitaire léger (VUL) Récupération de points de permis de conduire Formations hors du territoire national (sauf si elles ont un caractère de necessité et qu elles ne sont pas dispensées sur le territoire français ou qu elles ne trouvent pas d équivalent en France). Smartphone et Réseaux sociaux Formations diplômantes et certifiantes de niveau V (sauf pour les entreprises justifiant d une activité artisanale depuis 3 ans au jour du début de la formation) Formation de maître d apprentissage et de tuteur Actions qualifiantes et diplômantes et celles visant la reconversion professionnelle du stagiaire : - Vers d autres secteurs professionnels que celui de l Artisanat - A caractère économique / santé - diagnostic immobilier Formations diplômantes et qualifiantes d une durée supérieure à 500 h Formations relatives aux marchés publics et d appels d offres, logiciels spécifiques «Apibat» et «Batigest» «Calculs du prix de revient» formation en Anglais dont le contenu pédagogique est spécifiquement adapté aux métiers du bâtiment. DECISION PAS DE PRISE EN CHARGE Management transversal : 21 h si elle est accompagnée de la notification de refus du Conseil de la formation de la CRMA compétante. Examen en Commission Technique Fiche de positionnement du stagiaire obligatoire Prise en charge dans la typologie gestion spécifique stages professionnels 35 h minimum Prise en charge en gestion spécifique stages professionnels MEILLEUR OUVRIER DE FRANCE : Sont éligibles : Les formations de perfectionnement nécessaires à la préparation du concours. Les dépenses de fonctionnement relatives aux matières d œuvres, fournitures, ingrédients utilisées exclusivement dans le cadre de la réalisation des sujets aux épreuves qualificatives et finales du concours.

INFOS SOCIALES. Salaires minima. en pourcentage du SMIC en vigueur au 1 er janvier 2015

INFOS SOCIALES. Salaires minima. en pourcentage du SMIC en vigueur au 1 er janvier 2015 INFOS SOCIALES 1 - APPRENTIS Salaires minima en pourcentage du SMIC en vigueur au 1 er janvier 015 - de 18 ans 18 à 0 ans 1 ans et + (*) 1 ère année 40 % 583,0 50 % 78,78 55 % 801,65 ème année 50 % 78,78

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

rtisan Q ui peut partir en formation? Fiche n 04.1 Artisan A qui s adresser?

rtisan Q ui peut partir en formation? Fiche n 04.1 Artisan A qui s adresser? rtisan Artisan Fiche n 04.1 Q ui peut partir en formation? Tout artisan inscrit au répertoire des métiers. L Etat prélève une cotisation (contribution spécifique). En échange, les artisans peuvent bénéficier

Plus en détail

SOUS- TRAITANCE T TRAVAIL LLEGAL ANS E BTP. Que dit le droit? La charte du BTP DILTI

SOUS- TRAITANCE T TRAVAIL LLEGAL ANS E BTP. Que dit le droit? La charte du BTP DILTI SOUS- TRAITANCE T TRAVAIL LLEGAL ANS E BTP Que dit le droit? La charte du BTP Entrepreneurs Pourquoi et comment renforcer la sécurité juridique de vos contrats de soustraitance DILTI MAÎTRE D OUVRAGE Vous

Plus en détail

Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance.

Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance. RAPPEL Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance. Un décret du 21 novembre 2011 modifie le contenu de l'attestation que

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP CCVRP 7 et 9 rue Frédérick-Lemaître 75971 PARIS CEDEX 20 Téléphone : 01 40 33 77 77 Télécopie : 01 47 97 75 44 Site : www.ccvrp.com Mail : accueil@ccvrp.com Petit aujourd hui forcément grand demain Organisme

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation Atelier de la Profession INTERVENANTS Pierre FAUCHER Expert-Comptable Rapporteur en charge du social Henri SCHMELTZ Expert-Comptable

Plus en détail

Exposants le point sur vos obligations

Exposants le point sur vos obligations FOIRES - SALONS MARCHES BRADERIES EXPOSITIONS FORUMS Exposants le point sur vos obligations La réglementation du travail s applique aussi lors des manifestations temporaires Vous participez à des foires,

Plus en détail

3e année du contrat. Le contrat d apprentissage est sans limite d âge pour les travailleurs handicapés.

3e année du contrat. Le contrat d apprentissage est sans limite d âge pour les travailleurs handicapés. de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du contrat

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2010

RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 SOMMAIRE I. PRESENTATION DU FAFCEA... P3 II. PRiORITES ET MODALITES DE PRISES EN CHARGE DU FAFCEA EN 2010... P4 III. L ACTIVITE EN 2010... P8 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA Le Fonds

Plus en détail

DONNEURS D ORDRES / MAITRES D OUVRAGES :

DONNEURS D ORDRES / MAITRES D OUVRAGES : EXPERTS COMPTABLES «Associés de votre futur» DOSSIER SPECIAL Mis à jour au 02/04/2012 DONNEURS D ORDRES / MAITRES D OUVRAGES : Vos nouvelles obligations envers vos sous-traitants établis en France ou à

Plus en détail

POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT

POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT Le POINT Alternance Apprentissage de la CCI de la NIEVRE vous propose un accompagnement personnalisé pour la sécurisation

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Guide de l apprenti. L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise

Guide de l apprenti. L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise Guide de l apprenti 2015 L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise UN CONTRAT DE TRAVAIL «Un contrat d apprentissage est un contrat de travail» «L

Plus en détail

Code de déontologie de l auto-entrepreneur

Code de déontologie de l auto-entrepreneur Code de déontologie de l auto-entrepreneur Ce code a été rédigé par Monsieur HABI Hacène, créateur de Habi Consultant International (HCI), pour offrir aux entrepreneurs et aux organismes un support de

Plus en détail

Chefs d Entreprises de PME-PMI vous souhaitez recruter. La solution le Brevet de Technicien Supérieur AG PME-PMI

Chefs d Entreprises de PME-PMI vous souhaitez recruter. La solution le Brevet de Technicien Supérieur AG PME-PMI Vos contacts : Chefs d Entreprises de PME-PMI vous souhaitez recruter Un(e) collaborateur(trice) pour le former au métier d assistant(e) de gestion La solution le Brevet de Technicien Supérieur AG PME-PMI

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco Cotisations et points de la retraite complémentaire Guide salariés n o 3 avril 2014 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER Les garanties LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER SARL GCI, Société à Responsabilité Limitée au capital de 8000,00 Euros dont le siège est situé à Z.I. Saint Maurice, 04100 Manosque, inscrite au

Plus en détail

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015 les infos DAS - n 017 23 janvier 2015 Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015 Ce qui change au 1 er janvier 2015 Nouvelle cotisation patronale au fonds de financement des syndicats Assurance

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

***** Conformément à l arrêté du 17 mars 2008, les crédits régionaux annuels ont été plafonnés par le conseil de la formation.

***** Conformément à l arrêté du 17 mars 2008, les crédits régionaux annuels ont été plafonnés par le conseil de la formation. PROGRAMMATION REGIONALE Préambule 2015 DU CONSEIL DE LA FORMATION PICARDIE ADOPTEE LE 1 ER DECEMBRE 2014 ***** Le décret n 2007-1267 du 24 août 2007 modifie les missions des Chambres Régionales de Métiers

Plus en détail

CONTRAT D APPRENTISSAGE : LE GUIDE

CONTRAT D APPRENTISSAGE : LE GUIDE CONTRAT D APPRENTISSAGE : LE GUIDE Toutes les infos essentielles pour préparer son alternance à l Université de Bourgogne Les aspects juridiques Les aspects pédagogiques Les aspects financiers Les aspects

Plus en détail

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014)

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) CATEGORIE AIDE CONDITIONS/MODALITES/FORMALITES EXONERATION/REDUCTION DE COTISATIONS SOCIALES Réduction générale de cotisations dite «FILLON» Réduction

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

NOTE SUR LA GESTION DES HEURES COMPLÉMENTAIRES. À l UNIVERSITÉ D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE SOMMAIRE

NOTE SUR LA GESTION DES HEURES COMPLÉMENTAIRES. À l UNIVERSITÉ D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE SOMMAIRE Université d Avignon et des Pays de Vaucluse UAPV, le 20/12/2006 NOTE SUR LA GESTION DES HEURES COMPLÉMENTAIRES À l UNIVERSITÉ D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE SOMMAIRE ÉTAPES DE LA PROCÉDURE DE GESTION

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5 Mars 2015 Votre réussite, notre satisfaction Bureau de Belleville : Bureau de Vonnas Bureau de Trevoux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du clos 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

Édition du 3 mars 2014

Édition du 3 mars 2014 1 Édition du 3 mars 2014 LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS SOMMAIRE Ce qui est dû à l apprenti

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment DOSSIER DE PRESSE LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment Dans son parcours scolaire, l élève en fin de 3 ème a trois

Plus en détail

L essentiel pour mon job d été. Avec vous, à chaque

L essentiel pour mon job d été. Avec vous, à chaque L essentiel pour mon job d été Avec vous, à chaque Durée du temps de travail Durée légale de travail : 35h/semaine Durées max. : 10h/jour, 48h/semaine + 18 ans Temps de repos : 11h/jour, 35h/semaine Pause

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

«LA GAZETTE DU CONTRÔLÉ»

«LA GAZETTE DU CONTRÔLÉ» «LA GAZETTE DU CONTRÔLÉ» N 2 La capacité professionnelle des salariés en relation avec la clientèle Paris, le 16 juillet 2014 Chère Madame, Cher Monsieur, Cher Adhérent, Parmi les missions dévolues à l

Plus en détail

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER 1 LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER La profession d agent immobilier est réglementée par : la loi modifiée n 70-9 du 2 janvier 1970 modifiée par l ordonnance n 2004-634 du 1 er juillet 2004 réglementant

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2015

Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2015 les infos DAS n 019 27 janvier 2015 Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2015 Il convient de rappeler qu un arrêté du 3 août 2011 (JO du 6 septembre 2011) a modifié l

Plus en détail

2.2. Les impôts et taxes PARTIE 2

2.2. Les impôts et taxes PARTIE 2 2.2 Les impôts et taxes PARTIE 2 L avis de l expert-comptable La plupart des taxes sont dues à partir d un certain seuil d effectif (avec une période de franchise totale de 3 ans puis partielle : formation

Plus en détail

[ Entreprise & administration ] Les risques du travail dissimulé À JOUR AU

[ Entreprise & administration ] Les risques du travail dissimulé À JOUR AU [ Entreprise & administration ] Les risques du travail dissimulé À JOUR AU 1 er janvier 2011 Artisans, commerçants, professions libérales... Avoir recours au travail dissimulé, c est prendre des risques.

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier PPR P APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR Notre mission : vous apprendre un métier Le Centre de Formation des Apprentis Régional de la Chambre de

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Infos pratiques

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Infos pratiques Infos pratiques Base de calcul Eléments soumis à cotisations Toutes les sommes et avantages attribués en contrepartie ou à l'occasion du travail sont soumis à cotisations tels que : - les salaires et assimilés,

Plus en détail

Vous avez toujours su trouver les bonnes recettes.

Vous avez toujours su trouver les bonnes recettes. Vous avez toujours su trouver les bonnes recettes. ENTREPRISES ET PROFESSIONNELS Pour faciliter la restauration de vos salariés CHÈQUE DE TABLE www.banquepopulaire.fr LE CHÈQUE DE TABLE : UNE SOLUTION

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

Fongecif Pays de la Loire

Fongecif Pays de la Loire Salariés Fongecif Pays de la Loire Conseils en évolution professionnelle Suivi et accompagnement de parcours Aide au financement - congé individuel de formation - bilan de compétences - validation des

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES?

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? En tant qu apprenti je bénéficie des mêmes droits et obligations que les autres salariés de l entreprise? Vrai. Du fait que vous soyez «salarié», vous devez vous

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Atelier de la Profession

Atelier de la Profession Sécuriser le recours à la prestation de services et à la sous-traitance en Europe : Obligations & droits pour les entreprises et les salariés Atelier de la Profession LES INTERVENANTS Laurence BOURGEON

Plus en détail

CONSULTATION DU COMITÉ D ENTREPRISE ET DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL

CONSULTATION DU COMITÉ D ENTREPRISE ET DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL LES OBLIGATIONS VIS-À-VIS DU CE OU DES DP LES S SUR LES ORIENTATIONS Pour les délégués du personnel Toutes les ETT ayant atteint un effectif d au moins 11 salariés pendant 12 mois, consécutifs ou non,

Plus en détail

APPRENTIS DU BTP. Ces droits qui vous concernent

APPRENTIS DU BTP. Ces droits qui vous concernent APPRENTIS DU BTP Ces droits qui vous concernent La rémunération Votre rémunération se constitue d un pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel pour les apprentis âgés de plus de 21 ans. Ce pourcentage

Plus en détail

COTISATIONS ET POINTS DE

COTISATIONS ET POINTS DE GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO COTISATIONS ET POINTS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? JUILLET 2015

GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? JUILLET 2015 GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? JUILLET 2015 SOMMAIRE 1 QU EST QUE LA MENTION RGE? 2 POURQUOI OBTENIR LA MENTION RGE? 3 COMMENT DEVENIR RGE?

Plus en détail

Introduction : Les métiers du bâtiment

Introduction : Les métiers du bâtiment Introduction : Les métiers du bâtiment Le jeudi 13 Janvier 2011, nous avons visité le CFA d Agnetz plusieurs métiers nous ont été présentés : Carreleur, Peintre, Menuisier, Plaquiste, Maçon, Plombier,

Plus en détail

Besoin de compétences en gestion salariale?

Besoin de compétences en gestion salariale? Besoin de compétences en gestion salariale? 2013-2014 Formation Sciences et Techniques de la Gestion Salariale PARIS PAU Edito Depuis plus de 10 ans, Synopis Paie dispense, à Paris et à Pau, la formation

Plus en détail

LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR)

LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR) LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR) Les zones de revitalisation rurale Les entreprises implantées en zone de revitalisation rurale (ZRR), ainsi que les organismes d'intérêt général implantés en ZRR

Plus en détail

LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

LE CONTRAT D APPRENTISSAGE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage est un contrat de travail de type particulier mis en œuvre par des employeurs ayant procédé à une déclaration. Il prévoit une formation sur le temps

Plus en détail

Actualité du Droit Social

Actualité du Droit Social 1 Actualité du Droit Social janvier 2012 Table des matières 1. Actualité jurisprudentielle... 2 1.1 Obligation de sécurité-résultat de l employeur... 2 1.2 Modification de la durée du travail... 2 1.3

Plus en détail

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir L apprentissage dans l enseignement supérieur une ressource pour votre avenir qu est-ce que L apprentissage? quels avantages? L apprentissage est un dispositif de formation en alternance qui associe l

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)...

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... 2012 2013 Être apprenti(e) en Nord-Pas de Calais Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... RÉGION NORD-PAS DE CALAIS www.apprentissage.nordpasdecalais.fr L apprentissage ne concerne

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

GUIDE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. Au 01/01/2011

GUIDE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. Au 01/01/2011 GUIDE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Au 01/01/2011 Maison Familiale Rurale De Coqueréaumont 1888 route de Coqueréaumont 76690 SAINT GEORGES SUR FONTAINE 02.35.34.71.22-02.35.34.27.54 Courriel : mfr.coquereaumont@mfr.asso.fr

Plus en détail

CSM FORMATION CSM FORMATION. Programme 2015. Murat LE BILAN SOCIAL CONTENU L OFFRE 2015

CSM FORMATION CSM FORMATION. Programme 2015. Murat LE BILAN SOCIAL CONTENU L OFFRE 2015 LE BILAN SOCIAL Savoir élaborer des tableaux de bord. Réaliser un bilan social. Responsables du service du personnel. Etre familier avec les tâches administratives du Service des Ressources Humaines. Spécialiste

Plus en détail

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants.

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants. ARTISANAT DU BTP NOTE DE SYNTHESE 2011 N 1 Edition Janvier 2014 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION SOMMAIRE UN PREMIER ETAT DES LIEUX Retour sur l année 2011 LES DOMAINES DE FORMATION

Plus en détail

Dossier de. Qualification. Version 04-2014 QUALIBAT. 1ère demande. www.qualibat.com

Dossier de. Qualification. Version 04-2014 QUALIBAT. 1ère demande. www.qualibat.com Dossier de Qualification Version 04-2014 QUALIBAT 1ère demande www.qualibat.com Pièces à joindre au dossier Extrait Kbis et/ou inscription à la chambre des métiers de moins de 3 mois Immatriculation INSEE

Plus en détail

La sécurisation des conditions d exécution du contrat de sous-traitance

La sécurisation des conditions d exécution du contrat de sous-traitance La sécurisation des conditions d exécution du contrat de sous-traitance Livret à destination des encadrants présents sur le terrain Pourquoi ce livret? La spécificité des entreprises de l industrie des

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

1 Gestion des risques

1 Gestion des risques Gestion des risques 1 Gestion des risques Accidents, actes de malveillance, infractions à la législation du travail, risques sanitaires ou environnementaux La liste des risques auxquels les entreprises

Plus en détail

FORMATION EN ALTERNANCE SOUS CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

FORMATION EN ALTERNANCE SOUS CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION CENTRE DE FORMATION CONTINUE SAINTE AGNÈS - JEANNE D ARC - VERNON 126, rue d Albuféra 27200 VERNON 02 32 51 14 86 DES ATOUTS POUR REUSSIR Une petite structure pour favoriser un travail de proximité et

Plus en détail

Fédération Française de Karaté Service Juridique

Fédération Française de Karaté Service Juridique Fédération Française de Karaté Service Juridique NOTE D INFORMATION N 001 La ffrranchiise de cottiisattiion L assiietttte fforrffaiittaiirre Le rrembourrsementt de ffrraiis prroffessiionnells Le rrembourrsementt

Plus en détail

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ X La présente charte est établie par l OPCAIM afin de définir les conditions de son intervention conformément à sa mission, tant vis-à-vis des entreprises adhérentes que des organismes

Plus en détail

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...3 Particularités du contrat...3 Les cotisations concernées...4 Les

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION LE GUIDE Toutes les informations essentielles pour préparer son alternance à l IAE de Toulouse Aspects juridiques Aspects pédagogiques Aspects financiers Aspects administratifs

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants, industriels Le statut de votre conjoint Édition janvier 2012 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul des cotisations

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Intégrer de nouveaux salariés en les formant à vos métiers Définir un parcours de formation, interne et/ou externe, adapté aux spécificités de votre ETT Valoriser la transmission des savoir-faire et des

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

LE CONTRAT (voir notice cadre G) CADRE RÉSERVÉ A L ÉTABLISSEMENT DE FORMATION (voir notice cadre E)

LE CONTRAT (voir notice cadre G) CADRE RÉSERVÉ A L ÉTABLISSEMENT DE FORMATION (voir notice cadre E) de l établissement d apprentissage et prénom - organisme où est versé le salaire Volet 1 destiné au service d enregistrement de l établissement d apprentissage et prénom - organisme où est versé le salaire

Plus en détail

TP Actualités. Février 2014

TP Actualités. Février 2014 TP Actualités Février 2014 «TP-Actualités» est un condensé de l information mensuelle. N hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur chacun des sujets abordés. RETROUVEZ TOUTE L ACTUALITE REGIONALE

Plus en détail

Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation

Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation LETTRE D INFORMATIONS JURIDIQUES N 48 Le 4 juin 2010 REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation Un décret du 20 mai 2010

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

Bac Professionnel PLP Pilote de Ligne de Production

Bac Professionnel PLP Pilote de Ligne de Production Formation co-financée par le Fonds Social Européen Bac Professionnel PLP Pilote de Ligne de Production en apprentissage ou en contrat de professionnalisation en 12 ou 24 mois Diplôme de l Education Nationale

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Cotisations et points de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Cotisations et points de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points

Plus en détail

CIF/CDI DEMANDE DE PRISE EN CHARGE

CIF/CDI DEMANDE DE PRISE EN CHARGE Cachet du service technique régional CIF/CDI FONDS D ASSURANCE FORMATION BRANCHE SANITAIRE ET SOCIALE SECTEUR PRIVÉ À BUT NON LUCRATIF DEMANDE DE PRISE EN CHARGE pour les salariés ayant un contrat à durée

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2015 Les formations pour le bâtiment en Picardie ÉCONOMIE D ÉNERGIE ENERGIES RENOUVELABLES TECHNIQUE ET METIER DIRECTION D ENTREPRISE SÉCURITÉ Partenaire de : IFRB PICARDIE 33, Mail Albert

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe

Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe L UE pour la croissance et l emploi Marché intérieur et services Michel Barnier Membre de la Commission européenne en charge du marché

Plus en détail

ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP

ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP - la Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) - la Fédération Française du Bâtiment (FFB) - la Fédération

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU 1 er mars 2011 Le contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

Reconnu Garant de l Environnement 2014

Reconnu Garant de l Environnement 2014 Reconnu Garant de l Environnement 2014 Chambre de Métiers et de l'artisanat du Cher Régis Mautré 40 rue Moyenne BP249 18005 BOURGES CEDEX Tél : 02.48.69.70.78 Fax : 02.48.69.70.69 Mail : r.mautre@cm-bourges.fr

Plus en détail

SALARIÉS INTÉRIMAIRES ETT DE MOINS DE 10 SALARIÉS PLAN DE FORMATION MODE D EMPLOI. v1-11/2013 - photo : gettyimages

SALARIÉS INTÉRIMAIRES ETT DE MOINS DE 10 SALARIÉS PLAN DE FORMATION MODE D EMPLOI. v1-11/2013 - photo : gettyimages Permettre aux intérimaires d acquérir des compétences et des savoir-faire transférables Favoriser l acquisition de compétences et savoir-faire complémentaires, en lien avec leur qualification ou avec l

Plus en détail

Electricité - Plomberie

Electricité - Plomberie Electricité - Plomberie 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire

Plus en détail