DEPISTAGE DES TROUBLES DU LANGAGE DE L'ENFANT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEPISTAGE DES TROUBLES DU LANGAGE DE L'ENFANT"

Transcription

1 DEPISTAGE DES TROUBLES DU LANGAGE DE L'ENFANT L'ERTL4 Pégase 14 octobre 2014 Dr Capucine Wallois Dr Yan Zborowska

2 Jeu de rôle

3 Introduction A 4 ans, 1 enfant sur 6 présente un retard de langage Recommandations HAS 2005 : repérage et dépistage doit être systématique de 3 ans à 6 ans

4 Les grandes étapes du langage ü 1 an = 1 mot ü 2 ans = 2 mots (associés) ü 3 ans = 3 mots (S-V-C) ü 4 ans = répète tout

5 Le dépistage systématique 4 ans est l âge favorable Pour ce dépistage systématique, il existe un test validé l ERTL4 (Epreuve de Repérage du Trouble du Langage à 4 ans 85% des médecins généralistes ne connaissent pas l ERTL4 Parmi ceux qui le connaissent, seuls 10% l utilisent Principaux obstacles Quelques remarques Pourtant test facile, rapide et discriminant et on va vous former ce soir!

6 La malette Adapté pour le cabinet de ville Ludique Rapide (5min) Facile d utilisation Réalisé par pédiatres et orthophonistes Très rentable 15 à 20 % de retards à 4 ans 70% d échecs scolaires si non pris en charge

7 La mallette De 3 ans 9 mois à 4 ans 6 mois Plaquette : 5 épreuves Livret d explication + consignes 40 carnets de langage individuels à remettre aux parents à l issue du dépistage.

8 La passation du test ü Test validé = pas de liberté dans son utilisation ü Dans un endroit calme ü De manière individuelle ü Avec une feuille d épreuve non dénaturée (pas de photocopie) ü Favoriser le «face à face» ü A hauteur de l enfant (échange de regards) ü Parler d une voix suffisamment affirmée

9 ERTL 4 : les échecs Peuvent révéler : Un retard de parole Un retard de langage Un trouble de la communication Des anomalies de la voix Des anomalies du débit Des troubles auditifs

10 ERTL 4 : en détail ü 5 épreuves dont 2 facultatives ü Deux pour la parole ü Trois pour le langage ü Etre attentif à la voix et au débit tout au long de la passation

11 L épreuve des 7 nains et des indiens Elle permet d obtenir la répétition Les 7 petits nains à répétition de mots compréhensibles. Les petits indiens à répétition de mots non compréhensibles. Objectifs: Juger des capacités phonético-articulatoires de l enfant Repérer les troubles perceptifs Repérer des anomalies dans la disposition à syllaber Repérer une mémoire de travail insuffisante ou inopérante

12 Les 7 nains «Est-ce que tu connais l histoire de Blanche- Neige?» Dans cette histoire, il y a 7 nains? Il y a q Grincheux q Dormeur q Simplet q Timide q Joyeux q Prof q Atchoum

13 L épreuve des 7 nains Les 7 petits nains : le nom des nains doit être prononcé avec un débit un peu ralenti, chaque syllabe étant bien distincte, mais sans hacher, sans sur articuler avec une intonation normale. Attention : le risque de refus est important!!

14 L épreuve des indiens

15

16 La cotation Exemples de répétitions incorrectes Sur la grille de cotation située à la fin du carnet de langage, cocher une case dès que l enfant répète exactement le modèle proposé. ROUGE= production de l enfant en deçà des performances attendues à son âge ; ORANGE = productions limites ; VERT = productions normales A la fin de l épreuve, grâce à cette échelle de couleurs, vous découvrirez instantanément si l enfant a réussi ou échoué l épreuve.

17 Jeu de rôle

18 Le petit chien Permet de suspecter : Ø Une pauvreté lexicale Ø Un défaut de grammaticalisation, d accès à la morphologie Ø Des troubles de la structuration spatiale Epreuve réussie 3 mots topologiques à bon escient

19 La toilette

20 La toilette un ou le / une ou la Des ou les Il elle Deux au à la pour parce que / est ou a je

21 La toilette Consignes : Posez les questions dans l ordre où elles sont proposées sur la plaquette et cochez les cases dès qu un mot qu elle contient est utilisé. La première question peut provoquer l utilisation de nombreux mots par les enfants à l aise. Posez les questions suivantes uniquement si nécessaire. A 4 ans, elles doivent normalement susciter des réponses du type sujet + verbe + expansion. Exemples : «elle se lave les dents» ou «la fille, elle se lave les dents». Attention : Il faut être attentif à l adéquation entre ce que dit l enfant et ce que représente l image. Exemples -

22 La toilette cotation Cochez la case dès que l enfant utilise à bon escient un des mots qu elle contient Totalisez ces cases puis cochez le nombre obtenu sur l échelle des couleurs. Epreuve réussie si score 7 ou plus A partir des réponses apportées par l enfant aux questions qui lui sont posées, on peut apprécier le langage de l enfant: S est-il bien approprié les mots-outils dont il a besoin pour structurer ses phrases? A-t-il un discours cohérent? A-t-il une bonne compréhension verbale? Accepte-t-il une lecture de l image?

23 Jeu de rôle

24 ERTL4 Être attentif à la voix Consignes : Tout au long de la passation Attention : ü facteur émotionnel peut perturber l intensité de la voix durant l examen. Interroger l entourage pour que cette voix trop faible est inhabituel. vérifier ü voix trop forte :hypoacousie? difficultés comportementales? ü Dysphonie origines diverses une hypertrophie des amygdales-> perturbation de la capacité expiratoire malmenage vocal souffrance psychologique Cotation : Cochez la case qui correspond à la voix de l enfant

25 ERTL4 Être attentif au débit Objectifs : repérer les anomalies de la fluence de la parole (essentiellement les bégaiements à ne pas négliger) Consignes : Tout au long de la passation Cotation : Cocher la case correspondant au débit de l enfant.

26

27 Les épreuves facultatives si > ou = à 2 épreuves oranges Voix chuchotée Main devant la bouche, à voix chuchotée, enfant prévenu Confirme des problèmes de compréhension ou d audition Les messages Épreuve réussie si moins de 4 mots barrés Confirme une évolution phonologique et/ou linguistique insuffisante ou des troubles attentionnels et/ou mémoriels

28 Synthèse et décision à la fin du bilan global Le profil de l enfant est déterminé en fonction Nb d épreuves échouées modérément (orange) ou sévèrement (rouge) Du bilan clinique De l anamnèse 3 profils

29 Les profils Profil 1 Résultats: 0 ou 1 épreuve orange et bilan clinique et anamnèse sans particularité Conclusion: langage satisfaisant Profil 2 Résultats: au moins 2 épreuves orange et bilan clinique et anamnèse sans particularité Conclusion: enfant à risque et nécessitant une surveillance médicale, à revoir dans 6 mois Profil 3 Résultats: au moins 2 épreuves oranges et bilan clinique et anamnèse avec signes d alerte OU au moins une épreuve rouge Conclusion: enfant suspect d un retard ou d un trouble du langage, nécessitant une demande immédiate de bilan(s)

30 En fonction des épreuves échouées totalement ou partiellement du contexte clinique (anamnèse, examen clinique) on peut Rassurer Prescrire un bilan d orthophonie Surveiller (à Revoir..)

31 Bilan? L échec à ERTL4 peut amener le médecin à prescrire un ou plusieurs bilans : Orthophonique ORL en cas de doute sur l audition de l enfant et/ou sur sa voix psychiatrique/psychologique Psychomoteur

32 Conclusion Connaître les grandes étapes du langage ERTL4 : outil simple, rapide, rentable Entre 3 ans 9 mois et 4 ans 6 mois Erreurs à ne pas commettre: Ne pas repérer Tout envoyer chez l orthophoniste Ne tester que les enfants signalés Négliger la recherche étiologique Orienter: Avis ORL Bilan orthophonique Avis pédopsy, neuropéd Toute difficulté de langage doit être prise en compte

33 MERCI POUR VOTRE ATTENTION!!

Les tests de repérage et de dépistage en pratique médicale de ville. Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé

Les tests de repérage et de dépistage en pratique médicale de ville. Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé Les tests de repérage et de dépistage en pratique médicale de ville Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé Rôle du médecin traitant (médecin généraliste ou pédiatre) Le suivi du développement

Plus en détail

Échelles du réflexe nauséeux (5 stades) et du refus alimentaire de C. SENEZ

Échelles du réflexe nauséeux (5 stades) et du refus alimentaire de C. SENEZ 2.1 Communication 2.1.1 O utils d évaluation du langage et de l écriture T roubles de l alimentation/déglutition, bavage Échelles du réflexe nauséeux (5 stades) et du refus alimentaire de C. SENEZ E xamen

Plus en détail

Le dépistage des troubles de l audition

Le dépistage des troubles de l audition Le dépistage des troubles de l audition Séminaire suivi du jeune enfant Decembre 2007 E.STEYER Un enfant qui entend bien De la naissance à 3 mois : sursaute face à un bruit fort ; se réveille en cas de

Plus en détail

L évolution du langage chez les jeunes enfants

L évolution du langage chez les jeunes enfants L évolution du langage chez les jeunes enfants De la difficulté au trouble Animation pédagogique-brigitte Lavallée 1 Avant-propos La maîtrise du langage, élément fondamental de la réussite scolaire de

Plus en détail

EVALO 2-6 Evaluation du développement du langage oral

EVALO 2-6 Evaluation du développement du langage oral EVALO 2-6 Evaluation du développement du langage oral Coquet Françoise, Ferrand Pierre et Roustit Jacques Batterie pour l évaluation du développement du langage oral chez l enfant de 2 ans 3 mois à 6 ans

Plus en détail

LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ!

LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ! LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ! LA REVOLUTION Plus qu'une simple révision, la WPPSI -IV est une évolution majeure pour l'examen psychologique : l évaluation est à la fois plus écologique et rigoureuse

Plus en détail

QUAND METTRE EN PLACE UN PROGRAMME D INTERVENTION?

QUAND METTRE EN PLACE UN PROGRAMME D INTERVENTION? S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T IONS D E B O N N E P R A T I Q U E Surdité de l enfant : accompagnement des familles et suivi de l enfant de 0 à 6 ans - hors accompagnement scolaire - Décembre

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

EVALAD évaluation du langage écrit et des compétences transversales Adolescents de 1ère et de terminale ou Adultes.

EVALAD évaluation du langage écrit et des compétences transversales Adolescents de 1ère et de terminale ou Adultes. EVALAD évaluation du langage écrit et des compétences transversales Adolescents de 1ère et de terminale ou Adultes. Catherine Pech-Georgel, Florence George évaluation du langage écrit et justification

Plus en détail

Sous Direction de la P.M.I. BILANS DE SANTE EN ECOLES MATERNELLES

Sous Direction de la P.M.I. BILANS DE SANTE EN ECOLES MATERNELLES Sous Direction de la P.M.I. Sous Direction de la P.M.I. BILANS DE SANTE EN ECOLES MATERNELLES PRESENTATION STATISTIQUE DES BILANS DE SANTE REALISES EN ECOLES MATERNELLES Année (année Scolaire scolaire

Plus en détail

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT version 1 page 1/5 Référence : RSN/REF/REA.O/002/A Date de 1 ère mise en service : 10/06/2008 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

Document test AP-TSA

Document test AP-TSA ACADEMIE D'ORLEANS TOURS Inspection Académique d'indre et Loire Promotion de la Santé en faveur des Elèves Document test AP-TSA AMENAGEMENTS PEDAGOGOGIQUES POUR UN ELEVE PRESENTANT UN TROUBLE SPECIFIQUE

Plus en détail

11, Bd de Sébastopol Annexe 75001 Paris. Dépistage des troubles auditifs de l'enfant.

11, Bd de Sébastopol Annexe 75001 Paris. Dépistage des troubles auditifs de l'enfant. Page 1 sur 11, Bd de Sébastopol Annexe Dépistage des troubles auditifs de l'enfant. 150083011 Page 2 sur 11, Bd de Sébastopol Annexe Médecins généralistes, pédiatres. Professionnels amenés à suivre les

Plus en détail

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage Le langage à l école maternelle Scéren Les difficultés d apprentissage du langage Le rôle premier de l enseignant est de suivre les progrès de ses élèves et de créer les conditions pour les susciter. Ce

Plus en détail

Troubles des apprentissages. Diagnostic clinique et arbre décisionnel.

Troubles des apprentissages. Diagnostic clinique et arbre décisionnel. 1 Troubles des apprentissages. Diagnostic clinique et arbre décisionnel. D après la communication de C. Billard (CHU de Bicêtre, le Kremlin-Bicêtre) Compte rendu : H. Collignon Les troubles des apprentissages

Plus en détail

Le développement du langage chez l enfant: Repères développementaux et indices de difficultés

Le développement du langage chez l enfant: Repères développementaux et indices de difficultés Le développement du langage chez l enfant: Repères développementaux et indices de difficultés Stéphanie Breton, M.P.O. (en collaboration avec Myriam Tremblay, M.Sc.) Orthophonistes CHU Sainte-Justine Le

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom :

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom : 27. Projet d exposé Discours analytique : Des vampires aux Bermudes Français 20-2 Cahier de l élève Nom : Des vampires aux Bermudes DESCRIPTION DU PROJET Tu auras l occasion de faire un exposé où tu analyseras

Plus en détail

Langage et communication d enfants avec autisme

Langage et communication d enfants avec autisme Langage et communication d enfants avec autisme Estelle Petit Orthophoniste Troubles autistiques Triade autistique : Trouble des interactions sociales Trouble de la communication Intérêts restreints, stéréotypés

Plus en détail

CALCUL MENTAL AU CYCLE 3

CALCUL MENTAL AU CYCLE 3 CALCUL MENTAL AU CYCLE 3 Constat de départ : Les élèves du cycle 3 de l école ont des difficultés pour utiliser des procédures de calcul mental lors de calculs réfléchis : ils se trompent ou utilisent

Plus en détail

Approche clinique: que faire devant une suspicion de retard mental?

Approche clinique: que faire devant une suspicion de retard mental? Approche clinique: que faire devant une suspicion de retard mental? Dr Nathalie MEÏER, CH Carcassonne. Soirée de la SOFOMEC «Le handicap mental : de l enfant à l adulte», 3 Juin 2010 Les approches cliniques

Plus en détail

CE1. REPER-CE1 : Evaluation octobre. I. Discrimination phonémique. II. Domaine visuo-attentionnel. III. Séquentialité. IV. Lecture

CE1. REPER-CE1 : Evaluation octobre. I. Discrimination phonémique. II. Domaine visuo-attentionnel. III. Séquentialité. IV. Lecture REPER-CE1 : Evaluation octobre CE1 Nom : Prénom : Né(e) le : / / Etablissement : Compétences évaluées I. Discrimination phonémique II. Domaine visuo-attentionnel III. Séquentialité IV. Lecture V. Epreuves

Plus en détail

LES ETAPES DU DIAGNOSTIC DE L AUTISME

LES ETAPES DU DIAGNOSTIC DE L AUTISME LES ETAPES DU DIAGNOSTIC DE L AUTISME Dr Elisabeth Martin-Lebrun Pédiatre AFPA 8 avril 2011 La nécessité d un diagnostic précoce de l autisme chez l enfant La difficulté d un diagnostic clinique La discordance

Plus en détail

AUTISME Troubles Envahissants du Développement

AUTISME Troubles Envahissants du Développement AUTISME Troubles Envahissants du Développement Sémiologie chez le nourrisson Dr Stéphanie Marignier, neuropédiatre Centre de Ressources Autisme Rhône-Alpes Troubles envahissants du développement altérations

Plus en détail

Comment aider un enfant dysphasique? A l extérieur de l école. Motivation de l élève Estime de soi. Troubles du comportement

Comment aider un enfant dysphasique? A l extérieur de l école. Motivation de l élève Estime de soi. Troubles du comportement Comment aider un enfant dysphasique? Un document proposé par Christelle CHARRIER, conseillère pédagogique et Françoise VINCENT, formatrice à l' IUFM A l école mettre en place un programme d enrichissement

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION: ANALYSE SEMANTIQUE II. CONTENU ET ELEMENTS DE LA COMMUNICATION III. PRINCIPALES QUESTIONS A SE POSER

Plus en détail

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles St Malo 5 février 2010 Audrey Lesieur Psychologue Le dispositif d annonce Plan Cancer 2005 ( Mesure 40) Apporter une information

Plus en détail

Quel rôle pour le pédiatre face aux troubles des apprentissages de l enfant?

Quel rôle pour le pédiatre face aux troubles des apprentissages de l enfant? Quel rôle pour le pédiatre face aux troubles des apprentissages de l enfant? Journée de formation PLURADYS 26 novembre 2010 Dr Jean-Louis GUIMAS Pédiatre Dijon Le pédiatre, médecin de l enfance Dès la

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

Moyens d intervention en fonction des objectifs

Moyens d intervention en fonction des objectifs Commission Scolaire des Samares DVE Plan d intervention Moyens d intervention en fonction des objectifs DOMAINE LANGAGIER L élève améliorera ses habiletés en conscience phonologique. L'élève développera

Plus en détail

Acquisition et développement du langage

Acquisition et développement du langage Acquisition et développement du langage I- Introduction In utero le bébé grandit dans un bain sonore. Dès 5 mois de grossesse les bruits extérieurs lui parviennent. Le fœtus peut mémoriser des sons. La

Plus en détail

LES OUTILS DE DEPISTAGE

LES OUTILS DE DEPISTAGE LES OUTILS DE DEPISTAGE D.P.L.3 Françoise Coquet, Bruno Maetz 3 ans - 3 ans 1/2 enseignants et médecins repérage des difficultés de communication et langage 4 domaines: socialisation graphisme compréhension

Plus en détail

OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013

OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013 OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013 La compréhension de texte repose sur 5 ensembles de compétence Compétences de décodage : fluence Compétences linguistiques : lexique, syntaxe Compétences

Plus en détail

Centre d Action Médico-Sociale Précoce C.A.M.S.P. de SENS

Centre d Action Médico-Sociale Précoce C.A.M.S.P. de SENS Centre d Action Médico-Sociale Précoce C.A.M.S.P. de SENS 7 Bd Maréchal FOCH Bâtiment Les Lavandes 89100 SENS Tél. 03.86.83.71.60 Fax 03 86.83.71.61 Courriel : camsp-sens@pep89.fr Le développement du langage

Plus en détail

Vieillissement et mémoire spatiale

Vieillissement et mémoire spatiale Vieillissement et mémoire spatiale Problématique dans la conduite automobile Després Olivier & Dufour André Séminaire Deufrako Mercredi 3 mai 212 Séminaire Deufrako, 3.5.212 1 Plateforme Physiologie &

Plus en détail

Pourquoi un bilan orthophonique? LE BILAN ORTHOPHONIQUE DANS LE CADRE D UN CENTRE DE RESSOURCES SUR L AUTISME. Les autres domaines à explorer

Pourquoi un bilan orthophonique? LE BILAN ORTHOPHONIQUE DANS LE CADRE D UN CENTRE DE RESSOURCES SUR L AUTISME. Les autres domaines à explorer Pourquoi un bilan orthophonique? LE BILAN ORTHOPHONIQUE DANS LE CADRE D UN CENTRE DE RESSOURCES SUR L AUTISME Critères diagnostiques de l autisme - Troubles de la communication verbale et non verbale,

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES

ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES 1. TEXTE DE REFERENCE Bulletin officiel du 17 février 2005 définissant les deux formes de validation (l épreuve ponctuelle et

Plus en détail

Quelle prise en charge des troubles du langage auprès des jeunes enfants?

Quelle prise en charge des troubles du langage auprès des jeunes enfants? UCL - RESO Unité d Education pour la Santé Ecole de santé Publique Quelle prise en charge des troubles du langage auprès des jeunes enfants? D. DOUMONT F. LIBION K. VERSTRAETEN A la demande et en collaboration

Plus en détail

TROUBLES DES APPRENTISSAGES

TROUBLES DES APPRENTISSAGES TROUBLES DES APPRENTISSAGES Quels indices prendre en compte pour un repérage étayé? Observer les jeunes enfants dans leur comportement, dans leurs apprentissages, à l aide de critères précis et pertinents

Plus en détail

ETP Séance collective

ETP Séance collective ETP Séance collective Technique et outils RIR Lorraine Mmes Evelyne Arias et Annick Louis e.arias 1 Organisation d une séance collective quand Convenir d un rendez-vous avec le patient, choisir le moment

Plus en détail

Retour du cabinet de la Ministre Marisol Touraine

Retour du cabinet de la Ministre Marisol Touraine Retour du cabinet de la Ministre Marisol Touraine 1. Les avis favorables IVG médicamenteuses Vaccinations étendues à l entourage de la femme enceinte, à définir avec le haut conseil à la santé publique

Plus en détail

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!!! I.! Les surdités :! II.! Le handicap sensoriel chez l enfant.! III.! Le handicap sensoriel chez l adulte :! IV.! Le

Plus en détail

Développement langagier chez l enfant d âge préscolaire évoluant dans un milieu bilingue ou multilingue

Développement langagier chez l enfant d âge préscolaire évoluant dans un milieu bilingue ou multilingue Développement langagier chez l enfant d âge préscolaire évoluant dans un milieu bilingue ou multilingue Laurie-Ann Staniforth, M.P.O, membre OOAO Orthophoniste Programme Premiers Mots (Ottawa) Plan de

Plus en détail

Plan Académique Langage Protocole Côtes-d'Armor

Plan Académique Langage Protocole Côtes-d'Armor Plan Académique Langage Protocole Côtes-d'Armor EPREUVE N 1 NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE LEXIQUE Nommer, désigner

Plus en détail

L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte

L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte Pourquoi interpeller une orthophoniste? Au service des personnes ayant une déficience physique Il est important de mentionner que le contenu de cette

Plus en détail

LE LANGAGE ORAL. Point du vue Pédiatrique

LE LANGAGE ORAL. Point du vue Pédiatrique LE LANGAGE ORAL Point du vue Pédiatrique Dr Danielle ROYBET - Avril 2012 EVOLUTION NORMALE DU LANGAGE SELON L ÂGE Naissance :réagit aux bruits 3 mois : gazouillis 4 mois : rit aux éclats 6 mois : imite

Plus en détail

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED en classe ordinaire Armande Perrier Enseignante spécialisée - SMPEA Peyre-Plantade Villa Saint Georges - Montpellier 2008 Fonctionnement cognitif

Plus en détail

Compensation informatique et troubles des apprentissages

Compensation informatique et troubles des apprentissages Compensation informatique et troubles des apprentissages Pourquoi? Libérer les ressources de l enfant afin de le rendre disponible pour acquérir de nouvelles connaissances, les restituer, raisonner, argumenter

Plus en détail

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage ASH/Document Béatrice DDEC Gard 1 Quelques précisions 3 à 5 % des enfants en âge scolaire souffrent de troubles du langage de type expressif

Plus en détail

Organiser des groupes de travail en autonomie

Organiser des groupes de travail en autonomie Organiser des groupes de travail en autonomie Frédérique MIRGALET Conseillère pédagogique L enseignant travaille avec un groupe de niveau de classe et le reste des élèves travaille en autonomie. Il s agira

Plus en détail

LIVRET ENSEIGNANT EVALUATION DE LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE ET DE LA COMPREHENSION ORALE EN GS

LIVRET ENSEIGNANT EVALUATION DE LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE ET DE LA COMPREHENSION ORALE EN GS LIVRET ENSEIGNANT Afin d organiser le bilan de santé obligatoire de la 6 ème année, l enseignant signale au médecin de l Education nationale, les élèves qui lui semblent avoir des difficultés d apprentissage

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE Il est très important de comprendre l élève dans ses différences et ses défis; N hésitez pas à discuter avec l élève. Il pourra vous informer

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

Le Diagnostic de DYSPHASIE en pratique

Le Diagnostic de DYSPHASIE en pratique Le Diagnostic de DYSPHASIE en pratique Devant quel signe, ou symptôme? Quand? Comment? Par Qui? Et Après? Gilles Damon neuropédiatre coordonateur CRTSA CHU St-Etienne, directeur médical CAMSP, vice-pdt

Plus en détail

Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur

Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur Congrès SIDIIEF 2015 Montréal Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur Yolande KOTTELAT, inf, ICL Jenny GENTIZON, inf, MScSI Martine ROESSLI, responsable

Plus en détail

A N N E E S C O L A I R E 2 0 1 3 2 0 1 4 C O L L E G E A N N E F R A N K 314 A V E N U E D E S N A T I O N S U N I E S, 59100 ROUBAIX

A N N E E S C O L A I R E 2 0 1 3 2 0 1 4 C O L L E G E A N N E F R A N K 314 A V E N U E D E S N A T I O N S U N I E S, 59100 ROUBAIX A N N E E S C O L A I R E 2 0 1 3 2 0 1 4 N OM/ P R E N O M :... C L A S S E 3 è m e : C O L L E G E A N N E F R A N K 314 A V E N U E D E S N A T I O N S U N I E S, 59100 ROUBAIX SEQUENCE D OBSERVATION

Plus en détail

THEME : LA COMMUNICATION ORALE ET ECRITE AU CABINET MEDICAL. Module 1 : Les généralités sur la communication écrite

THEME : LA COMMUNICATION ORALE ET ECRITE AU CABINET MEDICAL. Module 1 : Les généralités sur la communication écrite THEME : LA COMMUNICATION ORALE ET ECRITE AU CABINET MEDICAL Sous thème : La communication écrite au cabinet médical : les écrits professionnels Module 1 : Les généralités sur la communication écrite Le

Plus en détail

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL Fiche pratique «Adaptation de tests» C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL 1. 2. et 8. FLUENCES PHONETIQUES ET SEMANTIQUES, ANTONYMES Objectifs Evaluer le stock phonologique de

Plus en détail

eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Évaluation à l'école

eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Évaluation à l'école eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Évaluation à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Découvrir le monde Extraits du document intégral. La pagination

Plus en détail

LA COMMUNICATION. 10/03 Stage initial INITIATEUR - CTR74 - Lionel MOREL

LA COMMUNICATION. 10/03 Stage initial INITIATEUR - CTR74 - Lionel MOREL LA COMMUNICATION LA COMMUNICATION Introduction Schéma de la communication Communiquer = écouter Transmission d un message Capacité d attention Conclusion INTRODUCTION En tant que futur initiateur, vous

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Demande d admission - Niveau secondaire Ce document doit être complété par le titulaire de classe ou par l orthopédagogue Nom de l élève :

Plus en détail

Le comportement verbal

Le comportement verbal Le comportement verbal Charlotte GAMARD Orthophoniste - Formatrice Colloque Autisme Dijon 1-2 - 3 avril 2015 Plan Historique et définition de l ABA Le courant ABA-VB Les opérants verbaux : définitions

Plus en détail

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation Communication Description La capacité de communiquer efficacement est une compétence très importante pour réussir au travail. Une bonne communication en milieu de travail permet aux gens de recevoir et

Plus en détail

Document à l attention de l enseignant Grande section

Document à l attention de l enseignant Grande section ÉCOLE : CLASSE : Numéro confidentiel de saisie : Document à l attention de l enseignant Grande section Passation 1 Évaluations «prévention de l illettrisme» - 31-2010-2011 Présentation générale Dans le

Plus en détail

LIVRET 1 - ENSEIGNANT

LIVRET 1 - ENSEIGNANT ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS PRÉVENTION INNUMÉRISME LIVRET 1 - ENSEIGNANT AIDE À L ÉVALUATION DES ACQUIS DES ÉLÈVES EN FIN D ÉCOLE MATERNELLE DÉCOUVRIR LE MONDE PÉRIODE 1 OU 2 DE LA GRANDE SECTION Outil élaboré

Plus en détail

Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6

Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6 Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6 Principes généraux La rééducation s adapte au patient (ses motivations, sa personnalité, ses difficultés spécifiques) sur la

Plus en détail

ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008. www.triadis.fr. Management des situations de crise. S organiser. Communiquer. Patrick PIZA

ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008. www.triadis.fr. Management des situations de crise. S organiser. Communiquer. Patrick PIZA ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008 Management des situations de crise www.triadis.fr S organiser Communiquer Patrick PIZA LES MISSIONS CONSEIL L ÉQUIPE TRIADIS 5 consultants seniors - 2 assistantes 3 consultants

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

A DESTINATION DES CANDIDATS ET/OU DES FAMILLES CONCERNANT

A DESTINATION DES CANDIDATS ET/OU DES FAMILLES CONCERNANT NOTE D INFORMATION A DESTINATION DES CANDIDATS ET/OU DES FAMILLES CONCERNANT LES AMENAGEMENTS DES CONDITIONS D EXAMEN POUR LE DIPLOME NATIONAL DU BREVET ET LE CERTIFICAT DE FORMATION GENERALE - SESSION

Plus en détail

PROFIL COGNITIF ET LINGUISTIQUE

PROFIL COGNITIF ET LINGUISTIQUE PROFIL COGNITIF ET LINGUISTIQUE 1. Introduction Le programme Profil Cognitif et Linguistique est directement issu du projet CLES (Cognition Langage Evaluation Stimulation) qui a réuni autour de GERIP 3

Plus en détail

TECHNIQUES DE COMMUNICATION INTERPERSONNELLE

TECHNIQUES DE COMMUNICATION INTERPERSONNELLE Michel JOSIEN TECHNIQUES DE COMMUNICATION INTERPERSONNELLE Analyse transactionnelle École de Palo Alto PNL Troisième tirage 2007 142 Savoir utiliser les techniques de communication interpersonnelle locuteur

Plus en détail

Colloque Relais 22 Novembre 2012 Dr Frédérique Bonnewijn

Colloque Relais 22 Novembre 2012 Dr Frédérique Bonnewijn Colloque Relais 22 Novembre 2012 Dr Frédérique Bonnewijn Chaque personne porteuse de la micro délétion 22q11 est unique Les personnes porteuses de la micro délétion 22q11 présentent des problèmes médicaux

Plus en détail

Pyramid Educational Consultant PECS France

Pyramid Educational Consultant PECS France Formations à la méthode PECS (Système de communication par échange d images) Et ABA Fonctionnel (L Approche Pyramidale de l Education) Pyramid Educational Consultant PECS France Du lundi 3 au vendredi

Plus en détail

Profil professionnel. Sommaire: Préambule page 2 Définition page 2 Champs d activité et prestations page 3 Interdisciplinarité page 5 Formation page 5

Profil professionnel. Sommaire: Préambule page 2 Définition page 2 Champs d activité et prestations page 3 Interdisciplinarité page 5 Formation page 5 Profil professionnel Sommaire: Préambule page 2 Définition page 2 Champs d activité et prestations page 3 Interdisciplinarité page 5 Formation page 5 Préambule Ce document «profil professionnel» a été

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

Ce dossier est renvoyé sous pli cacheté au Pôle académique du DNB, accompagné de l avis du médecin de secteur.

Ce dossier est renvoyé sous pli cacheté au Pôle académique du DNB, accompagné de l avis du médecin de secteur. NOTE d INFORMATION à DESTINATION des CANDIDATS et/ou des FAMILLES CONCERNANT les AMENAGEMENTS des CONDITIONS d EXAMENS POUR LE DIPLOME NATIONAL DU BREVET Les personnes en situation de handicap candidates

Plus en détail

de l enfant Suivi de l enfant 2ème journée Prescription d orthophon Faculté de Médecine Paris Diderot Université Paris 7

de l enfant Suivi de l enfant 2ème journée Prescription d orthophon Faculté de Médecine Paris Diderot Université Paris 7 Faculté de Médecine Paris Diderot Université Paris 7 Suivi de l enfant 2ème journée -1 2 1 1 0 2 i. ision udowsk v é R ax B M r P Troubles du langage de l enfant Prescription d orthophon ie Bruno Lepoutre

Plus en détail

THEME : DEPISTAGE INDIVIDUEL DE LA SURDITE DE L ENFANT DE 28 JOURS A 6 ANS

THEME : DEPISTAGE INDIVIDUEL DE LA SURDITE DE L ENFANT DE 28 JOURS A 6 ANS THEME : DEPISTAGE INDIVIDUEL DE LA SURDITE DE L ENFANT DE 28 JOURS A 6 ANS BUT DE LA DEMARCHE : permettre un diagnostic plus précoce des surdités congénitales et des surdités postnatales ou progressives

Plus en détail

Troubles du langage oral chez l enfant

Troubles du langage oral chez l enfant Troubles du langage oral chez l enfant Dr Elisabeth Martin-Lebrun Pédiatre AFPA 8 avril 2011 Le langage : Le langage est un moyen de communication parmi les autres Il nécessite l existence : D échanges

Plus en détail

Plan. Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies. Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/

Plan. Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies. Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ Plan Introduction à la Neuropsychologie Langage et Aphasies Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ - Conception classique - Conception actuelle II Troubles acquis de la communication A.

Plus en détail

Troubles des appren.ssages quand s alarmer et quels traitements proposés?

Troubles des appren.ssages quand s alarmer et quels traitements proposés? Troubles des appren.ssages quand s alarmer et quels traitements proposés? Rôle du médecin traitant Rôle de coordinateur autour de l enfant en difficultés scolaires Ecouter la plainte Eliminer une cause

Plus en détail

Qu est-ce que le TCF?

Qu est-ce que le TCF? Qu est-ce que le TCF? Le Test de Connaissance du Français (TCF ) est un test de niveau linguistique en français, conçu à la demande du ministère de l Éducation nationale, de l Enseignement supérieur et

Plus en détail

Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité

Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité Collège Français d'orl Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Surdités...4

Plus en détail

Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile

Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile Armande Perrier Enseignante spécialisée SMPEA 2 Peyre-Plantade- 2012 La structuration temporelle pour l enfant autiste : pourquoi?

Plus en détail

Réagir à la dégradation de la qualité des données... 3 Alertes en temps réel... 3 Bilan quotidien... 4 Tableau de contrôle hebdomadaire...

Réagir à la dégradation de la qualité des données... 3 Alertes en temps réel... 3 Bilan quotidien... 4 Tableau de contrôle hebdomadaire... Table des matières Introduction... Les obstacles à l analyse web... Le marquage... Le manque de données... Les limites des outils de mesure d audience... Pour une méthode du Web Analytics... La méthodologie

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet DOSSIER INSCRIPTION DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité CP Centre de Loisirs de Maubourguet SOMMAIRE. Page 2 : actions proposées pour les CP. Page 3 : engagement parental et engagement de l enfant.

Plus en détail

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation Centre Hospitalier d Argenteuil (95) F. Lémann, PH-coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins Co-facilitateur

Plus en détail

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées.

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées. Élève 1 Nombre total de points 2 (77%) Devoir 1: Entretien 5 points Devoir 2 : Jeu de rôle 5 points Devoir 3 : Commentaire 4 points Transcription du commentaire (Temps de production 1:32 min) Prestation

Plus en détail

Merci d'avance de prendre le temps d'y répondre, et de nous le retourner avant le 20 octobre 2003 à l'adresse suivante :

Merci d'avance de prendre le temps d'y répondre, et de nous le retourner avant le 20 octobre 2003 à l'adresse suivante : Paris, le 24 septembre 2003 Madame, Mademoiselle, Monsieur, En 2001, vous avez bénéficié d'une offre de promotion qui vous a permis d'obtenir gratuitement, grâce à la Fondation CNP, le film réalisé par

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

L APHASIE, CES TROUBLES DE L EXPRESSION ET/OU DE LA COMPRÉHENSION DU LANGAGE AVC

L APHASIE, CES TROUBLES DE L EXPRESSION ET/OU DE LA COMPRÉHENSION DU LANGAGE AVC L APHASIE, CES TROUBLES DE L EXPRESSION ET/OU DE LA COMPRÉHENSION DU LANGAGE AVC 6 SOMMAIRE Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Rappel 4 Quel est le lien entre l AVC et l aphasie? 4 Quels

Plus en détail

A. Leçons. I. Qu est-ce-que le Tage-Mage

A. Leçons. I. Qu est-ce-que le Tage-Mage A. Leçons I. Qu est-ce-que le Tage-Mage Tage-Mage est un test d'aptitude aux Etudes de Gestion. Utilisé pour la sélection à l'entrée des 2 e et 3 e cycle de commerce et de gestion, il existe depuis 1996.

Plus en détail

L évaluation du personnel

L évaluation du personnel Convention sectorielle 2005-2006 Pacte pour une fonction publique locale et provinciale solide et solidaire Formation du personnel des pouvoirs locaux et provinciaux L évaluation du personnel Ann LENAERTS

Plus en détail