DOSSIER PEDAGOGIQUE CARTO KIDZ FESTIVAL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER PEDAGOGIQUE CARTO KIDZ FESTIVAL"

Transcription

1 DOSSIER PEDAGOGIQUE CARTO KIDZ FESTIVAL AUDITION SANS MALENTENDUS Exposition sur la prévention des risques auditifs Du 16 février au 19 février 2014 CONCERT PEDAGOGIQUE PEACE & LOBE Spectacle de sensibilisation aux musiques amplifiées et aux risques auditifs Séances Scolaires : Mardi 18 février à 10h et 14h

2 SOMMAIRE I. Préparer l évènement 1. Pistes pédagogiques 2. La prévention des risques auditifs et les programmes d enseignements 3. Compétences et objectifs visés II. L évènement 1. Audition, sans malentendus 2. Peace & Lobe III. Quizz

3 I. Préparer l évènement 1. Pistes pédagogiques En réaction aux dépistages de troubles auditifs de plus en plus précoces, des associations musicales, des artistes et des personnels de santé et du spectacle vivant ont collaboré autour de projets artistiques et éducatifs visant à sensibiliser le jeune public aux dangers que représente la dosimétrie sonore. Bien que la dégressivité de l audition au cours de la vie soit inéluctable, les traumatismes auditifs accélèrent ce processus, générant parfois des conséquences auditives graves voire irréversibles. L exposition Audition, sans malentendus et le concert pédagogique Peace & Lobe ont donc vocation à responsabiliser tout un chacun face à l accumulation de doses sonores. Au-delà du domaine musical, la problématique de prévention des risques auditifs constitue un enjeu sanitaire majeur corroboré par l apprentissage et l éducation à la santé et à la citoyenneté à l École. Il s agit notamment d inciter les adolescents à préserver leur «capital auditif». L évolution des techniques de diffusion et de stockage de la musique a aggravé les risques auditifs liés à la pratique et à l écoute de la musique amplifiée. Peace & Lobe et Audition, sans malentendus posent la problématique du port du casque audio à l heure de l amplification du son et de sa diffusion, de sa compression et de la miniaturisation de sa forme de stockage. Dans quelle mesure les progrès techniques ont-ils façonné l évolution de notre organe auditif? Quels progrès techniques sont à l origine des techniques d amplification et de diffusion sonores? Quels risques encoure notre oreille face aux agressions sonores? Le spectacle Peace & Lobe et l exposition Audition, sans malentendus s inscrivent comme des objets d étude permettant d exploiter les arts du son et du spectacle vivant dans le cadre de l enseignement d histoire des arts, en exploitant la thématique «arts, sciences et techniques» au Lycée. Au-delà des programmes d enseignements disciplinaires, la prévention des risques auditifs répond à deux enjeux éducatifs majeurs : la santé et la sécurité, deux notions qui fédèrent largement l ensemble des disciplines au Collège et au Lycée.

4 2. La prévention des risques auditifs et les programmes d enseignements En éducation musicale (au Collège) : Peace & Lobe et Audition, sans malentendus offrent la possibilité de s approprier le vocabulaire spécifique lié aux caractéristiques du son : intensité, fréquence, hauteur, registre, spectre, nuance sont autant de mots-clés qui étayent la terminologie du son. Ces propositions artistiques pourront également favoriser l appropriation des technologies de transformations, d amplifications et de diffusions sonores. En mathématiques (au Collège) : Peace & Lobe et Audition, sans malentendus apparaissent comme des leviers pour aborder des questions d arithmétique telles que l organisation et la gestion de données, les fonctions, les nombres et les calculs, mais aussi les notions de grandeurs et mesures en géométrie. En sciences physiques (au Collège, en classe de Quatrième) et en physique-chimie (au Lycée, en classe de Seconde) : Peace & Lobe et Audition, sans malentendus constituent des points d ancrage pour explorer la thématique «De l air qui nous entoure». En sciences et vie de la terre (au Collège, en classe de Cinquième et de Quatrième) : le fonctionnement et le besoin en énergie, mais aussi les relations au sein de l organisme sont autant de notions qui sont convoquées dans le concert et l exposition. En technologie (au Collège) : analyse du fonctionnement / de la conception d un objet technique ; énergies mises en œuvre, évolution de l objet technique ; communication et gestion de l information ; processus de fabrication / de réalisation d un objet technique En éducation civique, juridique et sociale (au Collège et au Lycée) : la santé, la sécurité, la citoyenneté, le droit et la vie en société nourrissent tant les programmes d enseignements de cette discipline que les propositions artistiques du Carto Kidz Festival. En physique-chimie (au Lycée) : les axes du programme consacrés au travail mécanique et à l énergie et aux grandeurs physiques liées aux quantités de matière en classe de Première, série scientifique, pourront être développés via le concert et l exposition pédagogiques proposés par la Cartonnerie. «Produire des sons, écouter» et «Produire des sons, communiquer» apparaissent comme des titres de séquences du programme de spécialité en classe de Première, série scientifique, et qui font écho à l exposition et au spectacle sur les risques auditifs. En classe de Terminale, série scientifique, l enseignant pourra initier ses élèves à la partie du programme «Propagation d une onde, ondes progressives : évolution des systèmes électriques». En sciences et vie de la terre (au Lycée, en classe de Première, série scientifique) : Peace and Lobe et Audition, sans malentendus explicitent les axes du programme dédiés à la part du génotype et la part de l expérience individuelle dans le fonctionnement du système nerveux. Dans le cadre de l enseignement de spécialité, les élèves pourront se familiariser à la diversité et la complémentarité des métabolismes au travers des propositions artistiques programmées par la Cartonnerie. En enseignement scientifique (au Lycée, en classe de Première, série économique et social) : la communication nerveuse est sous-tendue dans Peace & Lobe et Audition, sans malentendus.

5 3. Compétences et objectifs visés Compétences : - L élève sait définir des composantes de l ouïe (oreille externe, oreille interne, oreille moyenne) et son fonctionnement ; - L élève sait appréhender la transformation du son en message nerveux ; - L élève sait caractériser les moyens de prévention pour préserver son potentiel auditif ; - L élève sait caractériser les fondamentaux de la physique du son ; - L élève sait expérimenter l onde sonore et sa propagation ; - L élève sait mesurer l intensité sonore ; - L élève sait distinguer et expérimenter des formats de compressions du son (MP3, WAV, ) ; - L élève sait citer et définir les principales pathologies liées aux troubles auditifs (acouphènes, hyperacousie, surdité) ; - L élève sait expliquer et expérimenter les composantes et le fonctionnement de la voix ; - L élève sait identifier une musique amplifiée ; - L élève sait distinguer, identifier et situer des styles de musiques appartenant au répertoire des musiques populaires actuelles ; - L élève sait caractériser le registre, la hauteur ; - L élève sait mesure la fréquence d un son ; - L élève sait définir la richesse harmonique (le spectre) ; - L élève sait identifier une musique diffusée par haut-parleurs ; - L élève sait caractériser l acoustique du lieu de diffusion de la musique. Objectifs : - L élève apprend à préserver son potentiel auditif ; - L élève apprend les composantes de l organe de l ouïe et son fonctionnement ; - L élève apprend à gérer l intensité et les temps d exposition aux «doses sonores» ; - L élève apprend à utiliser un vocabulaire spécifique (acouphènes, dosimétrie sonore, fréquence, harmonique, hyperacousie, timbre, fréquence, ) ; - L élève apprend à décrire, identifier, caractériser les éléments constitutifs du phénomène musical ; - L élève apprend à analyser son environnement sonore, à identifier les sources qui le constituent et en comprendre ses significations ; - L élève apprend que l oreille peut orienter son attention dans une direction particulière, sélectionner certaines informations parmi beaucoup d autres ; - L élève apprend que l oreille est un instrument intelligent, sensible et souvent virtuose. Mais qu elle est aussi fragile et que son altération est irréversible ; - L élève apprend que la voix participe à la connaissance de son corps.

6 II. L évènement Carto Kidz Festival : Quatre jours, quatre concerts, destinés à quatre classes d âges différentes (Maternelles, Primaires, Collèges et Lycées) et une rencontre professionnelle : tel est le programme de cette première édition du Carto Kidz Festival. En partenariat avec le POLCA, structure de référence des musiques actuelles en Champagne- Ardenne, Accustica (Acteurs de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle en Champagne- Ardenne) a réuni les outils nécessaires pour réaliser des formations ou des animations sur l ouïe, la physique du son et la perception sonore, en même temps que sur la prévention des risques auditifs, à destination des enfants, des adolescents ou des adultes. En l occurrence, la Cartonnerie accueille dans le cadre du Carto Kidz Festival, l exposition Audition, sans malentendus, à destination des Collégiens et des Lycéens, et le concert pédagogique Peace & Lobe, dans le but de sensibiliser le jeune public aux risques auditifs. 1. Audition sans malentendus EXPOSITION «Entendre est une grande source de plaisirs, c'est une voie d'exploration du monde et notre principal moyen de communication avec les autres. Mais attention! Nos oreilles sont aussi précieuses que fragiles... Pour introduire le sujet auprès du grand public, l exposition décrit le fonctionnement de l'audition et comment elle peut être dégradée (surdité, acouphènes), les traitements et les aides auditives existants, et les moyens de se protéger. L exposition peut être complétée par l exploitation de la Malle Doc. Risques auditifs: hissons le pavillon! Ou l une des autres expositions de notre catalogue portant sur la même thématique : Les décibels à l appel ou Encore plus fort?»

7 2. Peace & Lobe SPECTACLE Le spectacle Peace & Lobe a pour objectif de sensibiliser le public scolaire à l histoire des musiques actuelles et aux risques auditifs causés par l écoute et/ou la pratique intensive et à fort volume des musiques amplifiées. «Rachid Wallas & The Fatpack», formation nancéienne de hip-hop aux influences teintées de soul et de funk, s'est approprié cette thématique pour en faire un spectacle ludique et pédagogique à destination des adolescents.

8 III. Quizz Ce quizz a été réalisé à l attention des Collégiens dans le but de les accompagner lors de leur parcours dans l exposition Audition, sans malentendus. NOM / PRÉNOM :. Classe :. QUIZZ AUDITION, SANS MALENTENDUS Entendre est une grande source de plaisirs, C est un moyen d explorer le monde Et notre principale voie de communication avec les autres Mais attention! Nos oreilles sont aussi précieuses que fragiles I. LE MONDE SONORE Dans quelle unité se mesure l intensité du son? Le Hertz Le gramme Le décibel Discothèques voix criées voix chuchotées concerts : situe l intensité de ces sons sur l échelle des décibels : Nombre de décibels Sons II. COMMENT ÇA MARCHE? Quelle partie de l oreille capte les sons qui font vibrer les tympans? Le pavillon La cochlée Nos deux oreilles perçoivent-elles la même intensité sonore? Oui Non

9 III. LA SURDITÉ Quel type de surdité résulte d un traumatisme lié au port prolongé d un écouteur? La surdité de transmission La surdité de perception Tous les types de surdité peuvent-ils être corrigés? Oui Non IV. MÉLODIES PERDUES Comment nomme-t-on la pathologie qui se définit par la diminution de perceptions des sons aigus? Presbytie Pesbyacousie Quel pourcentage de Français âgés de plus de 50 ans est atteint par un problème d audition : 4% 25% 50% V. TRAITEMENTS ET AIDES AUDITIVES Quelle forme d appareil auditif se porte à l intérieur du conduit auditif? Le contour d oreille L appareil intra-auriculaire Quel type de traitement peut être proposé aux personnes atteintes de surdité profonde?. VI. OBSÉDANTES ACOUPHÈNES Quelles sensations auditives désagréables peuvent endurer les personnes ayant subi un traumatisme sonore? VII. TROP FORT! Quels types de sons s avèrent être les plus néfastes pour l oreille? Les sons graves Les sons aigus Quel est le pourcentage de Jeunes âgés de moins de 20 ans concerné par une perte d audition? 5% 10% 20% VIII. PRÈSERVE LA SYMPHONIE Quatre précautions fondamentales pour préserver son audition : 1. Réduire le volume des appareils, surtout ceux qui sont en contact direct avec l oreille (MP3) ; 2. Faire des pauses pour mettre l oreille en repos (la durée d écoute peut agresser autant que le volume) ; 3. S éloigner des sources de bruit telles que les enceintes dans les discothèques ou les concerts ; 4. Se protéger (casques ou bouchons) quand on est exposé à des sons intenses.

10 Des outils pour aller plus loin SITOGRAPHIE : : site très complet regroupant des textes législatifs, des explications scientifiques sur des notions d acoustiques, des informations sur la prévention des risques auditifs et une histoire des musiques amplifiées. : site éducatif destiné à l usage des Collégiens et Lycéens, abordant de façon assez exhaustive les thématiques liées aux risques auditifs. : page dédiée à la sensibilisation des risques auditifs. FILMOGRAPHIE : RENON Christophe, «Les coulisses d un concert Faites parler les décibels» [DVD], C est pas sorcier, paris, France Télévisions distribution, 2011, 26 minutes. RENON Christophe, «Le monde des sourds» [DVD], C est pas sorcier, paris, France Télévisions distribution, 2011, 26 minutes. RENON Christophe, «Le monde des sourds» [DVD], C est pas sorcier, paris, France Télévisions distribution, 1995, 26 minutes.

11 POUR JOINDRE LE SERVICE EDUCATIF Florence COLAS-LENTIEZ Professeur missionnée pour le service éducatif de la Cartonnerie Mail : INFORMATIONS ET RESERVATION Juliette DAZY La Cartonnerie 84, rue du Docteur Lemoine REIMS / INFORMATIONS PARCOURS RISQUES AUDITIFS Dr Anne-Laure PRUNIER Coordination Risque Auditifs POLCA - Pôle Régional Musiques Actuelles de Champagne-Ardenne c/o La Cartonnerie - 84, rue du Docteur Lemoine Reims /

Peace and Lobe Dossier de presse

Peace and Lobe Dossier de presse Peace and Lobe Dossier de presse Contact : Mélanie Delbart Coordinatrice projet peace and lobe Association ARA, Autour des Rythmes Actuels 03 20 28 06 52 06 13 82 93 83 peaceandlobe@ara-asso.fr www.ara-asso.fr

Plus en détail

SE PROTEGER DU BRUIT

SE PROTEGER DU BRUIT SE PROTEGER DU BRUIT Situation : La «consommation» de musique amplifiée est aujourd hui en pleine expansion : de plus en plus de jeunes vont en concert, en discothèque et écoutent quotidiennement un baladeur.

Plus en détail

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF 1 Collège Jean-Baptiste Carpeaux Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF Quelques chiffres : Environ 10% des jeunes de moins de 25 ans présentent une perte auditive pathologique.

Plus en détail

avec KKC Orchestra Animation-Concert sur la sensibilisation aux risques auditifs

avec KKC Orchestra Animation-Concert sur la sensibilisation aux risques auditifs avec KKC Orchestra Animation-Concert sur la sensibilisation aux risques auditifs Peace & Lobe : Une tournée régionale d animations-concerts À destination des collèges (4 e et 3 e ) des lycées généraux

Plus en détail

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE Jean-Baptiste Lemasson Audioprothésiste D.E. Audiologie D.U. Vendredi 3 avril 2015 TRAVAIL AUTOUR DE LA COCHLÉE 1. Introduction 2. Notions & épidémiologie 3. Fatigue

Plus en détail

PROPOSITIONS D ACTIONS POUR LES CMCAS

PROPOSITIONS D ACTIONS POUR LES CMCAS PROPOSITIONS D ACTIONS POUR LES CMCAS Journée nationale de l audition 2009 Afin de proposer des axes de prévention correspondant aux grandes problématiques de santé actuelles et d animer des initiatives

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE D INFORMATION ET DE PREVENTION DES RISQUES AUDITIFS

DOSSIER THEMATIQUE D INFORMATION ET DE PREVENTION DES RISQUES AUDITIFS DOSSIER THEMATIQUE D INFORMATION ET DE PREVENTION DES RISQUES AUDITIFS Les beaux jours arrivent avec la Fête de la musique, les festivals de l été, et aussi, le plaisir d écouter de la musique Comment

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

Le 12 mars, c est la journée nationale de l audition

Le 12 mars, c est la journée nationale de l audition Le 12 mars, c est la journée nationale de l audition Venez Jouer et Tester vos oreilles! PARTENAIRE OFFICIEL DE LA JOURNÉE DE L AUDITION Dossier de presse «Nous sommes tous étudiants aux arts décoratifs

Plus en détail

TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.)

TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.) TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.) classe : 4ème durée : 1 heure la situation-problème 9h30 23h le(s) support(s) de travail Doc.1 : Les cellules auditives et leur fonctionnement.

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut

Plus en détail

Ne tirez pas comme un sourd

Ne tirez pas comme un sourd Ne tirez jamais sans protection Ne tirez pas comme un sourd Accompagnateurs, public, tireurs à air comprimé vous êtes également concernés Page 1 sur 7 Vestibule (organe de l'équilibre) Marteau Enclume

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité Formation A.V.S. Lundi 06 janvier La Surdité Table des matières I) La surdité Qu est ce que l audition? Les différentes surdités Les différents appareillages et leurs répercussions sur l audition II)

Plus en détail

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Evaluation de la campagne 2012 1 Sommaire Introduction p.3 Méthodologie p.4 Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Pratiques d écoute - du public - fréquentation des lieux de musique

Plus en détail

LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS

LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS UNSPF Pauline Laproye Audition Mai 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES

REGLEMENT DES ETUDES REGLEMENT DES ETUDES PREAMBULE A- LES PARCOURS «MUSIQUE» I LE CYCLE INITIAL MUSIQUE «EVEIL» II LE CURSUS MUSIQUE 1. Le premier cycle (1C) 2. Le deuxième cycle (2C) 3. Le troisième cycle (3C) 4. Évaluation

Plus en détail

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE TS - Physique-Chimie - Spécialité Son et musique - Séance 1/9 Domaine d étude : émetteurs et récepteurs sonores Mots-clefs : voix, acoustique physiologique, reconnaissance vocale LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE

Plus en détail

Pour que la musique reste un plaisir La gestion sonore dans le spectacle vivant

Pour que la musique reste un plaisir La gestion sonore dans le spectacle vivant Pour que la musique reste un plaisir La gestion sonore dans le spectacle vivant 20 et 21 0ctobre 2010 Colloque «musiques amplifiées : gestion sonore et risques auditifs» Sous l égide des ministères chargés

Plus en détail

PEACE & LOBE PROGRAMME DE SENSIBILISATION AUX RISQUES AUDITIFS LIÉS À L ÉCOUTE ET À LA PRATIQUE DES MUSIQUES AMPLIFIÉES EN RÉGION LORRAINE

PEACE & LOBE PROGRAMME DE SENSIBILISATION AUX RISQUES AUDITIFS LIÉS À L ÉCOUTE ET À LA PRATIQUE DES MUSIQUES AMPLIFIÉES EN RÉGION LORRAINE PEACE & LOBE PROGRAMME DE SENSIBILISATION AUX RISQUES AUDITIFS LIÉS À L ÉCOUTE ET À LA PRATIQUE DES MUSIQUES AMPLIFIÉES EN RÉGION LORRAINE Saison 2014 / 2015 L Autre Canal et ses partenaires Musiques Actuelles

Plus en détail

LOCAUX DE REPETITION / STUDIOS D ENREGISTREMENT 33 route de Darnétal 76000 ROUEN Tél : 02.35.98.35.66 / contact@lekalif.com www.lekalif.

LOCAUX DE REPETITION / STUDIOS D ENREGISTREMENT 33 route de Darnétal 76000 ROUEN Tél : 02.35.98.35.66 / contact@lekalif.com www.lekalif. ENGAGEMENT CONTRACTUEL EN VUE DE LA REALISATION D UN CONCERT PEDAGOGIQUE ENTRE : L association LE KALIF (Locaux de répétition - Studios d enregistrement) 76000 Rouen Siret : 410 340 186 000 23 Représentée

Plus en détail

Fanny Mietlicki BRUITPARIF Séminaire IBGE du 30 octobre 2009

Fanny Mietlicki BRUITPARIF Séminaire IBGE du 30 octobre 2009 Campagne de sensibilisation et de mesure de bruit au sein de 20 lycées de la Région Ile-de-France Fanny Mietlicki BRUITPARIF Séminaire IBGE du 30 octobre 2009 Action pilote lancée par la région Ile-de-France

Plus en détail

Âge, santé et maladie. Lorsque l ouïe diminue

Âge, santé et maladie. Lorsque l ouïe diminue Âge, santé et maladie Lorsque l ouïe diminue 122 Âge, santé et maladie Lorsque l ouïe diminue Sommaire Lorsque l ouïe diminue Dans ce chapitre : À quoi remarquet-on que son ouïe a baissé?... 123 Faire

Plus en détail

Guide. Appareillage. 45 rue de la Tour de Beurre 76000 Rouen. www.dyapason.fr

Guide. Appareillage. 45 rue de la Tour de Beurre 76000 Rouen. www.dyapason.fr 45 rue de la Tour de Beurre 76000 Rouen www.dyapason.fr Libre Cours Caen. Photos : Goodshoot, PhotoAlto - Imp. Alfa B Caen - Déc. 2009 Guide Appareillage * Bienvenue dans le réseau Dypason Le réseau Dyapason

Plus en détail

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant.

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant. L'alliée de votre réussite mémo santé Chef d entreprise artisanale ATTENTION! LE BRUIT REND SOURD! Entreprises artisanales du bâtiment Le bruit est un son désagréable et gênant. Le son est le résultat

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE 1 Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au lycée Pierre LAGOURGUE ENSEIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

L audition représente la qualité de vie

L audition représente la qualité de vie Amplifon SA Sihlbruggstrasse 109 CH-6340 Baar L audition représente la qualité de vie Emmanuel Kant avait écrit Ne pas voir éloigne l homme des choses. Ne pas entendre éloigne l homme des hommes. L ouïe

Plus en détail

Acoustique musicale et physique des sons

Acoustique musicale et physique des sons TP DE PHYSQIUE N 8 SPECIALITE TS 1/6 ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Objectifs TP de physique N 8 Acoustique musicale et physique des sons Connaître le domaine des fréquences audibles pour l oreille

Plus en détail

DÉCIBELS PROTÉGEZ VOS OREILLES

DÉCIBELS PROTÉGEZ VOS OREILLES DÉCIBELS PROTÉGEZ VOS OREILLES 1 AU PROGRAMME MUSIQUES AMPLIFIÉES : POURQUOI FAIRE GAFFE?... 5 DÉCIBELS : C EST KWA?... 8 L OREILLE : COMMENT ÇA MARCHE?...12 LES EFFETS DU BRUIT SUR LA SANTÉ...16 MUSIQUES

Plus en détail

FICHE PÉDAGOGIQUE LES ESTHETIQUES MUSIQUES ACTUELLES À destination des enseignants du Primaire et du Secondaire LA POP MUSIC

FICHE PÉDAGOGIQUE LES ESTHETIQUES MUSIQUES ACTUELLES À destination des enseignants du Primaire et du Secondaire LA POP MUSIC FICHE PÉDAGOGIQUE LES ESTHETIQUES MUSIQUES ACTUELLES À destination des enseignants du Primaire et du Secondaire LA POP MUSIC Quelques pistes pour analyser la pop music Les éléments d analyse proposés ci

Plus en détail

AVIS. DE L ASSEMBLEE PLENIERE DU CNB DU 10 décembre 2014

AVIS. DE L ASSEMBLEE PLENIERE DU CNB DU 10 décembre 2014 AVIS DE L ASSEMBLEE PLENIERE DU CNB DU 10 décembre 2014 Sur les recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique en matière d exposition aux niveaux sonores élevés de la musique RAPPEL DE LA SAISINE

Plus en détail

Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible).

Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible). «À force d écouter la musique trop fort, on finit par l entendre à moitié» Dossier de presse octobre 2008 1 Sommaire Les jeunes de plus en plus exposés aux risques auditifs... p.3 Le fonctionnement de

Plus en détail

FICHE PÉDAGOGIQUE. À destination des enseignants du Primaire et du Secondaire LE REGGAE. Quelques pistes pour analyser le reggae (1/2)

FICHE PÉDAGOGIQUE. À destination des enseignants du Primaire et du Secondaire LE REGGAE. Quelques pistes pour analyser le reggae (1/2) FICHE PÉDAGOGIQUE À destination des enseignants du Primaire et du Secondaire LE REGGAE Quelques pistes pour analyser le reggae (1/2) Les éléments d analyse proposés ci-dessous n ont pas pour objectif d

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

«Sensibilisation des risques auditifs en milieu festif: des relais étudiants qui parlent aux jeunes»

«Sensibilisation des risques auditifs en milieu festif: des relais étudiants qui parlent aux jeunes» Jeunes, musique et santé: Prévention par les pairs «Sensibilisation des risques auditifs en milieu festif: des relais étudiants qui parlent aux jeunes» Julie BURSON Coordinatrice réseau prévention-la Mutuelle

Plus en détail

Livret scolaire. [Prénom] [Nom] Né(e) le [jj/mm/aaaa]

Livret scolaire. [Prénom] [Nom] Né(e) le [jj/mm/aaaa] Livret scolaire Né(e) le [Académie] [École] [Adresse] [Code postal] [Ville] CP CM1 CE1 CM2 CE2 6 e [Logo/Visuel de l établissement] [Téléphone] [Courriel] 5 e 4 e 3 e Année scolaire [aaaaaaaa] Bilan des

Plus en détail

LE BRUIT dans tous ses éclats CHAPITRE 1 INTRODUCTION. Nom du module Nom du «chapitre» Temps : à

LE BRUIT dans tous ses éclats CHAPITRE 1 INTRODUCTION. Nom du module Nom du «chapitre» Temps : à LE BRUIT dans tous ses éclats CHAPITRE 1 INTRODUCTION Nom du module Nom du «chapitre» Temps : à I. Bruits et sons Du plaisir à la gêne (2 min 26 sec) Suggestions d approches pédagogiques disciplinaires

Plus en détail

BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes

BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes Page 1 sur 5 BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes Sommaire N 03 du 07 mars 2000 Avis du Conseil national de la consommation relatif aux prothèses

Plus en détail

Option Arts du Cirque Bac L. Lycée Le Garros Auch

Option Arts du Cirque Bac L. Lycée Le Garros Auch Option Arts du Cirque Bac L Lycée Le Garros Auch «Le cirque n est pas un spectacle, c est une expérience de vie, c est une façon de voyager dans notre propre vie.» Federico Fellini 2011, Lycée Le Garros

Plus en détail

MIEUX ENTENDRE, C EST MIEUX VIVRE. Par Nathalie BARONE, audioprothésiste D.E. De l AUDITION AUXERROISE

MIEUX ENTENDRE, C EST MIEUX VIVRE. Par Nathalie BARONE, audioprothésiste D.E. De l AUDITION AUXERROISE MIEUX ENTENDRE, C EST MIEUX VIVRE Par Nathalie BARONE, audioprothésiste D.E. De l AUDITION AUXERROISE 1 ère partie AUDITION ET PERTE AUDITIVE Comment entendons-nous? L oreille se compose de 3 parties :

Plus en détail

Collège des Hautes Etudes de l Environnement. du Développement Durable. w w w. c h e e d d. n e t

Collège des Hautes Etudes de l Environnement. du Développement Durable. w w w. c h e e d d. n e t Collège des Hautes Etudes de l Environnement et du Développement Durable P r é pa r e r l e s d i r i g e a n t s au x e n j e u x du Développement Durable w w w. c h e e d d. n e t Une approche transversale,

Plus en détail

Ressources pour la classe

Ressources pour la classe Sciences physiques et chimiques Baccalauréats professionnels Ressources pour la classe Ce document peut être utilisé librement dans le cadre des enseignements et de la formation des enseignants. Toute

Plus en détail

Mieux comprendre la surdité

Mieux comprendre la surdité Mieux comprendre la surdité Comment entendons-nous? L oreille se divise en 3 parties : l oreille externe, l oreille moyenne et l oreille interne. L oreille externe capte, amplifie et transmet le son jusqu

Plus en détail

GENERALITES SUR LE BRUIT

GENERALITES SUR LE BRUIT GENERALITES SUR LE BRUIT SES CARACTERISTIQUES PHYSIQUES Pression atmosphérique durée Un son est constitué par une vibration sonore produite par des variations plus ou moins rapides de la pression atmosphérique

Plus en détail

Je suis musicien, je pense à mes oreilles

Je suis musicien, je pense à mes oreilles Je suis musicien, je pense à mes oreilles Le son Le son qu on entend provient de vibrations qui se déplacent dans l air. Tout objet qui vibre peut produire un son, par exemple le «la» que fait le diapason.

Plus en détail

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION!

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION! Par leur durée et leur intensité, les sons de la nature ne constituent pas un danger pour notre audition. Mais l'homme a créé des sources sonores capables de détruire l'oreille. Ainsi, la musique écoutée

Plus en détail

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère

Plus en détail

2015 Jennifer Goldoni - Pôle réduction des risques, Avant-Mardi.

2015 Jennifer Goldoni - Pôle réduction des risques, Avant-Mardi. Musiques, jeunes et risques auditifs. 2015 Jennifer Goldoni - Pôle réduction des risques, Avant-Mardi. L exemple de Concerts pédagogiques CONTEXTE ET ÉTAT DES LIEUX Comme le souligne le sociologue Olivier

Plus en détail

Handicaps sensoriels La surdité

Handicaps sensoriels La surdité La surdité 1 2. Classification des différents types de handicap Handicaps sensoriels La surdité La surdité est un état pathologique caractérisé par une perte partielle ou complète de l ouïe. Dans le langage

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU PIANO

PLAN D ÉTUDES DU PIANO PLAN D ÉTUDES DU PIANO INTRODUCTION La formation permet aux élèves d acquérir progressivement une autonomie musicale et instrumentale liée au développement artistique de leur personnalité à travers la

Plus en détail

Les Classes de Chant Choral, Maîtrise Ensembles Vocaux «Filière voix»

Les Classes de Chant Choral, Maîtrise Ensembles Vocaux «Filière voix» Le CRD vous propose : Les Classes de Chant Choral, Maîtrise Ensembles Vocaux «Filière voix» «Martin Squelette» (juin 2011) Conservatoire à Rayonnement Départemental de la Communauté urbaine d Alençon 1

Plus en détail

Audioprothésiste. Ce concours est ouvert aux bacheliers et permet d accéder à l une des 7 écoles en France Ce concours comprend 3 épreuves écrites:

Audioprothésiste. Ce concours est ouvert aux bacheliers et permet d accéder à l une des 7 écoles en France Ce concours comprend 3 épreuves écrites: CP Concours Prépa Santé Optimum : 924 h/an Access : 720 h/an de septembre à mai Audioprothésiste Le Métier d Audioprothésiste L audioprothésiste travaille avec les déficients auditifs. Il procède, sur

Plus en détail

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Url : http://www.banqoutils.education.gouv.fr/index.php Niveau : GS au Lycée Conditions d'utilisation : Pas d'inscription nécessaire. Format des ressources

Plus en détail

Newsletter Avril 2013

Newsletter Avril 2013 FORMER ET COMMUNIQUER PAR LE JEU Newsletter Avril 2013 EDITO Au cours de ces derniers mois, nos clients nous ont donné l opportunité de vérifier l efficacité de notre pédagogie sur des projets variés (formations

Plus en détail

Offre de formations 2015-2016. L approche tridimensionnelle de l alimentation (biologique, psycho-sensorielle et socioenvironnementale)

Offre de formations 2015-2016. L approche tridimensionnelle de l alimentation (biologique, psycho-sensorielle et socioenvironnementale) Offre de formations 2015-2016 Une offre originale par : L expertise nutritionnelle des formateurs L approche tridimensionnelle de l alimentation (biologique, psycho-sensorielle et socioenvironnementale)

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2014

CATALOGUE FORMATION 2014 CATALOGUE FORMATION 2014 AT-Talents 56, rue du Ruisseau 75018 Paris 01 42 52 35 35 www.at-talents.com AT-Talents est enregistré en tant qu Organisme de Développement Professionnel Continu auprès de l OGDPC

Plus en détail

eduscol Santé et social Enseignement d'exploration

eduscol Santé et social Enseignement d'exploration eduscol Consultation nationale sur les programmes Projets de programmes de la classe de seconde générale et technologique Santé et social Enseignement d'exploration L'organisation de la consultation des

Plus en détail

Agent-e de maintenance nautique

Agent-e de maintenance nautique Agent-e de maintenance nautique Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences

Plus en détail

Actions pédagogiques. Sous convention avec le Grand Lyon. Acoucité, le 29 Octobre 2004

Actions pédagogiques. Sous convention avec le Grand Lyon. Acoucité, le 29 Octobre 2004 Education à l Environnement Actions pédagogiques Sous convention avec le Grand Lyon Acoucité, le 29 Octobre 2004 I -Présentation de l association Les nuisances sonores représentent une préoccupation de

Plus en détail

La publicité dans les programmes scolaires

La publicité dans les programmes scolaires Rectorat de Lyon Délégation Académique au Numérique Éducatif - DANE La publicité dans les programmes scolaires Edwige Jamin CLEMI / DANE de Lyon Janvier 2015 La publicité dans les programmes du collège

Plus en détail

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013 Le mardi 9 avril 2013 LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013 Le programme annuel de prévention 2013 pour l académie d Orléans-Tours a été rédigé en s appuyant sur les orientations

Plus en détail

Projet Bring your own device

Projet Bring your own device Projet Bring your own device Apportez votre appareil numérique" Mai 2015 Jean-Jacques GOINEAU Professeur - COTIC Introduction : Que signifie Bring your own device? Il s agit de permettre aux usagers, en

Plus en détail

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education CENTRES REGIONAUX DES METIERS DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education Unité Centrale de la Formation des Cadres Juillet 2012 Introduction

Plus en détail

PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE

PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE 1 T.P-cours de Physique n 6 : PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE Citer quelques instruments de musique. Quelles sont les trois catégories d'instruments que l on trouve dans un orchestre?

Plus en détail

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique Novembre 2014 Table des matières Introduction de la séquence d enseignement...3 Canevas de la séquence d enseignement...3

Plus en détail

Campagne Moins de déchets Titre du document

Campagne Moins de déchets Titre du document Campagne Moins de déchets Titre du document Présentation Programme d éducation à l environnement et au développement durable www.jeunesreporters.org Table des matières PRESENTATION DE LA CAMPAGNE MOINS

Plus en détail

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale 3 clés pour faire de la communication managériale un levier de performance Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale L Afci, l ANDRH et le cabinet Inergie mènent depuis 2006, tous

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels»

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels» Fiche de presse Une force de proposition indépendante à l initiative de la Ville de Montpellier Direction de la Communication de la Ville de Montpellier - ANATOME - Novembre 2010 Signature d une convention

Plus en détail

Musique Grandeur Nature

Musique Grandeur Nature L association TEMPO MAESTRO présente Musique Grandeur Nature Sensibiliser les enfants à leur environnement naturel sous l angle du sonore et musical Association TEMPO MAESTRO Présentation Imaginez un espace

Plus en détail

Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire

Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire Quelques définitions des termes utilisés Nommer : Désigner par un nom. Identifier : Déterminer la nature de

Plus en détail

vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr

vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr L oreille Notre oreille sert à capter, à canaliser les sons pour les transmettre à un nerf, le nerf auditif, puis au cerveau qui va interpréter et comprendre

Plus en détail

Un partenariat innovant à destination des jeunes en formation dans la filière Bois en Région Nord-Pas de Calais

Un partenariat innovant à destination des jeunes en formation dans la filière Bois en Région Nord-Pas de Calais Dr Céline ABRAHAM Médecin du Travail Pôle Santé Travail Emmanuelle DUPUIS (toxicologue), Christophe LEVIEL (ergonome), Aline MAILLARD (chargée de projets), Virginie VERSCHELLE (Assistante Santé Travail)

Plus en détail

Les musiques amplifiées et les risques auditifs

Les musiques amplifiées et les risques auditifs Le 16 novembre, notre classe (402) a participé à une prévention sur le thème suivant : les musiques amplifiées et les risques auditifs. Des spécialistes dans le domaine nous ont expliqué de manière simple

Plus en détail

Petite enfance et éveil musical

Petite enfance et éveil musical Petite enfance et éveil musical Objectifs : Donner aux professionnels de la petite enfance les moyens de mettre en place un éveil sonore et musical pour le tout petit dans leurs structures d accueil. MOYENS

Plus en détail

sommaire le son le système auditif les bons réflexes

sommaire le son le système auditif les bons réflexes sommaire Les musiques amplifiées n la chaîne d amplification n évolution des musiques, instruments n et technologies le son n la fréquence ou hauteur n le volume sonore n Infos législation le système auditif

Plus en détail

pas. Les modes d'exposition comme de médiation de ces productions sont aussi variés et renouvelés que possible, ils tendent également à l'innovation.

pas. Les modes d'exposition comme de médiation de ces productions sont aussi variés et renouvelés que possible, ils tendent également à l'innovation. Communauté de communes Bassée Montois Direction régionale des affaires culturelles d Ile-de-France (Service Développement Actions territoires) Act art, Action Artistique en Seine-et-Marne Appel à candidature

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

«Comment préserver son audition?» - seconde professionnelle. Usages pédagogiques des tablettes tactiles dans et hors la classe.

«Comment préserver son audition?» - seconde professionnelle. Usages pédagogiques des tablettes tactiles dans et hors la classe. «Comment préserver son audition?» - seconde professionnelle. Usages pédagogiques des tablettes tactiles dans et hors la classe. Introduction La séquence proposée d une durée de 5 h est consacrée à la partie

Plus en détail

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!!! I.! Les surdités :! II.! Le handicap sensoriel chez l enfant.! III.! Le handicap sensoriel chez l adulte :! IV.! Le

Plus en détail

Les petites lanternes magiques

Les petites lanternes magiques FESTIVAL DU FILM D ANIMATION SCOLAIRE Les petites lanternes magiques Juin 2008, Tournefeuille, cinéma Utopia Le G.R.A.P.E & La Menagerie Pour la troisième édition du Festival Les Petites Lanternes Magiques,

Plus en détail

Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016

Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016 Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016 COLLECTIF ARTISTIQUE KITEUS 5 rue Gabriel Faure 07300 Tournon sur Rhône contact@kiteus.fr/ 09 81 08 38 18/ www.kiteus.fr Licences : 2-142437 3-142438 Siret :

Plus en détail

QUEL SYSTÈME AUDITIF POUR MOI? UN PETIT GUIDE DE L ACTION ASSA POUR UNE MEILLEURE AUDITION EN SUISSE.

QUEL SYSTÈME AUDITIF POUR MOI? UN PETIT GUIDE DE L ACTION ASSA POUR UNE MEILLEURE AUDITION EN SUISSE. QUEL SYSTÈME AUDITIF POUR MOI? UN PETIT GUIDE DE L ACTION ASSA POUR UNE MEILLEURE AUDITION EN SUISSE. 2 ENSEMBLE POUR UNE MEILLEURE AUDITION. Les troubles auditifs sont monnaie courante. Près d un tiers

Plus en détail

Version du 17 octobre 2011. Le bruit

Version du 17 octobre 2011. Le bruit Version du 17 octobre 2011 Le bruit Bruit et BTP Etat des lieux Surdité professionnelle : handicap irréversible SUMMER 2003 : 25% des salariés victimes du bruit Maladies professionnelles (tableau N 42)

Plus en détail

CONSERVATOIRE HENRI DUPARC du Grand Tarbes

CONSERVATOIRE HENRI DUPARC du Grand Tarbes CONSERVATOIRE HENRI DUPARC du Grand Tarbes Danse Classique - Contemporaine Année Scolaire 2015-2016 EVEIL MUSIQUE ET DANSE A partir de 4 ans (Moyenne section) Durée : 2 ans Organisation hebdomadaire des

Plus en détail

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS?

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1 I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? II. POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1. LES BESOINS SANITAIRES ET SOCIAUX IDENTIFIES 2. LA VOLONTE POLITIQUE POUR REDUIRE LES INEGALITES SOCIALES

Plus en détail

Film publicitaire. Tâche à réaliser. Musique 3 e cycle du primaire

Film publicitaire. Tâche à réaliser. Musique 3 e cycle du primaire Film publicitaire Musique 3 e cycle du primaire Tâche à réaliser Objectifs Il s agit d une situation où les élèves auront à réaliser un message publicitaire vidéo à l aide d une tablette tactile. Cette

Plus en détail

fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014

fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014 Collection en cours de formation en baccalaur at professionnel fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014 Repère à l attention des établissements de la voie professionnelle Repères pédagogiquescontrôle

Plus en détail

ON Y TIENT! NOS OREILLES, PLUS D INFOS : Pour mieux vivre avec son corps et son environnement

ON Y TIENT! NOS OREILLES, PLUS D INFOS : Pour mieux vivre avec son corps et son environnement GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION NOS OREILLES, ON Y TIENT! Campagne d'information et de prévention des risques auditifs chez les jeunes PLUS D INFOS : ASSOCIATION POUR L INFORMATION ET LA PRÉVENTION

Plus en détail

Ce document a pour but d aider à planifier l achat d équipement en éducation pour les niveaux primaire et secondaire.

Ce document a pour but d aider à planifier l achat d équipement en éducation pour les niveaux primaire et secondaire. Ce document a pour but d aider à planifier l achat d équipement en éducation pour les niveaux primaire et secondaire. Point de départ : Il n y a pas une sorte de microphone qui convient à toutes les situations

Plus en détail

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST)

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Document élaboré par la Commission Enseignement Supérieur du CNESST. Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Ce référentiel rassemble des compétences de base en santé et

Plus en détail

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail.

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail. 40 à 60 db(a) Il faut le savoir Pour une journée de travail de 8 h, votre audition est en danger à partir de 80 db(a). Au-delà de 130 db(a), toute exposition, même de très courte durée, est dangereuse.

Plus en détail

La méthode Jaques-Dalcroze au service du musicien actuel

La méthode Jaques-Dalcroze au service du musicien actuel 1 La méthode Jaques-Dalcroze au service du musicien actuel I Définition La rythmique Jaques-Dalcroze est une méthode d éducation musicale qui met en relation les liens naturels et bénéfiques entre le mouvement

Plus en détail

1- Son / Signal sonore

1- Son / Signal sonore SOMMAIRE 1. Son / Signal sonore 2. Critères d appréciations du son 3. Caractéristiques physiques du signal sonore 4. Représentations visuelles du signal sonore 5. Les différentes familles du son. 1- Son

Plus en détail

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Mener une politique culturelle favorisant l éducation artistique pour les jeunes suppose l inscription de cette action en lien

Plus en détail

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue)

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue) en partenariat avec présente «Votre Association dans le Grand Paris, quel avenir?» Thème 4 : Comment le Web et l innovation numérique peuvent-ils contribuer à construire un espace démocratique, social

Plus en détail

Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales

Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales partenaires 1 Encore L accompagnement à la médiation culturelle

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire Mythes et musique. Quelques éléments de compréhension Cette séquence intervient en fin d année scolaire et permet une transversalité avec les cours d histoire et de français. Elle revient sur deux mythes

Plus en détail