DARTROSE ET TACHE ARGENTÉE, DEUX MALADIES IMPORTANTES CHEZ LA POMME DE TERRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DARTROSE ET TACHE ARGENTÉE, DEUX MALADIES IMPORTANTES CHEZ LA POMME DE TERRE"

Transcription

1 DARTROSE ET TACHE ARGENTÉE, DEUX MALADIES IMPORTANTES CHEZ LA POMME DE TERRE Gérard Gilbert et Nancy shallow agr.phytopathologistes Laboratoire de diagnostic en phytoprotection MAPAQ, Direction de la phytoprotection Journées Pommes de terre Saint-Ambroise, 12 février 2015

2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Laboratoire de diagnostic en phytoprotection /quelques chiffres La dartrose de la pomme de terre Généralités sur la maladie et le champignon Symptomatologie Édpidémiologie / Lutte La tache argentée Symptomatologie Épidémiologie /lutte

3 LE LABORATOIRE DE DIAGNOSTIC Répartition des échantillons par grands groupes de culture : Cultures légumières (43 %) Plantes ornementales (25 %) Petits fruits (20 %) Arbres et arbustes d ornement (4 %) Arbres fruitiers (2 %) Céréales et maïs (2 %) Plantes industrielles (2 %) Plantes fourragères (1 %) Plantes aromatiques (1 %) 88 %

4 LE LABORATOIRE DE DIAGNOSTIC Section phytopathologie : à échantillons / année (en moyenne) 85% maladies parasitaires 15% problèmes non parasitaires

5 LE LABORATOIRE DE DIAGNOSTIC Maladies parasitaires (85%) : Champignons : 51 % Bactéries : 10 % Virus : 7 % Nématodes : 2 % Phytoplasmes : 1 %

6 LE LABORATOIRE DE DIAGNOSTIC Problèmes non parasitaires (15%) : Régie de culture problématique: 10% Climat défavorable: 4% Dérèglements phys., gén. : 1%

7 IMPORTANCE DES INFECTIONS FONGIQUES RACINAIRES PARMI TOUTES LES INFECTIONS FONGIQUES DIAGNOSTIQUÉES Nombre de diagnostics Année

8 LA DARTROSE Colletotrichum coccodes

9 Année Statistiques concernant la dartrose au laboratoire Nb d échantillons de pommes de terre Nb de diagnostics de dartrose sur des plants végétatifs Nb de diagnostics de dartrose sur des tubercules

10 LA DARTROSE : INTRODUCTION La dartrose est répandue à travers le monde, surtout dans les régions à climat chaud Mentionnée pour la première fois au début des années 1800 Une première description détaillé a été publiée en 1926 (Dickson, 1926)

11 LA DARTROSE : INTRODUCTION Lors des premières mentions, cette maladie n était pas considérée importante Colletotrichum coccodes était considéré: «Commun (endémique) sans impact économique sérieux» (Chesters et Hornby, 1965) «Un champignon pathogène de faible virulence sur les racines de la pomme de terre» (Zitter et al., 1989)

12 LA DARTROSE : INTRODUCTION On a tardé à reconnaître l importance de la dartrose parce que : Sur les tubercules, les symptômes sont semblables à ceux de la tache argentée, verticilliose, autres. Les symptômes apparaissent en fin d été (confusion possible avec la sénescence normale) C. coccodes est souvent considéré comme un champignon de faiblesse capable de coloniser les tissus de plantes infectées par d autres pathogènes ou affaiblis par des stress Marché plutôt récent de la pomme de terre lavée

13 LA DARTROSE : AGENT RESPONSABLE Colletotrichum coccodes : Il peut coloniser toutes les parties de la plante de pomme de terre Sur les parties souterraines, sa progression moyenne est de 1 mm / jour (Ingram et Johnson, 2010) Il peut infecter la tomate, le poivron, l aubergine et environ 35 autres espèces cultivées Certaines mauvaises herbes sont aussi sensibles

14 LA DARTROSE : AGENT RESPONSABLE Microsclérotes : Structure de survie du champignon Ils peuvent se former sur les tubercules, les stolons et sur les tiges aériennes et souterraines; sur les débris dans le sol = inoculum primaire de printemps Taille : 150 μm à 230 μm Ponctuations noires : Black Dot Pouvoir infectieux d au moins deux ans (certaines sources citent huit ans et +) Leur formation est favorisée sous hautes températures

15

16

17

18

19

20 Les conidies germent en présence d un film d eau. Pénétration directe ou par les stomates ou des blessures. Printemps Les conidies sont disséminées par le vent, la pluie et l eau d irrigation. Été Les conidies peuvent infecter toutes les parties de la plante Plusieurs cycles par saison Dartrose : cycle de vie Premières lésions : taches brunâtres. Elles se regroupent et leur centre peut porter un duvet blanc. Elles progressent jusqu à ceinturer la tige. Des acervules sont produits lorsque la température se situe entre 8 et 35 o C. Progression au long de la saison de croissance Elle est favorisée par des conditions de stress. Automne Des sclérotes sont présents sur les tubercules infestés, sur les débris de plantes et dans le sol. Hiver La colonisation des tubercules se fait à tous les stades de développement, mais la formation de sclérotes est plus fréquente en fin de saison quand la température du sol est élevée.

21 LA DARTROSE : ÉPIDÉMIOLOGIE Des dommages plus sévères sont observés : Dans les sols légers (sableux) Des sols contaminés plus que des semences contaminées Dans les sols où un déséquilibre minéral en N et/ou en P est présent Lors de périodes prolongées de hautes températures En conditions asphyxiantes Lorsque de la métribuzine est utilisée comme herbicide

22 LA DARTROSE : SYMPTÔMES En cours de saison : Se manifeste surtout lors d été chaud Enroulement des feuilles vers le haut Jaunissement et flétrissement des feuilles Les dépressions blanchâtres à la base des tiges se confondent aux insolations Dépérissement prématuré du feuillage L infection des feuilles et des tiges peut mener à la défoliation

23

24

25

26

27

28

29 LA DARTROSE : SYMPTÔMES Fin de saison : Dépérissement de la base de la tige, dont les tissus deviennent fragiles. Les tissus vasculaires peuvent prendre une couleur gris bleutée Le cortex des racines est pourri et fragile Stolons fragiles et pourrissants, des portions de stolons très finement picotés noirs peuvent demeurer attachées au talon des tubercules récoltés Formation de microsclérotes sur la tige, dans la tige et les parties souterraines; pigmentation rose dans la moelle pourrie des tiges

30

31 Source : E. Banks, OMAFRA

32 Source : INRA

33 Source : E. Banks, OMAFRA

34

35

36 LA DARTROSE : SYMPTÔMES Sur les tubercules : Présence de plages gris-clair à gris-brun, à contour irrégulier et diffus ( tache argentée?) Présence de microsclérotes sur les plages grises (pas toujours) En entreposage : Des dépressions avec enfoncement plus ou moins net peuvent se développer Une perte de poids causée par une perte d eau est possible (Hunger et McIntyre, 1979)

37 Source : INRA

38

39

40

41

42 Source : Academic Press

43 Source : E. Banks, OMAFRA

44 Colletotrichum + Rhizoctonia

45 Colletotrichum + Rhizoctonia

46 LA DARTROSE : LUTTE 1- Traitements de semence : Ne seraient pas très efficaces quand l inoculum du sol est important (Denner et al., 1997; Read et Hide, 1995) Toutefois, comme les traitements de semences favorisent une bonne vigueur générale contribuant à diminuer les stress causés par d autres agents pathogènes, ils pourraient diminuer la sensibilité à la dartrose

47 LA DARTROSE : LUTTE Azoxystrobine (strobilurine) : Une certaine efficacité pour réduire l incidence et l intensité sur les tiges et les tubercules si appliquée avant ou près du moment où les rangs se ferment (Cummings et Johnson, 2008 et Nitzan et al., 2005) Lorsque les conditions sont très favorables au développement du champignon, très peu d effets

48 LA DARTROSE : LUTTE Azoxystrobine (strobilurine) (suite) : Une augmentation de rendement a été observée seulement une année sur trois suite à plusieurs applications sur feuillage pendant la saison de culture (Nitzan et al., 2005) L application dans le sillon à la plantation n aurait pas d effets (Cummings et Johnson, 2008)

49 LA DARTROSE : LUTTE La lutte chimique ne peut pas être considérée comme l outil principal de gestion : Coûts impliqués Impossibilité d application sur les parties souterraines des plantes L utilisation de fongicides foliaires visant d autres pathogènes de même que les applications réalisées tôt en saison peuvent faire partie d un plan de lutte intégrée (Ingram et al., 2011)

50 LA DARTROSE : LUTTE 2- Variétés résistantes / tolérantes? : Les variétés plus tardives seraient plus sensibles à la maladie : l agent pathogène peut coloniser les tissus de la plante plus longtemps Les variétés à peau mince sont plus sensibles Les variétés produisant de longs stolons seraient moins sensibles lorsque l inoculum provient des semences (sol non infesté)

51 LA DARTROSE : LUTTE 3- Rotations de culture Il est recommandé de pratiquer des rotations d au moins 3 ans (excluant les Solanacées) Certaines sources mentionnent toutefois que cela serait insuffisant, car les microsclérotes ont une longue viabilité Éliminer les mauvaises herbes pouvant héberger la dartrose (morelle)

52 LA DARTROSE : MÉTHODES DE LUTTE 4- Semences saines : Idaho : Colletotrichum coccodes détecté dans 60 % des lots de pommes de terre de semence (Barkdoll et Davis, 1992) Des classes supérieures portent généralement moins d inoculum (Johnson, 1997) Si l inoculum du sol est important, l avantage d utiliser des classes supérieures s estompe

53 LA DARTROSE : MÉTHODES DE LUTTE 5- Limiter les stress Fertilisation adéquate Éviter les excès ou les manques d eau Des brise-vent peuvent s avérer utiles pour limiter les infections sur le feuillage blessé par l abrasion

54 LA DARTROSE : LUTTE 6- Entreposage Maintenir l humidité à plus de 90 % Maintenir de basses températures (si possible, 4 o C) ; à 10 o C, Colletotricum coccodes peut se développer Bien assécher les tubercules avant l entreposage

55 RECOMMANDATIONS CONTRE LA DARTROSE en 2014 En bref, selon le Réseau d avertissements phytosanitaires (Bulletin d information #12, juillet 2014) Trois ans de rotation Semences saines Cvs résistants (?) Minimiser les stress liés à la fertilisation et l apport d eau Récolte hâtive Tubercules très bien asséchés Température d entreposage inférieure à 5 o C; plus de 90 % d humidité relative (HR)

56 RECOMMANDATIONS CONTRE LA DARTROSE 2014 (suite) Selon le Réseau d avertissements phytosanitaires (Bulletin d information #12, juillet 2014; Rick Peters AAC) Traitements foliaires En prévention Azoxystrobine (Quadris F (sillon?), Abound, Azoxy) Azoxystrobine / Difénoconazole (Quadris Top) En répression Fluopyram / Pyrimethanil (Luna Tranquility)

57 LA DARTROSE: CONCLUSION La solution magique n existe pas encore Approche de lutte intégrée à préconiser En cas de doute concernant l identification de la maladie, un échantillon peut être transmis au Laboratoire de diagnostic

58 LA TACHE ARGENTÉE

59

60

61

62 Rick D.Peters, AAC 2012

63 Épidémiologie - Les semences contaminées sont les sources principales d infection - Survie dans le sol de durée variable (9 mois à 2 ans) - Sporulation du champignon dans les entrepôts et nouvelles infections

64 Tache argentée Cycle de la maladie Matériel nucléaire G1 G2 G3 Pomme de terre de semence Planton Sol Entreposage Les agents pathogènes infectent les tubercules fils.

65 Réduction de l inoculum par l application d un traitement de semences Rick D.Peters, AAC 2012

66 AU MOMENT DE LA PLANTATION 1. Utiliser des pommes de terre de semence exemptes de maladies Rotation des cultures + amendements du sol = amélioration de la santé du sol 3. Utiliser un fongicide homologué pour plantons, en déployant une stratégie de gestion de la résistance. Attention au Senator et Maxim!? Problèmes de résistance Nouveaux produits (Titan Emesto, MaximD) 4. L application d azoxystrobine (Quadris) dans le sillon peut éliminer l inoculum présent dans le sol. Rick D.Peters, AAC 2012

67 RÉSISTANCE AUX FONGICIDES Sensibilité d isolats de H. solani recueillis au Canada en 2008 à trois fongicides dans le cadre d essais sur gélose Espèce N bre d isolats Fludioxonil (Maxim) Thiophanate-méthyl (Senator) Thiabendazole (Mertect) Azoxystrobine (Quadris) Sensible Résistant Sensible Résistant Sensible Résistant H. solani Canada Rick D.Peters, AAC 2012

68 QUESTIONS?

69 AU MOMENT DE LA RÉCOLTE et EN ENTREPOSAGE 1. Réduire la température d entreposage et le taux d humidité, si possible 2. Nettoyer et désinfecter les installations d entreposage 3. Traitements post-récoltes: - Les acides phosphoreux (CONFINE, PHOSTROL, RAMPART homologués) ont été efficaces contre ces maladies dans le cadre de plusieurs études - STADIUM (3 fongicides) homologués depuis l automne 2014 Le MERTECT utilisé seul en traitement post-récolte est probablement inefficace. Rick D.Peters, AAC 2012

70 Selon le Manuel d inspection des pommes de terre de semences de l ACIA: : «Pas plus de 2% au point d expédition (vendeur) et 3% à la destination (acheteur) de dartrose ( ) si le défaut altère gravement le pouvoir germinatif de la pomme de terre en raison d'une peau très ridée, ratatinée ou trouée : Si le défaut couvre plus de 10 % de la surface de la pomme de terre et que la chair sous-jacente est très sèche ou liégeuse : max 1% au point d expédition du lot et à sa destination»

71 RÉSISTANCE AUX FONGICIDES Réaction d isolats de C. coccodes recueillis au Canada en 2008 à deux fongicides dans le cadre d essais sur gélose Espèce N bre d isolats Fludioxonil (Maxim) Thiophanate-méthyl (Senator) Thiabendazole (Mertect) Azoxystrobine (Quadris) Sensi ble Résista nt Sensible Résista nt Sensible Résistant C. coccodes - Canada Rick D.Peters, AAC 2012

72 AU COURS DE LA SAISON 1. Fertilité et humidité adéquates du sol. 2. Applications préventives de fongicide pour réduire l infection des feuilles. 3. Les strobilurines peuvent réduire l infection des tiges (le Quadris est homologué au Canada contre la dartrose). 4. Favoriser les cultivars hâtifs lorsque la dartrose peut constituer un problème. Rick D.Peters, AAC 2012

Lutte contre la dartrose et la gale argentée au champ et en entreposage

Lutte contre la dartrose et la gale argentée au champ et en entreposage Lutte contre la dartrose et la gale argentée au champ et en entreposage Rick D. Peters, Ph.D. Agriculture et Agroalimentaire Canada, Charlottetown Chaque année, les producteurs de pommes de terre du Canada

Plus en détail

Bilan 2014. Services offerts par le Laboratoire. Bilan 2014 du Laboratoire de diagnostic en phytoprotection pour la culture d ail

Bilan 2014. Services offerts par le Laboratoire. Bilan 2014 du Laboratoire de diagnostic en phytoprotection pour la culture d ail Bilan 2014 du Laboratoire de diagnostic en phytoprotection pour la culture d ail Journée provinciale sur l ail 20 janvier 2015 Nancy Shallow, agr., M. Sc. Laboratoire de diagnostic en phytoprotection Secrétariat

Plus en détail

Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii

Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii Botrytis cinerea Saprophyte (vit sur des tissus vivants, sénescents ou morts). Moisissure grise Portes d entrées du champignon Polyphage(i.emange de tout!) S attaque

Plus en détail

Bilan des problèmes post-récoltes identifiées au Laboratoire de diagnostic en phytoprotection de 2000 à 2005

Bilan des problèmes post-récoltes identifiées au Laboratoire de diagnostic en phytoprotection de 2000 à 2005 Bilan des problèmes post-récoltes identifiées au Laboratoire de diagnostic en phytoprotection de 2000 à 2005 Gérard Gilbert agr. phytopathologiste Laboratoire de diagnostic en phytoprotection MAPAQ -Direction

Plus en détail

Les principales maladies des cultures maraîchères protégées

Les principales maladies des cultures maraîchères protégées Les principales maladies des cultures maraîchères protégées Amira Mougou Hamdane M ed BéchirAllagui Journée de formation AVFA- 07 Avril 2015 Champignons foliaires -Oïdium -Mildiou - Alternariose - Pourriture

Plus en détail

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Danielle Bernier Agronome-malherbologiste Direction de la phytoprotection 30 octobre 2012 Comment identifier un problème de résistance? Sommes-nous

Plus en détail

Rapport final. Essais de différentes techniques pour le contrôle des maladies fongiques dans la culture de l'ail sous régie biologique (année 2)

Rapport final. Essais de différentes techniques pour le contrôle des maladies fongiques dans la culture de l'ail sous régie biologique (année 2) Rapport final 12-INNO3-05 Demandeur : Coopérative de solidarité Nord-Bio Agronomes responsables du projet : Audrey Bouchard et Françoise Rodrigue Répondante régionale au MAPAQ : Sara Villeneuve, agronome.

Plus en détail

Plan de la présentation : Maladies présentées. Identification

Plan de la présentation : Maladies présentées. Identification Melodie Putnam, OSU Bruce Watt, University of Maine Maladies présentées Plan de la présentation : Les principales maladies s attaquant aux bulbes d ail : identification, prévention et répression par Mario

Plus en détail

La fusariose de l épi

La fusariose de l épi La fusariose de l épi Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Juin 2015 Introduction Mise en contexte Facteurs de développement

Plus en détail

Problèmes phytosanitaires dans l ail : identification, prévention et répression. par Mario Leblanc, M.Sc., agr. MAPAQ, Ste-Martine

Problèmes phytosanitaires dans l ail : identification, prévention et répression. par Mario Leblanc, M.Sc., agr. MAPAQ, Ste-Martine Problèmes phytosanitaires dans l ail : identification, prévention et répression par Mario Leblanc, M.Sc., agr. MAPAQ, Ste-Martine Nématode des tiges et des bulbes Petit ver de taille microscopique Ennemi

Plus en détail

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries)

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Introduction : Bien qu'elle porte le même nom, la carie (Tilletia Caries) n'a rien à voir avec la carie dentaire qui est connu par le grand publique. La

Plus en détail

LES ACARIENS LE BOMBYX

LES ACARIENS LE BOMBYX LES ACARIENS De nombreuses espèces d acariens attaquent les arbres et arbustes d ornement. Larves, nymphes et adultes vident les cellules notamment dans les jeunes organes. Les symptômes observés dépendent

Plus en détail

La surveillance des parasites du sol

La surveillance des parasites du sol STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LES PARASITES DU SOL SUR LA CULTURE DE LA POMME DE TERRE NOTE 2009 établie par le Service Régional de l ALimentation, La surveillance des parasites du sol Avant l implantation

Plus en détail

Bilan de la Saison 2012: Faits Saillants et Stratégies. pour 2013

Bilan de la Saison 2012: Faits Saillants et Stratégies. pour 2013 Bilan de la Saison 2012: Faits Saillants et Stratégies pour 2013 Par Marie-Eve Dion agr., Jacinthe Drouin agr. et Colombe Cliche-Ricard agr. Général: Temps sec: Du 1 er juin à 31 juillet: 192 mm de pluie

Plus en détail

DARTROSE DE LA POMME DE TERRE

DARTROSE DE LA POMME DE TERRE Pomme de terre Bulletin d information No 11 19 juillet 2013 DARTROSE DE LA POMME DE TERRE La dartrose de la pomme de terre est une maladie présente dans les principales régions productrices de pomme de

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Lutte contre les maladies

Lutte contre les maladies Chapitre 28 Lutte contre les maladies Dans ce chapitre Mots-clés Maladies Contraintes de l environnement Après avoir étudié la matière de ce chapitre, vous serez en mesure de : 1. Nommer les causes des

Plus en détail

Gale argentée et dartrose Importance et stratégies de lutte

Gale argentée et dartrose Importance et stratégies de lutte Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Agroscope Gale argentée et dartrose Importance et stratégies de lutte Andreas Keiser (HAFL ), Stéphanie Schürch et Brice Dupuis

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM POMMES DE TERRE

NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM POMMES DE TERRE NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM POMMES DE TERRE UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM POUR LES POMMES DE TERRE 2 Les pommes de terre possèdent une longue histoire au Canada et

Plus en détail

PRINCIPALES MALADIES FONGIQUES RESPONSABLES DE CHANCRES SUR LA TIGE ET AU COLLET DU CONCOMBRE DE SERRE

PRINCIPALES MALADIES FONGIQUES RESPONSABLES DE CHANCRES SUR LA TIGE ET AU COLLET DU CONCOMBRE DE SERRE PRINCIPALES MALADIES FONGIQUES RESPONSABLES DE CHANCRES SUR LA TIGE ET AU COLLET DU CONCOMBRE DE SERRE Michel Lacroix, agronome-phytopathologiste Laboratoire de diagnostic en phytoprotection Direction

Plus en détail

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1a. Objectifs de la phytopathologie La pathologie végétale (phytopathologie) est la science qui étudie les maladies des plantes, surtout les

Plus en détail

Approved Pamphlet MERTECT SC 13975 2011-11-18 Page 1 of 6 MERTECT SC

Approved Pamphlet MERTECT SC 13975 2011-11-18 Page 1 of 6 MERTECT SC Approved Pamphlet MERTECT SC 13975 2011-11-18 Page 1 of 6 MERTECT SC GROUPE 1 FONGICIDE FONGICIDE USAGE AGRICOLE Suspension dispersable dans l eau pour la suppression en postrécolte des maladies suivantes

Plus en détail

Gale argentée et dartrose de la pomme de terre

Gale argentée et dartrose de la pomme de terre Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Agroscope Gale argentée et dartrose de la pomme de terre Stéphanie Schürch, Peter Frei et Brice Dupuis Gale argentée Helminthosporium

Plus en détail

CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS!

CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS! CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS! JACQUES THÉRIAULT AGR. M. SC. CLIMAX CONSEILS Principales carences en légumes

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRADE/WP.7/GE.6/2004/12 5 janvier 2004 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ POUR LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE,

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 ISSN 17128315 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personneressource : Ning Wang Gestionnaire de programme Laboratoire de

Plus en détail

Identification des grains de blé et d orge endommagés par la fusariose de l épi

Identification des grains de blé et d orge endommagés par la fusariose de l épi Identification des grains de blé et d orge endommagés par la fusariose de l épi Bulletin de biologie des grains n o 2 3 e édition S.J. Symons, R.M. Clear, K. Bell et C. Butler Laboratoire de recherches

Plus en détail

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc.

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. La régie du canola Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Mai 2015 Introduction Caractéristique de la plante Stade de croissances

Plus en détail

Parcelle Amandine défanée (Source GITEP)

Parcelle Amandine défanée (Source GITEP) 18 28 Juillet 2015 - STADE DES CULTURES : Fin floraison Sénescence du feuillage - MILDIOU - SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE : Présence d une réserve maladie plus ou moins élevée selon les secteurs (potentiels

Plus en détail

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Brigitte Duval, agronome (MAPAQ Nicolet) et Geneviève Labrie, Ph.D. (CÉROM) en collaboration avec Joëlle Cantin, stagiaire, Mathieu

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN?

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? Divana YOUSSEF Olga ZHADENOVA Ayoub BOUCHOUCHA Olivier GUILLAUME Anthéa SUPPLY Intervenant

Plus en détail

Agriculture en systèmes naturels

Agriculture en systèmes naturels Agriculture en systèmes naturels Mélanges de cultivars, cultures-abris et cultures intercalaires - blé de printemps biologique Contexte Blé avec avoine comme culture associée La production de céréales

Plus en détail

Mieux connaître la renouée du Japon

Mieux connaître la renouée du Japon Mieux connaître la renouée du Japon Sous le terme «renouée du Japon» se cache en fait deux espèces à l aspect et aux caractéristiques écologiques très similaires : la Renouée du Japon (Fallopia japonica)

Plus en détail

NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM BLEUETS

NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM BLEUETS NUFARM AGRICULTURE INC. ÉDITION 2015 UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM BLEUETS UN GUIDE DE SOLUTIONS NUFARM POUR LES BLEUETS 2 Le Canada est le deuxième producteur mondial de bleuets, après les États-Unis.

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012 ISSN 920-9037 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 202 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personne-ressource : Ning Wang Gestionnaire de programme, Laboratoire de

Plus en détail

STADES PHÉNOLOGIQUES ET ÉTAT DES CULTURES

STADES PHÉNOLOGIQUES ET ÉTAT DES CULTURES Carotte, céleri, laitue, oignon, poireau, ail Avertissement No 03 23 mai 2014 Situation générale : vents forts causant quelques dommages dans les laitues. Stades phénologiques et état des cultures. Carotte

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1 1.1 DÉFINITION DE LA LUTTE INTÉGRÉE...1 1.2 POURQUOI UTILISER LA LUTTE INTÉGRÉE...2

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1 1.1 DÉFINITION DE LA LUTTE INTÉGRÉE...1 1.2 POURQUOI UTILISER LA LUTTE INTÉGRÉE...2 1. INTRODUCTION...1 1.1 DÉFINITION DE LA LUTTE INTÉGRÉE...1 1.2 POURQUOI UTILISER LA LUTTE INTÉGRÉE...2 2. LES PRINCIPALES ETAPES DE LA LUTTE INTEGREE...3 2.1 ÉTAPE 1 : INFORMATION ET FORMATION...3 2.2

Plus en détail

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz.

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz. Vision cultures Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme par k Jeschke et Steve Paszkiewicz Sommaire Lorsque la pluie retarde sensiblement les travaux aux champs et les

Plus en détail

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE Septembre 2013 CONSEILS DE SAISON Après un mois de juillet et d août chaud et sec, septembre a vu le retour de températures fraîches pendant deux semaines, en dessous des normales saisonnières. Cela a

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation.

Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation. QUAND PLANTER? Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation. La plantation des Pivoines en racines

Plus en détail

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON INRA MONTPELLIER UMR n 1083 «Sciences pour l Oenologie» et INRA GRUISSAN

Plus en détail

PHYTOPROTECTION DURABLE

PHYTOPROTECTION DURABLE PHYTOPROTECTION DURABLE Résultats du Programme de réduction des risques liés aux pesticides Système d aide à la décision pour une lutte éclairée contre la brûlure des feuilles de l oignon I. Introduction

Plus en détail

DÉSHERBAGE GÉNÉRALITÉS

DÉSHERBAGE GÉNÉRALITÉS LÉGENDE ITINÉRAIRE OIGNON VERT ph idéal : 5,3-5,8 acides Cultivar résistant : - pour récolte en saison : variété au feuillage court - pour récolte à l automne : variété au feuillage long - maladies Prioriser

Plus en détail

Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web...

Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web... rédigé par Stéphane LAMARCHE - FREDON Pays de la Loire A C T U A L I T E S Tavelure Contaminations importantes calculées. Oïdium Quelques symptômes, conditions favorables. Feu bactérien Ce bulletin est

Plus en détail

Les maladies de nos arbres

Les maladies de nos arbres Les maladies de nos arbres Avril 2005 8 Des feuilles ponctuées de taches brunes ou qui se couvrent d une fine pellicule blanche, des fruits qui pourrissent, des branches qui dépérissent,... nombreuses

Plus en détail

Les différentes opérations culturales en production sous serre : Les attentes en termes d automatisation

Les différentes opérations culturales en production sous serre : Les attentes en termes d automatisation Les différentes opérations culturales en production sous serre : Les attentes en termes d automatisation E. Brajeul, B. Hennion Ctifl 1 Serres verre chauffées en France (tomate et concombre) : 1100 ha

Plus en détail

Les ressources documentaires d aide au diagnostic ouvrages et bases de données

Les ressources documentaires d aide au diagnostic ouvrages et bases de données Les ressources documentaires d aide au diagnostic ouvrages et bases de données P GENTIT Equipe de Virologie Unité BVO ANSES/ Laboratoire de la santé des végétaux 7 rue jean Dixméras 49044 Angers Cedex

Plus en détail

Notice Talius. DuP ont. Talius. Une application. Jusqu à 8 semaines de protection. Talius LE NOUVEAU STANDARD ANTI-OÏDIUM À BASE DE PROQUINAZID

Notice Talius. DuP ont. Talius. Une application. Jusqu à 8 semaines de protection. Talius LE NOUVEAU STANDARD ANTI-OÏDIUM À BASE DE PROQUINAZID Notice Talius DuP ont Talius Une application. Jusqu à 8 semaines de protection. Talius LE NOUVEAU STANDARD ANTI-OÏDIUM À BASE DE PROQUINAZID Maîtriser l oïdium des céréales, une nécessité L'oïdium des

Plus en détail

TITRE DU PROJET : OUTILS D AIDE À LA DÉCISION : TROIS NUMÉRO DU PROJET : CPVL-1-SPP-06-037. DATE : 14 décembre 2007

TITRE DU PROJET : OUTILS D AIDE À LA DÉCISION : TROIS NUMÉRO DU PROJET : CPVL-1-SPP-06-037. DATE : 14 décembre 2007 Rapport final réalisé dans le cadre du programme Prime-Vert, Volet 11 Appui à la Stratégie phytosanitaire TITRE DU PROJET : OUTILS D AIDE À LA DÉCISION : TROIS MODÈLES PRÉVISIONNELS POUR RAISONNER LA LUTTE

Plus en détail

Application d herbicide. en bandes dans la pomme de terre

Application d herbicide. en bandes dans la pomme de terre Application d herbicide en bandes dans la pomme de terre Introduction Dans un contexte de lutte intégrée qui vise la rationalisation et la réduction de l utilisation des pesticides, l application d herbicide

Plus en détail

Maladies foliaires du bleuet sauvage

Maladies foliaires du bleuet sauvage Maladies foliaires du bleuet sauvage Feuillet de renseignements sur le bleuet sauvage C.3.3.0 Les bleuets sauvages peuvent être infectés par cinq maladies foliaires d importance causant la décoloration

Plus en détail

PROTOCOLE DE RECHERCHE

PROTOCOLE DE RECHERCHE PROTOCOLE DE RECHERCHE ESSAIS D ADAPTATION DE LA PLANTE NEPETA CATARIA AU BURUNDI La Nepeta cataria est une plante originaire de l Europe et l Asie, qui s est également bien établie en Amérique du Nord.

Plus en détail

CRITERES D EXAMEN DE VARIETES EN VUE DE LEUR ADMISSION AU CATALOGUE POMMES DE TERRE (Solanum tuberosum L.) - 13/12/2013

CRITERES D EXAMEN DE VARIETES EN VUE DE LEUR ADMISSION AU CATALOGUE POMMES DE TERRE (Solanum tuberosum L.) - 13/12/2013 1/9 CRITERES D EXAMEN DE VARIETES EN VUE DE LEUR ADMISSION AU CATALOGUE POMMES DE TERRE (Solanum tuberosum L.) - 13/12/2013 I. EXAMEN DE LA DISTINCTION, L HOMOGENEITE ET DE LA STABILITE (D.H.S.). L examen

Plus en détail

Le blanc (The Powdery Mildews) Le connaître pour mieux le contrôler

Le blanc (The Powdery Mildews) Le connaître pour mieux le contrôler (The Powdery Mildews) Le connaître pour mieux le contrôler Présenté par Sébastien Couture, Agr., M.Sc Déroulement: Partie I: La maladie Partie II: Les agents pathogènes Partie III: Conditions de développement

Plus en détail

Les pourritures racinaires affectent un grand nombre de végétaux et engendrent des coûts

Les pourritures racinaires affectent un grand nombre de végétaux et engendrent des coûts La gestion des pourritures racinaires Les pourritures racinaires affectent un grand nombre de végétaux et engendrent des coûts importants pour les producteurs de vivaces. Il semble que les dernières saisons

Plus en détail

Pommes de terre TOP. Le bon conseil pour la culture de pommes de terre

Pommes de terre TOP. Le bon conseil pour la culture de pommes de terre Pommes de terre TOP Le bon conseil pour la culture de pommes de terre La lutte contre les mauvaises herbes All in one Centium 36 CS + Dancor 70 WG La nouvelle solution en prélevée Très large spectre d

Plus en détail

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS CAROLINE PROVOST, MANON LAROCHE, MAUD LEMAY LES OBJECTIFS Objectif principal:

Plus en détail

SYSTEME DE GESTION DE L INFORMATION DE LA FILIERE SEMENCIERE DU RWANDA AGENDA AGRICOLE / MINAGRI

SYSTEME DE GESTION DE L INFORMATION DE LA FILIERE SEMENCIERE DU RWANDA AGENDA AGRICOLE / MINAGRI SYSTEME DE GESTION DE L INFORMATION DE LA FILIERE SEMENCIERE DU RWANDA Code doc : Date Maj : Août 2009 Version intégrale Origine du document AGENDA AGRICOLE / MINAGRI Date du document 2008-2009 Nombre

Plus en détail

Le thé de compost pour des cultures vigoureuses et en santé.

Le thé de compost pour des cultures vigoureuses et en santé. Le thé de compost pour des cultures vigoureuses et en santé. Andrée Deschênes, agronome. Le jardin des Pèlerins, St-André de Kamouraska. Introduction. Très populaire dans certains endroits, le thé de compost

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR EN RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE VITIVINICOLE AU QUÉBEC 2014-2017. Comité vigne et vin du CRAAQ

PLAN DIRECTEUR EN RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE VITIVINICOLE AU QUÉBEC 2014-2017. Comité vigne et vin du CRAAQ PLAN DIRECTEUR EN RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE VITIVINICOLE AU QUÉBEC 2014-2017 Comité vigne et vin du CRAAQ Mai 2014 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 3 LES ENJEUX DU SECTEUR... 4 PLAN DIRECTEUR

Plus en détail

Production des fruits, Irrigation et modélisation Pourquoi? Comment?

Production des fruits, Irrigation et modélisation Pourquoi? Comment? Production des fruits, Irrigation et modélisation Pourquoi? Comment? G. Vercambre, M. Rahmati, P. Valsésia, M. Génard, F. Lescourret Plantes et Systèmes de culture Horticoles Avignon, France.01 Diamètre

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES MALADIES FONGIQUES DANS LA CULTURE DE L AIL EN RÉGIE BIOLOGIQUE

LE CONTRÔLE DES MALADIES FONGIQUES DANS LA CULTURE DE L AIL EN RÉGIE BIOLOGIQUE LE CONTRÔLE DES MALADIES FONGIQUES DANS LA CULTURE DE L AIL EN RÉGIE BIOLOGIQUE Présenté par: Audrey Bouchard, agronome Françoise Rodrigue, agronome Pour la Coop Nord-BIo PLAN DE LA PRÉSENTATION Les maladies

Plus en détail

Les avantages de la culture des champignons en agriculture

Les avantages de la culture des champignons en agriculture Les avantages de la culture des champignons en agriculture Par Vincent Leblanc, agronome, M.Sc. La méthode de production en laboratoire La multiplication se fait par spores ou par tissus Stérilisation

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

Étude sur l emballage et conditions climatiques

Étude sur l emballage et conditions climatiques www.fpinnovations.ca Étude sur l emballage et conditions climatiques Manon Gignac Chercheure Fabrication de bois de sciage ATELIERS-CONFÉRENCES SUR LE SÉCHAGE DU BOIS Québec 7 mai 2010 Problématique Le

Plus en détail

CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS

CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Diabrotica virgifera : procédure pour la lutte officielle

Diabrotica virgifera : procédure pour la lutte officielle PM 9/4 (1) European and Mediterranean Plant Protection Organization Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes Systèmes de lutte nationaux réglementaires Diabrotica virgifera

Plus en détail

SITUATION GÉNÉRALE ÉLIMINATION DES BRISE-VENTS DE CÉRÉALES

SITUATION GÉNÉRALE ÉLIMINATION DES BRISE-VENTS DE CÉRÉALES Avertissement CAROTTE, CÉLERI, LAITUE, No 02 20 mai 2004 EN BREF : Situation générale. Élimination des brise-vents de céréales. Vers gris : commencez la surveillance. Carotte : installez vos pièges à charançon;

Plus en détail

Normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMPs)

Normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMPs) 105 Annexe 3 Normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMPs) On trouvera ci-après une description succincte des NIMP adoptées. Le texte intégral des NIMP peut être consulté sur le Site

Plus en détail

PLANTE : semi-dressée, de type feuillu (feuillage dense cachant entièrement ou presque entièrement les tiges); maturation tardive.

PLANTE : semi-dressée, de type feuillu (feuillage dense cachant entièrement ou presque entièrement les tiges); maturation tardive. (Solanum tuberosum) Dénomination proposée: AAC Alta Cloud Numéro de la demande: 12-7520 Date de la demande: 2012/02/22 Requérant: Colorado State University Research Foundation, Fort Collins, Colorado (États-Unis)

Plus en détail

Découverte de l analyse sensorielle et de son utilisation en production légumière

Découverte de l analyse sensorielle et de son utilisation en production légumière Découverte de l analyse sensorielle et de son utilisation en production légumière Anne-Blandine Hélias 28 juin 2007 BBV Nos objectifs Performance des variétés végétales Qualité : traçabilité génétique

Plus en détail

Les ravageurs du poireau

Les ravageurs du poireau Les ravageurs du poireau Mars 2008 17 Le poireau connait depuis quelques années une augmentation des attaques de ravageurs. Dans ce dossier sont présentés les 3 principaux ravageurs du poireau : la teigne

Plus en détail

Dartrose: état des lieux des essais en cours (au champ et au laboratoire)

Dartrose: état des lieux des essais en cours (au champ et au laboratoire) Dartrose: état des lieux des essais en cours (au champ et au laboratoire) Alice PASDELOU Karima BOUCHEK Guillaume BEAUVALLET ARVALIS Institut du végétal Objectifs Réaliser une collection d isolats de Colletotrichum

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information CULTURES EN SERRES No 11 20 juillet 2010 IL FAIT CHAUD, TRÈS CHAUD! PRISE 3 PROBLÈMES ASSOCIÉS AUX EXCÈS DE CHALEUR DANS LES SERRES État de la situation Les températures très chaudes

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information CULTURES EN SERRES No 9-3 juin 1999 SACHEZ LIRE VOS PLANTS DE TOMATE Vous aimeriez savoir POURQUOI? et QUE FAIRE? quand la tête des plants pâlit, se tord, s amincit ou encore que

Plus en détail

BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté

BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté Bulletin N 11-24 juillet 2015 INSCRIPTIONS Si vous ne recevez pas le BSV Légumes chaque semaine, vous pouvez vous inscrire aux listes diffusion de votre choix

Plus en détail

experts En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent s exprimer dès la levée 1 ou à l épiaison 2 et 3.

experts En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent s exprimer dès la levée 1 ou à l épiaison 2 et 3. les dossiers experts Juillet 2013 spécial MALADIES DE LA SEMENCE 1 «Pourriture des neiges» due à Microdochium nivale 2 Carie du blé 3 Charbon nu de l orge En cas de semence contaminée, les dégâts peuvent

Plus en détail

Lutte contre les mauvaises herbes

Lutte contre les mauvaises herbes Chapitre 26 Lutte contre les mauvaises herbes Dans ce chapitre Mots-clés Mauvaises herbes Après avoir étudié la matière de ce chapitre, vous serez en mesure de : 1. Définir ce qu est une mauvaise herbe.

Plus en détail

Partie V Convention d assurance des cultures légumières

Partie V Convention d assurance des cultures légumières Partie V Convention d assurance des cultures légumières Légumes de transformation Moyenne du rendement agricole A. Dispositions générales La présente partie s applique à la betterave à sucre, à la betterave

Plus en détail

PROJET DONATA TECHNIQUE DE MULTIPLICATION RAPIDE DES BOUTURES DE MANIOC : LES MINI-BOUTURES

PROJET DONATA TECHNIQUE DE MULTIPLICATION RAPIDE DES BOUTURES DE MANIOC : LES MINI-BOUTURES PROJET DONATA TECHNIQUE DE MULTIPLICATION RAPIDE DES BOUTURES DE MANIOC : LES MINI-BOUTURES 1 RESUME L adoption des variétés améliorées de manioc peut être facilitée si elles sont aisément disponibles

Plus en détail

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr.

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. Physique vs chimie des sols Avant, l état de santé des sols était trop souvent basé sur le résultat d analyse chimique (ph, P, K, ). Maintenant,

Plus en détail

Bulletin d'information

Bulletin d'information Bulletin d'information POMME DE TERRE No 01 14 janvier 2011 BILAN PHYTOSANITAIRE DE LA SAISON 2010 Conditions climatiques et culturales Après avoir connu des saisons 2008 et 2009 assez pluvieuses, la saison

Plus en détail

Comparaison de la croissance de 4 types de plants de peuplier hybride dans les sols argileux de l Abitibi- Témiscamingue résultats après 2 ans

Comparaison de la croissance de 4 types de plants de peuplier hybride dans les sols argileux de l Abitibi- Témiscamingue résultats après 2 ans Comparaison de la croissance de 4 types de plants de peuplier hybride dans les sols argileux de l Abitibi- Témiscamingue résultats après 2 ans Fiche technique SABRINA MORISSETTE, Ing.f. ANNIE DESROCHERS,

Plus en détail

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX.

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Coup de tonnerre dans les raccourcisseurs Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Trimaxx est un nouveau raccourcisseur pour céréales à paille et féveroles doté d une formulation Son absorption

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

La réussite d une culture de tomate dépend dans une certaine mesure de la qualité des plants issus de la pépinière.

La réussite d une culture de tomate dépend dans une certaine mesure de la qualité des plants issus de la pépinière. Fiche technique: Culture de la tomate La tomate (Lycopersicon esculentum Mill.) de la famille des Solanacées, est l une des plus importantes cultures maraîchères produites au Bénin tant sur le plan des

Plus en détail

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr.

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr. Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr., MAPAQ Contenu de la présentation o Recommandations o Connaissances o

Plus en détail

Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts

Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts Gazon naturel Développements et tendances Semences UFA Espaces verts 8401 Winterthour Bernhard Schenk 01.09.2014 Thèmes Facteurs d influence sur des gazons naturels sains Espèces de graminées et progrès

Plus en détail

Entreposage de pommes de terre longues selon les marchés visés

Entreposage de pommes de terre longues selon les marchés visés Les variétés LONGUES : prendre une longueur d avance Le vendredi 27 octobre 2000, Université Laval Entreposage de pommes de terre longues selon les marchés visés André LACHANCE, agronome Maxi-Plant inc.

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION. Appui technique aux activités de prospection sur les sites de culture de poivron dans la région de Diffa 2 au 9 mars 2011

RAPPORT DE MISSION. Appui technique aux activités de prospection sur les sites de culture de poivron dans la région de Diffa 2 au 9 mars 2011 REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE L ELEVAGE DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION DES VEGETAUX DIRECTION DES INTERVENTIONS PHYTOSANITAIRESET DES ETUDES BIOLOGIQUES RAPPORT DE MISSION Appui

Plus en détail

Les techniques culturales sans labour (TCSL) en pomme de terre

Les techniques culturales sans labour (TCSL) en pomme de terre es techniques culturales sans labour () en pomme de terre De par son mode de culture en buttes, la culture de pomme de terre est particulièrement sensible aux problèmes de ruissellement et d érosion sur

Plus en détail

Déroulement des travaux :

Déroulement des travaux : Rapport final Contrôle mécanique de la punaise terne dans la culture de fraises sur rangs nattés en régie biologique à l'aide d'une faucheuse rotative 10-INNO3-16 Demandeur : Coopérative Nord-Bio Date

Plus en détail

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Présentation des priorités soussectorielles québécoises en recherche et innovation Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Mise en contexte Rencontres préalables des

Plus en détail

Coup de soleil sur poivron et infection secondaire par le champignon Alternaria alternata

Coup de soleil sur poivron et infection secondaire par le champignon Alternaria alternata Avertissement CUCURBITACÉES-SOLANACÉES No 15 10 août 2006 EN BREF : Poivron : la pyrale du maïs est toujours active. Consultez le calendrier de traitements pour votre région. Tomate et poivron : les traitements

Plus en détail

Photo 2 : Infection causée par le Botrytis sur les vieilles feuilles de plants de basilic.

Photo 2 : Infection causée par le Botrytis sur les vieilles feuilles de plants de basilic. Cultures en serres Avertissement No 06 14 mai 2013 Les livraisons aux clients des paniers suspendus et des autres formats de fleurs annuelles varient de bonnes à excellentes actuellement. Cependant, les

Plus en détail

RECHERCHES SUR LES MALADIES DE TOURNESOL AUX HYBRIDES CULTIVÉS DANS LES CONDITIONS DE LA ZONE DE FETESTI, IALOMITA. Résumé

RECHERCHES SUR LES MALADIES DE TOURNESOL AUX HYBRIDES CULTIVÉS DANS LES CONDITIONS DE LA ZONE DE FETESTI, IALOMITA. Résumé RECHERCHES SUR LES MALADIES DE TOURNESOL AUX HYBRIDES CULTIVÉS DANS LES CONDITIONS DE LA ZONE DE FETESTI, IALOMITA Résumé Mots-clés: tournesol, champignons, graines, hybride Le tournesol, avec sa forte

Plus en détail

Comprendre et gérer le mildiou de la pomme de terre. Khalil I. Al-Mughrabi, Ph.D., P.Ag. Président, Groupe de travail national sur le mildiou

Comprendre et gérer le mildiou de la pomme de terre. Khalil I. Al-Mughrabi, Ph.D., P.Ag. Président, Groupe de travail national sur le mildiou Comprendre et gérer le mildiou de la pomme de terre Khalil I. Al-Mughrabi, Ph.D., P.Ag. Président, Groupe de travail national sur le mildiou Qu'est-ce que le mildiou? Une maladie qui attaque les pommes

Plus en détail