TERMINALES ES / L LA FRANCE DE 1945 À NOS JOURS ÉCONOMIE, SOCIÉTÉ, CULTURE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TERMINALES ES / L LA FRANCE DE 1945 À NOS JOURS ÉCONOMIE, SOCIÉTÉ, CULTURE"

Transcription

1 TERMINALES ES / L LA FRANCE DE 1945 À NOS JOURS ÉCONOMIE, SOCIÉTÉ, CULTURE PIERRE PAPET et JEAN-PIERRE ROUX LYCÉE CHARLES PONCET, 74 CLUSES OBJECTIFS : - Montrer que les documents INA ne sont pas exempts de critiques ; que les images d archives nécessitent comme celles des publicités un recul critique - Travail en groupes et en autonomie, en salle informatique - Comparer les évolutions françaises et mondiales en réutilisant les notions, le vocabulaire et la chronologie vus dans le chapitre "de la société de consommation à la société de communication" - Retrouver dans des vidéos très spécifiques des notions et évolutions plus générales (passer du particulier au général), mais aussi à l inverse apprendre à «nourrir» des notions générales par des exemples particuliers PLACE DANS LE PROGRAMME : Ce chapitre est un des 4 chapitres consacrés à «la France de 1945 à nos jours». les compléments de programmes proposent de lui consacrer 4 ou 5 heures. eu égard aux contraintes de l année scolaire (nous proposons ce travail au retour des vacances d avril) et au fait que de nombreuses notions et évolutions ont déjà été vues à l échelle mondiale - chapitre «de la société de consommation à la société de communication»- ce travail est prévu pour être réalisé en 2h. PROBLÉMATIQUE : ÉCONOMIE, SOCIÉTÉ, CULTURE EN FRANCE DE 1945 À NOS JOURS : DE L IMAGE À L IMAGINAIRE DÉROULEMENT : En salle informatique, la classe est divisée en groupes de 2 élèves, autour d un ordinateur équipé de 2 casques audio. Chaque groupe va étudier 2 des thèmes que nous avons sélectionnés, en visionnant entre 6 et 12 films (pour une durée comprise entre 27 et 31 mn). Ces films sont des reportages d actualités (parfois réduits par nos soins et dont les titres tels qu ils apparaissent dans la liste jointe sont parfois un peu différents des titres proposés par le site d origine) et des films de publicité. Chaque groupe doit compléter (en 2h une séance) la fiche chronologique distribuée en réutilisant les notions et mots-clés vus dans l étude des évolutions économiques, sociales et culturelles du monde. Pour chacun des thèmes étudiés, une fiche aboutie est photocopiée et distribuée à titre de corrigé pour ceux qui n ont pas travaillé sur ce thème. 1

2 Remarque : La plupart des publicités utilisées ici sont tirées du site de la «nuit des publivores» et sont gratuites. Comme rien n est précisé quant aux droits éventuels, nous les utilisons telles quelles. Nous remercions J.P. Meyniac et B. Papet pour les extraits du film «50 ans d économie par la pub» (Conception : Jean-Louis Missika Réalisation : Valérie Santerelli Production : FR3 Grand Est, LMK Images, en association avec La Cinquième, 1997 / Durée totale : 53 min). Là encore, en admettant que nous ayons les droits de diffusion du film, nous supposons que cela reste vrai pour les extraits. Quant aux films issus de «Jalons pour une histoire du temps présent», ils sont librement utilisables si votre établissement a souscrit un abonnement. Les films utilisés (entièrement ou en extraits) dans chacun des 6 thèmes donnés à étudier aux élèves sont les suivants : Thème 1 : Défis à relever : 1-Bilan matériel en 45 (1,39).avi - Jalons 2-pub-vittel 45 (1,00).mpg - 50 ans d éco par la pub 3-pub Miko (technique) 1957 (0,32).mpg - la nuit des publivores 4-Bidonvilles Paris 1963 (1,31).avi - Jalons 5-pub twenty 63 (0,46).mpg - la nuit des publivores 6-modernisation agricole 1966 (3,15).avi - Jalons 7-Analyse vieillissement par Sauvy en 74 (1,04).avi - Jalons 8-pub pas petrole (0,35).mpg - 50 ans d éco par la pub 9-crise sidérurgie avril 1977 (2,55).avi - Jalons 10-pub mini four moulinex 82 (0,24).mpg - la nuit des publivores 11-pub mac 84 (1,06).mpg - la nuit des publivores 12-pub concurrence auto années 90 (0,26).mpg - 50 ans d éco par la pub 13-pub-mondialisation (0,52).mpg - 50 ans d éco par la pub 14-Exports vers Chine (2,10).avi - Jalons Thème 2 : Le rôle de l'etat : 1-Nationalisation houillères en 45 (1,20).avi - Jalons 2-1er bateau plan marshall 1948 (0,34).mpg - Jalons 3-marché commun 1957 (1,14).avi - Jalons 4-pub Fromage Europe (0,26).mpg - 50 ans d éco par la pub 5-accords Maastricht dec 1991 (2,53).avi - Jalons 6-Sarcelles 1960 (1,22).mpg - Jalons 7-Aménagement Languedoc 1963 (2,24).mpg - Jalons 8-pub pas petrole (0,35).mpg - 50 ans d éco par la pub 9-pub ptt 79 (0,46).mpg - la nuit des publivores 10-Privatisation TF (1,18).avi - Jalons 11-privatisation partielle de F T 09/1997 (0,48).avi - Jalons 12-Statut EDF, (1,57).avi - Jalons 13-Secu de 45 à 2005 (3,34).mpg - Jalons 2

3 Thème 3 : Les contestations : 1-Les grèves de l'automne 47 (0,18).mpg - Jalons 2-Manifs étudiantes mai 68 (2,38).avi - Jalons 3-pub régilait 69 (0,14).mpg - la nuit des publivores 4-levi's 71 (hippie!) (0,45).mpg - la nuit des publivores 5-Essor Attac (2,21).avi - Jalons Thème 4 : Les évolutions de l'habitat : 1-Bilan matériel en 45 (1,39).avi - Jalons 2-pub bains douches 47 (0,20).mpg - la nuit des publivores 3-Recensement 1952 (2,07).mpg - Jalons 4-Sarcelles 1960 (1,22).mpg - Jalons 5-Bidonvilles Paris 1963 (1,31).avi - Jalons 6-contestation gds ensembles 73 (1,50).mpg - Jalons 7-HLM 1980 (1,46).mpg - Jalons 8-Emeutes Vaux en Velin 90 (1,36).mpg - Jalons Thème 5 : Les évolutions de la consommation : 1-pub-vittel 45 (1,00).mpg - 50 ans d éco par la pub 2-pub bains douches 47 (0,20).mpg - la nuit des publivores 3-pub Miko (technique) 1957 (0,32).mpg - la nuit des publivores 4-pub-dauphine 1960 (0,24).mpg - 50 ans d éco par la pub 5-pub vedette 1961 (3,23).mpg - la nuit des publivores 6-pub twenty 63 (0,46).mpg - la nuit des publivores 7-reportage supermarchés 1970 (2,16).avi - Jalons 8-pub parly 2 75 (0,46).mpg - la nuit des publivores 9-pub-crise-triste 1980 (0,28).mpg - 50 ans d éco par la pub 10-pub bolino 82 (0,30).mpg - la nuit des publivores 11-pub what a burger 84 (0,51).mpg - la nuit des publivores 12-pub-mondialisation 1992 (0,52).mpg - 50 ans d éco par la pub 13-pubs informatique et telecom années 1990 (2,11).mpg - 50 ans d éco par la pub Thème 6 : Les évolutions socio-culturelles: 1-Recensement 1952 (2,07).mpg - Jalons 2-mixité scolaire 65 (2,36).avi - Jalons 3-Tournage Corniaud 64 (2,53).avi - Jalons 4-50 ans livre de poche 2003 (1,56).avi - Jalons 5-levi's 71 (hippie!) (0,45).mpg - la nuit des publivores 6-pub dim homme 74 (0,33).mpg - la nuit des publivores 7-pub eram 83 (0,16).mpg - la nuit des publivores 8-pub bolino 82 (0,30).mpg - la nuit des publivores 9-pub what a burger 84 (0,51).mpg - la nuit des publivores 10-pub-mondialisation (0,52).mpg - 50 ans d éco par la pub 11-Téléchargement musique 2001 (0,29).mpg - Jalons 12-Pratiques religieuses 98 (1,14).mpg - Jalons 13-famille monoparentale et recomposées (1,51).avi - Jalons 3

4 FICHES ÉLÈVES TRAVAIL À PARTIR DU CORPUS DE VIDÉOS DISTRIBUÉ Consignes : 6 thèmes ont été sélectionnés, chaque groupe en traite deux (nous proposons une répartition fondée sur la durée des films mais on peut en imaginer d autres). Pour chaque thème, l objectif est de construire une frise chronologique détaillée (modèle joint) qui fasse apparaître le découpage en grandes périodes, les principales notions et mots-clés qui permettent de présenter le thème, accompagnés d exemples pertinents tirés des vidéos. L objectif est de mettre en évidence ce qui rapproche la France des évolutions des autres pays développés et ce qui l en différencie. Outils : le corpus de vidéos (reportages ou publicités des années 1945 à 2005), le cours «de la société de consommation à la société de communication», les chapitres du manuel consacrés à ce chapitre et à celui sur l évolution économique, sociale et culturelle de la France, les extraits des accompagnements des programmes de terminales et le vocabulaire cinématographique joints. Thèmes : Les défis à relever par l économie et la société Française (18 mn) : groupe 1 Les évolutions de l'habitat en France (12 mn) : groupe 1 Le rôle de l'état dans l économie et la société Française (20 mn) : groupe 2 Les contestations de l économie et de la société en France (7 mn) : groupe 2 Les évolutions de la consommation en France (15 mn) : groupe 3 Les évolutions socio-culturelles en France (16 mn) : groupe 3 Extraits des accompagnements des programmes LA FRANCE DE 1945 À NOS JOURS - Économie, société, culture Ce thème d étude vise à dégager l évolution d ensemble de la démographie, des structures économiques, du niveau de vie et des modes de vie, au sein desquels s inscrivent le fait religieux et les pratiques culturelles. Il se nourrit de l analyse de données statistiques et de faits et témoignages signifiants. Le repérage des rythmes et des inflexions aide les élèves à maîtriser cette évolution ; ainsi l installation structurelle du chômage à partir de 1975 ( personnes et un dépassement du seuil de 3 %) dessine-t-elle peu à peu un nouveau paysage social, politique et culturel. La césure de la décennie 1970 ne se révèle pas systématiquement pertinente : des mutations sociales entamées durant les années 1960 l enjambent, le PIB par habitant s accroît autant entre 1973 et 2001 qu entre 1950 et La croissance est l un des maîtres-mots de l analyse : elle vaut pour l espérance de vie et la population qui augmente de 19 millions entre 1946 et le début du XXI e siècle, soit nettement plus que de 1700 à 1950, la productivité et la production, le niveau de vie et la consommation, la formation, dont la prolongation transforme le niveau moyen d études et de qualification de la population. Ce dernier trait contribue à dessiner une nouvelle France du travail. Il en est d autres : recul du travail indépendant, augmentation de la population active, diminution de la durée du travail (à nuancer selon les périodes et les catégories), redistribution des activités collectives. D une répartition presque égalitaire en 1954 : 6,4 millions d actifs dans l agriculture, 6,7 millions dans l industrie et 7,1 millions dans les services, on passe à la ventilation hiérarchisée du début du XXI e siècle et à ses 16,5 millions d actifs dans les services. C est la population employée dans l industrie qui connaît l évolution la plus heurtée, atteignant son apogée historique en 1973 puis diminuant de 3 millions en trente ans. Un tel contraste attire l attention sur la rapidité voire la brutalité des changements et sur l importance de la chronologie. Bien des phénomènes possèdent la même caractéristique : les 4

5 modes de gestion et de management des entreprises successivement dominés par le modèle du fordisme puis par celui du toyotisme, la place des femmes sur le marché du travail d abord en net repli puis en expansion, la géographie des espaces productifs industriels ou encore l appel aux travailleurs immigrés. Ce dernier est massif et multiforme dans les décennies d aprèsguerre (nourrissant le second grand flux migratoire de l histoire de France : 1,7 million d étrangers en 1954, 3,4 millions en 1975) puis se tarit dans les années 1970, sous le double effet du retournement de conjoncture et de l arrivée de classes d âge nombreuses sur le marché du travail ; il cède alors la place à une immigration de regroupement familial. Immigration, arrivée des rapatriés, croissance naturelle, exode rural et mutation de l appareil productif, tout se conjugue pour favoriser les villes. Pour faire face, l urbanisation est d abord majoritairement verticale, avant de s épandre en vastes nappes pavillonnaires maisons individuelles sont construites en Elle donne naissance à de nouvelles manières d occuper le territoire et à de nouveaux paysages, comme le font aussi l avènement des hypermarchés à partir de 1963, la modernisation des infrastructures de transport ou l équipement des littoraux. Pour valoriser l espace national, orienter les phénomènes qui l affectent et établir une certaine équité spatiale, une politique d aménagement du territoire est officialisée dès 1950 et assurée de manière volontariste jusqu au début des années 1970 ; c est l un des aspects du renforcement du rôle de l État, si sensible depuis les années ( ). L amélioration du niveau de vie des plus de soixante/soixante-cinq ans constitue l un des tournants les plus nets ; à la fin du siècle, c est au sein d autres groupes que vit la majorité des exclus : jeunes de quinze à vingt-cinq ans, femmes à la tête d une famille monoparentale La mutation affecte aussi le rapport de la société au religieux. Au sortir de la guerre, rares sont les régions coupées des traditions chrétiennes. Ainsi l Église catholique baptise-t-elle neuf enfants sur dix et marie-t-elle huit couples sur dix dans les années L après-guerre apparaît même comme l un des apogées du catholicisme français, ce que reflète plus tard l intérêt suscité par le concile oecuménique Vatican II. Mais l érosion de la place du religieux est manifeste au fil des trente glorieuses. Compte tenu de sa position dominante, le catholicisme est le plus touché, et la crise qui l affecte à partir des années 1960 retentit sur tout le dispositif social, symbolique et spirituel. À la suite de ces évolutions et de nombreuses autres, le paysage religieux français contemporain apparaît contrasté et fluctuant : le judaïsme et l islam, renouvelés par des apports migratoires, se sont donné une plus grande visibilité communautaire ; les Églises chrétiennes, ébranlées, demeurent une instance de transmission et d activité caritative sans beaucoup d équivalents dans la société civile ; l émergence de nouveaux courants spirituels ou, dans un tout autre registre, le succès de l ésotérisme, de la voyance ou de l astrologie manifestent une religiosité diffuse, une recherche d équilibre et des besoins de certitudes ; la modernité est soumise à un questionnement inquiet. Autre trait majeur du second XX e siècle : la montée en puissance d une culture de masse fondée sur le son et l image, qui concourt à la dislocation des cultures closes (celles des terroirs et des groupes socioprofessionnels) et à l uniformisation de la société. Caractérisée par la consommation en très grand nombre de spectacles et d objets culturels identiques, elle se diffuse par de multiples canaux. Mais c est avec la télévision qu elle entretient les rapports les plus étroits : ils font de cette dernière le média souverain de la période, même s il est loin d être hégémonique : en 1963 et 1964 deux tiers des quatorze/vingt ans lisent le mensuel Salut les copains, de 1958 à 1978, la radio triple son parc. Dans ce contexte, la culture «cultivée» est l objet d une évolution ambiguë : nombre de ses vecteurs (enseignement secondaire et supérieur en 1936, 2,7 % d une classe d âge obtient le baccalauréat pour 20 % en 1970, 36 % en 1989 et 63 % en 1995, livres, revues de haute vulgarisation, expositions, etc.) et de ses thématiques sont plus répandus qu avant-guerre ; parallèlement, elle est mise en concurrence et relativisée par la critique des hiérarchies dont est porteur l esprit de Ce contraste n est que l un de ceux dont témoigne l histoire culturelle contemporaine : culture de masse mais privatisation des pratiques culturelles permise et encouragée par le progrès technologique, uniformisation mais constat au fil des enquêtes du maintien de fortes distinctions culturelles entre groupes sociaux. 5

6 Film Le vocabulaire cinématographique - Un film est composé de plusieurs séquences. - Une séquence correspond au développement d une action se déroulant en un ou plusieurs plans. - Un plan est une unité de temps et de lieu (début du plan (moteur) : la caméra se met à filmer ; fin du plan (coupez) la caméra s arrête de filmer) Séquence 1 Séquence 2 Séquence 3 - Chaque plan possède un ou des cadrages qui se différencient en fonction du champ - On entend par champ la portion d espace retenue par le cadrage, ainsi on obtient une échelle de plans : Plans Le plan rapproché, cadre à la taille ou la poitrine Le gros plan Prend le visage Le plan demiensemble : le décor se réduit au profit des personnages qui s y découpent Le plan d ensemble découvre la majeure partie du décor qui est prépondérant, où plusieurs personnages peuvent être visibles en pied à certaine distance : 60 ANS D ÉCONOMIE FRANCAISE PAR L IMAGE ANIMÉE MONDIALE FRANCAISE (Nommez les étapes) Quel est le rôle de l État? Quelles sont les contestations qui touchent cette économie et cette société? 6

7 Film Le vocabulaire cinématographique - Un film est composé de plusieurs séquences. - Une séquence correspond au développement d une action se déroulant en un ou plusieurs plans. - Un plan est une unité de temps et de lieu (début du plan (moteur) : la caméra se met à filmer ; fin du plan (coupez) la caméra s arrête de filmer) Séquence 1 Séquence 2 Séquence 3 - Chaque plan possède un ou des cadrages qui se différencient en fonction du champ - On entend par champ la portion d espace retenue par le cadrage, ainsi on obtient une échelle de plans : Plans Le plan rapproché, cadre à la taille ou la poitrine Le gros plan Prend le visage Le plan demiensemble : le décor se réduit au profit des personnages qui s y découpent Le plan d ensemble découvre la majeure partie du décor qui est prépondérant, où plusieurs personnages peuvent être visibles en pied à certaine distance : 60 ANS D ÉCONOMIE FRANCAISE PAR L IMAGE ANIMÉE MONDIALE FRANCAISE (Nommez les étapes) Quelles sont les évolutions de la consommation? Quelles sont les évolutions socio-culturelles? 7

8 Film Le vocabulaire cinématographique - Un film est composé de plusieurs séquences. - Une séquence correspond au développement d une action se déroulant en un ou plusieurs plans. - Un plan est une unité de temps et de lieu (début du plan (moteur) : la caméra se met à filmer ; fin du plan (coupez) la caméra s arrête de filmer) Séquence 1 Séquence 2 Séquence 3 - Chaque plan possède un ou des cadrages qui se différencient en fonction du champ - On entend par champ la portion d espace retenue par le cadrage, ainsi on obtient une échelle de plans : Plans Le plan rapproché, cadre à la taille ou la poitrine Le gros plan Prend le visage Le plan demiensemble : le décor se réduit au profit des personnages qui s y découpent Le plan d ensemble découvre la majeure partie du décor qui est prépondérant, où plusieurs personnages peuvent être visibles en pied à certaine distance : 60 ANS D ÉCONOMIE FRANCAISE PAR L IMAGE ANIMÉE MONDIALE FRANCAISE (Nommez les étapes) Quels sont les défis à relever? Quelles sont les évolutions de l habitat? 8

9 Evaluations : En évaluation, on peut imaginer l explication d un des documents filmés (la publicité «Bolino» de 1982) et portant sur le contexte économique de cette publicité, sur le statut des femmes qui apparaît là, sur les évolutions socio-cuturelles qui sous-tendent ce film. Autre piste, l explication d un document iconographique «fixe», une publicité pour Moulinex de On garderait les 2 premières questions, la 3 e portant sur les éléments qui témoignent de la mise en place d une consommation de masse. 9

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle»

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Plan-relief de Marseille, dit Plan Lavastre, 1848 1850, musée d'histoire de Marseille photo W. Govaert Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Les lendemains

Plus en détail

Chapitre 15 Économie, société et culture en France de 1945 à nos jours

Chapitre 15 Économie, société et culture en France de 1945 à nos jours 1 Chapitre 15 Économie, société et culture en France de 1945 à nos jours Table des matières 1 50 ans de modernisation économique 3 1.1 De la croissance à la crise......................... 3 1.2 La transformation

Plus en détail

Activité 4. CE et CO / PO et PE. Analyser l écriture cinématographique. A vous maintenant! L écriture cinématographique

Activité 4. CE et CO / PO et PE. Analyser l écriture cinématographique. A vous maintenant! L écriture cinématographique B1 Activité 4 Analyser l écriture cinématographique CE et CO / PO et PE Durée de l activité : 2 séances de 60mn Être capable de - Identifier les échelles de plans et les interpréter - Mettre en relation

Plus en détail

Chapitre 2 Les mutations des sociétés : l exemple de la France

Chapitre 2 Les mutations des sociétés : l exemple de la France CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 22 octobre 2013 Chapitre 2 Les mutations des sociétés : l exemple de la France Table des matières 1 De la société agricole à la société industrielle

Plus en détail

La sécurité alimentaire dans le monde

La sécurité alimentaire dans le monde Séquence 1 Nourrir les hommes Lancement : Reportage : Journal télévisé de TF1 et émission de Y.A.Bertrand «Vu du ciel» Problématiques générales : 1). 2). Séance 1 La sécurité alimentaire dans le monde

Plus en détail

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises

VIDEO FADA. un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises VIDEO FADA un projet du Cinéma Numérique Ambulant dans les cités françaises Le Cinéma Numérique Ambulant (CNA) est un réseau d associations, basées en Afrique et en Europe, qui a pour objectif d organiser

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

Objectifs généraux. Explications. 2. Disciplines fondamentales

Objectifs généraux. Explications. 2. Disciplines fondamentales Index Plan d'études Gymnase français de Bienne 69 2. Disciplines fondamentales sciences humaines géographie histoire introduction à l économie et au droit enseignement interdisciplinaire (EISH) Sciences

Plus en détail

Thème 2 : la population de la France (chapitre 3 du livre)

Thème 2 : la population de la France (chapitre 3 du livre) Première STT : la population française page 1 sur 5 Thème 2 : la population de la France (chapitre 3 du livre) Problématique : quelles transformations ont affecté la composition et la répartition de la

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Thème 2 L évolution du système de production et ses conséquences sociales depuis le début du XX siècle

Thème 2 L évolution du système de production et ses conséquences sociales depuis le début du XX siècle Séquence Quelle place et quelle durée dans la programmation? Quelles problématiques? Thème 2 L évolution du système de production et ses conséquences sociales depuis le début du XX siècle Séquence de la

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

Conception : F. Deglave, conseiller pédagogique, pour Mobiclic n 137

Conception : F. Deglave, conseiller pédagogique, pour Mobiclic n 137 N 137 NOVEMBRE 2011 LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE HISTOIRE ET TUIC SÉANCES D APPRENTISSAGE nombre de séances 5 durée de l activité 4h30 Séance 1 : le départ des soldats à la guerre en 1914 (durée : 1 heure)

Plus en détail

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION COMPETENCES

Plus en détail

De la société industrielle à la société de communication

De la société industrielle à la société de communication Cours d'histoire n 2 De la société industrielle à la société de communication Comment expliquer les grandes mutations économiques et sociales du monde d'après 1945? Dans le manuel... Manuel p. 35 à 51

Plus en détail

ACTIVITÉ 6 La composition

ACTIVITÉ 6 La composition ACTIVITÉ 6 La composition La composition d une image correspond à la disposition et à l organisation de formes, de masses colorées et de lignes directrices. «L impression que produit une image, les réactions

Plus en détail

TS GEOGRAPHIE. Chapitre 1 : Clés de lecture géographiques pour un monde complexe

TS GEOGRAPHIE. Chapitre 1 : Clés de lecture géographiques pour un monde complexe TS GEOGRAPHIE Chapitre 1 : Clés de lecture géographiques pour un monde complexe Le monde actuel est complexe et en perpétuelle évolution : - Depuis la fin de la guerre froide (1991), fin de l antagonisme

Plus en détail

Poste 4 le montage. Le montage

Poste 4 le montage. Le montage 1/11 Le montage Conseils et astuces pour le montage de clips vidéo Situations de montage modèles Exercice pratique Information aux enseignants: logiciel de traitement vidéo 2/11 Un montage parfait! Description

Plus en détail

Conférence de presse 17 mars 2008. Jean-Charles Hourcade, Directeur Général adjoint et CTO Thomson

Conférence de presse 17 mars 2008. Jean-Charles Hourcade, Directeur Général adjoint et CTO Thomson Conférence de presse 17 mars 2008 Jean-Charles Hourcade, Directeur Général adjoint et CTO Thomson 17 Actualité La Direction générale de la concurrence de la Commission européenne approuve le financement

Plus en détail

SCIENCE-ACTUALITÉS. Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France

SCIENCE-ACTUALITÉS. Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France SCIENCE-ACTUALITÉS Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France Rappel historique La salle Science-Actualités a été inaugurée

Plus en détail

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Dans le cadre du diagnostic réalisé par les services du Conseil départemental sur le territoire médocain, la commune

Plus en détail

ESPACE ET TEMPS AU CYCLE 2

ESPACE ET TEMPS AU CYCLE 2 ESPACE ET TEMPS AU CYCLE 2 Animation pédagogique. Circonscription de Brest Nord 10 Avril 2013 Pierrick FRIQUET- Yann TY COZ «Les montres molles doivent s adapter au temps qui passe!» Dali. xemples de séquences

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse

L'offre de soins en dialyse L'offre de soins en dialyse en Corse Remerciements à la coordination : M. BASTERI, J.C. DELAROZIERE, A.C. DURAND, G. IZAARYENE, S. PARRON Document préparé par Florian BAYER, Malthilde LASSALLE, Christian

Plus en détail

Une collecte de souvenirs

Une collecte de souvenirs 1 Partagez vos histoires de vacances La Ville de Saint-Jean-de-Monts travaille sur un projet culturel complet et innovant portant à la fois sur son histoire et sur celle des grandes vacances à Saint-Jean-de-Monts.

Plus en détail

Résumé. Mots-clés. Structure, famille, rôles, parenté, fonctions familiales, parentalité, bouleversements, filiation, société, reproduction sociale

Résumé. Mots-clés. Structure, famille, rôles, parenté, fonctions familiales, parentalité, bouleversements, filiation, société, reproduction sociale Table des matières Table des matières... 2 Résumé... 3 Mots-clés... 3 Introduction... 4 Comment définir la famille?... 4 Histoire(s) de famille(s)... 5 La désaffection du mariage... 6 L union libre...

Plus en détail

Les territoires dans la mondialisation

Les territoires dans la mondialisation Les territoires dans la mondialisation G5. Les Etats-Unis dans la mondialisation I. Nike, une entreprise à la conquête du monde Comment s est construite la première marque de vêtements au monde? A. Une

Plus en détail

Chapitre H1 : Un siècle de transformations. Documents introductifs : Comparaison de deux photographies d ordinateurs (pages 14-15)

Chapitre H1 : Un siècle de transformations. Documents introductifs : Comparaison de deux photographies d ordinateurs (pages 14-15) Livre scolaire utilisé : Hatier, 3 ème, 2012 1 ère séance : Chapitre H1 : Un siècle de transformations Documents introductifs : Comparaison de deux photographies d ordinateurs (pages 14-15) Questions :

Plus en détail

Plusieurs réalisateurs se sont succédé : Richard Thorpe, Georges Cukor, King Vidor (qui sera chargé des scènes noir et blanc, au Kansas).

Plusieurs réalisateurs se sont succédé : Richard Thorpe, Georges Cukor, King Vidor (qui sera chargé des scènes noir et blanc, au Kansas). L époque du tournage du film On est à la veille de la 2 ème Guerre mondiale. C est un film fait pour faire oublier la réalité. C est un film ambigu, complexe 1-Dans son contenu, sa philosophie : L évocation

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE A LA REALISATION DU PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES DES JEUNES ET DES ADULTES DE LA REGION GUYANE

MISSION D ASSISTANCE A LA REALISATION DU PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES DES JEUNES ET DES ADULTES DE LA REGION GUYANE REGION GUYANE MISSION D ASSISTANCE A LA REALISATION DU PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES DES JEUNES ET DES ADULTES DE LA REGION GUYANE SOMMAIRE I. Contexte 3 II. Objet du marché

Plus en détail

WT54 La gestion des sols et politiques foncières

WT54 La gestion des sols et politiques foncières Session 1 La vision chinoise Différence fondamentale entre foncier urbain (propriété de l Etat, pouvant être soumis aux lois du marché) et foncier rural (de propriété collective, sur lequel les paysans

Plus en détail

1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles

1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles 1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles Une séance d histoire en 1 ère séries générales Durée : 1h Documents : o vidéo

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Présentation de la rubrique «RESSOURCES POUR ENSEIGNER» de la clé Français - Langues anciennes

Présentation de la rubrique «RESSOURCES POUR ENSEIGNER» de la clé Français - Langues anciennes Présentation de la rubrique «RESSOURCES POUR ENSEIGNER» de la clé Français - Langues anciennes La rubrique «Ressources pour enseigner» reflète les choix qui ont été ceux de la discipline dans la conception

Plus en détail

Dessiner l Eglise de demain

Dessiner l Eglise de demain Dessiner l Eglise de demain Eglise Réformée Evangélique du Canton de Neuchâtel Programme de législature 2012 2016 EREN programme de législature - 2 - Qu est-ce qu un programme de législature? Synode 165è

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre

PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS. 1 er semestre PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Culture du documentaire, connaissance du milieu, initiation aux techniques et aux savoir-faire professionnels UE.1 Histoire des courants et des formes

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon

pour l économie du Languedoc-Roussillon pour l économie du Languedoc-Roussillon RECENSEMENT DE LA POPULATION 2006 N 4 - Juillet 2009 Le Languedoc-Roussillon : la région où le nombre de logements a le plus augmenté Mireille LEFEBVRE - Insee Le

Plus en détail

Registres paroissiaux et d'état civil : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), 1552-1908 : page 10

Registres paroissiaux et d'état civil : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), 1552-1908 : page 10 Archives du Théâtre de la Commune CDN d Aubervilliers : 1997-2013 : page 2 Cartes et plans, gravures : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), XIIIe siècle-1980 : page 4 Cartes postales : Aubervilliers (Seine-Saint-Denis),

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

Leçon n 1. La croissance économique et ses différentes phases depuis 1850

Leçon n 1. La croissance économique et ses différentes phases depuis 1850 Leçon n 1. La croissance économique et ses différentes phases depuis 1850 Introduction - définition du sujet (termes et cadrage) : A partir du milieu du XIXe siècle, l'accroissement de la production économique

Plus en détail

Mutations du réseau de l enseignement juif. Direction de l action scolaire Observatoire national de l école juive

Mutations du réseau de l enseignement juif. Direction de l action scolaire Observatoire national de l école juive Mutations du réseau de l enseignement juif Direction de l action scolaire Observatoire national de l école juive FSJU 2010 Direction de l action scolaire Observatoire national de l école juive Espace Rachi,

Plus en détail

L EXPOSITION DES FILMS EN SALLES

L EXPOSITION DES FILMS EN SALLES 1 L EXPOSITION DES FILMS EN SALLES ET RELATIONS DISTRIBUTION / EXPLOITATION PREAMBULE - Alors que se multiplient les modes d exploitation des films (télévision en clair, vidéo, chaînes payantes, chaînes

Plus en détail

Présentation du Pacte (support Prezi) Texte à l intention des directions Septembre 2015

Présentation du Pacte (support Prezi) Texte à l intention des directions Septembre 2015 Présentation du Pacte (support Prezi) Texte à l intention des directions Septembre 2015 Préambule Ce document a pour objectif de fournir un outil aux directions, en vue de présenter le processus du Pacte

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre

UNIVERSITE PARIS-DIDEROT UFR LETTRES ARTS CINEMA. 1 er semestre LE DOCUMENTAIRE : ÉCRITURES DES MONDES CONTEMPORAINS Master 2 Professionnel DEMC (2013-2014) PROGRAMME DETAILLÉ DES ENSEIGNEMENTS 1 er semestre Bloc 1 : Culture du documentaire, connaissance du milieu,

Plus en détail

Des cartes pour comprendre un monde complexe

Des cartes pour comprendre un monde complexe Des cartes pour comprendre un monde complexe Propositions de séquences en TES/L et en TS sur le cours introductif de géographie par Damien LOQUAY, EEMCP2 en Tunisie Ce que disent les programmes Terminale

Plus en détail

Le management au Ministère de la Défense

Le management au Ministère de la Défense Ouvrage collectif piloté par le CFMD sous la direction du général Baudouin ALBANEL Le management au Ministère de la Défense, 2004 ISBN : 2-7081-3042-0 Introduction Baudouin Albanel par le général de division

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

Réaliser un film. Susciter l imagination

Réaliser un film. Susciter l imagination Réaliser un film Susciter l imagination 1. Aperçu 2. Fiche d identité 1. Auteur Benoît SQUELIN CERTNEF 2. Date 2008 3. TIC utilisé 4. Fonctionnalité Construire un film (montage) 5. Plus-value pédagogique

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

SUJET 1 Question de synthèse

SUJET 1 Question de synthèse CORRIGE EPREUVE DE SES - TRONC COMMUN SUJET 1 Question de synthèse TRAVAIL PREPARATOIRE (10 points) 1 Donnez la signification du nombre entouré Le chiffre représente la structure du commerce du Mexique.

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Syndicat Mixte du Pays de la Provence Verte ELABORATION DE LA CHARTE DU PAYS DE LA PROVENCE VERTE

Syndicat Mixte du Pays de la Provence Verte ELABORATION DE LA CHARTE DU PAYS DE LA PROVENCE VERTE Syndicat Mixte du Pays de la Provence Verte ELABORATION DE LA CHARTE DU PAYS DE LA PROVENCE VERTE Rapport de FAT Jean Accart Septembre 2004 CNFPT ENACT DE MONTPELLIER 1 INTRODUCTION Créé en 1997, le Syndicat

Plus en détail

DREAL Corse. Version 2014. Atlas et catalogue de métadonnées

DREAL Corse. Version 2014. Atlas et catalogue de métadonnées Atlas et catalogue de métadonnées DREAL Corse Version 2014 Application conçue par la Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement dans le cadre de l Observatoire du Développement

Plus en détail

L ÉVOLUTION SUR LONGUE PÉRIODE DU PRIX DES LOGEMENTS

L ÉVOLUTION SUR LONGUE PÉRIODE DU PRIX DES LOGEMENTS L ÉVOLUTION SUR LONGUE PÉRIODE DU PRIX DES LOGEMENTS Jacques FRIGGIT Depuis le travail de pionnier réalisé par Gaston Duon dans les années quarante sur le prix des logements à Paris de 840 à 944, la statistique

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Scénario pédagogique d usage des TICE Fiche préparatoire

Scénario pédagogique d usage des TICE Fiche préparatoire Principe général Scénario pédagogique d usage des TICE Fiche préparatoire Rappelons que nous basons la construction d un scénario pédagogique sur la triple concordance entre les objectifs que l on se fixe

Plus en détail

Les retraités non salariés agricoles

Les retraités non salariés agricoles Les retraités non salariés agricoles Patrick Le Bourhis et Céline Perraud* Au 1 er janvier 25, 1,9 million de personnes bénéficient d un avantage vieillesse auprès du régime des non-salariés agricoles,

Plus en détail

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE 8 janvier 2015 Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE Année 2013 Résultats définitifs 2 Sommaire 1 Le marché final des communications électroniques...

Plus en détail

Baromètre de la TV en ligne - Bilan 2012 La consommation bondit de 45% grâce aux terminaux mobiles, à la TV connectée et aux programmes Live

Baromètre de la TV en ligne - Bilan 2012 La consommation bondit de 45% grâce aux terminaux mobiles, à la TV connectée et aux programmes Live Communiqué de presse 18/02/2013 Baromètre de la TV en ligne - Bilan 2012 La consommation bondit de 45% grâce aux terminaux mobiles, à la TV connectée et aux programmes Live Canal+ Régie, France Télévisions

Plus en détail

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues Résumé Cette étude a été lancée par l Organisation Internationale pour les Migrations à la demande du Gouvernement du Tchad par le biais du Ministère des Affaires Etrangères et de l Intégration Africaine.

Plus en détail

Retour à l appart. Lycée de lʼimage et du Son dʼangoulême. Mixage. Culture Audio. Prise de son. Salle post-prod. Choix matériel.

Retour à l appart. Lycée de lʼimage et du Son dʼangoulême. Mixage. Culture Audio. Prise de son. Salle post-prod. Choix matériel. Lycée de lʼimage et du Son dʼangoulême Retour à l appart Sieste sonore Mixage Culture Audio Salle 210 Prise de son Projet perso Salle post-prod Lundi - 10H Choix matériel Culture Gé Pour l option Métiers

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

Sommaire. Un marché basé sur des réalités structurelles

Sommaire. Un marché basé sur des réalités structurelles Focus sur les transactions logistiques France de 2011 à 2014 Sommaire Un marché basé sur des réalités structurelles.. P.2 Un secteur dominé par les prestataires logistiques et la distribution.... P.3 Une

Plus en détail

L ACTIVITÉ MUSICALE DANS LA RÉGION DE QUÉBEC

L ACTIVITÉ MUSICALE DANS LA RÉGION DE QUÉBEC 1 L ACTIVITÉ MUSICALE DANS LA RÉGION DE QUÉBEC RÉSUMÉ CONSEIL DE LA CULTURE CONTACTCULTURE Octobre 2012 Le portrait de l activité musicale dans la région de Québec, publié par le Conseil de la culture

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DANS L INDUSTRIE EN FRANCE

LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DANS L INDUSTRIE EN FRANCE Avril 2015 ID Comprendre le secteur de l électricité en un seul clic LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DANS L INDUSTRIE EN FRANCE Note de conjoncture Contrairement à l énergie destinée au bâtiment ou au transport,

Plus en détail

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés 1 Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009 Faits marquants Un secteur sensible Le commerce occupe une place stratégique dans l économie régionale par le nombre de ses emplois. Il joue, en temps

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Commentaires de la Confédération des syndicats nationaux présentés au. Comité sénatorial des transports et des communications

Commentaires de la Confédération des syndicats nationaux présentés au. Comité sénatorial des transports et des communications Commentaires de la Confédération des syndicats nationaux présentés au Comité sénatorial des transports et des communications sur l étude sur la Société Radio-Canada 23 octobre 2014 Confédération des syndicats

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 45

PROJET PEDAGOGIQUE 45 PROJET PEDAGOGIQUE 45 1. OBJECTIFS GÉNÉRAUX a) L enseignement spécialisé secondaire professionnel a pour objectif de donner aux élèves une formation générale, sociale et professionnelle les amenant à s

Plus en détail

Etude des principales caractéristiques de la filière NTIC

Etude des principales caractéristiques de la filière NTIC Etude des principales caractéristiques de la filière NTIC Objet A la demande de l agencentic Bourgogne, l Observatoire BASECO Bourgogne a été sollicité pour réaliser une étude sur l état des lieux de la

Plus en détail

Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte

Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte Composition de l échantillon : 1 ère vague de recrutement : 1004 foyers, soit 2440 individus

Plus en détail

Atelier de restitution des résultats de l étude «Economie verte inclusive et transformation structurelle au Burkina Faso»

Atelier de restitution des résultats de l étude «Economie verte inclusive et transformation structurelle au Burkina Faso» Atelier de restitution des résultats de l étude «Economie verte inclusive et transformation structurelle au Burkina Faso» Gountiéni D. Lankoandé 09 BP 696 Ouagadougou 09 Université de Koudougou Groupe

Plus en détail

Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice

Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice Animatrice : Evelyne Bévort, Directrice déléguée du CLEMI Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice De nos jours Internet constitue une

Plus en détail

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS METHODOLOGIE I. Comment travailler et organiser son travail en histoire-géographie LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

Plus en détail

Pour acquérir et diversifier le vocabulaire Pour commencer à structurer le vocabulaire Isabelle Caron, conseillère pédagogique LILLE 1 Est

Pour acquérir et diversifier le vocabulaire Pour commencer à structurer le vocabulaire Isabelle Caron, conseillère pédagogique LILLE 1 Est BATIR et UTILISER DES IMAGIERS EN CLASSE MATERNELLE Pour acquérir et diversifier le vocabulaire Pour commencer à structurer le vocabulaire Isabelle Caron, conseillère pédagogique LILLE 1 Est Quelques définitions

Plus en détail

Petit lexique Audiovisuel

Petit lexique Audiovisuel Option pluri-disciplinaire L1 : Parcours Agriculture Urbaine L agriculture urbaine dans les villes des Nords et des Suds : processus et enjeux associés. Regards croisés. Audiovisuel /fichelexique Petit

Plus en détail

Guide de l Antiquaire sur Internet

Guide de l Antiquaire sur Internet Guide de l Antiquaire sur Internet A mettre entre les mains de tous les Antiquaires! Comprenez les secrets d internet Découvrez les solutions pour y être présent Augmentez vos ventes rapidement http://www.guide-antiquaires.com

Plus en détail

Scolarisation et origines sociales depuis les années 1980 : progrès et limites

Scolarisation et origines sociales depuis les années 1980 : progrès et limites Scolarisation et origines sociales depuis les années 1980 : progrès et limites Jean-Pierre Dalous, Laurence Dauphin, Martine Jeljoul, Nadine Laïb, Béatrice Le Rhun, Jacqueline Perrin-Haynes, Isabelle Robert-Bobée,

Plus en détail

Géographie des goûts alimentaires

Géographie des goûts alimentaires Géographie en première bac professionnel Propositions de séquence Géographie des goûts alimentaires Contenu : -étude de situation sur la géographie des goûts alimentaires; -utilisation des TICE; -Prolongement

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL A DES FINS STATISTIQUES

REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL A DES FINS STATISTIQUES REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL A DES FINS STATISTIQUES LES SOURCES DE CREATION ET DE MISE A JOUR EVALUATION DE LA QUALITE SEMINAIRE DU CEFIL SUR L AVANCEMENT DES TRAVAUX CONCERNANT LA MISE EN PLACE

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la Banque de France, l encours des capitaux placés

Plus en détail

Français Débutant 'Alter Ego niveau A1 - éditions Hachette (Français Langue Étrangère)

Français Débutant 'Alter Ego niveau A1 - éditions Hachette (Français Langue Étrangère) Français Débutant 'Alter Ego niveau A1 - éditions Hachette (Français Langue Étrangère) Grammaire Vocabulaire Utilité 1 Être et Avoir Pronoms Personnels Négation et formalité Se présenter Salutations Pourvoir

Plus en détail

Économie Chapitre 4 La dynamique de la croissance

Économie Chapitre 4 La dynamique de la croissance I) Les facteurs de la croissance A) Contribution des facteurs de production 1. Les facteurs de production Les sources de croissance La croissance économique ( = accroissement de la production d un pays)

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT. harcèlement» 2 ème édition 2014/2015 Annexe : comment faire une vidéo? Page 1

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT. harcèlement» 2 ème édition 2014/2015 Annexe : comment faire une vidéo? Page 1 LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT Prix À «Mobilisons-nous L ÉCOLE : L AFFAIRE contre DE le TOUS! harcèlement» 2 ème édition 2014/2015 Annexe : comment faire une vidéo? Page 1 Annexe réalisée par le réseau CANOPE

Plus en détail

La Protection sociale des étrangers. Ali BEN AMEUR

La Protection sociale des étrangers. Ali BEN AMEUR La Protection sociale des étrangers Ali BEN AMEUR Introduction et recommandations Présentation de la séance et de son déroulement. Le Droit de la Protection sociale est vaste, complexe et évolutif. Durant

Plus en détail

Analyse des Médias. - Guide -

Analyse des Médias. - Guide - 1 Analyse des Médias - Guide - Analyse comparative de la couverture d un événement dans la presse internationale : La guerre (imminente) en Iraq (mars 2003) Peter Stockinger Séminaire de Maîtrise en Communication

Plus en détail

LE DESSOUS DES CARTES

LE DESSOUS DES CARTES Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 Description... 2 Principaux thèmes abordés... 2 Contenus... 3 Niveaux, disciplines, compétences... 3 Textes de référence... 3 Notions... 3 Vocabulaire... 4

Plus en détail

Atelier «Avec les documents pédagogiques» FORMATION ECOLE ET CINEMA CYCLES 2 ET 3

Atelier «Avec les documents pédagogiques» FORMATION ECOLE ET CINEMA CYCLES 2 ET 3 Atelier «Avec les documents pédagogiques» FORMATION ECOLE ET CINEMA CYCLES 2 ET 3 L objectif de cet atelier de pratique est de travailler avec les documents pédagogiques (affiche, carteélève) qui favorisent

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE LA POLITIQUE SCIENTIFIQUE FEDERALE EN COLLABORATION AVEC LA DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE Ménages et familles en Belgique Les ménages et les familles sont

Plus en détail

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945 Exposé des motifs Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort de l enfance traduite

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

VOCABULAIRE : Je sais Je ne sais pas

VOCABULAIRE : Je sais Je ne sais pas FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : UN SIÈCLE DE TRANSFORMATIONS SCIENTIFIQUES, TECHNOLOGIQUES, ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Un navire porte-conteneurs, transport majeur du commerce des marchandises

Plus en détail

Le plan. Mots clefs. Isoler Reproduire Associer

Le plan. Mots clefs. Isoler Reproduire Associer Le plan Définition Les plans sont les différentes parties de l'espace d'un tableau, d une image ou d'une représentation bidimensionnelle. Ils permettent de donner l'impression d'éloignement. Le premier

Plus en détail

PROJET D ANIMATION ATELIER D INITIATION A LA CREATION CINEMATOGRAPHIQUE

PROJET D ANIMATION ATELIER D INITIATION A LA CREATION CINEMATOGRAPHIQUE PROJET D ANIMATION ATELIER D INITIATION A LA CREATION CINEMATOGRAPHIQUE ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- - 1 - SOMMAIRE

Plus en détail

Apports et usages de la tablette en classe de FLE/FLS EIAH 2015

Apports et usages de la tablette en classe de FLE/FLS EIAH 2015 Apports et usages de la tablette en classe de FLE/FLS EIAH 2015 Laurent Carlier Enseignant / Consultant-Formateur numérique pédagogique inovateach lt.carlier@gmail.com Résumé. L enseignant à l ère du numérique

Plus en détail

Réussir don développement en Méditerranée. Quels points de vigilance? Réunion Finances Conseil Méditerranée / CCIMP Marseille, le 23 février 2012

Réussir don développement en Méditerranée. Quels points de vigilance? Réunion Finances Conseil Méditerranée / CCIMP Marseille, le 23 février 2012 Conseil en stratégies de changement Réussir don développement en Méditerranée Quels points de vigilance? Réunion Finances Conseil Méditerranée / CCIMP Marseille, le 23 février 2012 Laurent WEIL BPI Group

Plus en détail