I. Un siècle et demi d évolution économique : entre croissance, crise et transformation du monde.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I. Un siècle et demi d évolution économique : entre croissance, crise et transformation du monde."

Transcription

1 Thème 1 : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis le milieu du XIX ème siècle. Chapitre 1 : Croissance et mondialisation Amorce : Brainstorming à partir de la question suivante : A l aide de la gravure 1 p. 16 et de la photo 2 p. 17 et de vos connaissances, quelles sont les caractéristiques du monde depuis 1850? Dans les attendus : - Une période d innovations - Une période de transformation des techniques et des moyens de production. - Une période de croissance économique émaillée de crises plus ou moins fortes. - Des pays qui ont dominé le monde et son économie : RU, EU puis la Triade et les puissances émergentes aujourd hui. - Une période de «révolutions industrielles» (au professeur de montrer les nuances de la notion) A l aide de vos connaissances et du livre, donnez une définition précise des termes croissance et mondialisation. Croissance : Accroissement durable de la production globale d une économie (biens et services). C est un phénomène qu il est possible de mesurer en étudiant notamment les évolutions du Produit National Brut (PIB : soit les richesses produites par un pays en un an). (livre p. 18). Mondialisation : «Extension historique du capitalisme à l échelle mondiale» L. Carroué, géographe. Elle est responsable de flux d échanges de biens et de personnes à l échelle mondiale. Ces échanges se font entre les Etats (échelle internationale) et entre des acteurs non étatiques (échelle supranationale). Trois phases apparaissent pour la mondialisation : les Grandes Découvertes, la Colonisation et la période des années 1990 à nos jours. Problématique : Quels sont les caractéristiques, les acteurs et les cycles de la croissance économique depuis 1850? Comment expliquer la succession des économies-mondes avant de plonger dans un «monde multipolaire»? I. Un siècle et demi d évolution économique : entre croissance, crise et transformation du monde. A. Les caractéristiques de la croissance économique Documents à utiliser : doc 2 p. 23, Extrait des Temps Modernes de Chaplin (atelier), doc 6 p. 21, vidéos des pubs IBM, Air France et Danone. Question : Quelles sont les évolutions qui permettent d expliquer la croissance économique? La croissance économique s expliquer par : - L ouverture, l extension et la diversification des marchés. En effet, depuis 1850, les innovations ont permis de toucher des marchés nouveaux : l énergie d abord, puis les transports avec les premières voitures. De plus, les marchés se sont développés avec des consommateurs de plus en plus nombreux au fil du temps avec une accélération vers la consommation de masse à partir des années 1950, consommation de masse qui ne sera jamais remise en cause et qui explose même. Enfin, les marchés depuis les 20 dernières années quittent les seuls horizons nationaux afin de gagner le monde comme le montre les pubs de Danone, Air France ou IBM. - L essor des transports, de plus en plus rapides : le train depuis le milieu du XIX ème siècle, puis la voiture au début du XX ème siècle, l avion qui devient accessible à un nombre de plus en plus importants de gens à partir des années 1950 et enfin, le train à grande vitesse depuis les années 1970 et 1980 en France et au Japon. - La multiplication des innovations et l accélération de leur réalisation : la machine à vapeur, le téléphone, la radio, la voiture, l avion, la photographie, la télévision, l informatique puis Internet, 1

2 - La différenciation des moyens de production : introduire les notions de taylorisme et de fordisme et accélération avec la production et la consommation de masse pendant les Trente Glorieuses ( ). B. Mutation des acteurs et des idéologies Documents à utiliser : La charte d Amiens, le fonctionnement du capitalisme selon Schumpeter, l intervention de l Etat selon Keynes et mondialisation et inégalités. Document 1 : La Charte d Amiens : La CGT groupe, en dehors de toute école politique, tous les travailleurs conscients de la lutte à mener pour la disparition du Salariat et du patronat. Le Congrès considère que cette déclaration est une reconnaissance de la lutte des classes qui oppose sur le terrain économique, les travailleurs en révolte contre toutes les formes d exploitation et d oppression, tant matérielles que morales, mises en œuvre par la classe capitaliste contre la classe ouvrière. [ ] Le syndicalisme prépare l émancipation intégrale, qui ne peut se réaliser que par l expropriation capitaliste ; il préconise comme moyen d action la grève générale et il considère que le syndicat, aujourd hui groupement de résistance, sera, dans l avenir, le groupement de production et de répartition, base de réorganisation sociale. Charte d Amiens de la CGT, 13 octobre Document 2 : Le fonctionnement du capitalisme selon Schumpeter Considérons ces fluctuations de longue durée affectant l activité économique dont l analyse nous révèle, davantage que celle de n importe quel autre phénomène, la nature et le mécanisme de l évolution capitaliste. Chacune de ces oscillations comprend une «révolution industrielle», puis l assimilation des effets de cette dernière. [ ] De telles révolutions remodèlent périodiquement la structure existante de l industrie, en introduisant de nouvelles méthodes de production [ ], de nouveaux biens [ ], de nouvelles formes d organisation de l économie telles que les fusions de société, de nouvelles sources d approvisionnement, [ ] de nouvelles routes commerciales et de nouveaux marchés pour les achats et pour les ventes. [ ] Pendant que ces nouveautés sont mises en train, la dépense est facile et la prospérité est prédominante [ ] mais, en même temps que ces réalisation s achèvent et que leurs fruits se mettent à affluer, l on assiste à l élimination des éléments périmés de la structure économique et la «dépression» est prédominante. J. Schumpeter, Capitalisme, socialisme et démocratie, Document 3 : Keynes en faveur de l intervention de l Etat dans l économie Les deux vices marquants du monde économique où nous vivons sont le premier que le plein emploi n y est pas assuré, le second que la répartition de la Fortune y est arbitraire et manque d équité. [ ] Aussi pensons-nous qu une assez large socialisation de l investissement s avérera le seul moyen d assurer approximativement le plein emploi. [ ] L élargissement des fonctions de l Etat, nécessaire à l ajustement réciproque de la propension (tendance naturelle) à consommer et de l incitation à investir, [ ] nous apparaît [ ] comme le seul moyen d éviter une complète destruction des institutions économiques actuelles et comme la condition d un heureux exercice de l initiative individuelle. J.-M Keynes, Théorie générale de l emploi, de l intérêt et de la monnaie,

3 Document 4 : Mondialisation et inégalités économiques La transition du communisme à l économie de marché a été si mal gérée que partout sauf en Chine, au Vietnam et dans quelques rares pays de l Europe de l Est, la pauvreté est montée en flèche et les revenus se sont effondrés. Pour certains, la solution est simple : abandonnons la mondialisation 1. Ce n est ni possible, ni souhaitable. La mondialisation a aussi apporté d immenses bienfaits. C est sur elle que l Asie orientale a fondé son succès, notamment sur les échanges commerciaux et le meilleur accès au marché et aux technologies. C est elle qui a permis de grands progrès en matière de médecine, et qui crée une société civile 2 mondiale dynamique luttant pour plus de démocratie et de justice sociale. Le problème n est pas la mondialisation mais la façon dont elle a été gérée par les institutions économiques internationales, le FMI, la Banque Mondiale et l OMC qui contribuent à fixer les règles du jeu. Elles l ont fait trop souvent en fonction des intérêts des pays avancés et non de ceux du monde en développement. J. Stiglitz 3, La Grande Désillusion, Questions : 1. Sur quelle idéologie et quels acteurs se fondent la croissance économique depuis 1850? L idéologie qui sert de fondement à la croissance mondiale depuis 1850 est le libéralisme cad une doctrine qui affirme la primauté des principes de liberté et de responsabilité individuelle dans le domaine politique (liberté d expression, de réunion, ) et dans le domaine économique (liberté d entreprendre, propriété privée, libre-échange, ) (définition du livre p. 36). Les acteurs qui sont à l origine de la croissance économique sont nombreux : - Les Etats même si leur rôle se réduit depuis la fin des années Les entreprises comme les grands trusts américains : groupe Rockefeller, groupe Microsoft, - Les nombreuses PMI et PME qui à travers le monde permettent le fonctionnement de l économie - Les grandes institutions économiques internationales chargées de fixer les règles de la mondialisation comme le FMI, la Banque Mondiale ou l OMC. 2. Quelles sont les différentes idéologies qui définissent les formes d organisation de la croissance économique qui sont proposées au fil du temps? Plusieurs idéologies s affrontent depuis 1850 quant à la forme que doit prendre l économie mondiale et la croissance qui lui est liée : - Le libéralisme (et sa forme économique, le capitalisme) qui veut diminuer les contraintes apportées par les Etats à la croissance économiques. Certains libéraux comme Keynes prônent cependant une intervention de l Etat afin de diminuer les conséquences des revers de l économie, notamment des phases de «dépression» telles que Schumpeter les définit. - Le socialisme, favorable à la mise en commun des moyens de production entre les mains de tous dans le cadre d Etat où les classes sociales n ont plus de raison d être. Ces idées reposent sur les théories marxistes. - La décroissance et la fin de la mondialisation. Certains économistes aujourd hui pense que la survie de la planète et de l humanité passera par la diminution de la consommation et donc de la croissance. 3. Quelles sont les critiques et les remises en cause du système économique mondial depuis 1850? Les critiques et les remises en cause du système économiques ont été nombreuses : - Critique de l exploitation des masses ouvrières par le système capitaliste - Critique de l organisation de la mondialisation, créatrice d inégalités. - Critique de l ultra-libéralisme qui ne peut permettre le plein emploi et éviter crises et dépressions. C. Alternance de phases de croissance et de crise (CM) Chronologie p. 17 à savoir. 1) Les périodes de croissance. 1 Certains économistes évoquent aussi la théorie de la décroissance. 2 Société civile : personnes ou groupes de personnes qui ne sont ni membres des gouvernements, ni d organisations de direction de la mondialisation. Il peut s agir de simples citoyens. 3 Prix Nobel d économie en 2001, il développe une critique des modalités de la mondialisation et des inégalités qui en résultent. 3

4 Les pays industrialisés ont connu des périodes de forte croissance : : Cette période coïncide avec la découverte de l or californien créant une ruée vers l or ( ). Cette période correspond aussi à l extension du réseau ferroviaire mondial (le réseau ferroviaire est multiplié par 5 sous le second Empire). Enfin on assiste au décollage des Etats-Unis et du Japon (début de l ère MEIJI en 1868) : On assiste à la deuxième mondialisation symbolisée par l ouverture du canal de Panama en 1914, avec d importants flux migratoire et économique. Le fordisme fait son apparition aux Etats-Unis. En France, on parle de la Belle Epoque : les Pays Industrialisés renouent avec la prospérité. Ce sont les années folles qui marquent le début de la société de consommation aux Etats-Unis. Cependant, la croissance reste fragile et artificielle : Cette période porte le nom de Trente Glorieuses, expression de l économiste français Jean Fourastié. Durant cette période, des taux de croissance inédits apparaissent : 9 % au Japon par exemple. Le niveau de vie s élève et la période approche du plein emploi. Les Etats mettent en place l Etat Providence qui permet d apporter des sécurités en cas de chômage, de problèmes médicaux, Parallèlement, les sociétés sont marquées par le baby-boom c est-à-dire l explosion des naissances. Cependant, un certain nombre de personnes (comme les mineurs ou les petits artisans) sont laissés sur le bord de la route. 2) Les périodes de crise. Depuis 1850, trois grandes périodes de crise ont touché le monde : - La Grande Dépression ( ). Cette crise est liée à un krach boursier à Vienne qui déstabilise les économies européennes. - La crise des années 1930 : cette crise est liée à la croissance fragile et artificielle des années 1920 aux Etats-Unis. Elle se déclenche le jeudi 24 octobre 1929 (ou jeudi noir) par un krach boursier à Wall Street. L économie des Etats-Unis s effondre et entraîne avec elle les autres économies du monde. Toute la période des années 1930 est marquée par cette crise qui ne prend véritablement fin qu au début des années 1940 avant une autre crise : celle de la deuxième Guerre Mondiale. - La crise des années Elle est liée aux deux chocs pétroliers de 1973 et de Les pays de l OPEP (Organisation des Producteurs et Exportateurs de pétrole) ont décidé de relever les prix des barils de pétrole ce qui a entraîné un ralentissement majeur de l économie fondée en grande partie sur cette ressources énergétique. Depuis lors, le monde alterne des périodes de faible croissance et de crises. Cette période a parfois été appelée les «Trente Piteuses». Cependant, une nouvelle crise économique est entrée en jeu en 2008 avec la crise des subprimes venues des Etats-Unis. Beaucoup d économistes demandent depuis lors un changement des modes de fonctionnement de la mondialisation et une diminution de l influence des marchés dans le domaine économique. Il s agirait donc de réguler la mondialisation de manière plus efficace qu elle en l est actuellement. En dehors de la crise de la fin des années 2000, le mécanisme des crises est le suivant : chute de la croissance, augmentation du chômage et frein au commerce international. II. Les économies-mondes au cœur de la croissance depuis 1850 : Travail de groupe : 2 groupes par économie-monde Le terme économie-monde a été forgé par Fernand Braudel et Immanuel Wallerstein. Il a d abord été appliqué aux cas européens de villes-etats comme Venise ou Gènes aux XIV ème -XVI ème siècles avant de consacrer la primauté et l exportation du modèle européen issu de l industrialisation et de la constitution des Empires coloniaux. Progressivement l économie monde est confondue avec l expression d économie mondiale, nouvelle acception qui signifie que la partie du Monde considérée comme économie-monde est aujourd hui pensée en termes de rôle moteur et dominant au sein de l espace monde. (voir livre p. 42) Problématique : Comment la succession des économies-mondes explique-t-elle le déplacement des centres de gravité de l économie mondiale? A. L économie-monde britannique :

5 Documents à utiliser : carte 1 p. 26, doc 1 p. 28, doc 2 p. 29, doc 4 p. 31 et texte de Joseph Chamberlain. Document : Discours de Joseph Chamberlain 4, Tous les grands services de l Etat s occupent d affaires commerciales. Le ministère des Affaires Etrangères et celui des colonies ont pour tâche essentielle de trouver de nouveaux marchés et de défendre les anciens. Le ministère de la Guerre et l Amirauté sont avant tout voués à la préparation de la défense de ces marchés et à la protection du commerce. Ceux de l Agriculture et du Commerce n ont que le souci de ces deux grandes branches de l activité économique. Le département de l Education lui-même fonde ses demandes d argent public sur l argument de la nécessité de maintenir nos concitoyens bien en tête dans la lutte commerciale qu ils doivent affronter. Il n est pas exagéré de dire que le commerce représente la plus importante de toutes les questions publiques. [ ] Je serai tout à fait disposer à admettre que si d autres nations voulaient bien se maintenir à l écart de la course aux colonies 5, il aurait pu être plus sage pour nous de procéder moins rapidement. Je suis fondé à affirmer que nous n avons été ni les premiers, ni les plus ardents à aller de l avant ; si nous étions restés passifs, que serait-il arrivé? N est-il pas certain que la plus grande partie du continent africain aurait été occupée par nos rivaux commerciaux, qui auraient commencé par fermer ce grand marché potentiel au commerce britannique? [ ] Par notre politique commerciale, aussitôt que nous acquérons et développons un nouveau territoire, nous, nous le développons comme les fondés de pouvoir de la civilisation pour la croissance du commerce mondial.» Questions (Vous pouvez vous aider du reste du livre): 1. Quelle est la raison majeure qui fait du Royaume-Uni l économie-monde de la période ? Le Royaume-Uni a échappé aux conséquences de guerres révolutionnaires et napoléoniennes ( ) sur son territoire, guerres qui ont ravagé le continent. Le Royaume-Uni est donc le berceau de la Première «Révolution Industrielle», commencée à la fin du XVIII ème siècle. Dès lors, elle devient le premier centre manufacturier au monde avec 32 % de la production industrielle mondiale en 1870 (elle est par exemple responsable de 53 % de la production d acier) et 22 % des exportations dans le commerce mondial en cette même année. Dans le même temps, sa flotte marchande gère 60 % du trafic maritime mondial. 2. Quels sont les éléments de la puissance du Royaume-Uni? D une part, la puissance du Royaume Uni repose sur la ville de Londres, capitale du Royaume-Uni mais aussi véritable «centre d impulsion» de la puissance britannique. A cette époque, Londres est le premier port mondial. La City, au cœur de Londres, est le centre des finances mondiales : bourse, banque d Angleterre qui gère la monnaie. La Livre Sterling est une monnaie internationale (précisez aux élèves que la référence en matière monétaire est l or à cette époque). D autre part, la puissance du Royaume-Uni repose sur un son Empire colonial, premier Empire du monde dont les possessions sont réparties sur l ensemble des continents. 3. Montrez comment fonctionne l économie-monde britannique. L économie-monde britannique repose sur des liens étroits entre la métropole et sa capitale Londres et les principaux pays de l Empire. Les Britanniques utilisent le système de la préférence coloniale : obligation pour les colonies de vendre les produits bruts à la métropole qui les transforme et les revend aux colonies qui ont obligation de les acheter aux prix fixés par cette dernière. Le Royaume-Uni fonde également sa puissance sur le fait qu il achète certaines matières premières (coton par exemple) qu il transforme en produits manufacturés à haute valeur ajoutée. Le Royaume-Uni s appuie aussi sur la puissance de grandes compagnies comme Lipton qui se chargent de l ensemble de la production d un produit : de la récupération du thé en Inde dans des plantations qui appartiennent à la compagnie ou par achat à des propriétaires de plantation de thé, puis transporte le produit au Royaume-Uni où il est stocké avant d être redistribué dans l ensemble du monde britannique ainsi que dans le reste du monde. 4 Ministre britannique des colonies de 1895 à Référence faite à la France. 5

6 Enfin, le Royaume-Uni adopte le système du libre-échange dès 1846 ce qui accélère l intégration de cette économie monde. 4. Quel est le lieu emblématique et directeur de cette économie monde (appuyez-vous sur la définition p. 27 du livre.) Le lieu emblématique et directeur de cette économie-monde est Londres, capitale du Royaume-Uni qui concentre le principal centre économique et financier de l Empire britannique avec son port et la City, premier centre financier mondial de l époque qui comprend la bourse de Londres et la Banque d Angleterre. 5. Pourquoi et comment s opère le déclin de l économie monde britannique? Les graphiques montrent que la part du Royaume-Uni dans la production industrielle et dans les exportations mondiales diminue en proportion à partir du début du XX ème siècle. Il doit faire face à de nouveaux Etats qui la concurrencent dans des domaines qu il dominait jusqu alors : - concurrence de l Allemagne qui est un pays qui concurrence du point de vue de la production industrielle. L Allemagne est devenue un des pays pionniers dans les secteurs industriels nés de la «deuxième Révolution Industrielle» comme la chimie. L Allemagne concurrence aussi du point de vue des exportations. - concurrence des Etats-Unis, un pays neuf qui lui aussi profite de la deuxième «Révolution Industrielle» pour prendre un essor. Enfin, la première Guerre Mondiale marque un coup d arrêt à la puissance britannique qui devient débitrice des Etats-Unis comme la plupart des pays européens impliqués dans la Grande Guerre. B. L économie-monde américaine : 1914-fin du XX ème siècle Documents à utiliser : doc 4 p. 33, doc 5 p. 33, texte le tournant de la première guerre mondiale, texte la fin de l hyperpuissance économique?. Document 1 : Le tournant de la première Guerre Mondiale : En 1913, les Etats-Unis disposent d une puissance incomplète. Depuis la fin du XIX ème siècle, ils sont les premiers producteurs mondiaux pour l agriculture et l industrie, mais ils continuent de dépendre de l Europe pour leurs exportations, leur peuplement et au moins en partie leur financement. Grenier et arsenal des pays belligérants, les Etats-Unis ont bénéficié de commandes considérables et d une hausse rapide des cours (les prix du blé triplent et ceux du coton quadruplent) qui entraînent un quadruplement de leurs exportations et dégagent un excédent commercial confortable passé de 400 millions de dollars en 1914 à 3,8 milliards en [ ] En 1919, ils disposent de tous les éléments de puissance. Leur production industrielle s est accrue de 25 % en quatre ans. Leurs exportations vers les pays en guerre les ont considérablement enrichis. [ ] Ils ont démontré l efficacité de leur organisation économique et notamment la supériorité que leur procure le système de production de masse dérivée de l OST, l organisation scientifique du travail, prônée par Taylor. [ ] En 1919, la prospérité américaine est éclatante et le revenu national a doublé par rapport à L effet majeur de la guerre pour les Etats-Unis est l inversion de la situation monétaire et financière : débiteurs de l Europe en 1914, ils sont devenus créanciers en [ ] La solidité du dollar contraste donc avec le délabrement qui frappe les monnaies européennes. R. Bénichi, Histoire de la mondialisation, 2008 Document 2 : La fin de l hyperpuissance américaine? Les Etats-Unis ne représentent plus que 9 % des exportations mondiales, contre près de 25 % après-guerre. Ce poids a baissé de 3,5 points au cours de la dernière décennie, davantage qu au cours des trois décennies précédentes, alors que la part des Etats-Unis dans la production mondiale stagne un peu au-dessus de 20 % depuis le milieu des années Le même mouvement s observe du côté des entreprises. La sidérurgie, qui fit la plupart des fortunes industrielles américaines de [la fin] du XIX ème siècle, [a-t-elle disparu]? Tous ses joyaux ont été repris par des firmes étrangères comme [le français Arcellor] ou [l indien] Mittal 6 [ ]. L automobile, symbole de la puissance américaine s il en fut, [est-elle aussi touchée]. Son leader General Motors cède cette année [2006] au japonais Toyota son rang de premier producteur mondial qu il occupait depuis des décennies [ ]. 6 Aujourd hui, il s agit d un seul et même groupe Arcellor-Mittal. 6

7 L informatique? IBM a vendu son activité informatique au chinois Lenovo et Dell a du mal à exporter son modèle dans les pays émergents. Coca-Cola? Des marques concurrentes s attaquent avec succès aux marchés locaux, de la Bretagne à l Arabie Saoudite. Et là où la technologie devient un enjeu industriel et commercial, la bataille se déroule en Asie, comme pour les écrans plats. J.-M. Vittori, Les Echos, juin Quelle est la raison majeure qui fait des Etats-Unis l économie-monde du XX ème siècle à partir de 1914? La raison majeure qui fait des Etats-Unis l économie-monde du XX ème siècle à partir de 1914 est le renversement de situation née de la Grande Guerre. Les Etats-Unis ont prêté beaucoup d argent aux puissances en guerre, notamment le Royaume-Uni et la France. Ils étaient leurs débiteurs avant-guerre et ils deviennent dès lors leurs créanciers. Ils sont, dans une certaine mesure, les banquiers du monde et obtiennent ainsi un grand nombre de capitaux en retour. Ils avaient d ores et déjà la puissance industrielle avant guerre mais la première Guerre Mondiale, leur permet d obtenir le statut de puissance financière. 2. Quels sont les éléments de la puissance économique des Etats-Unis? La puissance américaine repose sur plusieurs éléments : - La puissance économique et financière qui repose sur la puissance du dollar d autant plus importante après les accords de Bretton Woods en 1944 qui font du dollar la monnaie de référence internationale en lieu et place de l or. - La compétitivité des grandes firmes américaines dans l ensemble des domaines qui innovent aussi bien pour les productions que sur la manière de produire (fordisme par exemple). Ces firmes devenant de plus en plus puissante au fil du temps : General Motors, Coca-Cola, Microsoft par exemple. - Le rôle de superpuissance durant la Guerre Froide qui fait à nouveau des Etats-Unis le banquier du monde avec le Plan Marshall en juin Dès lors, les Etats-Unis concentrent le hard power (puissance économique, politique et militaire) et le Soft power (puissance culturelle) qui sont les plus puissants du monde. 3. Montrez comment fonctionne l économie-monde américaine. L économie-monde américaine repose sur : - la puissance de sa capitale économique New York qui concentre les principaux organes économiques et financiers des Etats-Unis et du monde. - l importance du nombre et la puissance des grandes firmes transnationales américaines qui utilisent la division internationale du travail en la poussant toujours plus loin et qui répartissent leurs marchés cibles à l échelle planétaire : de Coca-Cola depuis les années 1950, MacDonald depuis les années 1970 à Starbuck et Microsoft depuis les années les liens commerciaux vers des marchés toujours plus étendus et ouverts 4. Quel est le lieu emblématique et directeur de cette économie monde (appuyez-vous sur la définition p. 27 du livre.) Le lieu emblématique et directeur de cette économie-monde est New York, centre économique majeur à l échelle des Etats-Unis et du monde : - Concentration des sièges sociaux de FTN - Principaux organes économiques et financiers : Wall Street, Federal Reserve Bank, 5. Peut-on parler de la fin de l économie-monde américaine? L économie-monde américaine est confrontée à des contestations dès les années 1960 : - Epuisement financier et déficit lié à la guerre du Vietnam - Emergence de concurrents économiques toujours plus nombreux : Japon, CEE (puis UE), NPI1, Chine et Inde. - Le déficit et l endettement abyssale contrecarre le fonctionnement de l économie (note AAA disparu) - Concurrence du dollar par l euro, le yen et le yuan - Concurrence des grandes firmes américaines qui perdent leur suprématie dans certaines domaines mais qui restent malgré tout très importantes (7 des 10 premières FTN sont américaines). 7

8 L économie-monde américaine n est plus unique. Elle doit faire face à la concurrence d autres pays ou groupes de pays qui se fondent sur les mêmes éléments de puissance. L Hyperpuissance américaine semble sur le point de disparaître mais pour autant, les Etats-Unis restent un des principaux pôles de puissance de l économie-monde multipolaire actuelle. C. Une économie monde multipolaire : fin du XX ème siècle- début du XXI ème siècle. Documents à utiliser : carte 3 p. 27, doc 1 p. 36, doc 3 p. 37, doc 5 p. 35, Caricature de Plantu sur les critiques de la mondialisation. Document : Les critiques de la mondialisation : Caricature de Plantu, Le Monde, Questions : 1. Quelles sont les raisons qui expliquent l émergence d une économie monde multipolaire depuis les années 1970? Les raisons qui expliquent l émergence d une économie-monde multipolaire depuis les années 1970 sont nombreuses : - accélération et multiplication des échanges à toutes les échelles (locales, régionales, nationales, continentales et mondiales) - accélération des capacités de transports aussi bien par l aérien que par la conteneurisation des transports. - Transformation des moyens de communications avec le développement des nouvelles technologies (2 milliards d internautes sur la planète). Cependant, cela ne fait qu un tiers des habitants de la planète => fracture numérique. - Accélération et multiplication des mouvements de capitaux (IDE sont passés de 25 milliards de dollars en 1970 à milliards de dollars en 2010) 2. Quels sont les différents pôles en présence et quelles sont leurs caractéristiques? Trois pôles majeurs sont en présence : 8

9 - Les Etats-Unis, la première puissance économique mondiale malgré les concurrences (voir paragraphe précédente) - L UE, un pôle dynamique, moteur de l économie mondiale, parfaitement intégré du point de vue des échanges mais qui comprend encore des difficultés à une intégration parfaite d ordre financier. Principal problème : la recherche et innovation car les investissements ne sont pas assez soutenus et le nombre de chercheurs n est pas suffisant. - L Asie Orientale. C est la zone la plus dynamique du monde aussi bien au niveau des échanges que des innovations. La présence du Japon, un des pôles majeurs de la Triade, et ce malgré les difficultés qu il rencontre depuis la fin des années 1990, des NPI 1 et des deux géants émergents que sont la Chine et l Inde en font une zone ultra-compétitive et ultra-concurrentielle surtout au regard de l émergence du géant chinois. 3. D autres pôles sont-ils en train d émerger? D autres pôles sont en train d émerger même si leur puissance est encore fragile : - Le Brésil - La Russie qui termine sa reconversion et qui s appuie sur les hydrocarbures pour renaître tel le Phoenix (insister sur le fait qu il serait une grave erreur de parler de puissance émergente). 4. Cette économique monde est-elle remise en cause? Cette économie-monde est remise en cause car la mondialisation, système sur lequel elle s appuie, est de plus en plus critiquée : - Critique d une organisation fondée sur des règles trop souples => certains économistes demandent une régulation plus forte. - Demande d une autre mondialisation par les altermondialistes. - Rejet de la mondialisation de différentes manières : o Des économistes développent la théorie de la décroissance, estimant que le modèle de croissance fondée sur la mondialisation fait courir la planète à sa perte o Tous les groupes, notamment terroristes comme Al Qaida qui rejettent le modèle de mondialisation fondé sur le modèle occidental. 9

Thème 1 : Croissance économique et mondialisation

Thème 1 : Croissance économique et mondialisation Thème 1 : Croissance économique et mondialisation Introduction : Etats-Unis Royaume-Uni France Allemagne Japon 500 450 400 350 300 250 200 150 100 50 0 1820 1850 1870 1890 1910 Document 1 : Croissance

Plus en détail

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Histoire LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 HISTOIRE La gouvernance économique mondiale depuis 1944 LEAGUE OF NATIONS 1919 : création de la Société des

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

La croissance économique et ses différentes phases

La croissance économique et ses différentes phases La croissance économique et ses différentes phases depuis 1850 3 probléma que Quelle est la nature de la croissance économique de 1850 à nos jours? mots-clés capitalisme, crise, croissance, cycles économiques,

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

Analyse de la carte :

Analyse de la carte : Amorcée au 18eme siècle en Angleterre la révolution industrielle s accélère dans les années 1870 1880 et se diffuse dans toute l Europe et aux USA. Stimulé par de nouvelles inventions comme l électricité,

Plus en détail

La première puissance économique

La première puissance économique Template : www.indezine.com La première puissance économique Template : www.indezine.com Le plus gros producteur de... dans le monde Pourquoi peut-on dire que les Etats-Unis sont la première puissance

Plus en détail

THEME 1 : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis le milieu du XIXe siècle.

THEME 1 : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis le milieu du XIXe siècle. THEME 1 : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis le milieu du XIXe siècle. CHAPITRE UN : Croissance et mondialisation depuis 1850. INTRODUCTION Du milieu du XIXè au début

Plus en détail

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg Bienvenue Procure.ch Jeudi 26 avril 2012 Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) C est grave docteur? Les principaux indicateurs économiques En préambule.. Qu est-ce qu un

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

I - DE LA SUPERPUISSANCE A L HYPERPUISSANCE

I - DE LA SUPERPUISSANCE A L HYPERPUISSANCE Problématique : Quelles sont, en Amérique, les différentes sphères d'influence des États- Unis? Comment les États-Unis parviennent-ils à organiser la mondialisation à leur profit? I - DE LA SUPERPUISSANCE

Plus en détail

INTRODUCTION A L ECONOMIE PARTIE 3 : L ECONOMIE MONDIALISEE

INTRODUCTION A L ECONOMIE PARTIE 3 : L ECONOMIE MONDIALISEE INTRODUCTION A L ECONOMIE PARTIE 3 : L ECONOMIE MONDIALISEE 1 LEA L2 - PARCOURS TRADUCTION I L INTERNATIONALISATION DU COMMERCE ET DE LA PRODUCTION A La nature des échanges 1 Que s échange-t-on? 2 I L

Plus en détail

Leçon n 2. Les économies-monde successives (britannique, américaine, multipolaire)

Leçon n 2. Les économies-monde successives (britannique, américaine, multipolaire) Leçon n 2. Les économies-monde successives (britannique, américaine, multipolaire) Introduction - définition du sujet (termes et cadrage) : Le concept d'economie-monde renvoie à la capacité que possède

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

La puissance des Etats-Unis d Amérique

La puissance des Etats-Unis d Amérique La puissance des Etats-Unis d Amérique Sur quoi est fondée la réussite de la première puissance mondiale et comment le pays parvient-il à surmonter les difficultés et les agressions extérieures? Sommaire

Plus en détail

Devoir n 1. Première partie : Mobilisation des connaissances. 1. Comment les chocs d offre expliquent-ils les fluctuations économiques?

Devoir n 1. Première partie : Mobilisation des connaissances. 1. Comment les chocs d offre expliquent-ils les fluctuations économiques? Devoir n 1 Première partie : Mobilisation des connaissances 1. Comment les chocs d offre expliquent-ils les fluctuations économiques? 2. En quoi la déflation peut-elle avoir un effet dépressif sur l économie?

Plus en détail

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk INTRODUCTION Les pays d Asie ont traversé deux crises d ampleur inégale: La crise dite «asiatique» de 1997-1999.

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail

Leçon n 1. La croissance économique et ses différentes phases depuis 1850

Leçon n 1. La croissance économique et ses différentes phases depuis 1850 Leçon n 1. La croissance économique et ses différentes phases depuis 1850 Introduction - définition du sujet (termes et cadrage) : A partir du milieu du XIXe siècle, l'accroissement de la production économique

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Économie Chapitre 4 La dynamique de la croissance

Économie Chapitre 4 La dynamique de la croissance I) Les facteurs de la croissance A) Contribution des facteurs de production 1. Les facteurs de production Les sources de croissance La croissance économique ( = accroissement de la production d un pays)

Plus en détail

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE I. Quelques définitions Politique conjoncturelle : C est l ensemble des décisions prisent à court terme par les pouvoirs publics dans le but de maintenir ou de rétablir

Plus en détail

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain.

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Professeur Hugh Campbell Université d Otago, Nouvelle-Zélande La politique agricole avant la Deuxième guerre

Plus en détail

3ème PARTIE: LES PUISSANCES ECONOMIQUES MAJEURES

3ème PARTIE: LES PUISSANCES ECONOMIQUES MAJEURES 3ème PARTIE: LES PUISSANCES ECONOMIQUES MAJEURES 1ère leçon:les Etats-Unis 1.Un immense territoire peuplé et maîtrisé: =? Zones regroupant les grandes agglomérations A.Territoire et population: P 210-211

Plus en détail

Les conséquences des Jeux Olympiques sur la Chine

Les conséquences des Jeux Olympiques sur la Chine Les conséquences des Jeux Olympiques sur la Chine Dr. Zhan SU Professeur titulaire de management international et de stratégie de l entreprise Directeur du Groupe d Études et de Recherche sur l Asie Contemporaine

Plus en détail

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1 UE 5 - ECONOMIE Niveau L : 210 heures 18 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Grands courants de pensée et principaux faits économiques et sociaux (35 heures) 1.1 Histoire des faits

Plus en détail

Coup d œil sur les inégalités de revenus au

Coup d œil sur les inégalités de revenus au Coup d œil sur les inégalités de revenus au Québec L expression «nous les 99 %», qui avait servi de cri de ralliement des mouvements Occupy, résume les préoccupations que soulève la tendance mondiale à

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Théorie standard du commerce international: Supposons que. P A Y :PrixdeY au pays A. Prix relatifs de X par rapport à Y en autarcie: Pays B: Pays A:

Théorie standard du commerce international: Supposons que. P A Y :PrixdeY au pays A. Prix relatifs de X par rapport à Y en autarcie: Pays B: Pays A: 4 Le commerce international Canada-É-U, 1945-1973 4.1 L avantage comparé Théorie standard du commerce international: Supposons que PX:PrixdeX A au pays A P B X :PrixdeX au pays B P A Y :PrixdeY au pays

Plus en détail

Épreuve commune 3è d Histoire-Géographie / Éducation civique Durée : 2h

Épreuve commune 3è d Histoire-Géographie / Éducation civique Durée : 2h 15/05/09 Collège du Bastberg 8h-10h Épreuve commune 3è d Histoire-Géographie / Éducation civique Durée : 2h Barème : I. Sujet de Géographie 18 points II. Sujet d Éducation civique 12 points III. Repères

Plus en détail

2 ème session : Stratégie des acteurs : adaptations ou profondes mutations?

2 ème session : Stratégie des acteurs : adaptations ou profondes mutations? 2 ème session : Stratégie des acteurs : adaptations ou profondes mutations? 2.1 - Mutations dans l économie mondiale Michel FOUQUIN (CEPII) «La crise économique qui touche la France et l ensemble du monde

Plus en détail

Classes de première et terminale préparant au baccalauréat professionnel

Classes de première et terminale préparant au baccalauréat professionnel Projet d'aménagements apportés au programme d'histoire-géographie éducation civique Classes de première et terminale préparant au baccalauréat professionnel Octobre 2013 MEN/DGESCO Histoire Géographie_

Plus en détail

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE ECONOMIQUE? 30 Min INSIDE 6 Avril 2011 Plan de la présentation 1) L évolution des cours: faits stylisés et explications 2) Impact économiques

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance 1 ère partie : La baisse du prix du pétrole Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE : L ESPACE NORD-AMÉRICAIN CHAPITRE 1 : PRÉSENTATION GÉNÉRALE LE SYSTÈME-MONDE : DES ESPACES INTERDÉPENDANTS

PREMIÈRE PARTIE : L ESPACE NORD-AMÉRICAIN CHAPITRE 1 : PRÉSENTATION GÉNÉRALE LE SYSTÈME-MONDE : DES ESPACES INTERDÉPENDANTS PREMIÈRE PARTIE : L ESPACE NORD-AMÉRICAIN CHAPITRE 1 : PRÉSENTATION GÉNÉRALE LE SYSTÈME-MONDE : DES ESPACES INTERDÉPENDANTS I-QU EST-CE QUE LE SYSTÈME-MONDE Selon le géographe J. Rosnay, «Un système est

Plus en détail

Des hommes et des ressources

Des hommes et des ressources Des hommes et des ressources G 6. La question des ressources alimentaires I. Etude de cas : au Brésil Quelle est la situation alimentaire au Brésil? P 282-283 A. Une grande puissance agricole 1) L agriculture

Plus en détail

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe 2009 SUJET 1 Le rôle de l information dans le fonctionnement

Plus en détail

ACCES AUX MARCHES ETRANGERS Sem 9 M. Poncet

ACCES AUX MARCHES ETRANGERS Sem 9 M. Poncet Internationalisation de l entreprise Sommaire 1. L environnement des échanges 2. Les stratégies d internationalisation 3. Les étapes stratégiques de l internationalisation 4. La formulation des stratégies

Plus en détail

2007-2008 Histoire, Terminale VAM. La croissance et le développement depuis 1945

2007-2008 Histoire, Terminale VAM. La croissance et le développement depuis 1945 2007-2008 Histoire, Terminale VAM La croissance et le développement depuis 1945 Salon de l'auto 1960 Mondial de l'auto 2004 Nombre de véhicules Production d'automobiles Citroen de 1950 à 2000 1200000 1100000

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Table des matières En bref 1 Une stagnation des exportations au cours des années 2000 1 Un recul majeur sur le marché

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE Université Paris1- Panthéon Sorbonne : ommerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 ORRIGE Partie 1: Questions à choix multiple (8 points : 1 point chacune) Reporter sur votre

Plus en détail

Stratification sociale et inégalités. Travail et emploi

Stratification sociale et inégalités. Travail et emploi 2002 Pondichery avril 2002 Liban Juin 2002 Antilles Juin 2002 Am. Nord Juin 2002 Polynésie Juin avantages du passage à l'euro, 2002 Métropole Juin croissance permet-elle de réduire les? (D., nat., juin

Plus en détail

Les enjeux énergétiques du transport

Les enjeux énergétiques du transport Les enjeux énergétiques du transport Le secteur des transports consomme 50% du pétrole mondial. Avec des échanges commerciaux qui croissent beaucoup plus vite que le PIB, et une croissance exponentielle

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Baccalauréat Technologique. Session 2014-2015. Histoire- Géographie. Série : STMG

Baccalauréat Technologique. Session 2014-2015. Histoire- Géographie. Série : STMG Baccalauréat Technologique Devoir Commun Session 2014-2015 ***** Histoire- Géographie Série : STMG Durée : 2h30 Coefficient : 2 Les calculatrices ne sont pas autorisées Le candidat doit répondre à toutes

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Baccalauréat général Série S Histoire - géographie Ressources pour le lycée général et technologique MEN / DGESCO - IGEN février 2014 http://eduscol.education.fr Nouvelle épreuve à compter de la

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERENTREPRISES, TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET PERFORMANCE ÉCONOMIQUE

COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERENTREPRISES, TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET PERFORMANCE ÉCONOMIQUE COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERENTREPRISES, TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET PERFORMANCE ÉCONOMIQUE Martin Brookes Économiste senior, Goldman Sachs Je vais diviser ma présentation en

Plus en détail

Chine, Pétrole, Taux : Vers une nouvelle géographie de la croissance mondiale

Chine, Pétrole, Taux : Vers une nouvelle géographie de la croissance mondiale ŒKONOMIA Analyse du 8 septembre 2015 Chine, Pétrole, Taux : Vers une nouvelle géographie de la croissance mondiale Depuis le début de l année, on parle beaucoup de l exceptionnel alignement des planètes

Plus en détail

INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en

INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en LA FRANCE DES ANNEES 30 INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en France. Cette période est caractérisée

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON COMMENT S OPÈRE LE FINANCEMENT de L ÉCONOMIE MONDIALE? LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON INTERPRÉTATION ÉCONOMIQUE A. QU EST-CE QU UNE BALANCE DES PAIEMENTS B. LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES C. LA

Plus en détail

Les Etats-Unis dans la mondialisation

Les Etats-Unis dans la mondialisation Les Etats-Unis dans la mondialisation Quels rôle et place les Etats-Unis tiennent-ils dans la mondialisation? I- Au centre de l économie mondiale. 1) La première puissance économique mondiale : p. 295

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance IV) l équilibre ressources - emplois et son interprétation Cet article fait suite à ceux du 19 janvier et du 18 février 2013. Il en est le complément logique sur les fondamentaux macro- économiques d un

Plus en détail

VOCABULAIRE : Je sais Je ne sais pas

VOCABULAIRE : Je sais Je ne sais pas FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : UN SIÈCLE DE TRANSFORMATIONS SCIENTIFIQUES, TECHNOLOGIQUES, ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Un navire porte-conteneurs, transport majeur du commerce des marchandises

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Direction des Etudes Economiques Le septembre Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Le choc n est plus du côté de l offre Malgré quelques pauses, la tendance

Plus en détail

Les politiques d appui à la croissance complètent l assainissement des comptes publics

Les politiques d appui à la croissance complètent l assainissement des comptes publics Bulletin du FMI PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES MONDIALES Quelques leçons de l histoire pour maîtriser la dette publique Bulletin du FMI en ligne 27 septembre 2012 Le fronton du Trésor américain : la dette publique

Plus en détail

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*)

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*) POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE par Patrick ARTUS (*) Incertitudes sur la croissance future, cependant plus de crise aussi violente qu en 2009 On ne peut pas dire aujourd hui que

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

Étude de cas «Un produit mondialisé : l automobile»

Étude de cas «Un produit mondialisé : l automobile» CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 6 janvier 2016 Étude de cas «Un produit mondialisé : l automobile» Table des matières 1 Un produit mondialisé 2 1.1 La diffusion de l automobile dans

Plus en détail

L AFRIQUE : LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT

L AFRIQUE : LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT Stage nouveaux programmes de Terminales ES/L Florian NICOLAS L AFRIQUE : LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT Le redressement de l Afrique, auteur inconnu Source : www.cemcis.org (DR) Comment traiter la séquence?

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

I) L ouverture des économies à l international

I) L ouverture des économies à l international L autarcie s oppose au système du libreéchange. I) L ouverture des économies à l international A) La mesure des échanges de biens et services. La balance des transactions courantes. Cette balance retrace

Plus en détail

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée Épreuve composée Pour la partie 3 (Raisonnement s appuyant sur un dossier documentaire), il est demandé au candidat de traiter le sujet : en développant un raisonnement ; en exploitant les documents du

Plus en détail

Les règles de base de fonctionnement d un marché

Les règles de base de fonctionnement d un marché C HAPITRE 1 Les règles de base de fonctionnement d un marché Qu est-ce qu un marché? Un marché est un endroit matérialisé ou non où peuvent se rencontrer des agents économiques qui ont des besoins complémentaires,

Plus en détail

Les territoires dans la mondialisation

Les territoires dans la mondialisation Les territoires dans la mondialisation G5. Les Etats-Unis dans la mondialisation I. Nike, une entreprise à la conquête du monde Comment s est construite la première marque de vêtements au monde? A. Une

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation

Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation Nom : foyer : Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation École secondaire Jean-Grou 0 1- La révolution industrielle Avant la révolution industrielle, les produits étaient fabriqués dans de

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2016 asdf Nations Unies New York, 2016 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial L économie mondiale a connu des revers en

Plus en détail

LES SYSTEMES DE SANTE. B.TOUMANION Consultant/ Formateur EHESP Management

LES SYSTEMES DE SANTE. B.TOUMANION Consultant/ Formateur EHESP Management LES SYSTEMES DE SANTE Objectif du cours Il s agit: De définir un système de santé De connaître les objectifs d un système de santé D étudier les moyens et qualités d un système de santé De savoir les différents

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle mondiale? Plus

Plus en détail

De la société industrielle à la société de communication

De la société industrielle à la société de communication Cours d'histoire n 2 De la société industrielle à la société de communication Comment expliquer les grandes mutations économiques et sociales du monde d'après 1945? Dans le manuel... Manuel p. 35 à 51

Plus en détail

l industrialisation?

l industrialisation? L AGE INDUSTRIEL Fiche d objectifs p105 à 115 Quels bouleversements l industrialisation du XIXe siècle a- t-elle entraîné? I- L INDUSTRIALISATION ET SES CONSEQUENCES ECONOMIQUES AU XIXè siècle.( p110/111)

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session NOTES IMPORTANTES : 1. Cette épreuve contient 30 questions à choix multiples. Une seule réponse est valide par question.

Plus en détail

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC Fiches de révision Guide intégral 2014-2015 AIDE BTS NRC La référence en ligne des révisions BTS NRC 2 annés d études en moins de 100 fiches Théophile ELIET aidebtsnrc.com 1 Sommaire Économie Droit Management

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Prise de note des finances internationales

Prise de note des finances internationales Prise de note des finances internationales Séance de 13 novembre 2010 (SMI) CHAPITRE III : le système monétaire international Définition du SMI : le SMI est un ensemble des règles communes permettant un

Plus en détail

DEVOIR N 1 : ANALYSE DE DOCUMENT(S) Sujet n 1

DEVOIR N 1 : ANALYSE DE DOCUMENT(S) Sujet n 1 Traitez un des deux sujets proposés DEVOIR N 1 : ANALYSE DE DOCUMENT(S) Sujet n 1 Le commerce britannique et le monde. Après l avoir présenté, analysez le document afin de montrer l importance du commerce

Plus en détail

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES II- Les échanges internationaux- Evolution et instruments de mesure 2-1 Les principales évolutions du commerce international

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Introduction à la Macroéconomie Cours donné par Federica Sbergami 2011-2012 Travail Pratique No 4 Correction: Vendredi 26 avril 2013 12h15-14h A. Inflation Exercice 1 En se basant sur l hypothèse des prix

Plus en détail

Point de vue VERSION 1. De démographie et d économie

Point de vue VERSION 1. De démographie et d économie VERSION 1 sur la dynamique sur économique le marché du mondiale pétrole Février 2015 De démographie et d économie Nous voici au moment où les premiers baby boomers sont à l âge de prendre leur retraite.

Plus en détail

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Algérie Université A-Mira-Bejaia, Algérie La société de l information dans le monde: Etat des lieux et perspectives Introduction L avènement des nouvelles technologies

Plus en détail

Chapitre 2 Les dynamiques de la population et le développement durable

Chapitre 2 Les dynamiques de la population et le développement durable Chapitre 2 Les dynamiques de la population et le développement durable Introduction : photo Ile DE Pâques p 188, exemple d une civilisation effondrée en raison d une mauvaise gestion de ses ressources

Plus en détail

Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça?

Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça? Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça? Jacques Perrat Emmanuelle Puissant Meeting CGT, 9 septembre 2013, Lyon 1 Quel est le problème : La rémunération du travail ou le coût du capital?

Plus en détail

Retour à l accumulation primitive et instruments financiers complexes

Retour à l accumulation primitive et instruments financiers complexes 20 Retour à l accumulation primitive et instruments financiers complexes L un des faits marquants de la période qui a commencé dans les années 1980 est l utilisation d instruments extrêmement complexes

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles

ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles I. Questions à traiter 1. Pour quelles raisons le modèle de grande banque universelle est-il aujourd hui contesté? Le modèle de

Plus en détail

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-117F Le 20 décembre 2004 Le dollar canadien Le dollar canadien évolue selon

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

La structure du marché européen des valeurs moyennes

La structure du marché européen des valeurs moyennes La structure du marché européen des valeurs moyennes Décembre 2014 1ere partie Préambule Financière de l Echiquier est l une des premières sociétés de gestion indépendantes en France, avec 8 milliards

Plus en détail