COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE"

Transcription

1 COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet de dix ans en 2012, tout près du record établi en Plusieurs facteurs sont encore en place pour garder les ventes de véhicules à de solides niveaux, comme la demande de remplacement de véhicules, le lancement de nouveaux modèles et les prix élevés des véhicules d occasion. Toutefois, les possibilités de croissance de ces ventes seront vraisemblablement limitées. La faible demande comprimée, la croissance anémique de l emploi, le ralentissement du marché de l habitation et l endettement élevé des consommateurs devraient restreindre la demande lors des deux prochaines années. Nous prévoyons une croissance à peu près nulle des ventes au Canada en 2013 et en L année 2012 a été excellente pour les ventes de véhicules au Canada. Non seulement les ventes de véhicules neufs sont revenues à leurs niveaux d avant la récession, mais elles ont atteint un sommet de dix ans à 1,677 million d unités, tout près du record établi en Les ventes ont été plus fortes que ce que la plupart des experts avaient prévu, ce qui a accru l optimisme à l égard du secteur. De fait, si elles continuent sur leur lancée, elles pourraient atteindre un sommet record cette année. Toutefois, bien que nous prévoyions que 2013 sera une autre bonne année pour les ventes de véhicules, il nous paraît peu probable que la croissance de 5,7 % observée l an dernier se répète. En effet, le scénario qui nous paraît le plus probable est une modeste croissance de 1 % en 2013, suivie d une légère baisse en Revue de 2012 Au début de l année, les ventes ont été stimulées par le redressement des livraisons de véhicules japonais qui avaient été réduites en raison du séisme et du tsunami. De fait, après avoir vu leurs parts de marché diminuer en 2011, les constructeurs automobiles Toyota et Honda sont revenus en force l an dernier, chacun de ceux-ci gagnant un peu plus d un point de pourcentage du marché, en grande partie aux dépens de GM et Ford. En conséquence, bien que Chrysler soit parvenu à conserver ses gains de l an dernier, la part de marché combinée des trois grands de l automobile de Detroit est retombée sous les 45 %. Ford, Chrysler et GM sont néanmoins demeurés les constructeurs automobiles qui ont enregistré les plus fortes ventes au Canada. Vers la fin de l année, le lancement de nombreux modèles de véhicules nouveaux ou redessinés pour l année 2013 a contribué à l augmentation de la clientèle dans les salles d exposition des véhicules neufs, ce qui s est traduit par des ventes accrues. Mais, le facteur qui a le plus soutenu les ventes a probablement été les conditions de crédit extrêmement favorables. Non seulement les taux d emprunt sont demeurés très abordables, mais les prêteurs ont offert des options de financement très attrayantes, dont des prêts à Dina Ignjatovic, économiste

2 plus long terme. En effet, 58 % des nouveaux prêts-auto en 2012 comportaient une durée d au moins 72 mois, comparativement à un peu moins de 40 % en 2010 et à seulement 15 % en La croissance sur quatre trimestres des prêts des banques à charte pour l achat de voitures s est élevée à 11 % au troisième trimestre de 2012 (dernières données disponibles), ce qui est supérieur à la moyenne de 4 % observée de 2000 à Forte accélération des ventes dans les provinces de l Ouest Bien que les ventes aient augmenté dans toutes les provinces, la croissance a varié d une province à l autre. Elles ont été particulièrement robustes dans les provinces de l Ouest, riches en ressources, la Colombie-Britannique, l Alberta et la Saskatchewan enregistrant chacune une croissance de 10 %. C est toutefois l Île-du-Prince-Édouard qui s est classée au premier rang, avec une hausse de 15 % pour l année. TABLEAU 1 VENTES DE VÉHICULES LÉGERS PAR MARQUE AU CANADA EN 2012 Var. sur 1 an Part de marché % % / Ford Chrysler GM Toyota Hyundai Honda Kia Nissan Sources : DesRosiers Automotive Reports, Ward's Automotive GRAPHIQUE 1 : VENTES DE VÉHICULES PAR PROVINCE, 2012 Î.-P-.É. Saskatchewan C.-B. Alberta Terre-Neuve Nouv.-Écosse Manitoba Canada Ontario Québec Nouv.-Brunswick 0 % 5 % 10 % 15 % 20 % Source : DesRosiers Automotive Consultants Var. en % sur 1 an Le Nouveau-Brunswick, le Québec et l Ontario ont affiché une croissance inférieure à la moyenne nationale (voir le graphique 1). Les ventes ont atteint des sommets records en Saskatchewan et au Manitoba en 2012, tandis qu en Ontario et au Québec qui représentent ensemble plus de 60 % des ventes totales au pays, elles ont été inférieures d environ 9 % et 5 % à leurs sommets de tous les temps, respectivement. Pour la troisième année d affilée, les ventes de véhicules utilitaires légers (VUL) ont été plus fortes que les ventes de voitures, les premières comptant pour près de 55 % des ventes totales. Fait intéressant, cette préférence pour de plus gros véhicules s est produite pendant une période d augmentation tendancielle des prix de l essence, le prix moyen de l essence dans les deux dernières années ayant été plus élevé que jamais par le passé. Ce phénomène s explique en partie par la vigueur des ventes dans les provinces de l Ouest, où les VUL sont très populaires ils représentent plus de 70 % des ventes en Alberta et en Saskatchewan, ainsi que par la solide croissance de 10 % des mises en chantier de logements l an dernier, ce qui a stimulé la demande de camionnettes. De plus, il semble qu il y ait eu un déplacement de la demande en faveur des véhicules de luxe, puisque les gros véhicules utilitaires sport (VUS) de luxe et les VUS compacts de luxe ont enregistré les plus fortes croissances l an dernier, soit 34 % et 25 %, respectivement. La croissance combinée des segments des véhicules de luxe, des gros véhicules et des VUS a été de 10 % en 2012, soit plus que celle de tout autre sous-segment. Étant donné que les prix affichés des véhicules de cette catégorie sont plus élevés, leur forte croissance est sans doute attribuable en partie aux GRAPHIQUE 2 : DEMANDE DE REMPLACEMENT ET DEMANDE SUPPLÉMENTAIRE DE VÉHICULES Millions d unités Demande supplémentaire Demande de remplacement Prévisions Sources : Statistique Canada, Haver Analytics, DesRosiers Automotive Consultants, Services économiques TD. 2

3 GRAPHIQUE 3 : DEMANDE COMPRIMÉE AU CANADA intéressantes options de financement offertes aux consommateurs. En effet, si les prêteurs sont disposés à accroître la durée des prêts, les consommateurs peuvent acheter des véhicules plus chers (véhicules de luxe, gros véhicules ou les deux) en payant les mêmes mensualités que s ils achetaient un véhicule moins cher avec un prêt de moins longue durée. Tant que ces mesures incitatives sont en place, cette tendance devrait se poursuivre. Les ventes de véhicules au Canada devraient demeurer robustes Les ventes de véhicules au Canada devraient demeurer assez solides, grâce à quelques facteurs. Il existe toujours une certaine demande de remplacement sur ce marché. Les consommateurs canadiens conduisent les véhicules qu ils ont achetés à l état neuf pendant huit ou neuf ans en moyenne. Et la proportion des véhicules de huit ans et plus circulant sur les routes du Canada est d un peu plus de 50 %. Par conséquent, la demande de remplacement sera un important facteur favorable aux ventes de véhicules, puisqu elle devrait représenter environ les deux tiers des ventes totales, une proportion semblable à la moyenne historique. Le reste des ventes sera constitué de la demande supplémentaire, laquelle dépend de la croissance de la population (de la population en âge de conduire, en particulier), qui devrait diminuer dans les deux prochaines années, et du taux de possession de véhicules, qui devrait demeurer stable. En conséquence, la demande supplémentaire devrait soutenir modestement les ventes de véhicules. De plus, l abordabilité devrait demeurer élevée. Les prix sont encore au-dessous de leurs niveaux d avant la récession (en termes réels) et les taux d intérêt ne devraient pas Vente par 100 personnes en âge de conduire Moyenne historique Sources : DesRosiers Automotive Consultants, Haver Analytics, Services économiques TD. augmenter avant le second semestre de Compte tenu également des plus longues durées des prêts, les consommateurs continueront de profiter des prix intéressants des véhicules neufs au cours des 18 ou 24 prochains mois. En outre, les nombreux modèles de véhicules nouveaux ou redessinés pour l année 2013, qui avaient stimulé les ventes au second semestre de 2012, devraient également soutenir les ventes de véhicules neufs cette année. Enfin, bien que les véhicules d occasion livrent habituellement une certaine concurrence aux véhicules neufs, les prix des véhicules d occasion devraient demeurer plutôt élevés en raison d une offre restreinte. Étant donné ces prix élevés et les intéressantes options de financement offertes pour les véhicules neufs, les consommateurs qui rechercheraient normalement un véhicule d occasion pourraient envisager l achat d un véhicule neuf. mais leur croissance sera limitée Même si les ventes de véhicules devraient demeurer assez robustes, la croissance des ventes sera limitée. Étant donné la vigueur récente des ventes et le fait qu elles se situent presque à leur précédent sommet, le marché est probablement quelque peu saturé. De fait, le volume des ventes par rapport à la population en âge de conduire donne à penser qu il n existe pas une forte demande comprimée sur ce marché (voir le graphique 3). De plus, les indicateurs économiques ne semblent pas fortement favoriser la croissance des ventes au cours des prochaines années. Le marché de l emploi a été étonnamment vigoureux au second semestre de 2012, compte tenu de la faible croissance économique, mais celle-ci fera 1,800 1,700 1,600 1,500 1,400 1,300 1,200 1,100 1,000 GRAPHIQUE 4 : VENTES DE VÉHICULES LÉGERS AU CANADA Unités (milliers) Prévisions F Sources : WardsAuto.com; prévisions des Services économiques TD en date de janvier

4 vraisemblablement ses effets au premier semestre de On prévoit que seulement à emplois seront créés chaque mois cette année, ce qui est beaucoup moins que lors des années ayant précédé la récession. De plus, après avoir été très robuste après la récession, le marché des logements neufs au Canada qui est habituellement fortement corrélé avec les ventes de véhicules devrait ralentir quelque peu dans les prochaines années. Les mises en chantier devraient diminuer de 10 à 15 % par rapport à 2012, tandis que les ventes et les prix des logements neufs devraient être stables ou afficher une tendance descendante d ici Par conséquent, les ventes de véhicules commerciaux grosses camionnettes et fourgonnettes qui ont atteint un sommet record en 2012, après deux années de forte croissance, pourraient ralentir dans les deux prochaines années. La popularité grandissante des programmes de partage de véhicules devrait également avoir une incidence défavorable sur les ventes de véhicules. Le partage de véhicules peut être une option intéressante pour les consommateurs qui n ont pas besoin d utiliser une voiture tous les jours ni même toutes les semaines. Bien que les promoteurs de ces programmes doivent acheter des véhicules neufs pour les louer, ce qui ajoute aux ventes, il pourrait en résulter une diminution des taux de possession de véhicules, ce qui nuirait aux ventes au total. Le facteur le plus susceptible de limiter les ventes de véhicules dans les prochaines années est probablement l endettement élevé des consommateurs canadiens. Le ratio global de la dette au revenu se situe à un niveau record de 163 %, et les consommateurs ont lentement commencé à tenir compte des avertissements de la Banque du Canada et du ministère des Finances. Bien que les ventes de véhicules se soient très bien maintenues au cours des derniers mois malgré la plus grande prudence des consommateurs, les possibilités de croissance de ces ventes seront vraisemblablement limitées. En outre, lorsque les taux d intérêt commenceront à augmenter vers la fin de 2014, le financement ou la location d un véhicule sera moins intéressant. De même, si les prêteurs décident de réduire la durée des prêts offerts, cela pourrait également restreindre la demande de véhicules. La vigueur des ventes au cours des deux dernières années est surtout attribuable aux provinces de l Ouest, qui ont profité de la forte expansion du secteur pétrolier. Toutefois, comme les producteurs de pétrole au Canada reçoivent un prix fortement réduit pour leur pétrole, l expansion économique dans ces provinces pourrait ne pas être aussi forte qu elle ne l a été auparavant. En effet, bien que l on prévoie que la croissance économique dans cette région sera supérieure à la moyenne nationale, elle devrait diminuer dans les prochaines années. De plus, en raison de la robuste croissance économique dans les provinces de l Ouest, le ratio de la dette au revenu a augmenté plus rapidement dans cette région qu ailleurs au pays, ce qui donne à penser que la croissance du crédit à la consommation devrait ralentir dans cette partie du pays. En conséquence, la croissance des ventes dans ces provinces, qui a été impressionnante récemment, pourrait commencer à ralentir. Les provinces du Centre du Canada pourraient compenser une partie de cette baisse, étant donné la croissance inférieure des ventes de véhicules récemment enregistrée dans ces provinces, mais les Ontariens sont fortement endettés eux aussi, ce qui porte à croire qu ils pourraient restreindre leurs gros achats à court terme. En conclusion Dans l ensemble, nous prévoyons que les ventes de véhicules demeureront robustes, mais que leur croissance sera limitée. Même si certains facteurs favoriseront les ventes de véhicules, comme la demande de remplacement de véhicules, les prix élevés des véhicules d occasion et le lancement de nouveaux modèles, de nombreux autres facteurs restreindront la demande. La croissance anémique de l emploi, le ralentissement du marché de l habitation et, peut-être surtout, l endettement élevé des consommateurs, limiteront vraisemblablement la croissance des ventes de véhicules neufs dans les deux prochaines années. Nous prévoyons que les ventes de véhicules au Canada n augmenteront que légèrement cette année, pour atteindre 1,695 million d unités soit le deuxième niveau le plus élevé de tous les temps. En 2014, toutefois, les ventes devraient légèrement diminuer, pour s établir à 1,685 million d unités. Dina Ignjatovic Économiste

5 Le présent rapport est fourni par les Services économiques TD. Il est produit à titre informatif seulement et peut ne pas convenir à d autres fins. Il ne vise pas à communiquer de renseignements importants sur les affaires du Groupe Banque TD, et les membres des Services économiques TD ne sont pas des porte-parole du Groupe Banque TD en ce qui concerne les affaires de celui-ci. L information contenue dans le rapport provient de sources jugées fiables, mais son exactitude et son exhaustivité ne sont pas garanties. De plus, le rapport contient des analyses et des opinions portant sur l économie, notamment au sujet du rendement économique et financier à venir. Par ailleurs, ces analyses et opinions reposent sur certaines hypothèses et d autres facteurs et sont sujettes à des risques inhérents et à une incertitude. Les résultats réels pourraient être très différents. La Banque Toronto-Dominion ainsi que ses sociétés affiliées et divisions apparentées qui constituent le Groupe Banque TD ne peuvent être tenues responsables des erreurs ou omissions que pourraient contenir l information, les analyses ou les opinions comprises dans ce rapport, ni des pertes ou dommages subis. 5

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 2012, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 2012, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER COMMENTAIRE Services économiques TD 13 février 13 LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 1, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER Faits saillants En 1, la dette des ménages canadiens

Plus en détail

COMMENTAIRE LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA FERONT DU SURPLACE EN 2012. Services économiques TD

COMMENTAIRE LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA FERONT DU SURPLACE EN 2012. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA FERONT DU SURPLACE EN 2012 Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont connu des hauts et des bas en 2011, mais ont tout

Plus en détail

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION RÉGIONAUX AU CANADA : La puissance des faibles taux d intérêt Faits saillants Les marchés

Plus en détail

BUDGET du QUÉBEC 2015

BUDGET du QUÉBEC 2015 BUDGET du QUÉBEC 2015 Services économiques TD BUDGET 2015 DU QUÉBEC : LE GOUVERNEMENT MAINTIENT LE CAP FISCAL Faits saillants Le gouvernement du Québec a déposé son deuxième budget depuis son arrivée au

Plus en détail

Neuf 22 26 30-4.1 19.4 15.1. Revente 148 159 157-4.0 7.4-1.1. Neuf 481 503 522 5.6 4.6 3.7 Revente 464 495 522 7.6 6.8 5.4

Neuf 22 26 30-4.1 19.4 15.1. Revente 148 159 157-4.0 7.4-1.1. Neuf 481 503 522 5.6 4.6 3.7 Revente 464 495 522 7.6 6.8 5.4 COMMENTAIRE Services économiques TD 1 mars 214 LE MARCHÉ DE L HABITATION DE LA RÉGION DU GRAND TORONTO : PLUSIEURS MARCHÉS, PLUSIEURS SITUATIONS Faits saillants Bien que la robuste croissance des prix

Plus en détail

COMMENTAIRE IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI. Services économiques TD

COMMENTAIRE IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI Points saillants Au cours de la dernière année, le taux de chômage au Canada est

Plus en détail

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010 2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 21 L économie mondiale continue d exercer une tension sur la reprise nord américaine, puisque les préoccupations liées

Plus en détail

LES ABONDANTES LIQUIDITÉS DES ENTREPRISES ANNONCENT UNE AUGMENTATION DE LA CROISSANCE DES INVESTISSEMENTS AUX ÉTATS-UNIS

LES ABONDANTES LIQUIDITÉS DES ENTREPRISES ANNONCENT UNE AUGMENTATION DE LA CROISSANCE DES INVESTISSEMENTS AUX ÉTATS-UNIS ÉTUDE SPÉCIALE Services économiques TD 2 mai 212 LES ABONDANTES LIQUIDITÉS DES ENTREPRISES ANNONCENT UNE AUGMENTATION DE LA CROISSANCE DES INVESTISSEMENTS AUX ÉTATS-UNIS Faits saillants Les investissements

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Résultats de simulations : à quel point les Québécois sont-ils vulnérables à une hausse de taux d intérêt?

Résultats de simulations : à quel point les Québécois sont-ils vulnérables à une hausse de taux d intérêt? Résultats de simulations : à quel point les Québécois sont-ils vulnérables à une hausse de taux d intérêt? juin 1 Comme ailleurs au pays, les dettes des Québécois ont augmenté beaucoup plus rapidement

Plus en détail

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile Principal indicateur de la rentabilité du secteur Survol des tendances de l industrie : Automobile Principaux faits nouveaux En février, les ventes de véhicules légers au Canada ont été fortes, soit 18

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD

COMMENTAIRE. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD 16 juillet 213 LES MÉNAGES CANADIENS SONT PLUS ENDETTÉS QUE LES MÉNAGES AMÉRICAINS, MAIS UNIQUEMENT PAR SUITE DU RÉCENT DÉSENDETTEMENT AUX ÉTATS-UNIS Faits saillants

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA PUBLICATION DES DONNÉES SUR LES PIB PROVINCIAUX ENREGISTRÉS EN 2012 CONFIRME L AVANTAGE DE L OUEST

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA PUBLICATION DES DONNÉES SUR LES PIB PROVINCIAUX ENREGISTRÉS EN 2012 CONFIRME L AVANTAGE DE L OUEST COMMENTAIRE Services économiques TD LA PUBLICATION DES DONNÉES SUR LES PIB PROVINCIAUX ENREGISTRÉS EN 2012 CONFIRME L AVANTAGE DE L OUEST Faits saillants Un premier aperçu des résultats sur la croissance

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT?

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT? COMMENTAIRE Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT? Faits saillants La reprise des ventes d automobiles aux États-Unis s est traduite

Plus en détail

Tourisme en bref Bilan de l année 2012

Tourisme en bref Bilan de l année 2012 Tourisme en bref Bilan de l année 2012 www.canada.travel/entreprise Faits et chiffres 7e édition Points saillants En 2012, le Canada a accueilli 16 millions de touristes étrangers pour des voyages d une

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des logements. Par exemple, les prix des habitations ont fléchi d

Plus en détail

Province, régions et tendances d avenir

Province, régions et tendances d avenir Province, régions et tendances d avenir Kevin Hughes Économiste régional Marché de l habitation : notre savoir à votre service PLAN Marché de l habitation : notre savoir à votre service I Facteurs qui

Plus en détail

Secrets de la réussite des PME

Secrets de la réussite des PME Secrets de la réussite des PME Avril 2015 Si vous êtes l un des nombreux propriétaires de PME qui cherchent des façons d accroître leur profit, le moment est peut-être idéal pour croître. Un récent sondage

Plus en détail

COMMENTAIRE LA CHUTE DU HUARD PRÉPARE LE TERRAIN POUR UNE HAUSSE DE L INFLATION. Services économiques TD

COMMENTAIRE LA CHUTE DU HUARD PRÉPARE LE TERRAIN POUR UNE HAUSSE DE L INFLATION. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD LA CHUTE DU HUARD PRÉPARE LE TERRAIN POUR UNE HAUSSE DE L INFLATION Faits saillants Au Canada, l inflation demeure en deçà du taux cible de la banque centrale depuis

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES

COMMENTAIRE. Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES COMMENTAIRE Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES Dans le contexte d une diminution continue des taux d intérêt depuis le milieu des

Plus en détail

Pour diffusion immédiate

Pour diffusion immédiate Pour diffusion immédiate Selon RE/MAX, la plupart des marchés de l habitation au Canada retrouveront des conditions équilibrées en 2012, tandis que le prix des propriétés résidentielles devrait fracasser

Plus en détail

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au deuxième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques : La forte croissance devrait se poursuivre en l an 2000

Plus en détail

Marché mondial de l automobile

Marché mondial de l automobile Carlos Gomes 1..73 carlos.gomes@scotiabank.com En route vers des ventes mondiales records en 1 Les marchés développés mènent le bal Les ventes mondiales de voitures ont progressé de % pendant le premier

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Véhicules utilitaires sport : moteur de changement

Véhicules utilitaires sport : moteur de changement N o 11-621-MIF au catalogue N o 020 ISSN: 1707-0511 ISBN: 0-662-79136-3 Document analytique Analyse en bref Véhicules utilitaires sport : moteur de changement par Erik Magnusson Division de la fabrication,

Plus en détail

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles?

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Pour plusieurs, la hausse spectaculaire du prix des propriétés au Québec depuis quelques années (le prix moyen d une

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Terre-Neuve et Labrador www.canada.travel/entreprise Octobre 2011 Volume 7, numéro 10 Points saillants En octobre 2011, le nombre de

Plus en détail

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada F É D É R A T I O N D E L H A B I T A T I O N C O O P É R A T I V E D U C A N A D A Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada Rapport produit par Will Dunning Inc. pour la Fédération de l habitation

Plus en détail

Rapport annuel du rendement du portefeuille

Rapport annuel du rendement du portefeuille 2013 Rapport annuel du rendement du portefeuille Présenté à la SCHL PRÉPARÉ POUR LE SITE WEB DE L AGENCE PRINCIPALES CONCLUSIONS Principales conclusions Objectif de l accord : hausse de la conformité dans

Plus en détail

PERSPECTIVES d avenir

PERSPECTIVES d avenir PERSPECTIVES d avenir Les rôles changeants des titres à revenu fixe et des actions Bruce Cooper, CFA Vice-président, Actions, Gestion de Placements TD Coprésident, Comité de répartition des actifs de Gestion

Plus en détail

La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater?

La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater? La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater? Maurice N. Marchon Professeur, Institut d économie appliquée HEC Montréal 29 septembre 2008 Toute reproduction

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des 2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Prévisions économiques

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

Remboursement des frais d utilisation en service commandé d un véhicule particulier- Mise à jour pour l année modèle 2011

Remboursement des frais d utilisation en service commandé d un véhicule particulier- Mise à jour pour l année modèle 2011 Remboursement des frais d utilisation en service commandé d un véhicule particulier- Mise à jour pour l année modèle 2011 Étude préparée exclusivement pour Le Conseil national mixte de la fonction publique

Plus en détail

R Perspectives Immobilières 2013 de RE/MAX 1

R Perspectives Immobilières 2013 de RE/MAX 1 Perspectives Immobilières 2013 de E/MAX 1 Aperçu au Canada La plupart des marchés canadiens ont connu un bon départ en 2012 sur le plan de l activité immobilière, laquelle s est estompée en raison du resserrement

Plus en détail

Ventes de véhicules automobiles neufs

Ventes de véhicules automobiles neufs N o 63-007-X au catalogue Ventes de véhicules automobiles neufs Février 2011 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des données

Plus en détail

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt DÉCEMBRE JANVIER 211 économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 211? Au passage d une année à l autre, il est de mise de s interroger sur ce que nous réserve la nouvelle année. Après la solide

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Nous examinons ici l effet du dernier resserrement des règles de l assurance prêt hypothécaire sur la performance du marché immobilier québécois

Plus en détail

Des mesures fiscales visant à redresser l'investissement privé : Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances

Des mesures fiscales visant à redresser l'investissement privé : Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances Des mesures fiscales visant à redresser l'investissement privé : Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec et au ministre des Finances du Canada, lors

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés

Plus en détail

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA Faits saillants D après la première publication des résultats de l Enquête nationale auprès

Plus en détail

COMMENTAIRE LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Services économiques TD

COMMENTAIRE LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD mai LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Faits saillants Le fait que la Banque du Canada ait récemment indiqué que les taux d intérêt pourraient

Plus en détail

UNE DÉCENNIE MARQUÉE PAR UN GAIN DE POPULARITÉ DES CAMIONS ET UNE STAGNATION DE L ÉCONOMIE DE CARBURANT AU CANADA

UNE DÉCENNIE MARQUÉE PAR UN GAIN DE POPULARITÉ DES CAMIONS ET UNE STAGNATION DE L ÉCONOMIE DE CARBURANT AU CANADA COMMENTAIRE Services économiques TD UNE DÉCENNIE MARQUÉE PAR UN GAIN DE POPULARITÉ DES CAMIONS ET UNE STAGNATION DE L ÉCONOMIE DE CARBURANT AU CANADA Faits saillants Les récentes hausses du prix de l essence

Plus en détail

Baisse de la part de marché de la bière

Baisse de la part de marché de la bière Contrôle et vente des boissons alcoolisées, pour l'exercice se terminant le 31 mars 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 4 mai 2015 Au cours de l'exercice se terminant le 31

Plus en détail

Chapitre 6 : Le secteur des transports

Chapitre 6 : Le secteur des transports Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions de GES du secteur des transports Figure 6.2 Émissions de GES par secteur, 2005 (en pourcentage) Le secteur des transports s est classé au deuxième

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête du printemps 2015 Vol. 12.1 6 avril 2015 L enquête menée ce printemps fait ressortir que la baisse des prix du pétrole continue d assombrir

Plus en détail

Évaluations du marché du travail pour le secteur de la construction résidentielle de. 2015 à 2024

Évaluations du marché du travail pour le secteur de la construction résidentielle de. 2015 à 2024 Évaluations du marché du travail pour le secteur de la construction résidentielle de 2015 à Table des matières Résumé... 2 Évaluations du marché du travail dans le secteur résidentiel Aperçu... 3 Lacunes

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Faits saillants - Région du Québec

Faits saillants - Région du Québec L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION Faits saillants - Région du S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC

MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC Mise à jour de novembre 2015 LE plan économique du québec NOTE Le masculin générique

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Travailleurs Résultats tirés

Plus en détail

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation 1 Numéro 201, juin 2013 Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation I) Immobilier : un premier trimestre en forte croissance Une partie de la croissance

Plus en détail

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Toronto, ONTARIO (Le 30 juillet 2009) Genworth MI Canada Inc. (TSX : MIC) a présenté aujourd hui des résultats solides

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec,

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

2016 APERÇU DU MARCHÉ RÉSIDENTIEL DE L IMMOBILIER

2016 APERÇU DU MARCHÉ RÉSIDENTIEL DE L IMMOBILIER 2016 APERÇU DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER RÉSIDENTIEL TABLE DES MATIÈRES 3 4 8 Aperçu national QUÉBEC 4 Grand MONTRÉAL 6 VILLE DE QUÉBEC Personnes-ressources Aperçu National En 2015, LES MARCHÉS DE l HABITATION

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants Baromètre FCIQ Le du marché résidentiel Région métropolitaine de Trois-Rivières Faits saillants Rebond des ventes sur le marché immobilier résidentiel de Trois-Rivières au premier trimestre de 2014 record

Plus en détail

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

EFFETS DE LA BAISSE DU HUARD SUR LES PRIX À LA CONSOMMATION AU CANADA

EFFETS DE LA BAISSE DU HUARD SUR LES PRIX À LA CONSOMMATION AU CANADA COMMENTAIRE Services économiques TD 17 mars 215 EFFETS DE LA BAISSE DU HUARD SUR LES PRIX À LA CONSOMMATION AU CANADA Faits saillants Parmi les nombreux facteurs pris en compte dans les perspectives d

Plus en détail

DÉCLARATION INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION POUR LA

DÉCLARATION INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION POUR LA DÉCLARATION INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION POUR LA PÉRIODE SE CLÔTURANT LE 30 SEPTEMBRE 2011 Compte tenu de la cession d Avis Europe, qui a pris effet le 3 octobre 2011, ce communiqué ne concerne que les

Plus en détail

Explication de la valeur des terres agricoles

Explication de la valeur des terres agricoles FAC économie agroalimentaire: Explication de la valeur des terres agricoles L été 2015 de la valeur des terres agricoles 1 Introduction L agriculture et un secteur diversifié et complexe. Comme tout dirigeant

Plus en détail

LE FPI PRO DÉCLARE DE SOLIDES GAINS FINANCIERS ET D EXPLOITATION POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE DE 2015

LE FPI PRO DÉCLARE DE SOLIDES GAINS FINANCIERS ET D EXPLOITATION POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE DE 2015 LE FPI PRO DÉCLARE DE SOLIDES GAINS FINANCIERS ET D EXPLOITATION POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE DE DIFFUSION INTERDITE AUX ÉTATS-UNIS OU PAR L ENTREMISE DE SERVICES DE NOUVELLES DES ÉTATS-UNIS. Le 25 novembre

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

COMMENTAIRE PROGRÈS TECHNOLOGIQUES DES VOITURES : DES OCCASIONS À SAISIR POUR LE CANADA. Services économiques TD

COMMENTAIRE PROGRÈS TECHNOLOGIQUES DES VOITURES : DES OCCASIONS À SAISIR POUR LE CANADA. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD PROGRÈS TECHNOLOGIQUES DES VOITURES : DES OCCASIONS À SAISIR POUR LE CANADA Faits saillants La technologie des automobiles a fortement progressé dans les dernières années,

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012 L Industrielle Alliance déclare ses résultats financiers pour le deuxième trimestre La rentabilité et le ratio de solvabilité atteignent les meilleures indications La croissance des affaires se maintient

Plus en détail

Indice des prix à la consommation, avril 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 23 mai 2014

Indice des prix à la consommation, avril 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 23 mai 2014 Indice des prix à la consommation, avril 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 23 mai 2014 L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 2,0 % au cours de la période

Plus en détail

Les entreprises de distribution de radiodiffusion

Les entreprises de distribution de radiodiffusion Les entreprises de distribution de radiodiffusion A) Ensemble du Canada Entreprises et abonnements D un bout à l autre du Canada, près de douze millions de foyers sont abonnés à un service de distribution

Plus en détail

Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu

Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu Présentation dans le cadre des consultations prébudgétaires du ministre des Finances du Québec portant sur le budget 2004-2005

Plus en détail

Sondage Senergis Le Devoir

Sondage Senergis Le Devoir Sondage Senergis Le Devoir L intérêt des Québécois à l égard des véhicules hybrides et électriques RAPPORT 7 JANVIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009

Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 La présente publication expose en détail les caractéristiques des voyages en provenance

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements PIB au prix de base T1 2015 Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada Principaux événements La demande canadienne en matière de camion de gros tonnage connaît une reprise, étant à la

Plus en détail

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Mai 2011 APERÇU DU SECTEUR des caisses populaires et credit unions de l Ontario au 1T11 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Faits saillants financiers Page 5 États financiers sectoriels

Plus en détail

Rapport Valeur des terres agricoles

Rapport Valeur des terres agricoles Rapport Valeur des terres agricoles Le présent rapport couvre la période du 1 er janvier au 31 décembre. Pour de plus amples renseignements : 1-888-332-3301 ou valeur-des-terres-agricoles@fac-fcc.ca Ce

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada Financière Banque Nationale Présentation à la conférence des chefs de la direction des banques canadiennes Présentation aux investisseurs Raymond McManus Président et chef de la direction Banque Laurentienne

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Regard prospectif Construction et maintenance Saskatchewan

Regard prospectif Construction et maintenance Saskatchewan 015 0 Points saillants Regard prospectif Construction et maintenance Saskatchewan L emploi dans le secteur de la construction en Saskatchewan a plus que doublé au cours de la dernière décennie (augmentation

Plus en détail

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Le maintien de très faibles taux d intérêt depuis la dernière récession incite les ménages canadiens à s endetter

Plus en détail

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue?

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? 28 avril 2015 Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? Beaucoup d espoir repose sur les entreprises du centre du pays pour permettre à la croissance économique de

Plus en détail