La transition énergétique et la croissance verte : visions de l ADEME à 2030 et 2050

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La transition énergétique et la croissance verte : visions de l ADEME à 2030 et 2050"

Transcription

1 La transition énergétique et la croissance verte : visions de l ADEME à 2030 et 2050 François MOISAN Directeur exécutif Stratégie, Recherche, International Directeur Scientifique ADEME France

2 La démarche des visions 2030 et approches différentes: 2030 : volontariste 2050: normatif facteur 4 Tous secteurs Transversalité Cohérence globale Des hypothèses démographiques et macroéconomiques reprisent de sources externes INSEE pour la démographie et la taille des ménages (hypothèse fécondité haute : 74 M hab en 2050) Ministère / Centre d analyse stratégique pour le PIB : 1,8% / an AIE pour les prix à l importation énergies fossiles WEO

3 Les perspectives de demande dans le débat sur la transition énergétique La réduction de la demande d énergie grâce à l efficacité énergétique est la première option. Seuls les scénarios visant une division par 2 de la consommation d énergie permettent d atteindre le «facteur 4» en 2050 (compte tenu des autres GES que le CO2 et sans rupture technologique hypothétique). D ici 2030 une baisse de la consommation d énergie de l ordre de 20% est réalisable par une meilleure efficacité énergétique notamment dans le secteur du bâtiment. Conférence-débat sur la transition énergétique au Maroc-CGEM/Fédération de l énergie (Casablanca - 27 novembre 2013)

4 Les options de la vision ADEME pour la demande d énergie Bâtiment : rénovations thermiques en moyenne par an dans le résidentiel. Equipements de chauffage performants (PAC, chaudières à condensation) et généralisation des équipements électroménagers les plus performants. Transport : Amélioration des motorisations thermiques actuelles et pénétration de nouvelles motorisations (plug in, électrique), développement progressif de services de mobilité surtout au-delà de 2030, développement des transports collectifs, et des modes doux Industrie : Croissance globale de la production physique (PIB : + 1,7% / an), gains d efficacité énergétique possibles, recyclage Agriculture : réduction des pertes, évolution des pratiques agricoles vers des modes plus intégrés et, au-delà de 2030 assiette alimentaire modifiée, 4

5 Des bâtiments à énergie positive ou basse consommation Neufs (énergie positive à partir de 2020) Sans baisse des températures, ni des quantités d eau chaude sanitaire Mais surtout rénovés /an d ici 2030 Tout le parc en 2050 (27 millions logements) mieux isolés, avec des équipements de chauffage plus performants (PAC, microcogénérations ) et un meilleur 5 pilotage

6 Résidentiel et tertiaire Résidentiel Tertiaire 6

7 Transports : gains technologiques et nouvelles mobilités Véhicules hybrides Véhicules électriques (4% du parc en 2030, 28% en 2050) (ou au biogaz) De nouveaux services de mobilité Emissions des véhicules neufs : 130gCO2/km : 49 gco2/km : ~25gCO2/km En 2050, en ville - 30% véhicules partagés - 20% véhicules individuels - 25% transports collectifs - 15% vélo - 10% deux 7 roues motorisés

8 Les bilans transports 2030 : -18,6% 2050 : - 66% 8

9 L industrie en 2030 et : - 27% 2030 : - 9% 9

10 La vision de l ADEME pour la demande d énergie Vision ambitieuse et réaliste à l horizon 2030 : baisse de 18 % des consommations d énergie et de 40 % des émissions de GES Vision normative visant à atteindre le facteur 4 en 2050 : 10 division par 2 des consommations d énergie et par 4 des émissions de CO2

11 Mix énergétique

12 Mix énergétique

13 un gaspillage moindre de la nourriture et une alimentation plus équilibrée et plus saine... La consommation des français en 2050 : une assiette alimentaire qui évolue vers les recommandations de l OMS

14 Les scénarios de l ADEME : - une réduction de 50% de la demande d énergie à l horizon une part croissante et maîtrisée des énergies renouvelables (35%en 2030, > 55% en 2050) Bilan en énergie Bilan en GES 14

15 Les effets macroéconomiques des visions de l ADEME ADEME/OFCE

16 Le modèle ThreeME Modèle Macroéconomique Multisectoriel d Evaluation des politiques Energétiques et Environnementales conçu conjointement par l ADEME et l OFCE depuis 2008 (Observatoire Français des Conjonctures Economiques) Le modèle tient compte de l effet du transfert d activité d une branche à l autre sur l emploi, les consommations d énergie, le commerce extérieur, le niveau de la demande et la croissance Les entreprises font des arbitrages énergétiques (énergie/capital, substitutions énergétiques, progrès technique endogène) Les ménages font un choix entre investissements énergivores et sobres : 3 classes de logements (passifs; sobres (<150 kwh/m²) et énergivores), 3 classes de véhicules (bonussées, malussées et électriques) Scénario de référence : Les parts des différentes énergies dans le mix restent stables entre 2010 et 2050, les instruments de lutte contre le changement climatique ne sont pas modifiés, taux de croissance 1,8%/an

17 Trois variantes du scénario ADEME ont été simulées. La demande d énergie finale est identique dans les trois scénarios. Elle est conforme à la vision. Coté offre, les scénarios diffèrent sur la part de l électricité d origine nucléaire dans le mix électrique en 2050 : Scénario bas : La part du nucléaire représente 50% de la demande d électricité finale en 2030 et 18% de la demande d électricité finale en 2050 (C est le niveau obtenu lorsque l on exploite au maximum le potentiel des énergies renouvelables pour le niveau de la demande considéré) Scénario Médian : La part du nucléaire représente 25% de la demande d électricité finale en 2050 Scénario Haut :La part du nucléaire reste stable entre 2030 et 2050 et représente 50% de la demande d électricité finale.

18 L évolution du mix énergétique dans la vision ADEME La consommation finale d énergie s élève à 126 MtepEf en 2030 et 78MtepEf en 2050

19 Impact comparé sur le PIB Gain de 2,7 à 3,3 points de PIB en

20 Les variations d emplois Gain de emplois en 2030 et emplois en 2050 dans le scénario médian 20

21 LE SOUTIEN À L INNOVATION AVEC LE PROGRAMME INVESTISSEMENTS D AVENIR

22 Le programme Investissement d Avenir géré par l ADEME Lancement du Grand Emprunt Annonce du PIA 2 : l ADEME en charge de l innovation pour la transition écologique et énergétique PIA 1 PIA 2 2,2 Mds 1 Mds Aujourd hui ,2 Mds de crédits pour accélérer l innovation verte : un potentiel de plus de 10 Mds de projets cofinançables Pour des projets d innovation de taille importante jusqu à plusieurs dizaines de M Un catalyseur d offres innovantes Un outil de politique industrielle 2 2

23 Que finance le PIA ADEME? Prioritairement les entreprises 85% des montants 50% des entreprises financées sont des PME et ETI Des innovations technologiques : démonstrateurs de recherche, de la recherche industrielle, développement expérimental, expérimentation préindustrielle Taille du projet en M 25 moyenne 20 Des innovations en terme d offre, de marché et d organisation des démonstrations au sens large, y compris fermes pilotes et expérimentations territoriales des premières industrielles quelques plateformes technologiques d essai du pré-déploiement ou de l amorçage du déploiement d infrastructures : recharge de véhicules électriques, 10 médiane 23 Maturité / Proximité du marché

24 Le champ d action Véhicule du futur (7) Énergies décarbonées et chimie verte (10) Véhicules routiers - Mobilité et logistique - Véhicules électriques et infrastructures de recharge - Motorisation hybride et thermique - Allègement des véhicules - Véhicules lourds Ferroviaire et Maritime - Transports ferroviaires - Navires du futur Énergies renouvelables - Énergies marines - Energies solaires - Grand Éolien - Géothermie Chimie verte et enjeux énergétiques - Chimie biosourcée - Bâtiments - Stockage de l'énergie - Hydrogène et piles à combustible Économie circulaire (2) - Captage, stockage et valorisation du CO 2 - Procédés industriels - Déchets et écologie industrielle - Dépollution des sites, des sols et des sédiments Réseaux électriques intelligents (1) - Réseaux électriques intelligents 20 thématiques sur les 4 programmes IA de l ADEME 24 24

25 Offres de financement 2 modes de financements non-cumulables sur un projet Aides d Etat Interventions en capital Des aides avec intéressement systématique de l Etat au succès du projet, dites «aides partiellement remboursables» Des subventions prioritairement réservées aux organismes de recherche Le mode d intervention le plus courant (80% des fonds alloués) via des Appels à Manifestations d Intérêt (AMI) Soumis à l encadrement communautaire des aides d Etat : voir les réponses aux questions les plus fréquentes (FAQ) Fonds propres et quasi-fonds propres Intervention publique minoritaire Co-financement privé Une logique d investisseur avisé Non soumise à la réglementation sur les aides d Etat Avec objectif de rentabilité Soumission possible à tout moment 25

26 Deux outils complémentaires d intervention en capital Intervention en fonds propres et quasi-fonds propres Pour les PME Fonds Ecotechnologies doté de 150 M et géré par BPI France Investissement Co-investissement obligatoire Intervention en «investisseur avisé» Dédié aux PME en phase de capital risque ou de capital développement Tickets entre 2 et 10 M 6 investissements réalisés depuis 2012 pour plus de 28 M Pour les grandes entreprises et les ETI Intervention directe de l ADEME dans le cadre des Investissements d Avenir Co-investissement avec un industriel Intervention en «investisseur avisé» Accompagnement des entreprises sur des projets industriels risqués Tickets potentiellement supérieurs à 10 M Plus de 200 M engagés sur 5 projets depuis

27 Quelques chiffres PIA 43 AMI / AAP lancés depuis fin AMI / AAP clos 10 AMI / AAP en cours 2 dispositifs permanents d intervention en fonds propres > 600 projets reçus à ce jour 172 lauréats décidés dont 141 projets contractualisés (plus de 600 contrats de financement en vigueur) dont) 12 investissements en capital (5 ADEME et 7 fonds Ecotechnologies) Nombre moyen de contrats par projet E C REI ED VDF Taille de l intervention IA moyenne sur un projet (M ) 27

28 VERTIWIND Programme Energies décarbonées / Energies marines Budget total 17,6 M Aides PIA 7,5 M Objectifs Durée Avancement Eolienne flottante à axe vertical Profondeur > 50 m Hauteur de 90 m Puissance de 2 MW 4 ans Essais en bassin Etape suivante de la ferme-pilote par l Europe (NER 300) 28

29 ALSTOM OFFSHORE FRANCE Programme Energies Décarbonnées Thématiques grand éolien Objectif : Industrialiser la production d aérogénérateurs plus performants Contribution aux objectifs 2020 de la part d ENR dans le mix énergétique français Construction d une filière française éolienne offshore : réseau de sous-traitants, savoir-faire, emplois (création de emplois directs et indirects) Déploiement d une nouvelle machine : Haliade 150 (6MW, pales de 150 m de diamètre, nacelle à 100m) Des paris technologiques adaptés à l offshore (entraînement direct, alternateur à aimants permanents,...) Porteur ALSTOM RENEWABLE Budget total Confidentiel IA ADEME 1/3 Lieu Saint Nazaire et Cherbourg Avancement Lancement le 21 janvier

30 GREENLYS Programme réseaux électriques intelligents Budget total 36,8 M Aide PIA 9,3 M Urbain Type de démonstrateur 1000 clients résidentiels 40 sites tertiaires Localisation Durée Lyon et Grenoble 4 ans Avancement 25% 30

31 Projet CRIBA, Construction et Rénovation Industrialisées Bois Acier Programme Energies décarbonées / Bâtiments Coordonnateur Partenaires Objectifs Cible : rénovation très performante des logements collectifs Développement d une solution d ITE bois/acier, complète, multifonctionnelle, s adaptant aux différents modes constructifs Industrialisation de la rénovation Concevoir les outils logiciels adéquats pour la conception des rénovations Préfigurer une chaîne industrielle de préfabrication Développement du métier d intégrateur Localisation et périmètre Démonstrateur (5 bâtiments, 110 logements) dans les Landes Coût total Durée Aide PIA 8,8 M 3 ans 2,9 M Bâtiments à rénover de l îlot La Pince 31

32 OPTIMOD LYON Programme Véhicule du futur / Mobilité Enjeux Coordonnateur Partenaires L agglomération de Lyon dispose de nombreuses infrastructures de transports et d offres de services qui s étoffent sans cesse. Si l offre de déplacements est très importante et les réseaux maillés, l information est éclatée en autant de sites que d organisations (Région, SNCF, Conseils généraux, Sytral, Etat, sociétés d autoroutes, Grand Lyon, etc.) ce qui ne facilite pas la vie des usagers. Bénéfices Durée Localisation Coût total Aide PIA 36 mois GRAND LYON 6,8 M 2,8 M Sur le plan environnemental et énergétique : objectif d un report de 8% de la part modale, soit un gain visé de tonnes de CO 2 par an économisé à horizon 2020 sur l agglomération lyonnaise Sur le plan sociétal : qualité de l air et temps passé dans les transports par les usagers Sur le plan économique : des offres commerciales de haut niveau à l échelle internationale, transférables sur d autres métropoles européennes. 3 2

33 Merci pour votre attention

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Vision 2030 2050 2 approches différentes: 2030 : projection volontariste, complémentaire de l exercice DGEC 2050: normatif facteur

Plus en détail

Visions ADEME 2030-2050

Visions ADEME 2030-2050 Visions ADEME 2030-2050 Méthodologie générale 2 approches différentes: 2030 : exploratoire - volontariste 2050: normatif - facteur 4 Tous secteurs (énergie mais aussi agriculture) Transversalité Cohérence

Plus en détail

La demande d énergie dans la transition énergétique : technologies et modes de vie dans les visions de l ADEME

La demande d énergie dans la transition énergétique : technologies et modes de vie dans les visions de l ADEME La demande d énergie dans la transition énergétique : technologies et modes de vie dans les visions de l ADEME François MOISAN Directeur exécutif Stratégie, Recherche, International Directeur Scientifique

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE La transition écologique et énergétique est une nécessité pour les entreprises. Le réchauffement climatique affectera toutes les entreprises

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Investir 1,1. dans la société de demain 3,6. C est le moment d agir

Investir 1,1. dans la société de demain 3,6. C est le moment d agir N 42 - FÉVRIER 2011 C est le moment d agir 07 > N 76 - Juin 2014 > 11 36 milliards d euros de projets déjà cofinancés milliard d euros déjà engagé au titre des Investissements d Avenir Investir dans la

Plus en détail

Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM

Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM PIVER 26 mai 2011 ADEME.J... L étude Armentières Lille Ostricourt Tourcoing Roubaix Templeuve Arrondissement de Lille 124 communes 1 200 000 habitants

Plus en détail

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013 Sommaire Les enjeux Les engagements Le constat énergétique Efficacité du parc de bâtiments tertiaires Le cadre réglementaire test pied de page 2 bâtiment tertiaire- les enjeux Triple enjeux de la transition

Plus en détail

ÉNERGIES PROPRES L ESSENTIEL EN

ÉNERGIES PROPRES L ESSENTIEL EN ÉNERGIES PROPRES 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 MIX ÉNERGÉTIQUE 32 %, c est l objectif que s est fixé la France pour la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d énergie en 2030.

Plus en détail

Programme d investissements d avenir

Programme d investissements d avenir Programme d investissements d avenir Action Véhicules et transports du futur Octobre 2015 3,3Mds d euros gérés par l ADEME au service de la transition énergétique et écologique Répartition des montants

Plus en détail

RENCONTRES DE VILLES FRANCO-ALLEMANDES. Stuttgard 19 et 20 mars 2013

RENCONTRES DE VILLES FRANCO-ALLEMANDES. Stuttgard 19 et 20 mars 2013 RENCONTRES DE VILLES FRANCO-ALLEMANDES Stuttgard 19 et 20 mars 2013 PLAN DE LA PRESENTATION PRESENTATION GENERALE DE L ADEME TRANSITION ENERGERTIQUE: ROLE DE L AGENCE L APPUI AUX COLLECTIVITES Établissement

Plus en détail

L ADEME FINANCE VOS PROJETS

L ADEME FINANCE VOS PROJETS L ADEME FINANCE VOS PROJETS POUR PROTÉGER L ENVIRONNEMENT ET MAÎTRISER L ÉNERGIE principaux dispositifs d aide principaux dispositifs d aide TABLEAU DE SYNTHÈSE Principaux bénéficiaires possibles Activités

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL 2 Sommaire Le développement des EnR en France enregistre un ralentissement, imputable à des causes multiples,

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Boîte à outils pour les entreprises

Boîte à outils pour les entreprises Boîte à outils pour les entreprises A chacun de s en saisir Je suis spécialisé dans le secteur du bâtiment 1. Secteur du bâtiment stimulé par la rénovation énergétique Les règles d'urbanisme sont simplifiées

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE Présenté par M.Mohammed LISSER Direction de l Electricité et des Energies Renouvelables Division des Energies Renouvelables et de la Maitrise de

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique 1 Le gaz et les réseaux gaziers : des solutions pour => Réduire les émissions de CO 2 liées à la production électrique et thermique -30 %par

Plus en détail

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11.

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11. SE DEPLACER Les déplacements, sont liés aux activités, à notre lieu de vie principal, à nos besoins d approvisionnement, à nos relations sociales. Ils sont un moyen et non une fin. Pour autant: - La mobilité

Plus en détail

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages François MOISAN Directeur exécutif de la stratégie et de la recherche Directeur scientifique ADEME Agence de l environnement

Plus en détail

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises Julie BEELMEON Service énergie climat véhicule Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Energie 05

Plus en détail

Estimation des effets macroéconomiques de la vision ADEME ADEME/OFCE

Estimation des effets macroéconomiques de la vision ADEME ADEME/OFCE Estimation des effets macroéconomiques de la vision ADEME ADEME/OFCE Le modèle ThreeME Modèle Macroéconomique Multisectoriel d Evaluation des politiques Energétiques et Environnementales Conçu conjointement

Plus en détail

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050. Débats transition énergétique

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050. Débats transition énergétique Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Débats transition énergétique Vision 2030 2050 Des scénarios axés sur la réduction des consommation d énergie et les énergies renouvelables

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

MANAGER L ENERGIE DE L EFFICACITE A LA PERFORMANCE. Efficacité énergétique et activités économiques en entreprise

MANAGER L ENERGIE DE L EFFICACITE A LA PERFORMANCE. Efficacité énergétique et activités économiques en entreprise MANAGER L ENERGIE DE L EFFICACITE A LA PERFORMANCE 1 l ADEME en quelques mots le panorama breton et les enjeux Energie/Industrie l encadrement Les solutions les programmes d'actions de l'ademe 2 L ADEME

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

L électricité en France à l horizon 2030 : Quels scénarios? Colloque Energie: quels choix pour demain CCE d EDF SA

L électricité en France à l horizon 2030 : Quels scénarios? Colloque Energie: quels choix pour demain CCE d EDF SA L électricité en France à l horizon 2030 : Quels scénarios? Colloque Energie: quels choix pour demain CCE d EDF SA Construire/déconstruire les scénarios IED Colloque Energie du 11 décembre 2012 CCE EDF

Plus en détail

Avec Gaël Callonnec (Ademe)

Avec Gaël Callonnec (Ademe) Séminaire Développement durable et économie de l'environnement Les conséquences des politiques énergétiques sur l activité et l emploi Avec Gaël Callonnec (Ademe) Mardi 24 janvier 2012 Présentation du

Plus en détail

Bilan économique pour la collectivité

Bilan économique pour la collectivité Programme TSP sur la performance énergétique des bâtiments Note d analyse complémentaire Bilan économique pour la collectivité Le Programme TSP pour la rénovation thermique des bâtiments vise à structurer

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

Investissements d Avenir à l ADEME, accélérer l innovation verte

Investissements d Avenir à l ADEME, accélérer l innovation verte Investissements d Avenir à l ADEME, accélérer l innovation verte L ADEME, opérateur du PIA, en quelques chiffres 2,45 Mds de crédits 35 Appels à Manifestations d Intérêt lancés : 29 clos et 6 en cours

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

INNOVATIVE CITY CONVENTION 2013

INNOVATIVE CITY CONVENTION 2013 INNOVATIVE CITY CONVENTION 2013 18 et 19 juin 2013, Nice Directeur adjoint de l environnement et de l énergie Nice cote d azur Métropole Déploiement d une seconde géneration de smartgrid Nice cote d'azur

Plus en détail

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique LES ENERGIES RENOUVELABLES ET L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CŒUR DE LA STRATEGIE ENERGETIQUE NATIONALE Hajjaji

Plus en détail

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros «é» Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros Il couvre 3 grands secteurs : Automobile (voitures, camions, bus, 2 roues..) Ferroviaire Naval, maritime et fluvial Le programme vise à

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Hydrogène. Club Mines Energie, 11 mars 2015

Hydrogène. Club Mines Energie, 11 mars 2015 Hydrogène Club Mines Energie, 11 mars 2015 1 Objectifs Décarbonation Compétitivité Enjeux technologiques pour les usages possibles Power-to-gas v 2 /kg > 5000 Nm 3 /h Aujourd hui, 96% de l hydrogène est

Plus en détail

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UN PROCESSUS NÉCESSAIRE rationnelle et efficace des ressources. Elle concerne les La transition écologique doit conduire à la mise en

Plus en détail

Loi Transition Énergétique pour la croissance verte

Loi Transition Énergétique pour la croissance verte Loi Transition Énergétique pour la croissance verte (n 2015-992 du 17 Août 2015 J.O. 18/08/2015) Une opportunité pour l'économie Aveyronnaise CCI AVEYRON DREAL Midi-Pyrénées DDT de l'aveyron www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

L Etat engage 28 M pour des projets Réseaux Electriques Intelligents - Smartgrids

L Etat engage 28 M pour des projets Réseaux Electriques Intelligents - Smartgrids MINISTERE DE L ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

L efficacité énergétique dans l industrie française

L efficacité énergétique dans l industrie française L efficacité énergétique dans l industrie française 25 mars 2014 Frédéric STREIFF Service Entreprises & Eco-Technologies Direction Productions & Energies Durables L ADEME. Thématiques Déchets Énergie Transport

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

LES ACTIONS DE L ADEME EFFICACITE ENERGETIQUE ET LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LES BÂTIMENTS. ARS_22 octobre 2015

LES ACTIONS DE L ADEME EFFICACITE ENERGETIQUE ET LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LES BÂTIMENTS. ARS_22 octobre 2015 LES ACTIONS DE L ADEME EFFICACITE ENERGETIQUE ET LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LES BÂTIMENTS ARS_22 octobre 2015 1 1/ L ADEME : UNE AGENCE PUBLIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE POUR LA CROISSANCE

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? Communauté de communes du Val d Ornois Le Jeudi 11/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? Communauté de communes du Val d Ornois Le Jeudi 11/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? Communauté de communes du Val d Ornois Le Jeudi 11/04/2013 1 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations

Plus en détail

EnR : les grands objectifs

EnR : les grands objectifs Les Energies Renouvelables Enjeux Pour le secteur du bâtiment à l horizon 2010 Virginie Schwarz Directrice Energie Air Bruit ADEME EnR : les grands objectifs Le Livre Blanc sur les énergies (septembre

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire 15 Novembre 2012 Instance de Suivi et de Concertation AGENDA A/ Les acteurs du consortium A/ Les acteurs du consortium B/ Le projet C/ Les études environnementales

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

Conférence régionale sur l investissement public en Rhône-Alpes

Conférence régionale sur l investissement public en Rhône-Alpes Conférence régionale sur l investissement public en Rhône-Alpes 5 juin 2015 Dossier de presse Contacts presse : Cabinet du préfet : Luc PERRACHON / 04 72 61 60 54 / luc.perrachon@rhone.gouv.fr Secrétariat

Plus en détail

Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel

Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel du département de la Somme Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel OCTOBRE 2012 Fiche GES / Energie : Communauté de communes du Vimeu Industriel Tableau de

Plus en détail

ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100

ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100 SOMMAIRE ENJEUX ET CONTEXTE 4 ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100 ACCOMPAGNER ET STRUCTURER LA FILIERE

Plus en détail

TRANSITION ENERGETIQUE & CONSOMMATION D ENERGIE

TRANSITION ENERGETIQUE & CONSOMMATION D ENERGIE TRANSITION ENERGETIQUE & CONSOMMATION D ENERGIE 3 Enjeux 5 Objectifs 1 Un enjeu économique renforcer la compétitivité de l industrie française et diminuer la consommation de pétrole pour réduire le déficit

Plus en détail

AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES. Boucle énergétique «BREST Rive Droite»

AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES. Boucle énergétique «BREST Rive Droite» AMENAGER LE TERRITOIRE POUR REDUIRE LES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES Boucle énergétique «BREST Rive Droite» Intervenants Sylvie MINGANT Responsable division Energie de Brest métropole océane 1er Vice-président

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Thomas Muller, Gaz de France Réseau Distribution Le 12 septembre 2007 Bâtiment et développement

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

La filière photovoltaïque en Languedoc-Roussillon. La filière photovoltaïque en Languedoc-Roussillon

La filière photovoltaïque en Languedoc-Roussillon. La filière photovoltaïque en Languedoc-Roussillon Une action régionale volontariste Stratégie régionale pour l efficacité énergétique et les énergies renouvelables relever le défi climatique et énergétique afin de garantir l attractivité et la compétitivité

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

La filière bois-énergie en Rhône-Alpes

La filière bois-énergie en Rhône-Alpes DR CIBE Rencontre Animateurs La filière bois-énergie en Rhône-Alpes R.Vezin DR 15 novembre 2012 Dominique Jacques Rhônalpénergie-Environnement Accompagnement et mise en œuvre de programmes ou d actions

Plus en détail

Atelier prospectif. Florent Chomel Ingénieur Efficacité Énergétique GrDF Ouest florent.chomel@grdf.fr 06 98 42 37 62

Atelier prospectif. Florent Chomel Ingénieur Efficacité Énergétique GrDF Ouest florent.chomel@grdf.fr 06 98 42 37 62 Atelier prospectif Florent Chomel Ingénieur Efficacité Énergétique GrDF Ouest florent.chomel@grdf.fr 06 98 42 37 62 Pour mettre un pied de page, cliquez sur l onglet «Insertion» GrDF, distributeur de gaz

Plus en détail

La carte «Biomethane»

La carte «Biomethane» Dans la semaine du développement durable: "jouons cartes sur tables " Atelier-Débat sur «l énergie à la carte» La carte «Biomethane» Arancha BODEN, Directeur Territoriale Régional Aquitaine Cadaujac, Mercredi

Plus en détail

Un Plan local Energie pour Paris et la Métropole. 23 janvier 2015

Un Plan local Energie pour Paris et la Métropole. 23 janvier 2015 Un Plan local Energie pour Paris et la Métropole 23 janvier 2015 Objectifs Contribuer à l élaboration d une stratégie énergétique territorialisée à l échelle du futur territoire de la métropole du Grand

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

Enjeux et objectifs de la transition énergétique des bâtiments. Introduction ateliers ManagEnergy - 27.03.14 - Thomas Matagne

Enjeux et objectifs de la transition énergétique des bâtiments. Introduction ateliers ManagEnergy - 27.03.14 - Thomas Matagne Enjeux et objectifs de la transition énergétique des bâtiments Introduction ateliers ManagEnergy - 27.03.14 - Thomas Matagne Le Plan Bâtiment Durable La minute de pub 3 Changements climatiques : ordre

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment, qui consomme près de 40 % de l énergie en France, est l un des principaux gisements pour atteindre l objectif européen de 27

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

L Efficacité énergétique dans le Programme Energie Horizon 2020

L Efficacité énergétique dans le Programme Energie Horizon 2020 L Efficacité énergétique dans le Programme Energie Horizon 2020 15 octobre 2015, Paris pascal.newton@recherche.gouv.fr Excellence scientifique L Energie dans Horizon 2020 Défis sociétaux ERC (13,1 Mds

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Approches territoriales AAPs et Aides

Approches territoriales AAPs et Aides Approches territoriales AAPs et Aides Stéphane LECOINTE ADEME - Direction Régionale Bretagne Chargé de missions déchets / économie circulaire stephane.lecointe@ademe.fr 02 99 85 87 10 L ADEME en quelques

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Transition énergétique

Transition énergétique MARDI 8 DECEMBRE 2015 Transition énergétique L habitat au cœur des enjeux L ATTENUATION ET L ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE : UN DEFI MAJEUR DANS LES TERRITOIRES La 21ème conférence des Nations Unies

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU Concertation sur le projet de transformation du centre de traitement des déchets ménagers à Ivry-Paris 13 Groupe de Travail du 4 avril 2016 Thématique : Alternatives à la méthanisation sur site / valorisation

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

La loi «TECV» et les dispositifs financiers pour les territoires

La loi «TECV» et les dispositifs financiers pour les territoires La loi «TECV» et les dispositifs financiers pour les territoires Rencontre avec les présidents d EPCI de l Yonne Préfecture de l Yonne, 1er décembre 2015 1 Une loi inscrite dans un dispositif d ensemble

Plus en détail

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Stéphane COUSIN CIBE 5 mars 2015 Salon ENR / Be Positive Lyon Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire I. Atouts

Plus en détail

Une énergie d avenir pour votre territoire

Une énergie d avenir pour votre territoire Une énergie d avenir pour votre territoire CARTE d implantation du parc éolien en mer du Calvados Pourquoi en mer au large du Calvados? Parc éolien en mer 75 éoliennes SITE PIONNIER DE L ÉOLIEN EN MER

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail