Nouveaux antithrombotiques Charles Marc SAMAMA Service d Anesthésie-Réanimation Hôtel-Dieu de Paris

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nouveaux antithrombotiques 2009. Charles Marc SAMAMA Service d Anesthésie-Réanimation Hôtel-Dieu de Paris"

Transcription

1 Nouveaux antithrombotiques 2009 Charles Marc SAMAMA Service d Anesthésie-Réanimation Hôtel-Dieu de Paris

2 Conflits d intérêts Firmes pharmaceutiques et produits (DCI) : AstraZeneca (ximelagatran) Bayer (rivaroxaban) BMS (apixaban) Boehringer-Ingelheim (dabigatran) - CSL Behring (PCC) - Curacyte (antiplasmine) GSK (fondaparinux - nadroparine) - LFB (PPSB - fibrinogène) - Leo (tinzaparine) - Lilly (prasugrel) - Mitsubishi (argatroban) Octapharma (PCC) Organon (danaparoïde) - Pfizer (daltéparine, apixaban) Sanofi-Aventis (enoxaparine, idraparinux, aspirine, clopidogrel) Agences, sociétés savantes et EPST : AFSSaPS : groupe cardio-thrombose de la Comm. AMM (expert titulaire) ACCP : application for the 9th guidelines SFAR : recos 2010 EMEA : efficacy working party (expert consultant) INSERM : laboratoire de thrombose expérimentale (U765)

3 Taux d hospitalisation pour effet indésirable médicamenteux en France : 3,2 % Médicaments en cause 13 % Anticoagulants 46 % 13 % AINS Anticancéreux Psychotropes 5 % 7 % 8 % 8 % Antiarythmiques Antibiotiques Divers Incidence des hospitalisations liées à un accident des AVK : / an 4000 à 5000 morts

4 World LMWH Treatment Days by Country

5 Remaining issues with LMWHs Efficacy - Post-operative VTE rate still between 1 and 2% (orthopaedic surgery, abdominal surgery for cancer) - Questions in thoracic or bariatric surgery patients (doses?, treatment duration?) - Indirect effect (LMWHs bind to Antithrombin) Safety - Heparin-induced thrombocytopenia (HIT, 1/1000) - Renal elimination (potential accumulation) - Non-synthetic compounds ( )

6 Problèmes avec les HNF Depuis décembre 2007, des effets indésirables associés aux HNF de Baxter aux EU Surtout réactions allergiques nausées, vomissements, tr. respiratoires, hypotension, urticaire 81 décès aux EU au 13 Avril 2008 Centres d hémodialyse (injection en bolus) Retrait des héparines de Baxter fin février 2008

7 Héparine Baxter aux USA Provient de «heparin active pharmaceutical ingredient API» de Scientific Protein Laboratory (Wisconsin) Construction manufacture héparine API à Changzhou en 2000 Approbation de la manufacture par la FDA en 2004

8 Matière première This family-owned workshop in Xinwangzhuang, a village in Juangsu Province, China, processes pig intestines. Mucous membranes from the intestines are used to make heparin (The New York Times, March 30, 2008)

9 Workers sort pig intestines at a plant in China, the first step in producing the blood thinner heparin. (Qilai Shen/Bloomberg News)

10 Causes de la contamination? Contaminant : chondroïtine hypersulfatée (OSCS) Quantité présente = 5-20% Dans la matrice du cartilage Contamination Accidentelle? Négligence? Intentionnelle? - épidémie ayant décimé les porcs en Chine - adjonction d un «contaminant» pour maintenir la production et diminuer les coûts? Différence de coût entre l OSCS ($9/livre) et l héparine ($900/livre).

11 Blood born TF Vascular lesion Atherosclerotic plaque Tissue Factor VII VIIa // FXIa FXI NAPC2 ASIS-rTFPI X Xa IX IXa // Anti-IXa amplification Platelets Activation Prothrombinase Va - Xa Phospholipids Thrombin Va VIII Intrinsic Tenase Fibrinogen Fibrin V VIIIa // // Anti-Xa Pentasaccharide+AT Heparins + AT + F VIIIa + Phospholipids DX-9065a Rivaroxaban Apixaban Anti-IIa Heparins+AT Hirudin Argatroban Xi/Melagatran Dabigatran

12 History of antithrombotic agents 21 st century Programmed and designed new antithrombotics aiming at specific targets 2004 : Orally active FIIa and FXa inhibitors 2003 Ximelagatran 2002 Fondaparinux 1983 synthesis of pentasaccharide 20 th century Discovery by serendipity of heparin in Baltimore and vitamin K antagonists in Wisconsin Clinical studies with UFH 1914 Discovery of Heparin 1980 : LMWHs 1966 : s.c. administration of UFH 1950 : Clinical use of vitamin K antagonists 1940 Discovery of dicoumarol

13 Evaluation d un nouvel anticoagulant Prophylaxie PTH PTG Traitement TVP EP FA sélection des patients Syndromes coronaires aiguës Prophylaxie en milieu médical Etudes des influences médicamenteuses et alimentaires

14 Anti-Xa only Parenteral: fondaparinux (GSK), idraparinux (Sanofi-Aventis), DX-9065A (Daiichi), otamixaban (Sanofi-Aventis), Oral: rivaroxaban (Xarelto - Bayer), apixaban (BMS- Pfizer), (Lilly), YM-150 Yamanouchi, PD (Pfizer)

15 Heparin and its derivatives UFH LMWHs Pentasaccharide New antithrombotics fondaparinux Antithrombin binding site

16

17 Pharmacokinetics of Fondaparinux After one subcutaneous injection of 2,5 mg concentration (µg/ml) Bioavailability = 100% Cmax = 0.34 µg/ml Tmax = 1.7 h Cmax/2 = 25 mn A.U.C. = 6,65 mgh/l Clearance = 5,6 ml/mn T1/2 = 17 h Vol. dist. = 8,2 l Equilibrium = 0,32-0,47 mg/l time (h) Boneu et al, Thromb Haemost 1995;74:

18 dose choisie 2,5mg

19 2002; 359: Day 49 - venous thromboembolism 12/1129 F vs 9/1123 E : NS Major bleeding : 42F vs 29E : p=0.11

20 % patients Résultats sur le critère principal d efficacité : PTH (US) ETE TVP proximale RRR = 25 % p = 0,12 p = 0,42 Arixtra 2,5 mg x 1/j n = 787 énoxaparine 30 mg x 2/j n = 797 Arixtra 2,5 mg x 1/j n = 816 énoxaparine 30 mg x 2/j n = 830

21 2002; 359: Day 49 - venous thromboembolism : 29/1126 (3%) Fonda vs 13/1128 (1%) Enox - p = Major bleeding : 18F vs 8E : p=0.11

22 Turpie AGG et al. Fondaparinux versus Enoxaparin For the prevention of Venous Thrombo-embolism in Major Orthopedic Surgery A Meta-analysis of 4 randomized double-blind studies Arch Int Med 2002; 162: Major bleeding events : Fondaparinux 96 (2.7%)* Enoxaparin 63 (1.7%) P=0.008 excès de transfusion dans le groupe fondaparinux : 1950 versus 1864 (p=0,04)

23 A T I S S..... E M.. Matisse Study Designs patients with PE + DVT R 5 days IV UFH (aptt ) +VKA (INR 2-3) Open-Label 5 days 7.5 mg fondaparinux * sc + VKA (INR 2-3) patients with DVT R Double-blind * 5 mg if body weight < 50 kg 10 mg if body weight > 100 kg 5 days SC enoxaparin (1 mg/kg, bid) + VKA (INR 2-3) 90 ± 7 Days Primary Efficacy Outcome (3 months) Fatal PE / unexplained death Recurrent symptomatic non-fatal PE or DVT Principal Safety Outcome (initial treatment) Major bleed Clinically relevant non-major bleed

24 A T I S S..... E. M. Matisse PE Primary Efficacy Outcome Fondaparinux (N=1103) UFH (N=1110) Fatal PE 16 (1.5 %) 15 (1.4 %) Non-fatal PE or DVT 26 (2.4 %) 41 (3.6 %) Total symptomatic recurrent VTE 42 (3.8 %) 56 (5.0 %) -3.0% -1.2% 0 0.5% Fondaparinux - UFH (95% CI ) = 3.5% Matisse DVT Fondaparinux (N=1098) LMWH (N=1107) Fatal PE 5 (0.5 %) 5 (0.5 %) Non-fatal PE or DVT 38 (3.5 %) 40 (3.6 %) Total symptomatic recurrent VTE 43 (3.9 %) 45 (4.1 %) -1.8% % 0 1.5% Fondaparinux - LMWH (95% CI ) = 3.5%

25 A T I S S..... E. M. Principal Safety Outcome - initial treatment - Matisse PE Fondaparinux 1.3% 3.2% 4.5 % UFH 1.1% 5.2% 6.3 % 0% 2% 4% 6% 8% Major bleed Clinically relevant non-major bleed Matisse DVT Fondaparinux 1.1% 2.6% 3.7 % LMWH 1.2% 3.0% 0% 2% 4% 6% 8%

26 2.5 mg Oasis 5

27 Oasis 5

28

29 Fondaparinux Produit synthétique, large développement Anticoagulant injectable très puissant, demi-vie longue Efficacité démontrée pour le traitement de la thrombose veineuse et de l embolie pulmonaire Attention à la tolérance chez les sujets «fragiles»: insuffisants rénaux, age>75ans, poids<50kg Pas d antidote. NovoSeven en cas de catastrophe? Thrombopénies induites peu probables, mais numération des plaquettes quand même

30 Idraparinux Pentasaccharide hyperméthylé Bloque le facteur Xa (indirectement) Par voie s-cut, biodisponibilité complète Métabolisme rénal Résultats prometteurs en phase 2, marge thérapeutique large, pas de monitoring Très longue demi-vie ( heures, ou plus?)

31 Randomized, open-label, noninferiority trials 2904 patients with deep-vein thrombosis and 2215 patients with pulmonary embolism SC idraparinux (2.5 mg once weekly) or a heparin followed by an adjusted-dose vitamin K antagonist for either 3 or 6 months. Primary efficacy outcome: 3-month incidence of symptomatic recurrent VTE. In patients with DVT, once-weekly subcutaneous idraparinux for 3 or 6 months had an efficacy similar to that of heparin plus a vitamin K antagonist. In patients with PE, t he incidence of recurrence at day 92 was 3.4% in t he idraparinux group and 1.6% in t he st andard-t herapy group (odds rat io, 2.1) ; idraparinux was less efficacious than standard therapy.

32 The rates of clinically relevant bleeding at day 92 were 4.5% in the idraparinux group and 7.0% in the standard-therapy group (P = 0.004). At 6 months, bleeding rates were similar.

33

34 Trial stopped after randomisation of 4576 patients (2283 idraparinux, 2293 vitamin K antagonists) and a mean follow-up period of 10.7±5.4 months because of excess clinically relevant bleeding with idraparinux (346 cases vs 226 cases; 19.7 vs 11.3 per 100 patient-years; p<0.0001). 21 instances of intracranial bleeding with idraparinux and 9 with vitamin K antagonists (1 1 vs 0.4 per 100 patient-years; p=0.014); Elderly patients and those with renal impairment were at greater risk of such complications.

35 Concept of biotinylated long-acting pentasaccharide as a neutralizable anticoagulant drug idraparinux biotin Xa Xa AT AT AT ELIMINATION Avidine From Dr Bouthier et al, Sanofi Aventis

36 Quel avenir pour l idraparinux? CASSIOPEA : traitement de l EP EQUINOX : traitement de la TVP BOREALIS : fibrillation auriculaire

37 «The terminal half-life was 66.3 days and time to steady-state was 35 weeks»

38 Selective and direct Xa inhibitors Indirect Xa Inhibitor AT Xa Direct Xa Inhibitor Xa gla domain gla domain

39 Rivaroxaban (Xarelto ) oxazolidone derivative, oral bioavailability > 70%, inhibits factor Xa with a Ki of 0.4 nm reversibly inhibits free and clot-associated factor Xa activity, prothrombinase activity and thrombin generation Tmax 2-4h half-life: 9-13 hours cleared by the kidneys (2/3) and the gut (1/3)

40 Lassen M et al. RECORD 3 (knee) 20 Total VTE Rivaroxaban has: 15 RRR 49% Superior efficacy for the primary endpoint (total VTE) Superior efficacy major VTE and symptomatic VTE A good safety profile Incidence (%) 10 Low and similar incidence of major bleeding 5 Major VTE RRR 62% Symptomatic VTE RRR 66% Major bleeding % 9.6% 2.6% 1.0% 2.0% 0.7% 0.5% 0.6% Rivaroxaban 10 mg once daily Enoxaparin 40 mg once daily

41 mitt population valid for major VTE, n=3364, and symptomatic VTE in safety population who underwent surgery, n=4399 Eriksson BI et al. RECORD 1 THR prolonged prophylaxis secondary endpoints Incidence (%) Major VTE RRR = 88% ARD = 1.7% ( 2.5, 1.0 ) p< % 0.2% Incidence (%) Symptomatic VTE 0.5% RRR = 45% ARD = 0.2% ( 0.6, 0.1) p= % 0 Enoxaparin 40 mg once daily 33/1678 Rivaroxaban 10 mg once daily 4/ Enoxaparin 40 mg once daily 11/2206 Rivaroxaban 10 mg once daily 6/2193

42 5 Secondary efficacy endpoints Major VTE 5 Symptomatic VTE Incidence (%) ARD = 0.80% ( 1.82, 0.22) p= ARD = 0.47% ( 1.16, 0.23) Incidence (%) 4 p= % 1.2% Enoxaparin 30 mg twice daily 22/1112 Rivaroxaban 10 mg once daily 13/ % 0.7% Enoxaparin 30 mg twice daily 18/1508 Rivaroxaban 10 mg once daily 11/1526 ARD, absolute weighted risk difference (with 95% CI)

43 Major bleeding 5 4 Incidence (%) p= % 0.7% 0 Enoxaparin 30 mg twice daily 4/1508 Rivaroxaban 10 mg once daily 10/1526 On-treatment major bleeding; safety population, n=3034

44 Once-daily, oral rivaroxaban for the prevention of venous thromboembolism after major orthopaedic surgery A pooled analysis of the RECORD1, 2, 3, and 4 studies Alexander GG Turpie On behalf of Michael R Lassen, Ajay K Kakkar, Bengt I Eriksson, Frank Misselwitz, Tiemo Bandel, Martin Homering, Torsten Westermeier, Michael Gent and the RECORD1 4 Study Investigators

45 Primary efficacy outcome Total treatment duration pool Symptomatic VTE + all-cause mortality 58% reduction HR=0.42 (95% CI: ) p<0.001 Incidence (%) % Primary population for analysis % 0 Enoxaparin regimens 82/6,200 Rivaroxaban regimens 35/6,183 Homogeneity test, p=0.313; safety population, n=12,383

46 Treatment-emergent bleeding Total treatment duration pool n (%) Enoxaparin regimens (n=6,200) Rivaroxaban regimens (n=6,183) p-value # Major bleeding 13 (0.21) 24 (0.39) Major bleeding including surgical site Any clinically relevant non-major bleeding Major + clinically relevant non-major bleeding 85 (1.37) 111 (1.80) (2.34) 177 (2.86) (2.55) 197 (3.19) Any bleeding 401 (6.47) 434 (7.02) Treatment duration Rivaroxaban Enoxaparin Active treatment Placebo Follow-up Follow-up Follow-up # Analyzed using a Cox regression model Patients may have had more than one type of event; safety population, n=12,383

47

48 Rivaroxaban : Programme de développement clinique de plus de 50,000 patients Phase II (terminées) Phase III Prévention MTEV après chirurgie orthopédique majeure Prévention MTEV chez les patients alités Traitement de la MTEV Prévention de l AVC dans le cadre de la fibrillation auriculaire Prévention Secondaire dans le cadre des syndrômes coronariens aigüs ODIXa-HIP1 ODIXa-HIP2 ODIXa-KNEE ODIXa-OD-HIP ODIXa-DVT EINSTEIN-DVT RECORD1 RECORD2 RECORD3 RECORD4 Terminé p. En cours 8000 p. En cours EINSTEIN-DVT 2900 p. EINSTEIN-PE 3300 p. EINSTEIN-EXT 1300 p. En cours p. + Etude de Phase III au Japon ATLAS ACS TIMI 51 Début fin 2008

49 Apixaban (BMS - Pfizer) direct reversible anti-xa inhibitor oral bioavailability of 51-85%, inhibits FXa with a Ki of 0.08 nm half-life of about hours elimination: renal 25% non renal 75% (hepatic metabolism, biliary and intestinal excretion)

50 Ongoing phase III studies DVT-PE: apixaban 10 mg twice daily for one week and then 5 mg twice daily (4800 patients) Extended (vs placebo): 2.5 mg twice daily Atrial Fibrilation: two studies (15,000 and 5600 patients) Prevention in medicine: 2 x 2.5 mg (6500 patients)

51 Direct Thrombin Inhibitors (Anti IIa) Parenteral Lepirudin Bivalirudin Desirudin Argatroban Oral Xi/Melagatran (AstraZeneca) Dabigatran (Boehringer Ingelheim).

52 Dabigatran etexilate (Pradaxa ) Oral Direct Thrombin Inhibitor Pharmacokinetic Profile Oral Bioavailability 6.5% Peak plasma concentrations within 2 hours 1 Post-operative peak concentrations are later and lower Terminal half-life of hours with multiple doses 2 Once or twice daily dosing 1 No interactions with food Excreted unchanged via the kidney 1. Eriksson BI, et al. J Thromb Haemost 2005; 3: ; 2. Stangier J, et al. Thromb Haemost 2001; 86: [Abstract].

53 Eriksson et al Multicenter, double-blind, 1973 patients, 6 10 days dabigatran starting 1 4 h after surgery, or SC enoxaparin (40 mg) 12 h prior to surgery. Incidence of VTE (bilateral venography or symptomatic events) Treatment Dabigatran 50mg b.i.d (n = 302) Dabigatran 150mg b.i.d (n = 282) Dabigatran 300mg o.d (n = 283) Dabigatran 225mg b.i.d (n = 297) Enoxaparin 40mg SC (n = 300) VTE 28.5% 17.4%* 16.6%* 13.1%* 24% VTE Hip 23.6% 13.4% 13.1% 8.3% 14.9% VTE knee 39,4% 27.2% 23.9% 23.4% 44.6% Treatment period and follow-up : 10 symptomatic VTE (9D(3PE)vs1E) Major bleeding was significantly lower with 50 mg twice daily (0.3% vs. 2.0%) but elevated with higher doses (2-fold increase)

54 Randomised Total Knee Arthroplasty Patients; 670 per group R Start 12 hours pre-operatively* Start 1-4 hours post-operatively Enoxaparin 40 mg qd Dabigatran etexilate 75 / 150 mg qd 110 / 220 mg qd Randomisation Venography Day 6-10 Follow-up weeks Central Adjudication Committee for all Efficacy and Safety Outcomes *The evening before surgery; qd, once daily

55 Total VTE and All-Cause Mortality Dabigatran better Enoxaparin better 220 mg -9.2% % 150 mg +2.8 Equivalence -10% -7.5% -5% -2.5% 0 2.5% Difference in Absolute Event Rates (Dabigatran Enoxaparin) 5% 7.5% Major VTE and VTE related mortality: 3,8%, 2.6% vs 3.5% (NS) 10%

56 There was no significant difference in major bleeding rates with either dose of dabigatran compared with enoxaparin. No increases in liver enzyme concentrations and in acute coronary events.

57 Pooled Analysis Major VTE and VTE-Related Death Study Dabigatran 150 mg Dabigatran 220 mg Enoxaparin RE-NOVATE* (THR) 4.3% 3.1% 3.9% RE-MODEL (TKR) 3.8% 2.6% 3.5% RE-MOBILIZE (TKR) 3.0% 3.4% 2.2% Pooled 3.8% 3.0% 3.3% Absolute risk difference (Dabigatran Enoxaparin) [95% CI] [-0.6 to 1.6] [-1.3 to 0.9] * Eriksson et al. Lancet 2007;370:949

58 Pooled Analysis Bleeding Events Dabigatran etexilate 150 mg N= mg N=2682 Enoxaparin N=2716 Major Bleeding Event 1.1% 1.4% 1.4% 95% CI (0.7, 1.4) (1.0, 1.9) (1.0, 2.0)

59 Patients > 75 ans Etudes schéma Européen, PTH + PTG (883 patients / 5539 patients) Analyse post-hoc en sous-groupe Événements TVP totales + Décès +EP Dabigatran 150mg/jour 22.6% (49/217) (CI 17.2%-28.7%) p=0.32 Enoxaparine 40mg/j 27.2% (58/213) (CI 21.4%-33.7%) TVP majeures 4.5% (10/221) (CI 2.2%-8.2%) p=0.53 Saignements majeurs 1.4% (4/282) (CI 0.4%-3.6%) p= % (13/218) (CI 3.2%-10.0%) 2.9% (9/306) (CI 1.4%-5.5%) * 2 patients ont eu 1 saignement majeur en perop, avant la première dose de dabigatran Dahl Oet all : Blood 2008;Dec (supp ASH).

60 Insuffisants rénaux modérés, clairance 20-50ml/min Etudes schéma Européen, PTH + PTG (337 patients / 5539 patients) Analyse post-hoc en sous-groupe Événements TVP totales + Décès +EP Dabigatran 150mg/jour 23.5% (16/68) (CI 14.1%-35.4%) p=0.59 Enoxaparine 40mg/j 27.8% (25/90) (CI 18.9%-38.2%) TVP majeures 4.3% (3/70) (CI 0.9%-12.0%) 9.0% (8/89) (CI 4.0%-16.9%) p=0.35 Saignements majeurs 0.0% (0/96) (CI %) P= % (6/128) (CI 1.7%-9.9%)

61 Dabigatran etexilate Clinical Program Overview: Re-volution Primary DVT prevention VTE secondary prevention Europe US VTE treatment SPAF

62 Comparison of three upcoming novel specific oral anticoagulants Drug Class Compa ny Half-life Bioavailability Elimination Dosage (oral) Apixaban antixa BMS/ Pfizer % 25% renal 75% liver b.i.d. Rivaroxaban antixa Dabigatran DTI Bayer/ J&J 7-13 >80% 33% renal (unchanged) 33% renal (inactive metabolites) 33% biliary B-I % 80% renal 20% biliary o.d. o.d./b.i.d.

63 En pratique En règle générale prudence si atteinte de la fonction rénale ou âge avancé Tenir compte de la demi-vie Arrivée du dabigatran-pradaxa (anti-iia) depuis deux mois, et du rivaroxaban-xarelto (anti-xa) en mai, puis de l apixaban (anti-xa) Antidote uniquement pour l idraparinux rviia (NovoSeven )???? Meilleure expérience quand études cardio disponibles (angor, arythmie) En attendant, patience

Héparine non fractionnée

Héparine non fractionnée Héparine non fractionnée Héparines et nouveaux anticoagulants Charles Marc SAMAMA Services d Anesthésie-Réanimation Cochin - Hôtel-Dieu de Paris > 10 décès par EP par jour en France Heit, Thromb Haemost

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pr. Alessandra Bura-Rivière, Service de Médecine Vasculaire Hôpital Rangueil, 1 avenue Jean Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9 INTRODUCTION Depuis plus de cinquante ans, les héparines

Plus en détail

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Dr Florence Parent Service de Pneumologie et Soins Intensifs de Pneumologie Hôpital Bicêtre, AP-HP Inserm U999. Université Paris-Sud Traitement anticoagulant

Plus en détail

t utilisables per os : une révolution?

t utilisables per os : une révolution? Nouveaux antithrombotiques t utilisables per os : une révolution? 52 èmes journées de Biologie Clinique Necker-Institut Pasteur 18 janvier 2010 JN Fiessinger HEGP Paris Des nouveaux antithrombotiques?

Plus en détail

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Améliorations attendues et problèmes M.M. Samama, M-H. Horellou, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F.

Plus en détail

Marqueurs de risque de récidive Recommandations sur la durée de Tx Place des NACO dans le Tx à long terme

Marqueurs de risque de récidive Recommandations sur la durée de Tx Place des NACO dans le Tx à long terme Marqueurs de risque de récidive Recommandations sur la durée de Tx Place des NACO dans le Tx à long terme Situation Recommandations Grade HBPM SC (DIE plutôt que BID; 2C) Fondaparinux SC 1B 1B TVP ou

Plus en détail

voie extrinsèque voie intrinsèque VIIa IXa XIa XIIa IX XI prothrombine Xa, V, Ca, PL thrombine IIa facteurs contact XII fibrinogène fibrine

voie extrinsèque voie intrinsèque VIIa IXa XIa XIIa IX XI prothrombine Xa, V, Ca, PL thrombine IIa facteurs contact XII fibrinogène fibrine Les nouveaux anticoagulants oraux Pierre Avinée EPU B Septembre 2012 Anticoagulants:pourquoi des nouveaux? Héparines Voie parentérale (1 à 3 fois par jour) Surveillance biologique (HNF) Risque: TIH, ostéoporose

Plus en détail

Thrombotiques. Réanimation. Limoges Sept 2008. B. Honton

Thrombotiques. Réanimation. Limoges Sept 2008. B. Honton Les Nouveaux Anti- Thrombotiques DESC Réanimation Médicale Limoges Sept 2008 B. Honton La coagulation pour les Nuls LA PROBLEMATIQUE en réanimation SEPSIS et ARDS: Activation de la voie extrinsèque Augmentation

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Mouna ZAHLANE Service de Médecine Interne CHU Mohammed VI - Marrakech Introduction Large prescription des anticoagulants: préventif et curatif La iatrogénicité secondaire aux

Plus en détail

Intravenous and oral anticoagulants Mechanisms of action

Intravenous and oral anticoagulants Mechanisms of action Intravenous and oral anticoagulants Mechanisms of action Grigoris T Gerotziafas Groupe de Thrombose Equipe de recherche ER2UPMC Interactions cellulaires tumorales et leur environnement et réponses aux

Plus en détail

Anticoagulation et insuffisance rénale

Anticoagulation et insuffisance rénale Anticoagulation et insuffisance rénale Françoise Boehlen Unité d hémostase HUG Colloque de néphrologie HUG 18 juin 2010 Anticoagulation et MTEV 5-7 jours Phase aiguë 3-6 mois Phase intermédiaire > 6 mois

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011

Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011 Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011 Prof. P. HAINAUT Médecine Interne - Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL 1 Antivitamine K Variabilité dépendant facteurs

Plus en détail

Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement. PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille

Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement. PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Le cancer est un FDR établi de TV X 4.1 Heit JA Arch Int Med 2000 Délai diagnostic

Plus en détail

Après la prévention veineuse

Après la prévention veineuse Les nouveaux anticoagulants oraux s attaquent à l embolie pulmonaire Résumé : Les nouveaux anticoagulants oraux vont transformer la prise en charge de la maladie thromboembolique veineuse, que ce soit

Plus en détail

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse La Société de Pharmacie de Lyon, le 17 novembre 2011 Le risque thrombo-embolique : actualités thérapeutiques et sa prise en charge La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC)

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Mécanisme d action Suivi biologique: comment et quand? A.Demulder IRIS-Lab 15/05/2013 1 Anticoagulants «traditionnels»: HNF Parentéral Suivi biologique avec ajustement

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants EP fatales EP TVP symptomatiques TVP proximales phlébo Les nouveaux anticoagulants N. Rosencher Déclaration de conflit d intérêt 1. Abbott, 2. Astra-Zeneca, 3. Bayer, 4. Bristol Meyer Squibb, 5. B-Braun,

Plus en détail

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Jacqueline Conard Hématologie Biologique Hôtel-Dieu-Cochin, Paris Pourquoi rechercher de nouveaux Anticoagulants oraux? HNF HBPM AVK Voie IV ou SC IV ou

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Nouveaux Anticoagulants Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Plan Petit rappel d hémostase Anticoagulant oraux classiques Les nouveaux anticoagulants (NAC) Dosage? Comment passer de l'un à l'autre

Plus en détail

Risque thrombo-embolique chez l'obèse

Risque thrombo-embolique chez l'obèse Risque thrombo-embolique chez l'obèse Pierre Albaladejo Charles Marc SAMAMA pierre.albaladejo@hmn.aphp.fr Loi de santé publique du 09 août 2004 Recommandations pour la Pratique Clinique (RPC) Prévention

Plus en détail

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa.

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa. Accidents hémorragiques aux nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP Cibles Nouveaux ACO ORAL DIRECT FT / VIIa PARENTERAL INDIRECT AVK

Plus en détail

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques CHU de Reims Actualités sur les nouveaux antithrombotiques Pr Philippe NGUYEN CHU de Reims pnguyen@chu-reims.fr Nouveaux anticoagulants oraux Facteur Xa Thrombine Anti-Xa Rivaroxaban Bayer Xarelto Apixaban

Plus en détail

Médecine Physique Prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse. Pr Philippe NGUYEN Vendredi 17 Décembre 2010

Médecine Physique Prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse. Pr Philippe NGUYEN Vendredi 17 Décembre 2010 Médecine Physique Prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse Pr Philippe NGUYEN Vendredi 17 Décembre 2010 Situation clinique : «prévention de la MTEV» Femme, 72 ans, poids = 87 kg, taille = 1,56

Plus en détail

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE Le mardi 10 mai 2011 Bulletin no 6 / 2010-2011 DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE La sixième réunion du Comité de pharmacologie de l année 2010-2011 a eu lieu le 10 mai 2011. RÉSUMÉ EN QUELQUES LIGNES

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen Anticoagulants Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen HNF Extraite de muqueuse intestinale de porc Hétérogénéité, variabilité de l activité anticoagulante,

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX AUX TROIS TEMPS DE LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX AUX TROIS TEMPS DE LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX AUX TROIS TEMPS DE LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE Pierre-Marie Roy Professeur de Thérapeutique & Médecine d Urgence L UNAM Université d Angers Département de Médecine

Plus en détail

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Limites du traitement par AVK Fenetre therapeutique

Plus en détail

Cas clinique n 1. Nouveaux anticoagulants. IIa. Nouveaux anticoagulants Comment s y retrouver? fibrine. Facteur tissulaire VIIa

Cas clinique n 1. Nouveaux anticoagulants. IIa. Nouveaux anticoagulants Comment s y retrouver? fibrine. Facteur tissulaire VIIa Cas clinique n 1 Nouveaux anticoagulants Comment s y retrouver? Indications et contre-indications Dre Françoise Boehlen Prof. Jean-Luc Reny & Prof. Arnaud Perrier Updates de Médecine interne générale 21

Plus en détail

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux Anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Ximélagatran EXANTA o Désirudine

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants. Lucia Mazzolai Service d Angiologie CHUV, Lausanne

Les nouveaux anticoagulants. Lucia Mazzolai Service d Angiologie CHUV, Lausanne Les nouveaux anticoagulants Lucia Mazzolai Service d Angiologie CHUV, Lausanne Most common drug adverse events Insuline and warfarin are the drugs most commonly implicated in adverse events in an emergency

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Les nouveaux anticoagulants oraux Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Je n ai pas de conflit d intérêt à déclarer. Les nouveaux anticoagulants oraux Les anticoagulants

Plus en détail

Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine

Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine BE/PRA-141770 09/2014 Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine Une sous-analyse de RE-LY démontre que le traitement par

Plus en détail

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP BHR, Boeringer, LFB, Fresenius-Kabi, Integra-Neurosciences Patient

Plus en détail

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Lépirudine REFLUDAN o Désirudine

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Situations à risque? Accidents AC Hémorragies spontanées Extériorisées: ex H Digestive Internes: ex

Plus en détail

Groupe d Intérêt en Hémostase Périopératoire

Groupe d Intérêt en Hémostase Périopératoire Accidents des anticoagulants oraux Anne GODIER Service d Anesthésie-Réanimation Hôtel-Dieu Paris Groupe d Intérêt en Hémostase Périopératoire Conflits d intérêt LFB Octapharma CSL-Behring Bayer BMS-Pfizer

Plus en détail

Nouveaux antithrombotiques : état des lieux en 2009

Nouveaux antithrombotiques : état des lieux en 2009 revue Nouveaux antithrombotiques : état des lieux en 2009 Rev Med Suisse 2009 ; 5 : 303-7 P. Fontana H. Bounameaux Dr Pierre Fontana Pr Henri Bounameaux Service d angiologie et d hémostase Département

Plus en détail

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? NACO: Contraction de «Narcissistes compacts» Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les Nacos ne boivent pas d alcool

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants vus par le chirurgien orthopédiste Claude VIELPEAU CHU de Caen Moyens de lutte contre la maladie T.E. Anticoag. per os (anti Xa - anti IIa) Héparine 1930 AVK 1940 HBPM 1980

Plus en détail

Thromboprophylaxie en chirurgie orthopédique : du changement! Dr Michel Delecroix

Thromboprophylaxie en chirurgie orthopédique : du changement! Dr Michel Delecroix 1 Thromboprophylaxie en chirurgie orthopédique : du changement! Lille le 22 janvier 2009 Dr Michel Delecroix 2 Epidémiologie ETEV en Europe 2004 : 500 000 cas EP : 300 000 cas Les déçès liés aux ETEV et

Plus en détail

49 e CONGRES DE L A.M.U.B.

49 e CONGRES DE L A.M.U.B. 49 e CONGRES DE L A.M.U.B. Actualités dans la prise en charge de la TVP J.C. WAUTRECHT Service de Pathologie Vasculaire Hôpital Erasme Session PATHOLOGIES VASCULAIRES Modérateurs : Drs D. DE TAVERNIER,

Plus en détail

En dehors de la FA, quelles sont les autres indications validées ou à venir?

En dehors de la FA, quelles sont les autres indications validées ou à venir? En dehors de la FA, quelles sont les autres indications validées ou à venir? L intérêt des NACOs ne se limite pas à la prévention du risque thrombo-embolique dans la FA non valvulaire. En effet, ces molécules

Plus en détail

La Fibrillation Atriale. Pr Philippe Chevalier

La Fibrillation Atriale. Pr Philippe Chevalier La Fibrillation Atriale Pr Philippe Chevalier Epidémiologie de la fibrillation atriale Le profil, la distribution Les causes La progression La prévention primaire Démographie U.S. population x 1000 Population

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants sur le marché en Europe? N. Rosencher, L Bellamy

Les nouveaux anticoagulants sur le marché en Europe? N. Rosencher, L Bellamy Les nouveaux anticoagulants sur le marché en Europe? N. Rosencher, L Bellamy Departement d Anesthésie, Hôpital Cochin (AP-HP) Résumé La grande majorité des anticoagulants actuellement sur le marché agissent

Plus en détail

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Premières journées communes Lyon Avril 2013 Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Traitements anticoagulants De la théorie à la pratique P. Fagnoni-2013 1 Accidents thrombotiques Artériels & Veineux Artériels

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj. Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.ehr052 Pr JC Deharo, CHU Marseille La fibrillation auriculaire Feinberg WM et al. Arch Intern

Plus en détail

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants M.M. Samama, M-H. Horellou, C. Flaujac, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F. Depasse Biomnis - Ivry sur Seine TFPI TFPI

Plus en détail

Les anticoagulants. 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux

Les anticoagulants. 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux Les anticoagulants 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux Traitements I. Héparine et HBPM II. Antivitamines K (AVK) III. Hirudines recombinantes IV. Inhibiteurs sélectifs

Plus en détail

PREVENTION DE LA MALADIE THROMBO- EMBOLIQUE VEINEUSE (MTEV) EN PERI- OPERATOIRE QUOI DE NEUF?

PREVENTION DE LA MALADIE THROMBO- EMBOLIQUE VEINEUSE (MTEV) EN PERI- OPERATOIRE QUOI DE NEUF? PREVENTION DE LA MALADIE THROMBO- EMBOLIQUE VEINEUSE (MTEV) EN PERI- OPERATOIRE QUOI DE NEUF? Chokri Ben Hamida Service de réanimation médicale de Sfax La Thrombose une réalité qui tue La maladie thrombo-embolique

Plus en détail

Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Lab.Hématologie - CHU Timone - APHM

Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Lab.Hématologie - CHU Timone - APHM Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Lab.Hématologie - CHU Timone - APHM Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Jau Lab.Hématologie

Plus en détail

journées chalonnaises de la thrombose

journées chalonnaises de la thrombose Nos connaissances certaines et notre pratique journalière : Les Nouveaux Anticoagulants dans la thromboprophylaxie de la chirurgie prothétique du MI Benoit Cots et Jean Marc Royer le 29/11/12-1 Recommandations

Plus en détail

le médicament du mois Dabigatran étexilate (Pradaxa ) : anticoagulant oral, inhibiteur direct sélectif de la thrombine

le médicament du mois Dabigatran étexilate (Pradaxa ) : anticoagulant oral, inhibiteur direct sélectif de la thrombine le médicament du mois Dabigatran étexilate (Pradaxa ) : anticoagulant oral, inhibiteur direct sélectif de la thrombine P. Lancellotti (1), A.J. Scheen (2) RÉSUMÉ : Le dabigatran étexilate (Pradaxa ), administrable

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

Anticoagulants Oraux en 2015

Anticoagulants Oraux en 2015 Pharmacologie Médicale Toulouse Anticoagulants Oraux en 2015 Pas de conflit d intérêt AVK: Fluindione/warfarine? Bénéfice: Warfarine reste l AVK de référence Risque: Warfarineengendre moins d effets immuno-allergiques

Plus en détail

Gestion périopératoire des nouveaux anticoagulants et antiplaquettaires. Charles Marc SAMAMA Pôle Anesthésie Réanimations Thorax Explorations

Gestion périopératoire des nouveaux anticoagulants et antiplaquettaires. Charles Marc SAMAMA Pôle Anesthésie Réanimations Thorax Explorations Gestion périopératoire des nouveaux anticoagulants et antiplaquettaires Charles Marc SAMAMA Pôle Anesthésie Réanimations Thorax Explorations Conflits d intérêt - Diapos Firmes et produits (DCI): AstraZeneca

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques

Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques PY Cordier Service de Réanimation HIA Laveran - Marseille Février 2014 Introduction Anticoagulants oraux : historique Antivitamines K

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux anti IIa, anti Xa

Les nouveaux anticoagulants oraux anti IIa, anti Xa Les nouveaux anticoagulants oraux anti IIa, anti Xa Dr F Volot CRTH- Centre de Coagulopathie Département de maladie thromboembolique Dijon Conflits d intérêt Baxter Bayer CSL Behring LFB Novonordisk Pfizer

Plus en détail

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux Anne GODIER Service d Anesthésie-Réanimation Hopital Cochin Paris Table ronde anticoagulants 15 novembre 2013 Conflits

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique?

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Références : Pr Samama Journée de Biologie Praticienne Décembre 2011 I. Gouin-Thibault Journée de Biologie Clinique 2012

Plus en détail

SEMINAIRES IRIS. Prof Christian CHATELAIN UCL MONT GODINNE 10/5/2011 ERASME

SEMINAIRES IRIS. Prof Christian CHATELAIN UCL MONT GODINNE 10/5/2011 ERASME Thrombophilie et Anticoagulation de longue durée Prof Christian CHATELAIN UCL MONT GODINNE 10/5/2011 ERASME 1. Gillum RF. Am Heart 1987;114:1262-1264 2.. Anderson F Jr, et al. Arch Intern Med 1991;151:933-938

Plus en détail

Aspects pratiques du traitement de la MTEV

Aspects pratiques du traitement de la MTEV JFA Aspects pratiques du traitement de la MTEV 1 er février 2013 Isabelle Mahé Hôpital Louis Mourier Médecine Interne APHP, Université Paris 7 Conflits d intérêt Conseil en développement Daiichi Sankyo,

Plus en détail

Les anticoagulants oraux directs: Pr. David SMADJA Service d hématologie biologique, HEGP, Paris Inserm UMR-S 1140, Université Paris Descartes

Les anticoagulants oraux directs: Pr. David SMADJA Service d hématologie biologique, HEGP, Paris Inserm UMR-S 1140, Université Paris Descartes Les anticoagulants oraux directs: -Quel positionnement dans la MTEV? -Quelle est la place de la biologie dans leur suivi/utilisation? Pr. David SMADJA Service d hématologie biologique, HEGP, Paris Inserm

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

PICT DOSAGE DES ANTICOAGULANTS 1. PEFAKIT PICT. Dosage chronométrique. PEFAKIT PiCT. PEFAKIT PiCT Calibrateur HNF. PEFAKIT PiCT Contrôles HNF

PICT DOSAGE DES ANTICOAGULANTS 1. PEFAKIT PICT. Dosage chronométrique. PEFAKIT PiCT. PEFAKIT PiCT Calibrateur HNF. PEFAKIT PiCT Contrôles HNF Dosage chronométrique PICT 1. PEFAKIT PICT Nombre de tests 8-505-01 coffret 80 3 flacons d activateur (2 ml) 3 flacons de réactif Start (2 ml) Mesure des anticoagulants par méthode chronométrique. 1 2

Plus en détail

Anticoagulants oraux non AVK :

Anticoagulants oraux non AVK : Journées Médicales de Strasbourg 15 16 novembre 2014 Anticoagulants oraux non AVK : espoirs, réalitr alités s et déceptions d? Dr Boris Aleil Cabinet de Cardiologie Hochfelden Inserm UMR_S949 EFS Alsace

Plus en détail

Mise à jour 2011 des recommandations de la SFAR sur la prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse postopératoire

Mise à jour 2011 des recommandations de la SFAR sur la prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse postopératoire Mise à jour 2011 des recommandations de la SFAR sur la prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse postopératoire Nadia ROSENCHER et Charles Marc SAMAMA Groupe Hospitalier Cochin Broca - Hôtel-Dieu

Plus en détail

Gestion du traitement

Gestion du traitement Gestion du traitement anticoagulant chez le dialysé Dr Thierry KRUMMEL Service de Néphrologie & Hémodialyse CHRU de Strasbourg 12 ème C è Nti ld Né h l i 12 ème Congrès National de Néphrologie Agadir 6

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 10 mars 2010 ARIXTRA 1,5 mg/0,3 ml, solution injectable en seringue pré-remplie - Boîte de 2 (CIP : 363 500-6) - Boîte de 7 (CIP : 363 501-2) - Boîte de 10 (CIP : 564

Plus en détail

AOD : que reste-t-il des tests biologiques?

AOD : que reste-t-il des tests biologiques? Jour AOD : que reste-t-il des tests biologiques? (Et la reversion?) Dr. Olivier Feugeas CRTH, CHU Strasbourg et groupe Bio67/Biosphère Chu de Conflits d Intêrets Bayer Boehringer-Ingelheim BMS-Pfizer Sanofi

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

Gestion des anticoagulants oraux directs dans le cadre de l urgence

Gestion des anticoagulants oraux directs dans le cadre de l urgence Gestion des anticoagulants oraux directs dans le cadre de l urgence Vendredi 23 mai 2014 Valérie Poirier Clément d Audigier Service d Hématologie biologique Hôpital Saint-Antoine Les anticoagulants oraux

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants. Mise au point et enjeux en chirurgie orale

Nouveaux anticoagulants. Mise au point et enjeux en chirurgie orale 2010 SFMBCB, SFCO, 2012 2010 DOI: 10.1051/mbcb/2009037 10.1051/mbcb/2012044 www.mbcb-journal.org Mise au point Nouveaux anticoagulants. Mise au point et enjeux en chirurgie orale Cédric Lansonneur 1,*,

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants en 2012

Les nouveaux anticoagulants en 2012 Les nouveaux anticoagulants en 2012 Actualités thérapeutiques 1 er décembre 2012 Dr Jérôme CONNAULT Service de Médecine Interne Hôtel-Dieu CHU de Nantes jerome.connault@chu-nantes.fr Pourquoi de nouveaux

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

Liens d intérêt. Aucun

Liens d intérêt. Aucun U961 Traitement des TVP àla phase aiguëen 2012 Stéphane ZUILY MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine INSERM U961

Plus en détail

Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants. Docteur Christine BOITEUX

Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants. Docteur Christine BOITEUX Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants Docteur Christine BOITEUX Théorie Endocardites et anticoagulation POUR Thromboses Emboles septiques CONTRE Favorise emboles septiques et diffusion

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes 1 Marché global des anticoagulants Un Marché en explosion: 6 milliards de $ en 2008 9 milliards de $ attenduen

Plus en détail

Hématologie biologique. Faculté de Médecine Paris Descartes

Hématologie biologique. Faculté de Médecine Paris Descartes Nouveaux anti thrombotiques Dr. Isabelle GOUIN-THIBAULT Hématologie biologique Groupe Hospitalier Hôtel Dieu Cochin Faculté de Médecine Paris Descartes Nouveaux anticoagulants Faut-il une surveillance

Plus en détail

Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral. Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux

Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral. Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux Déclaration de conflits d intérêts Honoraires reçus pour expertise

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 21 janvier 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 21 janvier 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 21 janvier 2009 XARELTO 10 mg, comprimés pelliculés - B/5, plaquettes thermoformées (PP/Alu). Code CIP : 388 381-0 - B/10, plaquettes thermoformées (PP/Alu). Code CIP

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

Les anticoagulants. PM Garcia Sam Hamati. sofomec 2008

Les anticoagulants. PM Garcia Sam Hamati. sofomec 2008 Les anticoagulants PM Garcia Sam Hamati sofomec 2008 1 Les anticoagulants sofomec 2008 point de vue HAS AVK = 13% des hospitalisations pour accidents iatrogènes 17 000 hospitalisations / an /France pas

Plus en détail

Des anciens aux nouveaux anticoagulants Rôle de la biologie

Des anciens aux nouveaux anticoagulants Rôle de la biologie Des anciens aux nouveaux anticoagulants Rôle de la biologie Isabelle Gouin-Thibault Laboratoire d Hématologie, GH Cochin-Hôtel Dieu-Broca (AP-HP) INSERM UMR-S1140, Université Paris Descartes Journées Nationales

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Conflits d intd intérêts (en rapport avec le thème de la conférence) Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Oratrice lors de journées de formation sur les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS?

POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS? LES NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES ORAUX «NATO» ou LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX «NACO» 4 Dabigatran, Rivaroxaban POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS? Les Héparines Voie parentérale IV SC donc personnel

Plus en détail

Thromboprophylaxie périopératoire : revue et recommandations

Thromboprophylaxie périopératoire : revue et recommandations 51 e Congrès national d anesthésie et de réanimation. Médecins. Les essentiels. 2009 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés Thromboprophylaxie périopératoire : revue et recommandations Ch.-M. Samama

Plus en détail

Apixaban. Rivaroxaban. Dabigatran (Pradaxa ) (Xarelto ) (Eliquis ) 6X (ClCr 10-30ml/min)

Apixaban. Rivaroxaban. Dabigatran (Pradaxa ) (Xarelto ) (Eliquis ) 6X (ClCr 10-30ml/min) dapté et modifié de: J.Eikelboom et l. Circulation. 2010;121:1523-1532 Apixaban (Eliquis ) Rivaroxaban (Xarelto ) Dabigatran (Pradaxa ) Mécanisme d action Inhibiteurs directs du FXa Inhibiteur direct du

Plus en détail

NACO et Angioplas>e. Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière

NACO et Angioplas>e. Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière NACO et Angioplas>e Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière Disclosures Research Grants from «Fédéra>on Française de Cardiologie» Consul>ng fees from Astra Zeneca,

Plus en détail

NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES. ARRES ASSPRO Genève 10 novembre 2012 Zuzana Vichova DAR Hôpital Cardiologique Lyon

NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES. ARRES ASSPRO Genève 10 novembre 2012 Zuzana Vichova DAR Hôpital Cardiologique Lyon NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES ARRES ASSPRO Genève 10 novembre 2012 Zuzana Vichova DAR Hôpital Cardiologique Lyon Fondaparinux AT Traitement anjcoagulant NACO disponibles P. Albaladejo, SFAR 2012 NACO chirurgie

Plus en détail

Les anticoagulants actifs p.o. sont utilisés depuis

Les anticoagulants actifs p.o. sont utilisés depuis Nouveaux anticoagulants oraux : mécanisme d action et données pharmacocinétiques New oral anticoagulants: mechanism of action and pharmacokinetic properties X. Delavenne 1,2, P. Zufferey 2,3 X. Delavenne

Plus en détail

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Absence de conflits d intérêt Sujets âgés: > 75 ans.plutôt 80-85

Plus en détail

Les anticoagulants oraux directs dans la pratique médicale: implications pour le laboratoire d hémostase

Les anticoagulants oraux directs dans la pratique médicale: implications pour le laboratoire d hémostase Pipette 6-2014, Seite 17 18 Les anticoagulants oraux directs dans la pratique médicale: implications pour le laboratoire d hémostase Anne Angelillo-Scherrer Références, Figures 1 5 et Table 1 Références

Plus en détail

Les traitements anticoagulants. Emmanuelle de Raucourt Service Hématologie biologique CHVS

Les traitements anticoagulants. Emmanuelle de Raucourt Service Hématologie biologique CHVS Les traitements anticoagulants Emmanuelle de Raucourt Service Hématologie biologique CHVS Plan Rappels sur la physiologie de l hémostase et son exploration. Les héparines Les AVK Les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE

MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE Dr HAFIDI POLE ANESTHESIE RENAIMATION CHU DE NICE Antiagrégants gants plaquettaires Ticlopidine (TICLID) clopidogrel (PLAVIX) S opposent à l ag. Plaq. Effets indésirables: hémorragies,

Plus en détail

CAPACITE DE GERONTOLOGIE MANIEMENT DES ANTICOAGULANTS

CAPACITE DE GERONTOLOGIE MANIEMENT DES ANTICOAGULANTS CAPACITE DE GERONTOLOGIE MANIEMENT DES ANTICOAGULANTS Professeur Patrick JEGO - Service de Médecine Interne Rennes, mercredi 8 janvier 2014 Monsieur L, 92 ans, passe en FA permanente. Que faites vous?

Plus en détail