Module E04 Médicaments et terrain: la femme enceinte. Pr. L. Monassier Dr. G. Aubertin-Kirch Pharmacologie Strasbourg

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Module E04 Médicaments et terrain: la femme enceinte. Pr. L. Monassier Dr. G. Aubertin-Kirch Pharmacologie Strasbourg"

Transcription

1 Module E04 Médicaments et terrain: la femme enceinte. Pr. L. Monassier Dr. G. Aubertin-Kirch Pharmacologie Strasbourg

2 Ce que nous allons faire : 1. Quelques rappels et notions importantes 2. QCM commentés

3 Médicaments et grossesse. Si le médicament est fait pour soigner une maladie, alors pourquoi une femme enceinte aurait besoin d en prendre? 1. La grossesse est vécue comme un «état pathologique» Un nouvel état biologique donc inconnu. Une maladie? (cortège de symptômes) Une transformation physique. 2. Une Il existe angoisse. une maladie préexistante : que faire avec son traitement? Conséquence: l automédication +++ (4 à 11 produits différents), arrêts de travail, surmédicalisation. 3. La grossesse a généré une maladie: HTA, diabète, éclampsie. Intégrer l automédication dans les prescriptions (risques d interactions) Comment la traiter?

4 Risque médicamenteux et grossesse. 2 grands cas: 1. La grossesse n est pas connue mais il existe un risque. Que puis-je prescrire? Dois-je associer une contraception de sécurité maximale? Risque maximal de tératogenèse. 2. La grossesse est connue. Quel stade? Quel risque? Gestion du rapport bénéfice/risque.

5 A qui s adresse la notion de risque médicamenteux pendant la grossesse? Une grossesse: un bébé avec une maman autour!

6 Vue schématique de la barrière placentaire A terme : surface d échange de 11m 2 Epaisseur 3,5μm

7 Circulation foetale Cordon ombilical 1 veine 2 artères

8 Mécanismes de diffusion transplacentaire. Essentiellement passif. Mère Régie par la Loi de Fick Foetus Débit sanguin (pression artérielle) Taille molécule (<500), liposolubilité, ionisation, liaison protéines, concentration ph Protéinémie α1-glycoprotéine:37% de celle de la mère Albumine > mère ph, protéinémie Durée d exposition

9 Risque médicamenteux pendant la grossesse : le bébé. Donc : Plus la grossesse avance et plus les produits passent. La grande majorité des médicaments traversent le placenta. Le risque médicamenteux pour le bébé concerne quasiment toute la grossesse.

10 Risque médicamenteux pendant la grossesse : le bébé. Quels sont ces risques? 1 ère semaine : Loi du «tout ou rien» Période périnatale Trimestre 1 Trimestre 2 Trimestre 3 Tératogenèse Risque embryo (12 SA) puis foetotoxique

11 Risque médicamenteux pendant la grossesse : le bébé. Le risque tératogène? 2 à 3% des nouveaux-nés sont malformés Etiologie médicamenteuse : 4 à 5% (0,1% des naissances) Prise d un produit reconnu pour être tératogène : malformations dans 20 à 30% des cas.

12 Le risque tératogène : une petite fenêtre de temps et de dose! Semaines d aménorrhées SNC Coeur Bras Jambes Yeux Oreilles OGE Ovulation

13 Risque médicamenteux pendant la grossesse : le bébé. Le médicament et le risque tératogène. Cas 1 : les études animales n ont rien montré mais il n y a pas de données cliniques certaines (cas le plus fréquent). tinidazole Fasigyne*

14 Risque médicamenteux pendant la grossesse : le bébé. Le médicament et le risque tératogène. Cas 2 : les études animales ont montré un effet malformatif et il a été établi un effet tératogène chez l homme. isotrétinoïne Roaccutane* Curacné* Procuta* Contracné*

15 Risque médicamenteux pendant la grossesse : le bébé. Le médicament et le risque tératogène. Cas 3 : les études animales ont montré un effet malformatif mais il n y a pas de données chez l homme. clarithromycine Zeclar*

16 Risque médicamenteux pendant la grossesse : le bébé. Le médicament et le risque tératogène. Cas 4 : le médicament est ancien et jamais aucune étude n a été faite. loratadine Clarityne*

17 Le CRAT pour vous aider

18 Risque médicamenteux pendant la grossesse : le bébé. Le risque foetotoxique?

19 Risque médicamenteux pendant la grossesse : le bébé. Le médicament et le risque foetotoxique. Cas où le médicament est connu pour avoir des effets toxiques mais il y a une nécessité thérapeutique d urgence. nétilmicine Nétromicine*

20 Risque médicamenteux pendant la grossesse : le bébé. En pratique? I. Avant la prescription : réflexion basée sur II. Le terme de la grossesse Le produit que l on veut utiliser Le rapport bénéfice/risque Si le produit a été pris Pas d effet tératogène chez l animal : on rassure Effet tératogène chez l animal et/ou l homme : surveillance renforcée. Décision d IMG multidisciplinaire

21 Risque médicamenteux pendant la grossesse : le bébé. La période périnatale. Le problème de la toxicité post-natale de produits administrés pendant la grossesse. Psychotropes Morphiniques Iode Autres : exemples

22 Risque médicamenteux après la grossesse : le bébé. La période périnatale. propranolol Avlocardyl*

23 L anesthésie générale en fin de grossesse (la césarienne et la gestion des risques médicamenteux) Médicaments utilisés et risques pour le nouveau-né : Anesthésiques gazeux Barbituriques Curares sédation dépression respiratoire dépression respiratoire Anesthésiques locaux dépression respiratoire, coma Morphiniques dépression respiratoire, sédation

24 Les curares, bloquants neuromusculaires vécuronium PM=558 g/mole pka=9 Liaison protéines 30% à ph=7,4 forme ionisée = 40 x forme non ionisée Rapport veine ombilicale / veine utérine Rares cas rapportés de faiblesse neuromusculaire

25 Effet de la liaison aux protéines plasmatiques 4 médicaments liés à l α1 glycoprotéine alfentanil 92% péthidine 40% Rapport veine ombilicale / veine utérine lidocaïne 70% bupivacaïne 97% Mais ce qui passe se retrouve majoritairement sous forme libre

26 Influence de la durée d exposition 1,5 Rapport veine ombilicale / veine utérine 1 0, Heures après injection intramusculaire Administration intramusculaire de péthidine

27 QCM commentés

28 QCM1 Les AVK exposent pendant la grossesse à des risques : A. Malformations faciales B. Malformations cardiaques C. Anomalies du système nerveux central D. Fausses couches E. Anomalies rénales Réponses: A, C, D Malformations des os propres du nez (4 à 7%) Cérébrotoxicité Hématome rétroplacentaire

29 QCM2 Parmi les anticoagulants suivants, quels sont ceux qui traversent le placenta? A.warfarine Coumadine B.enoxaparine Lovenox C.fondaparinux Arixtra D.héparine calcique E.dabigatran Pradaxa Réponses: A, E Dabigatran (antithrombine, foetotoxique pendant toute la grossesse)

30 Les NACOs en 1 diapositive dabigatran Pradaxa (IIa = thrombine), rivaroxaban Xarelto (Xa) ou apixaban Eliquis (Xa) Ils modifient les tests d hémostase (TCA et INR) Du fait de leur pharmacocinétique, les modifications de l hémostase sont variables chez un même individu et dans une même journée. Si INR normal: le malade n est pas anticoagulé Si INR élevé: inexploitable. PAS DE KANOKAD ni de Vitamine K car les facteurs II, VII, IX et X sont là et sont carboxylés Indications: Produits Indications (2012) dabigatran Pradaxa rivaroxaban Xarelto apixaban Eliquis Fibrillation auriculaire, préventif MVTE (chirurgie orthopédique) Fibrillation auriculaire, préventif MVTE (chirurgie orthopédique), curatif MVTE Fibrillation auriculaire, préventif MVTE (chirurgie orthopédique)

31 QCM3 En cas d allaitement maternel, quels sont les anticoagulants susceptibles de faire saigner le nouveau-né? A.fluindione Préviscan B.héparine calcique C.enoxaparine Lovenox D.warfarine Coumadine E.acénocoumarol Sintrom Réponses: A, D, E

32 QCM4 En cas d allaitement maternel, un traitement par AVK peut être maintenu si le nouveau-né reçoit de la vitamine K1 à la dose de 2mg/semaine. A. Vrai B. Faux Réponse: A Dose recommandée Ampoules buvables 2mg/0,2ml

33 QCM5 Parmi les produits suivants, indiquez ceux qui sont foetotoxiques et ceux qui nécessitent une surveillance post natale rapprochée. A.nicardipine Loxen B.alpha méthyl DOPA Aldomet C.périndopril Coversyl D.valsartan Tareg E.aténolol Ténormine F.hydrochlorothiazide Réponses: C, D, E, F

34 Risques gestationnels des antihypertenseurs Blocage de systèmes vasoconstricteurs Alpha-bloquants Inhibiteurs sympathiques centraux (alpha méthyl DOPA, clonidine, moxonidine, rilménidine) Inhibiteurs SRAA (IEC, ARA2, aliskiren Rasilez ) Vasodilatateurs musculotropes Inhibiteurs calciques Nitrés minoxidil Béta-bloquants Diurétiques

35 Risques Alpha bloquants? Béta bloquants: risque post-natal, contraction utérine Inhibiteurs sympathiques centraux: alpha méthyl DOPA Aldomet (clonidine, rilménidine, moxonidine?) Diurétiques: diminution perfusion placentaire Inhibiteurs SRAA: tératogènes (malformations faciales, retards d ossification, foetotoxicité) Musculotropes: inhibiteurs calciques (nifédipine, nicardipine), autres (?)

36 QCM6 Parmi les produits suivants indiquez ceux qui pourraient majorer ses œdèmes des membres inférieurs. A.clonidine Catapressan B.candesartan Atacand C.nicardipine Loxen D.prazosine Minipress E.hydrochlorothiazide Réponse: C

37 QCM7 Parmi les médicaments suivants, indiquez ceux qui peuvent induire et/ou majorer les contractions utérines. A.dinitrate d isosorbide Risordan B.nifédipine Adalate C.propranolol Avlocardyl D.salbutamol Ventoline E.misoprostol Cytotec F.kétoprofène Profénid Réponses: C, E

38 Principaux systèmes régulateurs de la contractilité utérine Système sympathique alpha béta 2 Monoxyde d azote relâchement Acide arachidonique COX Prostaglandine E2 contraction relâchement Sérotonine R 5-HT 2 contraction contraction

39 QCM8 En cas d allaitement maternel, quels antihypertenseurs sont contre-indiqués ou inadaptés? A. clonidine Catapressan B. ramipril Triatec C. irbésartan Aprovel D. nicardipine Loxen E. bisoprolol Cardensiel Si on réfléchit Si on cherche Réponses: A, B, C, E clonidine: sédation ramipril, irbésartan: troubles rénaux bisoprolol: bradycardie clonidine: passe dans le lait, à éviter ramipril, irbésartan, bisoprolol: pas de données nicardipine: passage faible, surveillance PA

40 QCM9 Parmi les critères suivants, retenez ceux qui vous semblent pertinents pour choisir un antibiotique. A. Localisation du foyer B. Prix C. Pharmacocinétique du produit D. Antibiogramme E. Notice d information du VIDAL F. Stade gestationnel Réponses: A, C, D, F (E)

41 Prescription d un antibiotique la «règle des 6 questions» Question 1: faut-il un antibiotique? Question 2: faut-il un prélèvement bactériologique préalable? Question 3: quel antibiotique choisir? Question 4: faut-il faire une association d antibiotiques? Question 5: un geste chirurgical est-il nécessaire? Faut-il enlever un/des corps étranger(s)? Question 6: posologie, durée, voie d administration?

42 QCM10 Parmi les antibiotiques suivants, indiquez les produits foetotoxiques et/ou tératogènes. A. amikacine Amiklin B. spiramycine C. clarithromycine Zeclar D. amoxicilline E. chloramphénicol F. chlortétracycline G. sulfaméthoxazole+triméthoprime Bactrim H. sulfaméthizol Rufol I. ofloxacine Oflocet J. nitrofurantoïne Furadantine K. amoxicilline+acide clavulanique Augmentin Réponses: A, C, E, F, G, H, I

43 QCM11 Parmi les antalgiques suivants, indiquez ceux qui peuvent provoquer une dépression respiratoire du nouveau-né lors d un allaitement maternel. A. paracétamol B. tramadol Contramal C. codéine D. morphine Skénan E. piroxicam Feldène Réponses: B, C, D

44 QCM12 Lors de la grossesse, une prise ponctuelle d AINS peut occasionner une fermeture prématurée du canal artériel à partir de (en SA) A.15 B.20 C.24 D.28 E.32 Réponse: C

45 QCM13 Parmi les risques gestationnels suivants, lesquels sont attribuables aux antiinflammatoires non stéroïdiens : A.Accouchement prématuré B.Hémorragies du post-partum C.Insuffisance rénale néonatale D.Hypoglycémies néonatales E.Insuffisance cardiaque gauche néonatale Réponses: B, C

46 QCM14 Parmi les classes de médicaments suivantes, indiquez celles qui contiennent une/des substance(s) tératogène(s) : A.Antiépileptiques B.Antihistaminiques antiallergiques C.Antidiabétiques oraux D.Antihypertenseurs E.Traitement du syndrome bipolaire Réponses: A, C, D, E

47 Les anti-histaminiques antiallergiques Les anti-h1 de première génération (anticholinergiques et sédatifs) Alimémazine Théralène Dexchlorphéniramine Polaramine Hydroxyzine Atarax Risque tératogène (doute sur certains produits). Risque d iléus paralytique en néonatal si prise en fin de grossesse Les anti-h1 de deuxième génération Cétirizine Zyrtec Virlix Desloratadine Aerius Fexofénadine Telfast Loratadine Clarityne Zaprilis Doivent être préférés pendant la grossesse et si allaitement

48 QCM15 Mme D présente un diabète gestationnel. Quels sont les médicaments antidiabétiques administrables pendant sa grossesse? A.glimépiride Amarel B.metformine Glucophage C.vildagliptine Galvus D.Insuline E.exénatide Byetta Réponse: D

49 Antidiabétiques du diabète de type 2 et grossesse 3 cas Risque inconnu ou démontré: les nouvelles molécules (inhibiteurs de la DPP-4), agonistes du GLP-1: exénatide (anomalies squelette), liraglutide (morts précoces, anomalies squelette) Risques liés à la baisse de la glycémie (tératogène) (les hypoglycémiants): sulfamides, répaglinide (?), exénatide & liraglutide (retard de croissance) Risque probablement nul: metformine A noter: il n y a plus de «glitazones» sur le marché français

50 QCM16 Parmi les antinauséeux suivants lequel a fait la preuve de son innocuité pendant la grossesse? A.métopimazine Vogalène B.dompéridone Motilium C.alizapride Plitican D.métoclopramide Primpéran? Tératogène animal? Réponse: D Neuroleptiques, antagonistes D2 de la dopamine Syndrome extrapyramidal néonatal (fin de grossesse)

51 QCM17 Parmi les critères suivants, quels sont ceux qui contribuent à renforcer les risques d un médicament pour un nouveau-né en allaitement maternel? A.Biodisponibilité orale faible B.Médicament liposoluble C.Médicament à temps de demi-vie d élimination bref D.Dose reçue par le bébé>10% de la dose reçue par la mère (en mg/kg/j) E.Taux de lipides élevé dans le lait F.Médicament pris avant la tétée du matin G.Prématurité H.Taux de fixation élevé aux protéines plasmatiques I.Index thérapeutique large Réponses: B, D, E, F, G

52 Les médicaments et l allaitement. Quelques notions simples. Réduire le nombre de médicaments Intégrer une susceptibilité du nouveau-né prématurité, déficit en vit-k, anomalie génétique, interaction avec ses médicaments Réduire les risques -médicament à passage nul ou faible dans le lait (<1% concentration maternelle) -forte fixation aux protéines plasmatiques -pas de métabolites actifs -demi-vie courte, pas d accumulation -voie d administration qui réduit le passage dans le lait (pic plasmatique faible, pas d application sur le sein) -si prise unique/jour: prise après la tétée du soir et éviter la tétée de la nuit -si demi-vie très courte: prise après la tétée Médicament à risque -bénéfice? -arrêt définitif ou temporaire de l allaitement (entretenir la lactation) -différer le traitement si possible Informer la mère (automédication, surveillance effets indésirables)

53 Quelques exemples Contre-indications étayées Amiodarone, cytotoxiques, chloramphénicol, dérivés d ergot de seigle antimigraineux (arrêt lactation), lithium Contre-indications temporaires: les isotopes radioactifs (imagerie et/ou thérapeutique). Présence dans le lait: Technétium 99: 15-72h Gallium 67: 2 semaines Quelques médicaments classiques recommandés Paracétamol, ibuprofène Héparine Insuline Pénicillines A (+/- acide clavulanique) Prednisone Prednisolone Aldomet

54 QCM18 Parmi les médicaments des allergies suivants quels sont ceux dont l administration en fin de grossesse peut conduire à des rémanences cliniques post natales. A.bétaméthasone Célestène B.cétirizine Zyrtec C.féxofénadine Telfast D.adrénaline Anapen E.dexchlorphényramine Polamarine Réponses: A, E

55 QCM19 Une patiente migraineuse est enceinte. Parmi les médicaments de la migraine suivants, quels sont ceux que vous contre-indiquez formellement? A.Zolmitriptan Zomig B.Sumatriptan Imigrane C.Dihydroergotamine Diergospray D.Ergotamine+caféine Gynergène Caféiné E.Méthysergide Désernil F.Métoprolol Séloken Réponses: C, D, E Agoniste 5- HT1D Agoniste 5- HT1D Agoniste 5-HT2 Agoniste 5-HT2 Agoniste 5-HT2 Béta bloquant cardiosélectif

56 QCM20 En cas d utilisation en fin de grossesse, quels sont parmi les psychotropes suivants ceux qui peuvent avoir des effets sur le nouveau-né? A.Lithium Téralithe B.Halopéridol Haldol C.Chlorpromazine Largactil D.Fluoxétine Prozac E.Zopiclone Imovane Réponses: A, B, C, D, E

57 QCM21 Mme L présente une psychose maniaco dépressive stabilisée par lithium. Elle vous consulte à 5 SA. Vous lui proposez : A.Une interruption thérapeutique de grossesse B.D arrêter le lithium C.D arrêter le lithium et de le remplacer par du valproate de sodium Dépakote D.De poursuivre le traitement par lithium à dose faible E.D arrêter le lithium et de mettre en place un traitement par un IRES F.Une surveillance échocardiographique. Réponses: B(?), F

58 FIN

Médicaments grossesse et allaitement. Pharmacologie clinique

Médicaments grossesse et allaitement. Pharmacologie clinique Médicaments grossesse et allaitement Pharmacologie clinique Sommaire Introduction Particularité pharmacocinétique au cours de la grossesse Médicaments tératogènes Médicaments à risque tératogène important

Plus en détail

Médicaments et grossesse. Cliquez pour ajouter 17/04/2014 un texte Delphine Desroque

Médicaments et grossesse. Cliquez pour ajouter 17/04/2014 un texte Delphine Desroque Médicaments et grossesse Cliquez pour ajouter 17/04/2014 un texte Delphine Desroque Epidémiologie Étude conséquences des médicaments, toxiques sur le conceptus : effet tératogène, toxicité fœtale et/ou

Plus en détail

2. Modifications pharmacocinétiques chez la femme enceinte. 3. Le maniement du médicament chez la femme enceinte

2. Modifications pharmacocinétiques chez la femme enceinte. 3. Le maniement du médicament chez la femme enceinte Chapitre 11 : MEDICAMENTS ET GROSSESSE Objectifs - Connaître le risque médicamenteux sur le fœtus - Connaître les particularités de la pharmacocinétique des médicaments chez la femme enceinte. - Connaître

Plus en détail

Médicaments et grossesse UE11

Médicaments et grossesse UE11 Médicaments et grossesse UE11 Mardi 07 avril 2015 Pr Dominique Breilh Laboratoire de pharmacocinétique et de pharmacie clinique Groupe PK/PD INSERM U1034 et Pharmacie GHS CHU de Bordeaux HISTOIRE DE LA

Plus en détail

26/06/06C:\Documents and Settings\2208\Mes documents\cours de pharmacie\ifsibetabloquants.doc BETA BLOQUANTS

26/06/06C:\Documents and Settings\2208\Mes documents\cours de pharmacie\ifsibetabloquants.doc BETA BLOQUANTS BETA BLOQUANTS La classe des Béta-bloquants regroupe des médicaments très utilisés en cardiologie ainsi que dans des pathologies diverses. Pour l infirmier l essentiel des connaissances doit porter sur

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

Les médicaments chez la femme enceinte

Les médicaments chez la femme enceinte Les médicaments chez la femme enceinte Médicaments Abciximab Acénocoumarol Acide acétylsalicylique (à faibles doses) Classification (Vaughan- Williams pour les AA) Anticorps monoclonal à effets antithrombotique

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales.

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. 2) Physiologiquement, la pression artérielle baisse au

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

Les anticoagulants. 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux

Les anticoagulants. 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux Les anticoagulants 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux Traitements I. Héparine et HBPM II. Antivitamines K (AVK) III. Hirudines recombinantes IV. Inhibiteurs sélectifs

Plus en détail

Pour atteindre les objectifs, il est nécessaire de connaître, comprendre et maîtriser les mots clés suivants : (mots clés soulignés dans le texte)

Pour atteindre les objectifs, il est nécessaire de connaître, comprendre et maîtriser les mots clés suivants : (mots clés soulignés dans le texte) Chapitre 4 : DISTRIBUTION Objectifs - Savoir définir la distribution et expliquer les facteurs l influençant - Savoir définir et mesurer un volume de distribution - Connaître les facteurs permettant d

Plus en détail

Traitements de l allergie

Traitements de l allergie Définition Traitements de l allergie Dr Bruno RICHARD Service d Hématologie-Oncologie C.H.U. Nîmes Allergie : Réponse immunitaire d hypersensibilité qui fait suite à l introduction de substances antigéniques

Plus en détail

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Emmanuel HAZARD/Jean-loup HERMIL Chronologie Héparine non fractionnée 1950 HBPM 1980 NACO >2008 AVK 1960 Fondaparinux 2002 2 Les indications des NACOs En médecine

Plus en détail

Dr Azizi Fatima Médecin généraliste(rabat)

Dr Azizi Fatima Médecin généraliste(rabat) Dr Azizi Fatima Médecin généraliste(rabat) 2 à 3% des enfants présentent une malformation congénitale moins de 5% sont liées à une cause médicamenteuse Très peu de médicaments justifient d envisager une

Plus en détail

Traitement antiglaucomateux. grossesse. O. Ouhadj, N. Chouchaoui, M.T. Nouri. C.H.U. Béni-Messous, Alger

Traitement antiglaucomateux. grossesse. O. Ouhadj, N. Chouchaoui, M.T. Nouri. C.H.U. Béni-Messous, Alger Traitement antiglaucomateux et grossesse O. Ouhadj, N. Chouchaoui, M.T. Nouri C.H.U. Béni-Messous, Alger Introduction Pendant la grossesse : tt médicament administré par voie générale ou topique effet

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique?

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Références : Pr Samama Journée de Biologie Praticienne Décembre 2011 I. Gouin-Thibault Journée de Biologie Clinique 2012

Plus en détail

MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE

MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE Dr HAFIDI POLE ANESTHESIE RENAIMATION CHU DE NICE Antiagrégants gants plaquettaires Ticlopidine (TICLID) clopidogrel (PLAVIX) S opposent à l ag. Plaq. Effets indésirables: hémorragies,

Plus en détail

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Lépirudine REFLUDAN o Désirudine

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux 27 novembre 2013 Nouveaux anti-coagulants oraux : une étude de l Assurance Maladie souligne la dynamique forte de ces nouveaux médicaments et la nécessité d une vigilance accrue dans leur utilisation Les

Plus en détail

Grossesse et médicaments Quoi de neuf?

Grossesse et médicaments Quoi de neuf? GROSSESSE ET AFFECTIONS RHUMATOLOGIQUES ET DERMATOLOGIQUES Grossesse et médicaments Quoi de neuf? Drs E Elefant, D Beghin, MP Cournot, C Vauzelle Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) Hôpital

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

Anticoagulants. Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire

Anticoagulants. Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire Anticoagulants I. Antiagrégants plaquettaires 1. Rappel Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire Formation

Plus en détail

Vitalipid Novum Adult contient par ml dl-α-tocoférol (vitamine E) 0,91 mg (1 UI) ergocalciférol (vitamine D) 0,50 µg (20 UI)

Vitalipid Novum Adult contient par ml dl-α-tocoférol (vitamine E) 0,91 mg (1 UI) ergocalciférol (vitamine D) 0,50 µg (20 UI) 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Vitalipid Novum Adult, solution à diluer pour perfusion Vitalipid Novum Infant, solution à diluer pour perfusion 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Vitalipid Novum

Plus en détail

de mauvaises raisons:un point sur les médicamentsm

de mauvaises raisons:un point sur les médicamentsm N arrêtons plus l allaitement l pour de mauvaises raisons:un point sur les médicamentsm Réseau PérinatalitP rinatalité Hainaut Valenciennes 7 avril 2011 Dr. Isabelle Kieffer, Pédiatre Kannerklinik Centre

Plus en détail

JORF n 0037 du 13 février 2013. Texte n 5

JORF n 0037 du 13 février 2013. Texte n 5 Le 23 octobre 2015 JORF n 0037 du 13 février 2013 Texte n 5 ARRETE Arrêté du 4 février 2013 modifiant l arrêté du 12 octobre 2011 fixant la liste des médicaments que peuvent prescrire les sages-femmes

Plus en détail

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

UTILISATION DES C.C.P DANS LES HEMORRAGIES SOUS AVK ET SOUS NACO : RECOMMANDATIONS DE L HAS COPACAMU 2014

UTILISATION DES C.C.P DANS LES HEMORRAGIES SOUS AVK ET SOUS NACO : RECOMMANDATIONS DE L HAS COPACAMU 2014 UTILISATION DES C.C.P DANS LES HEMORRAGIES SOUS AVK ET SOUS NACO : RECOMMANDATIONS DE L HAS SYMPOSIUM CSL BEHRING COPACAMU 2014 PROFESSEUR François BERTRAND CHU DE NICE CHRONOLOGIE DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Colette Franssen Département d Anesthésie Réanimation CHU Sart Tilman LIEGE

Colette Franssen Département d Anesthésie Réanimation CHU Sart Tilman LIEGE Colette Franssen Département d Anesthésie Réanimation CHU Sart Tilman LIEGE La mise au point préopératoire par un anesthésiste permet de mieux planifier l organisation de la salle d opération, d éviter

Plus en détail

Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants. Docteur Christine BOITEUX

Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants. Docteur Christine BOITEUX Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants Docteur Christine BOITEUX Théorie Endocardites et anticoagulation POUR Thromboses Emboles septiques CONTRE Favorise emboles septiques et diffusion

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

Hémostase. Laboratoire d Hématologie Angers. Octobre 2012 Cours IFSI

Hémostase. Laboratoire d Hématologie Angers. Octobre 2012 Cours IFSI Hémostase Laboratoire d Hématologie Angers Octobre 2012 Cours IFSI Introduction (2) Activation simultanée de différentes fonctions biologiques spécifiques ayant des cinétiques différentes, et se succédant

Plus en détail

Spécial : «ANTICOAGULANTS»

Spécial : «ANTICOAGULANTS» AMVF Septembre 2010 Spécial : «ANTICOAGULANTS» Cher Adhérent, Cher Donateur, Cher Correspondant, Le plus grand nombre des malades des vaisseaux du Foie est actuellement sous anticoagulants et ce pour un

Plus en détail

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Point d information Avril 2012 Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Le dabigatran (PRADAXA), inhibiteur direct de la thrombine,

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD 21 ème Forum de Rangueil Jeudi 15 octobre 2009 Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD L étude des comportements thérapeutiques des patients migraineux montre une surconsommation d antalgiques non-spécifiques,

Plus en détail

LES ANTIMIGRAINEUX. Médicaments de la crise et médicaments de fond

LES ANTIMIGRAINEUX. Médicaments de la crise et médicaments de fond LES ANTIMIGRAINEUX Migraine : maladie qui peut être handicapante selon fréquence, durée, intensité des crises, signes d accompagnement (digestifs), retentissement sur la vie quotidienne, professionnelle,

Plus en détail

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Infospot Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) - Octobre - Novembre - Decembre 2014 1 I. Définition Il est actuellement

Plus en détail

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md )

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Préambule Ce document présente plusieurs informations utiles pour les prescripteurs afin de les aider lors de l utilisation du

Plus en détail

Médicaments et allaitement - Rôle d un centre de pharmacovigilance (CRPV) - Problématique des psychotropes

Médicaments et allaitement - Rôle d un centre de pharmacovigilance (CRPV) - Problématique des psychotropes ALLAITEMENT ET PRATIQUES En Languedoc- Roussillon, Provence, Alpes Côte d Azur, Corse, Monaco 20 novembre 2009 Médicaments et allaitement - Rôle d un centre de pharmacovigilance (CRPV) - Problématique

Plus en détail

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux?

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux? La nouvelle convention pharmaceutique offre l opportunité aux pharmaciens d accompagner les patients traités par anticoagulants oraux au long cours afin de prévenir les risques iatrogéniques. Les anticoagulants

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT HUMEX ALLERGIE CETIRIZINE 10 mg, comprimé pelliculé sécable 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Pour un comprimé pelliculé sécable

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

Risques iatrogéniques chez le sujet âgé. Dr A.KHELIFA

Risques iatrogéniques chez le sujet âgé. Dr A.KHELIFA Risques iatrogéniques chez le sujet âgé Dr A.KHELIFA 1) RISQUE D ERREUR, D OUBLI Surdosage sous-dosage rupture de traitement: Bêta-bloquants; clonidine, SSRI 2) EFFETS SECONDAIRES AINS: HÉMORRAGIE DIGESTIVE

Plus en détail

11/ Antivitamines K & Héparines

11/ Antivitamines K & Héparines SEMESTRE 1 UE 2.11.S1 Pharmacologie et thérapeutiques I. Introduction 11/ Antivitamines K & Héparines Les anticoagulants sont des médicaments qui empêchent la coagulation sanguine La coagulation est un

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes Plan Introduction Généralités sur les AOD Evaluation du risque hémorragique sous AOD Prise en charge Hémorragie

Plus en détail

Optimisation thérapeutique de la prescription du sujet âgé. EN PRATIQUE (CAS CLINIQUES) 18 juin 2015. Dr Claire DUFOUR Gériatrie CH Bourg-en-Bresse

Optimisation thérapeutique de la prescription du sujet âgé. EN PRATIQUE (CAS CLINIQUES) 18 juin 2015. Dr Claire DUFOUR Gériatrie CH Bourg-en-Bresse Optimisation thérapeutique de la prescription du sujet âgé EN PRATIQUE (CAS CLINIQUES) 18 juin 2015 Dr Claire DUFOUR Gériatrie CH Bourg-en-Bresse CAS CLINIQUE n 1 Mme Henriette B. 96 ans! Situation familiale

Plus en détail

La pharmacocinétique Et chez l obèse? Sophie BLONDELLE

La pharmacocinétique Et chez l obèse? Sophie BLONDELLE La pharmacocinétique Et chez l obèse? Sophie BLONDELLE Symposium du 11 octobre 2014 Plan I. Introduction L obésité II. III. IV. Notions de pharmacocinétique Modifications pharmacocinétiques Quelques exemples

Plus en détail

anticoagulants oraux directs en 2013 2014

anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Plan d actions de l ANSM sur les anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban) sont de nouveaux anticoagulants oraux directs (AOD), communément

Plus en détail

Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité

Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité Régulation des transferts inter-hospitaliers et périnatalité Gilles BAGOU anesthésiste réanimateur urgentiste SAMU-69, CHU-Lyon Gilles BAGOU - SAMU-69 - Lyon 1 déclaration de conflits d intérêt mon intervention

Plus en détail

LA DÉPRESCRIPTION : EST-CE BIEN REALISTE EN MEDECINE DE VILLE?

LA DÉPRESCRIPTION : EST-CE BIEN REALISTE EN MEDECINE DE VILLE? LA DÉPRESCRIPTION : EST-CE BIEN REALISTE EN MEDECINE DE VILLE? Dr Emilie BOISDIN, Pr Jean DOUCET Médecine Interne Gériatrie Thérapeutique Hôpital St Julien - CHU de Rouen DÉPRESCRIPTION: ENQUÊTE PROSPECTIVE

Plus en détail

Accidents hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l héparine

Accidents hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l héparine Accidents hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l héparine Item 326. Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant. Connaître

Plus en détail

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Premières journées communes Lyon Avril 2013 Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Traitements anticoagulants De la théorie à la pratique P. Fagnoni-2013 1 Accidents thrombotiques Artériels & Veineux Artériels

Plus en détail

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux Anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Ximélagatran EXANTA o Désirudine

Plus en détail

En considérant que l effet anticoagulant du dabigatran débute dans les 2 heures suivant la prise du médicament :

En considérant que l effet anticoagulant du dabigatran débute dans les 2 heures suivant la prise du médicament : Informations sur le dabigatran (Pradaxa md ) Préambule : Ce document présente plusieurs informations utiles pour les prescripteurs afin de les aider lors de l utilisation du dabigatran (Pradaxa md ). L

Plus en détail

La migraine : une maladie qui se traite

La migraine : une maladie qui se traite La migraine : une maladie qui se traite L évolution natuelle de la migraine Maladie fluctuante+++ Modification des symptômes avec l âge ++ : Moins de crises sévères Caractère pulsatile moins fréquent Plus

Plus en détail

TABAC et GROSSESSE. GEN 10 mai 2007

TABAC et GROSSESSE. GEN 10 mai 2007 TABAC et GROSSESSE GEN 10 mai 2007 17% à 25%des femmes fument pendant leur grossesse 125 000 à 200000 foetus /an exposés aux effets nocifs du tabac. Principaux constituants du tabac + 4 000 substances

Plus en détail

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Absence de conflits d intérêt Sujets âgés: > 75 ans.plutôt 80-85

Plus en détail

Partie 1 Unité d'enseignement 2.11.S1 - Pharmacologie générale - 1 re année

Partie 1 Unité d'enseignement 2.11.S1 - Pharmacologie générale - 1 re année Table des matières Introduction Partie 1 Unité d'enseignement 2.11.S1 - Pharmacologie générale - 1 re année Sous-partie 1-1 La pharmacologie générale (Chapitres 1 à 5) Chapitre 1 Introduction à la pharmacologie

Plus en détail

MIGRAINE - TRAITEMENT

MIGRAINE - TRAITEMENT MIGRAINE - TRAITEMENT Restauration d une bonne qualité de vie Adapté à chaque patient Reposant sur trois axes : éviction des facteurs déclenchants traitement de crise traitement prophylactique ANAES 2002

Plus en détail

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Situations à risque? Accidents AC Hémorragies spontanées Extériorisées: ex H Digestive Internes: ex

Plus en détail

Livret Médicaments et Grossesse. Psychiatrie. Version N 4 : novembre 2007

Livret Médicaments et Grossesse. Psychiatrie. Version N 4 : novembre 2007 Livret Médicaments et Grossesse Psychiatrie Version N 4 : novembre 2007 1 AVERTISSEMENT Pour les substances suivies de la mention «en cours d évaluation», l expertise des données relatives à leur utilisation

Plus en détail

Attention aux médicaments!

Attention aux médicaments! Enoncé Attention aux médicaments! Vous recevez en consultation, sur demande de son médecin traitant, monsieur H âgé de 82 ans accompagné de son épouse, pour bilan gériatrique. Le patient est inquiet car

Plus en détail

Comité National de l Enfance

Comité National de l Enfance Comité National de l Enfance 13 boulevard Lefebvre 75015 Paris DOCTEUR LAVAUD Avant de commencer cette séance, je tiens à remercier les organisateurs des Entretiens de Bichat d avoir bien voulu confier

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC)

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Mécanisme d action Suivi biologique: comment et quand? A.Demulder IRIS-Lab 15/05/2013 1 Anticoagulants «traditionnels»: HNF Parentéral Suivi biologique avec ajustement

Plus en détail

2. Quelles sont les informations à connaitre avant d utiliser XILONIBSA 2%?

2. Quelles sont les informations à connaitre avant d utiliser XILONIBSA 2%? 1. Qu est-ce que XILONIBSA 2% et dans quel cas est-il utilisé? XILONIBSA 2% est un anesthésique local (agent qui réduit ou élimine la sensation dans une région particulière) qui appartient au sous-groupe

Plus en détail

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX?

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? Les antagonistes de la vitamine K (AVK) sont depuis 50 ans la référence dans la

Plus en détail

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Limites du traitement par AVK Fenetre therapeutique

Plus en détail

Liste limitative de posologies Doses usuelles et maximales pour adultes dans le cadre d un bon usage du médicament

Liste limitative de posologies Doses usuelles et maximales pour adultes dans le cadre d un bon usage du médicament Liste limitative de posologies et maximales pour adultes dans le cadre d un bon usage du médicament à connaître pour l examen de validation de stage Version du 18/09/2012 Pour un travail personnel, le

Plus en détail

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Tabac au féminin 24.05.12 N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Consommation de tabac chez la femme Dans la population féminine française générale (15-85 ans) en 2010: - 27,9% fument - Parmi

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

une maladie handicapante

une maladie handicapante Qualité de vie une maladie handicapante Altération de la qualité de vie Pendant la crise et en inter-crise+++ A prendre en compte pour l instauration du traitement de fond Evaluer le handicap du migraineux

Plus en détail

Antiagrégants plaquettaires Anticoagulants

Antiagrégants plaquettaires Anticoagulants Antiagrégants plaquettaires Anticoagulants Céline Moch Docteur en pharmacie Cours infirmier 30 octobre 2012 Epidémiologie En 2011, environ 4% de la population française affiliée au régime général de la

Plus en détail

Consultation préconceptionnelle. Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg

Consultation préconceptionnelle. Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg LA GROSSESSE Consultation préconceptionnelle Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg généralité La déclaration doit être effectuée avant la fin de la 14e

Plus en détail

journées chalonnaises de la thrombose

journées chalonnaises de la thrombose Nos connaissances certaines et notre pratique journalière : Les Nouveaux Anticoagulants dans la thromboprophylaxie de la chirurgie prothétique du MI Benoit Cots et Jean Marc Royer le 29/11/12-1 Recommandations

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses?

Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses? Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses? Dr Stéphanie Chhun, Pharmacologue (Hôpital Universitaire Necker Enfants-Malades) Pr Stéphane Mouly, Interniste (Hôpital Lariboisière)

Plus en détail

La femme enceinte drépanocytaire

La femme enceinte drépanocytaire La femme enceinte drépanocytaire Guide Pratique La drépanocytose : qu est que c est? La drépanocytose est une maladie génétique de l hémoglobine, caractérisée par la présence d une hémoglobine anormale,

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

PROCEDURE. Plan canicule

PROCEDURE. Plan canicule PROCEDURE Plan canicule Codification : QGR-RISK-PRC-03 Date d application : 30/06/2015 Date de modification : Version : 1.0 Nombre de pages : 7 Objet : - Prévenir les risques liés à l exposition de la

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Nouveaux Anticoagulants Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Plan Petit rappel d hémostase Anticoagulant oraux classiques Les nouveaux anticoagulants (NAC) Dosage? Comment passer de l'un à l'autre

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 septembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 9 janvier 2000 (JO du 21 janvier 2000) PRIMALAN 10 mg, comprimé sécable

Plus en détail

Protocole de prise en charge des EFFETS INDESIRABLES des MORPHINIQUES chez l ENFANT

Protocole de prise en charge des EFFETS INDESIRABLES des MORPHINIQUES chez l ENFANT Comité de lutte contre la douleur Protocole de prise en charge des EFFETS INDESIRABLES des MORPHINIQUES chez l ENFANT Référence : CLUD 20 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole

Plus en détail

CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX

CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX Groupe de travail du RRDBN Y.Perier, A.S.Sergent, E.Touchard, V.Lepelletier, S.Sladek FMC 2009 1 PLAN Migraine sans aura Epidémiologie Critères

Plus en détail

QCM corrigés «Femmes enceintes et exposition aux agents chimiques et physiques» séance du 22 mai 2007

QCM corrigés «Femmes enceintes et exposition aux agents chimiques et physiques» séance du 22 mai 2007 QCM corrigés «Femmes enceintes et exposition aux agents chimiques et physiques» séance du 22 mai 2007 QCM élaborés par : Dr J. De Troyer (service de gynécologie-obstétrique, hôpital nord) Dr I. Sari-Minodier

Plus en détail

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa.

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa. Accidents hémorragiques aux nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP Cibles Nouveaux ACO ORAL DIRECT FT / VIIa PARENTERAL INDIRECT AVK

Plus en détail

Dossier d information sur les bêtabloquants

Dossier d information sur les bêtabloquants Dossier d information sur les bêtabloquants Septembre 2014 I. Rappel sur les récepteurs bêta-adrénergiques Il y a actuellement 3 sortes de récepteurs bêta-adrénergiques connus: - Les récepteurs 1 qui sont

Plus en détail

DIMETANE SANS SUCRE 133 mg / 100 ml sirop ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT. Pholcodine... 133 mg. Pour 100 ml de sirop.

DIMETANE SANS SUCRE 133 mg / 100 ml sirop ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT. Pholcodine... 133 mg. Pour 100 ml de sirop. RCP de DIMETANE SANS SUCRE 133 mg/100 ml sirop Mise à jour : 12 Septembre 2012 1/5 DIMETANE SANS SUCRE 133 mg / 100 ml sirop ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT

Plus en détail

«Addict» et enceinte. Audrey Maurand (interne) Justine Benevent (interne) Isabelle Lacroix (PH) Christine Damase-Michel (MCU-PH)

«Addict» et enceinte. Audrey Maurand (interne) Justine Benevent (interne) Isabelle Lacroix (PH) Christine Damase-Michel (MCU-PH) 28 mars 2015 «Addict» et enceinte Audrey Maurand (interne) Justine Benevent (interne) Isabelle Lacroix (PH) Christine Damase-Michel (MCU-PH) Avec le concours d Anna-Belle Beau et Caroline Hurault-Delarue

Plus en détail

Liens d intérêt. Aucun

Liens d intérêt. Aucun U961 Traitement des TVP àla phase aiguëen 2012 Stéphane ZUILY MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine INSERM U961

Plus en détail

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 1. Définition La grossesse se définit comme étant l état de la femme enceinte. La fécondation se fait

Plus en détail

E05 - Antivitamines K (AVK)

E05 - Antivitamines K (AVK) E05-1 E05 - Antivitamines K (AVK) Les antivitamines K (AVK) sont des anticoagulants actifs par voie orale. 1. Mode d action Les AVK inhibent la carboxylation hépatique des facteurs vitamine K dépendants

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 XYZALL 5 mg, comprimé pelliculé Boîtes de 14 et de 28 Laboratoires UCB PHARMA DCI lévocétirizine Date de l'amm

Plus en détail

Web conférence anticoagulants

Web conférence anticoagulants Web conférence anticoagulants Dr Nadjib Hammoudi Praticien hospitalier Institut de Cardiologue-Hôpital de la pitié Salpêtrière Dr Chantal Amoudry Cardiologue libérale Iatrogénie et AVK Plus de 1% de la

Plus en détail

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005 Tabac et Grossesse M. COLLET Tabac et grossesse Problème majeur de santé publique 25 à 33 % des femmes fument pendant la grossesse Nombreuses conséquences obstétricales

Plus en détail

Dr Mounir Gazzah. Mise à jour 2015

Dr Mounir Gazzah. Mise à jour 2015 Les urgences hypertensives Dr Mounir Gazzah Mise à jour 2015 Cas N 1 Femme obèse, 52 ans HTA chronique sous traitement Consultation de routine : TA 19/11 Adressée par son médecin aux urgences pour «Pic

Plus en détail

FEMMES & HYPERTENSIONS. Dr Stéphane LANGLADE Restaurant L ESCAPADE 2 OCTOBRE 2012

FEMMES & HYPERTENSIONS. Dr Stéphane LANGLADE Restaurant L ESCAPADE 2 OCTOBRE 2012 FEMMES & HYPERTENSIONS Dr Stéphane LANGLADE Restaurant L ESCAPADE 2 OCTOBRE 2012 HTA de la femme Prévalence Niveau de risque et niveau d intervention Choix des thérapeutiques Effets tératogènes Cas de

Plus en détail

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux Anne GODIER Service d Anesthésie-Réanimation Hopital Cochin Paris Table ronde anticoagulants 15 novembre 2013 Conflits

Plus en détail