CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 12 MAI 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 12 MAI 2011"

Transcription

1 CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 12 MAI 2011 DELB ECONOMIE - ZONE INDUSTRIELLE ET PORTUAIRE - TERMINAL TRIMODAL - AIDE EXCEPTIONNELLE - INTERET COMMUNAUTAIRE - RECONNAISSANCE - ACCORD DE PRINCIPE.- M. le Président.- Le Grand Port Maritime du Havre a programmé la création d un terminal trimodal sur la Zone Industrielle et Portuaire. La réalisation de ce terminal a pour but de permettre la croissance du fret non routier au départ et à destination du Havre, en offrant aux opérateurs combinés, fluviaux et ferroviaires, l équipement leur permettant d améliorer leur compétitivité. Cinq opérateurs de transport combiné sont associés au projet que le GPMH a retenu, après appel à la concurrence; deux autres opérateurs ont fait connaître leur souhait de rejoindre la société d exploitation LHTE qui sera créée pour gérer cet ouvrage. Une société d investissement «Le Havre Terminal Trimodal (LH2T)» a été constituée sous forme de société par actions simplifiée (SAS). Ses associés sont actuellement le GPMH (49 %), la Caisse Régionale de Crédit Agricole de Normandie Seine (25,5 %) qui apporte les prêts à court et à long terme et PROJENOR, promoteur du projet (25,5 %). Le Port Autonome de Paris et la CDC envisagent d entrer dans le capital de cette société. Une société d exploitation «Le Havre Terminal Exploitation (LHTE)» est mise en place. Le projet global s élève, au total, à 138,65M dont 42M apportés par le GPMH pour la réalisation du mur de quai, des raccordements ferroviaires et routiers, des compensations environnementales et de la mise en état des sols. LH2T, maitre de l ouvrage, financera directement 24,5M et devrait bénéficier de 70,4M d aides publiques. L Etat serait disposé à consentir, compte tenu de son intérêt pour le projet, un effort exceptionnel en portant sa contribution à 50,5M. Le solde, soit 19,9M devrait être apporté par les collectivités territoriales. Sont sollicités la Région Haute-Normandie, la Région Ile de France, le Conseil Général de la Seine-Maritime et la CODAH. Du point de vue européen, ces subventions relèvent du régime des aides d Etat en raison du caractère concurrentiel de l activité de transport combiné de fret, même si la Commission considère cette activité comme relevant de l intérêt général. Un dossier de pré-notification est actuellement à l instruction de la Direction Générale Concurrence de la Commission Européenne. Dans le cadre du Contrat de Projets Etat-Région , l Etat en accord avec ses partenaires a fait de la modernisation du port du Havre et de ses accès une priorité. Cette modernisation nécessite en priorité de continuer à augmenter les capacités de port 2000, de moderniser et sécuriser les équipements et les dessertes ferroviaires. La CODAH avait alors donné son accord pour participer au cofinancement d opérations portuaires.

2 La réalisation de ce projet de terminal trimodal permettra au port du Havre de se développer en élargissant son hinterland accessible par rail ou voie fluviale, tout en limitant le trafic routier au profit du trafic ferroviaire et du trafic fluvial. Ce développement portuaire induira des créations d emplois sur l agglomération havraise, L augmentation de la part modale ferrée et fluviale entrainera également une réduction des émissions de CO 2, à trafic constant. Par ailleurs, ce projet offrira la possibilité à des activités en secteur urbain de la CODAH de se relocaliser en dehors de celui-ci. Notamment : Novatrans, qui opère actuellement dans le petit chantier technique contigu à la gare du Havre et qui expédie des citernes chimiques, rejoindra les installations nouvelles dès leur mise en service, ou les derniers trafics de Soquence. Ces transferts permettront de supprimer tout risque d'incompatibilité avec des activités ou projets voisins. Ils peuvent également être vus comme une étape vers la reconversion, à terme, des sites en question. Je vous propose que la CODAH délibère pour reconnaître d intérêt communautaire au titre des actions de développement économique l aide exceptionnel apportée au projet de terminal trimodal et acter le principe de sa participation, à hauteur de 2 M. Quand le financement sera bouclé, la CODAH devra délibérer de nouveau pour l attribution effective de son aide. Si cette proposition recueille votre accord, je vous propose d adopter la délibération suivante à la majorité qualifiée. LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE, VU le Code Général des Collectivités Publiques CONSIDERANT : - la demande adressée par le Grand Port Maritime du Havre (GPMH) ; - Le projet de construction d un projet de terminal trimodal sur la Zone Industrielle et Portuaire (ZIP) du Havre. La réalisation de ce terminal a pour but de permettre la croissance du fret non routier au départ et à destination du Havre, en offrant aux opérateurs combinés, fluviaux et ferroviaires, l équipement leur permettant d améliorer leur compétitivité. - Les coûts de réalisation de ce terminal et le montage financier proposé. - Que la réalisation de ce projet de terminal trimodal permettra au port du Havre de se développer en élargissant son hinterland accessible par rail ou voie fluviale, tout en limitant le trafic routier au profit du trafic ferroviaire et du trafic fluvial. - Que ce développement portuaire induira des créations d emplois sur l agglomération havraise. - Que l augmentation de la part modale ferrée et fluviale entrainera également une réduction des émissions de CO 2, à trafic constant. - Que, par ailleurs, ce projet offrira la possibilité à des activités en secteur urbain de la CODAH de se relocaliser en dehors de celui-ci. Ces transferts permettront de supprimer tout risque d'incompatibilité avec des activités ou projets voisins. Ils peuvent également être vus comme une étape vers la reconversion, à terme, des sites en question ; Son Bureau, réuni le 28 avril 2011, consulté, VU le rapport de M. le Président, Après en avoir délibéré, DECIDE, à la majorité qualifiée

3 - de reconnaitre d intérêt communautaire au titre des actions de développement économique l aide exceptionnelle apportée au projet de terminal trimodal. - d acter le principe de sa participation, à hauteur de 2 M. Quand le financement public sera bouclé, la CODAH devra délibérer de nouveau pour l attribution effective de son aide. M. PHILIPPE : C'est une délibération importante. Il s'agit de reconnaître l'intérêt communautaire qui s attache à la délibération, pour acter le principe de la participation de la CODAH au financement du projet multimodal envisagé sur la zone industrialo-portuaire du Havre. Je rappelle aux membres de ce Conseil que l'éventualité de la participation de la CODAH au financement du projet multimodal avait été envisagée dès le contrat de projet, puisqu'il avait été prévu une enveloppe de 2 millions d'euros, justement affectée au financement d'investissements de ce type. C'est dans ce cadre que nous venons participer au plan de financement de ce projet, à une hauteur importante puisque 2 millions d'euros représente beaucoup d'argent, mais c'est en même temps modeste par rapport à l'ampleur du projet. M. LECOQ : Sur le principe du financement de cette infrastructure, j'y vois moins d'inconvénients que sur toutes les aides économiques que nous avons votées depuis la création de la CODAH. En effet, nous sommes sur des infrastructures lourdes, qui profitent à tous (logistique, entreprises, etc.), donc nous sommes vraiment dans un intérêt communautaire. J espère, même si ce n'est pas forcément le cas aujourd'hui, que ces infrastructures seront à terme dans la gestion publique. Cela relève en effet du domaine public portuaire. Cependant, le G.P.M.H. relève, lui, de la gestion privée. Nous pourrions le discuter, mais nous ne le faisons pas. Et nous ne discutons pas non plus le fait que la CODAH se soit engagée. Par contre, je rappelle que ce projet multimodal peut être discuté. Il fera l'objet de débats, de concertations, de vérifications de la qualité du projet, de concertations avec les futurs utilisateurs : estce qu'il est bien placé? Est-ce qu'il est performant? Qu'apporte t-il réellement? Ce débat n'a pour l'instant pas eu lieu, mais il aura lieu. Je propose que ce soit un financement, mais pas du projet présenté aujourd'hui par le port, parce que sinon cela voudrait dire que ce n'est plus la peine de débattre. Je préférerais que la CODAH dise qu elle est prête à financer si cela fait appel aux autres financeurs, qu elle considère que la question du multimodal mérite d'être posée au port du Havre, et discutée avec les différents opérateurs, et que l'on vérifie le positionnement le plus pertinent Cela mérite tout cela. Donc, que la CODAH le dise, et qu elle soit prête à investir, est une bonne chose. Mais que l'on dise tout de suite que le projet multimodal est ficelé, qu'il n'est plus discutable, et que la CODAH amène 2 millions d'euros, je trouve que ce n'est pas bien. Alors, si la délibération reste sous cette forme, nous nous abstiendrons pour les raisons que nous avons invoquées. Et si elle indique que la CODAH soutient le projet multimodal, et pas forcément le projet actuel, pratiquement ficelé par le port, nous voterons pour, parce que c'est un projet d'avenir, un projet porteur. Est-ce que c'est le bon endroit? Est-ce que c'est la bonne forme? Est-ce qu'il y a bien été intégré toute la notion multimodale et l efficacité? Est-ce que la massification sur le port est prioritaire? Est-ce que la fluidification des marchandises semble être une des priorités maintenant posée par les différents acteurs du port, vu les temps d'attente des péniches et des camions? Est-ce que l'on accélère ou est-ce que l'on concentre une difficulté qui va aggraver le temps d'attente? Toutes ces questions sont posées. Je pense que tout le monde n'a pas encore donné son opinion sur ce projet. Voilà pourquoi il me semble que si nous donnons aujourd'hui une question de principe, nous y sommes favorables sur le principe. Si c'est un projet précis, ficelé, nous nous abstiendrons, parce que nous voulons que ce soit constructif. Tout dépend de votre réponse, M. le Président. M. PETIT : Mon propos est complémentaire à ce que viens de dire Jean-Paul LECOQ. Aujourd'hui, ce n'est pas la question d'approuver ou de désapprouver un projet, puisque pour l'instant il n'existe pas.

4 C est juste une idée. Or, un projet est quelque chose de déjà finalisé. Ce projet n'a été présenté à aucun d'entre nous, ni d'ailleurs à ceux de la Communauté de communes Caux Estuaire, qui sont aussi touchés que nous par ce type de projet. Nous pouvons être d'accord sur l'idée d'un terminal trimodal, d'ailleurs je rejoins Jean-Paul LECOQ làdessus. Cependant, actuellement, aucune étude nous permet de dire que ce projet est fiable, viable, qu'il est installé au bon endroit, et qu'il donnera satisfaction. En plus, si nous regardons les organismes qui se sont déjà exprimés sur le sujet, comme le Conseil scientifique du patrimoine naturel de Haute- Normandie, et l autorité environnementale, ces deux organismes se sont opposés à ce projet, et ont déjà voté contre. Je rajoute un point supplémentaire : pour installer un terminal trimodal, il faut aussi étudier le tirant d'eau nécessaire, étant donné que nous sommes en même temps sur le canal de Tancarville. Quelles sont les conséquences qu'il y aura sur la Lézarde, puisque cela va conditionner la hauteur des inondations de la Lézarde? Globalement, nous avons fait une erreur stratégique au niveau du SCoT, en ne prenant pas en compte les causes environnementales. Je pense qu'il faut éviter de faire une deuxième erreur. Il est urgent d'attendre pour finaliser cette décision en termes d'impact. Cette question n est aujourd'hui pas d'actualité. Nous ne pouvons pas encore dire que c'est un projet communautaire, puisque le projet n'est pas présenté. Nous ne savons pas ce qu'il y a dedans. Nous ne pouvons donc pas savoir si c'est un projet communautaire ou pas. L'idée est communautaire, mais pas le projet. Donc, aujourd'hui, nous ne sommes pas à l'étape du projet, et encore moins à l'étape de pouvoir le financer partiellement. Je proposerai plutôt de retirer cette délibération de l'ordre du jour, et dans le cas contraire, dans l'état actuel de sa présentation, j inviterai plutôt à voter contre. M. MIGRAINE : Il me semble, contrairement à ce que disait Daniel PETIT, que ce projet a été présenté aux élus du SCoT en mai ou juin Il a été largement évoqué. Je pense que c'est un projet majeur pour l'agglomération, et je me félicite que la CODAH participe à son financement. Les intérêts de ce projet dépassent les intérêts de l'agglomération, puisque cela touche aussi le Département et la Région. Est-ce que le Département et la Région participent aussi au financement de ce projet important? M. BELLIÈRE : Je voulais seulement ajouter que même si l'idée est très intéressante, on nous demande d'investir 2 millions d'euros d'argent public dans un projet dont nous n'avons pas le tracé. Nous pouvons contester d'une part l'emplacement, qui n'est pas clairement défini, et également le fait que l'on parle aussi beaucoup de participation aujourd'hui. Nous savons même que des élus du Havre ont été en formation à Angers sur la démocratie participative. Or, à côté de cela, sur des projets d'une telle importance, les associations et autres ont des avis défavorables et nous n'en tenons pas compte. Nous sommes en train de faire un chèque en blanc. Nous sommes donc d'accord sur la philosophie, mais nous souhaiterions nous prononcer sur un projet localisé. Il y a d'autres alternatives, mais pour l'instant, nous trouvons que le projet n'est pas mûr. Nous défendons l'idée, mais nous ne donnons pas 2 millions d'euros d'argent public comme cela, sans avoir un projet clairement défini. Mme CAHIERRE : A la lecture du délibéré, j'ai l'impression que le projet est beaucoup plus avancé que vous ne semblez le dire. D abord, la société qui porte le projet est constituée, le montant de l'investissement est déterminé au centime près, et la participation du G.P.M.H. est déterminée. Il me semble que la participation de la CODAH aura surtout pour objet de déclencher la participation des autres partenaires, et de permettre le bouclage de ce plan de financement. Je pense qu'il est absolument primordial que ce centre de tri multimodal voit le jour le plus rapidement possible. Si l'on fait le pari du développement du port, il faut absolument que les marchandises puissent être évacuées, pas seulement par la route, mais par le système trimodal. Je pense que pour le développement de l axe Seine, la première des choses est que le port reprenne sa dynamique, et deuxièmement qu'il ait les moyens d'exercer et de traiter le flux de tous ces conteneurs, qui vont, je l'espère, arriver de plus en plus nombreux. Je trouve que c'est une querelle d'intention d'aller dire que le projet n'est pas ficelé. Pour 2 millions d'euros, je pense qu'il y a un effet levier extrêmement important qui pourra déclencher les financements des autres et finaliser le bouclage du dossier. M. MOULIN : J'ai l'impression que l'on n'a pas bien lu la délibération. Qu'est-ce que nous décidons aujourd'hui? De reconnaître l'intérêt communautaire d'un projet multimodal. Je pense que tout le monde a dit être d'accord sur le principe du projet. Deuxièmement, d'accepter le principe d'une participation à hauteur de 2 millions d'euros, et il est ajouté «Quand le financement public sera

5 bouclé, la CODAH devra délibérer de nouveau pour l'attribution effective de cette aide». Je ne comprends donc pas tout ce qui vient d'être dit, parce que tout le monde est d'accord là-dessus. M. PHILIPPE : Merci beaucoup, M. MOULIN. Je rends hommage à votre précision dans la lecture, puisque vous avez dit exactement ce que je pensais, de façon encore plus éloquente que je n'aurai pu le faire. Nous avons en effet un projet qui est à l'évidence d'intérêt communautaire. D'ailleurs, je souhaite bon courage à ceux qui diraient le contraire, parce que ce serait quand même difficile. Nous avons un projet qui est financièrement et techniquement compliqué à monter. Les promoteurs du projet, dont le G.P.M.H., nous disent que le principe d'un engagement, à hauteur de 2 millions, comme nous nous y sommes déjà engagés dans le contrat de projet, serait de nature à permettre d'envisager rapidement un tour de table qui permettra aussi d'avancer. C est bien de cela dont il s'agit aujourd'hui. La CODAH adresse un signe clair et fort à l'ensemble des acteurs susceptibles d'être intéressés par ce projet, sur le fait que nous considérons ensemble qu'un projet multimodal dans la zone industrialo-portuaire du Havre est d'intérêt commun. C'est tout cela, et ce n'est que cela. Nous redélibérerons plus tard, comme l a très bien dit Jean MOULIN, et nous pourrons convaincre un certain nombre d'acteurs qui peut-être attendent notre décision pour nous rejoindre. A la différence de M. PETIT, je pense qu'il est surtout urgent de ne pas attendre, et qu'au contraire il faut envoyer des signaux clairs si nous voulons aller vite. L'idée que nous puissions perdre du temps sur ce sujet, en n envoyant pas de signaux clairs, me semblerait très dommageable. M. LECOQ : Lorsque l'on résume comme vous le faites, il n'y a pas de problème. Sauf qu il est toujours nécessaire d'être précis, parce que lorsque nous ne sommes pas précis sur une prise de position, on pourra nous dire après : «c'est une pratique qui a existé ici», ou «mais vous avez voté, donc vous étiez d'accord». Il est donc important de savoir exactement ce que nous votons. Si nous votons l'idée, le soutien à un projet multimodal sur la zone industrielle et le port du Havre, parce que nous avons la volonté politique de réduire le nombre de camions sur la route à l'avenir, d'avoir plus de fret sur les péniches et les trains, et plus de lignes de train, il est évident que nous voterons. C'était le sens de mon intervention. J'ai même dit que si nous participions à des choses comme cela, l'argent public serait pour une fois bien utilisé. Donc je n ai pas le problème du financement, ni celui de reconnaître l'intérêt communautaire du financement. Pour une fois, je n'ai pas ce problème là. Mais la question est qu'il est dit «le projet» et non pas «un projet». C'est donc quelque chose de défini. LE projet du port, c'est trop précis! Les résumés du Président et des uns et des autres sont indéfinis, et cela me va, mais lorsque l'on dit «LE projet» du G.P.M.H, c'est précis. Dans la délibération, c'est comme cela que je le lis. «Le projet présenté par le port», «Le projet de construction d'un terminal trimodal sur la zone industrielle». C est marqué «le» et non pas «un» projet. «Considérant le projet de construction d'un projet de terminal trimodal sur la zone industriel et portuaire du Havre». M. PHILIPPE : Je vous propose, M. LECOQ, de nous dire votre position, parce que je ne sais plus si vous allez voter cette délibération ou non. M. LECOQ : Nous nous abstiendrons si nous sommes sur un projet défini, parce que nous ne connaissons pas la définition du projet. Par contre, si nous sommes sur un projet indéfini, c'est-à-dire «le projet d'un projet», nous voterons cette délibération. Donc, si vous nous précisez qu'il s'agit d'un projet indéfini, mais d'une volonté politique d'accompagner le multimodal sur le port du Havre, nous voterons. C'est simple! M. PETIT : J'ai lu la délibération, et on ne parle pas de reconnaître d'intérêt communautaire le projet. C'est l'aide exceptionnelle que l'on demande de reconnaître comme intérêt communautaire. C'est ce qui est écrit. M. PHILIPPE : Mais, M. PETIT, c'est la même chose! M. PETIT : Pas du tout! M. PHILIPPE : Bien sûr que si!

6 M. PETIT : L aide exceptionnelle apportée à un projet, cela ne veut pas dire que le projet est communautaire. M. PHILIPPE : Mais vous ne pourriez pas apporter d'aide si le projet n'était pas d'intérêt communautaire! M. PETIT : Aujourd'hui, nous n'avons pas les éléments pour pouvoir formuler un vote. M. GÉLARD : J'ai l impression que nous sommes partis dans un débat sémantique et pas autre chose. D'abord, il y a plusieurs définitions possibles d'un projet. Un projet est quelque chose que l'on projette sur l'avenir, ce n'est pas forcément des maquettes, des plans, réalisés intégralement. Je rappelle que ce «projet» nous a été présenté en conférence par l'ingénieur du port, et n'a pas suscité la moindre objection immédiate des membres de la conférence. J ajouterai une chose : pour l'instant, nous ne nous engageons à rien. Nous avons simplement pris des engagements à participer au développement du port. Nous le ferons à hauteur de 2 millions d'euros. Nous pouvons utiliser cette somme ici, ou alors ailleurs en ramassant des clopinettes. Ici, nous avons un projet sérieux et solide qui se présente à nous. Après tout, pourquoi ne pas y mettre les 2 millions d'euros pour lesquels nous nous sommes engagés dans le contrat qui nous lie pour le développement de notre agglomération? Je ne vois pas d obstacles, je ne vois pas la pertinence des remarques qui ont été faites, et je ne comprends pas la définition du terme «projet» que vous voulez nous développer. En fin de compte, nous devons discuter aujourd'hui d un projet de projet, et cela me suffit. M. PHILIPPE : Mes chers collègues, je rends hommage à notre capacité à gloser sur les termes. La délibération telle qu elle vous est proposée est simple. Il s'agit de soumettre à l'appréciation de ce Conseil, si l'aide exceptionnelle que nous pourrions apporter au projet de terminal trimodal, est d'intérêt communautaire au titre des actions de développement économique. C'est la première question. Elle est exactement inscrite comme cela, et c'est exactement le dispositif que je vous propose de voter. La deuxième question est d'acter le principe de la participation de la CODAH à hauteur de 2 millions d'euros. Je mets aux voix la délibération telle qu elle est formulée, avec les éclairages qui ont été apportés par Jean MOULIN et que j'ai essayé d'apporter moi-même. Vote : adoptée à l'unanimité Pour :, Contre :, Abstentions :, Ne prennent pas part au vote :

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Décembre 2014 Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Résultat du vote : UNANIMITÉ Rapporteur : M Antoine LAFARGE Initié en 2009 sous sa forme

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 29 SEPTEMBRE 2011

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 29 SEPTEMBRE 2011 CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 29 SEPTEMBRE 2011 DELB-20110319 - ECONOMIE - AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE - SMF TESSIER - INTERET COMMUNAUTAIRE - RECONNAISSANCE - SUBVENTION - ATTRIBUTION - CONVENTION

Plus en détail

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie.

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. 2 POLE AMENAGEMENT URBAIN ET HABITAT Direction Pôle aménagement Urbain et Habitat DELIBERATION DU CONSEIL SEANCE DU 21 juillet 2006 N 2006/0519

Plus en détail

CONFERENCE IMARPOR. 8 juillet 2015. IUT de Saint-Malo

CONFERENCE IMARPOR. 8 juillet 2015. IUT de Saint-Malo CONFERENCE IMARPOR La place des Ports Locaux et Régionaux dans les chaînes logistiques et les réseaux de transport : nature et facteurs déterminants 8 juillet 2015 IUT de Saint-Malo «L'impact des stratégies

Plus en détail

Modernisation Ligne Serqueux-Gisors

Modernisation Ligne Serqueux-Gisors ENQUÊTE PUBLIQUE DU 8 MARS AU 26 AVRIL 2016 Modernisation Ligne Serqueux-Gisors mars 2016 Avis favorable de CCI Normandie Le projet de modernisation de la ligne ferroviaire Serqueux-Gisors s inscrit dans

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR :

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Préambule du rapport n 12 Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Ce rapport vous propose d autoriser la signature d une convention de groupement de commandes entre CHAMBERY METROPOLE et la Ville de CHAMBERY afin

Plus en détail

Conseil Régional. Réunion des 23 et 24 octobre 2014

Conseil Régional. Réunion des 23 et 24 octobre 2014 Daniel Gilles Conseil Régional Réunion des 23 et 24 octobre 2014 Orientations budgétaires 2015 Monsieur le Président, Cher(e)s collègues, La présentation de ce rapport nous laisse partagés entre deux sentiments.

Plus en détail

La Région soutient le bâtiment et les travaux publics

La Région soutient le bâtiment et les travaux publics Plan de soutien BTP Région Franche-Comté La Région soutient le bâtiment et les travaux publics aides aux collectivités et entreprises de franche-comté www.franche-comte.fr Ce livret, que j ai souhaité

Plus en détail

La programmation sous Android : Quels sont les moyens disponibles?

La programmation sous Android : Quels sont les moyens disponibles? La programmation sous Android : Quels sont les moyens disponibles? Cet article présente plusieurs manières, plusieurs méthodes pour arriver à coder pour Android. Nous commencerons par la programmation

Plus en détail

DELEGATION DE Madame Chantal BOURRAGUE

DELEGATION DE Madame Chantal BOURRAGUE DELEGATION DE Madame Chantal BOURRAGUE 690 Séance du lundi 29 avril 2013 D-2013/248 Reprise partielle des activités du Crédit municipal de Dijon par les caisses de Crédit municipal de Bordeaux et Lyon.

Plus en détail

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon Yvon CAVELIER Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants A l Assaut du ZE-Couillon Réservé aux membres du Club Des Turfistes Gagnants Copyright 2010 - Page 1 Table des Matières I - CE QUI A CHANGE DANS

Plus en détail

NOUVEAU TRANSPORT ÉCOLOGIQUE DE MARCHANDISES

NOUVEAU TRANSPORT ÉCOLOGIQUE DE MARCHANDISES POINT 4: L engagement national pour le fret ferroviaire et le Schéma Directeur pour un nouveau Transport écologique de Marchandises de la SNCF : application dans le Grand Sud-Est Introduction Président

Plus en détail

OFP La Rochelle : Le 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation!

OFP La Rochelle : Le 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation! La Rochelle, le 11 octobre 2010 Dossier de presse OFP La Rochelle : Le 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation! OFP La Rochelle Maritime Rail Services Afin d accompagner le développement portuaire,

Plus en détail

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France. «Réformes : la France doit accélérer le rythme»

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France. «Réformes : la France doit accélérer le rythme» Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France «Réformes : la France doit accélérer le rythme» Europe 1 Jean-Pierre Elkabbach 16 janvier 2014 Jean-Pierre Elkabbach : Bonjour Christian

Plus en détail

Nous allons vous expliquer étape par étape comment relancer vos contacts.

Nous allons vous expliquer étape par étape comment relancer vos contacts. Bonjour, Nous allons vous expliquer étape par étape comment relancer vos contacts. Au cours de votre parcours avec CarrefourInternet, vous allez avoir deux types de contacts : A. ceux qui se sont déjà

Plus en détail

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 1/13 Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 «Seul le prononcé fait foi» (sous réserve de leur présence effective)

Plus en détail

Internet Très Haut Débit : le Département a la fibre

Internet Très Haut Débit : le Département a la fibre Vendredi 29 novembre 2013 Internet Très Haut Débit : le Département a la fibre Plus de 133 millions d'euros seront consacrés dans les cinq années à venir au déploiement du Très Haut Débit sur le territoire

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 14 MARS 2013

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 14 MARS 2013 CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 4 MARS 203 DELB-203020 - RESSOURCES HUMAINES - ACCES A L'EMPLOI TITULAIRE - PROGRAMME PLURIANNUEL - CENTRE DE GESTION - CONVENTION - SIGNATURE - AUTORISATION.- M. Jean MOULIN,

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 05 JUILLET 2012

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 05 JUILLET 2012 CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 05 JUILLET 2012 DELB-20120193 - AMENAGEMENT - HABITAT - PROGRAMME D'ACTION FONCIERE - INTERET COMMUNAUTAIRE - RECONNAISSANCE - CONVENTION EPFN/CODAH - SIGNATURE - AUTORISATION.-

Plus en détail

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES Investissements d avenir Action : «Rhône-Alpes FISO Programme d investissements

Plus en détail

Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères

Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères Ports de Paris : un acteur public du développement fluvial 2 Aménager dans la durée 200 salariés 4 agences territoriales Exploiter dans la proximité, l écoute

Plus en détail

Réunion publique Réunion publique. Sorgues Septèmes-les-Vallons 15 décembre 2014

Réunion publique Réunion publique. Sorgues Septèmes-les-Vallons 15 décembre 2014 Réunion publique Réunion publique Sorgues 9 Les Décembre Pennes-Mirabeau 2010 - Cabriès Septèmes-les-Vallons Notre réunion aujourd hui Pourquoi sommes-nous réunis ce soir? Qui fait quoi? Quels déplacements

Plus en détail

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h Président de la Communauté de communes du Pays de Livarot et Maire de la Commune de

Plus en détail

LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD

LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD TRANSPORT FLUVIAL L ORGANISATION PROFESSIONNELLE DES CHARGEURS 601ad2002 LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD - Décembre 2002 - 2 Le recours à une pluralité de modes de transport

Plus en détail

Résultats de l enquête dispo-gîtes/dispo-hôtes auprès des adhérents Avril 2014

Résultats de l enquête dispo-gîtes/dispo-hôtes auprès des adhérents Avril 2014 Résultats de l enquête dispo-gîtes/dispo-hôtes auprès des adhérents Avril 2014 Nous avons réalisé une enquête auprès des adhérents par e-mailing pour recueillir leurs impressions sur le service des disponibilités

Plus en détail

"High Performance Workplace Event: People mean business"

High Performance Workplace Event: People mean business "High Performance Workplace Event: People mean business" (Cette conférence a été organisée par la Présidence britannique de l'union européenne, avec le soutien de la Commission européenne) Londres, le

Plus en détail

Avis «priorité à l éducation : optimisation des processus de travail relatifs à l action régionale en faveur des lycées Plan d Actions Régional»

Avis «priorité à l éducation : optimisation des processus de travail relatifs à l action régionale en faveur des lycées Plan d Actions Régional» Mars 2015 Avis «priorité à l éducation : optimisation des processus de travail relatifs à l action régionale en faveur des lycées Plan d Actions Régional» Résultat du vote : UNANIMITÉ Rapporteur : M. Christophe

Plus en détail

Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS

Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS Monsieur le Directeur du SESC de São Paulo, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

30.4.2004 FR Journal officiel de l Union européenne L 164/ 164. DIRECTIVE 2004/51/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 29 avril 2004

30.4.2004 FR Journal officiel de l Union européenne L 164/ 164. DIRECTIVE 2004/51/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 29 avril 2004 30.4.2004 FR Journal officiel de l Union européenne L 164/ 164 DIRECTIVE 2004/51/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 29 avril 2004 modifiant la directive 91/440/CEE du Conseil relative au développement

Plus en détail

Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services. Vers une réforme de la structure du secteur bancaire européen?

Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services. Vers une réforme de la structure du secteur bancaire européen? SPEECH/12/XXX Michel BARNIER Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services Vers une réforme de la structure du secteur bancaire européen? Débat organisé au Parlement européen

Plus en détail

Imagine Canada. Réponses aux questions pour les consultations prébudgétaires. Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Imagine Canada. Réponses aux questions pour les consultations prébudgétaires. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Imagine Canada Réponses aux questions pour les consultations prébudgétaires Comité permanent des finances de la Chambre des communes Août 2012 Question 1 Compte tenu du climat d'austérité budgétaire actuel

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

KANTAR MEDIA TEL : 01.47.67.18.00 FAX : 01.47.67.18.01 service.clients@kantarmedia.

KANTAR MEDIA TEL : 01.47.67.18.00 FAX : 01.47.67.18.01 service.clients@kantarmedia. EUROPE 1 L'INTERVIEW Le 18/12/2015 07:45:27 Invité : Olivier SCHRAMECK, président du CSA C est la révolution dans le monde des chaînes d'info en continu depuis hier, depuis que le CSA a décidé d'autoriser

Plus en détail

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon. Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr Dans le cadre du Pacte régional, la Région a mis en place

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 INVESTISSEMENT TERRITORIAL INTÉGRÉ POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période 2014-2020

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre

DOSSIER DE PRESSE. Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre DOSSIER DE PRESSE Renouvellement de vingt aiguillages et de voies en Gare de Strasbourg du 21 septembre au 2 novembre Vendredi 18 septembre 2015 Strasbourg SOMMAIRE Relever le défi de la modernisation

Plus en détail

Comment gagner 5000 en 1 an, en plus de son salaire de prof?

Comment gagner 5000 en 1 an, en plus de son salaire de prof? Comment gagner 5000 en 1 an, en plus de son salaire de prof? Un mini-guide d Aurélien RIEU PLP Maths/sciences Lycée Jean Macé Vitry-sur-Seine Le problème de 99% des profs : Vous ne gagnez probablement

Plus en détail

Titre Nom Prénom Adresse adresse 2 NPA localité. Lausanne, le XX yyyyy 2014. Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame,

Titre Nom Prénom Adresse adresse 2 NPA localité. Lausanne, le XX yyyyy 2014. Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame, Lausanne, le XX yyyyy 2014 Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame, Le Centre de compétence suisse en sciences sociales (FORS) à l'université de Lausanne réalise l European

Plus en détail

Foire aux Questions à propos de la Redevance Incitative

Foire aux Questions à propos de la Redevance Incitative Foire aux Questions à propos de la Redevance Incitative Vous avez une question liée à la Redevance Incitative? N hésitez pas à contacter le SBA au 04 73 647 444. Mais, avant, vous trouverez peut-être une

Plus en détail

Conférence nationale sur le fret fluvial

Conférence nationale sur le fret fluvial Conférence nationale sur le fret fluvial Lundi 19 octobre 2015 Sommaire Edito d Alain Vidalies...4 Le Transport fluvial : chiffres clés...5 Les objectifs de la conférence sur le fret fluvial...6 Un an

Plus en détail

à l aide de l assistant

à l aide de l assistant Présentation Vous venez d acquérir votre nouvel ordinateur ou tout simplement, ce 25 octobre 2001, votre nouveau système d exploitation Microsoft Windows XP. Dans ce dernier cas, le problème ne se pose

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle

Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle Analyse des Incidences liées à la mise en œuvre de la réforme de la formation professionnelle pour les ACI et propositions d actions Avril 2015 La loi

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2012 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

LGV POITIERS-LIMOGES OBSERVATIONS APPORTEES PAR RESEAU FERRE DE FRANCE

LGV POITIERS-LIMOGES OBSERVATIONS APPORTEES PAR RESEAU FERRE DE FRANCE LGV POITIERS-LIMOGES OBSERVATIONS APPORTEES PAR RESEAU FERRE DE FRANCE SUITE AU PROCES VERBAL DE SYNTHESE ETABLIE PAR LA COMMISSION D ENQUETE A L ISSUE DE L ENQUETE PUBLIQUE DU PROJET REMIS LE 25 JUILLET

Plus en détail

Avis sur «Adapter la formation à l industrie durable, soutien pour un nouveau mastère spécialisé»

Avis sur «Adapter la formation à l industrie durable, soutien pour un nouveau mastère spécialisé» Octobre 2015 Avis sur «Adapter la formation à l industrie durable, soutien pour un nouveau mastère spécialisé» Résultat du vote : UNANIMITÉ Rapporteur : M. Michel PONS La Région propose d apporter son

Plus en détail

SODEJE Assurances & Patrimoine

SODEJE Assurances & Patrimoine PROCEDURE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS SARL SODEJE ASSURANCES ET PATRIMOINE Actualisée en date du 16/04/2015 SOMMAIRE : Introduction I- Définir une réclamation II- III- IV- Modalités de saisine du cabinet

Plus en détail

TP 1 Outils collaboratifs de base

TP 1 Outils collaboratifs de base TP 1 Outils collaboratifs de base I Prérequis : créer un compte Google...2 II Découverte de Google Drive...3 1 Les formulaires...3 1.1 En tant qu utilisateur : saisie de la fiche de renseignement ELEVE...3

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Légende: Source: Copyright: URL: Date de dernière mise à jour:

Légende: Source: Copyright: URL: Date de dernière mise à jour: Règlement (CEE) n 3598/84 du Conseil sur l'aide financière destinée à l'amélioration des structures agricoles et de pêche au Portugal (18 décembre 1984) Légende: Le 18 décembre 1984, dans la perspective

Plus en détail

RÉSOLUTION DE SYSTÈMES À DEUX INCONNUES

RÉSOLUTION DE SYSTÈMES À DEUX INCONNUES RÉSOLUTION DE SYSTÈMES À DEUX INCONNUES Sommaire 1 Méthodes de résolution... 3 1.1. Méthode de Substitution... 3 1.2. Méthode des combinaisons linéaires... 6 La rubrique d'aide qui suit s'attardera aux

Plus en détail

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES conférence de presse lundi 23 avril 2007 I. La revalorisation de l enseignement

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»?

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»? Que veut dire «étalement»? FOIRE AUX QUESTIONS Lorsque l augmentation de la valeur foncière de la propriété depuis la dernière mise à jour du rôle peut être répartie sur plus d une année, on dit qu elle

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Paris Europlace Forum financier international 20 avril 2015 «FAVORISER LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN EUROPE»

Paris Europlace Forum financier international 20 avril 2015 «FAVORISER LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN EUROPE» Paris Europlace Forum financier international 20 avril 2015 «FAVORISER LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN EUROPE» Table ronde 3 : Revue de la stabilité financière de la Banque de France «Financement de l économie

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne.

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne. Bienvenus dans le Système de demande de subvention en ligne du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies, disponible chaque année entre le 1 er janvier et le 1 er avril pour recevoir les demandes

Plus en détail

Équations et inéquations du 1 er degré

Équations et inéquations du 1 er degré Équations et inéquations du 1 er degré I. Équation 1/ Vocabulaire (rappels) Un équation se présente sous la forme d'une égalité constituée de nombres, de lettres et de symboles mathématiques. Par exemple

Plus en détail

Cours débutants Partie 3 : LE MONEY MANAGEMENT

Cours débutants Partie 3 : LE MONEY MANAGEMENT Qu est ce que le Money Management : Nous voilà dans les fondamentaux du Trader et certainement la partie la plus complexe car nous venons toucher l orgueil! En effet, apprendre à perdre n est pas une mince

Plus en détail

www.vision-2018.org - 25 -

www.vision-2018.org - 25 - www.vision-2018.org - 25 - La navigation intérieure est un mode de transport dynamique et tourné vers l avenir. Par la «Vision 2018», la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin (CCNR) se fixe pour

Plus en détail

Comment avoir une banque sans banque. Tome 2

Comment avoir une banque sans banque. Tome 2 Comment avoir une banque sans banque Tome 2 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. Je vous avais promis de mettre dans votre bibliothèque d'ebooks, un système économique fou furieux: une banque sans

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Des bons de souscription accessibles aux sociétés non cotées

Des bons de souscription accessibles aux sociétés non cotées Des bons de souscription accessibles aux sociétés non cotées Article à paraître dans Patrimoine et marchés réalisé par Jean SALWA, Président du CIIB Alors que les investisseurs/épargnants investissant

Plus en détail

Questionnaire Personnel Confidentiel. Préparé pour. Table des Matières. Information Personnelle. Hypothèses de Planification.

Questionnaire Personnel Confidentiel. Préparé pour. Table des Matières. Information Personnelle. Hypothèses de Planification. Table des Matières Information Personnelle Hypothèses de Planification Actifs et Passifs Profil de Risque Connaître Votre Client Objectifs du Portefeuille Questionnaire Personnel Confidentiel Préparé pour

Plus en détail

Les questions pour lesquelles vous avez toujours eu la réponse

Les questions pour lesquelles vous avez toujours eu la réponse Les questions pour lesquelles vous avez toujours eu la réponse Et que vous ne devriez donc plus poser! (et que nous ne devrions plus entendre ) Toutes ces informations sont disponibles : Dans les documents

Plus en détail

départemental d'incendie de la Haute-Garonne (SDIS) et après l'entretien régionale des comptes avait retenu diverses observations provisoires qui

départemental d'incendie de la Haute-Garonne (SDIS) et après l'entretien régionale des comptes avait retenu diverses observations provisoires qui Réf.: AF 826401 Monsieur le Président, Dans le cadre du contrôle des comptes et de la gestion du service départemental d'incendie de la Haute-Garonne (SDIS) et après l'entretien préalable avec le conseiller-rapporteur,

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

L application mobile qu attendent vos administrés...

L application mobile qu attendent vos administrés... L application mobile qu attendent vos administrés... Profitez d une application mobile spécialement conçue pour les communes et les collectivités locales www.initiative-commune-connectee.fr OFFREZ À VOS

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

La Poste Suisse prospère et innovante!

La Poste Suisse prospère et innovante! La Poste Suisse prospère et innovante! Peter Hasler Président du Conseil d administration Conférence de presse bilan de La Poste Suisse Siège principal de la Poste, Berne 15 mars 2012 SEUL LE TEXTE PRONONCE

Plus en détail

OFP La Rochelle : 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation

OFP La Rochelle : 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation La Rochelle, le 24 mai 2011 OFP La Rochelle : 1 er Opérateur Ferroviaire Portuaire en exploitation OFP La Rochelle Maritime Rail Services Afin d accompagner le développement portuaire, l objectif de cet

Plus en détail

APB QUESTION RÉPONSES ADMISSION POST BAC Partie 2 : Les phases d admissions et la procédure complémentaire Les phases d admission

APB QUESTION RÉPONSES ADMISSION POST BAC Partie 2 : Les phases d admissions et la procédure complémentaire Les phases d admission APB QUESTION RÉPONSES ADMISSION POST BAC Partie 2 : Les phases d admissions et la procédure complémentaire Les phases d admission Comment savoir si je suis accepté dans les formations que j ai demandées?

Plus en détail

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 Présentation en Conseil de Surveillance le 28 mars 2014 Démarche d élaboration Thème Analyse stratégique Perspectives de développement du

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france EVOLUTIONS DU LOGICIEL FINANCIER CORIOLIS

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective régime d assurance collective L heure d adhérer Ma ligne de vie Ma ligne de santé Ma ligne de protection de revenu 2 Bonjour, je suis Fiche Adhésion, la toute dernière de la série des fiches. Ma mission

Plus en détail

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Discours de Marylise LEBRANCHU Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Jeudi 17 octobre 2013 Je suis heureuse de pouvoir commencer,

Plus en détail

INITIATIVES LOCALES. CTEF Bassin Grenoblois

INITIATIVES LOCALES. CTEF Bassin Grenoblois Le Contrat Territorial Emploi Formation (CTEF) Fiche dispositif territorialisé INITIATIVES LOCALES CTEF Bassin Grenoblois Objet (Edition 2015) Il s agit d un dispositif unique permettant de soutenir des

Plus en détail

Bonjour, Stéphane Vang, notre jeunot du groupe, et surtout notre expert en programmation.

Bonjour, Stéphane Vang, notre jeunot du groupe, et surtout notre expert en programmation. Bonjour, Tout d'abord, présentons nous rapidement. Stéphane Vang, notre jeunot du groupe, et surtout notre expert en programmation. - BTS info indus - Maitrise en informatique et reseau international -

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Refonte du Formulaire Statistique. - Guide d utilisation pour Organismes -

Refonte du Formulaire Statistique. - Guide d utilisation pour Organismes - Refonte du Formulaire Statistique - Guide d utilisation pour Organismes - Sommaire 1. Nouveautés conviviales du Formulaire statistique en ligne de CADAC 1.1 Rationalisation des données selon le type d

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

Le péage de transit poids lourds repose sur trois piliers :

Le péage de transit poids lourds repose sur trois piliers : DOSSIER Remplacement de l écotaxe par un péage de transit poids lourds pour les routes au trafic supérieur à 2 500 poids lourds par jour Photo prise le long de la RN10 23 juin 2014 Après un travail de

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009

REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009 REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009 Vu le règlement de la commission européenne n 1998/2006 en date du 15 décembre

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Vérification de la fonction de trésorerie

Vérification de la fonction de trésorerie Vérification de la fonction de trésorerie La fonction de trésorerie est conforme à l ensemble des dispositions législatives et des politiques Ottawa, le 28 novembre 2013 Le vérificateur général Alain Lalonde

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

CHOISIR LES BONS MOTS CLES POUR SON

CHOISIR LES BONS MOTS CLES POUR SON CHOISIR LES BONS MOTS CLES POUR SON REFERENCEMENT Blog: http://collegedesbruyeres.site50.net/ 1 PRESENTATION DU POSITIONNEMENT A) Promesse ou valeur utilisateur Le site du collège des Bruyères se distinguera

Plus en détail

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 L appel à projets «Utopies réalistes» correspond à une aide financière et technique du Parc naturel régional

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE Centre Equestre du Grand Poitiers NIVEAU INITIATION

DOSSIER PEDAGOGIQUE Centre Equestre du Grand Poitiers NIVEAU INITIATION DOSSIER PEDAGOGIQUE Centre Equestre du Grand Poitiers NIVEAU INITIATION Ligue Poitou-Charentes de Course d Orientation Sommaire Préambule : les écoles de Course d Orientation 1- Présentation 2- Objectifs

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs,

Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs, Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs, Je suis ravi d' être ici ce soir pour le lancement officiel du programme Horizon 2020 en France. Avec près de 80 milliards d'euros

Plus en détail

CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE)

CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE) CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE) Entre les soussignés, La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), représentée par son Président, habilité

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

Questions fréquemment posées

Questions fréquemment posées Questions fréquemment posées 3D SECURE, C EST QUOI? Qu est-ce que le service 3D Secure? 3D Secure est une norme de sécurité internationalement reconnue pour les paiements en ligne par carte de crédit.

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail