10èmes journées d'échange entre Urgentistes et Cardiologues de la région Centre-Ouest

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "10èmes journées d'échange entre Urgentistes et Cardiologues de la région Centre-Ouest"

Transcription

1 10èmes journées d'échange entre Urgentistes et Cardiologues de la région Centre-Ouest 29 et 30 Mai 2015 AOD ET SCA Philippe Castellant CHU de Brest, Département de Cardiologie UBO, EA 4324 ORPHY

2 Femme de 76 ans Diabétique depuis 20 ans, sous insuline HTA bien équilibrée sous Irbesartan ACFA permanente sous apixaban 5mg, matin et soir Biologie: Cl créatinine = 80 ml/min

3 Quel est le score CHA2DS2-VASc de cette patiente?

4 Facteur de risque C : insuffisance cardiaque congestive / dysfonction ventriculaire gauche Score 1 H : hypertension artérielle 1 A : âge 75 ans 2 D : diabète 1 S : AVC / Accident ischémique transitoire / Thrombo-embolie V : maladie vasculaire (ATCD d infarctus du myocarde, maladie artérielle périphérique ou plaque aortique) 2 1 A : âge ans 1 S : sexe (féminin) 1 Lip GY, Nieuwlaat R, Pisters R, Lane DA, Crijns HJ. Refining clinical risk stratification for predicting stroke and thromboembolism in atrial fibrillation using a novel risk factor-based approach: the euro heart survey on atrial fibrillation. Chest Feb;137(2): Olesen JB, Lip GY, Hansen ML, Hansen PR, Tolstrup JS, Lindhardsen J, Selmer C, Ahlehoff O, Olsen AM, Gislason GH, Torp-Pedersen C. Validation of risk stratification schemes for predicting stroke and thromboembolism in patients with atrial fibrillation: nationwide cohort study. BMJ Jan 31;342:d124

5 Facteur de risque C : insuffisance cardiaque congestive / dysfonction ventriculaire gauche Score 1 H : hypertension artérielle 1 A : âge 75 ans 2 D : diabète 1 S : AVC / Accident ischémique transitoire / Thrombo-embolie 2 =5 V : maladie vasculaire (ATCD d infarctus du myocarde, maladie artérielle périphérique ou plaque aortique) 1 A : âge ans 1 S : sexe (féminin) 1 Lip GY, Nieuwlaat R, Pisters R, Lane DA, Crijns HJ. Refining clinical risk stratification for predicting stroke and thromboembolism in atrial fibrillation using a novel risk factor-based approach: the euro heart survey on atrial fibrillation. Chest Feb;137(2): Olesen JB, Lip GY, Hansen ML, Hansen PR, Tolstrup JS, Lindhardsen J, Selmer C, Ahlehoff O, Olsen AM, Gislason GH, Torp-Pedersen C. Validation of risk stratification schemes for predicting stroke and thromboembolism in patients with atrial fibrillation: nationwide cohort study. BMJ Jan 31;342:d124

6 Quel est le risque annuel d embolie systémique de cette patiente?

7 Score CHA 2 DS 2 -VASc Patients (n = 7329) Taux d AVC ajusté (%/an) 0 1 0, , , , , , , , , ,2 Lip G et al. Identifying Patients at High Risk for Stroke Despite Anticoagulation : A Comparison of Contemporary Stroke Risk Stratification Schemes in an Anticoagulated Atrial Fibrillation Cohort. Stroke 2010 ; 41 :

8 Femme de 76 ans Diabétique depuis 20 ans, sous insuline HTA bien équilibrée sous Irbesartan ACFA permanente sous apixaban 5mg, matin et soir Depuis 24 heures, douleurs angineuses fluctuantes

9

10 Quelle est votre prise en charge? 1- Hospitalisation pour coronarographie en urgence 2- Hospitalisation pour coronarographie différée 3- Retour à domicile 4- Poursuite de l apixaban 5- Arrêt de l apixaban

11 Quelle est votre prise en charge? 1- Hospitalisation pour coronarographie en urgence 2- Hospitalisation pour coronarographie différée 3- Retour à domicile 4- Poursuite de l apixaban 5- Arrêt de l apixaban

12

13

14 Donc, on arrête le traitement anticoagulant mais fait on un relais par héparine ou HBPM?

15 Uni- and multivariate analyses of potential risk factors for major bleeding events

16 Quel est le risque hémorragique de cette patiente si elle est traitée par une DAPT? 1 hémorragie pour 100 pts par an? 4 hémorragies pour 100 pts par an? 10 hémorragies pour 100 pts par an?

17 IR = Créat 200 µmol/l. Score HAS- BLED Hémorragies 100 patients/ an 0 1,13 1 1,02 2 1,88 3 3,74 4 8, ,5 AAP A Novel User-Friendly Score (HAS-BLED) to Assess 1-Year Risk of Major Bleeding in Patients With Atrial Fibrillation The Euro Heart Survey Ron Pisters, MD et al. CHEST / 138 / 5 / NOVEMBER, 2010

18 Après l évaluation, l action

19 De quelle société savante ces recommandations sont elle issues? Use additional parenteral anticoagulation, regardless of the timing of the last dose of NOAC Because of its short half-time and reduced bleeding risk, periprocedural bivalirudin is preferred. Discontinue immediately after PCI Avoid glycoprotein IIb/IIIa inhibitors unless for bail-out situations. In case of PCI: A radial approach is preferred as it reduces at least the risk of access site bleeding If possible and indicated, a balloon angioplasty without stenting significantly reduces the need for (prolonged) triple therapy Bare-metal stents minimize the duration of dual or triple therapy and are generally preferred

20

21 Existe-t-il une place pour la bivalirudine dans cette situation? «Because of its short half-time and reduced bleeding risk, periprocedural bivalirudin is preferred. Avoid glycoprotein IIb/IIIa inhibitors unless for bail-out situations» OUI? NON?

22 The Lancet, Vol 384 November 22, 2014 Primary efficacy outcome (combination of death, cerebrovascular accident, reinfarction, and unplanned target lesion revascularisation), censored for the first event Primary safety outcome (major bleeding), censored for the first event

23 SCA ST- ET AOD Evaluation du risque embolique/ hémorragique. Arrêt des AOD (transitoirement ). Coronarographie après arrêt des AOD. Mais: Comment encadrer l angioplastie? Quel traitement AAP? Quel traitement anticoagulant? Quel stent?

24 Mr A 76 ans, diabétique ACFA sous rivaroxaban 20 mg/j Douleur angineuse depuis 3 heures Pas d autres antécédents Dernier bilan biologique: clairance créatinine normale.

25 Le patient est pris en charge en salle de coronarographie pour angioplastie primaire

26 L IDM augmente t il le risque embolique de la FA? Oui! Bien entendu! Non! Certainement pas!

27 Facteur de risque C : insuffisance cardiaque congestive / dysfonction ventriculaire gauche H : hypertension artérielle 1 A : âge 75 ans 2 D : diabète 1 S : AVC / Accident ischémique transitoire / Thrombo-embolie V : maladie vasculaire (ATCD d infarctus du myocarde, maladie artérielle périphérique ou plaque aortique) A : âge ans 1 S : sexe (féminin) Facteur de risque C : insuffisance cardiaque congestive / dysfonction ventriculaire gauche H : hypertension artérielle 1 A : âge 75 ans 2 D : diabète 1 S : AVC / Accident ischémique transitoire / Thrombo-embolie V : maladie vasculaire (ATCD d infarctus du myocarde, maladie artérielle périphérique ou plaque aortique) A : âge ans 1 S : sexe (féminin) Lip GY, Nieuwlaat R, Pisters R, Lane DA, Crijns HJ. Refining clinical risk stratification for predicting stroke and thromboembolism in atrial fibrillation using a novel risk factor-based approach: the euro heart survey on atrial fibrillation. Chest Feb;137(2): Olesen JB, Lip GY, Hansen ML, Hansen PR, Tolstrup JS, Lindhardsen J, Selmer C, Ahlehoff O, Olsen AM, Gislason GH, Torp-Pedersen C. Validation of risk stratification schemes for predicting stroke and thromboembolism in patients with atrial fibrillation: nationwide cohort study. BMJ Jan 31;342:d124

28 Score CHA 2 DS 2 -VASc Patients (n = 7329) Taux d AVC ajusté (%/an) 0 1 0, , , , , , , , , ,2 Lip G et al. Identifying Patients at High Risk for Stroke Despite Anticoagulation : A Comparison of Contemporary Stroke Risk Stratification Schemes in an Anticoagulated Atrial Fibrillation Cohort. Stroke 2010 ; 41 :

29

30 Angioplastie/stent??? Angioplastie au ballon seul? Implantation stent nu? Implantation stent actif?

31 «If possible and indicated, - a balloon angioplasty without stenting significantly reduces the need for (prolonged) triple therapy - bare-metal stents minimize the duration of dual or triple therapy and are generally preferred»

32 «Until data from randomized trials become available, this task force recommends the use of - new-generation DES over BMS in patients requiring oral anticoagulation who are at low bleeding risk (HAS-BLED score 2). - among patients undergoing PCI who require oral anticoagulation and have a high bleeding risk (HAS-BLED score 3) the choice between BMS and newgeneration DES needs to be decided on an individual basis.»

33 IR = Créat 200 µmol/l. Score HAS- BLED Hémorragies 100 patients/ an 0 1,13 1 1,02 2 1,88 3 3,74 4 8, ,5 AAP A Novel User-Friendly Score (HAS-BLED) to Assess 1-Year Risk of Major Bleeding in Patients With Atrial Fibrillation The Euro Heart Survey Ron Pisters, MD et al. CHEST / 138 / 5 / NOVEMBER, 2010

34 Vous allez probablement implanter un stent actif Quel est le risque de thrombose de stent à un an (en dehors du contexte de FA)? 1-0% 2-0 à 1% 3-5 à 10% 4-20%

35 Stent Thrombosis in New-Generation Drug-Eluting Stents in Patients With STEMI Undergoing Primary PCI A Report From SCAAR Giovanna Sarno, et al. JACC 2014, vol 64

36 Pour encadrer l angioplastie 1- Le rivaroxaban suffit. 2- Je rajoute de l HNF. 3- Je rajoute de l enoxaparine. 4- J administre une dose de charge de ticagrelor ou de prasugrel 5- j administre des anti-gpiib/iiia

37

38 «In case of an ST-elevation myocardial infarction, primary PCI via a radial approach is strongly recommended over fibrinolysis. It isrecommended to use additional parenteral anticoagulation, regardless of the timing of the last dose of NOAC».

39 «In the acute setting, a patient with AF and STEMI may be treated with primary PCI, aspirin, clopidogrel, and heparin (UFH) or bivalirudin» «Regular or even routine use of GP IIb/IIIa inhibitors is discouraged, as are the novel P2Y12 inhibitors (Class IIb, level of evidence B)».

40 Peri-procedural use of rivaroxaban in elective percutaneous coronary intervention to treat stable coronary artery disease. The XPLORER trial. Vranckx et al. Thromb Haemost Apr 30;114( ). «In this exploratory trial, rivaroxaban effectively suppressed coagulation activation after elective PCI and stenting».

41 Safety, pharmacodynamics, and pharmacokinetics of BAY an oral, direct Factor Xa inhibitor--after multiple dosing in healthy male subjects. Kubitza D et al. Eur J Clin Pharmacol 2005 Dec;61(12):873-80

42 A randomised study of dabigatran in elective percutaneous coronary intervention in stable coronary artery disease patients. Vranckx P et al. EuroIntervention Jan 22;8(9): «Dabigatran treatment (110 mg or 150 mg BID) may not provide sufficient anticoagulation during PCI».

43 Efficacy and safety of enoxaparin versus unfractionated heparin during percutaneous coronary intervention: systematic review and meta-analysis Silvain J et al. BMJ Feb 3;344:e553. All cause mortality in patients undergoing percutaneous coronary intervention (PCI) treated with enoxaparin or unfractionated heparin. STEMI=ST elevation myocardial infarction; non-ste ACS=non-ST elevation acute coronary syndrome

44 Donc Pas de TIV Voie radiale Dose de charge par clopidogrel Eviter anti-gpiib/iiia HNF ou enoxaparine quelque soit timing de la prise de l AOD.

45 En résumé Réduction du risque de thrombose de stent et de MACE par utilisation DES dernière génération. Réduction du risque hémorragique par: Voie radiale Clopidogrel Pas de prasugrel, pas de ticagrelor, pas d anti GPIIb/IIIa

46 Le patient a une indication d anticoagulation aux longs cours Car risque thrombo-embolique supérieur au risque hémorragique supérieur au risque de thrombose de stent Vous préconisez: 1- Poursuite du traitement par AOD? 2- Arrêt AOD, relais par AVK?

47 Critère principal composite regroupant les taux cumulés d'avc et embolies sytémiques hors SNC ROCKET AF M. R. Patel et al. Rivaroxaban versus warfarin in nonvalvular atrial fibrillation N ENGL J MED ; 10: ARISTOTLE Granger CB, Alexander JH, McMurray JJV et al, Apixaban versus Warfarin in Patients with Atrial Fibrillation New Engl J Med 2011;365:

48

49

50 Le patient a une indication d anticoagulation aux longs cours Mais: risque de thrombose de stent non nul. 1- je rajoute des AAP sans sur-risque hémorragique 2-je rajoute des AAP avec un sur-risque hémorragique

51 Bleeding After Initiation of Multiple Antithrombotic Drugs, Including Triple Therapy, in Atrial Fibrillation Patients Following Myocardial Infarction and Coronary Intervention A Nationwide Cohort Study Morten Lamberts et al. Circulation September 4, 2012

52 Use of clopidogrel with or without aspirin in patients taking oral anticoagulant therapy and undergoing percutaneous coronary intervention: an open-label, randomised,controlled trial Willem J M Dewilde et al. WOEST study The Lancet Vol 381 March 30, 2013 Triple thérapie= AVK+clopidogrel+aspirine Double thérapie= AVK+clopidogrel Incidence of the primary endpoint (any bleeding) Cumulative incidence of the secondary endpoint (death, myocardial infarction, stroke, target-vessel revascularisation, and stent thrombosis)

53 Le patient a une indication d anticoagulation aux longs cours Mais: risque de thrombose de stent non nul. je rajoute des AAP avec un sur-risque hémorragique avec les avk Que je minimise en donnant le plus tôt possible un seul AAP

54 Et avec les AOD?

55 Rivaroxaban in patients with a recent acute coronary syndrome. Mega JL et al. N Engl J Med 2012;366:9-19 ATLAS ACS-2 TIMI 51 SCA

56 STEMI

57 Rivaroxaban versus placebo in patients with acute coronary syndromes (ATLAS ACS-TIMI 46): a randomised, double-blind, phase II trial J L Mega et al. The Lancet Vol 374 July 4, 2009

58 Donc. Réduction du risque hémorragique en: En administrant un seul AAP dés que possible. En évitant ticagrelor/prasugrel En réduisant la posologie des anticoagulants Tout en administrant une dose efficace dans la FA

59 Mr A 76 ans, diabétique ACFA sous rivaroxaban 20 mg/j IDM dilaté avec stent actif dernière génération à H+4 Dernier bilan biologique: clairance créatinine normale. CHADS2-Vasc= 3, HAS-bled=2

60 AAP Traitement de sortie? Aspirine en monothérapie Aspirine+clopidogrel Clopidogrel en monothérapie Aspirine+ ticagrelor ou prasugrel Ticagrelor ou prasugrel en monothérapie Anticoagulation AVK AOD pleine dose AOD dose réduite

61

62 GY Lip et al. Eur Heart J 2014 Aug 25

63

64 C est clair pour les AAP, mais pour les anticoagulants?

65 Ordonnance de Mr A Pour 6 mois: AAP: Kardegic 75 Clopidogrel 75 Anticoagulant: AVK pour INR entre 2 et 2.5 OU rivaroxaban (Xarelto) 15 mg/j OU apixaban (Eliquis) 2.5 mg, deux fois par jour

66 Pour 6 mois: AAP: Traitement de Mr A entre 6 et 12 mois Clopidogrel 75 Ou (Kardegic 75) Anticoagulant: AVK pour INR entre 2 et 2.5 OU rivaroxaban (Xarelto) 15 mg/j OU apixaban (Eliquis) 2.5 mg, deux fois par jour

67 Après le 12ème mois Anticoagulant: Rivaroxaban (Xarelto) 20 mg/j OU apixaban (Eliquis) 5 mg, deux fois par jour ( OU AVK pour INR entre 2 et 3) Que peut on souhaiter pour l avenir? Pour Mr A: pas de thrombose de stent pas d AVC pas d accident hémorragique Pour nos patients???? Des réponses!!!

68 An open-label, randomized, controlled, multicenter study exploring two treatment strategies of rivaroxaban and a dose-adjusted oral vitamin k antagonist treatment strategy in subjects with atrial fibrillation who undergo percutaneous coronary intervention (PIONEER AF-PCI) Gibson et al. American Heart Journal Volume 169, Issue 4, April 2015

69 Merci pour votre attention

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 La prévalence de la FA double à chaque décennie après 50 ans et approche 10% chez les sujets de plus de 80 ans (Framingham

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Dr Louis-Philippe Hubert, R1 médecine de famille UMF La Sarre 29 mai 2015 Plan Définition

Plus en détail

NACO et Angioplas>e. Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière

NACO et Angioplas>e. Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière NACO et Angioplas>e Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière Disclosures Research Grants from «Fédéra>on Française de Cardiologie» Consul>ng fees from Astra Zeneca,

Plus en détail

La «révolution» des nouveaux antithrombotiques?

La «révolution» des nouveaux antithrombotiques? La «révolution» des nouveaux antithrombotiques? Bernard PIERRE Chef du service de réadaptation cardiaque. Clinique Iris Enseignant à la Faculté de médecine Lyon-sud/Charles Mérieux Membre du bureau national

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj. Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.ehr052 Pr JC Deharo, CHU Marseille La fibrillation auriculaire Feinberg WM et al. Arch Intern

Plus en détail

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

Centre de Référence et d Education des AntiThrombotiques d Ile de France. Pour inclure un patient au sein du CREATIF

Centre de Référence et d Education des AntiThrombotiques d Ile de France. Pour inclure un patient au sein du CREATIF Centre de Référence et d Education des AntiThrombotiques d Ile de France Pour inclure un patient au sein du CREATIF Obtenir OBLIGATOIREMENT l accord du médecin traitant et le cas échéant du cardiologue

Plus en détail

Le salarié sous anticoagulant Ce que doit savoir le médecin 2ème journée Jean Bertran Paris 24 septembre 2015. Bernard PIERRE

Le salarié sous anticoagulant Ce que doit savoir le médecin 2ème journée Jean Bertran Paris 24 septembre 2015. Bernard PIERRE Le salarié sous anticoagulant Ce que doit savoir le médecin 2ème journée Jean Bertran Paris 24 septembre 205 Bernard PIERRE Déclaration de conflits d'intérêt - Absence de participation financière dans

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

Quand associer anticoagulants et antiaggrégants. Gabriel O'CONNELL, Interne en médecine générale, UJF Médecine Grenoble

Quand associer anticoagulants et antiaggrégants. Gabriel O'CONNELL, Interne en médecine générale, UJF Médecine Grenoble Quand associer anticoagulants et antiaggrégants plaquettaires Gabriel O'CONNELL, Interne en médecine générale, UJF Médecine Grenoble Introduction Large prescrip+on des AAP et AVK Bénéfices démontrés en

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pr. Alessandra Bura-Rivière, Service de Médecine Vasculaire Hôpital Rangueil, 1 avenue Jean Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9 INTRODUCTION Depuis plus de cinquante ans, les héparines

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Christelle MARQUIE CHRU de Lille Clinique de Cardiologie L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Les NOAG: QCM 1. ont les mêmes indications que

Plus en détail

Gestion du traitement

Gestion du traitement Gestion du traitement anticoagulant chez le dialysé Dr Thierry KRUMMEL Service de Néphrologie & Hémodialyse CHRU de Strasbourg 12 ème C è Nti ld Né h l i 12 ème Congrès National de Néphrologie Agadir 6

Plus en détail

t utilisables per os : une révolution?

t utilisables per os : une révolution? Nouveaux antithrombotiques t utilisables per os : une révolution? 52 èmes journées de Biologie Clinique Necker-Institut Pasteur 18 janvier 2010 JN Fiessinger HEGP Paris Des nouveaux antithrombotiques?

Plus en détail

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE Le mardi 10 mai 2011 Bulletin no 6 / 2010-2011 DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE La sixième réunion du Comité de pharmacologie de l année 2010-2011 a eu lieu le 10 mai 2011. RÉSUMÉ EN QUELQUES LIGNES

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine Les nouveaux anticoagulants oraux ont considérablement modifié le domaine de la prévention de l'avc chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire non valvulaire (FANV). Ces agents offrent des

Plus en détail

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille Institut GERNEZ RIEUX Le 03/10/2013 F BRIGADEAU pôle de cardiologie CHRU de Lille CONFLITS D INTERETS BOEHRINGER

Plus en détail

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque?

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? COLLOQUE DE PRATIQUE CLINIQUE AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? T.-T. PHAM SMIG HUG 18.01.2012 ANTICOAGULANTS DISPONIBLES (ET LES FUTURS...) AVK (Sintrom, Marcoumar, Warfarin )

Plus en détail

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE DU de gériatrie g Jeudi 13 mars 2014 FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Stéphane Boulé Hôpital Cardiologique CHRU de Lille Epidémiologie -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population

Plus en détail

Antiagrégants plaquettaire, anticoagulant et gestes en rhumatologie

Antiagrégants plaquettaire, anticoagulant et gestes en rhumatologie Antiagrégants plaquettaire, anticoagulant et gestes en rhumatologie Christophe Meune Service de Cardiologie- Hôpital Avicenne Expérience douloureuse Homme de 56 ans 40 PA Aspirine à faible dose pour un

Plus en détail

GPIIbIIIa inhibitors for Clopidogrel Non Responders undergoing Elective PCI

GPIIbIIIa inhibitors for Clopidogrel Non Responders undergoing Elective PCI GPIIbIIIa inhibitors for Clopidogrel Non Responders undergoing Elective PCI T Cuisset, C Frere, J Quilici, MC Alessi, JL Bonnet Pôle Cardiovasculaire, CHU Timone, Marseille Inserm, U626, Faculté de Médecine,

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille DU de gériatrie Jeudi 20 novembre 2014 FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population générale

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX SONT-ILS UNE ALTERNATIVE AU COUMADIN DANS LA FA NON VALVULAIRE CHEZ LES PATIENTS DE 75 ANS ET PLUS?

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX SONT-ILS UNE ALTERNATIVE AU COUMADIN DANS LA FA NON VALVULAIRE CHEZ LES PATIENTS DE 75 ANS ET PLUS? LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX SONT-ILS UNE ALTERNATIVE AU COUMADIN DANS LA FA NON VALVULAIRE CHEZ LES PATIENTS DE 75 ANS ET PLUS? BERTIN NKODIA R1 MEDECINE DE FAMILLE INTRODUCTION METHODES RESULTATS

Plus en détail

Complications digestives des antiplaquettaires. L avis du Cardiologue Dr. Mathieu PANKERT CHU La Timone

Complications digestives des antiplaquettaires. L avis du Cardiologue Dr. Mathieu PANKERT CHU La Timone Complications digestives des antiplaquettaires L avis du Cardiologue Dr. Mathieu PANKERT CHU La Timone 108 Progrès dans l antiaggregation ASA 22% ASA + Clopidogrel 20% ASA + New P2Y12 blockers Réduc6on

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang!

Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang! Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang! Kim Messier et Michel Lapierre Vous voulez prescrire le dabigatran? Lisez ce qui suit! Un intervalle thérapeutique

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

En dehors de la FA, quelles sont les autres indications validées ou à venir?

En dehors de la FA, quelles sont les autres indications validées ou à venir? En dehors de la FA, quelles sont les autres indications validées ou à venir? L intérêt des NACOs ne se limite pas à la prévention du risque thrombo-embolique dans la FA non valvulaire. En effet, ces molécules

Plus en détail

Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante

Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante Philippe Mabo, CHU de Rennes CARDIORUN 2014 Boucan Canot, 1 er octobre 2014 Mes relations avec l industrie Bourses de recherche: Boston, Biotronik,

Plus en détail

Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas?

Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas? Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas? Mario Wilhelmy et Sarah Janecek Vous voulez prescrire...? Lisez ce qui

Plus en détail

Traitement antithrombotique et fibrillation auriculaire y a-t-il du nouveau?

Traitement antithrombotique et fibrillation auriculaire y a-t-il du nouveau? Les arythmies Traitement antithrombotique et fibrillation auriculaire y a-t-il du nouveau? Michael Benzazon et Nicolas Bussières 5 M me Effa se présente à votre cabinet, car elle a depuis peu des palpitations.

Plus en détail

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Journée Club NeuroVasculaire Ile-de-France 27 mai 2014 PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Eric PAUTAS Hôpital Charles Foix UFR Médecine G.H. Pitié-Salpêtrière-Ch.Foix Inserm U765

Plus en détail

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Premières journées communes Lyon Avril 2013 Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Traitements anticoagulants De la théorie à la pratique P. Fagnoni-2013 1 Accidents thrombotiques Artériels & Veineux Artériels

Plus en détail

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Absence de conflits d intérêt Sujets âgés: > 75 ans.plutôt 80-85

Plus en détail

Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral. Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux

Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral. Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux Déclaration de conflits d intérêts Honoraires reçus pour expertise

Plus en détail

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Déclaration de conflit d'intérêt: aucun Risque de survenue

Plus en détail

CONFERENCE MENSUELLE DE L AMPPU (section de Metz) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

CONFERENCE MENSUELLE DE L AMPPU (section de Metz) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS CONFERENCE MENSUELLE DE L AMPPU (section de Metz) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Dr Noura Zannad, Cardiologie Dr Noël Blettner, Gériatrie Hôpital de Mercy CHR Metz-Thionville 14 Janvier 2014 Conflits d intérêts!

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Nouveaux Anticoagulants Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Plan Petit rappel d hémostase Anticoagulant oraux classiques Les nouveaux anticoagulants (NAC) Dosage? Comment passer de l'un à l'autre

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire

FORMATION CONTINUE. Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire Cardiologie FORMATION CONTINUE Une avancée pharmacologique Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) secondaires à la fibrillation

Plus en détail

Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine

Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine BE/PRA-141770 09/2014 Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine Une sous-analyse de RE-LY démontre que le traitement par

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Limites du traitement par AVK Fenetre therapeutique

Plus en détail

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Dr Florence Parent Service de Pneumologie et Soins Intensifs de Pneumologie Hôpital Bicêtre, AP-HP Inserm U999. Université Paris-Sud Traitement anticoagulant

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC)

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Mécanisme d action Suivi biologique: comment et quand? A.Demulder IRIS-Lab 15/05/2013 1 Anticoagulants «traditionnels»: HNF Parentéral Suivi biologique avec ajustement

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Dr Jean-Marie Vailloud Cardiologue libéral/ salarié (CHU/clinique) Pas de lien d'intérêt avec une entreprise pharmaceutique Adhérent à l'association Mieux Prescrire

Plus en détail

Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible

Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible Dr C Braunstein / Dr R ElBelghiti 06.11.2012 Silencieuse?? FA : définitions ESC : Guidelines for the management

Plus en détail

journées chalonnaises de la thrombose

journées chalonnaises de la thrombose Nos connaissances certaines et notre pratique journalière : Les Nouveaux Anticoagulants dans la thromboprophylaxie de la chirurgie prothétique du MI Benoit Cots et Jean Marc Royer le 29/11/12-1 Recommandations

Plus en détail

Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants

Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants Professeur Jérôme RONCALLI Service de Cardiologie A CHU de Toulouse Mise à jour juin 2013 Coeur et Sport, Toulouse le 23 Novembre 2012 Principale

Plus en détail

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? NACO: Contraction de «Narcissistes compacts» Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les Nacos ne boivent pas d alcool

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Les nouveaux anticoagulants oraux Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Je n ai pas de conflit d intérêt à déclarer. Les nouveaux anticoagulants oraux Les anticoagulants

Plus en détail

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Dr G. Pacouret Unité de Soins Cardiaques Intensifs Hôpital Trousseau, Tours. 45 ème Journées de Formation Médicale Continue

Plus en détail

Mise à jour des Recommandations 2012 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale

Mise à jour des Recommandations 2012 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale Docteur Damien MAES Mise à jour des Recommandations 2012 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale European Heart Journal 2012 Association Européenne du Rythme Cardiaque (EHRA); Avec le

Plus en détail

NACO (NOAC) en pratique

NACO (NOAC) en pratique NACO (NOAC) en pratique Avantages et inconvénients Le point de vue du clinicien E. FERRARI. CHU Nice. Conflits d intérêts Actelion Astra BMS Cephalon Lilly Pfizer Roche Novartis Sanofi MSD Leo Bayer Actelion

Plus en détail

Anticoagulants oraux non AVK :

Anticoagulants oraux non AVK : Journées Médicales de Strasbourg 15 16 novembre 2014 Anticoagulants oraux non AVK : espoirs, réalitr alités s et déceptions d? Dr Boris Aleil Cabinet de Cardiologie Hochfelden Inserm UMR_S949 EFS Alsace

Plus en détail

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre

Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre Dr Pierre-François Lesault Hôpital Privé de l Estuaire Le Havre «Il faut toujours prendre le maximum de risques avec le maximum de précautions» R. Kipling??? Geste d angioplastie en 2014 plus de limites

Plus en détail

Gestion des anticoagulants et antiagrégants: AVK, NACO. Gilles LEBUFFE Clinique d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille

Gestion des anticoagulants et antiagrégants: AVK, NACO. Gilles LEBUFFE Clinique d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille Gestion des anticoagulants et antiagrégants: AVK, NACO Gilles LEBUFFE Clinique d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille ANTIVITAMINES K ANTIVITAMINES K Antidotes disponibles (CCP, vit

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

NACO dans la FA non Valvulaire

NACO dans la FA non Valvulaire NACO dans la FA non Valvulaire VII ème Rencontres chalonnaises Dr Buttard 29/11/2012 INTRODUCTION La consommation des anticoagulants a été multiplié par 2 en 10 ans Les indications de traitement anticoagulants

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

Revascularisation complète à la phase aigue de l IDM: POUR

Revascularisation complète à la phase aigue de l IDM: POUR Revascularisation complète à la phase aigue de l IDM: POUR P. Commeau Polyclinique Les Fleurs Ollioules cardiorun2014.org Conflits d intérêt Cardiologue interventionnel Consultant pour Abbott BSCI Medtronic

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Pr Patrick Assayag Service de Cardiologie, CHU Bicêtre Faculté de Médecine Paris-Sud Age et Prévalence de la FA Population adulte < 50 ans 0.4% Population

Plus en détail

Liens d intérêt. Aucun

Liens d intérêt. Aucun U961 Traitement des TVP àla phase aiguëen 2012 Stéphane ZUILY MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine INSERM U961

Plus en détail

La thrombolyse préhospitalière en pra3que après STREAM. TA Trung Hung SMUR- Réanima2on Centre Hospitalier de Longjumeau

La thrombolyse préhospitalière en pra3que après STREAM. TA Trung Hung SMUR- Réanima2on Centre Hospitalier de Longjumeau La thrombolyse préhospitalière en pra3que après STREAM TA Trung Hung SMUR- Réanima2on Centre Hospitalier de Longjumeau Mes conflits d intérêt : Merci à Frans Van de Werf pour ses diapos Jeudi 11 avril 2013

Plus en détail

Ballon ou stent actif : rapport coût-efficacité pour le traitement de la resténose de BMS

Ballon ou stent actif : rapport coût-efficacité pour le traitement de la resténose de BMS Ballon ou stent actif : rapport coût-efficacité pour le traitement de la resténose de BMS Pr Pierre COSTE Hôpital Cardiologique du Haut - Lévêque Université de BORDEAUX 2 - France Conflits d intérêt Subvention

Plus en détail

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX?

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? Les antagonistes de la vitamine K (AVK) sont depuis 50 ans la référence dans la

Plus en détail

Après la prévention veineuse

Après la prévention veineuse Les nouveaux anticoagulants oraux s attaquent à l embolie pulmonaire Résumé : Les nouveaux anticoagulants oraux vont transformer la prise en charge de la maladie thromboembolique veineuse, que ce soit

Plus en détail

Infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST : réduction des délais de reperfusion par la mise en place d une alarme pré-hospitalière

Infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST : réduction des délais de reperfusion par la mise en place d une alarme pré-hospitalière Prix qualité 2009 projet type A Infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST : réduction des délais de reperfusion par la mise en place d une alarme pré-hospitalière Olivier Grosgurin 1, MD, Jérôme

Plus en détail

SYNDRÔME CORONARIEN AIGU ST-

SYNDRÔME CORONARIEN AIGU ST- SYNDRÔME CORONARIEN AIGU ST- C est la forme la plus fréquente du syndrome coronarien aigu. En dépit des progrès réalisés, la mortalité globale reste élevée, équivalente à celle du SCA ST + à 6 mois. Il

Plus en détail

PROJETS DE RECHERCHE EN CARDIOLOGIE

PROJETS DE RECHERCHE EN CARDIOLOGIE PROJETS DE RECHERCHE EN CARDIOLOGIE ANNÉE 2006-2007 B PROJET UT CLIENTÈLE CIBLE MÉDICATION ECG/ ACTIVE (29 S ÉTUDE EN COURS) 14/05/2003 Active W : 02/12/2004 Évaluer si le Clopidogrel plus AAS est supérieur

Plus en détail

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX : LE POINT DE VUE DU CARDIOLOGUE?

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX : LE POINT DE VUE DU CARDIOLOGUE? NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX : LE POINT DE VUE DU CARDIOLOGUE? Maxime Fournet, J-Claude Daubert, CHU Rennes - Service de Cardiologie - 2 Rue Henri Le Guilloux 35033 RENNES Cedex 9 I. INTRODUCTION D e

Plus en détail

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Emmanuel HAZARD/Jean-loup HERMIL Chronologie Héparine non fractionnée 1950 HBPM 1980 NACO >2008 AVK 1960 Fondaparinux 2002 2 Les indications des NACOs En médecine

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux

Nouveaux anticoagulants oraux P. 970 Quand faut-il remplacer les AVK par les nouveaux anticoagulants? P. 976 Les nouveaux anticoagulants dans la prévention de la thrombose veineuse P. 980 Les nouveaux anticoagulants dans le traitement

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Conflits d intd intérêts (en rapport avec le thème de la conférence) Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Oratrice lors de journées de formation sur les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

Nouvelles perspectives dans la thrombose de stent et les antithrombotiques

Nouvelles perspectives dans la thrombose de stent et les antithrombotiques Compte rendu du Second Belgian Congress on Acute Cardiac Care. Partie 2 Nouvelles perspectives dans la thrombose de stent et les antithrombotiques Sofie Gevaert Le 11 juin, le (BIWAC) organisait son deuxième

Plus en détail

{ Introduction. Proposition GIHP 05/12/2014

{ Introduction. Proposition GIHP 05/12/2014 Etude descriptive des accidents hémorragiques sous Nouveaux Anticoagulants Oraux au Service d Accueil des Urgences du CHU de Besançon entre janvier 2012 et janvier 2014 { Dr Claire KANY SAMU Besançon KEPKA

Plus en détail

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Jacqueline Conard Hématologie Biologique Hôtel-Dieu-Cochin, Paris Pourquoi rechercher de nouveaux Anticoagulants oraux? HNF HBPM AVK Voie IV ou SC IV ou

Plus en détail

ACCIDENT AUX NOUVEAUX ANTI-COAGULANTS

ACCIDENT AUX NOUVEAUX ANTI-COAGULANTS ACCIDENT AUX NOUVEAUX ANTI-COAGULANTS Btissame Betari Symposium 8 Avril 2014 1 Cas clinique Mr V. 86 ans ATCD : HTA, ACFA traitée par Xarelto Mode de vie : Vit avec sa femme en pavillon Autonome, marche

Plus en détail

MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014. Christian BRETON Nancy (France) 1

MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014. Christian BRETON Nancy (France) 1 MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014 Christian BRETON Nancy (France) 1 Le Docteur Christian BRETON déclare les conflits d intérêts suivants : - ASTRA ZENECA, BAYER, BIOPHARMA, BOEHRINGER, DAICHI-SANKYO, MSD,

Plus en détail

Au cours des deux dernières décennies, et

Au cours des deux dernières décennies, et Les nouveaux inhibiteurs du récepteur P2Y12 : un effet classe? pour quels patients? New P2Y12 receptor inhibitors: a class effect? for which patients? J. Silvain*, T. Cuisset** J. Silvain * Institut de

Plus en détail

Evaluation clinique et angiographique du stenting des sténoses athéromateuses intracrâniennes

Evaluation clinique et angiographique du stenting des sténoses athéromateuses intracrâniennes Evaluation clinique et angiographique du stenting des sténoses athéromateuses intracrâniennes Maryline KAUSS 1, Denis TRYSTRAM 2, Olivier NAGGARA 2, Nolween ROYER 1, Emmanuel TOUZE 3, Emmanuelle ADVENIER-IAKOVLEV

Plus en détail

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris Liens d intérêt Investigateur d études Abott, AstraZeneca, Boston Scientific, Cordis Bristol-Myers Squibb,

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

Anticoagulants Oraux en 2015

Anticoagulants Oraux en 2015 Pharmacologie Médicale Toulouse Anticoagulants Oraux en 2015 Pas de conflit d intérêt AVK: Fluindione/warfarine? Bénéfice: Warfarine reste l AVK de référence Risque: Warfarineengendre moins d effets immuno-allergiques

Plus en détail

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa.

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa. Accidents hémorragiques aux nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP Cibles Nouveaux ACO ORAL DIRECT FT / VIIa PARENTERAL INDIRECT AVK

Plus en détail

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse La Société de Pharmacie de Lyon, le 17 novembre 2011 Le risque thrombo-embolique : actualités thérapeutiques et sa prise en charge La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

Plus en détail

Risque thrombo-embolique chez l'obèse

Risque thrombo-embolique chez l'obèse Risque thrombo-embolique chez l'obèse Pierre Albaladejo Charles Marc SAMAMA pierre.albaladejo@hmn.aphp.fr Loi de santé publique du 09 août 2004 Recommandations pour la Pratique Clinique (RPC) Prévention

Plus en détail

Symposium NTHC 3 Avril 2014

Symposium NTHC 3 Avril 2014 Traitement Anticoagulant chez le sujet âgé Symposium NTHC 3 Avril 2014 Prof. P. HAINAUT Médecine Interne - Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL Incidence MTEV et âge 600 Incidence Rate

Plus en détail

28/06/13. Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold

28/06/13. Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold 1 Quelle est la dose recommandée de Xarelto dans la préven;on des ETEV en cas d interven;on chirurgicale orthopédique majeure

Plus en détail

La prise en charge rythmologique de la fibrillation atriale: en quoi influe-t-elle elle sur le risque thrombo-embolique?

La prise en charge rythmologique de la fibrillation atriale: en quoi influe-t-elle elle sur le risque thrombo-embolique? La prise en charge rythmologique de la fibrillation atriale: en quoi influe-t-elle elle sur le risque thrombo-embolique? Dominique Lacroix Université de Lille, L i l l e 2 Université du Droit et de la

Plus en détail

Comment protéger votre patient d un accident vasculaire cérébral : obtenir de bons résultats en FA

Comment protéger votre patient d un accident vasculaire cérébral : obtenir de bons résultats en FA Elaine M. Hylek, MD, MPH: Bonjour. Je m appelle Elaine Hylek et je suis professeur de médecine à l Université de Boston. Bienvenue à cette émission intitulée «Comment protéger votre patient d un accident

Plus en détail

EBM : critères de jugement

EBM : critères de jugement EBM : critères de jugement -«End point» pertinent? (biologique CT, paraclinique HTA, clinique IDM) -«End point» intermédiaire ou de substitution (TVP et EP) Essai CAST (N.Engl.J.Med.1989; 321-406) N=1727

Plus en détail

Nouveaux antithrombotiques : état des lieux en 2009

Nouveaux antithrombotiques : état des lieux en 2009 revue Nouveaux antithrombotiques : état des lieux en 2009 Rev Med Suisse 2009 ; 5 : 303-7 P. Fontana H. Bounameaux Dr Pierre Fontana Pr Henri Bounameaux Service d angiologie et d hémostase Département

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique?

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Références : Pr Samama Journée de Biologie Praticienne Décembre 2011 I. Gouin-Thibault Journée de Biologie Clinique 2012

Plus en détail

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP 83983 Volume 23 - Novembre 2013 - hors- série 6 Chirurgie ambulatoire en Urologie Cette recommandation de bonne pratique a reçu le label de la HAS. Ce label signifie que cette recommandation de bonne pratique

Plus en détail

La place du Dabigatran Données de la littérature

La place du Dabigatran Données de la littérature La place du Dabigatran Données de la littérature Les AVK diminuent efficacement (64 %) le risque thromboembolique en cas de FA mais sont complexes d utilisation et exposent à un sur-risque hémorragique

Plus en détail

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP BHR, Boeringer, LFB, Fresenius-Kabi, Integra-Neurosciences Patient

Plus en détail