Pourquoi le monde entier se poserait la question «Suis-je le numéro 12?»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pourquoi le monde entier se poserait la question «Suis-je le numéro 12?»"

Transcription

1 Pourquoi le monde entier se poserait la question «Suis-je le numéro 12?»

2

3

4 Parce que sur la planète, 1 personne sur 12 vit avec l'hépatite B ou l'hépatite C! L hépatite virale est une maladie qui concerne quelques 500 millions de personnes au monde et qui entraîne environ 1,5 million de morts par an. C'est 10 fois plus que le nombre de personnes contaminées par le VIH / SIDA. Une personne sur trois sur la planète a été exposée à l'un ou l'autre de ces virus.

5 Notre but : Sensibiliser et faire savoir au monde entier ces réalités!

6 Pourquoi? Parce que nous ne voulons pas tomber dans l indifférence et encore moins dans l oubli. Parce que les hépatites virales chroniques sont loin d être dans les consciences politiques et publiques.

7 Parce que les hépatites doivent entrer dans les priorités mondiales de Santé Publique au même titre que le SIDA, que la tuberculose ou que le paludisme! Parce que... Il y a urgence et que tout le monde peut contribuer à virer au plus vite ces virus!

8 Dans le monde, une personne sur 12 est atteinte d une hépatite virale! En Europe, l hépatite C à elle seule concerne environ 22 millions de personnes et cause chaque année la mort d environ personnes. L hépatite B, concerne environ 12 millions de personnes. Par an d entre elles deviennent porteuses chroniques du virus B et en meurent. A titre de comparaison, le VIH/SIDA cause décès. Le nombre de personnes touchées par le VHB et le VHC ne cesse d augmenter.

9 Pas de vaccin disponible pour l hépatite C. Elle pend donc au nez de tout le monde! L hépatite B est la MST la plus meutrière de la planète! Il faut donc vacciner les populations à risques.

10 Et en Belgique? Les hépatites virales B et C concernent quand même 2% de la population soit environ personnes! C est énorme! Et que fait-on pour tous ces malades? Rien ou presque rien! La Belgique est le cancre de l Europe en matière de lutte contre les hépatites!

11 Non assistance à personne en danger! Les malades sont crucifiés car l accès aux traitements est totalement discriminatoire et restrictif. Aucun plan national de dépistage, de prévention, d information.

12 VHB - VHC Quant à la prise en charge des effets secondaires, pour ceux qui ont «la chance» d être traités RIEN! Aucun (ou presque) soutien gouvernemental aux associations qui se battent pour les malades et qui font le travail de nos 7 ministres de la santé... bénévolement! Aucun incitant pour la recherche scientifique! Trop peu de moyens pour les médecins afin de bien suivre leurs patients (CMB)!

13 Le malade chronique de l hépatite en a marre d être toujours la bonne poire!

14 Journée Faites-vous dépister! Mondiale des Hépatites Mais restons optimistes! Tous les malades ne doivent pas forcément être traités. Il nous faut apprendre qu à défaut de guérir, on peut «vivre avec son virus» et profiter de la vie! Il nous faut apprendre que chaque jour est un «présent»!

15 s e êt y es s! s l ) u e s Vo tou nu( e v n e bi

16 S il fallait tenir compte des services rendus à la science, la grenouille occuperait la première place (Métamorphoses et unité - Skira). S il fallait tenir compte des services rendus à la médecine, le malade occuperait la première place! Tous les malades sur pied devraient être traités d égalité qu elle que soit leur situation financière, civile, politique, religieuse, familiale, professionnelle... Ce n est pas le cas!

17 «L autre» ne comprend pas le malade! (famille entourage...) Les politiques!?!

18 Et si l hépatite B ou C attaquait le visage, les gens réagiraient autrement! Foie normal Foie cirrhotique Affiche Campagne USA 2006

19 La Dernière Heure Sud Presse Le journal du médecin Le Soir La Libre Belgique

20 Mieux vaut prévenir Informer Dépister (une seule prise de sang suffit) Et éviter ainsi Cirrhose Cancer ( 230% d ici ) Transplantation hépatique ( coûts organes disponibles)

21 Hépatite C Au monde: ~ 180 millions En Belgique: ~ Chronicité: 8 personnes sur 10! Pas de vaccin! VHC 14 ans! DIAGNOSTIC CONTAMINATION Enquête CHAC IPSOS 2006

22 Hépatite C Au monde: 180 millions En Belgique: ~ (chiffre sous estimé mauvais rapportage ISP) Contamination par le VHC Hépatite aiguë. - Sans signe pour 9 personnes sur 10 - Avec signe pour 1 personne sur 10 Guérison en quelques semaines pour 2 personnes sur 10 Mortalité 4X > sida Mais on guérit de mieux en mieux! Hépatite C chronique pour 8 personnes sur 10 Présence du virus dans le sang Risque de complications

23 Hépatite B Au monde: ~ 380 millions En Belgique: ~ Chronicité: 1 personne sur 10. Vaccin. VHB 6 ans! DIAGNOSTIC CONTAMINATION Enquête CHAC IPSOS 2006

24 Hépatite B Au monde: 380 millions En Belgique: ~ (chiffre sous estimé mauvais rapportage ISP) nouvelles contaminations - mondialisation Contamination par le VHB Hépatite aiguë. - Sans signe pour 9 personnes sur 10 - Avec signe pour 1 personne sur 10 Guérison en quelques semaines pour 9 personnes sur 10 Contamination 100X > sida Mais on peut freiner la maladie et un vaccin existe! Hépatite B chronique pour 1 personne sur 10 Présence du virus dans le sang Risque de complications

25 L origine de la contamination 35% transfusion intervention dans établissement de soins 3% piercing, tatouage 10% 6% 6% toxicomanie exposition professionnelle 54% 2% 1% Hépatite B extraction dentaire relation sexuelle Hépatite C 1% 5% indéterminée 27% "VIVRE OU AVOIR VECU AVEC UNE H ÉPATITE VIRALE" CHAC / Ao û t %

26 Journée Faites-vous dépister! Mondiale des Hépatites Remarques: Peu de malades toxicomanes ont répondu à l enquête Beaucoup ignorent l origine de leur contamination VHC Contaminations Tatouages - Piercings Seringues réutilisées 23 % 3% 3% Transfusion sanguine 23% Cause inconnue Autres 10% 27% Toxicomanie IV 11 % Voie nosocomiale Professionnel, familial,sexuel, snif, hémophilie Belgian HCV Observatory (318 patients nov 2003 nov 2004)

27 Le vécu des patients Gravité perçue de la maladie 64% un handicap important 63% une maladie mortelle 50% une injustice difficile à avouer aux autres 49% 35% inguérissable 25% une maladie assez facile à vivre 23% assez facile à prendre en charge médicalement sans conséquence pour ma santé 14% "VIVRE OU AVOIR VECU AVEC UNE H ÉPATITE VIRALE" CHAC / Ao û t 2006 Hépatite B et/ou C

28 Le vécu des patients Perception des traitements anti -hépatites 71% sont difficiles à supporter 65% offrent l'espoir d'une guérison ont fait des progrès 64% sont indispensables pour contrôler la maladie 63% permettent de protéger le foie 63% sont toxiques sont d'une prise contraignante 55% 54% 53% améliorent la qualité de vie après traitement Hépatite B et/ou C "VIVRE OU AVOIR VECU AVEC UNE H ÉPATITE VIRALE" CHAC / Ao û t 2006

29 Le vécu des patients Le soutien rencontré manque de considération de la part de la société 44% manque de compréhension des proches 33% manque d'écoute et soutien du monde médical 28% culpabilité vis-à-vis de l'entourage 28% Hépatite B et/ou C "VIVRE OU AVOIR VECU AVEC UNE H ÉPATITE VIRALE" CHAC / Ao û t 2006

30 Le vécu des patients Synthèse des 10 principales difficult és avec l hépatite Hépatite B et/ou C forte fatigue qui empêche d'agir comme avant 78% diminution de la capacité à travailler 69% 65% troubles du sommeil douleurs articulaires 64% difficultés de concentration 63% dégradation des activités physiques 61% difficultés à mémoriser info récentes 58% 57% irritabilité ou agressivité fréquente dégradation du moral douleurs autres qu'articulaires "VIVRE OU AVOIR VECU AVEC UNE H ÉPATITE VIRALE" CHAC / Ao û t % 54%

31 Le traitement de l hépatite L efficacité perçue estiment que leur traitement est ou a été efficace regrettent un manque d'efficacité 52% 47% 12% 36% 32% d entre eux ne se sentent pas prêts à reprendre un nouveau traitement (crainte des effets secondaires, de la biopsie ou sentiment que rien ne marchera) difficulté à se prononcer 36% 17% Actuellement sous traitement Traités dans le passé "VIVRE OU AVOIR VECU AVEC UNE H ÉPATITE VIRALE" CHAC / Ao û t 2006

32 L information sur la maladie et ses traitements A titre personnel 52 % Se sentent suffisamment informés N ont pas d avis 18 % La famille et l entourage 36 % Pas suffisamment informés Se sentent suffisamment informés 30 % N ont pas d avis 33 % "VIVRE OU AVOIR VECU AVEC UNE H ÉPATITE VIRALE" CHAC / Ao û t 2006 Pas suffisamment informés 31 %

33 Pourquoi se faire dépister? Enquête INRA 2004 Schering-Plough

34 Forme d hépatite la moins connue Hépatite C 20% Méconnaissance des 3 formes 35% Hépatite B 7% Hépatite A 18% Bonne connaissance des 3 formes 20%

35 Evaluation de la prévalence du VHC 1 / % 1 / % 1 / % 1 / % 1 / 10 3% NSP, aucune idée 57%

36 Existe-t-il un vaccin? OUI NON NSP/SR 45% 19% 36%

37 Peut-on en guérir? OUI NON NSP/SR 39% 23% 38%

38 S agit-il d une maladie grave? moyennement grave 36% très grave 36% NSP, aucune idée 23% peu grave 5%

39 Gravité par rapport à d autres virus ++ + SIDA Hépatite C Grippe % 9% 3 61% 19% Hépatite A 2 7% Hépatite B +/- 13% 13% 15% 11% 47% 55% 6% % 8% 4 52% 31% 29% 3

40 Comment se transmet le VHC? sang 40% 21% salive contacts physiques / sexuels Ne se transmet pas NSP/SR 19% 4% 42%

41 Qui peut attraper le VHC? tout le monde 45% drogués 19% partenaires multiples 15% transfusés avant 1990 homosexuels tatoués ou piercing NSP/SR 12% 10% 9% 28%

42 Sachant que le virus de l hépatite C tue 4 fois plus que le virus du Sida, pensez-vous que le gouvernement devrait lancer des campagnes de dépistage et d information? NON 4% NSP/SR 7% OUI 89%

43 Faites-vous dépister! Poussez les autres à se faire dépister! Parlez en autour de vous sans modération, par SOLIDARITE!

44 s r u e t. c s a ue f s sq e i L r de

45 Oui! On g uéri m ie t de ux e de l nm hép ieux a on p t it e eut C et s t abil l hép atite iser B!

46 s e êt y es s! s l ) u e s Vo tou nu( e v n e bi

47 e M i c r à e t s u o à t u o t s e t! Il faut le traquer et le battre!

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter-

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Largement débattue au cours du XII ème congrès de Gastroentérologie, tenu ce week end, l hépatite B mérite d être mieux connue

Plus en détail

Foire aux questions concernant l hépatite C

Foire aux questions concernant l hépatite C Foire aux questions concernant l hépatite C???? Qu est-ce que l hépatite C? L hépatite C est un virus qui peut endommager le foie. 1 Comment se transmet l hépatite C? Le virus de l hépatite C se transmet

Plus en détail

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1 VIH et sida Mots clés VIH : virus de l immunodéficience humaine. Virus qui provoque une infection incurable transmis par les relations sexuelles, les seringues, le sang contaminé ou de la mère à l enfant,

Plus en détail

Hépatite C une maladie silencieuse..

Hépatite C une maladie silencieuse.. Hépatite C une maladie silencieuse.. F. Bally Centre de Maladies Infectieuses et Epidémiologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Histoire Années 70 Hépatite non-a-non-b = hépatite post-transfusionelle

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH)

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Infection par le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Le virus de l immunodéficience humaine, le VIH, est responsable du syndrome de l'immunodéficience acquise, le sida. Une personne est séropositive

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l hépatite chronique C

La prise en charge de votre maladie, l hépatite chronique C G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l hépatite chronique C Vivre avec une hépatite chronique C Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada. Un guide de formation des soins de santé communautaire, et services sociaux

L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada. Un guide de formation des soins de santé communautaire, et services sociaux L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada Un guide de formation des soins de santé communautaire, et services sociaux Produit par Le Conseil ethnoculturel du Canada Avec La Fondation

Plus en détail

l hépatite b Une maladie qui peut être grave.

l hépatite b Une maladie qui peut être grave. l hépatite b Une maladie qui peut être grave. Sommaire Qu est-ce que l hépatite B? L hépatite B est-elle fréquente? Comment attrape-t-on l hépatite B? Comment savoir si l on est atteint d une hépatite

Plus en détail

Une obligation, une diversité, des défis partagés. Emploi des travailleurs handicapés

Une obligation, une diversité, des défis partagés. Emploi des travailleurs handicapés Emploi des travailleurs handicapés Une obligation, une diversité, des défis partagés Arcat 94-102, rue de Buzenval, 75020 Paris Tél. : 01 44 93 29 29 info@arcat-sante.org www.arcat-sante.org Avec le soutien

Plus en détail

Un dépistage positif, que faire? épatite

Un dépistage positif, que faire? épatite Un dépistage positif, que faire? épatite Que signifie un test de dépistage positif pour l hépatite C? Un test de dépistage de l hépatite C positif signifie que le laboratoire a détecté dans le sang des

Plus en détail

SIDA & TRAVAIL. La lutte contre le Sida a été déclarée grande cause nationale en 2005, en France, car l épidémie perdure.

SIDA & TRAVAIL. La lutte contre le Sida a été déclarée grande cause nationale en 2005, en France, car l épidémie perdure. SIDA & TRAVAIL La lutte contre le Sida a été déclarée grande cause nationale en 2005, en France, car l épidémie perdure. SOMMAIRE Quelques chiffres... p. 2 La situation en France en 2005... p. 2 Mode de

Plus en détail

Le SIDA. Et toi, Qu est-ce que tu connais. De cette maladie?

Le SIDA. Et toi, Qu est-ce que tu connais. De cette maladie? Le SIDA Et toi, Qu est-ce que tu connais De cette maladie? Sommaire 1 partie : Testez vos connaissances Pages jaunes 1. Çà veut dire quoi cette maladie 2. Comment peux-tu l attraper? 3. Prendre un risque,

Plus en détail

La vaccination contre le VHB à l heure du consensus. Ariane Chryssostalis Service d hépatogastroentérologie Hopital Cochin

La vaccination contre le VHB à l heure du consensus. Ariane Chryssostalis Service d hépatogastroentérologie Hopital Cochin La vaccination contre le VHB à l heure du consensus Ariane Chryssostalis Service d hépatogastroentérologie Hopital Cochin Pourquoi vacciner? Epidémiologie du VHB 370.000.000 de porteurs chroniques du VHB

Plus en détail

L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada

L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada Un guide de formation à l intention des fournisseurs de soins communautaires, de soins de santé et de services sociaux Produit par Le Conseil

Plus en détail

Arbres de Décision. Pr Roch Giorgi. roch.giorgi@univ-amu.fr

Arbres de Décision. Pr Roch Giorgi. roch.giorgi@univ-amu.fr Arbres de Décision Pr Roch Giorgi roch.giorgi@univ-amu.fr SESSTIM, Faculté de Médecine, Aix-Marseille Université, Marseille, France http://sesstim-orspaca.org http://optim-sesstim.univ-amu.fr Analyse de

Plus en détail

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012 La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 1 Qu est-ce que la grippe? Infection virale aiguë des voies respiratoires Se propage facilement d un personne à l autre

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE LA SANTE AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR D'HYGIÈNE PUBLIQUE DE FRANCE SECTION MALADIES TRANSMISSIBLES

DIRECTION GENERALE DE LA SANTE AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR D'HYGIÈNE PUBLIQUE DE FRANCE SECTION MALADIES TRANSMISSIBLES MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES DIRECTION GENERALE DE LA SANTE AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR D'HYGIÈNE PUBLIQUE DE FRANCE SECTION MALADIES TRANSMISSIBLES Relatif à la conduite à tenir autour d'un

Plus en détail

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles Petit manuel des infections sexuellement transmissibles entre femmes Qu est-ce qu une IST? Les IST sont les Infections Sexuellement Transmissibles. Elles se transmettent principalement lors de relations

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

Enquête d opinion en matière de santé auprès des professionnels de santé des Pays de Loire. Avril 2011

Enquête d opinion en matière de santé auprès des professionnels de santé des Pays de Loire. Avril 2011 Enquête d opinion en matière de santé auprès des professionnels de santé des Pays de Loire Avril 2011 Méthodologie L'étude s est déroulée par Internet du 24 février au 25 mars 2011. 1 691 professionnels

Plus en détail

Le perçage en toute sécurité

Le perçage en toute sécurité Le perçage en toute sécurité Comment est-ce que c est fait? Un perçage est fait en insérant une aiguille creuse dans la partie du corps, suivi par l insertion du bijou. Dépendamment de l endroit, il se

Plus en détail

Prévention du VIH et des hépatites dans les programmes de Médecins du Monde en France Société Française de Lutte contre le Sida 25-26 octobre 2012-Marseille NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION Madame, Monsieur, Si votre état de santé nécessite une transfusion sanguine, ce document est destiné à vous informer sur les avantages et les risques de la transfusion,

Plus en détail

Question n 1 : Vous travailliez en soins de longue durée et ce matin il vous est proposé de vous vacciner contre la grippe, que faites-vous?

Question n 1 : Vous travailliez en soins de longue durée et ce matin il vous est proposé de vous vacciner contre la grippe, que faites-vous? Question n 1 : Vous travailliez en soins de longue durée et ce matin il vous est proposé de vous vacciner contre la grippe, que faites-vous? Vous refusez à cause des effets secondaires Explications : En

Plus en détail

Le VIH et votre foie

Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Que dois-je savoir au sujet de mon foie? Votre foie joue un rôle incroyablement important. Il filtre votre sang en éliminant les substances nocives (toxiques)

Plus en détail

Hépatite B autant prevoir...

Hépatite B autant prevoir... Hépatite B Autant PREVOIR... Qu est ce que L hépatite B est une inflammation du foie. Elle est provoquée par un virus : le VHB. Elle se transmet par les relations sexuelles mais elle peut aussi se transmettre

Plus en détail

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Les vaccinations Même si, heureusement, les épidémies sont rares de nos jours en France, les vaccins sont utiles car ils permettent de prévenir un ensemble

Plus en détail

Hépatite B. Ce que vous devez savoir si vous avez. une hépatite B chronique.

Hépatite B. Ce que vous devez savoir si vous avez. une hépatite B chronique. Hépatite B Ce que vous devez savoir si vous avez une hépatite B chronique. Qu'est-ce que l'hépatite B? L'hépatite B est un virus qui affecte le foie et peut vous rendre gravement malade. Il peut s'écouler

Plus en détail

Prise en charge des Hépatites Chroniques Virales B et C en Algérie

Prise en charge des Hépatites Chroniques Virales B et C en Algérie 10ème Édition du Colloque International Toxicomanies Hépatites Sida (THS) FORUM FRANCOPHONE AUTOUR DES HEPATITES, DU VIH-SIDA ET DES ADDICTIONS Prise en charge des Hépatites Chroniques Virales B et C en

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

Table Ronde «Prévention et Dépistage»

Table Ronde «Prévention et Dépistage» Table Ronde «Prévention et Dépistage» «L infection à VIH/SIDA en 2013» Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Pervenche Martinet Dr Chantal Vernay Vaïsse 29/11/2013 1 Le dépistage aujourd'hui

Plus en détail

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 Objectifs de la présentation Décrire l évolution clinique et la prise en charge d

Plus en détail

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida Cases «!» Le joueur devra à l aide de cartons vert, rouge ou blanc dire s il est d accord (vert), pas d accord (rouge) ou n a pas d avis (blanc) au sujet de l affirmation énoncée sur la thématique de l

Plus en détail

3 Mon hépatite C, moi et les autres

3 Mon hépatite C, moi et les autres parler de ma maladie et interagir avec les autres être hépatant 3 Mon hépatite C, moi et les autres les relations avec l entourage Nous voulons informer sur l hépatite C, lutter pour une meilleure prise

Plus en détail

Programme québécois d aide financière aux personnes infectées par le virus de l hépatite C

Programme québécois d aide financière aux personnes infectées par le virus de l hépatite C Programme québécois d aide financière aux personnes infectées par le virus de l hépatite C Mars 2004 Le gouvernement du Québec offre une aide financière aux personnes qui ont été infectées par le virus

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire > Qu est-ce qu une IST p 5 > La Blennorragie gonococcique p 7 > La Chlamydiose p 8 > Les Condylomes p 9 > L Hépatite B p 10 > L Herpès

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins

L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins 1 1 - objectifs L Aide médicale de l Etat (AME) permet l accès aux soins des personnes en situation irrégulière. 185 000

Plus en détail

Le 4 juillet 2012. Addenda

Le 4 juillet 2012. Addenda Division de la santé publique et des soins de santé primaires Lutte contre les maladies transmissibles 300, rue Carlton, 4 e étage, Winnipeg (Manitoba) R3B 3M9 Tél. : 204 788-6737 Téléc. : 204 948-2040

Plus en détail

Pour plus d information Ce document est accessible en ligne au www.capahc.org

Pour plus d information Ce document est accessible en ligne au www.capahc.org Pour plus d information Ce document est accessible en ligne au www.capahc.org Centre Associatif Polyvalent d Aide Hépatite C (CAPAHC) Courriel: direction@capahc.com 5055 rue Rivard Montréal (Canada) H2J

Plus en détail

Le VIH-sida, qu est-ce que c est?

Le VIH-sida, qu est-ce que c est? LES DROITS DE l ENFANT FICHE THÉMATIQUE Le VIH-sida, qu est-ce que c est? UNICEF/ NYHQ2010-2622 / Roger LeMoyne Chaque jour dans le monde, plus de 7 000 nouvelles personnes sont infectées par le VIH, 80

Plus en détail

SAMEDI 20 JANVIER 2007

SAMEDI 20 JANVIER 2007 SAMEDI 20 JANVIER 2007 DOSSIER DE PRESSE JOURNEE NATIONALE HEPATITES SAMEDI 20 JANVIER 2007 2007, une année charnière pour les hépatites B et C : de plus en plus de guérisons Médecins, chercheurs, soignants,

Plus en détail

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER MERCI Nous vous remercions de lire ce support d information! Notre objectif est de vous aider à comprendre comment prévenir

Plus en détail

les hépatites virales

les hépatites virales LES BASES POUR COMPRENDRE les hépatites virales Comment savoir si je suis atteint d'hépatite? Que faire lorsqu'on a une hépatite? Comment me protéger, protéger mes proches? Qu'est-ce qu'une hépatite virale?

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

QUESTIONS / RÉPONSES

QUESTIONS / RÉPONSES Les autotests de dépistage de l infection par le VIH QUESTIONS / RÉPONSES A SAVOIR L autotest ne remplace pas les autres modalités de dépistage du VIH, il les complète. Personne ne doit être contraint

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

RECOMMANDATIONS AUX MEDECINS ET AUX PATIENTS CONCERNANT L HéPATITE C

RECOMMANDATIONS AUX MEDECINS ET AUX PATIENTS CONCERNANT L HéPATITE C CONSEIL SUPERIEUR D HYGIENE Section des Maladies Transmissibles Président: Dr Robert HEMMER Service National des Maladies Infectieuses Secrétaire: Dr Pierrette HUBERTY-KRAU Division de l Inspection Sanitaire

Plus en détail

DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains

DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains Se faire vacciner, se laver les mains : 2 gestes essentiels pour lutter contre les maladies infectieuses. C est décidé, je vais sauver le monde!...commence

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles

Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles Pandémie de grippe Guide pour les particuliers et les familles 3 Ce guide a pour objectif de vous aider à comprendre le risque que représente la survenue d'une pandémie de grippe dans notre pays ou canton.

Plus en détail

1/ Grippe saisonnière et grippe H1N1 2009 : Un guide à l intention des parents. 2/ Renseignements sur la grippe

1/ Grippe saisonnière et grippe H1N1 2009 : Un guide à l intention des parents. 2/ Renseignements sur la grippe 1/ Grippe saisonnière et grippe H1N1 2009 : Un guide à l intention des parents 2/ Renseignements sur la grippe Qu est-ce que la grippe? La grippe (influenza) est une infection du nez, de la gorge et des

Plus en détail

Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire

Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire Synthèse des échanges du CCRPA du 17 mai 2013, à NANTES Thème de la journée : la santé et l accès aux soins 31 participants

Plus en détail

Diagnostic virologiques des hépatites virales B et C. H. Barth Laboratoire de Virologie, CHU de Strasbourg

Diagnostic virologiques des hépatites virales B et C. H. Barth Laboratoire de Virologie, CHU de Strasbourg Diagnostic virologiques des hépatites virales B et C H. Barth Laboratoire de Virologie, CHU de Strasbourg Objectifs 1. Connaître pour chaque virus des hépatites la cinétique des marqueurs virologiques

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST Journée régionale Sens, 02 Octobre 2015 M Duong Service des Maladies Infectieuses CHU Dijon INFECTION VHB EN FRANCE - Porteurs chroniques(ag

Plus en détail

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas HEPATITES VIRALES 22/09/09 Mme Daumas Infectieux Introduction I. Hépatite aigu II. Hépatite chronique III. Les différents types d hépatites A. Hépatite A 1. Prévention de la transmission 2. Vaccination

Plus en détail

Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C

Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C Synthèse avis des groupes de travail et de lecture Et recommandation de la HAS mars 2011 sur La synthèse

Plus en détail

Qu est-ce que l hépatite B?

Qu est-ce que l hépatite B? BROCHURE VIOLETTE m adapter aux différentes situations médicales être hépatant9 Qu est-ce que l hépatite B? notions pour mieux comprendre Nous voulons informer sur l hépatite, lutter pour une meilleure

Plus en détail

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 SOUS EMBARGO JUSQU AU mercredi 29 mai 2013, 3 h 1, HAE Mai 2013 Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 En 2013 : On estime que 48 700 nouveaux cas de cancer seront

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles SOMMAIRE QU EST-CE QU UNE IST? p. 5 La Blennorragie gonococcique p. 7 La Chlamydiose p. Les Condylomes p. L Hépatite B p. L Herpès génital p. Les Mycoplasmes

Plus en détail

une maladie contagieuse qui se soigne!

une maladie contagieuse qui se soigne! une maladie contagieuse qui se soigne! CENTRES DE LUTTE ANTITUBERCULEUSe (CLAT) LUTTE contre La TUBERCULOSE Le Conseil général des Bouches-du-Rhône met à votre disposition des Centres de Lutte Antituberculeuse

Plus en détail

Présentation de l UE 7 : Santé, Société, Humanité

Présentation de l UE 7 : Santé, Société, Humanité Présentation de l UE 7 : Santé, Société, Humanité Sommaire : 1/ Qu est ce que l UE 7? 2/ Qu est-ce que les SHS, le droit, la santé publique, les maladies chroniques et l étymologie en médecine? 3/ Comment

Plus en détail

Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH :

Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH : Faits importants à savoir avant de faire un test de dépistage du VIH : Le VIH est le virus qui provoque le SIDA. Il peut être transmis lors de relations sexuelles non protégées (anales, vaginales ou orales)

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

Projets prévention et soins SIDA en collaboration avec 8 syndicats de l'uni d' Afrique du Sud

Projets prévention et soins SIDA en collaboration avec 8 syndicats de l'uni d' Afrique du Sud Projets prévention et soins SIDA en collaboration avec 8 syndicats de l'uni d' Afrique du Sud Virus du Sida La contamination par le HIV affaiblit progressivement le système immunitaire, vous rendant plus

Plus en détail

WEB 2.0 ET COMMUNICATION EN SANTÉ PUBLIQUE

WEB 2.0 ET COMMUNICATION EN SANTÉ PUBLIQUE EN SANTÉ PUBLIQUE Nathalie Bissot-Campos Responsable de la communication Présentation de l AMFE L'AMFE est une association de patients créée en 2009. Elle représente les enfants atteints d'une maladie

Plus en détail

La sécurité routière. Fiche n 1

La sécurité routière. Fiche n 1 FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La sécurité routière Question : Que voyez-vous sur ces images? Réponses : 1. Une personne à bicyclette portant un casque attaché par la jugulaire. 2. Une femme au volant, avec

Plus en détail

CANCER DU FOIE ET TUMEURS

CANCER DU FOIE ET TUMEURS CANCER DU FOIE ET TUMEURS CANCER DU FOIE ET TUMEURS Foie en santé Foie cirrhotique Tumeur Quelle est la cause du cancer du foie? Plusieurs facteurs jouent un rôle dans le développement du cancer. Comme

Plus en détail

> Passeport pour la santé

> Passeport pour la santé SAATCHI & SAATCHI - PHOTOS : GETTY IMAGES - 313-06344-B - Août 2006 > Passeport pour la santé Le guide calendrier vaccinal des adolescents et des adultes Mis à jour au 1 er août 2006 2 3 Sommaire Vaccins

Plus en détail

Notion de risques professionnels chez les soignants AP 1314 MOD 6

Notion de risques professionnels chez les soignants AP 1314 MOD 6 Notion de risques professionnels chez les soignants AP 1314 MOD 6 1 Risques infectieux ++++ Risques chimiques, allergiques. Risques physiques : TMS (cf.mod 4) Risques psychiques : charge mentale, charge

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2015"

L accès aux soins des étudiants en 2015 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques!

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! Brochure d information En utilisant mal une ressource, elle devient inefficace! Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! z6creation.net Une initiative européenne en matière de santé. Rhume ou grippe? Pas

Plus en détail

La Coopération belge au Développement dans le domaine de la santé et des droits sexuels et reproductifs UNICEF

La Coopération belge au Développement dans le domaine de la santé et des droits sexuels et reproductifs UNICEF La Coopération belge au Développement dans le domaine de la santé et des droits sexuels et reproductifs UNICEF La situation dans le monde Chaque année 1 on évalue à quelque 290.000 le nombre de femmes

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Le virus VIH Il fut découvert, en 1983, par l équipe de Luc Montagnier,

Plus en détail

Dossier de presse 28 avril 2005

Dossier de presse 28 avril 2005 Dossier de presse 28 avril 2005 Comportement, attitude et rôle des médecins et pharmaciens dans la prévention et l éducation pour la santé Contact presse Inpes : Sophie Decroix : Tel : 01 49 33 23 06-

Plus en détail

2.1 A partir de vos connaissances, cochez la définition d une conduite addictive.

2.1 A partir de vos connaissances, cochez la définition d une conduite addictive. SEQUENCE 1 L INDIVIDU ET SA SANTE SEANCE 4 Les conduites addictives Situation : En juin 2004, nous avons déploré un très grave accident du travail sur le chantier du TGV Est. Un conducteur d engins n a

Plus en détail

TUTORAT UE 7 2012-2013 SHS CORRECTION Séance n 7 Semaine du 18/03/2013

TUTORAT UE 7 2012-2013 SHS CORRECTION Séance n 7 Semaine du 18/03/2013 TUTORAT UE 7 2012-2013 SHS CORRECTION Séance n 7 Semaine du 18/03/2013 SIDA, Fin de vie Sotto (-mise moi!) - Jonquet QCM n 1 : B, E. A. Faux. Pas en Afrique du Sud mais aux USA. Avec les traitements actuels,

Plus en détail

S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T I O N S E N S A N T É P U B L I Q U E

S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T I O N S E N S A N T É P U B L I Q U E S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T I O N S E N S A N T É P U B L I Q U E Recommandations pour le dépistage du cancer du col de l utérus en France Juillet 2010 Ces recommandations s inscrivent

Plus en détail

Focus sur la Tuberculose

Focus sur la Tuberculose Focus sur la Tuberculose 1. Définition C est une maladie infectieuse causée par des bacilles acido-alcoolo résistants (BAAR) appelés M. tuberculosis ou bacille de koch. Ces microorganismes sont également

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L herpès est une m En France, on estime qu'environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l'herpès à des

Plus en détail

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin Thérapeutique anti-vhc et travail maritime O. Farret HIA Bégin Introduction «L hépatite C est une maladie le plus souvent mineure, mais potentiellement cancérigène, qu on peut ne pas traiter et surveiller

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins»

Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins» Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins» Deuxième édition Septembre 2010 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Générale de Santé Echantillon : 967 personnes,

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

GRIPPE SAISONNIERE. Place de la vaccination du personnel dans la prévention des épidémies institutionnelles

GRIPPE SAISONNIERE. Place de la vaccination du personnel dans la prévention des épidémies institutionnelles GRIPPE SAISONNIERE Place de la vaccination du personnel dans la prévention des épidémies institutionnelles DR M.A. HUBSCHER Journée régionale EMS 22/11/2012 Le virus grippal Réputé fragile : sensible aux

Plus en détail

Enquête auprès des patients Questionnaire

Enquête auprès des patients Questionnaire Enquête auprès des patients Questionnaire Consignes Enquêteur : Aidant principal : la personne qui se considère ou est désignée par le patient comme la personne qui apporte le plus d aide dans le quotidien

Plus en détail

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic des Hépatites virales B et C P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic VHC Dépistage: pourquoi? Maladie fréquente (Ac anti VHC chez 0,84% de la population soit 367 055

Plus en détail

Hépatite. ses causes ses conséquences sa prévention

Hépatite. ses causes ses conséquences sa prévention Hépatite ses causes ses conséquences sa prévention Hépatite : l essentiel en bref Qu est-ce que l hépatite et quelles sont les conséquences de cette maladie? L hépatite est une inflammation du foie, dont

Plus en détail

HÉPATITES B ET C SYNTHÈSE DES SOLLICITATIONS 2011

HÉPATITES B ET C SYNTHÈSE DES SOLLICITATIONS 2011 HÉPATITES B ET C SYNTHÈSE DES SOLLICITATIONS 2011 Nature des données SIS Association SIS Association réunit différents services d aide à distance concernant le VIH, les hépatites virales et la santé sexuelle

Plus en détail

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades Définitions : 1. OMS en 1988 définit la Santé Publique : Un concept social et politique qui vise une amélioration de la santé, une plus grande longévité et un accroissement de la qualité de la vie de toutes

Plus en détail

+ Questions et réponses

+ Questions et réponses HÉPATITE B L hépatite B c est quoi? L hépatite B est un type de maladie du foie causée par le virus de l hépatite B, une des formes les plus courantes de l hépatite virale (les autres sont le virus de

Plus en détail

La grippe, l asthme et la vaccination

La grippe, l asthme et la vaccination La grippe, l asthme et la vaccination vaccin anti-grippe pris en charge à 100 % pour tous les asthmatiques Qu est-ce que la grippe? La grippe est une maladie infectieuse très contagieuse, d apparition

Plus en détail

Des réponses. Vaccination

Des réponses. Vaccination Des réponses à vos questions sur la Vaccination Vacciner permet de réduire considérablement le nombre de malades et de décès par maladies infectieuses. C est un geste médical à part entière, sur lequel

Plus en détail

COCAÏNE crack ou free base

COCAÏNE crack ou free base COCAÏNE crack ou free base QU EST-CE QUE C EST? C La cocaïne est une substance psychoactive d'origine végétale, extraite des feuilles de cocaïer. C Une fois transformée par un procédé chimique, elle devient

Plus en détail