MÉTHODOLOGIE PROJET SYSTÈME D INFORMATION DÉCISIONNEL BI - BUSINESS INTELLIGENCE. En résumé :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MÉTHODOLOGIE PROJET SYSTÈME D INFORMATION DÉCISIONNEL BI - BUSINESS INTELLIGENCE. En résumé :"

Transcription

1 En résumé : Phase I : collecte des besoins I - Expression des besoins II - Étude de faisabilité III - Définition des priorités IV - Rédaction puis validation du cahier des charges Phase II : implémentation V - Réalisation VI - Tests VII - Documentation VIII - Recettage IX - Accompagnement du changement IX- A - Communication IX - B - Formation IX - C - Support Phase III : mise en service X - Déploiement XI - Fin du projet XII - Maintenance corrective XIII - Système qualité XIV - Capitaliser le savoir-faire GLOSSAIRE BCASTETBON/BI/METHODOLOGIE Page 1 / 7 01/12/2008

2 Détail : I - Expression des besoins Présentation du projet global BI : quels usages? quels bénéfices potentiels? Situation de l interlocuteur dans l organisation. Expression des besoins. Objectif de l interview : amener les utilisateurs à parler de ce qu ils font et des raisons pour lesquelles ils le font. Grille de questions à poser lors de l interview : Q1 : Quelles sont les responsabilités de l utilisateur? Q2 : Quelle est sa place dans l organisation? Q3 : Quelles sont ses principales mesures de performance? Q4 : De quelle façon détermine-t-il les progrès et la réussite? Q5 : Quels sont leurs principaux processus? les principales procédures? Q6 : Pour chacun des principaux processus évoqués : Q6.1 : pourquoi les utilisateurs veulent en analyser les résultats? Q6.2 : quelles sont les possibilités dont ils souhaitent disposer? Q6.3 : quelles sont les insuffisances actuelles? Q6.4 : quels sont les avantages et les incidences potentiels des solutions envisagées? Q7 : Exemple de questions auxquelles il pourrait être répondu lorsque l entrepôt de données sera déployé. Quels sont les indicateurs à mettre en place? Si la personne a une plus grande expérience de la manipulation des données : Q8 : Comment fait-elle la distinction entre les différents produits (agents, prestataires, ressources?) Q9 : Comment classe-t-il naturellement les produits? Comprendre les dimensions de l activité ainsi que les regroupements hiérarchiques. Si la personne interviewée est plus analytique : Q10 : Quels types d analyse elle effectue actuellement? Analyse standard / ad hoc Q11 : Récupérer les copies des états ou des feuilles excel. Q12 : Comment utilise-t-elle aujourd hui ces analyses? Q13 : Quelles sont les possibilités d amélioration? Si la personne est un responsable de haut niveau : Q14 : Quelle est sa vision d une meilleure exploitation des informations de l établissement? Q15 : Quelle est l incidence d un meilleur accès aux informations? Quels sont les avantages potentiels quantifiables? Q16 : Quels sont ses critères de réussite pour ce projet? critères mesurables. Q17 : Quel est le référent métier? Cet interview ne garantit pas que l ensemble des fonctions sera inclus dans la première phase du projet. BCASTETBON/BI/METHODOLOGIE Page 2 / 7 01/12/2008

3 II - Étude de faisabilité Référent métier Référent métier Analyse des sources de données : Identification des sources de données et des informations ciblées ; Quelle(s) sources? Quel(s) champs? Consulter le contenu des données ; Effectuer le rapprochement entre les données source et cible ; Estimer le nombre de lignes. Mode de calcul des indicateurs. Évaluation de la faisabilité de solutions conformes aux besoins. Formalisation du besoin et du résultat attendu. Évaluation de la pertinence, de la qualité des données sources Les résultats seront étroitement liés à la qualité des données. «Garbage in, garbage out». Les données de mauvaise qualité amènent à des analyses erronées. Il devient alors impossible de prendre des décisions à l appui des résultats. Des données de mauvaise qualité peuvent conduire à prendre de mauvaises décisions. III - Définition des priorités Réunion de discussion des résultats des investigations et de définition des priorités. Cadre de définition des priorités. Intérêt pour l UPPA RENDRE RÉALISABLE À FAIRE À FUIR NON PEU PERTINENT Facilité de réalisation Sélection des indicateurs retenus dans ce projet. BCASTETBON/BI/METHODOLOGIE Page 3 / 7 01/12/2008

4 IV - Rédaction puis validation du cahier des charges Rédaction cahier des charges (la commande + échéancier). Identification des attributs dimensionnels 1 et des hiérarchies 1 clés. Validation du cahier des charges de la part de l interlocuteur. V - Réalisation Études : spécifications fonctionnelles. Modélisation dimensionnelle (tables de faits 1 / tables de dimensions 1 ). Architecture de l entrepôt de données : - conception physique ; - implémentation physique. Conception et développement de la préparation des données. Alimentation de l entrepôt de données. Optimisation des performances. Spécifications des applications analytiques : identification d états «candidats» et attribution de priorités. Maquettage (présentation visuelle des données modèle des applications d analyse). Validation de la maquette. Développement des applications analytiques. Rectification des erreurs découvertes par les applications analytiques et ayant un impact sur le développement de la préparation des données. Indicateurs dynamiques. VI - Tests Référent métier Tests unitaires. Tests menés par le référent métier. Vérification de l aptitude au déploiement. Tests de validation. Modifications des erreurs relevées au cours des tests. 1 Cf. Glossaire BCASTETBON/BI/METHODOLOGIE Page 4 / 7 01/12/2008

5 VII - Documentation Rédaction documentation technique. Rédaction Manuel utilisateur. Validation Manuel utilisateur. VIII - Recettage Recettage. Validation des fonctionnalités exprimées dans le cahier des charges. IX - Accompagnement du changement IX A COMMUNICATION Communication tout au long du projet (identifier les destinataires, le support à la communication). IX B FORMATION Spécifications formation. Rédaction support formation. Formation des usagers. IX C SUPPORT Mise en place support aux utilisateurs. Définition de la stratégie d assistance aux utilisateurs. Le support est assuré par un gestionnaire et non par le CRI. X - Déploiement Déploiement Mise en service uniquement si les usagers sont formés et si le support aux utilisateurs est opérationnel. Mise en œuvre d une surveillance régulière de la base de données. Contrôler les performances des préparations de données. Contrôler les performances côté utilisateur. BCASTETBON/BI/METHODOLOGIE Page 5 / 7 01/12/2008

6 XI Fin du projet Fin du projet. XII Maintenance corrective Maintenance corrective - Adaptations si minimes sinon nouveau projet. XIII Système qualité Système qualité : Bilan des usages au bout d un mois / trois mois/ six mois/ tous les ans. Quelles mesures? Est-ce que l information sortant de l entrepôt de données correspond aux attentes et aux besoins de l établissement? XIV Capitaliser le savoir-faire Capitaliser le savoir-faire. Énumérer les points forts. Identifier les erreurs commises et déterminer comment les éviter. Signifie : Rôle de la maîtrise d ouvrage. BCASTETBON/BI/METHODOLOGIE Page 6 / 7 01/12/2008

7 GLOSSAIRE Dimension : Une entité indépendante dans un modèle dimensionnel, qui sert de point d entrée vers des mesures additives situées dans la table de faits et comme mécanisme utilisé pour effectuer sur ces mesures des coupes en tranche et en dés. Fait : Une mesure de performance, généralement numérique et additive, stockée dans une table de faits. Une table de faits comporte des dimensions (reliées aux tables de dimensions) et des indicateurs. Exemple de table de faits : composante Dimension Indicateur année universitaire nationalité étudiant inscrit (0 ou 1 pour Oui/Non) À la variable composante, on associe une table de dimension, où figureront par exemple l'adresse de la composante, le nom de son directeur et autres attributs de type "texte". De même, année universitaire, nationalité et étudiant peuvent se voir associer chacun une table de dimension. Hiérarchie : Un ensemble d attributs de la dimension pour définir une relation ascendante de plusieurs-à-un. Considérons la dimension «composante» (dans le domaine de la scolarité). Si la composante peut être décomposée en cycles, diplômes, étape, version d étape, à la place de la dimension composante, on aurait cinq dimensions hiérarchisées (relation d inclusion). Lorsqu on a organisé les données en dimensions hiérarchiques et indicateurs, il y a deux types d analyse classiques : ❶ La rotation des dimensions et tranchage ; ❷ L analyse descendante et ascendante. BCASTETBON/BI/METHODOLOGIE Page 7 / 7 01/12/2008

DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS DÉCISIONNELLES Génie Logiciel

DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS DÉCISIONNELLES Génie Logiciel 1 DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS DÉCISIONNELLES Génie Logiciel DUT STID 2 ème année Semestre 3 (2015) IUT Lumière Lyon 2 Adrien Guille adrien.guille@univ- lyon2.fr hrp://mediamining.univ- lyon2.fr/people/guille

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP)

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP) Fiche de poste Identification du poste : Intitulé : Chef de projets Applicatifs Affectation : Service Etudes et Projets Cadre d emploi : Ingénieur territorial Rattachement hiérarchique : Chef du service

Plus en détail

Contrat de maintenance

Contrat de maintenance Contrat de maintenance Logiciel de web-conferencing «Via e-learning» dans les établissements membres de l UEB Nom et adresse de l organisme acheteur : Université européenne de Bretagne 5 Boulevard Laënnec

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Prestation d expertise et d assistance à maitrise d ouvrage pour la conception d un nouveau service. Page 1 sur 7 SUIVI DES MODIFICATIONS Version Eléments

Plus en détail

Les grandes familles du numérique

Les grandes familles du numérique Les grandes familles du numérique Les métiers de la production Gérer, exploiter et veiller les systèmes informatiques et réseaux Technicien infrastructure Technicien système, intégration, réseau, télécom,

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

L EXPERIENCE DU DEPLOIEMENT ET DE L UTILISATION D UN OUTIL DE CRM A COGEDIS FIDEOR Benoit Poulain

L EXPERIENCE DU DEPLOIEMENT ET DE L UTILISATION D UN OUTIL DE CRM A COGEDIS FIDEOR Benoit Poulain L EXPERIENCE DU DEPLOIEMENT ET DE L UTILISATION D UN OUTIL DE CRM A COGEDIS FIDEOR Benoit Poulain L EXPERIENCE DU DEPLOIEMENT ET DE L UTILISATION D UN OUTIL DE CRM A COGEDIS FIDEOR Le Mans, le 14 mars

Plus en détail

Soirée Gestion de Projet

Soirée Gestion de Projet Soirée Gestion de Projet 23 Mai 2000 Un modèle et une démarche pour analyser les risques des projets Systèmes d'information Commission Informatique de l AFITEP Commission Informatique - Présentation Soirée

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Talend Technical Note

Talend Technical Note Mars 2011 Page 1 sur 5 Le MDM offre un hub central de contrôle et une vision unique des données maître de l'entreprise, quelles que soient les disparités entre les systèmes source. Il assure que les données

Plus en détail

Le 8 octobre 2002 N o du dossier : R-3491-2002 Demande de renseignements n o 1 de la Régie à Hydro-Québec-Distribution Page 1 de 12 QUESTION 1

Le 8 octobre 2002 N o du dossier : R-3491-2002 Demande de renseignements n o 1 de la Régie à Hydro-Québec-Distribution Page 1 de 12 QUESTION 1 Page 1 de 12 DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N O 1 DE LA RÉGIE DE L ÉNERGIE (LA RÉGIE) RELATIVE À LA DEMANDE D AUTORISATION DE RÉALISER LE PROJET SYSTÈME D INFORMATION CLIENTÈLE (SIC) FONCTIONNALITÉS QUESTION

Plus en détail

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications E1C23 Systèmes informatiques, réseaux et télécommunications - IR Le chef de projet ou l expert systèmes informatiques, réseaux

Plus en détail

MÉTHODES ET PRATIQUES DE LA PERFORMANCE. Le pilotage par les processus et les compétences

MÉTHODES ET PRATIQUES DE LA PERFORMANCE. Le pilotage par les processus et les compétences Philippe LORINO MÉTHODES ET PRATIQUES DE LA PERFORMANCE Le pilotage par les processus et les compétences Troisième édition Éditions d Organisation, 1997, 2001, 2003 ISBN : 2-7081-2928-7 Sommaire Préface...

Plus en détail

1 CONTEXTE ET DEFINITION

1 CONTEXTE ET DEFINITION Consultation des cabinets conseils référencés «Diagnostic RH et Formation PME 2015» en Languedoc Roussillon pour la réalisation de prestations d Evaluation de dispositifs de formation interne Cahier des

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 07 31 0297 Catégorie : C* Dernière modification : 31/07/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de configuration

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

Projet PHARES. Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet

Projet PHARES. Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet Projet PHARES Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet L.Brami, S.Damart, M. Detchessahar, M. Devigne, J. Habib, F. Kletz, C. Krohmer. Document joint à l avenant au contrat

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

METIER DU CYCLE DE VIE DES APPLICATIONS

METIER DU CYCLE DE VIE DES APPLICATIONS METIER DU CYCLE DE VIE DES APPLICATIONS Finalité : Répondre aux besoins des utilisateurs en mettant à leur disposition des solutions informatiques applicatives et techniques adaptées. Emplois génériques

Plus en détail

Formations Méthode et conduite de projet

Formations Méthode et conduite de projet Formations Méthode et conduite de projet Présentation des formations Qualité et Conduite de projets Mettre en place et gérer un projet SI nécessite diverses compétences comme connaître les acteurs, gérer

Plus en détail

Cartographie Applicative existante Page 1 sur 5

Cartographie Applicative existante Page 1 sur 5 Cartographie Applicative existante Page 1 sur 5 Nom de l application Inclure le numéro de version, la date de mise en service, date de dernière mise à jour et le fournisseur (interne, prestataire, éditeur)

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa DC Informatique et Système d Information :

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa DC Informatique et Système d Information : Annonces internes Sonatrach recherche pour sa DC Informatique et Système d Information : Un Directeur Système d Information Système d Information Gestion Système d Information Métier Décisionnel et Portail

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD PLAN CONCEPT DE SYSTEME D INFORMATION MODELISATION D UN SYSTEME D INFORMATION MODELISATION CONCEPTUELLE : les METHODES METHODE SYSTEMIQUE METHODE OBJET L3 Informatique

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

Ministère du Logement

Ministère du Logement Ministère du Logement Audit organisationnel et fonctionnel de l établissement public «Fonds pour le développement du logement et de l habitat» Résumé exécutif Strictement confidentiel Table des matières

Plus en détail

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance.

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. I-] Contexte général. Le contexte réglementaire français en matière d élimination des

Plus en détail

Gestion et automatisation de la conformité. Par: Nicolas Bergevin

Gestion et automatisation de la conformité. Par: Nicolas Bergevin Gestion et automatisation de la conformité Par: Nicolas Bergevin Structure haut niveau Page 2 Exemple d interrelations normatives Page 3 La conformité Le contexte Le besoin en conformité et gouvernance

Plus en détail

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION Outil de collecte des données de roulage DATE : 28/10/2015 REFERENCE N VEH09-MOOVE-CDC3 1. INTERLOCUTEURS DU PROJET CHEF DE PROJET : Nom : Annie BRACQUEMOND Tél

Plus en détail

Système d informations : Intégrer des logiciels de gestion des activités périscolaires

Système d informations : Intégrer des logiciels de gestion des activités périscolaires Service Conseil et développement Système d informations : Intégrer des logiciels de gestion des activités périscolaires Mardi 6 octobre 2015 Salle Emeraude Rencontre 6 octobre 2015 Objectifs de cet atelier

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 11/09/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF

Plus en détail

PARCOURS TREMPLIN MANAGER Tout employé d un site logistique ayant dans le cadre de son activité professionnelle la responsabilité quotidienne du management d une équipe 10 jours 7,5 heures 8 à 14 Professionnaliser

Plus en détail

Éducation et Formation tout au long de la vie

Éducation et Formation tout au long de la vie Éducation et Formation tout au long de la vie 53 RESPONSABLE DE SERVICE DE SCOLARITÉ Code : EDU06B Responsable de l accompagnement des jeunes FPEEDU06 Il est responsable du service scolarité de l entité.

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

CONSEIL EN RECRUTEMENT. search. Trouver le meilleur pilote pour conduire votre stratégie

CONSEIL EN RECRUTEMENT. search. Trouver le meilleur pilote pour conduire votre stratégie CONSEIL EN RECRUTEMENT Trouver le meilleur pilote pour conduire votre stratégie CONSEIL EN RECRUTEMENT/ notre positionnement est le spécialiste du conseil en recrutement de cadres marketing et communication

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

Appel à Projet. Vous avez un projet d entreprise qui nécessite de l expertise en - innovation - système d information

Appel à Projet. Vous avez un projet d entreprise qui nécessite de l expertise en - innovation - système d information Appel à Projet Vous avez un projet d entreprise qui nécessite de l expertise en - innovation - système d information Pour votre PROJET vous cherchez une équipe d experts afin de : - valider sa faisabilité

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Conduire un projet d organisation Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance : La

Plus en détail

BTS : Service Informatique aux Organisations (Programme SLAM)

BTS : Service Informatique aux Organisations (Programme SLAM) BTS : Service Informatique aux Organisations (Programme SLAM) 1 TRONC COMMUN SOLUTIONS INFORMATIQUES - Support système des accès utilisateurs Solutions techniques d accès et systèmes d'exploitation associés

Plus en détail

H2012 : Cahier des charges

H2012 : Cahier des charges H2012 : Cahier des charges Présentation COPIL régional 28/10/2010 ES 1 Rappel de la démarche ES 1 ES 3 Cartographie du SI ES 37 Définition du contexte de mise en œuvre dans chaque ES ES 1 ES 1 ES 3 ES

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

Extrait du référentiel Métiers de la Branche :

Extrait du référentiel Métiers de la Branche : OPIIEC OBSERVATOIRE PARITAIRE DES METIERS DE L, DE L INGENIERIE, DES ETUDES ET DU CONSEIL REFERENTIEL METIERS Extrait du référentiel Métiers de la Branche : Etudes et développement Référentiel Métiers

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à commande numérique de décolletage

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à commande numérique de décolletage COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 06/11/2014 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à

Plus en détail

SEMMARIS. Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS. 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00

SEMMARIS. Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS. 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00 SEMMARIS Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00 Consultation pour le cadrage du projet de Marketplace du Marché International

Plus en détail

Refactoring. des applications Java/J2EE. Jean-Philippe Retaillé. Olivier Salvatori Thierry Templier Michel Hue. avec la contribution de

Refactoring. des applications Java/J2EE. Jean-Philippe Retaillé. Olivier Salvatori Thierry Templier Michel Hue. avec la contribution de Refactoring des applications Java/J2EE Jean-Philippe Retaillé avec la contribution de Olivier Salvatori Thierry Templier Michel Hue Groupe Eyrolles, 2005 ISBN : 2-212-11577-6 Table des matières Remerciements..............................................

Plus en détail

Méthode de de gestion de de projets au au SITEL (SPM :: SITEL Project Management)

Méthode de de gestion de de projets au au SITEL (SPM :: SITEL Project Management) Méthode de de gestion de de projets au au SITEL (SPM :: SITEL Project Management) 24.10.2005-1/12 Méthode d organisation simple pour les projets du SITEL Les méthodes d organisation de projets les plus

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 12/06/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technico-commercial industriel I OBJECTIF

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTION

DESCRIPTION DE FONCTION 28.09.2015 DESCRIPTION DE FONCTION IDENTIFICATION DE LA FONCTION Niveau A : Attaché TIC Direction générale des Finances, des Ressources humaines et des Affaires générales Filière de métiers : Technologie

Plus en détail

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS.

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS. Programme MOUSSANADA Axe : Système d information Action d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l intégration d une solution informatique intégrée métier TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS...

Plus en détail

II. Modalités de mise en œuvre du CCF pour l épreuve E4 et E6 du BTS TC

II. Modalités de mise en œuvre du CCF pour l épreuve E4 et E6 du BTS TC 1. RECOMMANDATIONS pour l épreuve E4 en CCF II. Modalités de mise en œuvre du CCF pour l épreuve E4 et E6 du BTS TC E4 : Négociation technico-commerciale (coef 4) SITUATION 1 SITUATION 2 Compétences C111

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

FORMATIONS OpenERP/Odoo ORIENTEES METIERS. THEME : COMMENT OpenERP/ODOO PEUT AMELIORER LES PERFORMANCES DE VOTRE ENTREPRISE

FORMATIONS OpenERP/Odoo ORIENTEES METIERS. THEME : COMMENT OpenERP/ODOO PEUT AMELIORER LES PERFORMANCES DE VOTRE ENTREPRISE FORMATIONS OpenERP/Odoo ORIENTEES METIERS THEME : COMMENT OpenERP/ODOO PEUT AMELIORER LES PERFORMANCES DE VOTRE ENTREPRISE - Présenter les fonctionnalités d OpenERP/ODOO, le large périmètre métier couvert

Plus en détail

3.1. Responsabilités et activités

3.1. Responsabilités et activités - 1 - République et Canton de Genève Département de l'instruction publique CAHIER DES CHARGES Services administratifs et financiers Division des ressources humaines Etabli par : Date de création : Modifié

Plus en détail

Postes en technologie de l information

Postes en technologie de l information Mutation 2013 Postes en technologie de l information Consultez les témoignages de nos ambassadeurs Suzanne Samson Gestionnaire en technologies de l information Simon Barriault Analyste en informatique

Plus en détail

Etabli le : 05.01.14 Par : Pascal Kramer/Monique Losey Remplace la version du :

Etabli le : 05.01.14 Par : Pascal Kramer/Monique Losey Remplace la version du : CAHIER DES CHARGES 1. Actualisation Etabli le : 05.01.14 Par : Pascal Kramer/Monique Losey Remplace la version du : Motif d actualisation : Mise au concours du poste 2. Identification du poste Département

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL RELATIF A L ACHAT D UN LOGICIEL DE GESTION DU TEMPS POUR L AGENCE REGIONALE DE SANTE DU NORD PAS DE CALAIS

CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL RELATIF A L ACHAT D UN LOGICIEL DE GESTION DU TEMPS POUR L AGENCE REGIONALE DE SANTE DU NORD PAS DE CALAIS CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL RELATIF A L ACHAT D UN LOGICIEL DE GESTION DU TEMPS POUR L AGENCE REGIONALE DE SANTE DU NORD PAS DE CALAIS Emetteur : Agence Régionale de Santé du Nord Pas-de-Calais (ARS)

Plus en détail

Validation de systèmes intégrant des COTS : comment accommoder les inconnues sur la qualification des COTS dans le processus de validation?

Validation de systèmes intégrant des COTS : comment accommoder les inconnues sur la qualification des COTS dans le processus de validation? Validation de systèmes intégrant des COTS : comment accommoder les inconnues sur la qualification des COTS dans le processus de validation? L I S EDF Electricité de France technicatome THOMSON-CSF Philippe

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience. avec l IFPASS. www.ifpass.fr

La Validation des Acquis de l Expérience. avec l IFPASS. www.ifpass.fr La Validation des Acquis de l Expérience avec l IFPASS www.ifpass.fr Le Pôle Orientation et VAE de l IFPASS Le Pôle Orientation et VAE de l IFPASS est au service des professionnels de l assurance, qu ils

Plus en détail

Les services d implémentation de votre nouvelle solution de planification

Les services d implémentation de votre nouvelle solution de planification Les services d implémentation de votre nouvelle solution de planification Découvrez les services qui vous assureront une implémentation fructueuse de votre nouvelle solution de planification Une publication

Plus en détail

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES Introduction : Le management des risques est un processus qui permet au Business Manager d équilibrer les coûts économiques et opérationnels et faire du

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises du développement urbain Août-Septembre 2015 I. Brève

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos...

Table des matières. Avant-propos... Table des matières Avant-propos................................................. XI Chapitre 1 Découvrir Project 2013.......................... 1 1.1 Introduction.............................................

Plus en détail

Services Réseaux et Télécom

Services Réseaux et Télécom OFFRE GLOBLE Services Réseaux et Télécom Pour les grands comptes (publics et privés) opérant leur propre réseau et services associés 1 Sommaire Notre Proposition Notre démarche Nos facteurs de réussite

Plus en détail

présente Sa nouvelle identité visuelle

présente Sa nouvelle identité visuelle présente Sa nouvelle identité visuelle Nouvelle identité visuelle Un nouveau logo pour symboliser l adéquation de l offre aux besoins des DSI et annoncer la suite logicielle Visual IT Operations : Visual

Plus en détail

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie et les CQP des industries chimiques @ COPYRIGHT LEEM - Page 1 sur 51 Sommaire 1 - Finalités des passerelles... 3 2 - Principes

Plus en détail

FICHE DE POSTE SIGNALETIQUE DU POSTE

FICHE DE POSTE SIGNALETIQUE DU POSTE Famille : SYSTEMES D INFORMATION Sous-famille : SUPPORT ET EPLOITATION Libellé métier : EPLOITANT(E) RESEAU Code métier : 35L20 INTITULE DU METIER (à partir du RMFPH) Spécificité dans le métier EVENTUELLE

Plus en détail

Enjeux et perspectives pour la professionnalisation Baccalauréat professionnel GESTION-ADMINISTRATION. Paris, 5 avril 2012

Enjeux et perspectives pour la professionnalisation Baccalauréat professionnel GESTION-ADMINISTRATION. Paris, 5 avril 2012 Enjeux et perspectives pour la professionnalisation Baccalauréat professionnel GESTION-ADMINISTRATION Paris, 5 avril 2012 Avant-Propos Le calendrier Le constat Le cahier des charges? 2 Le cahier des charges

Plus en détail

Les fondamentaux des Ressources Humaines

Les fondamentaux des Ressources Humaines Les fondamentaux des Ressources Humaines Référence GRH-01 JOUR 1 Les grands principes de la fonction RH Acquérir une vision globale de la gestion des ressources humaines dans l'entreprise. Maîtriser les

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Identification du module

Identification du module Identification du module Numéro de module 168 Titre Assister des processus métier au moyen d outils TIC Compétence Analyser des processus métier d un département de l entreprise et apporter un soutien

Plus en détail

Ministre de l Intérieur. Secrétariat de la Police Intégrée (SSGPI)

Ministre de l Intérieur. Secrétariat de la Police Intégrée (SSGPI) Ministre de l Intérieur Secrétariat de la Police Intégrée (SSGPI) SSGPI A l attention : Rue F. Toussaint. 8 - des Chefs de corps 1050 Bruxelles - des comptables spéciaux T: 02 554 43 16 - des responsables

Plus en détail

Business Activity Monitoring (BAM)

Business Activity Monitoring (BAM) session TA22 Business Activity Monitoring (BAM) Jean-Marc Langé IBM Software, Architecte WebSphere/SOA jmlange@fr.ibm.com 2 Qu est-ce que le BAM? Le BAM (Business Activity Monitoring) consiste à agréger,

Plus en détail

Chapitre 1. Adapter les forces de vente à l évolution des marchés... 1

Chapitre 1. Adapter les forces de vente à l évolution des marchés... 1 Table des matières Préface.............................................................................. XV Chapitre 1. Adapter les forces de vente à l évolution des marchés... 1 1.1 Force de Vente (F.D.V.)

Plus en détail

Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA

Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA INRA Versailles-Grignon Service de la Formation Permanente Contacts : Françoise BOUDET-BÖNE Responsable formation

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Mise en place d'une solution libre de gestion d'entreprise. Maurice MORETTI Directeur associé

Mise en place d'une solution libre de gestion d'entreprise. Maurice MORETTI Directeur associé Mise en place d'une solution libre de gestion d'entreprise Maurice MORETTI Directeur associé Plan de la présentation Le contexte de l'erp OpenERP : Logiciel Libre Motivations / Critères de choix Méthodologie

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société

Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société Contexte et historique du projet S. Chambost Demain Planning Conférence - Bélier Associés

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

Migration d un logiciel de gestion

Migration d un logiciel de gestion Auteur : David PERRET Publication : 01/11/2015 Toute société utilisatrice de logiciel de gestion est inéluctablement confrontée à des migrations de données. Ces migrations représentent des risques et un

Plus en détail

PRINCIPES et METHODES de SPECIFICATION et de CONCEPTION GLOBALE des SYSTEMES INFORMATISES 10/20/02 1

PRINCIPES et METHODES de SPECIFICATION et de CONCEPTION GLOBALE des SYSTEMES INFORMATISES 10/20/02 1 PRINCIPES et METHODES de SPECIFICATION et de CONCEPTION GLOBALE des SYSTEMES INFORMATISES 10/20/02 1 CYCLE de VIE des SYSTEMES INFORMATISES Expression du besoin Développement du «système» Exploitation

Plus en détail