LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION. Dr. Aziz TIBERGUENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION. Dr. Aziz TIBERGUENT"

Transcription

1 LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION Dr. Aziz TIBERGUENT

2 LES VIBRATIONS, RISQUES PROFESSIONNELS ET PREVENTION I. INTRODUCTION II. LES VIBRATIONS TRANSMISES A L ENSEMBLE DU CORPS III. LES VIBRATIONS TRANSMISES AU SYSTEME MAIN-BRAS IV. METROLOGIE V. REGLEMENTATION ET NORMES VI. PREVENTION Dr. Aziz TIBERGUENT

3 I. LES VIBRATIONS INTRODUCTION 1. DIFFERENTS TYPES DE VIBRATIONS Vibration sinusoïdales Vibrations aléatoires Vibrations par choc amorti.

4 2. VIBRATIONS TRANSMISES A L HOMME AU TRAVAIL 2.1. Vibrations transmises à l ensemble du corps. Exemple : conduite de véhicule, plate forme vibrante 2.2. Vibrations transmises aux mains et au membres supérieurs. Exemple : utilisation d outils portatifs, de machines.

5 3. MODELE BIOMECANIQUE SIMPLIFIE DU CORPS HUMAIN ET EFFETS DES VIBRATIONS : 3.1. Corps humain Ensemble d organes, de tissus, structures hétérogènes qui transmet, comme tout système physique, les vibrations extérieures qui leur sont appliquées, Les différents éléments se comportent comme des filtres qui atténuent ou amplifient les vibrations en fonction de leur fréquence Les résonances propres de chacun de ces masses font apparaître des mouvements discordants pour des fréquences critiques. Le déphasage entre les mouvements des différentes masses peut provoquer des étirements ou des compressions des tissus musculaires, tendineux, des viscères.

6 3.2. La perception des vibrations : Divers mécano-récepteurs répartis dans l organisme interviennent dans la perception des vibrations : Les récepteurs vestibulaires Les récepteurs visuels Les récepteurs musculaires Les récepteurs articulaires et tendineux Les récepteurs cutanés.

7 3.3. Les effets physiologiques et pathologiques des vibrations en fonction de leur fréquence : Troubles ostéo-articulaires Troubles ostéo-articulaires Troubles musculaires Troubles vasculaires Troubles neurologiques Troubles généraux.

8 3.4. VIBRATIONS DE FRÉQUENCE > 20 HZ : Récepteurs cutanés : gêne locale, douleur Hz : perception au niveau des tendons et Hz : perception au niveau des tendons et des muscles : contractions douloureuses, à terme : lésions ostéo-articulaires.

9 II. VIBRATIONS TRANSMISES À L ENSEMBLE DU CORPS

10 1.DEFINITIONS ET CARACTERISTIQUES DES VIBRATIONS 1.1. DÉFINITIONS : Les vibrations du corps entier sont dues aux vibrations des véhicules de transport, des engins de manutention, de terrassement : exemples : voitures, pelleteuses, gerbeurs, ponts roulants Ou aux vibrations des machines : exemples : plate-formes vibrante, maxi-presse, grue

11 1.2. LES CARACTÉRISTIQUES DES VIBRATIONS : elles sont caractérisées par : Leurs fréquences : O.7 Hz à 100 Hz Leurs amplitude : vitesse = m/s ou accélération = ms -2 Leur direction : Axe X : dans le sens horizontal perpendiculaire au tronc d avant en arrière, Axe Y : dans le sens horizontal, transversal du tronc de gauche à droite, Axe Z : dans le sens vertical.

12 1.3. QUELQUES GRANDEURS D AMPLITUDE D ACCÉLÉRATION : Chargeuse-pelleteuse : Aweq entre 0.6 et 1.9 ms -2 Camion tout terrain : Aweq entre 0.7 et 2.4 ms -2 Chariot élévateur < 2 T : Aweq entre 0.9 et 2.2 ms -2 Véhicule utilitaire : Aweq entre 0.6 et 0.8 ms -2 Presse lourde : Aweq entre 0.4 et 0.8 ms -2.

13 1.4. VIBRATIONS TRÈS BASSE FRÉQUENCE < 2 HZ : Le labyrinthe (oreille interne) = organe de l équilibre : effet de mal de transports Illusion visuelle.

14 1.5. VIBRATIONS DE BASSE FRÉQUENCE 2-20 HZ : Douleurs lombaires Douleurs abdominales Et troubles digestifs.

15 LES EFFETS DES VIBRATIONS SUR LE CORPS ENTIER: EFFETS SUR LA SANTÉ : Effets à court terme : Inconfort Mal des transports (fréquence < 1 Hz) Mal de dos et fatigue Fatigue visuelle quand vibrations < 5 Hz Diminution, voire perte de la coordination oculo-manuelle et de la dextérité

16 EFFETS ÉTABLIS À LONG TERME : Lombalgie chronique, Sciatique Lésions vertébrales et discales Hernies discales chez les conducteurs d engins. Arthralgies : cou, épaules Maladies ostéo-articulaires de la colonne lombaire. Maladie professionnelle N 97 (régime générale )

17 III. VIBRATIONS TRANSMISES AU SYSTEME MAIN-BRAS

18 1. VIBRATIONS TRANSMISES AU SYSTEME MAIN-BRAS Plus de 5% des salariés sont exposés aux vibrations transmises au système bras-main : Utilisation d outils portatifs : Douleurs et gêne fonctionnelle de la main et des articulations au début : Moindre sensation au toucher Perception réduite du chaud et du froid Diminution de la préhension Perte de la dextérité manuelle Crises de blanchiment douloureux des phalanges déclenchées par l exposition au froid et/ou à l humidité Douleurs dans les mains et les bras.

19 VIBRATIONS TRANSMISES AU SYSTEME MAIN-BRAS Lésions irréversibles à long Terme : Le syndrome des vibrations : Atteinte des vaisseaux sanguins des doigts de la main = doigts blancs Atteinte du système nerveux périphérique Lésions des tendons, des muscles, des os et des articulations des membres supérieurs. Le syndrome des vibrations = Handicap manuel pour un opérateur manuel.

20 2. VIBRATIONS TRANSMISES AU SYSTEME MAIN-BRAS Outils vibrants de fréquence dominante < à 40 Hz : Marteaux piqueurs du BTP Forets rotatifs Tailleurs de haies électriques

21 3. OUTILS DE FRÉQUENCE DOMINANTE ENTRE 40 ET 300 HZ : Marteaux piqueurs des mines de fer Scies à main Tronçonneuses Marteaux ébarbeurs

22 4. OUTILS DE FRÉQUENCE DOMINANTE > 300 HZ Polisseuses et meules à main Ebarbeurs de l industrie métallurgique Forets dentaires à air.

23 IV. METROLOGIE

24 4. METROLOGIE 4.1. Accéléromètre simple unidirectionnel 4.2. Capteurs «tri-axiaux», comprenant 3 accéléromètres montés dans 3 axes orthogonaux Appareil intégrateur : mesurage de Aweq Analyseur d octaves ou tiers d octave : mesurage de Aw ou Aweq par bandes de fréquences.

25 4.2. LES GRANDEURS ET LES UNITÉS : Les vibrations sont exprimées le plus généralement par l amplitude (Aw) d accélération efficace (RMS) dans l axe vertical (le plus prépondérant). Aw est pondérée en fréquences : 0.7 à 100 Hz. Aw = valeurs moyennées sur 2 secondes ; Aweq = accélération continue équivalente aux vibrations fluctuantes ou intermittentes ou aux chocs pendant un certain intervalle de temps (valeurs moyennées sur une durée plus longue). Aep = valeurs rapportées à 40 heures par semaine = amplitude d exposition personnelle : accélération continue qui, pendant 8 heures par jour, 5 jours par semaine, donnerait la même exposition (au point de vue énergie vibratoire) que l exposition réelle du travailleur au cours d une semaine habituelle du travail, qu il travaille ou non 8 h par jour et 5 jours par semaine, en ms -2.

26 V. REGLEMENTATION ET NORMES

27 5. REPERES NORMATIFS 5.1. Aep : interpréter sur la base ISO 2631 : Risque pour la santé : Pas d effets observés si Aep < 0.50 ms-2 Effets probables si Aep > 0.80 ms-2 Inconfort : Nul si Aep < 0.32 ms-2 Moyen si Aep < 0.80 ms-2 Elevé si Aep < 2 ms-2 Très élevé si Aep > 2 ms-2.

28 5.2. Communauté Européenne : position commune n 26/2 001 du 25 juin 2001 arrêté par le Conseil : Protection des travailleurs exposés aux vibrations, VLE : Valeur Limite d Exposition pour 8h ( ne pas dépasser en aucun cas) : Vibrations transmises à l ensemble du corps : 1.15 ms-2 Vibrations transmises au système main-bras : 5 ms-2

29 5.2. Communauté Européenne : position commune n 26/2 001 du 25 juin 2001 arrêté par le Conseil : Protection des travailleurs exposés aux vibrations, VLE : Valeur Limite d Exposition pour 8h ( ne pas dépasser en aucun cas) : Valeurs déclenchant la mise en place de mesures préventives (sur la base de 8h d exposition): Vibrations transmises à l ensemble du corps : 0.6 ms-2 Vibrations transmises au système main-bras : 2.5 ms-2.

30 5.3. RÉGLEMENTATION Décret n du 4 juillet 2005 relatif aux prescriptions de sécurité et de santé applicables en cas d exposition des travailleurs dus aux vibrations mécaniques Arrêté du 6 juillet 2005 pris pour application des articles R , R et R du Code du travail.

31 5.4. LE DECRET N 2005 DU 4 JUILLET 2005 DEMANDE A L EMPLOYEUR D EVALUER LE NIVEAU D EXPOSITION SI LA VALEUR > 2.5 M/S 2 sur 8 heures, il devra: Eviter ou réduire l exposition Eviter ou réduire l exposition Mettre en place des moyens de protection Evaluer les risques et les contrôler Sensibiliser les travailleurs aux risques et les former Prévoir une surveillance médicale

32 LE DECRET N 2005 DU 4 JUILLET 2005 DEMANDE A L EMPLOYEUR D EVALUER LE NIVEAU D EXPOSITION. SI LA VALEUR > 5 m/s 2 sur 8 heures : Il devra prendre immédiatement des dispositions pour ramener l exposition en dessous de cette valeur.

33 5.5. LA NORME AFNOR EN 5349 ESTIME QU ENVIRON 10% DES TRAVAILLEURS DEVELOPPERAIENT UN SYNDROME DES VIBRATIONS S ILS ETAIENT EXPOSES PENDANT 12 ANS A DES VIBRATIONS TELLES QUE : LA VALEUR est 2.5 m/s 2 sur 8 heures Ou LA VALEUR est 5 m/s 2 sur 2 heures

34 5.6. LA DIRECTIVE EUROPEENNE «MACHINES» DEMANDE AUX CONSTRUCTEURS DE REDUIRE LES VIBRATIONS AU PLUS BAS NIVEAU POSSIBLE ET D AVERTIR LES USAGERS SUR LES RISQUES. LES CONSTRUCTEURS PRECISENT DANS LES LES CONSTRUCTEURS PRECISENT DANS LES NOTICES LES NIVEAUX VIBRATOIRES EN m/s 2

35 CLAUSE MACHINES IL EST CONSEILLE D INCLURE UNE CLAUSE «VIBRATIONS» DANS LA PROCEDURE D ACHAT DES EQUIPEMENTS : LA MAIN PEUT ETRE EN SITUATION DE RISQUE A PARTIR DE 2.5 m/s 2 EN DANGER AU DESSUS 5 m/s 2

36 6. LES MALADIES PROFESSIONNELLES : TABLEAU MP N 69 : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes. TABLEAU MP N 97: Affections chroniques du rachis Lombaire provoquées par des vibrations de basses Et moyennes fréquences transmises au corps entier.

37 VI. LA PREVENTION

38 6. PREVENTION 6.1. Matériel Adapté à la tâche, à la charge à effectuer, au terrain Suspension de la cabine, Suspension du châssis par rapport au train de roues Suspension du moteur par rapport au châssis, Suspension du siège du conducteur, Les pneumatiques Entretien et maintenance préventive du matériel L état du véhicule. Réduction des vibrations à la source

39 6.2. VOIES DE CIRCULATION, VITESSE DE ROULAGE : Régularité, nivellement, Influence de la vitesse Répartition des charges sur la longueur du véhicule FORMATION DU TRAVAILLEUR : Style de conduite, La manutention des charges L utilisation du siège

40 6.4. LA PREVENTION DES RISQUES DE VIBRATIONS TRANSMISES AU SYSTEME MAIN- BRAS: Conception d outils moins vibrants Machines moins vibrantes et reposant sur un système anti-vibrations Réduction de l exposition Information et formation des salariés Surveillance médicale spéciale.

Les Vibrations au Travail

Les Vibrations au Travail 2ème Journée de la Santé au Travail et de la Prévention Les Vibrations au Travail Dr Muriel Deyglun / Stéphane Castex Le 10 Juin 2010 Plan Définition La réglementation Les effets sur la santé La mesure

Plus en détail

Exposition des travailleurs aux vibrations

Exposition des travailleurs aux vibrations Exposition des travailleurs aux vibrations Sommaire Introduction 4 1. Qu est-ce qu une vibration? 5 1.1. Description 5 1.2. Indice de mesure 6 2. Législation en matière de vibrations 7 2.1. Valeurs limites

Plus en détail

LES VIBRATIONS : EXPOSITIONS & CONSEQUENCES. Journée Médecins du Travail - 27 mars 2012 - Marseille

LES VIBRATIONS : EXPOSITIONS & CONSEQUENCES. Journée Médecins du Travail - 27 mars 2012 - Marseille LES VIBRATIONS : EXPOSITIONS & CONSEQUENCES Journée Médecins du Travail - 27 mars 2012 - Marseille LES VIBRATIONS LES EXPOSITIONS AUX VIBRATIONS QUELQUES CHIFFRES REGLEMENTATION EVALUATION ET MAÎTRISE

Plus en détail

Les vibrations. Prof. J. Malchaire DEFINITIONS

Les vibrations. Prof. J. Malchaire DEFINITIONS UCL Université catholique de Louvain Faculté de médecine Unité hygiène et physiologie du travail Professeur J. Malchaire NOTIONS DE BASE Les vibrations Prof. J. Malchaire DEFINITIONS onde mécanique se

Plus en détail

Vibrations et mal de dos :

Vibrations et mal de dos : Vibrations et mal de dos : un outil d'évaluation du risque vibratoire auquel est soumis un conducteur d'engins 1 1. Aspects réglementaires Valérie Roulant Costes, conseiller médical, 2. Effets sur la santé

Plus en détail

LES VIBRATIONS. La durée de l'exposition aux vibrations est également un paramètre à prendre en compte dans l'évaluation du risque vibratoire.

LES VIBRATIONS. La durée de l'exposition aux vibrations est également un paramètre à prendre en compte dans l'évaluation du risque vibratoire. LES VIBRATIONS NOTA : Les vibrations font parties des facteurs de pénibilité. Pour davantage de précisions, se reporter à la fiche portant sur la pénibilité. 1. DEFINITIONS DEFINITIONS Les vibrations mécaniques

Plus en détail

Guide technique Vibrations

Guide technique Vibrations Règlement Général des Industries Extractives (RGIE) Guide technique Vibrations Ministère de l'écologie, de l'énergie, en charge des Technologies vertes et de Négociations sur le Climat www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

VIBRATIONS CORPS TOTAL

VIBRATIONS CORPS TOTAL VIBRATIONS CORPS TOTAL FICHE AMBIANCES PHYSIQUES Sommaire : 1. Rappel automatique et physiologique de la colonne vertébrale 2. Analyse des contraintes : la posture assise 3. Définition des vibrations et

Plus en détail

Expositions professionnelles aux vibrations : bilan des mesures et éléments de prévention

Expositions professionnelles aux vibrations : bilan des mesures et éléments de prévention Expositions professionnelles aux vibrations : bilan des mesures et éléments de prévention Mélanie LAFONT, Technicien HSE IPRP Jeremy ROBERT, Technicien Métrologue IPRP Sommaire Réglementation Méthodologie

Plus en détail

Vibrations, un risque mal connu des entreprises et des conducteurs d engins de manutention et de chantier

Vibrations, un risque mal connu des entreprises et des conducteurs d engins de manutention et de chantier Vibrations, un risque mal connu des entreprises et des conducteurs d engins de manutention et de chantier Deux études épidémiologiques et deux études ergonomiques Michel Dupéry, Rémi Petitfour, Claire

Plus en détail

Fiche 5 (Analyse): Définitions, ordres de grandeur

Fiche 5 (Analyse): Définitions, ordres de grandeur Fiche 5 (Analyse): Définitions, ordres de grandeur 1. Définitions: Les vibrations du corps entier sont les vibrations des engins de transport (voitures, gerbeurs, ponts roulant... ) ou des machines (grues,

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

Vibrations, chariots automoteurs et engins de chantier études épidémiologiques et ergonomique

Vibrations, chariots automoteurs et engins de chantier études épidémiologiques et ergonomique 26/4/2010 1/6 Vibrations, chariots automoteurs et engins de chantier études épidémiologiques et ergonomique Michel DUPERY 1, Rémi PETITFOUR 1, Claire FABIN 1, Estelle LE CORRE 1, Elisabeth MONTCHAMP 1,

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

FORMATION VIBRATIONS AU POSTE DE TRAVAIL

FORMATION VIBRATIONS AU POSTE DE TRAVAIL FORMATION VIBRATIONS AU POSTE DE TRAVAIL fr_formation_vibration au poste de travail_a.ppt SF_13_Révision_A / Edition du 06/10/2005 Vibrations au travail Objectifs Savoir utiliser un vibromètre pour pratiquer

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT

BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT Fiche : Hygiène et sécurité BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT Liste des préconisations relatives à l exposition aux facteurs de risque bruit, vibrations, poussières* réputées sans

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Ensemble de symptômes et d atteintes qui touchent principalement : nerfs ligaments tendons vaisseaux sanguins articulations disques intervertébraux muscles

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Des pare-brises à changer, des salariés à préserver

Des pare-brises à changer, des salariés à préserver Des pare-brises à changer, des salariés à préserver Marie-Astrid KERVELLEC CARSAT du Languedoc Roussillon, 29 cours Gambetta, 34068 Montpellier, France Résumé Le parc automobile français représentant aujourd

Plus en détail

PENIBILITÉ AU TRAVAIL selon Loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites

PENIBILITÉ AU TRAVAIL selon Loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites PENIBILITÉ AU TRAVAIL selon Loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites Evaluation de la pénibilité Contraintes physiques marquées Mise à jour 01/2013 Service de santé au travail de

Plus en détail

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE : «Toute personne salariée ou travaillant à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs ou

Plus en détail

I/ La prévention du mal de dos et des TMS I.1 notions d anatomie I.2 notions de biomécanique I.3 les grands principes I.

I/ La prévention du mal de dos et des TMS I.1 notions d anatomie I.2 notions de biomécanique I.3 les grands principes I. Introduction I/ La prévention du mal de dos et des TMS I.1 notions d anatomie I.2 notions de biomécanique I.3 les grands principes I.4 Applications II/ La réglementation III/ Les autres risques liés à

Plus en détail

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant.

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant. L'alliée de votre réussite mémo santé Chef d entreprise artisanale ATTENTION! LE BRUIT REND SOURD! Entreprises artisanales du bâtiment Le bruit est un son désagréable et gênant. Le son est le résultat

Plus en détail

génie acoustique outils

génie acoustique outils Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option 2 Ergonomie de l

Plus en détail

Ce texte, élaboré par la CRAM Nord-Est, est applicable aux entreprises des Ardennes, de l Aube, de la Marne, de la Haute-Marne, de la

Ce texte, élaboré par la CRAM Nord-Est, est applicable aux entreprises des Ardennes, de l Aube, de la Marne, de la Haute-Marne, de la Prévention des Risques Professionnels Recommandation n 12/2008 de la CRAM NORD-EST PRÉVENTION DES EFFETS DES VIBRATIONS TRANSMISES À L ENSEMBLE DU CORPS PAR LES MACHINES MOBILES s Caisse Régionale d Assurance

Plus en détail

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1 4 Evaluation du risque 4.1 Connaissance de notre dos Si les règles qui régissent le fonctionnement du corps humain ne sont pas respectées, la fatigue se fera sentir plus vite et le risque d accident augmentera.

Plus en détail

Questionnaire salarié

Questionnaire salarié Qualité de l'enquêteur : Médecin du travail Infirmière Code postal du siège social de l'entreprise : Le salarié appartient-il à une entreprise de moins de 10 salariés? Attention: cette enquête ne concerne

Plus en détail

Risques liés à la manutention manuelle. Nathalie BERDER, Dr OUEDRAOGO

Risques liés à la manutention manuelle. Nathalie BERDER, Dr OUEDRAOGO Risques liés à la manutention manuelle Nathalie BERDER, Dr OUEDRAOGO Introduction Les risques liés à la manutention manuelle et à l'activité physique sont la principale cause d'accidents du travail et

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE DE L INSTALLATION PROJETEE AVEC LES PRESCRIPTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES RELATIVES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL Notice Hygiène et sécurité - Page

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

FICHE MP N 5 PARTICULARITES DES TABLEAUX N 97 ET N 98

FICHE MP N 5 PARTICULARITES DES TABLEAUX N 97 ET N 98 FICHE MP N 5 PARTICULARITES DES TABLEAUX N 97 ET N 98 Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier (n 97) ou provoquées

Plus en détail

AMETRA LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Santé au travail. Guide d information et de prévention, A l usage des salariés et des employeurs

AMETRA LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Santé au travail. Guide d information et de prévention, A l usage des salariés et des employeurs AMETRA Santé au travail LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Guide d information et de prévention, A l usage des salariés et des employeurs I Que sont les TMS? Les troubles musculo-squelettiques (TMS) regroupent

Plus en détail

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :...

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :... technologie S4 LES ACTIVITÉS DE SERVICE S4-4 La santé et la sécurité au travail 1/8 COURS N 3 DATE :../. /.. 0 1,5 3ans Objectifs : A laide des outils de manutention et de la connaissance de ces outils,

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

OSEV : un outil d'évaluation du risque vibratoire auquel est soumis un conducteur d'engins

OSEV : un outil d'évaluation du risque vibratoire auquel est soumis un conducteur d'engins OSEV : un outil d'évaluation du risque vibratoire auquel est soumis un conducteur d'engins Pascal POUPONNEAU (Carsat Midi-Pyrénées, Département des risques professionnels, France, pascal.pouponneau@carsat-mp.fr

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES Hygiène Industrielle - Santé au Travail ERGONOMIE Ingénieurs en Sécurité Industrielle POSTURES ET GESTES I - RAPPEL D'ANATOMIE... 1 II - POSTE DE TRAVAIL... 3 1 - Postures...3 2 - Effet sur l organisme...3

Plus en détail

Protégez-vous des risques àl'origine des troubles musculo-squelettiques (TMS) Information prévention. Vous travaillez dans un atelier de mécanique?

Protégez-vous des risques àl'origine des troubles musculo-squelettiques (TMS) Information prévention. Vous travaillez dans un atelier de mécanique? Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA Information prévention agir pour votre santé au travail Vous travaillez dans un atelier de mécanique? Protégez-vous des risques àl'origine

Plus en détail

Proprioception. Définition :

Proprioception. Définition : Proprioception Définition : La proprioception est la perception du corps et des membres, de leur position (1) et de leur mouvement(2) dans l'espace, sans que l'individu ait besoin de les vérifier avec

Plus en détail

Evaluation de l exposition des salariés aux vibrations dans une entreprise du BTP

Evaluation de l exposition des salariés aux vibrations dans une entreprise du BTP Evaluation de l exposition des salariés aux vibrations dans une entreprise du BTP Magali LEDERLE SOGEA EST BTP, VINCI Construction France, magali.lederle@vinci-construction.fr Résumé Le développement des

Plus en détail

Partie I Présentation de la zone Frappe à froid Hypothèse ergonomique

Partie I Présentation de la zone Frappe à froid Hypothèse ergonomique Partie I Présentation de la zone Frappe à froid Hypothèse ergonomique FRAPPE A FROID BV 5E Forgeage/Usinage Galets d entraînement Présentation de la BV 5E Portoir horizontal Caisse à outils Poste Contrôle

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

Orthèse lombaire et abdominale

Orthèse lombaire et abdominale Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on?

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on? PROBLEME DE DOS I- Pourquoi souffre-t-on? Le rachis ou colonne vertébrale se compose de 24 vertèbres (7 cervicales, 12 dorsales et 5 lombaires) séparées entre elles par des joints articulés, les disques

Plus en détail

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE DE L INSTALLATION PROJETEE AVEC LES PRESCRIPTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES RELATIVES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL Notice Hygiène et sécurité - Page

Plus en détail

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau

Table des matières. Introduction. L ergonomie au bureau 5e édition Résumé L ergonomie s intéresse à l adaptation du travail au travailleur. Par «travail», on entend ici le milieu de travail, le poste de travail et les tâches à accomplir. Les conditions ergonomiques

Plus en détail

Athénée Royal d Evere

Athénée Royal d Evere Athénée Royal d Evere Prévention des hernies discales en milieu scolaire et dans la vie de tous les jours Présenté par Didier Vanlancker LEVAGE DE CHARGES POSITION INITIALE Levage de charges Jambes légèrement

Plus en détail

Les lésions professionnelles reliées aux vibrations du corps entier : portrait statistique du Québec en 1999-2008

Les lésions professionnelles reliées aux vibrations du corps entier : portrait statistique du Québec en 1999-2008 Les lésions professionnelles reliées aux vibrations du corps entier : portrait statistique du Québec en 1999-2008 Alexandre Boucher Groupe connaissance et surveillance statistiques (GCSS) Direction Scientifique

Plus en détail

Calibration of dosimeters following standard NF EN ISO 8041

Calibration of dosimeters following standard NF EN ISO 8041 16 th International Congress of Metrology, 05001 (2013) DOI: 10.1051/ metrology/201305001 C Owned by the authors, published by EDP Sciences, 2013 Calibration of dosimeters following standard NF EN ISO

Plus en détail

Statistiquesaccidents dutravailetmaladies professionnelesdu BTP

Statistiquesaccidents dutravailetmaladies professionnelesdu BTP Extraitdusitewww.inrs.fr Miseàjour:21/10/2011 Statistiquesaccidents dutravailetmaladies professionnelesdu BTP Présentationdesstatistiquesdesaccidentsdu travailetdesmaladiesprofessionnelespourle secteurdelaconstructionen2010.

Plus en détail

Risques communs à tous les secteurs professionnels

Risques communs à tous les secteurs professionnels 1 Nom : Prénom : Distribué le : Classe : Risques communs à tous les secteurs professionnels Plan du module : Risques liés à l activité physique Risques liés à la charge mentale Risques liés au bruit 2

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Prévention des risques professionnels

DOSSIER DE PRESSE Prévention des risques professionnels DOSSIER DE PRESSE Prévention des risques professionnels Les statistiques de la CAFAT pour l année 27 portant sur l évolution des accidents du travail (AT) permettent de dégager les constats suivants :

Plus en détail

Vibrations et mal de dos

Vibrations et mal de dos Vibrations et mal de dos L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l INRS est un organisme scientifique et technique qui travaille,

Plus en détail

LE BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL

LE BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL LE BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL Le bruit fait partie de la vie. D ailleurs, l absence totale de bruit est unanimement reconnue comme très difficilement supportable pour l homme. Pourtant, certaines situations

Plus en détail

Analyse Ergonomique. Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles. (modèle moyen, 1 porte)

Analyse Ergonomique. Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles. (modèle moyen, 1 porte) Analyse Ergonomique Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles (modèle moyen, 1 porte) Plan de l exposé Observations Conséquences Aménagements et pistes d amélioration 1ère Partie : OBSERVATIONS

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique

Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique Dr Edelhart Y. Kempeneers Directeur médical Flandre & Bruxelles SPMT-AristA Matinée d étude du 8 octobre 2015 Situation Groupe 1

Plus en détail

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante.

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. LE BRUIT QU EST CE QUE LE BRUIT? Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. L oreille comprend 3 parties: - l oreille

Plus en détail

LES STATISTIQUES RELATIVES AU SECTEUR DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

LES STATISTIQUES RELATIVES AU SECTEUR DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS CHAPITRE 21 LES STATISTIQUES RELATIVES AU SECTEUR DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS L économie de la branche 433 Poursuite de la croissance 433 Les risques professionnels 435 Les accidents du travail

Plus en détail

Théorie et pratique de l'échauffement

Théorie et pratique de l'échauffement Théorie et pratique de l'échauffement D'une manière générale, les élèves (non pratiquants dans les clubs sportifs et même certains d'entre eux pendant les cours d'eps) n aiment pas s'échauffer. En effet,

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

Version du 17 octobre 2011. Le bruit

Version du 17 octobre 2011. Le bruit Version du 17 octobre 2011 Le bruit Bruit et BTP Etat des lieux Surdité professionnelle : handicap irréversible SUMMER 2003 : 25% des salariés victimes du bruit Maladies professionnelles (tableau N 42)

Plus en détail

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP DEUXIEME PARTIE Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP METHODES ET PRATIQUES Comment évaluer les risques professionnels?

Plus en détail

Diagnostic de pénibilité au travail

Diagnostic de pénibilité au travail Diagnostic de pénibilité au travail Application des Décrets n 2011-823 et 2011-824 du 7 juillet 2011 Ce document a été réalisé à titre indicatif dans le but d aider le chef d entreprise à rédiger le diagnostic

Plus en détail

Travailler avec un chariot élévateur à fourche - expert (IS-001) Version CT-Q 2011-06-09

Travailler avec un chariot élévateur à fourche - expert (IS-001) Version CT-Q 2011-06-09 Groupe cible Les collaborateurs qui doivent travailler avec un chariot élévateur à fourche sur un terrain d exploitation, dans des installations, ateliers, magasins où les travaux présentent un certain

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE MÉMO SANTÉ MÉTIERS DE LA PIERRE CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Code du travail, Directive machine, Norme Produit

Code du travail, Directive machine, Norme Produit Fermetures industrielles et équipements de quai Code du travail, Directive machine, Norme Produit Votre responsabilité est engagée! Norsud vous informe! Fermetures industrielles Équipements de quai Systèmes

Plus en détail

Confort et sécurité au volant Réglage du siège du conducteur en 10 étapes

Confort et sécurité au volant Réglage du siège du conducteur en 10 étapes Confort et sécurité au volant Réglage du siège du conducteur en 10 étapes Les chauffeurs de camions, de bus, de cars, d engins de chantier et de véhicules utilitaires passent de nombreuses heures au volant.

Plus en détail

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Plan Généralités sur la douleur Les différents publics et leurs spécificités Prévention des douleurs et traumatismes La douleur Classification : 3 types de douleur

Plus en détail

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves:

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves: 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4541-1 à R. 4541-11 et R. 4612-7 (décret du 3 septembre 1992 fixant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle

Plus en détail

Guide professionnel. Les chariots de manutention

Guide professionnel. Les chariots de manutention Guide professionnel Les chariots de manutention Introduction Ce guide édité par le Cisma est destiné à définir les caractéristiques des principaux types de chariots de manutention du marché. Il a été élaboré

Plus en détail

Douleurs. et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER

Douleurs. et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER Douleurs et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER Douleurs et Troubles Musculodu membre supérieur Qu est ce que les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS)?

Plus en détail

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour les membres supérieurs

Plus en détail

Statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles RASSCT 2013

Statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles RASSCT 2013 Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 10/2015 Cl.

Plus en détail

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option1 Ergonomie du travail

Plus en détail

vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr

vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr L oreille Notre oreille sert à capter, à canaliser les sons pour les transmettre à un nerf, le nerf auditif, puis au cerveau qui va interpréter et comprendre

Plus en détail

Plateforme d échanges «Prévention en logistique» du 15/10/13. Christophe Ferré Carsat RA

Plateforme d échanges «Prévention en logistique» du 15/10/13. Christophe Ferré Carsat RA Plateforme d échanges «Prévention en logistique» du 15/10/13 Christophe Ferré Carsat RA Programme de la journée 8h45 12h : Prévention de la pénibilité en logistique Enjeux, démarche, outils, retours d

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER SERRURIERS METALLIERS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER SERRURIERS METALLIERS MÉMO SANTÉ SERRURIERS METALLIERS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

d un siège à suspension

d un siège à suspension et mal de dos choix et utilisation d un siège à suspension santé - sécurité au travail > MACHINISME Vibrations et mal de dos Choix et utilisation d un siège à suspension ibrations Pourquoi les vibrations

Plus en détail

Les métiers de l aide à domicile : quelle place pour la santé au travail?

Les métiers de l aide à domicile : quelle place pour la santé au travail? Journée de la SMSTS du vendredi 22 octobre 2010 Les métiers de l aide à domicile : quelle place pour la santé au travail? Aide à domicile et prévention des risques professionnels LES CHIFFRES DU SECTEUR

Plus en détail

Pénibilité : que disent les décrets d application?

Pénibilité : que disent les décrets d application? Pénibilité : que disent les décrets d application? La loi du 24 janvier 2014 garantit l avenir et la justice du système de retraite et a acté une mesure relative à la prise en compte de la pénibilité au

Plus en détail

Point de mire Pneus. Une inspection régulière de vos pneus vous aidera à déterminer quand il faut les remplacer. Voici une liste de signes

Point de mire Pneus. Une inspection régulière de vos pneus vous aidera à déterminer quand il faut les remplacer. Voici une liste de signes Une inspection régulière de vos pneus vous aidera à déterminer quand il faut les remplacer. Voici une liste de signes du service Lexus si vous remarquez des irrégularités. Bande de roulement jusqu à la

Plus en détail

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale mémo santé Chef d entreprise artisanale métiers du plâtre et de l isolation contraintes physiques : les reflexes à adopter Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes- janvier 2016 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

Tracteur agricole de moins de 50 CV (avec cabine ou arceaux) et ceinture de retenue au poste de conduite (1) X X X X X

Tracteur agricole de moins de 50 CV (avec cabine ou arceaux) et ceinture de retenue au poste de conduite (1) X X X X X TRAVAUX RÉGLEMENTÉS ET MATÉRIELS SOUMIS À DÉROGATION Filière aménagement paysager : CA - BPA T - BP - BAC PRO - - - Travaux soumis à dérogation D.4153-27 - Conduite d équipements de travail mobiles automoteurs

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle Le tronc

Anatomie fonctionnelle Le tronc Anatomie fonctionnelle Le tronc Les principaux mouvements du tronc Face antérieure : les abdominaux Rôles Grand droit Petit oblique Grand oblique Transverse Précautions à prendre Face postérieure : la

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES MÉMO SANTÉ PLOMBIERS CHAUFFAGISTES CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Guide de formation des employés sur les lésions musculo-squelettiques

Guide de formation des employés sur les lésions musculo-squelettiques Guide de formation des employés sur les lésions musculo-squelettiques De nombreux risques en milieu de travail peuvent mener à des lésions professionnelles. La Partie XIX du Règlement canadien sur la santé

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

Prévention de la pénibilité au travail. (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites)

Prévention de la pénibilité au travail. (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) Prévention de la pénibilité au travail (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) 1 Enjeux et esprit de la loi La loi porte sur la réforme des retraites et dans ce cadre inclue

Plus en détail

Qu est-ce que l approche biomécanique

Qu est-ce que l approche biomécanique André Plamondon, IRSST L approche biomécanique vise à ce que la charge supportée par les tissus d un individu n excède pas la capacité de son système musculosquelettique. Les critères les plus fréquents

Plus en détail

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1 sur 6 26/10/2015 13:32 Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1) Les situations de contrainte : Plus le poids est éloigné du centre de gravité plus il est lourd. 2)

Plus en détail

LE MAL DE DOS AU TRAVAIL

LE MAL DE DOS AU TRAVAIL Infos Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Corrèze - Infos Prévention n 25 MAI 2012 Prévention LE MAL DE DOS AU TRAVAIL SOMMAIRE Éditorial du Président 1- Généralités sur le mal

Plus en détail

Maladies. Régime Agricole. Professionnelles au. MSA Ardèche-Drôme-Loire. Mai 2011

Maladies. Régime Agricole. Professionnelles au. MSA Ardèche-Drôme-Loire. Mai 2011 Maladies Professionnelles au Régime Agricole MSA Ardèche-Drôme-Loire. Mai 2011 Maladies professionnelles. Définition Conséquence directe de l exposition d un travailleur à une nuisance ou à des conditions

Plus en détail