CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique"

Transcription

1 4 Snhèse mxe H /H par reor d éa saqe SLH SLH, ENS RZELER Laboraore d nalse e commandes des ssèmes, LS-EN amps nversare, P 37 Le belvédère ns - nse Laboraore d nalse e rchecre des Ssèmes, LS-NRS 7 vene d colonel Roche, 377 olose edex 4 - rance Résmé Le problème de snhèse mxe H /H es rès dffcle à résodre analqemen e rese jsq à manenan n domane rès largemen over. Nos abordons dans ce paper le cas de la snhèse mxe par reor d éa saqe por le cas des ssèmes L cerans e les ssèmes L ncerans avec srcres d ncerdes polopqes e nos proposons ne condon sffsane lsan des foncons de Lapnov dsnces por chaqe crère rédsan ans le conservasme nrod par l approche qadraqe lsaon de foncons de Lapnov nqe. ee condon abo à n algorhme éraf de pe descene coordonnée lsan ne nalsaon orgnal de pe reor d éa avec ne condon H mons conragnane permean ne mellere borne H d problème prncpal. Mos clés problème mxe H /H, reor d éa saqe, ncerdes polopqes, héore de Lapnov.. NROUON L objecf lors de la concepon d n ssème de commande es de garanr la sablé e n ceran degré de performance. La snhèse mxe H /H es n problème rès néressan psq l perme de garanr ne bonne performance nomnale caracérsée par la norme H sos ne conrane de performance robse exprmée par la norme H. Mas malgré les avancées consdérables dans le domane de la commande robse e ben qe les problèmes de snhèse H e H prs séparémen soen complèemen résols, le problème mxe H /H es ojors over e sels qelqes réslas analqes dans des cas parclers son dsponbles. ans [8] Roea e al. monre qe sos ceranes hpohèses le problème mxe par reor d éa a ne solon analqe nqe e d ordre égal à l ordre d ssème reor d éa dnamqe mas ce résla rese rès parcler e sa généralsaon n es pas encore possble. l a éé donc nécessare de développer des approches sos-opmales ransforman le problème nale en n problème de mnmsaon d ne borne spérere d coû H [],[7],[8]. ans [],[] on monre qe le correcer opmal es nqe e pe êre de dmenson nfne, ce résla mporan, jsfe d ne par le chox de la srcre d correcer a pror reor d éa - reor de sore e d are par l ordre d compensaer. Nos proposons dans ce arcle ne approche érave por la résolon d problème mxe par reor d éa saqe. ee approche développée nalemen por le cas d reor de sore saqe repose sr l nrodcon de varables de relaxaon spplémenares permean d lser des foncons de Lapnov dépendan des paramères e dsnces por chaqe crère de performance, rédsan ans le pessmsme nrod par les approches classqes mposan l lsaon d ne foncon de Lapnov nqe. Nos commençons o d abord par rappeler qelqes réslas générax relafs a problème mxe H /H,. Ense nos présenerons le résla prncpal de ce raval ans qe l algorhme correspondan. nalemen nos esons l effcacé de nore algorhme sr dex exemples ddacqes. Noaon : Nos lsons dans ce arcle les noaons svanes : - sm=. - [] =. - =. RESULS GENERU. Modélsaon générale La modélsaon lsée o a long de ce paper e dans la majoré des pblcaons, es celle nrode por la premère fos par ole en 983 [3] ps généralsée par Rdgel [7] q a consdéré dex ensembles de sgnax d enrée e de sore dsncs por défnr ndépendammen les dex pes de performances, H e H : P w w gre. Modélsaon générale d problème H /H

2 La marce de ransfer Ps es sellemen paronnée svan les sgnax d enrée e de sore. P P P P s = P P P P P P La réalsaon mnmale assocée à la marce de ransfer Ps es défne par : P s =. Le problème H /H En défnssan les marces de ransfer obenes comme les ransformaons fraconnares lnéares de sr la paron adéqae de P : = P P P P 3 Z w = P P P P Z w e l ensemble des correcers de reor d éa saqe sablsan de manère nerne la bocle par, le problème sandard H /H es le svan : Problème : problème H /H Ean donnée n nvea de performance H ssble, déermner n correcer ssble solon de : nf sos w 4 w où. e. désgnen respecvemen les normes H e H.. Hpohèses, es sablsable. jw es de rang plen por o w R. jw 3 es de rang plen por o w R. L hpohèse garan l exsence d n conrôler sablsan P de manère nerne. Les hpohèses e 3 assren qe les problèmes H e H prs séparémen on des solons ssbles e non snglères.. Exsence des solons ans cee secon nos allons lser les noaons svanes : - = arg[ nf = ] - w α = w w = - = arg[ nf ] Le problème es éroemen lé ax problèmes H e H,. ans ce sens n résla mporan sr l exsence de la solon d problème a éé donné par Wells e Rdgel dans [] q perme de fare la lason enre le problème e les problèmes H e H prs séparémen. héorème : [] En lsan les noaons précédenes - por, l n exse pas de correcers résolvan le problème mxe. - por, alors la conrane H es de redondane. - = mx - α = α = - - por, le problème mxe pr es n problème d opmsaon en dmenson nfne. La régon défne par es donc la pls néressane e nécesse par conséqen ne dscsson pls approfonde. E. Problème en bocle fermée S nos consdérons le ssème décr par la représenaon d éa, le ssème en bocle fermée avec n reor d éa saqe s écr : P = s : : = 5 Por ce ssème nos allons énoncer ne condon nécessare e sffsane por l exsence d n gan de reor d éa por le problème mxe H /H. Lemme [9] Les condons svanes son éqvalenes : - l exse n gan de reor d éa saqe solon d problème. - l exse dex marces smérqes défnes posves, e n gan de reor d éa saqe solon d problème d opmsaon : mn race,,, sos sm l es possble de réécrre les condons précédenes sos forme LM en lsan le changemen de varable sel [9] en mposan ne conrane spplémenare sr les marces de Lapnov devan êre prses denqes por l expresson des 6

3 crères e des dfférenes conranes. e changemen de varable corammen conn dans la lérare sos le nom d Lapnov shapng paradgm [9] perme ceres de résodre le problème mas génère n conservasme des condons proposées. e façon à aller a delà de ce conservasme nos proposons dans la secon svane ne méhode mplqan l lsaon de foncons de Lapnov ndépendanes.. MEHOE ERVE POUR L SYNHESE ME PR REOUR E. as ceran ans cee secon nos allons présener ne paramérsaon présenée par reler e al. dans [] por le cas de reor de sore saqe. ans ce q s on va présener cee paramérsaon por le cas d reor d éa saqe. Posons les noaons svanes : = [ ] 7 sm N L = [] [][ ] [][ ] héorème [] : Les condons svanes son éqvalenes : - l exse n gan de reor d éa saqe solon d problème de snhèse mxe. - l exse des marces smérqes défnes posves,, des marces Z,,,, solons d problème d opmsaon svan : mn,, Z,,, sos race N sm [ ] Z 9 L sm [ ] Z alors n gan de reor d éa saqe sos opmal por le problème mxe e ne borne sr la norme H opmale son donnés par : 8 = Z e β = race. as nceran avec srcre d ncerdes polopqes ans cee secon nos allons consdérer le problème de snhèse robse par reor d éa saqe por des ssèmes L ncerans avec srcre d ncerdes polopqes convexes donnée par la représenaon d éa svane : δ δ δ δ δ δ δ N δ = M δ δ = M = =,..., N N δ = δ,..., δ, δ = δ = δ = ; δ N 3 = Le problème consdéré c es de rover n conrôler par reor d éa saqe mnmsan le coû H dans le pre des cas mn max,, mn, w =,. s s w δ = p c w δ 4 sos ne conrane de mnmsaon d coû H dans le pre des cas : = max s,, δ 5 w w, p. c δ l es mporan de remarqer là ass q on pe se ramener à ne écrre LM en lsan l approche qadraqe. Mas se resrendre à ne chercher q ne foncon de Lapnov nqe por o l ensemble d ncerdes nrod nécessaremen n mporan degré de conservasme. On pe donc s aendre à ce qe les bornes sr le coû H obene dans ce cadre so relavemen pessmse. L approche proposée dans cee secon consse à lser des foncons de Lapnov dépendan des paramères e dfférenes por chaqe crère de performance. N = δ = δ ; δ = δ 6 Por ce fare nos avons beson de relaxer la paramérsaon 9 de façon à povor séparer les marces de Lapnov e les marces nceranes d ssème d ne par e les marces nceranes enre elles d are par. ela nos perme d abor à la condon sffsane svane : héorème 3 S l exse N marces smérqes défnes posves, N marces smérqes défnes posves, ne marce défne posve e doe marces G, G, E, E, e, Z,,,, 3, e solons, =,,N, de : sos onrane H mnβ race β G sm G N = [ ]

4 [ ] [ ] Z sm E E sm e onrane H [ ] [ ] 3 Z sm sm 7 alors n gan de reor d éa saqe sos-opmal por le problème es donné par : = - - Z 8 émonsraon En mlplan à droe l négalé 7 par e à gache par son ransposé on ara : ] [ ' ' 3 - sm En fasan la somme sr les N sommes d polope on ara : - ] [ ' ' 3 sm δ mlplan manenan à droe e à gache cee négalé par e par son ransposé on ara : ' ' ' δ δ sm q n es are qe la condon d coû H.. lgorhme de descene coordonnée Por résodre les problèmes d opmsaon des héorèmes e 3 nos proposons ne procédre érave de relaxaon crosée por conorner les problèmes de blnéaré apparassan dans les paramérsaons 9 e 7. chaqe éraon l algorhme réso n problème LM par rappor à n ensemble de varables alors qe l are ensemble de varables rese fxé. lgorhme : - Eape d nalsaon k= : chosr n gan de reor d éa sablsan ; e = =, =. - Eape k premère pare : résodre le problème d opmsaon LM 9 o 7 par rappor,, Z, o par rappor à,, Z,, E, E, G, G,,, 3 respecvemen. β k, 3- Eape k dexème pare : résodre le problème d opmsaon LM 9 o 7 par rappor,, e,, o par rappor à,, e,,, E, E, G, G,,, 3 respecvemen. β k, 4- Eape fnale : s β k, - β k, ε alors on arrêe les éraons =- - Z. snon k k e reor à l éape.. nalsaon L nalsaon es ne éape crcale ass ben por la convergence qe por la borne H vers laqelle converge l algorhme. Nos avons chos d nalser nore algorhme avec n conrôler mxe H /H par reor d éa saqe en lsan l approche d Lapnov shapng paradgm avec ne conrane H n spérer à la conrane H d problème prncpal. Problème nal : problème H /H nal Ean donnée n nvea de performance H ssble n srcemen spérer à déermner n correcer ssble. solon de : nf w sos n w n > 9 en lsan l approche d Lapnov shapng paradgm.

5 ee nalsaon es néressane psq elle perme de conorner le pessmsme de l approche qadraqe. En effe, le chox d ne conrane H n d problème nal dfférene de la conrane H d problème prncpal perme de dssocer l approche proposée de l approche qadraqe e donc l exsence de la solon d problème prncpal ne dépend pls de l exsence d ne solon qadraqe. are par ce chox perme d abor à ne meller borne H psqe l algorhme, lorsq l converge, commence à érer à parr d ne borne H nférere comme l sera llsré sr les dex exemples nmérqes proposés c-dessos. V. EEMPLES NUMERQUES. Exemple onsdérons le ssème lnéare nvaran défn par le modèle svan [] : = ; = = ; = ; = = [ ]; = ; = ; = La solon d problème de snhèse opmal H es donnée par : α =. 484 e [.44.9] =. Le problème es de rover n compensaer par reor d éa saqe vérfan le problème. S nos chosssons à re d exemple ne spécfcaon sr le coû H =.. Les réslas son regropés dans le ablea svan. gre. borne H en foncon de n. Exemple l s ag d n exemple proposé dans [6]. Nos consdérons le modèle nceran polopqe défn par les qare sommes svans : M = M 3 = Où M = M = M 4 = Nos sohaons par n reor d éa saqe mnmser de façon robse la norme H d ransfer Z W enre w e en conragnan le coû H d ransfer. La spécfcaon Z W sr le coû H es donnée par = 5. Les réslas son regropés dans le ablea svan : pproche lgorhme qadraqe oû H On llsre ben sr ce exemple l effcacé de la procédre développée dans ce arcle par rappor à l approche qadraqe. ans nore cas, la borne garane H converge praqemen vers le problème opmal H.qand la conranes sr la norme H agmene. e résla es éroemen lé à la conrane H d problème nal d où l mporance de l nalsaon ass ben sr la convergence de l algorhme qe sr la borne garane d problème prncpal. Nos llsrons sr la fgre. l évolon de la borne H en foncon de la conrane H d problème nal. pproche lgorhme qadraqe oû H L exemple proposé monre claremen les améloraons sgnfcaves d coû garan H de l algorhme par rappor a cadre de raval proposé par l approche qadraqe por le cas nceran. ec es encore ne fos llsré sr la fgre.3. L mporance de l nalsaon dans l algorhme e la décrossance d coû H d problème cenral qand le problème nal es mons conragnan en coû H. gre 3. borne H en foncon de n

6 V. onclson On a proposé dans ce arcle ne méhode érave e sos-opmale d problème mxe H /H par reor d éa saqe. ee approche abo à n algorhme éraf offran plsers degrés de lberé apporés par des varables addonnelles e par ne nalsaon nellgene. e algorhme s es avéré rès sasfasan en erme de performance obene sr des exemples de la lérare e on pe monrer q l converge dans de nombrex cas vers la solon opmal. Un ceran nombre d élémens rese o de même à approfondr. Noammen la caracérsaon exace de l ensemble des correcers nax permean la convergence de ce algorhme es l axe prncpal de recherche fre. V. REERENES []. reler,. Peacelle, R. ra, «ne méhode érave por la snhèse mxe H /H par reor de sore saqe» dans onférence nernaonale rancophone d omaqe,, Nanes, rance, jlle. [].S. ernsen, W.M. Haddad, «LQG conrol wh an H performance bond : a rcca eqaon approach», EEE ransacons on omac conrol, Vol 34, No.3, pp , 988. [3] J.. ole, «nalss of feedback ssems wh srcred nceranes», EEE ransacons on omac conrol, Vol 6, No.6, pp , 98. [4].Peacelle e.reler. «New LM-ased ondons for Robs H Performance nalss». ans mercan onrol onference, hcago llnos, Jn. [6].Peacelle. «ormlaon générqe de problèmes en analse e commande robse par les foncons de Lapnov dépendan des paramères». hèse LS d NRS, jlle. [7].. Rdgel, L. Vavan, M. ahleh e G. Sen, «Solon o he general mxed H /H opmsaon problem». ans mercan onrol onference, 99, pp [8] M. Roea, P. hargonekar, «H opmal conrol wh an H consran: he sae feedback case». ans omaca, Vol 7, pp 34-39, 99. [9]. Scherer, P. Gahne e M.hlal. «Mlobjecve Op-eedback onrol va LM opmsaon». EEE rans. on oma. onrol, vol. 4, no. 7, Jlle 997. [] R.E.Skelon,.waak and.grgorads. «n nfed approach o lnear conrol desgn». alor and rancs seres n Ssems and onrol,997. [] S.R. Wells,.. Rdgel, «Usng ncreased order conrollers n mxed H /H opmsaon». ans mercan onrol onference, 99. []. Walker,.. Rdgel, «Unqeness of he general mxed H /H opmal conroller». ans proceedng of he mercan onrol onference, 995, pp

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

Politique monétaire: Le choix des instruments I

Politique monétaire: Le choix des instruments I Polqe onéare: Le ox des nsrens I Le odèle IS-LM spposa ne nerenon dree de la banqe enrale sr la asse onéare. En reane, le odèle Noea Kenésen se foalse sr le ax d nérê oe oen d nerenon (la asse onéare es

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hae Ecole d ngénere e de Geson D Canon d Vad Sysèes élecroécanqes Chapre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage e odélsaon por les oers rphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A E R E S PAGE

Plus en détail

Circuits linéaires en régime transitoire

Circuits linéaires en régime transitoire MPSI - Élecrocnée I - rcs lnéares en régme ransore page 1/8 rcs lnéares en régme ransore 1 ondons nales e conné On va éder ce se passe enre enre dex régmes conns = régme ransore. es granders élecres ne

Plus en détail

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande Par : Inrodcon à la ommand Prédcv Ecol ds JDMAS, Angrs, 9- Mars 009 ommand prédcv : nracon opmsaon command Plan d la présnaon. Inrodcon. Qls rpèrs. Phlosoph. s concps d la ommand Prédcv. Prncps d bas.

Plus en détail

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL?

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL? OBJECTFS Chapre - - RÉGME SNSOÏDAL GÉNÉRALTÉS - Monrer l'mporance d régme snsoïdal en élecronqe e dans d'ares domanes. - Défnr les granders relaves à n sgnal snsoïdal. - Savor représener ne grander snsoïdale

Plus en détail

Avant-propos. Henri VINCENOT in «Le pape des escargots»

Avant-propos. Henri VINCENOT in «Le pape des escargots» Aan-propos Les prncpes de conerssers d énerge à décopage son ben conns e ler réalsaon es soen enane. Par exemple réssr à obenr ne enson éleée à parr de dex ples de.5 V o almener n apparel élecroménager

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 10 Energie et puissance électrique. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 10 Energie et puissance électrique. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECRICIE Analyse des sgnax e des crcs élecrqes Mchel Po Chapre Energe e pssance élecrqe Edon /3/4 able des maères POURQUOI E COMMEN?... ENERGIE ELECRIQUE ECHANGEE DANS UN DIPOLE..... Rappel sr le régme

Plus en détail

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1 SYSTEMES BOUS-MALUS Phlppe BIEAIME Acuare I.S.F.A., GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A., Unversé Claude Bernard Lyon ahale RICHARD GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A.,

Plus en détail

Combiner des apprenants: le boosting

Combiner des apprenants: le boosting Types d expers Combner des apprenans: le boosng A. Cornuéjols IAA (basé sur Rob Schapre s IJCAI 99 alk)! Un seul exper sur l ensemble de X! Un exper par sous-régons de X (e.g. arbres de décsons)! Pluseurs

Plus en détail

2 exercices corrigés d Electronique de puissance sur l onduleur

2 exercices corrigés d Electronique de puissance sur l onduleur 2 exercces corrgés d lecronqe de pssance sr l ondler xercce nd01 : ondler aonome n réalse le monage svan en lsan qare nerrpers élecronqes, fonconnan dex par dex : Le généraer de enson conne a ne f.e.m.

Plus en détail

Bureaux d études en traitement des images

Bureaux d études en traitement des images Bureau d éudes en raemen des mages ESERB Fère Téécommuncaons 3 ème année Opon SC ESERB Fère Eecronque 3 ème année Opon TS AEE 4-5 M. DOAS Bureau d éudes en raemen des mages PARTE REDRESSEMET Dans cee pare

Plus en détail

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises Busness Scool W O R K I N G P A P E R S E R I E S Workng Paper 04-38 La régresson logsque PLS : Applcaon à la déecon de défallance d enreprses BEN JABEUR Sam p://.pag.fr/fr/accuel/la-recerce/publcaons-wp.ml

Plus en détail

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance.

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance. ONVSON ÉONQ SAQ AS : e qe vos ne povez pas devner 1 ) Prnpes générax des onverssers de pssane es pssanes mses en je Gamme des pssanes overes par l éleronqe de pssane S AS monres, APN, 10 ordnaers, haînes

Plus en détail

Modélisation semi-analytique et choix optimal des procédés CRTM

Modélisation semi-analytique et choix optimal des procédés CRTM 9 ème Congrès Franças de Mécanque Marselle, 4-8 aoû 9 Modélsaon sem-analyque e chox opmal des procédés CRTM A. MAMONE a, A. SAOAB a, C. H. PARK a,t. OAHBI a a. Laboraore d Ondes e Mleux Complexes, FRE

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE O AIT AIDER, P HOPPENOT e E COLLE CEMIF-LSC,Unesé d Ey Val-d Essonne Eal : oade@efn-eyf Résé

Plus en détail

Méthodes «volumes finis»

Méthodes «volumes finis» Méhodes «volmes s» ArGECo MS²F Hydrologe, Hydrodymqe Applqée e Cosrcos Hydrlqes (HACH) Méhodes «volmes s» : rodco Déreces es Dscréso des éqos sr grd srcré crése Méhode smple e rpde Fclé de clcl des dérvées

Plus en détail

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale...

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale... GUIDE PRATIQUE sur le modèle sandard SST pour les rsques de marché Edon du 23 décembre 204 Table des maères Bu... 2 I. Généralés sur la quanfcaon des rsques dans le SST... 2 I. Modèle analyque... 3 I..

Plus en détail

Modèles de Risques et Solvabilité en assurance Vie. Kaltwasser Perrine Le Moine Pierre. Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles (ACAM)

Modèles de Risques et Solvabilité en assurance Vie. Kaltwasser Perrine Le Moine Pierre. Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles (ACAM) Modèles de Rsques e Solvablé en assurance Ve Kalwasser errne Le Mone erre Auoré de Conrôle des Assurances e des Muuelles (ACAM 6, rue abou 75436 ARIS CEDEX 9 él. : + 33 55 5 43 5 fax : + 33 55 5 4 5 perrne.kalwasser@acam-france.fr

Plus en détail

EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE

EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Benoî Mulkay e Jacques Maresse 2 Rappor pour le Mnsère l Ensegnemen supéreur e de la Recherche Novembre 20 Unversé de Monpeller Faculé d'econome beno.mulkay@unv-monp.fr

Plus en détail

Le document unique : Évaluation des risques pour la Santé et la Sécurité des travailleurs.

Le document unique : Évaluation des risques pour la Santé et la Sécurité des travailleurs. GETION DE RIQUE Le domen nqe : Évalaon des rsqes por la ané e la éré des ravallers. L Employer do respeer ses oblgaons en maère de sané e de séré a raval. Conformémen ax prnpes générax de prévenon nsrs

Plus en détail

Optimisation du plan de gestion du stock d une entreprise de distribution des produits pharmaceutiques

Optimisation du plan de gestion du stock d une entreprise de distribution des produits pharmaceutiques Revue es Scences e e la Technologe - RST- Volume 3 1 / janver 2012 Opmsaon u plan e geson u sock une enreprse e srbuon es prous pharmaceuques D. Bellala, M.S. oune, A. Abessme Laboraore 'Auomaque e e Proucque

Plus en détail

Simulation d essais d extinction et de roulis forcé à l aide d un code de calcul Navier-Stokes à surface libre instationnaire

Simulation d essais d extinction et de roulis forcé à l aide d un code de calcul Navier-Stokes à surface libre instationnaire 1 èmes JOURNÉES DE L HYDRODYNAIQUE Nnes 7 8 e 9 mrs 5 Smlon d esss d exncon e de rols forcé à l de d n code de clcl Nver-Soes à srfce lbre nsonnre E. Jcqn P.E. Gllerm Q. Derbnne L. Bode Bssn d'esss des

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Fonction dont la variable est borne d intégration

Fonction dont la variable est borne d intégration [hp://mp.cpgedpydelome.fr] édié le 1 jille 14 Enoncés 1 Foncion don la variable es borne d inégraion Eercice 1 [ 1987 ] [correcion] Soi f : R R ne foncion conine. Jsifier qe les foncions g : R R sivanes

Plus en détail

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE Déparemen fédéral de l néreur DFI Offce fédéral de la Sasque OFS Économe, Éa e socéé Documen de raval Neuchâel, ocobre 2006 PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE RAPPORT METHODOLOGIQUE Gregory Ras, OFS, secon

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (1992) AU QUÉBEC * par. Georges Dionne 1,2 Charles Vanasse 2

UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (1992) AU QUÉBEC * par. Georges Dionne 1,2 Charles Vanasse 2 UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (992) AU QUÉBEC * par Georges Donne,2 Charles Vanasse 2 * Cee recherche a éé rendu possble grâce en pare au Fonds pour la

Plus en détail

PLAN D EVALUATION MAURDOR SECONDE CAMPAGNE

PLAN D EVALUATION MAURDOR SECONDE CAMPAGNE PLAN D EVALUATION MAURDOR ECONDE CAMPAGNE 1 INTRODUCTION Coordonnée par le Laboraore Naonal de mérologe e d Essas (LNE) e CAIDIAN, fnancée par la DGA, la présene campagne d évaluaon propose un cadre commun

Plus en détail

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s)

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s) BTS S ÉPONSS À UN ÉHON. éponse à n échelon d n système d premer ordre xemple : almentaton d n condensater de capacté par ne sorce de tenson e(t) à travers résstance a tenson varable e(t) est n échelon

Plus en détail

COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE

COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE Por ne ommnaon responsable Toe ampagne de ommnaon a n réel mpa sr l envronnemen : onsommaon d énerge e de ressores, prodon de déhes, pollons ndrees. L éo-ommnaon a por b

Plus en détail

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES AFFILIÉE À L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES AFFILIÉE À L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES AFFILIÉE À L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL Un algorhme de mnmax dynamque sochasque our la soluon d un roblème d omsaon de orefeulle ar Érc Srnguel Scences de la geson Mémore

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

0707 70 70 Lot-sizing Résumé :

0707 70 70 Lot-sizing Résumé : 77 7 7 2 Lo-szng Résumé : L améloraon de la qualé des servces logsques es la garane essenelle pour la réalsaon de l avanage de ces servces, l augmenaon du nveau de sasfacon des clens e l améloraon de la

Plus en détail

Allocation stratégique d actifs et ALM pour les régimes de retraite

Allocation stratégique d actifs et ALM pour les régimes de retraite N d ordre : 00-0 Année 0 THÈSE présenée devan l UNIVERSITÉ CLAUDE BERNARD - LYON ISFA pour l obenon du DIPLÔME DE DOCTORAT Spécalé scences acuarelle e fnancère présenée e souenue publquemen le 00/00/0

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public

Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public Règlemen d exploaon du Sade de glace Panage publc 1. Bu Le Sade de glace de Benne es un leu de renconre régonal. Son bu es de répondre aux besons du spor (spor de compéon e de losr), du délassemen acf

Plus en détail

Reconnaissance du Geste Humain par Vision Artificielle: Application à la Langue des Signes

Reconnaissance du Geste Humain par Vision Artificielle: Application à la Langue des Signes Reconnassance du Gese Human par Vson Arfcelle: Applcaon à la Langue des Sgnes Présené par: Arnaud Deslandes Arnaud.Deslandes@n-evry.fr Rappor de sage dans le cadre du : Inellgence Arfcelle Reconnassance

Plus en détail

Bouna FALL. To cite this version: HAL Id: tel-00973788 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00973788

Bouna FALL. To cite this version: HAL Id: tel-00973788 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00973788 Evaluaon des performances d un sysème de localsaon de véhcules de ranspors gudés fondé sur l assocaon d une echnque rado ULB e d une echnque de reournemen emporel. Bouna FALL To ce hs verson: Bouna FALL.

Plus en détail

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

N o 12-001-XIF au catalogue. Techniques d'enquête

N o 12-001-XIF au catalogue. Techniques d'enquête N o -00-XIF au caalogue echnques d'enquêe 005 Commen obenr d aures rensegnemens oue demande de rensegnemens au suje du présen produ ou au suje de sasques ou de serces connexes do êre adressée à : Dson

Plus en détail

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr parculers professonnels ENTREPRISES Noce d nformaon conracuelle Enreprse arcle 83 General.fr Noce d nformaon conracuelle Sommare Préambule... 3 Arcle 1 - Défnons... 3 Arcle 2 - bje... 4 Arcle 3 - Garanes...

Plus en détail

L'INFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPITAL SUR LA DECISION D INVESTIR ET SUR L INVESTISSEMENT CORPOREL DES ENTREPRISES DE SERVICES FRANCAISES

L'INFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPITAL SUR LA DECISION D INVESTIR ET SUR L INVESTISSEMENT CORPOREL DES ENTREPRISES DE SERVICES FRANCAISES Cenre de Recherche pour l Eude e l Observaon des Condons de Ve L'NFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPTAL SUR LA DECSON D NVESTR ET SUR L NVESTSSEMENT CORPOREL DES ENTREPRSES DE SERVCES FRANCASES LE RECOURS

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 7 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées Exercice 1 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

par Yazid Dissou** et Véronique Robichaud*** Document de travail 2003-18

par Yazid Dissou** et Véronique Robichaud*** Document de travail 2003-18 Deparmen of Fnance Mnsère des Fnances Workng Paper Documen de raval Conrôle des émssons de GES à l ade d un sysème de perms échangeables avec allocaon basée sur la producon Une analyse en équlbre général

Plus en détail

NOUVELLE METHODE DE DESIGN DES CARENES DE VOILIERS DE COMPETITION NEW HULL DESIGN METHOD FOR COMPETITIVE SAILING YACHT

NOUVELLE METHODE DE DESIGN DES CARENES DE VOILIERS DE COMPETITION NEW HULL DESIGN METHOD FOR COMPETITIVE SAILING YACHT NOUVELLE METHODE DE DESIGN DES CARENES DE VOILIERS DE COMPETITION NEW HULL DESIGN METHOD FOR COMPETITIVE SAILING YACHT E. JACQUIN 1 B. ALESSANDRINI 2 D. BELLEVRE 1 S. CORDIER 1 1 Bssn d'esss des Crenes

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 23/05/2005 nméro d'enregstrement de

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

ANNEXE I TRANSFORMEE DE LAPLACE

ANNEXE I TRANSFORMEE DE LAPLACE ANNEE I TRANSFORMEE DE LAPLACE Perre-Smon Lalace, mahémacen franças 749-87. Lalace enra à l unversé de Caen a 6 ans. Très ve l s néressa aux mahémaques e fu remarqué ar d Alember. En analyse, l nrodus

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques Modélsaon, Smulaon e Commande des sysèmes élecrques runo FRANCOIS runo.francos@ec-llle.fr Plan Cours: Généralé sur les sysèmes physques Cours: Le Graphe Informaonnel de Causalé Cours: Modélsaon de la machne

Plus en détail

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique Physqe applqée 1 re STI Géne électronqe Mare-Clade Dder Lycée les Irs, Lormont Jacqes Lafarge Lycée Gstave ffel, Bordeax Therry Lecorex Lycée Rchele, Rel-Malmason Gérard Montaster Lycée Doran, Pars Sos

Plus en détail

Assimilation variationnelle de la dynamique conjointe de variables géophysiques

Assimilation variationnelle de la dynamique conjointe de variables géophysiques Assimilaion variaionnelle de la dynamiqe conjoine de variables éophysiqes Silèye BA posdoc SC/TB Sileye.ba@elecom-breane.e Séminaire SUPELEC Camps Rennes 15/11/2012 Principax collaboraers Sinal e Commnicaions

Plus en détail

Etude économétrique de l efficience informationnelle face aux anomalies sur les marchés boursiers

Etude économétrique de l efficience informationnelle face aux anomalies sur les marchés boursiers Eude économérque de l effcence nformaonnelle P P: 0-5 Eude économérque de l effcence nformaonnelle face aux anomales sur les marchés boursers Mohamed CHIKHI - Unversé de Ouargla- Membre assocé LAMETA -

Plus en détail

VALORISATION D OPTIONS DIGITALES EN SITUATION DE MARCHE INCOMPLET

VALORISATION D OPTIONS DIGITALES EN SITUATION DE MARCHE INCOMPLET VALORIAION D OPION DIGIALE EN IUAION DE MARCHE INCOMPLE Parck NAVAE Chrsophe VILLA CREREG, Insu de Geson de Rennes REUME L objecf prncpal poursuv dans ce arcle, es d éuder quelques applcaons e exensons

Plus en détail

Intégration réelle et hétérogénéités macroéconomiques en union monétaire : une évaluation en équilibre général intertemporel

Intégration réelle et hétérogénéités macroéconomiques en union monétaire : une évaluation en équilibre général intertemporel Inégraon réelle e éérogénéés macroéconomques en unon monéare : une évaluaon en équlbre général neremporel Aurélen Eyquem Jean-Crsope Pouneau 2 CREM - UMR CNRS 62 - Unversé de Rennes Mars 2007 Unversé de

Plus en détail

«Modèle Bayésien de tarification de l assurance des flottes de véhicules»

«Modèle Bayésien de tarification de l assurance des flottes de véhicules» Arcle «Modèle Baésen de arcaon de l assurance des loes de véhcules» Jean-Franços Angers, Dense Desardns e Georges Donne L'Acualé économque, vol. 80, n -3, 004, p. 53-303. Pour cer ce arcle, ulser l'normaon

Plus en détail

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012 École de Technologe Supéeue Pa : Fancs Boudeau, ÉcThé Révson : Aïda Ouangaoua INF35 Taval Paque # Remse le 6 ocobe 0 Inaon à la pogammaon en géne mécanque Taval ndvduel. Objecfs - Mee en applcaon des noons

Plus en détail

THÈSE. Présentée par. Bassem JIDA. Pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE

THÈSE. Présentée par. Bassem JIDA. Pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE N d ordre : ULCO 008.35 Annee 008 THÈSE Présenée par Bassem JIDA Pour obenr le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE Spécalé : Géne Informaque, Auomaque e Traemen du Sgnal e des Images

Plus en détail

Cours de Calcul numérique MATH 031

Cours de Calcul numérique MATH 031 Cours de Calcul numérque MATH 03 G. Bontemp, A. da Slva Soares, M. De Wulf Département d'informatque Boulevard du Tromphe - CP22 http://www.ulb.ac.be/d Valeurs propres en pratque. Localsaton. Méthode de

Plus en détail

Politique éducative et marché du travail en Afrique du Sud. Une analyse en équilibre général calculable dynamique

Politique éducative et marché du travail en Afrique du Sud. Une analyse en équilibre général calculable dynamique Caher de recherche/workng Paper 09-37 Polque éducave e marché du raval en Afrque du Sud. Une analyse en équlbre général calculable dynamque Hélène Masonnave Bernard Decaluwé Aoû/Augus 2009 Masonnave: Pos

Plus en détail

COMPRENDRE LA METHODE X11

COMPRENDRE LA METHODE X11 COMPRENDRE LA METHODE X Domnque LADIRAY, Benoî QUENNEVILLE Julle 999 Domnque Ladray es Admnsraeur de l Insu Naonal de la Sasque e des Éudes Économques, 8 Boulevard Adolphe Pnard, 754 Pars, France. Ce raval

Plus en détail

Titre : Développement d outils statistiques pour la mise en place de boucles de régulation en microélectronique

Titre : Développement d outils statistiques pour la mise en place de boucles de régulation en microélectronique THESE En vue de l obenon du DOCTORAT DE L'UNIVERSITE DE TOULOUSE III Délvré par l unversé Toulouse III - Paul Sabaer Dscplne : Mahémaques Applquées Opon : Sasque Présenée e souenue par : Carolne PACCARD

Plus en détail

Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire

Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire Rev. Energ. Ren. : Journées de hermue (200) 25-30 Eude e Concepon sssée pr Ordneur d un Sysème de Réfrgéron pr Voe Solre M. Belrb, F. Benyrou e B. Benyoucef Lborore des Méru e Energes Renouvelbles, Fculé

Plus en détail

Une lecture probabiliste du cycle d affaires américain

Une lecture probabiliste du cycle d affaires américain Une lecure probablse du ccle d affares amércan Benoî BELLONE Févrer 5 (Premère verson avrl 4) Les posons prses dans ce arcle n engagen que son aueur A e ne représenen pas celles de la Drecon Générale du

Plus en détail

Valeur économique de dettes subordonnées pour des sociétés non-vie

Valeur économique de dettes subordonnées pour des sociétés non-vie Valeur économque de dees subordonnées our des socéés non-ve - Franços Bonnn (Hram Fnance) - Frédérc Planche (Unversé Lyon, Laboraore SAF) - Monassar Tammar (Prm Ac) - Amédée de Clermon-Tonnerre (Cohen

Plus en détail

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG.

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG. TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Universié de Créeil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE CHROMATOGRAPHIE: Chromaographie en Phase Gazeuse CPG. Année universiaire 23/24 Sommaire. I OBJECTIF...3

Plus en détail

LES DESEQUILIBRES DES PAIEMENTS INTERNATIONAUX (1967-2002) : CROISSANCE, POLARISATION ET FINANCIARISATION. Jean-Baptiste Gossé 1 et Julio Raffo 2

LES DESEQUILIBRES DES PAIEMENTS INTERNATIONAUX (1967-2002) : CROISSANCE, POLARISATION ET FINANCIARISATION. Jean-Baptiste Gossé 1 et Julio Raffo 2 LES DESEQUILIBRES DES PAIEMENTS INTERNATIONAUX (967-2002) : CROISSANCE, POLARISATION ET FINANCIARISATION Jean-Bapse Gossé e Julo Raffo 2 RÉSUMÉ Ce arcle rerace l émergence des déséqulbres mondaux de compe

Plus en détail

SunSolutions MC. Votre guide sur les produits et les services de la Financière Sun Life du secteur des régimes de garanties collectives

SunSolutions MC. Votre guide sur les produits et les services de la Financière Sun Life du secteur des régimes de garanties collectives SnSolions MC Vore gide sr les prodis e les services de la Financière Sn Life d secer des régimes de garanies collecives La vie es pls radiese sos le soleil. Table des maières SnSolions...1 Solions de service...2

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max G. Pinson - Physique Appliquée Signaux périodiques A3-P / A3 - Mesurage des signaux périodiques ère parie : caracérisiques générales d'un signal périodique () 3 + 4 sin 5 max pp DC (ms) min () Signal arian

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Corrélaton et régresson lnéare 1. Concept de corrélaton. Analyse de régresson lnéare 3. Dfférences entre valeurs prédtes et observées d une varable 1. Concept de corrélaton L objectf est d analyser un

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Real and nominal convergence amongst MENA countries

Real and nominal convergence amongst MENA countries MRA Munch ersonal ReEc Archve Real and nomnal convergence amongs MENA counres REY, Serge CATT, Unversy of au e ays de l Adour Sepember 2005 Onlne a hp://mpra.ub.un-muenchen.de/30206/ MRA aper No. 30206,

Plus en détail

LA VALEUR ACTIONNARIALE : NOTE TECHNIQUE

LA VALEUR ACTIONNARIALE : NOTE TECHNIQUE LA VALEUR ACTIONNARIALE : NOTE TECHNIQUE Rober COBBAUT e Séphane NASSAUT Unversé Caholque de Louvan INTROUCTION La vogue de la «valeur aconnarale» (shareholder value) peu êre arbuée pour une par mporane

Plus en détail

Systèmes électroniques

Systèmes électroniques Sysèes élecroqes Capre 4 MESE DE COANT Trasdcers CD\SE\Cors\Cap4.doc M. Correvo T A B E D E S M A T I E E S PAGE 4. MESE DE COANT... 4. INTODCTION... 4. MESE DE COANT SANS SÉPAATION GAVANIQE... 4.. Mesre

Plus en détail

Sous-Evaluation Des Introductions En Bourse: Application D une Frontiere Stochastique Sur Le Nouveau Marche

Sous-Evaluation Des Introductions En Bourse: Application D une Frontiere Stochastique Sur Le Nouveau Marche Sous-Evaluaon Des Inroducons En Bourse: Applcaon D une Fronere Sochasque Sur Le Nouveau Marche Samy Ben Naceur e Mohamed Goaïed Workng Paper 039 SOUS-EVALUATION DES INTRODUCTIONS EN BOURSE: APPLICATION

Plus en détail

L ordinateur quantique.

L ordinateur quantique. L ordnar qanq Rhard Fnman Charls nn L ordnar qanq : por qo far? La héor lassq d l nformaon a éé dér par allrs Ell s basé sr l xsn d la noon d b, n varabl dsrè povan prndr dx éas onrasés, noés La noon d

Plus en détail

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure.

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure. Estmto des certtdes sr les errers de mesre. I. Itrodcto : E sceces epérmetles, l este ps de mesres ectes. Celle-c e pevet être q etchées d errers pls o mos mporttes selo le protocole chos, l qlté des strmets

Plus en détail

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr é z s r séc abac 100 % gra b é a r f sps a grâc à www.bma.cm.fr l p m c f s l c x f! U sps p r c r a s VwM, l acr a sr l marché la ésrllac, a éé sélcé par Bma pr pmsr mps rél la sécré r p. Grâc à la chlg

Plus en détail

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 4 : Formalisme mathématique matique de

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 4 : Formalisme mathématique matique de MECNIQUE QUNTIQUE Chaptre 4 : Formalsme mathématqe matqe de la méanqe m qantqe Pr. M. BD-LEFDIL Unversté Mohammed V-V gdal Falté des Senes Département de Physqe nnée e nverstare 07-08 08 Flères SM-SMI

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Algorithme approché d optimisation d un modèle de Processus Décisionnel de Markov sur Graphe

Algorithme approché d optimisation d un modèle de Processus Décisionnel de Markov sur Graphe Algorthme approché d optmsaton d un modèle de Processus Décsonnel de Markov sur Graphe Nathale Peyrard Régs Sabbadn INRA-MIA Avgnon et Toulouse E-Mal: {peyrard,sabbadn}@toulouse.nra.fr Réseau MSTGA, Avgnon,

Plus en détail

Indices de prix pour les services de la téléphonie mobile en France: Application de la méthode des prix Hédoniques

Indices de prix pour les services de la téléphonie mobile en France: Application de la méthode des prix Hédoniques Indces de rx our les servces de la éléhone moble en France: Alcaon de la méhode des rx Hédonques Chraz Karam To ce hs verson: Chraz Karam. Indces de rx our les servces de la éléhone moble en France: Alcaon

Plus en détail

Surveillance et maintenance Prévisionnelle

Surveillance et maintenance Prévisionnelle Page Surveillance e mainenance Prévisionnelle Sommaire Page 2 La Prévisionnelle o Terminologie e Normes o Elémens de conexe ( enjeux, mise en œuvre.) Exemples d applicaions réalisées par le Ceim o L approche

Plus en détail

LA REGLEMENTATION PAR PRICE CAP : LE CAS DU TRANSPORT DE GAZ NATUREL AU ROYAUME UNI. Laurent David. Cahier N 99.09.14. Septembre 1999.

LA REGLEMENTATION PAR PRICE CAP : LE CAS DU TRANSPORT DE GAZ NATUREL AU ROYAUME UNI. Laurent David. Cahier N 99.09.14. Septembre 1999. LA REGLEMENTATION PAR PRICE CAP : LE CAS DU TRANSPORT DE GAZ NATUREL AU ROYAUME UNI Lauren Davd Caher N 99.09.4 Seembre 999 Lauren Davd ATER Cenre de Recherche en Econome e Dro de l'energe CREDEN Unversé

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

sécurité nucléaire : de contrôle et de et la transparence Le système français de radioprotection, la longue marche vers l indépendance

sécurité nucléaire : de contrôle et de et la transparence Le système français de radioprotection, la longue marche vers l indépendance Rappor emer mnsre Le sys anças de radopro de conrôle e de sécuré nucléare : la longue marche vers l ndépendance e la ransparence JeYves Le Déau Dépué de la Meurhe-e-Moselle La documenaon Françase : Le

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité Rev. 07/2012 Ton domane réservé Organsaton Smplcté Effcacté www.vstos.t Ton La tua domane area rservata réservé 1 MyVstos MyVstos est une plate-forme nformatque réservée aux revendeurs Vstos qu permet

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail