Approche de reconstruction des capacités de travail Expérience au Québec. Marie-José Durand, PhD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Approche de reconstruction des capacités de travail Expérience au Québec. Marie-José Durand, PhD"

Transcription

1 Approche de reconstruction des capacités de travail Expérience au Québec Marie-José Durand, PhD

2 Quebec task force (Spitzer & al., 1987)

3 Modèle de Sherbrooke Appliquer les recommendations du Quebec task force

4 Modèle de Sherbrooke Testé par un essai randomisé dans 31 entreprises dans la région de Sherbrooke Ergonomie participative Retour progressif au travail Intervention de réadaptation dans le milieu de travail

5 Modèle de Sherbrooke Détection de sujets à risque de chronicité après 4 sem. d absence du travail (ADT) Étape sem d ADT Étape sem d ADT Étape sem d ADT Intervention occupationnelle Intervention clinique Réadaptation précoce Visite du sujet chez un médecin du travail Ergonomie participative Spécialiste du dos École du dos Thérapie de réadaptation fonctionnelle + Retour thérapeutique au travail (Loisel et al, 1994, 2003)

6 Retour au travail régulier: suivi 1 an (Loisel et al, 1997)

7 Réplication Anema JR, Steenstra IA, Bongers PM, devet HCW, Knol DL, Loisel P, van Mechelen W (2007). Multidisciplinary rehabilitation for subacute low back pain: Graded activity or workplace intervention or both? Spine, 32, Anema JR, Steenstra IA, Urlings IJM, Bongers PM, de Vroome EMM, van Mechelen W (2003). Participatory ergonomics as a return-to-work intervention: A future challenge? Am J Ind Med, 44, Steenstra IA, Anema JR, Bongers PM, de Vet HC, van Mechelen W (2003). Cost effectiveness of a multi-stage return to work program for workers on sick leave due to low back pain, design of a population based controlled trial. BMC Musculoskeletal Disorders, 4:26. Steenstra IA, Anema JR, van Tulder MW, Bongers PM, de Vet HC, van Mechelen W (2006). Economic evaluation of a multi-stage return to work program for workers on sickleave due to low back pain. J Occup Rehabil, 16,

8 Programme Prévicap Modèle de Sherbrooke Quebec task force

9 Le programme PRÉVICAP Étape 1 Problème multidimensionnelle Travailleur en situation de handicap au travail à cause d une dorsolombalgie PARTENAIRES Employeur Conseiller de la CSST Médecin traitant Diagnostic de la Situation de Handicap au Travail (DSHT) Éliminer un diagnostic de gravité Identifier les facteurs d incapacité Faire des recommandations Étape 2 Solution multidimensionnelle PARTENAIRES Employeur Conseiller de la CSST Médecin traitant MD Retour Thérapeutique au Travail (RTT) OT Erg Programme Réadaptation au travail nécessaire de réadaptation progressivement centralisé dans le milieu de travail Aucune réadaptation au travail nécessaire Travail régulier Repriser du rôle social de travailleur Équipe interdisciplinaire

10 Le programme PRÉVICAP Problème Multidimensionnel PARTENAIRES Employeur Conseiller de la CSST Médecin traitant Diagnostic de la Situation de Handicap au Travail (DSHT) Éliminer un diagnostic de gravité Identifier les facteurs d incapacité Faire des recommandations MD Erg

11 Système de santé Md traitant Autres professionnels de la santé Équipe multidisciplinaire Équipe interdisciplinaireet interorganisationnelle (diversité dans la gestion des soins de santé) Poste Travailleur ayant une incapacité Physique Département Cognitif Organisation Affectif Filet de protection sociale Environnement externe Système législatif et d assurance Lois provinciales et édérales f Réglements administratifs Agent d indemnisation Conseiller en réadaptation Culture et politique Relation avec le travail, programme d aide aux employés, travail allégé Système de l entreprise Relations sociales Système personnel / Adaptation personnelle Traduction libre de Loisel et al, 2005

12 Le programme PRÉVICAP PARTENAIRES Employeur Conseiller de la CSST Médecin traitant Retour Thérapeutique au Travail (RTT) Programme de réadaptation progressivement centralisé dans le milieu de travail Équipe interdisciplinaire Solution multidimensionnelle

13 Modèle théorique du programme PRÉVICAP TRAVAILLEUR a) Amélioration de c) Amélioration de la performance physique l état de santé b) Diminution des peurs face à la douleur et aux mouvements d) Amélioration du sentiment d efficacité personnelle face au travail Mécanisme Programme PRÉVICAP Mécanisme I NTERACT I ON g) Action concertée e) Amélioration des capacités spécifiques de travail h) Développement d AGIRS spécifiques au travail f) Réduction des contraintes environnementales ENVIRONNEMENT R E T O U R A U T R A V A I L

14 Une équipe interdisciplinaire Psychologue Médecin Kinésiologue Travailleur Ergothérapeute Ergonome Coordinateur clinique

15 Équipe interorganisationelle Assureur Employeur Travailleur Médecin traitant Syndicat Équipe interdisciplinaire

16 Retour Thérapeutique au Travail (RTT) * Э * Jours Progression de retour au travail Э Э Milieu clinique Milieu du travail Semaine * Ergonome au poste de travail Douleur Douleur Э Ergothérapeute au poste de travail

17 Programme PRÉVICAP Adaptation du modèle de Sherbrooke en Montégérie Retourne au travail près de 70% des travailleurs absents du travail depuis près d un an Retour stable et en santé

18 RRTQ Programme Previcap Modèle de Sherbrooke Quebec task force

19 RRTQ (Réseau en réadaptation au travail du Québec) a diffusé le programme PRÉVICAP ( ) Un consortium de 11 centres de réadaptation

20 Des maux de dos Pourcentage d indemnisés toujours en arrêt de travail Aigüe Facteurs prédictifs Incapacité travail prolongée Subaigüe Facteurs prédictifs Chronique Facteurs prédictifs 3à4 sem. 12 sem. Obstacles du RAT Temps (semaines) depuis début / douleur Frank JW, et al. Spine. 1996;21(24): (Adaptation libre Elyse Marois).

21 Analyse banque de données du RRTQ Marois, E. (2007). Étude des facteurs prédictifs et obstacles du retour au travail chez des personnes en incapacité prolongée ayant participé à un programme de réadaptation au travail. Mémoire non publiée, Université de Sherbrooke.

22 Variables Général Sexe Âge (années) Score Roland Morris (/100) Score IDVQ (/100) Score TAMPA (/100) Score Illfed (/100) Intensité de la douleur (/10) Durée arrêt de travail (semaine) Durée programme (semaine) Résultat : travail Homme Femme N=229 n=136 n=92 39,1 ± 9,4 38,7 ± 9,7 39,8 ± 8,9 56,2 ±20,6 Sévère 57,5 ± 19,5 53,7 ± 22,6 51,8 Sévère± 19,1 47,7 ± 26,0 53,2 ± 12,8 Sévère± 66,1 11,6 Modéré 35,7 ± 19,2 Modéré 4,9 ± 2,2 68,4 ± 11,3 63,4 ± 11,6 35,2 ± 18,9 36,3 ± 19,9 4,7 ± 2,3 3,9 ± 2,0 31,7 ± 19,6 31,6 ± 17,3 31,9 ± 23,5 14,7 ±8,1 15,2 ± 8,8 14,0 ± 7,0 Retour au travail 73,7% 67,6% 82,6% Non retour au travail 26,3% 32,4% 17,4%

23 Rapport de cote (OR) > 1 G H C: Absence d antécédents MSQ avec ADT (3,186**) C: Étiquetage diagnostique (2,419*; 10,366***) F P: Mesure de détresse psychologique (IPD) (1,048*) P: Présence événement significatif personnel (33,008*) P: Craintes aggravation/réactivation (2,828*; 18,430**) O: Durée de l arrêt de travail (1,047*) O: Absence de travaux légers disponibles (3,672**; 4,951**) O: Équipements travail jugés inadéquats (168,002**) O: Présence de postures contraignantes au travail (2,753*) O: Statisme prolongé de la posture de travail (2,773**) SS: Durée du programme (1.061**; 1.067**)

24 Modèles de régression Rapport de cote (OR) < 1 P: Mesure de perception d incapacité (Roland Morris / IDVQ) (0,982*; 0,976*) G H F P: Catastrophisme (0,192*) O: Tentative de RAT interrompue / douleur (0,098*) O: Travailleur se projette favorablement au RAT (0,024**) O: Ancienneté récente chez l employeur (0,412*; 0,196**) SS: Perception échec thérapeutique en fonction des intervention reçues (0,326**; 0,270**; 0,044**) Niveau de signification : *p 0,05; **p 0,01; ***p 0,001

25 Constats Programme est efficace malgré la chronicité Dépistage des facteurs prédictifs et obstacles au retour au travail: essentiel permet l individualisation du programme Condition physique n est pas la clef. Programme réalisable avec action concertée

26 MODÈLES Prédiction des modèles de régression Globale RAT Non RAT Général 77,0% 92,0% 36,7% Homme 71,8% 83,9% 47,7% Femme 87,0% 94,7% 50,0%

27 Présence des facteurs Étude C: Absence d antécédent C: Étiquetage diagnostique P: Événements personnels O: Retour au travail interrompu / dlr O: Travaux légers non disponibles O: Équipements travail jugés inadéquat O: Ancienneté récente O: Postures contraignantes SS:Perception échec thérapeutique Marois, 2007 Littérature P: Détresse P: Incapacité fonctionnelle P: Peurs et craintes P: Catastrophisme O: Durée de l ADT O: Projection RAT C: Intensité douleur P: Sent. D efficacité personnelle O: Compensation financière O: Satisfaction au travail

28 Conclusion Paradigme d incapacité Dépistage précoce Inclusion du contexte de milieu du travail régulier

29 Durand, MJ, Loisel, P, Hong, QN, Charpentier, N. (2002). Helping clinicians in work disability prevention: the Work Disability Diagnosis Interview. Journal of Occupational Rehabilitation, 12(3), Loisel, P. Durand, MJ. (2006).La douleur persistante: un défi pour la réinsertion socioprofesionnelle. La lettre de l Institut UPSA de la douleur.

30

La réadaptation professionnelle des travailleurs lombalgiques : Présentation d'un modèle canadien

La réadaptation professionnelle des travailleurs lombalgiques : Présentation d'un modèle canadien Hôpital Cochin Samedi 1 er avril 2006 Forum Saint Jacques La réadaptation professionnelle des travailleurs lombalgiques : Présentation d'un modèle canadien Dr Jean-Baptiste Fassier 1,2 Centre d Etude et

Plus en détail

DE LA RÉÉDUCATION HOSPITALIÈRE À LA RÉADAPTATION PROFESSIONNELLE

DE LA RÉÉDUCATION HOSPITALIÈRE À LA RÉADAPTATION PROFESSIONNELLE DE LA RÉÉDUCATION HOSPITALIÈRE À LA RÉADAPTATION PROFESSIONNELLE Marie-José Durand, PhD Directrice du CAPRIT Département de réadaptation, Université de Sherbrooke Mai 2009 Qui sommes-nous? Recherche CREFOPI

Plus en détail

Le retour au travail après une absence prolongée en

Le retour au travail après une absence prolongée en Le retour au travail après une absence prolongée en raison de trouble mental transitoire: des pistes d'encadrement de la démarche. Marie-José Durand, PhD, Professeure titulaire, Directrice du CAPRIT Les

Plus en détail

Prise de décision du médecin traitant en lien avec l arrêt de travail dû à un trouble de santé mentale

Prise de décision du médecin traitant en lien avec l arrêt de travail dû à un trouble de santé mentale Prise de décision du médecin traitant en lien avec l arrêt de travail dû à un trouble de santé mentale Par Chantal Sylvain, erg., Ph.D. Journée de la Chaire de recherche en réadaptation 12 novembre 2015

Plus en détail

Réadaptation au travail. Études et recherches RAPPORT R-489

Réadaptation au travail. Études et recherches RAPPORT R-489 Réadaptation au travail Études et recherches RAPPORT R-489 Travailleurs de la construction ayant une dorso-lombalgie Évaluation de l'implantation d'un programme de collaboration précoce en réadaptation

Plus en détail

Faisabilité du modèle de Sherbrooke en France: Quels rôles pour quels acteurs?

Faisabilité du modèle de Sherbrooke en France: Quels rôles pour quels acteurs? Faisabilité du modèle de Sherbrooke en France: Quels rôles pour quels acteurs? Dr. Jean-Baptiste Fassier Hospices Civils de Lyon Service de médecine et santé au travail Université Claude Bernard Lyon 1

Plus en détail

Séminaire d intégration (ERG-21872)

Séminaire d intégration (ERG-21872) Séminaire d intégration (ERG-21872) Le rôle de l ergothérapeute dans l intervention en lien avec le milieu de travail sur une clientèle atteinte de maux dos effectuant un retour au travail. Par: Marilou

Plus en détail

Pr Philippe Mairiaux Santé au travail et Education pour la santé Université de Liège

Pr Philippe Mairiaux Santé au travail et Education pour la santé Université de Liège Pr Philippe Mairiaux Santé au travail et Education pour la santé Université de Liège 6 e congrès UOAD, Ciney, 19 mars 2011 Comment éviter les incapacités de longue durée? Des métiers à risque? Les facteurs

Plus en détail

LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE

LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE DE LOURDES CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES : 6 millions de CS par an 1,4 milliards d euros de coûts directs et 5-10 fois plus de coûts indirects Coût de la prise en charge de

Plus en détail

Réflexions sur l intérêt d une prise en charge de type école du dos

Réflexions sur l intérêt d une prise en charge de type école du dos Réflexions sur l intérêt d une prise en charge de type école du dos et après si ça devient chronique? E_Pendeville Cliniques Universitaires Saint luc Crédo : mal de dos handicap Kinésiophobie reclassement

Plus en détail

Vous êtes médecin traitant?

Vous êtes médecin traitant? Programme Vous êtes médecin traitant? Que représente ce programme... - pour vous? - pour votre patient? Saviez-vous que...? Chaque année, plus de 30 000 personnes remplissent une demande d indemnité suite

Plus en détail

Outils d évaluation : Questionnaire sur la douleur et les activités

Outils d évaluation : Questionnaire sur la douleur et les activités L insatisfaction au travail (Bigos, Battie et coll., 1991; Papageorgiou, Macfarlane et coll., 1997; Thomas, Silman et coll., 1999; Linton, 2001), les comportements d évitement / de peur et les réactions

Plus en détail

Questionnaire Tampa (TSK) pour l évaluation de l indice de kinésiophobie

Questionnaire Tampa (TSK) pour l évaluation de l indice de kinésiophobie Questionnaire Tampa (TSK) pour l évaluation de l indice de kinésiophobie Questionnaire Tampa (TSK) pour l évaluation de l indice de kinésiophobie (Kori et al., 1990, traduite par French et Roach) Nom :

Plus en détail

Patrick Loisel Marie-José Durand Brigitte Vachon Jacques Lemaire Stéphane Poitras Susan Stock R-348 RAPPORT

Patrick Loisel Marie-José Durand Brigitte Vachon Jacques Lemaire Stéphane Poitras Susan Stock R-348 RAPPORT Exploitation de la base de données recueillies dans le projet Sherbrooke sur la prise en charge des dorso-lombalgies reliées au travail avec un suivi de 6,4 ans Patrick Loisel Marie-José Durand Brigitte

Plus en détail

Pratiques des physiothérapeutes québécois dans le traitement du mal de dos lié au travail : sont-elles fondées sur les données probantes?

Pratiques des physiothérapeutes québécois dans le traitement du mal de dos lié au travail : sont-elles fondées sur les données probantes? Pratiques des physiothérapeutes québécois dans le traitement du mal de dos lié au travail : sont-elles fondées sur les données probantes? Stéphane Poitras pht PhD Régis Blais PhD Bonnie Swaine pht PhD

Plus en détail

Quand une équipe profite de sa participation à un projet de recherche pour rendre ses interventions plus efficientes

Quand une équipe profite de sa participation à un projet de recherche pour rendre ses interventions plus efficientes Quand une équipe profite de sa participation à un projet de recherche pour rendre ses interventions plus efficientes Mylène Lévesque, psychologue Caroline Beaulieu, ergothérapeute Projet de recherche printemps

Plus en détail

Études et recherches RAPPORT R-573. Patrick Loisel Marie-José Durand Stanley Shapiro André-Pierre Contandriopoulos Jocelyne Beaudet Daniel Imbeau

Études et recherches RAPPORT R-573. Patrick Loisel Marie-José Durand Stanley Shapiro André-Pierre Contandriopoulos Jocelyne Beaudet Daniel Imbeau Réadaptation au travail Études et recherches RAPPORT R-573 Évaluation de l efficacité d un programme de collaboration précoce en réadaptation chez les travailleurs de la construction ayant une dorso-lombalgie

Plus en détail

Education thérapeutique et Médecine Physique et Réadaptation

Education thérapeutique et Médecine Physique et Réadaptation Education thérapeutique et Médecine Physique et Réadaptation E Coudeyre 1,2 Cours national DES/DIU de MPR, Rouen 2009 1 Service de Médecine Physique et Réadaptation, CHU Clermont-Ferrand, Université d

Plus en détail

Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D.

Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D. Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D. Présidente-directrice générale, CLIPP Département d organisation et de ressources humaines,

Plus en détail

Approche comportementale et cognitive de la douleur chronique

Approche comportementale et cognitive de la douleur chronique Approche comportementale et cognitive de la douleur chronique Françoise LAROCHE Centre Evaluation et Traitement de la Douleur Hôpital Saint-Antoine Paris 43 Rationnel dans la douleur chronique nécessité

Plus en détail

Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis

Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis Journées Santé au Travail dans le BTP -Limoges 27, 28 et 29 mai 2015 Prise en charge coordonnée pour le retour et le maintien en emploi des travailleurs souffrant de TMS des membres et du rachis Dr Audrey

Plus en détail

Les lésions musculosquelettiques chez les éboueurs : des pistes de prévention à la gestion du retour au travail

Les lésions musculosquelettiques chez les éboueurs : des pistes de prévention à la gestion du retour au travail Les lésions musculosquelettiques chez les éboueurs : des pistes de prévention à la gestion du retour au travail Yvan Campbell, B.Éd. M.Sc. SRDC Kinésiologue Campbell, Y. (2015). Les lésions musculo-squelettiques

Plus en détail

Douleur, symptômes dépressifs et sentiment d'efficacité en lien avec le retour au travail des personnes avec un trouble musculosquelettique

Douleur, symptômes dépressifs et sentiment d'efficacité en lien avec le retour au travail des personnes avec un trouble musculosquelettique Douleur, symptômes dépressifs et sentiment d'efficacité en lien avec le retour au travail des personnes avec un trouble musculosquelettique Marc Corbière, PhD Professeur-Chercheur Montréal- 23 mars 2012

Plus en détail

Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson. P. Bordieu (2007)

Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson. P. Bordieu (2007) Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson P. Bordieu (2007) Postulats qui l étayent (= fondements) Valeurs qui le justifient Éléments qui le composent: - But poursuivi - Cible - Rôle de l infirmière -

Plus en détail

Maintien et retour au travail des employé(e)s atteints de troubles musculo-squelettiques

Maintien et retour au travail des employé(e)s atteints de troubles musculo-squelettiques 1 Maintien et retour au travail des employé(e)s atteints de troubles musculo-squelettiques Susan Stock MD MSc FRCPC Responsable, Groupe scientifique sur les TMS liés au travail Institut national de santé

Plus en détail

Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans?

Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans? Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans? L évaluation formative d une intervention interdisciplinaire

Plus en détail

Incapacité de travail et processus de réadaptation

Incapacité de travail et processus de réadaptation Incapacité de travail et processus de réadaptation Certificat médical : contexte et exemples Congrès «Focus sur le certificat médical», 8 juin 2013, Berne Nathalie Girardet Chollet, coordinatrice OAI SMR

Plus en détail

Éducation thérapeutique du lombalgique chronique

Éducation thérapeutique du lombalgique chronique Éducation thérapeutique du lombalgique chronique B. Mazières Centre de Rhumatologie CHU Toulouse 7 e journée du CLUD Hôpitaux de Toulouse 14 novembre 2012 Prévalence lombalgies 80 % sur vie entière 7 %

Plus en détail

Études et recherches. Dépistage précoce de l incapacité chronique liée aux lombalgies RAPPORT R-639. Élaboration et validation d un questionnaire

Études et recherches. Dépistage précoce de l incapacité chronique liée aux lombalgies RAPPORT R-639. Élaboration et validation d un questionnaire Réadaptation au travail Études et recherches RAPPORT R-639 Dépistage précoce de l incapacité chronique liée aux lombalgies Élaboration et validation d un questionnaire Manon Truchon Michel Rossignol Michel

Plus en détail

CEVBGEQ-RÉADAPTATION SURSPÉCIALISÉE 22 septembre 2015

CEVBGEQ-RÉADAPTATION SURSPÉCIALISÉE 22 septembre 2015 CEVBGEQ-RÉADAPTATION SURSPÉCIALISÉE 22 septembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Présentation des formateurs Cheminement de l usager à l IRDPQ Équipe et rôles des intervenants Plans d intervention Ergothérapie

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005

PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005 PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005 Service ALD et accords conventionnels - 1 - SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES I. INTRODUCTION Les lombalgies

Plus en détail

Case management dans les assurances: la présence des preuves. Regina Kunz Stefan Schandelmaier S.C.Anna Burkhardt Wout DeBoer

Case management dans les assurances: la présence des preuves. Regina Kunz Stefan Schandelmaier S.C.Anna Burkhardt Wout DeBoer Case management dans les assurances: la présence des preuves Regina Kunz Stefan Schandelmaier S.C.Anna Burkhardt Wout DeBoer Présentation Revue systématique contenu+ résultats Enquête «Case management

Plus en détail

Services aux enfants présentant des retards de développement

Services aux enfants présentant des retards de développement Services aux enfants présentant des retards de développement 29 octobre 2015 Geneviève D Amours Chantal Monette CISSS de l Outaouais Objectif du projet Adopter une trajectoire de service accessible, continue

Plus en détail

UE 18 sp Unité d Enseignement ERGOTHERAPIE

UE 18 sp Unité d Enseignement ERGOTHERAPIE UE 18 sp Unité d Enseignement ERGOTHERAPIE Intervenants: Christian Belio, Jean-Michel Caire, Patrick Sureau Marie-Chantal Morel Programme de l UE d ergothérapie Mercredi 4 fév. 2015 : à 14.00 Définition,

Plus en détail

Facteurs pronostics du retour au travail

Facteurs pronostics du retour au travail Facteurs pronostics du retour au travail LES FACTEURS PERSONNELS Facteurs personnels 1. Âge Facteur favorable : la personne à moins de 36 ans en déficience visuelle 4 ; Facteur défavorable : la personne

Plus en détail

LES «REDS FLAGS»: SONT-ILS SUFFFISANTS POUR NE PAS PRATIQUER des RADIOGRAPHIES SYSTEMATIQUES AVANT MANIPULATIONS VERTEBRALES?

LES «REDS FLAGS»: SONT-ILS SUFFFISANTS POUR NE PAS PRATIQUER des RADIOGRAPHIES SYSTEMATIQUES AVANT MANIPULATIONS VERTEBRALES? LES «REDS FLAGS»: SONT-ILS SUFFFISANTS POUR NE PAS PRATIQUER des RADIOGRAPHIES SYSTEMATIQUES AVANT MANIPULATIONS VERTEBRALES? Marc Marty MD Service rhumatologie Hôpital H Mondor 94 000 Créteil France Section

Plus en détail

De la réparation à la prévention de la

De la réparation à la prévention de la De la réparation à la prévention de la Par Simon Delisle et Julie Dubé 15 novembre 2012 Plan de la présentation 1- Les constats 2- Changement de culture à la CSST 3- Pourquoi prévenir la chronicité 4-

Plus en détail

La thérapie d intégration sensorielle : c est un épisode qui pique!

La thérapie d intégration sensorielle : c est un épisode qui pique! La thérapie d intégration sensorielle : c est un épisode qui pique! Par : Marie-Christine Aubin Maude Bergeron-Dennie Joëlle Lepage Mélanie St-Pierre Nadia Thériault Plan de la présentation Introduction

Plus en détail

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE Programmes et services 1 2 Bienvenue Le Centre de rééducation professionnelle appartient à Travail sécuritaire NB, lequel en assure la gestion. Il offre des services

Plus en détail

L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs)

L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs) L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs) Brigitte Fournier, IPO Clinique d oncologie ambulatoire M.Sc. Infirmières (candidate)

Plus en détail

Programme d aide aux employés. Par Denis GOBEILLE

Programme d aide aux employés. Par Denis GOBEILLE Programme d aide aux employés Par Denis GOBEILLE Les difficultés des employés Santé mentale au Canada 1 Canadien sur 10 souffre de l'une ou l'autre des affections suivantes D une dépression; De manies;

Plus en détail

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Pr. M Ceccaldi (Centre Mémoire de Ressources et de Recherche PACA Ouest, CHU Timone, APHM, Aix Marseille Université, Marseille) Dr. G Retali (Centre Mémoire de Ressources

Plus en détail

Bibliographie. Le 21.09.2012 J.Barbin

Bibliographie. Le 21.09.2012 J.Barbin Bibliographie Le 21.09.2012 J.Barbin «Effects of circuit training as alternative to usual physiotherapy after strocke : randomised controlled trial» Ingrid G L van de Port, Lotte E G Wevers, Eline Lindeman,

Plus en détail

Réussir la réadaptation par une approche intégrée

Réussir la réadaptation par une approche intégrée Réussir la réadaptation par une approche intégrée Conférence présentée par François Laflamme M.A., c.o., PRE Président L approche intégrée Une utopie? Approche traditionnelle : fonctionnement en silos

Plus en détail

Réinsertion professionnelle des

Réinsertion professionnelle des Réinsertion professionnelle des personnes atteinte de cancer Pourquoi, comment et quand agir pour éviter la désinsertion professionnelle? Dr C.Doutrellot-Philippon, CHU Amiens-UPJV Introduction Pourquoi?

Plus en détail

L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV. Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne

L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV. Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne 1 Plan de la présentation - Introduction et chiffres du CHUV - Historique en SST - Analyse

Plus en détail

Le guide CLIP: un outil d implantation de la pratique factuelle

Le guide CLIP: un outil d implantation de la pratique factuelle Le guide CLIP: un outil d implantation de la pratique factuelle Bertrand Arsenault, Ph.D. École de réadaptation, Université de Montréal et CRIR site Institut de réadaptation de Montréal La pratique factuelle

Plus en détail

Lombalgie commune. T. Sacroug, SMPR A.-S. Steiner, SMPR S. Leal, UMPRO S. Rochard, Service de réeducation 23 avril 2008

Lombalgie commune. T. Sacroug, SMPR A.-S. Steiner, SMPR S. Leal, UMPRO S. Rochard, Service de réeducation 23 avril 2008 Lombalgie commune T. Sacroug, SMPR A.-S. Steiner, SMPR S. Leal, UMPRO S. Rochard, Service de réeducation 23 avril 2008 Objectifs Distinguer une lombalgie commune d une lombalgie spécifique Poser l indication

Plus en détail

Brochure d information. Santé psychologique. Chacun son rôle pour un retour au travail réussi

Brochure d information. Santé psychologique. Chacun son rôle pour un retour au travail réussi Brochure d information Santé psychologique Chacun son rôle pour un retour au travail réussi CHACUN SON RÔLE POUR UN RETOUR AU TRAVAIL RÉUSSI LE RÔLE DU COMITÉ Le comité de santé et de sécurité peut organiser

Plus en détail

l équipe blocage lombaire les étapes à suivre Institut de kinésiologie du Québec 514-754-3475 www.yvanc.com

l équipe blocage lombaire les étapes à suivre Institut de kinésiologie du Québec 514-754-3475 www.yvanc.com blocage lombaire les étapes à suivre Institut de kinésiologie du Québec 514-754-3475 www.yvanc.com l équipe interdisciplinaire en réadaptation au travail outil ikq 001 ver. juin-2005 Disponible en format

Plus en détail

Séminaire d intégration

Séminaire d intégration Séminaire d intégration Le processus de transition, d un milieu de vie à un autre, chez la personne âgée. Présenté par : Joanie Dufour Marc-André Fleurent Audrey Hébert-Semco Audrey Lanoie Marie-Pier Martel

Plus en détail

Études et recherches. Évaluation de l implantation et de l impact du programme PRÉVICAP RAPPORT R-716

Études et recherches. Évaluation de l implantation et de l impact du programme PRÉVICAP RAPPORT R-716 Réadaptation au travail Études et recherches RAPPORT R-716 Évaluation de l implantation et de l impact du programme PRÉVICAP Michèle Rivard Jean-Louis Denis André-Pierre Contandriopoulos Michel Rossignol

Plus en détail

Plan. Les troubles musculo- physiques et psychosociales du travail : données d'enquêtes et modèles explicatifs

Plan. Les troubles musculo- physiques et psychosociales du travail : données d'enquêtes et modèles explicatifs Les troubles musculo- squelettiques et les contraintes physiques et psychosociales du travail : données d'enquêtes et modèles explicatifs Susan Stock MD MSc FRCPC Responsable, Groupe scientifique sur les

Plus en détail

TMS les données belges relatives à la lombalgie

TMS les données belges relatives à la lombalgie TMS les données belges relatives à la lombalgie Pr Philippe Mairiaux Université de Liège «Comment prévenir les TMS?», Bruxelles, 22 octobre 2007 Epidémiologie de la lombalgie en population générale (Inserm

Plus en détail

Revue du Rhumatisme 78 (2011) S87-S91

Revue du Rhumatisme 78 (2011) S87-S91 Numéro réalisé avec le soutien institutionnel des Laboratoires Pierre Fabre Vol. 78 Supplément n 2 ISSN 1169-8330 Revue du Rhumatisme 78 (2011) S87-S91 Supplément Revue du rhumatisme Le kaléidoscope des

Plus en détail

L évaluation de la capacité de conduire à la 17/09/2010

L évaluation de la capacité de conduire à la 17/09/2010 L évaluation de la capacité de conduire à la SAAQ 17/09/2010 Société de l'assurance automobile du Québec, 2009 C est quoi la SAAQ? La Société de l assurance automobile du Québec est un organisme de: gestion

Plus en détail

DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire

DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire Citation: Thompson JM, MacLean MB. Données probantes concernant les pratiques exemplaires en matière

Plus en détail

Territoires du Nord-Ouest et Nunavut 04.11

Territoires du Nord-Ouest et Nunavut 04.11 ÉNONCÉ DE POLITIQUE La Commission de la sécurité au travail et de l indemnisation des travailleurs (CSTIT) encourage la collaboration entre les travailleurs, leurs employeurs, la CSTIT, les pourvoyeurs

Plus en détail

en Mauricie et au Centre-du-Québec, ESCC cycle 1.1 (2000-2001)

en Mauricie et au Centre-du-Québec, ESCC cycle 1.1 (2000-2001) Analyse des données de santé mentale -, ESCC cycle 1.1 (2000-) Avant-propos Ce document traite des principaux résultats régionaux de l ESCC 1.1 portant sur la santé mentale. Les indicateurs présentés ici

Plus en détail

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Objectifs 1. Définition des risques psychosociaux 2. La prévention des risques psychosociaux

Plus en détail

80 % 20 % 40 % 60 % 25 % Les plus lourds ont le moins d arthrose ou de discopathie!

80 % 20 % 40 % 60 % 25 % Les plus lourds ont le moins d arthrose ou de discopathie! http://prodige.hug-ge.ch/ Définition : Syndrome lombo-vertébral +/- irradiation dans le(s) membre(s) inférieur(s) Persistant depuis «un certain temps» ou récurrent Dr Stéphane Genevay Consultation du rachis

Plus en détail

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques L expérience de l équipe de Rééducation cardiaque du C.H.U. de Nîmes Intervention du 22/03/2012 à la Réunion de l Association

Plus en détail

Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle :

Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle : Colloque en assurance collective Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle : un outil pour atténuer la détresse psychologique Maude Boulet, Ph.D. Analyste en statistique du travail Institut

Plus en détail

PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI

PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI PROFIL DE DIRECTION : POSTE : PROGRAMME-CLIENTÈLE MAINTIEN DE L AUTONOMIE Ergothérapeute, URFI CONNAISSANCES (SAVOIRS) LIÉES À L ORGANISATION LIÉES À LA DIRECTION LIÉES AU POSTE Population et territoire

Plus en détail

Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle

Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle Marie-Josée Filteau, MD, FRCP(C) Patricia Gravel Clinique Marie-Fitzbach Plan Stress au travail Burnout Trouble de l adaptation Dépression majeure Troubles

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE Complément 2013 2015 du Centre jeunesse de Laval et

Plus en détail

5. LA LOMBALGIE CHRONIQUE

5. LA LOMBALGIE CHRONIQUE 5. LA LOMBALGIE CHRONIQUE Introduction générale 5 1 Aspects socio-professionnels 5 2 Facteurs psychologiques 5 3 Le point de vue du clinicien LA LOMBALGIE CHRONIQUE 65 Introduction générale LA LOMBALGIE

Plus en détail

Recherche sur le Burnout en Belgique

Recherche sur le Burnout en Belgique Recherche sur le Burnout en Belgique Outil de détection précoce STRAETMANS Mélanie, psychologue melanie.straetmans@emploi.belgique.be SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale Humanisation

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Évaluation de la Grille d identification des risques psychosociaux en entreprise : l importance des déterminants individuels et organisationnelles. Michel Vézina Carole Chénard JASP 27 novembre 2013 Plan

Plus en détail

Les TCA «extra-ordinaires»

Les TCA «extra-ordinaires» Les TCA «extra-ordinaires» Particularités des Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) Atypiques M.Chabrier (Interne), Dr S.Levallois Troubles des conduites alimentaires Centre Diocésain Mardi 29 juin

Plus en détail

Besoins des intervenants en santé publique concernant la prévention des TMS

Besoins des intervenants en santé publique concernant la prévention des TMS Besoins des intervenants en santé publique concernant la prévention des TMS Résultats d un sondage auprès des représentants régionaux en ergonomie Louis Gilbert, DSP de Québec Susan Stock, DSP de Montréal-Centre

Plus en détail

Évaluation du stress au travail chez le Personnel du Service d Anesthésie-Réanimation au CHU de Monastir. - Tunisie -

Évaluation du stress au travail chez le Personnel du Service d Anesthésie-Réanimation au CHU de Monastir. - Tunisie - Évaluation du stress au travail chez le Personnel du Service d Anesthésie-Réanimation au CHU de Monastir - Tunisie - Abdelmajid LARIBI Cadre infirmier Évaluation du stress au travail chez le personnel

Plus en détail

Liste de controle. Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail

Liste de controle. Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail Liste de controle Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail GUIDE À L INTENTION DES EMPLOYEURS, DES EMPLOYÉS ET DES FOURNISSEURS DE SOINS DE SANTÉ Articulations

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

REFORME DES SOINS DE SANTE MENTALE ET CPAS Organisation et enjeux. Fédération des CPAS 11-09-2014

REFORME DES SOINS DE SANTE MENTALE ET CPAS Organisation et enjeux. Fédération des CPAS 11-09-2014 REFORME DES SOINS DE SANTE MENTALE ET CPAS Organisation et enjeux Fédération des CPAS 11-09-2014 1 PLAN DE L EXPOSÉ L offre des soins de santé mentale en Wallonie La santé mentale : un secteur en constante

Plus en détail

Programme de Réadaptation en Hôpital de Jour pour patients cérébrolésés Projet d évaluation Résultats préliminaires sur l activité cuisine

Programme de Réadaptation en Hôpital de Jour pour patients cérébrolésés Projet d évaluation Résultats préliminaires sur l activité cuisine Programme de Réadaptation en Hôpital de Jour pour patients cérébrolésés Projet d évaluation Résultats préliminaires sur l activité cuisine Pascale Pradat-Diehl Frederique Poncet APHP- GH Pitié-Salpêtrière-

Plus en détail

SEMAINE DE L INNOVATION EN SANTÉ

SEMAINE DE L INNOVATION EN SANTÉ 19 au 23 octobre 2015 SEMAINE DE L INNOVATION EN SANTÉ L ENGAGEMENT DES PATIENTS RESSOURCES AU CENTRE D EXPERTISE EN RÉIMPLANTATION DU CHUM Olivier Fortin, patient ressource, mentor François Laplante,

Plus en détail

Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury

Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury Joseph T. Giacino, The New England Journal of Medicine 2012, 366 ; 9 Introduction CHU de Montpellier Bibliographie St Eloi Avril

Plus en détail

LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3

LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3 Des compétences professionnelles partagées en santé mentale et en relations humaines: la personne au premier plan LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3 LES

Plus en détail

Amélioration fonctionnelle durant le séjour à l Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal: Des soins intensifs au congé de l établissement chez les

Amélioration fonctionnelle durant le séjour à l Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal: Des soins intensifs au congé de l établissement chez les Amélioration fonctionnelle durant le séjour à l Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal: Des soins intensifs au congé de l établissement chez les TCC modérés-sévères Elyse Laflamme (B.Sc. Erg.) Jeanne Woo (B.Sc.

Plus en détail

assurance collective Denis Gobeille, M.Sc. R.I., CRHA Conseiller en assurance collective

assurance collective Denis Gobeille, M.Sc. R.I., CRHA Conseiller en assurance collective Les forces du changement en assurance collective Denis Gobeille, M.Sc. R.I., CRHA Conseiller en assurance collective La pénurie de main-d œuvre ralentira la croissance D ici 2030, il manquera 363 000 travailleurs

Plus en détail

L'invisible qui fait mal: la souffrance des travailleuses dans le secteur des services

L'invisible qui fait mal: la souffrance des travailleuses dans le secteur des services L'invisible qui fait mal: la souffrance des travailleuses dans le secteur des services Karen Messing, Céline Chatigny, Vanessa Couture, Ana María Seifert, Jessica Riel, France Tissot, Nicole Vézina, CINBIOSE,

Plus en détail

Formation initiale des infirmières en soins palliatifs

Formation initiale des infirmières en soins palliatifs Formation initiale des infirmières en soins palliatifs Dans le nouveau programme de formation de 2009 1 Présentation Recommandations SFAP (infirmières 2011: avis de recherche ) Programme de développement

Plus en détail

L enjeu de l évaluation

L enjeu de l évaluation Joël Belmin Hôpital Charles Foix et Université Paris 6 Ivry-sur-Seine L enjeu de l évaluation Augmentation du coût de la santé Recentrer les dépenses sur les traitements efficaces Dé remboursement des

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

Sarah DÉRAPS. Université du Québec à Montréal

Sarah DÉRAPS. Université du Québec à Montréal Analyse communicationnelle de l épuisement professionnel (burnout) chez les travailleurs et travailleuses du domaine des communications-marketing au Québec Sarah DÉRAPS Université du Québec à Montréal

Plus en détail

Rôle de l infirmière de santé au travail lors d incapacités de longue durée

Rôle de l infirmière de santé au travail lors d incapacités de longue durée Hospice général - Genève Rôle de l infirmière de santé au travail lors d incapacités de longue durée SOHF 3 septembre 2010 www.hospicegeneral.ch L Hospice général en bref L Hospice général est chargé de

Plus en détail

Centre hospitalier régional De Lanaudière

Centre hospitalier régional De Lanaudière Centre hospitalier régional De Lanaudière Présentation Programme de la gestion intégrée de la présence au travail Pierre Hétu Directeur des ressources humaines et Alain St-Pierre Chef du Service de santé

Plus en détail

D.E D.S.E.S.S.,.S., CCPE CCPE

D.E D.S.E.S.S.,.S., CCPE CCPE L'ergonomie à la Grande Bibliothèque, l'importance de comprendre le travail pour un aménagement sain et fonctionnel Patrick Vincent, ergonome certifié Présenté par : Patrick Vincent D.E.S.S., CCPE Ergonome

Plus en détail

EXPÉRIENCE GRENOBLOISE DE LA PRISE EN

EXPÉRIENCE GRENOBLOISE DE LA PRISE EN EXPÉRIENCE GRENOBLOISE DE LA PRISE EN CHARGE EN APA DES AJA JOURNÉE DU 16 JUIN 2014, PARIS SANDRA BINIEK, PROFESSEUR D ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE LEILA GOFTI-LAROCHE, PHARMD, PHD Etablissements de santé

Plus en détail

L'évaluation du programme de réinsertion professionnelle à la Société de l'assurance automobile du Québec

L'évaluation du programme de réinsertion professionnelle à la Société de l'assurance automobile du Québec L'évaluation du programme de réinsertion professionnelle à la Société de l'assurance automobile du Québec Société de l'assurance automobile du Québec, 1999 1. Plan de présentation 1- Le régime d'assurance

Plus en détail

L usage du questionnaire ÖMPQ afin de réduire le risque d invalidité prolongée chez les travailleurs blessés

L usage du questionnaire ÖMPQ afin de réduire le risque d invalidité prolongée chez les travailleurs blessés L usage du questionnaire ÖMPQ afin de réduire le risque d invalidité prolongée chez les travailleurs blessés International Forum on Disability Management Section de la santé mentale Le 21 septembre 2010

Plus en détail

Les services Cira Medical présentent : La santé mentale

Les services Cira Medical présentent : La santé mentale Les services Cira Medical présentent : La santé mentale La vie peut changer en un instant Quand cela arrive, avez-vous les. Informations Compétences Le soutien Pour minimiser les répercussions sur votre

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail 822.116 du 25 novembre 1996 (Etat le 5 décembre 2006) Le Conseil fédéral suisse, Vu l art. 83, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

Romaine Malenfant, PhD sociologie Département de Relations industrielles Université du Québec en Outaouais

Romaine Malenfant, PhD sociologie Département de Relations industrielles Université du Québec en Outaouais Romaine Malenfant, PhD sociologie Département de Relations industrielles Université du Québec en Outaouais Femmes et travail Conciliation travail-famille Conciliation travail-grossesse Santé au travail

Plus en détail

La prise en charge des lombalgiques

La prise en charge des lombalgiques La prise en charge des lombalgiques Approche au Grand-Duché de Luxembourg Dr Nicole Majery Service de Santé au Travail Multisectoriel FMP, Bruxelles,17.4.08 Plan: Projet STM: 2001-2007: Financement Contenu

Plus en détail

Troubles des fonctions cognitives et évaluation des conséquences sur l activité professionnelle. A. Schnitzler [Garches-92]

Troubles des fonctions cognitives et évaluation des conséquences sur l activité professionnelle. A. Schnitzler [Garches-92] Troubles des fonctions cognitives et évaluation des conséquences sur l activité professionnelle A. Schnitzler [Garches-92] Problématique Reprise du travail et lésion encéphalique AVC : 10 à 70% [1] TC

Plus en détail

AU-DELÀ DES INTERVENTIONS PRÉVENTIVES, QUELS SONT LES SERVICES SPÉCIALISÉS DE RÉADAPTATION?

AU-DELÀ DES INTERVENTIONS PRÉVENTIVES, QUELS SONT LES SERVICES SPÉCIALISÉS DE RÉADAPTATION? AU-DELÀ DES INTERVENTIONS PRÉVENTIVES, QUELS SONT LES SERVICES SPÉCIALISÉS DE RÉADAPTATION? Stéphane VALLÉE, M.A., M.Sc. Chef de programme DM traumatologie Laurentides Anie COUTURE, B.sc. Erg., M. Sc.

Plus en détail

2 e congrès international francophone de soins palliatifs/23 e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, 5 mai 2013

2 e congrès international francophone de soins palliatifs/23 e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, 5 mai 2013 Évaluation du degré d intégration du fonctionnement interdisciplinaire en pratique clinique de soins palliatifs et bénéfices attendus : Perspective d amélioration continue de la qualité des soins et des

Plus en détail