TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION"

Transcription

1 P6 : ALIMNAION A DCOUPAG : HACHUR SRI CONVRISSUR SAIQU ABAISSUR D NSION INRODUCION Le réeau alternatif indutriel fournit l énergie électrique principalement ou de tenion inuoïdale de fréquence et d amplitude fixe (50 Hz-220 V). Le batterie d accumulateur ou le photopile olaire génèrent quant à elle de tenion continue fixe (48 V, par exemple). Or, de nombreue application néceitent de tenion et de fréquence autre que celle qui ont impoée par le réeau ou le batterie, et parfoi continûment variable. Cette converion d énergie, autrefoi réaliée par de convertieur électromécanique et aujourd hui eentiellement effectuée, dan un large domaine de puiance, par de convertieur tatique de faible entretien, moin volumineux et plu performant, qui e ont développé grâce aux progrè contant de compoant électronique de puiance. Leur application concernent le alimentation de ecour, de écurité et de nombreux appareillage indutriel et dometique (ordinateur, télévieur, ), mai aui l électrochimie et l électrométallurgie, le conditionnement de l électricité et, enfin, la variation de vitee de machine électrique tournante. Cette dernière utiliation intervient dan le domaine de la traction électrique, mai aui dan toute le technique de fabrication, de plu en plu complexe du fait de exigence croiante (au niveau de produit fini: qualité, prix, économie d énergie...) de l indutrie moderne (robotique, automobile, aéronautique ). OBJCIFS D LA MANIPULAION Le but principal de cette manipulation et l'étude du fonctionnement d'un convertieur abaieur de tenion ("buck converter") commandé par modulation de largeur d'impulion (M.L.I.) (Figure 1). L'alimentation choiie entre dan la clae de convertieur tatique de type alimentation à découpage. On verra pa à pa comment, à partir d'une ource de tenion continue, on peut alimenter une charge électrique ou tenion pratiquement continue et réglable. i e Convertieur D C i Source v e D C Charge α (Commande) Figure 1 1

2 A l'iue de la manipulation, (et aprè conultation du cour et de D), l'étudiant doit avoir aborder ou traiter le notion uivante : - Fonctionnement d un hacheur érie. - Méthode de commande par modulation de largeur d'impulion (principe, rapport cyclique). - Forme d onde lor d un fonctionnement ur charge réitive et expreion de la tenion de ortie moyenne. - Influence de l inductance de filtrage et de la fréquence ur l ondulation du courant de ortie du hacheur. - Influence de la capacité de ortie et de la fréquence ur l ondulation de tenion en ortie du convertieur, aux borne de la charge. RAVAIL PRLIMINAIR Outre la lecture complète de la manipulation, un exercice préliminaire (ignalé dan la marge par un trait brié), permettant de mieux comprendre la démarche et la problématique d une alimentation à découpage, vou et propoé. MARILS MIS À DISPOSIION - une alimentation continue réglable 0-60V 20A, - une platine de commande de hacheur (Figure 2), - un hacheur 80V/10A (Figure 3). - 2 réitance de 6,8 Ω et 10 Ω et 2 rhéotat (33 Ω, 6 A et 10 Ω), - une boîte de elf, - une boite de condenateur, - une onde de courant intantané 20A, - un ocillocope numérique. Figure 2 Figure 3 2

3 PRCAUIONS RCOMMANDAIONS Il et impératif de faire vérifier tou le montage à chaque modification. Ne pa dépaer 10A de courant moyen de charge! Lorqu'un nouveau montage et demandé, ne pa décâbler ytématiquement le précédent avant d'avoir vérifié i une partie ne peut pa être conervée! 3

4 MANIPULAION Comment réalier une converion continu/continu (dc/dc)? Une telle alimentation a pour fonction, à partir d'une ource de tenion fixe, de délivrer de tenion continue table et variable. Outre le fait que la tenion fournie doit être indépendante de la charge (du moin dan une certaine plage de fonctionnement), le rendement de ce dipoitif et ouvent un facteur primordial, notamment lorqu il ont utilié dan le ytème embarqué. Le cahier de charge et donc d avoir une tenion table (indépendante de la charge) avec un rendement le meilleur poible. Décrivon quelque dipoitif permettant de faire cette converion dc/dc et déterminon leur avantage et inconvénient. 1. n utiliant de pont divieur de tenion (voir le D correpondant) - Déterminer la tenion V ch aux borne de la charge pour le dipoitif ci deou : V = R 1 V R ch Convertieur abaieur dc/dc - Comment appelle t-on couramment ce circuit? - Ce circuit a t-il une tenion table quand la charge varie? - Pour quelle valeur de R 1 et R ch ce dipoitif de converion à un rendement maximum? - Quel élément introduit de perte dan la converion? - Déterminer la tenion V pour le dipoitif ci deou : V = R 1 R 2 V R ch Convertieur abaieur dc/dc Figure 4 - On uppoe que R ch >>R 2 : Quel conéquence cette hypothèe a ur : La tabilité de la tenion V vi à vi de variation de la charge ; Le rendement du dipoitif. - On uppoe que R ch <<R 2 : Quel conéquence cette hypothèe a ur : 4

5 La tabilité de la tenion V vi à vi de variation de la charge. Le rendement du dipoitif. - Pour une valeur quelconque de R ch, quelle et la relation entre R 1 et R 2 qui permet d avoir un rendement maximum. Deinez le chéma électrique du montage de la figure 4 en utiliant un rhéotat de 10 Ω pour fixer le valeur de R 1 et de R 2 pour avoir un rendement maximum et en y intégrant un Wattmètre pour meurer la puiance diipée dan la charge aini qu un ampèremètre et un voltmètre pour meurer le courant et la tenion moyenne aux borne de la charge. La charge era compoée d une réitance de 6,8 Ω pouvant être mie en érie ou en parallèle avec une réitance de 10 Ω. Réaliez le montage et faite vérifier le chéma et le montage par un eneignant. Rempliez le tableau 1 ci-deou en fixant = 10V. Concluion par rapport au cahier de charge? R ch (Ω) 4 6, ,8 V (V) P ch (W) η tableau 1 2. n utiliant une alimentation à découpage Pour augmenter le rendement de convertieur continu/continu, le principe développé dan le alimentation à découpage et de découper la tenion (cellule hacheur) pui de la filtrer. Ce type d'alimentation a de rendement de l ordre de 65 à 90% par rapport aux alimentation à régulation linéaire dont leur rendement de 35 à 55% (principalement dû à la puiance diipée dan le tranitor ou la diode ballat). La puiance volumique de alimentation à découpage et aini bien meilleure. Leur principaux avantage et inconvénient ont développé au cour de ce P. 1 - UD D LA SRUCUR HACHUR SRI 1-1 Fonctionnement de la platine de commande par Modulation de Largeur d Impulion (MLI) On e propoe d'étudier la platine repréentée ur la Figure 2. Cette platine MLI délivre un ignal carré de rapport cyclique α variable (voir la figure 5), utiliable pour piloter le commutation d'un interrupteur de puiance. 5

6 V com : période de découpage α = θ : rapport cyclique 15V 0 θ t Figure 4 - Faire varier le rapport cyclique et oberver à l'ocillocope la tenion de ortie V com. - Vérifier rapidement la variation du rapport cyclique. - Relever la valeur minimale et maximale de la fréquence de découpage. 1-2 Notion de valeur moyenne La commande par MLI fixe la durée du cycle de bae, appelée période de découpage. On définit alor pour toute variable du temp f(t) la valeur moyenne "dynamique": 1 f ( t) = t t f (τ) dτ Propriété : i f(t) et périodique, alor f et contante. Remarque : La valeur moyenne et aui notée parfoi f (t). 1-3 Étude du hacheur ur charge réitive Le hacheur (voir Convertieur de tenion dc/dc Figure 5) et contitué d'un tranitor MOS (repréenté ur la figure par l interrupteur K) de puiance IRF 540 et d'une diode rapide (appelée D ur la figure) de puiance "BYW 81 PI 200". Le tranitor et protégé en courant au-delà de 10A. Le ordre de commutation ont envoyé à traver un optocoupleur intégré à la platine de commande MLI de manière à ioler électriquement la commande du circuit de puiance. Le ignal remi en forme et amplifié avant de commander l interrupteur. Le tranitor K travaille en commutation : - il et paant (fermé) lorque l'on applique une tenion comprie entre 10V et 18V ur la grille par rapport à la ource et e comporte alor comme une trè faible réitance R DS(on) =77mΩ; - il et bloqué (ouvert) lorque l'on applique une tenion de 0V ur la grille par rapport à la ource. Réalier le montage de la Convertieur de tenion dc/dc Figure 5, la charge étant une réitance de puiance de 10 Ω. Ajuter la ource de tenion continue à 30 V. Utilier un câble coaxial pour envoyer la commande au hacheur. Le principe de la onde de courant et donné dan l annexe ur le intrument de meure. Sa principale fonction et d'ioler électriquement la meure du circuit de puiance. 6

7 COMMAND M.L.I. 30V K D i Charge R ch R V Sonde de courant Ocillo voie1 mae ocillo (voie1) Ocillo voie2 mae ocillo (voie2) Convertieur de tenion dc/dc Figure 5 Régler la fréquence de découpage à 10 khz. Relever la forme de la tenion aux borne de la charge et le courant dan celle ci. Vérifier que l'on a eniblement v = α (pour 2 à 3 valeur de α) et expliquer cette relation à partir de la forme de la tenion et en vou aidant du 1-2. Fixer la valeur de α à 0,5 et rempliez le tableau 1 pour le même valeur de réitance de charge. Concluion par rapport au cahier de charge? Le convertieur élémentaire (tructure hacheur) nou permet d obtenir une tenion périodique poitive aux borne de la charge, dont la compoante continue et réglable. L ondulation de tenion étant cependant importante : nou allon étudier dan la uite le olution pour la réduire. 2 - PRINCIP D'UN ALIMNAION A DCOUPAG CONINU-CONINU : CAS D L'ABAISSUR D NSION Le but de cette partie et de contruire pa à pa un filtre afin d'obtenir une tenion de ortie pratiquement continue et réglable aux borne de la charge. Le réglage de cette tenion 'effectue communément au moyen du rapport cyclique, à fréquence de découpage contante. 2-1 Filtrage du courant de ortie du hacheur en utiliant une elf en érie 2.1.a tude de la compoante continue - Réalier le montage de la Convertieur abaieur de tenion dc/dc Figure 6. Prendre L=500µH. 7

8 v L 30V K D v D L i Charge R R ch V Sonde de courant Ocillo voie1 mae ocillo (voie1) Ocillo voie2 mae ocillo (voie2) Convertieur abaieur de tenion dc/dc Figure 6 - Relever la forme du courant dan la charge et la comparer avec la forme relevée précédemment an inductance. Relever la tenion moyenne aux borne de l inductance. xpliquer votre meure. Vérifier rapidement que l'on a toujour v = α Fixer la valeur de α à 0,5 et rempliez le tableau 1 pour le même valeur de réitance de charge Concluion par rapport au cahier de charge? Remarque : Une meure imple du rapport cyclique peut être réaliée en déplaçant la voie 1 de l'ocillocope jute en ortie du hacheur. Cette remarque et valable pour toute la uite du P. 2.1.b tude du taux d ondulation - Pour une fréquence de découpage de 10kHz et un rapport cyclique de 0,5 oberver qualitativement l'influence de la valeur de l'inductance ur la forme de la tenion de ortie. Couper la commande du hacheur pour changer d inductance afin d'éviter de urtenion. - Oberver qualitativement l influence d une augmentation de la fréquence ur l ondulation de courant pour une inductance fixe. 2-2 Filtrage de la tenion de ortie aux borne de la charge par un condenateur 2.2.a tude de la compoante continue - Réalier le montage de la Figure 7 (connecter un condenateur de ortie). Utilier une elf de 1,5mH et un condenateur chimique de 220µ F. Faire vérifier le montage! Attention à la polarité de condenateur chimique! 8

9 Source 30V K D L C i i Charge R R ch V Sonde de courant Ocillo voie1 mae ocillo (voie1) Ocillo voie2 mae ocillo (voie2) Convertieur Abaieur de tenion Figure 7 Relever le courant moyen aux borne du condenateur. xpliquer votre meure. Vérifier rapidement que l'on a toujour v = α Fixer la valeur de α à 0,5 et rempliez le tableau 1 pour le même valeur de réitance de charge Concluion par rapport au cahier de charge? 2.2.b tude de la compoante alternative - Pour une fréquence de découpage de 10kHz et un rapport cyclique de 0,5 oberver qualitativement l'influence de la valeur ( 10 µ F, 220µ F, 1,4mF ) de la capacité du condenateur ur la forme de la tenion de ortie, et en particulier l'ondulation réiduelle. - Conclure ur l influence de la valeur de la capacité ur l ondulation de tenion en ortie 2-3 Étude du courant dan la elf en régime de conduction continue (i ne 'annule jamai) Pour a=0.5, une charge fixe de à 10Ω, une elf de 500µH et un condenateur 220µF relever le fome de courant i(t), i (t) et ic(t). (1 α) α Imax + Imin Vérifier pour 2 à 3 valeur de α que le deux relation i= et i = ont L F 2 vérifiée. 2-4 Mode de conduction continue, critique et dicontinue - oujour ur le montage de la rreur! Source du renvoi introuvable., régler la fréquence de découpage au voiinage de 5kHz. Faire varier le rapport cyclique et contater l'apparition du mode de conduction dicontinue du hacheur (annulation du courant i pendant un certain intervalle de temp ur chaque période de découpage). Vérifier expérimentalement que, dan ce ca, la relation = α n'et plu vérifiée. Durant ce régime de conduction dicontinue du hacheur, 3 phae de fonctionnement apparaient ditinctement. - Deiner le différent circuit électrique équivalent pour chacune de ce 3 phae. Le interrupteur du circuit (le tranitor K et la diode D) eront repréenté par un fil (courtcircuit) à l état paant (fermé) et par un circuit ouvert à l état bloqué (ouvert). 9

10 2-5 Caractéritique de ortie Variation de la charge : - Garder le montage de la rreur! Source du renvoi introuvable. et régler la fréquence de découpage au voiinage de 10kHz. Pour une réitance de puiance de 16,8 Ω, pui de 4 Ω vérifier expérimentalement que l on et bien en conduction continue et que la relation = α et toujour vérifiée. Calcul du rendement: - Calculer la puiance fournie par la ource d'entrée, pour une réitance de charge de 10 Ω et un rapport cyclique de 0,5. - Meurer cette puiance (montage de la rreur! Source du renvoi introuvable.). - Meurer la puiance fournie à la charge. - timer le rendement de cette tructure - Déterminer le différente caue de ce perte. 3- CONCLUSIONS - Quel ont le olution pour diminuer l ondulation de courant? - Quel ont le olution pour diminuer l ondulation de tenion? - Avantage et inconvénient de ce olution. Il et en effet évident que la démarche d un concepteur d alimentation à découpage et l invere de celle adoptée dan le P. A partir d un cahier de charge préci (tenion de ortie, ondulation de ortie acceptable, type de charge ), il devra dimenionner le diver élément de l alimentation : Le emi-conducteur en fonction de tenion à upporter à l'état bloqué, et de courant (moyen et/ou crête) le traverant à l'état paant, aini que leur technologie en fonction de la fréquence de découpage choiie ; Dimenionner le compoant paif et choiir leur technologie (circuit magnétique de l inductance, type de condenateur : chimique, polypropylène, céramique ) ; Veiller à un bon aemblage de l enemble de compoant (prie en compte de câblage, en particulier le inductance paraite aociée) et à une optimiation du volume total du convertieur pour une bonne intégration au ein du ytème global. Nou avon pu oberver dan le P que l augmentation de la fréquence de découpage entraîne une diminution de la valeur de compoant paif (L et C ) et par conéquence de leur volume et de leur coût (urtout vrai pour l inductance). Il devient alor trè intéreant d augmenter le fréquence de découpage, mai ceci ne 'obtient pa an inconvénient quand on dépae la centaine de kilohertz (augmentation de perte par commutation dan le interrupteur, problème de Compatibilité lectromagnétique (CM), apparition de phénomène tel que l effet de peau dan le pire de inductance, augmentation de perte dan le circuit magnétique...). out ceci met en évidence la complexité de la conception d une alimentation à découpage et plu généralement de ytème électrique, qui néceite la prie en compte de interaction entre le phénomène électrique, magnétique mai aui thermique et mécanique. 10

11 11

12 ANNXS Annexe 1 Rappel ur le inductance et le condenateur Propriété de bobine linéaire et d'inductance contante : Rappel u(t) i(t) Φ(t) = L i(t) (Φ Flux magnétique total embraé par la bobine), dφ(t) u(t) = (loi de Faraday, convention récepteur), dt di(t) d où : u (t) = L. dt Propriété de la tenion moyenne aux borne de l'inductance ur une période de découpage 1 t 1 t di L t L u(t) = u( )d L d [ i( )] ( i(t) i(t )) τ τ = τ = τ t = τ t ; t dτ i i(t) et périodique i(t) = i(t ) d'où u = 0. La valeur moyenne de la tenion aux borne d'une inductance parcourue par un courant périodique et nulle. Propriété de condenateur linéaire et de capacité contante : u(t) i(t) q(t) = C u(t) (quantité de charge tocké par la capacité), dq(t) i(t) = (définition du courant), dt du(t) d ou i(t) = C. dt Propriété du courant moyen traverant un condenateur ur une période de découpage 1 t 1 t i(t) = i( )d τ τ = t t du C C dτ = dτ C t [ u( τ) ] = ( u(t) u(t τ) ) t i u(t) et périodique u(t) = u(t ) d'où i = 0. ; La valeur moyenne du courant traverant un condenateur oumi à une tenion périodique et nul. Annexe 2 xpreion de l ondulation de courant dan la elf en régime de conduction continue 12

13 AUR RIPHAS de phae rotation P Conidéron le montage de la Figure 8. v L i i K D v D L C Charge R Figure 8 L'alimentation, pilotée par M.L.I., et uppoée travailler en régime permanent, c'et à dire périodique : La tenion moyenne de ortie v et donc contante. De plu, l'ondulation de la tenion de ortie et uppoée négligeable, donc elf et alor celle repréentée ur la Figure 9. i i v v. La forme d'onde du courant dan la i M α Τ (1 α)τ i m 0 (n-1) n t Sur une période quelconque [ n 1), n] Figure 9 ( nou avon, ur l'intervalle où l'interrupteur et v fermé et où le courant croît i M = i m + α, d'où : L v i = i M i m = α. (1) L Par ailleur v (t) = v (t) v (t) et donc v (t) = v (t) v (t). Or en régime permanent D L + D L + (donc périodique) v L = 0 d où v D (t) = v (t). De plu, en régime de conduction continue v D = α, ce qui donne = α. n remplaçant dan (1) il vient : α(1 α) α(1 α) i = =. L LF Remarque : On montre que l'ondulation réiduelle de tenion crête à crête (dan le ca ou elle et faible) a pour expreion : i v = 8C (1 α) α = 8LC F. 13

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE Polytech'Nice 4 ème Année T.P. d'electronique TP N 6 AIMENTATIONS A DECOUPAGE I. e mécanisme de régulation à découpage e but de cette manipulation est la compréhension du mécanisme de régulation par découpage.

Plus en détail

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II TP1 : Caractériation de l ampliop réel (Chapitre I du cour d électronique d intrumentation) Le but de cette éance de TP et de d illutrer quelque caractéritique de l ampliop réel à traver l étude d un montage

Plus en détail

Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine synchrone autopilotée

Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine synchrone autopilotée Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine ynchrone autopilotée. NOGAREDE, D. HARRIEY, Y. LEFEVRE, F. PIGACHE ertrand.nogarede@laplace.univ-tle.fr INPT/ENEEIHT, 2 rue Camichel,

Plus en détail

CHAPITRE III. Les instruments de mesure. Manipulation de l oscilloscope et du GBF L OSCILLOSCOPE

CHAPITRE III. Les instruments de mesure. Manipulation de l oscilloscope et du GBF L OSCILLOSCOPE ISTS ERE NNEE CHPITRE III TRU PRTIQUES Le intrument de meure Manipulation de l ocillocope et du GBF L OSCILLOSCOPE. INTRODUCTI : Le circuit électrique qui vou ont familier comprennent eentiellement un

Plus en détail

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE Commande des transistors de puissance en commutation Réalisation d'un hacheur série DUT GEii 2 ème année Module AT13 Sommaire 1 Présentation... 3 1.1

Plus en détail

Changement de fréquence, effet Doppler

Changement de fréquence, effet Doppler N 804 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 869 Changement de fréquence, effet Doppler par Yve BAIMA, André JORANDON, Sylvie MORLEN et Marc VINCENT Lycée La Martinière Monplaiir - 69372 Lyon Cedex 08 RÉSUMÉ

Plus en détail

Electronique de puissance et vitesse variable

Electronique de puissance et vitesse variable L électronique de puissance au service de la vitesse variable Ce cours utilise de nombreux ouvrages et sites web sur lesquels j ai repris des photos ou des diagrammes. Je tiens à remercier toutes les personnes

Plus en détail

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes Optique Vitee de la lumière Meure avec de impulion lumineue courte LEYBOLD Fiche d expérience de phyique Détermination de la vitee de la lumière dan l air à partir de la ditance parcourue et du temp de

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE S e s s i o n 2 0 0 8 PHYSIQUE APPLIQUÉE Série : Spécialité : Sciences et Technologies industrielles Génie Électrotechnique Durée de l'épreuve : 4 heures coefficient : 7 L'usage

Plus en détail

Les hacheurs à liaison directe

Les hacheurs à liaison directe es hacheurs à liaison directe Exercice IX Un hacheur quatre quadrants alimente l induit d une machine à courant continu à aimants permanents. a charge mécanique accouplée sur l arbre de la machine n est

Plus en détail

Commande d un système linéaire.

Commande d un système linéaire. PSI Brizeux Ch. E4: Commande d un ytème linéaire - Le ocillateur à boucle de réaction 43 CHAPITRE E4 Commande d un ytème linéaire. Le ocillateur à boucle de réaction On peut claer le ytème en deux catégorie

Plus en détail

Modélisation électrique

Modélisation électrique Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse Rapport de TP Modélisation électrique de la commande de charge dans l automobile Simon Bouvot Alexis Ferte

Plus en détail

TP 1 : sources électriques

TP 1 : sources électriques Objectif : étudier différents dipôles actifs linéaires ou non linéaires. Les mots générateur et source seront considérés comme des synonymes 1 Source dipolaire linéaire 1.1 Méthode de mesure de la demie-tension

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V)

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V) TP aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) Introduction p I Effet de champ à l interface Si/SiO p Fonctionnement d une capacité MOS p Principe

Plus en détail

Athénée Royal de Pepinster. Electrotechnique. La diode à jonction

Athénée Royal de Pepinster. Electrotechnique. La diode à jonction La diode à jonction I Introduction La diode est le semi-conducteur de base. Son fonctionnement est assimilable à celui d un interrupteur qui ne laisse passer le courant que dans un seul sens. C est la

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

Analyse de l état des flux de trésorerie

Analyse de l état des flux de trésorerie École de Haute Étude Commerciale Analye de l état de flux de tréorerie Document pédagogique rédigé par Louie St-Cyr et David Pinonneault Copyright 1997. Réviion 2000. École de Haute Étude Commerciale (HEC),

Plus en détail

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance Université Djillali LIABES Sidi Bel-Abbes Faculté de sciences de l Ingénieur - Département d Electrotechnique - Licence ELM ETT Module Electronique de puissance TP N 01 : Redressement non commandé - Montage

Plus en détail

Amplificateur opérationnel

Amplificateur opérationnel lycée Ibn Taymia Année 009-010 PSI A.BADI Amplificateur opérationnel 8 1 5 Table de matiere 1 aractéritique 1.1 Préentation.......................................... 1. Polariation..........................................

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

Observation : Le courant induit circule dans le sens opposé.

Observation : Le courant induit circule dans le sens opposé. 2 e BC 3 Induction électromagnétique 21 Chapitre 3: Induction électromagnétique 1. Mise en évidence du phénomène : expériences fondamentales a) Expérience 1 1. Introduisons un aimant dans une bobine connectée

Plus en détail

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité SYPOSIU DE GENIE ELECTRIQUE (SGE 4) : EF-EPF-GE 04, 8-0 JUILLET 04, ENS CACHAN, FRANCE Paramètre clé pour la conception d une machine pentaphaée à aimant à double polarité Huein ZAHR,, Franck SCUILLER,

Plus en détail

Les redresseurs. I. Le redressement non commandé.

Les redresseurs. I. Le redressement non commandé. Le redreeur Nou avon vu que, la plupart du temp, l'énergie électrique était fournie par le réeau, et donc par l'intermédiaire d'une tenion inuoïdale. Or, dan de nombreue application (une bonne partie de

Plus en détail

Chapitre IV: Transformateur monophasé

Chapitre IV: Transformateur monophasé . réentation : Un tranformateur et un convertieur tatique, alternatif/alternatif, de l énergie électrique. l permet d adapter une ource à une charge. l et contitué de deux bobinage enroulé ur le même circuit

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Sous la direction : M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Préparation et élaboration : AMOR YOUSSEF Présentation et animation : MAHMOUD EL GAZAH MOHSEN BEN LAMINE AMOR YOUSSEF Année scolaire : 2007-2008 RECUEIL

Plus en détail

1.Alimentation linéaire

1.Alimentation linéaire Sommaire Introduction Cahier des charges...5 1.Alimentation linéaire...6 2.Alimentation à découpage...7 3.Les différents types de montages...8 3.1. Alimentation type "Buck"...8 3.2 Alimentation type "Boost"...8

Plus en détail

LA BOBINE ET LE DIPOLE RL

LA BOBINE ET LE DIPOLE RL LA BOBINE ET LE DIPOLE RL Prérequis 1. Cocher les ou la bonne réponse Un champ magnétique peut être produit par : un aimant permanant; un corps isolant un corps aimanté un fil de cuivre un solénoïde parcourue

Plus en détail

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES Université Paul Sabatier TP Physique du Tronc Commun de CIMP Introduction Travaux Pratiques d Electronique ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES D UNE AUTOMOBILE EN CAS D OBSCURITE L électronique est un secteur

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Les composants réels. département GEii-1 Electrotechnique, Electronique de puissance

Les composants réels. département GEii-1 Electrotechnique, Electronique de puissance Les composants réels IUT-1 département GEii-1 Electrotechnique, Electronique de puissance Généralités Les phénomènes CEM sont dus a des éléments «parasites» Capacité entre 2 pistes, piste châssis, Aux

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique...

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique... Table des matières iii TABLE DES MATIERES RESUME DE COURS Grandeurs périodiques. Circuits linéaires en régime sinusoîdal... 3 I. Propriétés des grandeurs périodiques...3 II. Régime sinusoïdal...3 III.

Plus en détail

U c U n U 3 I 3. Hacheur

U c U n U 3 I 3. Hacheur G. Pinson - Physique Appliquée Alimentation à découpage 2-TP / 1 2 - ALIMENTATION À DÉOUPAGE Sécurité : manipulation réalisée en TBTS. Principe : générateur de tension (U ) réglable (par ) et régulée,

Plus en détail

Amélioration de la commande P&O par une détection synchrone du courant de batterie

Amélioration de la commande P&O par une détection synchrone du courant de batterie Revue des Energies Renouvelables ICESD 11 Adrar (2011) 113-121 Amélioration de la commande P&O par une détection synchrone du courant de batterie R. Merahi * et R. Chenni Département d Electrotechnique,

Plus en détail

Devoir surveillé du Vendredi 26 Mars 2010 (durée impartie = 2h00)

Devoir surveillé du Vendredi 26 Mars 2010 (durée impartie = 2h00) IU DE GENOBLE MESUES PHYSIQUES DS Electroniqe d'intrmentation I (SP3 9 /6 Nom : Prénom : Deoir reillé d Vendredi 6 Mar (drée impartie h Docment non atorié alclatrice atoriée Partie : Le filtrage paif (7

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE ÉNERGIE ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE APPLICATIONS ÉCLAIRAGE - PUBLIC - SPORTIF - INTÉRIEUR GESTION DE L ÉCLAIRAGE Ditributeur de compoant électronique, électromécanique, paif, connectique,

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition: 01/06/2010

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition: 01/06/2010 ELECTROTECHNIQUE Électromagnétisme Michel PIOU Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles Édition: 0/06/00 Extrait de la ressource en ligne MagnElecPro sur le site Internet Table

Plus en détail

TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107

TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107 RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107 RT1A 2014-15 1 Matériel 1 "double" générateur AFG 3022 avec 2 charges 50 Ω 1 Platine de fonctions enfichables 2 Fonctions

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. Jean Marc JAEGER Setec TPI E.N.P.C. module B.A.E.P.1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 2 3. ETATS LIMITES DE SERVICE : Définition

Plus en détail

Conception de convertisseurs DC/DC à base de MEMS

Conception de convertisseurs DC/DC à base de MEMS onception de convertieur D/D à bae de MEMS S. Ghandour To cite thi verion: S. Ghandour. onception de convertieur D/D à bae de MEMS. Micro and nanotechnologie/microelectronic. Univerité Joeph-Fourier -

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

Circulation thermohaline et variation de la salinité

Circulation thermohaline et variation de la salinité Circulation thermohaline et variation de la alinité Mie en évidence de variation de la concentration de la olution lor du changement d état de l eau de mer à l aide d une meure phyique : celle de la conductimétrie.

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Spécialité : Micro et Nano Electronique. Arrêté ministériel : 7 août 2006. «Sahar GHANDOUR»

Pour obtenir le grade de. Spécialité : Micro et Nano Electronique. Arrêté ministériel : 7 août 2006. «Sahar GHANDOUR» THÈSE Pour obtenir le grade de DOTEUR DE L UNIERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : Micro et Nano Electronique Arrêté minitériel : 7 août 006 Préentée par «Sahar GHANDOUR» Thèe dirigée par «Skandar BASROUR»

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

LES VARIATEURS MECANIQUES ET ELECTRONIQUES

LES VARIATEURS MECANIQUES ET ELECTRONIQUES LES VARIATEURS MECANIQUES ET ELECTRONIQUES I. Principe du Variateur Mécanique Le variateur mécanique n est en fait qu une simple résistance de puissance qui disperse en chaleur la puissance qui n est pas

Plus en détail

Electronique d Instrumentation I

Electronique d Instrumentation I TP Electronique d Intrumentation I (SP3 0809) 2/15 Sommaire Travaux Pratique aktham.afour@ujfgrenoble.fr Electronique d Intrumentation I TP1: aractériation de l ampliop réel gain et bande paante en BF

Plus en détail

Sonde détectrice HF.

Sonde détectrice HF. Sonde détectrice HF. Une sonde détectrice HF permet de convertir un multimètre classique en voltmètre HF. On l utilise essentiellement pour effectuer des mesures relatives de signaux haute fréquence mais

Plus en détail

Filtrage des signaux déterministes à temps continu

Filtrage des signaux déterministes à temps continu Chapitre 3 : La tormée de Laplace Filtrage de ignaux déterminite à temp continu I. Introduction En électronique, on a beoin de traiter de ignaux provenant de diérente ource (capteur de température, ignaux

Plus en détail

Exercice : Calcul des délais dans une réseau

Exercice : Calcul des délais dans une réseau Exercice : Calcul de délai dan une réeau L objectif principal de cet exercice et de comprendre le calcul du délai de bout en bout d un meage (délai de tranfert) dan un réeau en terme de : - délai de tranmiion

Plus en détail

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION SYSTÈMES D INSTALLATION Enemble, no idée p r e n n e n t f o r m e MD T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique Dein et détail du ytème électrique avec le partenaire compatible

Plus en détail

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)».

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)». BTS 2003 Le problème porte sur l impression de tickets de caisse du système de distribution de cartes d entrée de piscine. Dans la première partie, on étudiera l impression thermique de tickets de caisse,

Plus en détail

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 Travaux pratiques d électronique, première séance Circuits passifs S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 1 Révision 1. Explorez le protoboard avec le voltmètre. Faites un schéma des connexions. 2. Calibrez

Plus en détail

Suite de cours 11. Figure III.16. Schéma de principe avec couplage direct. est bloqué, le condensateur C se charge par R

Suite de cours 11. Figure III.16. Schéma de principe avec couplage direct. est bloqué, le condensateur C se charge par R Suite de cour cour e chéma de commande, comme le ignaux fourni ont trè varié et dépendent du type de convertieur. Il ont claé uivant: - la forme du courant: commande en courant continu ou par impulion;

Plus en détail

PROBLEME DE CHIMIE. Toutes les données nécessaires à la résolution de ce problème apparaissent au VI en fin d énoncé. AUTOUR DU DIOXYDE DE TITANE

PROBLEME DE CHIMIE. Toutes les données nécessaires à la résolution de ce problème apparaissent au VI en fin d énoncé. AUTOUR DU DIOXYDE DE TITANE Le calculatrice ont autoriée. ***** N.B. : Le candidat attachera la plu grande importance à la clarté, à la préciion et à la conciion de la rédaction. Si un candidat et amené à repérer ce qui peut lui

Plus en détail

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 4 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Redressement d une tension I. Objectifs Redressement d une tension alternative par le moyen de diodes. Transformation

Plus en détail

Études et Réalisation Génie Électrique

Études et Réalisation Génie Électrique Université François-Rabelais de Tours Institut Universitaire de Technologie de Tours Département Génie Électrique et Informatique Industrielle Études et Réalisation Génie Électrique Chargeur de batterie

Plus en détail

Fonction des variateurs électriques :

Fonction des variateurs électriques : LES VARIATEURS DE VITESSE Généralité Fonction des variateurs électriques : Un variateur de vitesse est un équipement électrotechnique alimentant un moteur électrique de façon à pouvoir faire varier sa

Plus en détail

Keywords: Renewable Energy System, Modelling, Synchronous Generator, Simulation.

Keywords: Renewable Energy System, Modelling, Synchronous Generator, Simulation. Journal of Fundamental and Applied Science ISSN 111-9867 Available online at http://www.jfa.info OPTIIZATION OF AEOLIAN ENERGY CONVERSION OPTIISATION DE LA CONVERSION DE L ENERGIE EOLIENNE Y. Soufi *,

Plus en détail

ATS Génie électrique session 2005

ATS Génie électrique session 2005 Calculatrice scientifique autorisée Avertissements : Les quatre parties sont indépendantes mais il est vivement conseillé de les traiter dans l ordre ce qui peut aider à mieux comprendre le dispositif

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K =

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K = Exercice : réponse harmonique de circuits passifs d'ordre Déterminer la fonction de transfert H(j) U 2 /U et tracer les asymptotes des diagrammes de Bode des circuits ci-dessous.! 60 nf 0 kω 50 nf U U

Plus en détail

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX H02 PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX APPAREILS POUR LA TRANSFORMATION DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT ALTERNATIF, DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT CONTINU OU VICE

Plus en détail

Machine synchrone autopilotée : application aux asservissements : moteur brushless

Machine synchrone autopilotée : application aux asservissements : moteur brushless Machine synchrone autopilotée : application aux asservissements : moteur brushless Cours non exhaustif destiné aux étudiants de BTS maintenance industrielle (les textes en italiques ne sont pas à être

Plus en détail

f m 280 Hz 0,30x1,0.10

f m 280 Hz 0,30x1,0.10 CORRECTION DU TP PHYSIQUE N 12 SPECIALITE TS 1/5 LA RECEPTION RADIO Correction du TP de physique N 12 La réception radio Activité préparatoire Les stations radios : nécessité d un dispositif récepteur

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS Chapitre 7 MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS I- MESURE DES TENSIONS : I-1- Généralités : Pour mesurer la tension UAB aux bornes d un récepteur, il faut brancher un voltmètre entre les points A et B (

Plus en détail

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

UNIVERSITE D ELOUED DEPARTEMENT D'ELECTROTECHNIQUE

UNIVERSITE D ELOUED DEPARTEMENT D'ELECTROTECHNIQUE tranformateur 1- Contitution Un tranformateur comprend un circuit magnétique contitué de pluieur tôle ferromagnétique en forme de "E" et de "I" aemblée «tête-bêche». Ce tôle ont recouverte d un verni iolant

Plus en détail

TD 1 CALCULS D ENERGIE

TD 1 CALCULS D ENERGIE TD 1 CALCULS D ENERGIE Exercice n 1 On désire élever la température d un chauffe-eau de 200 litres de 8 C à 70 C. On rappelle que la capacité thermique massique de l eau est de 1cal/ C/g. 1-1 Quelle est

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

Calculs autour des moteurs et de leurs charges

Calculs autour des moteurs et de leurs charges Calcul autour de moteur et de leur charge Guy Gauthier ing., Ph.D. Juillet 2011 Source: Drury Bill, The Control Technique Drive and Control Handbook, The Intitution of Electrical Engineer, London, United

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIEllES GENIE MECANIQUE SESSION 2007 SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE Durée: 2 heures Coefficient : 5 L'emploi de toutes les calculatrices

Plus en détail

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD 1STI2D Système d Information et Numérique Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Plus en détail

Puissance en monophasé : mesure des puissances active et réactive consommées par un récepteur

Puissance en monophasé : mesure des puissances active et réactive consommées par un récepteur Puissance en monophasé : mesure des puissances active et réactive consommées par un récepteur 16 2006 Bibliographie L. Quaranta, JM Donnini, Dic. physique tome 4 nouvelle édition, Pierron H. Prépa Electronique

Plus en détail

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie 1 Impact de l éolien ur le réeau de tranport et la qualité de l énergie B. Robyn 1,2, A. Davigny 1,2, C. Saudemont 1,2, A. Anel 1,2, V. Courtecuie 1,2 B. Françoi 1,3, S. Plumel 4, J. Deue 5 Centre National

Plus en détail

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012 Cours d électricité Dipôles simples en régime alternatif Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année: 2011-2012 Plan du

Plus en détail

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Exercice106 Une pile de torche de f.é.m. E = 4,5 V de résistance interne r = 1,5 Ω alimente une ampoule dont le filament a une résistance R = 4 Ω dans les

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Première partie : LE CAPTEUR DE COUPLE. Présentation

Première partie : LE CAPTEUR DE COUPLE. Présentation Première partie : LE CAPTEU DE COUPLE Présentation Le capteur de couple est destiné à fournir en sortie un courant qui sera l'image du couple volant. La Figure 1 représente le principe de ce capteur. Barre

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

Conception d une machine asynchrone haute température

Conception d une machine asynchrone haute température Univerité Lille Nord de France École doctorale SPI 072 Univerité d Artoi Laboratoire Sytème Électrotechnique et Environnement (LSEE) THÈSE Préentée en vue d obtenir le grade de Docteur de l Univerité d

Plus en détail

1. Définitions et classifications

1. Définitions et classifications MASTER ISIC Les Alimentations 1 1. Définitions et classifications Une alimentation est un convertisseur d énergie. Une alimentation électrique transforme une énergie mécanique, chimique, électrique et

Plus en détail

Expériences avec un oscilloscope numérique

Expériences avec un oscilloscope numérique Expériences avec un oscilloscope numérique Pratiques Expériences Certaines figures et textes sont tirés de l excellent DICTIONNAIRE de PHYSIQUE EXPERIMENTALE, tome4, L électricité, Jean-Marie Donnini,

Plus en détail

I- Moteur asynchrone triphasé

I- Moteur asynchrone triphasé I- Moteur aynchrone triphaé 1-contruction et principe de fonctionnement Le moteur aynchrone et formé : - Stator la partie fixe du moteur. Il comporte troi bobinae (ou enroulement) qui peuvent être couplé

Plus en détail

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des ghhhf hhfhhj gbbj bghh hfhh bbb bbghhhf ;y dpi L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Chapitre 3 CHAPITRE 3 L IDENTIFICATION DES SYMBOLES Il exite depui longtemp dan no ociété une tendance à utilier de igle pour

Plus en détail

EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé.

EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé. CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2006 CONCOURS : INTERNE Section : Electrotechnique et électronique maritime EPREUVE N 1 Sciences et

Plus en détail

Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques

Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques Revue des Energies Renouvelables ICESD 11 Adrar (2011) 101 112 Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques M. Meddah *, M. Bourahla et N. Bouchetata Faculté de Génie Electrique,

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

VOITURE ELECTRIQUE : LA CHARGE SANS CONTACT

VOITURE ELECTRIQUE : LA CHARGE SANS CONTACT Epreuve commune de TIPE Session 2012 Ariel SHEMTOV - 25269 VOITURE ELECTRIQUE : LA CHARGE SANS CONTACT I. PRESENTATION DU MONTAGE ETUDE THEORIQUE 1) Dispositif, lois physiques régissant son fonctionnement

Plus en détail