TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION"

Transcription

1 P6 : ALIMNAION A DCOUPAG : HACHUR SRI CONVRISSUR SAIQU ABAISSUR D NSION INRODUCION Le réeau alternatif indutriel fournit l énergie électrique principalement ou de tenion inuoïdale de fréquence et d amplitude fixe (50 Hz-220 V). Le batterie d accumulateur ou le photopile olaire génèrent quant à elle de tenion continue fixe (48 V, par exemple). Or, de nombreue application néceitent de tenion et de fréquence autre que celle qui ont impoée par le réeau ou le batterie, et parfoi continûment variable. Cette converion d énergie, autrefoi réaliée par de convertieur électromécanique et aujourd hui eentiellement effectuée, dan un large domaine de puiance, par de convertieur tatique de faible entretien, moin volumineux et plu performant, qui e ont développé grâce aux progrè contant de compoant électronique de puiance. Leur application concernent le alimentation de ecour, de écurité et de nombreux appareillage indutriel et dometique (ordinateur, télévieur, ), mai aui l électrochimie et l électrométallurgie, le conditionnement de l électricité et, enfin, la variation de vitee de machine électrique tournante. Cette dernière utiliation intervient dan le domaine de la traction électrique, mai aui dan toute le technique de fabrication, de plu en plu complexe du fait de exigence croiante (au niveau de produit fini: qualité, prix, économie d énergie...) de l indutrie moderne (robotique, automobile, aéronautique ). OBJCIFS D LA MANIPULAION Le but principal de cette manipulation et l'étude du fonctionnement d'un convertieur abaieur de tenion ("buck converter") commandé par modulation de largeur d'impulion (M.L.I.) (Figure 1). L'alimentation choiie entre dan la clae de convertieur tatique de type alimentation à découpage. On verra pa à pa comment, à partir d'une ource de tenion continue, on peut alimenter une charge électrique ou tenion pratiquement continue et réglable. i e Convertieur D C i Source v e D C Charge α (Commande) Figure 1 1

2 A l'iue de la manipulation, (et aprè conultation du cour et de D), l'étudiant doit avoir aborder ou traiter le notion uivante : - Fonctionnement d un hacheur érie. - Méthode de commande par modulation de largeur d'impulion (principe, rapport cyclique). - Forme d onde lor d un fonctionnement ur charge réitive et expreion de la tenion de ortie moyenne. - Influence de l inductance de filtrage et de la fréquence ur l ondulation du courant de ortie du hacheur. - Influence de la capacité de ortie et de la fréquence ur l ondulation de tenion en ortie du convertieur, aux borne de la charge. RAVAIL PRLIMINAIR Outre la lecture complète de la manipulation, un exercice préliminaire (ignalé dan la marge par un trait brié), permettant de mieux comprendre la démarche et la problématique d une alimentation à découpage, vou et propoé. MARILS MIS À DISPOSIION - une alimentation continue réglable 0-60V 20A, - une platine de commande de hacheur (Figure 2), - un hacheur 80V/10A (Figure 3). - 2 réitance de 6,8 Ω et 10 Ω et 2 rhéotat (33 Ω, 6 A et 10 Ω), - une boîte de elf, - une boite de condenateur, - une onde de courant intantané 20A, - un ocillocope numérique. Figure 2 Figure 3 2

3 PRCAUIONS RCOMMANDAIONS Il et impératif de faire vérifier tou le montage à chaque modification. Ne pa dépaer 10A de courant moyen de charge! Lorqu'un nouveau montage et demandé, ne pa décâbler ytématiquement le précédent avant d'avoir vérifié i une partie ne peut pa être conervée! 3

4 MANIPULAION Comment réalier une converion continu/continu (dc/dc)? Une telle alimentation a pour fonction, à partir d'une ource de tenion fixe, de délivrer de tenion continue table et variable. Outre le fait que la tenion fournie doit être indépendante de la charge (du moin dan une certaine plage de fonctionnement), le rendement de ce dipoitif et ouvent un facteur primordial, notamment lorqu il ont utilié dan le ytème embarqué. Le cahier de charge et donc d avoir une tenion table (indépendante de la charge) avec un rendement le meilleur poible. Décrivon quelque dipoitif permettant de faire cette converion dc/dc et déterminon leur avantage et inconvénient. 1. n utiliant de pont divieur de tenion (voir le D correpondant) - Déterminer la tenion V ch aux borne de la charge pour le dipoitif ci deou : V = R 1 V R ch Convertieur abaieur dc/dc - Comment appelle t-on couramment ce circuit? - Ce circuit a t-il une tenion table quand la charge varie? - Pour quelle valeur de R 1 et R ch ce dipoitif de converion à un rendement maximum? - Quel élément introduit de perte dan la converion? - Déterminer la tenion V pour le dipoitif ci deou : V = R 1 R 2 V R ch Convertieur abaieur dc/dc Figure 4 - On uppoe que R ch >>R 2 : Quel conéquence cette hypothèe a ur : La tabilité de la tenion V vi à vi de variation de la charge ; Le rendement du dipoitif. - On uppoe que R ch <<R 2 : Quel conéquence cette hypothèe a ur : 4

5 La tabilité de la tenion V vi à vi de variation de la charge. Le rendement du dipoitif. - Pour une valeur quelconque de R ch, quelle et la relation entre R 1 et R 2 qui permet d avoir un rendement maximum. Deinez le chéma électrique du montage de la figure 4 en utiliant un rhéotat de 10 Ω pour fixer le valeur de R 1 et de R 2 pour avoir un rendement maximum et en y intégrant un Wattmètre pour meurer la puiance diipée dan la charge aini qu un ampèremètre et un voltmètre pour meurer le courant et la tenion moyenne aux borne de la charge. La charge era compoée d une réitance de 6,8 Ω pouvant être mie en érie ou en parallèle avec une réitance de 10 Ω. Réaliez le montage et faite vérifier le chéma et le montage par un eneignant. Rempliez le tableau 1 ci-deou en fixant = 10V. Concluion par rapport au cahier de charge? R ch (Ω) 4 6, ,8 V (V) P ch (W) η tableau 1 2. n utiliant une alimentation à découpage Pour augmenter le rendement de convertieur continu/continu, le principe développé dan le alimentation à découpage et de découper la tenion (cellule hacheur) pui de la filtrer. Ce type d'alimentation a de rendement de l ordre de 65 à 90% par rapport aux alimentation à régulation linéaire dont leur rendement de 35 à 55% (principalement dû à la puiance diipée dan le tranitor ou la diode ballat). La puiance volumique de alimentation à découpage et aini bien meilleure. Leur principaux avantage et inconvénient ont développé au cour de ce P. 1 - UD D LA SRUCUR HACHUR SRI 1-1 Fonctionnement de la platine de commande par Modulation de Largeur d Impulion (MLI) On e propoe d'étudier la platine repréentée ur la Figure 2. Cette platine MLI délivre un ignal carré de rapport cyclique α variable (voir la figure 5), utiliable pour piloter le commutation d'un interrupteur de puiance. 5

6 V com : période de découpage α = θ : rapport cyclique 15V 0 θ t Figure 4 - Faire varier le rapport cyclique et oberver à l'ocillocope la tenion de ortie V com. - Vérifier rapidement la variation du rapport cyclique. - Relever la valeur minimale et maximale de la fréquence de découpage. 1-2 Notion de valeur moyenne La commande par MLI fixe la durée du cycle de bae, appelée période de découpage. On définit alor pour toute variable du temp f(t) la valeur moyenne "dynamique": 1 f ( t) = t t f (τ) dτ Propriété : i f(t) et périodique, alor f et contante. Remarque : La valeur moyenne et aui notée parfoi f (t). 1-3 Étude du hacheur ur charge réitive Le hacheur (voir Convertieur de tenion dc/dc Figure 5) et contitué d'un tranitor MOS (repréenté ur la figure par l interrupteur K) de puiance IRF 540 et d'une diode rapide (appelée D ur la figure) de puiance "BYW 81 PI 200". Le tranitor et protégé en courant au-delà de 10A. Le ordre de commutation ont envoyé à traver un optocoupleur intégré à la platine de commande MLI de manière à ioler électriquement la commande du circuit de puiance. Le ignal remi en forme et amplifié avant de commander l interrupteur. Le tranitor K travaille en commutation : - il et paant (fermé) lorque l'on applique une tenion comprie entre 10V et 18V ur la grille par rapport à la ource et e comporte alor comme une trè faible réitance R DS(on) =77mΩ; - il et bloqué (ouvert) lorque l'on applique une tenion de 0V ur la grille par rapport à la ource. Réalier le montage de la Convertieur de tenion dc/dc Figure 5, la charge étant une réitance de puiance de 10 Ω. Ajuter la ource de tenion continue à 30 V. Utilier un câble coaxial pour envoyer la commande au hacheur. Le principe de la onde de courant et donné dan l annexe ur le intrument de meure. Sa principale fonction et d'ioler électriquement la meure du circuit de puiance. 6

7 COMMAND M.L.I. 30V K D i Charge R ch R V Sonde de courant Ocillo voie1 mae ocillo (voie1) Ocillo voie2 mae ocillo (voie2) Convertieur de tenion dc/dc Figure 5 Régler la fréquence de découpage à 10 khz. Relever la forme de la tenion aux borne de la charge et le courant dan celle ci. Vérifier que l'on a eniblement v = α (pour 2 à 3 valeur de α) et expliquer cette relation à partir de la forme de la tenion et en vou aidant du 1-2. Fixer la valeur de α à 0,5 et rempliez le tableau 1 pour le même valeur de réitance de charge. Concluion par rapport au cahier de charge? Le convertieur élémentaire (tructure hacheur) nou permet d obtenir une tenion périodique poitive aux borne de la charge, dont la compoante continue et réglable. L ondulation de tenion étant cependant importante : nou allon étudier dan la uite le olution pour la réduire. 2 - PRINCIP D'UN ALIMNAION A DCOUPAG CONINU-CONINU : CAS D L'ABAISSUR D NSION Le but de cette partie et de contruire pa à pa un filtre afin d'obtenir une tenion de ortie pratiquement continue et réglable aux borne de la charge. Le réglage de cette tenion 'effectue communément au moyen du rapport cyclique, à fréquence de découpage contante. 2-1 Filtrage du courant de ortie du hacheur en utiliant une elf en érie 2.1.a tude de la compoante continue - Réalier le montage de la Convertieur abaieur de tenion dc/dc Figure 6. Prendre L=500µH. 7

8 v L 30V K D v D L i Charge R R ch V Sonde de courant Ocillo voie1 mae ocillo (voie1) Ocillo voie2 mae ocillo (voie2) Convertieur abaieur de tenion dc/dc Figure 6 - Relever la forme du courant dan la charge et la comparer avec la forme relevée précédemment an inductance. Relever la tenion moyenne aux borne de l inductance. xpliquer votre meure. Vérifier rapidement que l'on a toujour v = α Fixer la valeur de α à 0,5 et rempliez le tableau 1 pour le même valeur de réitance de charge Concluion par rapport au cahier de charge? Remarque : Une meure imple du rapport cyclique peut être réaliée en déplaçant la voie 1 de l'ocillocope jute en ortie du hacheur. Cette remarque et valable pour toute la uite du P. 2.1.b tude du taux d ondulation - Pour une fréquence de découpage de 10kHz et un rapport cyclique de 0,5 oberver qualitativement l'influence de la valeur de l'inductance ur la forme de la tenion de ortie. Couper la commande du hacheur pour changer d inductance afin d'éviter de urtenion. - Oberver qualitativement l influence d une augmentation de la fréquence ur l ondulation de courant pour une inductance fixe. 2-2 Filtrage de la tenion de ortie aux borne de la charge par un condenateur 2.2.a tude de la compoante continue - Réalier le montage de la Figure 7 (connecter un condenateur de ortie). Utilier une elf de 1,5mH et un condenateur chimique de 220µ F. Faire vérifier le montage! Attention à la polarité de condenateur chimique! 8

9 Source 30V K D L C i i Charge R R ch V Sonde de courant Ocillo voie1 mae ocillo (voie1) Ocillo voie2 mae ocillo (voie2) Convertieur Abaieur de tenion Figure 7 Relever le courant moyen aux borne du condenateur. xpliquer votre meure. Vérifier rapidement que l'on a toujour v = α Fixer la valeur de α à 0,5 et rempliez le tableau 1 pour le même valeur de réitance de charge Concluion par rapport au cahier de charge? 2.2.b tude de la compoante alternative - Pour une fréquence de découpage de 10kHz et un rapport cyclique de 0,5 oberver qualitativement l'influence de la valeur ( 10 µ F, 220µ F, 1,4mF ) de la capacité du condenateur ur la forme de la tenion de ortie, et en particulier l'ondulation réiduelle. - Conclure ur l influence de la valeur de la capacité ur l ondulation de tenion en ortie 2-3 Étude du courant dan la elf en régime de conduction continue (i ne 'annule jamai) Pour a=0.5, une charge fixe de à 10Ω, une elf de 500µH et un condenateur 220µF relever le fome de courant i(t), i (t) et ic(t). (1 α) α Imax + Imin Vérifier pour 2 à 3 valeur de α que le deux relation i= et i = ont L F 2 vérifiée. 2-4 Mode de conduction continue, critique et dicontinue - oujour ur le montage de la rreur! Source du renvoi introuvable., régler la fréquence de découpage au voiinage de 5kHz. Faire varier le rapport cyclique et contater l'apparition du mode de conduction dicontinue du hacheur (annulation du courant i pendant un certain intervalle de temp ur chaque période de découpage). Vérifier expérimentalement que, dan ce ca, la relation = α n'et plu vérifiée. Durant ce régime de conduction dicontinue du hacheur, 3 phae de fonctionnement apparaient ditinctement. - Deiner le différent circuit électrique équivalent pour chacune de ce 3 phae. Le interrupteur du circuit (le tranitor K et la diode D) eront repréenté par un fil (courtcircuit) à l état paant (fermé) et par un circuit ouvert à l état bloqué (ouvert). 9

10 2-5 Caractéritique de ortie Variation de la charge : - Garder le montage de la rreur! Source du renvoi introuvable. et régler la fréquence de découpage au voiinage de 10kHz. Pour une réitance de puiance de 16,8 Ω, pui de 4 Ω vérifier expérimentalement que l on et bien en conduction continue et que la relation = α et toujour vérifiée. Calcul du rendement: - Calculer la puiance fournie par la ource d'entrée, pour une réitance de charge de 10 Ω et un rapport cyclique de 0,5. - Meurer cette puiance (montage de la rreur! Source du renvoi introuvable.). - Meurer la puiance fournie à la charge. - timer le rendement de cette tructure - Déterminer le différente caue de ce perte. 3- CONCLUSIONS - Quel ont le olution pour diminuer l ondulation de courant? - Quel ont le olution pour diminuer l ondulation de tenion? - Avantage et inconvénient de ce olution. Il et en effet évident que la démarche d un concepteur d alimentation à découpage et l invere de celle adoptée dan le P. A partir d un cahier de charge préci (tenion de ortie, ondulation de ortie acceptable, type de charge ), il devra dimenionner le diver élément de l alimentation : Le emi-conducteur en fonction de tenion à upporter à l'état bloqué, et de courant (moyen et/ou crête) le traverant à l'état paant, aini que leur technologie en fonction de la fréquence de découpage choiie ; Dimenionner le compoant paif et choiir leur technologie (circuit magnétique de l inductance, type de condenateur : chimique, polypropylène, céramique ) ; Veiller à un bon aemblage de l enemble de compoant (prie en compte de câblage, en particulier le inductance paraite aociée) et à une optimiation du volume total du convertieur pour une bonne intégration au ein du ytème global. Nou avon pu oberver dan le P que l augmentation de la fréquence de découpage entraîne une diminution de la valeur de compoant paif (L et C ) et par conéquence de leur volume et de leur coût (urtout vrai pour l inductance). Il devient alor trè intéreant d augmenter le fréquence de découpage, mai ceci ne 'obtient pa an inconvénient quand on dépae la centaine de kilohertz (augmentation de perte par commutation dan le interrupteur, problème de Compatibilité lectromagnétique (CM), apparition de phénomène tel que l effet de peau dan le pire de inductance, augmentation de perte dan le circuit magnétique...). out ceci met en évidence la complexité de la conception d une alimentation à découpage et plu généralement de ytème électrique, qui néceite la prie en compte de interaction entre le phénomène électrique, magnétique mai aui thermique et mécanique. 10

11 11

12 ANNXS Annexe 1 Rappel ur le inductance et le condenateur Propriété de bobine linéaire et d'inductance contante : Rappel u(t) i(t) Φ(t) = L i(t) (Φ Flux magnétique total embraé par la bobine), dφ(t) u(t) = (loi de Faraday, convention récepteur), dt di(t) d où : u (t) = L. dt Propriété de la tenion moyenne aux borne de l'inductance ur une période de découpage 1 t 1 t di L t L u(t) = u( )d L d [ i( )] ( i(t) i(t )) τ τ = τ = τ t = τ t ; t dτ i i(t) et périodique i(t) = i(t ) d'où u = 0. La valeur moyenne de la tenion aux borne d'une inductance parcourue par un courant périodique et nulle. Propriété de condenateur linéaire et de capacité contante : u(t) i(t) q(t) = C u(t) (quantité de charge tocké par la capacité), dq(t) i(t) = (définition du courant), dt du(t) d ou i(t) = C. dt Propriété du courant moyen traverant un condenateur ur une période de découpage 1 t 1 t i(t) = i( )d τ τ = t t du C C dτ = dτ C t [ u( τ) ] = ( u(t) u(t τ) ) t i u(t) et périodique u(t) = u(t ) d'où i = 0. ; La valeur moyenne du courant traverant un condenateur oumi à une tenion périodique et nul. Annexe 2 xpreion de l ondulation de courant dan la elf en régime de conduction continue 12

13 AUR RIPHAS de phae rotation P Conidéron le montage de la Figure 8. v L i i K D v D L C Charge R Figure 8 L'alimentation, pilotée par M.L.I., et uppoée travailler en régime permanent, c'et à dire périodique : La tenion moyenne de ortie v et donc contante. De plu, l'ondulation de la tenion de ortie et uppoée négligeable, donc elf et alor celle repréentée ur la Figure 9. i i v v. La forme d'onde du courant dan la i M α Τ (1 α)τ i m 0 (n-1) n t Sur une période quelconque [ n 1), n] Figure 9 ( nou avon, ur l'intervalle où l'interrupteur et v fermé et où le courant croît i M = i m + α, d'où : L v i = i M i m = α. (1) L Par ailleur v (t) = v (t) v (t) et donc v (t) = v (t) v (t). Or en régime permanent D L + D L + (donc périodique) v L = 0 d où v D (t) = v (t). De plu, en régime de conduction continue v D = α, ce qui donne = α. n remplaçant dan (1) il vient : α(1 α) α(1 α) i = =. L LF Remarque : On montre que l'ondulation réiduelle de tenion crête à crête (dan le ca ou elle et faible) a pour expreion : i v = 8C (1 α) α = 8LC F. 13

Changement de fréquence, effet Doppler

Changement de fréquence, effet Doppler N 804 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 869 Changement de fréquence, effet Doppler par Yve BAIMA, André JORANDON, Sylvie MORLEN et Marc VINCENT Lycée La Martinière Monplaiir - 69372 Lyon Cedex 08 RÉSUMÉ

Plus en détail

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes Optique Vitee de la lumière Meure avec de impulion lumineue courte LEYBOLD Fiche d expérience de phyique Détermination de la vitee de la lumière dan l air à partir de la ditance parcourue et du temp de

Plus en détail

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V)

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V) TP aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) Introduction p I Effet de champ à l interface Si/SiO p Fonctionnement d une capacité MOS p Principe

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

Keywords: Renewable Energy System, Modelling, Synchronous Generator, Simulation.

Keywords: Renewable Energy System, Modelling, Synchronous Generator, Simulation. Journal of Fundamental and Applied Science ISSN 111-9867 Available online at http://www.jfa.info OPTIIZATION OF AEOLIAN ENERGY CONVERSION OPTIISATION DE LA CONVERSION DE L ENERGIE EOLIENNE Y. Soufi *,

Plus en détail

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE Commande des transistors de puissance en commutation Réalisation d'un hacheur série DUT GEii 2 ème année Module AT13 Sommaire 1 Présentation... 3 1.1

Plus en détail

Conception de convertisseurs DC/DC à base de MEMS

Conception de convertisseurs DC/DC à base de MEMS onception de convertieur D/D à bae de MEMS S. Ghandour To cite thi verion: S. Ghandour. onception de convertieur D/D à bae de MEMS. Micro and nanotechnologie/microelectronic. Univerité Joeph-Fourier -

Plus en détail

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie 1 Impact de l éolien ur le réeau de tranport et la qualité de l énergie B. Robyn 1,2, A. Davigny 1,2, C. Saudemont 1,2, A. Anel 1,2, V. Courtecuie 1,2 B. Françoi 1,3, S. Plumel 4, J. Deue 5 Centre National

Plus en détail

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création Doier : Getion d entreprie 42 La Getion de filiale dan une PME : Bonne Pratique et Piège à éviter Certaine PME ont tout d une grande. entreprie. A commencer par la néceité d avoir de filiale. Quel ont

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

Ventilation à la demande

Ventilation à la demande PRÉSENTATION Ventilation à la demande Produit de pointe pour ventilation à la demande! www.wegon.com La ventilation à la demande améliore le confort et réduit le coût d exploitation Lorque la pièce et

Plus en détail

Table des matières. Introduction. 1

Table des matières. Introduction. 1 Avant propo Le travail préenté dan ce mémoire a été réalié au ein du laboratoire d électromécanique de Compiègne (LEC) ou la direction de Monieur Jean Paul Vilain dan le cadre d une convention indutrielle

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM Cap Math CP 2 cycle Guide de l eneignant Nouveaux programme SOUS LA DIRECTION DE Roland CHARNAY Profeeur de mathématique en IUFM Marie-Paule DUSSUC Profeeur de mathématique en IUFM Dany MADIER Profeeur

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Projet. Courbe de Taux. Daniel HERLEMONT 1

Projet. Courbe de Taux. Daniel HERLEMONT 1 Projet Courbe de Taux Daniel HERLEMONT Objectif Développer une bibliothèque en langage C de fonction relative à la "Courbe de Taux" Valeur Actuelle, Taux de Rendement Interne, Duration, Convexité, Recontitution

Plus en détail

MIPOLAM EL. gerflor.fr

MIPOLAM EL. gerflor.fr MIPOLAM EL gerflor.fr MIPOLAM EL Électronique Salle propre et térile Santé, Plateaux technique 2 Une gamme complète de produit pour tou locaux enible aux rique ESD L électricité tatique L électricité tatique

Plus en détail

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE Menualiation du étrage annuel avec KILOMENE 98MT33 S. Laarre (INRETS-DERA, Arcueil) L. Jaeger (LOI, Colmar) P. A. Hoyau (INRETS-DERA, Arcueil) Synthèe de la recherche

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

Directive concernant l'utilisation de sedex

Directive concernant l'utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex 21.05.2014 Directive concernant l'utiliation

Plus en détail

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Guide de bourier de l AIEA TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II. PRÉPARATION POUR LE PROGRAMME DE BOURSE... 2 III. CONSIDÉRATIONS FINANCIÈRES...

Plus en détail

Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques

Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques Revue des Energies Renouvelables ICESD 11 Adrar (2011) 101 112 Synthèse des convertisseurs statiques DC/AC pour les systèmes photovoltaïques M. Meddah *, M. Bourahla et N. Bouchetata Faculté de Génie Electrique,

Plus en détail

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

Guide de configuration d'une classe

Guide de configuration d'une classe Guide de configuration d'une clae Viion ME Guide de configuration d'une clae Contenu 1. Introduction...2 2. Ajouter de cour...4 3. Ajouter de reource à une leçon...5 4. Meilleure pratique...7 4.1. Organier

Plus en détail

Centrale d'alarme SI 80-3

Centrale d'alarme SI 80-3 Centrale d'alarme SI 80-3 Notice d'utiliation Siemen AG Siemen AG 01.011 1 Siemen AG 01.011 Caractéritique technique ou réerve de modification. Livraion ou réerve de diponibilité. Le donnée et la conception

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.lifeinsuranceinsights.com/life-insurance-2/what-will-your-hobby-cost-you.

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.lifeinsuranceinsights.com/life-insurance-2/what-will-your-hobby-cost-you. Erwan, d une mae de 65 kg, fait un aut de Bungee. Il tombe de 0 m avant que la corde du bungee commence à étirer. Quel era l étirement maximal de la corde i cette dernière agit comme un reort d une contante

Plus en détail

Simulation numérique de l absorption d hydrogène dans un réacteur annulaire muni de refroidissement

Simulation numérique de l absorption d hydrogène dans un réacteur annulaire muni de refroidissement Simulation numérique de l aborption d hydroène dan un réacteur annulaire muni de refroidiement Ali Boukhari #,* 1, Rachid Beaïh * # Département de énie mécanique, Univerité d'el-oued, B.P. 789, 9000 El-Oued,

Plus en détail

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Sous la direction : M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Préparation et élaboration : AMOR YOUSSEF Présentation et animation : MAHMOUD EL GAZAH MOHSEN BEN LAMINE AMOR YOUSSEF Année scolaire : 2007-2008 RECUEIL

Plus en détail

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ LETTRE MENSUELLE DE CONSEILS DESTINÉS À MAXIMALISER LE FLUX DE REVENUS RETIRÉS DE VOTRE SOCIÉTÉ OPTIMALISATION DU MOIS Déterminer le taux du marché... Si votre ociété vou vere un intérêt, elle doit de

Plus en détail

Modélisation d une section de poutre fissurée en flexion

Modélisation d une section de poutre fissurée en flexion Moéliation une ection e poutre fiurée en flexion Prie en compte e effort tranchant Chritophe Varé* Stéphane Anrieux** * EDF R&D, Département AMA 1, av. u Général e Gaulle, 92141 Clamart ceex chritophe.vare@ef.fr

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maion communicante Réuir on intallation domotique et multimédia Françoi-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolle, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7 1 Qu

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s Compte-titre et PEA FINAVEO & a o c i é LE RÔLE DES INTERVENANTS Met à votre dipoition la viualiation de vo compte Votre coneiller indépendant Vou accompagne dan vo invetiement Client FINAVEO & Aocié

Plus en détail

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition: 01/06/2010

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition: 01/06/2010 ELECTROTECHNIQUE Électromagnétisme Michel PIOU Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles Édition: 0/06/00 Extrait de la ressource en ligne MagnElecPro sur le site Internet Table

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

Objet : Alimentation pour ordinateur portable et autre. Alimentation Schéma 1

Objet : Alimentation pour ordinateur portable et autre. Alimentation Schéma 1 Objet : Alimentation pour ordinateur portable et autre. Question posée par les membres du club d astronomie de Lavardac 47230. Est-il possible d augmenter l autonomie des ordinateurs portables (qui tout

Plus en détail

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign Découvrez la gamme complète de certificat de électronique ChamberSign www.chamberign.fr ppel d'offre Marché ublic SYLaé Signature électronique Document dématérialié Epace Sécurié Certifié Contrôle de légalité

Plus en détail

Amplificateur et commande

Amplificateur et commande CAPTEURS Bibliographie : [1]. G.Asch Les capteurs en instrumentation industrielle [2]. R Duffait, JP Lievre Expériences d électronique (chap ) [3]. Collection Durandeau 1èreS option Sciences expérimentales

Plus en détail

Chapitre III : les appareils de mesure

Chapitre III : les appareils de mesure République Algérienne Démocratique et Populaire وزارة التعلیم العالي و البحث العلمي Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique جامعة الوادي Faculté des Sciences et de la Technologie

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE 2.1 Apect phyique Le CHU de Beançon regroupe d une part l établiement Jean MINJOZ, monobloc de 13 étage aocié au Pôle Coeur Poumon, contruction adjacente ur 5 niveaux,

Plus en détail

Parcours Hydrologie-Hydrogéologie. Apport des méthodes d infiltrométrie à la compréhension de l hydrodynamique de la zone non-saturée des sols.

Parcours Hydrologie-Hydrogéologie. Apport des méthodes d infiltrométrie à la compréhension de l hydrodynamique de la zone non-saturée des sols. Univerité Pierre et Marie Curie, École de Mine de Pari & École Nationale du Génie Rural de Eaux et de Forêt Mater Science de l Univer, Environnement, Ecologie Parcour Hydrologie-Hydrogéologie Apport de

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007 BAREME ur 40 point Informatique - eion 2 - Mater de pychologie 2006/2007 Bae de donnée PRET de MATERIEL AUDIO VISUEL. Remarque : Le ujet comporte 7 page. Vérifier qu il et complet avant de commencer. Une

Plus en détail

TP filtres électriques

TP filtres électriques P filtres électriques Objectif : Étudier les caractéristiques de gain et de phase de quelques filtres classiques 1 Introduction oute cette partie est informative : la non compréhension de certains paragraphes

Plus en détail

Module : filtrage analogique

Module : filtrage analogique BSEL - Physique appliquée Module : filtrage analogique Diaporama : aucun ésumé de cours - Les différents types de filtres - Transmittance en z d un filtre numérique 3- Algorithme de calcul de y n 4- Stabilité

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Les machines électriques Électricité 2 Électrotechnique Christophe Palermo IUT de Montpellier Département Mesures Physiques & Institut d Electronique du Sud Université Montpellier 2 e-mail : Christophe.Palermo@univ-montp2.fr

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

Charges électriques - Courant électrique

Charges électriques - Courant électrique Courant électrique Charges électriques - Courant électrique Exercice 6 : Dans la chambre à vide d un microscope électronique, un faisceau continu d électrons transporte 3,0 µc de charges négatives pendant

Plus en détail

Les transistors à effet de champ

Les transistors à effet de champ etour au menu! Les transistors à effet de champ 1 tructure A TANITO à JONCTION (JFET) Contrairement aux transistors bipolaires dont le fonctionnement repose sur deux types de porteurs les trous et les

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

Spécifications techniques

Spécifications techniques l l Spécification technique Général HL-L8250CDN HL-L8350CDW HL-L9200CDWT Claification Produit Clae 1 laer (IEC 60825-1:2007) Vitee d impreion (A4) Vitee d impreion recto-vero (A4) Réolution Première ortie

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Produire moins, manger mieux!

Produire moins, manger mieux! Raak doier d Alimentation : o Produire moin, manger mieux! Nou voulon une alimentation de qualité. Combien de foi n entendon-nou pa cette revendication, et à jute titre. Mai i tout le monde et d accord

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 QU EST CE QUE LA GUP LA GESTION

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT INTRODUCTION Les pinces ampèremétriques sont destinées à étendre les capacités de mesure des multimètres, appareils de mesure de puissance, oscilloscopes,

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette AÉROGÉNÉRATEUR À COURANT ALTERNATIF (énergie éolienne avec transformation d énergie) Enseignement primaire et collège Articles Code Aérogénérateur à courant alternatif

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011 R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E DEPARTEMENT DE LA CREUSE ARRONDISSEMENT D AUBUSSON COMMUNE DE FELLETIN P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 eptembre

Plus en détail

FacultéPolytechnique. Dimensionnement optimal de convertisseurs continu-continu isolés par la méthode des plans d expériences Travail de fin d études

FacultéPolytechnique. Dimensionnement optimal de convertisseurs continu-continu isolés par la méthode des plans d expériences Travail de fin d études FacultéPolytechnique Dimensionnement optimal de convertisseurs continu-continu isolés par la méthode des plans d expériences Travail de fin d études Stijn Coorevits Promoteurs : Prof. O. Deblecker Ir C.

Plus en détail

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure Introduction CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - La mesure d une résistance s effectue à l aide d un multimètre. Utilisé en mode ohmmètre, il permet une mesure directe de résistances hors

Plus en détail

Le paiement de votre parking maintenant par SMS

Le paiement de votre parking maintenant par SMS Flexibilité et expanion L expanion de zone de tationnement payant ou la modification de tarif ou de temp autorié peut e faire immédiatement. Le adree et le tarif en vigueur dan le nouvelle zone doivent

Plus en détail

Dossier. Vtech, leader en France. Lexibook, leader en Europe

Dossier. Vtech, leader en France. Lexibook, leader en Europe Doier Par Yoan Langlai La tablette pour enf Si 6 million de tablette devraient e vendre cette année en France (préviion GfK), on etime à 1 million le nombre de vente de tablette pour enfant en 2013. Sur

Plus en détail

TP ELECTRONIQUE. 2 ème année - S 3. V. Chollet - TP-EA2-07 - 08/07/2010 Page 1

TP ELECTRONIQUE. 2 ème année - S 3. V. Chollet - TP-EA2-07 - 08/07/2010 Page 1 TP ELECTRONIQUE 2 ème année - S 3 V. Chollet - TP-EA2-07 - 08/07/2010 Page 1 IUT BELFORT MONTBELIARD Dpt MESURES PHYSIQUES TP EEA CONSIGNES POUR LES COMPTE-RENDUS CONSIGNES GENERALES Soigner la présentation

Plus en détail

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE QU EST-CE QU UN OSCILLOSCOPE... Un oscilloscope est un appareil permettant d analyser avec une grande précision le comportement

Plus en détail

Études et Réalisation Génie Électrique

Études et Réalisation Génie Électrique Université François-Rabelais de Tours Institut Universitaire de Technologie de Tours Département Génie Électrique et Informatique Industrielle Études et Réalisation Génie Électrique Chargeur de batterie

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Capteurs et Métrologie :

Capteurs et Métrologie : République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Mohamed KHIDER Biskra Faculté des Sciences et de la Technologie Département

Plus en détail

Unité 3. trente-deux. A Pourquoi la classe de Victor a-t-elle organisé un vide-grenier?

Unité 3. trente-deux. A Pourquoi la classe de Victor a-t-elle organisé un vide-grenier? Unité Je li le dialogue. Le journalite : Bonjour, je ui un journalite. Tu peux répondre à l interview que je fai la radio locale et le journal de la ville? Victor : Bien ûr, monieur. Le journalite : vec

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

SIMULATION EN ELECTRONIQUE

SIMULATION EN ELECTRONIQUE 1 sur 8 SIMULATION EN ELECTRONIQUE PLAN: OBJECTIF - PUBLIC - MATERIEL - LOGICIEL - METHODE - AVANTAGES - DIFFICULTES - AUTEUR DU DOCUMENT INTRODUCTION MANIPULATION 1 : Prise en main A) Montage inverseur

Plus en détail

Courrier Fédéral @ @ N 320 EDITORIAL INDUSTRIE PLUS LOIN QUE NOS DROITS. PUBLICITE page 8. Adresse du site de la FTM-CGT. http://www.ftm-cgt.

Courrier Fédéral @ @ N 320 EDITORIAL INDUSTRIE PLUS LOIN QUE NOS DROITS. PUBLICITE page 8. Adresse du site de la FTM-CGT. http://www.ftm-cgt. Courrier Fédéral N 320 du 13.10.12 au 19.10.12 @ @ Adree du ite de la FTM-CGT http://www.ftm-cgt.fr Fédération de travailleur de la métallurgie CGT ISSN 0152-3082 EDITORIAL Aprè la journée de mobiliation

Plus en détail

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Depui maintenant ept an, l Univerité Numérique Pari Île-de France vou accompagne dan la découverte de

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 SOMMAIRE Edito p. 3... Le

Plus en détail

Cours 9. Régimes du transistor MOS

Cours 9. Régimes du transistor MOS Cours 9. Régimes du transistor MOS Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 005 Dans ce document le transistor MOS est traité comme un composant électronique.

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 TP A.1 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur

TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur 1. PROPRIETES DES MILIEUX FERROMAGNETIQUES La réalisation de transformateurs nécessite l utilisation de matériaux fortement aimantables. Ce sont les ferromagnétiques.

Plus en détail

Construire vos indicateurs pour atteindre vos objectifs

Construire vos indicateurs pour atteindre vos objectifs Management la anté et la écurité au travail Contruire vo indicateur pour atteindre vo objectif L Intitut national recherche et écurité (INRS) Dan le domaine la prévention rique profeionnel, l INRS et un

Plus en détail

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

Flexibles haute-pression & composants

Flexibles haute-pression & composants Flexible haute-preion & compoant Flexible confectionné 4 Flexible confectionné THP 7 Galvanator - tuyau alimentaire 7 Flexible confectionné jaune - tuyau alimentaire 7 Flexible confectionné Flexible confectionné

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr Siège France Cadeaux 84 rue de Courbiac 17100 Sainte 00 33 (0)5 46 74 66 00 RC.424 290 211 00012 Cadeaux d affaire, cadeaux d entreprie, objet publicitaire www.france-cadeaux.fr - ervice@france-cadeaux.fr

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

Trilax. Données Faits. La spécificité de ce siège tient à la découverte qu il faut trois points d articulation

Trilax. Données Faits. La spécificité de ce siège tient à la découverte qu il faut trois points d articulation Donnée Fait La pécificité de ce iège tient à la découverte qu il faut troi point d articulation pour aurer au corp un outien ergonomique efficace dan toute le poition. vou relaxe et vou accompagne comme

Plus en détail

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes Alarme et sécurité Sous Epreuve E12 Travaux pratiques scientifiques sur systèmes 1 ACADEMIE DE REIMS Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques C.C.F. de Mathématiques et Sciences Physiques

Plus en détail

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER 28 janvier 2007 Table des matières 1 Synthèse des convertisseurs

Plus en détail

Equipement général de laboratoire

Equipement général de laboratoire Equipement général de laboratoire INTRODUCTION Le matériel d eai pour l Indutrie de la Contruction comprennent un bon nombre d équipement qui ne peuvent être claé dan un ecteur défini tel que béton, ciment,

Plus en détail