PLAN D ACTIONS RÉGIONAL pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes (FRENE)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN D ACTIONS RÉGIONAL 2009-2020 pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes (FRENE)"

Transcription

1 Maison des Associations Case V3 67 rue St François de Sales Chambéry PLAN D ACTIONS RÉGIONAL pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes (FRENE) PROGRAMME D ACTIONS Synthèse des actions de communication 2 nd semestre 2013 Marion HAYOT Chargée de mission réseau FRENE auprès du REFORA

2 SOMMAIRE COMMUNICATION - RÉUNIONS D ÉCHANGE ET D INFORMATION PAGE 6 COMPTE-RENDU - Réunion d information et d échange avec le Service Nature & Biodiversité, Conseil Général de l Ain PAGE 8 COMPTE-RENDU - Colloque «Naturalité : vers une autre culture des eaux et des forêts» - Formation express «Le réseau FRENE : de l acte politique à la mise en œuvre pratique» PAGE 9 COMPTE-RENDU - Réunion d information et d échange avec la Commission Forêt de Lo Parvi PAGE 10 COMPTE-RENDU - Réunion d information et d échange avec les FDC de Rhône-Alpes PAGE 11 COMPTE-RENDU - Réunion d information et d échange avec la Région Rhône-Alpes (DCESE) PAGE 12 COMPTE-RENDU - Rencontre du Réseau des Territoires de Projets Forestiers SUIVI DE PROJETS EN LIEN AVEC LE RÉSEAU FRENE PAGE 14 COMPTE-RENDU - Programme Vieilles Forêts de la FRAPNA Isère PAGE 15 COMPTE-RENDU - Signature officielle de la CFT Sud Isère & premier comité de pilotage sur la phase d animation PAGE 17 COMPTE-RENDU - Comité de pilotage n 3 de l'appel à projet de la SN B "prise en compte de la biodiversité dans les SLDF" (PNR du Massif des Bauges) PAGE 20 COMPTE-RENDU - Comité de pilotage n 2 "Diagnostic partagé de la biodiversité des forêts de Chartreuse : études et compilation de données faune, flore, habitats" (PNR de la Chartreuse) Réseau FRENE - Rapport d activités : second semestre

3 RÉUNIONS FRENE PAGE 23 COMPTE-RENDU - Réunion d avancement FRENE (1) PAGE 25 COMPTE-RENDU - Réunion FRENE «Quel avenir pour le réseau FRENE?» PAGE 29 COMPTE-RENDU - Réunion d avancement FRENE (2) PAGE 30 COMPTE-RENDU - Réunion FRENE «Devenir du plan d action FRENE?» ADHÉSION - VISITES DE TERRAIN AVEC LES PROPRIÉTAIRES PAGE 33 COMPTE-RENDU - Visite de terrain : indivision Ferrand/Carret, secteur La Fullie (Savoie) PAGE 35 COMPTE-RENDU - Mise en œuvre des contreparties à la Fondation Pierre Vérots (Ain) (1) PAGE 36 COMPTE-RENDU - Mise en œuvre des contreparties à la Fondation Pierre Vérots (Ain) (2) PAGE 37 COMPTE-RENDU - Visite de terrain : propriété forestière du GFA Cecilatour PAGE 38 COMPTE-RENDU - Formation technique & mise en œuvre des contreparties - domaine de la Garenne PAGE 39 COMPTE-RENDU - Adhésion FRENE - Rencontre avec EDF PAGE 40 COMPTE-RENDU - Présentation du PSG du secteur La Fullie Indivision Ferrand/Carret Réseau FRENE - Rapport d activités : second semestre

4 INDEX ALPHABÉTIQUE DES SIGLES ABC : Association pour le développement forestier des Bonnevaux et Chambarans AFRA : Association Familiales et Rurale Sainte Croix Afrique APN : Association de Protection de la Nature ASA : Association Syndicale Autorisée ASPAS : Association pour la Protection des Animaux Sauvages ASLGF : Association Syndicale Libre de Gestion Forestière CBPS : Codes des Bonnes Pratiques Sylvicoles CESE : Conseil Économique, Social et Environnemental CFT : Charte Forestière de Territoire CG : Conseil Général CCMV : Communauté de communes du Massif du Vercors CNR : Compagnie Nationale du Rhône COFOR : Communes Forestières CPO : Contrat Pluriannuel d Objectifs CRPF : Centre Régional de la Propriété Forestière DADR : Direction de l'agriculture et du Développement Rural DCESE : Direction du Climat, de l Environnement, de la Santé et de l Énergie DDT : Direction Départementale de Territoire DRAAF : Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt DREAL : Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement EAB : Enquêtes Annuelles de Branches ENS : Espace Naturel Sensible FDC : Fédération Départementale des Chasseurs FEADER : Fonds Européen Agricole pour le DÉveloppement Rural FFRA : France Forêt Rhône-Alpes FMBDS : Fédération Mycologique et Botanique Dauphiné-Savoie FNE : France Nature Environnement FNH : Fondation Nicolas Hulot FPHFS : Fondation pour la Protection des Habitats de la Faune Sauvage FPV : Fondation Pierre Vérots FRAPNA : Fédération Rhône-Alpes de Protection de la NAture GFA : Groupement Foncier Agricole GS4M : Groupement des Sylviculteurs du Vercors 4 Montagnes HSNLE : Hors Sylviculture en Libre Évolution Naturelle HVE : Haute Valeur Écologique IBP : Indice de Biodiversité Potentielle IFN : Institut Forestier National IGN : Institut Géographique National ILS : Îlot de sénescence IPA : Indice Ponctuel d'abondance IRSTEA : Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l Environnement et l Agriculture LPO : Ligue pour la Protection des Oiseaux OGFH : Observatoire de la Grande Faune et de ses Habitats ONCFS : Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage Réseau FRENE - Rapport d activités : second semestre

5 ONF : Office National des Forêts PAF : Plan d'aménagement Forestier PEFC : Pan European Forest Certification (Programme de reconnaissance des certifications forestières) PIFH : Pôle d Information Flore Habitat PNNV : Parc Naturel National de la Vanoise PNRC : Parc Naturel Régional de la Chartreuse PNRMB : Parc Naturel Régional du Massif des Bauges RBI : Réserve Biologique Intégrale REFORA : Réseau Écologique forestier Rhône-Alpes RNF : Réserves Naturelles de France RNN : Réserve Naturelle Nationale RNR : Réserve Naturelle Régionale RTG : Règlement Type de Gestion SA : Société Anonyme SAS : Société Anonyme Simplifiée SERFOBE : Service Régional de la Forêt, du Bois et des Énergies SIG : Système d Information Géographique SLDF : Stratégie Locale de Développement Forestier SMBRVS : Syndicat Mixte Bresse Revermont Val de Saône SNB : Stratégie Nationale pour la Biodiversité SRCE : Schéma Régional de Cohérence Écologique SS : Société Savante TGB : Très Gros Bois TTGB : Très Très Gros Bois TFPNB : Taxe Foncière sur les Propriétés Non Bâties TSF : Taillis-sous-futaie UGDFI : Union des Groupements pour le Développement Forestier en Isère UICN : Union Internationale pour la Conservation de la Nature URACOFRA : Union Régionale des Associations de Communes Forestière de Rhône-Alpes UT : Unité territoriale WWF : World Wildlife Fund ZNIEFF : Zone Naturel d'intérêt Écologique, Faunistique et floristique Réseau FRENE - Rapport d activités : second semestre

6 Réunion d information et d échange avec le Service Nature & Biodiversité - Conseil Général de l Ain 4 septembre 2013 Conseil Général de l Ain, Bourg-en-Bresse Présents : Bacher Alexandre (Responsable du Service Nature & Biodiversité, CG de l Ain) Hayot Marion (Chargée de mission réseau FRENE, REFORA) Venot Claire (Chargée de mission Agriculture et Forêt, Service Nature & Biodiversité, CG de l Ain) Service Biodiversité & Nature Aucun espace naturel sensible n est recensé dans le département de l Ain. Ainsi, en juin 2012, le Conseil général de l Ain a adopté un schéma départemental des espaces naturels sensibles (ENS) pour la période Afin de construire une politique de gestion, de protection et de valorisation des milieux naturels et des paysages, le service Nature & Biodiversité a ouvert en début d année Il est obligatoire et conduit un plan d actions stratégique en trois grands axes : développer le réseau de sites dédiés à la préservation du patrimoine naturel ; construire avec les partenaires une politique transversale de préservation de la biodiversité ; valoriser le patrimoine naturel de l Ain auprès du public. Le Service Nature et Biodiversité met en place cette politique grâce aux financements issus de la taxe d aménagement (5 à 6 millions d euros par an) et aux cinq chargés de mission récemment recrutés. La forêt couvre hectares du département de l Ain (Bugey et Haut-Jura). C. Venot, chargée de développer des actions dans les secteurs agricole et forestier, développe des pratiques de gestion forestière favorisant une meilleure prise en compte de l environnement. Le Conseil Général met en place une politique départementale de la forêt et de la filière bois à travers un livre blanc de la filière bois. Un premier livre blanc a été suivi par les acteurs de la filière et un second est mis en œuvre pour la période Le Conseil Général travaille en partenariat avec le conservatoire d espaces naturels (antenne de l Ain) et la LPO Savoie mais échange peu avec la FRAPNA Savoie mais souhaite prochainement établir un CPO avec l association. Maîtrise foncière Le Conseil Général est propriétaire de deux forêts relevant du régime forestier : Forêt Serpoyère (20 hectares) : acquise dans le cas d une mesure compensatoire, dans le cadre d un projet de construction de rocade sur une zone humide. Un plan de gestion est en cours de rédaction et sera appliqué dès la fin d année Les principaux objectifs sont l exploitation sylvicole et la restauration de zones humides. Forêt Sous-Balme et Crêt de la Neige (100 hectares environ) : site très touristique acquis en Les ¾ de la forêt (60 à 70 hectares d un seul tenant) sont inaccessibles (inexploitables) donc en évolution naturelle de fait. Le Conseil Général souhaite intégrer cette surface au réseau FRENE (création d îlots de sénescence à soumettre à l ONF). Un plan de gestion est en cours de Réseau FRENE - Rapport d activités : second semestre

7 réalisation et sera mis en place en début d année Il prévoit la conversion du peuplement de résineux en feuillus. S agissant de forêts publiques, le REFORA doit se renseigner auprès de l ONF sur les modalités d intégration de ces surfaces au réseau FRENE. Participation au fonctionnement du réseau FRENE Le Conseil Général peut acquérir des surfaces forestières s il a des opportunités, si des menaces pèsent sur des milieux ou si une sollicitation vient des acteurs locaux. Il souhaite également participer aux journées organisées en lien avec le réseau FRENE. Enfin, il conseille au REFORA de contacter la Communauté de Communes du Pays de Gex, structure gestionnaire de la RN de la Haute Chaine du Jura pouvant être intéressée par la démarche FRENE. Réseau FRENE - Rapport d activités : second semestre

8 Colloque «Naturalité : vers une autre culture des eaux et des forêts» Formation express «Le réseau FRENE : de l acte politique à la mise en œuvre pratique» 18 septembre 2013 Centre de Congrès le Manège, Chambéry Le REFORA a co-organisé avec le WWF et l IRSTEA, le colloque «Naturalité : vers une autre culture des eaux et des forêts» en septembre 2013, à Chambéry. À cette occasion, le REFORA a donné une formation express «Le réseau FRENE : de l acte politique à la mise en œuvre pratique» afin de faire connaître l outil FRENE et de sensibiliser les chercheurs et gestionnaires forestiers à la démarche. Il s agissait d exposer une des applications des grands principes de naturalité abordés lors du colloque. Suite à cette formation, un propriétaire privé (particulier) s est présenté spontanément afin de se renseigner sur les modalités d adhésion au réseau FRENE. Réseau FRENE - Rapport d activités : second semestre

9 Réunion d avancement avec la Commission Forêt de Lo Parvi 26 septembre 2013 Domaine de La Laurentière, Saint-Victor-de-Morestel (Isère) Présents : Blanchet Françoise (Membre de la Commission Forêt de Lo Parvi) Bouvier Claude (Membre de la Commission Forêt de Lo Parvi) Dametto Paul (Membre de la Commission Forêt de Lo Parvi) Esnault Alain (Membre de la Commission Forêt de Lo Parvi) Hayot Marion (Chargée de mission réseau FRENE, REFORA) Piolat Joanny (Conseiller scientifique/responsable de la Commission Forêt de Lo Parvi) Les sites FRENE L adhésion du propriétaire du site de La Garenne au réseau FRENE devrait être effective en octobre Toutefois, après nouvelle discussion avec l ONF, l activité pastorale exercée en forêt de la ferme de Chalonne pourrait empêcher l intégration du site au réseau. Formation technique Le REFORA est chargé d organiser des formations sur le terrain pour bénéficier d un appui technique pour la mise en œuvre des contreparties sur les sites FRENE. Les bénévoles de la Commission Forêt de Lo Parvi souhaitent suivre ce type de formation afin de participer au fonctionnement régulier du réseau FRENE.Un premier exercice de mise en œuvre du protocole «socle» s est déroulé dans la forêt communale de Passins (Isère) avec C. Bouvier, bénévole de la Commission Forêt, non spécialiste (sans formation forestière). Le protocole lui a paru accessible et simple d utilisation. Domaine de la Laurentière En avril 2013, le Conseil Général de l Isère acquière le domaine de la Laurentière (cinquantaine d hectares) et l intègre à l ENS du Lac de Save. Lo Parvi est chargé, par le département, d effectuer le diagnostic du site et de rédiger le plan de gestion, que l ONF applique. Une zone humide est présente sur le site qui est majoritairement forestier (chênaie humide avec frênes). Il s agit d une forêt humide, traitée en futaie régulière et présentant une diversité spécifique intéressante malgré la présence de platanes en bouquet. Elle est peu mature (peu de bois morts au sol et sur pied, peu d arbres de gros diamètres, ) et son sous-étage est développé. Lo Parvi propose aux bénévoles de la commission Forêt d évaluer la naturalité et la maturité des boisements du site (état initial). Après discussion sur la méthodologie, le protocole «socle» et l'ibp semblent être les outils les plus accessibles pour les bénévoles. Ils seraient cependant moins bien adaptés que le protocole Forêt ancienne à haute valeur de conservation de WWF qui répond davantage aux objectifs scientifiques de suivi et de gestion de l ENS. Par ailleurs, le site pourrait faire l objet d une création de RBD. Lo Parvi est donc également intéressé par le protocole MEDD (PSDRF), utilisé sur des placettes permanentes dans les réserves biologiques. La méthodologie sera choisie lors d'une réunion avec Raphaël Quesada (Président de Lo Parvi) le 14/10/13. Réseau FRENE - Rapport d activités : second semestre

10 Réunion d information et d échange avec les FDC de Rhône-Alpes 1 er octobre 2013 Maison de la chasse et de la faune sauvage, Gières (Isère) Présents : André Jean (REFORA) Aubret Gérard (Président de la FRC RA) Chaillou Christian (FDC 26) Chautan Marc (FRC RA) Coursat Jean-Pierre (FRC RA / FDC 69) Dufresne Jean-Louis (FDC 01) Hayot Marion (REFORA) Hurtevent Alain (Président de la FDC 26) Mazalaigue Joël (FDC 26) Mouyer Guy (FDC 42) Vital Franck (FDC 42) J. André introduit la réunion en présentant le REFORA et son rôle de pilote et d animateur du projet FRENE. M. Hayot présente alors les fondements du plan d action pour la constitution du réseau FRENE, les premiers résultats et son programme d actions pour ouvrir ensuite la discussion avec les chasseurs. Pratique de la chasse sur les sites FRENE La chasse peut se pratiquer sur les sites FRENE dans les conditions de la réglementation en vigueur (REFORA). Toutefois, les FDC indiquent que la plupart des conseils scientifiques des RBI s opposent au prélèvement de gibier, ou ajoutent des contraintes à la pratique de la chasse (délais d autorisation très longs / manque d un cadre opérationnel / carcan administratif imposé aux FDC) malgré un cadre réglementaire national prévoyant une gestion cynégétique. Par ailleurs, les fédérations sont parfois mises en cause dans la gestion des dégâts de gibier alors qu elles n ont pas d autorisation de régulation. Les chasseurs proposent de créer un groupe de travail à la FRC pour résoudre les problèmes rencontrés dans la mise en œuvre des conditions de chasse dans les RBI de la région. Elles encouragent également le REFORA à rappeler aux propriétaires forestiers qu adhérer au réseau FRENE ne soumet pas la pratique de la chasse à plus de contraintes que dans le reste du territoire. Participation des chasseurs au fonctionnement du réseau FRENE Les FDC connaissent les acteurs forestiers locaux (propriétaires, gestionnaires, ) et constituent donc un précieux relais d'information pour le réseau FRENE. Le CRPF est en contact avec les grands propriétaires (ceux qui ont des PSG, notamment), mais peu les petits, c'est à ce niveau que les chasseurs ont une intéressante plus-value à faire valoir. Les chasseurs suggèrent de créer un support de communication pédagogique (plaquette) pour porter à connaissance le réseau FRENE et convaincre le propriétaire privé d adhérer. Les FDC disposent des moyens de diffuser l'information dans leurs réseaux. Par ailleurs, les FDC proposent un appui technique pour la mise en œuvre des contreparties sur les sites intégrés au FRENE via l'action du réseau des chasseurs. Les fédérations rappellent que le propriétaire devrait être libre de choisir la structure en charge du diagnostic de ses parcelles. Participation à l'élaboration du prochain plan d action FRENE La FRC peut rédiger un courrier avec ses propositions et l adresser au Serfobe. Réseau FRENE - Rapport d activités : second semestre

11 Réunion d information et d échange avec la Région Rhône-Alpes (DCESE) 21 octobre 2013 Conseil régional de Rhône-Alpes, Lyon Présents : André Jean (Président du REFORA) Bachasson Bernard (FRAPNA Région) Chabrolle Alain (Vice-Président du CR Rhône-Alpes, délégué à la Santé et l Environnement) Charnay Laurent (DRAAF-Serfobe) Hayot Marion (Chargée de mission réseau FRENE, REFORA) Moyse Jean-Philippe (Conseil régional Rhône-Alpes - Directeur de la DCESE) Rolland Bruno (CRPF Rhône-Alpes) Van Vooren Nicolas (FMBDS Pôle Biodiversité) Les signataires du plan d action initial souhaitent assimiler la Région Rhône-Alpes au second plan. J.-P. Moyse précise qu un point a été fait avec M.-P. Thiersant (Présidente de la LPO Coordination Rhône-Alpes) et P. Athanaze (Secrétaire général de Forêts Sauvages) il y a un an, avec la réaffirmation des travaux du réseau FRENE. La DCESE souhaite reprendre la discussion sur l'intégration du SRCE au réseau FRENE, une fois celui-ci approuvé. L'enquête publique prend fin en janvier 2014 et le SRCE devrait être accepté en avril ou mai Toutefois pour la co-signature du nouveau plan d'action, la Région ne doit pas nécessairement attendre que le SRCE soit acté, mais a peu de visibilité sur M. Hayot présente le réseau FRENE à la DCESE : objectifs, actions déjà réalisées, mise en œuvre pratique dans les secteurs public et privé. A. Chabrolle souligne que le réseau FRENE pourrait contribuer à la réalisation de fiches actions implicatives en déclinaison du SRCE. J. André propose une fiche-action «Forêts anciennes». A. Chabrolle précise que l'inventaire des forêts anciennes pourrait être réalisé en relation avec les conservatoires botaniques. L'identification des forêts anciennes ne doit pas uniquement concerner les forêts de montagne mais également celles de plaines afin d'avoir un échantillon des différentes forêts anciennes en Rhône-Alpes. L.Charnay ajoute que le réseau FRENE doit être intégré à la gestion forestière avec pour objectif à moyen terme que la forêt participe au SRCE (exemple : dans le cadre du programme Forêt ancienne, 100% des forêts représentent des réservoirs de biodiversité). Il peut s'agir d'une action cofinancée par l'europe, l État et la Région. Il conviendrait qu'une partie des sites FRENE soit intégrée aux réservoirs de biodiversité. La Région pourrait préparer son entrée au réseau FRENE pour septembre Réseau FRENE - Rapport d activités : second semestre

12 Rencontre du Réseau des Territoires de Projets Forestiers 22 octobre 2013 Salle polyvalente de Valexpo, Oyonnax (Ain) Présents : Avvenengo Ducca L. (COFOR 38) Barbary A. (Syndicat mixte du Beaujolais) Boghossian G. (CDDRA Haut-Bugey) Buisson L. (COFOR 73) Caër P. (Fibois Rhône) Charles M. (CFT Chambarans) Chaumontet O. (COFOR Rhône-Alpes) Chevalier E. (PSADER du Haut-Bugey) Courtois L. (Fortea Consulting Degré Vert) Dufourmantelle F. (CFT Vercors Drôme et Piémonts) Fillion C. (CFT Haut-Giffre) Gallien E. (Région Rhône-Alpes) Garandel M. (CFT du Pays du Bugey) Harang K. (CFT Sud-Isère) Hayot M. (REFORA) Hugonnet F. (SMBRVS) Levasseur S. (CFT Chambéry Métropole) Masson J. (COFOR Rhône-Alpes) Muzy L. (CFT du Clunisois) Paccard P. (CFT Massif des Bauges) Pissard A. (CFT Pays du Mont-Blanc) Rousset M. (DADR Rhône-Alpes) Seque-Weill A. (FNCOFOR) Le réseau FRENE : vers un engagement d actions opérationnelles sur les territoires En octobre 2012, à l occasion de la journée régionale d informations et d échanges organisée par le réseau des territoires de projets forestiers de Rhône-Alpes, Elsa LIBIS, précédente animatrice du réseau a présenté les fondements du plan d action FRENE, les premiers résultats et son programme d actions. Le premier plan d action arrivant à échéance, il convient de préparer, dès à présent, la suite de sa mise en œuvre ( ). Aussi, le réseau cherche à identifier des structures susceptibles de participer à son déploiement (actions de communication et de sensibilisation auprès des propriétaires, ). À ce titre, sur les territoires intéressés par le thème de la biodiversité en forêt, l animateur de projets forestiers de territoire peut être relai de l action du réseau. Ainsi, après avoir présenté le réseau FRENE (son actualité, les actions réalisées en 2013, les premiers enseignements, ), cette rencontre a permis d échanger sur les premières démarches engagées avec les territoires de projets forestiers et sur les perspectives d action en M. Rousset juge intéressant que le message soit porté sur une conciliation entre production et protection. Par ailleurs, O. Chaumontet apprécie que le réseau FRENE s intègre davantage aux projets forestiers des territoires. Premières démarches FRENE sur les territoires de projets forestiers En 2012, le réseau FRENE a participé aux comités de pilotages des CFT du Trièves et de Sud-Isère. En 2013, il intègre les comités de pilotage des CFT du Massif du Vercors et des Bonnevaux. Le réseau suit également la préparation du nouveau programme de la CFT des Chambarans. Réseau FRENE - Rapport d activités : second semestre

13 L outil FRENE est inscrit comme action au volet environnemental des programmes des CFT du Sud- Isère (le réseau est également signataire de la CFT), du Massif du Vercors et des Bonnevaux. Perspectives d action en 2014 Le réseau FRENE concentre actuellement son action sur les territoires en Isère et devrait l étendre aux autres territoires de Rhône-Alpes dès La première génération de CFT s est essentiellement concentrée sur le volet économique mais aujourd hui, les animateurs de CFT tendent à développer davantage le volet environnemental dans leurs programmes d actions. L objectif de la rencontre est de fournir aux animateurs de territoires de projets forestiers un outil pour la prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière, dans les secteurs publique et privé. Le réseau souhaite également que les animateurs soient relais de l information FRENE et des intermédiaires entre les propriétaires et le REFORA. Cette rencontre a permis de mesurer l intérêt que portent les animateurs de projets forestiers à l outil FRENE. Certains sont prêts à l intégrer à leur prochain programme. Réseau FRENE - Rapport d activités : second semestre

14 Programme Vieilles Forêts de la FRAPNA Isère 30 septembre 2013 Fond de France, la Ferrière (Isère) Présents : Bouvier Claude (Lo Parvi) Chauvin Christophe (IRSTEA) Cohard Gérard (Maire de La Ferrière d Allevard) Dametto Paul (Lo Parvi) De Yparaguirre Nathalie (CG38) Dubois Claire (ONF) Foglar Hélène (FRAPNA38) Fontaine Carole (FRAPNA38) Hayot Marion (REFORA) Représentant d une indivision C est dans le cadre du programme «vieille forêt» animé par la FRAPNA que C. Fontaine (ingénieur forestier stagiaire) a reçu la mission d inventorier les vieilles forêts du Nord du massif de Belledonne. Ce stage encadré par H. Foglar (FRAPNA 38) s inscrit dans la continuité des travaux réalisés par L. Cizabuiroz, en 2012, sur le Sud de Belledonne et par O. Kristo, en 2011, sur le Trièves. Afin de clôturer ce stage, la FRAPNA 38 a organisé la visite d une forêt privée, propriété d EDF avoisinant la forêt communale de la Ferrière et identifiée comme «vieille» forêt par C. Fontaine. L ensemble des personnes concernées par cette thématique ont été invitées à participer à cette journée d échange et de partage d expérience. Ce rassemblement est l occasion de discuter de la terminologie utilisée par la FRAPNA pour caractériser une forêt ancienne (continuité du couvert forestier depuis au moins deux siècles) et mature (arbres de gros diamètres, volumes importants de bois mort au sol et sur pied, ) : «vieille» forêt. Par ailleurs, un échange sur la méthodologie d inventaire employée par C. Fontaine pour identifier ces vieilles forêts permet d avoir quelques conclusions sur la mise en œuvre pratique du protocole (forces et faiblesses). Conclusions Les personnes présentes s accordent sur la difficulté de définir d un point de vue écologique, économique et social ce qu est une «vieille» forêt. La part de subjectivité dans ce type d étude est importante. Il est difficile de caractériser sur le terrain une «vieille» forêt tant les milieux sont diversifiés. Les naturalistes portent un fort attachement aux critères de naturalité qui excluent l'intervention humaine tandis que l ONF montre son intérêt pour la prise en compte de la biodiversité dans les pratiques de gestion forestière (surface croissante en ILS). Quant au propriétaire privé présent (représentant d une indivision de 150 hectares), il affiche ouvertement ses objectifs d exploitation sylvicole: produire avant tout, en incluant la récolte des bois mort (notion de «propreté»), sans intégrer nécessairement les critères de biodiversité et de naturalité. Contribution FRENE La tournée sur le terrain a permis au REFORA d évaluer l intérêt du CG 38 pour la démarche FRENE. N. De Yparaguirre devrait reprendre contact avec le REFORA, dans ces prochains mois, pour organiser une réunion d information et d échange sur le réseau. Réseau FRENE - Rapport d activités : second semestre

15 Signature officielle de la CFT Sud Isère & premier comité de pilotage sur la phase d animation (mise en œuvre du programme d actions) 7 octobre 2013 Ensemble socioculturel Navarre, Champ-sur-Drac (Isère) Présents (liste non exhaustive) : Arthaud Jean-Louis (Communauté de communes de l Oisans / Elu du comité directeur et référent de territoire) Chandioux olivier (Bureau d études Alcina) Harang Kevin (Animateur de la CFT Sud-Isère) Hayot Marion (Chargée de mission réseau FRENE, REFORA) Lavoye Hugues (Communauté de communes des Vallées de Valbonnais / Elu du comité directeur et référent de territoire) Mistral Alain (Président de la Communauté de communes des Vallées de Valbonnais, maître d ouvrage délégué de la CFT Sud-Isère) Pellegrinelli Henri (Communauté de communes du Sud Grenoblois / Elu du comité directeur et référent de territoire) Reynier-Poète Patrick (Communauté de communes de la Matheysine / Elu du comité directeur et référent de territoire) Serre Emmanuel (Communauté de communes du Pays de Corps / Elu du comité directeur et référent de territoire) Comité de pilotage Genèse de la CFT (Hugues Lavoye) Territoires de la CFT : 5 communautés de communes (Matheysine/Pays de Corps/Oisans/Sud- Grenoblois et des Vallées du Valbonnais) et 6 communes (Cognet, Marcieu, Mayres Savel, Monteynard, Saint-Honoré et Sousville) ; Commencement en 2010 et constitution du comité directeur (élus des 5 Comcom) ; 2011 : émergence du projet et recrutement du bureau d étude Alcina ; 2012 : état des lieux et signature des conventions avec les territoires de la CFT ; 2013 : signature officielle de la CFT. Élaboration : quel avis du territoire? (Olivier Chandioux) Territoires très diversifiés (zone urbaine dense de basse altitude à une zone de montagnes) ; Territoires avec pour caractéristique la pente donc une problématique de desserte ; Filière bois : nécessité forte de redynamiser la filière bois (en déserrance sur les territoires) car on observe la disparition d un grand nombre d exploitants depuis les 20 dernières années et un grand nombre de petites entreprises produisant de faibles volumes. Territoires avec des enjeux proches ; Fort investissement et implication importante des élus sur les territoires. Programme d actions opérationnel (Kevin Harang) Trois catégories d actions : actions complètement opérationnelles ; 15

16 actions à finaliser (maître d ouvrage pressenti mais pas encore décidé) ; actions transversales et d animation. Le REFORA est concerné par deux actions : sensibilisation des propriétaires publics / privés sur la biodiversité en forêt (action à finaliser) ; inventaire des vieilles forêts Sud-Isère (action opérationnelle). Animation : actions mises en œuvre (Patrick Reynier-Poète) Actions déjà mises en œuvre (fin mai 2013 / début juin 2013) : Animation de la Charte forestière ; Aide à la maîtrise d'ouvrage bois et appui technico-économique des entreprises (appui technique d exploitation par câble / accompagnement des entreprises / mise en réseau) ; Communication de la CFT ; Construction de bâtiment en bois local ; Forêt publique - forêt privée : mieux communiquer pour mobiliser et valoriser les bois (partenariat avec le CRPF (convention avec la Région RA)) ; Études et réalisation de desserte (partenariat avec le CRPF (convention avec la Région RA)). Prévisionnel pour les mois prochains (Emmanuel Serre) Missions de communication et d accompagnement des entreprises (convention avec la Région RA et le CRPF pour l accompagnement des territoires) pour mutualiser et favoriser l émergence de projets collectifs avec la CMA38 et CDDRA Alpes Sud-Isère ; Travail sur les schémas de desserte du Sud-Grenoblois ; Actions de regroupement en forêt privée avec le CRPF ; Accompagnement des collectivités à la maîtrise d ouvrage pour la construction de bâtiments en bois local ou de chaufferies collectives ; Suivi et animation de l expérimentation «territoire pilote» pour l exploitation par câble en partenariat avec l ONF ; Première phase de l inventaire des vieilles forêts du secteur. Discussion Guy Charron (Président des communes forestières de l Isère) insiste sur la nécessité de valoriser la ressource sur le territoire (mutualisation). Il ajoute que le partage et la concertation sont les maîtres mots dans la mise en place des actions d une CFT. Marie-Noëlle Baptistel (Députée d Isère) souligne un volontarisme très affirmé de l ensemble des territoires concernés. Par ailleurs, M.-N. Battistel ajoute que le milieu montagnard est peu reconnu. L ONF rappelle l enjeu économique des forêts de montagne qui pour être exploitées nécessitent une mécanisation qui augmente de 30 à 60% les coûts. C est un vrai risque accentué par le fort morcellement constaté en forêt privée. Signature officielle de la CFT Deux documents à signer : la convention pour la délégation de la maîtrise d ouvrage et la convention d application de la CFT. Le REFORA est membre du comité de pilotage et Jean André (Président du REFORA) a mandaté Marion Hayot pour la signature de la CFT. Contributions FRENE Henri Pellegrinelli est intéressé par la démarche FRENE et souhaite intégrer une partie de sa propriété forestière au réseau. Il prendra contact avec le REFORA prochainement. 16

17 Comité de pilotage n 3 de l'appel à projet de la SN B "prise en compte de la biodiversité dans les SLDF" (PNR du Massif des Bauges) 14 novembre 2013 Maison des Associations, Faverges (Savoie) Présents Babeau Olivier (ISETA) Chantre Laurent (ISETA) Charon Didier (ONF Savoie) Buisson Lucile (COFOR 73) Doutau Baptiste (LPO Haute-Savoie) Druesne Caroline (LPO Savoie) Fuhr Marc (IRSTEA) Hayot Marion (REFORA) Lombart Christian (CRPF Haute-Savoie) Lopez Jean-François (PNRMB) Moretti Damien (ISETA) Paccard Pierre (PNRMB) Pantalacci Mathilde (PNRMB) Rolland Bruno (CRPF Rhône-Alpes) Simeon Calvin (ISETA) Informations générales sur l Aap Fin novembre 2013, le MEDDE organise un séminaire à mi-parcours, invitant notamment le PNRMB à présenter son Aap. Point d étape sur les actions menées par chaque partenaire de l Aap SNB-SLDF L appel à projet SNB-SLDF prend fin le 30 juin Le calendrier est respecté, les objectifs seront atteints. Inventaire de l'avifaune sylvatique (LPO) Les relevés «Habitat» et «Faune» sont finalisés. Toutes les données brutes sont obtenues et leur analyse est prévue pour décembre janvier Mise en œuvre du protocole «forêt mature» Forêt de la Fulie (CA SMB) : création d un PSG sur l indivision Ferrand-Carret Les orientations de gestion se basent sur les données du protocole «forêt mature». Les indivisaires souhaitent pratiquer une gestion intégrée de leur propriété, en conciliant «production» et «protection». Il a été choisi de mettre une dizaine d hectares en évolution naturelle et d intégrer cette surface au réseau FRENE. Il est également prévu d installer trois îlots de sénescence Natura 2000 endehors du site FRENE. Par ailleurs, les arbres chandeliers, nombreux sur la propriété, ont été marqués afin d être conservés. Combe d Aillon : projet de desserte Projet en attente de financements européens. Forêt de Seythenex (ONF 74) : révision de l aménagement forestier 150 points inventoriés avec le protocole «forêt mature». Forêt de Bellevaux (ONF 73) : plan de câblage 17

18 Retours d expérience sur le temps de mise en œuvre du protocole «forêt mature» par placette (avec 3 opérateurs) : 14 minutes d inventaire en comptabilisant le temps mis pour la première placette ; 11 minutes d inventaire en écartant le temps mis pour la première placette. Traitement des données (PNRMB / IRSTEA) L analyse des données de ces 4 forêts pilotes a été faite par un groupe d élèves ingénieurs forestiers d AgroParisTech. Ils ont procédé au calcul d une note écologique (NE) sans tenir compte des indicateurs de maturité du protocole mais en se basant sur le poids de chaque micro-habitat, déterminé en fonction de sa rareté et de sa capacité d accueil. La note est obtenue avec la somme des poids des micro-habitats relevés sur la placette et peut prendre les valeurs de 0 et 64. Cette note a permis de construire un modèle avec les paramètres : volume de bois mort au sol (V BMsol ) ; surface terrière de bois mort sur pied (G BMSP ) ; surface terrière des très très gros bois (G TTGB ); nombre de stades de décomposition (N stades ). Les élèves ont obtenu le modèle suivant : NE = *V BMsol *G BMSP *G TTGB Le nombre de stades de décomposition n apparaît pas dans le modèle car apporte peu de nouvelles informations. Cet indice synthétique permet les comparaisons entre placette. Pour une note comprise entre 15 et 20, on estime que la forêt a un caractère naturel intéressant. Ce groupe de travail a également réalisé un audit pour analyser les retours d expérience sur la mise en œuvre du protocole. Il en ressort que le protocole est simple et rapide d utilisation. Il faut compter 10 à 15 minutes pour relever les indicateurs de maturité, à deux opérateurs, sans sous-estimer le temps de rodage nécessaire au départ. Par ailleurs, il conviendrait de mieux préciser dans le protocole ce qui est obligatoire ou optionnel et de réduire les cinq stades de décomposition du bois mort à trois stades. Enfin, le protocole est trop lourd pour une application «en routine» en forêt privée. Marteloscope Biodiversité (CRPF) Dans le cadre de l Aap, un marteloscope Biodiversité (gestion d une futaie irrégulière dans un objectif de biodiversité) est mis en place à Faverges, sur la propriété de Jean-Pierre Portier (Président du groupement des propriétaires forestiers des Bauges). Ce sont deux élèves de BTS GF (ISETA) qui ont réalisé ce projet lors d un stage au CRPF. Le PNRMB a organisé une visite du marteloscope Biodiversité, animée par le CRPF, afin de recueillir les conseils de divers acteurs pour amélioration et valorisation du dispositif. Les discussions ont essentiellement porté sur : le système de notation écologique d un arbre lors d un martelage ; les consignes de martelage ; 18

19 la clé d aide à la décision à destination de tout propriétaire ou gestionnaire souhaitant mettre en place un marteloscope. Ce marteloscope permet de construire un outil d aide à la décision destiné à guider les propriétaires et gestionnaires forestiers souhaitant mettre en place un même dispositif. Prochaines étapes de l Aap SNB-SLDF Les partenaires doivent produire des fiches : 6 fiches «transfert» à destination d un public local : Inventaire avifaune (LPO) ; Rédaction d un aménagement forestier pilote (ONF) ; Rédaction d un PSG pilote (CRPF et CA SMB) ; Rédaction d un plan de câblage / desserte pilote (ONF) ; Méthodes de mise en place d îlots de sénescence (PNRMB) ; Mise en place d un marteloscope Biodiversité (CRPF). 2 fiches «pratique» : Mise en œuvre du protocole «forêt mature» (PNRMB) ; Consignes pour mettre en place un marteloscope (CRPF). Le REFORA interviendra lors du séminaire de restitution de l Aap SNB-SLDF en juin 2014 (enveloppe prévue de 1350 euros). 19

20 Comité de pilotage n 2 "Diagnostic partagé de la bi odiversité des forêts de Chartreuse : études et compilation de données faune, flore, habitats" (PNR de la Chartreuse) 21 novembre 2013 Saint-Thibaud-de-Couz (Savoie) Présents : André Jean (REFORA) Atamaniuk Anaëlle (LPO 73) Besancenot François (PNRC) Boissier Jean-Michel (Ecosylve) Bourhis Fabien (PNRC) Breull Yann (FRAPNA Région et F73) Brun Jean-Jacques (IRSTEA) Buisson Lucile (COFOR 73) Fuhr Marc (IRSTEA) Hayot Marion (REFORA) Janssen Philippe (IRSTEA) Levasseur Sylvie (CFT Chambéry métropole) Lopez Jean-François (PNRMB) Marciau Roger (CEN 38-Asters) Miquet André (CEN73-CPNS) Parès Elise (Ecosylve) Peyraud Stéphane (ONF) Rat-Patron Roger (GSC 73) Vialet Bruno (CRPF) Villien Roger (PNRC) Discussion et recueil des avis sur la méthodologie proposée par Ecosylve Choix des indicateurs Suivi de la biodiversité? CPNS : La taille de la placette est déterminante (utilisation de la méthode de l ADN environnementale?). IRSTEA : Pour rester réaliste, plutôt construire la méthodologie sur des indicateurs indirects pour venir compléter par des indicateurs directs de biodiversité. ONF : L inventaire de l avifaune et des chiroptères à un instant t1 sera différent de celui effectué à un instant t2. Grande faune comme indicateur structurel de la biodiversité? REFORA : La grande faune est un élément structurant de la forêt (indicateur structurel). GSC 73 : La pression de la grande faune est de plus en plus forte. PNRC : Les FDC reconnaissent la problématique, l objectif est de retrouver un équilibre sylvocynégétique. Plan d échantillonnage Ecosylve propose un échantillonnage stratifié : Strate «habitats» IRSTEA : Certains habitats sont plus sensibles aux indicateurs climatiques que d autres. Les habitats relictuels sont certainement des habitats sources pour des reboisements (processus de rééquilibrage d anticipation des perturbations à venir). Dans ce cas, il serait plus juste de nommer 20

PLAN FRENE Plan d action pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes

PLAN FRENE Plan d action pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes PLAN FRENE Plan d action pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes PLAN D ACTION 29-213 Rapport d activités SOMMAIRE PLAN FRENE : UN ACTE POLITIQUE... 4 1. Genèse

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Séminaire mi-parcours SNB du 28/11/2013 à Paris Présentation du projet «Mise en œuvre d une animation territoriale en faveur de l intégration de la biodiversité dans les Chartes Forestières de Territoire

Plus en détail

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche?

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Vous êtes un propriétaire forestier privé ou public? ou vous envisagez de le devenir? Vous souhaitez vendre, échanger ou acheter des parcelles

Plus en détail

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L.

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L. Le réseau FRENE de Forêts Rhônalpines en Évolution NaturellE Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex Pourquoi constituer ce réseau? Les peuplements âgés, grâce à leur bois mort et à cavités,

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

Convention Agriculture en zones humides

Convention Agriculture en zones humides Convention Agriculture en zones humides Programme d actions territoriaux 07/04/11 Stéphanie GILARD, en charge de l animation de la convention Contexte et objectif Première convention signée entre le MEDDTL

Plus en détail

Présentation du rapport de stage. d Aquitaine Février. Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature. à Juillet 2013 GABRIELLE SAVIN COUAILLAC

Présentation du rapport de stage. d Aquitaine Février. Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature. à Juillet 2013 GABRIELLE SAVIN COUAILLAC Présentation du rapport de stage effectué au Conseil Régional R d Aquitaine Février à Juillet 2013 Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature GABRIELLE SAVIN COUAILLAC Master professionnel: Economie et

Plus en détail

Plan d actions pour la constitution d'un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes

Plan d actions pour la constitution d'un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes Plan d actions pour la constitution d'un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes Le Grenelle de l environnement et son développement à travers les assises de la forêt ont montré l importance

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

La gestion des forêts communales

La gestion des forêts communales La gestion des forêts communales Principaux éléments La forêt en France 25% du territoire métropolitain qui se répartit selon trois grands types : La forêt de plaine : 60% La forêt de montagne : 30% La

Plus en détail

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012 REGION POITOU-CHARENTES GESTION DE LA FUTURE RESERVE NATURELLE REGIONALE DU BOCAGE DES ANTONINS APPEL A MANIFESTATION D'INTERET CAHIER DES CHARGES REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000

Plus en détail

RESEAU RURAL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE

RESEAU RURAL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE RESEAU RURAL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE Valorisation des bois des massifs comtois en circuit court dans le secteur de la construction Action portée par les Communes forestières de Franche-Comté en 2012-2013

Plus en détail

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Contexte La région Midi-Pyrénées bénéficie d un patrimoine naturel exceptionnel. Il faut toutefois constater un déficit de connaissance

Plus en détail

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 PSADER du Haut-Bugey Présentation du programme d actions Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 Territoire du Haut-Bugey Un bassin de 60 000 habitants (géographiquement très concentrés) Deux «capitales»

Plus en détail

Au regard de ces observations, les conseillers émettent un avis favorable au rapport du Conseil Régional.

Au regard de ces observations, les conseillers émettent un avis favorable au rapport du Conseil Régional. C. Une nécessaire clarification des règles relatives aux mesures compensatoires Dans le cadre du principe «Eviter Réduire - Compenser», les conseillers rappellent la nécessité de clarifier les règles inhérentes

Plus en détail

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Coordinateur : Sylvie VARRAY -Fédération des Conservatoires d espaces naturels Avec le soutien de : Séminaire du Centre de

Plus en détail

Annexe N 3 : financer les projets forestiers

Annexe N 3 : financer les projets forestiers Annexe N 3 : financer les projets forestiers Financer les projets forestiers en 2007-2013 Programme de développement rural pour l'hexagone (PDRH) Une architecture en 4 axes Le PDRH, établi pour la France

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

PLAN DE MOBILISATION DURABLE DES RESSOURCES FORESTIERES DU PAYS DE LOURDES ET DES VALLEES DES GAVES

PLAN DE MOBILISATION DURABLE DES RESSOURCES FORESTIERES DU PAYS DE LOURDES ET DES VALLEES DES GAVES Syndicat Mixte Pays de Lourdes et des Vallées des Gaves PLAN DE MOBILISATION DURABLE DES RESSOURCES FORESTIERES DU PAYS DE LOURDES ET DES VALLEES DES GAVES Annexe 6: Fiche n 6 à 9 = Fiches actions de mobilisation

Plus en détail

PLAN FRENE Plan d action pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes

PLAN FRENE Plan d action pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes PLAN FRENE Plan d action pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes Rapport d activités au 31 juillet 2014 SOMMAIRE A. ACTUALITÉ DU RÉSEAU FRENE... 5 1. Développement

Plus en détail

Des actions pour protéger les mares

Des actions pour protéger les mares Des actions pour protéger les mares L intérêt porté aux mares temporaires est récent et résulte d une prise de conscience provoquée par leur destruction accélérée aux cours des dernières décennies. Celle-ci

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Pôle Gestion Prise en compte des Chiroptères dans la gestion de la forêt de Chambaran

Pôle Gestion Prise en compte des Chiroptères dans la gestion de la forêt de Chambaran Pôle Gestion Atelier technique «forêt» Prise en compte des Chiroptères dans la gestion de la forêt de Chambaran Vendredi 6 novembre 2015 La forêt de Chambaran 800 ha de hêtraie charmaie autour d un champ

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION Maître d ouvrage : Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de Camargue Objet de la consultation : Passation d'une commande pour prestation de services

Plus en détail

LA TRAME VERTE ET BLEUE DU NORD-PAS DE CALAIS

LA TRAME VERTE ET BLEUE DU NORD-PAS DE CALAIS LA TRAME VERTE ET BLEUE DU NORD-PAS DE CALAIS 1 Les objectifs opérationnels de la Trame Verte et Bleue Connaître Observer Evaluer Restaurer, préserver et gérer les cœurs de nature La Trame Verte et Bleue,

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services»

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» PROGRAMME LEADER 2007-2013 2013 LEADER 2007-2013 : une terre d accueil, des montagnes de services 1 Présentation

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

Présentation du projet de SRCE

Présentation du projet de SRCE Présentation du projet de SRCE Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Champagne-Ardenne www.champagne-ardenne.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018 La contractualisation Caf / Collectivités territoriales Le Renouvellement des Cej 2015-2018 Sommaire 1. La contractualisation avec la Caf : > les principes Rappel : Cej Une nouveauté : la Ctg La gouvernance

Plus en détail

La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme

La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme Jessica BROUARD-MASSON Direction de l Eau et de la Biodiversité Pierre MIQUEL Direction de l Habitat,

Plus en détail

ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES

ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES Le financement d actions d animation sur le territoire du GAL Outre les actions d animation générales portées par le GAL, est souvent posée la question de la possibilité

Plus en détail

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 CAUE de Haute Saône Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 Chambres d Agriculture de Franche-Comté CAUE de Franche Comté 1. Contexte : L objectif de

Plus en détail

La dynamique forêt filière bois au sein des Territoires Alpins

La dynamique forêt filière bois au sein des Territoires Alpins La dynamique forêt filière bois au sein des Territoires Alpins Retour sur les projets financés dans le cadre de la CIMA et du POIA 2007-2013 Réseau alpin de la forêt de montagne Sommaire 22 millions d

Plus en détail

La Charte Forestière de Territoire Normandie-Maine

La Charte Forestière de Territoire Normandie-Maine La Charte Forestière de Territoire Normandie-Maine La Charte Forestière de Territoire Les crêtes gréseuses, couronnées de forêt, constituent l ossature du territoire des monts de Normandie et du Maine.

Plus en détail

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Point d étape à mi-parcours du PRDF Note spécifique CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Institué par la loi du 23 juillet 1987, le Contrat d objectifs de branche professionnelle est

Plus en détail

Le Photovoltaïque en Guadeloupe

Le Photovoltaïque en Guadeloupe Le Photovoltaïque en Guadeloupe Quelles opportunités? Recommandations pour une bonne mise en oeuvre? Coûts et démarches? CAUE Cynthia CAROUPANAPOULLÉ, Responsable Environnement Sommaire Contexte et enjeux

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme)

Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme) Jeudi 27 novembre 2008 à 11h00 Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme) Maison de la Forêt et du Bois à Marmilhat En présence de Jean-Claude FOURNIER, vice-président

Plus en détail

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES Les Réserves Naturelles Régionales en Région Pays de la Loire Références juridiques Définition Code de l environnement, art. L. 332-1 à L. 332-27, intégrant : Loi n 2002-276 du 27 février 2002 relative

Plus en détail

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Réseau rural de Basse-Normandie Groupe de travail thématique : «Bien gérer l'espace en milieu

Plus en détail

Le réseau des lacs alpins

Le réseau des lacs alpins François TRUSSON Chargé de mission «montagne», Conseil régional Rhône-Alpes Le réseau des lacs alpins L es montagnes occupent une place importante dans la maîtrise et à la réduction des pollutions, mais

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

Formations forêt-bois : catalogue 2014

Formations forêt-bois : catalogue 2014 Communes forestières de Lorraine Formations forêt-bois : catalogue 2014 version janvier 2014 Ce document est réalisé dans le cadre du programme de formation du réseau des associations de communes forestières,

Plus en détail

Serre de la Fare. Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012

Serre de la Fare. Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012 Serre de la Fare Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012 Invités à la réunion Présidents des Commissions Prospective,

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Bilan de la concertation 2011-2015

Bilan de la concertation 2011-2015 Bilan de la concertation 2011-2015 Dès sa création en 2011, l association de préfiguration a mis en place une méthode destinée à impliquer au maximum les acteurs locaux dans l écriture de charte (méthode

Plus en détail

Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION

Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION 1. Contexte réglementaire La base juridique concernant les obligations en matière d information et de communication

Plus en détail

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Terres Romanes en Pays Catalan est porteur, en partenariat avec le Pnr

Plus en détail

BUREAU DE LA COMMISSION LOCALE DE L EAU DU SAGE ALLIER AVAL. 8 février 2012- Salle de réunion Jean Monnet à Saint-Pourçain-sur-Sioule COMPTE-RENDU

BUREAU DE LA COMMISSION LOCALE DE L EAU DU SAGE ALLIER AVAL. 8 février 2012- Salle de réunion Jean Monnet à Saint-Pourçain-sur-Sioule COMPTE-RENDU SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN DE L ALLIER AVAL BUREAU DE LA COMMISSION LOCALE DE L EAU DU SAGE ALLIER AVAL 8 février 2012- Salle de réunion Jean Monnet à Saint-Pourçain-sur-Sioule

Plus en détail

Les formations et la communication

Les formations et la communication Les formations et la communication Table des matières Introduction... 4 Lecture des défis... 5 Objectif 1 : Former au permis de chasser... 6 Objectif 2 : Développer des formations complémentaires obligatoires...

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA 20 juin 2011 Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA Annabelle Jaeger, Conseillère régionale déléguée à la Biodiversité 24 novembre 2011 Eléments de contexte Le constat : au rythme actuel,

Plus en détail

Movapro. MObiliser du bois supplémentaire en le VAlorisant pour motiver les PROducteurs

Movapro. MObiliser du bois supplémentaire en le VAlorisant pour motiver les PROducteurs Movapro Expérimentation Aquitaine Limousin Normandie MObiliser du bois supplémentaire en le VAlorisant pour motiver les PROducteurs État des lieux d actions concrètes d animations territoriales et mise

Plus en détail

Charte de la concertation territoriale

Charte de la concertation territoriale LIGNE A GRANDE VITESSE POITIERS-LIMOGES Charte de la concertation territoriale La présente charte constitue le cadre de la démarche de la concertation territoriale conduite par Réseau ferré de France Elle

Plus en détail

Les Parcs naturels régionaux

Les Parcs naturels régionaux Les Parcs naturels régionaux Des collectivités territoriales engagées pour la préservation de la biodiversité Thierry MOUGEY - Fédération des PNR de France DÉFINITION D UN PARC NATUREL RÉGIONAL Peut être

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier. CRPF Rhône-Alpes

Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier. CRPF Rhône-Alpes Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier Le programme carbone Forêt privée Les forestiers privés impliqués depuis longtemps sur le thème du carbone : - FPF et le CNPF membres fondateurs

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

ECCLAIRA. Etat d avancement au 20 janvier. Pierrick YALAMAS, chargé de mission Energie-Climat Rhônalpénergie-Environnement. Certifié ISO 14001

ECCLAIRA. Etat d avancement au 20 janvier. Pierrick YALAMAS, chargé de mission Energie-Climat Rhônalpénergie-Environnement. Certifié ISO 14001 DR DR R.Vezin ECCLAIRA Evaluation du Changement Climatique, ses Adaptations et Impacts en Rhône-Alpes : partenariat opérationnel entre équipes de recherche et collectivités territoriales Etat d avancement

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU D HISTOLOGIE EXPERIMENTALE DE MONTPELLIER

CHARTE DU RESEAU D HISTOLOGIE EXPERIMENTALE DE MONTPELLIER CHARTE DU RESEAU D HISTOLOGIE EXPERIMENTALE DE MONTPELLIER Charte du Réseau d Histologie Expérimentale de Montpellier 1 CHARTE du Réseau d Histologie Expérimentale de Montpellier (R.H.E.M.) Article 1 -

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail

Exemples concrets d animation territoriale des CRPF CRPF Aquitaine

Exemples concrets d animation territoriale des CRPF CRPF Aquitaine Exemples concrets d animation territoriale des CRPF CRPF Aquitaine 1 er octobre 2014 Colloque Mobilisons-nous, mobilisons mieux! MOVAPRO Expérimentation Aquitaine Limousin Normandie MObiliser du bois supplémentaire

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne

La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles V. Noble 06 novembre 2014 Plan de la présentation Le Conservatoire

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Catherine BOUTIN, Irstea, Lyon

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

Information sensibilisation du public et des acteurs relais à la santé environnementale

Information sensibilisation du public et des acteurs relais à la santé environnementale APPEL A PROJETS ACTIONS EN SANTE-ENVIRONNEMENT Information sensibilisation du public et des acteurs relais à la santé environnementale Cahier des charges I. PREAMBULE La population française est de plus

Plus en détail

Master of Business Administration

Master of Business Administration UFR LSHS Cellule de Formation Continue Master of Business Administration Diplôme Universitaire Associé à un Master 2 Professionnel Diplôme : MBA Management Territorial Durable Associé au : Master 2 professionnel

Plus en détail

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique Kit de présentation du SRCE Consultation Schéma régional de cohérence écologique Définition du SRCE Trame Verte et Bleue (lois Grenelle) Schéma Régional de Cohérence Ecologique Elaboration Etat / Région

Plus en détail

Classement en forêt de protection du massif de Rambouillet

Classement en forêt de protection du massif de Rambouillet PREFECTURE DES YVELINES Comité consultatif scientifique et des usagers de la forêt de Rambouillet Classement en forêt de protection du massif de Rambouillet sous-préfecture de Rambouillet, 23 mai 2011

Plus en détail

Evaluateur du projet : Pour l INRP Arielle Compeyron et Laurent Lima Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble 2

Evaluateur du projet : Pour l INRP Arielle Compeyron et Laurent Lima Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble 2 Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Ajouter ici le logo de la structure évaluatrice Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE

Plus en détail

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels Autres intitulés possibles : Chargé-e de projet Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e d études environnement

Plus en détail

Aubépine 2 ter rue Général Nicolet - 35200 RENNES Tel : 02 23 30 43 44 - fax : 02 23 30 43 45 - www.aubepine.fr

Aubépine 2 ter rue Général Nicolet - 35200 RENNES Tel : 02 23 30 43 44 - fax : 02 23 30 43 45 - www.aubepine.fr 1 Formations 2014 2 Sommaire Diagnostic de l arbre... 3 Gérer les arbres de parc... 4 Gérer les vieux arbres... 5 SIG : Equiper ou pas ma commune?... 6 Mettre en place un SIG pour les espaces verts...

Plus en détail

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1 Le Parc naturel régional du Gâtinais français Déplacement Bas Saint Laurent 1 46 Parcs naturels régionaux en France Déplacement Bas Saint Laurent 2 Les missions d'un Parc Protéger et mettre en valeur les

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE OFFRE DE FORMATION CONTINUE 205-206 GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE SOMMAIRE THÉMATIQUE COORDINATION Le Groupe d Appui Départemental (GAD) du Gard, instance

Plus en détail

Les objectifs de gestion assignés aux forêts

Les objectifs de gestion assignés aux forêts Les objectifs de gestion assignés aux forêts On distingue : les objectifs d intérêt général les objectifs du propriétaire FOGEFOR 2009/2010 Extraits du SRGS I. LES OBJECTIFS D INTERET GENERAL Pour la forêt

Plus en détail

CONVENTION DE SUBVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE, GRENOBLE-ALPES METROPOLE

CONVENTION DE SUBVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE, GRENOBLE-ALPES METROPOLE CONVENTION DE SUBVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE, GRENOBLE-ALPES METROPOLE ET L ASSOCIATION POUR UN CONSERVATOIRE DE L INFORMATIQUE ET DE LA TELEMATIQUE (ACONIT) ENTRE Le DÉPARTEMENT DE L ISÈRE

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation "COMPTABLE D'ENTREPRISE"

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation COMPTABLE D'ENTREPRISE PAGE 1/8 Cahier des charges à l'attention des organismes de formation "COMPTABLE D'ENTREPRISE" Action collective au profit des entreprises adhérentes de plus de 10 salariés Formations organisées avec le

Plus en détail

La finalité de cet appel à projet est de favoriser la fluidité des parcours en augmentant la capacité d accompagnement de ce type de mesures.

La finalité de cet appel à projet est de favoriser la fluidité des parcours en augmentant la capacité d accompagnement de ce type de mesures. Cahier des charges de l appel à projet lancé par le Conseil général pour la création de 0 places de PEAD (placement éducatif à domicile) dans le département du Finistère I - identification des besoins

Plus en détail

Appel à candidatures

Appel à candidatures Appel à candidatures Grand Prix national «le génie écologique au service des enjeux de la politique de l eau» 1 - contexte et objet de l appel à projets Le ministère de l Ecologie, du Développement Durable

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine Programme d action et plan de financement 2013 d opérations portées par l Etablissement au titre de la prévention et de la réduction du risque inondation - Actions territoriales Il est rappelé que l Etablissement

Plus en détail

Samuel Esnouf, CEN Auvergne Stephanie Paulet, Conseil général 15

Samuel Esnouf, CEN Auvergne Stephanie Paulet, Conseil général 15 COMPTE-RENDU DU COMITE DE SUIVI DU PLAN REGIONAL D ACTIONS POUR LE SONNEUR A VENTRE JAUNE EN AUVERGNE 25 JUIN 2013 à la DREAL AUVERGNE Présents : Excusés : Florian Veron, CEN Allier Agence de l Eau Loire-Bretagne

Plus en détail

Un projet inscrit dans le PRIPI Rhône-Alpes

Un projet inscrit dans le PRIPI Rhône-Alpes Un projet inscrit dans le PRIPI Rhône-Alpes Objectifs : Prévenir la discrimination par la professionnalisation des acteurs Permettre l accès à la qualification et ainsi favoriser l accès à l emploi durable

Plus en détail

CONVENTION CADRE POUR LA MISE EN OEUVRE DU DOCOB Des sites Natura 2000 FR8301059 et FR8312005 «Planèze de Saint-Flour»

CONVENTION CADRE POUR LA MISE EN OEUVRE DU DOCOB Des sites Natura 2000 FR8301059 et FR8312005 «Planèze de Saint-Flour» CONVENTION CADRE POUR LA MISE EN OEUVRE DU DOCOB Des sites Natura 2000 FR8301059 et FR8312005 «Planèze de Saint-Flour» 1/7 Sommaire 1. objet de la convention.4 2. engagements de la structure animatrice.4

Plus en détail

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU Avenant n 1 à la Convention n 2014-C-DGAD-DEA-028 portant sur la prise en charge de personnel dans le cadre de la préparation et de la mise en œuvre des opérations préalables d aménagement foncier liées

Plus en détail

Contexte et historique de l'action

Contexte et historique de l'action Structure porteuse de l'action : Identité du territoire Ville de Montpellier Entrée Thématique x Aménagement et documents d'urbanisme x Milieux urbains Localisation : Ville de Montpellier, Communauté d'agglomération

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

La Maison de la filière bois de

La Maison de la filière bois de La Maison de la filière bois de l Ain Présenta)on du 1 er décembre 2011 Le contexte et les acteurs du projet La politique forestière est au cœur des problématiques d aménagement du territoire et participe

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX DE QUARTIER Charte de fonctionnement 03 Sommaire PRÉAMBULE... 05 TITRE I - Les acteurs des instances participatives... 05 ARTICLE 1 // L élu référent de quartier... 05 ARTICLE

Plus en détail