Céphalée post-rachis: Mythes et Réalités. Dr Maxime Côté CHUL-CHUQ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Céphalée post-rachis: Mythes et Réalités. Dr Maxime Côté CHUL-CHUQ"

Transcription

1 Céphalée post-rachis: Mythes et Réalités Dr Maxime Côté CHUL-CHUQ

2 Objectifs Connaître mécanisme et les moyens de prévenir la CPPD Connaitre les différents traitements existants Devenir l expert en CPPD de votre milieu

3 Diagnostic différentiel CPPD (5-16%) Céphalée de tension (39%) Migraine (11-34%) PES/Éclampsie (8-24%) Tumeur Hématome ss-dural PRES

4

5 Diagnostic différentiel Thrombose des veines corticales Pseudotumor cerebrii Sinusite Méningite Pneumoencéphale Sevrage de caféine ( ou autre ) Céphalée de la lactation

6 Pathophysiologie de la céphalée

7 Facteurs de risques Personnels Techniques

8 CPPD vs Calibre

9 Needle Design Gauge n/n Frequency of PDPH (%) Quincke 24 15/ / / / Whitacre / /

10 Types d aiguilles

11 Types d aiguilles

12 Autres facteurs techniques Direction du biseau Air vs Salin Péri-Rachi

13 Prévention de la CPPD: Méthodes «douces» Position Hydratation Ceinture abdominale Caféine Analogue de l ACTH

14 Cosyntropin for Prophylaxis against Postdural Puncture Headache after Accidental Dural Puncture. Hakim, Sameh Anesthesiology. 113(2): , August 2010.

15 Cosyntropin for Prophylaxis against Postdural Puncture Headache after Accidental Dural Puncture. Hakim, Sameh Anesthesiology. 113(2): , August 2010.

16 Prévention de la CPPD Morphine épidurale Salin épidural ou intra-thécal Colmatage sanguin prophylactique Cathéter intra-thécal

17 Epidural morphine injections for prevention of post dural puncture headache, Anaesthesia, 2008, 63, pages Morphine Saline (n = 25) (n = 25) CPPD 3.0 (12%) 12.0 (48%) Colmatage sanguin recommandés (24%) réalisés (16%) N/V 11.0 (44%) 4.0 (16%) Prurit 3.0 (12%) 0.0

18 Salin Prophylactique Contrôle Salin Craft (1973) 76,5% 12,5% Trivedi (1993) 87,5% 66,7% Stride (1993) 86% 70%

19 Colmatage sanguin prophylactique Asympto. Céphalée 5 0 Contrôle Colmatage Colonna-Romana et al 1989

20 Colmatage sanguin prophylactique Asympto. Céphalée 5 0 Contrôle Colmatage Trivedi et al 1993

21 Colmatage sanguin prophylactique Asympto. Céphalée 5 0 Contrôle Colmatage Lowenwirt et al 1989

22 Table I Can Prophylactic Epidural Blood Patch Reduce the Incidence and Severity of Postpartum Dural Puncture Headache in Obstetrics? Lowenwirt, I; Cohen, S; Zephyr, J; Hamer, R; Hronkova, B; Rovner, JS Anesthesia & Analgesia. 86(2S) Supplement:378S, February Table I. Complications from Dural Puncture 1998 by International Anesthesia Research Society.??diteur Lippincott Williams & Wilkins, Inc. 2

23 Colmatage sanguin prophylactique

24 Colmatage sanguin prophylactique

25 Colmatage sanguin prophylactique

26 (a) PDPH non-rct for headache; (b) PDPH RCT for headache. Apfel C C et al. Br. J. Anaesth. 2010;105: The Author [2010]. Published by Oxford University Press on behalf of the British Journal of Anaesthesia. All rights reserved. For Permissions, please

27 Colmatage sanguin prophylactique

28 Colmatage sanguin prophylactique Biais de publication probable Mauvaise méthodologie fréquente N est pas sans conséquences

29 Cathéter intra-thécal Études rétrospectives ou observationnelles Court terme, long terme

30 Parlons traitement

31 Traitements non-invasifs Position Hydratation Ceinture abdominale

32 Parlons des vraies choses Colmatage sanguin thérapeutique

33 Surprise de taille!!! Sudlow et Warlow, Cochrane 2002 A U T H O R S C O N C L U S I O N S Implications for practice Until further randomised evidence becomes available, epidural blood patching should not be used routinely for the prophylaxis or treatment of post-dural puncture headache.

34 Epidural blood patching for preventing and treating post-dural puncture headache (Review) Copyright 2010 The Cochrane Collaboration. Published by JohnWiley & Sons, Ltd. Authors conclusions The review authors do not recommend prophylactic epidural blood patch over other treatments because there are too few trial participants to allow reliable conclusions to be drawn. However, therapeutic epidural blood patch showed a benefit over conservative treatment, based on the limited available evidence.

35 Colmatage sanguin thérapeutique % Efficacité 75% 92% 95% 98% 88% Brownridge ' 83 Seebacher ' 89 Stride ' 93 Yuk-Wong ' 94 Williams ' 99

36 Colmatage sanguin thérapeutique Sandesc D, acta anest belg Before EBP 2 h after 24 h after Gr A Gr B Histogrammes 3D 3

37 Effectiveness of Epidural Blood Patch in the Management of Post Dural Puncture Headache Valérie Safa-Tisseront, M.D.,* Françoise Thormann, M.D.,* Patrick Malassiné, M.D.,* Michel Henry, M.D.,* Bruno Riou, M.D., Ph.D., Pierre Coriat, M.D., Jeanne Seebacher, M.D.* Anesthesiology. 95(2): , August 2001.

38 Effectiveness of Epidural Blood Patch in the Management of Post Dural Puncture Headache Valérie Safa-Tisseront, M.D.,* Françoise Thormann, M.D.,* Patrick Malassiné, M.D.,* Michel Henry, M.D.,* Bruno Riou, M.D., Ph.D., Pierre Coriat, M.D., Jeanne Seebacher, M.D.* Anesthesiology. 95(2): , August 2001.

39 Parlons technique

40 Colmatage sanguin thérapeutique Quand Quand pas Où

41 Colmatage sanguin thérapeutique Comment procéder Que faire ensuite

42 Martin R, Journal Canadien d Anesthésie,1994

43 Martin R, Journal Canadien d Anesthésie,1994

44 Traitements alternatifs Salin épidural Méthylxanthines Sumatriptan Analogue de l ACTH Autres

45 Colmatage salin vs sanguin % efficacité aiguille 25 aiguille 17 Bart et al 1978 salin sang

46 Méthylxanthines Vasoconstricteurs Effet transitoire Complications

47 Sumatriptan Vasoconstricteur prometteur? - Carp Paech 2001

48 Sumatriptan et CPPD

49 Analogue de l ACTH Peu de preuves solides Posologie? Effets secondaires

50 Colmatage thérapeutique avec colloïde Barrios-Alarcon (1989) Aldrete (1993)

51 Colmatage thérapeutique avec colloïde

52 Conclusion

53 Perforation : Recommandations Suivi serré et empathie Colmatage sanguin prophylactique à envisager pour des cas hors de l ordinaire ACTH : investigation à poursuivre

54 CPPD: Recommandations (suite) Si CPPD: Colmatage sanguin cc, décubitus 2 hrs Éviter valsalva

55 CPPD: Recommandations (suite) Si récidive, second colmatage à envisager Si «rerécidive» ou atypie: neurologie, imagerie

56 Perforation: cas compliqués Symptômes neurologiques associés Ex: Diplopie, acouphène,surdité

57 Journal canadien, fév 2007

58 Conclusion

59 Acouphène Rapport de cas - Parfois isolé - Résolution possible si traitement précoce

60 Rapport de cas

61 Acouphène Colmatage sanguin aussitôt le diagnostic posé

CEPHALEES POST-BRECHE DURALE. Post Dural Puncture Headache (PDPH)

CEPHALEES POST-BRECHE DURALE. Post Dural Puncture Headache (PDPH) CEPHALEES POST-BRECHE DURALE Post Dural Puncture Headache (PDPH) G. Buzançais Dr E. Morau 6 Mars 2013 Plan Introduction Physiopathologie Traitements Conclusion Définitions Brèche durale Ponction de dure-mère

Plus en détail

Zut, une brèche A propos du blood patch

Zut, une brèche A propos du blood patch Zut, une brèche A propos du blood patch IHA Beaucreux Charlotte - Dr Bocquet-Le Cinq Agnès Hôpital Antoine Béclère 18.06.2015 A propos d un cas Mme H., 17 ans, primipare Interruption médicale de grossesse

Plus en détail

LES CEPHALEES POST EFFRACTION DURE-MERO-ARACHNOIDIENNE: Mythe ou Réalité?

LES CEPHALEES POST EFFRACTION DURE-MERO-ARACHNOIDIENNE: Mythe ou Réalité? LES CEPHALEES POST EFFRACTION DURE-MERO-ARACHNOIDIENNE: Mythe ou Réalité? M.Mokrani; A.Benyoucef; K.Habchi; S.Atba benatba Service d anesthésie réanimation de l HCA Service de gynéco-obstétrique de l HCA

Plus en détail

CEPHALEES POST-BRECHES MENINGEES

CEPHALEES POST-BRECHES MENINGEES Le Congrès Médecins. Conférence d actualisation 2012 Sfar. Tous droits réservés. CEPHALEES POST-BRECHES MENINGEES Paul. J. Zetlaoui Service d anesthésie-réanimation chirurgicale, hôpital de Bicêtre, 78,

Plus en détail

Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence

Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence On pose fréquemment le diagnostic de migraine sévère à l urgence. Bien que ce soit un diagnostic commun,

Plus en détail

traitement et prévention

traitement et prévention Les céphalées post-ponction durale : traitement et prévention L. Lenelle (1), B. Lahaye-Goffart (1), P-Y. Dewandre (2), J-F. Brichant (3) RESUME : Les céphalées post-ponction durale (CPPD) sont une complication

Plus en détail

Cas Clinique A propos de la Brèche Alexandre Mignon

Cas Clinique A propos de la Brèche Alexandre Mignon Cas Clinique A propos de la Brèche Alexandre Mignon DAR Cochin Port-Royal Maternité Port-Royal AP-HP Université Paris Descartes alexandre.mignon@cch.aphp.fr Le Cas Clinique Madame S, 34 ans Ingénieur (Polytechnicienne)

Plus en détail

Nicotine dans la cigarette électronique: le rôle de la pharmacocinétique

Nicotine dans la cigarette électronique: le rôle de la pharmacocinétique Nicotine dans la cigarette électronique: le rôle de la pharmacocinétique SFT Toulouse 6 novembre 2015 Ivan Berlin Hôpital Pitié-Salpêtrière Université P. & M. Curie, Faculté de médecine - INSERM 1178,

Plus en détail

Opioïdes et Douleur du Cancer: Les recommandations en 2013

Opioïdes et Douleur du Cancer: Les recommandations en 2013 Opioïdes et Douleur du Cancer: Les recommandations en 2013 Dr Philippe Poulain USP Polyclinique de l Ormeau 65000 Tarbes phpoulain@wanadoo.fr Les Recommandations RèglesOMS 1986 et 1992 Recommandations

Plus en détail

The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium

The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium Febrile Neutropenia (fever > 38 C + neutropenia < 500xmm

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juin 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juin 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 juin 2012 CINRYZE 500 unités, 2100 UI, poudre et solvant pour solution injectable Boîte de 2 flacons (code CIP : 218 563-0) Laboratoires VIROPHARMA SAS Inhibiteur

Plus en détail

Que faire en cas de brèche durale?

Que faire en cas de brèche durale? Que faire en cas de brèche durale? Paul Zetlaoui Service d'anesthésie Réanimation, CHU de Bicêtre, 78 rue du Général Leclerc, 94275 Le Kremlin Bicêtre Introduction La compréhension et la prise en charge

Plus en détail

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause... Sommaire Introduction... 9 N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...14 N 89. Déficit neurologique récent (voir item 335)... 15 Caractériser

Plus en détail

Challenges en anesthésie obstétricale: Que faire en cas de brèche dure- mérienne en salle de travail?

Challenges en anesthésie obstétricale: Que faire en cas de brèche dure- mérienne en salle de travail? Challenges en anesthésie obstétricale: Que faire en cas de brèche dure- mérienne en salle de travail? Marie- Pierre Bonnet Service d Anesthésie- Réanima8on, Hôpital Cochin, Maternité Port Royal; Unité

Plus en détail

Urgent NOTIFICATION DE SECURITE

Urgent NOTIFICATION DE SECURITE Urgent NOTIFICATION DE SECURITE Dispositif: CDI 100 et 101 Système de Monitorage hématocrite/saturation en Référence: FSN106 2010-12 [FR] Action: Information Produit A l attention de: L Ingénieur Biomédical

Plus en détail

CEPHALEES DU POSTPARTUM

CEPHALEES DU POSTPARTUM Obstétrique 97 CEPHALEES DU POSTPARTUM S. Roger-Christoph, F-J. Mercier, Département d Anesthésie-Réanimation, Hôpital Antoine Béclère, 92141 Clamart, France. INTRODUCTION La survenue de céphalées est

Plus en détail

Christophe Fauconnier

Christophe Fauconnier Christophe Fauconnier Kinésithérapeute CHU Brugmann IVme SYMPOSIUM INTERDISCIPLINAIRE Vendredi 21 octobre 2011 Square - Brussels Meeting Center Définition = Abolition ± complète de l Ouverture Buccale

Plus en détail

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Céphalées vues aux Urgences Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Deux Objectifs aux Urgences Identifier les céphalées à risque vital Optimiser le traitement des céphalées

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

En raison de leur fréquence élevée chez les

En raison de leur fréquence élevée chez les Neuro-gynécologie Gestion des céphalées pendant la grossesse et le post-partum Management of headaches during pregnancy and postpartum A. Ducros* En raison de leur fréquence élevée chez les femmes en âge

Plus en détail

SOFARTHRO.com. Chirurgie du canal carpien: techniques endoscopiques CTRS versus chirurgie à ciel ouvert (à propos de 100 cas) Pas de conflit d interêt

SOFARTHRO.com. Chirurgie du canal carpien: techniques endoscopiques CTRS versus chirurgie à ciel ouvert (à propos de 100 cas) Pas de conflit d interêt Chirurgie du canal carpien: techniques endoscopiques CTRS versus chirurgie à ciel ouvert (à propos de 100 cas) Pas de conflit d interêt N.Alidrissi, J.North, M.Elyaacoubi, A.Elbardouni, MS.berrada, D.Bledea,

Plus en détail

Prespectives d amélioration des pratiques Bureau de la CME 29 Janvier 2014

Prespectives d amélioration des pratiques Bureau de la CME 29 Janvier 2014 Prespectives d amélioration des pratiques Bureau de la CME 29 Janvier 2014 Paul ZETLAOUI Anissa BELBACHIR PROJET pour Améliorer la qualité et la sécurité des soins: Prévention et traitement des céphalées

Plus en détail

QUE FAIRE EN CAS DE BRECHE DURALE?

QUE FAIRE EN CAS DE BRECHE DURALE? QUE FAIRE EN CAS DE BRECHE DURALE? Docteur Paul J. ZETLAOUI Département d Anesthésie-Réanimation - HOPITAL DE BICETRE I. INTRODUCTION L a compréhension et la prise en charge des syndromes d hypotension

Plus en détail

Pecs blocks. DAR CHU Antoine Béclère. PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior

Pecs blocks. DAR CHU Antoine Béclère. PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior Pecs blocks PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior Indications Prothèse mammaire Anesthesia, 2011 The pecs block : a novel technique for providing analgesia after breast surgery: R. Blanco PAC, pacemaker

Plus en détail

Stool Test for Ova and Parasite (O&P)

Stool Test for Ova and Parasite (O&P) Stool Test for Ova and Parasite (O&P) This test looks for parasites and their ova or eggs in the digestive tract by checking a sample of stool in a lab. A parasite lives on or inside another organism.

Plus en détail

Paraplégie après AG+Rachi

Paraplégie après AG+Rachi Paraplégie après AG+Rachi Homme de 58 ans, obésité BMI : 35, HTA Prostatectomie radicale pour cancer Consultation d anesthésie 3 semaines avant l intervention : protocole anesthésique accepté sans information

Plus en détail

Ponction lombaire. Ponction lombaire - Revue médicale suisse.

Ponction lombaire. Ponction lombaire - Revue médicale suisse. Page 1 sur 5 Ponction lombaire Rev Med Suisse 2008;4:2312-2318 Résumé La ponction lombaire (PL) est un geste fréquent en médecine interne, en particulier dans les services d urgences. Dans cet article,

Plus en détail

De pistage et suivi des nodules pulmonaires. Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille

De pistage et suivi des nodules pulmonaires. Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille De pistage et suivi des nodules pulmonaires Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille Inte re t du de pistage Cancer du poumon = 1e re cause de mortalite par

Plus en détail

Canadian Journal of Anesthesia -Standard Letter of Submission for Manuscripts

Canadian Journal of Anesthesia -Standard Letter of Submission for Manuscripts Canadian Journal of Anesthesia -Standard Letter of Submission for Manuscripts Hilary P. Grocott, M.D. Editor-in-Chief Canadian Journal of Anesthesia

Plus en détail

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein Overall management Global 0 Groupe de travail constitué de : Lydie Aimard, Mario Campone, Bruno Coudert, Véronique

Plus en détail

LES AURAS : DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL. programme aux résidents de neurologie

LES AURAS : DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL. programme aux résidents de neurologie LES AURAS : DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL programme aux résidents de neurologie CRITÈRES I.H.S. DE L AURA MIGRAINEUSE 2 épisodes d aura de 4 minutes à 60 minutes Caractéristiques de l aura (3 critères) 1) un

Plus en détail

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA?

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? (césarienne élective = césarienne pratiquée "à froid", en dehors du travail) C Dageville réanimation néonatale,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 108 Version n 1 Crée le 01-02-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJET ET DEFINITIONS Organiser et protocoliser

Plus en détail

High Blood Pressure in Pregnancy

High Blood Pressure in Pregnancy High Blood Pressure in Pregnancy Blood pressure is the force put on the walls of your blood vessels as blood travels through your body. Blood pressure helps pump blood to your body. Taking Your Blood Pressure

Plus en détail

Thromboprophylaxie MTEV PTH PTG. Nouveaux anticoagulants oraux. Que faire chez le patient programmé pour une chirurgie?

Thromboprophylaxie MTEV PTH PTG. Nouveaux anticoagulants oraux. Que faire chez le patient programmé pour une chirurgie? Prise en charge d un patient traité par dabigatran ou rivaroxaban au long cours présentant une hémorragie grave ou devant bénéficier d un geste invasif programmé ou urgent P Albaladejo Pôle Anesthésie

Plus en détail

JOURNAL D AUTOSURVEILLANCE DU DIABÈTE

JOURNAL D AUTOSURVEILLANCE DU DIABÈTE BLOOD SUGAR LOGBOOK JOURNAL D AUTOSURVEILLANCE DU DIABÈTE My personal information NAME ADDRESS CITY PROV POSTAL CODE TELEPHONE ( ) I have diabetes. In case of emergency, please notify: NAME RELATIONSHIP

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Florida International University Department of Modern Languages FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Class time: Monday, Tuesday, Wednesday, Thursday; 6:20 P.M. - 9:00 P.M. Instructors: Prof. Jean-Robert

Plus en détail

Against the government s intention to increase the royalties paid by mining companies.

Against the government s intention to increase the royalties paid by mining companies. PRESS RELEASE For immediate release Regional mobilization Against the government s intention to increase the royalties paid by mining companies. Rouyn-Noranda, March 13, 2013- Since the decisions to be

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 30 mars 2005 MOVICOL ENFANT, poudre pour solution buvable en sachet-dose de 6,9 g (Boîtes de 20) Laboratoire NORGINE PHARMA macrogol Date de l'amm

Plus en détail

Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant

Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 I Phénomène moteur...4 II Phénomène sensoriel...4 III Dépistage du

Plus en détail

Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs

Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs Certificat interuniversitaire de soins palliatifs Université Catholique de Louvain Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs Dr. Vincent Vandenhaute Cliniques de l Europe, Bruxelles

Plus en détail

Sun Patch Manager 2.0 Release Notes for the Solaris 8 Operating System

Sun Patch Manager 2.0 Release Notes for the Solaris 8 Operating System Sun Patch Manager 2.0 Release Notes for the Solaris 8 Operating System Sun Microsystems, Inc. 4150 Network Circle Santa Clara, CA 95054 U.S.A. Part No: 817 5665 10 June 2004 Copyright 2004 Sun Microsystems,

Plus en détail

User Guide Manuel de l utilisateur

User Guide Manuel de l utilisateur LAP CHILL MAT TM DISSIPATEUR DE CHALEUR CHILL MAT MC User Guide Manuel de l utilisateur Targus Lap Chill Mat TM Introduction Thank you for your purchase of the Targus Lap Chill Mat. The Lap Chill Mat features

Plus en détail

Item 102 (item 125) : Oeil et sclérose en plaques Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 102 (item 125) : Oeil et sclérose en plaques Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 102 (item 125) : Oeil et sclérose en plaques Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Généralités... 3 2. Signes oculaires... 3 2

Plus en détail

Syndrome du bébé secoué : Tableaux cliniques

Syndrome du bébé secoué : Tableaux cliniques Syndrome du bébé secoué : Tableaux cliniques Dr Caroline Rey-Salmon UMJ Hôtel Dieu (Paris) Expert près la cour d appel de Paris Agréé par la cour de Cassation Le SBS est sous diagnostiqué Faisceau d arguments

Plus en détail

De nouvelles utilisations de l aide alimentaire pour renforcer la résilience

De nouvelles utilisations de l aide alimentaire pour renforcer la résilience From Relief to Self-Reliance De nouvelles utilisations de l aide alimentaire pour renforcer la résilience Use of Nutributter (Enov Nutributter) in Chad Alexandra Rutishauser-Perera Arutishauser-perera@internationalmedicalcorps.org

Plus en détail

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé primaires) Définition Pourcentage des patients âgés de 18 ans et plus qui sont atteints d hypertension et qui ont subi tous les tests suivants

Plus en détail

Radiothérapie pour les métastases cérébrales

Radiothérapie pour les métastases cérébrales Radiothérapie pour les métastases cérébrales Dre Annie Ebacher Radio-oncologue CHUS, Sherbrooke Congrès du Réseau des soins palliatifs 28 mai 2007 Objectifs Épidémiologie Symptômes, facteurs pronostiques

Plus en détail

www.urgencemonastir.com Cas clinique

www.urgencemonastir.com Cas clinique Cas clinique Une femme de 56 ans s est présentée au SAU pour des céphalées intenses d installation brutale évoluant depuis 10 jours. Elle s est réveillée avec une douleur vive à l'arrière de son cou se

Plus en détail

L hypotension intracérébrale dite «spontanée»: signes à reconnaître en IRM

L hypotension intracérébrale dite «spontanée»: signes à reconnaître en IRM L hypotension intracérébrale dite «spontanée»: signes à reconnaître en IRM Nicoleta ROTARU, Silviu HINCU, Silviu DRAGHICI, Aikaterini FITSIORI, Adriana BOGORIN, Maher ABU EID, Jean Louis DIETEMANN CHU

Plus en détail

Résultats. COMPArative Follow-up Schedule with Home Monitoring

Résultats. COMPArative Follow-up Schedule with Home Monitoring Suivi à distance des stimulateurs cardiaques par télécardiologie Première étude prospective randomisée Investigateur principal: COMPAS Pr. Philippe MABO CHU Rennes, Université Rennes I, Unité Inserm 642,

Plus en détail

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS Céphalées 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée EPU DENAIN -14 novembre 2006 Dr Kubat-Majid14 novembre 2006 Dr KUBAT-MAJID Céphalées 1 Mise au point sur la migraine

Plus en détail

GESTION D UNE PERIDURALE INEFFICACE AU COURS DU TRAVAIL

GESTION D UNE PERIDURALE INEFFICACE AU COURS DU TRAVAIL OBSTETRIQUE 57 GESTION D UNE PERIDURALE INEFFICACE AU COURS DU TRAVAIL G. Boulay*, F-J. Mercier**. Département d Anesthésie-Réanimation Chirurgicale. *Hôpital Saint-Vincent-de-Paul, 75014 Paris, **Hôpital

Plus en détail

French translation OAA leaflet. Maux de tête après péridurale ou rachianesthésie Ce que vous devez savoir

French translation OAA leaflet. Maux de tête après péridurale ou rachianesthésie Ce que vous devez savoir French translation OAA leaflet Maux de tête après péridurale ou rachianesthésie Ce que vous devez savoir Nous avons écrit ce fascicule pour vous donner des informations sur les maux de tête qui peuvent

Plus en détail

Conférence Bales II - Mauritanie. Patrick Le Nôtre. Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations

Conférence Bales II - Mauritanie. Patrick Le Nôtre. Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations Conférence Bales II - Mauritanie Patrick Le Nôtre Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations AGENDA Le positionnement et l approche de SAS Notre légitimité dans les

Plus en détail

Mr le pharmacien, j ai mal. Comment agir?

Mr le pharmacien, j ai mal. Comment agir? Mr le pharmacien, j ai mal Comment agir? Anne Spinewine, Pharm., M. Clin. Pharm. Unité de pharmacologie cellulaire et moléculaire Université catholique de Louvain, Bruxelles Luxembourg - 22.11.2001 Mr

Plus en détail

Prévention des cancers. Pr GANRY

Prévention des cancers. Pr GANRY Prévention des cancers Pr GANRY Pourquoi mettre en place une politique de prévention? Cancers de mauvais pronostic: ORL, œsophage, estomac. effet connu de l arrêt du tabagisme, de l alcoolisme Efficacité

Plus en détail

Notice to Industry / Avis à l industrie

Notice to Industry / Avis à l industrie Therapeutic Products Directorate / Direction des produits thérapeutiques Holland Cross, Tower "B" /Holland Cross, tour "B" 6th Floor, 1600 Scott Street / 6ième étage, 1600, rue Scott Address locator: 3106B

Plus en détail

Evaluation précoce de la chimiothérapie néo-adjuvante par IRM. P Taourel, E Pages, C Alili (CHU Montpellier)

Evaluation précoce de la chimiothérapie néo-adjuvante par IRM. P Taourel, E Pages, C Alili (CHU Montpellier) Evaluation précoce de la chimiothérapie néo-adjuvante par IRM P Taourel, E Pages, C Alili (CHU Montpellier) Pourquoi? Prise en charge personnalisée du cancer du sein Morbidité et coût d une chimiothérapie

Plus en détail

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique?

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? TVP et algorithme de prédiction clinique - 1 Médiocre sensibilité et spécificité des signes et symptômes cliniques Utilité démontrée de la

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

Journal Canadien d Anesthésie/Canadian Journal of Anesthesia. Mises au point cliniques fondées sur des données probantes en anesthésie

Journal Canadien d Anesthésie/Canadian Journal of Anesthesia. Mises au point cliniques fondées sur des données probantes en anesthésie Journal Canadien d Anesthésie/Canadian Journal of Anesthesia Mises au point cliniques fondées sur des données probantes en anesthésie DIRECTIVES AUX AUTEURS Le Journal canadien d anesthésie est ouvert

Plus en détail

LOMBALGIES ET GROSSESSE

LOMBALGIES ET GROSSESSE 2 ème Congrès s National de la SOFMMOO LOMBALGIES ET GROSSESSE Le point de vue de l obstétricien Fritz G.,Boudier E., Nisand I. Département de Gynécologie-Obstétrique CHU Strasbourg. INTRODUCTION Manque

Plus en détail

Bénéfices du sevrage tabagique L exemple de la greffe hépatique. A Abergel Médecine digestive CHU Estaing Clermont Ferrand. SFT, 25 Octobre 2013

Bénéfices du sevrage tabagique L exemple de la greffe hépatique. A Abergel Médecine digestive CHU Estaing Clermont Ferrand. SFT, 25 Octobre 2013 Bénéfices du sevrage tabagique L exemple de la greffe hépatique A Abergel Médecine digestive CHU Estaing Clermont Ferrand SFT, 25 Octobre 2013 Les principales maladies hépatiques -Hépatopathies dues au

Plus en détail

ABCES HEPATIQUES A PYOGENES. Présentation DES gastro-entérologie.

ABCES HEPATIQUES A PYOGENES. Présentation DES gastro-entérologie. ABCES HEPATIQUES A PYOGENES Présentation DES gastro-entérologie. Samedi 13 avril 2013 Sophie Ribiere. Epidémiologie Rare : 1 cas pour 10000 hospitalisations. Incidence en augmentation. Terrain prédisposant

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

Decorative Fountain Linked to Legionnaires' Disease Outbreak

Decorative Fountain Linked to Legionnaires' Disease Outbreak 01/10/2012 Decorative Fountain Linked to Legionnaires' Disease Outbreak A 2010 outbreak of Legionnaires' disease in Wisconsin has been linked to a decorative fountain in a hospital lobby, according to

Plus en détail

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale Définitions Historique Génomique dans le cancer du sein Utilité Problèmes Futur Chaque personne:

Plus en détail

NUNAVUT NIHB Regional Dental Benefit Grid Oral and Maxillofacial Surgeons

NUNAVUT NIHB Regional Dental Benefit Grid Oral and Maxillofacial Surgeons NIHB Regional Dental Benefit Grid Oral and Maxillofacial Surgeons Effective Date April 1, 2016 The coverage of dental services provided through the NIHB Program will be reimbursed in accordance with the

Plus en détail

Carte de soins et d urgence

Carte de soins et d urgence Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Carte de soins et d urgence Emergency Healthcare Card Narcolepsie Narcolepsy La narcolepsie est une maladie neurologique rare, caractérisée

Plus en détail

Actualités Prévention Informations. Medi CMS

Actualités Prévention Informations. Medi CMS Actualités Prévention Informations Medi CMS Table des matières 1.1. Le traitement par brachythérapie donne de meilleurs résultats chez les patients obèses souffrant de cancer de la prostate.... 3 2.1.

Plus en détail

faisons le point Les vertiges sont, Les vertiges Un défi intéressant Les vertiges sont, avec les céphalées, les maux avec les céphalées,

faisons le point Les vertiges sont, Les vertiges Un défi intéressant Les vertiges sont, avec les céphalées, les maux avec les céphalées, Les vertiges Un défi intéressant Pierre Laplante MD, FRCPC Présenté dans le cadre de la conférence : Les 15 e Journées annuelles du Département de médecine, Université de Montréal, novembre 2006 Les vertiges

Plus en détail

Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle

Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle Académie de Pharmacie 2 décembre 2015 Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle Lucien Abenhaim Laser Analytica London School of Hygiene & Tropical Medicine 1 Questions Définitions

Plus en détail

mal de tête d installation subite 12/10 Éliminer une céphalée secondaire

mal de tête d installation subite 12/10 Éliminer une céphalée secondaire LES CÉPHALÉES 4 e Forum Département de médecine familiale et de médecine d urgence St-Georges de Beauce le 29 mai 2009 Les céphalées: objectifs Appliquer un algorithme diagnostique des céphalées Reconnaître

Plus en détail

Migraines, céphalées et statut hormonal

Migraines, céphalées et statut hormonal Migraines, céphalées et statut hormonal Vincent Cahagne, service de neurologie et équipe mobile d accompagnement et de soins palliatifs, Chu Rennes Migraine et puberté Le début de la migraine Le début

Plus en détail

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD Première édition First edition 1987-12 Systèmes d'alarme Partie 2: Prescriptions pour les systèmes d'alarme anti-intrusion Section trois Prescriptions

Plus en détail

Infections endovasculaires

Infections endovasculaires Infections endovasculaires O. Leroy Service de Réanimation et Maladies Infectieuses CH Tourcoing 59 Conflits d intérêt Laboratoires Novartis: Orateur Laboratoires Sanofi-Aventis: Orateur, investigateur

Plus en détail

Quel(s) diagnostic(s)? Quels examens? Quelle prise en charge?

Quel(s) diagnostic(s)? Quels examens? Quelle prise en charge? Cas clinique Patiente de 70 ans Pas d'antécédent Après un cours de danse : troubles du comportement, désorientation temporo-spatiale, questions répétées à son mari Examen clinique : amnésie antérograde,

Plus en détail

9. Les registres d essais cliniques

9. Les registres d essais cliniques 9. Les registres d essais cliniques Les registres d essais thérapeutiques sont des bases de données qui enregistrent les essais thérapeutiques planifiés, en cours de réalisation ou terminés, possédant

Plus en détail

FiRST Fibromyalgia Rapid Screening Tool Version 1.0

FiRST Fibromyalgia Rapid Screening Tool Version 1.0 FiRST Fibromyalgia Rapid Screening Tool Version 1.0 Scaling and Scoring Version 1.0: March 2011 Written by: Mapi Research Trust 27 rue de la villette 69003 Lyon France Phone: +33 (0) 4 72 13 65 75 Fax:

Plus en détail

Le rôle des acides gras oméga-3 en pédiatrie: entre mythes et réalité. Anca Sterescu MD CHU Sainte-Justine Le 15 janvier 2008

Le rôle des acides gras oméga-3 en pédiatrie: entre mythes et réalité. Anca Sterescu MD CHU Sainte-Justine Le 15 janvier 2008 Le rôle des acides gras oméga-3 en pédiatrie: entre mythes et réalité Anca Sterescu MD CHU Sainte-Justine Le 15 janvier 2008 Plan de la présentation Effets biologiques des acides gras oméga-3 Revue de

Plus en détail

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés.

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS EUROPE Tout savoir sur son HbA1c Réalisé avec la collaboration du

Plus en détail

Stress Test of the Heart

Stress Test of the Heart Stress Test of the Heart A stress test is also called an exercise, heart or cardiac stress test. This test checks how your heart works under stress and can show if there is blockage in your blood vessels.

Plus en détail

Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre

Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre hospitalier Lyon-Sud. Service du Pr P. CERUSE 1 Introduction

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des médecins des CAUT Information médicale pour éclairer les décisions des CAUT SINUSITE/RHINOSINUSITE

Lignes directrices à l intention des médecins des CAUT Information médicale pour éclairer les décisions des CAUT SINUSITE/RHINOSINUSITE 1. Pathologie Le terme sinusite désigne une inflammation des sinus. On devrait toutefois préconiser le terme clinique pertinent rhinosinusite pour évoquer une inflammation touchant à la fois les sinus

Plus en détail

5Visualisation. pièges à. éviter... de données : e-book : Visualisation & Ergonomie. Page 1 / 30. Partagez cet e-book :

5Visualisation. pièges à. éviter... de données : e-book : Visualisation & Ergonomie. Page 1 / 30. Partagez cet e-book : Page 1 / 30 5Visualisation de données : éviter... pièges à Partagez cet e-book : Page 2 / 30 Depuis des décennies, nous utilisons des graphiques pour mieux interpréter les données métiers. Toutefois, même

Plus en détail

Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration

Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration Marie-Dominique Beaulieu, MD Chaire docteur Sadok Besrour en médecine m familiale Département de médecine m familiale Université de Montréal

Plus en détail

ERCP (Endoscopic Retrograde Cholangiopancreatography)

ERCP (Endoscopic Retrograde Cholangiopancreatography) ERCP (Endoscopic Retrograde Cholangiopancreatography) ERCP is a test of the ducts of your gallbladder and pancreas. Ducts are small tubes that let fluid pass from one place to another. These are parts

Plus en détail

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Généralités 20% de diabétiques parmi les AVC x 2 à lui seul le risque d AVC Encore plus chez les

Plus en détail

Gestion des anticoagulants en péripartum

Gestion des anticoagulants en péripartum Gestion des anticoagulants en péripartum Pharmacologie D Chassard Lyon http://www.uptodate.com/contents/anticoagulation-during-pregnancy CFP Nov 2012 Fev 2012 Exemple de cohorte (n=120) HBPM en curatif

Plus en détail

INFORMATION : SOCIETE FRANCAISE DE RHUMATOLOGIE (Juillet 2013)

INFORMATION : SOCIETE FRANCAISE DE RHUMATOLOGIE (Juillet 2013) INFORMATION : SOCIETE FRANCAISE DE RHUMATOLOGIE (Juillet 2013) DOSAGE DE LA VITAMINE D QUELLES INDICATIONS DE VALEURS SUR LES COMPTES-RENDUS De nombreuses études scientifiques observationnelles et interventionnelles

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

Recommandations formalisées d experts. Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire. Actualisation 2011

Recommandations formalisées d experts. Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire. Actualisation 2011 Recommandations formalisées d experts Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire Actualisation 2011 NOM DE LA PRESENTATION 1 Facteurs de risque de MTEV Les recommandations concernant

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES METASTASES HEPATIQUES PAR RF DES CANCERS DU SEIN ET DES CANCERS COLO- RECTAUX. ETUDE COMPARATIVE

PRISE EN CHARGE DES METASTASES HEPATIQUES PAR RF DES CANCERS DU SEIN ET DES CANCERS COLO- RECTAUX. ETUDE COMPARATIVE PRISE EN CHARGE DES METASTASES HEPATIQUES PAR RF DES CANCERS DU SEIN ET DES CANCERS COLO- RECTAUX. ETUDE COMPARATIVE PRISE EN CHARGE DES METASTASES HEPATIQUES Chirurgie. Chimiothérapie. Techniques de destruction

Plus en détail

ASCITE MALIGNE EN SOINS PALLIATIFS

ASCITE MALIGNE EN SOINS PALLIATIFS ASCITE MALIGNE EN SOINS PALLIATIFS QUESTION : Chez les patients en soins palliatifs avec une ascite récurrente et inconfortable quelle est la meilleure option pour soulager leur symptômes? P : Patients

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 23 mai 2012 GYNERGENE CAFEINE, comprimés B/20 (CIP : 304 678-7) Laboratoire CENTRE SPECIALITES PHARMACEUTIQUES Ergotamine (tartrate de) Caféine anhydre Code ATC : N02CA52

Plus en détail

[...]5 à 10 % des. L hématurie microscopique et macroscopique. La prévalence de l hématurie chez l adulte varie entre 2,5 à 21,2 % 1 et une

[...]5 à 10 % des. L hématurie microscopique et macroscopique. La prévalence de l hématurie chez l adulte varie entre 2,5 à 21,2 % 1 et une Tout L hématurie microscopique et macroscopique Robert Sabbagh, B. Pharm, M.Sc., M.D., FRCSC Présenté dans le cadre de la conférence «Les hématuries miscroscopiques et macroscopiques» au congrès sur l

Plus en détail

* Medical versus surgical methods for first trimester termination of pregnancy, RHL Commentary by Chien P and Thomson M.

* Medical versus surgical methods for first trimester termination of pregnancy, RHL Commentary by Chien P and Thomson M. * Medical versus surgical methods for first trimester termination of pregnancy, RHL Commentary by Chien P and Thomson M. http://apps.who.int/rhl/fertility/abortion/pccom/en/ Réduit la mortalité maternelle

Plus en détail

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques?

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques? SerEN Qu est ce que SerEN? SerEN est un produit qui a été spécialement créé pour offrir un moyen sûr et efficace afin de profiter d un bien-être intellectuel pour les personnes qui vivent des situations

Plus en détail