Phytogéniques. et croissance des veaux. Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Phytogéniques. et croissance des veaux. Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques"

Transcription

1 Phytogéniques et croissance des veaux Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques

2 Photo: Fredleonero

3 200 Phytogéniques Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques et croissance des veaux Pour des performances de croissance optimales, les veaux doivent être en bonne santé. Il est ainsi essentiel de minimiser la morbidité et la mortalité en élevage, et d améliorer leur état de santé et leurs performances avant et pendant le sevrage. 3

4 Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques Une bonne santé est un des facteurs déterminants du gain de poids chez le veau en croissance. Photo: chictype La bonne gestion des génisses est une phase essentielle en production laitière. En élevage intensif, il est souhaitable, d un point de vue économique, de réduire la durée de la phase de croissance des veaux en augmentant le gain moyen quotidien de ces derniers. Les éleveurs et les responsables d exploitations sont de plus en plus conscients des avantages d une alimentation précise et de qualité permettant un meilleur développement du rumen associé à une croissance plus élevée et par conséquent, à une production laitière plus importante au cours des premières lactations. Les plans d'alimentation pour un développement optimal remplacent progressivement le lait entier ou l'aliment d'allaitement par le starter jusqu'à un sevrage complet, ce qui favorise la consommation de ce dernier. De cette manière, tout est mis en œuvre pour contribuer à l expression du potentiel génétique des animaux. Problèmes de santé et facteurs déclenchants D un point de vue général, les veaux en pré-sevrage doivent être en bonne santé afin d'optimiser leur croissance. La morbidité et la mortalité des veaux en croissance entraînent des pertes financières considérables pour l éleveur, liées aux coûts directs associés aux veaux perdus, aux traitements et aux effets négatifs à long terme sur les performances des animaux. Toute transition alimentaire au cours des trois premiers Toute transition alimentaire au cours des trois premiers mois de vie constitue un événement stressant majeur pour l animal, avec un impact négatif sur sa santé intestinale et ses performances. mois de vie constitue un événement stressant majeur pour l animal, avec un impact négatif sur sa santé intestinale et ses performances. Par conséquent, l ajout d antibiotiques facteurs de croissance dans le lait entier, l aliment d allaitement ou l aliment de démarrage, à des doses sous-thérapeutiques, reste une pratique courante dans plusieurs pays en vue de prévenir les maladies. Le fait de ne pas utiliser ce type d antibiotiques entraînerait une augmentation des coûts de production pouvant atteindre 5 %. La résistance aux antibiotiques en production animale et le risque de résidus antibiotiques dans les produits animaux et dans l environnement ont suscité de vives inquiétudes au sein de la population et de la communauté scientifique. Les réglementations gouvernementales visent de plus en plus à limiter le recours aux antibiotiques facteurs de croissance ou à les interdire, comme cela a été le cas dans l Union Européenne dès L exposition à divers agents pathogènes via l alimentation peut s accompagner de plusieurs autres facteurs de stress comme l environnement ou la conduite d élevage, avec un impact négatif sur le bien-être et la santé des animaux. Les maladies touchant les jeunes génisses peuvent affecter la viabilité économique de l atelier laitier, avec des pertes liées aux affections respiratoires et digestives, ces dernières étant à l origine de diarrhées. D après le rapport 2010 du National Animal Health Monitoring System (NAHMS - système national de surveillance de la santé animale des Etats-Unis), 23,9 % et 12,4 % des jeunes génisses en pré-sevrage présentent respectivement des diarrhées ou d autres problèmes digestifs, et des affections des voies respiratoires. Dans plus de 75 % des cas, des antibiotiques ont été utilisés pour les traiter. La bonne prise en charge des diarrhées représente un enjeu majeur car cette affection engendre des pertes financières plus élevées que n importe quelle autre maladie. En somme, la recherche de performances élevées accroît la demande en additifs dont les effets pourraient remplacer, voire dépasser, les effets bénéfiques des antibiotiques facteurs de croissance en termes d indice de consommation et de prévention des maladies, sans pour autant susciter d inquiétudes au sein de la 4

5 Phytogéniques et croissance des veaux La recherche constante de performances zootechniques élevées accroît la demande en additifs dont les effets pourraient remplacer, voire dépasser, les effets bénéfiques des antibiotiques facteurs de croissance en termes d indice de consommation et de maladies, sans pour autant susciter d inquiétudes au sein de la population. population. Il existe plusieurs moyens d améliorer la santé des veaux. Parmi ces moyens, citons les additifs phytogéniques, qui représentent un groupe de produits à base de plantes, parmi lesquels plusieurs substances prometteuses permettant l expression complète du potentiel génétique des veaux, tout en contribuant à améliorer leur état de santé général. Une solution naturelle et efficace Un nombre croissant de données scientifiques a démontré l efficacité des substances phytogéniques sur la croissance et l indice de consommation dans diverses espèces animales. Les produits phytogéniques, également appelés produits végétaux ou phytobiotiques, sont utilisés chez l homme et l animal à des fins médicales depuis des siècles. Les produits végétaux contiennent des métabolites secondaires de plantes exerçant diverses influences positives sur la santé des animaux. Outre leurs effets sensoriels influençant l appétence, les additifs phytogéniques stimulent la production de salive et de sucs gastriques, et possèdent des propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes et anti-oxydantes. Les études conduites chez les poulets de chair et les porcs démontrent cet impact positif sur les paramètres zootechniques. En revanche, les données scientifiques publiées chez les veaux restent encore limitées. La gamme de produits Digestarom contient un mélange défini et standardisé d herbes et d épices en poudre, et de composés volatils (huiles essentielles) et non volatils. Son efficacité sur les performances et l indice de consommation des animaux a été prouvée au cours de différentes études sur le terrain. La figure 1 présente les résultats de cinq études. Dans l ensemble, une augmentation de 8 % du gain de poids a été constatée. En moyenne, une amélioration de 5 % de l indice de consommation a été notée dans les cinq études ce qui signifie que les veaux recevant Digestarom consomment seulement 1,91 kg de nourriture par kg de poids gagné, contre 2,01 kg pour les groupes témoins ne recevant aucune supplémentation. Figure 1. Effet de Digestarom (DG) sur le gain de poids et l indice de consommation au cours de différentes études. Gain de poids (témoin = 100 %) 120% 110% 100% 90% 80% 70% 60% 20,6 kg 22,8 kg 31,9 kg 33,6 kg 66,6 kg I II III IV V Témoin Digestarom Étude I: Miller et al. (2011) DG dans AA vs. AA seul, 54 vs. 53 veaux/gp, 6 semaines Étude II: Chester-Jones et al. (2010) DG dans AA vs. Neo/OTC dans AA, veaux/ gp, 8 semaines Étude III: Friedrichkeit (2011) DG dans AA/aliment de démarrage vs. AA/aliment de démarrage, 25 vs. 25 veaux/groupe, 8 semaines Étude IV: Friedrichkeit (2012) DG dans AA/aliment de démarrage vs. AA/aliment de démarrage, 27 vs. 26 veaux/gp, 8 semaines Étude V: Bahlmann (All.) DG dans AA vs. AA, 5 études consécutives, 21 semaines chacune AA = Aliment d'allaitement 74,0 kg 75,6 kg 82,1 kg 93,8.kg 97,4 kg 2,28 1,90 1,96 1,97 1,96 2,10 1,86 1,84 1,86 1, Indice de consommation 5

6 Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques Un mélange d ingrédients phytogéniques efficace doit reposer sur l association bien équilibrée de substances bioactives exerçant ensemble une action anti-inflammatoire, anti-oxydante et antibactérienne, contribuant ainsi à la croissance de l animal et, à terme, à la rentabilité de l élevage. État de santé satisfaisant Les veaux doivent rester en bonne santé pour pouvoir se développer et croître de manière harmonieuse. Par conséquent, un état de santé satisfaisant est un facteur clé pour garantir un gain de poids important. Une étude menée à l Université du Minnesota a montré que les frais médicaux les moins élevés avaient été observés dans le groupe recevant Digestarom par rapport au groupe témoin positif (néomycine et produits délivrables sans ordonnance, rumensine) et au groupe témoin négatif (figure 2). De la même manière, dans le groupe Digestarom, le gain de poids était plus élevé et les animaux présentaient un meilleur état de santé général, avec une incidence des maladies moins importante. Les différences de frais de santé entre les différents groupes de l étude étaient considérables : les dépenses liées aux traitements médicaux étaient légèrement supérieures à 1 par veau dans le groupe témoin négatif, de 0,70 par veau dans le groupe antibiotique facteur de croissance et inférieures à 0,57 par veau dans le groupe Digestarom. Ces résultats confirment le potentiel de Digestarom en tant qu additif permettant d équilibrer de manière efficace le système digestif grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, anti-oxydantes et antibactériennes. Son effet significatif sur la digestibilité des nutriments permet de réduire l exposition aux agents pathogènes intestinaux et de renforcer l équilibre du microbiote intestinal. Les résultats positifs obtenus en termes de croissance, d indice de consommation et de santé des animaux, ont mis en évidence que l utilisation d additifs phytogéniques permettait de recourir moins souvent aux antibiotiques. Figure 2. Effet de Digestarom sur les frais de santé par rapport aux différents témoins. Frais de traitement (EUR/veau) 1,2 1,0 0,8 0,6 0,4 0,2 0,0 0,70 Témoin Témoin Digestarom positif négatif Témoin pos. Témoin nég. Digestarom Source: Chester-Jones et al., ,02 0,57 Démarrer La croissance de veaux en bonne santé destinés à devenir, à terme, des bovins à hautes performances, repose sur deux éléments : un gain moyen quotidien satisfaisant et un excellent développement du rumen. Cependant, les maladies, essentiellement les pathologies digestives d origine bactérienne, ont un impact non négligeable sur la viabilité économique des ateliers laitiers en raison des frais médicaux importants qu elles engendrent. Par conséquent, le recours aux antibiotiques facteurs de croissance reste une pratique courante dans de nombreux pays. Suite aux inquiétudes croissantes suscitées par l utilisation des antibiotiques en production animale, les additifs phytogéniques prennent une importance grandissante. Les résultats positifs sur les performances de croissance, l indice de consommation et l état de santé des animaux, démontrés au cours de différentes études, ont mis en évidence que leur utilisation permettait de recourir moins souvent aux antibiotiques. Les résultats obtenus sont d excellents indicateurs du potentiel des additifs phytogéniques et doivent encourager les scientifiques à poursuivre leurs recherches dans ce domaine. Les références bibliographiques sont disponibles sur demande. 6

7

8 BIOMIN Holding GmbH Industriestrasse 21, A-3130 Herzogenburg, AUSTRIA Tel: , Fax: , BIOMIN Holding GmbH ART_Nro13_PHY_R_FR_0314_CSD

Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair. Dr. Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles

Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair. Dr. Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair Dr. Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair

Plus en détail

Les nouvelles pistes étudiées par les chercheurs dans le domaine de l alimentation des lapins

Les nouvelles pistes étudiées par les chercheurs dans le domaine de l alimentation des lapins PERSPECTIVES Analyses des Journées de la Recherche cunicole Le Mans 19-20 nov. 2013 Les nouvelles pistes étudiées par les chercheurs dans le domaine de l alimentation des lapins François LEBAS Directeur

Plus en détail

L importance du suivi du dioxyde de carbone (CO 2. ) dans la production de dindes

L importance du suivi du dioxyde de carbone (CO 2. ) dans la production de dindes FICHE D INFORMATION L importance du suivi du dioxyde de carbone (CO 2 ) dans la production de dindes info.hybrid@hendrix-genetics.com www.hybridturkeys.com Dans la production de dindes, la performance

Plus en détail

AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE?

AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE? AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE? Traduit de: PRODUCERS MIGHT WANT TO CONSIDER CREEP FEEDING Auteur: Stephen B. Blezinger, Ph.D., PAS (Copyright 2015 Dr. Stephen B. Blezinger) Adapté en français

Plus en détail

Les endotoxines chez la vache Un risque sous-estimé?

Les endotoxines chez la vache Un risque sous-estimé? Les endotoxines chez la vache Un risque sous-estimé? Simone Schaumberger DVM Chef Produit, Gestion du Risque Mycotoxines Nicole Reisinger Dr. vet. med. Chef Projet, Endotoxines Les endotoxines chez la

Plus en détail

Influence de deux probiotiques sur l immunité du porcelet. Il est reconnu que la période de sevrage est une période très critique pour les

Influence de deux probiotiques sur l immunité du porcelet. Il est reconnu que la période de sevrage est une période très critique pour les Influence de deux probiotiques sur l immunité du porcelet Il est reconnu que la période de sevrage est une période très critique pour les porcelets puisqu ils sont soumis à plusieurs stress. Cette période

Plus en détail

Manger bien et bouger mieux

Manger bien et bouger mieux Être actif, Manger bien et bouger mieux Être actif, c est la santé! MANGER BIEN ET BOUGER MIEUX Les données et statistiques qui suivent sont tirées du document de l Assembléedes Premières Nations, Les

Plus en détail

Développement d un système de monitoring du bien-être des veaux en élevage

Développement d un système de monitoring du bien-être des veaux en élevage Développement d un système de monitoring du bien-être des veaux en élevage Joop LENSINK 1, Kees VAN REENEN 2, Hélène LERUSTE 1 1 Institut Supérieur d Agriculture (ISA) Lille, France 2 Animal Science Group,

Plus en détail

L ELEVAGE TYPE : Poulailler de 1000 m² fixe. Age à l abattage de 42 jours minimum. Souche à croissance rapide (ROSS, COBB, HYBRO, )

L ELEVAGE TYPE : Poulailler de 1000 m² fixe. Age à l abattage de 42 jours minimum. Souche à croissance rapide (ROSS, COBB, HYBRO, ) LE POULET STANDARD L ELEVAGE TYPE : LES NORMES TECHNIQUES : Poulailler de 1000 m² fixe Souche à croissance rapide (ROSS, COBB, HYBRO, ) Densité à la mise en place : 23 poulets / m² Age à l abattage de

Plus en détail

LALLEMAND ANIMAL NUTRITION

LALLEMAND ANIMAL NUTRITION LALLEMAND ANIMAL NUTRITION SPECIFIC SUCCESS * * Spécifique pour votre succès. www.lallemandanimalnutrition.com SPECIFIC SUCCESS Un chef de file mondial des levures et bactéries au service de l agriculture

Plus en détail

Nanotechnologies: Ce qui est petit est mignon... mais est ce sans risque?

Nanotechnologies: Ce qui est petit est mignon... mais est ce sans risque? Raising standards for consumers Nanotechnologies: Ce qui est petit est mignon... mais est ce sans risque? Dépliant du BEUC et de l ANEC sur les nanotechnologies et les nanomatériaux Que sont les nanotechnologies

Plus en détail

L importance de l alimentation sur la santé de votre chien

L importance de l alimentation sur la santé de votre chien L importance de l alimentation sur la santé de votre chien La qualité de l'alimentation est un des facteurs le plus important au niveau de la santé de nos chiens. De plus, une alimentation saine, adaptée

Plus en détail

besoins spécifiques de chaque chien & chat

besoins spécifiques de chaque chien & chat chien et chat Le programme nutritionnel qui répond aux besoins spécifiques de chaque chien & chat Dog Croc économique Nos aliments économiques pour chiens sont destinés aux chiens de toutes races à partir

Plus en détail

CUNICULTURE Magazine Volume 39 (année 2012) pages 33 à 43

CUNICULTURE Magazine Volume 39 (année 2012) pages 33 à 43 Colin et coll. Acides gras oméga 3 : zootechnie et qualité de viande CUNICULTURE Magazine vol 39 (2012) page 33 CUNICULTURE Magazine Volume 39 (année 2012) pages 33 à 43 L ENRICHISSEMENT DES ALIMENTS LAPIN

Plus en détail

thera Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION octobre 2011

thera Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION octobre 2011 octobre 2011 thera N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! thera Edito Chères clientes, chers clients, L automne est là Le changement de saison

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Fluorures

Consensus Scientifique sur. les. Fluorures page 1/5 Consensus Scientifique sur Source : IPCS (2002) les Fluorures Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les aliments et l'eau de boisson contiennent généralement au moins un peu de fluorures. On

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

S E R V I C E S. Nactus La nature en action dans votre élevage OFFRES DE

S E R V I C E S. Nactus La nature en action dans votre élevage OFFRES DE OFFRES DE S E R V I C E S Nactus La nature en action dans votre élevage H O M E O P A T H I E L E S F O N D A M E N T A U X Vous êtes le premier témoin de votre élevage, devenez le premier acteur de sa

Plus en détail

Des soins cutanés sur lesquels vous pouvez compter!

Des soins cutanés sur lesquels vous pouvez compter! Tout pour la peau TU.08.2015 Des soins cutanés sur lesquels vous pouvez compter! Produits dermatologiques et cosmétiques depuis 1950 Développés pour répondre aux exigences les plus pointues, adaptés aux

Plus en détail

www.share-project.be Quelques résultats de l enquête 50 + en Europe

www.share-project.be Quelques résultats de l enquête 50 + en Europe www.share-project.be Quelques résultats de l enquête 50 + en Europe Prochaine étape La prochaine étape de l enquête 50 + en Europe est de compléter l actuelle base de données par l histoire de vie des

Plus en détail

Avantages et inconvénients

Avantages et inconvénients GESTION DU RISQUE M Y C O T O X I N E S Marqueurs biologiques liés aux mycotoxines Avantages et inconvénients Christina Schwab Chef de produit, Gestion du risque mycotoxines 2 Christina Schwab Chef de

Plus en détail

Pourquoi une alimentation sèche?

Pourquoi une alimentation sèche? Pourquoi une alimentation sèche? Best Choice Super Premium est une nourriture extrudée. Ce procédé de fabrication rend Best Choice parfaitement assimilable et digestible. On peut nourrir proprement, la

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

Mortalité observée et mortalité attendue au cours de la vague de chaleur de juillet 2006 en France métropolitaine

Mortalité observée et mortalité attendue au cours de la vague de chaleur de juillet 2006 en France métropolitaine Mortalité observée et mortalité attendue au cours de la vague de chaleur de uillet en France métropolitaine FOUILLET A 1, REY G 1, JOUGLA E, HÉMON D 1 1 Inserm, U75, Villeuif, France. Inserm CépiDc, IFR9,

Plus en détail

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Pascal Xicluna-http://photo.agriculture.gouv.fr La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Plus en détail

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution?

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Les Rencontres de l Inra au Salon de l agriculture Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Lundi 23 février 2015 Programme 14h30

Plus en détail

LES STRONGYLOSES DIGESTIVES : Cas de l'ostertagiose bovine

LES STRONGYLOSES DIGESTIVES : Cas de l'ostertagiose bovine LES STRONGYLOSES DIGESTIVES : Cas de l'ostertagiose bovine On parle souvent du parasitisme digestif des bovins, des pertes de production qu'il peut engendrer en période de pâturage et de l'intérêt de traiter

Plus en détail

Domaine Elevage bovins

Domaine Elevage bovins Domaine Elevage bovins 22 Autonomie alimentaire pour les vaches laitières et allaitantes Panorama des solutions développées sur la ferme expérimentale de Thorigné d Anjou. Objectifs : obtenir des références

Plus en détail

L alimentation solide du porcelet sous la mère : chassons quelques idées reçues

L alimentation solide du porcelet sous la mère : chassons quelques idées reçues L alimentation solide du porcelet sous la mère : chassons quelques idées reçues C est un sujet de débat récurrent entre les stagiaires lors du cours d alimentation : tandis que certains soutiennent que

Plus en détail

4 Directives générales pour la production animale. 4.3 Sélection

4 Directives générales pour la production animale. 4.3 Sélection 4 Directives générales pour la production animale 4.3 Sélection La santé et la productivité des animaux agricoles doivent être stimulées par des systèmes d élevage conformes à leurs besoins, ainsi que

Plus en détail

Avez-vous tout en main pour atteindre vos résultats? Ajustez votre tir sur la bonne cible!

Avez-vous tout en main pour atteindre vos résultats? Ajustez votre tir sur la bonne cible! Avez-vous tout en main pour atteindre vos résultats? Ajustez votre tir sur la bonne cible! Misez sur la régie : la méthode ALARME La santé des animaux : gagnez en rentabilité Vos choix génétiques et économiques

Plus en détail

La nutrition simple et rentable. Catalogue FORMATIONS. N Formateur : 83 63 04246 63

La nutrition simple et rentable. Catalogue FORMATIONS. N Formateur : 83 63 04246 63 La nutrition simple et rentable Catalogue FORMATIONS N Formateur : 83 63 04246 63 Introduction FORMATIONS Vous tenez dans vos mains le catalogue de formations BDM. Leader français du Conseil Indépendant

Plus en détail

Infestation par Dipylidium caninum,

Infestation par Dipylidium caninum, Fiche technique n 24 Infestation par Dipylidium caninum, le téniasis félin à Dipylidium Parmi tous les vers qui peuvent infester le chat, Dipylidium caninum est un parasite fréquemment rencontré dans le

Plus en détail

Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ

Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ p Octobre 2011 Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ Introduction : Le programme Lait canadien de qualité (LCQ) est au courant de l utilisation des produits de santé naturels

Plus en détail

TOUTES LES COULEURS POUR VOTRE SANTÉ

TOUTES LES COULEURS POUR VOTRE SANTÉ TOUTES LES COULEURS POUR VOTRE SANTÉ TOUTES LES COULEURS POUR VOTRE SANTÉ SOMMAIRE Carl Rehnborg et l histoire NUTRILITE Les défis d une alimentation équilibrée Votre ration quotidienne de couleurs Mangez

Plus en détail

résultats TechNico-écoNoMiques 2010 du réseau de références PorciN de MarTiNique Programme Posei france

résultats TechNico-écoNoMiques 2010 du réseau de références PorciN de MarTiNique Programme Posei france RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION RÉSULTATS ANNUELS résultats TechNico-écoNoMiques 21 du réseau de références PorciN de MarTiNique Programme Posei france PORCINS les résultats

Plus en détail

ssentials DESIGNED DOG for your www.delimill.ch

ssentials DESIGNED DOG for your www.delimill.ch e ssentials DESIGNED DOG www.delimill.ch for your Le siège social de la société est basé à Luzern en Suisse. Les actionnaires fondateurs de la société ont de nombreuses années d éxpérience dans le domaine

Plus en détail

Assises professionnelles de l infectiologie

Assises professionnelles de l infectiologie Valoriser l infectiologie transversale par l amélioration de la qualité Arnaud Pouillart Hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise, activité intellectuelle

Plus en détail

Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA. engineering for a better world. GEA Food Solutions

Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA. engineering for a better world. GEA Food Solutions Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA engineering for a better world GEA Food Solutions Mesurer, ça compte! Plus vous en savez sur les mesures de vos paramètres de process, plus

Plus en détail

Foire aux questions. www.nutreine.fr

Foire aux questions. www.nutreine.fr Foire aux questions PHILOBIO est un programme de complémentation alimentaire biologique à base de farine de lin, de sarrasin et de fenouil, de fibres solubles d agave et de polyphénols de raisin et de

Plus en détail

Impact des pratiques alimentaires de fin de gestation sur la lactation publié dans L'égide n 15, 1999

Impact des pratiques alimentaires de fin de gestation sur la lactation publié dans L'égide n 15, 1999 Impact des pratiques alimentaires de fin de gestation sur la lactation publié dans L'égide n 15, 1999 Au cours d'un cycle de production, les semaines qui entourent la mise-bas sont capitales : elles conditionnent

Plus en détail

Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine

Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine (Article paru dans L égide n 23, juin 2001) L exploitation caprine est un tout. Sa réussite dépend essentiellement de la cohérence

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

www.shieldscientific.com

www.shieldscientific.com Industries ultra propres Protection du produit, des processus et du personnel SHIELD Scientific BV Galvanistraat 1 6716 AE EDE The Netherlands Phone: + 31 (0) 318 754 141 Fax: + 31 (0)318 503 742 E-mail:

Plus en détail

Gestion de l humidité dans le bâtiment de démarrage

Gestion de l humidité dans le bâtiment de démarrage FICHE D INFORMATION Gestion de l humidité dans le bâtiment de démarrage info.hybrid@hendrix-genetics.com www.hybridturkeys.com Une litière humide peut s avérer l une des conditions environnementales les

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

PLAN LA SOCIÉTÉ MEDRIA LA DÉMARCHE MEDRIA LA PLATEFORME MEDRIA LE VEL'PHONE LE HEATPHONE L'INTERFACE DAILY WEB SERVICES

PLAN LA SOCIÉTÉ MEDRIA LA DÉMARCHE MEDRIA LA PLATEFORME MEDRIA LE VEL'PHONE LE HEATPHONE L'INTERFACE DAILY WEB SERVICES MEDRIA ELEVAGE PLAN LA SOCIÉTÉ MEDRIA LA DÉMARCHE MEDRIA LA PLATEFORME MEDRIA LE VEL'PHONE LE HEATPHONE L'INTERFACE DAILY WEB SERVICES LA SOCIÉTÉ MEDRIA Société créée en 2004 40 salariés Des investissements

Plus en détail

Banque de données régionale ovine en région Lorraine

Banque de données régionale ovine en région Lorraine Banque de données régionale ovine en région Lorraine Lorraine SYNTHÈSE 2014 DES APPUIS TECHNIQUES OVINS VIANDE REPRISE DE LA PROGRESSION DES RÉSULTATS ÉCONOMIQUES En 2014, l amélioration technique conjuguée

Plus en détail

-Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques

-Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques -Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques Présenté par : Yves Saint-Vincent Éleveur, Transformateur et Détaillant Ferme Saint-Vincent / Boucheries Ferme Saint-Vincent Certifiés

Plus en détail

CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO?

CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO? CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO? La Direction Générale de la santé et des consommateurs (DG SANCO) assiste la Commission européenne (CE) dans la mise en œuvre de politiques communautaires afin

Plus en détail

Nos métiers. EVIALIS et le Porc. Un des premiers Centres de Recherche d Europe. Un laboratoire d analyses pour des réponses ciblées

Nos métiers. EVIALIS et le Porc. Un des premiers Centres de Recherche d Europe. Un laboratoire d analyses pour des réponses ciblées Merilis Porcilis Nos métiers Un des premiers Centres de Recherche d Europe Le centre de recherche EVIALIS, avec ses réseaux d élevages témoins et ses partenaires extérieurs, étudie les besoins nutritionnels

Plus en détail

ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION

ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION Première caractérisation du secteur (données 2012) SYNTHESE Etude du secteur des sauces condimentaires-oqali Données 2011-Edition 2013 EDITION 2014 Synthèse de l

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le beurre?

Factsheet Qu est-ce que le beurre? Factsheet Qu est-ce que le beurre? Description du produit: Le beurre est une matière grasse facile à tartiner, produite exclusivement à partir de crème de lait. Le beurre est composé à 100% de lait pur

Plus en détail

Microsoft Office Specialist

Microsoft Office Specialist Microsoft Office Specialist http://www.microsoft.com/france/formation/cert/office Contactez-nous par e-mail : infomos@microsoft.com 2005 Microsoft Corporation. Tous droits réservés. Microsoft, le logo

Plus en détail

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

Le mycoplasme: un problème dans mon troupeau? David Francoz, DMV, MSc, ACVIM Faculté de médecine vétérinaire Saint-Hyacinthe CSTL - 9 décembre 2008

Le mycoplasme: un problème dans mon troupeau? David Francoz, DMV, MSc, ACVIM Faculté de médecine vétérinaire Saint-Hyacinthe CSTL - 9 décembre 2008 Le mycoplasme: un problème dans mon troupeau? David Francoz, DMV, MSc, ACVIM Faculté de médecine vétérinaire Saint-Hyacinthe CSTL - 9 décembre 2008 Le mycoplasme, qu est ce que c est? Une des plus petites

Plus en détail

LA PLACE DE LA VIANDE DANS LA

LA PLACE DE LA VIANDE DANS LA LA PLACE DE LA VIANDE DANS LA NUTRITION HUMAINE Points de vue de professionnels de la nutrition JSMTV - Point de vue de professionnels de la nutrition Diététiciennes en restauration collective Nutritionnistes

Plus en détail

Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement

Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement Par Maxime Laplante, agr Président de l Union paysanne Les buts de l

Plus en détail

dans le cas de l appareil foliaire d une hauteur de 140 cm (9257m 2 /ha) par rapport à l appareil

dans le cas de l appareil foliaire d une hauteur de 140 cm (9257m 2 /ha) par rapport à l appareil RÉSUMÉ La protection phytosanitaire des vignobles représente une des chaînons les plus importantes des systèmes de production viticole (Enoiu I., 2006, Tomoioagă, 2006). Les dépenses liées aux produits

Plus en détail

Résumé. Déterminer la cause d un problème sur l IC Il y a un certain nombre de facteurs qui peuvent influencer négativement l IC d un troupeau :

Résumé. Déterminer la cause d un problème sur l IC Il y a un certain nombre de facteurs qui peuvent influencer négativement l IC d un troupeau : Optimisation de l indice de consommation du poulet de chair ROSS Cet article a été écrit spécifiquement pour les producteurs d Amérique Latine. Cependant, les recommandations données peuvent être utiles

Plus en détail

Appliquer la réglementation dans la filière

Appliquer la réglementation dans la filière Appliquer la réglementation dans la filière laitière fermière re Appliquer la réglementation dans la filière laitière fermière Analyse des risques, enregistrements et GBPH Application à la filière laitière

Plus en détail

Une offre de taureaux toujours en augmentation sur GENIVAL. Nombre de taureaux inscrits sur GENIVAL. novembre. mars 2011 mai 2011 2010

Une offre de taureaux toujours en augmentation sur GENIVAL. Nombre de taureaux inscrits sur GENIVAL. novembre. mars 2011 mai 2011 2010 Le GIE Elevage envoie aux partenaires GENIVAL une lettre d information sur l évolution de l outil et l offre en taureaux d élevage. Merci de la diffuser auprès de tous les techniciens et éleveurs de votre

Plus en détail

La Gastronomie Francaise pour votre chien. Fabriqué en France

La Gastronomie Francaise pour votre chien. Fabriqué en France La Gastronomie Francaise pour votre chien Fabriqué en France Entreprise et philosophie Préparer un bon repas pour la famille et les amis, rechercher des bonnes recettes et ingrédients d excellence est

Plus en détail

Édito. des antibiotiques en élevage. La prévention. formation et l information sont donc essentielles pour réussir.

Édito. des antibiotiques en élevage. La prévention. formation et l information sont donc essentielles pour réussir. Septembre 2012 La lettre Synthèse élevage N 03 L information des éleveurs de bovins Sommaire Pages 2 à 4 Les problèmes de foie sur la vache laitière Mythe ou réalité? Page 5 Colostrum contre les diarrhées

Plus en détail

La qualité de l air dans les ERP petite enfance Un enjeu de santé publique, une obligation légale, comment agir? dexpert DEXPERT ALL RIGHTS RESERVED

La qualité de l air dans les ERP petite enfance Un enjeu de santé publique, une obligation légale, comment agir? dexpert DEXPERT ALL RIGHTS RESERVED + La qualité de l air dans les ERP petite enfance Un enjeu de santé publique, une obligation légale, comment agir? dexpert UN ENJEU DE SANTE PUBLIQUE, UNE OBLIGATION LEGALE 2 Les effets négatifs d une

Plus en détail

Devoirs de préparation Module 10

Devoirs de préparation Module 10 Devoirs de préparation Module 10 Maladies liées à l alimentation Il existe différentes maladies liées à l alimentation. Certaines sont liées à une mauvaise alimentation, d autres sont congénitales et se

Plus en détail

La productivité du travail et le salaire moyen par tête à l horizon 2050

La productivité du travail et le salaire moyen par tête à l horizon 2050 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du mercredi 26 septembre 2007 à 9 h 30 «Actualisation des projections à long terme : les hypothèses» Document N 04 Document de travail, n engage pas

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/13/INF/8 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER MAI 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Treizième session Genève, 19 23 mai 2014 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LE RÔLE DES BREVETS

Plus en détail

Travailler ensemble pour une meilleure alimentation, éthique et plus respectueuse des animaux d élevage. CIWF Agroalimentaire

Travailler ensemble pour une meilleure alimentation, éthique et plus respectueuse des animaux d élevage. CIWF Agroalimentaire Travailler ensemble pour une meilleure alimentation, éthique et plus respectueuse des animaux d élevage CIWF Agroalimentaire L Équipe Agroalimentaire Depuis sa création en 2007, l équipe agroalimentaire

Plus en détail

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON?

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? V ous ne voulez pas (ou ne pouvez pas) allaiter votre bébé au sein, ou vous souhaitez cesser de l allaiter plus tôt que ce qui est recommandé. Il faut alors lui donner

Plus en détail

Maîtrise des phases critiques en élevage porcin : Comment améliorer la santé digestive du porcelet?

Maîtrise des phases critiques en élevage porcin : Comment améliorer la santé digestive du porcelet? 1. Introduction : Maîtrise des phases critiques en élevage porcin : Comment améliorer la santé digestive du porcelet? P. Rondia* et J. Wavreille** Centre wallon de recherches agronomiques *Unité Nutrition

Plus en détail

Rapport de recommandations

Rapport de recommandations Comment s assurer que les personnes souffrant d ostéo-arthrite et d arthrite rhumatoïde reçoivent des soins optimaux de par l Europe: recommandations EUMUSC.NET En partenariat avec EULAR et 22 centres

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le yogourt?

Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Description du produit: Le yogourt est un produit laitier acidulé de consistance plus ou moins épaisse. Le yogourt est fabriqué grâce à la fermentation du lait par les

Plus en détail

Veille sur les articulations de votre cheval!

Veille sur les articulations de votre cheval! Veille sur les articulations de votre cheval! Voici ce que Cosequin Equine Plus HA peut faire pour votre cheval! Produits vétérinaires COSEQUIN Equine Plus HA est une marque déposée de Nutramax Laboratories,

Plus en détail

Les fiches techniques caprines Sud-Ouest Place aux chevrettes

Les fiches techniques caprines Sud-Ouest Place aux chevrettes Les fiches techniques caprines Sud-Ouest Fiche n 1 L élevage des chevrettes constitue une phase importante. Ces jeunes animaux, choisis selon des critères précis, vont faire l objet de soins et d attention

Plus en détail

Manger sainement pour réduire son risque de cancer.

Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Ligue suisse contre le cancer Association suisse pour l alimentation Une publication de la Ligue suisse contre le cancer et de l Association suisse pour

Plus en détail

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits 2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits L interprétation des cotes attribuées dans le cadre des évaluations des risques relatifs aux produits décrite plus loin repose

Plus en détail

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch 2013 Qualité/Prix/Choix www.landi.ch Rien n est trop bon pour le meilleur ami de l homme! Aliments pour chiens bitsdog: des produits de haute qualité pour une alimentation équilibrée qui tient compte des

Plus en détail

UNE EXPÉRIENCE EN VTT

UNE EXPÉRIENCE EN VTT GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UNE EXPÉRIENCE EN VTT Guide gratuit! 2015/2016 PLUS INTENSE For beginner to pro Guides pour autres sports : www.highfive.co.uk POURQUOI UTILISER LA NUTRITION SPORTIVE? La

Plus en détail

Hervé Morvan LDA22 Ploufragan. Christophe Renoult AVPO. 14 Novembre 2013. écoantibio2017 OIE Paris

Hervé Morvan LDA22 Ploufragan. Christophe Renoult AVPO. 14 Novembre 2013. écoantibio2017 OIE Paris en m édec ine vétérina ire Christophe Renoult AVPO Hervé Morvan LDA22 Ploufragan 1 La production avicole française Filière chair : - Poulet, - Canard - Gibier Filière œuf de consommation : - Poulette -

Plus en détail

FACTEURS AFFECTANT LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET L ÉTAT NUTRITIONNEL DES MÉNAGES

FACTEURS AFFECTANT LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET L ÉTAT NUTRITIONNEL DES MÉNAGES Améliorer la nutrition grâce aux jardins potagers 45 FACTEURS AFFECTANT LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET L ÉTAT NUTRITIONNEL DES MÉNAGES OBJECTIF A la fin de cette session, les agents de terrain devront être

Plus en détail

Puissance : Boisson fouettée à saveur de banane et chocolat extrême

Puissance : Boisson fouettée à saveur de banane et chocolat extrême Puissance : Boisson fouettée à saveur de banane et chocolat extrême Pour tous les amateurs de chocolat, voici une recette où la poudre de riche cacao donne à la boisson fouettée un goût véritablement céleste,

Plus en détail

Compléments ments alimentaires Les règles du jeu - SCL / Strasbourg-Illkirch 14 octobre 2011

Compléments ments alimentaires Les règles du jeu - SCL / Strasbourg-Illkirch 14 octobre 2011 Compléments ments alimentaires Les règles du jeu - SCL / Strasbourg-Illkirch 14 octobre 2011 Bureau 4A : Nutrition & Information sur les denrées alimentaires Novel Food, Adjonction V&M, SBNP Compléments

Plus en détail

La performance, c est repousser les limites

La performance, c est repousser les limites La performance, c est repousser les limites ISOLATION thermique une solution pour chaque application IKO enertherm investit constamment dans l amélioration de ses produits. Notre département R&D travaille

Plus en détail

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch 2013 Qualité/Prix/Choix www.landi.ch L aliment adéquat pour votre félin. Avec bitscat, vous assurez santé et bien-être à vos meilleurs amis à quatre pattes. Les produits bitscat sont des aliments de haute

Plus en détail

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Carte de visite : 1 personne + 1 salarié 1/3 temps 85 ha 47 PMTVA (60 vaches nourrices) Signe particulier : Système naisseur en plein air. Des

Plus en détail

Ici et ailleurs. La production laitière. Sujets abordés. Différence entre les fermes laitières d ici et ailleurs dans le monde

Ici et ailleurs. La production laitière. Sujets abordés. Différence entre les fermes laitières d ici et ailleurs dans le monde Sylvain Boyer, T.P. Directeur principal, service des ruminants La Coop fédérée La production laitière Ici et ailleurs Sujets abordés Différence entre les fermes laitières d ici et ailleurs dans le monde

Plus en détail

LE COUT ECONOMIQUE DE L UTILISATION DES PESTICIDES EN SUISSE COMPTE PILOTE

LE COUT ECONOMIQUE DE L UTILISATION DES PESTICIDES EN SUISSE COMPTE PILOTE Greenpeace, Pro Natura, SVS/BirdLife Schweiz, WWF LE COUT ECONOMIQUE DE L UTILISATION DES PESTICIDES EN SUISSE COMPTE PILOTE Résumé Zurich, 17 avril 2014 Remo Zandonella, Daniel Sutter, Rahel Liechti,

Plus en détail

Votre panier d épicerie : Une Arme Contre Le Cancer

Votre panier d épicerie : Une Arme Contre Le Cancer Votre panier d épicerie : une arme contre le cancer C est prouvé : le contenu de votre assiette joue un rôle dans l apparition du cancer. On a effectivement découvert que certains aliments réduisaient

Plus en détail

RÉGIE. Article publié dans Porc Québec Avril 2002 DÉTECTION DES CHALEURS

RÉGIE. Article publié dans Porc Québec Avril 2002 DÉTECTION DES CHALEURS DÉTECTION DES CHALEURS Des aspects pratiques pour améliorer l efficacité des saillies Article publié dans Porc Québec Avril 2002 RÉGIE LOUIS BONNEVILLE SEC Repro inc. NOTE Cet article est tiré d une présentation

Plus en détail

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Algérie Université A-Mira-Bejaia, Algérie La société de l information dans le monde: Etat des lieux et perspectives Introduction L avènement des nouvelles technologies

Plus en détail

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013 Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières Janvier 2013 Contexte et objectif Contexte Les industries agroalimentaires sont un secteur essentiel

Plus en détail

OPTIMAXMD. Assurance vie permanente avec participation. Faites fructifier votre argent

OPTIMAXMD. Assurance vie permanente avec participation. Faites fructifier votre argent OPTIMAXMD Assurance vie permanente avec participation Faites fructifier votre argent VOUS AVEZ BESOIN D ASSURANCE Tout le monde a besoin d assurance, mais le monde de l assurance peut paraître très complexe

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Travailleurs Résultats tirés

Plus en détail

AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX

AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX L Europe pour le bien-être des animaux AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX DEMANDE DE LA FRANCE Si nous voulons clairement intégrer

Plus en détail

L élevage de dinde de chair

L élevage de dinde de chair ENVT, clinique aviaire L élevage de dinde de chair J.L. GUERIN Présentation Dinde = 2 è volaille produite dans le monde Origine : Amérique du Nord Sélection axée sur des critères de gain de poids et de

Plus en détail

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture?

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? Jean-Christophe Debar Fondation pour l agriculture et la ruralité dans le monde Les mercredis du Pavillon

Plus en détail

Résultats pour la Région Wallonne Hygiène Dentaire Enquête Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Région Wallonne Hygiène Dentaire Enquête Santé, Belgique, 1997 5.6.1. Introduction Les caries dentaires sont une maladie dans laquelle les gencives minéralisées ne sont plus protégées en conséquence de la formation d acides qui proviennent de la fermentation d hydrates

Plus en détail

Optimisation du financement des pensions dans un contexte de changements démographiques et d économie volatile

Optimisation du financement des pensions dans un contexte de changements démographiques et d économie volatile Association internationale de la sécurité sociale Quinzième Conférence internationale des actuaires et statisticiens de la sécurité sociale Helsinki, Finlande, 23-25 mai 2007 Optimisation du financement

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail