Elie Alfandari. Professeur a I'Universite de Paris-Dauphine Directeur de l'lnstitut de droit economique, fiscal et social DROIT DES AFFAIRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Elie Alfandari. Professeur a I'Universite de Paris-Dauphine Directeur de l'lnstitut de droit economique, fiscal et social DROIT DES AFFAIRES"

Transcription

1 Elie Alfandari Professeur a I'Universite de Paris-Dauphine Directeur de l'lnstitut de droit economique, fiscal et social DROIT DES AFFAIRES lutec Libraire de Ia Cour de cassation 27, place Dauphine Paris

2 ' TABLE DES MATIERE (Les chiffres entre parentheses renvoient aux numeros des alin6as) AVANT-PROPOS I INTRODUCTION CHAPITRE I. - DEFINlTION DU DROIT DES AFF AIRES Section I.- Contenu du droit des affaires (1)... 3 Section II.- Place du droit des affaires dans les disciplines juridiques et economiques Rapports du droit des affaires et des autres disciplines... 4 A. -Droit des affaires et sciences economiques (2)... 4 B. - Droit des affaires et sciences juridiques (3 et 4) Absence d 'autonomie du droit des affaires... 5 A. - Le droit des affaires n'est pas un droit autonome (5)... 5 B. - Le droit des affai.res est un droit original ( 6 et 7)... 6 Probleme de definition (8). Domai.ne du droit des affaires (9). Unite ou diversite du droit des affaires (10). CHAPITRE II.- HISTORIQUE DU DROIT DES AFFAIRES 13 Section I.- Histoire des idees et des faits h.:onomiques Les faits A. -Evolution des activites economiques (11) B.- Evolution de Ia condition du travailleur (12)... 13

3 458 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES Les idees (13 a 16) Les constantes (17) Section II. -Formation du droit des affaires Les origines (18) L'avenement du droit commercial (19 et 20) Le depassement du droit commercial classique A.- Facteurs du depassement (21 et 22) B.- Situation actuelle du droit commercial classique (23 et 24) Chronologie rapide et s lective (25 a 30). POUR CEUX QUI AIMENT DEBATFRE CHAPITRE ill. -SOURCES DU DROIT DES AFFAIRES Section I. - Les sources organiques du droit des affaires Les pouvoirs publics economiques A.- Les pouvoirs publics traditionnels (31) B.- Les pouvoirs publics nouveaux (32) Les pouvoirs prives economiques A.- Les diverses sortes de pouvoirs prives (33 et 34) B.- Role des pouvoirs prives economiques (35) Les rapports entre les pouvoirs publics et les pouvoirs prives economiques 30 A. -Rapports de rivalite (36) B.- Rapports de cooperation (37 a 41) Section II.- Sources materielles du droit des affaires Les diverses sources A.- La loi (42) B.- Le plan (43) C.- Les coutumes, les usages, les pratiques (44 a 46) D.- La jurisprudence et Ia doctrine (47 et 48) La hierarchie des sources (49 et 50) L'apprehension des sources (51) POUR CEUX QUI AIMENT DEBATFRE La notion de pouvoir economique (52 et 53). L'interventionnisme 6conomique (54 a 57). La creation d'une magistrature economique (58 a 60). ANNEXE A L'INTRODUCTION: SOURCES COMMUNAUTAIRES DU DROIT DES AFFAIRES. 1. -Notions generales sur les sources du droit europeen A. - Sources organiques du droit europeen ( 61) B.- Sources materielles du droit europeen (62) C.- Hierarchie des sources (63 et 64) Sources europeennes relatives au droit des affaires (65) PREMIERE PARTIE LESCADRESGENERAUX TITRE I. -LA CONCURRENCE ET LES PRIX CHAP!TRE I. - LA CONCURRENCE Section I.- Le principe de libre concurrence et ses Hmites Le principe A.- Fondement et domaine (66) B.- Portee (67) Les limites A.- Limites apportees dans!'interet general (68 et 69) B.- Limites apportees dans!'interet des particuliers (70 et 71) Section II. - Le contri\le des accords et pratiques anticoncurrentiels Le controle, par le juge civil, des stipulations anticoncurrentielles (72 il 7 4) La repression des pratiques anticoncurrentielles A.- L'action illicite sur les prix (75) B.- Les ententes et les positions dominantes (76) ) Les mauvaises ententes et les abus de position dominante (77 et 78) 65 2) Le Conseil de ]a concurrence (70 a 81) Les sanctions des mauvaises ententes et des abus de position dominante (82 a 84) 67

4 460 TABLE DES MA TIJlRES TABLE DES MA TIJlRES 461 Que! sens donner a Ia concurrence? (85 a 87). L'activite du Conseil de Ia concurrence (88 a 90). A quels organes s'applique le droit de Ia concurrence? (91 a 99). CHAPITRE II. - LES PRIX Section I. -La fixation des prix La fixation du prix par les parties A.- Les donnees materielles (1 00) B.- Les donnees juridiques (101 a 103) Les limites apportees par les pouvoirs publics A.- La reglementation generale des prix (104 a 106) B. -La reglementation particuliere des prix (1 07) C. - Les sanctions de Ia reglementation des prix (1 08) Section II.- La«transparence» des prix L'information sur les prix A.- La communication des baremes (109) B.- La publicite des prix (110) La facturation (111 a 113) POUR CEUX QUI A!MENT DEBATTRE Le prix, entre droit macroeconomique et droit microeconomique. A.- Le prix, une question de volontes individuelles? (114) B.- Le prix. une question de strategie d'entreprise? (115 et 116). 91 C. - Le prix, une question de politique economique? ( 117) D.- A Ia recherche du juste prix (118 et 119) ANNEXE AU TITRE I : DROIT EUROPEEN DE LA CONCURRENCE ETDESPRIX. 1.-La concurrence A.- Laliberte d'etablissement (120) B.- La libre circulation des marchandises et des prestations de service (121) Les prix (122) TITRE II.- LA MONNAIE ET LE CREDIT (123) CHAPITRE I. - LES ORGANISATIONS I 03 Section I. - Les marches Les marches monetaires ( 124 et 125) Le marc be financier : Ia bourse A.- Definition et role de Ia bourse (126) B.- Caracteristiques de Ia bourse en taut que marche (127 a 129) Le marche a terme international de France (MATIF) (130) 106 Section II. - Les operateurs Les etablissements de credit (131) A. - Definition des etab1issemeuts de credit I 08 1) Operation principa1es: operations de banque (132 a 134) ) Autres activites (135 il137) ) Nature des activites des 6tablissements de credit (138 et 139) ) Obligations professionnelles des 6tablissements de cr6dit (140) B. - Sortes d'etablissements de credit ) Regie generale: la n6cessit6 d'un agrement (141) ) Reg1es categorielles (142 a 147) Les operateurs en bourse (148)... ll4 A.- Les societes de bourse (SOB) ) Statut des SDB (149) ) Fonctions des SDB (150 il152) B.- Les organismes de placement collectif en valeurs mobilieres (OPCVM) (153 a 155) Les credits interentreprises (156 a 158). CHAPITRE II.- LES INSTRUMENTS Section I. - Les instruments monetaires Definition de Ia monnaie (!59 et 160) Les differents titres monetaires A.- L'or (161) B.- La monnaie fiduciaire (162) C. - La monnaie scripturale (163 a 165) D.- La monnaie magnetique (166)

5 462 TABLE DES MATIERES TABLE DES MA TIERES 463 Section II.- Les titres de credit Definition des titres de credit (167 et 168) Sortes de titres de credit..., A.- Les valeurs mobilieres (169 a 171) B. -Les effets de commerce (172 a 174) C.- Les nouveaux titres de credit (175 a 178) Section III. -Les comptes bancaires (179 a 181) La distinction des instruments monetaires et des titres de credit (182 et 183). Existe-t-il un droit au compte? (184 a 186). CHAPITRE III.- LES POLffiQUES Section I.-Les organes de Ia politique de Ia monnaie et du credit Le Conseil National du Credit (CNC) (187 et 188) La Commission bancaire (189 et 190)... : La Banque de France (191 et 192) La Commission des Operations de Bourse (COB) (193 et 194) 147 Section II. - Les mesures juridiques mettant en ceuvre la politique de Ia monnaie et du credit Les mesures de controie du credit (195) A. -Le controle des liquidites bancaires (196 a 198) B.- L'orientation des credits bancaires (199 et 200) Les mesures relatives au coftt du credit A.- La fixation des taux d'interet (201 et 202) B.- La reglementation de l'usure (203 a 205) C.- La reglementation de!'indexation (206 et 207)...!53 Quels sont les objectifs de Ia reglementation de l'usure? (208 et 209). ANNEXE AU TITRE II : DROIT EUROPEEN DE LA MONNAIE ET DUCREDIT. 1.-La politique europeenne de Ia monnaie et dn credit (211 et 212) L'organisation des professionnels (213 et 214) DEUXIEME PARTIE LES AGENTS : LES ENTREPRISES TITRE I.- NOTION D'ENTREPRISE CHAPITRE I.-DEFINTTION DE L'EN1REPRISE (215) Section I.-La reconnaissance de l'entreprise par 1'6conomie L'entreprise, cellule de base de I'activite economiqne (216) Distinction de I'entreprise et de notions voisines (217) Section II.- La non-reconnaissance de l'entreprise par le droit (218) Principe : l'entreprise n'est pas un sujet de droit A.- L'absence de personnalite morale (219) B.- Consequences de!'absence de personnalite (220 et 221) Exceptions : emergence d'nn statu! juridique de I'entreprise (222 et 223) CHAP!TRE II. - SORTES D'EN1REPRISES Section I.- Distinction des entreprises selon leur structure Distinction des entreprises individuelles et des entreprises collectives A.- Definitions (224) B. - Interets de Ia distinction (225) Distinction des grandes entreprises et des petites et moyennes entreprises A.- Definitions (226) B.- Interets de Ia distinction (227) Distinction des entreprises capitalistes et des entreprises non capitalistes A.- Definitions (228) B.- Interets de Ia distinction (229) Section II.- Distinction des entreprises selon leur objet (230)... : L'entreprise commerciale A. - Les criteres formels (231 et 232) B.- Les criteres materiels I) L'acte de commerce (critere objectif du commen;ant) (233 et 234) ) La profession (critere subjectif du commen;ant) (235 et 236)

6 464 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES L'entreprise non commerciale (237).... A. - L'entreprise du secteur agricole (238 et 239).... B. - L'entreprise du secteur artisanal (240 et 241).... C.- L'entreprise du secteur de professions liberales (242 et 243) Pour queues raisons l'entreprise n 1 a-t-elle toujours pas de statut juridique? (244 a 248). ANNEXE AU TITRE I : DROIT EUROPEEN ET NOTION D'ENTRE PRISE (249) TITRE II. - L'ORGANISATION DE L'ENTREPRISE CHAPITRE I.- LES TECHNIQUES JURIDIQUES D'ORGANISATION Section I.- La notion de contra! de groupement Application des principes generaux du contra! (250 et 251) Specificite du contra! de gronpement (252 et 253) Section II. - Les principaux contrats de groupement La societe A.- Definition de Ia societe I) Le contra! (255) ) Les apports (256 et 257) ) L' objet de Ia societe (258) ) Le but de Ia societe (259 et 260) B.- Conditionjuridique de l'associe I) Nature du droit de l'associe (261) ) Objet du droit de!'assode (262 et 263)..., ) Obligations de l'associe (264) L'association A.- Definition de!'association (265 a 268) B. - Condition juridique du societaire (269 a 271) Le groupement d'interet economiqne A.- Defmition du GIE (272 a 275) B. -Condition juridique du membre du GIE (276 a 278) Section III. - Le contr6le des pouvoirs publics (279) 1. - L'enregistrement... A. -Definition (280)... B. - Effets de!'enregistrement (281 a 283) Le controle prealable A. - Definition (284) B. - L'application du contr6le prealable (285 et 286) Les mesures a posteriori A. - La responsabilite des fondateurs (287 et 288) B. -La nullite de Ia structure juridique (289 et 290) CHAPITRE II. - LES MOYENS DE L'ENTREPRISE Section I. - Le personnel de l'entreprise Les dirigeants A.- Dans l'entreprise individuelle (291 et 292) B. -Dans l'entreprise collective, avec personnalite morale I) Determination des dirigeants (293) ) Condition juridique des dirigeants (294 a 296) Les travailleurs salaries A.- Condition des travailleurs salaries (297 et 298) B.- Representation des travailleurs salaries (299) Section II.- Les biens affectes a l'entreprise Le <<fonds>> A.- Notion generale de fonds (300 et 301) B. - Le fonds de conrmerce ), Composition du fonds de commerce (302 et 303) ) Bail commercial et propriete commerciale (304 et 305) ) Vente du fonds de commerce (306) Les capitaux A.- Les fonds propres de l'entreprise (307) I) Les sommes affectees (308) ) Le capital social (309 et 310) )Lesreserves(311et312) B. - Les capitaux exterieurs I) Les prets participatifs (313) ) Les emprunts obligataires (314 et 315) ) Les credits bancaires (316 a 324)

7 466 TABLE DES MATJERES TABLE DES MATIERES 467 Discussion sur Ia technique du contra! de groupement (325 et 326). De Ia d6mocratie dans les groupem~nts (327 a 330). Variations sur Ia variete de groupements (331 a 333). ANNEXE AU TITRE II : DROIT EUROPEEN DES STRUCTURES JURIDIQUES D'ENTREPRISES (CONTRATS DE GROUPEMENTS) ( ). TITRE III.- LA CONCENTRATION DES ENTREPRISES CHAPITRE I. - LES FORMES DE CONCENTRATION Section I. - Concentration sans modification des structures juridiques des entreprises Les accords de cooperation (337) Les prises de controle A. -La cession de controle par les dirigeants (338) B.- La prise de contri\le en dehors de Ia volonte des dirigeants (339 a 341) Section II. -Concentration avec modification des structures juridiques des entreprises (342) Les fusions A. -Fusion de deux societes dans une troisieme (343) B. - Fusion-absorption (344) Les scissions (345) CHAP!TRE II.- LE CONTROLE DES CONCENTRATIONS Section I. - Le contr61e des concentrations et le droit des societes anonymes Les mesures d'information (346) La reglementation de << l'autocontrole >> (347) Section II. - Le controle des concentrations et le droit de Ia bourse (348) Les negociations de blocs de controle (349) Les OPA et les OPE A. -La procedure de I'OPA I) OPA volontaire (350 et 351) ) OPA obligatoire (352) B.- Les defenses anti-opa (353 et 354) Section Ill.- Le controle des concentrations et le droit de la concurrence Les conditions dn controle A. -La nature de Ia concentration (355) B. - L'importance de Ia concentration (356) Les modalites do controle A. -La notification de!'operation de concentration (357) B.- L'avis du Conseil de Ia concurrence (358) C. -La decision (359 et 360) ANNEXE AU TITRE Ill : DROIT EUROPEEN DES CONCENTRA TIONS D'ENTREPRISES (361 a 363). TITRE IV. - L 'ENTREPRISE EN DIFFICUL TES (364) 267 CHAP!TRE I. - LA PREVENTION DES DIFFICUL TES Section I. -La problematique d'une prevention (365) Section II. - Le droit positif de Ia prevention Les mesures prevues par Ia loi do 1" mars A. -!.'information sur Ia situation de l'entreprise (366 a 369) B.- L'assistance a Ia gestion (370 et 371) C.- Le reglement amiable (372 a 374) L'aide de!'administration anx entreprises en difficultes (375 a 377) CHAPITRE II.- LE TRAITEMENT DES DIFFICULTES (378) Section I. -Conditions d'ouverture du redressement judiciaire Conditions de fond A. -Nature des entreprises concernees (379) B.- Situation economique des entreprises concernees (380 et 381) 281 C. -Cas particulier de l'entreprise qui avait obtenu un reglement amiable (382) Procedure do redressement judiciaire A.- Regles de competence (383) B.- Saisine (384) C. - Le jugement (385) Section II.- La periode d'observation Principes generaux A. - Finalites de Ia periode d'observation (386) B. -Duree de Ia peri ode d'observation (387)

8 468 TABLE DES MATffiRES TABLE DES MATffiRES Situation de l'eutreprise et des dirigeants pendant Ia periode d'observation A.- La conservation du << patrimoine de l'entreprise >> (388) B. -La gestion de l'entreprise./ ) Procedure slmplifiee (389) ) Procedure normale (390 et 391) ) Gestion par location-geraace (392) C.- La reconstitution du pattimoine du debiteur (393) ) Cas de nullite obligatoire (394 et 395) ) Cas de nullite facultative (396) Situation des creanciers pendant Ia periode d'observation. 292 A. - L'organisation generale des creanciers (397) B.- La situation des creanciers anterieurs au jugement (398 a 401) 293 C.- La situation des creanciers posterieurs au jugement (402) Situation des salaries pendant Ia periode d'observation A. - Le reglement des salaires echus et impayes ( 403) B.- L'emploi (404) Section III.- Les solutions du redressement judiciaire La continuation de l'entreprise A. - Conditions de Ia continuation ( 405 et 406) B.- Effets de Ia continuation (407 et 408) La cession de l'entreprise (409) A.- Conditions de Ia cession (410 et 411) B.- Effets de Ia cession (412 et 413) La liquidation judiciaire de l'entreprise A. - Objet de Ia liquidation ( 414) B. -Sort du debiteur et de ses biens ( 415) C. - Sort des creanciers et apurement du pass if ( 416) D. - Cloture de Ia liquidation ( 417) POUR CEUX QUI ArMENT DEBATTRE Personne morale et activite economique (418 a 420) Faut-il reconstituer Ia «masse des cr6anciers»? (421 a 423) De << faillite des faillites >> en << faillite des faillites» ( 424 a 427) ANNEXE AU TITRE IV : DROIT EUROPEEN DES PROCEDURES COLLECTIVES (428). TROISIEME PARTIE LES ACTIVITES (429) TITRE l. -LA PRODUCTION CHAPITRE I.-LES BIENS DE PRODUCTION Section I. -Notion de bien de production Definition du bien de production A. -Nature du bien de production ( 430) B.- Finalites du bien de production (431) Regime juridique du bien de production A.- Propriete du bien de production (432 et 433) B.- Exploitation du bien de production (434 et 435) C. -Protection des biens de production ( 436 et 437) Section II. - Les differents biens de production La terre A. - Le droit d'accession ( 438 et 439) B. - L'obligation d"exploiter ( 440 et 441) Les sources d'energie A. -Definition des sources d"energie ( 442 et 443) B.- Regime juridique des sources d'energie (444 a 446) Les droits de propriete intellectuelle A. - Les inventions protegees (447 et 448) B.- Les dessins et modeles industriels (449 et 450) C.- Les logiciels informatiques (451) CHAPITRE II.- LES OPERATIONS DE PRODUCTION Section I. - Les contrats relatifs a Ia production Les contrats de fabrication (452)..., A. - Les marches de travaux ou foumitures ( 453) B.- Le contra! de sous-traitance (454) Les contrats de transfer! de technologie A.- Le contra! de savoir-faire (455) B.- Le contra! d'ingenierie (456)

9 470 TABLE DES MA TJERES TABLE DES MATIERES 471 Section II. -La responsabilite du producteur La responsabilite du fait des produits et services A. -La responsabilite a l'egarsi du cocontractant ( 457) B.- La responsabilite a!'egara des tiers (458) La responsabilite du fait des conditions d'exploitation A. -La responsabilite a!'egard des salaries de!'entreprise ( 459) B.- La responsabilite en matiere d'e;,vironnement (460) ANNEXE AU TITRE I : DROIT EUROPEEN DE LA PRODUCTION (461 a 463). TITRE IT. -LA DISTRffiUTION CHAPI1RE I. - LES TECHNIQUES CONTRACTUELLES DE DISTRffiUTION Section I.-Les contrats de base de Ia distribution La vente A.- Formation du contra! de vente ( 464 a 466) B. -Execution du contra! de vente ( 467 a 469) Le transport A.- Formation du contra! de transport (470 et 471) B.-Execution du contra! de transport (472 et 473) Le mandat, Ia commission, le courtage A.-Lemandat(474et475) B.- La commission (476 et 477) C.- Le courtage (478) Section II. - L'organisation des reseaux de distribution Les reseaux d'agents salaries A.- Les gerants salaries (479) B.- Les representants salaries (480 et 481) Les reseaux de mandataires independants A. - Les gerants libres ( 482) B.- Les agents independants (483 et 484) Les reseaux de commer~ants integres ( 485) A. - Les concessionnaires ( 486 et 487) B.- Les franchises (488 et 489) Section III. -La publicite de marque L'organisation de Ia publicite commerciale A.- La reglementation de Ia publicite commerciale (490) B. - Les contrats de publicite commerciale ( 491 a 493) Le droit des marques A.- Definition de Ia marque (494 et 495) B.- Protection de Ia marque (496 et 497) CHAPITRE II.- L'INTERVENTION DES POUVOIRS PUBLICS DANS LA DISTRIBUTION 379 Section I. - L'organ.isation des marches de distribution L'organisation des marches de vente en gros A.- Les bourses de commerce (498 et 499) B.- Les marches d'interet national (500 et 501) L'organisation des marches de vente au detail A.- La reglementation des lieux publics de vente au detail (502 et 503) B. - L'assistance au petit commerce (504 a 507) L'organisation des marches des transports (508) A. -La concurrence du rail et de Ia route (509) B.- La coordination du rail et de Ia route (510 et 511) Section II.- La reglementation des methodes de distribution (512) Le respect de Ia concurrence dans les methodes de distribution (513) A.- La transparence des conditions de vente (514) B.- L'interdiction du refus de vente et de prestation de service (515 a 517) C.- L'interdiction des ventes subordonnees (518) D.- L'interdiction des pratiques discriminatoires (519 a 521) E.- L'interdiction des prix imposes (522) La loyaute de Ia concurrence dans Ia distribution A.- Les ventes en des lieux inhabituels (523 et 524) B. - Les ventes accordant des avantages inhabituels a l'acheteur (525 a 527)

10 472 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES 473 POUR CEUX QUI AIMENT DEBAITRE Sur le sens et la portee des mots«distribution»,«distributeur» (528 et 529). ANNEXE AU TITRE II: DROIT EUROPEEN DE LA DISTRIBUTION (530 et 531). TITRE lll. -LA CONSOMMATION (532) CHAP!1RE I.- LA PROTECTION INDIVIDUELLE DU CONSOMMATEUR (533) Section I. -La protection du consommateur lors de la formation du contra! L'obligation d'informer A.- L'obligation positive de renseigner I) Regles generales (534 et 535) ) Regles sp6ciales a certains produits ou services (536) B. - L'obligation negative de ne pas!romper (537) I) L'escroquerie (538 et 539) ) La fraude (540 et 541) ) Regles speciales aux produits et services dangereux (542) ) La publicite trompeuse (543 et 544) ) Lapublicitecomparative (545) ) Les operations de telepromotion avec offres de vente ou de services, dites de «tele-achat» (546) L'obligation de ne pas forcer A.-Laventeparenvoiforce(S47) B. -Lareg1ementation du demarchage a domicile (548 a 550) C. -Les ventes subordonnees aux consommateurs (551) L'obligation de contracter (552) Section II. -La protection du consornmateur lors de I' execution du contra! L'inexecntion du contrat est Ie fait du consommateur A. - Les indernnites conventionnelles (553) B.-La resolution du contra! (554) L'inexecution du contra! est Ie fait du professionnel A. -La modification unilaterale de Ia prestation (555) B. -La responsabilite du professionnel pour inexecution (556) C.- La garantie conventionnelle dans Ia vente (557) Section III.- Protection particuw:re des consommateurs de credit (558) 425 A. - L'inforrnation des empruuteurs (559 et 560) B.- Credit a Ia consommation (561 a 563) C. -Credit immobilier (564 et 565) D.- Sanctions et contentieux (566 et 567) E.- La protection des consommateurs surendettes (568 a 571) CHAPITRE II.- L'ORGAN!SATION COLLECTIVE DE LA CONSOMMATION Section I.- Les structures de la consommation Les services administratifs A. - Les services ministeriels (572) B.- Les commissions administratives (573) L'Institut National de Ia Consommation (INC) A.- Statut (574) B.- Missions (575) Le Laboratoire national d' essais A.- Statu! (576) B.- Missions (577) Les associations de consommateurs A. - Statut (578) B. -Rille (579) Section II. - Les moyens d'une action collective l.-la lotte contre Ies professionnels abusifs A. - Les actions en justice (580 a 582) B.- Les actions a caracti:re economique (583) La coucertation entre consommateurs et professiounels A.- Les moyens de Ia concertation (584) B.- L'objet de Ia concertation (585) ANNEXE AU TITRE III: DROIT EUROPEEN DE LA CONSOMMA TION (586 a 588). Bibliographie generale Index alphabetique Table des matieres

Elie Alfandari. Professeur ä l'universite de Paris-Dauphine Directeur de l'lnstitut de droit economique, fiscal et social DROIT DES AFFAIRES

Elie Alfandari. Professeur ä l'universite de Paris-Dauphine Directeur de l'lnstitut de droit economique, fiscal et social DROIT DES AFFAIRES Elie Alfandari Professeur ä l'universite de Paris-Dauphine Directeur de l'lnstitut de droit economique, fiscal et social DROIT DES AFFAIRES litec Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine - 75001

Plus en détail

Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale

Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale Nature : épreuve écrite portant sur l'étude d'un cas ou de situations pratiques pouvant être accompagnées de commentaires d'un ou plusieurs documents

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

L'INFLUENCE DU DROIT DE LA CONSOMMATION SUR LE SYSTEME JURIDIQUE

L'INFLUENCE DU DROIT DE LA CONSOMMATION SUR LE SYSTEME JURIDIQUE LG.D.J Fondee par Henry Solus Professeur honoraire ä la Faculte de droit et des sciences economiques de Paris BIBLIOTHEQUE DE DROIT PRIVE TOME 326 Dirigee par Jacques Ghestin Professeur emerite de l'universite

Plus en détail

SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE

SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE TABLE DES MATIERES PARTIE GENERALE TITRE PRELIMINAIRE CHAPITRE I - Les diverses sortes d'obligations 23 CHAPITRE II - La preuve des obligations

Plus en détail

LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT?

LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT? Epiphane B. LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT? Comprendre le droit commercial, outil de développement capitaliste Préface de Joseph DJOGBENOU Table des matières Chapitre I Les éléments-moteurs

Plus en détail

TRAITÉ DE. G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain. TOME 2 Effets de commerce - Banque Contrats commerciaux Procédures collectives

TRAITÉ DE. G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain. TOME 2 Effets de commerce - Banque Contrats commerciaux Procédures collectives L.G.DJ TRAITÉ DE DROIT COMMERCIAL G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain Philippe Delebecque Professeur à l'université Panthéon-Sorbonne (Paris I) Michel Germain Professeur à l'université

Plus en détail

Avant-propos... 5. Objectifs... 7. Plan d ensemble... 9. PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise. CHAPITRE 1 Gestion commerciale...

Avant-propos... 5. Objectifs... 7. Plan d ensemble... 9. PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise. CHAPITRE 1 Gestion commerciale... Table des matières Avant-propos... 5 Objectifs... 7 Plan d ensemble... 9 PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise CHAPITRE 1 Gestion commerciale... 13 1. Les pratiques du marché... 14 1.1 Introduction...

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Présentation 3 Introduction Structures des procédures collectives 13 PARTIE 1 Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Chapitre 1 Information économique 21 1 Information des dirigeants 21

Plus en détail

Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG.

Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG. Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG. UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE Niveau M : 180 heures - 20 ECTS 1. L entreprise et son environnement (50 heures) 1.1 Éléments généraux

Plus en détail

UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE

UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE Niveau M : 180 heures 20 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. L entreprise et son environnement (50 heures) 1.1 Eléments généraux sur

Plus en détail

Le redressement judiciaire

Le redressement judiciaire Le redressement judiciaire Aux termes de l article 631-1 du Code de Commerce, «Il est institué une procédure de redressement judiciaire ouverte à tout débiteur mentionné aux articles L. 631-2 ou L. 631-3

Plus en détail

Precis de. Droits des societes. troisieme edition. Alain Steichen. Professeur associe ä PUniversite de Luxembourg Avocat ä la Cour

Precis de. Droits des societes. troisieme edition. Alain Steichen. Professeur associe ä PUniversite de Luxembourg Avocat ä la Cour Precis de Droits des societes troisieme edition Alain Steichen Professeur associe ä PUniversite de Luxembourg Avocat ä la Cour editions SAJNT PAUL Table des matieres 863 Table des matieres Introduction

Plus en détail

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos...................................................................................... 5 I. CODES Code civil (extraits)...............................................................................

Plus en détail

DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL

DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL Sous la direction de Jacques BÉGUIN Professeur émérite à l'ecole de droit de la Sorbonne (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Ancien recteur de l'académie de Strasbourg et Michel MENJUCQ Professeur à

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3 Table des matières Avant-propos... 1 Partie introductive... 3 Le partage des compétences législatives... 3 Les pouvoirs de juridiction fédérale... 6 Les pouvoirs de juridiction provinciale... 7 Les compagnies

Plus en détail

Minh Son NGUYEN. Docteur en droit. Le contrat de collaboration en droit administratif

Minh Son NGUYEN. Docteur en droit. Le contrat de collaboration en droit administratif Minh Son NGUYEN Docteur en droit Le contrat de collaboration en droit administratif STJEMPFLI EDITIONS SA BERNE 1998 Table des matieres Table des abreviations Introduction K i PREMIERE PARTIE: Presence

Plus en détail

Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage

Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage Auteur(s) : Corinne Saint-Alary-Houin Présentation(s) : Professeur de Droit privé et de sciences criminelles Leçon 1 : Introduction

Plus en détail

DROIT DU TRAVAIL droit vivant

DROIT DU TRAVAIL droit vivant DROIT DU TRAVAIL droit vivant Jean-Emmanuel RAY 4* edition 1995 actualisee et augmentee EOmONS LIAISONS 1, avenue Edouard Belin 92856 Rueil-Malmaison TABLE DES MATIERES pages Avant-propos Introduction

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE PRATIQUE DES AFFAIRES LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE L'ORGANISATION DES POUVOIRS Pierre-Louis PÉRIN Avocat à la Cour Préface de Michel GERMAIN Professeur à l'université Panthéon-Assas Paris II Table

Plus en détail

CONTRATS SPECIAUX. édition. Daniel Mainguy Professeur à la faculté de droit de Montpellier

CONTRATS SPECIAUX. édition. Daniel Mainguy Professeur à la faculté de droit de Montpellier CONTRATS SPECIAUX édition Daniel Mainguy Professeur à la faculté de droit de Montpellier TABLE DES INTRODUCTION SECTION NOTION DE CONTRATS SPÉCIAUX 4 SECTION 2 ÉVOLUTION DES CONTRATS SPÉCIAUX 10 SECTION

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LA PROCÉDURE DE SAUVEGARDE : CONDITIONS D'OUVERTURE, DÉROULEMENT ET EFFETS

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LA PROCÉDURE DE SAUVEGARDE : CONDITIONS D'OUVERTURE, DÉROULEMENT ET EFFETS LA PROCÉDURE DE SAUVEGARDE : CONDITIONS D'OUVERTURE, DÉROULEMENT ET EFFETS Qu'est-ce que la procédure de sauvegarde d'une société? Quels sont ses effets et conséquences sur une entreprise? Comment entamer

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION DROIT

Plus en détail

TITRE 2 L ACCÈS À LA PROFESSION ET LE TITRE D AGENT IMMOBILIER 19

TITRE 2 L ACCÈS À LA PROFESSION ET LE TITRE D AGENT IMMOBILIER 19 Table des matières PRÉFACE 5 INTRODUCTION 7 PREMIÈRE PARTIE Une profession réglementée TITRE 1 LE CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE 15 La loi-cadre du 1 er mars 1976 15 L arrêté royal du 6 septembre 1993 17

Plus en détail

RAYMOND MARTIN Docteur en droit Diplömä de l'ecole libre des sciences politiques Avocat honoraire Ancien Charge de cours ä la Facult de droit

RAYMOND MARTIN Docteur en droit Diplömä de l'ecole libre des sciences politiques Avocat honoraire Ancien Charge de cours ä la Facult de droit RAYMOND MARTIN Docteur en droit Diplömä de l'ecole libre des sciences politiques Avocat honoraire Ancien Charge de cours ä la Facult de droit Litec Cour de cauation 27. JÄKS Dai^»w 75001 Pans quatrieme

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE Vers une conception fonctionnelle de la cause du paiement

PREMIÈRE PARTIE Vers une conception fonctionnelle de la cause du paiement TABLE DES MATIÈRES 741 PAGES Préface........................................................... 5 Remerciements.................................................... 13 Liste des principales abréviations

Plus en détail

DROIT PRIVE. Francine Macorig-Venier Mattre de conferences a I'Universite de Toulouse I DROIT CIVIL: Les suretes

DROIT PRIVE. Francine Macorig-Venier Mattre de conferences a I'Universite de Toulouse I DROIT CIVIL: Les suretes DROIT PRIVE Francine Macorig-Venier Mattre de conferences a I'Universite de Toulouse I DROIT CIVIL: Les suretes 1999 lere edition \Mn V HERMES Table des matieres Introduction 5 I - L'evolution des suretes

Plus en détail

L accès des entreprises en difficulté aux marchés publics

L accès des entreprises en difficulté aux marchés publics FICHE 19 L accès des entreprises en difficulté aux marchés publics 1. Qu est ce qu une entreprise en difficulté financière? 1.1. L entreprise en procédure de sauvegarde Les articles L. 620-1 et suivants

Plus en détail

Table des matières. 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation... 7

Table des matières. 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation... 7 Table des matières 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation...... 7 Michèle GRÉGOIRE doyenne de la Faculté de droit de l U.L.B., avocate Vanessa DE FRANCQUEN collaboratrice scientifique

Plus en détail

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Section 1 : Premières vues sur le droit commercial... 21 I-L objet du droit commercial... 21 II - Polysémie du mot commerce... 22 Section 2 : Approche

Plus en détail

La faillite internationale

La faillite internationale François MELIN Maître de conférences à la Faculté de droit d'amiens La faillite internationale L.G.DJ SOMMAIRE INTRODUCTION 11 PREMIÈRE PARTIE LE DROIT FRANÇAIS DE LA FAILLITE INTERNATIONALE 17 TITRE 1

Plus en détail

Droit et pratique du credit documentaire

Droit et pratique du credit documentaire Carlo Lombardini Droit et pratique du credit documentaire Deuxieme edition entierement revue et augmentee Helbing & Lichtenhahn Bale Geneve Munich 2000 Liste des abreviations XVII Chapitre I Introduction

Plus en détail

LA LIQUIDATION DES SUCCESSIONS i

LA LIQUIDATION DES SUCCESSIONS i LA LIQUIDATION DES SUCCESSIONS i Jacques BEAULNE 2002 Wilson & Lafleur 40, rue Notre-Dame Est Montreal H2Y1B9 (514)875-6326 (sans frais) 1-800-363-2327 TABLE DES MAHERES Les chiffres dans Ia colonne de

Plus en détail

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales 1 Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires es Universite Nationale du Vietnam-Hanoi Faculté de Droit Matières Objectifs du cours Compétences acquises UE UE-1

Plus en détail

Demande d'ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire (et de rétablissement professionnel) (R. 631-1 du code de commerce)

Demande d'ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire (et de rétablissement professionnel) (R. 631-1 du code de commerce) Demande d'ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire (et de rétablissement professionnel) (R. 631-1 du code de commerce) Identification de la personne déposant la demande Nom de

Plus en détail

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 5 ème Journée de la Prévention Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 12 novembre 2013 Table ronde animée par William Nahum Intervenants: Olivier Bafunno,

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) SOMMAIRE... liste des abréviations... VII XI INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PREMIÈRE PARTIE Fiscalité directe (impôt sur le revenu et impôt

Plus en détail

La fiscalité en France

La fiscalité en France La fiscalité en France Pierre Beltrame Professeur émérite de l'université Paul-Cézanne Aix-Marseille-lll 17 e édition 2011-2012 A 263318 hachette SUPÉRIEUR Table des matières Les éléments fondamentaux

Plus en détail

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation Cette loi (n 2005-845 du 26 Juillet 2005, publiée au Journal

Plus en détail

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires.

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. ACCUEIL PRESENTATION NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. Le cabinet NORDEN assiste les entreprises, fonds d investissements et banques françaises

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 TABLE DES MATIÈRES Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 PREMIÈRE PARTIE L IMPLICATION CONSACRÉE Titre I - L implication fondée sur

Plus en détail

Arrivée tardive de la loi 1901 dans histoire des libertés. Méfiance à l égard des corps intermédiaires (y compris pendant la révolution de 1789).

Arrivée tardive de la loi 1901 dans histoire des libertés. Méfiance à l égard des corps intermédiaires (y compris pendant la révolution de 1789). INTRODUCTION : 1 Rappel historique : publiques. Arrivée tardive de la loi 1901 dans histoire des libertés Méfiance à l égard des corps intermédiaires (y compris pendant la révolution de 1789). Libre formation

Plus en détail

Demande d'ouverture de sauvegarde

Demande d'ouverture de sauvegarde Demande d'ouverture de sauvegarde Identification de la personne déposant la demande Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Situation matrimoniale (en cas de mariage, préciser

Plus en détail

Rapport étobliconformément à l'article 1.j31-12 du Code de lo consommotiont. Principaux éléments relatifs à l'activité de!

Rapport étobliconformément à l'article 1.j31-12 du Code de lo consommotiont. Principaux éléments relatifs à l'activité de! RAPPORT D'ACTIVITE DE ta COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE ta SOMME PORTANT SUR L'ANNEE 2011 Rapport étobliconformément à l'article 1.j31-12 du Code de lo consommotiont Préambule la commission de surendettement

Plus en détail

Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution

Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution Droit général des sociétés : du projet de société jusqu à sa dissolution Auteur(s) : Afif Daher Présentation(s) : Maître de Conférences, Hors Classe, à la Faculté de Droit et de Science Politique de l'université

Plus en détail

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179 TABLE ANALYTIQUE Les chiffres renvoient aux numéros de pages Introduction générale 7 LIVRE 1 Droit européen de la concurrence Introduction 19 Partie 1 Ententes et abus de position dominante Titre 1 Domaine

Plus en détail

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 2 S O M M A I R E PAGES Contexte 3 Rappel des différentes procédures existantes

Plus en détail

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT Textes FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT - Code de la consommation. Partie législative : livre III, titre III Traitement des situations de surendettement : articles L330-1 à L333-8. Partie règlementaire : livre

Plus en détail

Guy RAYMOND Maitre de Conferences ä la Faculte de Droit et des Sciences sociales de Poitiers Professeur ä l'ecole superieure de Commerce de Poitiers

Guy RAYMOND Maitre de Conferences ä la Faculte de Droit et des Sciences sociales de Poitiers Professeur ä l'ecole superieure de Commerce de Poitiers Guy RAYMOND Maitre de Conferences ä la Faculte de Droit et des Sciences sociales de Poitiers Professeur ä l'ecole superieure de Commerce de Poitiers DROIT DU MARKETING Les lois de la mercatique Preface

Plus en détail

LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET LES PRISES DE PARTICIPATIONS EN DROIT FRANCIS ET EN DROIT HELLENIQUE

LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET LES PRISES DE PARTICIPATIONS EN DROIT FRANCIS ET EN DROIT HELLENIQUE tonüeepar Henry Solus Professeur honoraire ä la Faculte de drolt ei des sciences economjques de Parts BIÜLIU Hindun DE DROH PRIVfi TOME 417 uirigeepar Jacques Ghestin Professeur 6m6rite de IVnlversitä

Plus en détail

LES MISES A DISPOSITION DE SALARIÉS

LES MISES A DISPOSITION DE SALARIÉS UNIVERSITE PAUL CEZANNE AIX-MARSEILLE III Faculté de Droit et de Science Politique COLLECTION DU CENTRE DE DROIT SOCIAL Guillaume SAINCAIZE LES MISES A DISPOSITION DE SALARIÉS Préface Bernard TEYSSIÉ Professeur

Plus en détail

Déclaration de cessation des paiements d une société Demande d'ouverture de redressement judiciaire / liquidation judiciaire

Déclaration de cessation des paiements d une société Demande d'ouverture de redressement judiciaire / liquidation judiciaire Déclaration de cessation des paiements d une société Demande d'ouverture de redressement judiciaire / liquidation judiciaire Société : forme : Lieu du siège social : Numéro SIREN : Activité : Code APE/NAF

Plus en détail

JUR-1031 INTRODUCTION AU DROIT DES AFFAIRES

JUR-1031 INTRODUCTION AU DROIT DES AFFAIRES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC A MONTRÉAL DÉPARTEMENT DES SCIENCES JURIDIQUES SESSION AUTOMNE 2008 JUR-1031 INTRODUCTION AU DROIT DES AFFAIRES PLAN DE COURS ET CALENDRIER Cours JUR-1031 INTRODUCTION AU DROIT DES

Plus en détail

ACTE UNIFORME RELATIF AU DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D'INTERET ECONOMIQUE

ACTE UNIFORME RELATIF AU DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D'INTERET ECONOMIQUE ACTE UNIFORME RELATIF AU DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D'INTERET ECONOMIQUE CH PRELIMINAIRE CHAMP D'APPLICATION Art 1 à 3 PARTIE 1 DISPOSITIONS GENERALES SUR LA SOCIETE COMMERCIALE LIVRE

Plus en détail

Isabelle SOCIETES ET ETABLISSEMENTS STABLES EN DROIT FISCAL INTERNATIONAL ET DE EUROPEENNE. Preface de Daniel

Isabelle SOCIETES ET ETABLISSEMENTS STABLES EN DROIT FISCAL INTERNATIONAL ET DE EUROPEENNE. Preface de Daniel Isabelle r SOCIETES ET ETABLISSEMENTS STABLES EN DROIT FISCAL INTERNATIONAL ET DE EUROPEENNE Preface de Daniel TABLE PARTIE L COMPAREE DES ETABLISSEMENTS ET DES D1STINCTES. 2» TITRE 1 : PRINCIPE DANS DES

Plus en détail

COURS DE DROIT DU CREDIT

COURS DE DROIT DU CREDIT COURS DE DROIT DU CREDIT BIBLIOGRAPHIE : - Sophie Sabatier : Droit du crédit, 2007, 1 ère Edition ; - Fodé Ndiaye : Micro-finance en Afrique de l Ouest ; - Ousseynou Sow : la sécurisation des engagements

Plus en détail

LE LOYER DU BAIL COMMERCIAL

LE LOYER DU BAIL COMMERCIAL COLLECTION DROIT ClVIL dirigee par Christian Larroumet SERIE : Etudes et Recherches Marie-Pierre BAGNERIS Docteur en Droit LE LOYER DU BAIL COMMERCIAL Droit franqais compare et perspectives dans l'union

Plus en détail

LA REGLEMENTATION BANCAIRE

LA REGLEMENTATION BANCAIRE ? Pierre-Henri CASSOU LA REGLEMENTATION BANCAIRE Préface de Jean-Claude TRICHET Gouverneur de la Banque de France Collection Banque et Stratégie dirigée par Christian de Boissieu SEFI Sommaire VII SOMMAIRE

Plus en détail

VI. DROIT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL. 11. Textes législatifs et réglementaires nationaux 1. Textes 2. Travaux préparatoires

VI. DROIT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL. 11. Textes législatifs et réglementaires nationaux 1. Textes 2. Travaux préparatoires VI B. DROIT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL BELGE 0.- REVUES 1. SOURCES 11. Textes législatifs et réglementaires nationaux 1. Textes 2. Travaux préparatoires 12. Traités internationaux 13. Commentaires, doctrine

Plus en détail

La procédure de sauvegarde

La procédure de sauvegarde La procédure de sauvegarde La procédure de sauvegarde est une procédure préventive, dont l objet principal est la prévention et l anticipation de la cessation des paiements d une entreprise. Elle est ouverte

Plus en détail

CONTRAT DE PRET N [ ]

CONTRAT DE PRET N [ ] CONTRAT DE PRET N [ ] REGI PAR LES DISPOSITIONS DE L ORDONNANCE N 2014-559 DU 30 MAI 2014 RELATIVE AU FINANCEMENT PARTICIPATIF AINSI QUE CELLES CONTENUES DANS LE DECRET N 2014-1053 DU 16 SEPTEMBRE 2014

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par :

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par : Demande d'ouverture de sauvegarde accélérée ou de sauvegarde financière accélérée (L. 628-1, R. 628-2, D. 628-3, R. 621-1 et le cas échéant L. 628-9 et R. 628-13 du code de commerce) Identification du

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

AUDIT - GESTION - FISCALITE Collection dirigee par Thierry Lamorlette

AUDIT - GESTION - FISCALITE Collection dirigee par Thierry Lamorlette AUDIT - GESTION - FISCALITE Collection dirigee par Thierry Lamorlette Lawrence Marie-Laure BOY BERMOND 3 ECONOMICA 49. rue HAricart. 75015 Paris TABLE DES MATTERES Avant-propos V Introduction 1 Section

Plus en détail

LA LISTE DE QUELQUES OUVRAGES DISPONIBLES POUR LA SEMAINE OHADA DU 02 AU 07 DECEMBRE 2013

LA LISTE DE QUELQUES OUVRAGES DISPONIBLES POUR LA SEMAINE OHADA DU 02 AU 07 DECEMBRE 2013 00225 09 88 43 26 M. DJOBO 00225 03 21 28 21 M. BEDI 00225 04 80 47 43 M. BEDI 00225 21 00 36 91 Standard bedidjobo@yahoo.fr LA LISTE DE QUELQUES OUVRAGES DISPONIBLES POUR LA SEMAINE OHADA DU 02 AU 07

Plus en détail

Entreprises en difficultés

Entreprises en difficultés Entreprises en difficultés PROCEDURES COLLECTIVES Lois : Loi du 1 er mars 1984 Loi du 25 janvier 1985 Loi du 10 juin 1994 Les instruments de détection : - Le droit d alerte du commissaire aux comptes dans

Plus en détail

Journal officiel n L 082 du 22/03/2001 p. 0016-0020

Journal officiel n L 082 du 22/03/2001 p. 0016-0020 Directive 2001/23/CE du Conseil du 12 mars 2001 concernant le rapprochement des législations des États membres relatives au maintien des droits des travailleurs en cas de transfert d'entreprises, d'établissements

Plus en détail

Code annote europeen de la protection sociale

Code annote europeen de la protection sociale Code annote RF Code annote europeen de la protection sociale l re edition Francis Kessler Maitre de Conferences ä l'universite de Paris I Pantheon-Sorbonne Jean-Philippe Lhernould Maitre de Conferences

Plus en détail

Les noms de domaine de I'internet

Les noms de domaine de I'internet Nathalie BEAU RAIN Avocat a la Cour Emmanuel JEZ Avocat a la Cour Les noms de domaine de I'internet Aspects juridiques Litec Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine - 75001 Paris I Table des

Plus en détail

77, av. de la Toison d Or 1060 Bruxelles Tel 02 290 04 00 Fax 02 290 04 10 Info@vdelegal.be www.vdelegal.be

77, av. de la Toison d Or 1060 Bruxelles Tel 02 290 04 00 Fax 02 290 04 10 Info@vdelegal.be www.vdelegal.be 77, av. de la Toison d Or 1060 Bruxelles Tel 02 290 04 00 Fax 02 290 04 10 Info@vdelegal.be Continuité Des Entreprises Vue générale de la loi du 31 janvier 2009 (entrée en vigueur le 1 er avril 2009) Structure

Plus en détail

Il est impératif de vous munir d'une pièce d'identité lors du dépôt de la demande au greffe.

Il est impératif de vous munir d'une pièce d'identité lors du dépôt de la demande au greffe. DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE ou DE LIQUIDATION JUDICIAIRE (anciennement dénommée «dépôt de bilan» ou «déclaration de cessation des paiements») Votre dossier doit être

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES. Objet du marché n 2015-06

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES. Objet du marché n 2015-06 CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Objet du marché n 2015-06 Contrat Groupe assurance complémentaire santé (Article 40 du Code des marchés publics) MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric

Plus en détail

LES DEUTS COMPTABLES

LES DEUTS COMPTABLES COLLECTION DROIT DES AFFAIRES ET DE L'ENTREPRISE dirigee par Yves Guyon SERIE : RECHERCHES Nicole STOLOWY LES DEUTS COMPTABLES 63 ECONOMICA 49, rue H6ricart, 75015 Paris Table des matieres Introduction

Plus en détail

Francis Kessler/Estelle Naudin Introduction au droit commercial français

Francis Kessler/Estelle Naudin Introduction au droit commercial français Francis Kessler/Estelle Naudin Introduction au droit commercial français Nomos Verlagsgesellschaft Baden-Baden Table des matières Remerciements Note préliminaire Liste des principales abréviations utilisées

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 4 Rue Camelinat COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 Page - Rapport de présentation 1 - Bilan actif-passif 2 et 3 - Compte de résultat 4 et 5 - Détail bilan 6 et 7 - Détail Compte de résultat 8 et 9 - Annexe

Plus en détail

La loi consommation. Jour mois année - jj/mm/aaaa. Présentation simplifiée. Avril 2014 06/06/2014 1

La loi consommation. Jour mois année - jj/mm/aaaa. Présentation simplifiée. Avril 2014 06/06/2014 1 La loi consommation Loi n 2014-344 du 17 mars 2014, parue au JORF du 18 mars 2014 Présentation simplifiée Jour mois année - jj/mm/aaaa Avril 2014 06/06/2014 1 Une loi destinée à renforcer l information

Plus en détail

ASSOCIATION NAITRE EN ALSACE 19 RUE LOUIS PASTEUR CMCO 67300 SCHILTIGHEIM. Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014

ASSOCIATION NAITRE EN ALSACE 19 RUE LOUIS PASTEUR CMCO 67300 SCHILTIGHEIM. Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 ASSOCIATION NAITRE EN ALSACE 19 RUE LOUIS PASTEUR CMCO Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 Dossier N 003733 en Euros. Mission de présentation - Voir le rapport d'expert Comptable ASSOCIATION NAITRE EN

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. Abus, 1676 555

INDEX ANALYTIQUE. Abus, 1676 555 INDEX ANALYTIQUE Note explicative : Les chiffres en gras renvoient aux numéros d articles du Code civil du Québec. Les autres chiffres (7) renvoient aux numéros des paragraphes de la section Commentaire

Plus en détail

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Comité d experts de la FEMIP Luxembourg 7-8 mars 2005 REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Zouhair CHORFI Directeur du Trésor et des Finances Extérieures 1 Introduction Secteur financier marocain à la

Plus en détail

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE La loi n 85-697 du 11 juillet 1985 permet à une personne physique ou morale de créer une société à responsabilité limitée,

Plus en détail

INFOMATIONS GENERALES. Renseignements divers. Effectif exploitant non salarié (au prorata du temps consacré à l'entreprise)

INFOMATIONS GENERALES. Renseignements divers. Effectif exploitant non salarié (au prorata du temps consacré à l'entreprise) INFOMATIONS GENERALES OGBIC01 Généralités Nom de la personne à contacter sur ce dossier au sein du cabinet Mail du cabinet ou de la personne à contacter au sein du cabinet Renseignements divers L'adresse

Plus en détail

Florian Chaudet. Ajournement de la faillite de la societe anonyme

Florian Chaudet. Ajournement de la faillite de la societe anonyme Florian Chaudet Ajournement de la faillite de la societe anonyme Conditions, effets, competences et responsabilite (art. 725a CO) Helbing & Lichtenhahn Bäle Geneve Munich TABLE DES MATIERES TABLE DES ABREVIATIONS

Plus en détail

Décision n 2014-399 QPC. Dossier documentaire

Décision n 2014-399 QPC. Dossier documentaire Décision n 2014-399 QPC Paragraphe II de l article L. 631-15 du code de commerce Liquidation judiciaire ou cessation partielle de l activité prononcée d office pendant la période d observation du redressement

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT, relatif au code de la propriété intellectuelle. (Partie législative.)

SÉNAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT, relatif au code de la propriété intellectuelle. (Partie législative.) PROJET DE LOI adopté le 15 mai 1992 N 130 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1991-1992 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT, relatif au code de la propriété intellectuelle. (Partie législative.) Le Sénat

Plus en détail

FISCADAS PROTECTION FISCALE. Conditions Générales 10 g

FISCADAS PROTECTION FISCALE. Conditions Générales 10 g FISCADAS PROTECTION FISCALE Conditions Générales 10 g Article 1 Les définitions Sociétaire : L ENTREPRISE, personne physique ou morale (ou l ASSOCIATION), souscriptrice du contrat et désignée aux Conditions

Plus en détail

I. LA PROCEDURE DE SAUVEGARDE

I. LA PROCEDURE DE SAUVEGARDE LA PROCEDURE DE SAUVEGARDE 1. Préambule L'ouverture de la sauvegarde est subordonnée à la démonstration par l'entreprise qu'elle n'est pas en mesure de surmonter, seule, ses difficultés. Cette procédure

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE REMPLIR VOTRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE REMPLIR VOTRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE REMPLIR VOTRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS Seul le représentant légal de la société ou de l entreprise est habilité à effectuer une déclaration de cessation des

Plus en détail

TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT. Évolutions résultant de la loi portant réforme du crédit à la consommation

TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT. Évolutions résultant de la loi portant réforme du crédit à la consommation Direction générale des activités fiduciaires et de place Direction de la surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière Service infobanque et surendettement TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT

Plus en détail

Nice Samedi 12 mai 2007- Salle Pierre JOSELET IL DIRITTO FALLIMENTARE ITALIANO LE DROIT FRANÇAIS DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES

Nice Samedi 12 mai 2007- Salle Pierre JOSELET IL DIRITTO FALLIMENTARE ITALIANO LE DROIT FRANÇAIS DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES avec la participation de l Union des Avocats Européenset de l Institut Méditerranéen des Procédures Collectives 4 EME RENCONTRE FRANCO-ITALIENNE ENTRE LES BARREAUX DE NICE ET DE MILAN 4 INCONTRO ITALO-FRANCESE

Plus en détail

SIAES Syndicat Indépendant Académique de l Enseignement Secondaire Aix Marseille

SIAES Syndicat Indépendant Académique de l Enseignement Secondaire Aix Marseille Syndicat Indépendant Académique de l Enseignement Secondaire Aix Marseille 133 Rue Jaubert 13005 Marseille Comptes Annuels 01/09/2010 au 31/08/2011 133 Rue Jaubert COMPTES ANNUELS AU 31 AOUT 2011 Page

Plus en détail

PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES

PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES 12 MAI 2004 SOMMAIRE Allocution de Dominique Perben Exposé des motifs Présentation du projet de loi 1. Maintien du mandat ad hoc 2. Traiter

Plus en détail

DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES. 1. Fonctions des procédures collectives :

DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES. 1. Fonctions des procédures collectives : DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES 1. Fonctions des procédures collectives : 1) Quelles étaient les finalités traditionnelles des procédures collectives? En droit civil, lors de procédures collectives

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

CONTRIBUTION À L'ÉTUDE DE LA SÉCURITÉ JURIDIQUE EN DROIT FISCAL INTERNE FRANÇAIS

CONTRIBUTION À L'ÉTUDE DE LA SÉCURITÉ JURIDIQUE EN DROIT FISCAL INTERNE FRANÇAIS Fondée par Henry Soins Professeur honoraire à la Faculté de droit et des sciences économiques de Paris BIBLIOTHEQUE DE DROIT PRIVÉ TOME 280 Dirigée par Jacques Ghestln Professeur à l'université de Paris

Plus en détail

LES DIFFICULTES D'EXECUTION DU CONTRAT EN DROIT INTERNATIONAL PRIVE

LES DIFFICULTES D'EXECUTION DU CONTRAT EN DROIT INTERNATIONAL PRIVE UNIVERSITE DE DROIT, D'ECONOMIE ET DES SCIENCES D'AIX-MARSEILLE INSTITUT DE DROIT DES AFFAIRES Sandrine CHAILLE de NERE LES DIFFICULTES D'EXECUTION DU CONTRAT EN DROIT INTERNATIONAL PRIVE Preface Jean-Pierre

Plus en détail