INTRODUCTION - RAPPELS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTRODUCTION - RAPPELS"

Transcription

1 Thème 1B Chapitre 3 Les caractéristiques de la lithosphère continentale TermS INTRODUCTION - RAPPELS L'étude de la propagation des ondes sismiques a permis d'élaborer un modèle de structure interne de la Terre. Celle-ci serait formée de couches concentriques aux caractéristiques pétrographiques, minéralogiques et physico-chimiques les distinguant les unes des autres. Les enveloppes du globe terrestre. L'enveloppe la plus externe est la lithosphère. La lithosphère est formée de la croûte et de la partie supérieure du manteau supérieur. Son épaisseur est d'environ 100km. Elle repose sur l'asthénosphère. On distingue la lithosphère continentale de la lithosphère océanique. La partie mantellique est commune et identique. Les différences entre lithosphère continentale et lithosphère océanique reposent donc sur la partie crustale de cette enveloppe du globe terrestre. La croûte continentale affleure dans les régions émergées. Dans les chaînes de montagnes, elle atteint une altitude importante. Les mécanismes de formation des montagnes sont complexes. Néanmoins, les études géologiques permettent de préciser la nature et la structure des roches présentes et d'en comprendre la mise en place.

2 I- A LTITUDE, ÉPAISSEUR, COMPOSITION ET DENSITÉ DE LA LITHOSPHÈRE CONTINENTALE 1.1- L A L ITHOSPHÈRE EN ÉQUILIBRE SUR L 'A STHÉNOSPHÈRE : LA NOTION D ' ISOSTASIE (A CTV 10-11) La lithosphère, enveloppe superficielle rigide, est en équilibre sur l'asthénosphère, une enveloppe plus dense mais plus ductile/déformable (donc moins rigide) : on parle d'équilibre isostatique. En cas de rupture de cet équilibre, des mouvements verticaux de la lithosphère ont lieu pour retrouver un nouvel équilibre. Deux modèles, tenant compte d'un équilibre entre la lithosphère et l'asthénosphère, existent pour expliquer les variations d'altitude de la croûte terrestre. Ces deux modèles font intervenir la notion de surface de compensation (voir document 2 page 125) : En dessous de la surface de compensation, les roches sont réparties de manière homogène Au dessus de cette surface, la masse de chaque colonne surplombant cette surface est la même en tout point C OMPOSITION ET DENSITÉ DE LA CROÛTE CONTINENTALE La partie mantellique des lithosphères continentale et océanique est commune et identique. Les différences entre lithosphère continentale et lithosphère océanique reposent donc sur la partie crustale de cette enveloppe du globe terrestre. La croûte continentale est principalement formée de roches magmatiques (40%) voisines du granite, de roches métamorphiques (55%) dont le gneiss qui est de même composition chimique que le granite, avec une couverture de roches sédimentaires (5%). Voir doc 3 page 127.

3 Comparaison des roches représentatives des croûtes continentale et océanique et du manteau Croûte océanique Croûte continentale Nom de la roche Nature de la roche Structure Basalte Roche volcanique Microlithique* Gabbro Roche plutonique Grenue** Granite Roche plutonique Grenue Gneiss Roche métamorphique Grenue (Roche du manteau...) Grenue Manteau lithosphérique et Péridotite asthénosphérique Densité 2,9 Minéraux constitutifs Pyroxène + Feldspath +(olivine) Pyroxène + Feldspath 2,7 Mica + quartz + Feldspath 3,2 Olivine + pyroxène *Microlithique = se dit d'une roche dont les cristaux sont petits (à peine visible à l œil nu) et inclus dans un ciment non cristallisée. Ce type de structure est caractéristique des roches volcaniques issues d'un refroidissement brutal d'un magma en surface. **Grenue = se dit d'une roche dont les cristaux sont gros (tous visibles à l œil nu) et jointifs. L'ensemble de la roche est donc constituée de minéraux entièrement cristallisés. Ce type de structure est caractéristique des roches plutoniques issues d'un refroidissement lent d'un magma en profondeur. Les Gneiss sont des roches métamorphiques qui peuvent provenir de la transformation de roche magmatiques (ex : granite) ou de roches sédimentaires suite à des changements de pression et de température. Remarque : Ne pas confondre «minéral» et «cristal» Minéral = Espèce chimique. Les minéraux dans les roches s'assemblent souvent sous forme de cristaux. Cristal = solide dont les molécules sont arrangés de manière régulière et ordonnée 1.3- D UALITÉ D ' ALTITUDE CONTINENTS / OCÉANS ET ÉPAISSEUR DE LA CROÛTE CONTINENTALE Les continents ont une altitude moyenne de +870m alors que la profondeur moyenne des océans est de -3730m. L'analyse des sismogrammes suite à des séismes permettent de déterminer l'épaisseur des différentes enveloppes du globe terrestre et notamment la limite entre croûte et manteau lithosphérique (=Moho). Ainsi, la croûte continentale est d'une épaisseur plus grande (30 km en moyenne) que la croûte océanique (7 km en moyenne). La croûte continentale se distingue donc de la croûte océanique par son épaisseur, sa composition et sa densité. Ce sont ces différences qui, dans le cadre de l'équilibre isostatique, explique les différences d'altitude moyenne entre océans et continents. L'épaisseur de la croûte continentale (30km en moyenne) varie beaucoup selon les régions : elle est accrue au niveau des reliefs montagneux (jusqu'à 60km). Cet épaississement est lié à la présence en profondeur d'une racine crustale. Moins dense que le manteau, cette racine permet de réaliser un équilibre isostatique en compensant la surcharge créée en surface par le relief.

4 La croûte continentale, principalement formée de roches voisines du granite, est d'une épaisseur plus grande et d'une densité plus faible que la croûte océanique. Les différences d'altitude moyenne entre les continents et les océans s'expliquent par des différences crustales. Au relief positif qu'est la chaîne de montagnes, répond, en profondeur, une importante racine crustale. II- A GE DE LA CROÛTE CONTINENTALE 2.1 P RINCIPE (A CTV 12) DE LA RADIOCHRONOLOGIE La radiochronologie des roches est fondée sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques radioactifs (= radio-chronomètres) présents naturellement dans les minéraux qui les constituent. Un élément radioactif père (P) se désintègre progressivement en un élément fils dit radiogénique (F) : Cette désintégration de tout élément radioactif constitue une véritable «horloge» car elle se fait selon une loi mathématique de décroissance exponentielle en fonction du temps : quelle que soit la quantité d'élément père présente au départ, il faut toujours le même temps pour que cette quantité soit réduite de moitié par désintégration radioactive. Cette durée qui est constante et caractéristique d'un élément radioactif donné est appelée demi-vie (=période).

5 2.2 U TILISATION DU COUPLE R B /S R POUR DATER LES ROCHES DE LA CROÛTE CONTINENTALE Au cours de leur formation, certains minéraux des roches magmatiques et métamorphiques intègrent dans leur réseau cristallin quelques atomes de 87Rb (rubidium), de 86Sr et 87Sr (strontium). Le 87Rb, est radioactif et se désintègre en donnant en 87Sr. Les différents isotopes du Rb et du Sr peuvent être distingués et quantifiés par spectrométrie de masse. Ainsi pour dater une roche on mesure les rapports 87Sr/86Sr et 87Rb/86Sr dans plusieurs échantillons d'une même roche. Au cours du temps, le rapport 87Sr/86Sr augmente et le rapport 87Rb/86Sr diminue. Cette variation est d'autant plus importante que le minéral est riche en Rb. Ainsi, dans un graphique représentant les rapports isotopiques 87Sr/86Sr des divers minéraux de la même roche en fonction de leurs rapports 87Rb /86Sr les points représentatifs se disposent suivant une droite dite isochrone. La pente de la droite, déterminable graphiquement, est d'autant plus forte que le temps écoulé depuis la formation de la roche est grand. Connaître le coefficient directeur de la droite isochrone permet de calculer l'âge de la roche étudiée. De plus la demi-vie du 87Rb est suffisamment grande (demi vie = 48,8.109 ans) pour permettre la datation des roches les plus anciennes (> ans). Remarques Les radio-chronomètres sont choisis entre autres en fonction de la période de temps que l on cherche à explorer et de la nature de la roche : Par le couple 87Rb/87Sr pour des périodes longues de plusieurs millions d'années Le 14C pour des périodes plus récentes (<35000 ans) etc C OMPARAISON DE L ' AGE DES CROÛTES OCÉANIQUE ET CONTINENTALE Ainsi, on a pu déterminer par radiochronologie que l'âge de la croûte océanique n'excède pas 200 Ma, alors que la croûte continentale date par endroit de plus de 4 Ga.

6 III- É PAISSISSEMENT 3.1 L ES DE LA CROÛTE CONTINENTALE INDICES TECTONIQUES D ' UN RACCOURCISSEMENT ET D ' UN EMPILEMENT DE LA CROÛTE CONTINENTALE Les roches sédimentaires se présentent sous forme de couches horizontales (ou strates ) répondant au principe de superposition : «toute couche est plus récente que celle qu'elle recouvre». Plus récent Strate 3 Strate 2 Plus ancien Strate 1 Au niveau des chaînes de montagnes on peut observer des structures complexes, parmi lesquelles : Plis : déformation non cassante des roches liée à un mouvement de convergence. Failles inverses : fracture liée à un mouvement de convergence (le bloc soulevé se trouve au dessus du plan de faille). Chevauchement : zone d'intense déformation avec déplacements horizontaux mettant en contact des blocs initialement éloignés (ordre du km). Nappe de charriage : chevauchement de grande amplitude (sur plusieurs dizaines de km).

7 L'ensemble de ces structures dans les chaînes de montagnes (plis, failles inverses, chevauchements) témoignent d'un épaississement de la croûte continentale lié à un raccourcissement et un empilement. Remarques : plis et failles sont visibles à différentes échelles d'observation, de celle de l'échantillon de roche (voir doc 2c page 135) à celui de l'affleurement (voir photo ex 9 page 142) 3.2 L ES CONTINENTALE INDICES PÉTROGRAPHIQUES D ' UN RACCOURCISSEMENT ET D ' UN EMPILEMENT DE LA CROÛTE (A CTV 13) Métamorphisme = transformation d'une roche à l'état solide sous l'effet de changements de pression et/ou de température. Au niveau des chaînes de montagnes on retrouve : des roches métamorphiques qui témoignent d'une augmentation de pression et de température (métamorphismes BP et HT). des roches ayant subit une fusion partielle (anatexie). L'ensemble de ces différentes roches témoignent d'un enfouissement de la croûte continentale suite à un empilement et donc d'un épaississement de la croûte continentale. B ILAN Comparaison des croûtes continentale et océanique Epaisseur moyenne Croûte océanique Croûte continentale Roches caractéristiques Densité Age 7 km Basalte & Gabbro 2,9 < 200 Ma 30 km Granite & Gneiss 2,7 Très variale. Jusqu'à 4 Ga

Thème Le domaine continental et sa dynamique

Thème Le domaine continental et sa dynamique Thème Le domaine continental et sa dynamique 1 Chapitre I Caractérisation du domaine continental - I - Les caractéristiques de la lithosphère continentale 1) La nature de la croûte continentale Rappels

Plus en détail

Thème 1B: LES CONTINENTS ET LEUR DYNAMIQUE. Chapitre 6

Thème 1B: LES CONTINENTS ET LEUR DYNAMIQUE. Chapitre 6 Thème 1B: LES CONTINENTS ET LEUR DYNAMIQUE Chapitre 6 En 1ère S, ce sont les caractéristiques de la lithosphère océanique qui ont été étudiées. En TS, ce sont les caractéristiques de la lithosphère continentale

Plus en détail

- La péridotite est quant à elle un cas particulier, difficile à classer. C est la roche du manteau.

- La péridotite est quant à elle un cas particulier, difficile à classer. C est la roche du manteau. Rappels de géologie de 1S. Rappel bref de la structure du globe. http://geologie-alpe-huez.1001photos.com/roches/terre.php La lithosphère est constituée de la croûte (continentale ou océanique) et de la

Plus en détail

Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50)

Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50) Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50) N. Pidancier Exercice 1 : Introduction Le relief au niveau de la Terre se répartit

Plus en détail

Problème général : Comment expliquer les différences d altitude moyenne entre continents et océans?

Problème général : Comment expliquer les différences d altitude moyenne entre continents et océans? DISTRIBUTION DES TERRES ET DES MERS Observations : Les continents sont essentiellement en relief (altitude moyenne des terres de 840 m - de 0 à 9 km environ) Les océans sont essentiellement en profondeur

Plus en détail

Chapitre 1: La caractérisation du domaine continental : lithosphère continentale, reliefs et épaisseur crustale

Chapitre 1: La caractérisation du domaine continental : lithosphère continentale, reliefs et épaisseur crustale Chapitre 1: La caractérisation du domaine continental : lithosphère continentale, reliefs et épaisseur crustale Dans les années 1920, Wegener a identifié une caractéristique spécifique de la Terre appelée

Plus en détail

TP 8. Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale?

TP 8. Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale? TP 8 Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 La démarche du géologue Quelle est cette pierre? Les enveloppes abordées directement par

Plus en détail

continents et leur dynamique

continents et leur dynamique 100 104 114 125 133 101 2 Les continents et leur dynamique Les objectifs généraux de cette partie En classe de Première S, l attention s est portée principalement sur le domaine océanique. En classe de

Plus en détail

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE En proposant sa théorie de la mobilité horizontale des continents, Wegener s'était heurté au problème de la détermination des forces capables de déplacer

Plus en détail

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes Chapitre II La formation des chaînes de montagnes -I -Les traces d un domaine océanique dans les chaînes de montagnes 1) Des roches témoins d un océan disparu 1 2 Basaltes en coussin au fond de l océan

Plus en détail

Chap 1 : Structure interne et composition chimique du globe

Chap 1 : Structure interne et composition chimique du globe Partie III : STRUCTURE, COMPOSITION ET DYNAMIQUE DE LA TERRE. Chap 1 : Structure interne et composition chimique du globe La Terre, planète tellurique, est constituée d enveloppes concentriques externes:

Plus en détail

deux types de croûtes

deux types de croûtes Introduction : Suess proposait l idée qu il y avait deux «éléments» à la surface du globe : les continents légers qui «flottaient» sur des matériaux plus denses constituant le plancher océanique. Il y

Plus en détail

I/ Le principe de la datation absolue est basé sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques : (doc2 page 172)

I/ Le principe de la datation absolue est basé sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques : (doc2 page 172) B. La datation absolue, en donnant accès à l âge des roches et des fossiles permet de mesurer les durées des phénomènes géologiques. Elle permet aussi de situer dans le temps l échelle relative des temps

Plus en détail

Chapitre n 2. Interprétation des différences entre océans et continents.

Chapitre n 2. Interprétation des différences entre océans et continents. Chapitre n 2 Interprétation des différences entre océans et continents. Introduction À partir de la distribution bimodale des altitudes terrestres, Wegener avait supposé que la croûte terrestre était constituée

Plus en détail

Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés

Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés Le chapitre précédent a montré la réalité de la tectonique des plaques et notamment la création permanente de lithosphère nouvelle dans l axe des dorsales océaniques.

Plus en détail

7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches

7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches 7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches A. L EAU DANS L ALTÉRATION ET L ÉROSION Quelle que soit la nature des roches à la surface du globe, elles subissent les actions conjuguées des fluides

Plus en détail

Sciences de la vie et de la terre

Sciences de la vie et de la terre Sciences de la vie et de la terre Terminale S Corrigés des exercices Rédaction : Sylvie Bouton Michel Aguelon Marie-Laure Gueuné Yannick Gaudin Coordination : Yannick Gaudin Ce cours est la propriété du

Plus en détail

Séquence 1. Le domaine continental et sa dynamique : caractéristiques et évolution de la lithosphère continentale. Sommaire. Chapitre 1.

Séquence 1. Le domaine continental et sa dynamique : caractéristiques et évolution de la lithosphère continentale. Sommaire. Chapitre 1. Séquence 1 Le domaine continental et sa dynamique : caractéristiques et évolution de la lithosphère continentale Objectifs Cette séquence permettra de caractériser la croûte continentale du point de vue

Plus en détail

C2. STRUCTURE INTERNE TERRESTRE

C2. STRUCTURE INTERNE TERRESTRE C2. STRUCTURE INTERNE TERRESTRE La Terre est organisée en couche. Structure, composition, température et densité varie entre ces couches concentriques. C2.a - SCHEMA GENERAL Doc 1 Film «vidéo «Deux gouttes

Plus en détail

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre Partie 1 : L activité interne du globe terrestre CHAPITRE 3 LA SURFACE DE LA TERRE : DES PLAQUES EN MOUVEMENTS Situation de départ - Rappels : Les séismes et les éruptions volcaniques ne se manifestent

Plus en détail

Partie 6 : La géothermie et son utilisation.

Partie 6 : La géothermie et son utilisation. Partie 6 : La géothermie et son utilisation. La production d énergie est un défi pour l avenir. En effet la démographie explose et les humains ont besoin de plus en plus d énergie. L exploitation des énergies

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

CHAPITRE 11 STRUCTURE ET COMPOSITION CHIMIQUE DE LA TERE INTERNE

CHAPITRE 11 STRUCTURE ET COMPOSITION CHIMIQUE DE LA TERE INTERNE CHAPITRE 11 STRUCTURE ET COMPOSITION CHIMIQUE DE LA TERE INTERNE Quelle conception avez-vous de la structure interne et de la composition chimique du globe? Représenter un modèle de la structure interne

Plus en détail

L'évolution des reliefs

L'évolution des reliefs L'évolution des reliefs Table des matières Introduction 3 I - Retracer l'histoire des Alpes 4 II - TP : l'évolution des reliefs 5 1. Chaînes de montagnes anciennes et récentes... 5 2. Exercice : altitude

Plus en détail

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Il existe un certain nombre de volcans qui ne se trouvent pas en limite de plaque : on dit qu ils sont en contexte

Plus en détail

STRUCTURE DU GLOBE TERRESTRE

STRUCTURE DU GLOBE TERRESTRE Université Mohammed V Agdal, Faculté des Sciences de Rabat Département des Sciences de la Terre et de l Univers Pr. Driss FADLI Filières SVI et STU Semestre S1 (module1) (2005/2006) 1 Eléments de cour

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

Accompagnement à la visite du Jardin de Roches. Terminale S. Livret ELEVES

Accompagnement à la visite du Jardin de Roches. Terminale S. Livret ELEVES #jaimelageol Accompagnement à la visite du Jardin de Roches Terminale S Livret ELEVES Bienvenue dans le Jardin de Roches du Centre Beautour. Cet espace dédié à la géologie présente les roches du soussol

Plus en détail

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques.

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. Chapitre 3 : La tectonique des plaques Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. A- Localisation des plaques Activité : Observation

Plus en détail

La profondeur du Moho est donnée par l'équation :

La profondeur du Moho est donnée par l'équation : TP 11 Epaisseur de la croûte continentale au niveau des Alpes Au niveau d'une chaîne de montagnes la croûte continentale est très épaisse et supérieure à la valeur moyenne de 30 km. A partir de l'étude

Plus en détail

C. Sciences de la Terre. Asthénosphère* : Couche du manteau supérieur en dessous de la lithosphère se comportant de manière ductile.

C. Sciences de la Terre. Asthénosphère* : Couche du manteau supérieur en dessous de la lithosphère se comportant de manière ductile. C. LEXIQUE Atome : constituant fondamental de la matière. Asthénosphère* : Couche du manteau supérieur en dessous de la lithosphère se comportant de manière ductile. Basalte* : Roche magmatique microlithique

Plus en détail

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G.

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. LES ROCHES 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. Cuvelier page 1 b) Les roches, matériaux de construction : Cours de géographie

Plus en détail

Observation : il existe une répartition bimodale des altitudes (continents/océans) qui n'est pas due au hasard (doc p. 110).

Observation : il existe une répartition bimodale des altitudes (continents/océans) qui n'est pas due au hasard (doc p. 110). Objectif : déterminer les roches constitutives du globe - microscope polarisant Observation : il existe une répartition bimodale des altitudes (continents/océans) qui n'est pas due au hasard (doc p. 110).

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

CHAP 9 : CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SUBDUCTION

CHAP 9 : CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SUBDUCTION CHAP 9 : CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SUBDUCTION Problématique : Que se passe-t-il en cas de convergence de 2 lithosphères? La convergence lithosphérique se caractérise par : - le rapprochement de repères

Plus en détail

Partie 1 Structure, composition et dynamique de la Terre. 1 Structure et composition chimique internes de la Terre. 1.1 Rappels de géologie

Partie 1 Structure, composition et dynamique de la Terre. 1 Structure et composition chimique internes de la Terre. 1.1 Rappels de géologie Première S 2/46 Partie 1 Structure, composition et dynamique de la Terre L intérieur de la Terre est inaccessible à l observation directe. Comment connaître sa constitution et son fonctionnement? 1 Structure

Plus en détail

Activité 1 : Les marqueurs de la subduction. Type de relief Subduction océan/continent Subduction océan/océan

Activité 1 : Les marqueurs de la subduction. Type de relief Subduction océan/continent Subduction océan/océan Partie : La convergence lithosphérique. Introduction à cette partie : Convergence lithosphérique : rapprochement de 2 plaques lithosphériques qui se traduit soit par une subduction soit par une collision

Plus en détail

Chapitre 1 : la caractérisation du domaine continental : lithosphère continentale, reliefs et épaisseur crustale

Chapitre 1 : la caractérisation du domaine continental : lithosphère continentale, reliefs et épaisseur crustale Observation : le domaine continental représente 45 % de la surface du globe (voir Wegener). Problème : quelles sont les caractéristiques de la croûte continentale? Objectif : établir les caractéristiques

Plus en détail

Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme

Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme T3 : Enjeux planétaires contemporains U1 : Géothermie et propriétés thermique de la Terre Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme I. La géothermie Les hommes recherchent des

Plus en détail

Les Roches Métamorphiques

Les Roches Métamorphiques Les Roches Métamorphiques Qu est-ce que le métamorphisme? Il s agit de la transformation d une roche à l état solide. Qu est ce qui provoque cette transformation? Une roche est caractérisée par un assemblage

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. LA FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION

1ère partie de l épreuve Dossier. LA FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION 1ère partie de l épreuve Dossier. LA FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION Niveau : 1 ère S - TS Extrait du programme : Divergence

Plus en détail

Capacités et attitudes Activités Compétences

Capacités et attitudes Activités Compétences Observation : le domaine continental représente 45% de la surface du globe (voir Wegener). Ce que l on recherche : quelles sont les caractéristiques de la croûte continentale? Objectif : établir les caractéristiques

Plus en détail

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). SYNTHÈSE : (5 points) La disparition des reliefs Dans les massifs anciens on observe à l'affleurement, en plus de l'effacement du relief, une plus

Plus en détail

Ressources pour la classe de terminale générale et technologique

Ressources pour la classe de terminale générale et technologique Ressources pour la classe de terminale générale et technologique Thème 1-B - Le domaine continental et sa dynamique Table des matières Quelques éléments de réflexion.. Activités envisageables.. Thème 1-B-1

Plus en détail

V. Les roches. Les roches magmatiques

V. Les roches. Les roches magmatiques Dr CHABOU Moulley Charaf Université Ferhat Abbas, Sétif 1 Institut d'architecture et des Sciences de la Terre Département des Sciences de la Terre LMD -Sciences de la Terre et de l Univers- Licence Géosciences

Plus en détail

TP SVT: H1 : Le scénario suivant présente la formation d un océan qui a ensuite disparu par subduction

TP SVT: H1 : Le scénario suivant présente la formation d un océan qui a ensuite disparu par subduction Chiadmi Hamid Sami Cherradi TP SVT: Intro : Les chaines de montagne sont des lieux de convergence lithosphériques. Ces zones d affrontement entre deux lithosphères renferment des informations qui permettent

Plus en détail

PROBLEMATIQUE, RESTITUTION DES CONNAISSANCES, EXPLOITATION DE DOCUMENTS

PROBLEMATIQUE, RESTITUTION DES CONNAISSANCES, EXPLOITATION DE DOCUMENTS 1s_cntgeol_2011_03_29.doc 1/6 DST classe de 1ère S - durée 3H00 - calculatrices interdites SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE PROBLEMATIQUE, RESTITUTION DES CONNAISSANCES, EXPLOITATION DE DOCUMENTS BUT

Plus en détail

REVISIONS TS GEOLOGIE 1B et 2A Questions à Choix Multiple: 1 seule réponse possible

REVISIONS TS GEOLOGIE 1B et 2A Questions à Choix Multiple: 1 seule réponse possible REVISIONS TS GEOLOGIE 1B et 2A Questions à Choix Multiple: 1 seule réponse possible 1. La croûte continentale est : a) plus dense que la croûte océanique ; b) formée de roches voisines du granite ; c)

Plus en détail

LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS 1 : CONVERGENCE ET COLLISION

LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS 1 : CONVERGENCE ET COLLISION LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS 1 : CONVERGENCE ET COLLISION I- DES TEMOINS D UN ANCIEN OCEAN AU NIVEAU DES ALPES FRANCO-ITALIENNES. a- RAPPELS. A- LES TEMOINS D UNE ANCIENNE MARGE PASSIVE

Plus en détail

Rock Mechanics Mécanique des roches

Rock Mechanics Mécanique des roches Mécanique des roches Course Lectures 2007 1 ère partie Rocheset massifs rocheux Professeur ZHAO Jian EPFL ENAC LMR 1 Informations sur le cours Enseignant: Prof ZHAO Jian, LMR Objectifs: (a) Comprendre

Plus en détail

TP 3- Composition pétrographique et chimique de la croûte et du manteau supérieur

TP 3- Composition pétrographique et chimique de la croûte et du manteau supérieur TP 3- Composition pétrographique et chimique de la croûte et du manteau supérieur Données initiales : Parmi les enveloppes du globe terrestre, seuls les matériaux de la lithosphère sont accessibles à l

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

V. Structure interne de la Terre

V. Structure interne de la Terre Dr CHABOU Moulley Charaf Université Ferhat Abbas, Sétif Département des Sciences de la Terre LMD -Sciences de la Terre et de l Univers- Géosciences - Module : Nature des Enveloppes Terrestres. 1 ère année

Plus en détail

et samedi 20 janvier 2007 LE MAGMATISME

et samedi 20 janvier 2007 LE MAGMATISME Préparation à l Agrégation Interne Séances des mercredi 17 janvier et samedi 20 janvier 2007 LE MAGMATISME Les mots clés : Magmatisme, plutonisme, volcanisme, magma, silicates, roche, basalte, gabbro,

Plus en détail

Séismes et volcans. Enregistrement des ondes sismique à l aide d un sismographe. Les tracés obtenus sont appelés sismogrammes.

Séismes et volcans. Enregistrement des ondes sismique à l aide d un sismographe. Les tracés obtenus sont appelés sismogrammes. Séismes et volcans I- Les séismes Un séisme (ou tremblement de terre) correspond à une secousse ou une série de secousses plus ou moins violentes du sol. Il peut durer entre quelques secondes et quelques

Plus en détail

Chapitre 5 : La mobilité des continents : la naissance d une idée.

Chapitre 5 : La mobilité des continents : la naissance d une idée. Chapitre 5 : La mobilité des continents : la naissance d une idée. On sait actuellement que la surface terrestre est un ensemble de plaques qui bougent les unes par rapport aux autres Néanmoins ce phénomène,

Plus en détail

TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau

TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau Etape 1 Les compositions minéralogiques et chimiques du manteau et de la croûte océanique : Rappels Observer au microscope polarisant les

Plus en détail

Mesure de l importance d un séisme Utilisation de 2 échelles : Echelle de Richter Echelle de MSK (Medvedev, Sponheuer et Karnik).

Mesure de l importance d un séisme Utilisation de 2 échelles : Echelle de Richter Echelle de MSK (Medvedev, Sponheuer et Karnik). ACTIVITES DU GLOBE Volcanisme et seismes / plaques lithospheriques et leurs mouvements. Les Séismes THEME 1 : VOLCANISME ET SEISMES Définition : un séisme ou tremblement de terre correspond à une secousse

Plus en détail

Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun!

Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun! Le volcanisme Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun! Problème : Qu est ce que le volcanisme? I. Les éruptions volcaniques

Plus en détail

Révision géologie correction

Révision géologie correction Révision géologie correction Exercice 1 : Les tremblements de Terre sont à l origine de la création d ondes sismiques, enregistrées à aide de sismographes. Ces ondes sismiques sont des ondes élastiques.

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE

1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE 1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE Niveau : 1 ère S - TS Extrait du programme : Divergence et phénomènes liés (durée indicative : 3 semaines)

Plus en détail

ANNEXE I QUELQUES IDEES ANCIENNES SUR LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE TERRESTRE. (Pr. Driss FADLI)

ANNEXE I QUELQUES IDEES ANCIENNES SUR LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE TERRESTRE. (Pr. Driss FADLI) ANNEXE I QUELQUES IDEES ANCIENNES SUR LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE TERRESTRE (Pr. Driss FADLI) Dès le 7ème siècle av. J.- C. La Terre est supposée plate, ayant la forme d'un disque, entièrement entouré

Plus en détail

Chapitre IV La disparition des reliefs

Chapitre IV La disparition des reliefs Chapitre IV La disparition des reliefs Vestiges d anciennes chaînes de montagnes datant de plusieurs centaines de millions d années observables sur tous les continents. Quels sont les processus responsables

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Amérique du Nord

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Amérique du Nord Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Amérique du Nord BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

Plus en détail

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Thèmes 4 et 5 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Les zones de subduction sont le siège d'une importante activité magmatique qui aboutit à la

Plus en détail

I. L évolution des caractéristiques des chaînes de montagnes

I. L évolution des caractéristiques des chaînes de montagnes T H E M E 1 : L A T E R R E D A N S L U N I V E R S, L A V I E, L E V O L U T I O N D U V I V A N T P A R T I E 2 : G E O D Y N A M I Q U E D U D O M A I N E C O N T I N E N T A L C H A P I T R E 11 :

Plus en détail

Le voyage géologique de la classe de T S au massif des Alpes

Le voyage géologique de la classe de T S au massif des Alpes Le voyage géologique de la classe de T S au massif des Alpes 1 er JOUR Le départ en car 1 E Arrêt 1 E Arrêt Nous méthodes pour interpréter les roches -La 1 er : Connaître les roches qui constituent le

Plus en détail

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique Fiche professeur - 4 e Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe Connaissances

Plus en détail

SUJET : EXCURSIONS TERRESTRES ET EXTRATERRESTRE

SUJET : EXCURSIONS TERRESTRES ET EXTRATERRESTRE GEOL0901 SESSION 2009 Filière BCPST-Véto GEOLOGIE Durée : 3h30 L usage de calculatrices électroniques n est pas autorisé. SUJET : EXCURSIONS TERRESTRES ET EXTRATERRESTRE Les exercices proposés sont indépendants,

Plus en détail

La vallée de la Rance offre une coupe géologique naturelle dans des roches métamorphiques constituant le massif de Saint-Malo.

La vallée de la Rance offre une coupe géologique naturelle dans des roches métamorphiques constituant le massif de Saint-Malo. DST «Le domaine continental et sa dynamique 1». /20 Calculatrice autorisée PARTIE II - Ex1. Pratique d un raisonnement scientifique dans le cadre d un pb donné (50 % de la note). La vallée de la Rance

Plus en détail

Déductions. Les reliefs ont disparu. Effondrement central?

Déductions. Les reliefs ont disparu. Effondrement central? DS 5 correction Partie 2.1 Exercice 1 : le massif Armoricain PB : relever les caractéristiques d une chaîne de montagnes ancienne et en déduire les évènements à l origine de ces caractéristiques. Saisie

Plus en détail

Corrigé du bac 2017 : SVT obligatoire Série S Liban

Corrigé du bac 2017 : SVT obligatoire Série S Liban Corrigé du bac 2017 : SVT obligatoire Série S Liban BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2017 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3H30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L usage

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE 1 CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE Quels sont les arguments qui permettent de renforcer le modèle? 2 3 I. UNE CONFIRMATION DE L EXPANSION DU PLANCHER OCÉANIQUE A.LES

Plus en détail

La tectonique des plaques: histoire d un modèle. Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG

La tectonique des plaques: histoire d un modèle. Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG La tectonique des plaques: histoire d un modèle Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG Temps approximatif: 10 semaines Rappel des acquis de 4 e et motivation Tableau d Hokusai montrant le tsunami

Plus en détail

La datation absolue quelques méthodes de radiochronologie

La datation absolue quelques méthodes de radiochronologie MESURE DU TEMPS DANS L'HISTOIRE DE LA TERRE ET DE LA VIE La datation absolue quelques méthodes de radiochronologie La radiochronologie repose sur l'existence de nombreux éléments chimiques qui possèdent

Plus en détail

Comment expliquer les fortes variations des altitudes sur la Terre? I rappels

Comment expliquer les fortes variations des altitudes sur la Terre? I rappels Chapitre II Géologie A Caractérisation du domaine continental Comment expliquer les fortes variations des altitudes sur la Terre? I rappels Au début du XXe siècle, Wegener postule que l'altitude moyenne

Plus en détail

HYDROTHERMALISME et GEOTHERMIE

HYDROTHERMALISME et GEOTHERMIE HYDROTHERMALISME et GEOTHERMIE P. Patrier Mas Lien : http://sfa.univ-poitiers.fr/geosciences/ (ressources pédagogiques) Quelques définitions. Gê : terre - thermos : chaleur Géothermie : «C est l utilisation

Plus en détail

Thème 1B : La tectonique des plaques : l histoire d un modèle

Thème 1B : La tectonique des plaques : l histoire d un modèle Thème 1B : La tectonique des plaques : l histoire d un modèle Chapitre 1 : Naissance et critiques d'une théorie, la dérive des continents 1. Naissance de l'idée : Wegener et la dérive des continents (1915)

Plus en détail

Les minéraux et les roches pour tous. Par Simon Auclair, géologue

Les minéraux et les roches pour tous. Par Simon Auclair, géologue Les minéraux et les roches pour tous Par Simon Auclair, géologue Journée de formation des enseignants Le vendredi 20 septembre 2013 La géologie Définition Plan de la présentation Métier de géologue Les

Plus en détail

Tectonique des plaques et création de reliefs

Tectonique des plaques et création de reliefs PREPARATION AGREGATION INTERNE SVT TOULOUSE 27 Novembre 2013 Composition à partir d'un dossier Durée : 5 heures L'usage de tout ouvrage de référence, de tout dictionnaire et de tout matériel électronique

Plus en détail

Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques

Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques 4 e / Comment délimiter une plaque? Qu appelle-t-on une plaque? 1 e / Comment caractériser les couches superficielles du globe? Lexique : Plaque

Plus en détail

Pétrographie. La pétrographie est la science qui étudie les roches. Origine des roches

Pétrographie. La pétrographie est la science qui étudie les roches. Origine des roches Pétrographie La pétrographie est la science qui étudie les roches Origine des roches L'origine des roches nous permet de les classer classiquement en trois groupes: - roches sédimentaires issues d'un sédiment

Plus en détail

Chapitre IV LA LUNE I LES CARACTERES PHYSIQUES ET ASTRONOMIQUES DE LA LUNE

Chapitre IV LA LUNE I LES CARACTERES PHYSIQUES ET ASTRONOMIQUES DE LA LUNE Chapitre IV LA LUNE I LES CARACTERES PHYSIQUES ET ASTRONOMIQUES DE LA LUNE Forme : - sphère presque parfaite - zones sombres = mare (" mer ") = vastes plaines, lisses constituées de basaltes Elles caractérisent

Plus en détail

BILAN TP4 : Collision continentale et épaississement crustal.

BILAN TP4 : Collision continentale et épaississement crustal. BILAN TP4 : Collision continentale et épaississement crustal. Activité 1 : Les indices superficiels d'un épaississement crustal. La formation d'un pli : Les plis sont des déformations qui résultent de

Plus en détail

A partir des informations issues de l exploitation des documents 1 à 9, établissez le contexte géodynamique de l Islande.

A partir des informations issues de l exploitation des documents 1 à 9, établissez le contexte géodynamique de l Islande. BCPST 1 vendredi 5 février 2010 DS n 4 Géologie Eléments de correction PARTIE I A partir des informations issues de l exploitation des documents 1 à 9, établissez le contexte géodynamique de l Islande.

Plus en détail

continents et leur dynamique

continents et leur dynamique 100 04732978_100-141.indd 100 24/07/12 17:17 104 114 125 133 101 04732978_100-141.indd 101 24/07/12 17:17 Partie 2 Les continents et leur dynamique Les objectifs généraux de cette partie En classe de Première

Plus en détail

Thème 1B La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant TP 14 : Magmatisme dans les zones de subduction

Thème 1B La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant  TP 14 : Magmatisme dans les zones de subduction TP 14 : Magmatisme dans les zones de subduction 1 Les zones de subduction sont caractérisées par des phénomènes volcaniques importants et contribuent à la formation d arcs volcaniques tels que la Cordillère

Plus en détail

CORRECTION du Pré-requis sur les notions de géologie. Lycée E. Delacroix Tale S

CORRECTION du Pré-requis sur les notions de géologie. Lycée E. Delacroix Tale S CORRECTION du Pré-requis sur les notions de géologie Lycée E. Delacroix Tale S 1. LA STRUCTURE DU GLOBE TERRESTRE Croûte continentale (max 70 km d épaisseur) ductile rigide Manteau sup (péridotite surtout)

Plus en détail

La datation des roches du domaine continental. La radiochronologie

La datation des roches du domaine continental. La radiochronologie La datation des roches du domaine continental La radiochronologie La radiochronologie repose sur l'existence de nombreux éléments chimiques qui possèdent des isotopes naturels radioactifs. Qu'est-ce qu'un

Plus en détail

On cherche à déterminer si la superposition des roches de l ophiolite du Chenaillet correspond à celle d une lithosphère océanique.

On cherche à déterminer si la superposition des roches de l ophiolite du Chenaillet correspond à celle d une lithosphère océanique. TP n 14 Les traces de l ancien océan Alpin et de sa subduction Thème 1-B-2 La formation d une chaîne de montagne est associée au préalable à l existence d un océan qui séparait les deux masses continentales

Plus en détail

Enregistrement des ondes sismiques avec un sismographe. Tracés obtenus = sismogrammes Analyser les tracés permet la détermination

Enregistrement des ondes sismiques avec un sismographe. Tracés obtenus = sismogrammes Analyser les tracés permet la détermination VOLCANISME ET SEISMES LES SEISMES Définition : un séisme ou tremblement de terre correspond à une secousse ou une série de secousses plus ou moins violentes du sol. Il peut durer entre qq secondes et qq

Plus en détail

Basalte tholéitique - texture microlithique avec olivine (tache jaunâtre), plagioclases et pyroxènes.

Basalte tholéitique - texture microlithique avec olivine (tache jaunâtre), plagioclases et pyroxènes. Enigme 10 : De la roche en poudre!! Les dorsales produisent des basaltes qualifiés de MORB (Medio Ocean Ridge Basalts) Ces basaltes sont caractérisés par leur faible quantité d alcalins (Na20 et K2O),

Plus en détail

CH1 : LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE

CH1 : LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE INTRODUCTION : CH1 : LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE La lithosphère océanique se crée aux dorsales, limites divergentes des plaques tectoniques, évolue en s éloignant de la dorsale puis disparaît au niveau

Plus en détail

TS DS Géologie correction

TS DS Géologie correction TS DS Géologie correction Partie 1 : QCM (30 mn) UNE SEULE REPONSE : 1. Une roche métamorphique peut se former L augmentation des conditions de pression et température provoque toujours la fusion partielle

Plus en détail

CHAP7 : LA MESURE DU TEMPS

CHAP7 : LA MESURE DU TEMPS CHAP7 : LA MESURE DU TEMPS I/ LA DATATION RELATIVE La datation relative permet d ordonner les uns par rapport aux autres des structures (strates, plis, failles, minéraux) et des événements géologiques

Plus en détail

DS de SVT Durée 3h30 (sans document ni calculatrice)

DS de SVT Durée 3h30 (sans document ni calculatrice) DS de SVT Durée 3h30 (sans document ni calculatrice) 1 ère PARTIE : Mobilisation des connaissances : Le domaine continental et sa dynamique.(8 points) Question : À l'aide du document et de vos connaissances,

Plus en détail

1 Activité magmatique des zones

1 Activité magmatique des zones ACTIVITÉ 1 Activité magmatique des zones de subduction Le magmatisme des zones de convergence de plaques s observe sur la plaque chevauchante. Il est situé à l aplomb des surfaces de Bénioff, là où celles-ci

Plus en détail

disparition des reliefs

disparition des reliefs @ Correction FA6 La http://scolawebtv.crdp-versailles.fr/player.php?id=1418 disparition des reliefs Des vestiges d anciennes chaînes de montagne datant de plusieurs centaines millions d années sont observables

Plus en détail

Copie-type Ceci n est pas une correction seulement un exemple de réponse. Partie I Le magmatisme en zone de subduction

Copie-type Ceci n est pas une correction seulement un exemple de réponse. Partie I Le magmatisme en zone de subduction Copie-type Ceci n est pas une correction seulement un exemple de réponse. Partie I Le magmatisme en zone de subduction Introduction : Les zones de subduction, domaine de convergence où la lithosphère océanique

Plus en détail

II. La datation absolue A. Principe de l utilisation de radioisotopes et désintégration radioactive B. Détermination de l âge d une roche

II. La datation absolue A. Principe de l utilisation de radioisotopes et désintégration radioactive B. Détermination de l âge d une roche LA MESURE DU TEMPS DANS L HISTOIRE L DE LA TERRE ET DE LA VIE I. La datation relative A. Le principe de superposition B. Le principe de continuité C. Recoupement et inclusions D. Étude des fossiles stratigraphiques

Plus en détail