Actualité du droit en bibliothèque

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Actualité du droit en bibliothèque"

Transcription

1 Les mardis des bibliothèques au CFCB Actualité du droit en bibliothèque Michel Fraysse SCD Université Toulouse 1 Capitole Toulouse 18 février

2 Programme de la matinée Notions élémentaires de droit d auteur Cas pratiques Des rappels et des nouveautés L actualité du prêt du livre, papier et numérique Le prix du livre numérique Numérisation, archives ouvertes Et le téléchargement, le devenir d Hadopi, le rapport Lescure

3 Les règles de droit ayant une incidence en bibliothèque Un cadre protecteur et contraignant Des exceptions très encadrées La notion de «risque juridique» On évoquera surtout les règles de la propriété intellectuelle 3

4 Propriété littéraire et artistique Un cadre international et européen (traités internationaux, directives) Protection de l œuvre jusqu à 70 ans après la mort de l auteur (droits patrimoniaux) Pas de limitation de durée pour les droits moraux Droits voisins : protection étendue à 70 ans depuis 2011 Pendant cette durée : Interdiction de reproduire ou de représenter sans autorisation de l auteur ou des ayants droit Obligation de demander l autorisation de l auteur ou de l ayant droit pendant la durée de protection Les contrats liant les bibliothèques aux éditeurs de bases de données comportent des conditions d utilisation moins restrictives. Payer pour accéder au contenu. 4

5 L entrée dans le domaine public, il y a comme des indices 2013 A lire : nouveautes-claudel-tesla-weil 5

6 Les exceptions Limitées et encadrées : Les principales sont : La représentation privée et gratuite dans le cercle de famille Les copies et reproductions strictement réservées à l usage du copiste Les analyses et courtes citations Les revues de presse Parodie, pastiche, caricature L exception pédagogique Les exceptions «bibliothèque» et «handicap» 6

7 l exception pédagogique et les bibliothèques Exemple : les cours sur une plateforme pédagogique comme «Moodle» Les bibliothèques dans le cadre de leur mission de conseil et d accompagnement à la recherche peuvent être sollicitées sur ces questions. Que répondre? Penser à la destination finale du support : intranet? Internet? Vérifier le contenu et les documents insérés dans le support 7

8 l exception pédagogique et les bibliothèques L'exception pédagogique dans l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle (introduite par la loi dite «DADVSI» du 1er août 2006) : Loi modifiée par la loi du 18 juillet 2013 pour inclure les œuvres numériques dans le champ de l exception Le code de la propriété intellectuelle autorise : «3 Sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source : ( ) e) La représentation ou la reproduction d'extraits d'œuvres, ( ), à des fins exclusives d'illustration dans le cadre de l'enseignement et de la recherche ( )» Sur cette question complexe voir : Stérin, Anne-Laure, «L'exception pédagogique est-elle applicable en bibliothèque?», BBF, 2011, n 3, p [en ligne] <http://bbf.enssib.fr/> Consulté le 16 avril

9 l exception pédagogique Le protocole d'accord du 1er février 2012 signé entre les universités (sous l'égide de la CPU) et le CFC et le SEAM fait une interprétation restrictive de la notion d'extraits. Il est possible de publier dans un cours sur Moodle des extraits d'œuvres dans des documents pédagogiques sur support numérique. La notion d extrait peut aller jusqu à la totalité de l article mais pas plus de 10 % de la revue Par un système de licence légale, les établissements d enseignement reversent des sommes aux ayants droit Pour l instant, pas de protocole d application pour les œuvres numériques 9

10 L exception dite «bibliothèque» Art. L122-5 al.8 du CPI : «La reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou d'études privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial» Depuis 2009 et l ajout de «représentation», cet article rend possible la consultation sur place de documents numérisés à des fins de conservation. 10

11 En résumé Un droit protecteur (70 ans pour le droit patrimonial, illimité pour le droit moral) Des exceptions parfois difficiles à appliquer Des autorisations à demander en cas de doute 11

12 Quelques applications pour les bibliothèques Projet de numérisation, que mettre en ligne? Des barrières mobiles (Google livre=1867) Domaine public : oui mais en respectant le droit moral Demander une autorisation si l œuvre n est pas dans le domaine public 12

13 Le problème des «frontières» invisibles d Internet Canada, Australie : domaine public 50 ans après la mort de l auteur Bibliothèque numérique du Québec «Les classiques des sciences sociales» / Pas de jurisprudence sur ce cas Bibliothèque numérique australienne Enjeu pour les bibliothèques numériques 13

14 Mise en ligne : attention! L affaire «François Bon»

15 Critères à bien intégrer Domaine public du pays de publication ou de mise en ligne de la numérisation Droits de traduction : qui les possède? Droits numériques : sont-ils inclus dans le contrat de cession? Affaire Gallimard/Bon : 22 ouvrages vendus par Publie.net, injonction de retirer, demande de dommages et intérêts, puis poursuites abandonnées 15

16 Le prix unique du livre papier Modification en cours de la Loi Lang de 1981 La question des frais de port et le dispositif «anti Amazon» Réforme en cours : interdiction de cumuler les 5 % de remise et la gratuité des frais de port Examen final du texte par l AN le 20 février Pour une application en juin 2014? Quel impact? A suivre 16

17 Prêter des documents en bibliothèque Rappel : avant 2003, les livres et les CD étaient prêtés librement sans contrepartie C est encore le cas pour les CD Le prêt de DVD est encadré contractuellement Une offensive des éditeurs et des auteurs a précédé la mise en place du prêt de livres (pétition des auteurs pour le retrait de leurs livres des bibliothèques) Une loi organise le prêt du livre papier par un système de licence légale 17

18 Le prêt du livre papier Loi du 18 juin 2003 (transposant une directive européenne de 1992) sur la rémunération au titre du droit de prêt en bibliothèque et renforçant la protection sociale des auteurs Principe : garantir aux auteurs une rémunération pour le prêt de leurs ouvrages en bibliothèque Améliorer la situation financière des auteurs, soutenir les éditeurs. La loi de 2003 ne concerne que les livres «papier» (définition «fiscale» :TVA à 5,5 % puis 7% puis 5,5%...bref la TVA à taux bas) 18

19 Le prêt du livre papier Depuis la loi de 2003, dès lors qu il y a un contrat d édition, l auteur ne peut s opposer au prêt du livre Le dispositif est financé par l Etat sur la base d une contribution forfaitaire par usager inscrit en bibliothèque (1 pour les BU, 1,50 par lecteur pour les BM et BDP) Et par les collectivités gérant les bibliothèques de prêt par le biais d un pourcentage du prix public d achat de livres (6 % du prix public HT). Ce pourcentage est reversé par les libraires. 19

20 Le prêt du livre papier Depuis 2003 le rabais maximum accordé à une bibliothèque ne peut être supérieur à 9% (contre 20 % auparavant) Augmentation de la marge des fournisseurs, protection des auteurs (et surtout des éditeurs) Une conséquence : le «critère prix» n est plus aussi déterminant que dans le passé pour les marchés publics de livres Fin 2012, le ministère de la Culture engage une réflexion sur l adaptation du code des marchés public aux marchés du livre 20

21 Le prêt du livre papier La gestion du droit de prêt est assurée par un organisme de gestion agréé par l Etat : la SOFIA (Société française des auteurs de l écrit) La SOFIA est chargée de collecter et de répartir les sommes au titre du droit de prêt. La répartition se fait à parts égales entre auteurs et éditeurs sur la base du nombre d exemplaires achetés. Les sommes contribuent aussi au financement d un régime de retraite complémentaire pour les auteurs et traducteurs. 21

22 Le prêt du livre papier Pour les bibliothèques, obligation est faite de déclarer auprès de la SOFIA le montant des factures pour chaque fournisseur. En 2012 (au titre de 2009) la SOFIA a reversé 14,1 millions d entre auteurs et éditeurs. 22

23 Le livre numérique en France Le prêt de liseuses La liseuse (Jules Dalou) Musée des Beaux Arts de la Ville de Paris (Petit Palais) 23

24 Prêt de tablettes et de liseuses Il faut distinguer le prêt de tablettes et de liseuses appartenant aux bibliothèques incluant un contenu numérique du prêt de fichiers numériques sur des tablettes et liseuses appartenant aux usagers Pour l instant le prêt de fichiers numériques sous droits (e-books par exemple) sur liseuses appartenant aux bibliothèques est juridiquement impossible, les tablettes ou liseuses type Kindle ou Ipad étant destinées à un usage individuel, selon les conditions d utilisation Dans ce type de prêt de matériel, on ne pourra installer que des documents libres de droits En revanche le prêt de livres numériques ou e-books se développe, en général sous forme de fichiers chrono-dégradables et par l intermédiaire de plateformes ayant négocié les droits (Numilog, Dawsonera, Ebsco etc.). Il faut que l usager dispose de son propre équipement. 24

25 Le prix unique du livre numérique Rappel : le rapport Patino de 2008 préconise un prix unique fixé par l éditeur Le Rapport Zelnik de 2010 également Loi du 26 mai 2011 Bien lire l Art. 1, «livre numérique», livre homothétique du livre papier Le prix est fixé par l éditeur comme pour le livre papier Art 2. Cette loi ne s applique pas aux «ouvrages intégrés dans des offres proposées sous la forme d une licence d utilisation ( )» Dispositif applicable «aux acheteurs situés en France» quel que soit le lieu d implantation du libraire Avec une TVA alignée sur celle du livre papier (5,5 % au 18 février 2014) en contradiction avec le droit européen Le prix est donc fixé par l éditeur. Mais quel prix pour un livre numérique attractif? 25

26 Prêt de livres numériques Le droit français ne permet pas de gestion collective comme pour le livre papier Situation bloquée en France mais aussi en Europe L usager réclame ce service en BU et aussi en BM Usage : liseuse ou tablette? Le «décollage» perceptible de la lecture numérique 26

27 Prêt de livres numériques Les nouveautés sont parfois absentes des catalogues des éditeurs comme certains titres emblématiques d une discipline Certains éditeurs sont absents dans les plateformes L offre est limitée ; elle varie selon les agrégateurs et les plateformes Accès : streaming (cyberlibris) ou téléchargement chronodégradable (numilog) Fin de la constitution des collections Le rapport IDATE 27

28 Le rapport Lescure de 2013 «Acte II de l exception culturelle» Le CSA doit récupérer les missions de l Hadopi, allègement des sanctions, fin de la coupure d accès à Internet La lutte contre le piratage lucratif doit être prioritaire Numérisation des œuvres du domaine public sans «réappropriation» Proposition de taxer les appareils connectés, tablettes et smartphones (en plus de la taxe «copie privée»). Pas retenue pour cause de «pause fiscale» propositions-sur-les-contenus-culturels-numeriques 28

29 Le rapport Lescure de 2013 «Acte II de l exception culturelle» Préconisations : Adapter le droit d auteur à l ère numérique, moderniser les exceptions Réviser la chronologie des médias Les limites de l exception pédagogique (finalement étendue aux œuvres numériques en juillet 2013) Le développement de l offre numérique en bibliothèque : clarifier le cadre juridique pour le prêt de livre numérique (voir fiche A-13 «l offre numérique en bibliothèque») A suivre : projet de loi sur «la création» en propositions-sur-les-contenus-culturels-numeriques 29

30 La numérisation des indisponibles Le dispositif ReLire (registre des livres indisponibles en réédition électronique) Loi du 1er mars 2012 L enjeu : l accès aux ouvrages indisponibles sous droits, titres environs, la «zone grise» : ouvrages du XXème siècle Et parmi eux, les œuvres orphelines (ayants droit inconnus) Pour favoriser une offre légale de livres numériques Instaurer d une gestion collective des droits numériques 30

31 Numérisation des indisponibles : La loi du 1er mars 2012 relative à l exploitation numérique des livres indisponibles du XXème siècle 1 société de gestion collective (la SOFIA) est chargée de délivrer les autorisations pour la numérisation et l exploitation, de percevoir et de répartir les droits La BNF gère la base de donnée des indisponibles. Elle est publique et librement consultable Les ayants droit ont 6 mois pour s opposer après inscription («opt out»), ensuite les éditeurs pourront commercialiser le livre indisponible sous forme numérique. Les éditeurs détenant les droits d exploitation sous forme imprimée sont prioritaires pour l exploitation numérique Il est toujours possible de se retirer du dispositif Le produit de la vente du livre numérique reviendra à parité à l éditeur et à l auteur 31

32 La loi du 1er mars 2012 relative à l exploitation numérique des livres indisponibles du XXème siècle Et pour les livres «orphelins», après 10 ans, possibilité de les commercialiser à nouveau (le Sénat avait voté une consultation gratuite, l Assemblé nationale n a pas suivi). Les bibliothèques pourront les numériser Art : «Sauf refus motivé, la société de perception et de répartition des droits mentionnée à l'article L autorise gratuitement les bibliothèques accessibles au public à reproduire et à diffuser sous forme numérique à leurs abonnés les livres indisponibles conservés dans leurs fonds dont aucun titulaire du droit de reproduction sous une forme imprimée n'a pu être trouvé dans un délai de dix ans à compter de la première autorisation d'exploitation. L'autorisation mentionnée au premier alinéa est délivrée sous réserve que l'institution bénéficiaire ne recherche aucun avantage économique ou commercial. Un titulaire du droit de reproduction du livre sous une forme imprimée obtient à tout moment de la société de perception et de répartition des droits le retrait immédiat de l'autorisation gratuite.» La difficulté de l application Aux «abonnés» 32

33 La loi du 1er mars 2012 relative à l exploitation numérique des livres indisponibles du XXème siècle Ouverture de la base et début de la numérisation en 2013 Coût (estimation Bruno Racine) : 50 millions d Financé par les «investissements d avenir» (le grand emprunt) Cette loi est très contestée par les auteurs, les professionnels de la documentation mais aussi critiquée par des juristes En défense : une initiative originale, rapidement menée et qui pourrait faire décoller le marché du livre numérique en France A lire une analyse critique : Franck Macrez : L'exploitation numérique des livres indisponibles : que reste-t-il du droit d'auteur?, Recueil Dalloz 22 mars

34 La numérisation des livres indisponibles : bilan après 2 ans Une première liste de titres a été publiée en mars En septembre 2013, sauf opposition des éditeurs, auteurs ou ayants droit, ils sont entrés en gestion collective le site ReLIRE 34

35 Le plagiat et l anti plagiat En quoi cela concerne les bibliothèques? L accompagnement dans le cadre de la méthodologie documentaire Le tutorat documentaire Sensibilisation au droit de citation («ouvrir les guillemets», citer ses sources dans le corps du texte, dans les notes de base de page) Il n existe pas de délit de «plagiat» (mais de contrefaçon dans le CPI ou de parasitisme en droit de la concurrence) Les risques encourus : sanctions académiques, sanctions civiles et pénales (éventuellement ) 35

36 Le plagiat et l anti plagiat Des logiciels et des sites webs gratuits Des logiciels payants (Complilatio, Urkund), sur le principe de la similitude Des outils avec leurs limites Le plagiat : un fléau qui devrait inciter les auteurs à déposer dans des archives ouvertes en ligne 36

37 Archives ouvertes, thèses Obtenir des autorisations : un contrat Risquer le «opt out» dans le cas où l auteur ne répond pas. Une impulsion et un soutien politique sont nécessaires au niveau de l institution Numériser des thèses et réserver la consultation aux enseignants et aux étudiants de l université L exception bibliothèque : une «couverture» juridique à exploiter pour numériser des fonds sous droits 37

38 Mettre en ligne des thèses, des mémoires L exemple de Pétale, archive ouverte des thèses et mémoires de l université de Lorraine Une numérisation rétrospective avec demandes d autorisation 38

39 Le droit à l'image ll découle du droit au respect de la vie privée (art.9 du Code civil) Le droit à l'image s'applique pour toute photo prise dans un lieu privé La reproduction nécessite l'accord de la personne (et des parents pour un mineur) lorsqu'elle est identifiable Attention lors des reportages ou des photos prises pour illustrer un guide du lecteur, autorisation écrite nécessaire, que les photos représentent des anonymes ou des salariés 39

40 Quelques pistes de lectures Ouvrages sur le droit d auteur, la propriété intellectuelle Michel Vivant, Droit d auteur, Dalloz Anne Laure Sterin, Guide Pratique du droit d auteur, Maxima Yves Alix (dir.) Droit d auteur et bibliothèques, Cercle de la librairie Dossier BBF 2011 t.5 n 3 «le droit contre les bibliothèques» Service fiches pratiques et questions réponses de l ENSSIB : Les fiches juridiques du Ministère de la Culture : Un blog sur le droit de l information et les bibliothèques: Et en anglais : 40

Société française des intérêts des auteurs de l écrit

Société française des intérêts des auteurs de l écrit Société française des intérêts des auteurs de l écrit Le droit de prêt La rémunération pour copie privée numérique La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs L action culturelle Les livres

Plus en détail

Droit et bibliothèques à l heure du numérique. Yves Alix Médiaquitaine/Urfist Bordeaux, 9 avril 2013

Droit et bibliothèques à l heure du numérique. Yves Alix Médiaquitaine/Urfist Bordeaux, 9 avril 2013 Droit et bibliothèques à l heure du numérique Yves Alix Médiaquitaine/Urfist Bordeaux, 9 avril 2013 Plan 1. Le numérique a-t-il changé l environnement juridique des bibliothèques? 2. Utiliser les nouvelles

Plus en détail

La protection des bases de données au regard du droit Marie-Josée de Saint Robert, Chef du Service linguistique de l'office des Nations Unies à Genève

La protection des bases de données au regard du droit Marie-Josée de Saint Robert, Chef du Service linguistique de l'office des Nations Unies à Genève Séminaire technique sur les droits d'auteur, la propriété intellectuelle et les outils d'aide à la traduction Barcelone, le 13 octobre 2007 La protection des bases de données au regard du droit Marie-Josée

Plus en détail

Focus : Des bibliothèques dans l'économie du livre (droit de prêt, copie privée, acquisitions papier et numérique) au prêt de livres numériques

Focus : Des bibliothèques dans l'économie du livre (droit de prêt, copie privée, acquisitions papier et numérique) au prêt de livres numériques Focus : Des bibliothèques dans l'économie du livre (droit de prêt, copie privée, acquisitions papier et numérique) au prêt de livres numériques Limoges, 1 décembre 2014 Les bibliothèques dans l économie

Plus en détail

Le droit d auteur et les. thèses électroniques

Le droit d auteur et les. thèses électroniques Le droit d auteur et les Projet soutenu par l ANR thèses électroniques 26 mars 2009 Sommaire 1.Droit d auteur a. Définition b. Types d œuvres c. Titularité des droits d. Cession des droits d auteur e.

Plus en détail

MISSION SUR LES PHOTOGRAPHIES DE PRESSE. Propositions de l'union des Photographes Professionnels

MISSION SUR LES PHOTOGRAPHIES DE PRESSE. Propositions de l'union des Photographes Professionnels MISSION SUR LES PHOTOGRAPHIES DE PRESSE Propositions de l'union des Photographes Professionnels Dans l'ordre des sujets énoncés dans la lettre de mission adressé par la Ministre de la culture et de la

Plus en détail

Université Fédérale de Toulouse - Médiad Oc Maison de la Recherche et de la Valorisation- 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE Cedex 09 Tél :

Université Fédérale de Toulouse - Médiad Oc Maison de la Recherche et de la Valorisation- 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE Cedex 09 Tél : 2015-2016 Conférences "Mardis des bibliothèques" Université Fédérale de Toulouse - Médiad Oc Maison de la Recherche et de la Valorisation- 118 route de Narbonne 31062 TOULOUSE Cedex 09 Tél : 05.62.25.00.80

Plus en détail

CODE DES USAGES POUR LA TRADUCTION D'UNE ŒUVRE DE LITTÉRATURE GÉNÉRALE

CODE DES USAGES POUR LA TRADUCTION D'UNE ŒUVRE DE LITTÉRATURE GÉNÉRALE CODE DES USAGES POUR LA TRADUCTION D'UNE ŒUVRE DE LITTÉRATURE GÉNÉRALE Entre : LA SOCIÉTÉ DES GENS DE LETTRES DE FRANCE, représentée par son Président, Monsieur Paul FOURNEL, L'ASSOCIATION DES TRADUCTEURS

Plus en détail

Applications mobiles : du développement à la distribution, les droits et obligations du développeur

Applications mobiles : du développement à la distribution, les droits et obligations du développeur Fermer la fenêtre Applications mobiles : du développement à la distribution, les droits et obligations du développeur Le développement et l exploitation d applications mobiles interviennent dans un environnement

Plus en détail

Présentation des licences exclusives

Présentation des licences exclusives Présentation des licences exclusives Christian Roblin Florence-Marie Piriou Aïché Diarra 1 Licence exclusive de 10 ans d exploitation numérique d un livre indisponible Conditions d obtention de la licence

Plus en détail

LES FORMULES DE PUBLICATION

LES FORMULES DE PUBLICATION LES FORMULES DE PUBLICATION Publiez un livre avec les atouts d'une édition de qualité + En option Prestation comprise Prestation non comprise Nos prestations ebook ebook+ ebook Pro relecture critique et

Plus en détail

Société française des intérêts des auteurs de l écrit

Société française des intérêts des auteurs de l écrit Découvrez la Sofia Le droit de prêt La rémunération pour copie privée numérique La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs L action culturelle Société française des intérêts des auteurs

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE CESSION DE DROITS D AUTEUR

CONTRAT TYPE DE CESSION DE DROITS D AUTEUR CONTRAT TYPE DE CESSION DE DROITS D AUTEUR ENTRE LES SOUSSIGNES : L'AGENCE XXX dont le siège est situé représentée aux fins des présentes par CI-APRES DENOMMEE : " L'Agence" D'une part, ET : «NOM» Photographe,

Plus en détail

Le droit d auteur. Programme. environnement numérique. des sessions. dans un. Petits-déjeuners valorisation // 2015

Le droit d auteur. Programme. environnement numérique. des sessions. dans un. Petits-déjeuners valorisation // 2015 Le droit d auteur dans un environnement numérique Petits-déjeuners valorisation // 2015 Programme des sessions Maison européenne des sciences de l homme et de la société Lille, 2, rue des Canonniers Métro,

Plus en détail

CONTRAT D EDITION. M...demeurant

CONTRAT D EDITION. M...demeurant CONTRAT D EDITION Entre les soussignés : M...demeurant ci-après dénommé «l Auteur», d une part ET Les Editions... dont le siège social est., représentées par M, agissant en qualité de.., ci-après dénommé

Plus en détail

L évolution du CDI à l ère du numérique GPS Centre Alsace Année 2012/2013 Bilan

L évolution du CDI à l ère du numérique GPS Centre Alsace Année 2012/2013 Bilan L évolution du CDI à l ère du numérique GPS Centre Alsace Année 2012/2013 Bilan Objectifs Notre problématique de départ était : «L évolution du CDI à l ère du numérique : quelle place accorder au fonds

Plus en détail

Fonds de soutien territorial à l'économie du livre en Alsace page 1/6

Fonds de soutien territorial à l'économie du livre en Alsace page 1/6 Fonds de soutien territorial à l'économie du livre en Alsace Protocole d'accord État-Région sur le soutien et le développement de la chaîne du livre en Alsace Entre l État, représenté par Monsieur Stéphane

Plus en détail

DROIT DES IMAGES & DU SON. 1. rien, parce que les paroles sont déjà sur d autres sites web. 3. rien, parce que j ai acheté le disque avec le livret

DROIT DES IMAGES & DU SON. 1. rien, parce que les paroles sont déjà sur d autres sites web. 3. rien, parce que j ai acheté le disque avec le livret DROIT DES IMAGES & DU SON 1. Qu est-ce que je risque si je mets sur mon site personnel les paroles de La vie en rose que j ai trouvées dans mon CD d Edith Piaf? 1. rien, parce que les paroles sont déjà

Plus en détail

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2)

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) - Les Bases De Données - Le multimédia - Les puces et topographies - La création générée par ordinateur 1 LES BASES DE DONNEES Depuis 1998, les Bases De

Plus en détail

Convention SEMU Pouvoirs Organisateurs (Enseignement Secondaire Artistique à Horaire Réduit) Date :... N SEMU :......

Convention SEMU Pouvoirs Organisateurs (Enseignement Secondaire Artistique à Horaire Réduit) Date :... N SEMU :...... Convention SEMU Pouvoirs Organisateurs (Enseignement Secondaire Artistique à Horaire Réduit) Réservé à la SEMU Date :... N SEMU :... ENTRE Pouvoir organisateur (nom et adresse):... Valablement représenté

Plus en détail

Entre les deux parties :

Entre les deux parties : Contrat de publication EDILIVRE Entre les deux parties : M. /Mme /Mlle (Nom et Prénom) : Date de naissance (jj/mm/aa) :... /... /... Ville de naissance :.... Pays de naissance : Adresse :. Code postal

Plus en détail

CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet

CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet 1 CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet ENTRE : Le ministère de la Culture et de la Communication situé 182, rue Saint-Honoré - 75033 Paris

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE COLLABORATION / SOUS-TRAITANCE

CONVENTION CADRE DE COLLABORATION / SOUS-TRAITANCE infos@droitbelge.net CONVENTION CADRE DE COLLABORATION / SOUS-TRAITANCE Auteur: Me Frédéric Dechamps (Bruxelles) E-mail: fd@lex4u.com Tel: + 32 2 340 97 04 Web: www.lex4u.com AVERTISSEMENT Le contrat proposé

Plus en détail

LES DOSSIERS DOCUMENTAIRES ELECTRONIQUES. Clotilde VAISSAIRE CV CONSEIL SARL Clotilde.vaissaire@wanadoo.fr

LES DOSSIERS DOCUMENTAIRES ELECTRONIQUES. Clotilde VAISSAIRE CV CONSEIL SARL Clotilde.vaissaire@wanadoo.fr LES DOSSIERS DOCUMENTAIRES ELECTRONIQUES Clotilde VAISSAIRE CV CONSEIL SARL Clotilde.vaissaire@wanadoo.fr 1 DEFINITION Le dossier documentaire réunit (en format papier comme en format électronique) un

Plus en détail

Manuela Dournes Juillet 2011 1

Manuela Dournes Juillet 2011 1 CONTRAT DE TRADUCTION D UNE ŒUVRE LITTERAIRE Entre les soussignés : M, demeurant..ci-dessous dénommé "le Traducteur", d'une part ET Les Editions XXX, dont le siège social est ci-dessous dénommé "l'éditeur",

Plus en détail

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs)

WIPO Training of trainers Program on Effective Intellectual Property Asset Management by Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs) Creative Expression Benefiting From Your Copyright and Using the Copyright Works of Others in Your Business Edouard Treppoz, Professeur à l Université Jean Moulin Lyon 3 WIPO Training of trainers Program

Plus en détail

LE DROIT D AUTEUR, LES NORMES ET INTERNET

LE DROIT D AUTEUR, LES NORMES ET INTERNET LES NORMES ET INTERNET Comment profiter de la disponibilité des normes frança ises, européennes, internationales et étrangères sur Internet, sans tomber dans les pièges de la violation du droit d auteur

Plus en détail

FAQ sur le metteur en scène

FAQ sur le metteur en scène FAQ sur le metteur en scène I. LE STATUT SOCIAL DU METTEUR EN SCENE Le metteur en scène est-il juridiquement considéré comme un artiste? Oui. Le droit du travail donne une liste non exhaustive des artistes

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION. L application VAZEE et le site internet www.vazee.fr sont édités par :

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION. L application VAZEE et le site internet www.vazee.fr sont édités par : CONDITIONS GENERALES D UTILISATION ARTICLE PREMIER Mentions légales L application VAZEE et le site internet www.vazee.fr sont édités par : VAZEE Société par actions simplifiée au capital de 56.000 euros,

Plus en détail

8.3 Tableau comparatif des acteurs et prestataires de ressources numériques en ligne

8.3 Tableau comparatif des acteurs et prestataires de ressources numériques en ligne 8.3 Tableau comparatif des acteurs et prestataires de ressources numériques en ligne Acteurs Accès Description Type de contenus Public visé Bibliomedias www.bibliomedias.net Plateforme de téléchargement

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 12 RÈGLEMENT SUR L UTILISATION DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET INTERNET

RÈGLEMENT NUMÉRO 12 RÈGLEMENT SUR L UTILISATION DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET INTERNET RÈGLEMENT NUMÉRO 12 RÈGLEMENT SUR L UTILISATION DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET INTERNET Adoption et entrée en vigueur : 28 janvier 1999 Premier amendement : 25 septembre 2014 RÈGLEMENT NUMÉRO 12 RÈGLEMENT

Plus en détail

Panorama de l offre / état des lieux

Panorama de l offre / état des lieux Marché public de services relatif à une étude sur les perspectives d intégration du livre numérique dans les outils Web des bibliothèques publiques et des librairies : aspects stratégique, organisationnel,

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA PREAMBULE Dans l intérêt de ses utilisateurs, la SNCF a décidé de s engager dans une démarche de partage de certaines informations liées à son activité, permettant ainsi aux personnes

Plus en détail

Bar a o r mè m tr t e r d es s u sa s g a es s d u l ilv i re r numé m ri r q i ue Vague 1 Mars 2012

Bar a o r mè m tr t e r d es s u sa s g a es s d u l ilv i re r numé m ri r q i ue Vague 1 Mars 2012 Baromètre des usages du livre numérique Vague 1 Mars 2012 Méthodologie page 2 Méthodologie La première phase de l étude a été réalisée auprès d un échantillon de 2014 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA Préambule Dans l intérêt de ses utilisateurs, SNCF a décidé de s engager dans une démarche «OPEN DATA», de partage de certaines informations liées à son activité, par la mise à disposition

Plus en détail

2015/16. Autoentrepreneur. Bénédicte Deleporte

2015/16. Autoentrepreneur. Bénédicte Deleporte Autoentrepreneur 2015/16 Bénédicte Deleporte Avocat au Barreau de Paris Chargée d enseignement à l Univeristé Paris Est Créteil (UPEC, ex Paris 12) Deleporte Wentz Avocat www.deleporte-wentz-avocat.com

Plus en détail

Règlement de la Bibliothèque municipale

Règlement de la Bibliothèque municipale VILLE DE LA CELLE SAINT-CLOUD DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE CW/GC/règlement intérieur.doc Règlement de la Bibliothèque municipale Article 1 La Bibliothèque municipale est constituée

Plus en détail

I. Nouveaux outils de travail...17 II. Nouvelles compétences... 22. I. Dérégulation... 24 II. Nouveaux réseaux de diffusion... 25

I. Nouveaux outils de travail...17 II. Nouvelles compétences... 22. I. Dérégulation... 24 II. Nouveaux réseaux de diffusion... 25 Sommaire Partie 1. Un métier en pleine révolution...15 Chapitre 1. Révolution technologique...17 I. Nouveaux outils de travail...17 II. Nouvelles compétences... 22 Chapitre 2. Révolution économique...

Plus en détail

Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires)

Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires) Recommandations à usage des compositeurs de musiques de films (cinéma et télévision : fictions et documentaires) Seule une attitude commune et responsable des compositeurs permettra une défense de nos

Plus en détail

usages de lecture de livres riques

usages de lecture de livres riques usages de lecture de livres riques dans les ques miques. Claire Nguyen (Consortium Couperin, BIU Santé) Thomas Jouneau (Consortium Couperin, Université de Lorraine) Plan de cette intervention Introduction

Plus en détail

Appel à projets : Economie numérique et propriété intellectuelle

Appel à projets : Economie numérique et propriété intellectuelle 28/04/2014 Appel à projets : Economie numérique et propriété intellectuelle L Institut National de la Propriété Industrielle, à travers sa direction des Etudes, souhaite mobiliser les spécialistes de la

Plus en détail

Droits d auteurs : quelles opportunités fiscales?

Droits d auteurs : quelles opportunités fiscales? Droits d auteurs : quelles opportunités fiscales? Vincent Lamberts et Jean-Luc Wuidard Avocats au Barreau de Liège 26 novembre 2010 Petit déjeuner conférence Etudes et Expansion ASBL Plan des exposés -1.

Plus en détail

Tarifs de Publicité. www.hr-infos.fr. Présentation... 2 Tarifs. Bon de commande... 7 Conditions générales de vente... 8

Tarifs de Publicité. www.hr-infos.fr. Présentation... 2 Tarifs. Bon de commande... 7 Conditions générales de vente... 8 www.hr-infos.fr Tarifs de Publicité Présentation... 2 Tarifs 1. Site Internet... 3 2. Newsletter... 4 3. Publi-reportages audio et vidéo... 5 4. Campagne d e-mailing et de newsletters... 6 Bon de commande...

Plus en détail

PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES

PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES www.spedidam.fr communication@spedidam.fr 16 rue Amélie - 75007 PARIS Tél : 01 44 18 58 58 Fax: 01 44 18 58 59 PRÉSENTATION DE LA SPEDIDAM 1 2 3 4 QU EST-CE QUE

Plus en détail

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com Fiche à jour au 12 octobre 2008 FIICHE PÉDAGOGIIQUE VIIRTUELLE Diplôme : Master 1, 1

Plus en détail

CONTRAT D ÉDITION A POUR TOUTES LES COLLECTIONS. Diffère du contrat d édition B sur deux points :

CONTRAT D ÉDITION A POUR TOUTES LES COLLECTIONS. Diffère du contrat d édition B sur deux points : 1/4 CONTRAT D ÉDITION A POUR TOUTES LES COLLECTIONS Diffère du contrat d édition B sur deux points : 1) La cession est consentie pour la durée de la propriété littéraire d'après les lois françaises et

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACCÈS ET D UTILISATION (C.G.A.U.) DU SERVICE BIXI PAR LES ABONNÉS 1 AN OU 30 JOURS ARTICLE 1 OBJET DU SERVICE BIXI

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACCÈS ET D UTILISATION (C.G.A.U.) DU SERVICE BIXI PAR LES ABONNÉS 1 AN OU 30 JOURS ARTICLE 1 OBJET DU SERVICE BIXI CONDITIONS GÉNÉRALES D ACCÈS ET D UTILISATION (C.G.A.U.) DU SERVICE BIXI PAR LES ABONNÉS 1 AN OU 30 JOURS ARTICLE 1 OBJET DU SERVICE BIXI 1.1 BIXI est un système de vélos en libre-service (le «Service»).

Plus en détail

ÉCOLE DES BEAUX ARTS DEMANDE D ADMISSIBILITÉ POUR L ANNÉE 2015/2016

ÉCOLE DES BEAUX ARTS DEMANDE D ADMISSIBILITÉ POUR L ANNÉE 2015/2016 ÉCOLE DES BEAUX ARTS DEMANDE D ADMISSIBILITÉ POUR L ANNÉE 2015/2016 Session 1 Concours du 13 au 14 avril 2015 Session 2 Concours du 16 au 17 avril 2015 Session 3 Concours du 29 au 30 juin 2015 Session

Plus en détail

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition.

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Rapport Reda, tableau comparatif Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Alors que Julia Reda appelait à une harmonisation hâtive et à un élargissement

Plus en détail

Ressources numériques et droits associés

Ressources numériques et droits associés Ressources numériques et droits associés 1. Je suis créateur d une ressource : quels sont mes droits? Qu'est-ce qui est protégé par le droit d auteur? Les œuvres protégées peuvent être des œuvres musicales,

Plus en détail

Guide d utilisation de la plateforme Dawsonera

Guide d utilisation de la plateforme Dawsonera Guide d utilisation de la plateforme Dawsonera 1. C est quoi Dawsonera? C est un catalogue de livres électroniques ou e-books de plus de 300 000 titres en français (10%) et en anglais La plateforme fonctionne

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE L APPLICATION MOBILE «MEET ME UP»

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE L APPLICATION MOBILE «MEET ME UP» CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE L APPLICATION MOBILE «MEET ME UP» 1- GENERAL L Application «Meet Me Up» est mise à disposition par la société GLOBAL APPLI, société de droit français enregistrée au

Plus en détail

CERNER LE SUJET ECJS

CERNER LE SUJET ECJS CERNER LE SUJET ECJS LE SUJET CONTEXTE SE POSER DES QUESTIONS Le piratage informatique ECJS Problème de la réglementation des usages d internet par le droit Pour qui ou pour quoi le piratage informatique

Plus en détail

Sommaire analytique. Livre I - Clausier. Agent... I.120 Arbitrage... I.140 Attribution de compétence... I.160 Back-up... I.180

Sommaire analytique. Livre I - Clausier. Agent... I.120 Arbitrage... I.140 Attribution de compétence... I.160 Back-up... I.180 Sommaire analytique Livre I - Clausier Numéro des dossiers PARTIE 1 A B Agent............................................................................................ I.120 Arbitrage........................................................................................

Plus en détail

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Table des matières Contexte...1 Sélection des participants...2 Méthodologie :...5 Questionnaire :...5 Résultats concernant

Plus en détail

Ressources APIE. Sécuriser la réalisation et la diffusion d une brochure. l immatériel. Cahier pratique. En bref

Ressources APIE. Sécuriser la réalisation et la diffusion d une brochure. l immatériel. Cahier pratique. En bref Ressources de l immatériel APIE Agence du patrimoine immatériel de l état Sécuriser la réalisation et la diffusion d une brochure En bref Les brochures, quelle que soit leur forme, sont un élément clé

Plus en détail

Les creative commons. Journée d information organisée par l ADBS le 17 décembre 2009. Julie TOMAS, Juriste TIC AEC, agence des initiatives numériques

Les creative commons. Journée d information organisée par l ADBS le 17 décembre 2009. Julie TOMAS, Juriste TIC AEC, agence des initiatives numériques Décoder Décoder le jargon le juridique jargon juridique Identifier Identifier les idées les clés idées clés Anticiper Anticiper les évolutions les évolutions Les creative commons Journée d information

Plus en détail

Contrat de traduction

Contrat de traduction Contrat de traduction Contrat entre les soussignés : M..... Ci-après dénommé(e) «le Traducteur» d une part Et les Éditions. Ayant leur siège social :.. Représentées par.. Ci-après dénommées «l Éditeur»

Plus en détail

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE Jeudi 25 juin 2015 Agnès Robin Maître de conférences à la Faculté de Droit de Montpellier Equipe de Recherche Créations

Plus en détail

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Stipulations liminaires La licence ODbL (Open Database License) est un contrat de licence ayant pour objet d autoriser les utilisateurs à partager,

Plus en détail

Livres électroniques et tablettes de lecture (e-books et e-readers) en bibliothèque: défis et expériences

Livres électroniques et tablettes de lecture (e-books et e-readers) en bibliothèque: défis et expériences Livres électroniques et tablettes de lecture (e-books et e-readers) en bibliothèque: défis et expériences Alexandre Lopes Responsable Informatique Bibliothèque Cantonale et Universitaire - Lausanne Thomas

Plus en détail

Formation continue des personnels URCA. Offre de la Bibliothèque Universitaire

Formation continue des personnels URCA. Offre de la Bibliothèque Universitaire Formation continue des personnels URCA Offre de la Bibliothèque Universitaire Année 2012-2013 Bibliothèque Universitaire Formation continue pour le personnel de l URCA Modalités o Public : personnels de

Plus en détail

Conditions générales d utilisation

Conditions générales d utilisation Conditions générales d utilisation En utilisant le Pack de Services de DOOBLECARE vous acceptez de respecter les présentes conditions générales d utilisation. 1. OBJET La société DOOBLECARE, éditeur de

Plus en détail

Bundestag allemand. Règlement d'utilisation de la bibliothèque. Bibliothèque

Bundestag allemand. Règlement d'utilisation de la bibliothèque. Bibliothèque Bibliothèque Bundestag allemand Règlement d'utilisation de la bibliothèque Le 26 juin 2008, le comité des doyens a adopté, sur recommandation de la commission du comité des doyens chargée des affaires

Plus en détail

WMA Microsoft. epub Adobe. Adobe. Windows Media Player. Adobe Digital Editions. Editions. Livres audio

WMA Microsoft. epub Adobe. Adobe. Windows Media Player. Adobe Digital Editions. Editions. Livres audio Numilog - Bibliothèque numérique Mode d emploi Le service de bibliothèque numérique proposé par Numilog vous permet de consulter en ligne ou de télécharger des livres numériques sur votre ordinateur personnel

Plus en détail

Bibliothèque Numérique de l INSA de Toulouse Mode d emploi des livres électroniques NUMILOG

Bibliothèque Numérique de l INSA de Toulouse Mode d emploi des livres électroniques NUMILOG Bibliothèque Numérique de l INSA de Toulouse Mode d emploi des livres électroniques NUMILOG Sommaire 1. Présentation... 2 2. Mode d accès au catalogue des livres électroniques... 2 3. Modalités d emprunt?...

Plus en détail

Assises du livre numérique 21 mars 2014 10h30-18h00 Salon du livre de Paris Salle Nota Bene

Assises du livre numérique 21 mars 2014 10h30-18h00 Salon du livre de Paris Salle Nota Bene Assises du livre numérique 21 mars 2014 10h30-18h00 Salon du livre de Paris Salle Nota Bene Les offres d accès aux livres numériques en bibliothèque publique Table ronde animée par Patrick Gambache, Secrétaire

Plus en détail

La diffusion du. STAR 7ième cercle 25 septembre 2012

La diffusion du. STAR 7ième cercle 25 septembre 2012 La diffusion du document thèse STAR 7ième cercle 25 septembre 2012 Que dit l arrêté du 7 août 2006? Intranet: «Sauf dans le cas d'une clause de confidentialité, l'établissement de soutenance assure en

Plus en détail

Un modèle de contrat

Un modèle de contrat Un modèle de contrat Ce contrat, inspiré d un contrat effectivement proposé par une maison d édition, respecte l essentiel des principes énoncés dans le code des usages de 1993. Il intègre les propositions

Plus en détail

Procédure de dépôts des mémoires recherche de master 1 et 2 Bibliothèque du LARHRA

Procédure de dépôts des mémoires recherche de master 1 et 2 Bibliothèque du LARHRA DONNER PROCEDURE DE DEPOTS DES MEMOIRES RECHERCHE DE MASTER 1 ET 2 Les mémoires soutenus en vue de l obtention d un diplôme de master 1 ou 2 peuvent faire l objet d un double dépôt : - Dépôt papier la

Plus en détail

ASSOCIATION DES ÉDITEURS BELGES

ASSOCIATION DES ÉDITEURS BELGES ASSOCIATION DES ÉDITEURS BELGES MEMORANDUM AUX RESPONSABLES POLITIQUES Dans le cadre des futures élections du 25 mai 2014, l Association des Editeurs Belges de langue française (ADEB), fédération professionnelle

Plus en détail

GUIDE DU BON USAGE DES BLOGS SCOLAIRES

GUIDE DU BON USAGE DES BLOGS SCOLAIRES LES INFORMATIONS OBLIGATOIRES GUIDE DU BON USAGE DES BLOGS SCOLAIRES Considéré légalement comme un «service de communication au public en ligne», le site Web doit obligatoirement afficher des informations

Plus en détail

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Ministère de la Culture et de la Communication Direction générale des médias et des industries culturelles Service du livre et de

Plus en détail

PUBLICITÉ ET CRÉDIT À LA CONSOMMATION. Les modifications apportées par la Loi du 1 er juillet 2010

PUBLICITÉ ET CRÉDIT À LA CONSOMMATION. Les modifications apportées par la Loi du 1 er juillet 2010 PUBLICITÉ ET CRÉDIT À LA CONSOMMATION Les modifications apportées par la Loi du 1 er juillet 2010 La Directive «crédit à la consommation» du 23 avril 2008 a été transposée par la loi n 2010-737 du 1 er

Plus en détail

Chantier exceptions au droit d auteur et aux droits voisins. Synthèse des contributions reçues

Chantier exceptions au droit d auteur et aux droits voisins. Synthèse des contributions reçues Chantier exceptions au droit d auteur et aux droits voisins reçues 1 du chantier «Exceptions au droit d auteur et aux droits voisins» Le chantier «exceptions au droit d auteur et aux droits voisins» a

Plus en détail

SAISIE DES NOTES DE BAS DE PAGE et BIBLIOGRAPHIE MEMO RÉSUMÉ. Norme AFNOR Z 44-005 NF ISO 690. Dernière édition : octobre 2011

SAISIE DES NOTES DE BAS DE PAGE et BIBLIOGRAPHIE MEMO RÉSUMÉ. Norme AFNOR Z 44-005 NF ISO 690. Dernière édition : octobre 2011 SAISIE DES NOTES DE BAS DE PAGE et BIBLIOGRAPHIE MEMO RÉSUMÉ Norme AFNOR Z 44-005 NF ISO 690 Dernière édition : octobre 2011 Texte mis à jour le 29 janvier 2014 MM. DAUTHIER dauthier@univ-tln.fr 1 Notes

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE : I. USAGERS. Article 1 : Accès. Article 2 : Inscription. Article 3 : Comportement dans la médiathèque

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE : I. USAGERS. Article 1 : Accès. Article 2 : Inscription. Article 3 : Comportement dans la médiathèque REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE : La médiathèque municipale est un service public chargé de contribuer aux loisirs, à l information, à la recherche documentaire, à l éducation permanente et aux activités

Plus en détail

RP2 LIVRES NUMÉRIQUES ET ACCÈS AU SAVOIR ET À LA CONNAISSANCE

RP2 LIVRES NUMÉRIQUES ET ACCÈS AU SAVOIR ET À LA CONNAISSANCE RP2 LIVRES NUMÉRIQUES ET ACCÈS AU SAVOIR ET À LA CONNAISSANCE Organisateur COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION D ALES Coordinateur et animateur, Directeur de la médiathèque Alphonse Daudet Cet atelier interactif

Plus en détail

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION.

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION. Conditions générales de vente de SUD LOGICIEL GESTION Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SUD LOGICIEL GESTION. au capital de 3000 euro dont le siège social est à

Plus en détail

Entre les deux parties :

Entre les deux parties : Contrat de publication EDILIVRE Entre les deux parties : M. /Mme /Mlle (Nom et Prénom ). Date de naissance (jj/mm/aa) :... /... /... Ville de naissance :... Pays de naissance :... Adresse :.. Code postal

Plus en détail

Le livre numérique : état des lieux dans les bibliothèques publiques de l Ontario SuperConference 2013 Le vendredi 1 février 2013

Le livre numérique : état des lieux dans les bibliothèques publiques de l Ontario SuperConference 2013 Le vendredi 1 février 2013 Le livre numérique : état des lieux dans les bibliothèques publiques de l Ontario SuperConference 2013 Le vendredi 1 février 2013 Monique Brûlé Chef de service Bibliothèque publique d Ottawa Numérique

Plus en détail

Décision n 2013-370 QPC. Dossier documentaire

Décision n 2013-370 QPC. Dossier documentaire Décision n 2013-370 QPC Articles L. 134-1 à L. 134-8 du code de la propriété intellectuelle Exploitation numérique des livres indisponibles Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de la Culture. Appel à projets culturels. Edition et livre. Edition et livre 1

Royaume du Maroc Ministère de la Culture. Appel à projets culturels. Edition et livre. Edition et livre 1 Royaume du Maroc Ministère de la Culture Appel à projets culturels Edition et livre 2014 Edition et livre 1 2 Edition et livre Appel à projets culturels Edition et livre 2014 Ministère de la culture, 1,

Plus en détail

LEXIQUE DES TERMES DOCUMENTAIRES LES PLUS COURANTS

LEXIQUE DES TERMES DOCUMENTAIRES LES PLUS COURANTS LEXIQUE DES TERMES DOCUMENTAIRES LES PLUS COURANTS Annuaire Ouvrage publié en principe chaque année ou selon une périodicité proche de l'année, qui donne une liste de noms de personnes ou d'organismes

Plus en détail

SOCIÉTÉ FRANÇAISE DES INTÉRÊTS DES AUTEURS DE L ÉCRIT. Droit de prêt. Vous êtes fournisseur de livres

SOCIÉTÉ FRANÇAISE DES INTÉRÊTS DES AUTEURS DE L ÉCRIT. Droit de prêt. Vous êtes fournisseur de livres SOCIÉTÉ FRANÇAISE DES INTÉRÊTS DES AUTEURS DE L ÉCRIT Droit de prêt Vous êtes fournisseur de livres Comment vous mettre en règle avec les obligations du droit de prêt Comme fournisseurs de livres, libraire,

Plus en détail

Mentions légales IMPORTANT

Mentions légales IMPORTANT Mentions légales Vous êtes actuellement connecté au site www.fildesexpertsbourse.bnpparibas.fr (le «Site») qui est édité par BNP Paribas Arbitrage (l «Editeur») et hébergé par Systèmes d Information Groupe

Plus en détail

Contrat de conception d'un site Web Maintenance Hébergement

Contrat de conception d'un site Web Maintenance Hébergement Contrat de conception d'un site Web Maintenance Hébergement Conditions générales de vente Préambule : CREASITE, est domiciliée au 36 Rue lille et BD emille zola N :7 Casablanca Maroc désignée ci-après

Plus en détail

La politique du livre face au défi du numérique

La politique du livre face au défi du numérique La politique du livre face au défi du numérique Yann Gaillard rapporteur spécial de la mission «Culture» Commission des finances du Sénat 24 février 2010 I. La politique du livre aujourd hui II. La numérisation

Plus en détail

PROCÉDURE LOGOS ET AUTRES FORMES DE RECONNAISSANCE DU FINANCEMENT

PROCÉDURE LOGOS ET AUTRES FORMES DE RECONNAISSANCE DU FINANCEMENT 1 PROCÉDURE LOGOS ET AUTRES FORMES DE RECONNAISSANCE DU FINANCEMENT CADRE RÉGLEMENTAIRE Tout projet recevant l aide de Musicaction est assujetti à une obligation de reconnaissance du financement octroyé.

Plus en détail

Panorama des contenus

Panorama des contenus journée professionnelle organisée par ABPN Association des Bibliothécaires de la Province Nord Panorama des contenus documentaires numériques Isabelle Gasser IRD Nouméa - Documentation Plan Contexte t

Plus en détail

Règlement du Concours «Reflexe Civique»

Règlement du Concours «Reflexe Civique» Règlement du Concours «Reflexe Civique» Article 1 : Objet Wipplay.com (dénommé ci-après «l Organisateur»), Société par actions simplifiées, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris

Plus en détail

Le droit d auteur, les normes et l Internet

Le droit d auteur, les normes et l Internet Le droit d auteur, les normes et l Internet En bref L Internet a facilité la possibilité de trouver et d obtenir des Normes internationales ISO et CEI. Cette brochure a pour but d aider les utilisateurs

Plus en détail

Droits de reproduction phonographique

Droits de reproduction phonographique Droits de reproduction phonographique PRINCIPES GENERAUX L Auteur d une œuvre littéraire ou artistique a seul le droit de la REPRODUIRE ou d en AUTORISER la reproduction, de quelque manière et sous quelque

Plus en détail

Convention de résidence

Convention de résidence Convention de résidence Entre les soussignés : «Nom de la structure» Adresse : Téléphone : E-mail : Numéro de Siret : Représentée par : «Nom prénom», Ci-après dénommée «Nom de la structure» d une part,

Plus en détail

www.ville.lassomption.qc.ca

www.ville.lassomption.qc.ca Bibliothèque Christian-Roy Maison de la culture i Livre-service Aide-mémoire Service de prêt numérique www.ville.lassomption.qc.ca À propos du prêt numérique La plateforme PRETNUMERIQUE.CA permet aux abonnés

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Droits SIRC accorde à l'abonné et les utilisateurs autorisés à l'abonné de l'institution d'un droit d'accès à la version électronique de ces revues pour les volumes qui maintient

Plus en détail

!"# $ % % & "!#' $ ( "%& )& * + +, )# -. / & +&, & & + & &

!# $ % % & !#' $ ( %& )& * + +, )# -. / & +&, & & + & & !"#!$ %#"# & 2 '(!"# $ % % & "!#' $ ( "%& )& * + +, )# -. / & +&, & & + & & 0 1 2 +,&, / & & 3 % 2,& % % +4 +& + + 0& &5! %, 06 &!,, % &, && 2&7/& %(% -5%&7. 8(7&&&/&(7%! )( '*+ 9 % (:, % 6 & 2% 7 &7 (

Plus en détail

BAREMES DE REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE APPLICABLES AU 1er JANVIER 2014 (MONTANTS HORS TAXES)

BAREMES DE REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE APPLICABLES AU 1er JANVIER 2014 (MONTANTS HORS TAXES) BAREMES DE REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE APPLICABLES AU 1er JANVIER 2014 (MONTANTS HORS TAXES) Supports d'enregistrement analogiques Support Durée d'enregistrement Rémunération pour copie privée Cassette

Plus en détail