Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux"

Transcription

1 Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Club Bureaux, 13 novembre 2013 Pour toute information :

2 L OQAI en bref Un programme national de recherche sur la qualité de l air, le confort et la santé dans les bâtiments Créé en 2001 Sous la tutelle des Ministères en charge de l Ecologie, du Logement et de la Santé, de l ADEMEet de l ANSES(Agence nationale de sécurité sanitaire) Fonctionne uniquement sur fonds publics Le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) est l opérateur technique de l OQAI et coordonne un réseau de partenaires scientifiques et techniques dans toute la France Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 2

3 La qualité de l air intérieur en bref Les polluants de l air intérieur : 3 familles de polluants (selon leur nature) 4 types de sources de polluants Les effets sur la santé des polluants de l air intérieur : 3 voies d exposition 2 types d effets sur la santé Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 3

4 Trois familles de polluants Polluants chimiques : Organiques : Très volatils = aldéhydes : formaldéhyde Composés organiques volatils (COV) : benzène, toluène, etc. Composés organiques semi-volatils (COSV) = pesticides, phtalates, etc. Inorganiques : dioxyde d azote (NO 2 ), monoxyde de carbone (CO), ozone (O 3 ) Agents physiques : Particules Fibres (amiante et fibres minérales artificielles) Radon Agents biologiques : Allergènes d acariens, d animaux domestiques, de blattes, etc. Moisissures Virus Bactéries Pollens Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 4

5 Quatre types de sources Environnement extérieur (air et sol) Bâtiment et ses équipements Matériaux de construction Systèmes (chauffage par ex) Aménagement Mobilier Décoration (textiles) Appareils de bureautique Plantes Animaux domestiques Activités Tabagisme Cuisine Toilette et soins Ménage Bricolage Utilisation de parfums d intérieur Douche, séchage du linge (humidité) Des phénomènes de réactivité chimique Des facteurs influençant la QAI : Taux de renouvellement de l air Sur-occupation Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 5

6 Les effets sur la santé Exposition par inhalation (air), ingestion (poussières) et contact cutané (air, poussières, objets et produits) Des effets à court terme survenant quelques jours à quelques semaines après l exposition (irritations, intoxications, etc.) Des effets à long terme faisant suite à une exposition sur plusieurs mois ou plusieurs années (troubles respiratoires, cancers, etc.) Des populations plus sensibles Nourrissons, enfants Femmes enceintes Personnes âgées Personnes atteintes de maladies chroniques Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 6

7 Pourquoi une campagne nationale dans les immeubles de bureaux? Les bureaux : des espaces où l on passe du temps Qualité de l air dans les immeubles de bureaux inconnue à ce jour en France Des usages et des bâtiments spécifiques : forte densité d appareils de bureautique (émissions de particules fines et ultrafines, d ozone, de retardateurs de flamme) ménage quotidien (émission de composés organiques volatils = COV) très souvent des systèmes mécaniques de ventilation Effets sur la santé et le confort? fatigue, maux de tête, irritations des yeux et voies respiratoires Effets sur la productivité? Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 7

8 Objectifs de la campagne «bureaux» Faire un premier état des lieux de la qualité de l air intérieur et du confort dans les immeubles de bureaux en France = Décrireles immeubles de bureaux au regard : de la qualité d air intérieur du confort perçu des systèmes en présence, des matériaux, etc. des consommations énergétiques Elaborer des recommandationspour l amélioration de la qualité de l air intérieur et du confort Focus sur les immeubles de bureaux de plus de 50 personnes Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 8

9 300 immeubles tirés au sort Tirage au sort aléatoire = représentativité Zones climatiques + 4 principales villes Nombre H1a -{Paris} 94 H1b 28 H1c -{Lyon} 38 H2a 11 H2b 24 H2c -{Toulouse} 17 H2d 4 H3 -{Marseille} 18 LYON 6 MARSEILLE 5 PARIS 50 TOULOUSE 5 Tirage au prorata dans chaque zone pour obtenir un total de 300 Les immeubles tirés au sort sont contactés par Sépia-Santé Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 9

10 Organisation générale 1 équipe locale en charge de l enquête (3 enquêteurs) ; 4 équipes sur le terrain en parallèle dans toute la France Une pré-visite préparatoire (env. 2h) : Choix des points de mesure Présentation des questionnaires Organisation pratique pour le jour de l enquête 4 volets le jour de l enquête : 1. Confort et santé des occupants 2. Descriptif technique de l immeuble 3. Mesures en 5 points intérieurs + 1 extérieur 4. Consommations énergétiques Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 10

11 1. Confort santé des occupants (ENQUETEUR 1) QUESTIONNAIRE «OCCUPANTS» Questionnaires papier auto-administrés 10 minutes 50 à 100 questionnaires distribués (+ 4 max par bureau où les mesures sont réalisées = enquêteur 2) Si 100 personnes : distribution à tous les occupants Si > 100 personnes: distribution aléatoire géographiquement (ex: 1 sur 8) Questionnaires anonymes Information quelques jours auparavant des occupants si possible Présentation rapide de l étude lors de la distribution Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 11

12 2. Descriptif technique de l immeuble (ENQUETEUR 1) QUESTIONNAIRE «IMMEUBLE» Thèmes : description générale de l immeuble environnement extérieur environnement intérieur (matériaux, humidité, etc.) activités dans le bâtiment (commerces, restaurant, etc.) entretien des locaux 10 pages 2h Présence du responsable technique souhaitée Transmission préalable possible Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 12

13 3. Qualité de l air intérieur (ENQUETEUR 2) 5 points intérieurs + 1 extérieur Mesures en continu pendant 6 heures Paramètres mesurés : composés organiques volatils et aldéhydes, particules ultrafines, CO 2, température et humidité relative Détermination des 5 points de mesure : Répartition spatiale : Orientations variées (N/E/S/O) Bureaux «représentatifs» des espaces de bureaux dans l immeuble Bureaux occupés Occupant(s) d accord pour participer ETAGE 6 ETAGE 5 ETAGE 4 ETAGE 3 ETAGE 2 RDC ETAGE 1 + QUESTIONNAIRE «ACCOMPAGNEMENT DE LA MESURE» Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 13

14 3. Qualité de l air intérieur (Dispositifs de mesure) Prélèvement actif d air pendant 6 heures Pompes silencieuses Appareil Lum Airpour la détermination du confinement des pièces via la mesure du dioxyde de carbone (CO 2 ) + Hygrolog permettant de mesurer la température et l humidité relative Compteur de particules Les pompes sont disposées dans un portoir à hauteur des voies respiratoires Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 14

15 4. Performance énergétique (ENQUETEUR 3) QUESTIONNAIRE «ENERGIE» Relevé des consommations énergétiques Description des parois, planchers, baies et vitrages Consommations des systèmesde ventilation, chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire Autres postes de consommation: éclairage, ascenseurs, par ex. Appui du responsable technique souhaitée Transmission préalable possible Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 15

16 Gestion des résultats 1 rapport individualisé remis à l immeuble L occupant est libre de le diffuser s il le souhaite Accompagnement possible par le CSTB si souhaité Exploitation globale anonyme à l échelle nationale Publication des résultats globaux à l issue de la campagne (2016) Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 16

17 Calendrier prévisionnel Phases pilotes en 2009 et : achat des matériels, tests et étalonnage + constitution de l échantillon 2012 : marché public / accord-cadre 2013 : sélection des opérateurs, formation + BDD + CNIL Une centaine d immeubles instrumentés par an, de 2013 à 2015 Résultats publiés à l issue de la campagne en 2016 Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 17

18 Financements Participation gratuite pour les immeubles Campagne financée par : les ministères en charge de l Ecologie, du Logement et de la Santé l Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie (ADEME) l Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) Contact : Club Bureaux 13 novembre 2013 Diapo 18

Contexte scientifique

Contexte scientifique Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Société de médecine de santé au travail, Dauphiné-Savoie 18 juin 2010 Corinne Mandin,

Plus en détail

Qualité de l'air intérieur : quels enjeux pour les collectivités locales?

Qualité de l'air intérieur : quels enjeux pour les collectivités locales? Qualité de l'air intérieur : quels enjeux pour les collectivités locales? Olivier Blanchard, EHESP Corinne Mandin, CSTB Page 1 Plan de l exposé La qualité de l air intérieur : quels enjeux? L OQAI en bref

Plus en détail

Séverine KIRCHNER. Qualité de l air intérieur : un enjeu de santé publique

Séverine KIRCHNER. Qualité de l air intérieur : un enjeu de santé publique >Journée scientifique bi-académique Académie nationale de Pharmacie et Académie des Technologies Qualité de l air : de l échelle locale à l échelle planétaire Compréhension implications 25 01 12 Qualité

Plus en détail

Qualité d air qualité de vie 10 ans de recherche. Séverine Kirchner

Qualité d air qualité de vie 10 ans de recherche. Séverine Kirchner Qualité d air qualité de vie 10 ans de recherche Séverine Kirchner Un observatoire unique des lieux de vie Hiérarchisation des polluants1 Plus de 1000 substances chimiques et particulaires classées sur

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DE LA Qualité de l Air Intérieur (OQAI) En partenariat avec la Région Poitou-Charentes et la Dreal Poitou-Charentes

L OBSERVATOIRE DE LA Qualité de l Air Intérieur (OQAI) En partenariat avec la Région Poitou-Charentes et la Dreal Poitou-Charentes L OBSERVATOIRE DE LA Qualité de l Air Intérieur (OQAI) Francis Allard Laboratoire des Sciences de l'ingénieur pour l'environnement - FRE CNRS 3474 UNIVERSITE DE LA ROCHELLE / OQAI En partenariat avec la

Plus en détail

L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT. 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry

L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT. 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry AMÉLIORER LA QUALITÉDE L AIR INTÉRIEUR DANS NOS LOGEMENTS L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry Claire-Sophie COEUDEVEZ Accompagnement MEDIECO Formation & Conseil

Plus en détail

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Sabine HOST Observatoire régional de santé d Ile-de-France Journées Rsein-OQAI,

Plus en détail

Qualité de l air intérieur

Qualité de l air intérieur Qualité de l air intérieur 1 Présentation Air PACA Association Agréée de Surveillance de la Qualité de l Air (AASQA) Association loi 1901 à but non lucratif Surveillance de la région PACA 40 ans d expérience

Plus en détail

de l air pour nos enfants!

de l air pour nos enfants! B u l l e t i n d e l O Q A I n 1 Crèches et lieux d enseignement : de l air pour nos enfants! Le programme de l OQAI «Lieux de vie fréquentés par les enfants» a débuté en 2006. Une première phase de recueil

Plus en détail

Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation

Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation Hubert Boulanger ARS Lorraine Marylise Fleury DREAL Lorraine 1 Plan I) Enjeux sanitaires et principaux polluants II) Résultats de la campagne

Plus en détail

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans!

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! L air intérieur est plus pollué que l air extérieur! Nouveaux matériaux (bricolage, décoration, )

Plus en détail

Les polluants de l air intérieur Nature, origines et risques

Les polluants de l air intérieur Nature, origines et risques Les polluants de l air intérieur Nature, origines et risques CAPT AIR Bretagne Association loi 1901 Depuis 1996 : Analyse pollinique des sites bretons Depuis 2004 : Conseil Médical en Environnement Intérieur

Plus en détail

La qualité de l air intérieur Principales sources de pollution et moyens d actions. Alexandre OCKLER- Air Lorraine

La qualité de l air intérieur Principales sources de pollution et moyens d actions. Alexandre OCKLER- Air Lorraine La qualité de l air intérieur Principales sources de pollution et moyens d actions Alexandre OCKLER- Air Lorraine Qualité de l air intérieur Une prise de conscience récente Mode de vie : 22 h sur 24 en

Plus en détail

Cellule de conseil en santé et environnement intérieur

Cellule de conseil en santé et environnement intérieur Cellule de conseil en santé et environnement intérieur Laboratoire d hygiène de la Ville de Paris (LHVP) Béatrice Caullet Conseillère médicale en environnement intérieur 01.44.97.87.80 / beatrice.caullet@paris.fr

Plus en détail

Inventaire et mesures des polluants extérieurs et intérieurs de l air des bâtiments

Inventaire et mesures des polluants extérieurs et intérieurs de l air des bâtiments Inventaire et mesures des polluants extérieurs et intérieurs de l air des bâtiments Énora Parent CEREMA / CETE Nord-Picardie Sources externes de polluants Illustrations ENTE Valenciennes Sources externes

Plus en détail

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Aurélien RIODEL - 07.60.92.13.52 - aurelien.riodel@chu-angers.fr Romain HABEAU 06.29.21.86.46 romain.habeau@chu-nantes.fr SOMMAIRE Pourquoi s

Plus en détail

L'air intérieur, un cocktail de polluants influant sur la santé

L'air intérieur, un cocktail de polluants influant sur la santé L'air intérieur, un cocktail de polluants influant sur la santé Énora Parent Chargée d'études en qualité sanitaire des bâtiments Cerema - Direction Territoriale Nord Picardie Dijon, le 3 juin 2014 Sources

Plus en détail

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Journée Thématique «Équipements Énergétiques du Bâtiment» Paris, Qualité énergétique, environnementale et sanitaire : préparer

Plus en détail

Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012

Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012 Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012 Docteur Fabien Squinazi Directeur Laboratoire d hygiène de la ville de Paris fabien.squinazi@paris.fr

Plus en détail

Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP

Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP Air Intérieur : partenariats nationaux Ministère de l environnement (préparation à la réglementation) Campagne nationale Ecoles et crèches

Plus en détail

L habitat. Habitat et santé. doit respirer. Les partenaires. DDASS du Bas-Rhin. DDE du Bas-Rhin. Centre Antipoison. Ville de Strasbourg

L habitat. Habitat et santé. doit respirer. Les partenaires. DDASS du Bas-Rhin. DDE du Bas-Rhin. Centre Antipoison. Ville de Strasbourg Habitat et santé L habitat doit respirer Les partenaires DDASS du Bas-Rhin DDE du Bas-Rhin Centre Antipoison Ville de Strasbourg Service de Pneumologie des HUS A.D.I.L. CAF pour éviter d avoir cela chez

Plus en détail

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE La qualité de l'air intérieur Intervenant(s): CETE Nord-Picardie/Pôle Qualité Sanitaire des Bâtiments En partenariat avec: Historique OQAI, placé sous la tutelle du ministère de l'écologie, est lancé le

Plus en détail

Qualité de l air intérieur Focus sur la réglementation

Qualité de l air intérieur Focus sur la réglementation Qualité de l air intérieur Focus sur la réglementation Marie-Claude LILAS DREAL Bretagne 02/12/14 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie

Plus en détail

>>> POURQUOI ET COMMENT AGIR POUR LA QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR?

>>> POURQUOI ET COMMENT AGIR POUR LA QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR? F I C H E D E V E I L L E >>> POURQUOI ET COMMENT AGIR POUR LA QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR? > En moyenne, nous passons 70 à 90 % de notre temps dans des espaces clos et ignorons le niveau de pollution de

Plus en détail

en Provence-Alpes-Côte d Azur

en Provence-Alpes-Côte d Azur Etudes air intérieur menées en Provence-Alpes-Côte d Azur Réseau EQAIR - Expert de la qualité de l air intérieur Constitution d un réseau de compétences pluridisciplinaire régionale en air intérieur Spécialistes

Plus en détail

Présentation de l Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur et du programme d études «Enfants»

Présentation de l Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur et du programme d études «Enfants» Présentation de l Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur et du programme d études «Enfants» Mickaël Derbez Observatoire de la Qualité de l air intérieur Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

Plus en détail

Nature et impact de la pollution de l air intérieur

Nature et impact de la pollution de l air intérieur Nature et impact de la pollution de l air intérieur Souad Bouallala Service évaluation qualité de l air Souad.bouallala@ademe.fr Mettez de l'air dans vos climats - qualité de Enjeux de la qualité de l

Plus en détail

Connaître la qualité de l air intérieur

Connaître la qualité de l air intérieur Connaître la qualité de l air intérieur L Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur Comment savoir si l air que nous respirons chez nous, au travail, à l école, dans les salles de sport, etc. est de

Plus en détail

Pour une approche globale conciliant performance, confort et santé

Pour une approche globale conciliant performance, confort et santé Pour une approche globale conciliant performance, confort et santé RDV Vertuoze La Qualité de l Air Intérieur : un enjeu pour notre santé Auteur : Olivier Lemaître Date : 03 juin 2014 Définition Performance

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Qualité de l air intérieur

DOSSIER DE PRESSE. Qualité de l air intérieur DOSSIER DE PRESSE Qualité de l air intérieur Sommaire : 1 - Introduction 2 - Quelles sont les sources de pollution de l air intérieur? 3 - Air intérieur : quels risques pour la santé? 4 - Des gestes de

Plus en détail

Un environnement sain dans nos écoles?

Un environnement sain dans nos écoles? Un environnement sain dans nos écoles? Namur, 14 mars 2012 Christelle Manette, chargée de projets Service d Analyse des Milieux Intérieurs (SAMI-Lux) Plan de l exposé Missions du SAMI-Lux Problématique

Plus en détail

COMMENT REALISER DES MESURES

COMMENT REALISER DES MESURES COMMENT REALISER DES MESURES DE QUALITE DE L AIR INTERIEUR? Ce guide pratique a été conçu et réalisé par Kudzu Science spécialiste dans le domaine de la Qualité de l Air Intérieur (QAI). L objectif de

Plus en détail

Campagne nationale de l OQAI dans les écoles (2013-2016) : enjeux et résultats attendus

Campagne nationale de l OQAI dans les écoles (2013-2016) : enjeux et résultats attendus Campagne nationale de l OQAI dans les écoles (2013-2016) : enjeux et résultats attendus Mickaël Derbez et Claire Dassonville (CSTB/OQAI) Atelier de l OQAI 13 juin 2013 CSTB Paris Spécificités Que de sait-on

Plus en détail

Déroulement d une surveillance

Déroulement d une surveillance Les étapes de la pré-visite au rapport final : - Pré-visite sur site (questionnaire préliminaire) - Stratégie d échantillonnage - Représentativité temporelle - Détermination du nombre de mesures à effectuer

Plus en détail

n 8 Bulletin de l OQAI Qualité de l air intérieur et confort dans les immeubles de bureaux p 2 - Etat des connaissances et enjeux

n 8 Bulletin de l OQAI Qualité de l air intérieur et confort dans les immeubles de bureaux p 2 - Etat des connaissances et enjeux Bulletin de l OQAI n 8 décembre 2014 OQAI Qualité de l air intérieur et confort dans les immeubles de bureaux Après le logement, le bureau est le lieu le plus fréquenté pour un bon nombre de Français.

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé Année Universitaire 2012/2013

Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé Année Universitaire 2012/2013 SERVICE DE LA SCOLARITE Bureau des diplômes d université Réf. / GS/CP/ML Tél. : 04.91.32.43.26 Courriel : campagne.habilitation.du@medecine.univmed.fr Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé

Plus en détail

REVUE DES RISQUES LIÉS À UNE MAUVAISE QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR

REVUE DES RISQUES LIÉS À UNE MAUVAISE QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR 8/02/12 REVUE DES RISQUES LIÉS À UNE MAUVAISE QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR 10 février 2012 Pr. Suzanne DÉOUX Suzanne Déoux docteur en médecine oto- rhino- laryngologie créaion de MEDIECO 1986 ingénierie

Plus en détail

L histoire de la ventilation des logements s écrit avec l amélioration thermique des bâtiments.

L histoire de la ventilation des logements s écrit avec l amélioration thermique des bâtiments. LA PLACE DE LA VENTILATION DANS L'EXISTANT Concilier la performance énergétique et la Qualité de l'air Intérieur LES FICHES THEMATIQUES L histoire de la ventilation des logements s écrit avec l amélioration

Plus en détail

Les principales sources de pollution de l air intérieur

Les principales sources de pollution de l air intérieur Les principales sources de pollution de l air intérieur Crédit ADEME / Atelier des giboulées extrait du guide ADEME «un air sain chez soi» Les polluants de l air intérieur les plus courants et leur origine

Plus en détail

TEST «HQE PERFORMANCE» QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR Élaboration d un protocole de mesure des polluants dans l air des bâtiments neufs à réception

TEST «HQE PERFORMANCE» QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR Élaboration d un protocole de mesure des polluants dans l air des bâtiments neufs à réception TEST «HQE PERFORMANCE» QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR Élaboration d un protocole de mesure des polluants dans l air des bâtiments neufs à réception Groupe de travail Indicateurs santé confort Docteur Fabien

Plus en détail

Qualité de l air intérieur

Qualité de l air intérieur Qualité de l air intérieur Contexte, enjeux, réglementation Caroline Rogaume MCF (ENSTIB-LERMAB, Université de Lorraine) 21 Octobre 2014 Sommaire La pollution de l air intérieur L impact de la pollution

Plus en détail

UNE METHODE EN 4 MISSIONS

UNE METHODE EN 4 MISSIONS Présentation de la méthode UNE METHODE EN 4 MISSIONS Mission 3 Limiter les sources internes Matériaux et mise en œuvre Formaldéhyde, COV (étiquetage), Ammoniac, alpha-pinène, Radon, amiante, moisissures

Plus en détail

Qualité de l environnement intérieur de bâtiments performants en énergie : premiers résultats d exploitation des données de la base nationale OQAI-BPE

Qualité de l environnement intérieur de bâtiments performants en énergie : premiers résultats d exploitation des données de la base nationale OQAI-BPE Qualité de l environnement intérieur de bâtiments performants en énergie : premiers résultats d exploitation des données de la base nationale OQAI-BPE DERBEZ Mickaël Chef de projet CSTB/OQAI Objectifs

Plus en détail

Humidité/Ventilation

Humidité/Ventilation Humidité/Ventilation Connaître le risque Vendredi 21 juin 2013 - Angers DPPS-DVSS et DT-SSPE Pays de la Loire 1 L humidité agit sur Connaître le risque la structure du bâti par un développement de moisissures

Plus en détail

QUALITE DE L AIR INTERIEUR & MATERIAUX

QUALITE DE L AIR INTERIEUR & MATERIAUX Anne-Lise TIFFONNET Maître de Conférences en énergétique Axe «Efficacité énergétique et transferts thermiques» Laboratoire Universitaire des Sciences Appliquées de Cherbourg (LUSAC) Département «Génie

Plus en détail

Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008)

Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008) page 1/7 Source : Qualité de l air intérieur CSRSE (2008) Résumé & Détails: GreenFacts (2008) Contexte - La pollution de l'air tant intérieur qu extérieur est une préoccupation de santé majeure car elle

Plus en détail

ETAT DE LA VENTILATION DANS LES LOGEMENTS FRANÇAIS

ETAT DE LA VENTILATION DANS LES LOGEMENTS FRANÇAIS ETAT DE LA VENTILATION DANS LES LOGEMENTS FRANÇAIS Paris, le 16 juin 2008 Après la publication en novembre 2006, de l état de la pollution dans les logements, l Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur

Plus en détail

PRÉFET DE LA MAYENNE. La surveillance de la qualité de l air intérieur dans certains établissements recevant du public (ERP)

PRÉFET DE LA MAYENNE. La surveillance de la qualité de l air intérieur dans certains établissements recevant du public (ERP) PRÉFET DE LA MAYENNE Direction départementale des Territoires Dossier de presse 8 juillet 2014 La surveillance de la qualité de l air intérieur dans certains établissements recevant du public (ERP) I -

Plus en détail

ALEC du pays de Rennes. Présentation sur la problématique de la qualité de l air intérieur. 14 février 2013

ALEC du pays de Rennes. Présentation sur la problématique de la qualité de l air intérieur. 14 février 2013 ALEC du pays de Rennes Présentation sur la problématique de la qualité de l air intérieur 14 février 2013 1 Présentation d Air Breizh Présentation de la thématique Qualité de l Air Intérieur Présentationdel

Plus en détail

Qualité de l'air. Enjeux du développement durable. Limiter les émissions de polluants et de gaz à effet de serre dans l atmosphère

Qualité de l'air. Enjeux du développement durable. Limiter les émissions de polluants et de gaz à effet de serre dans l atmosphère 1 Fiche Qualité de l'air Axe 1 Lutter contre le changement climatique, Protéger l atmosphère et faciliter les déplacements Enjeux du développement durable Limiter les émissions de polluants et de gaz à

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR La qualité de l air intérieur influence la santé et le bien-être. Les sources de pollution de l air intérieur responsables d effets sur la santé sont les agents physiques (ex.

Plus en détail

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 L impact sanitaire d un habitat dégradé ou inadéquat XX/XX/XX La santé environnementale dans les ARS = évaluer, prévenir et gérer les risques sanitaires associés

Plus en détail

La qualité de l air intérieur. Présentation Club Construction Durable 20/11/2013

La qualité de l air intérieur. Présentation Club Construction Durable 20/11/2013 La qualité de l air intérieur Présentation Club Construction Durable 20/11/2013 L air que nous respirons On respire : 24h/24h 12 000 L /jour (soit 15kg d air) pour 75m² de poumon (on mange et boit : 3

Plus en détail

Les bons gestes. pour un bon air. Quelques conseils pour améliorer la qualité de l'air à l intérieur des logements

Les bons gestes. pour un bon air. Quelques conseils pour améliorer la qualité de l'air à l intérieur des logements Les bons gestes pour un bon air Quelques conseils pour améliorer la qualité de l'air à l intérieur des logements Sommaire Appareils de combustion P 2 Tabagisme P 3 Humidité et moisissures P 4 Ventilation

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012

Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Fédération Française des Tuiles et Briques 17, rue Letellier 75015 PARIS A l'attention de Hervé Pétard Mise à jour du comparatif «brique + ITI» et «Béton + ITE» RT2012 Indice 04 Dossier : n 13E496 Chargé

Plus en détail

Habitat, air intérieur et santé. Tableau de bord Santé-Environnement Rhône-Alpes. Sources d exposition et polluants. Contexte

Habitat, air intérieur et santé. Tableau de bord Santé-Environnement Rhône-Alpes. Sources d exposition et polluants. Contexte Tableau de bord Santé-Environnement Rhône-Alpes Contexte La prise de conscience de l importance de la qualité de l air intérieur et de son impact sur la santé est relativement récente. En effet, la qualité

Plus en détail

Qualité de l air intérieur :

Qualité de l air intérieur : Qualité de l air intérieur : les politiques publiques et le cadre réglementaire Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement WWW.developpement-durable.gouv.fr Enjeux

Plus en détail

100% anti-odeurs. la V.M.I Ventilation Mécanique Insufflée. 100% économique 100% anti-humidité 100% confort 100% anti-condensation 100% sain

100% anti-odeurs. la V.M.I Ventilation Mécanique Insufflée. 100% économique 100% anti-humidité 100% confort 100% anti-condensation 100% sain 1 100% anti-odeurs la V.M.I Ventilation Mécanique Insufflée 100% économique 100% anti-humidité 100% confort 100% anti-condensation 100% sain 2 L importance de l air que nous respirons On peut s'abstenir

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2...

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... Fervent défenseur de l accession à la propriété depuis plus de 25 ans, avec à son actif plus de 20 000 maisons réalisées

Plus en détail

Étude interprovinciale sur les pollutions intérieures

Étude interprovinciale sur les pollutions intérieures Association des Provinces wallonnes Étude interprovinciale sur les pollutions intérieures Province de HAINAUT Merci de prendre connaissance des consignes à la dernière page du présent document. Données

Plus en détail

Maison Air et Lumière VELUX Model Home 2020. Retour d experience

Maison Air et Lumière VELUX Model Home 2020. Retour d experience Maison Air et Lumière VELUX Model Home 2020 Retour d experience Le projet 2 Le projet européen 6 expériences de bâtiments neutres en énergie dans 5 pays différents 1 objectif : placer la qualité du cadre

Plus en détail

«Qualité d air intérieur, qualité de vie 10 ans de recherche pour mieux respirer»

«Qualité d air intérieur, qualité de vie 10 ans de recherche pour mieux respirer» 2001 2011 L Observatoire de la qualité de l air intérieur fête ses 10 ans «Qualité d air intérieur, qualité de vie 10 ans de recherche pour mieux respirer» Conférence de presse 13 septembre 2011 Muséum

Plus en détail

Les Cahiers de PRED CONSEIL

Les Cahiers de PRED CONSEIL Les Cahiers de PRED CONSEIL Série Savoir Faire & Agir N 2 Comment assainir son habitation? Introduction Azote, produits volatils toxiques, formaldéhyde Ces produits dangereux ont envahi nos maisons! Pièce

Plus en détail

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France RT 2012 OBJECTIF : La règlementation thermique RT 2012 a pour objectif de protéger l environnement en favorisant les économies d énergie. Inspirée du concept des bâtiments basse consommation (BBC), elle

Plus en détail

Traitement de l air en piscines couvertes

Traitement de l air en piscines couvertes Traitement de l air en piscines couvertes Notions générales Le confort thermique: L objectif du traitement de l air est d assurer le confort thermique des personnes, tout en minimisant la dépense énergétique.

Plus en détail

La qualité de l air dans les ERP petite enfance Un enjeu de santé publique, une obligation légale, comment agir? dexpert DEXPERT ALL RIGHTS RESERVED

La qualité de l air dans les ERP petite enfance Un enjeu de santé publique, une obligation légale, comment agir? dexpert DEXPERT ALL RIGHTS RESERVED + La qualité de l air dans les ERP petite enfance Un enjeu de santé publique, une obligation légale, comment agir? dexpert UN ENJEU DE SANTE PUBLIQUE, UNE OBLIGATION LEGALE 2 Les effets négatifs d une

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain BILAN 212 «SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain Mars 213 Unité Innovation et développement durable EVOLUTION DES PARAMETRES ENTRE 24 ET 212 1. Le dioxyde d azote (NO

Plus en détail

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA HV-500 AVEC AROMATHÉRAPIE La poussière de notre maison Il est reconnu que l air de nos maisons est rempli de poussière, de pollen, de moisissures et de milliers d autres

Plus en détail

Prise en compte de la santé environnementale par la Ville de Lille: Illustration à travers deux projets

Prise en compte de la santé environnementale par la Ville de Lille: Illustration à travers deux projets Prise en compte de la santé environnementale par la Ville de Lille: Illustration à travers deux projets Jacques Richir, Adjoint au Maire, délégué aux Risques Urbains et Sanitaires Avec le soutien financier

Plus en détail

La qualité de l air intérieur dans les bâtiments

La qualité de l air intérieur dans les bâtiments La qualité de l air intérieur dans les bâtiments Direction régionale de l environnement, de l aménagement et du logement Limousin Limousin.developpement-durable.gouv.fr Plan d intervention 1 ère partie

Plus en détail

Pollution intérieure

Pollution intérieure Pollution intérieure Effets Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2 nd ) I. Introduction De nombreuses enquêtes montrent que nous passons de plus en plus de temps dans des espaces clos (habitat, lieu

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

FACTEURS D HYGIENE ET DE CONFORT DES LOGEMENTS

FACTEURS D HYGIENE ET DE CONFORT DES LOGEMENTS FACTEURS D HYGIENE ET DE CONFORT DES LOGEMENTS Objectifs: - déterminer les sources de pollution de l air de la maison et les conséquences sur la santé et la salubrité. - déterminer sur les températures

Plus en détail

L amiante AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT

L amiante AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT L amiante De quoi s agit-il? De quoi parle-t-on? Où le trouve-t-on? Quelles sont les causes d apparition des risques? Quels sont les effets néfastes de l amiante sur la santé? La réglementation Comment

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

plus récente. Aujourd hui la qualité de l air intérieur est sérieusement prise en considération

plus récente. Aujourd hui la qualité de l air intérieur est sérieusement prise en considération qualité La l air de intérieur : enjeu de santé publique Valérie Pernelet-Joly est chef de l unité en charge de l évaluation des risques liés à l air à l Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES),

Plus en détail

Le Plomb dans l eau AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT

Le Plomb dans l eau AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT Le Plomb dans l eau De quoi s agit-il? De quoi parle-t-on? Où le trouve-t-on? Quelle est son origine? Responsabilités Quels sont les effets néfastes du plomb dans l eau sur la santé? Comment les détecter?

Plus en détail

1. Formaldéhyde et benzène 2. Confinement 3. Deux exemples de résultats d enquêtes 4. Comparaison au niveau national

1. Formaldéhyde et benzène 2. Confinement 3. Deux exemples de résultats d enquêtes 4. Comparaison au niveau national Bilan en Limousin I. La campagne pilote 1. Contexte et objectifs 2. Organisation en région 3. Méthodologie 4. Choix des sites 5. Gestion des résultats II. Résultats en Limousin 1. Formaldéhyde et benzène

Plus en détail

Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives

Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives 1 Journées d études et de formation des techniques et de l ingénierie hospitalière Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives Fabrice ROZMIAREK

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Longueur : 12,10 m Largeur : 6,10 m Surface Shon : 109,00 m² Surface hab.

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Marie Christine CHOQUART

Marie Christine CHOQUART Marie Christine CHOQUART La Maison du Souffle = association loi 1901 Le Conseil d Administration Président Docteur -Pierre ELETUFE (M généraliste) Vice - Présidente Mme Sylvie GRIFFOIN (attachée de direction

Plus en détail

QUALITÉ UNE PRIORITÉ : LA PROTECTION DES ENFANTS ET JEUNES ADULTES

QUALITÉ UNE PRIORITÉ : LA PROTECTION DES ENFANTS ET JEUNES ADULTES Photo Ville de Rochefort UNE PRIORITÉ : LA PROTECTION DE ENFANT ET JEUNE ADULTE Rhinite, bronchite, maux de tête, fatigue, nausées, irritation des yeux ou de la peau Une mauvaise qualité de l air peut

Plus en détail

SOURCES DE POLLUTION DANS NOTRE ENVIRONNEMENT INTERIEUR : diagnostics et solutions

SOURCES DE POLLUTION DANS NOTRE ENVIRONNEMENT INTERIEUR : diagnostics et solutions SOURCES DE POLLUTION DANS NOTRE ENVIRONNEMENT INTERIEUR : diagnostics et solutions Cécile RAMON, Conseillère Médicale en Environnement Intérieur, Atmo Picardie Introduction Présentation d Atmo Picardie

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

la pollution de l air intérieur

la pollution de l air intérieur la pollution de l air intérieur la pollution de Tabac Moquettes, revêtements de sols Douche l air intérieur? Meubles, objets de décoration Encens, bougies Bricolage Ménage Cuisine Présence des habitants

Plus en détail

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE 1 Le nombre de logements dont la SWL et ses sociétés agréées sont propriétaires s élève à 101.242 ; le montant annuel des investissements

Plus en détail

ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES

ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES Direction Départementale des Territoires L BOULEUX RESPONSABLE DE L UNITE BATIMENTS DURABLES ET ACCESSIBILITE Tel : 05 17 17

Plus en détail

La moisissure. Causes Prévention Combattre

La moisissure. Causes Prévention Combattre La moisissure Causes Prévention Combattre Moisissure La moisissure, qu est-ce que c est? Elément écologique indissociable de notre environnement naturel. Terme générique désignant une multitude d espèces

Plus en détail

l Efficacité énergétique dans l'habitation

l Efficacité énergétique dans l'habitation l Efficacité énergétique dans l'habitation AIDELEC / Lyon Building Technologies / Cps Page L Efficacité énergétique dans l'habitation 2 3 4 5 La Norme Efficacité Energétique EN NF 523 Les certifications

Plus en détail

AGIR! L habitat. Un air sain chez soi. Des solutions et des pratiques pour améliorer la qualité de l air intérieur

AGIR! L habitat. Un air sain chez soi. Des solutions et des pratiques pour améliorer la qualité de l air intérieur L habitat AGIR! Un air sain chez soi Des solutions et des pratiques pour améliorer la qualité de l air intérieur Édition : mai 2015 sommaire glossaire introduction Limiter la pollution de notre air intérieur...

Plus en détail

«Qualité de l air intérieur dans les établissements municipaux accueillant des enfants. Conseil en environnement intérieur»

«Qualité de l air intérieur dans les établissements municipaux accueillant des enfants. Conseil en environnement intérieur» «Qualité de l air intérieur dans les établissements municipaux accueillant des enfants Conseil en environnement intérieur» Pauline MORDELET Ville de Rennes Martine RALAIVAO Ville de Rennes 11 Février 2014

Plus en détail

Nadine LOCOGE, Nathalie REDON

Nadine LOCOGE, Nathalie REDON Surveillance environnementale de la qualité de l air : quels besoins en nouveaux capteurs et stratégies d échantillonnage? Nadine LOCOGE, Nathalie REDON Mines de Douai Département Sciences de l Atmosphère

Plus en détail

Qualité de l air dans les écoles

Qualité de l air dans les écoles 20 mars 2012 L exemple d une école à Saint Fons CLUB DU DÉVELOPPEMENT DURABLE - GRAND LYON www.air-rhonealpes.fr La campagne pilote de surveillance de la qualité de l air intérieur dans les écoles et crèches

Plus en détail

CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT

CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT Séverine KIRCHNER Société de Médecine et de Santé au Travail Dauphiné-Savoie 18 Annecy, 18 PAGE 1 Plan National Santé-Environnement 2009-2013 Plan national (PNSE 2) publié

Plus en détail

La qualité de l air intérieur (moisissures) dans les milieux scolaires

La qualité de l air intérieur (moisissures) dans les milieux scolaires La qualité de l air intérieur (moisissures) dans les milieux scolaires Formation aux dirigeants Chantal Bonneau, B. Sc., infirmière Diane Langlois, M. Sc., chimiste 15 novembre 2012 En manchette Plan de

Plus en détail