C2.5. Peintures intumescentes. Officiellement approuvé comme état de la technique par l AEAI le 26 août 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C2.5. Peintures intumescentes. Officiellement approuvé comme état de la technique par l AEAI le 26 août 2010"

Transcription

1 C2.5 Peintures intumescentes Officiellement approuvé comme état de la technique par l AEAI le 26 août 2010 Centre Suisse de la construction métallique 8008 Zürich Tel

2 Préface Table des matières Le présent document a été approuvé par la Commission technique «Protection incendie» de l Association des établissements cantonaux d assurance incendie AEAI, après vérification du contenu sur le plan de sa conformité matérielle avec les Prescriptions suisses de protection incendie de l AEAI (édition 2003, valables dès le ) et reconnues comme «état de la technique» dans sa lettre du 26 août Il remplace la Note explicative de protection incendie Peintures intumescentes. 1. Indications générales et renseignements 1.1 Définition 1.2 Mode d action 1.3 Structure du revêtement 1.4 Aspect 1.5 Epaisseurs de couche 1.6 Application Analyses préalables 1.7 Règlement des fonctions 2. Exigences relatives à l application des peintures intumescentes 3. Application 3.1 Conditions aux limites 3.2 Exécution 4. Documents de base, documentation 4.1 Bases de travail pour la planification et l exécution 4.2 Documentation 5. Entretien 6. Validité Annexes Annexe 1 Schéma du déroulement pour l utilisation de systèmes de peintures intumescentes Annexe 2 Demande d autorisation concernant l utilisation de systèmes de peintures intumescentes sur des éléments de construction métallique Annexe 3 Assurance qualité propre à l entreprise pour l utilisation de systèmes de peintures intumescentes sur acier Annexe 4 Management de la qualité et assurance qualité propre au maître de l ouvrage pour l utilisation de systèmes de peintures intumescentes sur acier Annexe 5 Volume minimum pour les directives d entretien 2

3 1. Indications générales et renseignements 1.1 Définition Les systèmes de peintures intumescentes sont des peintures utilisées pour la protection incendie, appliquées sur les profilés en acier 1 et qui, avec l élément de construction en acier à protéger du feu, garantissent la résistance au feu requise. La présente publication est valable pour les peintures intumescentes R 30 et R 60 testées et reconnues par l Association des établissements cantonaux d assurance incendie (AEAI). Le texte ci-dessous contient les renseignements généraux en caractères normaux et les exigences proprement dites en caractères en gras. 1.2 Mode d action Les revêtements d une épaisseur d environ 0,3 à 4 mm se mettent à gonfler sous l effet de la chaleur (dès C) et forment une mousse isolante. Cette mousse atteint une épaisseur d environ 50 fois la couche de départ (au max. env. 80 mm). La mousse ralentit l échauffement, donc la température critique de l acier ( C), responsable de la perte de résistance, est atteinte alors avec retard. 1.3 Structure du revêtement Les systèmes de peintures intumescentes se composent de deux à trois couches: a une couche de base servant de protection contre la corrosion, testée en tant que partie intégrante du système; b une couche de peinture intumescente; c un éventuel vernis de finition de couleur à choix, testé en tant que partie intégrante du système. Remarques: L application d un vernis de finition n est pas autorisée pour les systèmes de peintures intumescentes à deux couches; certains systèmes sont cependant applicable au choix en deux ou trois couches. Après l application du vernis de finition, aucune couche supplémentaire ne doit en princi-pe être appliquée; les exceptions concernent les vernis de finition testés en tant que partie intégrante du système. Les systèmes de peintures intumescentes sont composés de produits moussants, de pigments et de matières de remplissage; à cela s ajoutent des liants et des solvants ou de l eau (dispersion avec solvants ou aqueuse). 1.4 Aspect Les peintures intumescentes sont lisses en cas d application par projection, et se différencient à peine optiquement des peintures habituelles. 1 Par approximation également applicables à d'autres matériaux ferreux (par ex. la fonte), mais pas aux alliages légers 1.5 Epaisseurs de couche Les épaisseurs de couche des peintures intumescentes sont déterminantes pour la résistance au feu. Elles sont déterminées par des essais au feu et dépendent du système, de la durée de résistance au feu, de la forme du profil et du facteur de massiveté. En général, les peintures intumescentes se comportent défavorablement sur les profils fermés (tubes, profils creux, profil d acier plein); les profils à paroi mince, qui ont en proportion un grand facteur de massiveté, s échauffent plus rapidement; ils nécessitent en conséquence de plus grandes épaisseurs de couche, conduisant à une meilleure isolation thermique due au gonflement. Le facteur de massiveté est défini comme le rapport entre le périmètre U soumis aux flammes et l aire A de la section du profil. Lorsque la section varie sur la longueur du profil, le facteur de massiveté est défini par le rapport entre la surface A m soumise aux flammes et le volume V d acier, soit A m /V au lieu de U/A (voir aussi sous Protection incendie). Les épaisseurs de couche sèche requises des peintures intumescentes sont fixées dans le Répertoire suisse de protection incendie ( Il est possible de calculer les épaisseurs de couche optimisées en tenant compte du taux de sollicitation (voir l Euronomogramme dans Steeldoc 02/06 du SZS) à l aide de tableaux d épaisseurs de couche de produits spécifiques. Pour la vérification, on trouve les formules correspondantes et les tableaux sous Selon le système, la température, l humidité de l air, le programme d application et l aération, l épaisseur de couche sèche définitive sera atteinte après plusieurs semaines; elle ne doit alors pas être inférieure à la valeur exigée. Le moment du contrôle de l épaisseur de couche doit en tenir compte. 1.6 Application Analyses préalables Les questions suivantes relatives à la planification des peintures intumescentes doivent être résolues avant la présentation d une demande d autorisation: 1. L objet est-il apte à recevoir une peinture intumescente? 2. S agit-il d un ouvrage neuf ou existant? 3. Quelle est la résistance au feu exigée (R 30 ou R 60? 4. Structure intérieure ou exposée aux intempéries? (ou indication de la catégorie de corrosivité). 5. Souhaits relatifs à la teinte? 6. Quels sont les éléments de construction à protéger? Indications sur l ampleur exacte des travaux de peinture (par ex. plan de protection incendie, avec tous les éléments en acier à protéger et, le cas échéant, les profils et parties de surface à ne pas protéger), indications sur les types de profilés en 3

4 Indications générales et renseignements acier prévus (par ex. IPE, HEA, HEB, ROR, RRW avec facteur de massiveté U/A) 7. Quelles sont les directives en vigueur? 1.7 Règlement des fonctions Afin de fixer clairement les responsabilités, les trois fonctions suivantes doivent être attribuées à des individus pour chaque application: 1. Au responsable de la protection incendie. Il représente le maître de l ouvrage face aux autorités de protection incendie dans tous les intérêts de la planification et de l application d un système de peintures intumescentes. 2. A l expert en mesure des épaisseurs de couche. Il doit être expert certifié en peintures intume-scentes selon le répertoire AEAI. 3. A l applicateur. Il porte la responsabilité d une application conforme aux règles de l art, qui est effectuée par lui-même ou sous sa surveillance. Il doit être applicateur certifié en peintures intumescentes selon le répertoire AEAI. 4

5 2. Exigences relatives à l application des peintures intumescentes 1. Seuls des systèmes reconnus par l AEAI et publiés dans le Répertoire suisse de protection incendie peuvent être utilisés. (voir 2. Les prescriptions d exécution doivent être respectées, en particulier une autorisation propre à l ouvrage doit être demandée à l autorité de protection incendie compétente. Les demandes doivent être faites en général à l aide de la formule donnée à l annexe 2, accompagnée de plans significatifs (vues en plan, coupes) de façon à pouvoir évaluer la situation. Si les demandes sont faites de façon réglementaire et parfaitement documentées, on peut prévoir l autorisation dans un délai d environ 10 jours ouvrables. 3. Pour la planification, l application et la réception, les données de la présente publication ainsi que les indications sur la mise en œuvre du détenteur du système sont obligatoires. La rédaction d un procès-verbal d assurance qualité selon l annexe 3 est contraignante. L autorité de protection incendie peut ordonner en plus un management de la qualité de la part du maître de l ouvrage dans le cadre de l autorisation. 4. Les objets exposés à une humidité élevée nécessitent un système approprié à l utilisation à l extérieur; ceci est valable pour toutes les surfaces soumises aux intempéries ainsi que pour les espaces intérieurs de catégorie de corrosivité C3 (selon norme SN EN ISO 12944, resp. Cahier technique SIA 2022). Les agressivités élevées à cause des conditions d utilisation (par ex. moyens de nettoyage, catégorie de corrosivité > C3) peuvent conduire à un renoncement total à un tel système. Les systèmes appropriés à l utilisation à l intérieur sont également admis pour les espaces ouverts de la catégorie de corrosivité C2, une exposition à l eau n étant admise par contre, même pendant la phase de construction, que sur les vernis de finition des systèmes pour extérieur. applicateurs certifiés de l AEAI et qui assument la responsabilité d une application conforme aux règles de l art. L AEAI fixe les conditions de certification, surtout celles qui concernent la formation, l examen, les taxes, la durée de validité et le devoir de formation continue. Les entreprises doivent disposer d au minimum deux applicateurs certifiés en vue de la suppléance. 8. Le contrôle des épaisseurs de couche après séchage doit être effectué par un expert certifié en peintures intumescentes selon le Répertoire AEAI. L autorité de protection incendie décide dans le cadre de l autorisation si ce dernier doit être un expert indépendant. 9. Toutes les mesures éventuelles que pourraient exiger les autorités de protection incendie cantonales ressortiront de l autorisation écrite et doivent être respectées strictement. 10. Remise de la documentation exigée relative à l assurance qualité à l autorité de protection incendie. Comme documentation, on doit utiliser les formules de l annexe 3 ou éventuellement Marquage des éléments de construction protégés dans les plans de protection incendie ou par autocollants. Données minimales: Nom du système avec résistance au feu et numéro AEAI, année de l application, nom du vernis de finition texte d avertissement concernant l autocollant (peinture intumescente: ne pas endommager! Interdiction de recouvrir et d enlever les couches sans autorisation!). 5. Les parties de construction métalliques exposées munies de peinture intumescente doivent être protégées durablement contre les dommages mécaniques (dus, par exemple, aux produits en stock, aux véhicules ou aux installations de transport). 6. Une distance de 50 fois l épaisseur de couche après séchage, mais au maximum 80 mm, doit être respectée de manière à ne pas faire obstacle à l intumescence de la peinture. Ces distances minimales doivent être respectées entre les dispositifs de protection, des éléments d attache et des fixations ultérieures et la construction métallique, de façon à ne pas empêcher le gonflement (voir fig. 1, 2 et 3). 7. L application doit être effectuée sous la surveillance de personnes qui sont inscrites dans le répertoire des 5

6 Exigences relatives à l application des peintures intumescentes Fig. 1 Espaces libres pour gonflement libre de la peinture intumescente: exigences géométriques pour les poutres 1 dalle en béton 2 poutre en acier 3 peinture intumescente 4 espace libre 5 faux-plafond, chemins de câbles et similaires. Fig. 2 Espace libre pour gonflement libre de la peinture intumescente: exigences géométriques pour les poteaux (s applique par analogie aux pou-tres) 1 poteau en acier 2 peinture intumescente 3 espace libre 4 façade (ou paroi intérieure) 5 élément de construction avec même résistance au feu R que le poteau 6 peinture intumescente sur 4 côtés 7 distance intermédiaire quelconque Fig. 3 Espace libre pour gonflement libre de la peinture intumescente: variantes pour poteaux (s applique par analogie aux poutres) 1 poteau en acier 2 peinture intumescente 3 plaque de protection incendie avec même R que le poteau 4 façade (ou paroi intérieure) 5 façade ou paroi intérieure avec même résistance au feu R que le poteau 6 év. joint d angle avec mastic de protection incendie 6

7 3. Application 3.1 Conditions de base 1. Existence de l autorisation propre à l objet par l autorité de protection incendie au plus tard avant l application de la peinture intumescente. 2. Les anciennes couches restantes ou la couche de fond existante sont sèches, propres, de bonne adhérence et résistantes aux températures élevées (à faire tester sur place par le détenteur du système: essai de quadrillage, test à la flamme). Le détenteur du système garantit par écrit que la peinture existante est compatible avec le système. 3. Respect des conditions climatiques (températures minimale et maximale, écart au point de rosée) par l applicateur. L observation stricte de l écart au point de rosée par l applicateur est une condition de base pour garantir la qualité du revêtement, spécialement par rapport à l adhérence des couches, car la formation d eau de condensation sur la surface à protéger ne peut être tolérée. Si l écart au point de rosée est inférieur à 3 C, les travaux d application doivent être interrompus. Les conditions climatiques doivent être consignées en continu dans le procès-verbal du système qualité (annexe 3). fig. 5, les faces supérieures des ailes des profilés peuvent rester sans protection. 9. Autorisation d application du vernis de finition donné par l expert en mesure des épaisseurs de couche. 10. Application de la couche de finition (au cas où elle fait partie du système) les applications ul-ztérieures ne sont autorisées qu avec un vernis de finition testé en tant que partie intégrante du système. 11. Mesure et enregistrement des épaisseurs de couche après séchage à l aide d appareils enregistreur-analyseur automatiques (voir fig. 6) l appareil de mesure doit être contrôlé avant le début de la série de mesures à l aide d une feuille d étalonnage sur support approprié. Contrôle d intégralité de toutes les parties de l ouvrage selon le plan de protection incendie par l expert en mesure des épaisseurs de couche Exécution 1. Préparation des surfaces par décapage Sa 2½ selon ISO , en respectant les exigences éventuelles relatives à la rugosité définies par le détenteur du système. 2. Application de la couche de base en accord avec le système. 3. Contrôle et relevé continu des conditions climatiques (installations de mesure nécessaires). 4. Réparation des dommages de montage à la couche de fond. 5. Application de peinture intumescente par projection selon le procédé Airless, application éventuelle à la main (au rouleau, au pinceau, à la spatule), voir fig Mesure de l épaisseur de couche de peinture intumescente avant séchage (durant l application, à l aide d un peigne de mesure). 7. En cas de difficultés d exécution inattendues, l applicateur doit avertir immédiatement le respon-sable de la protection incendie; ce dernier décide de la procédure à suivre avec le détenteur du système et l autorité de protection incendie. 8. Contrôle complet que toutes les surfaces à protéger sont bien revêtues selon le plan de protection incendie, par le responsable de la protection incendie en présence de tôles profilées en forme de queue d aronde selon 2 Lors de la mesure, les épaisseurs de la couche de fond ou de l ancienne couche restante ainsi que du vernis de finition doivent être prises en compte, soit en principe la valeur maximale moyenne selon le procès-verbal d assurance qualité propre à l entreprise, section 2.2 et 1.6 respectivement (voir annexe 3), ainsi que le double de la valeur minimale convenue du vernis de finition. Annexe 1 7

8 Application Fig. 4 Application de la peinture intumescente Fig. 5 Aile supérieure non protégée (autorisé seulement en cas de tôles profilées à nervures en queue d aronde) 1 dalle mixte acier-béton avec tôle profilée 2 poutre en acier (peinture intumescente sur 3 côtés) 3 remplissage avec matière de protection incendie Fig. 6 Assurance qualité: mesure de l épaisseur de couche après l application du vernis de finition 8

9 4. Documents de base, documentation 5. Entretien 4.1 Bases de travail pour la planification et l exécution Outre la présente publication et ses annexes ainsi que les indications sur la mise en œuvre du détenteur du système, on consultera les références suivantes (liste non exhaustive): 1. AEAI: Répertoire suisse de la protection incendie, reconnaissances de protection incendie (N AEAI) ( 2. AEAI: Répertoire suisse de la protection incendie, répertoires et règlements y relatifs pour les applicateurs certifiés et les experts certifiés en peintures intumescentes (avec N AEAI) ( Les systèmes de peintures intumescentes doivent être entretenus selon les indications d entretien écrites du détenteur du système. En cela, les procédures pour le nettoyage, la réparation et la rénovation de la peinture intumescente doivent également être fixées (voir annexe 5). Une couche de peinture de rénovation n est admise qu avec du produit de revêtement testé en tant que partie intégrante du système. 3. Bases de travail SZS sur Internet: Facteurs de massiveté, tableaux des points de rosée, épais-seurs de couche pour vérifications par le calcul, relevés des entreprises d applicateurs et des sociétés d experts, etc. ( 4. Formules SZS sur Internet: Demande d autorisation, Vérifications par le calcul, Assurance qualité propre à l entreprise et propre au maître de l ouvrage, Directives d entretien, etc. ( 4.2 Documentation La documentation concernant la planification et l exécution doit se conformer aux principes de la présente publication, qui propose dans ses annexes les formules pratiques. 6. Validité La présente publication entre en vigueur le 15 octobre Les formules figurant dans les annexes sont applicables dès qu elles sont disponibles sur Internet. Les éléments de construction en acier qui doivent être protégés par des systèmes de peintures intumescente sont consignés dans les plans de protection incendie de façon à pouvoir être identifiés explicitement; la dénomination et la structure du système avec les épaisseurs de couche requises; une éventuelle protection contre les chocs ainsi que les surfaces des profilés non protégées doivent ressortir des documents. (Alternativement, les éléments de construction en acier peuvent être marqués à l aide d autocollants appropriés mis à disposition par le détenteur du système.) La documentation complète fait partie des documents de réception de l ouvrage et doit être remise en tant que telle au propriétaire/utilisateur, qui est responsable de leur archivage. La quantité de documents et de vérifications à remettre par le maître de l ouvrage à l autorité de protection incendie dépend des dispositions d application cantonales. 9

10 Annexe 1 Annexe 1 Schéma du du déroulement pour l'utilisation pour de l'utilisation systèmes de peintures de systèmes intumescentes de peintures intumescentes (selon les les prescriptions d'exécution d'exécution de l'autorité de l'autorité de protection de protection incendie, incendie, des adaptations des adaptations mineures sont mineures nécessaires) sont nécessaires) quoi Aide qui Choix d'un système de peinture intumescente déterminé Demande d'autorisation concernant l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes sur des éléments de construction métallique présentée à l autorité de protection incendie Examen de la demande Octroi de l'autorisation Exigence d'autres mesures (si nécessaire) Formule (annexe 2) Formule (annexe 2) Maître de l'ouvrage (1)) Maître de l'ouvrage (1) Autorité de protection incendie Mandat au constructeur métallique ou à l'applicateur (2) Maître de l'ouvrage Préparation de la surface, application de la couche de fond du système (comme protection contre la corrosion en cas de construction nouvelle) ou d'une couche intermédiaire selon les indications du détenteur du système (pour les constructions existantes) Mesure et enregistrement des conditions climatiques Application de la peinture intumescente Contrôle de l'intégralité de toutes les surfaces à protéger selon le plan de protection incendie, établissement d un procès-verbal Contrôle intermédiaire et autorisation de l application du vernis de finition Documents AQ (annexe 3) Documents AQ (annexe 4) Documents AQ (annexe 3) Constructeur métallique ou applicateur Applicateur Maître de l'ouvrage (1) Expert (3) Application du vernis de finition testé en tant que partie intégrante du système Applicateur Mesure des épaisseurs de couche sèche et établissement d un procèsverbal, contrôle de l'intégralité de toutes les surfaces à protéger selon le plan de protection incendie Signature du procès-verbal de mesure ainsi que de tous les documents d'assurance qualité Consigner les éléments de construction avec peinture intumescente dans les plans de protection incendie (ou commande d autocollants de l'applicateur) Remise au maître de l'ouvrage de l'instruction relative à l'entretien établie en commun avec le détenteur du système, év. marquage des éléments de construction protégés à l'aide des autocollants appropriés mis à disposition par le détenteur du système Réalisation des documents d'assurance qualité établis par l'applicateur et le détenteur du système, achèvement des documents d'assurance qualité du côté de la maîtrise de l ouvrage, archivage et transmission à l'autorité de protection incendie (conformément aux prescriptions d'exécution) Examen des documents d'assurance qualité Intervention en cas de défauts ou de résultats de mesure insuffisants Documents AQ (annexe 3) Documents AQ (annexe 3) Formule (annexe 5) Documents AQ (annexe 3, annexe 4) Expert (3) Applicateur et expert (3) Maître de l'ouvrage (1) Applicateur Maître de l'ouvrage (1) Autorité de protection incendie (1) le cas échéant, représenté par le responsable de la protection incendie (2) (1) le év. cas à échéant, l'entreprise représenté générale par le responsable de la protection incendie (3) (2) expert év. à l entreprise mesure générale des épaisseurs de couche (3) expert en mesure des épaisseurs de couche CENTRE SUISSE DE LA CONSTRUCTION MÉTALLIQUE Seefeldstrasse Zurich Tél (Rév ) 9 Annexe 1 10

11 Annexe 2 Demande d autorisation concernant l utilisation de peintures intumescentes Le modèle de formule ci-dessous est prévu pour une impression rectoverso, il est disponible en ligne gratuitement ( sous Protection incendie). Il peut être téléchargé soit comme fichier pdf puis rempli à la main, soit comme fichier Word protégé puis traité ultérieurement de façon électronique. L utilisation de la formule est obligatoire pour toute demande d autorisation, pour autant qu il n existe pas d autres prescriptions d exécution cantonales déterminantes. Annexe 2 11

12 Requérant à remettre à l autorité de protection incendie Collaborateur/collaboratrice N de tél. direct / fax / Demande d autorisation concernant l utilisation de peintures intumescentes sur des éléments de construction métallique Maître de l ouvrage: Projet concerné: N de police d assurance: (pour autant que celui-ci soit connu) Dénomination exacte des parties de construction à protéger (domaine concerné, profil ouvert/ fermé, facteur de massiveté, joindre év. plan et liste des éléments) Responsable de la protection incendie prévu: év. N d attestation AEAI: Système prévu: N d attestation AEAI: Détenteur du système: Applicateur certifié AEAI: N d attestation AEAI: Résistance au feu exigée: R 30 R 60 Épaisseurs après séchage: selon répertoire suisse de la protection incendie selon calcul, les formules SZS «Vérification de la résistance au feu des parties de construction en acier» dûment remplies devant être jointes Confirmation: Nous avons pris connaissance des dispositions de la publication SZS C2.5 «Peintures intumescentes». Nous confirmons en particulier: 1. Les épaisseurs de couche après séchage exigées par le répertoire de la protection incendie AEAI ou les formules SZS «Vérification de la résistance au feu» annexées constituent une obligation pour l applicateur. 2. Les espaces libres pour le gonflement de la peinture doivent être respectés dans les plans d'architectes et lors de l exécution de l ouvrage. 3. L'application ne peut être effectuée ou surveillée que par un applicateur certifié AEAI. 4. L'application ne peut commence qu après la remise de l'autorisation. 5. Le détenteur de l attestation du système assume la responsabilité vis-à-vis du fonctionnement équivalent au système intumescent sur d éventuelles anciennes peintures, ou sinon demande leur élimination complète. 6. L'application repose sur la responsabilité exclusive de l'applicateur certifié. 7. Le maître de l'ouvrage s'engage à marquer et à entretenir l'élément de construction protégé. Remarques: Signature Signature Signature Lieu et date: Architecte du projet: Maître de l'ouvrage: Détenteur du système: Annexes: Vues en plan et coupes pour l'évaluation de la situation: Plan N Liste des éléments de construction (profilés à protéger avec dimensions, longueurs, facteur de massiveté U/A) Analyses préalables de planification (voir au verso) Annexe 2 12

13 Analyses préalables de planification 1. Contrôle de l'aptitude de l'ouvrage Pas d'utilisation accompagnée d'agressivité élevée, par ex. due au moyens de nettoyage; catégorie de corrosivité max. C3 selon norme SN EN Une protection durable des revêtements contre les dommages mécaniques (dus par ex. aux produits en stock, véhicules, installations de transport) est obligatoire. Dispositifs de protection mécaniques, éléments d'attache et fixations nécessitent jusqu'à 80 mm de distance libre jusqu'à la construction métallique Résultat de ce contrôle: 2. Structure intérieure ou exposée aux intempéries? 3. Une ancienne peinture est-elle présente? 4. Espace libre/ planification des distances Système approprié à l utilisation à l extérieur nécessaire en cas d'influence de l'humidité (toutes les surfaces soumises aux intempéries ainsi que les espaces intérieurs de catégorie de corrosivité C3 selon norme SN EN 12944) Système approprié à l utilisation à l'intérieur (également admis pour les espaces ouverts de la catégorie de corrosivité C2 selon la norme SN EN 12944) oui non Les anciennes couches ou la couche de fond existante doivent être éliminées, à moins que le fournisseur du système prouve et garantisse par écrit la compatibilité et l adhérence de l ancienne peinture avec le système. Vérification prévue de la part du détenteur du système Elimination du revêtement prévue Distance minimale jusqu'aux dispositifs mécaniques de protection, éléments d'attache et fixations, de façon à ne pas empêcher le gonflement de la peinture: distance nécessaire mm Autorisation L'utilisation de peintures intumescentes décrites au verso est autorisée aux conditions suivantes: Mesures de protection contre les dommages mécaniques: Mesure de l épaisseur de couche par un expert certifié AEAI en peintures intumescentes, qui doit être indépendant de l applicateur: Management de la qualité propre au maître de l'ouvrage par un expert certifié AEAI en peintures intumescentes: Lieu et date: Signature de l Autorité de protection incendie:... Copie à l'applicateur, Fax N Copie au détenteur du système, Fax N Annexe 2 de la publication SZS C2.5 «Peintures intumescentes» CENTRE SUISSE DE LA CONSTRUCTION MÉTALLIQUE Seefeldstrasse Zurich Tél (Rév ) Annexe 2 13

14 Annexe 3 Assurance qualité du côté de l entreprise pour l utilisation de systèmes de peintures intumescentes sur acier La formule ci-dessous relative à l assurance qualité du côté de l entreprise est disponible en ligne gratuite-ment ( sous Protection incendie). Elle peut être téléchargée soit comme fichier pdf puis remplie à la main, soit comme fichier Word partiellement protégé puis traitée ultérieurement et archivée de façon électronique. L utilisation de la formule est obligatoire pour tous les ouvrages. Annexe 3 14

15 Assurance qualité du côté de l'entreprise (1) pour l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes sur acier (en tant qu'annexe 3 de la publication SZS C2.5 «Peintures intumescentes» reconnue officiellement comme état de la technique par l'aeai) Ouvrage Désignation précise de l ouvrage Éléments de construction Maître de l ouvrage / Mandant Planificateur / Architecte Responsable de la protection incendie Autorité de protection incendie Applicateur (Entreprise exécutante) Personne qualifiée responsable Suppléant N d attestation AEAI N d attestation AEAI Détenteur du système Expert en mesure des épaisseurs de couche N d attestation AEAI (1) Dans tous les cas, le responsable est l'entrepreneur exécutant ou son sous-traitant. Les formulaires remplis doivent être adressés spontanément à l autorité de protection incendie compétente! Les pages 1 et 2 servent aussi à prouver la pratique d'application lors du renouvellement de l'inscription dans le répertoire AEAI en tant qu'applicateur certifié. CENTRE SUISSE DE LA CONSTRUCTION MÉTALLIQUE Seefeldstrasse Zurich Tél (Rév ) 1 Annexe 3 15

16 1. Déclarations préalables de l'applicateur et du détenteur du système 1.1 Système de revêtement défini Désignation N AEAI: Couche de fond (désignation précise du produit, épaisseur de couche): µm Préparation de la surface: Exigences sur la rugosité de la surface de l'acier: Peinture intumescente (désignation précise du produit): Vernis de finition (désignation précise du produit, épaisseur de couche): µm 1.2 Préparation des documents L'autorisation propre à l'ouvrage délivrée par l'autorité de protection incendie est disponible (selon les prescriptions d'exécution cantonales). La formule d'assurance qualité du SZS actualisée est disponible. Le plan de protection incendie avec l'annexe A, délivré par le responsable de la protection incendie pour exécution, est disponible La surface à recouvrir s'élève au total à m 2 Les indications obligatoires sur la mise en œuvre du détenteur du système sont disponibles. 1.3 Information des collaborateurs 1.4 Support de la nouvelle construction 1.5 Responsabilité relative à l application 1.6 Support de la construction existante (ancienne peinture / couche de fond) Les collaborateurs prévus pour l'exécution ont été informés sur la signification des étapes de travail les concernant et sur les particularités de l'ouvrage. La préparation de la surface par décapage Sa 2½ est effectuée. Les exigences éventuelles du détenteur du système relatives à la rugosité sont respectées. L application repose sur la seule responsabilité de l applicateur certifié. Les anciennes couches restantes ou la couche de fond existante doivent être sèche, propres, de bonne adhérence et résistantes aux températures élevées: compatible avec le système oui non épaisseur de couche o.k. à corriger: essai de quadrillage Gt 2 oui non, tout éliminer épaisseur de la couche restante: min. µm max. µm Choix de la préparation de la surface nécessaire: Choix de la (des) couche(s) intermédiaire(s) nécessaire(s) à la place de la couche de fond testée en tant que partie intégrante du système: 1.7 Garantie du détenteur du système Le détenteur du système soussigné confirme la compatibilité et la bonne adhérence de l ancienne peinture ou de la couche de fond existante et prend la responsabilité pour le mode de fonctionnement équivalent du système intumescent. 1.8 Déclaration finale: Par la présente, les données ci-dessus sont confirmées comme suit. Personnes compétentes: Applicateur: Détenteur du système: Tampons et signatures de l applicateur du détenteur du système pour les points 1.1 à 1.5 pour les points 1.6 et 1.7 Date: CENTRE SUISSE DE LA CONSTRUCTION MÉTALLIQUE Seefeldstrasse Zurich Tél (Rév ) 2 Annexe 3 16

17 2. Application de la couche de fond testée en tant que partie intégrante du système, préparation de la surface 2.1 Exigences selon la commande Applicateur de la couche de fond (entreprise 1 ): Les exigences suivantes concernant la préparation de la surface de l'acier sont respectées: Désignation exacte du produit de la couche de fond: Épaisseur nominale (SN EN ISO 12944): µm Épaisseur de couche après séchage nécessaire: min. µm 2.2 Contrôle de l'épaisseur de couche après séchage par l'expert en mesure des épaisseurs de couche Nombre de points de mesure répartis uniformément: Valeur minimale mesurée: µm Valeur moyenne mesurée: µm, valeur max.: µm 2.3 Dommages lors du montage Les réparations conformes au système sont effectuées Couche suivante possible dès le (date) : 2.4 Nettoyage des surfaces à protéger Les salissures sont éliminées Les surfaces sont sèches pour recevoir la couche suivante 2.5 Préparation des boulons Les produits de lubrification des filetages sont éliminés La couche d apprêt / intermédiaire est appliquée produit utilisé: 2.6 Déclaration finale: Par la présente, les données ci-dessus sont confirmées comme suit. Lieu et date: Lieu et date: Lieu et date: Tampon/Signature Expert en mesure des épaisseurs de couche (pour le point 2.2) Tampon/Signature Applicateur de la couche de fond (pour les points 2.1 et 2.3) Tampon/Signature Applicateur de la peinture intumescente (pour les points 2.4 et 2.5) 1 Pour appliquer la couche de fond, un constructeur métallique n a pas besoin d applicateurs inscrits au répertoire AEAI. CENTRE SUISSE DE LA CONSTRUCTION MÉTALLIQUE Seefeldstrasse Zurich Publication Tél. 044 SZS 261 C Centre suisse de la construction (Rév ) métallique3 Annexe 3 17

18 3. Application de la peinture intumescente 3.1 Exigences selon la commande Système choisi : Peinture intumescente (désignation exacte du produit): N AEAI.: R 30 R 60 Utilisation à l intérieur Utilisation à l extérieur 3.2 Moment de l'application avant le montage après le montage 3.3 Epaisseurs requises des couches après séchage selon répertoire AEAI selon vérification par calcul (annexe à la demande d'autorisation) 3.4 Éléments de construction, valeurs U/A et épaisseurs de couche 3.5 Equipement de travail de l'applicateur selon liste séparée, voir annexe A Disponible sur le chantier, à disposition de l'applicateur: Thermomètre adhésif et thermo/hygromètre électronique pour la mesure des conditions climatiques (étalonnés périodiquement) Peignes pour le contrôle de l'épaisseur des couches avant séchage Appareil de mesure des couches sèches en cas de peinture intumescente en plusieurs couches.(contrôlé avec feuille d'étalonnage 3.6 Procédés d'application Couche primaire pour boulons, angles, arêtes Projection Airless Non dilué Les instructions du détenteur du système ont été respectées 3.7 Surveillance propre Procès-verbal des conditions climatiques voir annexe B du présent procès-verbal d'assurance qualité Contrôle des épaisseurs de couche avec peigne Contrôle des épaisseurs de couche après séchage avec appareil de mesure Contrôle d intégralité selon plan de protection incendie 3.8 Contrôle du climat Les mesures suivantes sont prévues pour le contrôle du climat pendant l'application de la peinture intumescente: Les mesures suivantes sont prévues par la suite et jusqu'à l'application du vernis de finition: 3.9 Déclaration finale: Par la présente, les données ci-dessus ( ) ) sont confirmées. Personne responsable de l'applicateur, avec N AEAI: Lieu et date: Tampon, signature: CENTRE SUISSE DE LA CONSTRUCTION MÉTALLIQUE Seefeldstrasse Zurich Tél (Rév ) 4 Annexe 3 18

19 4. Vernis de finition testé en tant que partie intégrante du système 4.1 Exigences selon la commande Vernis de finition (désignation exacte du produit): Épaisseur de couche après séchage nécessaire: au moins µm Teinte: Marquage des éléments de construction protégés: par autocollants dans plans de protection incendie 4.2 Application une couche deux couches avec changement de teinte Le début du travail a eu lieu dès son déblocage par l'expert en mesure des épaisseurs de couche 4.3 Dommages éventuels Les retouches conformes au système sont effectuées 4.4 Déclaration finale: Par la présente, les données ci-dessus ( ) sont confirmées. Personne responsable de l'applicateur, avec N AEAI: Lieu et date: Tampon, signature: 5. Contrôle de la peinture intumescente 5.1 Autorisation de l application du vernis de finition 5.2 Contrôle de l'épaisseur des couches sèches, après durcissement complet de l entier du système (y compris le vernis de finition) Contrôle intermédiaire de la peinture intumescente et autorisation de l application du vernis de finition Forme de l autorisation: Base(s): La mesure par l'expert en mesure des épaisseurs de couche a été effectuée (procès-verbal de mesure voir annexe C). Le contrôle exhaustif de la mesure sur toutes les parties de l'ouvrage selon le plan de protection incendie par l'expert en mesure des épaisseurs de couche est effectué. Retouches et nouveau contrôle de l'épaisseur de couche nécessaires (voir description à l'annexe ) 5.3 Déclaration finale: Toutes les étapes nécessaires du contrôle par l'expert en mesure des épaisseurs de couche sont effectuées (voir aussi annexe C du présent procès-verbal d'assurance qualité). Expert responsable en mesure des épaisseurs de couche, avec N AEAI: Lieu et date: Tampon, signature: CENTRE SUISSE DE LA CONSTRUCTION MÉTALLIQUE Seefeldstrasse Zurich Publication Tél. 044 SZS 261 C Centre suisse de la construction (Rév ) métallique 5 Annexe 3 19

20 6. Travaux finaux 6.1 Réception des éléments de construction revêtus Réception sans défaut Retouches nécessaires: selon procès-verbal de réception selon description ci-après: 6.2 Marquage des éléments de construction protégés Les plans de protection incendie sont mis à jour par le responsable de la protection incendie Les autocollants sont mis en place par l'applicateur 6.3 Instruction relative à l'entretien La remise des instructions d'entretien écrites par l'applicateur au maître de l'ouvrage a eu lieu 6.4 Documents d'assurance qualité Le procès-verbal des conditions climatiques selon l'annexe B et le procès-verbal de mesure selon l'annexe C du présent procès-verbal d'assurance qualité sont complets et signés. Signature des autres documents d'assurance qualité du côté de l'entreprise par l'applicateur, le détenteur du système, l'expert en mesure des épaisseurs de couche et le responsable de la protection incendie. Achèvement de la documentation sur l'assurance qualité par le responsable de la protection incendie et remise à l'autorité de protection incendie. 6.5 Déclaration finale: Par la présente, les données ci-dessus ( ) sont confirmées. Lieu et date: Nom / N AEAI / Tampon / Signature du responsable de la protection incendie (représente le maître de l'ouvrage) Annexes au procès-verbal d'assurance qualité du côté de l'entreprise: A. Liste des éléments de construction ( pages) B. Procès-verbal des conditions climatiques ( pages) C. Procès-verbal de la mesure de l épaisseur de couche ( pages) D. CENTRE SUISSE DE LA CONSTRUCTION MÉTALLIQUE Seefeldstrasse Zurich Tél (Rév ) 6 Annexe 3 20

21 Annexe A page A. Liste des éléments de construction, valeurs U/A et épaisseurs de couche Ouvrage / Emplacement: Système de revêtement: N AEAI Résistance au feu: R 30 R 60 Epaisseur requise de la couche sèche: selon répertoire AEAI selon vérification par calcul Désignation selon Tables SZS C5 Nombre Longueur de la pièce en m Longueur totale en m Surface totale en m 2 Facteur de massiveté U/A en m -1 Épaisseur minimale de la couche après séchage en µm Profils de poteaux ouverts Profils de poutres ouverts Profils creux et profilés pleins en acier Les spécifications des profilés et les facteurs de massiveté sont le fait de la maîtrise d'ouvrage. Les valeurs minimales de l'épaisseur de couche après séchage selon le répertoire AEAI sont déterminées par l'applicateur. Pour les différents épaisseurs de couche après séchage sur l'ouvrage, il faut fixer un minimum de gradations. Les épaisseurs de couche avant séchage correspondantes doivent être déterminées par l applicateur à l'aide de la fiche technique du produit et contrôlées en permanence à l'aide de peignes. En cas de détermination des épaisseurs de couche par calcul, les valeurs minimales des épaisseurs de couche après séchage sont inscrites par le responsable de la protection incendie. Les formules SZS correspondantes "Vérification de la résistance au feu des éléments de construction en acier" doivent être présentées à l'autorité de protection incendie avec la demande d'autorisation. Comme en cas de peinture intumescente comportant plusieurs couches (en général pour R 60), des mesures intermédiaires sont indispensables pour atteindre économiquement les épaisseurs prescrites, l'applicateur doit alors avoir à disposition un appareil de mesure des épaisseurs de couche après séchage étalonné périodiquement. Déclaration finale: Toutes les analyses préalables nécessaires du côté applicateur sont effectuées et documentées. Les épaisseurs de couche avant séchage correspondantes seront déterminées à l'aide de la fiche technique du produit. Personne responsable de l'applicateur, avec N AEAI: Lieu et date: Tampon, signature: CENTRE SUISSE DE LA CONSTRUCTION MÉTALLIQUE Seefeldstrasse Zurich Tél (Rév ) A.1 Annexe 3 21

22 Annexe B1 page B1. Procès-verbal des conditions climatiques pendant l application des peintures intumescentes à établir par l applicateur Ouvrage / Emplacement: Système de revêtement: N AEAI Conditions à observer: Température de l'air et du support: min. +5 C, max. +30 C, pas de pluie, pas de projection d'eau, humidité relative de l air max. 80%. Température du support min. 3 C au-dessus du point de rosée. Mesures à faire chaque jour avant le début du travail, à midi et après la fin du travail, ainsi qu en cas de dégradation des conditions atmosphériques. Les appareils suivants sont nécessaires pour déterminer ces valeurs: thermomètre adhésif, thermo-hygromètre électronique. L'applicateur doit pouvoir faire fonctionner ces appareils et les étalonner périodiquement.. Date Heure Temp. air Temp. support Humidité rel. air Point de rosée Écart point de rosée INDICATION Le tableau n est pas limité, c est-à-dire que vous pouvez y ajouter des lignes, ou mieux, des pages supplémentaires. Dans ce cas, prière de ne pas changer le format. Éléments de construction / Travaux exécutés Contrôleur* (N AEAI + Paraphe) *) Contrôleur = applicateur de peintures intumescentes La peinture intumescente n'a pas été exposée à la pluie ou à des projections d'eau. certifié AEAI Applicateur responsable (Nom / N AEAI): Lieu et date: Tampon, Signature: CENTRE SUISSE DE LA CONSTRUCTION MÉTALLIQUE Seefeldstrasse Zurich Tél (Rév ) B1.1 Annexe 3 22

23 Annexe B2 page B2. Procès-verbal à tenir par l'applicateur sur les conditions climatiques après l'exécution de la peinture intumescente Ouvrage / Emplacement: Système de revêtement: N AEAI Conditions à respecter: Température de l'air min. +5 C, max. +30 C, humidité relative max. 80%. Mesures enregistrées sans interruption jusqu'à l'application du vernis de finition. Pas d'exposition à l'eau due à la condensation, le brouillard, la pluie ou à des projections (contrôle journalier sur le chantier). Pour la détermination de cette valeur, un enregistrement automatique par thermo-hygromètre est nécessaire. L'applicateur doit pouvoir faire fonctionner cet appareil et dépouiller les résultats ainsi que l'étalonner périodiquement. Contrôles journaliers sur chantier (pas d'exposition à l'eau due à la condensation, le brouillard, la pluie ou à des projections) Date Heure Remarques Contrôleur* (N AEAI + paraphe) Dépouillement des mesures Température air Minimum Maximum Humidité relative max. *) Contrôleur = applicateur certifié AEAI en peintures intumescentes (ou délégué à la direction des travaux ) Applicateur responsable (Nom / N AEAI): Lieu et date: Tampon, signature: év. personne responsable de la direction des travaux: Lieu et date: Tampon, signature: CENTRE SUISSE DE LA CONSTRUCTION MÉTALLIQUE Seefeldstrasse Zurich Tél (Rév ) B2.1 Annexe 3 23

24 Annexe C page C. Procès-verbal de mesure de l épaisseur de couche de l'expert en peintures intumescentes Ouvrage / Emplacement: Système de revêtement: N AEAI R 30 R 60 Partie d ouvrage / Éléments de construction: Dernière application: Peinture intumescente le Le système de peinture intumescente est complètement durci Appareil de mesure: Vernis de finition le Date de la mesure: contrôlé avec feuille d'étalonnage, date d étalonnage: profilés poteaux ouverts U/A Ép. de couche sèche prescrite µm profilés poutres ouverts U/A Ép. de couche sèche prescrite µm profilés creux ou pleins U/A Ép. de couche sèche prescrite µm Épaisseurs de couche sèche prescrites: selon répertoire AEAI selon vérification par le calcul: Epaisseur de couche sèche de peinture intumescente nécessaire pour cette mesure: min. µm Epaisseur d autres revêtements présents (couche de fond + vernis de finition, valeur moyenne): µm Epaisseur de couche sèche du revêtement complet nécessaire pour cette mesure: µm Exigences pour le contrôle Nombre minimal de points de mesure: par surface totale (en m 2 ) avec même épaisseur de couche sèche prescrite: 40 (pour 40 m 2 ), 100 pour 100 m 2, 300 pour 500 m 2, 550 pour 1000 m 2, 1750 pour 5000 m 2 (valeurs intermédiaires, interpoler linéairement). Répartir les mesures sur toute la surface revêtue, en doubler le nombre s il y a un défaut, en cas de défauts supplémentaires contrôler toute la surface. Tolérances des défauts: Une insuffisance locale de l'épaisseur nécessaire d'au max. 2 cm 2 est autorisée si la surface partielle environnante de 500 cm 2 est exempte de tout défaut, avec nouveau contrôle serré tous les 3-5 cm (les zones avec des insuffisances d'épaisseur plus grandes doivent être repeintes avant l'application du vernis de finition et à nouveau contrôlées). Éléments de construction contrôlés / Résultats des mesures: (Impression du procès-verbal des épaisseurs de couche) Conditions remplies: Expert en mesure des épaisseurs de couche responsable Nom / N AEAI Date: Tampon / signature: CENTRE SUISSE DE LA CONSTRUCTION MÉTALLIQUE Seefeldstrasse Zurich Publication Tél. 044 SZS 261 C Centre suisse de la (Rév. construction ) métallique C.1 Annexe 3 24

25 Annexe 4 Assurance qualité du côté du maître de l ouvrage pour l utilisation de systèmes de peintures intumescentes sur acier Principes Dans le cadre de la procédure d autorisation pour l utilisation des peintures intumescentes, l autorité de protection incendie peut ordonner un management de la qualité sous la direction d un expert en peintures intumescentes certifié AEAI. Dans un tel management de la qualité, cet expert en peintures intumescentes assume la fonction de responsable de la protection incendie et agit de ce fait en faveur et aux frais du maître de l ouvrage, qui le nomme et le mandate. Sur la base d un accord contractuel, il peut en outre assumer la fonction d expert en mesure des épaisseurs de couche. Eléments d un management de la qualité du côté du maître de l ouvrage A. Etablir une structure organisationnelle et les responsabilités concernant la planification, l exécution et la surveillance. Etablir et mettre à jour en continu les organigrammes correspondants. B. Organiser les analyses préalables du planificateur: aptitude de l ouvrage, résistance au feu requise, éléments de construction et surfaces à protéger, systèmes de revêtement appropriés, exigences relatives aux espaces libres. C. Contrôler les documents de planification: plan de protection incendie, liste des profilés en acier, choix des épaisseurs de couche, espaces libres des éléments d attache et fixations, dispositifs mécaniques de protection. D. Suivre le procédé d homologation: Respect des prescriptions d exécution de l autorité, complément et présentation de la demande d autorisation, respect des conditions éventuelles. E. Planifier l exécution et l adjudication des travaux: Choix du système de revêtement, respect des exigences du planificateur figurant dans les indications sur la mise en œuvre du détenteur du système, commande éventuelle des contrôles du support, commande éventuelle des échantillons de surface pour la surveillance à long terme de l aptitude au service du système (par ex. après 15/25/35/... ans). Etablissement du programme de construction, validation pour exécution du plan de protection incendie, mandat aux applicateurs de la couche de fond, de la peinture intumescente et du vernis de finition. G. Faire le contrôle intermédiaire de la peinture intumescente, donner l autorisation d appliquer le vernis de finition. H. Surveiller les travaux de peinture de finition: Début des travaux seulement après la validation pour l application, retouches des dommages éventuels, utilisation correcte des procès-verbaux d assurance qualité du SZS. I. Procéder à ou surveiller le contrôle des épaisseurs de couche sèche: Respect du moment du sèchage complet de l entier du système, mesure et évaluation selon les règles de procédure figurant dans le procès-verbal de mesure des épaisseurs de couche, contrôle d intégralité de la mesure, remplissage des procès-verbaux de mesure. J. Travaux finaux: Représentation de la maîtrise de l ouvrage lors de la réception des éléments de cons-truction, contrôle des retouches éventuelles, mise à jour des plans de protection incendie ou contrôle du marquage des éléments de construction par autocollants, réception des instructions écrites pour la maîtrise de l ouvrage relatives à l entretien, évent. signature des procès-verbaux de mesure, achèvement et signature des documents d assurance qualité et remise à l autorité de protection incendie La formule ci-dessous relative à l assurance qualité du côté du maître de l ouvrage est disponible en ligne gratuitement ( sous Protection incendie). Elle peut être téléchargée soit comme fichier pdf puis remplie à la main, soit comme fichier Word partiellement protégé puis traitée ultérieurement et archivée de façon électronique. L utilisation de la formule est obligatoire pour les ouvrages pour lesquels l autorité de protection incendie a ordonné un management de la qualité sous la direction d un expert en peintures intumescentes certifié AEAI. F. Surveiller l exécution: Utilisation correcte des documents mis à jour (indications sur la mise en œuvre du détenteur du système, procès-verbaux d assurance qualité), retouches des dommages de montage, contrôle de l intégralité et des épaisseurs de couche des éléments de construction selon la liste, contrôle de l équipement de l applicateur et de leur maniement, procédés d application corrects, contrôle de l intégralité selon plan de protection incendie, respect des conditions locales de chantier convenues pour le durcissement, protection contre les effets climatiques et les actions dommageables de tiers. Annexe 4 25

Assurance qualité du côté de l'entreprise (1) pour l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes

Assurance qualité du côté de l'entreprise (1) pour l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes Assurance qualité du côté de l'entreprise (1) pour l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes sur acier (en tant qu'annexe 3 de la publication SZS C2.5 «Peintures intumescentes» reconnue officiellement

Plus en détail

Contenu de la présentation Programme 28.10.2010

Contenu de la présentation Programme 28.10.2010 Fire Safety Day 2010 28 octobre 2010 - Leuven Note d information technique NIT 238 L application de systèmes de peinture intumescente sur structures en acier Source: Leighs Paints ir. Y. Martin CSTC/WTCB

Plus en détail

Entreprises spécialisées en installations sprinklers REGLEMENT

Entreprises spécialisées en installations sprinklers REGLEMENT Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio Entreprises spécialisées en installations

Plus en détail

Entreprise spécialisée en installations de détection d'incendie REGLEMENT

Entreprise spécialisée en installations de détection d'incendie REGLEMENT Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio Entreprise spécialisée en installations

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE S - 10 PANNEAUX POUR LIGNES CONVENTIONNELLES EDITION : 2003 Index 1. INTRODUCTION...3 1.1. OBJET...3 1.2. DOMAINE D APPLICATION...3 1.3.

Plus en détail

Résistance au feu de construction et systèmes porteurs en béton et en acier

Résistance au feu de construction et systèmes porteurs en béton et en acier Résistance au feu de construction et systèmes porteurs en béton et en acier Cours pour experts cantonaux en protection incendie Module B Renzo Bianchi Bianchi Conseils S.à.r.l. Berthoud Table des matières

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Berne, Buchs, Zurich, avril 2012 C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Mesdames, Messieurs, 1. Situation initiale Les températures extrêmement froides de l'hiver

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : MENUISERIES EXTÉRIEURES

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : MENUISERIES EXTÉRIEURES 1/18 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : MENUISERIES EXTÉRIEURES Date d application : 01 juillet 2015 2/18 SOMMAIRE

Plus en détail

Directives. Ouvrages de protection en béton d'installations d'entreposage et de places de transvasement. Juin 2008 KVU CCE CCA

Directives. Ouvrages de protection en béton d'installations d'entreposage et de places de transvasement. Juin 2008 KVU CCE CCA Directives Ouvrages de protection en béton d'installations d'entreposage et de places de transvasement Juin 2008 KVU CCA Adopté le 25 octobre 2007 par le groupe de travail CITA de la (Conférence des chefs

Plus en détail

Directives pour les travaux pratiques individuels (TPI) des opératrices et des opérateurs de machines automatisées

Directives pour les travaux pratiques individuels (TPI) des opératrices et des opérateurs de machines automatisées Association pour la formation des opérateurs/opératrices de machines automatisées Vereinigung für die Ausbildung von Anlagenführern/Anlagenführerinnen FOMA Belpstrasse 41, 3007 Bern Tel. +41 31 381 64

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS

CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS 20/05/2005 CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS INSTRUCTIONS REF. ISP.10.IN.06 B Etabli par : Vérifié par : Approuvé par : Marie GREGOIRE Marie GREGOIRE Franck SAUVAGEOT Marie GREGOIRE En Rédaction Marie GREGOIRE

Plus en détail

DIRECTIVE STOCKAGE HYDROCARBURES. République et Canton de Neuchâtel

DIRECTIVE STOCKAGE HYDROCARBURES. République et Canton de Neuchâtel DIRECTIVE STOCKAGE HYDROCARBURES République et Canton de Neuchâtel Service de l'énergie et de l environnement version mars 2011 3 Directive cantonale d'application de la loi fédérale sur la protection

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY DOCUMENT D APPEL D OFFRES NO : SP-14-144 CHAPITRE E CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES FOURNITURE

Plus en détail

Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse

Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse F-c1 2 e édition Janvier 2006 Cahier de Prescriptions de Pose Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse Travaux de rénovation 1 - Objet Le présent Cahier concerne la mise en œuvre de panneaux

Plus en détail

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES Approuvé par le Comité des Affaires Fiscales de l OCDE le 23 janvier 2006 MISE EN DIFFUSION GENERALE

Plus en détail

Demande pour une première évaluation avec visite sur place

Demande pour une première évaluation avec visite sur place Union Suisse Du Métal Construction métallique Mise en relation pour une expertise Seestrasse 105 / case postale 8027 Zurich Fax: 044 285 77 36 E-mail: smu-experten@smu.ch Demande pour une première évaluation

Plus en détail

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT SOMMAIRE 2.1. Exigences concernant les produits 2.2. Exigences concernant le système de management de

Plus en détail

Spécification Technique

Spécification Technique Lignes de contact en 3 kv et 25 kv~ Support - Accessoires Spécification Technique Caténaire type R3 mixte Direction Infrastructure Service Courants forts Division I-I.42 Ce document entre en vigueur à

Plus en détail

VILLE DE MONTAMISE MARCHE DE TRAVAUX REFECTION DU SOL DE LA HALLE DES SPORTS CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

VILLE DE MONTAMISE MARCHE DE TRAVAUX REFECTION DU SOL DE LA HALLE DES SPORTS CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES VILLE DE MONTAMISE MARCHE DE TRAVAUX REFECTION DU SOL DE LA HALLE DES SPORTS CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Article 1 : Généralités Le revêtement de sol actuel, d origine, a un degré d usure avancé par

Plus en détail

NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles

NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles Notice explicative de protection incendie de l Assurance immobilière Berne (AIB) Édition 09/2012 1 Champ d application 1 Les

Plus en détail

Ordonnance 2 sur les entreprises d entretien d aéronefs

Ordonnance 2 sur les entreprises d entretien d aéronefs Ordonnance 2 sur les entreprises d entretien d aéronefs (O 2 EEA) 748.127.4 du 19 mars 2004 (Etat le 6 avril 2004) Le Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication,

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ :

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : 1/8 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : ISOLATION THERMIQUE ACOUSTIQUE Date d application : 01 juillet 2015 2/8 SOMMAIRE

Plus en détail

VSSM façade pour colonne montante et installation électrique EI30-RF1/EI30 (icb)

VSSM façade pour colonne montante et installation électrique EI30-RF1/EI30 (icb) VSSM façade pour colonne montante et installation électrique EI0-RF/EI0 (icb) L'Association suisse des maîtres-menuisiers et fabricants de meubles (VSSM) a développé une façade pour colonne montante et

Plus en détail

fermacell Conseil de pro

fermacell Conseil de pro Conseil de pro Revêtements coupe-feu de 0 à 0 minutes en plaques fibres-gypse pour piliers et poutres en acier Version avril 0 Si les éléments de construction en acier tels que les piliers ou les poutres

Plus en détail

CALFEUTREMENT. 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX - Tél : 01 47 17 69 37 - Fax : 01 47 17 69 37 www.ufme.fr

CALFEUTREMENT. 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX - Tél : 01 47 17 69 37 - Fax : 01 47 17 69 37 www.ufme.fr CALFEUTREMENT DES MENUISERIES Document d information Déc. 2014 RECOMMANDATIONS G É N É R A L E S P O U R LA MISE EN ŒUVRE DES FENÊTRES ET PORT ES EXTÉRIEURES DANS LES CONSTRUCTIONS NEUVES OU EN RÉNOVATION

Plus en détail

INSTRUCTIONS-MODELES DE PROTECTION INCENDIE

INSTRUCTIONS-MODELES DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio INSTRUCTIONS-MODELES DE PROTECTION

Plus en détail

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %)

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) La Municipalité de Montreux met au concours un poste de : Tâches principales : CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) Conseiller et aider la Municipalité, les services, les supérieurs hiérarchiques et les

Plus en détail

C.C.T.P. Lot N 3 PEINTURE ET NETTOYAGE

C.C.T.P. Lot N 3 PEINTURE ET NETTOYAGE C.C.T.P. Lot N 3 PEINTURE ET NETTOYAGE Les prestations dues par l Entrepreneur du présent lot suivent strictement les prescriptions énoncées dans le présent lot. Ci-après toutes fournitures et ouvrages

Plus en détail

INSTRUCTIONS-MODELES DE PROTECTION INCENDIE

INSTRUCTIONS-MODELES DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio INSTRUCTIONS-MODELES DE PROTECTION

Plus en détail

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries»

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» 1/10 POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C4.5: Conduire les opérations de pose sur chantier.

Plus en détail

Système pour construction sèche I.4

Système pour construction sèche I.4 Système pour construction sèche I.4 Dans le cas du système pour construction sèche de SCHÜTZ, les tuyaux de chauffage sont posés dans l'isolation thermique au moyen de modules de conduction thermique.

Plus en détail

Formulaire de déclaration de chantier pour l assurance garantie Euracor-Protect.

Formulaire de déclaration de chantier pour l assurance garantie Euracor-Protect. Formulaire de déclaration de chantier pour l assurance garantie Euracor-Protect. Après signature par le courtier mandataire de l assureur Euracor Gougnard ce forlulaire à valeur d accord provisoire de

Plus en détail

Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon. Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P.

Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon. Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 11 Peinture Décembre 2010 Lot n 11 Peinture 11.0. GÉNÉRALITÉS Fourniture

Plus en détail

CCTP ISOLATION FACADE NORD ECOLE SAILLANS DIANE LOMETTO

CCTP ISOLATION FACADE NORD ECOLE SAILLANS DIANE LOMETTO Mairie de SAILLANS 26340 CCTP ISOLATION FACADE NORD ECOLE SAILLANS DIANE LOMETTO 1. OBJET DU DOCUMENT Le présent CCTP a pour objet de décrire la réalisation des travaux d'isolation par l'extérieur prévus

Plus en détail

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200 Chemin de câbles coupe-feu Construire soi-même les éléments I 0 à I 10 E 0 à E 10 5 E 00 Description Le système de chemin de câbles a été testé selon la norme DIN 410 partie 11 et partie 1 par l Institut

Plus en détail

déclaration de performance Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Metaloterm UK MPA NRW 0432-CPD-2199951

déclaration de performance Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Metaloterm UK MPA NRW 0432-CPD-2199951 déclaration de performance Page 1 / 6 0432 Produit: Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Fabricant: Lieu de production: Ontop B.V. Oude Veerseweg 23 4332 SH Middelburg

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Construction. Description du produit. Attestations. Fiche technique du produit Edition 20.07.2015 Version no 2 Sika Pyroplast HW-300

Construction. Description du produit. Attestations. Fiche technique du produit Edition 20.07.2015 Version no 2 Sika Pyroplast HW-300 Fiche technique du produit Edition 20.07.2015 Version no 2 Avec la peinture de finition Top Revêtement de protection ignifuge bicomposant, en phase aqueuse, pour la classification 5.3 des matériaux en

Plus en détail

COMPOSITION DES SYSTÈMES POUR DIFFÉRENTS PANNEAUX DE SUPPORT DE CRÉPI

COMPOSITION DES SYSTÈMES POUR DIFFÉRENTS PANNEAUX DE SUPPORT DE CRÉPI COMPOSITION DES SYSTÈMES POUR DIFFÉRENTS PANNEAUX DE SUPPORT DE CRÉPI www.weber-marmoran.ch SYSTÈME DE REVÊTEMENT SUR PANNEAUX DE SUPPORT DE CRÉPI CONTRE-VENTILÉS par ex. Giproc, etc. INFORMATIONS GÉNÉRALES

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

[Colonnes mixtes acier-béton préfabriquées ORSO-V] Colonnes ORSO-V pour exigences statiques les plus élevées et dimensionnement efficace.

[Colonnes mixtes acier-béton préfabriquées ORSO-V] Colonnes ORSO-V pour exigences statiques les plus élevées et dimensionnement efficace. Journal pour la clientèle de F.J. Aschwanden SA Septembre 2010 [Colonnes mixtes acier-béton préfabriquées ORSO-V] Colonnes ORSO-V pour exigences statiques les plus élevées et dimensionnement efficace.

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 24 ELEMENTS ELASTIQUES ELASTOMERE THERMOPLASTIQUE POUR ORGANES DE CHOC ET TRACTION EDITION : 03/2004 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1.

Plus en détail

AESTUVER. Systèmes de protection incendie

AESTUVER. Systèmes de protection incendie AESTUVER Systèmes de protection incendie AESTUVER La protection futée contre le feu Aestuver FERMACELL propose une vaste gamme de produits pour le domaine de la protection préventive des bâtiments contre

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENIR / UTILISER DES APPAREILS DE DÉTECTION DE PLOMB DANS LES PEINTURES CONTENANT DES SOURCES RADIOACTIVES

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENIR / UTILISER DES APPAREILS DE DÉTECTION DE PLOMB DANS LES PEINTURES CONTENANT DES SOURCES RADIOACTIVES AUTO/IND/PLOMB DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENIR / UTILISER DES APPAREILS DE DÉTECTION DE PLOMB DANS LES PEINTURES CONTENANT DES SOURCES RADIOACTIVES Ce formulaire de demande concerne les demandes d autorisation

Plus en détail

Murs Fiches d Application

Murs Fiches d Application Fiches d Application et Revêtement de Panneau Perforé Panneau Sandwich Consulter le Dossier Technique Viroc disponible dans www.viroc.pt, dans la langue FR, sur la page Téléchargements. Autres Fichiers

Plus en détail

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines)

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines) Garde-corps (moyens d accès permanents aux machines) Le présent feuillet d information rassemble les prescriptions (règles techniques) applicables aux garde-corps permettant d accéder à des machines. Il

Plus en détail

La classification suisse des hôtels

La classification suisse des hôtels La classification suisse des hôtels Règlement sur la classification suisse des hôtels et l utilisation des marques de garantie afférentes Le présent règlement a été adopté par l Assemblée des délégués

Plus en détail

63. Protection des ouvrages d art

63. Protection des ouvrages d art 63. Protection des ouvrages d art 63.05 ADHERENCE D'UNE FEUILLE SUR SUPPORT (ESSAI SUR SITE). 63.06 ADHERENCE D'UNE RESINE AU SUPPORT (ESSAI EN LABORATOIRE). 63.07 ADHERENCE D'UNE RESINE AU SUPPORT (ESSAI

Plus en détail

Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld. HALFEN Stud Connector HSC

Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld. HALFEN Stud Connector HSC !!" #$!!" %& ' (")"*+*",+ Numéro d agrément : Z-15.6-204 Demandeur : Objet de l agrément : Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld HALFEN Stud Connector HSC Durée de validité : 31 décembre

Plus en détail

(Mém. A - 19 du 3 février 2006, p. 478; Dir. 2004/42/CE) Texte coordonné au 20 avril 2011 Version applicable à partir du 24 avril 2011

(Mém. A - 19 du 3 février 2006, p. 478; Dir. 2004/42/CE) Texte coordonné au 20 avril 2011 Version applicable à partir du 24 avril 2011 ATMOSPHÈRE 1. Dispositions générales 1 Règlement grand-ducal du 25 janvier 6 relatif à la réduction des émissions de composés organiques volatils dues à l utilisation de solvants organiques dans certains

Plus en détail

ISOLATION INTERIEURE EN MULTIPOR - PRIX INDICATIFS 2016

ISOLATION INTERIEURE EN MULTIPOR - PRIX INDICATIFS 2016 Xella Béton Cellulaire Suisse SA Avenue des Sports 26 1401 Yverdon-les-Bains tél : 024 / 420 16 60 - fax : 024 / 420 16 61 www.xella.ch e-mail : tec@xella.com Devis N 6 Projet : 00-00 Conseiller Technique

Plus en détail

primaire bi composant époxydique polyamide

primaire bi composant époxydique polyamide 6 pages Révision de Septembre 2009 DEFINITION CARACTERISTIQUES PRINCIPALES TEINTES ET ASPECT Caractéristiques à 20 C Densité Extrait sec en volume COV (à la livraison) Epaisseur recommandée du film sec

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Surveillance des grandes banques du 21 avril 2004

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Surveillance des grandes banques du 21 avril 2004 Circ.-CFB 04/1 Surveillance des grandes banques Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques : Surveillance des grandes banques du 21 avril 2004 Sommaire 1 Objet de la circulaire 2 Obligations

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE

DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE A partir du 1er janvier 2015, toute autorisation de construire est assujettie à un degré d assurance qualité concernant

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0 Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon PS V 1.0 TABLE DES MATIERES 1. Description du produit... 2 1.1 Type... 2 1.2 Isolation thermique... 2 1.3 Spécifications... 2 2. Généralités... 2 3.

Plus en détail

Formation en deux phases. Conseil Suisse de la sécurité routière. Assurance qualité

Formation en deux phases. Conseil Suisse de la sécurité routière. Assurance qualité Projet Assurance qualité Formation en deux phases Conseil Suisse de la sécurité routière Assurance qualité pour les organisateurs de cours de perfectionnement Guide pour le développement d'un système AQ

Plus en détail

FOURNITURE ET POSE DE DEUX ESCALIERS EXTERIEURS EN ACIER SALLE DE SPORTS PENNY BROOKES

FOURNITURE ET POSE DE DEUX ESCALIERS EXTERIEURS EN ACIER SALLE DE SPORTS PENNY BROOKES Ville de Cysoing Hôtel de Ville 2, place de la République BP 67 59830 CYSOING Tél : 03.20.79.44.70. Fax : 03.20.79.57.59. N Cys FOURNITURE ET POSE DE DEUX ESCALIERS EXTERIEURS EN ACIER SALLE DE SPORTS

Plus en détail

Appel d'offres sur invitation en vue de l'attribution d'un projet de numérisation

Appel d'offres sur invitation en vue de l'attribution d'un projet de numérisation Appel d'offres sur invitation en vue de l'attribution d'un projet de numérisation Date NB : xx = maître d œuvre (éditeur ou autre) bb = bibliothèque Les notes en italique sont à remplacer ou à effacer

Plus en détail

6, Rue Grolée 69289 LYON Cédex 02 Téléphone : 04-72-32-56-00 Télécopie : 04-78-38-37-85. Ind Etabli par Approuvé par Date Objet de la révision

6, Rue Grolée 69289 LYON Cédex 02 Téléphone : 04-72-32-56-00 Télécopie : 04-78-38-37-85. Ind Etabli par Approuvé par Date Objet de la révision Département de l'indre et Loire COMMUNAUTE DE COMMUNES GATINE-ET-CHOISILLES ZAC POLAXIS STATION DE TRAITEMENT DES EAUX USEES PIECE 1.8 CADRE DU SCHEMA D ORGANISATION DU PLAN D ASSURANCE QUALITE (SOPAQ)

Plus en détail

Instructions complémentaires. Collage complet

Instructions complémentaires. Collage complet Instructions complémentaires Collage complet Juin 2014 1 Collage complet à l'aide de produits Stauf Douglas, Chêne Afin de garantir un résultat optimal, il est important que le parquet soit correctement

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d ouvrage Ville de LA RICAMARIE Place Michel Rondet 42150 LA RICAMARIE Remplacement de Menuiseries Extérieures CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Procédure adaptée Lot 2 : Remplacement

Plus en détail

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Bases légales Les normes et directives suivantes sont à respecter: Norme de protection incendie de l AEAI Directive de protection incendie

Plus en détail

Règlement de l organe de contrôle Matériaux de construction isolants

Règlement de l organe de contrôle Matériaux de construction isolants R81 Règlement de l organe de contrôle Matériaux de construction isolants schweizerischer ingenieur- und architektenverein société suisse des ingénieurs et des architectes società svizzera degli ingegneri

Plus en détail

Bâtiments à façades double-peau

Bâtiments à façades double-peau Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

Triflex BIS Système d'isolation thermique pour balcons

Triflex BIS Système d'isolation thermique pour balcons Domaines d'application Vue d'ensemble des avantages Réduction des coûts Un balcon entièrement isolé thermiquement permet de supprimer les ponts thermiques existants et de réduire les coûts de chauffage.

Plus en détail

Distances entre les bâtiments selon les règles sur la police du feu

Distances entre les bâtiments selon les règles sur la police du feu Etablissement cantonal d assurance des bâtiments, Fribourg Kantonale Gebäudeversicherung, Freiburg Inspection cantonale du feu Kantonales Feuerinspektorat Distances entre les bâtiments selon les règles

Plus en détail

Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur)

Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur) Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur) RÈGLEMENT 810.05.1 fixant les normes relatives à la comptabilité, au système d information, à la révision du reporting

Plus en détail

L U C I T E MULTI-PRIMER

L U C I T E MULTI-PRIMER Fiche technique No. L-4003 Date : 07/2012 L U C I T E MULTI-PRIMER Type Couche d isolation et d adhérence, diluable à l eau, très efficace, à base de liant cationique. Utilisation Lucite Multi-Primer est

Plus en détail

Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation

Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation (Ordonnance sur les ouvrages d accumulation, OSOA) 721.102 du 7 décembre 1998 (Etat le 30 décembre 2003) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 3 bis

Plus en détail

Contrat type de location d'un véhicule industriel avec conducteur pour le transport routier de marchandises

Contrat type de location d'un véhicule industriel avec conducteur pour le transport routier de marchandises Décret n 2002-566 du 17 avril 2002 - J.O. n 96 du 24 avril 2002 page 7302 Contrat type de location d'un véhicule industriel avec conducteur pour le transport routier de marchandises Version consolidée

Plus en détail

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau No d agrément : Z-23.11-1595 INSTITUT ALLEMAND DES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement de droit public 10 février 2006 10829 Berlin Kolonenstr. 30 L Tel. (49) 030 78730-332 Fax. (49) 030 78730-320

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

Rapport d évaluation CCMC 13302-R

Rapport d évaluation CCMC 13302-R Rapport d évaluation CCMC 13302-R RÉPERTOIRE NORMATIF 07 44 50 Publié 2008-03-12 Révisé 2008-04-25 Réévaluation 2011-03-12 6XUH7RXFK 1. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) est

Plus en détail

Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l Air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires

Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l Air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l Air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires L attestation de Prise en Compte de la Réglementation Acoustique : Décryptage

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE LOCATION D'UN VEHICULE INDUSTRIEL AVEC CONDUCTEUR POUR LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES

CONTRAT TYPE DE LOCATION D'UN VEHICULE INDUSTRIEL AVEC CONDUCTEUR POUR LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES Décret no 2002-566 du 17 avril 2002 portant approbation du contrat type de location d'un véhicule industriel avec conducteur pour le transport routier de marchandises Le Premier ministre, Sur le rapport

Plus en détail

Plan de formation Projeteur en technique du bâtiment sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Projeteur en technique du bâtiment sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Organisation de l'entreprise Expliquer et appliquer les procédures de l'entreprise Objectifs évaluateurs Décrire le plan directeur et l'organigramme de l'entreprise Expliquer et

Plus en détail

EXUGROOM Dispositif d Evacuation Naturelle des Fumées et de Chaleur monté en façade Alimenté par énergie électrique

EXUGROOM Dispositif d Evacuation Naturelle des Fumées et de Chaleur monté en façade Alimenté par énergie électrique 0333 NF- DISPOSITIF D EVACUATION NATURELLE DES FUMEES ET DE CHALEUR FERMETURES GROOM Z.I. de l'aumaillerie BP 80256 35302 FOUGERES Tel : 02 99 94 87 00 Fax : 02 99 94 87 01 EXUGROOM Dispositif d Evacuation

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

3. Permis de construire : Dépôt de la demande :.../.../... Numéro de permis de construire :... Délivrance du permis :.../.../...

3. Permis de construire : Dépôt de la demande :.../.../... Numéro de permis de construire :... Délivrance du permis :.../.../... MODÈLE D ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION ACOUSTIQUE DES BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS APPLICABLE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE La présente attestation est applicable aux bâtiments d habitation

Plus en détail

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE BELAC 2-003 Rev 1-2014 POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES FOURNITURE DE TUBES EN POLYETHYLENE HAUTE DENSITÉ PEHD Pour le transport et la distribution de l eau 1 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION _ DOMAINE D EPMLOI 2. CONFORMITE

Plus en détail

USE your Extranet v1.0

USE your Extranet v1.0 PCA Services - Contrat de vente - page 1 sur 5 T : + 41 22 348 74 76 - F : PCA Services - Contrat de vente - page 2 sur 5 :: Description du produit PCA Services est une agence web & print fondée en 2002,

Plus en détail

RAPPORT INITIAL LYCEE DIDEROT - REFECTION DE PLAFONDS. À l'attention de MME LORCY LYCEE DIDEROT 43 CRS GENERAL GIRAUD 69283 LYON CEDEX 01 69 LYON 01

RAPPORT INITIAL LYCEE DIDEROT - REFECTION DE PLAFONDS. À l'attention de MME LORCY LYCEE DIDEROT 43 CRS GENERAL GIRAUD 69283 LYON CEDEX 01 69 LYON 01 LYCEE DIDEROT 43 CRS GENERAL GIRAUD 69283 LYON CEDEX 01 À l'attention de MME LORCY RAPPORT INITIAL LYCEE DIDEROT - REFECTION DE PLAFONDS 69 LYON 01 N DE CLIENT : 31599435 N DE CONVENTION : 8O60150039 CHRONO

Plus en détail

Boîte d'épissure pour fibres optiques

Boîte d'épissure pour fibres optiques Boîte d'épissure pour fibres optiques Mode d'emploi Additional languages www.stahl-ex.com Informations générales Sommaire 1 Informations générales...2 1.1 Fabricant...2 1.2 Informations concernant le mode

Plus en détail

Condition d'examen AEAI n 01 TUILES ET TUILES EN BÉTON

Condition d'examen AEAI n 01 TUILES ET TUILES EN BÉTON Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie REPERTOIRE SUISSE DE LA PROTECTION CONTRE LA GRELE (RPG) Condition d'examen AEAI n 01 TUILES ET

Plus en détail

Agrément technique national

Agrément technique national DEUTSCHES INSTITUT FÜR BAUTECHNIK (INSTITUT ALLEMAND DU GENIE CIVIL) Etablissement de droit public 10829 Berlin, le 1 er Février 2008 Kolonnenstraße 30 L Téléphone : 030 78730-261 Fax : 030 78730-320 Référence

Plus en détail

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT 1. Préambule 1.1 Généralités La présente convention d assurance qualité (QAA) définit les exigences posées aux fournisseurs REHAU en matière d assurance qualité. La QAA REHAU constitue des règles destinées

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION

REFERENTIEL DE QUALIFICATION REFERENTIEL Pour l attribution et le suivi d une qualification d entreprise 11, rue de la Vistule 75013 PARIS tel 01 43 21 09 27 www.qualipropre.org Date d application : Avril 2013 1/7 SOMMAIRE 1. Objet

Plus en détail

Monolithe Panneaux muraux Panneaux pictos

Monolithe Panneaux muraux Panneaux pictos sommaire Monolithe - Panneaux plats sous tension obtenue par serrage sur goujons soudés sur la face arrière - Structure : pied latéral à section carrée en aluminium extrudé - Montage monolithe uniquement

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. concernant

GUIDE PRATIQUE. But. concernant GUIDE PRATIQUE concernant les confirmations des sociétés d audit à l intention de la FINMA,les demandes d autorisation en qualité de banque, négociant en valeurs mobilières, succursale d une banque étrangère

Plus en détail

CAHIER SPECIAL DES CHARGES

CAHIER SPECIAL DES CHARGES Service Informatique C.P.A.S. de NIVELLES CAHIER SPECIAL DES CHARGES Marché de fournitures Objet : Location opérationnelle de 7 copieurs avec leurs accessoires. Pouvoir adjudicateur : C.P.A.S. de Nivelles

Plus en détail

Réforme «Spécialiste du commerce de détail»

Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Directives relatives au déroulement des examens de validation des modules pour les futurs spécialistes du commerce de détail (Les dénominations de personnes

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Version 1.0 du 04.03.2014

Version 1.0 du 04.03.2014 Eidgenössisches Departement für Umwelt, Verkehr, Energie und Kommunikation UVEK Bundesamt für Energie BFE Version 1.0 du 04.03.2014 Directive «Installations photovoltaïques intégrées aux bâtiments» relative

Plus en détail

PROTECTION DU MÉTAL MAXIMALE COÛT DE CHANTIER MINIMAL LE SAVOIR-FAIRE KNOW-HOW EN TO PROTECTION

PROTECTION DU MÉTAL MAXIMALE COÛT DE CHANTIER MINIMAL LE SAVOIR-FAIRE KNOW-HOW EN TO PROTECTION PROTECTION DU MÉTAL MAXIMALE COÛT DE CHANTIER MINIMAL LE SAVOIR-FAIRE KNOW-HOW EN TO PROTECTION Protection dans des environnements hautement corrosifs Une étude indépendante menée par le Coatings Research

Plus en détail

COLLEGE ANTOINE DELAFONT ACADEMIE DE POITIERS DEPARTEMENT CHARENTE

COLLEGE ANTOINE DELAFONT ACADEMIE DE POITIERS DEPARTEMENT CHARENTE COLLEGE ANTOINE DELAFONT ACADEMIE DE POITIERS DEPARTEMENT CHARENTE MARCHE N 01-2015 RENOUVELLEMENT MATERIEL DE CUISINE Marché public de fournitures : Fourniture, livraison, installation d un four électrique

Plus en détail

PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 3960 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch

PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 3960 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 396 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch Domaine d application et validité Le type et l étendue des prestations à fournir par la Société

Plus en détail

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse d allergologie et d immunologie clinique (SGAI/SSAI)

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse d allergologie et d immunologie clinique (SGAI/SSAI) Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse d allergologie et d immunologie clinique (SGAI/SSAI) en vigueur à partir du 1 er janvier 2010 1. Bases légales et réglementaires Le présent règlement

Plus en détail