Société française des intérêts des auteurs de l écrit

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Société française des intérêts des auteurs de l écrit"

Transcription

1 Société française des intérêts des auteurs de l écrit Le droit de prêt La rémunération pour copie privée numérique La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs L action culturelle Les livres indisponibles du XX e siècle

2

3 La Sofia, Société Française des Intérêts des Auteurs de l écrit, est la société de perception et de répartition des droits agréée par le ministre de la culture pour la gestion du droit de prêt, rémunération qui bénéficie à égalité aux auteurs et aux éditeurs. La Sofia gère aussi une part de la rémunération au titre de la copie privée numérique du texte et des images des livres et distribue ces sommes à ses adhérents auteurs et éditeurs. La Sofia participe au renforcement de la protection sociale des auteurs ; elle soutient l action culturelle et la formation des auteurs de livres. La Sofia est également agréée pour la gestion des droits numériques des livres indisponibles du XX e siècle.

4

5 Sommaire Découvrez la Sofia 4-5 Le droit de prêt 6-7 La rémunération pour copie privée numérique 8-9 La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs 10 L action culturelle 11 Les livres indisponibles du XX e siècle 12

6 Découvrez la Sofia La Sofia, Société Française des Intérêts des Auteurs de l écrit, est une société civile de perception et de répartition de droits, administrée à parité par les auteurs et les éditeurs dans le domaine exclusif du Livre. Seule société agréée par le ministre chargé de la culture pour la gestion du droit de prêt en bibliothèque et pour celle des droits numériques des livres indisponibles du XX e siècle, elle perçoit et répartit également, à titre principal, la part du livre de la rémunération pour copie privée numérique. Créée en 1999 par la SGDL (Société des Gens De Lettres), rejointe en 2000 par le SNE (Syndicat National de l Édition), la Sofia rassemble près de auteurs et plus de 300 éditeurs, représentant au moins 85 % du chiffre d affaires de l édition française. Le président, Alain Absire, pour le collège auteurs, et la viceprésidente, Agnès Fruman, pour le collège éditeurs, en sont les deux cogérants. Pourquoi adhérer à Si vous êtes auteur, co-auteur, dessinateur, illustrateur, photographe ou traduc- la Sofia? teur et que vous avez signé un contrat d édition pour au moins un livre, quel que soit son genre, chez un éditeur, vous pouvez adhérer à la Sofia. C est l existence d un contrat d édition qui déclenche vos droits. Adhérer vous permet de : percevoir les droits gérés par la Sofia dans les conditions les plus favorables ; faire entendre votre voix et recevoir régulièrement une information utile sur les évolutions concernant le droit d auteur et les actions conduites en votre faveur auprès des pouvoirs publics ; gérer votre espace privé en ligne : mettre à jour vos coordonnées, votre bibliographie et consulter le montant des droits collectés en votre nom ; bénéficier d invitations à des actions culturelles soutenues par la Sofia. 4

7 En effet, dès votre adhésion, avec le Pass Sofia, vous bénéficierez chaque mois d invitations gratuites à des actions culturelles de votre choix. Si vous êtes auteur adhérent, vous percevez votre rémunération relative au droit de prêt directement de la Sofia. Les auteurs qui ne sont pas membres d une société de gestion collective ou qui ne lui ont pas donné de mandat explicite percevront intégralement les sommes qui leur reviennent par l intermédiaire de leur éditeur, qui en indiquera le montant sur leur relevé annuel de droits. Si vous êtes éditeur et que vous justifiez d un catalogue d œuvres éditées, en adhérant à la Sofia, vous percevez la rémunération qui vous revient et vous pouvez participer aux évolutions du dispositif vous concernant. Tous les éditeurs cessionnaires de droits d exploitation d œuvres peuvent adhérer à la Sofia sur justification de l existence de contrats d édition et de l envoi d au moins deux publications de leur fonds. Comment adhérer à La souscription est unique et définitive. Il n y a pas de cotisation annuelle : la Sofia? pour un montant de 38 euros, vous souscrivez une part sociale et faites apport en gérance des droits de prêt et de rémunération pour copie privée numérique de vos œuvres publiées. Le cas échéant, vous percevrez aussi les redevances liées à l exploitation de vos livres indisponibles du XX e siècle en réédition numérique. Vous payez votre cotisation au moment de votre inscription, ou par prélèvement sur les premiers droits qui vous sont reversés, si vous êtes auteur. Une fois votre acte d adhésion validé par le conseil d administration de la Sofia, vous devenez membre de la société. 5

8 Le droit de prêt Le droit de prêt résulte de la loi du 18 juin Cette loi avait quatre objectifs : permettre aux auteurs et à leurs ayants droit d être rémunérés au titre du prêt de leurs œuvres ; soutenir la chaîne du livre en limitant la contraction de la marge d exploitation des libraires ; consolider l action des bibliothèques en faveur de la lecture publique en dispensant les usagers du paiement du droit de prêt ; instituer un régime de retraite complémentaire pour les auteurs et les traducteurs (régime désormais étendu aux illustrateurs de livres). Elle répond donc aux attentes des auteurs et des éditeurs d un droit à rémunération en contrepartie du prêt de leurs œuvres par les bibliothèques. Elle institue une licence légale relative au prêt d ouvrages ; les bibliothèques peuvent ainsi prêter des livres sans porter atteinte au droit d auteur. Cette loi attribue aux auteurs et aux éditeurs une rémunération financée en partie par l État, en partie par les fournisseurs de livres aux bibliothèques. Les bibliothèques et centres de documentation assujettis au droit de prêt, ainsi que leurs fournisseurs de livres, doivent donc procéder à leurs déclarations auprès de la Sofia. Les fournisseurs de livres acquittent une redevance, correspondant à 6 % du prix public hors taxe, sur les livres qu ils ont venus aux organismes de prêt. La Sofia perçoit, outre ces sommes, des contributions de l État calculées sur le nombre d inscrits en bibliothèque, verse une partie de ce total au profit de la caisse complémentaire de retraite des écrivains, des traducteurs et des illustrateurs de livres, prélève ses frais de gestion, puis répartit le solde aux auteurs et aux éditeurs. Les droits, pour chaque ouvrage, sont partagés par moitié entre l auteur et l éditeur. La distribution des Depuis 2007, neuf répartitions du sommes droit de prêt ont été effectuées aux auteurs et aux éditeurs dont les livres ont été achetés par une bibliothèque au cours des périodes considérées. Le montant net des sommes réparties fin 2014, pour les droits de l année 2012, s est élevé à euros. Les adhérents de la Sofia peuvent consulter en ligne, dans leurs espaces privatifs, le montant des droits correspondant aux livres dont ils sont les auteurs ou les éditeurs. 6

9 Le droit de prêt des Le droit de prêt existe dans onze pays livres à l étranger européens. Il est, en général, à la charge de l État ou des collectivités locales, rarement du lecteur. En vertu des accords passés avec des sociétés européennes, comme en Angleterre, Espagne, Allemagne, Irlande ou aux Pays-Bas, les auteurs des livres traduits et empruntés dans les bibliothèques de ces pays peuvent percevoir des droits de la Sofia. Ainsi, la Sofia reçoit de l Office britannique (Public Lending Right) le droit de prêt anglais revenant aux auteurs et éditeurs français de livres prêtés dans les bibliothèques anglaises Contact droit de prêt : Courriel : 7

10 La rémunération pour copie privée numérique La loi garantit aux ayants droit d une œuvre un contrôle exclusif sur son exploitation, à quelques exceptions près (l autorisation préalable de l auteur n est pas alors nécessaire pour avoir le droit de reproduire l œuvre), notamment dans le cas de la «copie privée», c est-à-dire à usage non commercial et personnel, ce qui exclut l utilisation collective de la copie. Depuis 1985, lorsque vous achetez des supports vierges ou du matériel servant à copier de la musique et des films, une petite partie du prix payé, la redevance pour copie privée, rémunère les auteurs, éditeurs, interprètes et producteurs des œuvres que ces supports permettent de copier. La copie privée Depuis l avènement du numérique, la numérique en 2014 copie et l enregistrement ne concernent plus seulement les œuvres musicales et audiovisuelles mais s étendent aux textes et aux arts visuels. Pour réduire partiellement les pertes de revenus subies par les auteurs et les éditeurs de l écrit et de l image fixe, du fait de ces récents usages de copie privée, la loi du 17 juin 2001 a institué une rémunération au bénéfice de ces nouvelles catégories d ayants droit. La Sofia siège à la «Commission pour la rémunération de la copie privée» au ministère de la Culture, pour représenter les auteurs et les éditeurs de l écrit. Cette commission est chargée de fixer les taux de redevances appliqués aux supports d enregistrement numériques. Elle est composée d ayants droit, d industriels et de consommateurs et adopte des résolutions déterminant les supports soumis à la rémunération, le montant de cette rémunération et sa répartition entre les différentes catégories d ayants droit. Les supports assujettis sont actuellement les clés USB, les cartes mémoire, les tablettes, les smartphones, etc., tous supports de nature à permettre la copie privée des œuvres de sources légales. Depuis 2014, le consommateur est informé du montant de la rémunération comprise dans le prix du support, par le distributeur qui doit l afficher à proximité du produit. Une notice explicative permet le remboursement en cas d usage professionnel. 8

11 La rémunération pour copie privée, qui s est élevée à 10,6 millions d euros en 2014, pour le secteur du livre et de l image, demeure le seul moyen de concilier l intérêt des consommateurs (qui peuvent effectuer des copies privées), des créateurs (qui sont rémunérés) et la situation des fabricants et importateurs (dont les produits seraient d une faible valeur, s ils ne permettaient pas de copier des œuvres protégées). Il est donc important que ces systèmes de compensation continuent à soutenir la création grâce au prélèvement de 25 pour cent sur le montant global perçu, dédié aux actions culturelles tout autant qu à celles de formation et de diffusion. En adhérant à la Sofia, vous pourrez, en qualité d auteur, traducteur, illustrateur, dessinateur de bande dessinée, faire partie des bénéficiaires de cette rémunération au titre des livres que vous avez publiés. Elle perçoit et répartit l intégralité de la part revenant aux éditeurs de livres ; en revanche, elle partage celle des auteurs avec les autres sociétés de gestion collective représentant des auteurs de livres. Cette répartition est réalisée à partir d une étude d usage de la Copie privée conduite tous les ans. Pour en savoir plus : 9

12 La retraite complémentaire des auteurs du livre La loi du 18 juin 2003 «relative à la rémunération au titre du prêt en bibliothèque et renforçant la protection sociale des auteurs» institue un régime de retraite complémentaire pour les écrivains et les traducteurs affiliés à l Agessa (Association pour la gestion de la Sécurité Sociale des auteurs). Le bénéfice de ce régime a été étendu, en 2010, aux auteurs des images incorporées dans les livres : illustrateurs, dessinateurs ou photographes. Ce régime, entré en vigueur en 2004, était géré par l Ircec (Institution de retraite complémentaire de l enseignement et de la création) jusqu à la fin de L Ircec a été absorbée par une caisse nationale (regroupant trois régimes indépendants). Depuis janvier 2012, le recouvrement et le versement de la retraite complémentaire des écrivains relève d un nouveau régime autonome, le Raap, Régime des Artistes et Auteurs Professionnels. Depuis l instauration, en 2005, du régime de retraite complémentaire au bénéfice des auteurs, les montants versés par la Sofia qui prend en charge, sur les sommes perçues au titre du droit de prêt, la moitié des cotisations dues par les auteurs ont augmenté régulièrement chaque année : de euros en 2005 à 2,7 millions d euros en En effet, les auteurs ont été de plus en plus nombreux à souhaiter bénéficier de ces dispositions. Depuis 2014, une importante réforme est en cours. De facultatif, ce régime de retraite complémentaire est appelé à devenir obligatoire et à concerner tous les auteurs de livres dont les droits franchissent un seuil qui sera déterminé par les instances du Raap. Pour en savoir plus : 10

13 L action culturelle La Sofia consacre 25 % du montant de la rémunération pour copie privée à des actions d aide à la création, à la diffusion des œuvres et à des actions de formation des auteurs, selon les conditions posées par l article L du Code de la propriété intellectuelle. Les 75 % restants de cette rémunération sont répartis à parts égales entre les auteurs et les éditeurs des livres copiés à titre privé sur des supports numériques. Les aides sont accordées à des organismes professionnels ou à des associations pour le financement d actions qui ont un lien direct avec les intérêts des auteurs et des ayants droit du livre (article L et R du Code de la propriété intellectuelle). Une Commission permanente examine les dossiers déposés par les porteurs de projet et affecte les aides. Les conditions et les modalités d attribution de ces aides sont soumises à l approbation du Conseil d Administration puis de l Assemblée générale de la Sofia. Déposez votre dossier en ligne Pour obtenir une aide à la réalisation d une manifestation culturelle, vous devez déposer votre dossier en ligne. Vous aurez ainsi accès à un espace privé qui vous permettra de connaître en temps réel le statut de votre demande et d être informé par courriel de sa date d examen par la Commission. Calendrier de dépôt des demandes d aide : Date de début des actions Date limite de dépôt des dossiers Janvier / février / mars septembre 2014 Avril / mai / juin er novembre 2014 Juillet / août / septembre er février 2015 Octobre / novembre / décembre avril 2015 Pour en savoir plus : 11

14 Les livres indisponibles Le registre ReLIRE regroupe progressivement les livres indisponibles du XX e siècle, sous droits d auteur, publiés en France entre le 1 er janvier 1901 et le 31 décembre 2000, ne faisant plus l objet d une diffusion commerciale ou d une publication sous forme imprimée ou numérique. Ce registre est enrichi de nouveaux titres le 21 mars de chaque année. La loi du 1 er mars 2012 rend possible la numérisation de ces livres. Leurs droits d exploitations numériques (reproduction en format numérique et présentation en ligne) sont exercés par la Sofia. La Sofia a été agréée le 21 mars 2013 par le ministre de la Culture et de la Communication pour l exercice des droits numériques des livres indisponibles du XX e siècle. Elle est chargée de garantir à l auteur et à l éditeur du livre une rémunération équitable en contrepartie de cette nouvelle exploitation. Ce droit de reproduction et de représentation numériques s exerce sous réserve que l auteur ou l éditeur ne se soient retirés du dispositif, dans les conditions prévues par la loi. Voici quelques dispositions à prendre dans les 6 premiers mois de la publication de la liste, soit entre le 21 mars et le 20 septembre de chaque année. Si vous êtes auteur, vous devez vous rendre sur relire.bnf.fr pour vérifier la présence éventuelle de vos titres dans le registre. Si c est le cas, vous avez deux possibilités : soit, vous souhaitez rester dans le dispositif et vous devez vous rapprocher de la Sofia ; soit, vous ne souhaitez pas que vos livres soient numérisés et exploités dans ce cadre et vous devez l indiquer à la BnF. Vous pouvez exercer votre droit d opposition à tout moment. Si vous êtes éditeur, vous devez vous rendre sur relire.bnf.fr pour vérifier dans le registre la présence éventuelle des livres que vous avez publiés sous forme imprimée voire numérique et dont vous n avez pas rendu les droits d exploitation à leurs auteurs. Dans cette hypothèse, vous avez deux possibilités : soit, accepter que la Sofia exerce les droits numériques sur les livres considérés et, dans ce cas, vous devez vous rapprocher d elle pour souscrire une licence ; soit, refuser que certains des livres considérés soient numérisés et exploités dans le cadre de ce dispositif, vous devez alors vous rapprocher de la BnF. Pour en savoir plus : relire.bnf.fr 12

15

16 Société française des intérêts des auteurs de l écrit 199 bis, boulevard Saint-Germain Paris cedex 07 Téléphone : Télécopie : Courriel : 03/15 Design graphique : pblanc.fr Photographies Philippe Bachelier

Société française des intérêts des auteurs de l écrit

Société française des intérêts des auteurs de l écrit Découvrez la Sofia Le droit de prêt La rémunération pour copie privée numérique La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs L action culturelle Société française des intérêts des auteurs

Plus en détail

Le droit de prêt en bibliothèque

Le droit de prêt en bibliothèque Les droits collectifs Le droit de prêt en bibliothèque p. 45 Le principe La loi du 18 juin 2003 relative à la «rémunération au titre du prêt en bibliothèque et renforçant la protection sociale des auteurs»

Plus en détail

Droit de prêt. Guide à l usage des Éditeurs pour la répartition du droit de prêt aux Auteurs 4-6 3-4 6-7

Droit de prêt. Guide à l usage des Éditeurs pour la répartition du droit de prêt aux Auteurs 4-6 3-4 6-7 SOCIÉTÉ FRANÇAISE DES INTÉRÊTS DES AUTEURS DE L ÉCRIT Droit de prêt Guide à l usage des Éditeurs pour la répartition du droit de prêt aux Auteurs 3 3-4 4 4-6 6 6-7 Les diverses modalités de versement des

Plus en détail

Numéro 1 de juin 2012 SPÉCIAL FOURNISSEURS DE LIVRES. Sommaire

Numéro 1 de juin 2012 SPÉCIAL FOURNISSEURS DE LIVRES. Sommaire LA LETTRE DU DROIT DE PRÊT Numéro 1 de juin 12 SPÉCIAL FOURNISSEURS DE LIVRES Sommaire 2 Éditorial 3 L utilisation des sommes perçues 3 Éléments statistiques et chiffrés 5 Vos déclarations a. Bilan des

Plus en détail

GUIDE DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE DES AUTEURS ET COMPOSITEURS D ŒUVRES MUSICALES

GUIDE DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE DES AUTEURS ET COMPOSITEURS D ŒUVRES MUSICALES GUIDE DE LA RETRAITE DES AUTEURS ET COMPOSITEURS D ŒUVRES MUSICALES 2014 Chères Consœurs, Chers Confrères, Suite à la grande réforme diligentée par le gouvernement à propos des Caisses de Retraite, le

Plus en détail

Caisse nationale de retraite complémentaire des artistes auteurs GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS

Caisse nationale de retraite complémentaire des artistes auteurs GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS Caisse nationale de retraite complémentaire des artistes auteurs GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2015 GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2015 L IRCEC Votre cotisation RAAP Votre cotisation

Plus en détail

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 IRCEC - Caisse nationale de retraite complémentaire des artistes auteurs GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 L IRCEC Votre cotisation RAAP Votre

Plus en détail

GUIDE DE LA RETRAITE 2015 DES AUTEURS DRAMATIQUES, DU SPECTACLE VIVANT, ET DES AUTEURS DE FILMS À L USAGE DES AUTEURS ET PRODUCTEURS

GUIDE DE LA RETRAITE 2015 DES AUTEURS DRAMATIQUES, DU SPECTACLE VIVANT, ET DES AUTEURS DE FILMS À L USAGE DES AUTEURS ET PRODUCTEURS GUIDE DE LA RETRAITE 2015 DES AUTEURS DRAMATIQUES, DU SPECTACLE VIVANT, ET DES AUTEURS DE FILMS À L USAGE DES AUTEURS ET PRODUCTEURS LA RETRAITE DES AUTEURS DRAMATIQUES, DU SPECTACLE VIVANT, ET DES AUTEURS

Plus en détail

La Maison des Artistes SÉCURITÉ SOCIALE 60, rue du Faubourg Poissonnière 75484 Paris Cedex 10 Té l. : 01 53 35 83 63 Fax : 01 44 89 92 77

La Maison des Artistes SÉCURITÉ SOCIALE 60, rue du Faubourg Poissonnière 75484 Paris Cedex 10 Té l. : 01 53 35 83 63 Fax : 01 44 89 92 77 La Maison des Artistes www.secuartsgraphiquesetplastiques.org Notice explicative déclaration de revenus et d activités 2012 IMPORTANT : Même si vous ne déclarez pas de revenu artistique en 2012 ou si vous

Plus en détail

La Maison des Artistes SÉCURITÉ SOCIALE

La Maison des Artistes SÉCURITÉ SOCIALE www.secuartsgraphiquesetplastiques.org Notice explicative déclaration de revenus et d activités IMPORTANT : Même si vous ne déclarez pas de revenu artistique en ou si vous avez cessé votre activité artistique,

Plus en détail

Notice explicative déclaration de revenus et d activités Exercice social du 1 er Juillet 2014 au 30 Juin 2015

Notice explicative déclaration de revenus et d activités Exercice social du 1 er Juillet 2014 au 30 Juin 2015 La Maison des Artistes www.secuartsgraphiquesetplastiques.org Notice explicative déclaration de revenus et d activités Exercice social du 1 er Juillet 2014 au 30 Juin 2015 2013 IMPORTANT : Même si vous

Plus en détail

La lettre d information

La lettre d information La lettre d information ÉDITORIAL p. 2 La Sofia sur tous les fronts! par Alain Absire ACTUALITÉS p. 3-6 Formation continue Les auteurs de l écrit peuvent désormais bénéficier de leur droit Livres Indisponibles

Plus en détail

SOCIÉTÉ FRANÇAISE DES INTÉRÊTS DES AUTEURS DE L ÉCRIT. Droit de prêt. Bibliothèque de prêt, centre de documentation

SOCIÉTÉ FRANÇAISE DES INTÉRÊTS DES AUTEURS DE L ÉCRIT. Droit de prêt. Bibliothèque de prêt, centre de documentation SOCIÉTÉ FRANÇAISE DES INTÉRÊTS DES AUTEURS DE L ÉCRIT Droit de prêt Bibliothèque de prêt, centre de documentation Comment vous mettre en règle avec les obligations du droit de prêt Les bibliothèques et

Plus en détail

Une expérimentation de cartographie littéraire numérique du territoire français LE SERVICE

Une expérimentation de cartographie littéraire numérique du territoire français LE SERVICE Une expérimentation de cartographie littéraire numérique du territoire français LE SERVICE GéoCulture La France vue par les écrivains est un service numérique, interactif et gratuit reposant sur le principe

Plus en détail

LA MUSIQUE ET LA SABAM WWW.SABAM.BE

LA MUSIQUE ET LA SABAM WWW.SABAM.BE LA MUSIQUE ET LA SABAM WWW.SABAM.BE INTRODUCTION De la création d une œuvre musicale à sa communication au public, il y a un pas important : celui de l affiliation de l auteur à une société de gestion

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION - DROIT DE PRÊT DOSSIER DE PRÉSENTATION - 05/10/2001-

MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION - DROIT DE PRÊT DOSSIER DE PRÉSENTATION - 05/10/2001- MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION - DROIT DE PRÊT DOSSIER DE PRÉSENTATION - 05/10/2001- MISE EN ŒUVRE DU DROIT DE PRÊT - OCTOBRE 2001 - Plan du dossier A/ PRÉSENTATION GÉNÉRALE 1. Mise en

Plus en détail

Les bibliothèques et les centres de

Les bibliothèques et les centres de SOCIÉTÉ FRANÇAISE DES INTÉRÊTS DES AUTEURS DE L ÉCRIT Bibliothèque de prêt, centre de documentation : comment vous mettre en règle avec les obligations du droit de prêt. Les bibliothèques et les centres

Plus en détail

Comme fournisseur de livres,

Comme fournisseur de livres, SOCIÉTÉ FRANÇAISE DES INTÉRÊTS DES AUTEURS DE L ÉCRIT Vous êtes fournisseur de livres : comment vous mettre en règle avec les obligations du droit de prêt. Comme fournisseur de livres, libraire, grossiste,

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE IMPORTANT

NOTICE EXPLICATIVE IMPORTANT NOTICE EXPLICATIVE Pour demander votre affiliation au Régime de Sécurité Sociale des Auteurs, vous devez déclarer les revenus d auteur perçus au cours des deux années précédentes l année en cours de laquelle

Plus en détail

Les artistes-auteurs indépendants bénéficient d un régime de protection sociale spécifique.

Les artistes-auteurs indépendants bénéficient d un régime de protection sociale spécifique. Rémunérer un artiste-auteur indépendant (graphiste, plasticien, photographe...) Les obligations de l entreprise ou de la collectivité publique qui achète ou utilise l oeuvre (diffuseur) Les artistes-auteurs

Plus en détail

Le conjoint - un statut en mouvement

Le conjoint - un statut en mouvement Le conjoint - un statut en mouvement Constat De nombreuses femmes participent activement à l entreprise ou la société de leur conjoint, contribuant à sa mise en place et à son développement. Environs 85

Plus en détail

«L AGESSA est un tuyau...» Affilié ou assujetti?

«L AGESSA est un tuyau...» Affilié ou assujetti? 1 Le mardi 7 octobre 2014, dans l après-midi, l ATLF renouait avec sa traditionnelle «réunion d octobre». L occasion, cette année, de faire le point sur l AGESSA et sur le régime de retraite complémentaire

Plus en détail

LA REFORME DU RAAP Réunion de synthèse du 20 juillet 2015

LA REFORME DU RAAP Réunion de synthèse du 20 juillet 2015 LA REFORME DU RAAP Réunion de synthèse du 20 juillet 2015 Institution de Retraite Complémentaire de l Enseignement et de la Création La réforme du Raap Une réforme engagée depuis 2013 28 organisations

Plus en détail

Direction de l Administration Générale Service Juridique SOMMAIRE - LE DROIT DE COPIE -

Direction de l Administration Générale Service Juridique SOMMAIRE - LE DROIT DE COPIE - Direction de l Administration Générale Service Juridique BULLETIN D INFORMATIONS JURIDIQUES SOMMAIRE - LE DROIT DE COPIE - N 2 - Février 2006 DROIT DE COPIE DROIT D AUTEUR ET DROIT DE COPIE Tout auteur

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 10DA00628 Inédit au recueil Lebon 2e chambre - formation à 3 M. Mortelecq, président M. Patrick Minne, rapporteur M. Marjanovic, rapporteur public SELARL ALAIN SARRAZIN,

Plus en détail

ATLF_GUIDE_OK:01 23/02/13 16:56 Page 1. Guide de la traduction littéraire

ATLF_GUIDE_OK:01 23/02/13 16:56 Page 1. Guide de la traduction littéraire ATLF_GUIDE_OK:01 23/02/13 16:56 Page 1 Guide de la traduction littéraire ATLF_GUIDE_OK:01 23/02/13 16:56 Page 2 Ce guide se compose de trois parties distinctes. est le reflet des discussions menées en

Plus en détail

Les artistes interprètes et les droits de propriété intellectuelle

Les artistes interprètes et les droits de propriété intellectuelle Droits Syndicat français des artistes interprètes Les artistes interprètes et les droits de propriété intellectuelle Les droits des artistes interprètes sont des droits de propriété littéraire et artistique,

Plus en détail

N 20 14 / 001 14/02/2014

N 20 14 / 001 14/02/2014 N 20 14 / 001 14/02/2014 Origine : Direction de la Règlementation et des Affaires Juridiques Contact : Département de la Règlementation du Recouvrement Draj.reglementationrecouvrement@rsi.fr Annexes :

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 865 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 22 février 2012 PROPOSITION DE LOI relative à l exploitation numérique

Plus en détail

Agents des collectivités de VENDEE

Agents des collectivités de VENDEE Réunion d information Agents des collectivités de VENDEE Contrat prévoyance «maintien de salaire» Le groupe SMACL, leader sur la marché de l assurance des collectivités SMACL Santé: mutuelle Régie par

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

- 53 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi

- 53 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi - 53 - TABLEAU COMPARATIF Code de la propriété intellectuelle Proposition de loi relative à l exploitation numérique des livres indisponibles du XX e siècle Article 1 er Au titre III du livre I er du code

Plus en détail

Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur

Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur Vu la Loi N 005/PR/2003 du 02 mai 2003, portant protection du Droit d Auteur,

Plus en détail

LA RÉFORME DU RAAP Réunion de synthèse du 4 septembre 2015

LA RÉFORME DU RAAP Réunion de synthèse du 4 septembre 2015 LA RÉFORME DU RAAP Réunion de synthèse du 4 septembre 2015 Institution de Retraite Complémentaire de l Enseignement et de la Création La réforme du Raap Ø Une réforme engagée depuis 2013 Ø 28 organisations

Plus en détail

LA PLATE-FORME 1D-PACA.com

LA PLATE-FORME 1D-PACA.com PHONOPACA (groupement des acteurs de l industrie musicale en région Provence-Alpes-Côte d Azur) fédère à l heure actuelle quarante structures en région représentant les activités de label, producteur phonographique,

Plus en détail

Contrat de traduction

Contrat de traduction Contrat de traduction Contrat entre les soussignés : M..... Ci-après dénommé(e) «le Traducteur» d une part Et les Éditions. Ayant leur siège social :.. Représentées par.. Ci-après dénommées «l Éditeur»

Plus en détail

Présentation des licences exclusives

Présentation des licences exclusives Présentation des licences exclusives Christian Roblin Florence-Marie Piriou Aïché Diarra 1 Licence exclusive de 10 ans d exploitation numérique d un livre indisponible Conditions d obtention de la licence

Plus en détail

BAREMES DE REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE APPLICABLES AU 1er JANVIER 2014 (MONTANTS HORS TAXES)

BAREMES DE REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE APPLICABLES AU 1er JANVIER 2014 (MONTANTS HORS TAXES) BAREMES DE REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE APPLICABLES AU 1er JANVIER 2014 (MONTANTS HORS TAXES) Supports d'enregistrement analogiques Support Durée d'enregistrement Rémunération pour copie privée Cassette

Plus en détail

SOMMAIRE. Flash sur l Augmentation de Capital... 3. Chapitre 1. Responsables de la note d opération... 5

SOMMAIRE. Flash sur l Augmentation de Capital... 3. Chapitre 1. Responsables de la note d opération... 5 1 SOMMAIRE Flash sur l Augmentation de Capital... 3 Chapitre 1. Responsables de la note d opération... 5 1.1 Responsable de la note d opération. 5 1.2 Attestation du responsable de la note d opération......

Plus en détail

Créer un emploi. Déclarer et immatriculer l association Auprès du Centre de Formalités des Entreprises à l URSSAF (www.cfe.urssaf.

Créer un emploi. Déclarer et immatriculer l association Auprès du Centre de Formalités des Entreprises à l URSSAF (www.cfe.urssaf. Créer un emploi Lorsqu une association décide d embaucher, elle est soumise aux mêmes règles sociales que les entreprises. Elle doit en effet tenir un certain nombre de registres et documents à présenter

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant RSI Ile-de-France Centre 1.12.08 Alhambra L activité et la structure juridique Conditionnent la protection sociale L activité et la structure juridique

Plus en détail

SOMMAIRE FLASH SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL... 1 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION...

SOMMAIRE FLASH SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL... 1 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION... SOMMAIRE FLASH SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL... 1 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION... 3 1.1. RESPONSABLE DE LA NOTE D OPERATION... 3 1.2. ATTESTATION DU RESPONSABLE DE LA NOTE D OPERATION...

Plus en détail

LE CONTRAT DE COPRODUCTION

LE CONTRAT DE COPRODUCTION LE CONTRAT DE COPRODUCTION 1. Parties 2. Objet 3. Durée 4. Responsabilité de la production 5. Budget et financement de la production 6. Répartition des recettes d exploitation 7. Livraison des masters

Plus en détail

GLOSSAIRE Auteur / Compositeur / Interprète : L auteur écrit les paroles. Le compositeur écrit la musique. L interprète est la personne qui interprète dans une chanson, la musique et / ou les paroles.

Plus en détail

Le statut de l'artiste auteur

Le statut de l'artiste auteur ! Le statut de l'artiste auteur JOURNEE ORGANISEE PAR le lab ET LE CRL LE VENDREDI 13 JUIN INTERVENTION DE Luc JAMBOIS 1 2 Sommaire Le cas général P3 Les différents statuts professionnels P5 Attention

Plus en détail

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Loi du 16 juillet 2008 modifiant le code des impôts sur le revenu et organisant une fiscalité forfaitaire des droits d auteur et des droits voisins

Plus en détail

Culture Sector. United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

Culture Sector. United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization Culture Sector 10 Contrats pour la musique écrit par JEAN VINCENT en collaboration avec GERARD LOUISE Maquette et design : Christine Hengen

Plus en détail

avenant convention Etats-Unis éviter doubles impositions prévenir l évasion fraude fiscales impôts revenu fortune, L article I de l avenant

avenant convention Etats-Unis éviter doubles impositions prévenir l évasion fraude fiscales impôts revenu fortune, L article I de l avenant Document mis en distribution le 22 décembre 2005 N o 2756 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 14 décembre 2005.

Plus en détail

S T A T U T S * * * 2. d inciter, d organiser et de mettre en œuvre toutes actions de formation et d information.

S T A T U T S * * * 2. d inciter, d organiser et de mettre en œuvre toutes actions de formation et d information. S T A T U T S * * * ARTICLE 1 - DÉNOMINATION Sous la dénomination TV FRANCE INTERNATIONAL, il est formé entre les soussignés et toutes les autres personnes qui auront adhéré aux présents statuts, une Association

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de la Culture. Appel à projets culturels. Edition et livre. Edition et livre 1

Royaume du Maroc Ministère de la Culture. Appel à projets culturels. Edition et livre. Edition et livre 1 Royaume du Maroc Ministère de la Culture Appel à projets culturels Edition et livre 2014 Edition et livre 1 2 Edition et livre Appel à projets culturels Edition et livre 2014 Ministère de la culture, 1,

Plus en détail

Le Réseau intercommunal des bibliothèques

Le Réseau intercommunal des bibliothèques Réseau intercommunal des bibliothèques APPEL A CANDIDATURE POUR UNE RESIDENCE D AUTEUR Dans la période d octobre 2010 à janvier 2011, la Communauté de communes Vallée de l Hérault accueille un auteur en

Plus en détail

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2)

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) - Les Bases De Données - Le multimédia - Les puces et topographies - La création générée par ordinateur 1 LES BASES DE DONNEES Depuis 1998, les Bases De

Plus en détail

Droits de reproduction phonographique

Droits de reproduction phonographique Droits de reproduction phonographique PRINCIPES GENERAUX L Auteur d une œuvre littéraire ou artistique a seul le droit de la REPRODUIRE ou d en AUTORISER la reproduction, de quelque manière et sous quelque

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 49 DU 3 JUIN 2011 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 F-11-11 INSTRUCTION DU 25 MAI 2011 CONTRIBUTION SALARIALE SUR LES GAINS DE LEVEE D OPTIONS SUR TITRES ET D ACQUISITION

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses 2.09 Cotisations Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances

Plus en détail

Reddition des comptes Écrit

Reddition des comptes Écrit Mais aussi Reddition des comptes Écrit p. 77 Dans le domaine de l Écrit k LE PRINCIPE Au niveau des dispositions générales du code de la propriété intellectuelle concernant le contrat d édition, le principe

Plus en détail

Licences. étendues un instrument au service de l économie créative en

Licences. étendues un instrument au service de l économie créative en Licences collectives étendues un instrument au service de l économie créative en Europe 1 Questions/Réponses sur le fonctionnement des LCE Qu est-ce que la gestion collective des droits? Que signifie l

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 3 I-1-04 N 87 du 24 MAI 2004 COPROPRIETES ET SYNDICATS D ETALONS. TVA. CHAMP D APPLICATION. TAUX. DROITS A DEDUCTION. (C.G.I., art. 256) NOR :

Plus en détail

Document réalisé par Delphine Rochefort, expert comptable

Document réalisé par Delphine Rochefort, expert comptable membres fondateurs Document réalisé par Delphine Rochefort, expert comptable Ce document est disponible en version papier et en version numérique sur le site internet de l ArL : www.livre-paca.org Sa consultation

Plus en détail

CONDITIONS D UTILISATION DU SITE WWW.TOUSCOPROD.COM CONDITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AUX PORTEURS DE PROJET

CONDITIONS D UTILISATION DU SITE WWW.TOUSCOPROD.COM CONDITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AUX PORTEURS DE PROJET CONDITIONS D UTILISATION DU SITE WWW.TOUSCOPROD.COM CONDITIONS PARTICULIERES APPLICABLES AUX PORTEURS DE PROJET PRÉAMBULE Les présentes conditions particulières (les «Conditions Particulières») viennent

Plus en détail

Droit d auteur, utilisation équitable et salle de classe

Droit d auteur, utilisation équitable et salle de classe Droit d auteur, utilisation équitable et salle de classe Ce que le personnel enseignant peut faire et ce qu il ne peut pas faire Janvier 2015 Au sujet de cette présentation Cette présentation : 1. explique

Plus en détail

Approche de solutions pour limiter la taxe sur les salaires dans les sociétés holdings

Approche de solutions pour limiter la taxe sur les salaires dans les sociétés holdings Approche de solutions pour limiter la taxe sur les salaires dans les sociétés holdings Lors d acquisition de sociétés, il est usuel de constituer une société holding qui se portera acquéreur des titres

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 96 DU 12 NOVEMBRE 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 7 G-6-10 INSTRUCTION DU 28 OCTOBRE 2010 MUTATIONS A TITRE GRATUIT. SUCCESSIONS. PLAN D EPARGNE RETRAITE POPULAIRE

Plus en détail

CNC Registres du cinéma et de l audiovisuel. Ce qui va changer le 16 mai 2015

CNC Registres du cinéma et de l audiovisuel. Ce qui va changer le 16 mai 2015 CNC Registres du cinéma et de l audiovisuel Ce qui va changer le 16 mai 2015 Dans son article 18, la loi n o 2015-177 du 16 février 2015 relative à la modernisation et à la simplification du droit et des

Plus en détail

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? La Société Civile de Placement Immobilier est un organisme de placement collectif qui a pour objet l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier locatif

Plus en détail

BANQUE DE L HABITAT Siège Social : 18, Avenue Mohamed V 1080

BANQUE DE L HABITAT Siège Social : 18, Avenue Mohamed V 1080 AUGMENTATION DE CAPITAL BANQUE DE L HABITAT Siège Social : 18, Avenue Mohamed V 1080 Décisions à l origine de l émission L Assemblée Générale Extraordinaire de la Banque de l Habitat, tenue le 18 février

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

Les statuts de l association

Les statuts de l association EDITEUR ASSOCIATIF, EQUITABLE ET MILITANT Les statuts de l association Association «Comme une Orange» Statuts validés par l Assemblée Générale Extraordinaire du 11 août 2010 Association déclarée sous le

Plus en détail

MODÈLE DE CONTRAT DE CESSION DES DROITS D ADAPTATION AUDIOVISUELLE ET COMMENTAIRES

MODÈLE DE CONTRAT DE CESSION DES DROITS D ADAPTATION AUDIOVISUELLE ET COMMENTAIRES SOCIÉTÉ DES GENS DE LETTRES Hôtel de Massa 38, rue du Fbg-St-Jacques, 75014 Paris tél : 01 53 10 12 00 fax : 01 53 10 12 12 www.sgdl.org - courriel : sgdl@sgdl.org MODÈLE DE CONTRAT DE CESSION DES DROITS

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3314 Convention collective nationale IDCC : 2412. PRODUCTION DE FILMS D ANIMATION

Plus en détail

4 - L affectation du résultat des sociétés

4 - L affectation du résultat des sociétés Les écritures liées à la vie d une société 3.2 4 - L affectation du résultat des sociétés Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

SOCIÉTÉ FRANÇAISE DES INTÉRÊTS DES AUTEURS DE L ÉCRIT. Droit de prêt. Vous êtes fournisseur de livres

SOCIÉTÉ FRANÇAISE DES INTÉRÊTS DES AUTEURS DE L ÉCRIT. Droit de prêt. Vous êtes fournisseur de livres SOCIÉTÉ FRANÇAISE DES INTÉRÊTS DES AUTEURS DE L ÉCRIT Droit de prêt Vous êtes fournisseur de livres Comment vous mettre en règle avec les obligations du droit de prêt Comme fournisseurs de livres, libraire,

Plus en détail

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations 2.09 Etat au 1 er janvier 2009 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

Règlement de la Bibliothèque municipale

Règlement de la Bibliothèque municipale VILLE DE LA CELLE SAINT-CLOUD DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE CW/GC/règlement intérieur.doc Règlement de la Bibliothèque municipale Article 1 La Bibliothèque municipale est constituée

Plus en détail

ALLOCATION D INSTALLATION D ATELIER POUR DES TRAVAUX D AMÉNAGEMENT ET L ACQUISITION DE MATÉRIEL (AIA) 2015

ALLOCATION D INSTALLATION D ATELIER POUR DES TRAVAUX D AMÉNAGEMENT ET L ACQUISITION DE MATÉRIEL (AIA) 2015 DRAC ÎLE-DE-FRANCE ALLOCATION D INSTALLATION D ATELIER POUR DES TRAVAUX D AMÉNAGEMENT ET L ACQUISITION DE MATÉRIEL (AIA) 2015 Conformément au Décret n 2015-92 du 28 janvier 2015 relatif à l attribution

Plus en détail

PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT

PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT 1 - OBJET Le prêt pour le logement d un enfant étudiant est alloué aux agents ayant un enfant fiscalement à charge, âgé de 16 à 26 ans durant l année scolaire,

Plus en détail

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 Le Conseil Social du Mouvement Sportif qui représente les employeurs du sport a lancé un appel d offre s agissant de la couverture complémentaire santé

Plus en détail

SOUS-SECTION 1 ÉLÉMENTS INCLUS DANS LA BASE D'IMPOSITION [DB 3B1111]

SOUS-SECTION 1 ÉLÉMENTS INCLUS DANS LA BASE D'IMPOSITION [DB 3B1111] SOUS-SECTION 1 ÉLÉMENTS INCLUS DANS LA BASE D'IMPOSITION [DB Références du document 3B1111 Date du document 18/09/00 V. Remises sur affranchissements consenties par l'administration de La Poste Opérations

Plus en détail

Arts Plastiques et visuels

Arts Plastiques et visuels Royaume du Maroc Ministère de la Culture Appel à projets culturels Arts Plastiques et visuels 2015 Arts plastiques et visuels 1 2 Arts plastiques et visuels Appel à projets culturels Arts Plastiques et

Plus en détail

PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES

PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES www.spedidam.fr communication@spedidam.fr 16 rue Amélie - 75007 PARIS Tél : 01 44 18 58 58 Fax: 01 44 18 58 59 PRÉSENTATION DE LA SPEDIDAM 1 2 3 4 QU EST-CE QUE

Plus en détail

Réunion préparatoire à l Assemblée générale des délégués. Transparents 2015. Collège invalidité-décès. Mme Perrin 18 septembre 2015

Réunion préparatoire à l Assemblée générale des délégués. Transparents 2015. Collège invalidité-décès. Mme Perrin 18 septembre 2015 Transparents 2015 Réunion préparatoire à l Assemblée générale des délégués Collège invalidité-décès Mme Perrin 18 septembre 2015 Votre caisse de retraite Les élus de la CARMF 2 Élus de la CARMF au 15/01/2015

Plus en détail

IMPOSITION DES DIVIDENDES DISTRIBUES EN 2012

IMPOSITION DES DIVIDENDES DISTRIBUES EN 2012 IMPOSITION DES DIVIDENDES DISTRIBUES EN 2012 Les lois de finances de la fin 2012 ont modifié sur de nombreux points le mode d'imposition des dividendes des SARL et des EURL à l'i.s S'agissant des dividendes

Plus en détail

SCPI Corum Convictions

SCPI Corum Convictions L investissement indirect dans l immobilier via une SCPI SCPI Corum Convictions Société Civile de Placement Immobilier SCPI Corum Convictions La SCPI : un placement immobilier indirect La Société Civile

Plus en détail

SOUTIEN À LA BONNE GOUVERNANCE

SOUTIEN À LA BONNE GOUVERNANCE O1 SOUTIEN À LA BONNE GOUVERNANCE 1.1. Les Institutions publiques de la Sécurité sociale IPSS ORGANISMES PAYEURS/ASSUREURS 1.1.1. Brève présentation du rôle des IPSS La gestion de la sécurité sociale belge

Plus en détail

Q Amway est-elle une entreprise nouvelle? R Elle a été crée en 1959, et exerce en France depuis 1977.

Q Amway est-elle une entreprise nouvelle? R Elle a été crée en 1959, et exerce en France depuis 1977. Voici une série de questions/réponses les plus courantes. Si vous ne trouvez pas la question qui vous préoccupe, consultez-nous. Q AMWAY est-elle une entreprise française ou étrangère? R AMWAY-France est

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

Société Civile de Placement Immobilier à capital variable. Murs de commerces France et zone euro CILOGER

Société Civile de Placement Immobilier à capital variable. Murs de commerces France et zone euro CILOGER Société Civile de Placement Immobilier à capital variable Murs de commerces France et zone euro CILOGER ! Avertissement L investissement en parts de la SCPI ACTIPIERRE EUROPE présente les risques suivants

Plus en détail

ÉDITEUR I. DÉFINITION CONDITIONS PRÉALABLES III. CONTRAT D'ÉDITION

ÉDITEUR I. DÉFINITION CONDITIONS PRÉALABLES III. CONTRAT D'ÉDITION ÉDITEUR Les entreprises d'édition de livres sont soumises à des dispositions légales visant à protéger, notamment, les auteurs. Elles doivent également respecter les règles relatives au dépôt légal. I.

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire NOTICE D INFORMATION Régime Complémentaire STATUT JURIDIQUE DU RCAR Le RCAR est une institution de prévoyance sociale : dotée de la personnalité morale et de l autonomie financière, créée par le Dahir

Plus en détail

CONSEILS -EN- PATRIMOINE. Étude réalisée le : XXXXXX

CONSEILS -EN- PATRIMOINE. Étude réalisée le : XXXXXX CONSEILS -EN- PATRIMOINE ETUDE RETRAITE Étude réalisée le : XXXXXX Vous avez souhaité des éléments de réflexion concernant la préparation de votre retraite. La présente étude a été établie sur la base

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Professionnels libéraux Votre guide de l invalidité-décès 2013 Afin de vous permettre de comprendre le SOMMAIRE La cotisation du régime

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

Quel est le statut de l artiste de spectacle vivant mobile dans la Grande Région?

Quel est le statut de l artiste de spectacle vivant mobile dans la Grande Région? www.frontalierslorraine.eu www.espaceculturelgr.eu Quel est le statut de l artiste de spectacle vivant mobile dans la Grande Région? Novembre 2011 2 Introduction Le CRD EURES Lorraine est une association

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret n o 2011-733 du 27 juin 2011 modifiant les dispositions du code de la mutualité relatives au fonds

Plus en détail