L'expérimentation «Tab en Bib» dans le réseau des médiathèque de l'albigeois

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'expérimentation «Tab en Bib» dans le réseau des médiathèque de l'albigeois"

Transcription

1 L'expérimentation «Tab en Bib» dans le réseau des médiathèque de l'albigeois Référent : Evelyne Mazars Préambule : Contexte du projet 1. L'existant Parc de machines Contenus Conditions de prêt 2. Le chemin parcouru Choix et achat des machines Choix et achat des contenu Technique/Chargement des machines Le cas des DRM Formations en interne Communication/Mise en valeur au catalogue 3. Vivre avec au quotidien Qui fait quoi? Circuit du prêt des liseuses Nettoyage des tablettes L'accroissement des contenus Médiation auprès des usagers 4. Les usages et les usagers Liseuses : des lecteurs assidus Tablettes : des internautes acharnés 5. Bilan / Et après...? PRÉAMBULE : LE CONTEXTE DU PROJET Au printemps 2011, la création d'un groupe de travail interprofessionnel sur le livre numérique et coordonné par le Centre régional des lettres Midi-Pyrénées (CRL-MP) a créé les conditions favorables aux échanges d expertises entre les différents professionnels du livre. Dans ce contexte, un groupe informel, composé de bibliothèques publiques, a réfléchi aux moyens de mettre à disposition des usagers de ces établissements des ressources numériques sur supports mobiles (tablettes, liseuses). Composé du réseau des médiathèques de l'albigeois, de la médiathèque intercommunale de Tarn & Dadou, de la Médiathèque départementale de Tarn et Garonne & son réseau et, dans un premier temps seulement de la BMVR de Toulouse, le groupe associé au Centre régional des lettres Midi-Pyrénées a répondu à l'appel à projets lancé, en 2011, par le ministère de la Culture et de la Communication pour le développement de services innovants dans les bibliothèques territoriales françaises. Le dossier de demande a été retenu et s'est vu attribuer une subvention de euros consacrée en partie à l'acquisition des ressources. Par ailleurs la Direction régionale des affaires culturelles a complété cette aide en permettant aux établissements partenaires d acheter leur parc de liseuses et tablettes, à hauteur de 75% des sommes engagées. L'expérimentation «Tab en Bib» a débuté le 02 juin 2012 dans les médiathèques de l'albigeois. Le réseau des médiathèques de l'albigeois est composé de 4 structures (médiathèque d'albi-centre Pierre-Amalric, ludo-médiathèque d'albi- Cantepau, médiathèque de Saint-Juéry, médiathèque de Lescure) et d'un médiabus. Il compte actuellement près de usagers actifs. Réseau des médiathèques de l'albigeois «Tab en Bib» Page 1/10

2 1. L'EXISTANT 1.1. Le parc de machines Le réseau des médiathèques de l'albigeois met actuellement à disposition de ses usagers 12 tablettes de 2 modèles différents : 6 ipads, 6 Samsung Galaxy Tab. Deux tablettes Archos 101, tablettes «milieu de gamme», servent par ailleurs de tablettes d'appoint lors des animations ou des ateliers. Le réseau des médiathèques propose également 50 liseuses de 2 modèles différents : 12 Cybook Odyssey et 36 Sony PRS-T1 et PRS-2. L'expérimentation a commencé avec 24 liseuses ; afin de pouvoir répondre correctement à la forte demande, 26 liseuses supplémentaires (Sony PRS-T2) ont été ajoutées et mises en circulation fin mai Les contenus sont chargées d'applications classées selon 5 grands thèmes : presse/actualité, voyage, beaux livres, jeunesse, et divertissement/loisirs. À la différence des ipads, les Samsung Galaxy Tab ne contiennent que des applications gratuites. Parallèlement aux applications, deux abonnements à des plateformes ont été pris de juin 2012 à juin 2013 : abonnement à izneo, plateforme de bandes-dessinées et abonnement à Lekti, plateforme de livres d'éditeurs indépendants. L'accès à ces deux plateformes s'est fait en streaming. sont par ailleurs connectées en WIFI et permettent donc une navigation libre sur Internet (recherches, webmail, réseaux sociaux...). Elles ne sont pas bridées ; seuls l'ajout et la suppression d'applications ont été bloqués. sont chargées de titres récents (rentrées littéraires 2012 et 2013 notamment). Elles contiennent une dizaine de titres du domaine public. Actuellement, plus de 330 titres (avec ou sans DRM) sont répartis sur les 50 liseuses selon 10 sélections différentes. Les titres proviennent de trois sources : dons de Lekti.net (9 titres), dons de Publie.net lors de l'opération #100bibs50epubs (49 titres), achats sur la plateforme epagine par l'intermédiaire de la librairie Ombres Blanches de Toulouse. Une commande 50 titres de chez NumérikLivres est en cours Les conditions de prêt sont proposées en consultation sur place sur simple présentation de la carte d'adhérent à jour. Elles sont prêtées de façon nomade (elles ne sont pas attachées), sans coût supplémentaire et sans charte d'utilisation. Les usagers s'installent où ils le souhaitent dans la structure. Le prêt est enregistré sur la carte de l'usager, ce qui permet d'en garder une trace pour les statistiques. La carte est stockée à l'accueil des médiathèques le temps de la consultation et est rendue à l'usager au retour de la machine. Ceci permet de responsabiliser l'emprunteur, mais aussi de «justifier» l'absence de la machine dans son placard de stockage en cas de changement d'agent au poste d'accueil. sont prêtées pour une durée de 3 semaines, tout comme les autres supports du réseau des médiathèques. Elles sont soumises aux mêmes règles : possibilité de les réserver, de prolonger le prêt s'il n'y a pas de réservataire en attente, remboursement au prix d'achat en cas de perte ou de détérioration. Elles sont prêtées sans caution ni charte d'utilisation. Elle sont «packagées» dans un petit sac contenant la liste des titres enregistrés sur la liseuse, un tutoriel d'utilisation ainsi qu'un questionnaire qui vise à évaluer l'utilisation qui est faite de la machine. Ces questionnaires ont été renseignés durant les premiers mois uniquement. Cybook Odyssey sont également prêtées avec un câble USB afin que l'emprunteur puisse recharger la batterie en cas de besoin (voir l'article sur le blog TabenBib). Réseau des médiathèques de l'albigeois «Tab en Bib» Page 2/10

3 2. LE CHEMIN PARCOURU 2.1. Choix et achat des machines Dans un souci de diversité, il nous a paru important de proposer aux usagers au moins deux modèles par type de machine (liseuse ou tablette). Les modèles retenus étaient ceux qui nous semblaient les plus aboutis à ce momentlà (fin 2011, début 2012). et les liseuses ont été achetées par et sur le budget de la direction des systèmes d'informations (DSI) qui a fait appel à ses fournisseurs habituels sur demande de devis (hors marché). Il nous a semblé indispensable de proposer des ipad (système d'exploitation ios) tant ce modèle fait office de référence. Nous avons par ailleurs choisi de proposer des Samsung Galaxy Tab, modèle plus ouvert de par son système d'exploitation (Android). Le prix des machines, la gestion des contenus, et l'accompagnement des usagers ont justifié de ne les proposer qu'en consultation sur place, non en prêt. Le choix du matériel s'est porté sur des modèles «ouverts» et non liés de façon contraignante à une plateforme ou une librairie en particulier (Amazon ou FNAC, par exemple). Les modèles retenus ont été les Cybook Odyssey de Bookeen et les PRS-T1 de Sony. étant des machines dédiées à la lecture, il nous a paru évident qu elles devaient être proposées en prêt comme n'importe quel autre document issu de nos collections. La forte demande sur le prêt des liseuses a fait que nous avons acheté des Sony PRS-T2 dès mai Ces 26 liseuses supplémentaires n'ont pas été achetées à l'aide de la subvention de la DRAC. Récapitulatif du parc : Tablettes Liseuses ipad Samsung Galaxy Tab Archos 101 Cybook Odyssey Sony PRS-T1 PRS-T Total : 14 tablettes Total : 50 liseuses 2.2. Choix et achat des contenus Le choix des contenus pour les tablettes s'est fait en concertation avec toutes les médiathèques impliquées dans le projet TabenBib, à la différence des livres numériques pour les liseuses qui ont été choisis de façon indépendante par chaque structure. Tous les livres numériques ont été achetés sur la plateforme epagine par l'intermédiaire de la librairie Ombres Blanches de Toulouse (par ailleurs membre du groupe de réflexion sur le livre numérique en région Midi-Pyrénées). L'achat des contenus et les abonnements aux plateformes ont été débités de la subvention du Ministère de la culture. Concernant les applications pour les tablettes, cinq grands thèmes ont été choisis dans la mesure où ils pouvaient toucher un large éventail d'usagers : presse/actualités, voyage, beaux livres, jeunesse, divertissement/loisirs. Les contenus des «markets» (AppStore pour les ipad et Google Play pour les Galaxy Tab) étant différents, les deux modèles de machine ne proposent pas les mêmes applications. Dans la mesure où il n a pas été possible d acheter sur Google Play sans utiliser de carte bancaire, les Galaxy Tab ne sont proposées qu'avec des applications gratuites. Les applications payantes proposées sur les ipad ont été achetées à l'aide de cartes prépayées itunes. À noter : un courrier (postal ou ) a été envoyé aux éditeurs d'applications afin de leur demander l'autorisation d'un usage collectif. TabenBib a également fait le choix de s abonner (de juin 2012 à juin 2013) à deux plateformes de lecture en streaming : iznéo (bande dessinée) et Lekti. Afin de rééquilibrer les offres sur les deux modèles de tablettes, la plateforme izneo n'a été proposée que sur les Galaxy Tab. Réseau des médiathèques de l'albigeois «Tab en Bib» Page 3/10

4 Toutes les médiathèques TabenBib proposent les mêmes applications et services en ligne. La diversité des médiathèques impliquées (urbaines/rurales) et des publics a parfois rendu les choix difficiles mais il était nécessaire de procéder ainsi pour la cohérence d ensemble. sont chargées d'une dizaine de titres du domaine public mais elles contiennent majoritairement des titres récents et sous droits. Nous avons fait ce choix parce qu'il nous a semblé important de proposer des titres que nos lecteurs avaient envie de lire dans l'immédiat (donc des livres récents...). L'expérience de la lecture numérique s'est alors faite sur des titres que les usagers envisageaient de lire par ailleurs, non uniquement par l'approche de la machine. Les titres sous droits ont été achetés sur la plateforme epagine (http://collectivites.epagine.fr) par l'intermédiaire de la librairie Ombres Blanches de Toulouse (création du compte sur la plateforme et facturation). Le choix des titres a été fait par les acquéreurs fiction du réseau des médiathèques afin de garder une cohérence dans les collections du réseau. Certains titres sont proposés dans les deux formats (papier/numérique), d'autres ne le sont qu'en numérique même si une version papier est disponible en librairie. Le téléchargement et la partie technique ont été assurés par la chef de projet numérique. Actuellement, nous proposons plus de 330 titres numériques répartis en 10 sélections différentes. ne proposent pas les mêmes titres, ce qui, associé à l'ajout régulier de nouveaux livres, a permis de créer un groupe toujours plus grand de «fidèles» lecteurs numériques Technique/Chargement des machines Le choix des contenus s'est fait en groupe TabenBib pour les applications, et par les acquéreurs «fiction» pour les liseuses. Le chargement initial des machines a été fait par la chef de projet numérique uniquement. Il s'est étendu sur deux mois environ et a été plus ou moins aisé selon les machines. Il est important de souligner que l'entraide entre les référents des structures concernées par TabenBib a été primordiale. Le chargement des tablettes a nécessité une phase plus ou moins longue de tests, l'idée étant d'optimiser le téléchargement des applications, notamment en synchronisant un maximum les machines. Deux comptes Apple (pour les 6 ipad) et deux comptes Google (pour les 6 Samsung Galaxy Tab) ont été créés, partant du principe qu'un compte (Apple ou Google) ne pouvait être utisé que pour 5 machines. Le téléchargement des applications a été plus rapide pour les ipad, la synchronisation des machines étant largement plus étendue et plus efficace que sur les Samsung Galaxy Tab. Concernant la sécurisation des machines et de leurs contenus, il n'y en a que très peu : les machines sont équipées de deux anti-vols chacune ; la possibilité d'ajouter ou de supprimer des applications a été bloquée. Ce blocage d'ajout/suppression des applications est proposé de façon native sur les ipad, il a en revanche nécessité l'utilisation d'une application spécifique («App Lock», en l'occurrence) pour les Samsung Galaxy Tab. Le chargement des liseuses a également nécessité une phase de tests et de réflexion : les machines doivent-elles contenir les mêmes titres? Doit-on créer des liseuses «thématiques» ou vaut-il mieux panacher les genres? Un ordinateur peut-il gérer plusieurs comptes Adobe (pour les DRM 1 ) ou faut-il un ordinateur par compte? Il a ensuite fallu mettre en place la gestion des titres comportant des DRM : installation de différents logiciels (Adobe Digital Editions, Reader for PC, Calibre) après accord de la DSI, création d'adresses mail, création de comptes Adobe, création de sessions Windows. Les différents titres sélectionnés par les acquéreurs ont ensuite été répartis en lots, chaque lot étant enregistré sur 5 liseuses. La répartition faite, il a ensuite été possible de télécharger les titres un à un selon l'identifiant correspondant au lot défini pour chaque titre Le cas des DRM Les DRM sont des verrous numériques, qui dans le cas des livres numériques, limitent le nombre de copies possibles par titre. Il est possible de copier un même titre sur 6 machines (par exemple sur l'ordinateur avec lequel on effectue le téléchargement, puis sur 5 liseuses). La gestion des DRM se fait à l'aide du logiciel Adobe Digital Editions ; elle est liée à un identifiant Adobe, à un ordinateur ainsi qu'à une session Windows ouverte sur ce même 1 DRM (digital rights management) : Système qui permet de contrôler l'utilisation qui est faite des œuvres numériques. Ces dispositifs peuvent s'appliquer à tous types de supports numériques physiques (disques, DVD, Blu-ray, logiciels, etc.) ou de transmission (télédiffusion, services Internet, etc.) grâce à un système d'accès conditionnel. Source : Wikipédia Réseau des médiathèques de l'albigeois «Tab en Bib» Page 4/10

5 ordinateur. Notons également qu'une liseuse, une fois identifiée avec un compte Adobe, devra toujours être identifiée avec ce même compte afin que les titres contenant un DRM restent lisibles. C'est une gestion très rigide, pas très ergonomique (puisque dépendance «physique» aux machines), mais qui reste possible avec un minimum de rigueur au départ. Cela nous a permis de pouvoir proposer aux usagers des titres qu'ils avaient envie de lire (les rentrées littéraires 2012 et 2013 par exemple). De façon très pragmatique, nous gérons actuellement 10 comptes Adobe pour 50 liseuses. Les titres sont alors répartis en 10 sélections différentes. Lors des deux premières sessions d'achat (juin et octobre 2012), nous avons pu acheter des titres ne comportant pas de DRM, ce qui n'a plus été le cas par la suite. Ces titres pourraient techniquement être copiés sur toutes les machines puisqu'ils ne contiennent pas de verrou numérique. Nous avons néanmoins choisi de ne les copier que sur 5 liseuses, tout comme les fichiers avec DRM Formations en interne C est une étape majeure puisque sans appropriation des machines et de leurs contenus par les professionnels, cette nouvelle offre numérique ne peut pas rencontrer son public. Des séances de formation et d'accompagnement ont donc été organisées. Dans un premier temps, chaque professionnel du réseau des médiathèques a emprunté une liseuse puis une tablette. Après ces premiers «tête-à-tête» avec les machines, les agents ont été réunis par groupes de 8-10 personnes afin de discuter de leurs tests et expérience. Le fait d'avoir d'abord été confrontés seuls à chaque machine leur a permis d'être plus réceptifs au moment des formations en comité réduit ; les échanges en ont été facilités. De nombreux agents ont continué à tester et à s'approprier les différents types de machines jusqu'au lancement de l'expérimentation. Cette période de médiation a duré environ deux mois, et a permis notamment de lever les réticences et les appréhensions de certains professionnels. Une dizaine de jours avant la mise à disposition des machines aux usagers, tous les agents ont à nouveau été réunis afin d'aborder les aspects concrets de ce nouveau service : à quel endroit seront stockées les machines, rappel des droits et conditions de prêt/consultation, rôle de chacun, qui contacter en cas de problème, etc Communication/Mise en valeur au catalogue La communication autour du lancement de ce service en juin 2012 s'est faite par différents canaux : affiches et flyers dans les médiathèques du réseau, articles dans la presse locale (lien vers l'article de La Dépêche), reportage télé sur France3 Tarn, pages dédiées sur le portail du réseau des médiathèques, mise en valeur sur la page Facebook des médiathèques... L'expérimentation TabenBib a par ailleurs été relayée de façon nationale sur différents sites et blogs professionnels. Plusieurs pages lui sont également dédiées sur le site Internet du CRL-MP (voir le lien) ; un blog a été ouvert afin de partager le plus largement possible cette expérience (voir le lien). Afin de les mettre correctement en valeur, nous avons également catalogué dans notre SIGB (Koha) ces nouveaux supports et contenus. Nous avons créé des notices par type/modèle de machine (Tablette ipad, Tablette Galaxy Tab, Liseuses lot n 1, Liseuses lot n 2, Liseuses lot n 3, etc) auxquelles nous avons ensuite rattaché des exemplaires, ce qui permet de faire des recherches catalogue par support. Chaque machine a par ailleurs une cote spécifique afin d'être correctement identifiée dans les collections. De plus, chaque titre numérique a sa notice propre afin d'en faciliter sa visibilité au sein du catalogue, afin également d'en faciliter la recherche (recherche possible par titre, auteur, éditeur, résumé, etc). Ces notices sont des «notices-filles» des notices des liseuses ; elles s'apparentent à des notices de dépouillement de périodique. Les applications, en revanche, n'ont pas été cataloguées. Réseau des médiathèques de l'albigeois «Tab en Bib» Page 5/10

6 3. VIVRE AVEC AU QUOTIDIEN 3.1. Qui fait quoi? La mise en place d'un tel service ne peut se faire sans l'implication de tous. Chaque agent doit être en mesure de fournir des renseignements de base : quelle est la différence entre une tablette et une liseuse, quelles sont les conditions d'emprunt et/ou de consultation, où sont stockées les machines. et les liseuses sont stockées à la banque d'accueil de chaque structure. Les agents en poste à la banque d'accueil enregistrent alors les prêts et les retours des machines. Il ne leur est pas demandé de pouvoir répondre à des questions techniques ou de fonctionnement des machines : chacun est libre de le faire selon son niveau de connaissance. Un référent informatique/numérique est présent dans chaque structure et peut prendre le relai dans ce type de situation. Une médiatrice numérique est plus particulièrement chargée de faire le lien entre ces services et les usagers : accompagnement, organisation et animation d'ateliers de découverte, intégration de ces supports et contenus dans des manifestations «multi-supports» et plus particulièrement en direction du public jeunesse. Une chef de projet numérique est en charge de la gestion, du suivi et du développement des services numériques. Au quotidien, elle intervient sur les aspects techniques. Ces deux agents (médiatrice et chef de projet) gèrent également la maintenance quotidienne des machines Maintenance et circuit du prêt des liseuses sont interceptées entre chaque prêt. Nous procédons à un nettoyage des fichiers temporaires et de toutes les traces d'utilisation de l'emprunteur précédent. Ceci nous permet de prêter à nouveau la liseuse «vierge» de toute utilisation. Il en va de la confidentialité et de l'ergonomie d'utilisation de chaque emprunteur. Nous vérifions également le bon fonctionnement de la machine, particulièrement son identification à l'adobe ID nécessaire à la lecture des fichiers avec DRM. Ce nettoyage et ces vérifications sont très rapides. Nous rechargeons également la batterie afin que la liseuse soit opérationnelle durant toute la durée du prêt. Sur les 50 liseuses, deux Cybook Odyssey ont dû repartir en service après vente pour cause de batterie ou de connectique défaillantes. Elles ont été remplacées à l'identique par le fabriquant. Il arrive également de façon plus ou moins régulière que des liseuses se déconnectent de leur identifiant Adobe, rendant alors impossible la lecture des titres qu'elles contiennent. La reconnexion est possible, mais pas toujours très aisée. La liseuse concernée peut alors rester indisponible pour le prêt pendant un à deux mois. Ce souci n'a à ce jour été rencontré que sur les Cybook Odyssey Maintenance et nettoyage des tablettes sont nettoyées au moins une fois par jour (le matin), sinon entre chaque utilisation lorsque c'est possible : suppression des fichiers temporaires de connexion à Internet, suppression des éventuels fichiers téléchargés, suppression des photos ou vidéos qui auraient pu être faites, nettoyage des écrans tactiles, charge de la batterie. La médiathèque d'albi-centre Pierre-Amalric propose 6 tablettes en consultation. Un petit espace a été aménagé à l'accueil de la médiathèque afin de pouvoir les recharger rapidement et dans de bonnes conditions (petite table basse dédiée, bloc multi-prises) L'accroissement des contenus Les contenus sont en perpétuel mouvement pour diverses raisons : s'adapter au mieux aux attentes des usagers ; dynamiser le service ; éviter le schéma : «J'ai déjà testé, ce n'est pas la peine pour moi de revenir» ; etc. De plus, il ne s'agit pas uniquement de faire découvrir de nouvelles machines mais bien de développer un vrai service numérique autour de ces nouveaux supports et donc de proposer des contenus toujours actualisés comme pour n'importe quel autre fonds de nos collections. Nous nous sommes rapidement aperçus que notre choix initial d'applications ne convenait pas totalement à ce que les usagers souhaitaient voir sur les tablettes. Nous avons alors réajusté un peu ces contenus, ajouté des applications plus «grand public» sans toutefois supprimer les applications initalement choisies. Nous avons par exemple ajouté des applications comme «Marmiton» ou «The Night Sky» qui permettent d'aborder les tablettes de façon plus ludique, notamment lors des ateliers de découverte. La médiatrice numérique pratique par ailleurs une veille active et ajoute régulièrement de nouvelles applications selon l'actualité, les thématiques de la programmation culturelle du réseau des médiathèques... De nouvelles Réseau des médiathèques de l'albigeois «Tab en Bib» Page 6/10

7 applications sont cependant plus souvent ajoutées sur les ipad puisque les cartes itunes nous permettent de les acheter facilement. Des titres sont achetés environ tous les 6 mois afin d'augmenter le fonds de livres numériques d'une part, et de dynamiser ce service d'autre part. Le premier achat (500 en juin 2012) a été éffectué à l'aide de la subvention du Ministère de la culture ; le réseau des médiathèques a ensuite acheté pour 3000 de livres numériques répartis en trois périodes de téléchargements (octobre 2012, avril et octobre 2013). En juin et octobre 2012, nous avions accès aux catalogues de tous les éditeurs proposant des livres numériques, il a donc été possible d'acheter des titres comportant ou non des DRM. À partir d'avril 2013, nous n'avons plus pu acheter que des titres comportant des DRM. Il faut noter que courant 2013, bon nombre d'éditeurs dont les titres comportent pourtant des DRM ont choisi de ne plus vendre les titres de leurs catalogues aux médiathèques. Le choix de titres s'est alors drastiquement restreint. Notre fonds de titres numériques s'est également enrichi de 50 titres de l'éditeur Publie.net qui a mis en place l'opération #100bibs50epubs avec l'aide du Centre national du Livre et la médiation de l'association pour le développement du numérique en bibliothèque. La participation à cette opération nous a notamment permis de proposer des titres de littérature contemporaine édités uniquement en numérique, et donc de mettre en valeur ces fonds. La prochaine étape sera l'achat de livres de l'éditeur NumérikLivres, une commande 50 titres est en cours Médiation auprès des usagers ne nécessitent pas ou très peu de médiation. Elles ont une page dédiée sur le portail du réseau des médiathèques ; de nouvelles sélections de titres numériques sont régulièrement proposées et mises en valeur sur le portail et sur la page Facebook des médiathèques. Un café numérique a été organisé le samedi 17 novembre 2012 afin de recueillir les premiers retours d'usagers. Cette séance n'a pas mobilisé énormément de monde (environ 7-8 personnes) mais elle a été riche en échanges. Des ateliers de découverte des tablettes sont organisés une à deux fois par mois depuis janvier Chaque atelier accueille 8 stagiaires maximum et dure environ une heure. Ces temps de découverte sont extrêmement plébiscités, les ateliers sont quasiment toujours complets quelle que soit la structure d'accueil (Albi-centre, Albi- Cantepau, Lescure ou Saint-Juéry). Parallèlement à ces ateliers de découverte ouverts à tous mais utilisés plus particulièrement par un public d'adultes, des ateliers à destination des enfants sont mis en place. Les groupes seront un peu plus restreints que ceux des adultes (5 à 6 enfants par séance). De plus, les tablettes font leur apparition dans des manifestations plus traditionnelles mais généralement destinées là encore à la jeunesse («Après-midi récréative» à l'automne 2013, par exemple). Des manifestations à destination des publics handicapés sont également en projet. Un premier atelier est prévu en mars 2014 pour un groupe de jeunes déficients (8-19 ans). Il faut également noter que certains usagers nous ont dit ne pas oser utiliser certaines applications par méconnaissance. Une fois par trimestre, la médiatrice numérique organise alors une séance de présentation d'applications (sélection selon une certaine actualité, ou applications nouvellement acquises). Ces présentations sont à destination des parents et ne concernent que les applications jeunesse. Le réseau des médiathèques a par ailleurs proposé des tablettes sur son stand lors du Salon du Livre jeunesse d'albi en avril Ces séances de médiation sont absolument nécessaires. Elles permettent de faire connaître les applications afin de mieux se les approprier, de les rendre «légitimes» au sein de nos collections, de faire tomber certains préjugés également. Le bibliothécaire joue alors pleinement son rôle de «passeur». Réseau des médiathèques de l'albigeois «Tab en Bib» Page 7/10

8 4. LES USAGES ET LES USAGERS Des questionnaires ont été distribués auprès des usagers qui ont empruntés des liseuses ou consultés les tablettes ; ils n'ont été renseignés que durant les premiers mois (environ les 8 ou 9 premiers mois), les usagers estimant au bout de quelques mois que ces services n'étaient plus de «nouveaux services». Nous avons néanmoins pu en dégager des profils et usages types. Nous nous sommes également appuyés sur des statistiques élaborées via le SIGB (Koha) des médiathèques ainsi sur que les échanges quotidiens avec les usagers Liseuses : des lecteurs assidus Le profil-type Le profil de l'emprunteur-type a évolué au fil du temps. Durant les 4 ou 5 premiers mois (juin octobre 2012), les liseuses étaient principalement empruntées par des personnes de plus de 60 ou 65 ans. Ce public venait chercher un certain confort de lecture, notamment grace à l'adaptation possible de la taille des caractères. Au fil des mois, le profil de l'emprunteur-type a évolué. Désormais, il s'agit d'une personne (homme/femme à 50/50 ; plutôt féminin depuis quelque temps) entre 25 et 60 ans. Cette personne est généralement une grande lectrice, plutôt à l'aise avec Internet et l'informatique sans pour autant être technophile (pas ou très peu d'activité sur les réseaux sociaux, par exemple) ; elle est par ailleurs autonome et globalement satisfaite du contenu des liseuses. Ce profil est finalement assez similaire à celui de l'emprunteur-type de romans dans nos structures. Nous n'avons pas vu arriver de nouveaux usagers, ni émerger de nouveaux profils de lecteurs. Les emprunteurs de liseuses sont déjà acquis à la lecture, ils lisent régulièrement, et ce quel que soit le support (papier, numérique, livre lu). Notons cependant qu'ils sont régulièrement des emprunteurs «multi-supports» dans nos structures, de grands lecteurs qui empruntent également des CD et des DVD, non uniquement des livres. Les usages Deux types d'usages se dégagent. Il y a tout d'abord l'aspect découverte de la machine en vu de s'équiper. Bon nombre d'usagers ont ainsi testé les deux modèles de liseuses afin de pouvoir appréhender le fonctionnement et les différentes options de chaque machine. Ces usagers demandent régulièrement à ce que leur découverte soit encadrée par un agent (au moment du prêt ou du retour) afin de pouvoir poser différentes questions : où les acheter, quelles options privilégier, où acheter et comment comment télécharger les livres numériques... Ces usagers empruntent généralement la première liseuse disponible sans tenir compte de son contenu, l'essentiel pour eux étant de se familiariser avec la manipulation de la machine. Ces usagers sont cependant de moins en moins nombreux, nous les avons majoritairement rencontrés durant les premiers mois de mise en place de ce service (juin décembre 2012). Un deuxième type d'usage se dégage nettement : l'emprunt régulier. Nous nous sommes rapidement aperçus que les usagers faisaient naturellement leur choix en fonction des titres présents sur la liseuse. L'approche de ce service se fait donc par le contenu, non par la machine. n'étant pas toutes chargées des mêmes livres numériques, nous voyons régulièrement des usagers rendre une liseuse et en prendre une autre afin de lire d'autres titres. Le fait de renouveler les titres, d'en proposer de nouveaux de façon régulière a favorisé la «fidélisation» d'un groupe toujours plus important de lecteurs numériques. Durant la première année, les liseuses (24 liseuses disponibles) étaient continuellement empruntées, ce qui générait de longues listes de réservations. Depuis l'ajout des 26 liseuses supplémentaires, il y a beaucoup moins de réservations, mais les liseuses ne restent pas en rayon très longtemps (4 à 5 jours en moyenne). À chaque «injection» de nouveaux titres, nous observons un regain d'affluence sur l'emprunt des liseuses. Certains usagers, initialement désireux de tester ce service puis de s'équiper, ont finalement choisi de ne pas acheter de liseuse, estimant que le service offert par le réseau des médiathèques leur suffisait pour l'instant. De plus, ils disent se sentir plus à l'aise sur des liseuses qui ne leur appartiennent pas, étant alors dégagés de toute gestion technique (entretien de la liseuse, achat et téléchargement des titres...). L'enjeu pour le réseau des médiathèques va alors être de continuer à pouvoir leur proposer du contenu toujours renouvelé. Si les liseuses ont immédiatement rencontré leur public, les tablettes ont mis un peu plus de temps à être visibles Tablettes : des internautes acharnés Le profil-type Tout comme pour les liseuses, le profil de l'emprunteur-type a évolué au fil du temps. Durant les premiers mois (juin décembre 2012), les tablettes étaient principalement consultées par des personnes de plus de 65 ans. La consultation de la machine était alors quasi-systématiquement encadrée par la médiatrice numérique sur demande des usagers. Ce public venait découvrir les tablettes, tester les différents modèles, se renseigner sur les Réseau des médiathèques de l'albigeois «Tab en Bib» Page 8/10

9 prix et lieux d'achats afin de s'équiper personnellement. Ces usagers étaient déjà inscrits dans le réseau des médiathèques et profitaient de la présence de la médiatrice pour démystifier et prendre en main les tablettes. Au fil des mois, ces demandes sont devenues de plus en plus rares. Aujourd'hui, nous n'avons quasiment plus ce type de demande en dehors des ateliers de découverte. Actuellement, l'emprunteur-type est totalement autonome. Il s'agit d'un jeune de moins de 25 ans (voire même de moins de 18 ans) qui vient régulièrement, qui emprunte une tablette à chacune de ses visites, et qui était déjà usager de la médiathèque sans forcément être titulaire d'une carte adhérent. Ces usagers se sont donc inscrits pour avoir accès à ce service, mais cela reste un phénomène assez marginal. Les usages Il convient de dissocier les usages constatés à la médiathèque d'albi-centre Pierre-Amalric (médiathèque la plus urbaine du réseau, touchant un public éclectique) et dans les autres médiathèques du réseau (médiathèques plus rurales). À la médiathèque Pierre-Amalric, 6 tablettes (3 ipad et 3 Galaxy Tab) sont proposées en consultation sur place ; 2 tablettes (1 ipad et 1 Galaxy Tab) sont proposées sans chacune des autres structures du réseau. Dans les «petites» médiathèques, les tablettes ne sont pas (ou extrêmement peu) consultées en dehors des ateliers. Lorqu'elles sont empruntées, c'est généralement pour utiliser les applications jeunesse dans le cadre d'une consultation «parent/enfant». À la médiathèque Pierre-Amalric, les tablettes sont extrêmement consultées. Il arrive très régulièrement que les 6 tablettes soient empruntées en même temps. Les usagers se servent majoritairement de la connexion Internet sur les tablettes (recherches, webmail, réseaux sociaux). Les applications ne sont que très peu utilisées en dehors des ateliers de découverte, hormis quelques jeux ou applications de communication (notamment Skype). Les usages sont multiples : connexion «divertissement», réseaux sociaux, jeux ; connexion «studieuse» des étudiants qui ne sont pas équipés en ordinateur portable et qui se servent de la tablette pour travailler leurs cours ; connexion «d'appoint» parce que les ordinateurs sont tous occupés... Il faut noter que 20 ordinateurs proposent par ailleurs un accès à Internet. Certains groupes d'adultes déficients s'en servent également pour travailler la motricité. Les applications, en particulier celles pour la jeunesse, sont peu utilisées à la médiathèque Pierre-Amalric. La médiatrice numérique propose alors, de façon trimestrielle, une présentation d'applications à destination des parents. Les différences d'usages constatés entre la médiathèque Pierre-Amalric et les autres structures tiennent très certainement aux habitudes des publics. À la médiathèque Pierre-Amalric, de nombreux usagers viennent passer du temps, consulter des documents (travailler sur place, consulter la presse, etc) sans forcément emprunter quoi que ce soit au final. La consultation des tablettes s'inscrit donc naturellement dans ce schéma. Dans les autres structures du réseau, les usagers ont clairement un objectif d'emprunt, ils ont moins coutume de consulter les documents sur place (la presse n'est que peu consultée, par exemple). Les deux plateformes izneo et Lekti n'ont quasiment pas été consultées malgré leur mise en valeur. Des rencontres BD («Sortez de votre bulle!») se tiennent tous les deux mois à la médiathèque Pierre-Amalric et touchent un public largement acquis à ce type de documents. Des BD présentes sur la plateforme izneo ont été présentées à chacune de ces rencontres, mais la plateforme n'a pas trouvé son public. Le mode de consultation est peut-être à revoir. Le fait que l'accès à izneo ne soit possible que dans les murs des médiathèques (et non à distance, donc) semble être un frein à la consultation de cette plateforme. Les participants aux ateliers de découverte Les ateliers de découverte sont pris d'assaut quelle que soit la structure d'accueil. Bien qu'ils ne visent pas un public particulier, les participants sont généralement des personnes (hommes/femmes) de plus de 60 ans désireuses de découvrir et d'apprendre à manipuler les tablettes en vue de s'équiper. Certains sont néanmoins déjà équipés (tablette offerte par les enfants ou petits-enfants) mais ne savent pas s'en servir. Ils viennent apprendre à les manipuler lors de ces ateliers. Réseau des médiathèques de l'albigeois «Tab en Bib» Page 9/10

10 5. BILAN / ET APRÈS...? De façon générale, le bilan de l'expérimentation «Tab en Bib» dans le réseau des médiathèques de l'albigeois est très positif. Ce projet a eu un retentissement national et a suscité plusieurs demandes d'interventions (enssib, journée «Médiations numériques» à la BnF, journée d'étude ABF Paris, journée professionnelle du salon du livre jeunesse Grains de Sel d'aubagne, etc.) ainsi que de nombreuses demandes d'aide et de conseil à la mise en place de tels services (par mail, par téléphone, par l'intermédiaire du blog «Tab en Bib»). Il est important de souligner que ce type de projet ne peut pas voir le jour sans une vraie volonté politique et sans un appui sans faille de la direction des établissements concernés. Ces deux points de départ, même s'ils ne suffisent pas à garantir le succès d'un tel projet, sont essentiels à son déploiement, en particulier dans les équipes (projet de service, objectifs de formation et d'appropriation pour tous les agents, missions numériques/ techniques/de médiation réellement prises en compte sur des profils dédiés, etc). Du point de vue de l'usage et de l'appropriation de ces services et contenus par les usagers et conformément à ce que nous imaginions, les tablettes et les liseuses ne touchent pas les mêmes publics, et ne sont pas abordées de la même façon. Les machines, les contenus et les usages trouvent naturellement leur place dans les usages des lecteurs sans fort besoin de médiation. Les tablettes, en dehors des animations ou des ateliers, ne sont quasiement pas utilisées dans les petites structures ; elle sont principalement utilisées pour de la navigation Internet à la médiathèque d'albi-centre. Le prêt de liseuses, après un premier temps de découverte de la machine, reste attractif grâce à l'ajout régulier de titres récents. Les usagers attendent effectivement de trouver sur ces supports les livres qui font l'actualité. Parallèlement à ces titres, nous nous efforçons de mettre en valeur des titres d'éditeurs «pure-player» comme Publie.net et NumérikLivres. Nous proposons également un chargement «à la demande» pour les titres du domaine public, mais nous n'avons pour l'instant que très peu de demandes. ont un peu plus de mal à trouver leur place au sein des collections dans nos structures. Il est absolument nécessaire de mettre en place un plan de médiation afin de les rendre visibles, mais aussi afin de mettre en valeur les applications proposées. Les animations spécifiques remportent un franc succès ; les tablettes doivent par ailleurs être intégrées aux autres manifestations afin d'être abordées par les agents mais aussi par les usagers du point de vu du contenu (applications) et non plus seulement du contenant (machine). Après un peu plus de 20 mois d'utilisation, les machines (tablettes et liseuses) sont toujours en bon état, tant au niveau de leur fonctionnement qu'au niveau de leur «aspect physique». Les usagers sont plutôt soigneux contrairement à ce que nous pouvions craindre. Le suivi qui en est fait au quotidien joue aussi certainement un rôle important dans ce bilan plus que positif. La technique et la vie au quotidien Au quotidien, les agents ont bien intégré ces nouvelles machines et ces nouveaux services malgré quelques craintes soulevées en début de projet. Ce succès tient certainement au fait que les tâches de chacun sont bien déterminées (qui enregistre les prêts/retours, qui gère le nettoyage des machines et le suivi quotidien, qui gère les soucis, qui répond aux questions des usagers, etc). Ce type de projet/service nécessite du personnel dédié et clairement identifié dans les équipes. Le suivi au quotidien prend du temps et doit être pris en compte dans les missions des agents concernés en le stipulant sur les fiches de poste, par exemple. Il est important de souligner que, bien qu'il ait régulièrement fallu faire quelques concessions (en particulier sur le choix des contenus), le travail en collaboration avec d'autres structures (médiathèque de Toulouse, médiathèque intercommunale de Tarn et Dadou, médiathèque départementale du Tarn et Garonne, CRL Midi-Pyrénées) a été bénéfique sur bien des points, notamment sur les questions techniques. L'entraide qui en a résulté a largement favorisé le succès de cette expérimentation. Et après? et les liseuses entrent dans un plan plus large de services numériques mis à la disposition des usagers et doivent continuer à être considérées comme telles afin de s'insérer de façon cohérente dans nos collections et services. Elles doivent être abordées pour ce qu'elles sont (de nouveaux supports) mais aussi et surtout par leurs contenus (quelles applications proposer et avec quelle finalité? quels titres numériques et pour quel public? etc) Cependant, la question de la pérennité de ces supports et de leurs contenus va rapidement se poser : quelle est la durée de vie d'une liseuse? Quel est le devenir des titres achetés avec DRM? Par ailleurs, le succès de ces nouveaux services montre clairement qu'il y a une attente toujours plus grande de nos usagers, notamment de ceux qui se sont équipés (tablette et/ou liseuse). Il va alors falloir se poser la question de l'accès aux livres numériques hors prêt de nos liseuses : comment en donner accès, dans quelles conditions, avec quel support technique pour les usagers et pour les professionnels? Réseau des médiathèques de l'albigeois «Tab en Bib» Page 10/10

Comment télécharger et

Comment télécharger et Dispositifs de lecture numérique Comment télécharger et lire un livre numérique sur tablette et liseuse? Par souci de synthèse nous retiendrons ici les modèles de tablettes et liseuses les plus utilisés

Plus en détail

SYNTHESE DU PRET LISEUSE ETE/AUTOMNE 2012

SYNTHESE DU PRET LISEUSE ETE/AUTOMNE 2012 SYNTHESE DU PRET LISEUSE ETE/AUTOMNE 2012 RETOUR DES QUESTIONNAIRES EN PREAMBULE L AGE DES expérimentateurs A 47.62 % ils ont entre 40 et 59 ans, 33.33 % entre 60 et 74 ans. PREMIERE EXPERIENCE DE LECTURE

Plus en détail

Pérennisation du dispositif de prêt de liseuses au CPA de Gradignan.

Pérennisation du dispositif de prêt de liseuses au CPA de Gradignan. Pérennisation du dispositif de prêt de liseuses au CPA de Gradignan. Relevé de conclusions (juin 2012) Les retours sur la troisième et dernière session de l expérimentation sont particulièrement positifs

Plus en détail

Le livre numérique. Découverte des nouveaux supports de lecture. Image Elliot Lepers - CC-BY-SA-NC

Le livre numérique. Découverte des nouveaux supports de lecture. Image Elliot Lepers - CC-BY-SA-NC Le livre numérique Découverte des nouveaux supports de lecture Image Elliot Lepers - CC-BY-SA-NC Livre numérique : petite histoire des usages L'édition d'avril 1935 du magazine anglais 'Everyday science

Plus en détail

Charte d utilisation d Internet et du matériel informatique

Charte d utilisation d Internet et du matériel informatique Charte d utilisation d Internet et du matériel informatique Préambule Présentation Cette charte qui a pour but de présenter l usage d Internet dans l espace multimédia de la médiathèque, complète le règlement

Plus en détail

TABLETTES ET LISEUSES. Bibliothèque de Saône-et-Loire

TABLETTES ET LISEUSES. Bibliothèque de Saône-et-Loire TABLETTES ET LISEUSES Bibliothèque de Saône-et-Loire Mars 2014 http://www.enssib.fr/lecole/bibliotheque/catalogue-services/lire-sur-tablette-et-liseuse Des offres Pour se lancer Des questions à se poser

Plus en détail

INFORMATISER UNE BIBLIOTHÈQUE

INFORMATISER UNE BIBLIOTHÈQUE INFORMATISER UNE BIBLIOTHÈQUE Pourquoi informatiser sa bibliothèque? L informatisation permet : - de proposer un service plus performant aux usagers (suivi des prêts, recherche documentaire plus efficace,

Plus en détail

Le numérique. de vos médiathèques. www.mediatheques.puteaux.fr. www.mediatheques.puteaux.fr

Le numérique. de vos médiathèques. www.mediatheques.puteaux.fr. www.mediatheques.puteaux.fr Le numérique de vos médiathèques Quoi de neuf sur le numérique? Les médiathèques de Puteaux vous proposent plusieurs ressources numériques accessibles depuis chez vous : - un service de formations en ligne

Plus en détail

Ma médiathèque et moi :

Ma médiathèque et moi : Ma médiathèque et moi : Je clique sur les questions que je me pose... Venir à la médiathèque Est-ce que tout le monde peut venir à la Quels sont vos horaires? La médiathèque est-elle ouverte pendant les

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE MODE D EMPLOI

BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE MODE D EMPLOI BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE MODE D EMPLOI Sommaire I) Créer votre compte... 2 II) Logiciels... 3 III) Chercher un livre numérique... 3 IV) Consulter et emprunter... 4 V) Créer vos favoris... 6 VI) Transférer

Plus en détail

Liseuses et tablettes électroniques

Liseuses et tablettes électroniques Liseuses et tablettes électroniques Technologies de l information Service des bibliothèques Université du Québec à Montréal 2012-12-02 TABLE DES MATIÈRES 1. Adobe Digital Edition... 2 1.1 Installation

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

Prise en charge de te le phones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT

Prise en charge de te le phones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT Prise en charge de te le phones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT Directive 053 1 Introduction La direction des services IT de l Université (DIT) a traditionnellement

Plus en détail

Pièces maîtresses de l iphone, les applications vous permettent d étendre

Pièces maîtresses de l iphone, les applications vous permettent d étendre Gérer les applications Pièces maîtresses de l iphone, les applications vous permettent d étendre librement ses fonctions et d envisager les activités les plus variées, de la lecture de films à la consultation

Plus en détail

Pack numérique. Guide d installation : comment installer et télécharger vos manuels numériques

Pack numérique. Guide d installation : comment installer et télécharger vos manuels numériques Pack numérique Guide d installation : comment installer et télécharger vos manuels numériques Si vous avez acheté un Pack numérique sur notre site, vous pourrez avoir accès sur votre ordinateur et sur

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Introduction ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Sauvegarder ses données à domicile ou sur Internet Qui n a jamais perdu des photos ou documents suite à une panne

Plus en détail

Le droit d'auteur. Lire. Voyager avec sa tablette. ipad : Qrafter. Les conseils avant de partir INFO

Le droit d'auteur. Lire. Voyager avec sa tablette. ipad : Qrafter. Les conseils avant de partir INFO Le droit d'auteur Rappel : les œuvres littéraires, musicales et audiovisuelles sont protégées par le droit d'auteur. Voyager avec sa tablette s'occuper pendant les transports Afin de retrouver rapidement

Plus en détail

Service intervenant. Version 6.3

Service intervenant. Version 6.3 Service intervenant Version 6.3 Guide intervenant Mai 2013 Sommaire 1. PRESENTATION GENERALE... 3 1.1. OBJECTIFS... 3 1.2. PRECONISATIONS... 3 1.3. PRINCIPES GENERAUX... 4 2. PRESENTATION DETAILLEE...

Plus en détail

ORGANISME DE FORMATION

ORGANISME DE FORMATION ORGANISME DE FORMATION Jean-François Ferraille Email : jeanfrancois.ferraille@idetic.fr http://www.idetic.fr Tél : 01 75 50 56 04 / 06 86 56 10 44 Catalogue 2014 Logiciels libres en bibliothèque, centre

Plus en détail

Quoi de neuf dans Optymo 5.0

Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo, les textes en caractères

Plus en détail

Tutoriel pour la configuration des ipad et son «rattachement» au CG

Tutoriel pour la configuration des ipad et son «rattachement» au CG Tutoriel pour la configuration des ipad et son «rattachement» au CG Contexte : Les élus du conseil général du Cantal doivent prendre des décisions tout au long de l année sur différents thèmes (éducation,

Plus en détail

DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION

DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION 1 Sommaire Le contexte.. p.3 Pourquoi un diagnostic p.3 Rétroplanning.. p.3 Caractéristiques des répondants p.4 L adresse e-mail. P.5 La Google adresse.

Plus en détail

Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses

Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses Créé en 1998, le site Internet de l INRS est aujourd hui le site de référence dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail.

Plus en détail

Windows 8 Module 7 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013

Windows 8 Module 7 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013 Windows 8 Module 7 19. Retrouver des fichiers modifiés ou effacés Windows 8 propose une toute nouvelle fonctionnalité, particulièrement utile, dédiée à la sauvegarde de données : l Historique des fichiers.

Plus en détail

Graver un CD ou un DVD

Graver un CD ou un DVD Graver un CD ou un DVD 27 janvier 2014 p 1 Graver un CD ou un DVD Ce tutoriel est un complément à notre cours sur la sauvegarde des documents. Car la gravure de documents sur un cd ou un dvd est un moyen

Plus en détail

Gestion de vos adhésions en ligne

Gestion de vos adhésions en ligne Au service des associations et des clubs Gestion de vos adhésions en ligne Lancez votre campagne d adhésions et gérez le suivi sereinement Au service des associations et des clubs Le site MyGaloo.fr est

Plus en détail

UTILISATION DES IPADS DANS LE CADRE DU PRÊT

UTILISATION DES IPADS DANS LE CADRE DU PRÊT UTILISATION DES IPADS DANS LE CADRE DU PRÊT PRESENTATION GENERALE : Allumer / éteindre : rester appuyé 3 secondes sur MARCHE/VEILLE. Pour éteindre faire ensuite glisser le curseur rouge pour valider l'extinction.

Plus en détail

Comment consulter les e- books à l Université de Lorraine?

Comment consulter les e- books à l Université de Lorraine? Comment consulter les e- books à l Université de Lorraine? L Université de Lorraine est abonnée ou a acheté un certain nombre de livres électroniques, dans toutes les disciplines. Sommaire Qui peut y accéder?...

Plus en détail

ETUDE D USAGE D ALPHALIRE

ETUDE D USAGE D ALPHALIRE ETUDE D USAGE D ALPHALIRE Festival du premier roman de Chambéry-Savoie Festival du premier roman de Chambéry, 237 carré Curial, 73 000 Chambéry Directrice : Véronique Bourlon (veroniquebourlon@festivalpremierroman.com)

Plus en détail

Questions & Réponses

Questions & Réponses Questions & Réponses Il y a plusieurs modèles d ipad lequel choisir? Vous pouvez choisir le plus simple : 16 GO WIFI IOS 4.3. L ipad version 2 uniquement. Je n ai pas d ipad est-ce que vous en vendez?

Plus en détail

Déployer des Ressources et des Applications sous Android.

Déployer des Ressources et des Applications sous Android. Déployer des Ressources et des Applications sous Android. Maj 24 avril 2013 Préambule Pour déployer des ressources et des applications sur des Appareils Android en établissement scolaire, plusieurs solutions

Plus en détail

Windows 8 Module 3 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013

Windows 8 Module 3 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013 Windows 8 Module 3 7. L'indispensable fonction «Paramètres du PC» (3/3) Nous voilà arrivé à la dernière étape de notre tour d horizon des nombreuses options du module Paramètres du PC. Cet outil permet

Plus en détail

Ma première connexion à la médiathèque numérique

Ma première connexion à la médiathèque numérique Ma première connexion à la médiathèque numérique Lors de votre première connexion sur notre médiathèque numérique, vous devrez suivre plusieurs étapes afin de lire votre premier livre numérique : emprunter,

Plus en détail

A - Composants d un Cloud

A - Composants d un Cloud A - Composants d un Cloud Rappel pratique des principes et Composants 2015-02-05 AG - 1 Objectifs du Cloud : de faire communiquer automatiquement et instantanément entre eux différents appareils : Mac,

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel Version : V1.6 du 12 juillet 2011 Pour plus d informations, vous pouvez consulter notre site web : www.gigarunner.com Table des matières

Plus en détail

COMMENT METTRE A JOUR SON SITE WEB?

COMMENT METTRE A JOUR SON SITE WEB? Un site web est d autant plus intéressant pour l internaute qu il est actualisé. A contrario, une information obsolète peut ternir l image de l entreprise (manque de dynamisme, manque de rigueur ). Différentes

Plus en détail

NOOBÉ GUIDE DE PRISE EN MAIN SOMMAIRE. INSTALLER Installer le logiciel Lancer le logiciel Découvrir NOOBÉ

NOOBÉ GUIDE DE PRISE EN MAIN SOMMAIRE. INSTALLER Installer le logiciel Lancer le logiciel Découvrir NOOBÉ NOOBÉ GUIDE DE PRISE EN MAIN SOMMAIRE INSTALLER Installer le logiciel Lancer le logiciel Découvrir NOOBÉ SAUVEGARDER Bienvenue Que sauvegarder? Quand sauvegarder? Où sauvegarder? Résumé Gérer les sauvegardes

Plus en détail

TUTORIEL Front Office Bibliothèque

TUTORIEL Front Office Bibliothèque TUTORIEL Front Office Bibliothèque Sommaire Différents formats p3 Reader For PC Le Front Office Numilog Rechercher un livre La fiche livre Emprunter ou Consulter un livre p4 p5 p6 Mode Lecture Mode Bibliothèque

Plus en détail

Prise en charge de téléphones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT

Prise en charge de téléphones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT Prise en charge de téléphones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT Directive DIT-11 Champ d application : Université 1 Buts La présente directive définit les conditions

Plus en détail

CHARTE d utilisation d INTERNET et du MULTIMEDIA

CHARTE d utilisation d INTERNET et du MULTIMEDIA CHARTE d utilisation d INTERNET et du MULTIMEDIA Dans le respect de ses missions de service public, la médiathèque de Séez met à disposition du public des outils et des moyens d accès aux technologies

Plus en détail

Une fois la page chargée, vous devriez vous trouvez sur cette interface :

Une fois la page chargée, vous devriez vous trouvez sur cette interface : 1. Introduction Moodle est une plate-forme d enseignement collaborative en ligne déployée à l Université de Biskra. Elle permet de créer des espaces de cours accessibles depuis Internet où l enseignant

Plus en détail

Emprunter un livre numérique et le transférer sur une liseuse Sony Reader (PC)

Emprunter un livre numérique et le transférer sur une liseuse Sony Reader (PC) Guide de démarrage Emprunter un livre numérique et le transférer sur une liseuse Sony Reader (PC) Sections 1. Créer un identifiant Adobe 2. Installer et autoriser l application Reader for PC 3. Choisir

Plus en détail

Le scénario pédagogique des formations AgriTic

Le scénario pédagogique des formations AgriTic Le scénario pédagogique des s AgriTic Guide à l attention des formateurs pour la mise en œuvre locale des s AgriTic. Un projet porté, au sein de Préférence FORMATIONS, par le CFPPA de Melle Niort. I. Le

Plus en détail

GUIDE D'UTILISATION DU PORTAIL IAM

GUIDE D'UTILISATION DU PORTAIL IAM GUIDE D'UTILISATION DU PORTAIL IAM CONNEXION ET UTILISATION IAM Table des matières Généralités... 3 Objectifs du document... 3 Évolutions du portail... 3 Signaler un INCIDENT demander du support Contacter

Plus en détail

Règlement de la bibliothèque municipale

Règlement de la bibliothèque municipale Règlement de la bibliothèque municipale Fait à Saint Aubin d Aubigné, le 06 Octobre 2014 Le Maire Jacques Richard Contenu 1 Mission de la bibliothèque... 3 2 Droits et devoirs des lecteurs... 3 2.1 Accès

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction

Résultats de l enquête de satisfaction Résultats de l enquête de satisfaction (Novembre-Février 2012) 88 Questionnaires ont été rendus Nous vous en remercions! Votre situation Etes-vous abonné à la médiathèque de Scionzier? A propos des horaires

Plus en détail

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson Travaux pratiques avec WordPress Karine Warbesson Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Mise en pages réalisée par ARCLEMAX Illustration

Plus en détail

médiathèque municipale

médiathèque municipale médiathèque municipale ville d Onet-le-Château Les services / p.5 J emprunte / p.12 Pratique / p.14 Plus que jamais, la nouvelle médiathèque d Onet-le-Château, car c est bien d une nouvelle médiathèque

Plus en détail

les étapes cruciales pour une intégration réussie ;

les étapes cruciales pour une intégration réussie ; Quand vous pensez «CRM», pensez- vous d'abord (et souvent seulement) à une solution Par exemple, certaines entreprises utilisent la CRM pour la gestion des ventes et/ou pour mener des campagnes marketing

Plus en détail

ACCUEIL...2 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12 ACCEPTER OU A REFUSER LE DEVIS...13

ACCUEIL...2 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12 ACCEPTER OU A REFUSER LE DEVIS...13 ACCUEIL...2 LA COMMANDE...3 ONGLET "NATURE DES TRAVAUX"...3 ONGLET INFORMATIONS...8 ONGLET RECAPITULATIF...9 LA COMMANDE SIMPLE A VALIDER PAR LES ACHETEURS...10 LA DEMANDE DE DEVIS...11 COMPLETER UN DEVIS...12

Plus en détail

Guide de saisie. des actions de formation financées. Octobre 2009 UNION EUROPÉENNE PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES

Guide de saisie. des actions de formation financées. Octobre 2009 UNION EUROPÉENNE PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES Guide de saisie des actions de formation financées Octobre 2009 PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES UNION EUROPÉENNE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Sommaire

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE LES OUTILS NUMERIQUES LES SMARTPHONES 33,4% d équipement en France en 2011 46,6% en 2012, la progression est rapide Source : Médiamétrie LES CHIFFRES DU SMARTPHONE

Plus en détail

Cahier des charges de formation

Cahier des charges de formation Cahier des charges de formation 1 Intitulé de l action de formation «Espaces collaboratifs Silverpeas» 2 Contexte et enjeux L Inra est un établissement public de recherche qui compte 18 centres de recherche

Plus en détail

Exploiter la vidéo en classe... pourquoi pas avec le téléphone?

Exploiter la vidéo en classe... pourquoi pas avec le téléphone? 1. Introduction : La vidéo est un support intéressant mais dont l'exploitation en classe est souvent bien au dessous des possibilités réelles. Un des freins aux usages peut être l'absence de matériel ou

Plus en détail

Expérimentation de l usage du smartphone dans l enseignement technologique S.T.M.G.

Expérimentation de l usage du smartphone dans l enseignement technologique S.T.M.G. Expérimentation de l usage du smartphone dans l enseignement technologique S.T.M.G. Enseignant : Christine BOLIN, professeur d économie et de gestion lycée Koeberlé Selestat (67) Descriptif : Classes concernées

Plus en détail

Diagnostic numérique par l Office de Tourisme du Saint-Gaudinois. Dans le cadre de l Animation Numérique de Territoire

Diagnostic numérique par l Office de Tourisme du Saint-Gaudinois. Dans le cadre de l Animation Numérique de Territoire Diagnostic numérique par l Office de Tourisme du Saint-Gaudinois Dans le cadre de l Animation Numérique de Territoire 2015 Animation Numérique de Territoire par l office de tourisme du Saint-Gaudinois

Plus en détail

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé www.netexplorer.fr La société Service professionnel, flexible et sécurisé NetExplorer accompagne de nombreux clients au travers d une solution SaaS clé en main développée en interne depuis 2007. NetExplorer

Plus en détail

Médiathèque Numérique, mode d emploi

Médiathèque Numérique, mode d emploi Médiathèque Numérique, mode d emploi 1) Choisir son programme Vous pouvez choisir un programme : - parmi la sélection de votre médiathèque qui est sur la page d accueil du site mediatheque-numerique.com

Plus en détail

Alors pour vous simplifiez la vie, voici un petit tuto sur le logiciel de sauvegarde (gratuit) SyncBack.

Alors pour vous simplifiez la vie, voici un petit tuto sur le logiciel de sauvegarde (gratuit) SyncBack. Comment sauvegarder simplement (et automatiquement) ses photos avec SyncBack Proposé par Vincent Rousseau (alias Austin-Powers) Membre du Forum Nikon Numérique Version 1.1 5/09/2009 Vous le savez déjà

Plus en détail

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Préambule Les pratiques culturelles des Français connaissent depuis plusieurs années déjà de profondes mutations 1.

Plus en détail

Informatiser une bibliothèque

Informatiser une bibliothèque Informatiser une bibliothèque Pourquoi informatiser une bibliothèque? Une informatisation apporte des améliorations qualitatives et quantitatives dans la gestion d'une bibliothèque, mais elle s accompagne

Plus en détail

Mise à jour Apsynet DataCenter

Mise à jour Apsynet DataCenter Mise à jour Apsynet DataCenter Dans le cadre de sa stratégie d évolution produit, Apsynet propose à ses clients sous contrat de maintenance une mise à jour majeure annuelle. Celle-ci peut être complétée

Plus en détail

Dossier de presse. Lancement du nouveau CIVIWEB : 18 février 2010. Sommaire

Dossier de presse. Lancement du nouveau CIVIWEB : 18 février 2010. Sommaire Dossier de presse Lancement du nouveau CIVIWEB : 18 février 2010 Sommaire Lancement du nouveau CIVIWEB... Pages 2 et 3 - Les fonctionnalités d un job board - Zoom sur l Espace Perso - Place aux nouvelles

Plus en détail

Bibliothèques Numériques Mode d emploi

Bibliothèques Numériques Mode d emploi Bibliothèques Numériques Mode d emploi Le service de bibliothèque numérique Numilog vous permet de consulter en ligne ou de télécharger des livres numériques (ebooks) sur place dans votre établissement

Plus en détail

SmartCaisse, depuis 2005. Prise de Commande IPhone, IPad (2, 3 et mini), IPod et tablette Android SmartCaisse

SmartCaisse, depuis 2005. Prise de Commande IPhone, IPad (2, 3 et mini), IPod et tablette Android SmartCaisse SmartCaisse, depuis 2005 Prise de Commande IPhone, IPad (2, 3 et mini), IPod et tablette Android SmartCaisse Présentation : Les logiciels de prise de commande téléchargeables sur Android Market sous le

Plus en détail

FORUM INTERNET SAINT GOBAIN 10/02/2011. 10 Idée première : ce n est pas difficile mais ce peut prendre du temps

FORUM INTERNET SAINT GOBAIN 10/02/2011. 10 Idée première : ce n est pas difficile mais ce peut prendre du temps FORUM INTERNET SAINT GOBAIN 10/02/2011 LES ALBUMS PHOTOS NUMERIQUES à l aide de Monalbumphoto.fr 1 - GENERALITES 10 Idée première : ce n est pas difficile mais ce peut prendre du temps 11 Idées directrices

Plus en détail

Les ressources numériques de la bibliothèque sont regroupées dans un portail web ; elles offrent des services complets et facilement accessibles.

Les ressources numériques de la bibliothèque sont regroupées dans un portail web ; elles offrent des services complets et facilement accessibles. Les ressources numériques de la bibliothèque sont regroupées dans un portail web ; elles offrent des services complets et facilement accessibles. Depuis chez vous : Sur Internet connectez-vous sur le le

Plus en détail

UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG

UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG LE CONTEXTE Les élèves de terminale STG doivent réaliser pendant leur année de terminale sur une durée de 16 heures,

Plus en détail

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités Synthèse des résultats de l enquête menée par le Groupe accueil des bibliothèques

Plus en détail

Débuter avec Easyweb B

Débuter avec Easyweb B Débuter avec Easyweb B Sommaire :. Vous êtes utilisateur.... Connexion à Easyweb B en tant que responsable :... 5. Vous êtes gestionnaire :... 6. Vous êtes formateur :... 7 3. Création de plusieurs bureaux...

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 24 MAI 2013 DELIBERATION N CR-13/20.283 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DES RESSOURCES HUMAINES Stratégie régionale de développement d'une gestion prévisionnelle des emplois

Plus en détail

Utiliser les supports d'exemplaires

Utiliser les supports d'exemplaires Utiliser les supports d'exemplaires Fiche technique PMB n 2.4.1 Les supports d'exemplaires permettent de définir des groupes de documents et de moduler les durées de prêt (quotas) pour ces différents groupes

Plus en détail

Hachette Éducation / Secondaire général Procédure d installation du Manuel numérique MN 2.0 Version PC

Hachette Éducation / Secondaire général Procédure d installation du Manuel numérique MN 2.0 Version PC Hachette Éducation / Secondaire général Procédure d installation du Manuel numérique MN 2.0 Version PC La licence Hachette Éducation des manuels numériques 2.0 Les licences enseignantes Hachette Éducation

Plus en détail

CRÉER SON SITE INTERNET. Créer son site Internet. Méd de Roanne. FG 16/09/08

CRÉER SON SITE INTERNET. Créer son site Internet. Méd de Roanne. FG 16/09/08 CRÉER SON SITE INTERNET 1 Tout d abord, nous allons réviser quelques notions de base permettant de comprendre ce qu est un site Internet, et ce que cela implique. Dans un second temps, le lien ci-après

Plus en détail

BILAN ANNEE 2014 ACTIONS 2015 OBJET. A/ Bilan des opérations de qualité de service mises en place en 2014.

BILAN ANNEE 2014 ACTIONS 2015 OBJET. A/ Bilan des opérations de qualité de service mises en place en 2014. Page 1 sur 5 OBJET Le bilan annuel constitue une des actions de suivi et de pilotage du respect des engagements du référentiel Qualipref. En application du paragraphe VI du référentiel Qualipref sur les

Plus en détail

ContactOffice, c est quoi exactement? Pourquoi choisir ContactOffice? Vous avez droit à une solution facile à utiliser

ContactOffice, c est quoi exactement? Pourquoi choisir ContactOffice? Vous avez droit à une solution facile à utiliser ContactOffice, c est quoi exactement? ContactOffice est une solution collaborative simple à utiliser et disponible sur tous vos appareils. Au-delà de la messagerie, ContactOffice est avant tout un espace

Plus en détail

Protéger les données et le poste informatique

Protéger les données et le poste informatique Protéger les données et le poste informatique Sommaire 1.Introduction 2.Sauvegarde de fichiers et de dossiers 2.1. Sélectionner des fichiers, des dossiers et des lecteurs en vue d'une sauvegarde 2.2. Sélectionner

Plus en détail

Page 1/11. Préambule. Table des matières

Page 1/11. Préambule. Table des matières Page 1/11 Table des matières Préambule... 1 1- Le principe de «NuaFil»... 2 2 - Accueil de votre gestion de profil... 2 2-1 - La recherche de profils... 3 2-2- La liste de vos profils... 3 3 - Le référencement

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

Manuel d'installation

Manuel d'installation SQUARE - Manuel installation.docx 05.03.2015 v2.0 1 / 24 Table des Matières Manuel d'installation page 0. Préambule... 3 0.1 Introduction... 3 0.2 Pré-requis... 3 0.3 Déroulement de l'installation... 3

Plus en détail

Portail : mode d emploi

Portail : mode d emploi Portail : mode d emploi Le Portail culturel de Dunkerque, qu est-ce que c est? C est un site Internet à partir duquel on peut s authentifier et accéder à des services. Il est subdivisé en 3 parties : un

Plus en détail

Catalogue général 2013. Solutions d intégration informatique pour l éducation, la formation & les collectivités

Catalogue général 2013. Solutions d intégration informatique pour l éducation, la formation & les collectivités Catalogue général 2013 Solutions d intégration informatique pour l éducation, la formation & les collectivités Sommaire Catalogue classe numérique & collectivités naocart Gamme de mobiliers de stockage

Plus en détail

ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE DU TAILLAN-MEDOC: LIVRES, CD, DVD MARCHE N 2015PAMFC01

ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE DU TAILLAN-MEDOC: LIVRES, CD, DVD MARCHE N 2015PAMFC01 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Commune du Taillan Médoc - Hôtel de Ville Place Michel Réglade 33320 Le Taillan-Médoc Tél: 05 56 35 50 60 ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE

Plus en détail

Médiathèque Numérique, mode d emploi

Médiathèque Numérique, mode d emploi Médiathèque Numérique, mode d emploi 1) Se connecter au service Il vous suffit de vous rendre sur le site Internet de votre médiathèque, de vous connecter avec l identifiant et le mot de passe délivrés

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Environnement numérique

Environnement numérique Site: http://www.iatys.fr Contact: contact@iatys.fr Tél: +262 692 791 605 Microsoft Office LibreOffice Informatique décisionnelle Protection des données à caractère personnel Messagerie Période 2013-2014

Plus en détail

Règlement de prêt de la Direction Déléguée du Livre et de la Lecture Publique

Règlement de prêt de la Direction Déléguée du Livre et de la Lecture Publique Règlement de prêt de la Direction Déléguée du Livre et de la Lecture Publique Préambule La Direction Déléguée du Livre et de la Lecture Publique (DDLLP) met en œuvre la politique de développement de la

Plus en détail

Médiathèque Marguerite Duras, Paris 20 ème

Médiathèque Marguerite Duras, Paris 20 ème Accessibilité à la culture pour un public déficient visuel Le 18 septembre 2014, le voyage d étude du groupe ABF Franche-Comté à Paris, a donné un coup de projecteur sur l accès à la lecture pour les déficients

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile. Cet accès distant est facilité si la messagerie

Plus en détail

❶ LA BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE

❶ LA BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE LA LECTURE PUBLIQUE EN ARIEGE BILAN D ACTIVITE 2013 ❶ LA BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE DE PRET DIRECTION DE LA CULTURE DE L EDUCATION ET DU PATRIMOINE BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE DE PRET 2 SOMMAIRE LE BILAN

Plus en détail

Espace : c est facile de lire

Espace : c est facile de lire Espace : c est facile de lire Dossier d accompagnement Sommaire Présentation de l espace : «c est facile de lire» Description technique Conseils et pistes de médiation Informations utiles Documents à télécharger

Plus en détail

Google Drive, le cloud de Google

Google Drive, le cloud de Google Google met à disposition des utilisateurs ayant un compte Google un espace de 15 Go. Il est possible d'en obtenir plus en payant. // Google Drive sur le web Se connecter au site Google Drive A partir de

Plus en détail

Médiathèque Numérique, mode d emploi

Médiathèque Numérique, mode d emploi Médiathèque Numérique, mode d emploi 1) Inscription Sur la page d accueil du site, cliquez sur «Inscrivez vous» Remplissez le formulaire d inscription, et validez le. Votre inscription est alors bien enregistrée

Plus en détail

Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation

Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation 15 ans d expertise auprès des chaînes hôtelières Une équipe multidisciplinaire Des références reconnues dans le secteur hôtelier De nombreuses récompenses

Plus en détail

La communication et la gestion de l'information

La communication et la gestion de l'information La communication et la gestion de l'information En informatique il existe plusieurs ressources matérielles qui permettent à un utilisateur de travailler, on appelle cet ensemble un poste de travail. Le

Plus en détail

Tutoriel. Supports de textes compatibles : Compatible avec : Scan (OCR) Word 2007 (.docx) PDF. Safari Internet Explorer. (.odt) Web (.

Tutoriel. Supports de textes compatibles : Compatible avec : Scan (OCR) Word 2007 (.docx) PDF. Safari Internet Explorer. (.odt) Web (. Tutoriel Compatible avec : Chrome Firefox Supports de textes compatibles : Safari Internet Explorer Word 2007 (.docx) PDF Scan (OCR) Open Doc Page (.odt) Web (.html) Ce manuel est sous licence Creative

Plus en détail

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Lorraine Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile.

Plus en détail