RAPPORT D ACTIVITE AIDEA Sommaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITE AIDEA 2008. Sommaire"

Transcription

1 Sommaire 1. Introduction 2. Attentes exprimées 3. Les questions fréquentes 4. Les statistiques 5. Les enquêtes 6. Retours et témoignages 7. Evaluations et indicateurs Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 1

2 1. Introduction La Ligue contre le cancer qui accompagne depuis de nombreuses années les malades, les anciens malades et leurs proches, trouve intolérable les inégalités concernant l assurance emprunteur. En application du plan cancer (mesure 54), elle a pris l engagement, lors des IIIème Etats Généraux des malades (28 octobre 2004) d en faire un des axes majeurs de ses missions et de mettre en place un dispositif facilitant aux personnes touchées par la maladie l accès au marché de l assurance : Mise en place du premier et seul dispositif associatif en France totalement dédié à l assurabilité, AIDEA (Accompagner pour Emprunter). A ce jour il a reçu 6400 appels et 375 courriels AIDÉA est un dispositif téléphonique national anonyme et gratuit au sein de la Ligue animé par des professionnels formés et qualifiés : conseillers techniques, des psychologues et des avocats AIDÉA ne se substitue pas aux professionnels de l assurance. Il ne fait aucun montage financier, aucune évaluation du risque, aucune tarification assurantielle et ne garantit en aucun cas une réponse favorable à une demande de prêt. AIDÉA garantit : la liberté de choix de l appelant la liberté de décision du professionnel de l assurance. Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 2

3 2. Attentes exprimées «Mon mari âgé de 55 ans est atteint d un cancer du pharynx. Il est en traitement en ce moment, la chimio s est bien passée Nous devions avant l annonce de la maladie investir dans un bien et donc emprunter. Qu en est il? Peut on imaginer maintenant faire l acquisition d un bien?...» «Je suis atteinte d un cancer au cerveau diagnostiqué en décembre 2005.Je dois faire un emprunt immobilier avec mon époux auprès de ma banque et cette dernière me demande de remplir un questionnaire de santé. La banque peut elle me refuser ce prêt ou me faire payer une surtaxe d assurance?...» «En 2002 j ai été opéré d une tumeur au testicule gauche Je compte acheter un appartement, vis-à-vis de ma banque aucun problème Par contre l assurance me fait une surprime de 333% tout en excluant les risques liés à cette affection» «Pouvez vous me dire si la convention AERAS oblige tout établissement bancaire et assureur à accorder un prêt et assurer toute personne quelque soit le risque de santé qu elle peut présenter?...» «Dans le cadre d un prêt immobilier, je suis amenée à emprunter euros auprès de la banque pour laquelle je travaille ; en parallèle nous faisons également tout ce qui est assurance. Cependant pour des raisons personnelles, je ne désire pas que certaines personnes que je côtoie soient informées du souci de santé que j ai connu en Prière de bien vouloir me dire quelles sont les possibilités qui s offrent à moi afin de souscrire une assurance pour couvrir la moitié de mon emprunt» «Il semblerait qu il y ait une clause pour les assurances garantissant qu après un délai de cinq ans les anciens malades considérés comme guéris peuvent obtenir l assurance sur le prêt. Pouvez-vous me confirmer cette information?...» «Je suis aide soignante titulaire dans le public depuis 1986 J ai pris une disponibilité et à un mois de reprendre mon poste, un cancer du sein s est déclaré, la médecine du travail m a jugée inapte à tout poste. Depuis, je suis sans rémunération, pas le droit de m inscrire au chaumage en étant malade ; et je ne touche aucune indemnité journalière comme je suis fonctionnaire. Je n ai plus d appartement, mes deux filles m hébergent à tour de rôle. Partout ou je suis allée me renseigner, il m a été répondu que étant tombé malade pendant une disponibilité je ne pouvais rien espérer. Cela fait un an ce mois ci, et de nouveau un ganglion vient d apparaître. Je viens vers vous pour vous demander vers quelle solution je pourrai me tourner afin d avoir de quoi vivre Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 3

4 3. Les questions fréquentes En cas de surprime, est ce qu AERAS prévoit une prise en charge? A qui je peux m adresser pour avoir des informations sur AERAS dans ma banque? J ai un projet immobilier, mais j ai entendu que je pourrai me heurter à des difficultés, quelles doivent être mes démarches? Est-ce que la convention AERAS oblige les assureurs à assurer? La banque peut elle refuser un assureur externe dans le cadre de AERAS? Que risque-t-on en cas de fausse déclaration? Donnons-nous des adresses de banques et d assureurs? Comment faire pour avoir une copie de mon dossier médical Ai-je le droit de faire un prêt immobilier sans assurance? Doit-on tout indiquer sur le questionnaire médical de l assurance? Avez-vous des statistiques concernant le nombre de personnes atteintes d un cancer qui ont réussi à trouver une assurance emprunteur? J ai eu un cancer, je veux un prêt d un montant de , est ce que c est possible? J ai reçu une proposition de l assurance emprunteur avec une majoration de 300%, je désire contester cette décision, comment puis je faire? J ai souscrit un prêt en 2004, avec une surprime au niveau de l assurance emprunteur, est-il possible de renégocier mon assurance? Je suis en invalidité 1ere/2eme/3eme catégorie et la banque me refuse un prêt, pouvez vous m aider? Est- ce que le compromis de vente est obligatoire pour avoir un devis d assurance? Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 4

5 4. Les statistiques En 2008 : 1738 appels Distribution des appels Par régions Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 5

6 Mode de connaissance d AIDEA Internet et la proximité des Comités Départementaux sont les premiers vecteurs de communication Montant de crédit La majorité des montants de crédit se situe entre 50K et 150K Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 6

7 Durée de crédit Type de prêts 80,5% des appels concernent des prêts immobiliers Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 7

8 Tranches d âge La moyenne d âge des appelants se situe entre 40 ans et 49 ans Catégories socio-professionnelles Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 8

9 Autres pathologies 7% des appels concernent une pathologie autre que le cancer Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 9

10 5. Les enquêtes Deux enquêtes effectuées à ce jour : Enquête AERAS 2 : Délégation d assurance et garanties alternatives Septembre 2008 à février 2009, 299 appelants Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 10

11 1 299 observations Q1-Assurance autre que banque? 10,4% Nb % cit. oui ,6% non 31 10,4% Q4-Avez-vous vu votre banquier? 25,8% Nb % cit. oui ,2% non 77 25,8% 74,2% 89,6% Environ 90% des appelants ont l'intention de contracter une assurance autre que celle proposée par leur banque. ANTICIPATION : + d'1/4 des appelants contactent AIDEA avant toutes démarches. Assurance si vu banquier Q4-Avez-vous_vu_votre_banquier_?, Q1-Assurance_autre_que_banque_? oui non Total oui non Total N % cit. N % cit. N % cit ,9% 68 22,7% ,6% 22 7,4% 9 3,0% 31 10,4% ,2% 77 25,8% ,0% Environ 67% des appelants ayant vu leur banque ont l'intention d'avoir recours à une délégation d'assurance. Q2-Pouvez vous apporter une Gtie-Alt Nb % cit. 29,8% GENRE M/F oui 89 29,8% non ,2% Nb % cit. Masculin ,5% 37,5% 70,2% Féminin ,5% 62,5% 30% des appelants peuvent apporter une Garantie Alternative (bien immobilier, caution,...) Moyenne = 46,36 Médiane = 47,00 Min = 22 Max = 76 Nb CLASSES D'AGE % cit. Moins de ,0% De 20 à ,0% De 30 à ,1% De 40 à ,1% De 50 à ,8% De 60 à ,4% 70 et plus 8 2,7% 0,0% 2,7% 9,0% 12,4% 22,1% 27,1% 26,8% CSP INSEE Nb % cit. Employé 93 31,1% Fonctionnaire 81 27,1% Retraité 40 13,4% Cadre.Prof.Intellectuelle.Sup ,0% Profession libérale 12 4,0% Commerçant, artisan, ,7% Ouvrier 7 2,3% Inactif 5 1,7% Autre 4 1,3% Chomeur 4 1,3% Agriculteur 3 1,0% 31,1% 27,1% 13,4% 13,0% 4,0% 3,7% 2,3% 1,7% 1,3% 1,3% 1,0% Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 11

12 2 299 observations pathologies appelants Nb % cit. Cancer ,6% Autres pathologies 28 9,4% 9,4% 90,6% Environ 10% des appelants ont une pathologie autre que le cancer. Autres Pathologies Nb % cit. Cardio vasculaire 8 28,6% Handicap 7 25,0% Neuro-psy 5 17,9% Rein 3 10,7% Sang 2 7,1% Hépatite 1 3,6% Sclérose en plaque 1 3,6% Thyroïde 1 3,6% 10,7% 7,1% 3,6% 3,6% 3,6% 17,9% 28,6% 25,0% localisations cancer Nb % obs. Seins ,1% Lymphomes 25 8,4% Colorectal 21 7,0% ORL 19 6,4% Prostate 17 5,7% Poumons 13 4,3% Testicules 12 4,0% Thyroide 11 3,7% Leucémies 9 3,0% Reins 8 2,7% Mélanomes 6 2,0% Col de l'utérus 6 2,0% Cerveau 5 1,7% Os 3 1,0% Myelome 3 1,0% Cancers Digestifs 3 1,0% Ovaires 3 1,0% Vessie 1 0,3% Total 299 8,4% 7,0% 6,4% 5,7% 4,3% 4,0% 3,7% 3,0% 2,7% 2,0% 2,0% 1,7% 1,0% 1,0% 1,0% 1,0% 0,3% 35,1% Total ,0% catégories des appelants 15,1% Nb % cit. Demandeur ,9% Proche 45 15,1% 84,9% Les proches représentent 15% des appelants. Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 12

13 Enquête AERAS 1 : Connaissance du dispositif AERAS Du 15/10/07 au 14/04/2008, 888 appelants Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 13

14 6. Retours et témoignages «Monsieur, je tiens à remercier grandement les membres de votre service. Grâce à vous, et aux informations que votre personnel m ont donné j ai pu obtenir un prêt de 7000 afin d acquérir un nouveau véhicule pour moi et surtout mon fils de 4 mois» Michel B «Tout des suite, les conseillers d AIDEA m ont compris et m ont donné toutes les informations pour faire valoir mes droits» Karine N «Merci de votre écoute, de la chaleur de vos équipes et votre aide..» Justine P «J ai toujours été accueilli avec compréhension et professionnalisme» Maryse D «Toujours la même qualité d écoute et de conseil. Je tiens donc à vous féliciter pour cet excellent niveau de vos correspondants» Laurent C «Encore une fois merci, pour votre écoute et vos précieux conseils» Franck M «Si j avais su je vous aurai contacté avant mon de faire mon prêt» Rachid B «Merci de m avoir redonné espoir pour ce parcours du combattant» Josiane T «Je vous remercie de m avoir donné toutes ces piste» Anthony K Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 14

15 Indicateurs Résultats des enquêtes AERAS 1 : connaissance d Aeras (oct 07 sept 08) concernant 888 appelants. AERAS 2 : Délégation assurance et garanties (sept 08- fev 09) 299 appelants. Nombre de sites internet : 2 sites sont mis à la disposition du grand public site totalement dédié à l assurabilité site institutionnel orientant sur aidea et le site AERAS.. Appels et courriels enregistrées au dispositif AIDEA de Septembre 2006 à Juin 2009 En 2008 : 1738 appels appels 370 courriels Nombre de documentations diffusées Affiches 30x40 : Affiches A4 : Cartes : Dépliants : Dr M.Keller & coll AIDEA / Lncc oct 2008

Assurabilité des risques aggravés

Assurabilité des risques aggravés Assurabilité des risques aggravés L assurance de l emprunteur contre les risques de décès, d invalidité, d incapacité de travail et éventuellement de perte d emploi est généralement une condition nécessaire

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante )

La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante ) La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante ) L assurance emprunteur vous protège, vous et votre famille : en cas de décès, d accident ou de maladie, elle prend en charge

Plus en détail

La convention AERAS * emprunter. s assurer et. avec un risque aggravé. de santé. * La convention est téléchargeable sur www.gema.

La convention AERAS * emprunter. s assurer et. avec un risque aggravé. de santé. * La convention est téléchargeable sur www.gema. La convention AERAS * s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé * La convention est téléchargeable sur www.gema.fr GEMA, 9, rue de Saint-Pétersbourg 75008 Paris - janvier 2007 1 Convention

Plus en détail

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Bernard Fortin Mars 2014 Source: Comité consultatif de la Société canadienne du cancer : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013. Toronto

Plus en détail

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) SEPTEMBRE 2015 N 25 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

Plus en détail

Synthèse : analyse comparative des pratiques assurantielles dans cinq pays.

Synthèse : analyse comparative des pratiques assurantielles dans cinq pays. Synthèse : analyse comparative des pratiques assurantielles dans cinq pays. La situation en matière de pratique assurantielle dans les 5 pays ciblés par l étude (Royaume-Uni, Italie, Allemagne, Danemark

Plus en détail

VOUS VOTRE ENTREPRISE

VOUS VOTRE ENTREPRISE Enquête sur le rôle et la place de la santé dans l octroi de crédit aux TPE Ce questionnaire s inscrit dans une recherche doctoral et s adresse aux dirigeants de TPE ayant demandé ou qui sont entrain de

Plus en détail

Résultats d Etude. Livraison de médicaments

Résultats d Etude. Livraison de médicaments Résultats d Etude Livraison de médicaments Février 2007 SOMMAIRE Introduction... 1 A quelle fréquence vous rendez-vous à la pharmacie?... 2 Rencontrez-vous des difficultés à vous y rendre?... 4 Avez-vous

Plus en détail

Crédit LA CONVENTION AERAS. S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé. www.boursorama-banque.com

Crédit LA CONVENTION AERAS. S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé. www.boursorama-banque.com Crédit LA CONVENTION AERAS S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé 1. Qu est ce que la convention AERAS? 2. Comment fonctionne le dispositif, quels sont les types de prêts concernés? 3.

Plus en détail

Assurances, emprunts, permis de conduire

Assurances, emprunts, permis de conduire Assurances, emprunts, permis de conduire J ai participé le 17 mai 2008 à une réunion commune à trois associations : l AFAF, l ASL et CSC. Monsieur Gobel, membre de Santé info droit, nous a présenté les

Plus en détail

Résultats d Etude. Conseils, création de sites Internet et programmes informatiques

Résultats d Etude. Conseils, création de sites Internet et programmes informatiques Résultats d Etude Conseils, création de sites Internet et programmes informatiques Novembre 2006 SOMMAIRE Introduction... 1 A quelle catégorie appartenez-vous?... 2 Utilisez-vous des programmes informatiques

Plus en détail

Le cancer en Suisse. Santé 1182-1000. Neuchâtel, 2011

Le cancer en Suisse. Santé 1182-1000. Neuchâtel, 2011 4 Santé 8-000 Le cancer en Suisse Swiss Childhood Cancer Registry (SCCR) Schweizer Kinderkrebsregister (SKKR) Registre Suisse du Cancer de l Enfant (RSCE) Registro Svizzero dei Tumori Pediatrici (RSTP)

Plus en détail

Des envies d emménager plein la tête?

Des envies d emménager plein la tête? Solutions Acquisition MGEN Solutions Acquisition MGEN Pour en savoir plus contactez-nous au 36 76 Coût d un appel local depuis un poste fixe, hors coût opérateur, seulement pour la métropole. Consultez

Plus en détail

ACCES AUX ASSURANCES. - Assurance de prêt immobilier - Assurance de crédit professionnel - Assurance de crédit à la consommation

ACCES AUX ASSURANCES. - Assurance de prêt immobilier - Assurance de crédit professionnel - Assurance de crédit à la consommation ACCES AUX ASSURANCES Dominique Thirry, juriste spécialisée en droit de la santé, Juris Santé Séverine Levrat, juriste spécialisée en droit de la santé et droit des assurances, Juris Santé Jean-Luc Bonnay,

Plus en détail

Assurer mon cre dit immobilier

Assurer mon cre dit immobilier Assurer mon cre dit immobilier Pour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d obtenir un crédit immobilier ainsi qu une assurance emprunteur. L assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu

Plus en détail

Bien vivre sur les territoires ruraux de Seille et Mauchère et entre Natagne et Chantereine

Bien vivre sur les territoires ruraux de Seille et Mauchère et entre Natagne et Chantereine Questionnaire à destination des habitants ( 18 ans) Bien vivre sur les territoires ruraux de Seille et Mauchère et entre Natagne et Chantereine Depuis janvier 2015, un groupe de travail coordonné par les

Plus en détail

La Convention AERAS. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Septembre 2011

La Convention AERAS. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Septembre 2011 025 La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les Mini-Guides Bancaires Septembre 2011 4 6 10 14 18 22 26 28 30 34 38 Sommaire Introduction Qui est concerné et qu est-ce

Plus en détail

Convention Aeras : statistiques 2012

Convention Aeras : statistiques 2012 Assurances de personnes Dossier Octobre 2013 Convention Aeras : statistiques 2012 Ce document est la propriété exclusive de la FFSA et du GEMA et est protégé par le droit d'auteur. La reproduction, la

Plus en détail

LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE

LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE LE CANCER Causes de décès - Nombre de décès - Taux comparatifs - Survie à 5 ans Nombre de décès (Sénat) La France se caractérise par une mortalité encore excessive avant 65 ans

Plus en détail

ASSURANCES. Revue de la littérature

ASSURANCES. Revue de la littérature ASSURANCES Revue de la littérature Il n existe actuellement pas d étude spécifique française sur l impact problématique du cancer au niveau des assurances pour les adolescents et jeunes adultes (AJA, 15/24

Plus en détail

La Convention AERAS. www.lesclesdelabanque.com. Janvier 2007. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) LES MINI-GUIDES BANCAIRES

La Convention AERAS. www.lesclesdelabanque.com. Janvier 2007. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) LES MINI-GUIDES BANCAIRES 025 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) LES MINI-GUIDES BANCAIRES FBF - 18

Plus en détail

Résultats d Etude. Courtier en travaux

Résultats d Etude. Courtier en travaux Résultats d Etude Courtier en travaux Mai 2007 SOMMAIRE Introduction... 1 1/7 Etes-vous propriétaire de votre logement?... 2 2/7 Avez-vous déjà fait effectuer des travaux de rénovation ou fait aménager

Plus en détail

La Convention. www.lesclesdelabanque.com. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les mini-guides bancaires.

La Convention. www.lesclesdelabanque.com. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les mini-guides bancaires. octobre 2012 n 25 crédit Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) 1

Plus en détail

CHANGEMENTS ET EVENEMENTS AU COURS DE LA VIE

CHANGEMENTS ET EVENEMENTS AU COURS DE LA VIE Date: N UNIVERSITE DE $$$ [$$ INSTITUT OU DEPARTEMENT $$] [$$ ENSEIGNEMENT ET ANNEE ACADEMIQUE $$] CHANGEMENTS ET EVENEMENTS AU COURS DE LA VIE I) LES CHANGEMENTS RECENTS DANS LA VIE Dans le courant de

Plus en détail

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme Juin 2011 MACIF PRESENTATION DES RESULTATS N 23976 Elodie Van Cuyck Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Etude Assurance emprunteur : connaissance de

Plus en détail

BILAN A MI-PARCOURS SUR L APPLICATION DE LA CONVENTION AERAS «s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé»

BILAN A MI-PARCOURS SUR L APPLICATION DE LA CONVENTION AERAS «s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé» BILAN A MI-PARCOURS SUR L APPLICATION DE LA CONVENTION AERAS «s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé» Comité consultatif du secteur financier Paris, mardi 18 novembre 2008 Assurance emprunteur

Plus en détail

La convention AERAS en 10 points-clés

La convention AERAS en 10 points-clés La convention AERAS en 10 points-clés Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) OCTOBRE 2012 N 25 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) 1

Plus en détail

Résultats d Etude. L étude de marché. N 1092 : Banque en ligne ou banque traditionnelle

Résultats d Etude. L étude de marché. N 1092 : Banque en ligne ou banque traditionnelle Résultats d Etude N 1092 : Banque en ligne ou banque traditionnelle L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction... 3 Question 1/5... 4 Avez-vous déjà effectué des opérations

Plus en détail

METHODES ET I DICATEURS D EVALUATIO DE LA CO VE TIO AERAS

METHODES ET I DICATEURS D EVALUATIO DE LA CO VE TIO AERAS METHODES ET I DICATEURS D EVALUATIO DE LA CO VE TIO AERAS RAPPEL DU SOMMAIRE PREAMBULE TITRE 1 er : La diffusion de l information sur l existence de la convention et ses dispositions TITRE II : Le traitement

Plus en détail

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4 Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire FISAC : Action n 4 L Artisanat en Maurienne Quelques chiffres 1 152 entreprises artisanales (11,5% des entreprises artisanales de Savoie)

Plus en détail

Hypo Protect Classic 2win

Hypo Protect Classic 2win Proposition d assurance Hypo Protect Classic 2win Coordonnées de l intermédiaire : N d agence : Modification du contrat n : N de dossier : Code : Date d impression : Coordonnées 1. Preneur d assurance

Plus en détail

[Sondage France Lyme] Votre vécu de la maladie de Lyme

[Sondage France Lyme] Votre vécu de la maladie de Lyme [Sondage ] Votre vécu de la maladie de Lyme Bonjour, Ce sondage a été créé par l'association. Nous souhaitons analyser la situation des malades en France à large échelle. Votre réponse nous sera très utile.

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION

ENQUETE DE SATISFACTION Bienvenue sur notre enquête en ligne! Dès que nos clients passent une commande sur notre site Internet, nous prenons de leurs nouvelles pour savoir si tout s'est bien déroulé. Nous vous remercions encore

Plus en détail

Pour faciliter l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé,

Pour faciliter l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé, Mini-guide téléchargé depuis le site www.lesclesdelabanque.com - e-mail : cles@fbf.fr Mini-guide n 25 - Janvier 2007 La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Pour faciliter

Plus en détail

FORMALITES FINANCIERES

FORMALITES FINANCIERES FORMALITES FINANCIERES LE QUESTIONNAIRE FINANCIER Il doit être rempli par l'assuré uniquement si les capitaux assurés sur sa tête excèdent 1 000 000. Il existe une seule version du questionnaire financier

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 2 e vague Février 2010

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 2 e vague Février 2010 Observatoire de l Auto-Entrepreneur 2 e vague Février 2010 Contexte Après plus d un an du lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus de 320 000 personnes s'y sont inscrites. Ce succès quantitatif

Plus en détail

MASTER2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

MASTER2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES MASTER2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Vous trouverez ci-joint le dossier de candidature à remplir et à envoyer à ELEGIA Formation accompagné des pièces justificatives, ainsi qu une note qui reprend les

Plus en détail

GROUPAMA BANQUE. 6 juin 2006. Département Finance. GROUPAMA Sylvie GUEDON. Contacts TNS Sofres. Département Finance

GROUPAMA BANQUE. 6 juin 2006. Département Finance. GROUPAMA Sylvie GUEDON. Contacts TNS Sofres. Département Finance GROUPAMA BANQUE 6 juin 2006 GROUPAMA Sylvie GUEDON Contacts TNS Sofres Département Finance Marie-Laurence GUENA / Frédéric CHASSAGNE Département Finance FICHE TECHNIQUE Dates de réalisation : 11 au 12

Plus en détail

La CPS avec vous toute la vie

La CPS avec vous toute la vie La CPS avec vous toute la vie Caisse de Prévoyance Sociale Angle des boulevards Colmay et Thélot BP : 4220 97500 Saint-Pierre et Miquelon Service retraite Zone réservée à La CPs nni nom prénom date de

Plus en détail

Cette fiche présente des éléments généraux sur l assurance emprunteur et les travaux sur ce sujet du CCSF depuis sa création.

Cette fiche présente des éléments généraux sur l assurance emprunteur et les travaux sur ce sujet du CCSF depuis sa création. Assurance emprunteur Depuis 2004, le CCSF accorde une attention particulière au sujet de l assurance emprunteur afin que le consommateur puisse disposer de l information la plus pertinente possible et

Plus en détail

COMMISSION D AIDE FINANCIERE

COMMISSION D AIDE FINANCIERE Nom de l assistante sociale :... Organisme :... Adresse :... Téléphone :... Jours et heures de permanence :... COMMISSION D AIDE FINANCIERE DEMANDE D AIDE SPECIALE SUR LES FONDS DU COMITE DEPARTEMENTAL

Plus en détail

Pour retourner un exemplaire papier du questionnaire de sondage. Par la poste : Par télécopie : 416 922-7538 Tricia Kindree

Pour retourner un exemplaire papier du questionnaire de sondage. Par la poste : Par télécopie : 416 922-7538 Tricia Kindree À l écoute des personnes touchées par la SP Sondage à l intention des proches d une personne qui est atteinte de SP ou qui a reçu un diagnostic de SCI et des aidants non rémunérés d une personne qui est

Plus en détail

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER OFFERT PAR AXA Banque PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER FICHE 5 5 QUESTIONS SUR L ASSURANCE EMPRUNTEUR AXA Banque PETITS e-guides PRATIQUES - N 2 FICHE 5 5 QUESTIONS SUR L ASSURANCE EMPRUNTEUR

Plus en détail

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain?

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier Mars 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 2000 personnes

Plus en détail

Préparation aux concours d aide soignant

Préparation aux concours d aide soignant AFLIP SAINTE-COLOMBE FORMATIONS 2, Rue Henri Cavallier 89100 SAINT-DENIS-LES-SENS : 03.86.64.80.00 : 03.86.64.80.01 : contact@saintecolombeformations.fr www.saintecolombeformations.fr DOSSIER D INSCRIPTION

Plus en détail

MODULE SOCIO-DEMOGRAPHIQUE

MODULE SOCIO-DEMOGRAPHIQUE 10 MODULE SOCIO-DEMOGRAPHIQUE (questions posées seulement en vague 1 (lire le nom et le prénom de l enquêté sur la liste mise à disposition) S0 Je vais maintenant vous poser quelques questions concernant

Plus en détail

Le cancer au Nouveau-Brunswick 2002-2006

Le cancer au Nouveau-Brunswick 2002-2006 Le cancer au Nouveau-Brunswick 2002-2006 Message des co-chefs de la direction du Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick (RCNB) Le Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick est heureux de vous offrir le Rapport

Plus en détail

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques 2 V o l u m e Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques Volume 2 : Epidémiologie - Situation et actions Recherche des données d incidence estimée des cancers au Maroc Recherche des données

Plus en détail

Canapés haut de gamme à bas prix en ligne

Canapés haut de gamme à bas prix en ligne Canapés haut de gamme à bas prix en ligne Octobre 2006 SOMMAIRE Vous résidez :... 36 Vous possédez un canapé :... 37 Où l'avez-vous achetez?... 39 Quel style aimez-vous?... 41 Avez-vous l'habitude de réaliser

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

DOSSIER CLIENT PERSONNE PHYSIQUE

DOSSIER CLIENT PERSONNE PHYSIQUE DOSSIER CLIENT PERSONNE PHYSIQUE POURQUOI CE DOCUMENT? Ce document de recueil d informations a pour but de permettre à votre interlocuteur commercial et à votre assureur de se conformer à la réglementation

Plus en détail

DOSSIER CLIENT PERSONNE PHYSIQUE

DOSSIER CLIENT PERSONNE PHYSIQUE DOSSIER CLIENT PERSONNE PHYSIQUE POURQUOI CE DOCUMENT? Ce document de recueil d informations a pour but de permettre à votre interlocuteur commercial et à votre assureur de se conformer à la réglementation

Plus en détail

ASSURANCE PRIVÉE INDIVIDUELLE

ASSURANCE PRIVÉE INDIVIDUELLE ASSURANCE PRIVÉE INDIVIDUELLE Informations recueillies par la Société canadienne de l hémophilie au cours de l été 2009 CONSEILS RELATIFS AU CHOIX ET À L OBTENTION D UNE COUVERTURE D ASSURANCE PERSONNE

Plus en détail

3. Pouvez-vous décrire en quelques mots ce qu est, selon vous, une donnée de santé sensible? (Question ouverte non obligatoire)

3. Pouvez-vous décrire en quelques mots ce qu est, selon vous, une donnée de santé sensible? (Question ouverte non obligatoire) Parler de santé sur le web, quel(s) risque(s)? Ce sondage est destiné à recueillir l opinion des personnes publiant ou ayant publié un ou plusieurs éléments concernant leur santé ou celle d un proche sur

Plus en détail

Les Français et le recours à un courtier en immobilier

Les Français et le recours à un courtier en immobilier Les Français et le recours à un courtier en immobilier Octobre 2015 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel: 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com

Plus en détail

Mini-guide n 25 - Septembre 2011

Mini-guide n 25 - Septembre 2011 Mini-guide téléchargé depuis le site www.lesclesdelabanque.com - e-mail : cles@fbf.fr Mini-guide n 25 - Septembre 2011 La Convention AERAS La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé

Plus en détail

Relations avec les banques et les assurances : faciliter le quotidien des consommateurs 1

Relations avec les banques et les assurances : faciliter le quotidien des consommateurs 1 Relations avec les banques et les assurances : faciliter le quotidien des consommateurs Déplacement de Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics et Carole Delga, secrétaire d État chargée

Plus en détail

DOSSIER DE FINANCEMENT. Monsieur et Madame :... PROJET

DOSSIER DE FINANCEMENT. Monsieur et Madame :... PROJET DOSSIER DE FINANCEMENT Monsieur et Madame :... PROJET Acquisition d une résidence principale Acquisition d une résidence secondaire Acquisition d une résidence locative Acquisition «Loi ROBIEN» Acquisition

Plus en détail

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix. particuliers professionnels professionnels entreprises. entreprises

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix. particuliers professionnels professionnels entreprises. entreprises particuliers professionnels professionnels entreprises entreprises L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix document non contractuel à caractère publicitaire. les garanties peuvent donner

Plus en détail

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix particuliers PROFESSIONNELS professionnels entreprises entreprises GÉNÉRATION RESPONSABLE Être un assureur responsable, c est donner à chacun les moyens de faire les bons choix pour protéger ce qui lui

Plus en détail

Questionnaire individuel et anonyme

Questionnaire individuel et anonyme Questionnaire individuel et anonyme (Réponse au questionnaire = 300FT) ID : session : Nous vous demandons de remplir avec soin ce questionnaire, la qualité des informations récoltées est très importante

Plus en détail

Impacts du cancer sur l activité et la situation professionnelle

Impacts du cancer sur l activité et la situation professionnelle C A N C E R E T E M P L O I La lettre de valorisation de l ORS PACA - SE4S (UMR 912 Inserm-IRD- Université Aix-Marseille) Impacts du cancer sur l activité et la situation professionnelle N 2 4 2 0 1 1

Plus en détail

Assurer mon crédit immobilier

Assurer mon crédit immobilier SEPTEMBRE 2015 N 32 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Assurer mon crédit immobilier Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour

Plus en détail

PRESENTATION ET SYNTHESE

PRESENTATION ET SYNTHESE s Assurer et Emprunter avec un Risque de Santé Aggravé (AERAS) ENQUETE FLASH RELATIVE A L APPLICATION DE LA CONVENTION AERAS 1 er juin au 30 septembre 2007 PRESENTATION ET SYNTHESE Cette enquête a été

Plus en détail

La Convention AERAS. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. Septembre 2011

La Convention AERAS. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. Septembre 2011 Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

CONVENTION AERAS CONTEXTE. IRE Informations et Relations extérieures Avril 2015 version 8

CONVENTION AERAS CONTEXTE. IRE Informations et Relations extérieures Avril 2015 version 8 IRE Informations et Relations extérieures Avril 2015 version 8 CONVENTION AERAS Mise en place en janvier 2007 et révisée en 2011, la Convention AERAS vise à élargir l accès à l assurance et au crédit des

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. L assurance-emprunteur

OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. L assurance-emprunteur OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 26 ème rapport annuel L assurance-emprunteur 1. L assurance-emprunteur, principe et évolutions 2. La connaissance de l assurance-emprunteur 3. Le choix de l emprunteur

Plus en détail

Résultats d Etude. E-commerce de musique arabe/orientale

Résultats d Etude. E-commerce de musique arabe/orientale Résultats d Etude E-commerce de musique arabe/orientale mars 2008 SOMMAIRE Introduction... 1 1/13 - Etes-vous intéressé(e) par les musiques Orientales et/ou Maghrébines?... 2 2/13 - Achetez-vous ou avez-vous

Plus en détail

NOS SOLUTIONS ASSURANCE. DÉCÈS INVALIDITÉ Pour une protection efficace FONCIER TENDANCE POUR VOIR GRAND TOUT DE SUITE ET PROFITER DE LA VIE

NOS SOLUTIONS ASSURANCE. DÉCÈS INVALIDITÉ Pour une protection efficace FONCIER TENDANCE POUR VOIR GRAND TOUT DE SUITE ET PROFITER DE LA VIE NOS SOLUTIONS ASSURANCE ASSURANCE FONCIER TENDANCE DÉCÈS INVALIDITÉ J Pour une protection efficace POUR VOIR GRAND TOUT DE SUITE ET PROFITER DE LA VIE ASSURANCE DÉCÈS INVALIDITÉ POURQUOI VOUS ASSURER?

Plus en détail

Résultats d Etude. Formation continue à la conduite

Résultats d Etude. Formation continue à la conduite Résultats d Etude Formation continue à la conduite Octobre 2003 SOMMAIRE Introduction...3 Questionnaire... 5 1/13. Etes-vous titulaire du permis de conduire?... 5 2/13. Connaissez-vous des organisations

Plus en détail

Enquête auprès des patients Questionnaire

Enquête auprès des patients Questionnaire Enquête auprès des patients Questionnaire Consignes Enquêteur : Aidant principal : la personne qui se considère ou est désignée par le patient comme la personne qui apporte le plus d aide dans le quotidien

Plus en détail

Résultats d Etude. Assurance Automobile

Résultats d Etude. Assurance Automobile Résultats d Etude Assurance Automobile Octobre 2002 SOMMAIRE Introduction... 3 Questionnaire... 5 1/8. Seriez-vous prêt(e) à adopter ce type de contrat?... 5 2/8. A partir de quel taux de réduction de

Plus en détail

Hypo Protect Classic 2win

Hypo Protect Classic 2win Proposition d assurance Hypo Protect Classic 2win Coordonnées de l intermédiaire : N d agence : Modification du contrat n : N de dossier : Code : Date d impression : Coordonnées 1. Preneur d assurance

Plus en détail

ASSURANCE DE PRÊT. Le guide de l assuré

ASSURANCE DE PRÊT. Le guide de l assuré ASSURANCE DE PRÊT Le guide de l assuré 2015 SERVICE ASSURANCES MEILLEURTAUX.COM Immeuble Le Colbert - Cours du Commandant Fratacci - 76600 Le Havre 0826 826 222 (Service 0,15 / min + prix appel) Fax :

Plus en détail

Estimation de la prévalence (partielle et totale) du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus en 2008

Estimation de la prévalence (partielle et totale) du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus en 2008 JUILLET 2014 Estimation de la prévalence (partielle et totale) du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus en 2008 Étude à partir des registres des cancers du réseau Francim Auteurs Marc

Plus en détail

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 Observatoire Régional des Parcours Etudiants Aquitains (ORPEA) Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 En Bref : Le taux de réponse global atteint

Plus en détail

Résultats d Etude. L étude de marché. N 1630 : Accompagnement de personnes. Résultats d Etude. Testez la fiabilité de votre projet.

Résultats d Etude. L étude de marché. N 1630 : Accompagnement de personnes. Résultats d Etude. Testez la fiabilité de votre projet. Résultats d Etude L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction... 3 Avez-vous déjà divorcé?... 4 Vous êtes-vous déjà séparé(e) d une relation ayant duré minimum 1 an?...

Plus en détail

Tout savoir sur la loi Hamon. Changement d assurance de prêt immobilier en première année

Tout savoir sur la loi Hamon. Changement d assurance de prêt immobilier en première année Guide Tout savoir sur la loi Hamon Changement d assurance de prêt immobilier en première année Ce document est la propriété de Réassurez-moi et ne doit pas être copié, reproduit, dupliqué totalement ou

Plus en détail

Je donne pour qu on trouve

Je donne pour qu on trouve Je donne pour qu on trouve En donnant, vous avez le pouvoir de faire progresser la recherche et les soins aux patients. Aidez-nous à atteindre l objectif de la première campagne de financement sur le myélome

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT 2015 Cocher la case correspondante au prêt concerné Acquisition Construction Aménagement Jeune ménage À l installation

DEMANDE DE PRÊT 2015 Cocher la case correspondante au prêt concerné Acquisition Construction Aménagement Jeune ménage À l installation Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr DEMANDE DE PRÊT 2015

Plus en détail

Entretien avec Jean- Michel COUTERET

Entretien avec Jean- Michel COUTERET Entretien avec Jean- Michel COUTERET René BERTRAND : Avant de devenir Professeur d Eutonie à temps plein, quel a été ton parcours professionnel? Jean- Michel COUTERET : J ai été nommé Professeur d Education

Plus en détail

BELL BOX DEVENIR AMBASSADRICE VOTRE GUIDE. Camille À VOTRE ÉCOUTE. (33) 03 20 26 27 28 relation-client@claudebell.com

BELL BOX DEVENIR AMBASSADRICE VOTRE GUIDE. Camille À VOTRE ÉCOUTE. (33) 03 20 26 27 28 relation-client@claudebell.com BELL BOX DEVENIR AMBASSADRICE VOTRE GUIDE 1 INDEX 3 - INSTITUT CLAUDE BELL, qui sommes-nous? 4 - INSTITUT CLAUDE BELL, notre historique. 5 - Nos différentes gammes de produits / Contrôle Qualité. 6 - Ambassadrice,

Plus en détail

CONVENTION AERAS S A SSURER ET EMPRUNTER AVEC UN R ISQUE AGGRAVE DE SANTE

CONVENTION AERAS S A SSURER ET EMPRUNTER AVEC UN R ISQUE AGGRAVE DE SANTE CONVENTION AERAS S A SSURER ET EMPRUNTER AVEC UN R ISQUE AGGRAVE DE SANTE 1 SOMMAIRE Pages PREAMBULE 3 TITRE 1 er : La diffusion de l information sur 8 l existence de la convention et ses dispositions

Plus en détail

SONDAGE SUR LA CULTURE FINANCIERE D UNE POPULATION D INTERNAUTES MAROCAINS

SONDAGE SUR LA CULTURE FINANCIERE D UNE POPULATION D INTERNAUTES MAROCAINS SONDAGE SUR LA CULTURE FINANCIERE D UNE POPULATION D INTERNAUTES MAROCAINS Service Education des Epargnants &Habilitation des Intervenants Sondage sur la culture financière d une population d internautes

Plus en détail

La Convention AERAS. Nouvelle édition Mars 2011. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

La Convention AERAS. Nouvelle édition Mars 2011. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé

Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé DEMANDE DE «PRÊT SOCIAL» Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé Bénéficiaires : agents de droit public rémunérés

Plus en détail

Les points clés du régime de l'auto-entrepreneur = micro-entrepreneur. Animé par : Catherine BERTHY, CCI RENNES Gwen HOUEDRY, AEIB

Les points clés du régime de l'auto-entrepreneur = micro-entrepreneur. Animé par : Catherine BERTHY, CCI RENNES Gwen HOUEDRY, AEIB Les points clés du régime de l'auto-entrepreneur = micro-entrepreneur Animé par : Catherine BERTHY, CCI RENNES Gwen HOUEDRY, AEIB Le régime en quelques chiffres Auto entrepreneur : C est quoi? Pour qui?

Plus en détail

Bulletin d adhésion Çaassure au contrat d assurance n 24.747

Bulletin d adhésion Çaassure au contrat d assurance n 24.747 Bulletin d adhésion Çaassure au contrat d assurance n 24.747 DECES / PERTE TOTALE ET IRREVERSIBLE D AUTONOMIE (PTIA) / INCAPACITÉ DE TRAVAIL / PERTE D EMPLOI A REMPLIR EN MAJUSCULE ET À RETOURNER A Çaassure

Plus en détail

Enquête Médecine prédictive

Enquête Médecine prédictive Enquête Médecine prédictive Mars 2015 Version n 1-BJ11234 Date : 12 mars 2015 From: Nadia AUZANNEAU/ Claire URBAN To: Karim OULD-KACI OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique

Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique A COMPLETER ET A SIGNER PAR LE CONSEILLER ET LE CLIENT DES LE 1 ER EURO INFORMATIONS SUR LE PRODUIT Nom de l assureur

Plus en détail

Résultats d Etude. E-commerce et commerce traditionnel

Résultats d Etude. E-commerce et commerce traditionnel Résultats d Etude E-commerce et commerce traditionnel Avril 2008 SOMMAIRE Introduction...1 1/10 - Avez-vous confiance d le commerce en ligne?...2 2/10 - Avez-vous déjà acheté sur Internet?...4 3/10- Que

Plus en détail

APPLICATION MOBILE BANQUE ET ASSURANCE

APPLICATION MOBILE BANQUE ET ASSURANCE APPLICATION MOBILE BANQUE ET CERTIFICATION MAI 2015 ETUDE EN LIGNE N 2020 1 Sommaire : Introduction...4 Synthèse...6 Question 1/13...7 Saviez-vous que votre banque peut vous faire bénéficier d'avantages

Plus en détail

Résultats d Etude. Vente de faire part personnalisé sur Internet

Résultats d Etude. Vente de faire part personnalisé sur Internet Résultats d Etude Vente de faire part personnalisé sur Internet Avril 2007 SOMMAIRE Introduction... 1 1/17 Envisagez-vous de vous marier ou d'avoir un enfant dans les 3 ans à venir?... 2 2/17 Parmi la

Plus en détail

Travail social en milieu hospitalier et cancer. Formation des IDE aux soins de support 12 Février 2015

Travail social en milieu hospitalier et cancer. Formation des IDE aux soins de support 12 Février 2015 Travail social en milieu hospitalier et cancer Formation des IDE aux soins de support 12 Février 2015 Missions du service social hospitalier Selon le décret 2014-101 du 6 février 2014 Aider les personnes,

Plus en détail