RAPPORT D ACTIVITE AIDEA Sommaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITE AIDEA 2008. Sommaire"

Transcription

1 Sommaire 1. Introduction 2. Attentes exprimées 3. Les questions fréquentes 4. Les statistiques 5. Les enquêtes 6. Retours et témoignages 7. Evaluations et indicateurs Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 1

2 1. Introduction La Ligue contre le cancer qui accompagne depuis de nombreuses années les malades, les anciens malades et leurs proches, trouve intolérable les inégalités concernant l assurance emprunteur. En application du plan cancer (mesure 54), elle a pris l engagement, lors des IIIème Etats Généraux des malades (28 octobre 2004) d en faire un des axes majeurs de ses missions et de mettre en place un dispositif facilitant aux personnes touchées par la maladie l accès au marché de l assurance : Mise en place du premier et seul dispositif associatif en France totalement dédié à l assurabilité, AIDEA (Accompagner pour Emprunter). A ce jour il a reçu 6400 appels et 375 courriels AIDÉA est un dispositif téléphonique national anonyme et gratuit au sein de la Ligue animé par des professionnels formés et qualifiés : conseillers techniques, des psychologues et des avocats AIDÉA ne se substitue pas aux professionnels de l assurance. Il ne fait aucun montage financier, aucune évaluation du risque, aucune tarification assurantielle et ne garantit en aucun cas une réponse favorable à une demande de prêt. AIDÉA garantit : la liberté de choix de l appelant la liberté de décision du professionnel de l assurance. Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 2

3 2. Attentes exprimées «Mon mari âgé de 55 ans est atteint d un cancer du pharynx. Il est en traitement en ce moment, la chimio s est bien passée Nous devions avant l annonce de la maladie investir dans un bien et donc emprunter. Qu en est il? Peut on imaginer maintenant faire l acquisition d un bien?...» «Je suis atteinte d un cancer au cerveau diagnostiqué en décembre 2005.Je dois faire un emprunt immobilier avec mon époux auprès de ma banque et cette dernière me demande de remplir un questionnaire de santé. La banque peut elle me refuser ce prêt ou me faire payer une surtaxe d assurance?...» «En 2002 j ai été opéré d une tumeur au testicule gauche Je compte acheter un appartement, vis-à-vis de ma banque aucun problème Par contre l assurance me fait une surprime de 333% tout en excluant les risques liés à cette affection» «Pouvez vous me dire si la convention AERAS oblige tout établissement bancaire et assureur à accorder un prêt et assurer toute personne quelque soit le risque de santé qu elle peut présenter?...» «Dans le cadre d un prêt immobilier, je suis amenée à emprunter euros auprès de la banque pour laquelle je travaille ; en parallèle nous faisons également tout ce qui est assurance. Cependant pour des raisons personnelles, je ne désire pas que certaines personnes que je côtoie soient informées du souci de santé que j ai connu en Prière de bien vouloir me dire quelles sont les possibilités qui s offrent à moi afin de souscrire une assurance pour couvrir la moitié de mon emprunt» «Il semblerait qu il y ait une clause pour les assurances garantissant qu après un délai de cinq ans les anciens malades considérés comme guéris peuvent obtenir l assurance sur le prêt. Pouvez-vous me confirmer cette information?...» «Je suis aide soignante titulaire dans le public depuis 1986 J ai pris une disponibilité et à un mois de reprendre mon poste, un cancer du sein s est déclaré, la médecine du travail m a jugée inapte à tout poste. Depuis, je suis sans rémunération, pas le droit de m inscrire au chaumage en étant malade ; et je ne touche aucune indemnité journalière comme je suis fonctionnaire. Je n ai plus d appartement, mes deux filles m hébergent à tour de rôle. Partout ou je suis allée me renseigner, il m a été répondu que étant tombé malade pendant une disponibilité je ne pouvais rien espérer. Cela fait un an ce mois ci, et de nouveau un ganglion vient d apparaître. Je viens vers vous pour vous demander vers quelle solution je pourrai me tourner afin d avoir de quoi vivre Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 3

4 3. Les questions fréquentes En cas de surprime, est ce qu AERAS prévoit une prise en charge? A qui je peux m adresser pour avoir des informations sur AERAS dans ma banque? J ai un projet immobilier, mais j ai entendu que je pourrai me heurter à des difficultés, quelles doivent être mes démarches? Est-ce que la convention AERAS oblige les assureurs à assurer? La banque peut elle refuser un assureur externe dans le cadre de AERAS? Que risque-t-on en cas de fausse déclaration? Donnons-nous des adresses de banques et d assureurs? Comment faire pour avoir une copie de mon dossier médical Ai-je le droit de faire un prêt immobilier sans assurance? Doit-on tout indiquer sur le questionnaire médical de l assurance? Avez-vous des statistiques concernant le nombre de personnes atteintes d un cancer qui ont réussi à trouver une assurance emprunteur? J ai eu un cancer, je veux un prêt d un montant de , est ce que c est possible? J ai reçu une proposition de l assurance emprunteur avec une majoration de 300%, je désire contester cette décision, comment puis je faire? J ai souscrit un prêt en 2004, avec une surprime au niveau de l assurance emprunteur, est-il possible de renégocier mon assurance? Je suis en invalidité 1ere/2eme/3eme catégorie et la banque me refuse un prêt, pouvez vous m aider? Est- ce que le compromis de vente est obligatoire pour avoir un devis d assurance? Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 4

5 4. Les statistiques En 2008 : 1738 appels Distribution des appels Par régions Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 5

6 Mode de connaissance d AIDEA Internet et la proximité des Comités Départementaux sont les premiers vecteurs de communication Montant de crédit La majorité des montants de crédit se situe entre 50K et 150K Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 6

7 Durée de crédit Type de prêts 80,5% des appels concernent des prêts immobiliers Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 7

8 Tranches d âge La moyenne d âge des appelants se situe entre 40 ans et 49 ans Catégories socio-professionnelles Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 8

9 Autres pathologies 7% des appels concernent une pathologie autre que le cancer Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 9

10 5. Les enquêtes Deux enquêtes effectuées à ce jour : Enquête AERAS 2 : Délégation d assurance et garanties alternatives Septembre 2008 à février 2009, 299 appelants Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 10

11 1 299 observations Q1-Assurance autre que banque? 10,4% Nb % cit. oui ,6% non 31 10,4% Q4-Avez-vous vu votre banquier? 25,8% Nb % cit. oui ,2% non 77 25,8% 74,2% 89,6% Environ 90% des appelants ont l'intention de contracter une assurance autre que celle proposée par leur banque. ANTICIPATION : + d'1/4 des appelants contactent AIDEA avant toutes démarches. Assurance si vu banquier Q4-Avez-vous_vu_votre_banquier_?, Q1-Assurance_autre_que_banque_? oui non Total oui non Total N % cit. N % cit. N % cit ,9% 68 22,7% ,6% 22 7,4% 9 3,0% 31 10,4% ,2% 77 25,8% ,0% Environ 67% des appelants ayant vu leur banque ont l'intention d'avoir recours à une délégation d'assurance. Q2-Pouvez vous apporter une Gtie-Alt Nb % cit. 29,8% GENRE M/F oui 89 29,8% non ,2% Nb % cit. Masculin ,5% 37,5% 70,2% Féminin ,5% 62,5% 30% des appelants peuvent apporter une Garantie Alternative (bien immobilier, caution,...) Moyenne = 46,36 Médiane = 47,00 Min = 22 Max = 76 Nb CLASSES D'AGE % cit. Moins de ,0% De 20 à ,0% De 30 à ,1% De 40 à ,1% De 50 à ,8% De 60 à ,4% 70 et plus 8 2,7% 0,0% 2,7% 9,0% 12,4% 22,1% 27,1% 26,8% CSP INSEE Nb % cit. Employé 93 31,1% Fonctionnaire 81 27,1% Retraité 40 13,4% Cadre.Prof.Intellectuelle.Sup ,0% Profession libérale 12 4,0% Commerçant, artisan, ,7% Ouvrier 7 2,3% Inactif 5 1,7% Autre 4 1,3% Chomeur 4 1,3% Agriculteur 3 1,0% 31,1% 27,1% 13,4% 13,0% 4,0% 3,7% 2,3% 1,7% 1,3% 1,3% 1,0% Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 11

12 2 299 observations pathologies appelants Nb % cit. Cancer ,6% Autres pathologies 28 9,4% 9,4% 90,6% Environ 10% des appelants ont une pathologie autre que le cancer. Autres Pathologies Nb % cit. Cardio vasculaire 8 28,6% Handicap 7 25,0% Neuro-psy 5 17,9% Rein 3 10,7% Sang 2 7,1% Hépatite 1 3,6% Sclérose en plaque 1 3,6% Thyroïde 1 3,6% 10,7% 7,1% 3,6% 3,6% 3,6% 17,9% 28,6% 25,0% localisations cancer Nb % obs. Seins ,1% Lymphomes 25 8,4% Colorectal 21 7,0% ORL 19 6,4% Prostate 17 5,7% Poumons 13 4,3% Testicules 12 4,0% Thyroide 11 3,7% Leucémies 9 3,0% Reins 8 2,7% Mélanomes 6 2,0% Col de l'utérus 6 2,0% Cerveau 5 1,7% Os 3 1,0% Myelome 3 1,0% Cancers Digestifs 3 1,0% Ovaires 3 1,0% Vessie 1 0,3% Total 299 8,4% 7,0% 6,4% 5,7% 4,3% 4,0% 3,7% 3,0% 2,7% 2,0% 2,0% 1,7% 1,0% 1,0% 1,0% 1,0% 0,3% 35,1% Total ,0% catégories des appelants 15,1% Nb % cit. Demandeur ,9% Proche 45 15,1% 84,9% Les proches représentent 15% des appelants. Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 12

13 Enquête AERAS 1 : Connaissance du dispositif AERAS Du 15/10/07 au 14/04/2008, 888 appelants Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 13

14 6. Retours et témoignages «Monsieur, je tiens à remercier grandement les membres de votre service. Grâce à vous, et aux informations que votre personnel m ont donné j ai pu obtenir un prêt de 7000 afin d acquérir un nouveau véhicule pour moi et surtout mon fils de 4 mois» Michel B «Tout des suite, les conseillers d AIDEA m ont compris et m ont donné toutes les informations pour faire valoir mes droits» Karine N «Merci de votre écoute, de la chaleur de vos équipes et votre aide..» Justine P «J ai toujours été accueilli avec compréhension et professionnalisme» Maryse D «Toujours la même qualité d écoute et de conseil. Je tiens donc à vous féliciter pour cet excellent niveau de vos correspondants» Laurent C «Encore une fois merci, pour votre écoute et vos précieux conseils» Franck M «Si j avais su je vous aurai contacté avant mon de faire mon prêt» Rachid B «Merci de m avoir redonné espoir pour ce parcours du combattant» Josiane T «Je vous remercie de m avoir donné toutes ces piste» Anthony K Notre MISSION : Informer, Conseiller et Accompagner Rapport d activité 2008 AIDEA / 14

15 Indicateurs Résultats des enquêtes AERAS 1 : connaissance d Aeras (oct 07 sept 08) concernant 888 appelants. AERAS 2 : Délégation assurance et garanties (sept 08- fev 09) 299 appelants. Nombre de sites internet : 2 sites sont mis à la disposition du grand public site totalement dédié à l assurabilité site institutionnel orientant sur aidea et le site AERAS.. Appels et courriels enregistrées au dispositif AIDEA de Septembre 2006 à Juin 2009 En 2008 : 1738 appels appels 370 courriels Nombre de documentations diffusées Affiches 30x40 : Affiches A4 : Cartes : Dépliants : Dr M.Keller & coll AIDEA / Lncc oct 2008

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

La convention AERAS * emprunter. s assurer et. avec un risque aggravé. de santé. * La convention est téléchargeable sur www.gema.

La convention AERAS * emprunter. s assurer et. avec un risque aggravé. de santé. * La convention est téléchargeable sur www.gema. La convention AERAS * s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé * La convention est téléchargeable sur www.gema.fr GEMA, 9, rue de Saint-Pétersbourg 75008 Paris - janvier 2007 1 Convention

Plus en détail

VOUS VOTRE ENTREPRISE

VOUS VOTRE ENTREPRISE Enquête sur le rôle et la place de la santé dans l octroi de crédit aux TPE Ce questionnaire s inscrit dans une recherche doctoral et s adresse aux dirigeants de TPE ayant demandé ou qui sont entrain de

Plus en détail

La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante )

La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante ) La Convention AERAS (S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggrave de Sante ) L assurance emprunteur vous protège, vous et votre famille : en cas de décès, d accident ou de maladie, elle prend en charge

Plus en détail

Assurabilité des risques aggravés

Assurabilité des risques aggravés Assurabilité des risques aggravés L assurance de l emprunteur contre les risques de décès, d invalidité, d incapacité de travail et éventuellement de perte d emploi est généralement une condition nécessaire

Plus en détail

ACCES AUX ASSURANCES. - Assurance de prêt immobilier - Assurance de crédit professionnel - Assurance de crédit à la consommation

ACCES AUX ASSURANCES. - Assurance de prêt immobilier - Assurance de crédit professionnel - Assurance de crédit à la consommation ACCES AUX ASSURANCES Dominique Thirry, juriste spécialisée en droit de la santé, Juris Santé Séverine Levrat, juriste spécialisée en droit de la santé et droit des assurances, Juris Santé Jean-Luc Bonnay,

Plus en détail

Crédit LA CONVENTION AERAS. S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé. www.boursorama-banque.com

Crédit LA CONVENTION AERAS. S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé. www.boursorama-banque.com Crédit LA CONVENTION AERAS S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé 1. Qu est ce que la convention AERAS? 2. Comment fonctionne le dispositif, quels sont les types de prêts concernés? 3.

Plus en détail

La convention AERAS en 10 points-clés

La convention AERAS en 10 points-clés La convention AERAS en 10 points-clés Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

Assurer mon cre dit immobilier

Assurer mon cre dit immobilier Assurer mon cre dit immobilier Pour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d obtenir un crédit immobilier ainsi qu une assurance emprunteur. L assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu

Plus en détail

La Convention. www.lesclesdelabanque.com. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les mini-guides bancaires.

La Convention. www.lesclesdelabanque.com. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les mini-guides bancaires. octobre 2012 n 25 crédit Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) 1

Plus en détail

Optimisez l assurance de vos prêts. Sérévi Emprunteur

Optimisez l assurance de vos prêts. Sérévi Emprunteur Optimisez l assurance de vos prêts Sérévi Emprunteur PLATES-FORMES ASSURANCE VIE Qui sommes-nous? Vie Plus est une filière de Suravenir, compagnie d assurance de personnes du Crédit Mutuel Arkéa. Parmi

Plus en détail

La Convention AERAS. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Septembre 2011

La Convention AERAS. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Septembre 2011 025 La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Les Mini-Guides Bancaires Septembre 2011 4 6 10 14 18 22 26 28 30 34 38 Sommaire Introduction Qui est concerné et qu est-ce

Plus en détail

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) OCTOBRE 2012 N 25 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) 1

Plus en détail

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) SEPTEMBRE 2015 N 25 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

Plus en détail

Tout savoir sur la loi Hamon. Changement d assurance de prêt immobilier en première année

Tout savoir sur la loi Hamon. Changement d assurance de prêt immobilier en première année Guide Tout savoir sur la loi Hamon Changement d assurance de prêt immobilier en première année Ce document est la propriété de Réassurez-moi et ne doit pas être copié, reproduit, dupliqué totalement ou

Plus en détail

L accès au crédit malgré un problème de santé

L accès au crédit malgré un problème de santé LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 12 L accès au crédit malgré un problème de santé Convention Belorgey FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE mise à jour avril 2005 Document réalisé en collaboration avec des associations

Plus en détail

Assurer mon crédit immobilier

Assurer mon crédit immobilier SEPTEMBRE 2015 N 32 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Assurer mon crédit immobilier Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour

Plus en détail

Février 2016 LA CONVENTION AERAS S ASSURER ET EMPRUNTER AVEC UN RISQUE AGGRAVÉ DE SANTÉ

Février 2016 LA CONVENTION AERAS S ASSURER ET EMPRUNTER AVEC UN RISQUE AGGRAVÉ DE SANTÉ Février 2016 LA CONVENTION AERAS S ASSURER ET EMPRUNTER AVEC UN RISQUE AGGRAVÉ DE SANTÉ Vous trouverez, dans ce dépliant, une information sur la convention AERAS, révisée au 2 septembre 2015, qui permet

Plus en détail

Synthèse : analyse comparative des pratiques assurantielles dans cinq pays.

Synthèse : analyse comparative des pratiques assurantielles dans cinq pays. Synthèse : analyse comparative des pratiques assurantielles dans cinq pays. La situation en matière de pratique assurantielle dans les 5 pays ciblés par l étude (Royaume-Uni, Italie, Allemagne, Danemark

Plus en détail

La Convention AERAS. www.lesclesdelabanque.com. Janvier 2007. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) LES MINI-GUIDES BANCAIRES

La Convention AERAS. www.lesclesdelabanque.com. Janvier 2007. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) LES MINI-GUIDES BANCAIRES 025 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) LES MINI-GUIDES BANCAIRES FBF - 18

Plus en détail

Convention Aeras : statistiques 2012

Convention Aeras : statistiques 2012 Assurances de personnes Dossier Octobre 2013 Convention Aeras : statistiques 2012 Ce document est la propriété exclusive de la FFSA et du GEMA et est protégé par le droit d'auteur. La reproduction, la

Plus en détail

BILAN A MI-PARCOURS SUR L APPLICATION DE LA CONVENTION AERAS «s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé»

BILAN A MI-PARCOURS SUR L APPLICATION DE LA CONVENTION AERAS «s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé» BILAN A MI-PARCOURS SUR L APPLICATION DE LA CONVENTION AERAS «s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé» Comité consultatif du secteur financier Paris, mardi 18 novembre 2008 Assurance emprunteur

Plus en détail

La convention AERAS en 10 questions-réponses

La convention AERAS en 10 questions-réponses La convention AERAS en 10 questions-réponses Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l'assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

DOYEN AUTO France 101, avenue de l Europe 31 620 CASTELNAU D ESTRETEFONDS

DOYEN AUTO France 101, avenue de l Europe 31 620 CASTELNAU D ESTRETEFONDS DOYEN AUTO France 101, avenue de l Europe 31 620 CASTELNAU D ESTRETEFONDS Dossier de candidature Franchise Novembre 2007 RCS Toulouse 452 197 478 Code APE : 519 A 2 Nous vous remercions de l intérêt que

Plus en détail

AERAS. La convention. en10 points-clés. Crédit

AERAS. La convention. en10 points-clés. Crédit Crédit La convention AERAS en10 points-clés Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

Bien vivre sur les territoires ruraux de Seille et Mauchère et entre Natagne et Chantereine

Bien vivre sur les territoires ruraux de Seille et Mauchère et entre Natagne et Chantereine Questionnaire à destination des habitants ( 18 ans) Bien vivre sur les territoires ruraux de Seille et Mauchère et entre Natagne et Chantereine Depuis janvier 2015, un groupe de travail coordonné par les

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Pour faciliter l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé,

Pour faciliter l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé, Mini-guide téléchargé depuis le site www.lesclesdelabanque.com - e-mail : cles@fbf.fr Mini-guide n 25 - Janvier 2007 La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Pour faciliter

Plus en détail

Bilan des «Cinq Engagements FBF» Questionnaire «Entreprises» Entreprises de l artisanat et du commerce de proximité

Bilan des «Cinq Engagements FBF» Questionnaire «Entreprises» Entreprises de l artisanat et du commerce de proximité Bilan des «Cinq Engagements FBF» Questionnaire «Entreprises» Entreprises de l artisanat et du commerce de proximité UPA-APCMA : 225 réponses au questionnaire (au 7 septembre 2015) Questions préliminaires

Plus en détail

ASSURANCE. creditfoncier.fr CONVENTION AERAS. S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé

ASSURANCE. creditfoncier.fr CONVENTION AERAS. S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé ASSURANCE creditfoncier.fr CONVENTION AERAS S Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé S ASSURER ET EMPRUNTER AVEC UN Un dispositif conventionnel d accès à l assurance et au crédit des personnes

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

Assurances, emprunts, permis de conduire

Assurances, emprunts, permis de conduire Assurances, emprunts, permis de conduire J ai participé le 17 mai 2008 à une réunion commune à trois associations : l AFAF, l ASL et CSC. Monsieur Gobel, membre de Santé info droit, nous a présenté les

Plus en détail

Assurez votre crédit immobilier pour réussir votre projet

Assurez votre crédit immobilier pour réussir votre projet Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

[Sondage France Lyme] Votre vécu de la maladie de Lyme

[Sondage France Lyme] Votre vécu de la maladie de Lyme [Sondage ] Votre vécu de la maladie de Lyme Bonjour, Ce sondage a été créé par l'association. Nous souhaitons analyser la situation des malades en France à large échelle. Votre réponse nous sera très utile.

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 2 e vague Février 2010

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 2 e vague Février 2010 Observatoire de l Auto-Entrepreneur 2 e vague Février 2010 Contexte Après plus d un an du lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus de 320 000 personnes s'y sont inscrites. Ce succès quantitatif

Plus en détail

Hypo Protect Classic 2win

Hypo Protect Classic 2win Proposition d assurance Hypo Protect Classic 2win Coordonnées de l intermédiaire : N d agence : Modification du contrat n : N de dossier : Code : Date d impression : Coordonnées 1. Preneur d assurance

Plus en détail

Foire aux questions. assurance colle ctive

Foire aux questions. assurance colle ctive assurance colle ctive Foire aux questions Les réponses aux questions suivantes s adressent aux membres des syndicats qui adhèrent aux assurances collectives de la FNEEQ-CSN. Nous vous invitons à communiquer

Plus en détail

MODÈLE DE FICHE STANDARDISÉE D INFORMATION. Assurance emprunteur des prêts immobiliers (Ce document n a pas de valeur contractuelle)

MODÈLE DE FICHE STANDARDISÉE D INFORMATION. Assurance emprunteur des prêts immobiliers (Ce document n a pas de valeur contractuelle) MODÈLE DE FICHE STANDARDISÉE D INFORMATION Assurance emprunteur des prêts immobiliers (Ce document n a pas de valeur contractuelle) 1. Le distributeur Nom :.. Dénomination sociale : Adresse :.. Tél....

Plus en détail

La Convention AERAS. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. Septembre 2011

La Convention AERAS. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. Septembre 2011 Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

Mini-guide n 25 - Septembre 2011

Mini-guide n 25 - Septembre 2011 Mini-guide téléchargé depuis le site www.lesclesdelabanque.com - e-mail : cles@fbf.fr Mini-guide n 25 - Septembre 2011 La Convention AERAS La Convention AERAS (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé

Plus en détail

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain?

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier Mars 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 2000 personnes

Plus en détail

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix. particuliers professionnels professionnels entreprises. entreprises

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix. particuliers professionnels professionnels entreprises. entreprises particuliers professionnels professionnels entreprises entreprises L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix document non contractuel à caractère publicitaire. les garanties peuvent donner

Plus en détail

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix particuliers PROFESSIONNELS professionnels entreprises entreprises GÉNÉRATION RESPONSABLE Être un assureur responsable, c est donner à chacun les moyens de faire les bons choix pour protéger ce qui lui

Plus en détail

La Convention AERAS. Nouvelle édition Mars 2011. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé)

La Convention AERAS. Nouvelle édition Mars 2011. (s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme Juin 2011 MACIF PRESENTATION DES RESULTATS N 23976 Elodie Van Cuyck Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Etude Assurance emprunteur : connaissance de

Plus en détail

L assurance-emprunteur

L assurance-emprunteur 26 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES L assurance-emprunteur présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Vendredi 24 janvier 214-1 L Observatoire

Plus en détail

Les demandes d'assurance de prêts (convention Aeras)

Les demandes d'assurance de prêts (convention Aeras) Assurances de personnes Conjoncture Juillet 2011 Les demandes d'assurance de prêts (convention Aeras) Situation à fin décembre 2010 Ce document est la propriété exclusive de la FFSA et du GEMA et est protégé

Plus en détail

ÉPREUVE ÉCRITE TECHNIQUES BANCAIRES PARTICULIERS

ÉPREUVE ÉCRITE TECHNIQUES BANCAIRES PARTICULIERS E4A TBPA SUJET ÉPREUVE ÉCRITE TECHNIQUES BANCAIRES PARTICULIERS Documents autorisés : Néant Matériel autorisé : «Le matériel autorisé comprend toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices

Plus en détail

Cette fiche présente des éléments généraux sur l assurance emprunteur et les travaux sur ce sujet du CCSF depuis sa création.

Cette fiche présente des éléments généraux sur l assurance emprunteur et les travaux sur ce sujet du CCSF depuis sa création. Assurance emprunteur Depuis 2004, le CCSF accorde une attention particulière au sujet de l assurance emprunteur afin que le consommateur puisse disposer de l information la plus pertinente possible et

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER OFFERT PAR AXA Banque PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER FICHE 5 5 QUESTIONS SUR L ASSURANCE EMPRUNTEUR AXA Banque PETITS e-guides PRATIQUES - N 2 FICHE 5 5 QUESTIONS SUR L ASSURANCE EMPRUNTEUR

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE EVALUATION PARTICIPATIVE DU PROJET DE SERVICE QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES USAGERS Nous vous proposons de participer à l évaluation du projet de service. Votre participation

Plus en détail

MASTER2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

MASTER2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES MASTER2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Vous trouverez ci-joint le dossier de candidature à remplir et à envoyer à ELEGIA Formation accompagné des pièces justificatives, ainsi qu une note qui reprend les

Plus en détail

Les Français et l accession à la propriété

Les Français et l accession à la propriété Les Français et l accession à la propriété Sondage Ifop pour CAFPI Le 30 juin 2015 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour CAFPI Echantillon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès

Plus en détail

CRÉDITS. Tout ce que vous devez savoir en matière de crédit. BR, la banque de la Réunion. www.banquedelareunion.fr

CRÉDITS. Tout ce que vous devez savoir en matière de crédit. BR, la banque de la Réunion. www.banquedelareunion.fr CRÉDITS BR, la banque de la Réunion Tout ce que vous devez savoir en matière de crédit. CRÉDITS : Prêt Personnel p 4 Livéo p 5 Prêt Étudiant p 6 Permis à 1 /jour p 8 Prêt Immobilier p10 Prêt Épargne Logement

Plus en détail

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Bernard Fortin Mars 2014 Source: Comité consultatif de la Société canadienne du cancer : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013. Toronto

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation 013 Le crédit à la consommation L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Nouvelle édition Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce qu un crédit à la consommation? 2 Quels sont les différents types de crédit

Plus en détail

Les artisans et leur banque

Les artisans et leur banque Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les artisans et leur banque Analyse des relations entre les artisans et leur banquier Enquête réalisée en août et septembre 2013 Octobre

Plus en détail

COMMISSION D AIDE FINANCIERE

COMMISSION D AIDE FINANCIERE Nom de l assistante sociale :... Organisme :... Adresse :... Téléphone :... Jours et heures de permanence :... COMMISSION D AIDE FINANCIERE DEMANDE D AIDE SPECIALE SUR LES FONDS DU COMITE DEPARTEMENTAL

Plus en détail

Temoignages. Laurent et Steph

Temoignages. Laurent et Steph Laurent et Steph Nous tenons tout particulièrement a remercier la société excel-taux qui par son professionnalisme a su trouver la solution au refinancement du prêt de notre résidence principale Nous avons

Plus en détail

PRESENTATION ET SYNTHESE

PRESENTATION ET SYNTHESE s Assurer et Emprunter avec un Risque de Santé Aggravé (AERAS) ENQUETE FLASH RELATIVE A L APPLICATION DE LA CONVENTION AERAS 1 er juin au 30 septembre 2007 PRESENTATION ET SYNTHESE Cette enquête a été

Plus en détail

Votre avis est essentiel!

Votre avis est essentiel! M E S U R E D E L A S AT I S F AC T I O N D E S U S AG E R S D E L A M D P H - Maisons Départementales des Personnes Handicapées - Votre avis est essentiel! La MDPH a un réel besoin de retours sur son

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION AU SERVICE DE TRANSPORT ADAPTE Réservé aux habitants de Mulhouse Alsace Agglomération

DEMANDE D ADMISSION AU SERVICE DE TRANSPORT ADAPTE Réservé aux habitants de Mulhouse Alsace Agglomération DEMANDE D ADMISSION AU SERVICE DE TRANSPORT ADAPTE Réservé aux habitants de Mulhouse Alsace Agglomération Peuvent être admises au service Domibus les personnes ne pouvant utiliser les transports en commun

Plus en détail

Allianz Assurance Emprunteur

Allianz Assurance Emprunteur Allianz Assurance Emprunteur Loi HAMON Allianz Courtage L objectif de la loi Hamon Quel est le besoin des assurés? Comparer les offres d assurance, faire jouer la concurrence La réponse apportée par la

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

GUIDE ASSURANCE EMPRUNTEUR

GUIDE ASSURANCE EMPRUNTEUR GUIDE ASSURANCE EMPRUNTEUR Décès-Invalidité-Maladie 1 /mois par tranche de 1 000 empruntés Si votre client a moins de 60 ans Décès-Invalidité-Maladie 1,40 /mois par tranche de 1 000 empruntés Si votre

Plus en détail

Assurance de prêt immobilier

Assurance de prêt immobilier Assurance de prêt immobilier QU EST CE QUE L ASSURANCE DE PRÊT IMMOBILIER? L assurance de prêt immobilier est un type de contrat d assurance spécifique : il permet à l emprunteur de faire face aux échéances

Plus en détail

JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES

JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES 1 La retraite est un sujet complexe, en perpétuelle évolution. Alors Votre Syndicat n a qu un seul mot d ordre : «Préparez vous!» Sachez que le rôle de Votre

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION

ENQUETE DE SATISFACTION Bienvenue sur notre enquête en ligne! Dès que nos clients passent une commande sur notre site Internet, nous prenons de leurs nouvelles pour savoir si tout s'est bien déroulé. Nous vous remercions encore

Plus en détail

Information aux enseignants

Information aux enseignants SAPAD Service d Assistance Pédagogique à Domicile Information aux enseignants Chèr(e) collègue, Vous avez accepté d intervenir auprès d un enfant dont la scolarité est interrompue momentanément pour raisons

Plus en détail

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4 Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire FISAC : Action n 4 L Artisanat en Maurienne Quelques chiffres 1 152 entreprises artisanales (11,5% des entreprises artisanales de Savoie)

Plus en détail

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1 Quel rôle peuvent jouer les régimes d assurance maladie pour amener l individu à avoir une gestion active de son capital santé : l exemple du Parcours Prévention au RSI Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe

Plus en détail

VILLAGE DE CABANE PERCHEE www-cabanes-ardeche.com

VILLAGE DE CABANE PERCHEE www-cabanes-ardeche.com 1 VILLAGE DE CABANE PERCHEE www-cabanes-ardeche.com DOSSIER DE CANDIDATURE LICENCE DE MARQUE LES CABANES DE LABROUSSE REILLER 07440 BOFFRES RCS ANNONAY : 512 361 973 - Code APE : 9329 Z Copyright LES CABANES

Plus en détail

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51%

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51% Résultats détaillés Pour l ensemble des questions traitées, on trouvera deux colonnes de pourcentages : - la première est sur la base des effectifs totaux (total inférieur à 100% pour les questions filtrées)

Plus en détail

Parents ou futurs parents... Satisfaits ou non de votre de mode de garde actuel... Votre avis nous intéresse!

Parents ou futurs parents... Satisfaits ou non de votre de mode de garde actuel... Votre avis nous intéresse! Bonjour, La commune de Saint Berthevin engage une réflexion autour de la création d'un service d'accueil pour les jeunes enfants en associant les entreprises du territoire. Nous vous invitons à compléter

Plus en détail

Nom de naissance... Nom marital... Prénoms... Date de naissance... à... N d'immatriculation à la Sécurité sociale (N INSEE ou NIR)

Nom de naissance... Nom marital... Prénoms... Date de naissance... à... N d'immatriculation à la Sécurité sociale (N INSEE ou NIR) Dossier de Demande de Pension personnelle D N immatriculation SNCF Cadres Supérieurs et Agents CPR Votre identité Madame Mademoiselle Monsieur V Nom de naissance...... Nom marital......... Prénoms.........

Plus en détail

NOS SOLUTIONS ASSURANCE. DÉCÈS INVALIDITÉ Pour une protection efficace FONCIER TENDANCE POUR VOIR GRAND TOUT DE SUITE ET PROFITER DE LA VIE

NOS SOLUTIONS ASSURANCE. DÉCÈS INVALIDITÉ Pour une protection efficace FONCIER TENDANCE POUR VOIR GRAND TOUT DE SUITE ET PROFITER DE LA VIE NOS SOLUTIONS ASSURANCE ASSURANCE FONCIER TENDANCE DÉCÈS INVALIDITÉ J Pour une protection efficace POUR VOIR GRAND TOUT DE SUITE ET PROFITER DE LA VIE ASSURANCE DÉCÈS INVALIDITÉ POURQUOI VOUS ASSURER?

Plus en détail

OBSERVATION ET SUIVI DES PARTICIPANTS

OBSERVATION ET SUIVI DES PARTICIPANTS THÈME F OBSERVATION ET SUIVI DES PARTICIPANTS Nos objectifs partagés Évaluation de la satisfaction des participants Observation de la fréquentation Une démarche écoresponsable a été engagée sur l événement,

Plus en détail

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux,

Plus en détail

LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG

LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG Le CNG contribue au développement professionnel des praticiens hospitaliers et des directeurs de la Fonction Publique Hospitalière dans un objectif

Plus en détail

Mesure de la satisfaction des usagers de la MDPH. Questionnaire test

Mesure de la satisfaction des usagers de la MDPH. Questionnaire test Mesure de la satisfaction des usagers de la MDPH Questionnaire test COMMENT UTILISER LE QUESTIONNAIRE? Objectif et finalité de la démarche Ce questionnaire s adresse à tous les usagers de la Maison départementale

Plus en détail

Le CRAC, 15 ans déjà! L âge où tous les rêves sont permis, où tous les possibles s offrent à

Le CRAC, 15 ans déjà! L âge où tous les rêves sont permis, où tous les possibles s offrent à 1 Le CRAC, 15 ans déjà Présentation de Philipe MAYSTADT, Président de la B.E.I. «Le soutien de la Banque Européenne d Investissement aux pouvoirs régionaux et locaux» Le 17 mars 2011 PLAN : Le CRAC, 15

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Données administratives Edition 2008

Données administratives Edition 2008 Wallimann Nina - 04.04.2000-2923 Courtemaîche (JU ) Groupe Mutuel Rue du Nord 5 1920 Martigny Tel. 0848 803 111 www.groupemutuel.ch Sociétés d'assurance membres du Groupe Mutuel, ssociation d'assureurs:

Plus en détail

L adhésion à la mutuelle d établissement sera-t-elle obligatoire? Pour qui (agent seul ou famille)?

L adhésion à la mutuelle d établissement sera-t-elle obligatoire? Pour qui (agent seul ou famille)? MUTACMA LA MUTUELLE DES AGENTS DE L'ANPE : Questions / Réponses Nos réponses n ont aucun caractère contractuel L adhésion à la mutuelle d établissement sera-t-elle obligatoire? Pour qui (agent seul ou

Plus en détail

SOLUTIONS De financement. À chaque projet son financement!

SOLUTIONS De financement. À chaque projet son financement! SOLUTIONS De financement À chaque projet son financement! nos solutions pour financer vos projets Les solutions de financement de Groupama Banque sont conçues pour répondre à vos attentes. Des financements

Plus en détail

mois offerts* en santé «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à

mois offerts* en santé «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à Offre «Mutation» «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à 3 en santé mois offerts* * Voir conditions à l intérieur du dépliant. En cas de mutation,

Plus en détail

Les Français et le recours à un courtier en immobilier

Les Français et le recours à un courtier en immobilier Les Français et le recours à un courtier en immobilier Octobre 2015 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel: 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com

Plus en détail