Lyne Vézina. Directrice de la recherche et du développement en sécurité routière Société de l assurance automobile du Québec

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lyne Vézina. Directrice de la recherche et du développement en sécurité routière Société de l assurance automobile du Québec"

Transcription

1 Lyne Vézina Directrice de la recherche et du développement en sécurité routière Société de l assurance automobile du Québec Colloque régional de traumatologie de la Mauricie et du Centre-du-Québec Trois-Rivières 6 novembre 2015

2 Mission Protéger la personne contre les risques liés à l usage de la route Mandats Mener des actions de promotion de la sécurité routière et de prévention Fixer les contributions d assurance et gérer le patrimoine fiduciaire Gérer l accès au réseau routier Surveiller et contrôler le transport routier des personnes et des biens Indemniser les personnes accidentées de la route et faciliter leur réadaptation

3 Titulaires de permis : Véhicules immatriculés : Personnes accidentées : Décès : 336 Blessés graves : Blessés légers : Indemnités versées : 1,004 G $ Coûts sociaux : 4,016 G $

4

5 Nombre de décès Décès Titulaires de permis Véhicules en circulation Titulaires de permis et véhicules en circulation Nombre de décès en 2014: Années

6 Nombre de victimes Victimes Titulaires de permis Véhicules en circulation Titulaires de permis et véhicules en circulation Années 0

7 600 12, , ,4 6,2 5, , ,2 4,8 4,1 6,0 4, , ,0 Nombre de décès au Québec Taux de décès pour habitants

8 Comportements Infrastructures routières Sécurité des véhicules Exposition au risque Facteurs socio-économiques : ex. démographie, économie, prix de l essence, etc. Autres facteurs : ex. conditions climatiques

9 Sur les conducteurs ( 50) Sur l ensemble du système (Haddon) (années 70 80) Sur l ensemble du système, les résultats souhaités et la direction institutionnelle (début 90) Sur l ensemble du système, la réduction totale du nombre de tués et de blessés à long terme et le partage des responsabilités (Système sûr) (fin 90) Source: Bliss et Breen, 2008

10 Un conducteur sécuritaire Véhicule sécuritaire Route sécuritaire Il est important de travailler sur ces trois aspects Source: Bliss et Breen, 2008

11 Repose sur la matrice de Haddon largement utilisée en matière de prévention des traumatismes Intervient sur : 4 facteurs L humain Le véhicule L environnement routier L environnement socioéconomique/législatif 3 phases d un accident Avant (préimpact) Pendant (impact) Après (postimpact) Combinaison de mesures actives et passives

12 Avant Pendant Après Humain Véhicule Env. routier Env. socioéconomique/ législatif Formation Éducation Contrôle Utilisation de dispositifs de sécurité Usage de la ceinture Caractéristiques individuelles Gravité des Feux de jour Antidémarreur détecteur d alcool Coussin gonflable Ceinture de sécurité Enregistreurs de bord Société de traumatismes l'assurance automobile du Québec Pistes cyclables Traffic calming Bandes rugueuses Marquage Glissières de sécurité Objets fixes en bordure de route Accotements Téléphone d urgence Création d une norme sociale Code de la sécurité routière Accès graduel Normes de construction des véhicules Lois sur l utilisation de la ceinture et le port du casque Système d urgence Centres de traumatologie

13 La stratégie d intervention privilégiée par la SAAQ et ses partenaires : 3 axes d intervention pour influencer et modifier le comportement de l ensemble des usagers de la route afin de réduire le nombre de victimes Sensibilisation Contrôle Législation La sensibilisation La législation Le contrôle

14 La stratégie d intervention privilégiée par la SAAQ et ses partenaires : 3 axes d intervention pour influencer et modifier le comportement de l ensemble des usagers de la route afin de réduire le nombre de victimes Sensibilisation Législation Un 4 e levier pour la SAAQ : la tarification Contrôle La sensibilisation La législation Le contrôle

15 Adoption du comportement Temps Source: LeNet 1981

16 Ne peut à elle seule modifier sensiblement les habitudes des usagers de la route Est nécessaire pour : Préparer le public à comprendre et à admettre des comportements dangereux Provoquer l identification au problème Valoriser les bons comportements Proposer des solutions Rendre crédible le contrôle policier nécessaire, mais non suffisante

17 Il suffit de rendre obligatoire une mesure pour qu une proportion importante du public la respecte d emblée reflet d un consensus social Approche basée sur la théorie de la dissuasion : Promptitude Sévérité Certitude Dissuasion générale et spécifique

18 Une législation suppose évidemment qu elle soit appliquée La peur de la sanction est un puissant catalyseur pour aider à l adoption volontaire d un comportement Mise sur la perception du risque d être arrêté

19 Connaissance Sécurité routière Dév. outils, moyens et stratégies Évaluation

20 Stratégie globale de la SAAQ : Maintenir la sécurité routière comme enjeu social Concentrer les interventions et les ressources sur les comportements les plus propices à réduire le nombre de victimes de la route Harmoniser les activités de sensibilisation avec les interventions policières Multiplier les points de contact avec les publics cibles Diffuser et varier les campagnes sur la plus longue période de temps possible dans une même année

21 Analyse des statistiques du bilan routier et enquêtes routières État de la recherche Analyse des rapports de sondages postcampagnes Optimisation du budget des campagnes de sensibilisation

22 Principaux facteurs contributifs : Alcool au volant : 36 % des décès Vitesse : 37 % des décès Fatigue : 20 % des collisions mortelles Distraction : 30 % des collisions mortelles Facteur aggravant : Non-port de la ceinture de sécurité : malgré un taux de port relativement élevé (96 % à l avant), 30 % des conducteurs et des passagers de véhicules de promenade décédés n étaient pas attachés Le non-port de la ceinture est corrélé avec d autres comportements à risque (ex. alcool, vitesse)

23 Les jeunes de 16 à 24 ans représentent : 10 % des titulaires de permis et 20 % des conducteurs impliqués dans des accidents avec dommages corporels 15 % des infractions avec points d inaptitude, 29 % des excès de vitesse de 45 km/h ou plus et 40 % des infractions pour vitesse ou action imprudente Les conducteurs âgés : Ne sont pas surreprésentés dans les accidents avec dommages corporels, mais de par leur plus grande fragilité sont plus susceptibles de subir des blessures mortelles Sont également plus susceptibles de présenter des conditions médicales incompatibles avec la conduite d un véhicule Les usagers vulnérables : ex. piétons, cyclistes, etc.

24 Sensibilisation de masse (télé, radio, Web, etc.) Relations publiques et médias Éducation en milieu scolaire Partenariat et activités sur le terrain Recherche

25 Sensibilisation de masse (± 6 thèmes) : $ Autre sensibilisation (ex. prog. scolaire) : $ Initiatives locales (ex. policiers ou municipalités) : $ Commandites (ex. ONR, Cool Taxi) : $ Programme de recherche : $

26 Ministère des Transports Ministère de la Sécurité publique Ministère de la Justice Ministère de la santé et des services sociaux Services policiers municipaux Sûreté du Québec Associations ou fédérations Centre de recherche universitaire Échanges nationaux ou internationaux Etc.

27 Attire l attention de la population et des médias Brise le mur d indifférence des publics cibles Influence les attitudes et les perceptions Présente des solutions aux mauvais comportements Crée des normes sociales Mobilise des partenaires Augmente le soutien à l adoption de mesures législatives ou à la coercition

28 Enjeux souvent émotifs Résultats attendus à court terme Éclatement des médias Beaucoup de «gérants d estrade», tout le monde a de bonnes idées

29 Ne peut communiquer un message complexe Bénéfices souvent intangibles et difficiles à évaluer Hétérogénéité des publics cibles Multiplicité des comportements à risque Contraintes socio-économiques

30 Résultats des actions de la SAAQ se mesurent en années ou en décennies : Ceinture de sécurité obligatoire en % de port en % de port en 1976 (loi) 90 % de port en 1991 (15 ans) 96 % de port aujourd hui Première campagne de masse «alcool» en décès en décès en 2004 (20 ans) 120 décès en 2013

31 Décès en 1978 Décès en Conducteurs décédés ayant une alcoolémie > 0, % 31 %

32 90 M $ en indemnisation (2013) 360 M $ en coûts sociaux (perte de productivité, dommages matériels, etc.)

33 Opération Nez rouge Éduc alcool MADD Éducation en milieu scolaire Programmes et visites en entreprise Services de raccompagnement régionaux Barrages policiers médiatisés Centre de réadaptation pour alcoolisme et toxicomanie Durcissement des lois Relations publiques et médias Tables de concertation régionales Programme Action-Serveur Table québécoise de la sécurité routière PAS Programme d application sélective Études et enquêtes Cool Taxi

34 Commanditaire principale d Opération Nez rouge depuis 30 ans et de Cool Taxi depuis 5 ans Programmes d application sélective combinant sensibilisation et barrages routiers Multiples campagnes de masse Réalisation de plusieurs programmes scolaires Ex. Le pouvoir de tout changer

35 Début des années 80, on vise un large public pour attirer l attention sur le problème, débanaliser la conduite avec les facultés affaiblies et briser des mythes (ex. : mâcher de la gomme, je suis capable d en prendre, je ne suis pas une moumoune, etc.) Introduction des notions du Code criminel : L alcool au volant c est criminel. Point final. Apparition des policiers dans les messages Début des années 90, raffinement des cibles pour dissocier des «gros buveurs» : Le bon père de famille qui minimise les risques Le bon père de famille qui n en a pas pris tant que ça

36 Fin des années 90, on s adresse à la clientèle contour (amis, famille) Le conducteur comprend, mais il lui manque un petit coup de pouce pour ne pas conduire après avoir bu Pression sociale sur le conducteur et valorisation des bons comportements

37 Fin des années 2000, on amorce une approche «jeunes» choc pour l Année de la sécurité routière Retour à l individu pour lui rappeler ses obligations, car le mythe du récidiviste est très médiatisé et les conducteurs commencent à se dissocier du problème de l alcool au volant : c est pas moi, ce sont les récidivistes Années 2010, retour sur les conséquences légales et familiales

38 De témoins amusés dans les années 80 Une chance que tu as ton char. Tu es trop chaud pour marcher. À acteurs engagés dans les années 2000 Tu parles d un innocent. Je garde tes clés ou tu prends un taxi.

39

40 Il n y a pas d acquis, il faut sans cesse se renouveler Consensus parfois difficile à atteindre : vitesse, cellulaire/textos Clientèle en constant renouvellement: les jeunes Problématiques en évolution : textos et autres sources de distractions, drogues Parce que la plupart des collisions sont évitables et que des gains sont encore possibles

41

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Comment agir pour que les changements nécessaires s inscrivent dans la durée? 23 e Entretiens du Centre Jacques Cartier Au Québec: jeunes

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

/// SENSIBILISATION LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE PROGRAMMATION 2012 /////////////////////////////////////

/// SENSIBILISATION LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE PROGRAMMATION 2012 ///////////////////////////////////// /// SENSIBILISATION À LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE PROGRAMMATION 2012 ///////////////////////////////////// Ceinture de sécurité PARTICIPATION À L OPÉRATION CEINTURE 2012 DE LA SÛRETÉ DU QUÉBEC La Société de l

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

Cellulaire au volant. Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR. 19 novembre 2008

Cellulaire au volant. Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR. 19 novembre 2008 Cellulaire au volant Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR 1 19 novembre 2008 Plan de la présentation Données disponibles avant la prise de décision Disponibilité des données

Plus en détail

Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien. Évolution de la mortalité routière 03/12/2009. Les choix du CISR du 18/12/2002

Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien. Évolution de la mortalité routière 03/12/2009. Les choix du CISR du 18/12/2002 Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien 9 juin 2006 Claude GOT Deux ruptures brutales ont été observées Elles ont toutes les deux été provoquées par des décisions politiques Juillet

Plus en détail

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage TEST D'ACCÈS AU DALF CO. ÉPREUVE ÉCRITE 1 : COMPRÉHENSION ÉCRITE Lisez attentivement le document ci-dessous, puis répondez aux questions : Sécurité routière : les Français amorcent un virage Systématisation

Plus en détail

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE INTRODUCTION Les accidents de la circulation sont

Plus en détail

Une nouvelle approche de l éducation routière au Québec. Présentation dans le cadre des Journées francophones de la sécurité routière

Une nouvelle approche de l éducation routière au Québec. Présentation dans le cadre des Journées francophones de la sécurité routière Une nouvelle approche de l éducation routière au Québec Présentation dans le cadre des Journées francophones de la sécurité routière 23 e Entretiens du Centre Jacques Cartier Lyon, France 15 décembre 2010

Plus en détail

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière Plan d action sécurité routière Table ronde contre l insécurité routière Objectif : combattre l insécurité routière durablement Vision Zéro Zéro mort Zéro blessé grave 2 Plan d action «sécurité routière»

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Sommaire

SECURITE ROUTIERE. Sommaire SECURITE ROUTIERE Sommaire 1 BILAN DE L ACCIDENTOLOGIE 2 - ENGAGEMENT DES FORCES DE L ORDRE 3 LA PREVENTION ACCIDENTOLOGIE 30 tués (+2 par rapport à 2013) 119 accidents corporels 177 blessés dont 134 hospitalisés

Plus en détail

Brochure cannabis 21/02/05 4:17 PM Page 1 cannabis au volant

Brochure cannabis 21/02/05 4:17 PM Page 1 cannabis au volant cannabis au volant Réalisation Association des intervenants en toxicomanie du Québec inc. www.aitq.com Cannabis au volant cool ou risqué? Cette brochure a pour but de t informer de l impact du cannabis

Plus en détail

SENSIBILISATION A LA SECURITE ROUTIERE PROGRAMMATION 2015

SENSIBILISATION A LA SECURITE ROUTIERE PROGRAMMATION 2015 SENSIBILISATION A LA SECURITE ROUTIERE PROGRAMMATION 2015 PROGRAMMATION 2015 CONDUITE AVEC LES FACULTÉS AFFAIBLIES SUR L ALCOOL AU VOLANT PRINTEMPS ET HIVER 2015 La campagne vise à sensibiliser la population

Plus en détail

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES L image de motards o Parfois mal vus par population (imprudents) o Accélération violentes o Faufile entre voitures o Circule sur trottoirs, bande arrêt d urgence

Plus en détail

La personne AVANT TOUTE CHOSE. La Société de l assurance automobile du Québec, un modèle unique au monde.

La personne AVANT TOUTE CHOSE. La Société de l assurance automobile du Québec, un modèle unique au monde. La personne AVANT TOUTE CHOSE La Société de l assurance automobile du Québec, un modèle unique au monde. Ce document a été réalisé par la Société de l assurance automobile du Québec. Direction des communications

Plus en détail

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation BILAN ROUTIER Portrait de la sécurité routière et de la circulation 2010 UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! Le partage de la route en milieu urbain est l enjeu qui pose le plus grand défi autant aux usagers

Plus en détail

SENSIBILISATION /// LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE PROGRAMMATION 2011 ////////////////////////////////////

SENSIBILISATION /// LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE PROGRAMMATION 2011 //////////////////////////////////// /// SENSIBILISATION À LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE PROGRAMMATION 2011 //////////////////////////////////// Ceinture Participation à l Opération ceinture 2011 de la Sûreté du Québec La Société de l assurance automobile

Plus en détail

TABLE QUÉBÉCOISE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE. Catherine Berthod, ing., urb. Laurent Audet Carl Bélanger, ing. Ministère des Transports du Québec

TABLE QUÉBÉCOISE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE. Catherine Berthod, ing., urb. Laurent Audet Carl Bélanger, ing. Ministère des Transports du Québec TABLE QUÉBÉCOISE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE Catherine Berthod, ing., urb. Laurent Audet Carl Bélanger, ing. Ministère des Transports du Québec Exposé préparé pour la séance sur le «Plan successeur de la vision

Plus en détail

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR Piétons Les causes possibles d'accidents impliquant des piétons et des véhicules sont bien connues. La négligence, l'inattention

Plus en détail

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique Mathieu ROYNARD, IBSR Journées Scientifiques "Deux-roues motorisés" 15 et 16 octobre 2013, Lyon-Bron Groupe d Échanges et de Recherche de l'ifsttar (GERI)

Plus en détail

FACULTÉS AFFAIBLIES NE CONDUISEZ PAS! Alcool Drogues Médicaments

FACULTÉS AFFAIBLIES NE CONDUISEZ PAS! Alcool Drogues Médicaments FACULTÉS AFFAIBLIES Alcool Drogues Médicaments NE CONDUISEZ PAS! L alcool, les drogues et certains médicaments affectent votre capacité de conduire. Si vous conduisez avec les facultés affaiblies, vous

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

SEMAINE CANADIENNE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2016 TROUSSE D INFORMATION

SEMAINE CANADIENNE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2016 TROUSSE D INFORMATION SEMAINE CANADIENNE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2016 TROUSSE D INFORMATION Merci de participer à la Semaine canadienne de la sécurité routière. Grâce à votre participation, nous pourrons faire connaître cette

Plus en détail

La recherche universitaire en sécurité routière

La recherche universitaire en sécurité routière La recherche universitaire en sécurité routière François Bellavance, PhD Professeur, HEC Montréal Directeur Laboratoire sur la sécurité des transports Centre de recherche sur les transports (CRT) Centre

Plus en détail

Fiche technique. Titre de l étude : Les formations à la conduite et leurs enjeux pour la sécurité routière. Étude comparative Sud-Ouest/Québec

Fiche technique. Titre de l étude : Les formations à la conduite et leurs enjeux pour la sécurité routière. Étude comparative Sud-Ouest/Québec Fiche technique Titre de l étude : Les formations à la conduite et leurs enjeux pour la sécurité routière. Étude comparative Sud-Ouest/Québec Durée : 20 mois Période : Février 2000 à octobre 2001 Organisme

Plus en détail

Conférence de presse du 12 mai 2015. Permis à points - Nouveau barème à partir du 1 er juin 2015

Conférence de presse du 12 mai 2015. Permis à points - Nouveau barème à partir du 1 er juin 2015 Conférence de presse du 12 mai 2015 Permis à points - Nouveau barème à partir du 1 er juin 2015 Nouveau barème du permis à points à partir du 1 er juin 2015 Contexte politique gouvernementale en matière

Plus en détail

Se concentrer sur la route

Se concentrer sur la route Se concentrer sur la route Dangers des distractions au volant Conseils pour éviter les distractions courantes Coûts et conséquences Se concentrer sur la route Au volant d un véhicule, la chose la plus

Plus en détail

GRANDS EXCÈS DE VITESSE : DES SANCTIONS PLUS SÉVÈRES

GRANDS EXCÈS DE VITESSE : DES SANCTIONS PLUS SÉVÈRES GRANDS EXCÈS DE VITESSE : DES SANCTIONS PLUS SÉVÈRES DES SANCTIONS PLUS SÉVÈRES POUR VITESSE EXCESSIVE Chaque année, sur les routes du Québec, la vitesse tue environ 175 personnes et en blesse près de

Plus en détail

Les conduites addictives

Les conduites addictives Les conduites addictives Depuis 2006, l alcool est le premier facteur d accidents au niveau national et est responsable de plus de 29 % des accidents mortels il est présent dans 9% des accidents corporels

Plus en détail

L accidentalité dans l Orne en 2013

L accidentalité dans l Orne en 2013 08 juillet 2014 2009 2010 2011 2012 2013 provisoire Accidents 185 148 178 131 129 37 25 22 26 26 Blessés 228 186 272 180 152 L insécurité routière recule légèrement en 2013. Le nombre d accidents corporels

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest!

Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest! Communiqué de presse Juin 2009 Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest! AlcooTel, le test d alcoolémie pour mobile le plus performant du marché, simple ergonomique et gratuit est désormais

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013

SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013 SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013 Rôle du transport routier de marchandises et de voyageurs dans le développement

Plus en détail

2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT

2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT 2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT Ivoiriens, Ivoiriennes cher Compatriotes, La Côte d Ivoire, à l instar des autres pays africains, célèbre ce dimanche

Plus en détail

Le système de délivrance graduelle des permis de conduire en Ontario

Le système de délivrance graduelle des permis de conduire en Ontario Le système de délivrance graduelle des permis de conduire en Ontario NOUVEAUTÉS! Délivrance graduelle des permis de conduire Pénalités plus sévères pour non respect des conditions du permis Conducteurs

Plus en détail

Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière

Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière Période 2012-2014 Direction Principale des Routes Sous Direction des Politiques de l Entretien et de la Sécurité Routière CG 77 - SDPESR -SCSR Service

Plus en détail

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE Les points d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE points En vue d améliorer la sécurité routière au Québec, la Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ) applique depuis 17 un système de points d inaptitude.

Plus en détail

Union Africaine PLAN D ACTION DE LA DECENNIE DE LA SECURITE ROUTIERE AFRICAINE : 2011-2020

Union Africaine PLAN D ACTION DE LA DECENNIE DE LA SECURITE ROUTIERE AFRICAINE : 2011-2020 Union Africaine PLAN D ACTION DE LA DECENNIE DE LA SECURITE ROUTIERE AFRICAINE : 2011-2020 Page 1 I. Généralités Plan d action pour la sécurité routière africaine Cinq piliers: Le Plan d action 2011-2020

Plus en détail

Pour améliorer le bilan routier. Premier rapport de recommandations de la Table québécoise de la sécurité routière

Pour améliorer le bilan routier. Premier rapport de recommandations de la Table québécoise de la sécurité routière Table québécoise de la sécurité routière Pour améliorer le bilan routier Premier rapport de recommandations de la Table québécoise de la sécurité routière Juin 2007 Ce document fût imprimé sur du Rolland

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS C-4052 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS Service des

Plus en détail

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE PREFECTURE DE LA LOIRE-ATLANTIQUE Le 17 janvier 2011 PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE par Monsieur Jean DAUBIGNY, préfet de la région Pays de la Loire,

Plus en détail

Bonjour et merci de me recevoir. Je vais essayer d être le plus bref possible.

Bonjour et merci de me recevoir. Je vais essayer d être le plus bref possible. Tarification: calcul d une prime d assurance Mémoire sur le document de consultation: Pour un régime durable et équitable Jean-François Guimond 16 mai 2006 Prime = Fréquence x Coût moyen Facteurs influençant

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant

Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant Fatigué? Pourquoi se préoccuper de la fatigue au volant? Tous les usagers de la route 6 % d entre eux se sont déjà endormis au volant.

Plus en détail

Chapitre 2. Le contrat et les concepts de base de en assurance

Chapitre 2. Le contrat et les concepts de base de en assurance Chapitre 2 Le contrat et les concepts de base de en assurance 2.1 Les aspects économiques et social de l assurance L assurance est une sécurité pour la société parce qu elle permet au gens de protéger

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Edmonton, 11 juin 2012 Catherine Berthod, ing., urb. Direction de la sécurité en transport

Plus en détail

DOCUMENT GÉNÉRAL D ORIENTATION 2013/2017 CORSE-DU

DOCUMENT GÉNÉRAL D ORIENTATION 2013/2017 CORSE-DU DOCUMENT GÉNÉRAL D ORIENTATION 2013/2017 CORSE-DU DU-SUD Sommaire Le DGO... 4 Analyse de l accidentalité... 5 Localisation des accidents en Corse du Sud... 7 Enjeux de la sécurité routière pour 2013/2017...

Plus en détail

L évaluation de la capacité de conduire à la 17/09/2010

L évaluation de la capacité de conduire à la 17/09/2010 L évaluation de la capacité de conduire à la SAAQ 17/09/2010 Société de l'assurance automobile du Québec, 2009 C est quoi la SAAQ? La Société de l assurance automobile du Québec est un organisme de: gestion

Plus en détail

Deuxième rapport de recommandations Pour poursuivre l amélioration du bilan routier

Deuxième rapport de recommandations Pour poursuivre l amélioration du bilan routier Table québécoise de la sécurité routière Deuxième rapport de recommandations Pour poursuivre l amélioration du bilan routier Novembre 2009 Table québécoise de la sécurité routière Deuxième rapport de

Plus en détail

Faites partie des solutions

Faites partie des solutions COMMENCE PAS TA VIE PAR LA FIN! Faites partie des solutions Vos jeunes et l alcool au volant Il y a plusieurs solutions pour éviter que nos jeunes prennent le volant sous l effet de l alcool. Découvrez-les

Plus en détail

Campagne motards 2015 Les chiffres

Campagne motards 2015 Les chiffres Campagne motards 2015 Les chiffres Le printemps est synonyme du retour de nombreux motards sur nos routes. Le mois d avril marque également le début de la période la plus meurtrière pour les motards. Même

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 -

SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 - SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 - DOSSIER DE PRESSE Les actions de la Nouvelle-Calédonie pour lutter contre l insécurité routière La lutte contre

Plus en détail

Lyne Vézina. Directrice de la recherche et du développement en sécurité routière Société de l assurance automobile du Québec

Lyne Vézina. Directrice de la recherche et du développement en sécurité routière Société de l assurance automobile du Québec Cette présentation a été effectuée le 9 décembre 2015, au cours de la journée «Faut-il protéger les gens contre eux-mêmes» dans le cadre des 19 es Journées annuelles de santé publique (JASP 2015). L ensemble

Plus en détail

Le permis à points. Comment fonctionne le permis à points? R. Comment restituer votre capital de points? R BIZART

Le permis à points. Comment fonctionne le permis à points? R. Comment restituer votre capital de points? R BIZART 10 Le permis à points Comment fonctionne le permis à points? R Comment restituer votre capital de points? R Février 01 BIZART Le permis à points Comment fonctionne le permis à points? Le permis à points

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

Colloque du COFIT du 22 juin 2015 «Le transport interurbain et la sécurité routière»

Colloque du COFIT du 22 juin 2015 «Le transport interurbain et la sécurité routière» Colloque du COFIT du 22 juin 2015 «Le transport interurbain et la sécurité routière» Table ronde : L engagement des entreprises pour la sécurité routière La sécurité routière est une priorité pour les

Plus en détail

EVOLUTION DU NOMBRE DE TUES

EVOLUTION DU NOMBRE DE TUES Cabinet du Préfet Nice, le 29 janvier 2015 Bureau de la Communication et des Relations publiques INFORMATION PRESSE Sécurité routière : Bilan 2014 Baisse des accidents corporels mais hausse de la mortalité

Plus en détail

INTERDICTION. de mettre en circulation, d acquérir, de louer, d immatriculer et de remiser un véhicule routier

INTERDICTION. de mettre en circulation, d acquérir, de louer, d immatriculer et de remiser un véhicule routier INTERDICTION de mettre en circulation, d acquérir, de louer, d immatriculer et de remiser un véhicule routier SANCTION pour les récidivistes et les multirécidivistes Depuis le 30 juin 2012, une sanction

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

Les accidents corporels de la route 2008-2012

Les accidents corporels de la route 2008-2012 Les accidents corporels de la route 2008-2012 Editorial Depuis 2002, la lutte contre l insécurité routière est une priorité du Gouvernement. Une forte mobilisation nationale et un programme d actions ambitieux

Plus en détail

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile?

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Première problématique Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Introduction Problématique Méthodologie : Plan de communication - Recueil des textes

Plus en détail

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Filiale du COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 16 novembre 2009 La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Alors que le

Plus en détail

Éducation à la sécurité

Éducation à la sécurité Cette présentation a été effectuée le 1er décembre 2011, au cours de la journée «La sécurité routière durable : une contribution essentielle à un environnement et à des modes de vie sain?» dans le cadre

Plus en détail

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie»

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Contrôle 2 roues-motorisés et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» le vendredi 24 mai 2013 au Grand Travers à Carnon Le Préfet de l Hérault

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail

Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet

Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet Laboratoire Ergonomie Sciences Cognitives pour les transports Contexte général Augmentation de la population de personnes âgées En 2005,

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES L UEL, en partenariat avec l Association d assurance accident et forte de la participation d acteurs nationaux, a lancé une nouvelle version de

Plus en détail

CHARTE DE L AUTOMOBILISTE

CHARTE DE L AUTOMOBILISTE CHARTE DE L AUTOMOBILISTE CHARTE DE L AUTOMOBILISTE A travers cette charte, nous voulons rappeler le bon comportement de l automobiliste pour permettre le mieux vivre des gens et la sécurité de tous. Nous

Plus en détail

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière.

Ce petit guide a été réalisé par le Conseil Municipal Enfants grâce aux informations trouvées sur le site internet de la sécurité routière. Page 2 : Sommaire Page 3 : Présentation du petit guide Page 4 et 5: Le petit guide des piétons Page 6 et 7 : Le petit guide du cyclisme Page 8 : Le petit guide des planches à rou lettes, patins et trottinettes

Plus en détail

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA Radars photographiques et surveillance aux feux rouges CATÉGORIE : INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE Au début des années 2000, le gouvernement du Québec avait envisagé

Plus en détail

Quizz Sécurité Routière

Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière 30 questions 20 secondes pour répondre Plusieurs réponses possibles Question N 1 Combien de personnes perdent la vie sur les routes de France chaque jour?

Plus en détail

Les journées "Trajectoires" au service des motards

Les journées Trajectoires au service des motards PRÉFET DE LA HAUTE-SAVOIE Point presse Les journées "Trajectoires" au service des motards 19 avril 2015 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie www.haute-savoie.gouv.fr Les journées

Plus en détail

La matrice GDE (Goals for Driver Education) comme référentiel de la recherche scientifique, de la formation des conducteurs et de l évaluation des

La matrice GDE (Goals for Driver Education) comme référentiel de la recherche scientifique, de la formation des conducteurs et de l évaluation des La matrice GDE (Goals for Driver Education) comme référentiel de la recherche scientifique, de la formation des conducteurs et de l évaluation des compétences 11/05/2011 L objectif à atteindre Réduire

Plus en détail

Portrait cartographique des accidents hors autoroutes en Montérégie (2008-2012)

Portrait cartographique des accidents hors autoroutes en Montérégie (2008-2012) Portrait cartographique des accidents hors autoroutes en Montérégie (2008-2012) Guide d accompagnement Avril 2015 DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE Préparé par le secteur Planification, évaluation

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Vitesse et mortalité Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur et

Plus en détail

RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL]

RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL] RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE 1 RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL] Le Conseil des Ministres des Transports de la CEMT, réuni à Varsovie,

Plus en détail

Le risque routier encouru par les salariés

Le risque routier encouru par les salariés Le risque routier encouru par les salariés Le risque routier encouru par les salariés... Un enjeu pour l entreprise Un risque souvent méconnu, ou mal appréhendé Statistiques PLAN Introduction : Conduire

Plus en détail

I - AGIR EN PRIORITE CONTRE LES PRINCIPALES CAUSES DES DRAMES DE LA ROUTE

I - AGIR EN PRIORITE CONTRE LES PRINCIPALES CAUSES DES DRAMES DE LA ROUTE 11/2009 LUTTE CONTRE L INSECURITE ROUTIERE EN FRANCE PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION PREVENTION ROUTIERE MESURES QUI DEVRAIENT ETRE PRISES A COURT ET MOYEN TERME POUR FAIRE BAISSER DE MANIERE SIGNIFICATIVE

Plus en détail

L alcoolémie au volant (AAV) en Finlande. Paris 14 Septembre 2010 Matti Järvinen Liikenneturva

L alcoolémie au volant (AAV) en Finlande. Paris 14 Septembre 2010 Matti Järvinen Liikenneturva L alcoolémie au volant (AAV) en Finlande Paris 14 Septembre 2010 Matti Järvinen Liikenneturva Faits sur la Finlande 5,3 millions d habitants 2,5 millions de véhicules motorisés 300 morts sur la route 6,5

Plus en détail

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

La sécurité routière C est la responsabilité de tous

La sécurité routière C est la responsabilité de tous La sécurité routière C est la responsabilité de tous Excès de vitesse...2 Facultés affaiblies et fatigue...4 Ceintures de sécurité et sièges d auto...6 Distraction du conducteur...8 Excès de vitesse Connaissez

Plus en détail

L intervention policière, de la théorie à la pratique

L intervention policière, de la théorie à la pratique L intervention policière, de la théorie à la pratique Patrick Lavallée Sergent, conseiller en sécurité routière, Division sécurité routière et patrouilles spécialisées, Service de police de la Ville de

Plus en détail

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux COTITA Centre Est 29 mai 2012 Évolution de l accidentalité et futurs enjeux Christian Machu Secrétaire général-adjoint Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) Sommaire 1.

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Pour connaître le nombre de points sur votre permis, connectez-vous sur le site : www.interieur.gouv.fr les principales infractions au code de la route et leurs sanctions En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

Plus en détail

Dossier de Presse Présentation du bilan du

Dossier de Presse Présentation du bilan du Grand-Duché de Luxembourg Ministère des Transports Conférence de presse Dossier de Presse Présentation du bilan du Permis à points Présentation de la campagne de sensibilisation De Kick? Awer net op der

Plus en détail

Les cotes de conduite

Les cotes de conduite Les cotes de conduite Les cotes de conduite : Plus avantageuses pour les conducteurs prudents Notre mission à la Société d assurance publique du Manitoba est de réduire les risques routiers. Une des façons

Plus en détail

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Le Code criminel et la conduite d un véhicule routier Certains comportements ou certaines actions

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

Campagnes de prévention Information aux enseignants

Campagnes de prévention Information aux enseignants Information aux enseignants 1/6 Ordre de travail Objectif Diverses campagnes ont été réalisées pour augmenter la sécurité routière. En nous appuyant sur l exemple d une campagne actuelle (turbosieste),

Plus en détail

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30 Cabinet du préfet Bureau de la communication interministérielle Fort-de-France, le 2015 Dossier de presse Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015 Conférence de presse Vendredi 13 février

Plus en détail

«SAUVER UNE VIE» Pour cette deuxième édition, la commune de Plan-les-Ouates s est associée au projet et dix jeunes provenaient de leur région.

«SAUVER UNE VIE» Pour cette deuxième édition, la commune de Plan-les-Ouates s est associée au projet et dix jeunes provenaient de leur région. «SAUVER UNE VIE» Extrait du bilan de la 2 ème journée de prévention routière pour les 18-25 ans concernant les conduites à risque en véhicules motorisés. 1. PRÉSENTATION DU CONCEPT Après la vague d accidents

Plus en détail

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE Les points d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE points En vue d améliorer la sécurité routière au Québec, la Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ) applique depuis 17 un système de points d inaptitude.

Plus en détail

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A.

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. INTRODUCTION Moyens de transport = élément clé de expansion économique; Certains effets

Plus en détail

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Le Code criminel et la conduite d un véhicule routier Certains comportements ou certaines actions

Plus en détail

Conduite avec facultés affaiblies

Conduite avec facultés affaiblies Conduite avec facultés affaiblies Conséquences sévères Évaluation des conducteurs avec facultés affaiblies La conduite de tout véhicule avec des facultés affaiblies par l alcool ou la drogue est dangereuse

Plus en détail

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile Mémoire relatif aux Consultations particulières et auditions publiques sur le document d information sur le transport rémunéré de personnes

Plus en détail

L'alcool au volant: état de la situation

L'alcool au volant: état de la situation L'alcool au volant: état de la situation Benoit GODART Porte-parole de l IBSR 19 septembre 2008 Alcool au volant a) L'ampleur du phénomène: quelques chiffres b) Les risques pour les conducteurs c) Qui

Plus en détail