DEFINITIONS DE CAS RECOMMANDEES POUR LA NOTIFICATION DES MALADIES PRIORITAIRES. Age Definition de Cas Seuil d Alerte Seuil Epidemique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEFINITIONS DE CAS RECOMMANDEES POUR LA NOTIFICATION DES MALADIES PRIORITAIRES. Age Definition de Cas Seuil d Alerte Seuil Epidemique"

Transcription

1 1 REPUBLIQUE DU RWANDA MINISTERE DE LA SANTE Po Box 84 KIGALI EID Division DEFINITIONS DE CAS RECOMMANDEES POUR LA NOTIFICATION DES MALADIES PRIORITAIRES Maladie/ Affection Paralysie flasque aiguë (PFA) /Polio Age Definition de Cas Seuil d Alerte Seuil Epidemique <15 ans Cas suspect : Tout enfant de moins de 15 ans qui presente une paralysie flasque d apparition brusque (non spastique) de un ou de plusieurs membres, ou une personne de n importe quel âge chez qui le clinicien suspecte la polio 1 cas suspect de PFA 1 cas confirmé de PFA Cas confirmé : Cas suspect avec isolement du virus dans les selles.

2 Shigellose (Dysenterie bacillaire) Tout âge Cas suspect : Tout individu qui presente une diarrhée sanglante avec ou sans fievre, nausees, crampes 2 abdominales et tenesmes. NB : Exclure les autres causes de la diarrhee sanglante par examen direct des selles Cas confirmé :Cas suspect dont la culture des selles révèle la présence de Shigella dysenteriae 1. 1 cas confirmé 2 cas confirmés par semaine ă la FOSA Choléra 5 ans Cas suspect : Tout individu âgé de 5 ans ou plus qui développe une diarrhee liquidienne d aspect d eau de riz avec une déshydratation sévère ou quelqu un qui décède à la suite d une diarrhée liquidienne avec deshydratation sévère Cas confirmé : Cas suspect pour lequel le vibrion cholérique O1 ou O139 a été isolé dans les selles. Diarrhée non sanglante 5 ans et plus Moins de 5ans Un individu présentant trois selles liquidiennes ou plus dans 24 heures Diarrhée avec déshydratation légère: Tout enfant de moins de 5 ans souffrant de diarrhée liquidienne et présentant au moins deux des signes suivants: - agité ou irritable - yeux enfoncés/creux - soif intense - rétraction lente de la peau après pincement Number of cases clearly exceeding number of cases of previous week/ season( A determiner) Diarrhée avec déshydratation sévère: Tout enfant âgé de moins de 5 ans souffrant de diarrhée liquidienne et présentant au moins deux des signes suivants: - léthargique ou inconscient - yeux enfoncés/creux - ne peut pas boire ou boit péniblement - après pincement la peau plissée revient très lentement Typhus épidémique Tout age Tout patient avec céphalée sévère, une fièvre élevée continuelle, prostration, douleurs musculaires intenses et les frissons.

3 3 Paludisme Tout âge Toute personne présentant de la fièvre, céphalées, douleurs articulaires, frissons, sueurs, myalgies, nausées, et vomissements, pour qui la goutte épaisse ou le test rapide sont positifs Rougeole Tout âge Cas suspect : Tout individu atteint de fièvre et d éruption cutanée maculopapuleuse (non vésiculaire) généralisée accompagnée de toux, coryza ou conjonctivite (yeux rouges) Cas confirmé : Cas suspect confirmé par le laboratoire (anticorps IgM positif) ou lien épidémiologique à des cas confirmés lors d une épidémie. Méningite à méningocoq ue Tétanos néonatal Tout âge Cas suspect : Tout individu ayant un brusque accès de fièvre (température rectale: >38.5 C, axillaire: >38.0 C),cephalees et présentant un des signes suivants: nuque raide, conscience altérée ou autres syndromes méningés (vomissement en jet). Cas confirmé :Isolement du N. Meningitidis dans le LCR ou le sang Nouveau ne jours Tout nouveau-né normalement capable de téter ou crier au cours des deux premiers jours suivant la naissance et qui, âgé entre 2 et 28 jours, perd cette capacité et devient raide ou a des convulsions ou les deux a la fois. Peste Tout âge Cas suspect : Tout individu atteint d un brusque accès febrile, frissons, céphalées, malaises graves, prostration et une tuméfaction très douloureuse des ganglions lymphatiques une toux hemoptoique, douleurs à la poitrine et difficultés < 3 cas confirmés Nombre de cas dans la FOSA ou dans la zone de rayonnement definie pour cette periode depassant de 50% du nombre attendu( A determiner) 3 cas confirmés / FOSA

4 4 Pneumonie severe chez les enfants de moins de 5 ans respiratoires. Cas confirmé: Cas suspect confirmé par l isolement de Yersinia pestis dans le sang ou aspiration de bubons, ou lien épidémiologique avec des cas confirmés ou une épidémie. <5 ans Tout enfant âgé de moins de 5 ans qui tousse ou a des difficultés à respirer et présente un signe général de danger ou un tirage intercostal ou un stridor chez un sujet calme. Les signes généraux de danger sont les suivants: incapacité de boire ou de s alimenter au sein, vomissement, convulsions, léthargie ou perte de conscience. Rage Tout âge Cas suspect : Toute personne mordue par un chien non vacciné Cas confirme : toute personne mordue par un chien et qui se plaint de : -De fourmillements douloureux dans la région mordue ; -Tremblements, contractures et spasmes douloureux déclenchés par la moindre excitation, évoluant rapidement vers un coma ; -Parfois avec des troubles du caractère, tristesse, sanglots et quelques accès de fièvre ; -Modification de ton de la voix ; -Difficultés de déglutition ; -La salivation intense ; -Crises tétaniques généralisées. Fievre Typhoide Tout âge Cas suspect: Toute personne présentant une fièvre progressive et puis en plateau (40 0 C), frissons, malaises, céphalées, douleurs a la gorge, toux et parfois douleurs abdominales, constipation ou diarrhée nombre de cas pour une periode qui dépasse clairement des cas de saisons/années antérieures( A determiner) 1 cas confirmé 2 cas confirmés / semaine ǎ la FOSA Cas confirme : Tout cas suspect confirmé par l isolement du salmonella typhi à partir de sang, moelle osseuse, liquide intestinal ou selles

5 5 Fièvre jaune Tout âge Cas suspect : Tout individu atteint d un brusque accès de fièvre puis d une jaunisse dans les 2 semaines qui suivent l apparition des premiers symptômes Cas confirmé: un cas suspect avec une confirmation de laboratoire (anticorps IgM positif ou isolement viral) ou lien épidémiologique aux cas confirmés Fièvres hémorragiq ues virales Tout âge Cas suspect : Tout individu gravement malade, atteint de fièvre et présentant un des signes suivants: selles sanglantes, vomissements sanglants ou saignements inexpliqués des gencives, du nez, du vagin, de la peau ou des yeux. Cas confirmé: Un cas suspect avec confirmation de laboratoire (anticorps IgM positif ou isolement viral, PCR), ou lien épidémiologique avec des cas confirmés ou une épidémie de la maladie. Syndrome grippal Tout âge NB : durant la periode d épidémie, la définition de cas pourrait changer selon la localisation géographique de l épidémie Une personne avec Fièvre 38ºC et une toux ou mal a la gorge à l absence de tout autre diagnostic Coqueluche Cas suspect Personne présentant une toux pendant au moins deux semaines avec au moins un des signes suivants : accès de toux paroxystique (quintes) «reprise» inspiratoire (longue inspiration bruyante appelée chant du coq) vomissements après la toux (c est-à-dire déclenchés immédiatement par

6 6 la toux) sans autre cause apparente. Cas confirmé isolement de Bordetella pertussis(le germe est identifié dans les sécrétions respiratoires (crachats ou prélèvements du pharynx), ou le matériel génétique de la bactérie est identifié dans l aspiration nasopharyngée par la technique de PCR (réaction en chaîne par polymérase) Diphtérie Cas suspect Maladie se caractérisant par : Une laryngite ou une pharyngite ou une amygdalite, et Une membrane adhérente sur les amygdales, le pharynx et/ou le nez Cas confirmé Isolement de Corynebacterium diphteriae à partir d'une coloration de Gram ou de la culture d'un échantillon de gorge, ou le diagnostic histopathologique de la diphtérie Intoxication alimentaire Se réfère à tout incident d'intoxication alimentaire impliquant 2 ou plusieurs personnes épidémiologiquement liées qui développent une même affection après la consommation d un aliment/boisson commun. La symptomatologie peut être la suivante: 2 cas 2cas

7 7 -Diarrhée aigue -Nausée, vomissements -Douleurs abdominales -Avec ou sans fièvre Oreillons -Gonflement rétro auriculaire (La tuméfaction des glandes salivaires, situées juste au-dessous et en avant des oreilles, est le principal symptôme évocateur. Elle peut intéresser un côté du cou ou les deux) -Douleur -fièvre -Peut y avoir une tuméfaction des testicules, douloureux à la palpation. <10 cas 10 cas Conjonctivite s virales -Sensation de corps étranger, larmoiements intense sans secrétions purulentes, rougeur conjonctivale diffuse. -Une photophobie et une vue trouble peuvent également être signalées. -Dans les cas graves, on observe parfois de petites hémorragies dans la conjonctive. <10 cas 10 cas Varicelle -Au début, il y a une fièvre modérée, écoulement nasal, mal de gorge, fatigue. Puis l'éruption cutanée généralisée: Les boutons sont d'abord rouges puis se remplissent d'un liquide transparent pour former une vésicule. Le liquide évoluera vers le jaunâtre et enfin une croûte se formera. En séchant, la croûte tombera et pourra laisser place à une cicatrice. Tous les stades de boutons peuvent exister en même temps. -Les démangeaisons (ou prurit) sont très importantes. -Fièvre <10 cas 10 cas

8 8 Rubéole Cas suspect : Chez les enfants, les symptômes sont généralement peu intenses et ressemblent à ceux de la rougeole. Ils peuvent comprendre une fièvre modérée, un gonflement des ganglions au niveau de la nuque et derrière les oreilles (Il s agit de petits ganglions indolores pouvant persister pendant plusieurs semaines. Ils sont très évocateurs de la rubéole lorsqu'il sont associés à l'éruption) ainsi qu'une éruption qui commence sur le visage et le cou puis diffuse rapidement de manière centrifuge vers le tronc et les membres en respectant les extrémités Les symptômes sont souvent plus marqués chez les adolescents et les adultes et s'accompagnent fréquemment de douleurs dans les articulations (en particulier chez les femmes), d'un mal de tête, du nez qui coule et des yeux rouges (conjonctivite). Cas confirmé : Cas suspect confirmé par le laboratoire: Présence d anticorps rubéoliques : IgM rubéoliques ou IgG rubéoliques (ELISA) < 3 cas confirmés 3 cas confirmes

Quelles sont les maladies contre lesquelles mon enfant devrait recevoir une protection?

Quelles sont les maladies contre lesquelles mon enfant devrait recevoir une protection? Qu est-ce que l immunisation? L immunisation est un processus qui permet au corps de lutter contre les maladies causées par certains virus et bactéries. L un des moyens d être immunisé est de recevoir

Plus en détail

Prévention des maladies

Prévention des maladies Prévention des maladies 410, rue Buller Woodstock (Ontario) N4S 4N2 Tél. : 519 539-9800 Téléc. : 519 539-6206 99, rue Edward St.Thomas (Ontario) N5P 1Y8 Tél. : 519 631-9900 Téléc. : 519 633-0468 50, rue

Plus en détail

Ordonnance sur les déclarations de médecin et de laboratoire

Ordonnance sur les déclarations de médecin et de laboratoire Ordonnance sur les déclarations de médecin et de laboratoire Modification du 15 décembre 2003 Le Département fédéral de l intérieur arrête: I L ordonnance du 13 janvier 1999 sur les déclarations de médecin

Plus en détail

ANNEX 1 QUESTIONNAIRE STANDARDISE D AUTOPSIE VERBALE CENTRE DE RECHERCHE EN SANTE DE NOUNA

ANNEX 1 QUESTIONNAIRE STANDARDISE D AUTOPSIE VERBALE CENTRE DE RECHERCHE EN SANTE DE NOUNA ANNEX 1 QUESTIONNAIRE STANDARDISE D AUTOPSIE VERBALE CENTRE DE RECHERCHE EN SANTE DE NOUNA Autopsies Verbales 2009/CRSN Page 1 de 12 HISTOIRE DES EVENEMENTS AYANT CONDUIT AU DECES S AGIT-IL D UN ACCIDENT?

Plus en détail

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre :

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre : LA VACCINATION, UNE BONNE PROTECTION En faisant vacciner votre enfant, vous lui offrez la meilleure protection contre certaines maladies graves. Comment agissent les vaccins? Les vaccins amènent nos cellules

Plus en détail

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT PAS SEULEMENT LES PATIENTS Monica Attinger Unité HPCI VD SSSH -16 mars 2013 /CHUV Rappel Infection : envahissement de l organisme par des germes capables de provoquer une maladie

Plus en détail

Politique. relative aux enfants malades et à l exclusion. Juin 2012. Nous aborderons les points suivants :

Politique. relative aux enfants malades et à l exclusion. Juin 2012. Nous aborderons les points suivants : Politique relative aux enfants malades et à l exclusion au Juin 2012 Nous aborderons les points suivants : 1. Procédure spécifique en cas de fièvre 2. Procédure spécifique en cas de diarrhée et/ou vomissements

Plus en détail

Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie

Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie LA VACCINATION POST-GREFFE DE CELLULES HÉMATO-POÏÉTIQUES Votre passeport vers une meilleure prévention des infections Pour vous, pour la vie Pourquoi me faire vacciner suite à une greffe de cellules hématopoïétiques

Plus en détail

DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains

DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains Se faire vacciner, se laver les mains : 2 gestes essentiels pour lutter contre les maladies infectieuses. C est décidé, je vais sauver le monde!...commence

Plus en détail

Explications des réponses

Explications des réponses Explications des réponses Explications des réponses Question 1 : Un vaccin, c est... (information adaptée de l ouvrage Avoir la piqûre pour la santé de votre enfant, 3e édition, page 10) La vaccination

Plus en détail

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1)

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) Ce que vous devez savoir Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la grippe A(H1N1)? La grippe est une infection virale très contagieuse des voies respiratoires. Il

Plus en détail

La vaccination, une bonne protection

La vaccination, une bonne protection Vaccin contre l hépatite A et l hépatite B La personne qui reçoit ce vaccin se protège contre l hépatite A, l hépatite B et leurs complications. L hépatite A et l hépatite B sont des infections du foie

Plus en détail

Lignes directrices sur les maladies transmissibles et d autres problèmes de santé touchant les enfants

Lignes directrices sur les maladies transmissibles et d autres problèmes de santé touchant les enfants Lignes directrices sur les maladies transmissibles et d autres problèmes de santé touchant les enfants Bureau de santé de la région de Niagara Télécopieur : 905 682-6470 Téléphone : 905 688-8248 ou 1 888

Plus en détail

40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes

40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes Évaluez vous 40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes IFMT IFMT-MS-2006-dermatologie 1 1 Impetigo (pyoderma) Enfant Localisation IFMT-MS-2006-dermatologie 2 2 eczema atopique Enfant Localisation

Plus en détail

La vaccination chez l enfant

La vaccination chez l enfant Conseil santé La vaccination chez l enfant www.omnimut.be La vaccination chez l enfant La vaccination chez l enfant Nous ne les voyons pas, mais ils sont bien là! De nombreux virus et bactéries peuvent

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE Santé et pollution intérieure dans les écoles : Réseau d observation en Europe QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE A compléter par les enfants

Plus en détail

Maladies d enfance. Ce que vous devez savoir et ce que vous pouvez faire.

Maladies d enfance. Ce que vous devez savoir et ce que vous pouvez faire. Maladies d enfance Ce que vous devez savoir et ce que vous pouvez faire. Contenu De quoi s agit-il? p 1 Comment peut-on y remédier? p 2 Ces maladies sont-elles évitables? p 3 L entourage peut-il être protégé?

Plus en détail

Les Arbres décisionnels

Les Arbres décisionnels Les Arbres décisionnels Les aides à la décision plainte-traitement (ou arbres décisionnels ) sont tirés de travaux effectués dans le cadre de l Organisation Mondiale de la Santé. Ils sont destinés à soutenir

Plus en détail

UNICEF/97-0627/Lemoyne

UNICEF/97-0627/Lemoyne UNICEF/97-0627/Lemoyne Pourquoi il est important de communiquer et d utiliser les informations sur LA VACCINATION La vaccination Chaque année, 1,7 million d enfants meurent de maladies qui auraient pu

Plus en détail

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL DES ADOLESCENTS ET DES ADULTES MIS À JOUR EN MARS 2011 313-52711-B État des données : mars 2011 Ce guide calendrier vaccinal comporte le carnet de vaccination. SOMMAIRE LA

Plus en détail

Parents Note H1N1 : n o 3

Parents Note H1N1 : n o 3 École primaire Laurentia Parents Note H1N1 : n o 3 Destinataires : Tous les parents de L ÉCOLE PRIMAIRE LAURENTIA Date : Le 16 novembre 2009 Objet : Expéditrice : Transport des élèves vers les centres

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement d urgence lors d une réaction anaphylactique secondaire à l administration d une substance par voie parentérale. NUMÉRO : 1.14 DATE : Novembre 2005 RÉVISÉE

Plus en détail

Liga Medicorum Homoeopathica Internationalis

Liga Medicorum Homoeopathica Internationalis Grippe A H1N1 Liga Medicorum Homoeopathica Internationalis Dott. Renzo GALASSI - Prime General Secretary Dear homeopathic colleagues, Since the outbreak of H1N1, all national and international health organizations,

Plus en détail

Surveillance Communautaire d Ebola Supports du Travail & Cartes de Conseil

Surveillance Communautaire d Ebola Supports du Travail & Cartes de Conseil Français Juillet 2015 EARTH INSTITUTE Surveillance Communautaire d Ebola Supports du Travail & Cartes de Conseil EARTH INSTITUTE Surveillance Communautaire d Ebola Supports du Travail & Cartes de Conseil

Plus en détail

INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ. Développé par la Direction de santé publique

INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ. Développé par la Direction de santé publique Juin 2008 EN MILIEU AMBULATOIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ Développé par la Direction de santé publique Index Coqueluche 2 Érythème infectieux ou 5 e maladie 3 Hépatite A 4 Hépatite

Plus en détail

Tout enfant trop malade pour participer pleinement aux activités normales devrait être soigné à la maison.

Tout enfant trop malade pour participer pleinement aux activités normales devrait être soigné à la maison. Directives à l intention des écoles et des établissements de garde d enfants sur les maladies transmissibles et autres problèmes de santé chez les enfants Ces directives ont pour but d aider la direction

Plus en détail

PHARYNGO-AMYGDALITE VIRALE

PHARYNGO-AMYGDALITE VIRALE MALADIES INFECTIEUSES PHARYNGO-AMYGDALITE VIRALE PHARYNGO-AMYGDALITE VIRALE INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La pharyngo-amygdalite virale consiste en une angine (mal de gorge) causée par différents virus

Plus en détail

Non. Peu. Jamais. Parfois. Souffrez-vous de : 0 ± + ++ +++ 1. Régime végétalien ou végétarien 0 1 2 3 4. 2. Sécheresse des yeux 0 1 2 3 4

Non. Peu. Jamais. Parfois. Souffrez-vous de : 0 ± + ++ +++ 1. Régime végétalien ou végétarien 0 1 2 3 4. 2. Sécheresse des yeux 0 1 2 3 4 Carence en vitamine A? Suivez-vous un : 1. Régime végétalien ou végétarien 2. Sécheresse des yeux 3. Cheveux secs 4. Peau sèche et rêche sur la partie supérieure du bras et du dos 5. Eczéma, dermatite

Plus en détail

Situation, prise en charge

Situation, prise en charge Grippe pandémique A(H1N1) Situation, prise en charge DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI Des grippes pandémiques Groupe A Secondaires à une cassure (rôle animal) Absence d immunité collective Létalité

Plus en détail

FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision. Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil

FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision. Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil Définition : Fièvre =Température rectale > 38 c (déréglage du point d équilibre thermique au niveau Hypothalamus)

Plus en détail

TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS

TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS I-DEFINITION Les TIAC sont définies par l apparition d au moins 2 cas d une symptomatologie gastro-intestinale dont on peut rapporter la

Plus en détail

TEST PERSONNEL: AVEZ-VOUS UN PROBLEME D AMALGAME?

TEST PERSONNEL: AVEZ-VOUS UN PROBLEME D AMALGAME? TEST PERSONNEL: AVEZ-VOUS UN PROBLEME D AMALGAME? Selon le Dr Joachim Mutter («l amalgame dentaire, un risque pour l humanité») Des chercheurs suédois ont établi une liste des troubles que l on trouve

Plus en détail

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré La maladie de carré chez le chien 1 Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles 11 Espèces cibles de la maladie de carré 12 Maladie de carré chez le chat 13 Maladie de carré chez l homme

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Mise à jour Janvier 2012 page 1 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Cette politique a été conçue afin de mieux cerner les interventions

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

La vaccination des enfants

La vaccination des enfants FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La vaccination des enfants Question : Que voyez-vous sur ces images? Réponses : 1. Une mère qui tient son enfant pendant qu il est vacciné. 2. Un père portant son enfant vacciné

Plus en détail

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Protocole de surveillance à destination des médecins I. Historique En l absence de données de surveillance sur la grippe et au vu de son épidémiologie

Plus en détail

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques D Angine à Vaccin, de Bactéries à Viral : 28 mots pour se préparer à l hiver. Ce guide vous aidera à mieux comprendre les maladies de la vie courante comme le rhume ou la bronchite. Parce que face à ces

Plus en détail

Ces éruptions de l enfant que l on rencontre aussi chez l adulte

Ces éruptions de l enfant que l on rencontre aussi chez l adulte 12 èmes Rendez-Vous de l Urgence Jeudi 26 novembre 2009 Ces éruptions de l enfant que l on rencontre aussi chez l adulte ou La guerre des boutons Dr Laurent CROCE Praticien Contractuel Urgences Médicales

Plus en détail

Mémento Formation PSC 1

Mémento Formation PSC 1 Mémento Formation PSC 1 (Formation Prévention et Secours Civiques de niveau 1) Document réalisé à partir du Référentiel National de compétences de Sécurité Civile défini par l arrêté du Ministère de l

Plus en détail

Le syndrome méningé. Les méninges. Syndrome méningé. Syndrome méningé. Ensemble des symptômes liés à une irritation pathologique des méninges

Le syndrome méningé. Les méninges. Syndrome méningé. Syndrome méningé. Ensemble des symptômes liés à une irritation pathologique des méninges Les méninges Le syndrome méningé Dr B. MARTHA 16 février 2006 dure mère Méninges : 3 feuillets : arachnoïde pie mère Les méninges Les méninges Syndrome méningé Ensemble des symptômes liés à une irritation

Plus en détail

Séquence 1 : Votre diagnostic?

Séquence 1 : Votre diagnostic? 1 Séquence 1 : Il y a 15 jour M. A, 21 ans a présenté une broncho-pneumopathie aiguë avec fièvre importante. Son état s'est grandement amélioré sous traitement antibiotique. Mais il se plaint toujours

Plus en détail

MENINGITES. Symptômes guides

MENINGITES. Symptômes guides MENINGITES guides 1) Méningite : inflammation méningée avec œdème intracrânien. 2) - céphalées violentes (occipitales) - nuque raide ; malade hostile, couché en chien de fusil, vomissements, vertiges,

Plus en détail

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance??

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? Centre de la Petite Enfance Baliballon Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? La réponse dans les pages qui suivent En collaboration avec le CLSC-CHSLD «Comme la santé

Plus en détail

Leucémie. Causes, Facteurs de risques

Leucémie. Causes, Facteurs de risques Leucémie La leucémie ou cancer du sang ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques(sang, rate, ganglions, moelle osseuse) est un type de cancer qui entraîne la fabrication par l organisme d un trop grand

Plus en détail

VACCINATION OFFERTE EN HÉMODIALYSE

VACCINATION OFFERTE EN HÉMODIALYSE 23 VACCINATION OFFERTE EN HÉMODIALYSE Informations générales Pour vous, pour la vie Madame, Monsieur, La vaccination demeure la mesure de santé publique la plus efficace et sécuritaire dans la prévention

Plus en détail

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur)

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) La fièvre Définitions Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) Température rectale> 38 Définitions Fièvre aiguë: Depuis moins de

Plus en détail

Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités

Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités Je protège les enfants des maladies infectieuses, en particulier dès qu'ils sont en collectivités Dr. Khaled El Chehadeh Adresse du site : www.docvadis.fr/khaled.elchehadeh Validé par le Comité Scientifique

Plus en détail

Maladies infectieuses - Coqueluche

Maladies infectieuses - Coqueluche Maladies infectieuses - Coqueluche Document d info La coqueluche 1 Introduction La coqueluche est une maladie aiguë et contagieuse des voies respiratoires provoquée par la bactérie Bordetella pertussis.

Plus en détail

(ah SPARE ah gin aze)

(ah SPARE ah gin aze) Fiche d'information sur les médicaments asparaginase (ah SPARE ah gin aze) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe

Plus en détail

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA INSTRUCTIONS À L ATTENTION DE L ANIMATEUR La boite à images pour la prévention de la FHVE (La Fièvre Ebola est une maladie épidémique, contagieuse

Plus en détail

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS Mettre en œuvre une réanimation cardio-pulmonaire (R.C.P.) et réaliser une défibrillation pour une victime qui ne respire pas. OBSERVER / PROTEGER / SAIGNEMENT?

Plus en détail

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten Wat je moet weten en wat je kan doen. Fièvre & douleur Kinderziekten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Fièvre & douleur Contenu Les médicaments les plus utilisés contre la fièvre et la douleur

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE 1 INFORMATIONS SUR PANDEMIE GRIPPALE Une pandémie grippale frappe le monde depuis quelques semaines. Il s

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique

Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique www.printo.it/pediatric-rheumatology/fr/intro Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique Version de 2016 1. LE RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU (RAA) 1.1 Qu'est-ce que

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SYMPTOMES MULTIPLES

QUESTIONNAIRE SYMPTOMES MULTIPLES QUESTIONNAIRE SYMPTOMES MULTIPLES Évaluer chacun des symptômes suivants en fonction de votre profil de santé pour le mois passé ou la semaine, dans le cas d un traitement initial et communiquez les réponses

Plus en détail

Durée de la maladie L influenza dure en général de deux à sept jours, mais la toux et la fatigue peuvent persister plus de deux semaines.

Durée de la maladie L influenza dure en général de deux à sept jours, mais la toux et la fatigue peuvent persister plus de deux semaines. INFLUENZA INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L influenza est une infection virale aiguë saisonnière très contagieuse, qui peut être prévenue annuellement par la vaccination. La maladie est causée par le

Plus en détail

LE MALADE EXPRIMANT DES PLAINTES SOMATIQUES. Pr Jean Louis Senon, Dr Nemat Jaafari Dr Christelle Paillard, Dr Mélanie Voyer Faculté de Médecine

LE MALADE EXPRIMANT DES PLAINTES SOMATIQUES. Pr Jean Louis Senon, Dr Nemat Jaafari Dr Christelle Paillard, Dr Mélanie Voyer Faculté de Médecine LE MALADE EXPRIMANT DES PLAINTES SOMATIQUES Pr Jean Louis Senon, Dr Nemat Jaafari Dr Christelle Paillard, Dr Mélanie Voyer Faculté de Médecine Malade exprimant des plaintes somatiques Beaucoup des troubles

Plus en détail

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON 20-14 Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON Chaque personnel navigant est responsable de la mise à jour des ses vaccins. 1 - VACCINATION OBLIGATOIRE La vaccination contre la fièvre jaune (vaccination anti-amarile)

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

La prise en charge des infections

La prise en charge des infections La prise en charge des infections Les exigences de déclaration d une infection varient selon la région du Canada. Pour connaître les infections qu il faut déclarer dans votre province ou votre territoire,

Plus en détail

Veaux laitiers. Carnet d accompagnement. Pour des veaux laitiers en santé et de qualité

Veaux laitiers. Carnet d accompagnement. Pour des veaux laitiers en santé et de qualité Veaux laitiers Carnet d accompagnement Pour des veaux laitiers en santé et de qualité Les producteurs de bovins du Québec se sont dotés d un plan stratégique du secteur veau laitier. Une des cibles du

Plus en détail

> Passeport pour la santé

> Passeport pour la santé SAATCHI & SAATCHI - PHOTOS : GETTY IMAGES - 313-06344-B - Août 2006 > Passeport pour la santé Le guide calendrier vaccinal des adolescents et des adultes Mis à jour au 1 er août 2006 2 3 Sommaire Vaccins

Plus en détail

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement I- Les microbes dans notre environnement Qu est-ce qu un microbe? Où se trouvent-ils?

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les amygdales Les amygdales: 2 organes situés dans le pharynx à l arrière de la gorge qui ont pour fonctions d empêcher l intrusion bactérienne. Amygdalite:

Plus en détail

L enfant avant tout. Rubéole : dépistage avant la grossesse

L enfant avant tout. Rubéole : dépistage avant la grossesse 30 L enfant avant tout Rubéole : dépistage avant la grossesse Dix pour cent des femmes en âge de procréer n ont pas les anticorps pour les protéger contre l infection rubéolique. Selon l équipe de la division

Plus en détail

Informer. http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/img/pdf/plan_pg_2009.pdf

Informer. http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/img/pdf/plan_pg_2009.pdf Nouveau virus de grippe QUESTIONS / REPONSES 5 mai 2009 Fiche 5 Pour les réponses aux questions générales concernant la nature du virus ou les connaissances médicales et épidémiologiques disponibles, nous

Plus en détail

Les aliments Evaluer l alimentation de l enfant... 23 Recommandations pour l alimentation... 24 Conseils sur les problèmes d alimentation...

Les aliments Evaluer l alimentation de l enfant... 23 Recommandations pour l alimentation... 24 Conseils sur les problèmes d alimentation... L ENFANT MALADE ÂGÉ DE 2 MOIS À 5 ANS EVALUER ET CLASSER L ENFANT MALADE Evaluer, classer et identifier le traitement Rechercher les signes généraux de danger...3 Poser des questions sur les principaux

Plus en détail

Lignes directrices sur les maladies transmissibles à l intention des écoles et des établissements de garde d enfants

Lignes directrices sur les maladies transmissibles à l intention des écoles et des établissements de garde d enfants Lignes directrices sur les maladies transmissibles à l intention des écoles et des établissements de garde d enfants BUREAU DE SANTÉ DE L EST DE L ONTARIO Ces lignes directrices ont été préparées afin

Plus en détail

Parents Note H1N1 : n o 3

Parents Note H1N1 : n o 3 École secondaire Rosemère et écoles primaires McCaig et Pierre Elliott Trudeau Parents Note H1N1 : n o 3 Destinataires : Tous les parents de l école secondaire Rosemère et des écoles primaires McCaig et

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR GRASTEK (Extrait d allergène standardisé, comprimé sublingual de fléole des prés [Phleum pratense], 2 800 UAB) Le présent dépliant constitue la troisième

Plus en détail

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe Ce guide a été conçu afin de mieux cerner les interventions à réaliser lorsqu un enfant est malade. Il nous permet d avoir un cadre à suivre précis qui soit le même pour tous les enfants, tout en favorisant

Plus en détail

Rage Zoonose. février 2008 Professeur D.P. PICAVET / Rage 1

Rage Zoonose. février 2008 Professeur D.P. PICAVET / Rage 1 Rage Zoonose février 2008 Professeur D.P. PICAVET / Rage 1 Incidence Monde: 40 à 70 000 morts par an (essentiellement Afrique, Asie, Amérique du sud) 10 000 000 de personnes traitées / an France, 2002:

Plus en détail

8.1 Anaphylaxie et autres réactions

8.1 Anaphylaxie et autres réactions Chapitre 8 Urgences liées à la vaccination 8.1 Anaphylaxie et autres réactions Il importe de distinguer l anaphylaxie des réactions plus bénignes pouvant survenir lors de la vaccination telles que la réaction

Plus en détail

Rougeole, Oreillons Rubéole et Coqueluche

Rougeole, Oreillons Rubéole et Coqueluche Rougeole, Oreillons Rubéole et Coqueluche Comment protéger vos enfants? La seule protection efficace : la vaccination R.O.R COQUELUCHE ANNUAIRE Livret élaboré en partenariat avec : Conseil Général du Loir-et-Cher

Plus en détail

Voici ce qu est le zona

Voici ce qu est le zona Voici ce qu est le zona Le zona est plus courant que vous ne le croyez. Lisez ce qui suit pour savoir si vous présentez un risque de développer le zona. Qu est-ce que le zona? Le zona est une éruption

Plus en détail

Livret de formation I «LE RHUME» Sommaire. Les leçons. 4/ RHU04 Pneumonie chez l enfant : diagnostic et traitement

Livret de formation I «LE RHUME» Sommaire. Les leçons. 4/ RHU04 Pneumonie chez l enfant : diagnostic et traitement Livret de formation I «LE RHUME» Sommaire Les leçons 1/ RHU01 Les symptômes 2/ RHU02 Le traitement 3/ RHU03 La prévention 4/ RHU04 Pneumonie chez l enfant : diagnostic et traitement 5/ RHU04a Evaluation

Plus en détail

Picornaviridae. 5A Internat. Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 2014 3.

Picornaviridae. 5A Internat. Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 2014 3. Picornaviridae 5A Internat Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification :

Plus en détail

Vaccination contre la grippe saisonnière : les idées reçues

Vaccination contre la grippe saisonnière : les idées reçues Introduction Vaccination contre la grippe saisonnière : les idées 1. La vaccination donne la grippe!? 2. La grippe, c est juste un gros rhume! 3. La vaccination contre la grippe est contreindiquée chez

Plus en détail

Epidémie de rougeole Présentation de la campagne de communication

Epidémie de rougeole Présentation de la campagne de communication Conférence de presse Epidémie de rougeole Présentation de la campagne de communication Dossier d information Jeudi 13 octobre 2011 www.info-rougeole.fr Contacts Presse Inpes, Lamiel Denisse : 01 49 33

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION 2008 TITRE CPE Les Petits Bonheurs Code : CA 115.8.2 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion NATURE ET APPROBATION Date d approbation

Plus en détail

Livret pour les familles des enfants atteints de cancer.

Livret pour les familles des enfants atteints de cancer. Livret pour les familles des enfants atteints de cancer. L Hôpital des Enfants à Westmead & Le Groupe d Oncologie Infantile. Bienvenue Bienvenue dans le livret pour les familles des enfants atteints de

Plus en détail

DR SALAH AMOR JSB MAHDIA 03 mai 2014

DR SALAH AMOR JSB MAHDIA 03 mai 2014 PCIME Infections Respiratoires Aigues de l enfant DR SALAH AMOR JSB MAHDIA 03 mai 2014 DSP MAHDIA 1 Bibliographie PCIME OMS - UNICEF PCIME DSSB UNICEF PN de lutte contre les IRA Documents et circulaires

Plus en détail

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Les tests rapides d allergies exceptionnels à utiliser chez soi Test allergie général (IgE) Test allergie aux oeufs Test intolérance au

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR DUKORAL, suspension et granules effervescents pour suspension buvable. Vaccin contre le choléra (inactivé, buvable) Veuillez lire attentivement l intégralité de cette

Plus en détail

Maladies de l enfant.

Maladies de l enfant. Maladies de l enfant. I. Rougeole : Virus Incubation : 8 à 12 jours Entre 2 et 10 ans, bébé rarement touché, non vacciné Prodromes : catarrhe occulo-naso-pharyngée (hypersécrétion des muqueuses telles

Plus en détail

1 - MALADIES INFECTIEUSES TRANSMISSIBLES

1 - MALADIES INFECTIEUSES TRANSMISSIBLES PROCÉDURE RELATIVE AUX MALADIES INFECTIEUSES TRANSMISSIBLES ET AUX MALADIES À DÉCLARATION OBLIGATOIRE Références - Arrêté du 3 mai 989 Durées et conditions d'éviction, mesures de prophylaxie à prendre

Plus en détail

ANNEXE 4 PROJET D ACCUEIL D UN MINEUR PRESENTANT UN TROUBLE DE LA SANTE DE TYPE ALLERGIE EN ACCUEIL DE LOISIRS OU EN SEJOUR AVEC HEBERGEMENT

ANNEXE 4 PROJET D ACCUEIL D UN MINEUR PRESENTANT UN TROUBLE DE LA SANTE DE TYPE ALLERGIE EN ACCUEIL DE LOISIRS OU EN SEJOUR AVEC HEBERGEMENT ANNEXE 4 PROJET D ACCUEIL D UN MINEUR PRESENTANT UN TROUBLE DE LA SANTE DE TYPE ALLERGIE EN ACCUEIL DE LOISIRS OU EN SEJOUR AVEC HEBERGEMENT Photo Nom : Prénom : Adresse : Date de Naissance : Sexe : Année

Plus en détail

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Les vaccinations Même si, heureusement, les épidémies sont rares de nos jours en France, les vaccins sont utiles car ils permettent de prévenir un ensemble

Plus en détail

21/01/2015 11:52 PAI ACCUEIL DE LOISIRS SAINT GENEST LERPT 1/6

21/01/2015 11:52 PAI ACCUEIL DE LOISIRS SAINT GENEST LERPT 1/6 21/01/2015 11:52 PAI ACCUEIL DE LOISIRS SAINT GENEST LERPT 1/6 Projet d Accueil Individualisé Circulaire projet d accueil n 2003-135 du 08/09/2003 (Bulletin Officiel n 34 du 18/9/2003) Circulaire restauration

Plus en détail

ANNEXES LETTRE POUR LES PARENTS

ANNEXES LETTRE POUR LES PARENTS ANNEXES 1 LETTRE POUR LES PARENTS A Mme, M.. Parents de l Enfant Classe Madame, Monsieur Vous m avez indiqué que votre enfant présente une allergie pouvant nécessiter un traitement ou des soins à l école.

Plus en détail

MINI MODULE D'AUTO-ENSEIGNEMENT DE PEDIATRIE 4 ème ANNEE DE MEDECINE LA COQUELUCHE

MINI MODULE D'AUTO-ENSEIGNEMENT DE PEDIATRIE 4 ème ANNEE DE MEDECINE LA COQUELUCHE FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE DE RABAT Professeur Laïla EL HARIM - ROUDIES DEPARTEMENT DE PEDIATRIE SERVICE DE PEDIATRIE I MINI MODULE D'AUTO-ENSEIGNEMENT DE PEDIATRIE 4 ème ANNEE DE MEDECINE LA

Plus en détail

DolipraneLiquiz 300 mg sans sucre paracétamol

DolipraneLiquiz 300 mg sans sucre paracétamol NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR DolipraneLiquiz 300 mg sans sucre paracétamol Suspension buvable édulcorée au maltitol liquide et au sorbitol en sachet Enfants de 16 à 48 kg Douleurs et/ou Fièvre

Plus en détail

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES Dr Virginie NAEL Service de Santé au travail du personnel hospitalier CHU Nantes 44èmes journées FMC ANMTEPH / SOHF - Lausanne - Septembre

Plus en détail

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et distinguer une rougeole, une rubéole, un herpès, un mégalérythème épidémique,

Plus en détail

de bonnes dents pour bébé

de bonnes dents pour bébé l atelier santé ville présente avec le soutien de de bonnes dents pour bébé Conseils bucco-dentaires aux parents de jeunes enfants www.la-crea.fr l apparition des premières dents Les dents permettent la

Plus en détail