Aides régionales aux entreprises GUIDE PRATIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aides régionales aux entreprises GUIDE PRATIQUE"

Transcription

1 Aides régionales aux entreprises GUIDE PRATIQUE

2 SOMMAIRE P.3 Aides régionales : ce qu il faut savoir P.4 A chaque étape-clef, une aide régionale 1- Être bien conseillé 2- Créer et développer une activité 3- Embaucher 4- S implanter 5- Faire/face 6- Transmettre/reprendre 7- Se regrouper 8- Compléter son financement 9- Viser l export P.14 Les dispositifs complémentaires P.17 Créer son dossier, mode d emploi La collectivité régionale affine sa politique de soutien aux entreprises. Un dispositif plus réactif, au plus près des besoins, pour relever, avec les acteurs du privé, LE DEFI DE LA CROISSANCE MARTINIQUAISE». 2

3 Aides régionales : ce qu il faut savoir Une réforme pour des entreprises fortes et conquérantes Depuis 2008, l économie martiniquaise connait un affaiblissement des moteurs de croissance. A cette crise, s ajoute des difficultés structurelles : étroitesse du marché, faible compétitivité des TPE, difficulté d accès au financement, etc. La Région a orienté sa politique d aides pour créer un environnement favorable à la structuration d un tissu socioéconomique fort et conquérant. Les priorités de la Région Martinique Un accompagnement spécifique des Très Petites Entreprises, Une aide soutenue à l emploi, Un appui renforcé aux activités définies comme prioritaires par la stratégie régionale, Le suivi post subvention pour une utilisation efficiente et complète de l aide, Un soutien aux Groupements d entreprises et aux actions collectives. Créer, relancer mais pas seulement Les dispositifs d aides classiques proposent un accompagnement sur les temps forts de la vie d une entreprise que sont la création et la relance. La Région Martinique va plus loin en intégrant également une aide spécifique pour la reprise, le développement à l export ou encore l immobilier d entreprise. Plus qu une aide un partenariat Véritable contrat de confiance entre le secteur privé et la collectivité régionale, le dispositif d aides aux entreprises a pour vocation le progrès social et économique de la Martinique, via l emploi et les nouvelles activités. L entreprise bénéficiaire devra remplir les conditions prévues dans les dispositions générales d aides aux entreprises. La Région Martinique s engage à fournir des dossiers simplifiés, et instruire le dossier dans les meilleurs délais. Deux mois d instruction, c est le temps nécessaire pour répondre aux exigences des procédures légales, tout en assurant aux bénéficiaires la conformité du dossier. Qu est-ce qu une subvention? Un accompagnement qui revêt différentes formes Le dispositif d aides régionales est adapté à la vie de l entreprise. A chaque moment fort, une aide spécifique a été créée pour un soutien efficace. Cet accompagnement revêt plusieurs formes (subventions, prêts, garanties) et intervient sur différents indicateurs financiers : fonds propres, investissements, besoins en fonds de roulement, trésorerie de démarrage ou prise en compte du temps nécessaire à la rentabilité. La Région gère ces fonds en direct ou en confie la gestion par appels d offres, à des organismes tels que Martinique Initiative, l AFD (Agence Française de Développement), SAGIPAR (Société Antilles Guyane d investissements et de Participations), etc. La subvention ne se substitue pas à l engagement de l acteur privé. Elle permet de compléter l investissement du chef d entreprise. C est un levier amplificateur pour voir plus loin et plus grand. 3

4 A chaque étape-clef, une aide régionale Regroupement Développement Financement Immobilier Embauche Conseil Difficulté Export Reprise Cession Création

5 1 ÊTRE BIEN CONSEILLÉ Vous faites appel à un conseiller pour constituer un dossier de subvention FEDER ou Régional? Vous avez besoin d un appui juridique pour monter un projet? L Aide au conseil de la Région prend en charge 50% des dépenses de constitution de dossier avec un plafond de Prochainement, l aide au Conseil proposera des bons de commande couvrant 100% des dépenses en conseil, dans la limite de L intérêt de l Aide au Conseil La constitution de dossier de demande de subvention n est plus un frein pour les dirigeants de petites structures qui n ont parfois ni le temps ni l habitude de monter ce type de dossier. Pouvoir mobiliser les expertises nécessaires à la structuration d un projet accroit ses chances de réussite. 5

6 2 CRÉER et DÉVELOPPER UNE ACTIVITÉ Un projet bien structuré? Des difficultés à le concrétiser? Plusieurs solutions s offrent à vous : une demande de subventions de 30 à 60%, plafonnée à e pour vous aider à investir. un prêt d honneur (plafonné à e), via Martinique Initiative. une avance remboursable (Région) pour le besoin en fonds de roulement (plafonnée à e). Pour les projets supérieurs à e, les fonds européens FEDER prennent le relais. Les conditions d éligibilité Toutes les entreprises, quelle que soit leur forme juridique (entreprises individuelles, sociétés de personnes et de capitaux, associations œuvrant pour le développement de l emploi, coopératives et groupements d entreprises répondant à la définition des entreprises éligibles) peuvent être éligibles, en remplissant les conditions suivantes :. Justifier d une situation financière saine (ne pas correspondre à la notion communautaire d entreprises en difficulté). Etre en règle vis à vis de ses obligations fiscales et sociales. Répondre à la définition communautaire de la PME Tous les secteurs sont éligibles, à l exception des activités exclues par les lignes directrices 2006/C 54/08. Elles concernent la production primaire dans la pêche, l agriculture et l aquaculture, l industrie charbonnière, la sidérurgie, la production de fibres synthétiques, les services financiers, certaines professions réglementées, les activités commerciales de grande distribution, les activités immobilières et les services d assurance. A noter que les taux et plafonds sont relevés dans le domaine du tourisme. Les entreprises dites en création doivent être immatriculées depuis au moins trois ans. Les entreprises dites en développement sont celles immatriculées depuis plus de trois ans. L aide est cumulable avec les aides à l emploi et l ensemble des instruments financiers dans les limites réglementaires. La demande de subvention sera à adresser au Président du Conseil régional et transmise avant la mise en œuvre du programme d investissements, pour lequel l aide est sollicitée. En contrepartie du versement de l aide, le bénéficiaire s engage à : Maintenir l investissement en Martinique pour une période minimum de 5 ans après son achèvement, Assurer la publicité du financement régional (panneaux, autocollants fournis par la Région Martinique, information des publics concernés), Se conformer aux modalités de suivi définies dans la convention de développement régional notamment en ce qui concerne les critères de conditionnalité, Informer la Région de tout changement (adresse, activité, statut juridique). L intérêt de l Aide à la Création et au Développement d activité Bénéficier des fonds nécessaires pour concrétiser un projet viable Redimensionner son activité Oser l innovation 6

7 3 EMBAUCHER Vous avez besoin de renforcer la productivité de votre entreprise? Vous souhaitez avoir le temps de former un nouveau salarié? L aide à l emploi est faite pour vous! Des dispositifs régionaux sont prévus pour : L embauche de Jeunes diplômés sans expérience via la pépinière jeunes cadres. La mesure pépinière jeunes cadres permet d obtenir des aides à hauteur de 75% du brut, plafonnées à L emploi d un sénior. L aide finance 50% du brut dans la limite de Un sénior est une personne de plus de 45 ans sans emploi ou sur le point de perdre son emploi (licenciement économique, cessation d activité ou liquidation judiciaire de l entreprise). L emploi d une personne au chômage à hauteur de 30% du brut dans la limite de Les conditions d éligibilité Toutes les entreprises, quelle que soit leur forme juridique (entreprises individuelles, sociétés de personnes et de capitaux, associations, coopératives et groupements) procédant à un recrutement de salariés sont éligibles si elles remplissent les conditions suivantes :. Justifier d une situation financière saine (ne pas correspondre à la notion communautaire d entreprises en difficulté). Etre en règle vis à vis de ses obligations fiscales et sociales. Répondre à la définition communautaire de la PME Tous les secteurs sont éligibles, sans exception. L aide sollicitée portera sur la durée restant à courir pour atteindre les deux ans. En cas de rupture prématurée de contrat bénéficiant d une aide, l entreprise pourra être créditée du solde non perçu si elle pourvoit au poste. L aide régionale à l emploi n est pas cumulable avec d autres aides publiques portant sur les mêmes dépenses éligibles. En contrepartie du versement de l aide, le bénéficiaire s engage à : L intérêt de l Aide à l Emploi Communiquer annuellement toutes les informations relatives à sa situation (changement d activité, d adresse et/ou de gérant, évolution de l effectif, des parts de marché, du chiffre d affaires, etc) Maintenir l emploi créé pendant une durée minimale de 2 ans Bénéficier de fonds nécessaires pour maintenir sa productivité. Encourager la création d emploi. Apporter un souffle nouveau à votre entreprise. 7

8 4 S IMPLANTER Vous n exercez pas votre activité dans des conditions optimales? La perspective de charges locatives trop lourdes vous freine? L aide à l immobilier d entreprise répond à vos besoins! Identifié par la Région comme un accélérateur de croissance indispensable, l immobilier d entreprise joue un rôle déterminant pour la pérennité de l entreprise. La Région Martinique intervient, dans ce cadre, à hauteur de 50% des dépenses éligibles, jusqu à Les conditions d éligibilité Toutes les entreprises, (œuvrant dans les secteurs prioritaires ou relevant du secteur de l artisanat), quelle que soit leur forme juridique remplissant les conditions suivantes sont concernées :. Employer moins de 10 personnes et réaliser un chiffre d affaires annuel (ou détenir un total annuel de bilan) e. Relever des secteurs prioritaires ou de l artisanat,. Etre dans une situation financière saine,. Etre à jour de ses obligations fiscales et sociales,. Justifier de moins de trois ans d immatriculation au moment de la demande. Le bail doit concerner un local au moins égal à 30m 2 et une durée d au moins 3 ans. L Aide est non cumulable avec d autres aides publiques portant sur la même assiette de dépenses éligibles L intérêt de l Aide à l immobilier d entreprise Bénéficier des fonds nécessaires pour concrétiser un projet viable. Améliorer les conditions de travail des petites entreprises. 8

9 5 FAIRE FACE Difficultés passagères? Situation de crise avérée? La Région propose des dispositifs pour l un ou l autre de ces cas. En cas de crise et de difficultés financières, la Région propose à l entreprise : une aide pour les besoins en fonds de roulement, à hauteur de 70% ou 5000 E par salariés dans la limite de E. l octroi d une avance remboursable. une aide pour reconstruire ses Fonds Propres sur la base de 50% du capital, dans la limite de E. L intervention ne peut se limiter à une aide financière destinée à combler les pertes antérieures sans intervention sur les causes de ces pertes. Les conditions d éligibilité Toutes entreprises justifiant de plus de trois années d activité et/ou d immatriculation aux registres légaux, quelle que soit sa forme juridique.. Entreprises individuelles, sociétés de personnes et de capitaux, associations. Coopératives et groupements d entreprises. PME autonome au sens communautaire. Entreprises en règle fiscalement et socialement L aide est accessible à tout secteur économique et sous condition au secteur de la pêche et de l aquaculture. Elle est en revanche, incompatible pour les secteurs de la production primaire agricole, la sidérurgie, les services financiers, l immobilier et certaines professions réglementées. La recevabilité de la demande aux différents fonds est subordonnée au respect d au moins un des critères suivants :. Capitaux propres inférieurs à la moitié du capital social. Procédures collectives (mandat ad hoc, redressement judiciaire, procédure de sauvegarde),. Procédure COCHEF ou CODEFI,. Niveau croissant des pertes sur 2 ans,. Baisse significative du chiffre d affaires constatée sur 2 ans. Difficulté conjoncturelle de nature à mettre en péril les grands équilibres financiers,. Pour le fonds d avance remboursable : exclusion des entreprises en redressement judiciaire ou justifiant d un plan de redressement sauf avis contraire de la Commission concernée. Engagement des dirigeants de procéder au renforcement des fonds propres de l entreprise par la production notamment d attestations de comptes bloqués. Engagement d utiliser les fonds publics alloués pour les besoins exclusifs et pour la destination prévue. Les dettes fiscales et sociales sont exclues de l assiette éligible. L intérêt de l Aide au Redressement Soutenir une activité dans le besoin afin de lui permettre de retrouver un second souffle. Contribuer à l effort de redressement des entreprises en difficulté conjoncturelle présentant de sérieuses perspectives de développement. Constituer un levier significatif vis-à-vis des partenaires bancaires. 9

10 6 TRANSMETTRE / REPRENDRE Des difficultés à trouver des personnes pour vous succéder à la tête de votre entreprise? Bénéficiez d un accompagnement efficace! L accompagnement de la Région prévoit : Un apport en conseil Une avance remboursable jusqu à E, en cas de rachat de fonds de commerce Une Aide financière au recrutement d un manager (interne ou externe). Les conditions d éligibilité Toute personne ayant un projet de reprise d entreprise répondant à la définition de la PME (petite et moyenne entreprise). Tous salariés, notamment sous forme de Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (SCOP) ou SCIC (Sociétés Coopératives d Intérêt Collectif). Tous les secteurs sont éligibles, à l exclusion des activités exclues par les lignes directrices 2006/C 54/08 (production primaire dans la pêche, l agriculture et l aquaculture, industrie charbonnière, sidérurgie, production de fibres synthétiques, services financiers), certaines professions réglementées, les activités commerciales de grande distribution, les activités immobilières, les services d assurance. Apport d une contribution financière d au moins 25 % des coûts admissibles, soit au travers de ressources personnelles ou par financement extérieur Maintien d une part significative des emplois existants Entreprise justifiant d au moins 5 années d exploitation, présentant une situation financière et une gestion saine (ne répond pas à la définition communautaire de l entreprise en difficulté) L intérêt de l Aide à la Transmission Engagement d adhésion à une démarche de normalisation pour les activités relevant du tourisme (ex : classement, labellisation, respect des normes réglementaires en vigueur) Activités économiquement viables Soutenir la pérennisation des entreprises martiniquaises. Apporter un souffle nouveau à l entreprise. 10

11 7 SE REGROUPER Vous désirez mutualiser vos compétences afin de répondre aux exigences du marché? La Région soutient la structuration de filières, entre 30 et 50% des frais de création, dans la limite de E. la création de groupement d employeurs est subventionnée entre 30 et 50% dans la limite de E les frais de promotion commerciale (hors export) peuvent être pris en charge entre 30% et 50% dans la limite de E. La filière est un ensemble d entreprises liées entre elles par des enjeux communs sur des problématiques de produits, de métiers ou de marchés. Les conditions d éligibilité Nature des regroupements éligibles :. Les organisations socioprofessionnelles. Associations. Groupements ou syndicats d entreprises. Coopératives. E.P.C.I et Collectivités. Clusters et grappes d entreprises Implication de trois entreprises minimum Les bénéficiaires doivent être en règle fiscalement, socialement et en situation financière saine Cette aide est non cumulable avec une autre aide régionale portant sur la même assiette de dépenses éligibles et/ou le même projet (aide à l investissement, aide à l emploi, aide au conseil, aide au développement à l international). Elle est en revanche cumulable avec d autres aides publiques dans la limite de 75%. L intérêt de l Aide aux Actions Collectives Encourager la mutualisation de moyens et de compétences dans le cadre de projets conjoints entre PME/PMI. Etre en mesure de faire face aux mutations technologiques. 11

12 8 COMPLÉTER SON FINANCEMENT Vous recherchez un financement complémentaire pour un projet? Vous avez besoin de trésorerie, suite à des investissements réalisés Pour renforcer le financement de vos projets, la Région Martinique propose : une intervention en capital-risque, sous la forme d avance en compte courant d associé, (plafonnée à 500 KE) via le FIRM (Fonds d Investissement de la Région Martinique), géré par la SAGIPAR ; un prêt participatif (plafonné à 100 KE) via le FPRM (Fonds de Participation de la Région Martinique), géré par la SAGIPAR ; un prêt d honneur (plafonné à E) via la PFIL (Plateforme d Initiative Locale) représentée par Martinique Initiative ; une garantie pour vos prêts bancaires (plafonnée à 500 KE) via les fonds de garantie (Court Terme et Moyen Long Terme) gérés par l AFD. Les conditions d éligibilité Les conditions d éligibilité sont les mêmes que pour les dispositifs de création et de développement, à l exception des fonds gérés par SAGIPAR qui n interviennent que pour les sociétés de capitaux. L intérêt de l Aide au Financement Renforcement de la structure financière. Financement de projets innovants. Financement d investissements matériel et immatériel. Faciliter l accès au crédit bancaire. 12

13 9 VISER L EXPORT Votre entreprise à prête à conquérir de nouveaux marchés? La Région Martinique développe à ce titre un panel d aides pour renforcer les dynamiques d export : une «assistance export partagée» (conseil, recherche et développement à l international) à hauteur 75% dans la limite de E. 50% de prise en charge sur la rémunération d un cadre export, dans la limite de E. Soutien des missions de prospection ou de foires dans la limite de E par actions et de E pour des groupements d entreprises. Les conditions d éligibilité Toutes les entreprises, quelque soit leur forme juridique (entreprises individuelles, sociétés de personnes et de capitaux, associations, coopératives et groupements d entreprises, les grappes d entreprises et les clusters) remplissant les conditions suivantes. Etre dans une situation financière saine. Etre à jour de ses obligations fiscales et sociales. Répondre à la définition communautaire de la PME. Chambres consulaires, associations, syndicats professionnels L aide est accessible à tous les secteurs d activités, à l exception de la production primaire dans la pêche, l agriculture et l aquaculture, la sidérurgie, la production de fibres synthétiques, les services financiers, le transport routier de marchandises et de personnes, les professions réglementées à l exception des architectes et des avocats, les activités commerciales de la grande distribution, les activités de négoce, d immobilier et d assurance. Il faut par ailleurs : Avoir son siège social et une part significative de son activité en Région Martinique (seulement 1/3 de la production pourra être délocalisé à l étranger) Justifier d au moins un an d activité Assurer un apport financier d au moins 25 % des coûts admissibles, au travers de ressources personnelles ou par financement extérieur, sous une forme qui ne fasse l objet d aucune aide publique Adhérer à une démarche de classement ou de labellisation et respecter la réglementation en vigueur pour les activités relevant du tourisme L intérêt de l Aide à l Export Soutenir l effort à l export des entreprises sur des marchés ultra concurrentiels. Développement de «l esprit export». L adaptabilité des produits martiniquais à la demande internationale. 13

14 Les dispositifs COMPLÉMENTAIRES

15 Vous êtes dirigeant d une TPE?... Le développement de la TPE dépend de sa capacité à accéder à un financement. La faiblesse de l implication des banques et le désengagement de l Etat a conduit la Région à créer l aide au Besoin en Fonds de Roulement. un plafond d intervention est fixé à E hors frais d assistance et hors contribution aux dépenses de formation éventuelle Intérêt de ces différents dispositifs Bénéficier d un accompagnement et d un soutien de la part des institutions auprès des banques Les conditions d éligibilité Tous les secteurs d activité à l exception des activités exclues par les lignes directrices 2006/C 54/08 (production primaire dans la pêche, l agriculture et l aquaculture, industrie charbonnière, sidérurgie, production de fibres synthétiques), les services financiers, certaines professions réglementées, les activités commerciales de grande distribution, les activités immobilières, les services d assurance. Proposer un programme de dépenses inférieures ou égales à E HT. Pour les projets relevant de la stratégie régionale, le plafond de dépenses eligible est porté à Le bénéficiaire doit justifier de : L apport d une contribution financière privée permettant l équilibre du plan de financement Une radiation récente au Pôle Emploi, d une formation en adéquation avec l activité exercée ou d un engagement de formation dans les 3 mois, d une exploitation à temps plein en dehors de toutes activités salariés ou assimilées. La demande de subvention, est instruite par l association Martinique Initiative. L entreprise devra communiquer en outre, un dossier de présentation du projet respectant la forme en vigueur (dossier type), soit en même temps que son courrier de demande. Une aide ne pourra être accordée au titre du présent régime que si le bénéficiaire a présenté une demande à cet effet et si Martinique Initiative a ensuite confirmé par écrit que, sous réserve de vérifications plus détaillées, le projet en principe remplissait les conditions d admissibilité fixées dans le régime, avant le début des travaux. les modalités de versement seront définies dans une convention de développement conclue avec l entreprise. En contrepartie le bénéficiaire s engage à : Maintenir l investissement en Martinique pour une période minimum de 5 ans après son achèvement Assurer la publicité du financement public (panneaux, autocollants fournis par la Région et Martinique Initiative, information des publics concernés) Se conformer aux modalités de suivi et d accompagnement post création définies dans la convention de développement Informer Martinique Initiative de tout changement (adresse, activité, statut juridique) Se conformer au programme de formation éventuelle proposé pour optimiser la réussite du projet. Adhérer à une démarche de normalisation et respect des normes réglementaires pour les activités relevant du tourisme. 15

16 Et PLUS SPECIFIQUEMENT Il existe aussi des dispositifs particuliers couvrant les champs suivants : Exonérations à l octroi de mer Détaxe carburant Aide à la cessation d activité des transporteurs Aides spécifiques aux agriculteurs Aides spécifiques à la pêche Aides à la formation via le Fonds Social Européen 16

17 Créer son dossier : MODE D EMPLOI

18 Les étapes de constitution UN PRINCIPE PRÉALABLE : Tout dossier doit être déposé AVANT investissements, dépenses ou embauches! 1 RETRAIT DU DOSSIER Le retrait du dossier peut se faire à la Région (Rue Gaston Defferre) ou sur le site internet en ayant au préalable identifié l aide à solliciter. 2 ACCOMPAGNEMENT A LA RÉALISATION Afin de terminer la conception de votre projet, ou monter votre dossier d aide, plusieurs solutions s offrent à vous : L Aide au conseil Interroger les satellites de la Région (CMT, ADEM ) Interroger le Service Accueil ou instructeurs de la Région DÉPOT DU DOSSIER 3Vous pourrez déposer votre dossier à l Espace accueil de la Région ou par courrier postal. 4 AIDE À LA COMPLÉTUDE Si votre dossier est incomplet, vous pouvez le finaliser en vous adressant à la cellule accueil et orientation des entreprises. 5 INSTRUCTION DE L ADMINISTRATION Le service instructeur de chaque direction, échange avec le porteur de projet, analyse les chiffres de l entreprise sa rentabilité, sa viabilité, la pertinence de la demande par rapport aux critères d éligibilité. 18

19 6 COMMISSION SECTORIELLE C est la première commission qui se réunit pour émettre un avis sur le dossier. Elle est entièrement composée d élus. Ils peuvent émettre trois avis : favorable, défavorable ou ajourné. 7 DECISION DE LA COLLECTICVITÉ L octroi d une aide est validée par les instances décisionnelles de la Région : La Commission Permanente pour les demandes allant jusqu à E de subvention régionale ou la Séance Plénière pour les projets dépassant ce seuil des E. 8 SÉCURITE JURIDIQUE Une fois la décision prise par la collectivité, elle doit être rendue exécutoire par les services de l Etat. C est une obligation réglementaire. Toute délibération doit passer au contrôle de la légalité. Une fois les actes rendus exécutoires et les réserves levées, il y a signature de la convention avec l entreprise. MANDATEMENT 9Il doit s effectuer selon les conditions mentionnées. 19

20 L ÉQUIPE RÉGIONALE 56 agents composent la Direction stratégie et innovation des entreprises de la Région ; Ils se répartissent par pôles fonctionnels : Espace accueil de la Région. C est le 1 er point d entrée pour solliciter une aide. Interface privilégiée entre le chef d entreprise et la Région, elle est en mesure de répondre dès que le porteur de projet souhaite avoir une information sur l état d avancement du dossier ou à tout moment de la procédure. L espace accueil l orientera vers le bon interlocuteur au sein de l organisation. Cellule Accueil et orientation des Entreprises. C est la première cellule d analyse du projet. Cette équipe conseille sur le choix du dispositif d aide à privilégier et aide à la complétude du dossier. Les Directions habilitées à traiter les dossiers sont : La Direction d industrie et des services La Direction du Tourisme La Direction de l agriculture et de la pêche. Toutes trois sont composées du service instruction et du service remontée de dépenses 2 services transversaux interviennent également pour le traitement des demandes d aide Le service Innovation sur des dossiers spécifiques à l innovation L Ingénierie financière sur les garanties qui fait le lien avec les autres partenaires 20

21 En 2011, la Région Martinique a accompagné plus de 1000 projets d entrepreneurs Notre équipe de conseillers est à votre disposition Espace entreprises et porteurs de projets Accueil Hôtel de Région Facebook Région Martinique 21

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales Régime cadre exempté de notification N X59/2008 relatif aux aides sous forme de capital-investissement en faveur des PME Les autorités françaises ont informé la Commission de la mise en œuvre d un régime

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 PLAN DE FINANCEMENT DU PROJET FONDS PROPRES = APPORT PERSONNEL CREDIT AIDES FINANCIERES - SUBVENTIONS Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

OSEO et la transmission / reprise d entreprise. Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

OSEO et la transmission / reprise d entreprise. Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et la transmission / reprise d entreprise Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Financer l innovation et la croissance des entreprises Par

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Axe Référence Domaine Service instructeur Dates agréments CLS 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international REGION Direction des Affaires

Plus en détail

Action économique : Dossier de demande de subvention

Action économique : Dossier de demande de subvention Action économique : Dossier de demande de subvention Communauté de Communes du Mené La Croix Jeanne Even 22 330 Collinée Tél : 02 96 31 47 17 Messagerie : accueil@mene.fr 1 I PRESENTATION DE L'ENTREPRISE

Plus en détail

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse.................................. p.2 et 3 Bilan des P2RI en Pays

Plus en détail

Vade-Mecum. des demandes de crédit. Business Angel+

Vade-Mecum. des demandes de crédit. Business Angel+ 1 Vade-Mecum des demandes de crédit 2 TABLE DES MATIERES A. Terminologie 3 B. Le groupe-cible et les caractéristiques 7 C. Critères a) Critères de recevabilité b) Critères d évaluation 9 D. La demande

Plus en détail

ANNEXE 1 «CONTRAT REGIONAL EMPLOI TREMPLIN» REGLEMENT : BOURSE REGIONALE DESIR D'ENTREPRENDRE (BRDE)

ANNEXE 1 «CONTRAT REGIONAL EMPLOI TREMPLIN» REGLEMENT : BOURSE REGIONALE DESIR D'ENTREPRENDRE (BRDE) «CONTRAT REGIONAL EMPLOI TREMPLIN» REGLEMENT : BOURSE REGIONALE DESIR D'ENTREPRENDRE (BRDE) Objectif Favoriser la création ou la reprise d activité par des porteurs de projet qui souhaitent créer leur

Plus en détail

LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015

LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015 LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015 OBJET Le dispositif ENVOL est destiné aux personnes résidant en Champagne-Ardenne, désireuses de créer leur propre emploi par la

Plus en détail

L économie sociale et solidaire

L économie sociale et solidaire L économie sociale et solidaire Traditionnellement le mois de novembre est le mois de l Economie Sociale et Solidaire. Cette année comme les années précédentes de nombreuses actions et rencontres ont eu

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos

Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos 1 sur 7 Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos Présentation générale Le ministère chargé de la recherche et de la technologie

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Objet. Bénéficiaires. Conditions d'octroi Conditions générales. ÉCONOMIE ET EMPLOI Immobilier d entreprise

Objet. Bénéficiaires. Conditions d'octroi Conditions générales. ÉCONOMIE ET EMPLOI Immobilier d entreprise ÉCONOMIE ET EMPLOI Immobilier d entreprise Objet Aider à la construction, l'extension ou/et la réhabilitation de locaux à usage industriel, artisanal de production ou tertiaire* destinés à l'entreprise

Plus en détail

INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise

INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise Foire aux questions (FAQ) Dispositif mis en œuvre à compter du 25 juin 2013 (délibération du 24 juin 2013) Le dispositif Initiative Formation

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE NOM, Prénom : Activité : Commune : Tél. personnel : Tél. entreprise : E-mail : LE DEMANDEUR NOM, Prénom : Organisme : Téléphone : E-mail : L ACCOMPAGNATEUR

Plus en détail

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale?

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? La création reprise d entreprise artisanale Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? 2 Editorial L artisanat, première

Plus en détail

Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Études des solutions de financement online. Dossier de presse Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination des dirigeants d entreprise Près de 6 000 aides

Plus en détail

NOVEMBRE 2010. L accompagnement du secteur privé : Présentation des dispositifs et d OSEO

NOVEMBRE 2010. L accompagnement du secteur privé : Présentation des dispositifs et d OSEO NOVEMBRE 2010 L accompagnement du secteur privé : Présentation des dispositifs de l AFD l et d OSEO Les outils de soutien au financement des entreprises Les produits AFD et OSEO Les fonds de garantie AFD

Plus en détail

UIDES DES CCOMPAGNEMENTS

UIDES DES CCOMPAGNEMENTS UIDES DES CCOMPAGNEMENTS INANCIERS 2010/2011 TOME 1 CREATION ET REPRISE D ENTREPRISES Chambre de commerce et d'industrie de Limoges et de la Haute-Vienne 2 Édito Les petites entreprises rencontrent souvent

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

Création, reprise ou développement d une activité (moins de 20 salariés et moins de 3 ans après le démarrage de l activité).

Création, reprise ou développement d une activité (moins de 20 salariés et moins de 3 ans après le démarrage de l activité). 1 ) Le créateur : doit être en insuffisance de fonds propres doit consacrer 100% de son temps au projet dès le démarrage de la société doit être le propre promoteur de son projet auprès de Paris Initiative

Plus en détail

APPEL À PROJETS A.S.T.R.E. 2015 Action de Soutien à la Technologie et à la Recherche en Essonne PROJETS D INNOVATION COLLABORATIFS

APPEL À PROJETS A.S.T.R.E. 2015 Action de Soutien à la Technologie et à la Recherche en Essonne PROJETS D INNOVATION COLLABORATIFS CONSEIL GÉNÉRAL DE L ESSONNE Direction de l innovation et du développement des territoires APPEL À PROJETS A.S.T.R.E. 2015 Action de Soutien à la Technologie et à la Recherche en Essonne PROJETS D INNOVATION

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de l agriculture biologique

Crédit d impôt en faveur de l agriculture biologique Crédit d impôt en faveur de l agriculture biologique Note d information et d analyse FNAB Paris, le 10 avril 2014 Mode d emploi du dispositif CI-Bio pour les exercices 2011 à 2014 (pour les déclarations

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Dossier complet à retourner ou à déposer avant le 08 septembre 2015 à : jeunesentreprises@strasbourg.cci.fr nweiser@cm-alsace.fr OU CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin Pôle Création/Cession

Plus en détail

- CONSEIL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE

- CONSEIL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE Jérôme DUPUIS CONSULTANT Conseil en Gestion Des Organisations Publiques - CONSEIL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE Note de synthèse portant conclusion de l audit de gestion de la politique sportive régionale

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1303 du 3 septembre 2007 fixant les règles nationales d éligibilité

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES Page 1 Axe Service instructeur Dates délibération Une nouvelle dynamique économique Conseil Régional Direction des Affaires Culturelles et Sportives I. Objectifs et descriptif de la mesure a) Objectifs

Plus en détail

Effectif de la Société à la date de dépôt du dossier complet de demande d aide :

Effectif de la Société à la date de dépôt du dossier complet de demande d aide : AIDE A L INVESTISSEMENT DES PME CONVENTION ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES YVELINES ET LA SOCIETE XXX EN APPLICATION DE L ARTICLE L1511-5 DU CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Date de réception

Plus en détail

I. Description générale du dispositif. 1) date limite de dépôt des dossiers :

I. Description générale du dispositif. 1) date limite de dépôt des dossiers : Fonds de soutien aux collectivités territoriales et à certains établissements publics ayant souscrit des contrats de prêt ou des contrats financiers structurés à risque les plus sensibles I. Description

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE Prêt PRCTA Prêt à 0% du Programme Régional à la Création et à la Transmission en Agriculture Date de remise des manifestations

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 JUILLET 2012 DELIBERATION N CR-12/05.340 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'économie sociale

Plus en détail

Les critères d éligibilité aux outils HDSI

Les critères d éligibilité aux outils HDSI Les critères d éligibilité aux outils HDSI Etat d avancement du projet Réalisation d une étude de marché (incluant une étude de terrain) 1 ère évaluation des besoins de financements (si besoin) Le local

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL

JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL 1 sur 6 12.11.2010 16:41 JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL LOI D ORIENTATION n 2008-29 du 28 juillet 2008 LOI D ORIENTATION n 2008-29 du 28 juillet 2008 relative à la promotion et au développement des petites

Plus en détail

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Axe 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international Service instructeur Conseil Régional Direction des Affaires Economiques Dates agréments CLS

Plus en détail

Le Groupement d Employeurs

Le Groupement d Employeurs Le Groupement d Employeurs Une formule qui permet aux petites et moyennes entreprises de se regrouper pour employer une maind œuvre qu elles n auraient pas, seules les moyens de recruter Qu est-ce qu un

Plus en détail

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOUTIEN AUX EMPLOIS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE 17.12 DESCRIPTIF DE L'INTERVENTION OBJECTIFS Consolider l emploi des entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Principales aides financières au Développement Export

Principales aides financières au Développement Export Principales aides financières au Développement Export Retrouver en page 5 " L appui régional aux Projets Stratégiques d Entreprises" > Régionales Programme ASTREE / Aide Stratégique Régionale à l Entreprise

Plus en détail

Plan de soutien à l élevage français

Plan de soutien à l élevage français Plan de soutien à l élevage français MEMENTO Entreprises fragilisées dans le secteur agricole : quels outils pour quelles problématiques? Ce mémento récapitule de façon synthétique les outils existants

Plus en détail

LIVRET D ÉPARGNE SALARIALE

LIVRET D ÉPARGNE SALARIALE LIVRET D ÉPARGNE SALARIALE Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne salariale 2 - Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne salariale Sommaire Les dispositifs de participation

Plus en détail

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Directeur général adjoint en charge des finances et services généraux du conseil régional des Pays de la Loire Contexte La région des Pays de

Plus en détail

donner du pouvoir d agir aux salariés

donner du pouvoir d agir aux salariés 2 donner du pouvoir d agir aux salariés 2 Donner du pouvoir d agir aux salariés Renforcer le «pouvoir d agir» des Français est une des clés du rebond de notre pays. En cela, l Economie sociale et solidaire

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : JUSC1406675D Intitulé des textes : Décret pris pour l application de l ordonnance n 2014-326 du 12 mars 2014 portant réforme de la prévention des entreprises

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par :

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par : Demande d'ouverture de sauvegarde accélérée ou de sauvegarde financière accélérée (L. 628-1, R. 628-2, D. 628-3, R. 621-1 et le cas échéant L. 628-9 et R. 628-13 du code de commerce) Identification du

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise

Réussir sa création d entreprise Chambre des Experts Comptables du Cœur d Hérault Réussir sa création d entreprise Les conseils de l expert-comptable Support téléchargeable sur : www.cecch.fr CSOEC 2012 Comité Création d Entreprise La

Plus en détail

Besoin d être orienté-e? la Région vous guide

Besoin d être orienté-e? la Région vous guide PORTEURS DE PROJETS, ENTREPRISES Coup de Pouce Régional aux Très Petites Entreprises Besoin d être orienté-e? la Région vous guide Forum Internet Bourse Régionale Coopérative Chèque numérique Bourse Régionale

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective Plate-forme RSE Commissariat Général à la stratégie et la prospective «La Région Languedoc-Roussillon accélérateur de compétitivité et de responsabilité sociale pour les entreprises» Josick Paoli Directrice

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET SELECTION D UN GESTIONNAIRE D UN FONDS PROFESSIONNEL DE CAPITAL INVESTISSEMENT CIBLANT LE DOMAINE DES MATERIAUX

APPEL A MANIFESTATION D INTERET SELECTION D UN GESTIONNAIRE D UN FONDS PROFESSIONNEL DE CAPITAL INVESTISSEMENT CIBLANT LE DOMAINE DES MATERIAUX Pôle Entreprises Service Accompagnement et Projets d entreprises APPEL A MANIFESTATION D INTERET SELECTION D UN GESTIONNAIRE D UN FONDS PROFESSIONNEL DE CAPITAL INVESTISSEMENT CIBLANT LE DOMAINE DES MATERIAUX

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA DELIBERATION

ANNEXE N 1 A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-999 ANNEXE N 1 A LA DELIBERATION @BCL@6C0B642B 02/11/10 12:11:00 4 ANNEXE N o 1 : DEFINITION DES CARACTERISTIQUES D EMPLOIS MOTIF DU RECRUTEMENT NATURE DES FONCTIONS

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

Principes d octroi de crédit et rôle des garanties. Eric Schneider 25.01.2008

Principes d octroi de crédit et rôle des garanties. Eric Schneider 25.01.2008 Principes d octroi de crédit et rôle des garanties Eric Schneider 25.01.2008 Introduction «Mieux vaut un bon crédit en blanc qu un crédit mal garanti» Vieil adage bancaire Responsabilité Principes d octroi

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

La référence pour maîtriser votre risque. Guide de référence. de la cotation

La référence pour maîtriser votre risque. Guide de référence. de la cotation La référence pour maîtriser votre risque Guide de référence de la cotation MARS 2015 Sommaire 1. LA COTATION : UN PROCESSUS D APPRÉCIATION DE LA SITUATION FINANCIÈRE DES ENTREPRISES 1 1.1. POURQUOI LA

Plus en détail

17DEPARTEMENT DES VOSGES

17DEPARTEMENT DES VOSGES Pôle Développement du Territoire Service moyens techniques et gestion administrative du Territoire 17DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition

Plus en détail

Guide ALSACE. L Europe peut vous aider avec le FEDER, le FSE, le FEADER et le FEP

Guide ALSACE. L Europe peut vous aider avec le FEDER, le FSE, le FEADER et le FEP Guide Vous êtes chef d entreprise et vous avez besoin d un financement pour votre projet? L Europe peut vous aider avec le FEDER, le FSE, le FEADER et le FEP ALSACE Sommaire Connaissez-vous le FEDER, le

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2010. Axe d intervention 4. Version corrigée Mars 2010. PO FSE 2007-2013 «Compétitivité régionale et emploi» Ile-de-France

APPEL A PROJETS 2010. Axe d intervention 4. Version corrigée Mars 2010. PO FSE 2007-2013 «Compétitivité régionale et emploi» Ile-de-France PO FSE 2007-2013 «Compétitivité régionale et emploi» Ile-de-France Contacts Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle d Ile de France Orientation et appui Service FSE

Plus en détail

BULLETIN D ADHESION SLA SL00 SMART LIGHITING ALLIANCE. Association Loi 1901 30, place Antigone, Parc de la BAOU 83 110 SANARY / MER

BULLETIN D ADHESION SLA SL00 SMART LIGHITING ALLIANCE. Association Loi 1901 30, place Antigone, Parc de la BAOU 83 110 SANARY / MER BULLETIN D ADHESION SLA SL00 SMART LIGHITING ALLIANCE Association Loi 1901 30, place Antigone, Parc de la BAOU 83 110 SANARY / MER contact@smartlightingalliance.org www.smartlightingalliance.org [Texte]

Plus en détail

titre : Conseil éligibles

titre : Conseil éligibles Les aides financières du Parc naturel régional de la Haute Vallée de d Chevreuse sont attribuées au titre : du programme d actions du PNR financé par le Conseil régional d Île de France, le Conseil général

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION Page 1 Axe Axe 8 : Compenser les surcoûts liés à l'ultrapériphérie Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. FEDER) OT3 - Renforcer la compétitivité des petites et moyennes entreprises (PME), celle

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

Demande d'ouverture de sauvegarde

Demande d'ouverture de sauvegarde Demande d'ouverture de sauvegarde Identification de la personne déposant la demande Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Situation matrimoniale (en cas de mariage, préciser

Plus en détail

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise 1 Une réduction d impôt sur le revenu est applicable en cas de souscription, avant le 31 décembre 2012, au capital d une petite et moyenne

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

APPEL A PROJET. Programme opérationnel FEDER-FSE-IEJ 2014-2020 Région Languedoc-Roussillon. Initiative pour l Emploi des Jeunes

APPEL A PROJET. Programme opérationnel FEDER-FSE-IEJ 2014-2020 Région Languedoc-Roussillon. Initiative pour l Emploi des Jeunes APPEL A PROJET Programme opérationnel FEDER-FSE-IEJ 2014-2020 Région Languedoc-Roussillon Initiative pour l Emploi des Jeunes «Entrepreneuriat des jeunes» Date de lancement : 12 août 2015 Modalité de publicité

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010. Axe Emploi et Solidarité. PME - Indépendants

Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010. Axe Emploi et Solidarité. PME - Indépendants Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 Axe Emploi et Solidarité PME - Indépendants Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 PME - Indépendants Etat des lieux

Plus en détail

Régime cadre exempté de notification N SA.40390 relatif aux aides en faveur de l accès des PME au financement pour la période 2014-2020

Régime cadre exempté de notification N SA.40390 relatif aux aides en faveur de l accès des PME au financement pour la période 2014-2020 Régime cadre exempté de notification N SA.40390 relatif aux aides en faveur de l accès des PME au financement pour la période 2014-2020 Les autorités françaises ont informé la Commission européenne de

Plus en détail

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS COMMUNALES Afin de préserver et mettre en valeur le

Plus en détail

Le financement fiscal de l innovation vendredi 28 septembre 2012

Le financement fiscal de l innovation vendredi 28 septembre 2012 Le financement fiscal de l innovation vendredi 28 septembre 2012 Sogedev en bref» Création en 2002,» Plus de 2000 missions de conseil,» Plus de 700 clients à travers la France, tous domaines d activité

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens FEDER 2014-2020

Programmes Opérationnels Européens FEDER 2014-2020 Page 1 Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d'investissement (art. 5 Règ. FEDER) Intitulé de l'action Guichet unique / Rédacteur Axe 1 : investir dans

Plus en détail

Les sociétés agricoles

Les sociétés agricoles Les sociétés agricoles L exercice d une activité agricole peut se faire soit dans le cadre d une entreprise individuelle soit dans le cadre d une société. Dans cette dernière situation, la loi prévoit

Plus en détail

La P.A.T. Prime d Aménagement du Territoire

La P.A.T. Prime d Aménagement du Territoire DIRECCTE Provence-Alpes-Côte d Azur Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi La P.A.T. Prime d Aménagement du Territoire Favoriser l emploi

Plus en détail

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME Les incitations fiscales à l investissement dans les PME avril 2012 1 De grandes réformes en 2011 La Loi de finances pour 2011 a apporté des modifications substantielles aux systèmes d'incitations fiscales

Plus en détail

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3161 Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 À L ACCORD DU 10 JUIN 2011 RELATIF

Plus en détail

L Urssaf accompagne. les entreprises en difficulté

L Urssaf accompagne. les entreprises en difficulté L Urssaf accompagne les entreprises en difficulté Édition 2009 Le réseau Urssaf à l écoute des entreprises en difficulté Garant des ressources de la Sécurité sociale et des institutions qui lui confient

Plus en détail

Formulaire de demande d un apport de trésorerie remboursable sur la fin de l année 2015

Formulaire de demande d un apport de trésorerie remboursable sur la fin de l année 2015 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Direction départementale des territoires Direction départementale des territoires et de la mer Direction de l alimentation, de l agriculture

Plus en détail

La Loi de Finances 2013 soutient vos efforts d investissement

La Loi de Finances 2013 soutient vos efforts d investissement La Loi de Finances 2013 soutient vos efforts d investissement Petit déjeuner débat 11 avril 2013 1 Dominique DENIEL Expert comptable Commissaire aux comptes Ouest Conseils Quimper Pascale DEMONTFAUCON

Plus en détail

DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI DE FINANCES 2015

DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI DE FINANCES 2015 DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI DE FINANCES 2015 Abdellatif ZAGHNOUN Directeur Général des Impôts OEC, 22 janvier 2015 Contexte d élaboration de la LF 2015 Recommandations des Assises Nationales sur la

Plus en détail

Régime cadre exempté de notification N SA.40391 relatif aux aides à la recherche, au développement et à l innovation (RDI) pour la période 2014-2020

Régime cadre exempté de notification N SA.40391 relatif aux aides à la recherche, au développement et à l innovation (RDI) pour la période 2014-2020 Régime cadre exempté de notification N SA.40391 relatif aux aides à la recherche, au développement et à l innovation (RDI) pour la période 2014-2020 Les autorités françaises ont informé la Commission européenne

Plus en détail

Création de Fonds Communs de Placement à Risque

Création de Fonds Communs de Placement à Risque LA RÉGION SOUTIENT LES ENTREPRISES LOCALES Création de Fonds Communs de Placement à Risque Pour mieux accompagner la création d entreprise, pour soutenir sa croissance et faciliter sa reprise DOSSIER DE

Plus en détail

- 29 - TABLEAU COMPARATIF

- 29 - TABLEAU COMPARATIF - 29 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi portant modernisation du marché du travail Article 1 er I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : 1 Le premier alinéa est ainsi rédigé : «Le

Plus en détail

Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015

Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015 Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015 Dans le cadre du Schéma Régional de l Economie et de l Emploi Durables et de la Stratégie régionale à l international

Plus en détail