Organisée par. Lundi 23 juin 2014 de 10h à 12h Au Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie 246 bd Saint Germain, Paris 7ème

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Organisée par. Lundi 23 juin 2014 de 10h à 12h Au Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie 246 bd Saint Germain, Paris 7ème"

Transcription

1 Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère des Finances et des Comptes publics Organisée par Mme Ségolène Royal Ministre de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie M. Michel Sapin, Ministre des Finances et des Comptes publics Lundi 23 juin 2014 de 10h à 12h Au Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie 246 bd Saint Germain, Paris 7ème - Les enjeux p 1 - Le programme p 5 - La liste des groupes de travail p 6 Cette conférence bancaire et financière vient appuyer les décisions adoptées lors du Conseil des ministres du 18 juin 2014 : - communiqué du Conseil des ministres : la communication sur le projet de loi de programmation pour un nouveau modèle énergétique p fiche sur le financement qui l accompagne p 11 à 14

2 Les enjeux de la conférence bancaire et financière pour la transition énergétique La conférence bancaire et financière pour la transition énergétique doit permettre d'avancer sur les points suivants : 1 / Les travaux de rénovation des logements des particuliers Avec le projet de loi de programmation pour un nouveau modèle énergétique français, présenté par Ségolène Royal le mercredi 18 juin 2014, des mesures fortes ont été décidées : - simplification et renforcement des allégements d impôt pour les travaux de rénovation (portés à 30 % des coûts des travaux, jusqu à 8000 euros pour un célibataire et euros pour un couple, avec l exigence d une seule opération de travaux), - relance de l'éco-prêt à taux zéro - création du fonds de garantie pour la rénovation énergétique pour débloquer les prêts à la rénovation. L'enjeu de la conférence est de mobiliser les banques et les acteurs financiers pour qu ils se saisissent de ces outils et accompagnent l effort des pouvoirs publics. Les objectifs sont les suivants : - pour la relance du prêt à taux zéro, qui ne couvre actuellement que opérations par an, des mesures de simplification seront présentées lundi en amendement au projet de loi de finances rectificative pour permettre aux banques d accroitre la diffusion du produit ; - la mise en place du fonds de garantie doit permettre aux banques d attribuer des prêts pour la rénovation à des conditions moins coûteuses ou pour des catégories d emprunteurs présentant un profil de risque plus marqué, par exemple les copropriétés ; - enfin, la finalisation du tiers financement doit être accélérée. Plusieurs régions ont créé des sociétés de tiers financement ou en ont le projet (Bretagne, Ile de France, Nord Pas de Calais, Picardie, Poitou-Charentes, Rhône-Alpes). Ces sociétés sont reconnues par la loi depuis mars 2014, il convient maintenant de finaliser, en concertation avec les régions, les banques et les professionnels, d'ici la fin juillet (adoption du projet de loi de programmation en conseil des ministres, après les consultations), leurs conditions opérationnelles d intervention. Par ailleurs, dans le groupe de travail sur la rénovation, sur les fonds des livrets A et LDD qui ne sont pas centralisés à la Caisse des dépôts, un travail sera conduit avec les banques pour renforcer le suivi de leur utilisation. 1

3 2 / Le financement des entreprises Avec le projet de loi de programmation pour un nouveau modèle énergétique français, présenté par Ségolène Royal le mercredi 18 juin 2014, des mesures fortes ont été décidées,avec : - un fonds de garantie pour des prêts aux PME permettant de les aider à engager les travaux. Ce dispositif devrait être confié à BPI France et distribué par les banques commerciales. L'enjeu de la conférence est de réfléchir à la bonne articulation du dispositif avec, là encore, l'objectif de boucler les offres de partenariats d'ici la rentrée. - pour celles qui s'investissent dans les énergies renouvelables, un cadre désormais stable avec, dans le projet de loi, des objectifs clairs à moyen terme et de nouvelles règles de financement, prenant en compte davantage les prix de marché pour les énergies qui arrivent a maturité, comme l'éolien terrestre et le photovoltaïque. Il va falloir augmenter les financements pour accompagner la montée en puissance des énergies renouvelables qui doivent passer de 14% de l'électricité actuellement à 40 % en 2030 ; - un soutien aux productions d énergies renouvelables décentralisées : ouverture du capital des sociétés portant des projets d énergies renouvelables aux habitants qui résident à côté des sites où vont s installer ces projets ainsi qu aux collectivités; - une simplification des procédures. Les objectifs de la conférence sont les suivants : - accompagner le développement des obligations vertes, c'est-à-dire des financements de long terme (20 ans et plus) que pourraient apporter les investisseurs institutionnels, notamment les compagnies d assurance, les mutuelles etc. Ce sont des financements qui existent pour les grands groupes. La nouveauté, c est de permettre le financement des petits et moyens projets qui vont se développer sur les territoires. Cette innovation doit être concrétisée en concertation avec les acteurs bancaires et financiers ainsi que les professionnels du secteur, d ici septembre. - la conférence sera aussi l occasion d avancer sur la labellisation des investissements socialement responsables (ISR) pour laquelle des propositions ont été faites. 2

4 3 / Les aides des acteurs financiers publics aux collectivités qui s engagent. L'Etat a débloqué avec la Caisse des dépôts des prêts «transition énergétique et croissance verte» pour un total de 5 milliards d euros. La Banque européenne d investissement (BEI) est aussi disposée à participer à ces financements. La conférence sera l occasion d annoncer un engagement de la BEI en faveur de la rénovation énergétique des collèges à hauteur d un milliard d euros et de signer la première convention de prêts dans ce cadre pour 400 millions d euros, entre la BEI et deux groupes bancaires (Crédit Agricole et BPCE). Une dotation de 5 milliards d euros de Prêts «transition énergétique et croissance verte» dédiée aux projets liés à la transition énergétique (efficacité énergétique, transports propres, bornes de recharge, énergies renouvelables, etc.), à un taux avantageux (Livret A + 0,75 %, soit actuellement 2 %), va être mise en place. Elle pourra financer les projets à 100 % jusqu à 5 millions d euros pour accélérer les investissements des collectivités. À titre indicatif, cette enveloppe pourrait financer : - pour la rénovation et les bâtiments à énergie positive : 2,5 milliards d euros de prêts - pour les transports propres : 2 milliards d euros de prêts - pour les projets de production d énergie renouvelable : 500 millions d euros. En fonction des réalisations, la répartition entre ces trois priorités pourra évoluer. 3

5 La BEI, partenaire clef de la transition énergétique en France «Notre priorité est de soutenir une transition énergétique compétitive et responsable. Et ce soutien est décisif pour relancer la croissance et l emploi, notamment celui des jeunes en France. Ainsi agit l Europe : une action avant tout concrète et ciblée au cœur des territoires. Une action résolument tournée vers l avenir.» Philippe de Fontaine Vive, Vice- Président de la BEI 1 er financement de la BEI en faveur des collèges au niveau national 400 millions d euros sur un engagement total de 1 milliard Ce 23 juin 2014, la Banque européenne d investissement (BEI) signe un nouveau financement dans le domaine de l efficacité énergétique et de l éducation : 400 millions d euros pour la rénovation et la modernisation des collèges en France sur un financement total de la BEI qui atteindra in fine 1 milliard d euros. Il s agit du premier financement de la BEI en faveur des collèges au niveau national. Il permettra très concrètement de mettre les nouvelles constructions au minimum aux normes HQE ou à énergie positive. Les rénovations permettront de réaliser des économies d énergie tout en améliorant l efficacité énergétique des bâtiments. Ce financement reflète la mobilisation de la BEI en faveur de l éducation et de la formation des jeunes, grande priorité européenne et déjà concrétisée en France par le soutien apporté aux lycées et aux universités. Il permettra d offrir à chaque jeune de meilleures conditions d accès au savoir et de vie lycéenne, lui ouvrant ainsi la voie à une formation et à une insertion professionnelle réussie. Ce financement s opèrera par intermédiation bancaire en partenariat avec le Crédit Agricole et le groupe BPCE (Banques Populaires et Caisses d Épargne). Grâce la notation triple A de la BEI, les bénéficiaires finaux bénéficieront d un prêt à longue durée, assorti de conditions financières attractives. 4

6 Le programme de la conférence bancaire et financière pour la transition énergétique - 10h15 10h30 : Introduction des travaux de la conférence bancaire et financière pour la transition énergétique par o Mme Ségolène Royal, Ministre de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie o M. Michel Sapin, Ministre des Finances et des Comptes publics - 10h30 11h : Table ronde n 1 «la rénovation thermique des logements des particuliers», avec la participation de Mme Sylvia Pinel, Ministre du Logement et de l Egalité des territoires et les interventions de o M. Jean-Jack Queyranne, président de la Région Rhône-Alpes o M. Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment o M. Bruno Deletré, directeur général du Crédit Foncier de France o M. Alain Fradin, directeur général de la Confédération nationale du Crédit Mutuel o M. Pierre Ducret, président de CDC Climat - 11h05 11h35 : Table ronde n 2 «favoriser la transition énergétique dans les entreprises», avec les interventions de o M. Nicolas Dufourcq, directeur général de BPI France o M. Eric Groven, directeur délégué Banque de détail France, Société générale o M. Thierry Copie, directeur de Socomec o M. Yves Perrier, directeur général d Amundi - 11h35 11h45 : restitution des travaux et conclusion par Mme Ségolène Royal, Ministre de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie et M. Michel Sapin, Ministre des Finances et des Comptes publics - 11h45 : Signature de la convention BEI Crédit Agricole BPCE sur le prêt d un milliard d euros pour les collèges, en présence des ministres et de la presse - 12h00 : Point presse de Mme Ségolène Royal, Ministre de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie et M. Michel Sapin, Ministre des Finances et des Comptes publics 5

7 Groupes de travail de la conférence bancaire et financière : sortie rapide des mesures de mobilisation des partenaires bancaires et financiers La conférence bancaire et financière pour la transition énergétique verra la mise en place de quatre groupes de travail associant les professionnels concernés (bancaires, financiers et industriels) ainsi que des parties prenantes du Conseil national de la transition énergétique. Les feuilles de route de ces groupes ont été définies ainsi que le calendrier rapide de conclusion de leurs travaux, avec deux échéances : - la semaine du 21 juillet 2014 pour que les conclusions accompagnent l examen du projet de loi en conseil des ministres (fin juillet) ; - le 15 septembre 2014 pour les sujets portant sur des questions plus complexes. Les groupes de travail - Groupe de travail n 1 : rénovation thermique des logements des particuliers : améliorer la lisibilité de l ensemble des dispositifs d aides publiques susceptibles d être mise en œuvre objectif : 15 septembre 2014 avancées attendues : utilisation du fonds de garantie de la rénovation énergétique simplification de l accès des particuliers aux aides publiques et aux prêts bancaires - Groupe de travail n 2 : rénovation thermique des logements des particuliers : rendre opérationnel le tiers financement et développer une expertise technique du conseil objectif : semaine du 21 juillet 2014 avancées attendues : modalités d agrément des sociétés de tiers-financement intervention des sociétés de tiers-financement en qualité d intermédiaires d opérations bancaires partenariat entre les sociétés de tiers-financement et les banques - Groupe de travail n 3 : financement de la transition énergétique en faveur des entreprises : éco-conditionnalité et optimisation des modalités d intervention des aides publiques (BPI France, programme des investissements d avenir) objectif : semaine du 21 juillet 2014 avancées attendues : 6

8 mise en œuvre de l éco-conditionnalité des aides du programme des investissements d avenir prêts de BPI France pour accompagner la transition énergétique - Groupe de travail n 4 : financement des projets des entreprises pour la transition énergétique (financement des projets d énergies renouvelables) Objectif : 15 septembre 2014 Avancées attendues : Obligations vertes : mobilisation des investisseurs institutionnels et modalités du fonds de 350 millions d euros Finalisation de la labellisation «investissement socialement responsable» (ISR). 7

9 Les financements associés au Projet de loi de programmation pour un nouveau modèle énergétique français 8

10 CONSEIL DES MINISTRES DU 18 JUIN 2014 COMMUNICATION LE PROJET DE LOI «POUR UN NOUVEAU MODÈLE ENERGETIQUE FRANÇAIS» REUSSIR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE La ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie a présenté une communication relative au projet de loi de programmation pour un nouveau modèle énergétique français. Lutter contre le réchauffement climatique et réduire la facture énergétique de la France (qui s'élève à plus de 65 milliards d'euros), c est aussi le moyen de combattre le chômage par la croissance verte, valoriser de nouvelles technologies, conquérir de nouveaux marchés dans le domaine des énergies renouvelables, du transport propre et de l efficacité énergétique, et améliorer la compétitivité des entreprises. Tels sont les objectifs poursuivis par le projet de loi en cours de finalisation, qui permettra également de favoriser le progrès social en améliorant la qualité de vie et de santé, et en permettant la baisse de la facture énergétique du pays et des ménages grâce aux économies d énergies dans le bâtiment et les transports. 1. Le texte fixe les grands objectifs de la transition énergétique et donne ainsi un horizon stable pour agir dès maintenant, notamment l objectif de la réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre en 2030, l atteinte de 32 % d énergies renouvelables dans la consommation énergétique finale à cette même date et la division par 2 de celle-ci à horizon Il mobilise les moyens permettant d accélérer et d amplifier les travaux de rénovation des logements et des bâtiments pour économiser l'énergie, faire baisser les factures et créer des emplois. Les nouvelles constructions de bâtiments publics seront exemplaires au plan énergétique et chaque fois que possible à énergie positive. Les collectivités auront accès, pour financer ces projets, à un nouveau «prêt croissance verte» de la Caisse des dépôts et consignations. Dans une logique de guichet unique, les plateformes de la rénovation énergétique seront généralisées et proposeront des «passeports travaux» offrant conseil, audit et financements. Les ménages bénéficieront d un avantage fiscal renforcé pour toute action de rénovation thermique. Les entreprises bénéficieront des interventions de BPIFrance. Le tiers financement pourra être mis en place par les sociétés régionales créées à cette fin et agréées. Les tarifs sociaux de l électricité et du gaz seront élargis à toutes les énergies grâce au chèque énergie. 3. Il vise à favoriser le développement des énergies renouvelables pour diversifier la production de la France et renforcer son indépendance énergétique. Il permet de valoriser les ressources (solaire, éolienne, hydraulique, marine, biomasse, biocarburants, récupération de chaleur et géothermie ) et de développer les filières industrielles concernées en modernisant le soutien aux énergies renouvelables, en lançant de nouveaux appels d offre et en mettant en place des financements innovants. La simplification et la réunification des autorisations et des procédures permettront de raccourcir les délais de réalisation. Le financement participatif de la production d'électricité et de chaleur contribuera à développer une nouvelle citoyenneté, individuelle, collective et territoriale. Les territoires à énergie positive seront encouragés par le lancement d un appel à candidature pour labelliser 200 projets en direction des intercommunalités. Dans les outre-mer, les collectivités territoriales pourront adapter les règles en matière d énergie pour prendre en compte leur potentiel, afin de renforcer leur autonomie énergétique et de développer fortement les énergies renouvelables, notamment marine, solaire et éolienne. Le projet de loi modernise par ailleurs la gestion des concessions hydroélectriques, afin de mieux y associer les collectivités. 9

11 4. Il encourage le développement de l'économie circulaire, la réduction des déchets à la source et la lutte contre le gaspillage pour favoriser le recyclage et l innovation sur la conception des produits et des matériaux. Un appel à projet sur les villes et territoires «zéro déchet» sera lancé. 5. Il simplifie et clarifie les procédures pour gagner en efficacité, en compétitivité et en maîtrise des coûts. L harmonisation des délais de recours et la délivrance d'un permis unique permettront à la législation française de faire converger protection de l environnement et montée en puissance des énergies renouvelables. 6. Il établit le cadre qui va permettre aux citoyens, aux territoires, aux entreprises et à l État d'agir ensemble dans la même direction. La stratégie bas-carbone constituera la feuille de route pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans des conditions économiquement soutenables. Une programmation pluriannuelle de l énergie établira les priorités d action des pouvoirs publics pour la gestion de l ensemble des énergies. La contractualisation sur les objectifs à atteindre donnera la possibilité aux entreprises et aux filières concernées de s'engager avec visibilité. La transparence sur les coûts de l'énergie permettra aux pouvoirs publics de faire les meilleurs choix dans l'allocation des ressources publiques. Les investissements sur les réseaux électriques seront facilités et les tarifs maîtrisés. Le projet de loi renforce la sûreté nucléaire et l information des citoyens dans ce domaine. Il fixe une part du nucléaire dans l électricité de 50 % à l horizon En accompagnement de la loi seront mobilisées innovation, recherche et formation professionnelle. Pour faciliter l'émergence de nouveaux emplois et de nouveaux métiers, un plan de formation professionnelle sur les métiers de l écoconstruction et de la rénovation est mis en place, en partenariat avec les territoires et le secteur du bâtiment. La labellisation des artisans et des entreprises du bâtiment sera encouragée, en liaison avec les filières et les régions, dans les domaines de l'efficacité énergétique des bâtiments et des énergies nouvelles. L apprentissage et la formation en alternance seront fortement encouragés. Ce projet de loi de programmation du nouveau modèle énergétique français sera accompagné des moyens de sa mise en oeuvre pour créer des effets rapides sur l activité. Les financements qui y seront consacrés auront un puissant effet de levier pour accélérer la croissance verte et les créations d emploi. 10

12 Le financement de la transition énergétique La priorité : il faut simplifier et amplifier les aides à la rénovation énergétique pour accélérer les travaux, créer des emplois et réduire les factures d énergie. Actuellement, alors même que certains outils sont en place, les travaux de rénovation réalisés chaque année restent trop peu nombreux. Le projet de loi et le plan d actions qui l accompagne vont permettre de donner un coup d accélérateur aux travaux d efficacité énergétique, et aussi à l ensemble des chantiers du nouveau modèle énergétique français. Rénovation des logements des particuliers Simplification et renforcement des allègements d impôts pour le développement durable À compter du 1er septembre 2014 et jusqu au 31 décembre 2015, pour accélérer les travaux et mieux accompagner les ménages, les allègements d impôts sont simplifiés et renforcés : - un taux unique de réduction d impôt de 30 %, au lieu de 15 ou 25 % ; - une seule opération de travaux exigée, pour permettre à tous les ménages d engager des travaux. Les ménages non imposables sont en outre accompagnés par une aide de l Agence nationale de l habitat (Anah) et le nouveau Chèque énergie. Relance de l écoprêt à taux zéro avec un allègement des procédures pour débloquer les financements : - mise en place de l écoconditionnalité : concrètement, les prêts pourront être accordés dès lors qu ils remplissent les conditions permettant de vérifier la qualité des travaux ; - renforcement de la formation des artisans et des PME du bâtiment : artisans vont être formés d ici à 2017, pour que les ménages et les entreprises soient mieux accompagnés. D ores et déjà, professionnels sont Reconnus garants de l environnement (RGE) et à de plus sont formés chaque mois ; - allègement des procédures de demande de prêts auprès des banques, le respect de l écoconditionnalité étant assurée par les professionnels Reconnus garant de l environnement (RGE) : un amendement sera présenté en ce sens au collectif budgétaire en cours de discussion au Parlement. Mise en place du tiers-financement : les sociétés de tiers-financement se voient reconnaitre dans la loi le droit de faire l avance du financement des travaux aux familles Le projet de loi va permettre de clarifier le régime juridique de ces sociétés et contribuer au développement rapide de cette offre de financement. La création du fonds de garantie pour la rénovation énergétique va permettre de faire distribuer par les banques des nouveaux prêts moins coûteux pour les ménages Le projet de loi prévoit la création d un fonds de garantie qui va permettre de garantir les expositions, sous forme de prêts ou de garanties, des établissements de crédit, entreprises d assurance ou sociétés de financement ou sociétés de tiers-financement concourant au financement de la réalisation 11

13 de travaux d amélioration de la performance énergétique de logements. Les modalités seront précisées lors de la Conférence bancaire et financière de la transition énergétique qui se tiendra le 23 juin La mobilisation des territoires Des fonds exceptionnels de la Caisse des dépôts pour financer les projets liés à la transition énergétique portés par les collectivités territoriales Une dotation de 5 milliards d euros de Prêts transition énergétique et croissance verte dédiée aux projets liés à la transition énergétique (efficacité énergétique, transports propres, bornes de recharge, énergies renouvelables, etc.), à un taux avantageux (Livret A + 0,75 %, soit 2 %), va être mise en place. Elle pourra financer les projets à 100 % jusqu à 5 millions d euros pour accélérer les investissements des collectivités. À titre indicatif, cette enveloppe pourra financer : - pour la rénovation et les bâtiments à énergie positive : 2,5 milliards d euros de prêts ; - pour les transports propres : 2 milliards d euros de prêts ; - pour les projets de production d énergie renouvelable : 500 millions d euros. En fonction des réalisations, la répartition entre ces trois priorités pourra évoluer. Le soutien aux territoires à énergie positive Un appel à projets pour 200 territoires à énergie positive va être lancé. Il sera financé par l État à hauteur de 150 millions d euros et sera complété par des fonds des régions et des intercommunalités, pour développer les actions de maîtrise de l énergie et d économies d énergie. Rénovation énergétique des bâtiments des TPE-PME Pour accompagner les TPE-PME, un fonds de garantie doit permettre de proposer la distribution de prêts pour l efficacité énergétique. Les modalités seront discutées à la conférence bancaire et financière. Aides à la reconversion de véhicules très polluants Pour encourager la conversion de véhicules diesel (normes Euro 2 et 3), une aide complétant le bonus écologique (6 300 ) est mise en place, portant l aide totale à pour l achat d un véhicule électrique en remplacement d un diesel polluant, accordée sous conditions de ressources et prioritairement dans les zones concernées par une mauvaise qualité de l air (enveloppe de 100 millions d euros).. 12

14 Financement des énergies renouvelables Doubler le fonds chaleur de l Ademe Les moyens du fonds chaleur de l Ademe soient renforcés, en complément des dotations existantes, avec une enveloppe de 400 millions d euros permettant le doublement des moyens du fonds en Accélérer le plan de création des méthaniseurs, avec une cible de unités, grâce à une ligne de financement dédiée Une ligne dédiée de 100 millions d euros pour atteindre méthaniseurs. Favoriser l émission d obligations vertes pour les énergies renouvelables matures La Conférence bancaire et financière de la transition énergétique examinera la mise en place d obligations vertes pour les PME, notamment pour les énergies renouvelables. Une dotation de fonds de garantie de 350 millions d euros est prévue à cet effet. Doubler le volume de prêts de BPI France aux énergies renouvelables Le programme prévisionnel de BPI France prévoit le doublement de ses prêts d ici à 2017, pour atteindre 800 millions d euros par an. Faciliter la participation des collectivités territoriales dans les sociétés de projet pour les énergies renouvelables Le projet de loi prévoit que, pour la production d énergies renouvelables sur leur territoire ou participant à l approvisionnement énergétique de leur territoire, les communes ou leurs groupements peuvent participer au capital d une société par actions simplifiées ou d une société anonyme (les régions sont pour leur part régies par des dispositions spécifiques). Prévoir la participation des habitants au capital des sociétés de projet pour les énergies renouvelables À partir des exemples existants au Danemark, en Allemagne et en Belgique, le projet de loi prévoit que les sociétés créées pour la production d énergies renouvelables doivent proposer aux habitants résidant à proximité du site des actions dans le capital de la société lors de sa constitution. Si la part réservée aux habitants (le pourcentage sera défini par décret) n est pas souscrite, les collectivités territoriales pourront se substituer à eux. Ces financements seront facilités par la création d un Fonds national de la transition énergétique et de la croissance verte, doté de 1,5 milliard d euros sur 3 ans. Il sera employé pour couvrir l ensemble des besoins, comme par exemple les aides aux énergies renouvelables par la chaleur, le développement de la méthanisation, le soutien aux territoires à énergie positive, etc. 13

15 Les financements de la transition énergétique Allègements d impôts Simplification et renforcement des allègements d impôts pour les travaux de rénovation énergétique des logements, l installation des bornes pour véhicules électriques et de compteurs individuels M Fonds national de la transition énergétique et de la croissance verte Fonds de garantie de la rénovation énergétique des prêts à la rénovation des logements, 200 M Chaleur renouvelable : augmentation du fonds chaleur et filière bois 400 M Plan méthanisation : un méthaniseur par canton 100 M 200 territoires à énergie positive, cofinancés par les intercommunalités 150 M Bonus de conversion des diesels très polluants en véhicules électriques, sous conditions de ressources PME et TPE produisant des énergies renouvelables : fonds de garantie d obligations vertes pour les énergies renouvelables Prêts verts pour les TPE PME, artisans qui font des travaux de performance énergétique 100 M 200 M 350 M Total du fonds M Prêts «transition énergétique et croissance verte de la Caisse des dépôts Rénovation énergétique et bâtiments à énergie positive des collectivités M Projets de transports propres M projets de production d énergie renouvelable des collectivités 500 M Total Caisse des dépôts M Engagement de la Banque européenne d investissement Prêts pour la rénovation énergétique des collèges M 14

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll Le projet de loi de programmation pour la transition énergétique, dont les grands axes ont été présentés mercredi 18 juin

Plus en détail

Le ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie présente

Le ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie présente Le ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie présente La France devient une grande puissance écologique. Nous en avons les ressources, les compétences et les talents. Le projet

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 Le point sur la filière énergies renouvelables : Mention RGE, aides, formation, qualification, audits Pleine application de l éco-conditionnalité des aides au 1 er janvier

Plus en détail

MESURES. de l investissement et de l activité Mercredi 8 avril 2015 POUR UNE ACCÉLÉRATION. Pour plus d'informations : www.gouvernement.

MESURES. de l investissement et de l activité Mercredi 8 avril 2015 POUR UNE ACCÉLÉRATION. Pour plus d'informations : www.gouvernement. PREMIER MINISTRE MESURES POUR UNE ACCÉLÉRATION de l investissement et de l activité Mercredi 8 avril 2015 Pour plus d'informations : www.gouvernement.fr Mesures pour une accélération de l investissement

Plus en détail

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables *** Appel à projets en direction des établissements bancaires : le prêt «Energies renouvelables en Poitou-Charentes»

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts 24 janvier 2014 Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la La place sa priorité stratégique «Transition Énergétique

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%)

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%) COMMUNIQUE DE PRESSE 12 MARS 2015 BPIFRANCE BILAN 2014 FORTE CROISSANCE DE L ACTVITE : 14 MD DE FINANCEMENTS AU TOTAL VS 11 MD EN 2013 RENFORCEMENT DU FINANCEMENT DE L INNOVATION, DE LA TEE ET DE L EXPORT

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers Luxembourg, le 8 novembre 2013 NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR Aspects financiers Volet 2 : Aides financières dans le domaine de la promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Plus en détail

Choc de simplification

Choc de simplification Choc de simplification Le choc de simplification souhaité par le Président de la République rejoint les besoins identifiés par le Syndicat des énergies renouvelables qui a défini six grands axes de modernisation

Plus en détail

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe L une des priorités stratégiques de l Union européenne consiste à promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable pour l Europe. La BEI

Plus en détail

Charte de mobilisation des acteurs professionnels en faveur de la rénovation énergétique des copropriétés. II. Engagements des syndics professionnels

Charte de mobilisation des acteurs professionnels en faveur de la rénovation énergétique des copropriétés. II. Engagements des syndics professionnels Charte de mobilisation des acteurs professionnels en faveur de la rénovation énergétique des copropriétés II. Engagements des syndics professionnels Avec le soutien de Madame Ségolène Royal, Ministre de

Plus en détail

COALITION FRANCE POUR L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

COALITION FRANCE POUR L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE COALITION FRANCE POUR L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE PROPOSITIONS COMMUNES Mise en œuvre de la rénovation énergétique du parc existant de bâtiments Contact CFEE : Joël VORMUS Tél. : 01 55 86 80 08 joel.vormus@cler.org

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité

Pacte de responsabilité et de solidarité Pacte de responsabilité et de solidarité Et mesures pour l accélération de l investissement Le premier ministre vient d annoncer des mesures pour soutenir l investissement public et privé qui complètent

Plus en détail

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT Quel rôle pour les collectivités locales? MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L'ÉGALITÉ DES TERRITOIRES MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE

Plus en détail

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR Energies POSIT IF» : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Crédit photo : ARENE IDF Crédit photo : CLER Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions

Plus en détail

COALITION FRANCE POUR L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

COALITION FRANCE POUR L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE COALITION FRANCE POUR L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE PROPOSITIONS COMMUNES Mise en œuvre de la rénovation énergétique du parc existant de bâtiments Contact CFEE : Joël VORMUS Tél. : 01 55 86 80 08 contact@coalition-energie.org

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Financement de la réhabilitation des logements

Financement de la réhabilitation des logements Financement de la réhabilitation des logements Quels instruments disponibles? La gamme des outils Aides directes de l Etat et des collectivités locales Subventions nationales et locales Défiscalisation

Plus en détail

Le financement de long terme des projets du secteur public local

Le financement de long terme des projets du secteur public local Le financement de long terme des projets du secteur public local 2 3 1. Les missions du fonds d épargne Les missions du fonds d épargne Au sein de la Caisse des Dépôts, le fonds d épargne a pour missions

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2015 et 2016 Contexte Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux du secteur du bâtiment,

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Service des Affaires Economiques

Service des Affaires Economiques Réf. > BI 8469 Paris, le 31mars 2009 De > Service des Affaires Economiques Rappel > Groupe /Rubrique > Les annexes sont à consulter, soit dans la base documentaire de l Intranet accessible à tous les membres

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Réforme du crédit à la consommation. Statut des enseignants chercheurs. Point sur les États généraux de l outre-mer

Réforme du crédit à la consommation. Statut des enseignants chercheurs. Point sur les États généraux de l outre-mer LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSÉE LE MERCREDI 22 AVRIL 2009 A L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE A DIFFUSÉ LE

Plus en détail

Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Philippe MARTIN, Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Paris, le jeudi 6 février 2014 Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'inauguration du nouveau. à Aurillac le 6 mai 2011

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'inauguration du nouveau. à Aurillac le 6 mai 2011 Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'inauguration du nouveau bâtiment administratif du Crédit Agricole à Aurillac le 6 mai 2011 M. André Janot, Président du Crédit Agricole Centre

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Atelier 21. Christophe MILIN : Economiste, ADEME. Nathalie ROTURIER : Directrice Plan 100 000 logements, Région Nord Pas-de-Calais

Atelier 21. Christophe MILIN : Economiste, ADEME. Nathalie ROTURIER : Directrice Plan 100 000 logements, Région Nord Pas-de-Calais Atelier 21 ARTICULATION TERRITORIALE ET PARTENARIALE D UN SERVICE INTÉGRÉ DE LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DU PARC PRIVÉ: EXEMPLE EN RÉGION NORD PAS DE CALAIS Christophe MILIN : Economiste, ADEME Nathalie

Plus en détail

dossier de presse vir volt-ma-maison s ouvre à TOUTES les ÉNERGIES

dossier de presse vir volt-ma-maison s ouvre à TOUTES les ÉNERGIES dossier de presse vir volt-ma-maison s ouvre à TOUTES les ÉNERGIES Accessible sans condition de ressources isolation, chauffage, fenêtres, chauffe-eau, poêle, insert... toutes les infos sur www.virvolt-ma-maison.fr

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment

Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment Maj : 13 novembre 2012 Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment L artisanat du bâtiment enregistre pour le second trimestre consécutif une baisse de son activité. Les

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 3 Éditorial «Le numérique est aujourd hui dans tous les usages : les transports, les entreprises, les loisirs, les objets connectés, l accès à l information, les smartphones, etc. Mais il n est pas dans

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet 1 Page 1 Contexte et ambitions pour les énergies renouvelables en

Plus en détail

Société d Economie Mixte Energies POSIT IF, une innovation au service de la transition énergétique Dossier de presse

Société d Economie Mixte Energies POSIT IF, une innovation au service de la transition énergétique Dossier de presse Société d Economie Mixte Energies POSIT IF, une innovation au service de la transition énergétique Dossier de presse 1 La# SEM# Energies# POSIT IF 1 #:# l'ile7de7france# aux# avant7postes# de# la# transition#

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

Parcours Filières innovantes : énergie et climat

Parcours Filières innovantes : énergie et climat Parcours Filières innovantes : énergie et climat ATELIER 1 Accompagner et soutenir les projets locaux de transition énergétique Sous le parrainage d AMORCE Animé par Catherine LAPIERRE Vice-présidente,

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT > LES QUESTIONS À SE POSER AVANT D ENTREPRENDRE DES TRAVAUX

TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT > LES QUESTIONS À SE POSER AVANT D ENTREPRENDRE DES TRAVAUX TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT > LES QUESTIONS À SE POSER AVANT D ENTREPRENDRE DES TRAVAUX TRAVAUX D AMÉLIORATION DE L HABITAT SOMMAIRE 04 ENTREPRENDRE DES TRAVAUX, QUELS AVANTAGES? 06 QUELLES AIDES

Plus en détail

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable N 70 - Novembre 2013 Repères C est le moment d agir 07 > 500000 logements rénovés par an d ici à 2017 selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

ECO PRET A TAUX ZERO. Mode d emploi de l éco-prêt à taux zéro mis en place par la loi de finances 2009 en application du Grenelle de l environnement

ECO PRET A TAUX ZERO. Mode d emploi de l éco-prêt à taux zéro mis en place par la loi de finances 2009 en application du Grenelle de l environnement 6 rue Georges Cuvier BP 1 67610 LA WANTZENAU Tél. : 03 88 10 37 07 Fax : 03 88 10 37 00 Date :MAI 2009 Secrétaire Général : Vanessa DIAS Destinataires : Stés section METALLERIE (convention Bâtiment) Méca

Plus en détail

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME udition DEME au Conseil d Orientation pour l Emploi 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l DEME Plan de la présentation Connaître et préparer l évolution des

Plus en détail

Le Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat 2013-2017. Réunion de présentation du 19 juin 2014 Arrondissement de Libourne - DDTM de la Gironde

Le Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat 2013-2017. Réunion de présentation du 19 juin 2014 Arrondissement de Libourne - DDTM de la Gironde 1 Le Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat 2013-2017 Réunion de présentation du 19 juin 2014 Arrondissement de Libourne - DDTM de la Gironde Le PREH : un engagement fort 2 Le PREH : un engagement

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

Arnaud Montebourg. Michel Sapin. Mercredi 25 juillet 2012. Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social

Arnaud Montebourg. Michel Sapin. Mercredi 25 juillet 2012. Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Arnaud Montebourg Ministre du Redressement productif Michel Sapin Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Mercredi 25 juillet 2012 MINISTÈRE DU REDRESSEMENT

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

DE L ENTREPRISE ET DE L EMPLOI

DE L ENTREPRISE ET DE L EMPLOI FORUM RÉGIONAL DE L ENTREPRISE ET DE L EMPLOI 18 JUIN MIRIADE - COLOMBELLES LA RÉGION SE MOBILISE POUR LES ENTREPRISES Le bilan régional 2009-2013 80 M d aides économiques directes aux entreprises (hors

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement Paris, le 15 avril 2015 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des

Plus en détail

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises Évaluation des dispositifs publics d aide à la création d entreprises Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises MM. Jean-Charles TAUGOURDEAU et Fabrice VERDIER, rapporteurs

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier Pacte de responsabilité et de solidarité Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier 1 2 INTERVENTION DE MONSIEUR MICHEL JOUVENOT DIRECTEUR DE LA BANQUE

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Baisse des dotations, inflation normative : l APVF enquête sur les conséquences

Baisse des dotations, inflation normative : l APVF enquête sur les conséquences N e w s l e t t e r Numéro 204 Le 25 septembre 2014 Baisse des dotations, inflation normative : l APVF enquête sur les conséquences H e b d o Logement social : les solutions pour relancer la construction

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT Version du 01/10/2013 à 16:02:01 PROGRAMME 401 : TRANSITION NUMÉRIQUE DE L ÉTAT ET MODERNISATION DE L ACTION

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr www.hdgdev.com 1 PROVAIR POUR EN SAVOIR PLUS! CODEVair : Livret d éd épargne monétaire rémunr munéré. Fonctionnement identique à celui d un d livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr munération indexé

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Service de presse Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Dossier de presse Contacts presse William Beuve-Méry william.beuve-mery@iledefrance.fr

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale

Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Octobre 2012 Le Crédit Coopératif, partenaire des entreprises et autres organisations dans leur démarche environnementale Convaincu de l impérieuse nécessité pour les entreprises de prendre en compte les

Plus en détail

PIERRE MOSCOVICI, MINISTRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES, PRÉSENTE SON PLAN POUR LE RENFORCEMENT DE LA TRÉSORERIE DES ENTREPRISES

PIERRE MOSCOVICI, MINISTRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES, PRÉSENTE SON PLAN POUR LE RENFORCEMENT DE LA TRÉSORERIE DES ENTREPRISES PIERRE MOSCOVICI, MINISTRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES, PRÉSENTE SON PLAN POUR LE RENFORCEMENT DE LA TRÉSORERIE DES ENTREPRISES 1. Le constat : la trésorerie est l une des premières préoccupations des

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 1 ER AVRIL 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

Pacte électrique breton d après les dernières données institutionnelles?

Pacte électrique breton d après les dernières données institutionnelles? 1. Connaissez-vous le Collectif GASPARE? Oui 2. Êtes-vous pour ou contre le projet de CCCG - Centrale thermique à cycle combiné à gaz - à Landivisiau, où ailleurs? Je défends le pacte électrique breton

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Energies renouvelables et développement durable

Energies renouvelables et développement durable Energies renouvelables et développement durable Christian de Gromard AFD/TED, Transport et Energie Durable «Les Energies Renouvelables au service de l humanité» 40 ème anniversaire du congrès international

Plus en détail

La Région construit pour l avenir Emprunt régional : une réussite citoyenne «Ce que vous nous avez confié porte déjà ses fruits

La Région construit pour l avenir Emprunt régional : une réussite citoyenne «Ce que vous nous avez confié porte déjà ses fruits La Région construit pour l avenir Emprunt régional : une réussite citoyenne «Ce que vous nous avez confié porte déjà ses fruits» Conférence de presse sur le bilan de l emprunt obligataire régional suivie

Plus en détail

Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL

Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL Communiqué de presse 3 décembre 2014 Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL Répondant aux enjeux de la transition énergétique,

Plus en détail

Ce guide se veut évolutif et dynamique. Actualisé mensuellement, il recueillera les appels à projets qui Il est votre outil et notre lien.

Ce guide se veut évolutif et dynamique. Actualisé mensuellement, il recueillera les appels à projets qui Il est votre outil et notre lien. Mesdames et Messieurs, Le P total) afin de relever le défi de la compétitivité et de faire émerger un nouveau modèle de croissance, en finançant des projets innovants et exemplaires, rigoureusement sélectionnés.

Plus en détail

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo 1 Etat des lieux : les énergies renouvelables, une mine d activités en devenir Dans un contexte de lutte contre le changement climatique,

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 Croissance des résultats opérationnels Produit Net Bancaire : 2 929 millions d euros (+ 2.9

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

اململكة املغربية. Royaume du Maroc واالستثمار واالقتصاد الرقمي

اململكة املغربية. Royaume du Maroc واالستثمار واالقتصاد الرقمي Royaume du Maroc Ministère délégué auprès du Ministre de l'industrie, du Commerce, de l'investissement et de l'economie Numérique, Chargé du Commerce Extérieur اململكة املغربية الوزارة املنتدبة لدى وزير

Plus en détail

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN),

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN), 1/8 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Congrès annuel de l Union Sociale pour l Habitat (USH) Mardi 22 septembre 2015 MONTPELLIER Monsieur le Président du l USH (Cher Jean-Louis

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre de l Eco-prêt à taux zéro pour la rénovation thermique des logements Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail