Le testament d un négociant en meubles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le testament d un négociant en meubles"

Transcription

1 Le testament d un négociant en meubles 4 Inter IKEA Systems B.V Inter IKEA Systems B.V Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés 5

2 Améliorer le quotidien du plus grand nombre en proposant une vaste gamme d articles d ameublement, esthétiques et fonctionnels, à de si bas prix que le plus grand nombre pourra les acheter. Une fois pour toutes, nous avons décidé d être du côté du plus grand nombre. Ce qui est bon pour nos clients l est à long terme pour nous. Un tel objectif engage notre responsabilité. Tous les pays et tous les systèmes de gouvernement, tant à l Est qu à l Ouest, utilisent de façon disproportionnée une grande partie des biens à satisfaire une petite fraction de la population. Dans notre branche d activité, par exemple, nouveautés et designs de qualité restent trop souvent le privilège des gens aisés, c est-à-dire d une minorité. Un tel état de fait a grandement contribué à la formulation de nos objectifs. Nous avons déjà atteint de bons résultats. Un industriel et homme politique bien connu a même déclaré que IKEA avait davantage contribué au développement de la démocratie que bien des mesures issues des pouvoirs publics. Il est vrai que notre action a incité bon nombre de nos concurrents à œuvrer dans notre sens, et que notre marché intérieur suédois est même devenu un modèle pour le monde entier, maintes nouveautés ayant été conçues d emblée pour le plus grand nombre, c est-à-dire les non-privilégiés. En ce sens, nous pouvons dire que nous sommes des précurseurs. Mais là ne s arrêtent pas nos ambitions. Nous savons nous rendre utiles sur la plupart des marchés, et contribuer de la sorte au processus de démocratisation auquel nous sommes attachés. Nous savons en outre que les fabrications en grandes séries nous procurent de nouveaux avantages sur le plan national, tandis que notre dispersion sur les différents marchés permet une répartition de nos risques. D où la nécessité de notre expansion! Les moyens mis en œuvre pour atteindre nos objectifs sont marqués par l absence de tout préjugé, par ce que l on peut appeler notre «ligne différente», par notre recherche de la simplicité et de la franchise dans nos rapports quotidiens, tant au travail qu ailleurs. Même si le terme «style de vie» peut paraître fort, je n hésite pas à l employer. Améliorer le quotidien signifie aussi s affranchir des clichés et des conventions, et accéder à une plus grande liberté en tant qu être humain. Dans ce domaine encore nous tendons à forger nos propres concepts, tant pour notre satisfaction personnelle que pour inspirer notre entourage. Etre libre mais responsable, et exiger beaucoup de soi-même, voilà de quoi il est toujours et sans cesse question! Aucune méthode ne vaut le bon exemple! J ai déjà mentionné notre contribution au processus de démocratisation. Afin d éviter tout malentendu, je tiens à préciser que nous ne prenons pas ici position en matière d égalité des salaires ou autres. On pourrait même dire que là encore, nous voulons aborder le problème dans une autre optique. Les points évoqués ci-après présentent notre politique en matière de prix et d assortiment, véritable épine dorsale de notre travail. Puis sont décrites les règles et les méthodes qui, avec le temps, sont devenues les éléments fondamentaux de notre philosophie, cette philosophie qui fait et fera toujours d IKEA une entreprise unique en son genre! Ingvar Kamprad, Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés Inter IKEA Systems B.V Inter IKEA Systems B.V Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés 7

3 1 L assortiment : notre identité «Nous devrons proposer une vaste gamme d articles d ameublement, esthétiques et fonctionnels, à de si bas prix que le plus grand nombre pourra les acheter.» Etendue Notre assortiment devra s étendre à tout l habitat, c est-à-dire à tous les types d aménagements domestiques, qu ils soient intérieurs ou extérieurs, fixes ou mobiles. Il pourra également inclure des articles utilitaires et décoratifs ainsi que des objets à réaliser soi-même. Dans une proportion moindre, l assortiment pourra enfin comprendre des produits destinés à l installation des bureaux, restaurants et autres lieux publics. L assortiment devra toujours être limité de manière à ne pas nuire à notre niveau général de prix. Il s ensuivra toujours une concentration des forces autour des produits essentiels dans chaque groupe d articles. Profil L essentiel de notre assortiment devra toujours se référer à notre choix de base, c est-à-dire à ce qui est «typiquement IKEA». Cet assortiment de base devra avoir son profil propre, refléter notre pensée, être simple et sans détour, tout comme nous-mêmes. Il devra être durable et attrayant, exprimer un genre de vie plus décontracté, plus libre et plus naturel. Enfin, il devra être synonyme de forme, de couleur et de gaieté, et s adresser à toutes les personnes jeunes d esprit. En Scandinavie, l assortiment de base devra être considéré comme «typiquement IKEA», et à l étranger comme «typiquement suédois». En dehors de notre assortiment de base, il pourra exister un assortiment plus restreint, plus traditionnel, susceptible de plaire à un grand nombre de personnes, et facilement adaptable au choix de base. Hors de Scandinavie, nous devrons fortement limiter cette partie de l assortiment. Fonctionnalité / qualité technique Chez IKEA, pas d articles camelote! Le consommateur doit pouvoir jouir durablement de son achat. C est pourquoi la fonction et la qualité technique devront être bonnes. Jamais cependant la qualité ne devra constituer un but en soi, mais elle devra être adaptée au besoin des consommateurs. Ainsi, par exemple, la surface d un plan de travail bénéficiera-t-elle d un traitement plus résistant que celle d un rayon de bibliothèque. Bien que plus coûteux, ce traitement procurera une satisfaction durable au consommateur. Un revêtement aussi cher pour un simple rayonnage nuirait aux intérêts du client puisqu il coûterait plus sans offrir davantage. La qualité devra toujours être adaptée aux intérêts à long terme du consommateur, et notre fil conducteur en la matière sera constitué par les exigences de base des tests Möbelfakta ou autres normes de qualité. Des bas prix toujours justifiés Les revenus du plus grand nombre sont le plus souvent limités. C est pourtant au service de ce plus grand nombre que nous voulons être. Une condition essentielle à cela : des prix extrêmement bas. Mais ces bas prix doivent être justifiés et ne nuire en aucune façon à la fonction ou la qualité technique. Aucune peine ne devra être épargnée afin de maintenir ces prix au niveau le plus bas. La marge ainsi créée par rapport à nos concurrents devra être très importante, et nous devrons rester les plus avantageux dans tous les domaines. Chaque groupe d articles devra proposer des «offres époustouflantes», et jamais notre assortiment ne devra s accroître au point de compromettre notre niveau général de prix. Ces bas prix toujours justifiés imposent donc d énormes exigences à tous nos collaborateurs : au créateur, au constructeur, au responsable des achats, à l administrateur, au magasinier, au vendeur,...bref à tous ceux qui ont une influence sur le prix de revient et tous les coûts annexes. Autrement dit, à tous sans exception! Sans une limitation stricte de nos frais, jamais nous ne pourrions remplir notre tâche! Modification de notre politique d assortiment Notre politique de base, «être au service du plus grand nombre», ne saurait en aucune façon être modifiée. Les lignes directrices données ici pour la composition de notre assortiment ne pourraient être remises en cause qu après décision commune des Conseils d Administration de Ingka Holding B.V. et Inter IKEA Systems B.V.. 8 Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés Inter IKEA Systems B.V Inter IKEA Systems B.V Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés 9

4 2 L esprit ΙΚΕΑ : une réalité forte et vivante! Tu l as certainement vécu toi-même. Peut-être l as-tu même compris à ta façon. Certes, il était autrefois plus facile de le maintenir vivant, à l époque où nous étions moins nombreux, où nous pouvions nous côtoyer et nous parler à tous moments. C est à n en pas douter plus difficile aujourd hui, alors que l individu disparaît de plus en plus derrière une fiche d employé ou dans l anonymat des conventions collectives. Autrefois, nous étions plus proches du concret. Nous cherchions à nous entraider, nous savions nous débrouiller avec les moyens du bord, nous contenter de peu, être économes (à la limite de l avarice), modestes, résolument enthousiastes, et merveilleusement unis pour le meilleur et pour le pire. La société aussi bien que IKEA ont changé depuis lors. Cependant l esprit IKEA est encore présent, pour ainsi dire à chaque poste de travail, chez les anciens collaborateurs comme chez les nouveaux. Des efforts héroïques sont encore accomplis chaque jour, et nombreux, très nombreux, sont ceux qui continuent à éprouver les mêmes sentiments qu autrefois. Dans le vaste groupe qu est IKEA, chacun ne peut ressentir la même responsabilité ou le même enthousiasme. Certains considèrent leur travail comme une tâche quelconque, comme un simple gagne-pain. Parfois toi ou moi en sommes responsables, soit que nous n ayons pas su transmettre notre feu sacré, soit que nous-mêmes, à l occasion, nous soyons résignés, ou que tout simplement nous n ayons pas eu le courage de communiquer un peu de vie et de chaleur à une tâche au premier abord monotone. Le vrai esprit IKEA repose toujours sur notre enthousiasme, notre recherche constante de la nouveauté, notre sens de l économie, notre volonté d aider et de prendre des responsabilités, notre modestie face à la tâche à accomplir et sur la simplicité de notre manière d être. Nous devons prendre soin les uns des autres, nous inspirer mutuellement. Ceux qui ne le peuvent ou ne le veulent, m attristent. Un travail ne devrait jamais être un simple gagne-pain. Manquer d enthousiasme au travail revient à gâcher un tiers de sa vie! Et ce n est pas en feuilletant des magazines pendant les heures de travail qu on peut remédier à la chose. Pour toi qui exerces à un quelconque niveau des fonctions de dirigeant, ceci est particulièrement important : motiver et faire avancer tes collaborateurs, telle est ta tâche primordiale. L esprit d équipe est une belle chose, à condition que chaque membre dans le groupe s intéresse à sa tâche. En tant que capitaine, tu décides en accord avec l équipe. Après, il est trop tard pour discuter. Prends pour exemple une équipe de football! Préoccupe-toi de ceux qui sont les piliers de l entreprise! Ces gens simples, silencieux et sans problème, toujours prêts à tendre une main secourable. Ils font leur devoir et prennent leurs responsabilités sans se faire remarquer. Pour eux, le mot «domaine de responsabilité», quoique nécessaire, sonne désagréablement. Pour eux, l idée de totalité est aussi évidente que la disponibilité et le don de soi. Si je les appelle «piliers de l entreprise» c est simplement parce qu ils sont nécessaires dans tout système social. Et chez nous, ils sont particulièrement nombreux. On en trouve partout : dans nos dépôts, dans nos bureaux, parmi le personnel de vente... Ils sont l essence même de l esprit IKEA. Certes, l esprit IKEA est toujours présent mais lui aussi doit être entretenu et développé au fil du temps. Or, évolution n est pas toujours synonyme de progrès. C est donc souvent à toi, en tant que responsable, de faire en sorte qu elle le soit! 10 Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés Inter IKEA Systems B.V Inter IKEA Systems B.V Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés 11

5 3 Le profit nous procure des moyens Un meilleur quotidien pour le plus grand nombre! Pour atteindre nos objectifs, nous avons besoin de moyens, notamment sur le plan financier. Nous ne croyons pas que tout va nous tomber du ciel. Nous croyons que seul l acharnement au travail porte ses fruits. Le profit est un mot merveilleux auquel il convient avant tout de rendre son vrai sens. Les hommes politiques usent et abusent de ce mot. Le profit nous procure des moyens. Il existe deux manières de se les procurer : le profit ou les subsides. Toute subvention accordée par l Etat a elle-même deux origines possibles : le profit tiré d une quelconque activité, et les impôts que toi et moi payons sous une forme ou sous une autre. Alors, comptons plutôt sur nous-mêmes lorsque nous avons besoin de fonds! L objectif dictant notre recherche de moyens financiers peut être formulé ainsi : Atteindre un bon résultat à long terme. Les exigences, tu les connais : nous devons avoir le niveau de prix le plus bas et allier à ce niveau de prix une bonne qualité. En faisant payer trop cher, nous ne pouvons maintenir nos bas prix. En faisant payer trop peu, nous n obtenons aucun moyen financier. Quel merveilleux problème que celui qui nous contraint à nous améliorer au niveau de la conception des produits, à acheter intelligemment et à réduire nos frais de façon acharnée. Là est tout notre secret et la clef de notre succès! 4 Atteindre de bons résultats avec peu de moyens C est là une ancienne idée de IKEA, toujours plus actuelle. Nous avons montré maintes fois que l on peut obtenir de bons résultats avec peu de moyens. Chez IKEA, le gaspillage est un péché capital. Rien de plus facile que d atteindre les objectifs fixés lorsqu on n est pas tenu de prendre les frais en considération. N importe quel architecte peut concevoir une table de travail de francs. Mais créer pour seulement francs un produit de ce type, à la fois fonctionnel et solide, voilà qui n est permis qu aux meilleurs! Les auteurs de solutions coûteuses sont généralement des médiocres. Nous ne prenons aucune solution en considération avant d en connaître le coût. C est pourquoi un produit IKEA sans indication de prix est toujours une erreur. Tout comme c est une erreur de la part de l Etat de ne pas communiquer aux contribuables le prix moyen des repas servis dans les cantines scolaires. Avant d opter toi-même pour une solution, estimes-en le coût! Ce n est qu alors que tu pourras émettre un jugement. Le gaspillage des biens est l un des plus grands maux de l humanité. Nombre de constructions modernes sont plus des monuments consacrant la bêtise humaine qu une réponse rationnelle à des besoins donnés. Mais le gaspillage nous coûte davantage lorsqu il s étend aux petites affaires de chaque jour : mettre de l ordre dans des papiers que tu n emploieras de toute façon jamais ; perdre ton temps à prouver aux autres que tu avais quand même raison ; renvoyer une affaire à la prochaine réunion parce que tu ne veux pas en assumer tout de suite la responsabilité ; téléphoner quand tu pourrais tout aussi bien écrire une note ou envoyer un fax ou mail. Et la liste est loin d être exhaustive! Exploite tes ressources à la manière IKEA! Tu pourras alors atteindre de bons résultats avec peu de moyens. 12 Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés Inter IKEA Systems B.V Inter IKEA Systems B.V Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés 13

6 5 La simplicité est une vertu Rien ne vaut le bon exemple. Ingvar Kamprad Pour qu un grand nombre d individus puissent cohabiter sans problème au sein d une société ou d une entreprise, il doit y avoir des règles. Plus celles-ci sont compliquées, plus elles sont difficiles à suivre. Des règles tatillonnes sont paralysantes. Le poids de l histoire, la crainte et le refus de prendre des responsabilités, tels sont les fondements de la bureaucratie. L indécision entraîne un surcroît de statistiques, de recherches, de réunions et une recrudescence de la bureaucratie qui complique et paralyse. La planification est souvent synonyme de bureaucratie. S il est vrai qu elle est nécessaire à l établissement des lignes directrices de ton travail et au bon fonctionnement à long terme de toute entreprise, il n empêche qu une planification exagérée est souvent la mort d une entreprise. Une planification exagérée restreint ta liberté d action et réduit ton temps d exécution. Une planification compliquée est paralysante. Lorsque tu planifies, laisse agir la simplicité et la raison. Chez nous, la simplification est une belle tradition. Des procédures simples donnent une plus grande percussion, et la simplicité de notre comportement accroît notre force. Nos relations entre collègues, celles avec nos fournisseurs et nos clients, sont caractérisées par la simplicité et la modestie. Ce n est pas seulement par mesure d économie que nous évitons les hôtels de luxe. Nous n avons besoin ni de voitures prestigieuses, ni de titres ronflants, ni de vêtements sur mesure ou autres signes distinctifs. Nous comptons sur notre propre force et sur notre volonté! 14 Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés Inter IKEA Systems B.V Inter IKEA Systems B.V Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés 15

7 6 Une ligne différente Si nous avions jadis demandé aux experts ce qu ils pensaient de l éventuelle construction à Älmhult d une entreprise comme IKEA, ils nous l auraient certainement déconseillée. C est pourtant dans cette petite ville que se trouve aujourd hui le centre d activité d un des plus grands distributeurs de meubles au monde. C est en se demandant sans cesse «pourquoi» on agit de telle ou telle manière, que l on trouve des méthodes nouvelles. Nous allons de l avant par notre refus d accepter un modèle, sur le simple fait qu il est reconnu par tous. Nous osons être différents! Non seulement lorsqu il s agit de grands problèmes, mais aussi au niveau des petites difficultés quotidiennes. Si nos acheteurs s adressent à une fabrique de fenêtres pour des piètements de table et à une fabrique de chemises pour des coussins, ce n est pas un hasard mais tout simplement la réponse à la question «pourquoi»! Notre remise en question de tout ce qui est établi n est pas un but en soi, mais une volonté consciente d évoluer et de progresser constamment. L une de nos tâches primordiales est de conserver le dynamisme de notre entreprise et de le développer. J espère, par exemple, que nous n aurons jamais deux magasins de meubles identiques. Nous sommes persuadés que le dernier aura encore des défauts, mais que l un dans l autre, il sera le mieux de tous. Le dynamisme et le goût de nouvelles expériences nous feront toujours aller de l avant. «Pourquoi» demeure pour nous un mot-clef. 7 La concentration des forces : fondamentale pour notre succès! Le commandant d armée qui éparpille ses forces part irrémédiablement perdant. Et même le décathlonien, cet athlète qui dispute dix épreuves, n est pas sans rencontrer de problèmes. Pour nous aussi, l important est de rassembler nos forces, de concentrer nos efforts. De toute façon nous ne pouvons pas tout faire et être partout à la fois. Notre assortiment ne doit pas être trop vaste. Jamais, de toute manière, nous ne pourrons satisfaire tous les goûts. Nous devons nous concentrer sur notre choix le plus représentatif. Jamais nous ne pourrons promouvoir tous nos produits en même temps ni conquérir tous les marchés à la fois. Nous devons concentrer nos forces pour créer, avec des ressources bien souvent limitées, le plus grand impact possible. Tout en concentrant nos forces dans des domaines particulièrement importants, nous devons «nous tirer d affaire» dans d autres, fût-ce avec des moyens extrêmement limités. Lorsque nous pénétrons un marché, nous concentrons nos efforts sur son analyse. La concentration des forces nous oblige parfois à négliger des questions pourtant importantes, comme par exemple la protection des biens. Aussi est-il primordial que nos collaborateurs soient tous d une honnêteté et d une loyauté sans reproche. Concentration des forces : la notion elle-même respire la force. Mets-la en pratique dans ton travail quotidien et tu réussiras! 16 Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés Inter IKEA Systems B.V Inter IKEA Systems B.V Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés 17

8 8 Prendre des responsabilités : un privilège! Dans chaque type d entreprise ou de société, il existe à tous les niveaux, des individus qui préfèrent prendre leurs propres décisions plutôt que de se dissimuler derrière celles des autres. Des individus qui osent prendre des responsabilités. Moins une entreprise ou une société renferme de ces personnes responsables, et plus règne la bureaucratie. La frénésie des réunions et des discussions provient souvent de la répugnance ou de l incapacité des responsables à prendre des décisions, même s ils se réfugient derrière des notions comme la démocratie ou la concertation. Savoir prendre des responsabilités n a rien à voir avec la formation, la situation financière ou la position. Des gens prêts à prendre des responsabilités, nous en trouvons au dépôt, au bureau, parmi les acheteurs et les vendeurs, bref partout! Nécessaires dans tous les domaines aussi bien qu à tous les progrès, ce sont eux qui veillent à ce que le mécanisme fonctionne. Dans notre famille IKEA, nous entendons conserver une place centrale à la personne, et nous aider mutuellement. Chacun y a ses droits mais aussi ses devoirs. Nous sommes libres mais responsables. Tes initiatives et les miennes sont décisives, tout comme notre capacité à prendre des décisions et des responsabilités. Seul celui qui dort ne commet pas d erreurs! Commettre des erreurs est le privilège de l homme d action, le privilège de celui qui sait rectifier. Nos objectifs nous contraignent à nous exercer constamment à prendre décisions et responsabilités ainsi qu à sans cesse combattre notre crainte de commettre des erreurs. Cette crainte de commettre des erreurs est le commencement de la bureaucratie et l ennemi de toute évolution. Une décision ne peut jamais prétendre être la seule valable. C est le dynamisme dont elle est issue qui la justifie. Nous avons tous le droit à l erreur. Seuls les gens médiocres et négatifs passent leur temps à prouver aux autres qu ils ne s étaient pas trompés. Celui qui est fort est toujours positif et va de l avant. Ce sont toujours les individus positifs qui gagnent. Ils sont une source permanente de satisfaction tant pour les autres que pour eux-mêmes. Mais gagner ne signifie pas nécessairement que quelqu un doit perdre. Les plus belles victoires sont gagnées sans perdant! Si un concurrent copie l un des nos modèles, loin de nous embarquer dans un procès, avec tout ce qu il comporte de négatif, nous résolvons le problème en créant un modèle qui dépasse de loin le précédent. Tu as le privilège, le droit, le devoir de prendre des décisions et des responsabilités. Alors fais-le! 18 Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés Inter IKEA Systems B.V Inter IKEA Systems B.V Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés 19

9 9 L essentiel reste à faire : Merveilleux avenir! Le sentiment d en avoir fini est un soporifique efficace. Celui qui, parvenu à l âge de la retraite, pense avoir accompli son devoir, périt rapidement. De même, l entreprise qui estime avoir atteint les objectifs fixés stagne et perd son dynamisme. Le bonheur n est pas d arriver au but mais d être en chemin! Notre destin a ceci de merveilleux que nous n en sommes encore qu au début, dans tous les domaines. Ce n est qu en nous demandant constamment comment mieux faire demain ce que nous avons fait aujourd hui, que nous progressons. La joie positive du pionnier nous animera aussi à l avenir. Le mot «impossible» est et restera toujours banni de notre vocabulaire. «Expérience» est par contre un mot auquel nous devrons faire attention. L expérience est un frein à toute évolution. Elle est souvent l excuse de gens qui ne veulent pas tenter de nouvelles expériences. S il est parfois raisonnable de s en tenir à l expérience, alors préfère la tienne! En général, elle vaut mieux que de longues recherches. Nous devons rester très ambitieux pour ce qui est de notre évolution en tant qu individu et collaborateur. Le mot-clef est «modestie». Pour nous, la modestie a une signification particulière, que ce soit dans notre travail ou nos loisirs. Elle joue même un rôle décisif dans notre vie d individu. Non seulement elle signifie égard et respect envers notre prochain, mais aussi amabilité et générosité. La volonté et la force sans la modestie amènent souvent des conflits. Combinées à la modestie, la volonté et la force sont les armes secrètes qui te permettront de te réaliser toi-même en tant qu individu et membre de la collectivité. Pense que le temps est ta principale ressource! Tu peux faire tant de choses en dix minutes. Dix minutes passées, c est dix minutes écoulées pour toujours. Tu ne les retrouveras jamais plus! Dix minutes, ce n est pas seulement ton salaire horaire divisé par six. Dix minutes, c est un instant de toi-même. Partage ta vie en unités de dix minutes et gaspilles-en le moins possible. L essentiel reste à faire. Restons une équipe de fanatiques constructifs refusant avec obstination l impossible et tout ce qui est négatif. Ce que nous voulons faire, nous le pouvons et nous le ferons ensemble : merveilleux avenir! 20 Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés Inter IKEA Systems B.V Inter IKEA Systems B.V Le testament d un négociant en meubles. IKEA les mots-clés 21

Présentation du Groupe IKEA

Présentation du Groupe IKEA Présentation du Groupe IKEA IKEA dans le monde en quelques chiffres En 62 ans, le Groupe IKEA est devenu le leader mondial sur le marché du meuble. En tant que spécialiste de l ameublement et de la décoration

Plus en détail

GRAND. faire partie de quelque chose de. l essentiel RESTE à FAIRE. faire autr ment QUESTION L EMOTION. de valeurs. Travailler chez IKEA

GRAND. faire partie de quelque chose de. l essentiel RESTE à FAIRE. faire autr ment QUESTION L EMOTION. de valeurs. Travailler chez IKEA l essentiel RESTE à FAIRE Inter IKEA Systems B.V.2013. Imprimé sur papier FSC. Composition: 40% de fibres de papier recyclé et 60% de cellulose. Travailler chez IKEA faire autr ment faire partie de quelque

Plus en détail

Mylène a besoin d aide!

Mylène a besoin d aide! ER ER Cahier de l élève Mylène a besoin d aide! Enseignement religieux 5 e année Nom de l élève 5 e année 1 Mylène a besoin d aide Description de tâche Dans cette tâche, tu examineras la situation de Mylène

Plus en détail

Guide Confiance en soi

Guide Confiance en soi Guide Confiance en soi Phase Être en relation avec soi Guide.Confiance-juillet 2014.doc 27-07-14 Ce document, créé par ÉCOUTE TON CORPS, est destiné pour votre usage personnel seulement. Seuls nos diplômés

Plus en détail

Le livret des réponses

Le livret des réponses Le livret des réponses Achat 1 Avant de dépenser tout ton argent, il faut réfléchir aux conséquences de cet achat. Auras-tu besoin d argent pour faire d autres activités dans les semaines qui viennent,

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom :

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom : 1. Projet de lecture Médias : La pub Français 20-2 Cahier de l élève Nom : La pub DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire des annonces publicitaires pour être en mesure de discuter des moyens utilisés par les

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR)

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) Profession de foi Changer la façon de s habiller, sortir des sentiers battus, et proposer une autre vision du monde. Notre mission Le groupe FAST

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé

assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé Notre objectif: être un assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé Chiffres-clés Données en milliers de CHF 2010 2009 Effectif des assurés 882 023 830 115 Effectif du

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Chapitre 9 Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Savoir utiliser son argent est un art et un art qui paie. Comme toutes les ressources, l argent peut être utilisé à bon ou

Plus en détail

LA CAPACITE DU MINEUR Ai-je le droit d agir seul en tant que mineur?

LA CAPACITE DU MINEUR Ai-je le droit d agir seul en tant que mineur? Droit civil LA CAPACITE DU MINEUR Ai-je le droit d agir seul en tant que mineur? Peux-tu effectuer des achats dans un magasin ou ailleurs? Peux-tu ouvrir un compte bancaire et en retirer de l argent? Pourras-tu

Plus en détail

PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT

PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT Activités éducatives pour les 15 à 17 ans PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT VOTRE ENFANT APPREND À : ESTIMER LES COÛTS DE LA VIE EN APPARTEMENT ÉVALUER SA CAPACITÉ FINANCIÈRE DRESSER UN BUDGET DÉTAILLÉ FAIRE

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

MES BESOINS ET MES VALEURS

MES BESOINS ET MES VALEURS MES BESOINS ET MES VALEURS Besoins : C est ce qu il faut pour me sentir bien avec moi-même. Exemples : - Pour me sentir bien, j ai besoin d être assuré d une grande sécurité d emploi. - Pour me sentir

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

MOBILITÉ 2014. Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu

MOBILITÉ 2014. Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu MOBILITÉ 2014 Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu ASSURER LA MOBILITÉ DE DEMAIN L ACA ET LA FIA DEMANDENT AUX DÉCIDEURS EUROPÉENS : d assurer le développement cohérents de la «voiture connectée»,

Plus en détail

L ordinateur et votre enfant

L ordinateur et votre enfant L ordinateur et votre enfant Nous nous trouvons présentement dans une ère où les appareils électroniques font partie intégrante de la vie des enfants. Cela a mené beaucoup d effets positifs au plan des

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

Toi seul peux répondre à cette question.

Toi seul peux répondre à cette question. Suis-je dépendant ou dépendante? Traduction de littérature approuvée par la fraternité de NA. Copyright 1991 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Toi seul peux répondre à cette

Plus en détail

La situation financière des Canadiens

La situation financière des Canadiens La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété Guides de Tangerine sur les finances personnelles Prise de possession Points à considérer lors de l achat d une première propriété «Les acheteurs sont souvent surpris d apprendre que les maisons neuves

Plus en détail

Code d éthique Version révisée février 2011

Code d éthique Version révisée février 2011 Code d éthique Version révisée février 2011 Table des matières Introduction...3 1. Devoirs et obligations...4 1.1. Déclarations de la personne accompagnatrice... 4 1.2. Dispositions générales de la personne

Plus en détail

Pourquoi faire le choix de construire sa maison?

Pourquoi faire le choix de construire sa maison? GUIDE PRATIQUE : CONSTRUIRE SA MAISON Pourquoi faire le choix de construire sa maison? Construire, ou faire construire son habitation sur un terrain que l on a soi-même choisi ne se fait pas par hasard.

Plus en détail

La carte de mon réseau social

La carte de mon réseau social La carte de mon réseau social Avant de commencer Un réseau social, c est quoi? Dans ta vie, tu es entouré de plusieurs personnes. Certaines personnes sont très proches de toi, d autres le sont moins. Toutes

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Katja Ingman. Être pro en anglais. Sous la direction de Marie Berchoud. Groupe Eyrolles, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0

Katja Ingman. Être pro en anglais. Sous la direction de Marie Berchoud. Groupe Eyrolles, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0 Katja Ingman Être pro en anglais Sous la direction de Marie Berchoud, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0 Fiche 1 Grow Your English : autoévaluation et plan d action Passez à l action : définissez votre objectif,

Plus en détail

Comment Elaborer un Plan d Action

Comment Elaborer un Plan d Action Comment Elaborer un Plan d Action Tenant compte du temps et des ressources limités des responsables de mise en œuvre de programmes, les outils de la série Straight to the Point (Droit au But) de Pathfinder

Plus en détail

L e s. p l a n s. d u. nouveau SPF Finances

L e s. p l a n s. d u. nouveau SPF Finances L e s p l a n s d u nouveau SPF Finances Cher lecteur, Vous avez devant les yeux le résumé de mon Plan de Gestion pour les Finances. Un Plan de Gestion peut se comparer à un plan que dresse un architecte

Plus en détail

A vertissement de l auteur

A vertissement de l auteur A vertissement de l auteur Attention, ce livre n est pas à mettre entre toutes mains ; il est strictement déconseillé aux parents sensibles. Merci à Madame Jeanne Van den Brouck 1 qui m a donné l idée

Plus en détail

Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans

Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans Une étude Ipsos Public Affairs / A.P.E.A.S Janvier 01 Nobody s Unpredictable

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Dossier de presse Holimeet

Dossier de presse Holimeet Dossier de presse Holimeet Mardi 9 juin 2015 holimeet@gmail.com holimeet.fr Table des matières Communiqué Présentation de Holimeet 3 4-5 Le concept Holimeet, dans la mouvance du tribalisme planétaire La

Plus en détail

Auto-Diagnostic. en Développement Durable

Auto-Diagnostic. en Développement Durable Auto-Diagnostic en Développement Durable GOUVERNANCE ET GESTION RESPONSABLE La gestion responsable implique d organiser les actions en intégrant tous les autres principes. Il s agit de Repenser avant d

Plus en détail

Narration : Christian Reber : Jacques Marchand : Kathleen Gilmour : Nigel Roulet : Jacques Marchand :

Narration : Christian Reber : Jacques Marchand : Kathleen Gilmour : Nigel Roulet : Jacques Marchand : TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de subvention à la découverte du CRSNG Narration : Pour obtenir des fonds de recherche dans un milieu concurrentiel, vous devez présenter vos idées

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Projet de Loi no 98 Loi modifiant la Loi sur l assurance médicament et d autres dispositions législatives

Projet de Loi no 98 Loi modifiant la Loi sur l assurance médicament et d autres dispositions législatives Projet de Loi no 98 Loi modifiant la Loi sur l assurance médicament et d autres dispositions législatives Présentation à la Commission des affaires sociales Ordre des pharmaciens du Québec 28 mai 2002

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

Apprentissage autonome (Étude Indépendante)

Apprentissage autonome (Étude Indépendante) PRÉDIRE DES DÉPENSES FUTURES Apprentissage autonome (Étude Indépendante) Géométrie et Applications 111/112 Nom : Tu passes de nombreuses heures à planifier ton avenir et à t imaginer ce que sera ta vie

Plus en détail

Égalité des chances pour toutes et tous

Égalité des chances pour toutes et tous Égalité des chances pour toutes et tous L égalité des chances pour toutes les personnes vivant en Suisse et un des piliers centraux d une société juste et solidaire. L égalité des chances signifie d abord

Plus en détail

Economie de l information

Economie de l information 1 Introduction Economie de l information Les méthodes de la microéconomie peuvent être appliquées à tout problème particulier de la vie économique De nombreuses études sont consacrées à des marchés ou

Plus en détail

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard Aides aux personnes concernées et à leurs proches Pour une consultation professionnelle, veuillez vous adresser à un centre de consultation ou à un groupe de parole proche de chez vous. Avec un carnet

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S sur L AVANT-PROJET DE PLAN D ACTION EN MATIERE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES EN BELGIQUE *** 2 Dans sa lettre du 10 juillet

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

Développer son réseau

Développer son réseau Jour 2 Développer son réseau Développer son réseau Créer sa marque personnelle grâce aux réseaux sociaux D après le gourou des affaires Jack Canfield, nous sommes la moyenne des cinq personnes avec lesquelles

Plus en détail

Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne

Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne Colloque de Dublin, vendredi 19 Mars 2010 ASPECTS PRATIQUES DE L INDEPENDANCE DE LA JUSTICE Rapport Introductif Partie III Relations

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104

DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104 CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104 ÉLABORÉ PAR RICHARD ROUSSEAU, ENSEIGNANT EN MATHÉMATIQUES, CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES L ESCALE COMMISSION SCOLAIRE DE L AMIANTE MAI 005

Plus en détail

NOS CONVICTIONS. La Charte éthique d Eutelsat

NOS CONVICTIONS. La Charte éthique d Eutelsat NOS CONVICTIONS La Charte éthique d Eutelsat Avant-propos L un des fondements d une gouvernance d entreprise saine repose sur une vision claire des valeurs de l entreprise et sur la manière dont elle conduit

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013 1 Première conférence du Comité régional de l AIAD (Association internationale des assureurs-dépôts) pour l Amérique du Nord sur les règlements transfrontières et les institutions-relais Discours d ouverture

Plus en détail

Le futur doit s ancrer dans l histoire

Le futur doit s ancrer dans l histoire Conférence de presse du 3 septembre 2013 Le texte prononcé fait foi. Le futur doit s ancrer dans l histoire Patrick Odier, Président du Conseil d administration, Association suisse des banquiers Mesdames,

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

Bienvenue sur Maternelle De Moustache Publié le 13/10/2011 Par isabelle. Pages. C est maintenant sur Maternelle De Moustache : Produits récents

Bienvenue sur Maternelle De Moustache Publié le 13/10/2011 Par isabelle. Pages. C est maintenant sur Maternelle De Moustache : Produits récents Bienvenue sur Maternelle De Moustache Publié le 13/10/2011 Par isabelle Bonjour à tous, je m appelle Isabelle et je tiens à vous remercier de visiter mon sitematernelle De Moustache. Panier Votre panier

Plus en détail

Avis légal. I 2 FISCALLIANCE 2011 L Incorporation des Courtiers Immobiliers du Québec

Avis légal. I 2 FISCALLIANCE 2011 L Incorporation des Courtiers Immobiliers du Québec Avis légal L incorporation des courtiers est un sujet très complexe, lequel ne saurait évidemment être traité en profondeur dans le présent document. Ce fascicule vise à sensibiliser les courtiers quant

Plus en détail

Acquérir de nouveaux clients

Acquérir de nouveaux clients Acquérir de nouveaux clients Guide pratique sur l optimisation web Guide pratique sur l optimisation web... 01 Qu est-ce que l optimisation web?... 01 L importance des moteurs de recherche dans l optimisation

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (36)/15.12 Date de publication : 24 juin 2015 TRENTE-SIXIÈME RÉUNION Date : 30 juin - 2 juillet 2015 Lieu : Salle du conseil exécutif,

Plus en détail

C est quoi C est quoi une entreprise

C est quoi C est quoi une entreprise C EST C est QUOI quoi une entreprise? 2 3 sommaire Bienvenue dans l entreprise 3 Qu est-ce qu une entreprise? 4 Entreprises selon le nombre de salariés 6 Une entreprise, des métiers 8 Comment fonctionne

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

Retenir les meilleurs talents

Retenir les meilleurs talents Adecco Finance Focus Retenir les meilleurs talents Lundi matin, 9 h Vous vous réjouissez de commencer une nouvelle semaine de travail productif. Vous êtes en pleine forme. Alors que vous entamez votre

Plus en détail

Construire un tableau de bord par Marc Maisonneuve

Construire un tableau de bord par Marc Maisonneuve Construire un tableau de bord par Marc Maisonneuve Le tableau de bord On peut le définir comme la présentation synoptique d indicateurs relatifs au suivi d une bibliothèque, d un projet, d un service.

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Page 1 sur 15 NOTE La présente note et les documents joints décrivent un cadre pour la collaboration continue

Plus en détail

Transcription médicale: comment faire le bon choix

Transcription médicale: comment faire le bon choix Transcription médicale: comment faire le bon choix La réduction des coûts et l optimisation des investissements sont des préoccupations majeures pour tout entrepreneur qui se respecte. À travers ce document,

Plus en détail

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION Contexte L accès à une prestation de retraite ou de pension pour les employés des organismes du secteur

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Correction des accords des verbes

Correction des accords des verbes DES ACCORDS VERBES 1 Accord du verbe Correction des accords des verbes En cliquant sur le bouton «Rubrique grammaticale» dans notre site, vous pourrez, au besoin, consulter les notions théoriques suivantes

Plus en détail

Comité de la réglementation des assurance de l AAI Le rôle de l actuaire dans le contrôle prudentiel des sociétés d assurances

Comité de la réglementation des assurance de l AAI Le rôle de l actuaire dans le contrôle prudentiel des sociétés d assurances Le rôle de l actuaire dans le contrôle prudentiel Introduction Cette note a pour but d établir la position de l AAI sur le rôle que les actuaires devraient jouer dans le contrôle prudentiel des sociétés

Plus en détail

Au pays du non voyant

Au pays du non voyant Olivier Guiryanan Au pays du non voyant Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les

Plus en détail

Passage du marketing par e-mail à l automatisation du marketing

Passage du marketing par e-mail à l automatisation du marketing Passage du marketing par e-mail à l automatisation du marketing L automatisation du marketing est une technologie qui permet de fidéliser les prospects grâce à des campagnes automatisées. Étant donné que

Plus en détail

ECONOMIE MANAGÉRIALE NESSRINE OMRANI ECOLE POLYTECHNIQUE NESSRINE.OMRANI@POLYTECHNIQUE.EDU

ECONOMIE MANAGÉRIALE NESSRINE OMRANI ECOLE POLYTECHNIQUE NESSRINE.OMRANI@POLYTECHNIQUE.EDU ECONOMIE MANAGÉRIALE NESSRINE OMRANI ECOLE POLYTECHNIQUE NESSRINE.OMRANI@POLYTECHNIQUE.EDU 1 CHAPITRE 3: L ASYMÉTRIE D INFORMATION NOTIONS IMPORTANTES: Asymétrie d information Antisélection (ou sélection

Plus en détail

Open Source n est pas une question de foi

Open Source n est pas une question de foi Finanzdirektion Groupe parlementaire pour une informatique durable Conférence de Monsieur le Conseiller d Etat Peter Hegglin sur le thème Open Source n est pas une question de foi Mesdames et Messieurs

Plus en détail

THÈME 1. Ménages et consommation

THÈME 1. Ménages et consommation THÈME 1 Ménages et consommation 1 Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? SENSIBILISATION Étape 1 D où provient l argent des ménages? Revenus «primaires» Du travail

Plus en détail

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion.

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. www.julienrio.com Introduction: L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. Cet article s est inspiré de l ouvrage

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour INTRODUCTION Je remercie la région Rhône-Alpes pour m avoir permis d effectuer ce stage dans de bonnes conditions, grâce au soutien non négligeable qu a représenté la bourse Explor

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DU MOUVEMENT DESJARDINS

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DU MOUVEMENT DESJARDINS CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DU MOUVEMENT DESJARDINS TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 4 CHAPITRE I PRINCIPES 1. Le respect des personnes 6 2. Le respect de l intérêt commun 6 3. Le respect de l organisation

Plus en détail

Comment vas-tu? Quand tu réponds, essaie de penser à la semaine dernière, c est à dire aux sept derniers jours.

Comment vas-tu? Quand tu réponds, essaie de penser à la semaine dernière, c est à dire aux sept derniers jours. Les ID Comment vas-tu? Questionnaire pour les enfants Bonjour! Ce questionnaire est composé de plusieurs parties. Tes réponses nous sont nécessaires pour mieux comprendre ce qui, à ton avis, est important

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE DE WENDEL

CHARTE ETHIQUE DE WENDEL CHARTE ETHIQUE DE WENDEL Mars 2015 1 Message du Directoire Wendel est l une des toutes premières sociétés d investissement en Europe. Grâce au soutien d un actionnariat familial stable, Wendel a su se

Plus en détail

ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK

ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK ASSOCIATION ACADIENNE ET FRANCOPHONE DES AÎNÉES ET AÎNÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DE MODIFICATION DES LOIS EN VUE DE L ADOPTION DU PROJET DE LOI 77, LOI SUR L ÉQUITÉ SALARIALE

Plus en détail

RÉALISATION D UN SITE DE RENCONTRE

RÉALISATION D UN SITE DE RENCONTRE RÉALISATION D UN SITE DE RENCONTRE Par Mathieu COUPE, Charlène DOUDOU et Stéphanie RANDRIANARIMANA Sous la coordination des professeurs d ISN du lycée Aristide Briand : Jérôme CANTALOUBE, Laurent BERNARD

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail

Suis-je toujours le même?

Suis-je toujours le même? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN Suis-je toujours le même? Introduction Avant de répondre à la question, il faut comme toujours en philosophie bien en comprendre le problème. Le " je suis " fait

Plus en détail

Questionnaire 6-12 ans

Questionnaire 6-12 ans N D IDENTIFICATION DE LA FAMILLE : E Questionnaire 6-12 ans Protocole de passation : Lorsque la réponse de l enfant est suggérée ou influencée par une autre personne présente (parent, frère ou sœur.),

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Engagée à l égard d une gestion de patrimoine responsable depuis 1849

Engagée à l égard d une gestion de patrimoine responsable depuis 1849 Engagée à l égard d une gestion de patrimoine responsable depuis 1849 Nos convictions nous ont permis de traverser le temps Depuis le tout début, nos fondateurs croient que les questions touchant les finances

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

DÉPARTEMENT INFORMATIQUE ORIENTÉ SERVICES

DÉPARTEMENT INFORMATIQUE ORIENTÉ SERVICES NOUVELLES COMPÉTENCES POUR LE DÉPARTEMENT INFORMATIQUE ORIENTÉ SERVICES Le quotidien du responsable informatique d une entreprise s apparente à un combat de tous les instants. Le département informatique

Plus en détail