Eclairages et écrans d ordinateur Quelle ambiance?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Eclairages et écrans d ordinateur Quelle ambiance?"

Transcription

1 Eclairages et écrans d ordinateur Quelle ambiance? Bernard Duval Délégué général de l AFE Assemblée générale AFE Paris, 22 mars 2012 Eclairages et écrans d ordinateur Quelle ambiance? Enjeux Objectifs Textes de référence Norme d éclairage intérieur Un peu de technologie 1

2 Eclairages et écrans d ordinateur Quelle ambiance? Enjeux Objectifs Textes de référence Norme d éclairage intérieur et écrans Un peu de technologie Eclairage dans le bâtiment Etat des lieux! Vétusté, matériel inadapté : 10 Millions incan! Conditions d éclairage médiocre Cout économique et de maintenance 120 Lux 500 Lux 15 % non conforme code du travail 85 % non conforme à la norme! Cumul de la population Mesures au luxmètre (lux) Eclairement sur le plan de travail Enquête CEREN : 150 entreprises m² 100 Apport de l'éclairage général (Lux) Pratique de l'occupant (Lux) 2

3 Développement durable et qualité de l éclairage Besoins humains. Visibilité. Performance. Confort. Santé, Sécurité. Bien être. Ambiance. Qualité esthétique. Communication QUALITE Economie. Coûts initiaux. Coûts exploitation. Législation. Normes. Energie Architecture. Environnement. Forme. Composition. Style. Design Bénéfices «santé» d un bon éclairage! Amélioration de la performance visuelle et confort Réduction fatigue visuelle, douleurs oculaires, maux de tête Amélioration du niveau de vigilance pour réduire l insécurité, faciliter les déplacements, réduire les accidents Corriger les attitudes posturales (TMS) 3

4 Bénéfices «santé» d un bon éclairage! Qualifier l environnement, les ambiances, le bienêtre, faciliter les relations sociales Augmenter le potentiel santé des personnes jeunes et âgées Améliorer les conditions de vie et du bénéfice santé pour les personnes handicapés Action positive sur le rythme circadiens (sécrétion mélatonine) Vision et ergonomie Explication des nouveaux mécanismes de la vision Performance visuelle au travail Equilibre des luminances Panorama Ergorama 4

5 Eclairages et écrans d ordinateur Quelle ambiance? Enjeux Objectifs Textes de référence Norme d éclairage intérieur Un peu de technologie Eclairage des écrans AFE - Les bonnes pratiques de l éclairage AVEC QUELS OUTILS? Normes d éclairagisme et d ergonomie Directives européennes, réglementations et textes de loi Recommandations et guides de l éclairage Expertises et documents techniques Programmes de formation 5

6 Eclairages et écrans de visualisation Directives, textes de lois et normes T Directive européenne 90/270/CEE du 29 mai obligation des employeurs : évaluation et adaptation des postes - information, consultation et formation des personnels, - examen des yeux et de la vue Textes français - Décret du 14 mai 1991 : prévention des risques liés au travail sur écran - Code du travail surveillance médicale des opérateurs (arrêté du 11 juillet 1997) - Arrêté du 24 juillet 1995 : utilisation d écran du visualisation sur les équipements de travail (Ministère de l industrie) - Normes de la série NF EN Exigences ergonomiques pour le travail sur écrans de visualisation - Norme NF X (1987) Travail sur écran de visualisation et clavier Recommandation AFE Eclairage et travail sur écran de visualisation Ergonomie Aspects médico-physiologiques - fatigue visuelle - lisibilité, vision des détails, contraste, couleurs - éblouissement Valeurs recommandées - équilibre des luminances, limitation des reflets - Eclairement sur le document / au poste de travail : 250 < E tv < 500 lux - Luminance du fond dans l obscurité : 3 < L f < 25 cd/m 2 - Luminance du détail dans l obscurité : 30 < L d < 125 cd/m 2 - contraste du détail dans l éclairage ambiant : 4 < C < 9 Démarche de projet et exemples d application 6

7 Les bonnes pratiques Guide de l éclairage intérieur de l AFE Dossier 1 - Vision et ergonomie Dossier 2 Méthodes du projet d éclairage Normes d éclairage intérieur Eclairage et énergie METHODOLOGIE DU PROJET D ECLAIRAGE CONCEPT (PE) 3 PE PERFORMANCE «ECLAIRAGE» Sécurité, ergonomie : éclairer juste Conditions optimales de vision PE PERFORMANCE «ENVIRONNEMENT» Solution d éclairage qui valorise le cadre de vie Réduction de la dépense énergétique PE PERFORMANCE «ECONOMIQUE» Coût d exploitation et de maintenance Coût global 7

8 Eclairages et écrans d ordinateur Quelle ambiance? Enjeux Objectifs Textes de référence Norme d éclairage intérieur Un peu de technologie Norme d éclairage intérieur des lieux de travail 260 types de locaux : tertiaire, écoles, commerces, industrie, santé Trois critères principaux d éclairage E - Performance Norme UGR - Confort IRC - Qualité E - Eclairement moyen à maintenir et uniformité sur la tâche visuelle (en lux) Bureaux : 500 lux UGR - Indice d éblouissement UGR < 19 IRC - Indice de rendu des couleurs - > 80 8

9 Exigences de la norme NF EN Eclairage des bureaux Les exigences de la norme européenne pour les locaux scolaires 9

10 Norme d éclairage intérieur des lieux de travail UGR Méthode unifiée d évaluation de l éblouissement UGR L ω = 8log 2 Lb P - Moyennement contraignants 22 - Contraignants 19 - Très contraignants 16 Ecrans de visualisation et Normes d éclairage intérieur 10

11 Eclairage et écrans d ordinateur Quelle ambiance? Enjeux Objectifs Textes de référence Norme d éclairage intérieur et écrans Un peu de technologie Quels éclairages? Eclairage général (direct direct/indirect) Eclairage complémentaire du poste de travail (lampe à poser) Lampadaire sur pied Privilégier les modes de gestion en fonction de la lumière naturelle et de l occupation : Gradation automatique par détection du niveau d éclairement Les différents modes de détection de présence seront décrits avec des coefficients de performances différents : Allumage et extinction automatique Allumage manuel et extinction automatique 11

12 Gérer l apport de lumière naturelle Lu x PUISSANCE APPELEE E INITIAL E MAINTENU CONSOMMATION D ENERGIE APPORTS LUMIERE DU JOUR Lux Temps ECLAIREMENT REGULE MAINTENU CONSTANT CONSOMMATION D ENERGIE APPORTS LUMIERE DU JOUR Temp Qualité des écrans Les points «clé» Luminance (250 cd/m 2 ), uniformité de luminance Restitution des détails (parties les plus lumineuses) Richesses des couleurs (gamut restitution des couleurs) Directivité Réflectance 12

13 Appareillage de mesure Chromaticité des Primaires et du Blanc nominal Données du constructeur Colorimètre Spectrophotomètre Colorimètre & & & & Luminance des primaires Norme ITU Colorimètre Luminancemètre Luminancemètre Utilitaire logiciel F.lux / iphotolux Le poids énergétique des PC Consommation moyenne un PC absorbe avec son écran de 80 à 160 W Conditionner par trois modes de fonctionnement Mode actif : fonctionnement en continu Mode attente :coupure de l alimentation du DD et de l écran Mode arrêt Consommation PC Pc portable : 25 à 35 W PC «économique» : 100 W PC multimédia : 120 W Station de travail : 200 W Consommation écran CRT 21 : 115 W LCD 17 : W LCD 15 : 15 W 13

14 MERCI Contact : Tél : Site AFE : 14

L éclairage face à la RT 2012

L éclairage face à la RT 2012 L éclairage face à la RT 2012 Les enjeux de la réglementation thermique dans le bâtiment Bernard Duval Délégué général de l AFE Colloque REGENT Reims 23 février 2012 L éclairage face à la RT 2012 q Enjeux

Plus en détail

Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009

Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009 Performances environnementales Nouveaux enjeux de l éclairage Santé Ergonomie Qualité des ambiances Bernard Duval Délégué Général de l AFE Conférence UTOPIES PARIS 17 mars 2009 Développement durable et

Plus en détail

L éclairage face à la RT 2012

L éclairage face à la RT 2012 L éclairage face à la RT 2012 Les enjeux de la réglementation thermique dans le bâtiment Bernard Duval Délégué général de l AFE Colloque ARMIR UTT Troyes 21 février 2012 L éclairage face à la RT 2012 Enjeux

Plus en détail

RT 2012 et Eclairage Enjeux et Objectifs Lumière naturelle Eclairage éco-efficace Guide AFE-Bâtir un projet durable B Duval A F E

RT 2012 et Eclairage Enjeux et Objectifs Lumière naturelle Eclairage éco-efficace Guide AFE-Bâtir un projet durable B Duval A F E RT 2012 et Eclairage Enjeux et Objectifs Lumière naturelle Eclairage éco-efficace Guide AFE-Bâtir un projet durable B Duval A F E ANCENIS Centre Régional A F E Ouest-Atlantique ENJEUX DE LA RT 2012 LE

Plus en détail

LUMIÈRE NATURELLE BIEN-ÊTRE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LUMIÈRE NATURELLE BIEN-ÊTRE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LUMIÈRE NATURELLE BIEN-ÊTRE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL 1 Lumière naturelle SOMMAIRE Introduction La lumière naturelle est essentielle Les effets sur la santé et le bien-être Les effets sur la sécurité et performance

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES

ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Accueil Nouvel Adhérent Fiche Entreprise /Document Unique Programme «Bien-être» Métrologie Métrologie Accueil Nouvel Adhérent (ANA) L entreprise nouvellement adhérente au

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

Intervention du SDCEA en Eclairage Public

Intervention du SDCEA en Eclairage Public Intervention du SDCEA en Eclairage Public Introduction... Le Syndicat apporte à ses collectivités adhérentes, une prestation qui couvre toute la compétence relative à l éclairage public: l investissement

Plus en détail

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES IP66, étanche à l eau et à la poussière. Corps en fonte d aluminium injecté, dissipateur thermique intégré Traitement anti-corrosion titanium, visserie inox traitement PCS.

Plus en détail

Certifications LEED / HQE (Eclairage)

Certifications LEED / HQE (Eclairage) Sylumis 3, Rue Victor Cousin 77127 Lieusaint www.sylumis.com Certifications LEED / HQE (Eclairage) LEED HQE 7 Chapitres (5 principaux + 2 bonus) 14 Cibles 4 niveaux de performances 3 niveaux de performances

Plus en détail

Confort et économies avec la gestion de l Éclairage et des Stores

Confort et économies avec la gestion de l Éclairage et des Stores Confort et économies avec la gestion de l Éclairage et des Stores La lumière où il faut, quand il faut! Combiner la commande de l éclairage et des stores permet d obtenir un niveau d éclairement ambiant

Plus en détail

Flare. Confort et rendement garantis par les LED

Flare. Confort et rendement garantis par les LED Flare Confort et rendement garantis par les LED Flare Downlights et spots à technologie LED Flare, un concept de design unique Mun* product design Flare est une famille complète de downlights et de spots

Plus en détail

Performances et évolution des technologies LED

Performances et évolution des technologies LED Performances et évolution des technologies LED Du composant à l application futur et perspectives Laurent MASSOL Expert AFE, président du centre régional Midi-Pyrénées de l AFE (Led Engineering Development)

Plus en détail

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07)

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07) Documentation produit selon DIN 5035-8, Lampe de bureau MINELA, état : février 2009 Page 1 Les lampes de bureau assurent un éclairage spécifique du poste de travail ; elles sont commandées individuellement

Plus en détail

Notre lumière LED, Efficacité et Bien-être au service de la Santé

Notre lumière LED, Efficacité et Bien-être au service de la Santé Notre lumière LED, Efficacité et Bien-être au service de la Santé LUCIBEL Notre lumière LED, Efficacité et Bien-être au service de la Santé Crédits photos : Gilles Framinet - Shutterstock Photos 1 ère

Plus en détail

Pour une gestion durable de l éclairage public

Pour une gestion durable de l éclairage public Pour une gestion durable de l éclairage public Mardi 6 décembre 2011 Amphi des 13-Vents CETE Méditerranée - Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

Ergonomie du poste informatique. Ce qu est l ergonomie. Ergonomie francophone. Phase de compromis. Phase de régulation 28/03/2012

Ergonomie du poste informatique. Ce qu est l ergonomie. Ergonomie francophone. Phase de compromis. Phase de régulation 28/03/2012 Ergonomie du poste informatique Ce qu est l ergonomie Le mot «ergonomie» vient du grec ergon (travail) et nomos (lois, règles). L'ergonomie peut donc être définie comme la science du travail ayant pour

Plus en détail

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014 Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Direction de la Planification et de l Equipement Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance énergétique Hervé PLACKOWSKI 25 mars 2015 Molsheim La gestion de l éclairage c est la au là ou au lumière adaptée bon niveau il faut bon moment

Plus en détail

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DOCUMENT ÉTABLI PAR LA COMMISSION PARITAIRE SANTÉ ET PRÉVENTION DES RISQUES DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE CONTEXTE Quel que soit le secteur d activité,

Plus en détail

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED pour l éclairage des postes de travail Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED - postes de travail 1. Poste de travail 2. Eclairage idéal pour poste

Plus en détail

Projet d éclairage d une salle de classe

Projet d éclairage d une salle de classe www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Projet d éclairage d une salle de classe Note dossier : / 20 Page : 1 sur 6 1. Problématique L AFE (Association Française

Plus en détail

L'ECLAIRAGE INTERIEUR DANS LES BÂTIMENTS COMMUNAUX

L'ECLAIRAGE INTERIEUR DANS LES BÂTIMENTS COMMUNAUX Syndicat Intercommunal de Gestion des Énergies de la Région Lyonnaise L'ECLAIRAGE INTERIEUR DANS LES BÂTIMENTS COMMUNAUX Par Boudin Florent Service Énergies 9 Février 2011 [1] Sommaire Introduction : l'éclairage

Plus en détail

Aménager son poste de travail

Aménager son poste de travail Aménager son poste de travail Vinciane Duwelz Infirmière de santé au travail GlaxoSmithKline Biologicals Evolution au sein de GlaxoSmithKline 1996-1997 1 journée de formation 1500 travailleurs 360 visites

Plus en détail

Délibération du congrès n 311 du 22 juillet 1992 Relative à la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant

Délibération du congrès n 311 du 22 juillet 1992 Relative à la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant Source : www.juridoc.gouv.nc Relative à la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant des écrans de visualisation Historique : Créé par relative à la prévention des risques liés

Plus en détail

Optimiser l éclairage pour répondre aux enjeux du développement durable

Optimiser l éclairage pour répondre aux enjeux du développement durable www.clusterlumiere.com Optimiser l éclairage pour répondre aux enjeux du développement durable EXPÉRIENCES ET PRATIQUES DU CLUSTER LUMIÈRE ÉCLAIRAGE URBAIN, COMMERCE, INDUSTRIE ET TERTIAIRE CLUSTER LUMIÈRE,

Plus en détail

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE»

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» PRESENTATION 1 ASPECTS LEGISLATIF, REGLEMENTAIRE ET NORMATIF -Code Général des Collectivité Territoriale (CGCT) : -Article L2212-2 «L éclairage

Plus en détail

è Risques et prévention...1 è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail...

è Risques et prévention...1 è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail... è Risques et prévention...1 AISMT-Avril 2013 TRAVAIL SUR ÉCRAN è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail... 4 è Choix du matériel...5 Document

Plus en détail

énergie en éclairage public

énergie en éclairage public Les économies d éd énergie en éclairage SMEPE Toulouse 6 Décembre 2012 Intervenant: Yacin LALA Ingénieur nieur Responsable Technique Chef de Secteur Syndicat Départemental d Electricité de Haute-Garonne

Plus en détail

Le TRAVAIL sur ÉCRAN. Comment bien s installer à son poste de travail. w w w. s t c - q u i m p e r. o r g

Le TRAVAIL sur ÉCRAN. Comment bien s installer à son poste de travail. w w w. s t c - q u i m p e r. o r g Le TRAVAIL sur ÉCRAN Comment bien s installer à son poste de travail w w w. s t c - q u i m p e r. o r g ERGONOMIE DU POSTE DE TRAVAIL Bien se positionner > Assis au fond du siège face à son écran, dos

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012

AVERTISSEMENT. Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012 AVERTISSEMENT Ces diapositives constituent le support d une conférence Ils ne peuvent être dissociés du discours des conférenciers des JNL de Besançon (2012) Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012 1

Plus en détail

Analyse sociologique des usages de la climatisation résidentielle en Midi-Pyrénées

Analyse sociologique des usages de la climatisation résidentielle en Midi-Pyrénées ERT-Speed, Centre universitaire de formation et de recherche Jean-François Champollion Analyse sociologique des usages de la climatisation résidentielle en Midi-Pyrénées Christophe BESLAY, Romain GOURNET

Plus en détail

DEFINITION DE LA DEMANDE

DEFINITION DE LA DEMANDE DEFINITION DE LA DEMANDE Objectif du projet En 2012, la salle de cinéma a été transformée en salle polyvalente. Elle est utilisée maintenant pour l accueil de séminaires, la projection de documents audio-video,

Plus en détail

A NEW LINE FOR LIGHT AXEON

A NEW LINE FOR LIGHT AXEON A NEW LINE FOR LIGHT AXEON Un éclairage «Lumière du jour» haute performance Riche de son expérience dans le domaine médical, Zenium signe avec la ligne Axéon son entrée dans les espaces professionnels

Plus en détail

L ÉCLAIRAGE. Guide d information à l attention des employeurs

L ÉCLAIRAGE. Guide d information à l attention des employeurs L ÉCLAIRAGE Guide d information à l attention des employeurs Définitions 1/ pourquoi concevoir une installation d éclairage optimale? Afin d assurer un confort visuel au sein des locaux de travail. Veiller

Plus en détail

c est simple quand on nous guide!

c est simple quand on nous guide! Pour un habitat adapté à chacun Vivre mieux chez soi, c est simple quand on nous guide! Confort au quotidien Accessible à tous, la domotique s'adapte à vos besoins et à votre mode de vie Des solutions

Plus en détail

ECLAIRAGE : «Mieux éclairer en consommant moins»

ECLAIRAGE : «Mieux éclairer en consommant moins» ECLAIRAGE : «Mieux éclairer en consommant moins» Conférence organisée à l occasion de la semaine du Développement Durable par le CFI (du 1 er au 7 avril 2011) Fabrice CLOUET 06/04/11 PRESENTATION DE LA

Plus en détail

Formation STI2D Architecture et Construction. Simulations d éclairage

Formation STI2D Architecture et Construction. Simulations d éclairage Formation STI2D Architecture et Construction Simulations d éclairage Académie Nancy-Metz 09 octobre 2012 Etude d éclairage sur une cantine Simulation d éclairage naturel Simulation d éclairage naturel

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

AFFIRMER. votre identité lumière

AFFIRMER. votre identité lumière AFFIRMER votre identité lumière L éclairage public contribue à la qualité du cadre de vie. Il a pour objectifs d améliorer la visibilité, la sécurité des biens et des personnes ainsi que la mise en valeur

Plus en détail

Le LUX en mode économie d énergie

Le LUX en mode économie d énergie Séminaire Bâtiment Durable : Le LUX en mode économie d énergie Le 5 mars 2015 Bruxelles Environnement Case Study : Relighting Exemples de relighting dans diverses applications Ingrid VAN STEENBERGEN, Gérante

Plus en détail

MORE ABOUT LEDs. Séminaire IBE-BIV 22 octobre 2014. Michel MARCHETTI DGO4

MORE ABOUT LEDs. Séminaire IBE-BIV 22 octobre 2014. Michel MARCHETTI DGO4 MORE ABOUT LEDs Séminaire IBE-BIV 22 octobre 2014 Michel MARCHETTI DGO4 1 SOMMAIRE Moyens d action de la politique wallonne en éclairage Situation de l éclairage intérieur en Wallonie Les aides wallonnes

Plus en détail

ELEMENTS D UN PARCOURS LUMINEUX

ELEMENTS D UN PARCOURS LUMINEUX ELEMENTS D UN PARCOURS LUMINEUX «De la ville au train» : recensement des séquences visuelles 1) VISION EXTERIEURE LOINTAINE Cadre urbain, tissus d'activité Identité, souhait de communication visuelle Environnement

Plus en détail

Effets biologiques de la lumière sur l homme AFE. La lumière et sa modélisation. Bernard Duval AFE - AFNOR X90X. AFE Collège Santé 19 mai 2014 - Paris

Effets biologiques de la lumière sur l homme AFE. La lumière et sa modélisation. Bernard Duval AFE - AFNOR X90X. AFE Collège Santé 19 mai 2014 - Paris Effets biologiques de la lumière sur l homme La lumière et sa modélisation Bernard Duval - AFNOR X90X Collège Santé 19 mai 2014 - Paris La lumière et sa modélisation Sommaire Lumière et grandeurs photométriques

Plus en détail

La citadelle de Sisteron : l émergence d une approche innovante de la mise en lumière. Paul VERNY CEREMA/DTER Med

La citadelle de Sisteron : l émergence d une approche innovante de la mise en lumière. Paul VERNY CEREMA/DTER Med La citadelle de Sisteron : l émergence d une approche innovante de la mise en lumière Paul VERNY CEREMA/DTER Med Le projet de la citadelle de Sisteron Les objectifs du projet - Valorisation nocturne du

Plus en détail

Fiche 8 (Analyse): Unités

Fiche 8 (Analyse): Unités Fiche 8 (Analyse): Unités Le rayonnement lumineux visible est un rayonnement électromagnétique de longueur d'onde compris entre 400 et 760 nanomètres, entre l'ultraviolet (

Plus en détail

AMBIANCES DE TRAVAIL FAISONS RESPECTER LE DROIT!

AMBIANCES DE TRAVAIL FAISONS RESPECTER LE DROIT! AMBIANCES DE TRAVAIL FAISONS RESPECTER LE DROIT! Trop chaud? Trop froid? Trop sombre?...dans la fonction publique, c est la réglementation du Code du travail qui fait loi sur ces questions. La loi n est

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

PC / TV. Technologie des. Écrans LCD-TFT

PC / TV. Technologie des. Écrans LCD-TFT PC / TV Technologie des Écrans LCD-TFT Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Présentation générale Cristaux liquides, principes physiques Lumière polarisée, transmission Rétro-éclairage

Plus en détail

EFFICACITE ENERGITIQUE

EFFICACITE ENERGITIQUE EFFICACITE ENERGITIQUE Développement durable en éclairage public AFE Plomelin 29 avril 2009 ? Les normes Les outils de prescription NF EN 13201 Éclairage public NF EN 12193 Éclairage des installations

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

Mise en place de la réglementation DPE et évolutions de Display Mémo à titre d information

Mise en place de la réglementation DPE et évolutions de Display Mémo à titre d information Mise en place de la réglementation DPE et évolutions de Display Mémo à titre d information L arrêté définissant les conditions exactes de mise en application du Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

Plus en détail

Laser Blade Line to Circle

Laser Blade Line to Circle Laser Blade Line to Circle Nouveautés 2014 7 5 6 1 2 3 4 Laser Blade ( 1 ) High contrast Minimal ( 2 ) Orientable ( 3 ) General Lighting ( 4 ) Wall washer ( 5 ) in30 LED Low Contrast ( 6 ) in30 LED High

Plus en détail

PRÉSENTATION. Grégory ANGUENOT sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI

PRÉSENTATION. Grégory ANGUENOT sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI PRÉSENTATION sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI Un bon éclairage est nécessaire pour créer des conditions visuelles optimums. En planifiant une installation d'éclairage un certain nombre de facteurs

Plus en détail

Comparatif LBC incandescence

Comparatif LBC incandescence www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Comparatif LBC incandescence Note dossier : / 20 Page : 1 sur 4 1. Problématique Eclairer les lieux de vie est une nécessité.

Plus en détail

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Présentation du Ministère de l Economie et du Commerce extérieur Journée Construction Acier 2011 Luxembourg,

Plus en détail

Catalogue des formations proposées par S 3

Catalogue des formations proposées par S 3 Catalogue des formations proposées par S 3 Rue d En Bas 31580 LOUDET Tél. : 05.61.94.91.83 06.22.39.29.69 PreventionS3@yahoo.fr Principes généraux q Les modules de formation sont construits sur un modèle

Plus en détail

Mieux vivre avec votre écran

Mieux vivre avec votre écran Mieux vivre avec votre écran Ajustez le poste de travail La position la plus confortable pour la lecture de l écran et la frappe sur clavier est celle qui permet le respect des principes suivants : A.

Plus en détail

Le projet de révision du Règlement sur l éclairage extérieur de la Ville de Sherbrooke. 11 décembre 2012

Le projet de révision du Règlement sur l éclairage extérieur de la Ville de Sherbrooke. 11 décembre 2012 Le projet de révision du Règlement sur l éclairage extérieur de la Ville de Sherbrooke 11 décembre 2012 Sherbrooke, ville sous les étoiles HISTORIQUE 2003 Création du Comité de lutte contre la pollution

Plus en détail

Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX

Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX 15 Les solutions pour la maison L un des enjeux majeurs du maintien à domicile est la garantie, pour la personne en situation de dépendance

Plus en détail

Contrat global performanciel d éclairage public

Contrat global performanciel d éclairage public Contrat global performanciel d éclairage public Mardi 27 janvier 2015 Assises de l'énergie, Bordeaux Stéphane Baly 1. Introduction Constat 2002: installations d éclairage public vétustes et surconsommatrices,

Plus en détail

La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents

La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents Un levier important de la réduction des consommations d un bâtiment est la bonne gestion de ses équipements. En effet, la façon dont un

Plus en détail

Ergonomie dans les services publics Expérience du service Empreva. Christophe Janssens, CP Ergonome - Empreva

Ergonomie dans les services publics Expérience du service Empreva. Christophe Janssens, CP Ergonome - Empreva Ergonomie dans les services publics Expérience du service Empreva Christophe Janssens, CP Ergonome - Empreva SICPPT fédéral AFFILIES Comité de gestion SIPPT 1 SIPPT SIPPT n 2 EMPREVA Management Office

Plus en détail

76bis, rue de Vernon 27000 Évreux Tél./Fax : 02 32 31 25 12 Courriel : contact@qualidesk.fr www.qualidesk.fr

76bis, rue de Vernon 27000 Évreux Tél./Fax : 02 32 31 25 12 Courriel : contact@qualidesk.fr www.qualidesk.fr L ERGONOMIE GLOBALE ou quand le siège ne suffit pas Pourquoi parler d ergonomie? L ergonomie s occupe de l adaptation des conditions de travail des travailleurs. Données et statistiques générales : Une

Plus en détail

LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS

LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS Lumière dynamique LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS L apport de dynamique dans l intensité, la couleur et la répartition de la lumière (artificielle) a de nombreuses applications. Vous

Plus en détail

Fiche Technique Produit

Fiche Technique Produit BlaXtair Fiche Technique Produit 1 Présentation du produit Figure 1 Tête du Blaxtair Blaxtair est un système embarqué de détection d obstacles et de piétons pour engins industriels. Blaxtair est le seul

Plus en détail

THORN THORN THORN THORN. Concept de luminance en éclairage routier. Concept de luminance : CIE 140 et EN 13-201

THORN THORN THORN THORN. Concept de luminance en éclairage routier. Concept de luminance : CIE 140 et EN 13-201 LUMINANCE ET MESURE DES REVÊTEMENTS ROUTIERS A L AIDE DE LUMINANCEMETRES NUMERIQUES Auteurs : Jean-Paul Rami Jacques Lecocq Retrouvez le programme et les autres présentations sur www.afe-eclairage.com.fr,

Plus en détail

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options Design: Pearl Creative Caractéristiques - luminaire Etanchéité du bloc optique: IP 65 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Tension nominale: 230V 50Hz Classe électrique: I ou II (*) Poids (module):

Plus en détail

INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE

INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE MILIEU PHYSIQUE (TEMPÉRATURE, ÉCLAIRAGE, BRUIT). LE BUREAU:

Plus en détail

La mise en œuvre de cet arrêté du 25 janvier 2013 fait de la France l un des pionniers en Europe dans ce domaine.

La mise en œuvre de cet arrêté du 25 janvier 2013 fait de la France l un des pionniers en Europe dans ce domaine. 1 Delphine BATHO rappelle l entrée en vigueur à partir du 1 er juillet 2013, d une nouvelle réglementation qui s applique à l éclairage nocturne des bureaux, des magasins, des façades de bâtiments. L arrêté

Plus en détail

R ecommandation TOP 14 PRO D2

R ecommandation TOP 14 PRO D2 R ecommandation é c l a i r a g e TOP 14 PRO D2 février 2012 s o m m a ir e Préambule... p. 3 1. Données structurelles... p. 5 1.1 Implatation et nombre de mâts... p. 5 1.2 Alimentation électrique... p.

Plus en détail

Valorisation des bâtiments

Valorisation des bâtiments Projet ECRIN Siemens France Valorisation des bâtiments Rénovation du bâtiment C3 sur site industriel Grenoble V. GUERRY - 27 septembre 2011 Siemens AG AG 2010. 2009. Tous All rights droits reserved réservés

Plus en détail

Le travail sur écran & l aménagement des bureaux.

Le travail sur écran & l aménagement des bureaux. etin Santé Sécurité au ail dans les Collectivités N 1 - Avril FICHE DE PREVENTION N 1 Syndicat de Médecine Préventive de l Ariège 4, rue Raoul LAFAGETTE - 09 000 FOIX Tel : 05 34 09 81 63 Fax : 05 34 09

Plus en détail

NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES

NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES TC E-14 Norme approuvé le 10 octobre 2003 {R-14-2} TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Présentation de la Plateforme 08/09/2014

Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Historique Plateforme technologique nationale indépendante, moteur du développement de la filière industrielle française de l éclairage Initiée par le CEA-Leti

Plus en détail

clairages A-dec LED Halogène

clairages A-dec LED Halogène clairages A-dec LED Halogène 1 Ingénierie intelligente. Utilisation intuitive. Fiabilité reconnue. A-dec fournit des solutions d'éclairage conçues pour l'environnement dentaire. LED 6300 300 2 Illuminer

Plus en détail

B U R E A U X, É C O L E S Mieux s éclairer À C O Û T S M A Î T R I S É S

B U R E A U X, É C O L E S Mieux s éclairer À C O Û T S M A Î T R I S É S B U R E A U X, É C O L E S Mieux s éclairer À C O Û T S M A Î T R I S É S Éclairage tertiaire : l efficacité à portée de main Objectifs : ergonomie et développement durable Dans les espaces de bureaux

Plus en détail

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013 Sommaire Les enjeux Les engagements Le constat énergétique Efficacité du parc de bâtiments tertiaires Le cadre réglementaire test pied de page 2 bâtiment tertiaire- les enjeux Triple enjeux de la transition

Plus en détail

illuminazione Ceci n est pas une 3F Linda Ouvrez pour le découvrir

illuminazione Ceci n est pas une 3F Linda Ouvrez pour le découvrir illuminazione Ceci n est pas une 3F Linda Ouvrez pour le découvrir 3F Linda Led Lumière infi nie Linda LED est équipé de la nouvelle technologie LED de 3F qui, grâce aux sources développées spécifi quement

Plus en détail

LYSA LED. Hébergement / Appliques

LYSA LED. Hébergement / Appliques LYSA LED Hébergement / Appliques Caractéristiques techniques Vue de face Diffusant éclairage d ambiance 1 050 mm / 1 300 mm 165 mm 34 mm Diffusant éclairage de lecture Coloris GRIS RAL 9006 GRIS RAL 9007

Plus en détail

> Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE. AFE (Association française de l éclairage)

> Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE. AFE (Association française de l éclairage) > Adresses utiles SYNDICAT DE L ÉCLAIRAGE 17, rue Hamelin 75783 Paris Cedex 16 Tél. : 01 45 05 72 72 Télécopie : 01 45 05 72 73 Internet : www.feder-eclairage.fr ADEME (Agence de l environnement et de

Plus en détail

La réglementation sur les éclairages nocturnes a évolué. Découvrez des solutions simples pour s y conformer!

La réglementation sur les éclairages nocturnes a évolué. Découvrez des solutions simples pour s y conformer! La réglementation sur les éclairages nocturnes a évolué. Découvrez des solutions simples pour s y conformer! Quels sont les types d éclairage concernés par la réglementation? Les enseignes et publicités

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

rayons cosmiques www.ergonomie.chups.jussieu.fr Docteur Bronislaw KAPITANIAK longueur d onde en m km m mm μm nm pm 10 0 10-3 10-6 10-9 10-12

rayons cosmiques www.ergonomie.chups.jussieu.fr Docteur Bronislaw KAPITANIAK longueur d onde en m km m mm μm nm pm 10 0 10-3 10-6 10-9 10-12 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL o p t i o n 3 Ergonomie des gestes et des postures www.ergonomie.chups.jussieu.fr

Plus en détail

ECLAIRAGE PUBLIC LIEUX DE TRAVAIL STADES Les normes européennes de l éclairage

ECLAIRAGE PUBLIC LIEUX DE TRAVAIL STADES Les normes européennes de l éclairage ECLAIRAGE PUBLIC LIEUX DE TRAVAIL STADES Les normes européennes de l éclairage Le présent est consacré aux normes européennes sur l éclairage. Il est d autant plus important de les connaître qu elles servent

Plus en détail

Formation Conseils syndicaux 09/10/2014

Formation Conseils syndicaux 09/10/2014 Formation Conseils syndicaux 09/10/2014 Audit NRJ COPRO / DPE collectif Aspects réglementaires Textes de Référence Audit énergétique de copropriété : Copros de 50 lots ou + à chauffage collectif Décret

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

neos led 1 2 3 Road & Urban

neos led 1 2 3 Road & Urban neos led 1 2 3 Road & Urban la lumière verte neos led 4-12 m Console simple (petit modèle) Neos 1-2-3 Une gamme de luminaires alliant esthétique et efficacité Console simple (grand modèle) Neos 2-3 Console

Plus en détail

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière.

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière. OEIL et VISION Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière." René Char Le Système Visuel Confort Performance Agrément Le système visuel Muscle ciliaire Cornée Rétine Nerf optique

Plus en détail

Solutions d aménagement

Solutions d aménagement Solutions d aménagement pour les chambres des personnes âgées: maisons de retraite, EHPAD, RPA, et maintien à domicile Systèmes d installation électrique SYSTÈMES D INSTALLAT ÉLECTRIQUE Toutes les solutions

Plus en détail

L éclairage de sécurité et l alarme incendie

L éclairage de sécurité et l alarme incendie L éclairage de sécurité et l alarme incendie 1. Les établissements recevant du public (ERP) L éclairage de sécurité 1. Définition et réglementation Dans tout type d établissement un éclairage électrique

Plus en détail

Matinée technique 24 novembre 2011. Régulation et Gestion Technique. Gisements et Enjeux

Matinée technique 24 novembre 2011. Régulation et Gestion Technique. Gisements et Enjeux Matinée technique 24 novembre 2011 Régulation et Gestion Technique Bâtiment Gisements et Enjeux Gisements et Enjeux - constat Communes du Pays de Rennes adhérentes au Conseil en Energie Partagé soit 49

Plus en détail

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE»

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE» Programme de formation «Superviseur HSE» Le programme est conçu pour les diplômés universitaires (Ingénieurs ou autres) sans expérience professionnelle ou des inspecteurs, animateurs HSE, HSE officiers

Plus en détail

Master TL-D Eco. Avec la solution Eco, faites plus que des économies!

Master TL-D Eco. Avec la solution Eco, faites plus que des économies! Master TL-D Eco Avec la solution Eco, faites plus que des économies! Améliorez l efficacité énergétique en changeant simplement vos tubes fluorescents. L unique tube fluorescent T8 (26 mm) qui permet de

Plus en détail

ConneCtez-vous au soleil. au soleil

ConneCtez-vous au soleil. au soleil ConneCtez-vous au soleil ConneCtez-vous au soleil «L éclairage intérieur est un trait de caractère majeur de l ambiance d un bâtiment. Une lumière naturelle engendre une sensation de bien-être et de confort

Plus en détail

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 PAUSE-CAFE les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail L élaboration du Document Unique Les risques du métier de comptable Conclusion et échanges

Plus en détail

Champ des études et moyens humains.

Champ des études et moyens humains. Siège social : 42 Avenue Montaigne 75008 Paris France Contact : tel + 33 (0)9 54 98 83 70 fax + 33 (0)1 30 61 18 67 www.scenos-associes.com Champ des études et moyens humains. Les missions Une équipe Scénos-associés

Plus en détail

PRODUIT LA NOUVELLE GAMME DE VERRES EYEZEN : QUELS SONT LES BÉNÉFICES PERÇUS PAR LES PORTEURS FACE AUX ÉCRANS?

PRODUIT LA NOUVELLE GAMME DE VERRES EYEZEN : QUELS SONT LES BÉNÉFICES PERÇUS PAR LES PORTEURS FACE AUX ÉCRANS? LA NOUVELLE GAMME DE VERRES EYEZEN : QUELS SONT LES BÉNÉFICES PERÇUS PAR LES PORTEURS FACE AUX ÉCRANS? Les progrès technologiques permettent aux verres ophtalmiques d offrir plus qu une bonne vision au

Plus en détail

David Bagot Responsable Prescription Région Ouest

David Bagot Responsable Prescription Région Ouest 08.12.2011 1 Prescription nationale et régionale David Bagot Responsable Prescription Région Ouest Portable 06 30 49 62 37 david.bagot@hager.fr 08.12.2011 2 Chiffres clés Chiffre d affaires 1,42 md Effectif

Plus en détail