L évolution de la diversification

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L évolution de la diversification"

Transcription

1 L évolution de la diversification Le monde évolue, et il devrait en être de même pour les portefeuilles Les investisseurs diversifient leurs placements pour atténuer l incidence des fluctuations du marché sur les rendements de leur portefeuille. Au fil du temps, cette diversification se traduit par une expérience globale de placement plus uniforme, qui aide à établir un équilibre entre croissance et sécurité. Selon la théorie de la diversification, cet équilibre pourrait être atteint grâce à une répartition des placements entre divers secteurs, régions et catégories de titres. La manière dont les investisseurs sont parvenus à diversifier leurs avoirs a évolué au cours des 20 dernières années, en grande partie en raison de la mondialisation et de produits novateurs. Dans le contexte actuel, l efficacité de la diversification a pris un nouveau sens et une importance nouvelle, en particulier compte tenu de la récente intégration des économies à l échelle mondiale et de l étroitesse des liens entre les marchés des capitaux. Les principaux facteurs qui contribuent à la croissance économique mondiale continuent à évoluer et, de plus en plus, cette évolution se transpose dans la constitution des marchés mondiaux des capitaux. Il est essentiel que la composition du portefeuille évolue pour en tenir compte. Aujourd hui, la diversification signifie avoir des placements au sein des à croissance rapide, investir dans de grandes et de petites sociétés, intégrer différents styles de placement et détenir un éventail plus large de placements à revenu fixe. Dans le présent article, nous examinerons quatre tendances importantes qui ont influencé le concept de diversification : 1. La mondialisation 2. La montée des 3. Les multiples facettes des placements en actions 4. L élargissement des horizons pour les obligations Nous allons traiter des conséquences de ces tendances pour les investisseurs et de la manière dont elles peuvent influer sur les portefeuilles d aujourd hui. Vingt ans plus tard, les occasions de diversification offertes aux investisseurs ont considérablement évolué Diversification 1993 Diversification 2013 Répercussions sur la diversification des portefeuilles Actions Canada É.-U. Europe Japon Géographique Sectorielle Styles de placement Capitalisation boursière Marchés émergents Les portefeuilles d actions peuvent profiter d une répartition plus diversifiée qu une simple répartition géographique Gouvernements Sociétés fédérales provinciales municipales Sociétés de catégorie investissement Sociétés à Marchés émergents convertibles Les portefeuilles d obligations peuvent profiter de l intégration d options de placement additionnelles

2 1. La mondialisation Le libre-échange entre les pays, la hausse de l investissement étranger et la poursuite de la mondialisation ont permis aux pays de tisser des liens plus serrés entre eux, en particulier dans le monde développé. Grâce aux innovations financières, il est maintenant plus facile pour les investisseurs d accéder aux marchés mondiaux des capitaux, mais ces nouveautés ont aussi fait augmenter les liens entre les risques pour différentes régions. D un point de vue statistique, la corrélation entre les économies a posé de nouveaux défis pour l obtention d une diversification efficace. Les marchés qui affichent une forte corrélation tendent à réagir aux changements du cycle économique en évoluant dans la même direction et au même degré. Le contraire s applique aux marchés qui n ont aucune corrélation ou qui ont une corrélation inverse. Le principe selon lequel il faut combiner des placements qui n ont pas de corrélation ou qui ont une corrélation inverse est exactement l approche à la base de la théorie de la diversification. Nous avons observé la puissance de la corrélation positive à l œuvre durant la crise financière mondiale de , alors que les marchés boursiers mondiaux ont chuté abruptement par suite de la faillite de Lehman Brothers, le 15 septembre Ce qui a d abord été l éclatement de la bulle immobilière aux États-Unis s est transformé en crise financière avant de devenir la première récession à survenir simultanément aux États-Unis, au Japon et en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. Pour beaucoup d investisseurs, la crise financière a été un réveil brutal leur ayant fait constater qu une simple diversification au sein des régions développées n offrait plus les mêmes avantages d atténuation du risque que par le passé. La convergence des modèles de croissance au cours des 20 dernières années confirme ce fait. Les économies plus liées que jamais 1,0 0,8 0,6 0,4 Plus liées Moins liées 0,2 0,0 Corrélation -0,2-0,4-0,6 Corrélation entre la croissance -0,8 économique des 50 plus grands pays et le PIB mondial -1, Source : Banque mondiale, rendements sur des périodes mobiles de dix ans. Données au 31 décembre La diversification selon les secteurs et la capitalisation boursière constitue toujours une bonne raison de répartir l actif, mais les corrélations plus élevées signifient que cette seule approche n offrira pas le même degré de protection contre les baisses que par le passé. C est pourquoi l accroissement de positions détenues dans diverses régions géographiques prend de plus en plus d importance. 2 ÉVOLUTION DE LA DIVERSIFICATION

3 Le modèle de diversification de % actions internationales % actions américaines actions iennes Rendement (%) Ancien portefeuille : 50 % actions 25 % actions américaines 25 % actions internationales 100 % actions s élevé 0 Risque moindre Risque plus élevé 6,0 0,0 1,0 2,0 3,0 4,0 5,0 6,0 Risque (déviation à la baisse) Source : Morningstar Direct, Risque/rendement Période de 10 ans terminée en décembre n est peut-être pas la meilleure solution aujourd hui Rendement (%) Risque moindre Nouveau portefeuille : 25 % actions 25 % actions américaines 25 % actions internationales 25 % actions des 100 % actions américaines 100 % actions internationales 100 % actions des 100 % actions Ancien portefeuille : 50 % actions 25 % actions américaines 25 % actions internationales Risque plus élevé Rendement (%) ,0 1,0 2,0 3,0 4,0 5,0 6,0 Risque (déviation à la baisse) 0,0 Source : Morningstar Direct, Risque/rendement période de 10 ans terminée en décembre

4 2. La montée des La répartition de l activité économique a évolué dans le monde. Il y a 20 ans, près de 50 % de la production mondiale venait des États- Unis et de l Europe, comparativement à environ 32 % aujourd hui. La part de production venant de pays en développement de régions comme l Asie a plus que doublé depuis, passant de 10 % au début des années 1990 à plus de 25 % de nos jours. En fait, les marchés émergents forment maintenant plus de 80 % de la population mondiale et leurs économies sont celles qui affichent le taux de croissance le plus élevé au monde. Les pays d Asie en développement contribuent davantage à la production mondiale Part de la production mondiale (%) États-Unis United States Zone euro Euro Zone Pays d Asie Developing en voie de Asia développment Source : Perspectives de l économie mondiale du FMI (selon la parité des pouvoirs d achat). Données au 31 décembre Tout comme la mondialisation a façonné la répartition du PIB mondial, les nouvelles technologies ont remodelé les occasions de placement. Des sociétés bien établies présentes dans des secteurs bien développés font face au changement et effectuent des dépenses en immobilisations novatrices accélérées, et la plus grande partie de cette innovation survient à l extérieur des régions où nous avions l habitude d investir. Par exemple, même si les États-Unis détiennent toujours la première place pour les dépenses en recherche et développement, la part de l Asie s est constamment accrue au cours de la dernière décennie, au point où la Chine occupe maintenant le deuxième rang mondial, devant le Japon. 4 ÉVOLUTION DE LA DIVERSIFICATION

5 Marchés émergents : le nouveau moteur économique Mus par un fort désir d expansion économique, beaucoup de ouvrent de plus en plus leurs portes aux investissements étrangers. Ils ont continué à établir des relations commerciales avec le reste du monde et sont en train de mobiliser le potentiel économique de travailleurs jeunes, talentueux et hautement motivés. Ils jouent un rôle de plus en plus important dans la croissance mondiale ainsi que dans les portefeuilles des investisseurs. La part des dans le PIB mondial s est considérablement accrue depuis le milieu des années 1960 et cette tendance devrait se poursuivre au cours des décennies à venir. À l opposé, la part du PIB mondial attribuable aux marchés développés a décliné. Depuis 1987, la contribution des États-Unis à l ensemble du PIB mondial a chuté ; alors qu elle se situait à plus de 30 %, elle est maintenant à moins de 27 %. La Chine, qui ne figurait même pas dans les 10 premiers pays en 1987, a depuis surpassé tous les pays européens pour prendre maintenant la deuxième place, après les États-Unis. On estime qu en 2030, près de 17 % du PIB mondial pourrait venir de la Chine. Étant donné cette progression, il n est pas surprenant que les améliorations économiques des marchés émergents aient mené à deux décennies de croissance rapide et à de solides rendements pour les actions des. Un portefeuille efficacement diversifié permettra à un investisseur individuel de profiter du potentiel de croissance de ces marchés. Les contribuent davantage à la croissance Rang * Pays Les dix principales économies : passé, présent et futur? Économie mondiale (%) Pays Économie mondiale (%) Sources : Banque mondiale, département de l Agriculture des États-Unis. * Prévu. Évalué en fonction du PIB. Données au 31 décembre Pays Économie mondiale (%) 1 États-Unis 30,1 % États-Unis 21,9 % États-Unis 22,1 % 2 Japon 16,2 % Chine 11,5 % Chine 16,8 % 3 Allemagne 6,6 % Japon 8,3 % Japon 5,6 % 4 Royaume-Uni 4,9 % Allemagne 4,7 % Inde 5,3 % 5 France 4,5 % France 3,6 % Allemagne 4,1 % 6 Italie 3,9 % Royaume-Uni 3,4 % Royaume-Uni 3,5 % 7 Canada 2,3 % Brésil 3,1 % France 3,1 % 8 Brésil 2,1 % Fédération de Russie 2,8 % Brésil 2,6 % 9 Espagne 1,8 % Italie 2,8 % Italie 2,2 % 10 Russie 1,7 % Inde 2,6 % Canada 1,9 % Qu est-ce qui stimule la croissance des économies des? ¾ ¾Marchés libres Des politiques économiques plus libérales et une plus grande ouverture à l économie de marché ont permis aux pays émergents de débloquer le potentiel économique de milliards de citoyens qui veulent à tout prix grossir les rangs des nations développées. ¾ ¾Excédents commerciaux élevés Grâce à une forte demande d exportation de biens en provenance des, les gouvernements de ces pays comptent sur de solides bénéfices réalisés à l étranger et des réserves en devises extrêmement élevées. La tendance contraire s est manifestée sur les marchés développés. ¾ ¾Faibles niveaux d endettement Globalement, les gouvernements, les consommateurs et les entreprises des sont beaucoup moins endettés que leurs homologues des pays développés. ¾ ¾Plus de travailleurs jeunes et spécialisés Alors que les marchés développés sont aux prises avec la décroissance de leur maind œuvre adulte, les bénéficient d une population active plus jeune qui continuera de prendre de l expansion. 5

6 3. Les multiples facettes des placements en actions Les investisseurs individuels ont plus de choix et de possibilités que jamais. À travers l éventail de catégories de titres et de régions géographiques, il est possible d améliorer la diversification d un portefeuille en s attardant à de petites et à de grandes sociétés parmi les différents secteurs et ayant des caractéristiques très précises. Les investisseurs ont maintenant accès à un ensemble de possibilités beaucoup plus solide, qui jouera un rôle de plus en plus important dans le rendement des portefeuilles. Diversification selon la capitalisation boursière Alors que les titres à petite capitalisation sont, en soi, plus volatils que ceux des sociétés à grande capitalisation, de faibles corrélations illustrent qu il est clairement avantageux d inclure ces deux catégories dans un portefeuille diversifié, ce qui s explique principalement par le fait qu à long terme, les actions à petite et à grande capitalisation produisent des résultats différents. Les sociétés de petite taille obtiennent normalement de meilleurs rendements lors des premières étapes de la reprise économique, tandis que les sociétés à grande capitalisation sont au premier rang lorsque le cycle économique arrive à maturité. C est ce qui s est passé après l atteinte du creux en mars 2009 ; les actions des sociétés à grande capitalisation n ont commencé à obtenir des résultats équivalant à ceux des sociétés à petite et à moyenne capitalisation qu en La couverture des analystes constitue une autre raison pour laquelle les sociétés de petite taille offrent des occasions de placement uniques. En effet, les titres de près de sociétés sont négociés sur les principales bourses américaines. Toutefois, environ des principales sociétés seulement font l objet d une attention particulière de la part des analystes et des observateurs des marchés. Par conséquent, beaucoup de petites sociétés qui présentent d excellentes occasions de placement sont souvent négligées. Des placements prudents dans de petites sociétés peuvent être l occasion d acheter des titres d entreprises de grande qualité à un multiple plus bas que celui payé pour une plus grande société bien connue de qualité similaire. Les petites et les grandes sociétés dégagent des rendements supérieurs à des moments différents 20,0 Les grandes sociétés FONT MEILLEURE FIGURE que les petites sociétés 50,2 % du temps 15,0 Écart de rendement mensuel (%) (petites sociétés c. grandes sociétés) 10,0 5,0 0,0-5,0-10,0-15,0-20,0 Les petites sociétés FONT MEILLEURE FIGURE que les grandes sociétés 49,8 % du temps Source : Investissements Russell. Données pour la période du 1 er janv au 30 juin Petites sociétés représentées par l indice de rendement global Russell Grandes sociétés représentées par l indice de rendement global Russell ÉVOLUTION DE LA DIVERSIFICATION

7 Diversification par secteur Les investisseurs peuvent tirer parti d une autre facette importante de la diversification en effectuant des placements dans des sociétés qui œuvrent dans divers secteurs d activité. Cette diversification est particulièrement importante pour les investisseurs canadiens. Le Canada se distingue en tant que chef de file mondial dans plusieurs secteurs comme la finance, l énergie et les matières. Toutefois, ces secteurs représentent presque 75 % de notre marché. En comparaison, les marchés américains et internationaux ont une répartition sectorielle plus équilibrée qui incorpore une plus large gamme de secteurs. Par exemple, la technologie de l information, la consommation discrétionnaire et les soins de santé représentent plus de 40 % du marché américain, mais moins de 10 % du marché canadien. Secteurs Canada É.-U. International Finance 34,5 % 16,7 % 20,8 % Énergie 24,9 % 10,5 % 9,7 % Matières 13,1 % 3,3 % 5,6 % Produits industriels 7,2 % 10,2 % 11,0 % Consommation discrétionnaire 5,7 % 12,2 % 11,9 % Services de télécommunications 5,1 % 2,8 % 3,8 % Technologie de l information 1,6 % 17,8 % 11,7 % Consommation de base 3,2 % 10,5 % 10,6 % Services publics 2,0 % 3,3 % 3,4 % Soins de santé 2,6 % 12,7 % 11,3 % Pondération des trois principaux secteurs dans l indice (%) 72,6 % 47,2 % 44,4 % Source : Morningstar. Données en date du 30 juin Le marché canadien est représenté par l indice composé S&P/TSX ; le marché américain est représenté par l indice S&P 500 ; le marché international est représenté par l indice mondial MSCI. Toutes les valeurs sont en dollars canadiens. Diversification selon le style de placement Le style de placement se rapporte habituellement à la manière dont l argent est géré et se reflète par le type de titres dans un portefeuille. Les deux styles auxquels on fait le plus souvent référence sont la croissance et la valeur et, ensemble, ils offrent d excellents avantages de diversification. Les styles produisent des rendements supérieurs à des moments différents Valeur 600 $ Les actions de croissance ont surpassé les actions de valeur durant la période des années Les actions de valeur ont largement surpassé les actions de croissance au cours de la dernière décennie Rend. global valeur Russell 3000 Rend. global croiss. Russell 3000 Source : Investissements Russell. Croissance d un placement de 100 $ effectué en février Données pour la période du 27 févr au 30 juin Les actions de valeur sont représentées par l indice de rendement global de valeur Russell 3000, et les actions de croissance, par l indice de rendement global de croissance Russell Un investisseur peut être tenté de passer d un style de placement à un autre selon les conditions du marché, mais en investissant à la fois dans les actions de croissance et de valeur, il sera en mesure d éliminer le risque lié aux tentatives d anticipation du marché. croissance ¾ ¾Les investisseurs en quête de croissance recherchent généralement des sociétés qui ont d excellentes chances d enregistrer une hausse de leurs bénéfices et de leurs revenus supérieure à la moyenne. ¾ ¾Les actions de croissance ont tendance à obtenir de meilleurs rendements durant les périodes d expansion économique vigoureuse. Valeur ¾ ¾Les investisseurs en quête de valeur recherchent des sociétés dont les cours ne reflètent pas leur solidité financière ou leurs perspectives. Les actions de valeur se caractérisent habituellement par des rendements en dividendes élevés et d importants flux de trésorerie disponibles. ¾ ¾Étant donné que les actions de valeur appartiennent souvent à des sociétés réalisant des bénéfices relativement stables, cette approche a tendance à générer des résultats supérieurs durant les périodes où l activité économique ralentit. 7

8 4. L élargissement des horizons pour les obligations Au cours des 20 dernières années, divers types d obligations ont obtenu des rendements supérieurs, alors que l inflation et les taux d intérêt ont fluctué de concert avec le changement des conditions économiques. Comme pour les actions, il est impossible de prédire de manière fiable quel segment du marché obligataire aura un rendement supérieur au cours d une année donnée. Cependant, en combinant différents types d obligations dans un portefeuille, les investisseurs ont pu accroître considérablement leurs rendements, tout en n observant qu une hausse négligeable de la volatilité. Les nombreux segments du marché obligataire Historiquement, les obligations d État constituaient le principal placement au sein de la plupart des portefeuilles de titres à revenu fixe. Ce n est plus le cas maintenant. Alors que les taux d intérêt se repliaient au cours des 20 dernières années, les investisseurs en titres à revenu fixe ont continué à chercher de nouvelles solutions qui offriraient de meilleurs rendements en revenu. Au cours de cette période, les obligations de grande qualité ont occupé une part de plus en plus importante dans beaucoup de portefeuilles. Aujourd hui, les investisseurs ont accès à un choix encore plus vaste d obligations qui offrent à la fois des rendements en revenu élevés et, d abord et avant tout, plus de possibilités de diversification. Une combinaison de différentes obligations peut offrir une meilleure expérience de placement Rendements générés par différents placements à revenu fixe de 2006 à ,7 % 2,4 % 1,2 % 1,3 % 2,4 % 2,3 % 0,8 % 9,6 % 8,7 % des 4,1 % 4,0 % 3,9 % 3,6 % 3,2 % 2,1 % 5,1 % des 4,9 % 4,6 % 4,3 % 4,1 % 3,7 % 3,7 % 1,5 % 11,5 % 9,6 % 8,6 % 6,4 % 2,6 % -5,8 % -13,9 % des -25,7 % 44,5 % 28,5 % des 18,0 % 5,4 % 4,5 % 1,1 % 0,4 % -0,2 % Source : RBC Gestion mondiale d actifs Inc. Données pour la période du 1 er janv au 31 déc ,4 % 12,3 % des 9,4 % 6,7 % 5,4 % 3,8 % 3,6 % 0,4 % 10,8 % 9,7 % 8,4 % 7,7 % des 6,5 % 5,0 % 4,7 % 0,9 % 17,8 % des 15,4 % 10,6 % 5,3 % 3,6 % 2,1 % 2,0 % 0,9 % Inflation annuelle Banque du Canada des Indice mondial diversifié d obligations de JP Morgan (couvert en CAD) (rend. global) Indice des obligations américaines à BB-B Bank of America Merrill Lynch (couvert en CAD) (rend. global) Indice des bons du Trésor à 30 jours DEX (CAD) (rend. global)* canad. court terme Indice obligataire à court terme DEX (CAD) (rend. global) Indice d obligations Citigroup (couvert en CAD) (rend. global) Indice obligataire universel DEX (CAD) (rend. global) gouv. du Canada Indice obligataire universel fédéral DEX (CAD) (rend. global) Indice des obligations américaines de première qualité BARCAP (couvert en CAD) (rend. global) * Rend. global représente le rendement global 8 ÉVOLUTION DE LA DIVERSIFICATION

9 à Comme les autres obligations, les obligations à permettent aux investisseurs de prêter des fonds à une entreprise en échange de versements périodiques d intérêt et du remboursement du capital à l échéance. La mention indique que la cote de crédit de ces obligations est d une qualité relativement moindre. Cette cote, qui évalue la solidité des assises financières de l entreprise, est attribuée par des agences de notation comme Moody s, Standard & Poor s et Fitch. Ces agences établissent les cotes de crédit selon une échelle mobile établie en fonction de leur évaluation de la capacité de l émetteur de verser les intérêts et de rembourser le capital selon le calendrier établi. Globalement, les obligations à obtiennent généralement une cote en deçà de BBB. Risque moindre Risque plus élevé Les obligations à donnent aux investisseurs la possibilité d obtenir des rendements absolus élevés et une faible corrélation à long terme avec les autres catégories de titres. Le marché des obligations à est devenu une source de financement de plus en plus populaire pour beaucoup réputées et représente une part importante du marché des titres à revenu fixe. À la fin de 2012, le marché américain des obligations à valait à lui seul près de 1,2 billion de dollars. de Les obligations de produisent en général des rendements en revenu plus élevés que ceux des obligations de catégorie investissement de pays développés comme le Canada. Ce rendement en revenu additionnel constitue une «prime de risque», ce qui signifie que les investisseurs reçoivent une compensation pour le risque additionnel qu ils ont pris en investissant dans des pays dont la vigueur des politiques économiques est plus récente et dont les cadres institutionnels et gouvernementaux sont moins bien établis. Aujourd hui, beaucoup de gouvernements de sont dans une meilleure situation financière que ceux des pays développés selon plusieurs mesures de santé financière, comme les taux de croissance, la capacité financière et les niveaux d endettement globaux. En outre, près de 60 % des obligations d État de pays émergents sont notées de catégorie investissement par des agences indépendantes, ce qui veut dire qu elles sont d assez bonne qualité. AAA AA A BBB BB B CCC CC C Catégorie investissement Rendement élevé Près de 70 % des obligations des sont assorties de cotes de catégorie investissement Cotes de solvabilité des titres de créance de 100 % 2,5 6,3 % 1,3 % 6,3 16,9 90 % 17,8 % 10,3 10,3 % 80 % 12,3 22,0 % 70 % 60 % 50 % 73,6 73,6 % 40 % En juin 2013, 68,3 % des 68,3 58,9 30 % % obligations de marchés 20 % émergents étaient de En 1998, 9,8 % des obligations de catégorie investissement. 10 % étaient de 9,8 9,8 % catégorie investissement. 0 % CCC CCC et and titres not non rated notés B BB BBB and et plus higher Source : J.P. Morgan, composition des cotes de solvabilité des titres de l indice mondial d obligations de. Données pour la période du 31 déc au 30 juin

10 Débentures convertibles Les débentures convertibles sont des placements hybrides qui ont à la fois les caractéristiques des titres à revenu fixe et des titres de participation. Une débenture convertible procure régulièrement des versements sous forme de coupons et donne à l investisseur l option de convertir l obligation en actions de la société. Ainsi, les investisseurs reçoivent un flux régulier de revenus grâce aux coupons et ont la possibilité de profiter de la plus-value du capital grâce à la possibilité de conversion en titres de participation. Les débentures convertibles sont généralement subordonnées aux titres de créance prioritaire de la société. Les titres de participation et les titres convertibles comportent quelques différences nettes. Comme ces derniers sont initialement des placements en obligations, les investisseurs disposent, par rapport aux porteurs de titres de participation, d un droit prioritaire sur l actif de la société en cas de faillite, tout en touchant un revenu plus stable que les dividendes puisque les coupons constituent une obligation contractuelle. Finalement, les obligations convertibles offrent une certaine protection lorsque les marchés évoluent à la baisse grâce aux caractéristiques courantes des obligations, ainsi que la possibilité de participer aux marchés haussiers grâce à l option de conversion. Pourquoi une répartition entre différents types d obligations est-elle avantageuse? À long terme, le rendement des différentes obligations reflète le risque assumé par les investisseurs. C est pourquoi le rendement des obligations d État est généralement plus bas que ceux des obligations, des obligations à et des titres de créance des. Cependant, sur le plan de la diversification, l avantage de détenir divers titres à revenu fixe devient évident lorsque les investisseurs évaluent le rendement tout au long du cycle de taux d intérêt. Durant les périodes de hausse des taux d intérêt, les obligations à et les titres de créance des tendent à rapporter davantage que les obligations d État, et ce, pour plusieurs raisons : ¾ ¾Normalement, les taux d intérêt augmentent lorsque l économie est forte ou qu elle se renforce. Pendant ces périodes, les investisseurs seront probablement plus à l aise d investir dans les obligations à puisque l économie et les profits des sociétés s améliorent. ¾ ¾Lorsque la santé financière d un émetteur s améliore, la demande visant ses obligations augmente habituellement, ce qui se traduit normalement par une hausse de la valeur de celles-ci. ¾ ¾Les versements d intérêts réguliers sont aussi plus élevés, ce qui contribue à réduire l incidence négative de la hausse des taux sur la valeur des obligations (lorsque les taux d intérêt augmentent, la valeur des obligations diminue). Protéger les portefeuilles d obligations en période de hausse des taux La diversification des titres à revenu fixe réduit l incidence d une hausse des taux 5,9 % d État 6,8 % Catégorie investissement 7,8 % à convertibles 5,2 % 10,5 % de d État -0,3 % Catégorie investissement 0,4 % 6,3 % à 8,6 % convertibles 11,0 % de 9,3 % d État 10,3 % Catégorie investissement 8,5 % à convertibles 3,5 % 10,3 % de Période entière Contexte de hausse des taux Contexte de baisse des taux Sources : RBC GMA, Bloomberg. Rendements annualisés établis selon les données mensuelles. Rendements des titres à revenu fixe représentés par les indices suivants de janvier 1994 à décembre 2012 : 1) obligations d État : indice principal des effets du Trésor américain BoA ML ; 2) catégorie investissement : indice général d obligations américaines BoA ML ; 3) : indice d obligations américaines à Citigroup ; 4) obligations convertibles : indice mondial composé en majorité d obligations convertibles UBS ; 5) obligations de : indice mondial d obligations de JP Morgan. Les périodes de hausse (baisse) des taux s entendent de périodes caractérisées par une hausse (baisse) prolongée du taux des obligations du Trésor américain à dix ans. 10 ÉVOLUTION DE LA DIVERSIFICATION

11 Créer un tout La diversification ne consiste pas seulement à bâtir un portefeuille, mais aussi à le conserver à long terme. En raison des variations des marchés, les avoirs du portefeuille connaîtront différents taux de croissance et, par conséquent, la pondération de chaque catégorie de titres fluctuera. Cette fluctuation aura pour effet de modifier la composition du portefeuille et, possiblement, de mener à un rendement très différent de ce que l investisseur avait prévu. Un portefeuille solide comprend des fondements essentiels adéquats et une surveillance continue 8,0 Un rééquilibrage prudent peut aussi réduire les risques 6,0 Rendement (%) Portefeuille rééquilibré 4,0 25 % obligations Portefeuille stratégie d achat à long terme 10 % obligations à 25 % obligations 10 % obligations des 10 % obligations à 20 % actions 10 % obligations des 2,0 15 % actions américaines 20 % actions 10 % actions internationales 15 % actions américaines 10 % actions des 10 % actions internationales 10 % actions des 0,0 2,9 3,0 3,1 3,2 Risque (déviation à la baisse) Source : Morningstar Direct, Risque/rendement période de cinq ans terminée en décembre Rééquilibré à la fin de chaque année civile. Une approche rigoureuse de placement consiste, entre autres, à rééquilibrer régulièrement les portefeuilles de manière à rester en bonne position. Si elle n est pas modifiée, la composition remaniée de l actif pourrait se traduire par des risques imprévus ou des occasions ratées. Le rééquilibrage aide aussi les investisseurs à acheter lorsque les cours sont bas et à vendre lorsqu ils sont élevés, ce qui, à long terme, peut réduire davantage la volatilité et améliorer les rendements, aidant ainsi les investisseurs à atteindre leurs objectifs à long terme. L évolution des marchés financiers, les nouvelles sources de croissance économique mondiale et les améliorations technologiques soulignent pourquoi les investisseurs doivent réexaminer régulièrement la manière dont leur portefeuille est diversifié. L approche de la diversification a énormément évolué au cours des 20 dernières années, et ce, en raison des nouveaux types de titres et styles de placement. En outre, les investisseurs peuvent maintenant diversifier leur portefeuille parmi les régions, les secteurs, les catégories de titres, les capitalisations boursières, les styles d actions et les émetteurs de titres à revenu fixe. Même si la prise en compte de tous ces produits et de toutes ces approches ajoute une certaine complexité au processus de gestion du portefeuille, elle est très avantageuse puisqu elle permet de réduire le risque et la volatilité et, en fin de compte, d obtenir une meilleure expérience de placement. 11

12 Les renseignements relatifs à l économie ont été tirés de diverses sources par RBC Gestion mondiale d actifs Inc. (RBC GMA) aux fins d information uniquement. Ils n ont pas pour objectif de fournir des conseils juridiques, comptables, fiscaux, financiers, liés aux placements ou autres, et ne doivent pas servir de fondements à de tels conseils. RBC GMA prend des mesures raisonnables pour fournir des renseignements à jour, exacts et fiables, et croit qu ils le sont au moment de leur transmission. Les renseignements obtenus de tiers sont jugés fiables, mais ni RBC GMA ni ses sociétés affiliées ni aucune autre personne n en garantissent explicitement ou implicitement l exactitude, l intégralité ou la pertinence. RBC GMA et ses sociétés affiliées n assument aucune responsabilité à l égard des erreurs ou des omissions. En raison de la possibilité que survienne une erreur humaine ou mécanique ainsi que d autres facteurs, notamment des inexactitudes techniques et des erreurs ou omissions typographiques, RBC GMA décline toute responsabilité à l égard des erreurs ou des omissions que pourrait contenir le présent document. RBC GMA se réserve le droit, à tout moment et sans préavis, de corriger ou de modifier les renseignements, ou de cesser de les publier. / MC Marque(s) de commerce de la Banque Royale du Canada. Utilisée(s) sous licence. RBC Gestion mondiale d actifs Inc (10/2013)

L évolution de la diversification

L évolution de la diversification L évolution de la diversification Le monde évolue, et il devrait en être de même pour les portefeuilles Les investisseurs diversifient leurs placements pour atténuer l incidence des fluctuations du marché

Plus en détail

L énigme des titres à revenu fixe Que faire?

L énigme des titres à revenu fixe Que faire? Que faire? La faiblesse des rendements en revenu étant devenue une réalité dans le marché obligataire depuis un certain temps, de nombreux investisseurs parlent d une «nouvelle norme» qui se révèle à la

Plus en détail

Fonds équilibré à rendement stratégique Manuvie

Fonds équilibré à rendement stratégique Manuvie Fonds équilibré à rendement stratégique Manuvie Les épargnants d aujourd hui ont deux défis à relever : se procurer un revenu malgré la faiblesse des taux d intérêt et trouver des placements pour faire

Plus en détail

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés

Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés Pleins feux sur BlueBay Asset Management L un des plus grands gestionnaires mondiaux de titres à revenu fixe spécialisés BlueBay : À la pointe des titres à revenu fixe spécialisés BlueBay a été fondée

Plus en détail

Portefeuilles choix sélect RBC La simplicité d un fonds, la puissance de plusieurs.

Portefeuilles choix sélect RBC La simplicité d un fonds, la puissance de plusieurs. Portefeuilles choix sélect RBC La simplicité d un fonds, la puissance de plusieurs. Les portefeuilles choix sélect RBC se conforment en tout temps à la tolérance au risque et aux objectifs de placement

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle mondiale? Plus

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

Investir en vue d'obtenir un revenu d'actions sur les marchés d aujourd hui Juin 2014

Investir en vue d'obtenir un revenu d'actions sur les marchés d aujourd hui Juin 2014 Investir en vue d'obtenir un revenu d'actions sur les marchés d aujourd hui Juin 2014 Animatrice : Jennifer McClelland, CFA Vice-présidente et première gestionnaire de portefeuille, Actions canadiennes

Plus en détail

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES V O U S Ê T E S MAÎTRE D E VOTRE ART (et nous aussi) Chaque personne a au moins un talent

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique Investissements En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle

Plus en détail

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché un méthode différente pour contrer la volatilité des marchés Fonds à revenu stratégique Manuvie* *Aussi offert : Catégorie de revenu stratégique Manuvie Un fonds d obligations mondiales «pour tous les

Plus en détail

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées Grâce aux Portefeuilles sélect RBC, vous pouvez dormir en paix, en sachant que RBC Gestion mondiale d actifs gère vos placements

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme BMO Gestion mondiale d actifs Fonds d investissement Investir à long terme Conservez vos placements et réalisez vos objectifs Concentrez-vous sur l ENSEMBLE de la situation Le choix des bons placements

Plus en détail

Portefeuilles Symétrie

Portefeuilles Symétrie s Concentrez-vous sur vos priorités du moment Samedi, 14 h 09 Admirer le panorama avec ma famille Votre temps est précieux et, comme la plupart des Canadiens, vous préférez vous concentrer sur vos priorités

Plus en détail

CapitalValeur Vie universelle

CapitalValeur Vie universelle ASSURANCE VIE CapitalValeur Vie universelle Options d investissement et frais qui s y rattachent Capital Valeur - Options d investissement et frais qui s y rattachent La vie universelle Capital Valeur

Plus en détail

Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants FINANCIÈRE SUN LIFE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE

Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants FINANCIÈRE SUN LIFE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE MD FINANCIÈRE SUN LIFE Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants RÉSERVÉ AUX PLACEMENTS INSTITUTIONNELS PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE

Plus en détail

Cinq stratégies pour tempérer l effet de la volatilité des marchés

Cinq stratégies pour tempérer l effet de la volatilité des marchés INVESTIR Cinq stratégies pour tempérer l effet de la volatilité des marchés Nous traversons présentement une période de grande volatilité, c est-à-dire une période où les cours des marchés boursiers varient

Plus en détail

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014 Perspectives des FNB canadiens en 2014 Janvier 2014 Monthly Strategy Report October 2011 Perspectives des FNB canadiens de BMO Gestion mondiale d actifs en 2014 2 Encore une année exceptionnelle pour le

Plus en détail

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active AOÛT 2015 Les actions bancaires et aurifères permettent aux gestionnaires de titres à grande capitalisation de surmonter la douleur de ne pas détenir le titre de Valeant: Le contexte pour la gestion active

Plus en détail

Vos options de placement

Vos options de placement Vos options de placement Table des matières Présentation de RBC Gestion mondiale d actifs i Une stratégie gagnante pour les clients i Pour investir, il faut connaître ses objectifs ii Certificats de placement

Plus en détail

Occasions de dividendes. Solutions de dividendes CI

Occasions de dividendes. Solutions de dividendes CI Occasions de dividendes Solutions de dividendes CI Occasions de dividendes Au cours des cinq dernières années, les rendements des produits de revenu traditionnels ont diminué de façon constante alors que

Plus en détail

Marché Obligataire des Pays Émergents

Marché Obligataire des Pays Émergents Colloque sur la retraite et les placements au Québec Marché Obligataire des Pays Émergents 20 NOVEMBRE 2014 JEAN CHARBONNEAU, MBA VICE-PRÉSIDENT PRINCIPAL ET GESTIONNAIRE DE PORTEFEUILLE PLACEMENTS AGF

Plus en détail

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite IMPLEMENTED RISK MANAGEMENT CANADA INC. (GESTION IMPLÉMENTÉE DU RISQUE) Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite Nicholas Ricard, M.A écon. 18 et 19 avril 2013

Plus en détail

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande N o 11 626 X au catalogue N o 018 ISSN 1927-5048 ISBN 978-1-100-99873-2 Document analytique Aperçus économiques La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande par Komal Bobal, Lydia Couture

Plus en détail

Vos options de placement

Vos options de placement Vos options de placement Table des matières Présentation de RBC Gestion mondiale d actifs i Une stratégie gagnante pour les clients i Pour investir, il faut connaître ses objectifs ii Certificats de placement

Plus en détail

La puissance des dividendes

La puissance des dividendes La puissance Investir dans des sociétés mondiales qui versent Les dividendes : solides, constants et prévisibles Rien n est garanti, n est-ce pas? revenu Les modes dans le domaine des placements passent

Plus en détail

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active FÉVRIER 2015 La chute des prix du pétrole entraîne la plus importante variation des rendements des gestionnaires depuis 2008 : au Canada 65 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation ont devancé

Plus en détail

Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel

Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel 3 Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel Rendements revenus au risque, de stables et de gains en capital Mai 2015 1 6 5 2 2 de 0 1 2 3 4 5 6 7 8 Rendement Marchés émergents

Plus en détail

Bons aujourd hui, meilleurs demain

Bons aujourd hui, meilleurs demain Fonds d investissement BMO Portefeuilles de retraite Bons aujourd hui, meilleurs demain Vous le savez, une saine alimentation et la pratique de l exercice physique vous aideront à vivre plus longtemps

Plus en détail

PERSPECTIVES d avenir

PERSPECTIVES d avenir PERSPECTIVES d avenir Les rôles changeants des titres à revenu fixe et des actions Bruce Cooper, CFA Vice-président, Actions, Gestion de Placements TD Coprésident, Comité de répartition des actifs de Gestion

Plus en détail

commentaires trimestriels

commentaires trimestriels commentaires trimestriels Sécuritaire boursier L Europe s est encore retrouvée à l avant plan de la scène économique et financière durant le dernier trimestre de 2011. Les problèmes reliés à la perte de

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

UNE APPROCHE DIFFÉRENTE À L ÉGARD DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Stratégie améliorée de Sprott à l égard des actions

UNE APPROCHE DIFFÉRENTE À L ÉGARD DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Stratégie améliorée de Sprott à l égard des actions UNE APPROCHE DIFFÉRENTE À L ÉGARD DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Stratégie améliorée de Sprott à l égard des actions M. Wilson adhère à une approche différente à l égard des placements dans les actions

Plus en détail

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com Stratégies des comptes en gestion distincte www.mfcglobalsma.com Des avantages uniques pour les conseillers et les épargnants. 1 Les comptes en gestion distincte offrent aux conseillers une méthode de

Plus en détail

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement?

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Portefeuilles de retraite TD La nouvelle réalité de la retraite Le paysage de la retraite a changé, et les marchés aussi. Êtes-vous préparé? Si vous êtes

Plus en détail

MÉMOIRE DE GENWORTH FINANCIAL CANADA AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SUR LE PROJET DE LOI C-37 FÉVRIER 2007

MÉMOIRE DE GENWORTH FINANCIAL CANADA AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SUR LE PROJET DE LOI C-37 FÉVRIER 2007 222 MÉMOIRE DE GENWORTH FINANCIAL CANADA AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SUR LE PROJET DE LOI C-37 FÉVRIER 2007 RÉSUMÉ Ce mémoire présente les observations de Genworth Financial Canada («Genworth») au

Plus en détail

Option de souscription en dollars américains

Option de souscription en dollars américains Option de souscription en dollars américains Qu il s agisse de fonds d actions canadiennes, américaines ou étrangères, de fonds de titres à revenu ou de fonds équilibrés, Fonds communs Manuvie est heureuse

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE : PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique établie dans le but de subventionner un vaste éventail d activités

Plus en détail

Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013

Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013 Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013 Revue des marchés Rendement des indices en 2013 Rendement (base 100) 114 110 +12,85 % +9,67 % 106 102 98 Janv. Fevr. Mars +3,34 % +0,69 % TSX S&P 500

Plus en détail

Épargne et placements

Épargne et placements Épargne et placements Sélecteur de profil Le Sélecteur de profil est un outil qui permet de : définir le type d investisseur que vous êtes ; déterminer la répartition de votre portefeuille parmi les différentes

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE M E T T E Z - Y D E L A L U M I È R E GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ VOS RENDEMENTS GRÂCE

Plus en détail

Mini-guide sur les placements à revenu fixe

Mini-guide sur les placements à revenu fixe Mini-guide sur les placements à revenu fixe Il y a maintenant plus d argent investi dans les titres à revenu fixe que dans les actions. De plus, non seulement ce marché est il en pleine croissance, il

Plus en détail

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements Investissement Pour plus de renseignements sur les fonds Jantzi RBC, veuillez vous adresser à votre conseiller ou visiter www.rbc.com/jantzifonds Fonds Jantzi RBC Des choix socialement responsables pour

Plus en détail

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT. Portefeuilles NEI Sélect

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT. Portefeuilles NEI Sélect DES SOLUTIONS DE PLACEMENT Portefeuilles NEI Sélect Des solutions de placement sophistiquées. Une décision de placement simple. CHEZ PLACEMENTS NEI, NOUS VIVONS DANS LE MONDE RÉEL Nous définissons le

Plus en détail

RBC Marchés des Capitaux

RBC Marchés des Capitaux Le 8 décembre 205 RBC Marchés des Capitaux TITRES LIÉS À DES TITRES DE PARTICIPATION ET À DES TITRES D EMPRUNT SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC ET RECHERCHE RBCMC Titres RBC liés à une répartition stratégique

Plus en détail

Portefeuilles Jov Prospérité en multigestion FORT TOUT SEUL, PUISSANTS ENSEMBLE

Portefeuilles Jov Prospérité en multigestion FORT TOUT SEUL, PUISSANTS ENSEMBLE Portefeuilles Jov Prospérité en FORT TOUT SEUL, PUISSANTS ENSEMBLE Portefeuilles Jov Prospérité en FORT TOUT SEUL, PUISSANTS ENSEMBLE Depuis des années, l'accès à l'élite mondiale des gestionnaires a été

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds d actions canadiennes Fonds de croissance de dividendes TD Fonds de valeurs sûres canadiennes TD Fonds d actions canadiennes TD Fonds d actions canadiennes optimal TD

Plus en détail

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-117F Le 20 décembre 2004 Le dollar canadien Le dollar canadien évolue selon

Plus en détail

DESTINÉE Assurance vie universelle. Sommaire des comptes de placement

DESTINÉE Assurance vie universelle. Sommaire des comptes de placement DESTINÉE Assurance vie universelle Sommaire des comptes de placement Destinée, contrat d assurance vie universelle, procure une protection d assurance permanente en cas de décès, pour votre famille ou

Plus en détail

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Le Canada offre des occasions d affaire à ceux qui souhaitent financer une entreprise étrangère au pays et présente tout un éventail

Plus en détail

PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS

PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS Portefeuilles pratiques conçus en fonction de vos objectifs Les Solutions de portefeuille Marquis permettent d investir en toute quiétude, car elles donnent accès à

Plus en détail

Caisse de retraite Université de Sherbrooke. Rendements au 31 décembre 2008. Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009

Caisse de retraite Université de Sherbrooke. Rendements au 31 décembre 2008. Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009 Caisse de retraite Université de Sherbrooke Rendements au 31 décembre 2008 Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009 Plan de la présentation Rétrospective 2008 Contexte économique

Plus en détail

Plani-marché. Vous protéger, vous enrichir. Coup d'œil sur les marchés. Le marché boursier canadien franchit une importante étape

Plani-marché. Vous protéger, vous enrichir. Coup d'œil sur les marchés. Le marché boursier canadien franchit une importante étape Coup d'œil sur les marchés Le marché boursier canadien franchit une importante étape Le principal indice boursier canadien a enfin atteint un nouveau sommet, clôturant à 15 019 le 18 juin 2014. Le sommet

Plus en détail

Politique de placement de la FCO

Politique de placement de la FCO Politique de placement de la FCO FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE DE PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique ayant pour mandat de subventionner

Plus en détail

Ventes, Réseau des conseillers

Ventes, Réseau des conseillers Ventes, Réseau des conseillers Juin 2014 Animateur : John Montalbano, chef de la direction Ce que dit le marché Attentes en matière de rendement Rendement moyen prévu sur 5 ans pour les investisseurs constitués

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Les fonds de répartition de l actif

Les fonds de répartition de l actif Les fonds de répartition de l actif À la fois simples et élaborés La Great-West vous offre deux types de fonds de répartition de l actif : les fonds de répartition de l actif à risque cible et à date cible.

Plus en détail

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI Balance des paiements & Taux de change R. Katshingu 1 Objectifs d apprentissage A.- La Balance des paiements (BP) 1. Définition et importance de la BP 2. Composition

Plus en détail

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 %

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 % Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

L immobilier sans briques ni mortier

L immobilier sans briques ni mortier L immobilier sans briques ni mortier Lorsqu ils entreprennent de constituer leur patrimoine, de nombreux Canadiens se demandent s ils ne devraient pas investir dans des biens immobiliers autres que leur

Plus en détail

L investisseur Point de vue

L investisseur Point de vue Aon Hewitt Solutions de retraite L investisseur Point de vue Juillet 2015 Gestion de placements mondiaux Dans cette édition Actions mondiales Quel est l indice de référence? 1 Résumé 1 Quels sont les principaux

Plus en détail

Un programme de placement à votre image

Un programme de placement à votre image Un programme de placement à votre image Plus votre patrimoine fructifie, plus vos attentes devraient être élevées. C est pourquoi il est essentiel de vous assurer le soutien d une institution financière

Plus en détail

Fonds diversifiés Banque Nationale. Une solution de placement simple et efficace

Fonds diversifiés Banque Nationale. Une solution de placement simple et efficace Fonds diversifiés Banque Nationale Une solution de placement simple et efficace INVESTIR Fonds diversifiés Banque Nationale Que sont les Fonds diversifiés? Cinq solutions clés en main conçues pour répondre

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Fonds Mutuels. Rapport financier annuel 2009

Fonds Mutuels. Rapport financier annuel 2009 Fonds Mutuels Rapport financier annuel 2009 Fonds mutuels TD Rapport financier annuel de 2009 2 Responsabilité de la direction en matière d information financière 3 Rapport des vérificateurs États financiers

Plus en détail

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT DES SOLUTIONS DE PLACEMENT Des solutions de placement sophistiquées. Une décision de placement simple. CHEZ PLACEMENTS NEI, NOUS VIVONS DANS LE MONDE RÉEL Nous définissons le risque comme toute perte

Plus en détail

Diversifier les portefeuilles à l aide d obligations américaines et internationales

Diversifier les portefeuilles à l aide d obligations américaines et internationales Diversifier les portefeuilles à l aide d obligations américaines et internationales Le placement dans une vaste gamme de catégories d actif, comme des actions, des obligations et des effets de trésorerie,

Plus en détail

Portefeuilles choix sélect RBC. La simplicité d un seul fonds, la puissance d un grand nombre.

Portefeuilles choix sélect RBC. La simplicité d un seul fonds, la puissance d un grand nombre. Portefeuilles choix sélect RBC La simplicité d un seul fonds, la puissance d un grand nombre. Portefeuilles choix sélect RBC INVESTISSEZ AVEC CONFIANCE Faire les meilleurs choix parmi les milliers de fonds

Plus en détail

en Inde possibilités Tirer parti des d investissement LA PLUS FORTE CROISSANCE ÉCONOMIQUE NOUVEAU GOUVERNEMENT MAJORITAIRE OUVERT AUX INVESTISSEMENTS

en Inde possibilités Tirer parti des d investissement LA PLUS FORTE CROISSANCE ÉCONOMIQUE NOUVEAU GOUVERNEMENT MAJORITAIRE OUVERT AUX INVESTISSEMENTS Tirer parti des possibilités L Authorité en matière de marchés émergents d investissement en Inde Classe moyenne très instruite Plus de 8 fois la population totale du Canada Dividende démographique Âge

Plus en détail

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Résumé: - Les Fonds en Euros des compagnies d assurance assurent un couple sécurité / rendement optimal notamment dans l optique d une épargne en vue de

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

Fonds d investissement Tangerine

Fonds d investissement Tangerine Fonds d investissement Tangerine Prospectus simplifié Portefeuille Tangerine revenu équilibré Portefeuille Tangerine équilibré Portefeuille Tangerine croissance équilibrée Portefeuille Tangerine croissance

Plus en détail

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Janvier 2008 Livret des rapports Communiquez efficacement vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Rapport Illustration hypothétique 4 Sommaire

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

Allianz, un groupe solide

Allianz, un groupe solide Allianz, un groupe solide Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Direction de la Communication - Allianz France Achevé de rédiger le 19 mars 2014 AVERTISSEMENT: Ce document

Plus en détail

E n V I g u E u R L E 3 1 j a n V I E R 2 0 1 4 le RER le compte d investissement le CELI le REEE le FRR/FRV le RPI Pour des conseils

E n V I g u E u R L E 3 1 j a n V I E R 2 0 1 4 le RER le compte d investissement le CELI le REEE le FRR/FRV le RPI Pour des conseils en vigueur Le 31 janvier 2014 Programme de des dentistes du Canada Description des fonds du La famille des fonds de du est exclusivement offerte aux membres admissibles* de la profession dentaire canadienne

Plus en détail

Sociétés de placement étrangères passives

Sociétés de placement étrangères passives Sociétés de placement étrangères passives RBC Gestion mondiale d actifs délivrera des relevés annuels d information des sociétés de placement étrangères passives (SPEP) pour l année d imposition 2014 Afin

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2 Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES. 3 1. AI Europe... 3 2. AI Court Terme... 3 3. AI Patrimoine... 4 4. AI Emergents... 5 5. AI Strategy Neutral... 6

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

Séries Investisseurs, Plus et e

Séries Investisseurs, Plus et e Nom du fonds Sommaire des distributions de 2013 Séries Investisseurs, Plus et e Ventilation des distributions cumulatives pour la période du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2013 Intérêt canadien Dividendes

Plus en détail

Assurance vie universelle Perspecta

Assurance vie universelle Perspecta Assurance vie universelle Perspecta Comptes de placement Gestion active Compte canadiennes Oct. 992 Fonds canadiennes Générer un revenu courant relativement élevé tout en préservant le capital Le fonds

Plus en détail

Revenu de retraite SunFlex

Revenu de retraite SunFlex Revenu de retraite SunFlex LIVRET SUR LES OPTIONS DE PLACEMENTS À RENDEMENT VARIABLE La vie est plus radieuse sous le soleil Table des matières Options de placements Solutions gérées Granite Sun Life Portefeuille

Plus en détail

Crédit-bail d équipement agricole

Crédit-bail d équipement agricole Services financiers à l entreprise Crédit-bail d équipement agricole Un moyen rapide et souple d équiper votre entreprise. Qu est-ce que le crédit-bail? n Le crédit-bail est une solution de financement

Plus en détail

RÉSUMÉ ANALYTIQUE RAPPORT SUR LA STABILITÉ FINANCIÈRE DANS LE MONDE - AVRIL 2016. 13 avril 2016

RÉSUMÉ ANALYTIQUE RAPPORT SUR LA STABILITÉ FINANCIÈRE DANS LE MONDE - AVRIL 2016. 13 avril 2016 13 avril 2016 RAPPORT SUR LA STABILITÉ FINANCIÈRE DANS LE MONDE - AVRIL 2016 RÉSUMÉ ANALYTIQUE Les risques qui pèsent sur la stabilité financière mondiale se sont intensifiés depuis l édition d octobre

Plus en détail

L investissement fiscalement avantageux à son meilleur

L investissement fiscalement avantageux à son meilleur L investissement fiscalement avantageux à son meilleur Payer des impôts, ça vous plaît? Si vous investissez à l extérieur d un régime enregistré, les distributions et les transactions pourraient créer

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs.

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. En tant qu investisseur, vous êtes unique. Vos objectifs financiers, votre situation financière actuelle, votre expérience en matière de placement et

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales DOCUMENT RESERVE AUX PROFESSIONNELS NE PAS DISTRIBUER AU PUBLIC J.P. Morgan Asset Management Obligations convertibles mondiales Antony Vallée, Responsable de la gestion convertibles Philosophie d investissement

Plus en détail

Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants

Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants Les fonds de placement structurés en catégorie de société offrent de multiples avantages

Plus en détail

Gestion de portefeuilles RBC

Gestion de portefeuilles RBC Gestion de portefeuilles RBC Plus qu un investissement Que vous y recouriez pour assurer une croissance à long terme ou tirer un flux de trésorerie régulier de votre épargne, le programme Gestion de portefeuilles

Plus en détail