Focus sur les points clés du rapport de surveillance initiale et de la surveillance pérenne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Focus sur les points clés du rapport de surveillance initiale et de la surveillance pérenne"

Transcription

1 Version V6 du 16/09/2011 Focus sur les points clés du rapport de surveillance initiale et de la surveillance pérenne Mise en œuvre de la circulaire du 5 janvier 2009 et du courrier du 23 mars 2010 Amandine LAFITTE APORA 1 PLAN Conditions d abandon des substances Rapport de surveillance initiale Mise en œuvre de la surveillance pérenne Rapport de surveillance pérenne 2 1

2 Cas général Rhônalpin : Déroulement de RSDE T 0 + T 0 + T 0 3mois 12mois Surveillance initiale (6 mois) T mois Surveillance pérenne (2,5 ans) T mois CODERST Notification APC Remise du rapport de surveillance initiale Remise de l Etude Technico- Economique Remise du rapport de surveillance pérenne 3 Conditions d abandon des substances (1) De la surveillance initiale à la surveillance pérenne (Circulaire 05/01/09) : La surveillance peut être abandonnée si 1 des 3 conditions est respectée. Condition 1 : «Il est clairement établi que ce sont les eaux amontqui sont responsables de la présence de la substance dans les rejets de l établissement.» Avoir analysé les eaux amont / eaux d alimentation du site. Comparer des flux (mesurer ou estimer le débit entrant). Condition 2 : «Toutes les concentrations mesurées sont strictement inférieures à la limite de quantification.»! Le laboratoire doit respecter les LQ définies dans l annexe de prescriptions techniques. 4 2

3 Condition 3 : Conditions d abandon des substances (2) Respecter les 2 critères simultanément. Critère 3.1 : «Toutes les concentrations mesurées pour la substance sont inférieures à 10*NQE.» NQE = Norme de qualité environnementale. Critère 3.2 : «Tous les flux calculés pour la substance sont inférieurs à 10% du flux théorique admissible par la milieu récepteur.» Flux théorique admissible = QMNA5 * NQE. QMNA5 = débit minimal mensuel d étiage de fréquence quinquennale. 5 Conditions d abandon des substances (3) NQE : Norme de qualité environnementale «Concentration d un polluant [ ] qui ne doit pas être dépassée, afin de protéger la santé humaine et l'environnement». (DCE) Pour les métaux As, Cr, Cu, Zn: NQEpfonction du bruit de fond géochimique. Arrêté du 25 janvier 2010 modifié, annexe 3 tableau 9 : NQEp As = 4,2 µg/l NQEp Cr = 3,4 µg/l NQEp Cu = 1,4 µg/l NQEp Zn = 3,1 µg/l (si dureté < 24 mg CaCO 3 /L) ou7,8 (si dureté > 24 mg CaCO 3 /L) «Les normes applicables aux métaux peuvent être corrigées par le fond géochimique et la biodisponibilité.» Etude du BRGM / RP FR : «Identification des zones à risque de fond géochimique élevé en éléments traces dans les cours d'eau et les eaux souterraines du bassin RMC». En Rhône-Alpes le bruit de fond de ces métaux est considéré comme nul, à l exception de certaines zones spécifiques pour l Arsenic. 6 3

4 Conditions d abandon des substances (4) QMNA5 : débit minimal mensuel d étiage de fréquence quinquennale Débit mensuel (moyenne sur le mois) le plus bas que peut atteindre une masse d eau, de fréquence 5 ans. Sa valeur est déterminée statistiquement. Sources d information: La banque Hydro: Le site de l ex-diren*: Hydrologie en Rhône-Alpes (colonne de droite «données thématiques») > Références d étiage > Documents par bassin. La masse d eau à considérer est celle dans laquelle se fait le rejet dans le milieu (après passage dans la station d épuration collective, le cas échéant). 7 Le rapport de surveillance initiale (1) Respecter les prescriptions de votre APC : Tableau récapitulatif des mesures. Rapports d analyses. Commentaires et explications sur les résultats obtenus. Propositions argumentées pour l abandon de la surveillance de substances. Attestations de traçabilité des opérations de prélèvement et de mesure de débit (si vous avez réalisé le prélèvement vous-même). Joindre le fichier «état récapitulatif des données RSDE», édité via le site RSDE de l INERIS. 8 4

5 Le rapport de surveillance initiale (2) Explications et commentaires = partie importante Rapprocher les résultats d analyses des produits et quan tés fabriqués, des incidents, de la météo le jour du prélèvement. Caractériser la représenta vité de l ac vité du site le jour du prélèvement, via les mesures de DCO ou COT et MES. Consulter les fiches de synthèse par substance de l INERIS : Envoyer le rapport de surveillance initiale à votre inspecteur des installations classées et à l Agence de l Eau (pour versement de l aide). 9 Mise en œuvre de la surveillance pérenne (1) Liste des substances à analyser : Basée sur les propositions faites par l exploitant dans son rapport de surveillance initiale. Validée (ou modifiée) par l inspection des installations classées par courrier adressé à l exploitant.!! Démarrer les analyses dans les délais indiqués dans l APC. Demander une lettre de validation à son inspecteur (si non reçue). Si changement d activité en cours de surveillance pérenne : proposer une actualisation de la liste des substances à surveiller à votre inspecteur. Mesures : Analyses trimestrielles (sauf argumentation contraire de l exploitant). Mêmes prescriptions techniques qu en surveillance initiale : Respecter les prescriptions techniques de l annexe 5 de la circulaire 05/01/

6 Mise en œuvre de la surveillance pérenne (2) Transmission des résultats : Utilisation de l outil GIDAF: Gestion Informatisée des Données d Autosurveillance Fréquente. L exploitant reçoit un courrier de l inspection des installations classées avec son identifiant et son mot de passe. Déclaration annuelle des émissions polluantes : Saisie des résultats sous GEREP: pour les substances en surveillance pérenne, à partir des mesures de surveillance pérenne ou par tout autre méthode plus précise validée par l inspection. 11 Rapport de surveillance pérenne Sur le même modèle que le rapport de surveillance initiale. Propositions pour la suite de la surveillance : selon les conditions d abandon de la surveillance de substances, en fonction des conclusions de l étude technico-économique. 12 6

7 Merci de votre attention 13 7

Recherche et réduction des rejets de substances dangereuses dans l eau 2 ème phase. 1 ère vague

Recherche et réduction des rejets de substances dangereuses dans l eau 2 ème phase. 1 ère vague Recherche et réduction des rejets de substances dangereuses dans l eau 2 ème 1 ère vague Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement (DREAL) PACA Réduction des toxiques Une

Plus en détail

Réunion d information du 23 mai 2011 à APORA (Lyon) Compte rendu

Réunion d information du 23 mai 2011 à APORA (Lyon) Compte rendu 1 Réunion d information du 23 mai 2011 à APORA (Lyon) Compte rendu Version V4 du 19/09/11 Présents : 35 personnes d établissements industriels 6 laboratoires et bureaux d études 5 personnes de Chambres

Plus en détail

RSDE 2éme phase Recherche et réduction des rejets de substances dangereuses dans l eau 2 ème phase. 2 ème vague

RSDE 2éme phase Recherche et réduction des rejets de substances dangereuses dans l eau 2 ème phase. 2 ème vague Recherche et réduction des rejets de substances dangereuses dans l eau 2 ème 2 ème vague Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement (DREAL) PACA Réduction des toxiques Une

Plus en détail

LES TOXIQUES UNE ACTION DE FOND SUR LE LONG TERME 1976-2015

LES TOXIQUES UNE ACTION DE FOND SUR LE LONG TERME 1976-2015 LES TOXIQUES UNE ACTION DE FOND SUR LE LONG TERME 1976-2015 unité Risques Chroniques et Sanitaires DREAL PACA / SPR L ÉVOLUTION DE LA DÉMARCHE 1976 2015 1976. Directive 2006/11/CE (ex 76/464 ) détermine

Plus en détail

Installation de La Glacière

Installation de La Glacière Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06) Bilan d activité 2012 SUD-EST ASSAINISSEMENT 1 Suivi environnemental Suivi des effluents et de la stabilité SUD-EST ASSAINISSEMENT I Suivi environnemental

Plus en détail

Commission de suivi de site

Commission de suivi de site Communauté d'agglomération de Montpellier Installation de stockage de déchets Castries Commission de suivi de site Présentation de l'inspection des installations classées 16 octobre 2014 1 Instruction

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

Objectifs principaux des ETE

Objectifs principaux des ETE Présentation de EGIS EAU (Groupe EGIS) Les études technico-économiques de réduction de substances dangereuses dans les rejets aqueux (ETE) La démarche 3RSDE Réunion d informations Le 11 mars 2011 Laurent

Plus en détail

Journée d information RSDE, 23 nov 2012

Journée d information RSDE, 23 nov 2012 Journée d information RSDE, 23 nov 2012 L agence de l eau : organisation, missions programme, aides Zoom RSDE : l agence accompagne l action nationale taux d aide fixé à 50% modalités pratiques Agence

Plus en détail

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES 17 octobre 2014 Gestion des sites et sols pollués Caractérisation et surveillance des milieux (eaux, sols, gaz du sol et air intérieur), exposition et évaluation des risques sanitaires (bioaccessibilité...)

Plus en détail

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement.

Seul l arrêté fait foi pour fixer le contenu des prescriptions à justifier. Justifications à apporter dans le dossier de demande d enregistrement. Guide de justification rubrique 2515 (broyage, concassage, criblage ) Arrêté ministériel de prescriptions générales pour les installations soumises à enregistrement Comme indiqué à l article 3 de l arrêté

Plus en détail

Autorisation et Convention

Autorisation et Convention Autorisation et Convention Déversement d eaux usées non domestiques dans les réseaux publics de collecte Entreprises et Collectivités : procédures pour être en conformité avec la loi Crédit photo CA Évry

Plus en détail

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES I Objectifs qualitatifs (5) Risque non atteinte des objectifs des Pas de dépassement du seuil

Plus en détail

Contrôles et tests relatifs aux installations d'extinction

Contrôles et tests relatifs aux installations d'extinction Contrôles et tests relatifs aux installations d'extinction Approche règlementaire et organisation fonctionnelle au sein de Philip Morris International à Lausanne Agenda PMI en Suisse Bâtiment Rhodanie

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2015-003303 Lyon, le 26/01/2015 Laboratoire Inserm U1033 Physiopathologie, Diagnostic et traitements des Maladies Osseuses UFR de médecine Lyon

Plus en détail

2. Constats et analyse de l inspection des installations classées

2. Constats et analyse de l inspection des installations classées PREFET ES ALPES MARITIMES irection régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement de Provence-Alpes-Côte d'azur Nice, le 05 novembre 2015 Unité Territoriale des Alpes-Maritimes Nice Leader

Plus en détail

Droits et Devoirs des différents acteurs

Droits et Devoirs des différents acteurs Droits et Devoirs des différents acteurs Mardi 28 Mai 2013 Centre technique municipal de Besançon Stéphanie LARDET Chargée de mission Environnement ASCOMADE www.ascomade.org Contenu 1. Ce que dit la réglementation

Plus en détail

CONTRÔLE ET SURVEILLANCE DU SITE DU CEA CADARACHE ET DE SON ENVIRONNEMENT. Assemblée Générale de la CLI - 13 MARS 2013

CONTRÔLE ET SURVEILLANCE DU SITE DU CEA CADARACHE ET DE SON ENVIRONNEMENT. Assemblée Générale de la CLI - 13 MARS 2013 CONTRÔLE ET SURVEILLANCE DU SITE DU CEA CADARACHE ET DE SON ENVIRONNEMENT Assemblée Générale de la CLI - 13 MARS 2013 12 MARS 2013 CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 CONTRÔLE ET SURVEILLANCE DU SITE DU CEA CADARACHE

Plus en détail

Installations Classées pour la Protection de l'environnement. Arrêté d enregistrement N 545 du 12 août 2015

Installations Classées pour la Protection de l'environnement. Arrêté d enregistrement N 545 du 12 août 2015 PREFET DE LA CÔTE-D'OR Direction départementale de la protection des Populations Pôle Environnement et ICPE Affaire suivie par Eric LAMY Tél. : 03.80.59.67.11 Fax : 03.80.59.67.18. Courriel : eric.lamy@cote-dor.gouv.fr

Plus en détail

Contributions à l atteinte du bon état des masses d eau. Actions «Industrie»

Contributions à l atteinte du bon état des masses d eau. Actions «Industrie» Contributions à l atteinte du bon état des masses d eau Actions «Industrie» Des actions inscrites dans les Plans d'action Opérationnel Territorialisés Journée SAGE Bassin Houiller du 24 juin 2014 Contributions

Plus en détail

8 eme rencontre des gestionnaires AEP. 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin

8 eme rencontre des gestionnaires AEP. 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin 8 eme rencontre des gestionnaires AEP 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin Les enjeux liés aux activités industrielles et artisanales sur le périmètre du SAGE INR 21 novembre 2013 - Conseil Général

Plus en détail

Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06)

Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06) Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06) Bilan d activité 2013 SUD-EST ASSAINISSEMENT 1 Suivi environnemental Suivi des effluents et de la stabilité SUD-EST ASSAINISSEMENT I Suivi environnemental

Plus en détail

RAPPORT DE L INSPECTEUR DES INSTALLATIONS CLASSEES

RAPPORT DE L INSPECTEUR DES INSTALLATIONS CLASSEES PREFET DES ALPES MARITIMES Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement de Provence-Alpes-Côte d'azur Nice, le 17/07/2015 Unité territoriale Alpes-Maritimes Nice Leader Tour

Plus en détail

Journée Environnement Industrie

Journée Environnement Industrie Journée Environnement Industrie Plan de l intervention Partie 1 : Bilan à mars 2011 des aides pour la «surveillance initiale» Partie 2 : Les aides post «surveillance initiale» 1 Bilan mars 2011 des aides

Plus en détail

MODALITES DE CALCUL ET DE RECOUVREMENT DES REDEVANCES DE L AGENCE DE L EAU. POUR LA PERIODE 2013 à 2018

MODALITES DE CALCUL ET DE RECOUVREMENT DES REDEVANCES DE L AGENCE DE L EAU. POUR LA PERIODE 2013 à 2018 MODALITES DE CALCUL ET DE RECOUVREMENT DES REDEVANCES DE L AGENCE DE L EAU POUR LA PERIODE 2013 à 2018 Le conseil d administration de l agence de l eau Adour-Garonne délibérant valablement, Vu le code

Plus en détail

Division Environnement et Sous-Sol. Déclaration des rejets. Procédure DIFFUSION. DESS : inspecteurs et secrétariat Directeur Responsable Qualité

Division Environnement et Sous-Sol. Déclaration des rejets. Procédure DIFFUSION. DESS : inspecteurs et secrétariat Directeur Responsable Qualité Page : 1/5 DIFFUSION DESS : inspecteurs et secrétariat Directeur Responsable Qualité Date Indice Modifications 15/03/04 1 10/03/04 0 Rédaction JL.CHAUPIN - modifications mineures - validation - Création

Plus en détail

Club Environnement CCI Jura. La gestion des eaux usées issues de l industrie

Club Environnement CCI Jura. La gestion des eaux usées issues de l industrie Club Environnement CCI Jura La gestion des eaux usées issues de l industrie Bertrand DEVILLERS Le 1 er juin 2015 Les catégories d eaux usées Trois catégories d eaux usées : Les eaux usées domestiques (eaux

Plus en détail

Annexe 5 de la circulaire du 5 janvier 2009. Les questions les plus fréquentes

Annexe 5 de la circulaire du 5 janvier 2009. Les questions les plus fréquentes Annexe 5 de la circulaire du 5 janvier 2009. Les questions les plus fréquentes Mr MASSAT La Drôme laboratoires Valence Annexe technique circulaire du 5 janvier 2009 Responsabilité Prélèvements sur site

Plus en détail

VEILLE REGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.5

VEILLE REGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.5 LES EFFLUENTS Code de la Santé Publique L1331-10 Code de l Environnement R214-1 et suivants Arrêté du 22 juin 2007 relatif à la collecte, au transport et au traitement des eaux usées des agglomérations

Plus en détail

Saisie de la déclaration de cotisations FSPOEIE

Saisie de la déclaration de cotisations FSPOEIE Saisie de la déclaration de cotisations FSPOEIE Mise à jour : juin 2012 Sommaire Rappel réglementaire. page 3 Accès au service. page 4 Créer et saisir une déclaration de cotisations page 8 Transmettre

Plus en détail

Introduction. Introduction. Cédric HALKETT Ingénieur Expert Qualité des Eaux

Introduction. Introduction. Cédric HALKETT Ingénieur Expert Qualité des Eaux Les Réseaux de suivi de la qualité des milieux aquatiques : Présentation et perspectives d avenir Introduction Introduction 3 èmes rencontres scientifiques de l Agence de l Eau Cédric HALKETT Ingénieur

Plus en détail

Eau & Industrie. (Installations classées pour la protection de l environnement) DREAL SPR/URCS G BOISSIER. Janvier 2014

Eau & Industrie. (Installations classées pour la protection de l environnement) DREAL SPR/URCS G BOISSIER. Janvier 2014 DREAL SPR/URCS G BOISSIER Janvier 2014 Eau & Industrie (Installations classées pour la protection de l environnement) Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Provence-Alpes-Côte-D'azur

Plus en détail

Evolution rubrique 2921

Evolution rubrique 2921 Association Française des Professionnels pour la maîtrise des risques Cliquez sanitaires pour des modifier réseaux le d'eau style du titre légionelles, Pseudomonas, bactéries aérobies revivifiables. iifibl

Plus en détail

Rénovation énergétique de copropriété Accompagnement par l Agence Parisienne du Climat

Rénovation énergétique de copropriété Accompagnement par l Agence Parisienne du Climat Procédure de montage de dossier de subvention AUDIT ARCHITECTURAL ET ENERGETIQUE DE COPROPRIETE - dossier Conseil Régional d Île-de-France - Janvier 2015 Face aux enjeux environnementaux et à l augmentation

Plus en détail

EXTRANET Cabinet Comptable Mode d emploi

EXTRANET Cabinet Comptable Mode d emploi EXTRANET Cabinet Comptable Mode d emploi 1 L extranet du CGA 47 est un lien direct entre le CGA 47 et le cabinet comptable. Comment y accéder? Connectez-vous au site www.cga47.fr Identifiez-vous dans la

Plus en détail

Module Connaissance des installations classées pour la protection de l environnement (ICPE)

Module Connaissance des installations classées pour la protection de l environnement (ICPE) Module Connaissance des installations classées pour la protection de l environnement (ICPE) 1 Objectifs - former des personnes chargées d environnement au sein d un site industriel (prise de poste ou approfondissement)

Plus en détail

Action nationale de recherche et de réduction de substances dangereuses pour le milieu aquatique

Action nationale de recherche et de réduction de substances dangereuses pour le milieu aquatique Action nationale de recherche et de réduction de substances dangereuses pour le milieu aquatique Réunion du 27 mai 2011 DREAL Franche-Comté Service Prévention des Risques Département Risques Chroniques

Plus en détail

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires Stockage et épandage du digestat Evolutions réglementaires Sommaire Introduction Rappels des différents régimes des installations classées de méthanisation Les règles autour du stockage Du plan d épandage

Plus en détail

Observatoire Hydrologique du 12 mai 2015

Observatoire Hydrologique du 12 mai 2015 Observatoire Hydrologique du 12 mai 2015 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer WWW.developpement-durable.gouv.fr 1 Ordre du jour 1) Contexte météorologique et hydrologique

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE MENSUEL JUILLET 2015

RAPPORT DE SYNTHESE MENSUEL JUILLET 2015 RAPPORT DE SYNTHESE MENSUEL JUILLET 2015 SOMMAIRE 1- INTRODUCTION P 1 2- SURVEILLANCE DES EMISSIONS ATMOSPHERIQUES P 2 2.1 - REJETS CHEMINEE P 2 2.2 - BATIMENT ADMINISTRATIF P 7 2.3 - MESURE DE COLMATAGE

Plus en détail

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Intitulé du stage Dates Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Recherche et réduction des rejets de Substances Dangereuses dans l'eau Mardi 20 septembre 2011 Mardi

Plus en détail

L eau dans le bassin Artois-Picardie. Portail de bassin Artois - Picardie

L eau dans le bassin Artois-Picardie. Portail de bassin Artois - Picardie L eau dans le bassin Artois-Picardie Portail de bassin Artois - Picardie Le schéma national des données sur l eau Diffusion de l information : Périmètre : les jeux de données produits directement ou élaborés

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA METROPOLE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA METROPOLE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA METROPOLE DE LYON ARRETE N 2016-04-21-R-0333 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement des eaux usées autres

Plus en détail

PORTANT PRESCRIPTIONS SPECIALES ---- Société TOTAL MARKETING SERVICES. ---- Commune de MERCEUIL 21190 ----

PORTANT PRESCRIPTIONS SPECIALES ---- Société TOTAL MARKETING SERVICES. ---- Commune de MERCEUIL 21190 ---- Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Unité territoriale de Côte d'or A R R E T E P R E F E C T O R A L PORTANT PRESCRIPTIONS SPECIALES Société TOTAL MARKETING SERVICES

Plus en détail

LIVRET DES JEUX DE VALEURS

LIVRET DES JEUX DE VALEURS AGE Aide à la Gestion d Etablissement LIVRET DES JEUX DE VALEURS EXERCICES MODULE COMPTABLE FORMATION AGE - SEPTEMBRE 21 p. 1 CREATION D UN TIERS Chaque utilisateur se créé en tant que tiers (fournisseur)

Plus en détail

Eléments pour démarrer l étude technico-économique

Eléments pour démarrer l étude technico-économique Version V9 du 22/06/2011 Eléments pour démarrer l étude technico-économique Mise en œuvre de la circulaire du 5 janvier 2009 et du courrier du 23 mars 2010 Amandine LAFITTE APORA 1 Eléments constituant

Plus en détail

REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015

REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015 REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015 LES RUBRIQUES 4000 À qui s adresse cette plaquette? À toute ICPE susceptible d utiliser, fabriquer ou stocker des produits dangereux ( substances, mélanges ou déchets

Plus en détail

OSCAMPS Outil de Surveillance et de Cartographie des Moyens de Paiement Scripturaux Partie 2 : Processus d accréditation

OSCAMPS Outil de Surveillance et de Cartographie des Moyens de Paiement Scripturaux Partie 2 : Processus d accréditation Outil de Surveillance et de Cartographie des Moyens de Paiement Scripturaux Partie 2 : Processus d accréditation Présentation du 17/12/2014 : Comment effectuer une remise? 2 canaux existent pour remettre

Plus en détail

Règlement. Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne. 1 ère révision. Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015

Règlement. Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne. 1 ère révision. Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015 Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Boutonne 1 ère révision Règlement Version validée par la CLE du 22 Janvier 2015 Projet pour consultation Table des matières I. Préambule... 3 A. Portée

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET CONSOMMATION Arrêté du 31 décembre 2013 relatif aux factures des services de communications

Plus en détail

TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE

TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE 1 ER NOVEMBRE 2014 104, avenue des Champs-Elysées, 75008 PARIS Tél. : 01 53 76 84 00 Fax +33(0)1 45 63 57 00 Swift : FRAFFRPP S.A. au capital de 18 000 179,40

Plus en détail

Matrice activités / polluants actualisée (v1) Nicolas AUBERT, Jean-Yorick KOCH-MATHIAN brgm

Matrice activités / polluants actualisée (v1) Nicolas AUBERT, Jean-Yorick KOCH-MATHIAN brgm Matrice activités / polluants actualisée (v1) Nicolas AUBERT, Jean-Yorick KOCH-MATHIAN brgm mercredi 30 septembre 2015 >La matrice existante Annexe D du guide «Diagnostics de site» des textes sur la gestion

Plus en détail

Marseille, le 3/7/2015 CODEP-MRS-2015-025309. CHU Montpellier - Lapeyronie 371, avenue du Doyen Giraud 34295 MONTPELLIER Cedex

Marseille, le 3/7/2015 CODEP-MRS-2015-025309. CHU Montpellier - Lapeyronie 371, avenue du Doyen Giraud 34295 MONTPELLIER Cedex RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE- Zone non imprimée - Place pour l'en-tête CODEP-MRS-2015-025309 Marseille, le 3/7/2015 CHU Montpellier - Lapeyronie 371, avenue du Doyen Giraud 34295 MONTPELLIER

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2011-070528 Affaire suivie par : Florence BEDELLIS Tél. : 04 26 28 61 72 Fax : 04 26 28 61 48 Mél. : florence.bedellis@asn.fr Lyon, le 21 décembre

Plus en détail

Gestion des rejets de substances prioritaires à. l échelle des bassins. versants. Jean-Marc BRIGNON INERIS Direction des Risques Chroniques SEMINAIRE

Gestion des rejets de substances prioritaires à. l échelle des bassins. versants. Jean-Marc BRIGNON INERIS Direction des Risques Chroniques SEMINAIRE SEMINAIRE Les substances chimiques dangereuses de la DCE : vers des outils opérationnels pour la fixation des VLE locales et la gestion à l échelle des bassins Gestion des rejets de substances prioritaires

Plus en détail

Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE

Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE C SAG COMMISSION LOCALE DE L EAU GE DE LA HAUTE-SOMME Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE 1. Objectifs de la réunion......2 2. Les obligations du SAGE

Plus en détail

Projet de Méthanisation et démarches réglementaires : «Anticiper plutôt que subir»

Projet de Méthanisation et démarches réglementaires : «Anticiper plutôt que subir» Projet de Méthanisation et démarches réglementaires : «Anticiper plutôt que subir» SYNTHESE DES PROCEDURES INSTALLATIONS CLASSEES (ICPE) - 3 - Régime Déclaration (simple ou avec contrôle) Enregistrem

Plus en détail

CAMPAGNE SUBSTANCES DANGEREUSES PLAN D ACTIONS

CAMPAGNE SUBSTANCES DANGEREUSES PLAN D ACTIONS CAMPAGNE SUBSTANCES DANGEREUSES PLAN D ACTIONS dans le cadre du 9 ème programme de l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse Lutter contre la pollution Le 9 ème programme = 14 objectifs phares 2 objectifs

Plus en détail

! "#$% &' ' (! ' ) '! "#*+, ' ' -! '!.' ' - ' 1 ' 2! 3 ) 1! 4 2!! " )! ( 3 -! 6 2 3+ 3 '! '

! #$% &' ' (! ' ) '! #*+, ' ' -! '!.' ' - ' 1 ' 2! 3 ) 1! 4 2!!  )! ( 3 -! 6 2 3+ 3 '! ' ! "#$% & (! )! "#*+, -! )!. -/ -! 0-1 2! 3 ) 2 -) 33 3 1! 4 2!! " )! ( 5!#$"!!% 3 -! 6-33 #& ( ).-! ( )* 2 3+ 3! 1 +&&,))))*&,,)% 7 3( 1$8)$89: 19$%#$$8)$89:3-3!! 1 - ; $88*:9 1!+ - - -!? -! - -

Plus en détail

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 7 février 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-004998 Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la

Plus en détail

GIDAF. Gestion Informatique de l Autosurveillance. Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Provence-Alpes-Côte-D'azur

GIDAF. Gestion Informatique de l Autosurveillance. Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Provence-Alpes-Côte-D'azur .1 GIDAF Gestion Informatique de l Autosurveillance Fréquente Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Provence-Alpes-Côte-D'azur www.paca.developpement-durable.gouv.fr Diapositive

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2013-07-15-R-0287 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

Forage et puits. préserver, gérer, arbitrer. Bonnes pratiques. Réglementation. Compétences

Forage et puits. préserver, gérer, arbitrer. Bonnes pratiques. Réglementation. Compétences Forage et puits en Aquitaine RÉGLEMENTATION EN VIGUEUR Une nécessaire réglementation pour Réglementation Du point de vue réglementaire, la réalisation de forage ou d un puits ou d un prélèvement dans les

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2011-04-14-R-0147 commune(s) : Meyzieu objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

Demande de modification de branchements individuels, suite à division ou regroupement de lots dans un immeuble existant

Demande de modification de branchements individuels, suite à division ou regroupement de lots dans un immeuble existant Direction Raccordements Demande de modification de branchements individuels, suite à division ou regroupement de lots dans un immeuble existant Identification : ERDF-FOR-RAC_10E Version : V.1.0 de pages

Plus en détail

Un module de Maintenance d Ascenseurs. + Une application Mobile

Un module de Maintenance d Ascenseurs. + Une application Mobile Le Pack OpenERP Maintenance Ascenseurs Fort d'une expérience approfondie dans le secteur de la maintenance, nous avons élaboré une offre adaptée pour les entreprises spécialisées dans l installation, la

Plus en détail

Contrôles Périodiques

Contrôles Périodiques Contrôles Périodiques Mardi de la DGPR 6 décembre 2011 DGPR / SRT / BNEIPE Mathias PIEYRE Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes

Plus en détail

PRÉFET DE LA LOIRE. ARRETÉ N 118-DDPP-15 portant prescriptions complémentaires

PRÉFET DE LA LOIRE. ARRETÉ N 118-DDPP-15 portant prescriptions complémentaires PRÉFET DE LA LOIRE ARRETÉ N 118-DDPP-15 portant prescriptions complémentaires VU l article L.511-1 du Code de l Environnement ; VU l article L.512-17 du Code de l Environnement ; VU les articles R.512-74

Plus en détail

PROCEDURES PAIE. Responsable de l action : Service Exploitation et Service du Personnel

PROCEDURES PAIE. Responsable de l action : Service Exploitation et Service du Personnel Action 1 : déclaration d embauche/due Responsable de l action : Service Exploitation et Service du Personnel Délai de réalisation : 48 heures avant la prise de fonction Documents de base : Fiche d embauche

Plus en détail

Guide utilisateur DSN

Guide utilisateur DSN Guide utilisateur DSN Ce document présente les modalités de transmission de la DSN mensuelle et des signalements d événements dans sa phase de lancement. 1. Rappel... 2 2. Transmettre une DSN mensuelle

Plus en détail

REUNION D INFORMATION ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

REUNION D INFORMATION ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF REUNION D INFORMATION ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF COMMUNE DE ROCHE 17 février 2014 Objectif de la réunion Expliquer les raisons de la mise en place d un service public pour l assainissement non collectif

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance NOVEMBRE 2011 Suivi en ligne de vos demandes de 1. Pourquoi privilégier le mode de dépôt par Internet? Car l enregistrement en ligne des demandes de Label permet par la suite d accéder aux dossiers rapidement,

Plus en détail

Indicateurs de Pression : Sédimentaire (Géo)chimique

Indicateurs de Pression : Sédimentaire (Géo)chimique Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie Atelier marin - Vers un suivi optimal des lagons et récifs - Indicateurs de Pression : Sédimentaire (Géo)chimique 25 au 29 octobre 2010 26/10/10 FERNANDEZ

Plus en détail

Un logiciel pour aller plus loin dans la gestion de vos espaces. Mémo technique

Un logiciel pour aller plus loin dans la gestion de vos espaces. Mémo technique Office Espace Un logiciel pour aller plus loin dans la gestion de vos espaces Mémo technique Dotée de fonctionnalités avancées, Office Espace a été développé pour les mairies et collectivités qui recherchent

Plus en détail

Monsieur le Directeur Centre Hospitalier de Chambéry 7, square Massalaz BP 1125 73011 CHAMBERY Cédex

Monsieur le Directeur Centre Hospitalier de Chambéry 7, square Massalaz BP 1125 73011 CHAMBERY Cédex RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2012-031850 Lyon, le 14 juin 2012 Monsieur le Directeur Centre Hospitalier de Chambéry 7, square Massalaz BP 1125 73011 CHAMBERY Cédex Objet : Inspection

Plus en détail

Nantes, le 22 décembre 2014. Monsieur le Directeur IONISOS Zone industrielle Les Chartinières 01120 DAGNEUX

Nantes, le 22 décembre 2014. Monsieur le Directeur IONISOS Zone industrielle Les Chartinières 01120 DAGNEUX RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES N/Réf. : CODEP-NAN-2014-056821 Nantes, le 22 décembre 2014 Monsieur le Directeur IONISOS Zone industrielle Les Chartinières 01120 DAGNEUX Objet Contrôle des installations

Plus en détail

EXTRANET Adhérents Mode d emploi

EXTRANET Adhérents Mode d emploi EXTRANET Adhérents Mode d emploi 1 L extranet du CGA 47 est un lien direct entre vous, adhérent et le CGA 47. Comment y accéder? Connectez-vous au site www.cga47.fr Identifiez-vous dans la fenêtre prévue

Plus en détail

Référentiel certification de service SSP demi-journée d information : passage révision 0 à 1

Référentiel certification de service SSP demi-journée d information : passage révision 0 à 1 Prestations de services relatives aux sites et sols pollués 1 Référentiel certification de service SSP demi-journée d information : passage révision 0 à 1 Pour les titulaires et les demandeurs de la certification

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

Description Arco Mail Manager

Description Arco Mail Manager Table des matières 1 Arco Mail Manager Description générale... 2 1.1 Objectif... 2 1.2 Avantages... 2 1.3 Concept... 2 1.4 Infrastructure... 3 2 Arco Mail Manager Workflow... 4 2.1 L interface utilisateur...

Plus en détail

Action de Recherche et de Réduction des Rejets de Substances Dangereuses pour l'eau (RSDE)

Action de Recherche et de Réduction des Rejets de Substances Dangereuses pour l'eau (RSDE) Action de Recherche et de Réduction des Rejets de Substances Dangereuses pour l'eau (RSDE) Cd2E 17 octobre 2012 Julien DEVROUTE DREAL NOrd-Pas-de-Calais Action RSDE Directive Cadre sur l'eau du 23/10/2000

Plus en détail

LES DECHETS La liste des déchets établit une nomenclature pour les déchets dangereux et non dangereux. Cette liste unique est définie dans l annexe II du décret n 2002-540 du 18 avril 2002. Les déchets

Plus en détail

COMPRENDRE LES MODALITES PRATIQUES DES VERSEMENTS

COMPRENDRE LES MODALITES PRATIQUES DES VERSEMENTS Bulletin de Versement AMPLISSIM PEE Ce document vous permet de : comprendre les modalités pratiques des versements, prendre connaissance des Conditions Générales d adhésion et de fonctionnement du service

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 REGLEMENT INTERIEUR DES PROCEDURES ADAPTEES Article 28 du Code

Plus en détail

LA VIE DE VOTRE CONTRAT DSK

LA VIE DE VOTRE CONTRAT DSK ASSURANCE VIE CAPITALISATION LA VIE DE VOTRE CONTRAT DSK Demande de modifications La vie de votre contrat DSK Demande de modifications (compléter ce document en lettres capitales) Correspondant Cardif

Plus en détail

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ( I.C.P.

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ( I.C.P. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ( I.C.P.E) Historique Réglementation générale Contenu dudossier Le commissaire enquêteur Suite et fin de l enquête publique Historique

Plus en détail

INFORMATIONS/FORMATION SUR LES MODALITÉS D EXÉCUTION FINANCIÈRE DES RÉGIES DIRECTES DES DEVIS PROGRAMMES (10 ème FED)

INFORMATIONS/FORMATION SUR LES MODALITÉS D EXÉCUTION FINANCIÈRE DES RÉGIES DIRECTES DES DEVIS PROGRAMMES (10 ème FED) République Islamique de Mauritanie Honneur - Fraternité Justice Ministère des Affaires Economiques et du Développement Ordonnateur national du FED Union Européenne Délégation de l Union Européenne Cellule

Plus en détail

RSDE 1 GENERALITES 2 OUVERTURE DES DROITS OBJET : NOTICE D UTILISATION DE L OUTIL DE SAISIE EXPLOITANT

RSDE 1 GENERALITES 2 OUVERTURE DES DROITS OBJET : NOTICE D UTILISATION DE L OUTIL DE SAISIE EXPLOITANT Réf. : DRC-09-103294-14937C - 15/09/2010 RSDE BJET : NTICE D UTILISATIN DE L UTIL DE SAISIE EXPLITANT 1 GENERALITES Ce document présente les fonctionnalités de l outil de saisie des données de l action

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT Année 2015-2016 Le dossier est destiné aux associations désireuses d obtenir une subvention de fonctionnement de la part de la commune. Il ne concerne

Plus en détail

Accueils de Loisirs & Périscolaires ESPACE FAMILLE

Accueils de Loisirs & Périscolaires ESPACE FAMILLE V150330 LD Accueils de Loisirs & Périscolaires ESPACE FAMILLE Guide d utilisation portail-animation.ufcv.fr L Ufcv près de chez vous : Ufcv Délégation régionale d Alsace 1 rue des Récollets 67000 Strasbourg

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF SOMMAIRE DU THEME 2 I LES DIFFÉRENTS ORDRES DE BOURSE 1. Les caractéristiques d un ordre de bourse

Plus en détail

Demande Avenant La Retraite (08) Madelin

Demande Avenant La Retraite (08) Madelin Demande Avenant La Retraite (08) Madelin Changement adresse : vous avez la possibilité de mettre à jour l adresse de votre client dans LEA/Gérer en ligne/changement d adresse (merci de bien vouloir vous

Plus en détail

Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition. Projet d aménagement de la future clinique du Sport

Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition. Projet d aménagement de la future clinique du Sport Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition Projet d aménagement de la future clinique du Sport Localisation du site Secteur de Langlade Commune de Toulouse Projet d aménagement du site : Usage

Plus en détail

Commission de suivi 16 avril 2013 - présentation >> Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux

Commission de suivi 16 avril 2013 - présentation >> Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux Commission de suivi 16 avril 2013 - présentation >> 1 CLIS du 16 avril 2013 - Ordre du jour I - Bilan d exploitation 2012 I.1 - Vue aérienne et avancement des travaux I.2 - Travaux complémentaires (captage

Plus en détail

Assainissement des campings. - 11 janvier 2011

Assainissement des campings. - 11 janvier 2011 Assainissement des campings - 11 janvier 2011 Etat des lieux de l assainissement non collectif (ANC) en Finistère Caractéristiques des eaux usées des campings Contexte et cadre réglementaire Les chiffres

Plus en détail

La gouvernance. Président national Régime Social des Indépendants

La gouvernance. Président national Régime Social des Indépendants La gouvernance Gérard QUEVILLON Président national Régime Social des Indépendants FRANCE Le processus de prise de décision Dominique LIGER Directeur Général Régime Social des Indépendants FRANCE Système

Plus en détail

Une approche préventive qui repose sur des contrôles permanents et sur place

Une approche préventive qui repose sur des contrôles permanents et sur place Une approche préventive qui repose sur des contrôles permanents et sur place AMF ACPR : vers une convergence des processus de surveillance et sanctions? Paris, 14 octobre 2013 1 Contrôle sur place Contrôle

Plus en détail

: AVEC ACCUSE RECEPTION

: AVEC ACCUSE RECEPTION UPV 26 mai 2011 Versant Assurance Maladie, les responsabilités de l employeur envers son salarié sont : En cas de maladie, maternité, paternité du salarié : Fournir à la Caisse les éléments permettant

Plus en détail

ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Date : 05/02/08 v.1 Mercure 1-580

ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Date : 05/02/08 v.1 Mercure 1-580 ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Sommaire La réglementation ICPE La nomenclature ICPE Utiliser la nomenclature ICPE Les installations non classées ICPE soumises à déclaration

Plus en détail