Formations consécutives dans le domaine des soins infirmiers

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formations consécutives dans le domaine des soins infirmiers"

Transcription

1 Formations consécutives dans le domaine des soins infirmiers Document de base concernant le profil de compétence Conseil en soins infirmiers Version du 11 octobre La situation initiale dans le rapport final de l ASI Le rapport final «Positionnements Offres de formations continues en soins infirmiers" de l ASI du 22 octobre 2010 tire les conclusions suivantes concernant les formations continues générales actuelles «Clinicienne généraliste» et «Conseil en soins infirmiers»: En raison des nouvelles formations professionnelles en soins infirmiers au niveau tertiaire (ES et HES), le contenu et le niveau des formations continues actuelles Clinicienne généraliste et Conseil en soins infirmiers sont à envisager différemment. Contrairement à toutes les autres formations continues, ces deux formations sont totalement généralistes. Elles devraient à l avenir proposer des compétences cliniques et méthodologiques élevées. Ces expert-e-s cliniques devront appliquer leurs compétences directement dans la pratique afin de répondre aux demandes de conseils des équipes et des patients. Ils doivent ainsi contribuer à améliorer la qualité des soins ainsi que des processus et de l organisation. C est pourquoi le groupe de projet propose un approfondissement en soins infirmiers au niveau du Master of Science in Nursing. Ce point a été vivement discuté. Le groupe de pilotage est arrivé à la conclusion que les conseils en soins infirmiers devaient être intégrés au projet d examen professionnel supérieur «Expertise dans le domaine du conseil en matière de santé et de soins» malgré les arguments exposés ci-dessus. Le groupe de pilotage pense qu une orientation proche de la pratique, en complément à la formation plus scientifique du Master est encore justifiée. 2 Problèmes de positionnement dans le projet Profils de compétence en soins infirmiers Le positionnement d une qualification consécutive pour le Conseil en soins infirmiers sans expertise complémentaire dans le projet Profils de compétence en soins infirmiers s est rapidement révélé problématique : les conseils et l éducation jouent un rôle crucial dans les soins infirmiers. Tous les approfondissements leur accordent une place importante à titre de compétence transversale ; il était donc clair dès le début du projet que le conseil en soins infirmiers et l éducation seraient ancrées dans les compétences communes à tous les approfondissements ; selon le rapport final de l ASI, une qualification consécutive généraliste pour le conseil en soins infirmiers exige de hautes compétences cliniques et méthodologiques ;

2 qu approfondissement à l EPS «Expertise dans le domaine du conseil en matière de santé et de soins». A côté de l examen du profil de compétence Conseil en soins infirmiers, le projet Profils de compétence prévoit également le développement d un profil de compétence «Promotion de la santé et prévention". Là encore, la question de la délimitation se pose. Cette situation initiale montre clairement que la question d un profil de compétence à part entière pour le conseil en soins infirmiers ne pourra être clarifiée que lorsqu il sera possible de le comparer aux autres approfondissements. C est pourquoi il a été décidé fin 2011 de cesser les travaux du sous-groupe spécialisé Conseil en soins infirmiers et de réexaminer la situation lorsque les résultats des autres sous-groupes spécialisés seront disponibles. C'est désormais le cas et la comparaison peut être effectuée. Elle se limite aux approfondissements du projet Profils de compétence en soins infirmiers. Les offres au niveau Haute école spécialisée ne sont pas prises en compte. 3 Compétences en matière de conseil dans les compétences communes des nouveaux profils Le conseil aux patients et à leurs proches implique de larges compétences en matière de soins, de communication (vis-à-vis des client-e-s et des membres de l équipe) et d organisation. Ces conditions sont largement ancrées dans les compétences communes à tous les approfondissements. Ces conditions peuvent être complétées par des compétences ciblées en vue d'une activité de conseil et d'instruction dans un approfondissement. Les compétences communes à tous les approfondissements incluent les compétences suivantes, indispensables à une activité de conseil et d instruction. L énumération se limite aux compétences orientées vers le conseil. 1 Rôle d'expertes et experts Elles conseillent et soutiennent le patient lors de la mise en œuvre de mesures visant à promouvoir sa santé et à atténuer ses souffrances. Dans ce contexte, elles tiennent compte des stratégies, des objectifs et des ressources du patient. Elles définissent, en collaboration avec le patient, les moyens qui permettront de promouvoir et de préserver sa qualité de vie, et utilisent pour ce faire les outils appropriés. Elles proposent aux patients des conseils spécifiques pour promouvoir leur santé et gérer les répercussions de leur maladie et de leur traitement au quotidien. Elles font appel à des concepts reconnus pour promouvoir l autogestion et l adhésion. 3 Rôle de collaboratrices et collaborateurs Elles conseillent et accompagnent les collaborateurs pour toutes les questions liées aux soins et servent d exemple. 4 Rôle d organisatrices et organisateurs ainsi que de coordinatrices et coordinateurs (manager) Elles assurent la mise en contact du patient avec les prestations offertes à l échelle régionale en matière de promotion de la santé et de soutien. 2

3 5 Rôle de promotrices et promoteurs de la santé (Health Advocate) Elles accompagnent le patient dans le développement de ses propres aptitudes afin de lui permettre d intégrer et de surmonter les répercussions de sa maladie et des traitements au quotidien. Elles soutiennent le patient dans la défense de ses droits et de son autonomie. Elles l accompagnent dans la prise de ses décisions et le représentent au niveau institutionnel et vis-àvis des tiers. Elles utilisent des données probantes pour faciliter la prise de décision du patient. Elles encouragent les changements de comportement tout en respectant les limites. Elles conseillent le patient lors de son orientation sur les offres du système de santé. Elles présentent les possibilités et les limites de l offre de soins infirmiers et thérapeutiques en fonction du public concerné, et en assurant la représentation sur le plan institutionnel et vis-à-vis de tiers. 6 Rôle de formatrices et formateurs, ainsi que d'apprenantes et apprenants Elles identifient les besoins de formation de l équipe de soins et d accompagnement en fonction du degré de complexité de la situation. Elles veillent à dispenser les conseils au moment voulu et d une manière adaptée au public cible. Elles utilisent leurs connaissances professionnelles et pédagogiques afin d encourager l autogestion de la santé et de la maladie chez le patient. Pour ce faire, elles tiennent compte de la biographie, du contexte socio-culturel et des ressources cognitives et sensori-motrices du patient. Elles identifient les besoins de formation d'une équipe de soins et d accompagnement en fonction du degré de complexité de la situation. Elles informent et conseillent d autres professionnels sur les soins spécialisés relevant de leur domaine d'activité, et recourent pour ce faire à des directives reconnues et à l'expertise professionnelle. Elles dirigent des analyses de cas en interne, au sein des équipes, et organisent des séances d information spécifique sur les soins afin de promouvoir le développement des connaissances pratiques des soignants. Les compétences communes aux différents approfondissements conjuguées à cette série de compétences explicites en matière de conseil constituent la base d une activité de conseil au niveau Examen professionnel supérieur. 4 Compétences en matière de conseil dans les compétences spécifiques des nouveaux profils Le nombre important d approfondissements ne permet pas une analyse détaillée des conseils, mais uniquement une récapitulation. Les compétences spécifiques en matière de conseil se concentrent essentiellement sur l application des compétences communes générales en matière de conseil aux questions et situations spécifiques du domaine spécialisé du chaque approfondissement. 3

4 5 Compétences spécifiques pour un examen professionnel supérieur Conseil en soins infirmiers? Les compétences communes aux différents approfondissements constituent la base d une activité de conseil au niveau Examen professionnel supérieur. Il se pose la question de savoir par quelles compétences spécifiques un examen professionnel supérieur Conseil en soins infirmiers devrait être complété afin de répondre aux critères d ancrage d un tel examen : il existe une demande nationale avérée à moyen et long terme, il existe un profil de compétence à part entière, bien délimité par rapport aux qualifications réglementées, existantes et prévues, au niveau suisse, le profil de compétence est particulièrement important pour la garantie de la qualité de la couverture sanitaire, le profil peut être positionné dans le champ professionnel des soins infirmiers et introduit au niveau national, le profil garantit une qualification complète. Afin de déterminer si des compétences spécifiques pouvaient être formulées pour une qualification Conseil en soins infirmiers et, dans l affirmative lesquelles, l ancien profil de compétence Conseil en soins infirmiers a été comparé avec les compétences communes aux différents approfondissements. Les profils étant structurés selon différents modèles (modèle de processus ou modèle de rôles), une comparaison directe n est pas possible. Néanmoins, la comparaison a permis d établir que les compétences communes aux différents approfondissements des nouveaux profils de compétence Soins infirmiers couvraient les compétences générales ainsi qu une grande partie des compétences complémentaires de l ancien profil de compétence Conseil en soins infirmiers. Le résultat de ce contrôle de plausibilité révèle ainsi qu un profil de compétence pour le Conseil en soins infirmiers ne répond pas aux critères d ancrage d un examen professionnel supérieur. 6 Profil de compétence Promotion de la santé et prévention Le profil de compétence «Promotion et prévention de la santé» prévoit dans les compétences spécifiques les compétences suivantes en matière de conseil. L énumération se limite aux compétences orientées vers le conseil. 1 Rôle d'expertes et experts 1.4 Elles conduisent des entretiens d éducation thérapeutique et de coaching en se référant à des modèles reconnus. 1.5 Elles appliquent la technique de résolution de problèmes dans des situations complexes, p. ex. dans le cadre de conseils en matière de santé, d analyses de cas, de l accompagnement de migrants, de conseils aux proches et d entretiens entre les différents acteurs et professionnels aux intérêts divers. 1.7 Elles favorisent l implication de l individu dans son changement de comportement par l apport de connaissances et de mise en situation pratique. Elles se réfèrent aux théories, modèles et méthodes en vigueur dans la promotion de la santé et prévention, p. ex. techniques d entretien, modération de groupes, entretien motivationnel. 1.8 Elles favorisent le maintien de la santé des groupes cible en tenant compte du cadre sociétal, politique et économique, p. ex. respect des heures de travail. 1.9 Elles utilisent et transmettent les offres des réseaux de soins santé-social, p. ex. assurances, Pro Senectute, Association Alzheimer, organisations de bénévoles. 2 Rôle de communicatrices et communicateurs 2.1 Elles adaptent leur communication au langage du public cible (p. ex. culture d entreprise, groupe de migrants). 4

5 2.6 Elles favorisent une synergie lors de la mise en réseaux des différents partenaires (p. ex. formation de tables rondes, groupes d entraide, focus groupes). 6 Rôle d apprenantes et apprenants ainsi que de formatrices et formateurs 6.1 Elles conseillent, encadrent et forment des individus et des groupes, des professionnels et des non-professionnels. Ces compétences spécifiques Conseil en soins infirmiers conjuguées avec les compétences communes Conseil en soins infirmiers constituent une compétence étendue en matière de conseil dans le profil "Promotion et prévention de la santé». Le profil de compétence Soins de réhabilitation offre par ailleurs un autre profil étendu en matière de conseil. 7 Bilan et questions Sur la base de ces résultats, le groupe spécialisé recommande de renoncer à l élaboration d un profil de compétence Conseil en soins infirmiers de niveau Examen professionnel supérieur et d ancrer l approfondissement Conseil en soins infirmiers dans les filières de formation consécutives au niveau EPD et Haute école supérieure. Cette recommandation est soumise à la discussion dans le cadre de l audition sous la forme des questions suivantes : Approuvez-vous la conclusion du point 3 du document de base selon laquelle les compétences communes aux différents approfondissements conjuguées à cette série de compétences explicites en matière de conseil constituent la base d une activité de conseil au niveau Examen professionnel supérieur? Approuvez-vous la conclusion du point 5 du document de base selon laquelle un profil de compétence propre à l approfondissement Conseil en soins infirmiers qui complète les compétences de conseil communes à tous les approfondissements et remplit les critères pour un ancrage au niveau Examen professionnel supérieur ne peut être déterminé? Approuvez-vous la recommandation du groupe spécialisé de renoncer à l élaboration d un profil de compétence Conseil en soins infirmiers de niveau Examen professionnel supérieur et d ancrer l approfondissement Conseil en soins infirmiers dans les filières de formation consécutives au niveau EPD et Haute école supérieure? 5

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 2 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 3 PFP 4 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif Commentaires explicatifs concernant les documents de base Examen professionnel d Assistant/e spécialisé/e en soins de longue durée et accompagnement (Projet du 27.9.2012) 1 Objectif des commentaires explicatifs

Plus en détail

Profil HES du domaine de la santé du 13 mai 2004

Profil HES du domaine de la santé du 13 mai 2004 Profil HES du domaine de la santé du 13 mai 2004 1. Statut La formation en santé de niveau HES (HES-santé) est proposée dans le cadre d'un département HES ou d'une entité autonome faisant partie d'une

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 5 PFP 6 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1, 2, 4 et 33-36 du projet de consultation pour la LAHE

Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1, 2, 4 et 33-36 du projet de consultation pour la LAHE Loi fédérale sur l aide aux hautes écoles et la coordination dans le domaine suisse des hautes écoles (LAHE) Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1,, 4 et 33-36 du projet

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

Filière MSP 5400h. Etudiant... Classe... Formateur à la pratique professionnelle... Responsable de formation ES ARPIH...

Filière MSP 5400h. Etudiant... Classe... Formateur à la pratique professionnelle... Responsable de formation ES ARPIH... Bilan de compétences Filière MSP 5400h Etudiant... Classe... Formateur à la pratique professionnelle... Responsable de formation ES ARPIH... Ce bilan de compétences est fondé sur le plan d études cadre

Plus en détail

STRATÉGIE DES LANGUES POUR LE DEGRÉ SECONDAIRE II

STRATÉGIE DES LANGUES POUR LE DEGRÉ SECONDAIRE II STRATÉGIE DES LANGUES POUR LE DEGRÉ SECONDAIRE II Stratégie de la CDIP du 24 octobre 2013 pour la coordination à l échelle nationale de l enseignement des langues étrangères dans le degré secondaire II

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISSAGE CFC DANS LE DOMAINE SOCIAL (ASSISTANT SOCIO EDUCATIF / ASE)

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISSAGE CFC DANS LE DOMAINE SOCIAL (ASSISTANT SOCIO EDUCATIF / ASE) Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISSAGE CFC

Plus en détail

Se préparer à la V2014 (Formation DPC)

Se préparer à la V2014 (Formation DPC) Se préparer à la V2014 (Formation DPC) Le Contexte et les Enjeux La V2014 modifie l approche des démarches qualité et gestion des risques en établissement de santé. Les ambitions de la certification V2014

Plus en détail

Quelles perspectives pour la formation d expert-e en soins d anesthésie?

Quelles perspectives pour la formation d expert-e en soins d anesthésie? Quelles perspectives pour la formation d expert-e en soins d anesthésie? Claude Laville, Responsable de filière EPD ES SA Direction générale Centre des formations Historique Formation sur «le tas». Formation

Plus en détail

Le présent règlement d organisation complète les dispositions du plan de formation mentionné ci-dessus 1 et des statuts de la CIFC Suisse.

Le présent règlement d organisation complète les dispositions du plan de formation mentionné ci-dessus 1 et des statuts de la CIFC Suisse. Règlement d organisation des cours interentreprises destinés aux employées et employés de commerce avec certificat fédéral de capacité (CFC) de la branche de formation et d examens Services et administration

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE

DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE Marie-José Roulin inf PhD, Directrice adjointe des soins Montserrat Castellsagne Perolini, inf, Spécialiste clinique

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Recommandations de la CSHEP et de la CRUS pour la mise en œuvre coordonnée de la déclaration de Bologne

Plus en détail

Ordonnance du DFE concernant les conditions minimales de reconnaissance des écoles supérieures d économie

Ordonnance du DFE concernant les conditions minimales de reconnaissance des écoles supérieures d économie Ordonnance du DFE concernant les conditions minimales de reconnaissance des écoles supérieures d économie du 15 mars 2001 Le Département fédéral de l économie, vu l art. 61, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

réalise les soins requis : organise son travail en tenant compte du contexte :

réalise les soins requis : organise son travail en tenant compte du contexte : Référentiel de compétences Bachelor filière Soins infirmiers 1. Concevoir une offre en soins en partenariat avec la clientèle, inscrite dans une démarche de soins - prend en considération l histoire et

Plus en détail

Module 6 Enseigner et apprendre l EBM lors d un audit clinique

Module 6 Enseigner et apprendre l EBM lors d un audit clinique Module 6 Enseigner et apprendre l EBM lors d un audit clinique Bienvenue au Module 6 du cours EBM formation des formateurs. Dans ce module, vous apprendrez comment traduire un audit clinique en question

Plus en détail

S p é c i a l i s t e e n S o i n s p a l l i a t i f s. diploma of advanced studies hes-so / supsi en collaboration avec le chuv

S p é c i a l i s t e e n S o i n s p a l l i a t i f s. diploma of advanced studies hes-so / supsi en collaboration avec le chuv S p é c i a l i s t e e n S o i n s p a l l i a t i f s diploma of advanced studies hes-so / supsi en collaboration avec le chuv Généralités Le Diplôme d Etudes Avancées (DAS) en soins palliatifs est offert

Plus en détail

Charte pédagogique du Centre de formation

Charte pédagogique du Centre de formation Charte pédagogique du Centre de formation La présente charte précise notre mission, nos valeurs et principes pédagogiques. Elle sert de référence pour la conception, la réalisation et l'évaluation des

Plus en détail

Guide. Encadrement individuel des jeunes dans la formation professionnelle initiale

Guide. Encadrement individuel des jeunes dans la formation professionnelle initiale Guide Encadrement individuel des jeunes dans la formation professionnelle initiale 2 Utilisation du présent guide Le présent guide décrit des mesures et des possibilités d action déjà expérimentées. Les

Plus en détail

The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs

The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs I. Principes directeurs : Soins infirmiers directs 1. Perspectives du patient et de la famille

Plus en détail

qualité DES SOINS ET CONSEILS

qualité DES SOINS ET CONSEILS qualité DES SOINS ET CONSEILS Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2016 Développer des compétences relatives à la qualité des soins et aux conseils Concept général Le CAS «Qualité des Soins et Conseils»

Plus en détail

Guide d auto-évaluation

Guide d auto-évaluation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ----------- Autorité nationale d Assurance Qualité de l Enseignement supérieur ANAQ-Sup Guide d auto-évaluation

Plus en détail

PROFIL. Le responsable du secteur soins dans les EMS tessinois. Abbondanza Anna - responsable du secteur soins

PROFIL. Le responsable du secteur soins dans les EMS tessinois. Abbondanza Anna - responsable du secteur soins PROFIL Le responsable du secteur soins dans les EMS tessinois Abbondanza Anna - responsable du secteur soins G.I.C.A (groupe d intérêt des Responsables secteur soins en EMS au Tessin) Donner visibilité

Plus en détail

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration»

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Le champ d activité des employés 1 de commerce de la branche «Services et administration» va du contact avec la clientèle au back office. La

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS Marie-José Roulin Directrice adjointe des soins Hôpitaux Universitaire de Genève Cette présentation expose les

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Avril 2014 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

Directives de filière du Bachelor of Science HES-SO en thérapie psychomotrice

Directives de filière du Bachelor of Science HES-SO en thérapie psychomotrice Directives de filière du Bachelor of Science HES-SO en thérapie psychomotrice Version du 1 er septembre 011 Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu le règlement de la

Plus en détail

le 16/17 novembre 2011

le 16/17 novembre 2011 Stratégie de la COHEP 2012-2016 2016 adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 16/17 novembre 2011 Formation initiale et continue des enseignantes et enseignants en tant que mandat principal des HEP

Plus en détail

Projet «Offres de formation»

Projet «Offres de formation» Projet «Offres de formation» Lignes diréctrices pour l'organisation, le pilotage et le subventionnement des offres de formation destinées aux collaborateurs ecclésiaux à l échelon de la Suisse et des régions

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION

POLITIQUE DE FORMATION POLITIQUE DE FORMATION ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES Table des matières 1. Préambule... - 2-2. Buts généraux... - 2-3. Objectifs... - 2-4. Axes et typologie de formation... - 3-4.1 Axes de formation...

Plus en détail

Promotion Santé Suisse

Promotion Santé Suisse Promotion Santé Suisse Qu est-ce que promouvoir la santé? «La promotion de la santé est le processus qui confère aux populations les moyens d assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé, et d

Plus en détail

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 1 er juillet 2013 SECTION : Programme NUMÉRO : PG301 PAGES : 6 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

Stratégie de l OAQ plan d action 2013 2016

Stratégie de l OAQ plan d action 2013 2016 Stratégie de l OAQ plan d action 2013 2016 L Organe d accréditation et d assurance qualité des hautes écoles suisses (OAQ) réalise pour les hautes écoles des évaluations au niveau institutionnel et au

Plus en détail

Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.

Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009. Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.21 Directive Soutien à la formation militaire et de police préalable au déploiement

Plus en détail

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION MISSIONS ESSENTIELLES : Le cadre de santé des filières infirmière, de rééducation et médico-techniques, exerce l ensemble de ses missions sous l

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 21 2. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La gestion des ressources humaines a pour objectif de mettre l institution en mesure de réaliser au mieux ses choix stratégiques dans un environnement en mutation.

Plus en détail

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007 Recommandations relatives à la formation des enseignantes et enseignants aux approches interculturelles COHEP, novembre 2007 Etat : Adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 14/15 novembre 2007 Table

Plus en détail

CODE de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé

CODE de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé CODE de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Soixante-troisième

Plus en détail

Evolution et futurs défis

Evolution et futurs défis Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Formation professionnelle duale Evolution et futurs

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

GSE. La gestion de la santé en entreprise (GSE) de SWICA.

GSE. La gestion de la santé en entreprise (GSE) de SWICA. La gestion de la santé en entreprise () de SWICA. : le complément idéal de vos solutions d assurance SWICA. Aves ses assurances-maladie et accidents, SWICA vous apporte un éventail étendu et complet d

Plus en détail

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale L Université de Fribourg; L Université de Genève; L Université de Lausanne; L Université de Neuchâtel; (ci-après désignées par «les

Plus en détail

Résumé et motifs justifiant une réglementation particulière/spécifique

Résumé et motifs justifiant une réglementation particulière/spécifique 29 octobre 2012 Réglementation de!"#$#%&'&#()#(!"'*+'%,'-%#()#(.%/0'12#(/3/*&4# 1 APN 2 Résumé et motifs justifiant une réglementation particulière/spécifique U!"# $%&'$("# )*# +,+-.("# )"# +/!-%# +*0++"#

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Février 2015 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition PRINCIPE II : COMPÉTENCE ET INTÉGRITÉ Les membres de l Ordre maintiennent leur compétence et intégrité dans l exercice de leur profession et se conforment aux normes de l Ordre énoncées dans le «Code de

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

Procédure d audition Profils de compétence Soins infirmiers Questions sur le profil de compétence Conseil en diabétologie

Procédure d audition Profils de compétence Soins infirmiers Questions sur le profil de compétence Conseil en diabétologie Procédure d audition Profils de compétence Soins infirmiers Questions sur le profil de compétence Conseil en diabétologie A Questions sur le contexte situationnel des personnes interrogées par rapport

Plus en détail

Former en commun une chance importante pour la poêlerie-fumisterie

Former en commun une chance importante pour la poêlerie-fumisterie Réseau d entreprises formatrices Former en commun une chance importante pour la poêlerie-fumisterie Pour de nombreux membres VHP il est difficile de former un apprenant, la capacité de l entreprise étant

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

C.H.U. DE FORT DE FRANCE

C.H.U. DE FORT DE FRANCE DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE C.H.U. DE FORT DE FRANCE PROJET D ETABLISSEMENT VOLET PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES 2006 2010 VOLUME 4 Euro Conseil Santé 91, rue du Faubourg Saint Honoré 75 008 PARIS

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 1 er décembre 2008 90901 Danseuse interprète CFC/Danseur interprète CFC Bühnentänzerin EFZ/Bühnentänzer

Plus en détail

Dans le cadre de la formation initiale en entreprise, le DFP à l école n est pas défini de manière plus précise.

Dans le cadre de la formation initiale en entreprise, le DFP à l école n est pas défini de manière plus précise. Dossier de formation et des prestations des employés de commerce CFC de la branche «Services et administration» dans le cadre de la formation initiale en école (écoles de commerce de droit public EC) Contexte

Plus en détail

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 PRINCIPES DE TRAVAIL POUR L ANALYSE DES RISQUES EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS DESTINÉS À ÊTRE APPLIQUÉS PAR LES GOUVERNEMENTS CAC/GL 62-2007 CHAMP D APPLICATION

Plus en détail

Règlement Programme de promotion «MINT Suisse»

Règlement Programme de promotion «MINT Suisse» Règlement Programme de promotion «MINT Suisse» 1. Objectifs supérieurs... 2 2. Candidats admis au concours... 2 3. Cadre financier... 3 4. Dépôt de la demande... 3 5. Évaluation de la demande... 3 6. Calendrier

Plus en détail

Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD)

Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD) Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD) Le Cercle de c oopération des organisations non g ouvernementales de développement La Plateforme éducation à l environnement et au développement durable

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

Pratique informée par

Pratique informée par Evidence-based practice Évidences Preuves Faits Données probantes Résultats probants Pratique factuelle Pratique exemplaire Pratique basée sur Pratique fondée sur Pratique informée par Quelques définitions

Plus en détail

Formation professionnelle initiale de deux ans avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) Guide

Formation professionnelle initiale de deux ans avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) Guide Formation professionnelle initiale de deux ans avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) Guide 1 Table des matières Avant-propos concernant la deuxième édition du guide 3 Introduction

Plus en détail

Formations pour formatrices et formateurs pratiques

Formations pour formatrices et formateurs pratiques Formations pour formatrices et formateurs pratiques Formations pour formatrices et formateurs pratiques Dans le cadre de leur formation diversifiée, les apprenti-e-s login peuvent compter sur un encadrement

Plus en détail

C O N S U L T A T I O N C H S C T

C O N S U L T A T I O N C H S C T Département Pilotage des Cadres et des Hauts Potentiels Groupe C O N S U L T A T I O N C H S C T M I S E E N Œ UV R E D E R EV U E S D E C A R RI E R E C A D R ES Mise en œuvre de revues de carrière cadres

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

La Haute école de santé Arc, la Haute école de santé Fribourg et la Haute Ecole fribourgeoise de travail social organisent des journées de

La Haute école de santé Arc, la Haute école de santé Fribourg et la Haute Ecole fribourgeoise de travail social organisent des journées de La Haute école de santé Arc, la Haute école de santé Fribourg et la Haute Ecole fribourgeoise de travail social organisent des journées de PRATICIENNES FORMATRICES ET PRATICIENS FORMATEURS HES-SO Région

Plus en détail

Du projet au programme: Evaluation de Via 2015. Jvo Schneider, Promotion Santé Suisse

Du projet au programme: Evaluation de Via 2015. Jvo Schneider, Promotion Santé Suisse Du projet au programme: Evaluation de Via 2015 Jvo Schneider, Promotion Santé Suisse 1 Objectifs de l évaluation de Via 2015 Fournir des recommandations pour la transformation du projet Via en «programme

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Formation continue relative aux fonctions des enseignants et du corps intermédiaire

Formation continue relative aux fonctions des enseignants et du corps intermédiaire Best Practice KFH Formation continue relative aux fonctions des enseignants et du corps intermédiaire Formation continue pour la recherche et développement, les services et la direction à usage interne

Plus en détail

Formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce

Formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce Formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce Tâches de l organisation du monde du travail Directives PSE Pratique 1 Participation aux procédures de reconnaissance, assurance de

Plus en détail

Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale

Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale (OMPr) 412.103.1 du 24 juin 2009 (Etat le 1 er octobre 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 25, al. 5, de la loi fédérale du 13 décembre 2002 sur

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Orientale et Australe

Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Orientale et Australe Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Orientale et Australe Onzième Réunion du sous-groupe Services de la circulation Aérienne/Service d Information Aéronautique/ Recherches et

Plus en détail

La prestation sur mesure Les pôles

La prestation sur mesure Les pôles biomédical La prestation sur mesure Les pôles Le pôle gestion biomédicale Pôle gestion biomédicale Achat, maintenance, matériovigilance, qualité, formation des utilisateurs Des fonctions indispensables,

Plus en détail

«Guide référentiel pour la formation continue en transfusion sanguine des professionnels dans les établissements de santé»

«Guide référentiel pour la formation continue en transfusion sanguine des professionnels dans les établissements de santé» Réseau Hémovigilance 4 ème Aquitaine-Limousin ème Journée - 23 novembre 2006 «Guide référentiel pour la formation continue en transfusion sanguine des professionnels dans les établissements de santé» Dr

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Alexandra CURT - Estelle GARCIA - Formatrices Sylvie CLARY - Directrice 1 - LE PROJET PEDAGOGIQUE...

Plus en détail

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE»

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE» Confédération Européenne des Syndicats 1 Union des Confédérations de l Industrie et des Employeurs d Europe UNICE/UEAPME 2 Centre Européen des Entreprises à Participation Publique et des Entreprises d

Plus en détail

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor -

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor - Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie - Bachelor - Lausanne, Février 2011 Au cours de l année 2010, l Institut de Psychologie de la Faculté des sciences sociales et politiques

Plus en détail

gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste

gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste un lien important avec le marché du travail. La formation professionnelle supérieure permet d acquérir les compétences

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale d employée de commerce/employé de commerce avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 26 septembre 2011 (état le 1 er janvier 2015) Employée

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES 1 BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SBS MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES I. INTRODUCTION La supervision bancaire évolue de façon dynamique. La récente crise financière internationale

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale du 8 décembre 2004 71100 Assistante du commerce de détail/ Assistant du commerce de détail Detailhandelsassistentin/Detailhandelsassistent Assistente

Plus en détail

Certificat d Etudes Complémentaires Méthodologie de Recherche & Communication Scientifique En Santé «Concevoir, Conduire, Communiquer»

Certificat d Etudes Complémentaires Méthodologie de Recherche & Communication Scientifique En Santé «Concevoir, Conduire, Communiquer» Ministère de l enseignement supérieur & de la Recherche Scientifique ******************* Université de Sfax ******************** Faculté de Médecine de Sfax Certificat d Etudes Complémentaires Méthodologie

Plus en détail

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 1. Le Conseil de l AAI a approuvé le Programme-cadre d études et les Lignes directrices sur l éducation lors de la réunion qui a eu lieu le 6 juin 1998,

Plus en détail

Sommet 2014 de la formation professionnelle Les 10 ans de la loi sur la formation professionnelle: informations

Sommet 2014 de la formation professionnelle Les 10 ans de la loi sur la formation professionnelle: informations Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Sommet 2014 de la formation professionnelle Les 10 ans

Plus en détail

Profil de la formation en psychologie appliquée dans le cadre des hautes écoles spécialisées (HES-PA)

Profil de la formation en psychologie appliquée dans le cadre des hautes écoles spécialisées (HES-PA) 4.3.3.1.3. Profil de la formation en psychologie appliquée dans le cadre des hautes écoles spécialisées (HES-PA) du 10 juin 1999 1. Statut La formation en psychologie appliquée de niveau HES (HES- PA)

Plus en détail

Plan d action pour les services de santé non assurés

Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action national des Premières Nations pour les services de santé non assurés (SSNA) Avec la participation et l orientation du Comité des Chefs

Plus en détail

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE N 61 Ville de Genève Département des finances et du : Audit de légalité et de gestion de la rapport publié le 14 décembre 2012 La Cour a émis 11 recommandations, toutes acceptées spontanément par l audité.

Plus en détail

Calendrier du Programme de formation automne 2015

Calendrier du Programme de formation automne 2015 Calendrier du Programme de formation automne 2015 Atelier Série sur le leadership (présidents) Le rôle du président dans la planification stratégique un atelier interactif La responsabilité des administrateurs

Plus en détail

Facilitateur du changement. une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions

Facilitateur du changement. une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions Facilitateur du changement une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions 1 CHANGER La créativité n emprunte jamais des chemins connus, préparons-nous au changement

Plus en détail

Pistes pour le développement de la formation des parents à l intention des cantons et des communes.

Pistes pour le développement de la formation des parents à l intention des cantons et des communes. Pistes pour le développement de la formation des parents à l intention des cantons et des communes. Ces pistes s adressent aux responsables politiques et administratifs des communes, des cantons et de

Plus en détail

Entre VIVARTE. Représenté par : Monsieur Roland DEBBASCH Directeur général de l enseignement scolaire VIVARTE

Entre VIVARTE. Représenté par : Monsieur Roland DEBBASCH Directeur général de l enseignement scolaire VIVARTE CONVENTION DE PARTENARIAT AU TITRE DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Loi de Modernisation Sociale n 2002-73 du 17 janvier 2002 Entre LE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

Défi addictions. Fondements d une approche durable de la politique des addictions en Suisse Résumé

Défi addictions. Fondements d une approche durable de la politique des addictions en Suisse Résumé Fondements d une approche durable de la politique des addictions en Suisse Résumé de la dépendance du statut légal des substances psychoactives de la responsabilité individuelle de la protection de la

Plus en détail