CAHIER SPÉCIAL Nathalie Ferron

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAHIER SPÉCIAL www.contrelediabete.fr Nathalie Ferron"

Transcription

1 CAHIER SPÉCIAL 2 e Semaine nationale de prévention du diabète Se prémunir contre le diabète Du 3 au 9 juin 2013 aura lieu partout en France la seconde Semaine nationale de prévention du diabète organisée par l AFD (Association Française des Diabétiques). Si la précédente édition a permis de mieux faire connaître le diabète auprès du grand public, l accent est mis cette année sur la prévention et donc l information sur les facteurs de risque. Maladie lente, progressive et silencieuse, le diabète de type 2 est souvent connu trop tard. En moyenne, il se passe de cinq à dix ans entre le début des premières hyperglycémies et le moment où est posé le diagnostic. Rappelons que 400 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jour et que la maladie touche près de 2,7 millions de Français. La prévention reste donc une arme majeure et efficace pour limiter la propagation de ce qu on peut appeler aujourd hui une épidémie. Sans action de prévention, on estime qu un Français sur dix sera touché par le diabète d ici une dizaine d années. Si nous ne pouvons directement agir sur les facteurs génétiques et la composante héréditaire du diabète, chacun d entre nous peut intervenir sur deux facteurs environnementaux majeurs dans l apparition du diabète de type 2, à savoir la sédentarité et l alimentation. C est prouvé : le maintien d une alimentation équilibrée associée à une activité physique régulière diminue de 40 % les risques d apparition du diabète de type 2. Une autre mesure préventive utile consiste à évaluer ses propres facteurs de risque. Cet acte simple permet de déterminer si vous faites partie des profils à risque. Pour cela, l AFD a mis au point un test rapide, gratuit et anonyme (voir page C). n Nathalie Ferron

2 CAHIER SPÉCIAL 2 e Semaine nationale de prévention du diabète Se prémunir contre le diabète Du 3 au 9 juin 2013 aura lieu partout en France la seconde Semaine nationale de prévention du diabète organisée par l AFD (Association Française des Diabétiques). Si la précédente édition a permis de mieux faire connaître le diabète auprès du grand public, l accent est mis cette année sur la prévention et donc l information sur les facteurs de risque. Maladie lente, progressive et silencieuse, le diabète de type 2 est souvent connu trop tard. En moyenne, il se passe de cinq à dix ans entre le début des premières hyperglycémies et le moment où est posé le diagnostic. Rappelons que 400 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jour et que la maladie touche près de 2,7 millions de Français. La prévention reste donc une arme majeure et efficace pour limiter la propagation de ce qu on peut appeler aujourd hui une épidémie. Sans action de prévention, on estime qu un Français sur dix sera touché par le diabète d ici une dizaine d années. Si nous ne pouvons directement agir sur les facteurs génétiques et la composante héréditaire du diabète, chacun d entre nous peut intervenir sur deux facteurs environnementaux majeurs dans l apparition du diabète de type 2, à savoir la sédentarité et l alimentation. C est prouvé : le maintien d une alimentation équilibrée associée à une activité physique régulière diminue de 40 % les risques d apparition du diabète de type 2. Une autre mesure préventive utile consiste à évaluer ses propres facteurs de risque. Cet acte simple permet de déterminer si vous faites partie des profils à risque. Pour cela, l AFD a mis au point un test rapide, gratuit et anonyme (voir page C). n Nathalie Ferron

3 B Yanlev INFORMATION COMMUNIQUÉE EN COLLABORATION AVEC SANOFI DÉPISTAGE Deux types de test Nenov Brothers Une activité physique régulière permet de prévenir la maladie. Le diabète est une maladie chronique qui se caractérise par un taux de sucre trop élevé dans le sang. Le test recommandé pour dépister un diabète est l analyse de la glycémie à jeun effectuée en laboratoire, qui doit être effectué deux fois. La personne est considérée comme diabétique si, à deux reprises, les résultats montrent une glycémie supérieure à 1,26 g/litre de sang. Moins fréquemment utilisé, un autre test consiste à vérifier l hyperglycémie par voie orale deux heures après une charge orale en glucose. Si le résultat est supérieur à 2 g/litre de sang, à n importe quel moment de la journée, un diagnostic devra alors être établi par un médecin. Quelques réflexes simples à adopter PRÉVENTION. Si l hérédité constitue un facteur de risque important dans l apparition de la maladie, une bonne hygiène de vie contribue à diminuer considérablement les risques de survenue d un diabète de type 2. Améliorer son hygiène de vie diminue les risques» Jean-Pierre Riveline, médecin diabétologue la maladie mais aussi pour freiner son évolution. Si l on n est pas sportif, on peut très bien maintenir une pratique physique rég ulière en marchant 30 minutes par jour, en optant pour les escaliers à la place de l ascenseur, en jardinant, etc. différences entre les Quelles diabètes de type 1 et 2? On distingue principalement deux types de diabète : le diabète de type 1 qui touche 6 % des malades et le diabète de type 2 qui en concerne 92 %, les 2% restants représentant les autres types de diabète rares et indéterminés. Maladie auto-immune, le diabète de type 1 touche les enfants ou les jeunes adultes. Il se caractérise par une absence ou une insuffisance de fabrication d insuline par le pancréas. Un diabétique de type 1 est insulinodépendant et doit suivre un traitement rigoureux en apport d insuline. Le diabète de type 2 concerne près de 2,7 millions de Français. Il se présente de deux manières. Lorsque le pancréas fabrique de l insuline, mais en faible quantité par rapport au taux nécessaire de sucre dans le sang, on parle d insulinopénie. Lorsqu il produit de l insuline mais que celle-ci agit mal dans l organisme, il s agit d insulino-résistance. Le diabète de type 2 concerne plutôt les adultes mais se développe chez les jeunes en raison d une mauvaise «Le diabète, grande cause nationale à l horizon 2015» Gérard Raymond, président de l Association Française des Diabétiques (AFD) Gérard Planchenault E n raison de sa composante héréditaire (les personnes ayant un parent diabétique ont 40 % de risques de développer un diabète et 70 % lorsque les deux parents le sont), le diabète reste trop souvent associé à une fatalité. Pourtant, si l on ne peut intervenir sur les facteurs génétiques à l origine du diabète, le respect de certaines règles d hygiène de vie permet de réduire considérablement les risques d apparition d un diabète de type 2. «Quand on améliore son hygiène de vie, on diminue de moitié les risques de devenir diabétique», rappelle JeanPierre Riveline, médecin diabétologue. Une bonne hygiène de vie passe notamment par le maintien d un IMC (Indice de masse corporelle) situé entre 18 et 25 (voir test page ci-contre). En effet, un excès de graisse entraîne une moins bonne action de l insuline ainsi qu une augmentation de la glycémie. Le sucre reste alors dans le sang et favorise le diabète. Il est donc très important de mettre en place de bonnes habitudes alimentaires dès le plus jeune âge en limitant la consommation de produits gras et sucrés. Par ailleurs, l activité physique stimule l entrée du glucose dans les cellules musculaires. Elle permet de freiner, voire d empêcher l apparition de certains diabètes de type 2. C est pourquoi la pratique d une activité sportive régulière est particulièrement recommandée, non seulement pour prévenir Gérard Raymond Quel bilan tirez-vous de la première édition de la Semaine de prévention du diabète? Gérard Raymond : C est un bilan extrêmement positif. Jusqu à ce jour, il n y avait jamais eu de vraie semaine de prévention et de sensibilisation du diabète au sein de la population. Grâce à la mobilisation des bénévoles et à notre détermination, nous avons réussi à sensibiliser plus de personnes. Quel est le thème de la campagne pour cette année? G. R. : Cette année, l accent est mis sur le thème de la prévention. L AFD met à disposition un test permettant d évaluer les risques d être diabétique. Car en dehors des facteurs génétiques, il existe plusieurs facteurs aggravants comme l âge, l obésité et la sédentarité. Nous avons envie de dire aux gens : «Ne vous laissez pas attraper par le diabète : testez-vous pour savoir si vous êtes à risque!» Souhaitez-vous faire du diabète une grande cause nationale? G. R. : Oui, nous l affirmons haut et fort : la campagne que nous menons a pour objectif que le diabète devienne une grande cause nationale à l horizon 2015 car actuellement, c est une épidémie qui affecte le champ économique, sanitaire et social. Aujourd hui, la France compte près de 3 millions de diabétiques qui coûtent 17 milliards et demi d euros par an à la Sécurité sociale. Il est donc urgent d agir. n Supplément réalisé pourle Parisien et Aujourd hui en France par le service suppléments. n Éditeur : Christine Goguet. n Rédacteur en chef des suppléments : Jean-Yves Boulain. n Fabrication : Françoise Malou. n Conception et réalisation : Relaxnews, 34, quai de la Loire, Paris Tél. : n Photo de une : Goodluz n Photos pages intérieures : DR sauf mentions obligatoires.

4 TEST Mesurez vos risques TEST. En cinq questions, évaluez vos risques de développer un diabète. Le résultat de ce test est une estimation d un potentiel de risque et ne constitue ni un diagnostic ni une prévision de diagnostic. Pour cela, consultez votre médecin traitant. Question 1 A - IMC inférieur à 25 (0 point) B - IMC situé entre 25 et 30 (2 points) C - IMC supérieur à 30 (4 points) Quel âge avez-vous? A - Moins de 40 ans (0 point) B - Entre 40 et 65 ans (1 point) C - Plus de 65 ans (2 points) Vous avez moins de 8 points Question 4 Question 2 Connaissez-vous des diabétiques dans votre famille? A - Non, aucun (0 point) B - Oui, grands-parents, oncle ou cousin (2 points) C - Oui, père, mère, frère, sœur ou l un de vos enfants (4 points) Question 3 Quel est votre IMC? (Indice de masse corporelle) Pour calculer votre IMC, divisez votre poids par votre taille (en m) au carré. Exemple : poids, 70 kg, taille, 1,60 m. IMC : 70/1,602 = 27,3 Entre 18,5 et 25, votre IMC tient à distance les risques de diabète. Lors de tests sanguins récents, vous a-t-on fait remarquer que votre taux de sucre était élevé? A - Jamais ou pas de test récent (0 point) B - Une fois (2 points) C - Plus d une fois (par exemple dans le cadre d un diabète gestationnel) (4 points) Question 5 Pratiquez-vous une activité physique régulière? A - Régulièrement : au minimum l équivalent de 30 minutes de marche quotidienne(0 point) B - De temps en temps : au maximum l équivalent quotidien de 30 minutes de marche par jour (1 point) C - Jamais (2 points) «J ai changé d hygiène de vie» Vous avez entre 8 et 10 points Antécédents familiaux, surpoids ou manque d activité physique, vous êtes touché par un ou plusieurs de ces facteurs de risque. Le diabète n est pas une fatalité. Si agir contre l hérédité n est pas possible, être actif et manger sainement n appartient qu à vous! A vous de jouer. Vous avez plus de 10 points Le risque d avoir un diabète de type 2 est élevé. Vous devez vous f a i r e d é p i s te r r a p i d e m e n t. Rapprochez-vous de votre pharmacien afin de tester votre glycémie puis abordez avec votre médecin les informations concernant votre risque. Il vous proposera de réaliser une prise de sang et, s il y a lieu, de débuter un traitement adéquat. Retrouvez ce test et toutes les explications sur le site :, NE VOUS LAISSEZ PAS ATTRAPER. TESTEZ-VOUS! TÉMOIGNAGE. Jean-Pierre Druhle a été diagnostiqué diabétique il y a treize ans. Depuis, il fait attention à son alimentation et pratique une activité physique quotidienne. AFD Votre risque de développer un diabète de t y pe 2 e st fa ible aujourd hui. Pour préserver cet acquis, il vous faut maintenir de bonnes habitudes de vie. Ainsi, n oubliez pas de conserver une alimentation saine et équilibrée et de pratiquer une activité physique chaque jour afin de prévenir les risques de maladie. changer son hygiène de vie alimentaire. «J étais un gros mangeur et j étais en surpoids. Le médecin m a dit : Il va falloir maigrir pour aider le pancréas à produire de l insuline.» Jean-Pierre a appris à vivre avec le diabète. A lors que rien ne le laissait présager, c est au hasard d une visite de contrôle à la médecine du travail que Jean-Pierre Druhle a découvert qu il était diabétique à l âge de 56 ans. «J ai été diagnostiqué diabétique en Les analyses ont révélé la présence de sucre dans les urines», se souvient-il. Après des examens complémentaires, le diagnostic de diabète de type 2 tombe. A l époque, Jean-Pierre ne connaissait rien à cette maladie. «Ce diagnostic m a surpris car, excepté un oncle, personne n est diabétique dans ma famille. A l époque, je ne pensais pas que c était une maladie grave», témoigne-t-il. En plus du traitement qu il doit suivre, Jean-Pierre va devoir Depuis une douzaine d années, JeanPierre a appris à vivre avec la maladie. «Le diabète étant une maladie évolutive, je consulte mon médecin tous les six mois afin d ajuster le traitement.» Sur le plan alimentaire, il a également changé ses habitudes. «Plus qu un véritable régime à suivre, il s agit surtout d adopter un autre mode de vie. Comme le surpoids est un facteur favorisant du diabète, je fais attention aux rations alimentaires que je consomme. J ai supprimé le sucre dans le café, je mange davantage de sucres lents et je fais attention aux lipides.» Suivre un régime alimentaire demande des efforts mais Jean-Pierre ne vit pas pour autant ces restrictions comme une frustration. «Je n ai pas le sentiment d être puni. Je peux heureusement manger des bonnes choses tout en étant diabétique! Il y a des moments où je fais attention et d autres où c est plus difficile» Autre aspect important : le maintien d une activité physique régulière. «Je marche le plus possible chaque jour et le weekend, je fais de longues promenades. De temps en temps, je joue aussi au pingpong. Ce qui compte, ce n est pas forcément de faire du sport mais d avoir une activité physique quotidienne», conclut Jean-Pierre. n Agence Années Lumière / Illustration : Lucky Comics de nouvelles habitudes Mettre endeplace vie FAITES LE TEST DE RISQUE GRATUIT ET ANONYME SUR : CONTRELEDIABETE.FR SEMAINE NATIONALE DE PRÉVENTION DU DU 3 JUIN AU 9 JUIN 2013 C

5 D INFORMATION COMMUNIQUÉE EN COLLABORATION AVEC SANOFI «Simplifier la vie des malades» PARTENARIAT. Déjà présent lors de la première édition, Sanofi Diabète réitère son soutien à l AFD pour cette deuxième Semaine nationale de prévention du diabète. Claire Viguier-Petit, Directeur des Opérations Diabète, Sanofi France, présente les nouveaux projets et les axes de recherche en cours. Pourquoi le laboratoire Sanofi s est- produits et de services, avec une exiil associé à cette campagne gence forte : les aider dans leur quotinationale? dien et leur proposer des solutions effi- Quelles sont les dernières avancées de Sanofi Diabète en matière de recherche? Agence Années Lumière / Illustration : Lucky Comics AVEC LE SOUTIEN DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ. Nous sommes présents depuis près d une centaine d années dans le domaine du diabète. Forts de cette expérience, nous avons compris que nous devions aborder la maladie autrement qu à travers le seul prisme du médicament. Il est fondamental de prendre en compte le patient dans une approche globale. C est la raison pour laquelle nous mettons à la disposition des patients une gamme complète de caces et simples. Au-delà de nos insulines reconnues qui ont représenté une avancée pour les patients, nous venons d obtenir l autorisation de mise sur le marché (AMM) d un nouveau médicament, le lixisénatide. Ce médicament appartient à la classe des agonistes des récepteurs du GLP-1 (Glucagon-like peptide 1) et s adresse aux diabétiques de type 2 situés à un stade avancé de la maladie. Il s agit d un nouveau traitement en une injection quotidienne qui peut être associé à l insuline basale. Par ailleurs, nous continuons la recherche sur les insulines avec une nouvelle formulation de notre analogue lent, actuellement dans sa dernière phase de développement clinique. Enfin, nous poursuivons avec nos partenaires le développement d une solution de télémédecine appelée Diabeo qui permettra aux patients sous insuline de calculer leur dose d insuline en temps réel et d ajuster leur traitement entre les consultations. Nous venons de démarrer en France l étude Télésage, l une des plus grandes études cliniques au monde en télédiabétologie, qui prévoit d inclure 700 patients diabétiques de type 1 et 2. Pouvez-vous nous en dire plus sur le programme «L & Vous» que vous avez lancé fin mars? En poursuivant l idée qu une prise de contrôle sur la maladie est possible, nous avons souhaité mettre en place un programme d évaluation de la bonne utilisation de l insuline basale en vie réelle. Le principe? S assurer que toutes les conditions sont réunies pour une bonne utilisation de l insuline basale en intégrant, parmi les paramètres importants, l autonomie du patient. Les études qui ont été LIFE_ _cor27-AP 21x28.indd 1 Un patient diabétique peut agir sur le contrôle de sa maladie» Claire Viguier-Petit Marthe Lemelle C est la deuxième fois que nous soutenons cette campagne de prévention. Nous sommes partenaires de l AFD depuis plusieurs décennies et nous sommes engagés de longue date dans des actions de santé publique. Je pense à la campagne «Sous le 7», par exemple, que nous avons menée en partenariat avec l AFD en 2003, pour sensibiliser les patients diabétiques à bien contrôler leur hémoglobine glyquée. Nous partageons avec l AFD une même vision de la problématique posée par le diabète. Cette maladie entraîne non seulement des risques de complications sévères pour les malades, mais impose aussi des contraintes quotidiennes qui diminuent leur qualité de vie. Cette campagne en faveur de la prévention nous touche car il s agit d un message important à transmettre. Prévenir et prendre le contrôle de la maladie est possible et va à l encontre d un certain nombre d idées reçues sur le diabète. Nous souhaitons contribuer à porter ce message positif, pour montrer qu un patient diabétique, en étant actif, peut maîtriser sa maladie. C est notre philosophie. menées ces dix dernières années ont permis de faire évoluer la stratégie thérapeutique avec l insuline basale. Ce qui nous intéresse aujourd hui à travers le programme L & Vous, c est de savoir réellement comment l insuline est utilisée une fois que la décision du traitement a été prise. Le programme L & Vous supervisé par un comité scientifique se déroulera en trois étapes : d abord l élaboration d une charte qui définira en quoi consiste la bonne utilisation de l insuline basale, puis l observation de ce qui se passe en vie réelle en mesurant les écarts éventuels avec les préconisations de la charte. Enfin, un temps de réflexion sera mis à profit pour identifier des pistes d amélioration. Dans ce programme, tous les professionnels de santé seront associés (diabétologues, médecins généralistes, infirmières, pharmaciens ) ainsi que les patients, car chacun a son rôle à jouer. n, NE VOUS LAISSEZ PAS ATTRAPER. FAITES LE TEST DE RISQUE GRATUIT ET ANONYME SUR : CONTRELEDIABETE.FR Semaine nationale de prévention du diabète du 3 juin au 9 juin 2013 PROGRAMME 02/03/12 14:35 Sensibiliser le grand public Du 3 au 9 juin, à l occasion de la Semaine nationale de prévention du diabète, les 105 associations locales et régionales de l Association Française des Diabétiques (AFD) mettent en place des conférences et des points d information sur cette maladie dans différents lieux publics. Cette action d envergure vise à sensibiliser le grand public à l importance de la prévention. Retrouvez toutes les informations pratiques sur le site :

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

Dépistage et gestion du diabète

Dépistage et gestion du diabète Dépistage et gestion du diabète Plateforme du diabète Table des matières > Dépistage du diabète 32 millions de diabétique en Europe... 5 Le diabète, ça n arrive pas qu aux autres 6 Les Mutualités Libres

Plus en détail

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I UN PROJET DU PROGRAMME CANTONAL DIABÈTE Jérôme Spring Maître de sport APA Diabétologie pédiatrique Riviera-Chablais

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Synthèse personnelle INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE De nos jours, le diabète inuslinodépendant ne connaît aucun traitement pouvant éviter l injection d insuline. L insulinothérapie fonctionnelle est une

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie DANIEL RIGAUD CHU de Dijon 46 Obésité : définition L obésité est définie comme un excès de masse grasse associée à un surcroît

Plus en détail

Le jeune diabétique à l école

Le jeune diabétique à l école Le jeune diabétique à l école Défis et Solutions Prof. Marc Maes Equipe de diabétologie pédiatrique Centre de convention Cliniques Universitaires St Luc 1200 Bruxelles Marc.Maes@uclouvain.be Le jeune diabétique

Plus en détail

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent Juillet 2007 Juillet 2007 1 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON?

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? «PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? Le décret télémédecine du 19 octobre 2010 fixe déjà certaines modalités de mise en

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF Organisation Tunisienne pour L Éducation et de la Famille Elaboré par Diabète infantile Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine Membre du bureau exécutif de l

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

De nouvelles armes contre les diabètes

De nouvelles armes contre les diabètes 18 DOSSIER De nouvelles armes contre les diabètes La France compte plus de 3 millions de diabétiques, particulièrement exposés aux pathologies cardiovasculaires. Prévention, nouveaux médicaments, thérapie

Plus en détail

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire?

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? Simon Equilibré grâce à sa pompe depuis 2004 J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? L hypoglycémie peut être l une des préoccupations majeures des diabétiques de type 1,

Plus en détail

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Printemps 2014 Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Les données tirées des demandes de règlement respectent-elles les lignes directrices? Lignes directrices

Plus en détail

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique Université d été E-Santé Castres-Mazamet 4, 5, 6 juillet 2012 «Des supports numériques au service de l éducation thérapeutique des patients» Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Plus en détail

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Définition Etat pathologique résultant d apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l organisme: diminution des apports alimentaires

Plus en détail

Ma fille est diabétique de type 1

Ma fille est diabétique de type 1 Ma fille est diabétique de type 1 Anneli, fille de Martina Equilibrée grâce à sa pompe depuis 2011 A l annonce du diagnostic de diabète de type 1 de leur enfant, de nombreux parents se demandent : «Pourquoi

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé primaires) Définition Pourcentage des patients âgés de 18 ans et plus qui sont atteints d hypertension et qui ont subi tous les tests suivants

Plus en détail

Mise au point. Dossier. Zoom. www.magpatients.org. Moi, mon diabète, mon entourage. Observance aux règles d hygiène de vie et au traitement

Mise au point. Dossier. Zoom. www.magpatients.org. Moi, mon diabète, mon entourage. Observance aux règles d hygiène de vie et au traitement Mise au point Moi, mon diabète, mon entourage Dossier Observance aux règles d hygiène de vie et au traitement Zoom Le diabète des populations africaines et nord-africaines Informations communiquées en

Plus en détail

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse:

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse: La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de guérison pour de nombreuses personnes atteintes de maladies graves du sang. Le don de moelle osseuse est un acte volontaire, anonyme et gratuit

Plus en détail

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE ET SPORT Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE TYPE 1#TYPE 2 Jeunes sportifs Risque hypoglycémie Adaptation schémas Autosurveillance +++ Sports souvent sources de difficultés Contre

Plus en détail

Le diabète de type 1

Le diabète de type 1 www.reperessante.mu Le guide qui préserve votre capital Bien-être Le diabète de type 1 Numéro proposé gratuitement par : avec le soutien de : Message d Abdullah Dustagheer Président de T1 Diams L association

Plus en détail

UN ENNEMI DU CŒUR ET DES ARTÈRES

UN ENNEMI DU CŒUR ET DES ARTÈRES DIABÈTE UN ENNEMI DU CŒUR ET DES ARTÈRES La Fédération Française de Cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation et gestes qui sauvent grâce à la générosité de ses donateurs UN ENNEMI DU CŒUR

Plus en détail

Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél. 021 923 48 89 www.reseau-sante-haut-leman.ch, rubrique diabétologie

Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél. 021 923 48 89 www.reseau-sante-haut-leman.ch, rubrique diabétologie INFORMATION EN SANTE PUBLIQUE Cours et ateliers DIABEST 2015 Le Dispositif Diabest est composé d un ensemble de professionnels reconnus dans leurs domaines respectifs de spécialisation et proposant différentes

Plus en détail

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants.

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. Guide pour comprendre et aborder sereinement l apparition du diabète de type 1. Sommaire Le contrôle glycémique 04 Qu est-ce que le taux d

Plus en détail

CANRISK. Questionnaire canadien sur le risque de diabète. Guide de l utilisateur à l intention des pharmaciens

CANRISK. Questionnaire canadien sur le risque de diabète. Guide de l utilisateur à l intention des pharmaciens CANRISK Questionnaire canadien sur le risque de diabète Guide de l utilisateur à l intention des pharmaciens CANRISK Questionnaire canadien sur le risque de diabète Guide de l utilisateur à l intention

Plus en détail

Un suivi médical régulier se

Un suivi médical régulier se Le suivi médical périodique Pierre Filteau, M.D. Un suivi médical régulier se révèle essentiel pour tout diabétique. Il est assuré minimalement quatre fois par année par le médecin traitant ou l infirmière.

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

Le VIH et votre apparence physique

Le VIH et votre apparence physique Le VIH et votre apparence physique Le VIH et votre apparence physique Les personnes séropositives subissent-elles souvent des changements de l apparence physique? Il est difficile de dire avec exactitude

Plus en détail

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie La surveillance utile : un guide pour vous De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie Surveillance de la glycémie La vérification du taux de glucose (glycémie)

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Docteur R.POTIER DEFINITION DU DIABETE soit : Syndrome polyuro-polydipsique + amaigrissement + 1 glycémie > 2g/L 2 glycémies à jeun > 1,26g/l 1 glycémie

Plus en détail

diabète Le diabète est l assimilation, de glucose (sucre) apporté par On peut être diabétique sans

diabète Le diabète est l assimilation, de glucose (sucre) apporté par On peut être diabétique sans Tout savoir sur le Le est une maladie chronique incurable qui se traduit par une élévation anormale du taux de sucre dans le sang. Sans traitement approprié, cette maladie peut être à l origine de graves

Plus en détail

Le diabète en France L épidémie silencieuse du XXI ème siècle. Optimiser la prise en charge du diabète afin de limiter son expansion et son coût

Le diabète en France L épidémie silencieuse du XXI ème siècle. Optimiser la prise en charge du diabète afin de limiter son expansion et son coût Le diabète en France L épidémie silencieuse du XXI ème siècle Optimiser la prise en charge du diabète afin de limiter son expansion et son coût Le diabète est une véritable épidémie. Cette maladie chronique

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

PLAN MONDIAL CONTRE LE DIABÈTE 2011-2021 FÉDÉRATION INTERNATIONALE DU DIABÈTE

PLAN MONDIAL CONTRE LE DIABÈTE 2011-2021 FÉDÉRATION INTERNATIONALE DU DIABÈTE PLAN MONDIAL CONTRE LE DIABÈTE 2011-2021 FÉDÉRATION INTERNATIONALE DU DIABÈTE «La prévention et le traitement du diabète sont efficaces et rentables» (OMS, 2005) La prévention du diabète et de ses complications

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

BILAN projet DIABSAT 2010-2011. Diabétologie par Satellite

BILAN projet DIABSAT 2010-2011. Diabétologie par Satellite BILAN projet DIABSAT 2010-2011 Diabétologie par Satellite 1 OBJECTIFS Développer et évaluer 3 services de télémédecine assistés par satellite Volet 1 : Education à la nutrition et promotion de l activité

Plus en détail

Surpoids et obésité de l adulte : prise en charge médicale de premier recours

Surpoids et obésité de l adulte : prise en charge médicale de premier recours Surpoids et obésité de l adulte : prise en charge médicale de premier recours Septembre 2011 Pourquoi repérer l excès de poids? Que faire chez les sujets ayant un âge physiologique avancé? Quand diagnostiquer

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com PARTIE 1. Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com PARTIE 1. Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée (glycémie à jeun

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket*

PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket* COMMENCER LE SPORT PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket* La sédentarité liée à nos modes de vie participe à une augmentation de risques pour la santé

Plus en détail

Les tests génétiques à des fins médicales

Les tests génétiques à des fins médicales Les tests génétiques à des fins médicales Les tests génétiques à des fins médicales Nous avons tous hérité d une combinaison unique de gènes de la part de nos parents. Cette constitution originale et l

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

Charte nutritionnelle

Charte nutritionnelle Charte nutritionnelle NOTRE MISSION : CONSTRUIRE ET PRESERVER LE CAPITAL SANTE L équilibre alimentaire est un enjeu majeur de santé publique. De ce contexte, Nutrisens s engage à maintenir et à renforcer

Plus en détail

LE PSORIASIS ET SES CO-MORBIDITES PARTICULIEREMENT LE DIABETE

LE PSORIASIS ET SES CO-MORBIDITES PARTICULIEREMENT LE DIABETE LE PSORIASIS ET SES CO-MORBIDITES PARTICULIEREMENT LE DIABETE Le psoriasis est apparu longtemps comme une maladie de peau isolée mais des études épidémiologiques internationales ces dernières années ont

Plus en détail

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref...

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref... Une vision d avenir Il était deux petits navires Alain Poirier, directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint février 200 En bref... Mise en contexte Une mise en contexte Quelques données

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

REGULATION DE LA GLYCÉMIE

REGULATION DE LA GLYCÉMIE 3 REGULATION DE LA GLYCÉMIE Objectifs : en s'appuyant sur des résultats expérimentaux, construire un schéma mettant en place : le stimulus, la glande endocrine, l'hormone sécrétée, les organes effecteurs,

Plus en détail

Environ 14% de patients diabétiques souffrent de douleurs neuropathiques. (1) Mais 50% des diabétiques de type 2 sont méconnus.

Environ 14% de patients diabétiques souffrent de douleurs neuropathiques. (1) Mais 50% des diabétiques de type 2 sont méconnus. Environ 14% de patients diabétiques souffrent de douleurs neuropathiques. (1) Mais 50% des diabétiques de type 2 sont méconnus. (2) S O M M A I R E 1. Le diabète A Qu est-ce que le diabète? B Comment

Plus en détail

Le diabète : un plan d action pour les employeurs

Le diabète : un plan d action pour les employeurs Novembre2014 Le diabète : un plan d action pour les employeurs Des stratégies efficaces et abordables pour aider à prévenir et à gérer le diabète en milieu de travail Un autre Dossier de réflexion MC offert

Plus en détail

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs.

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs. L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch SOMMAIRE LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES 4 1. Le diabète

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 De près ou de loin, le cancer nous concerne tous Qu est-ce que le cancer? U n cancer (ou néoplasie ou tumeur maligne) est une maladie liée à une multiplication anarchique

Plus en détail

La goutte la maladie des rois

La goutte la maladie des rois La goutte la maladie des rois Tous droits protégés Pharmanetis Sàrl Tout savoir sur la goutte Comment bien gérer sa maladie? Par Van Nguyen et Xavier Gruffat (pharmaciens) Photo: Matthew Cole - Fotolia.com

Plus en détail

1. QU EST CE QU IL A? 2. QU EST CE QU IL FAIT? 4. QUI EST-IL? QUE RESSENT-IL? 5. QUEL EST SON PROJET?

1. QU EST CE QU IL A? 2. QU EST CE QU IL FAIT? 4. QUI EST-IL? QUE RESSENT-IL? 5. QUEL EST SON PROJET? 1. QU EST CE QU IL A? 2. QU EST CE QU IL FAIT? 3. Q QU EST CE QU IL SAIT? Q QU EST CE QU IL CROIT? 4. QUI EST-IL? QUE RESSENT-IL? 5. QUEL EST SON PROJET? CONNAÎTRE SON PATIENT AU PLUS JUSTE : SON HISTOIRE,

Plus en détail

Comprendre l OMD : un guide

Comprendre l OMD : un guide OMD Œdème maculaire diabétique Comprendre l OMD : un guide Table des matières Œdème maculaire diabétique (OMD) 3 Présentation de l OMD 7 Quels sont les facteurs de risque de l OMD? 9 Quels sont les symptômes

Plus en détail

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public ENQUÊTE NATIONALE SUR LA POPULATION CANADIENNE Document destiné à l Association canadienne du diabète Préparé par Environics

Plus en détail

APS résumé partie III

APS résumé partie III 1 APS résumé partie III Les outils d évaluation de l activité physique Le but est de quantifier/ évaluer les activités physiques habituelles (non-structurées).on a plusieurs méthodes : - Indirectes (subjectives)

Plus en détail

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies U S D Union Sports & Diabète La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies Journées nationales des diabétiques qui bougent, Vichy 17-18-19 mai 2013 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY

Plus en détail

FreeStyle InsuLinx Manuel pour l utilisateur

FreeStyle InsuLinx Manuel pour l utilisateur FreeStyle InsuLinx Manuel pour l utilisateur MODE FACILE Blood Glucose Monitoring System ABT-Insulinx Mode facile FRA5 07.indd 1 20/03/12 15:00 Blood Glucose Monitoring System FreeStyle InsuLinx MODE FACILE

Plus en détail

Prix Roche Alfediam 2009

Prix Roche Alfediam 2009 Comment promouvoir la pratique d une activité physique régulière chez les personnes diabétiques : étude et partage d une expérience à partir des Maisons ABD Prix Roche Alfediam 2009 Par Vinciane Collard,

Plus en détail

Le programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London : Des soins pour diabétiques différents

Le programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London : Des soins pour diabétiques différents Le programme de soutien des soins primaires pour diabétiques de London : Des soins pour diabétiques différents S U C C E S S S T O R Y 1 Diabetes Care with a Difference: The London Primary Care Diabetes

Plus en détail

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il?

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il? Psoriasis, let s sport together! Psoriasis & Sport Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives Qui le psoriasis touche-t-il? On estime que 2 à 3 % de la population belge est

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE DIABÈTE CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES TRAITEMENTS

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE DIABÈTE CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES TRAITEMENTS CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE DIABÈTE Qu est-ce que le diabète? - Le diabète de type 1, c est quoi? - Le diabète de type 2, c est quoi? Une hypoglycémie, c est quoi? - Quelles sont les principales causes

Plus en détail

MISES EN GARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI

MISES EN GARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI 1 MISES EN ARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI Mises en garde Ce médicament est TERATOENE. Une contraception efficace est obligatoire chez les femmes en âge de procréer. Ce médicament est soumis

Plus en détail

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot Le diabète de type 1 UNSPF Ségolène Gurnot Juin 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction 5 I - Introduction 7 A. Quelle

Plus en détail

Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir?

Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir? Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir? Le diabète de type 2 est une maladie chronique et progressive dont l incidence va en augmentant. Il n existe pas de traitement

Plus en détail

Recherche et textes Gilles Landry et Diane Labelle

Recherche et textes Gilles Landry et Diane Labelle Recherche et textes Gilles Landry et Diane Labelle Collaboration Le comité de lecture des participants et participantes de Lettres en main. Hélène Ranger et Esther Filion de Lettres en main. Chantal Martin,

Plus en détail

Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que l insuline?

Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que l insuline? Qu est-ce que le diabète? Que vous veniez de recevoir un diagnostic de diabète ou que ce dernier remonte à un certain temps déjà, vous savez probablement que le diabète est une maladie difficile à comprendre.

Plus en détail

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse Nous avons tous un don qui peut sauver une vie D e v e n i r donneur de moelle osseuse Pourquoi s inscrire comme donneur de moelle osseuse? Pour des personnes atteintes de maladies graves du sang, la greffe

Plus en détail

Surveillance de la glycémie à domicile

Surveillance de la glycémie à domicile Surveillance de la glycémie à domicile La surveillance de la glycémie à domicile vous donnera les renseignements nécessaires pour vous aider à maîtriser votre diabète. Cela vous aidera à déterminer comment

Plus en détail

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT!

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! SANTÉ stop cholesterol diabete hypertension E-BOOK équilibre Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! un peu d histoire... Il y a 200 ans, un Français faisait en moyenne entre

Plus en détail

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques CLINIQUE SAINT-JEAN Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques 1 Madame, Mademoiselle, Monsieur, Bienvenue au Centre du Diabète de la. Nous sommes un centre de traitement multidisciplinaire

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION Docteur CASCUA Stéphane Médecin du Sport ACTIVITE PHYSIQUE et SEDENTARITE Activité physique Dépense > 2000 kcal/semaine Plus de 30 mn de marche active/jour

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Le don de moelle osseuse

Le don de moelle osseuse Le don de moelle osseuse Enfant, je rêvais de sauver des vies. Aujourd hui, je le fais. Grande cause nationale 2009 Olivier, 4 ans Olivier, 32 ans Établissement relevant du ministère de la santé Le don

Plus en détail

comprendre mon diabète

comprendre mon diabète comprendre mon diabète MARGARITA SAMSONOVA Margarita a le diabète de type 1 Russie MICHAIL LEBEDEV Michail a le diabète de type 1 Russie SIRAZHDIN ISAYEV Sirazhdin a le diabète de type 2 Russie Toute reproduction

Plus en détail

Vivre avec le diabète. Brochure d information des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche

Vivre avec le diabète. Brochure d information des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche Vivre avec le diabète Brochure d information des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche V Une épidémie annoncée...4 D où vient le diabète?...5 Comment savoir si je suis diabétique?...6

Plus en détail

Diabète et exercice physique

Diabète et exercice physique excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 1 Diabète et exercice physique un service de excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 2 2 Diabète et exercice physique La présente brochure a pu être réalisée

Plus en détail

«Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école. Pour les parents et les enseignants

«Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école. Pour les parents et les enseignants «Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école Pour les parents et les enseignants C est parti! Compréhensible et compacte: par le biais de cette brochure, parents

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

www.dondemoelleosseuse.fr

www.dondemoelleosseuse.fr Agence relevant du ministère de la santé www.dondemoelleosseuse.fr 01 Pourquoi devenir Veilleur de Vie? Le don de moelle osseuse peut sauver des vies. Chaque année, des milliers de personnes - enfants

Plus en détail