DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION"

Transcription

1 DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION

2 INTRODUCTION Comment peut-on se loger et se nourrir quand on n a plus d argent, pas de travail, pas de droit au chômage? Que pourrions-nous faire collectivement face à la pauvreté, à la difficulté de se loger et se nourrir d une population toujours croissante? Comment relier tous nos savoir-faire pour agir sur un grand projet solidaire qui vise à réduire l exclusion et proposer des logements accessibles? La population des jeunes sans emploi, sans logement et en recherche de formation pourraient-elle devenir un des moteurs essentiels à la mise en place d un réseau national d accueil, de formation, d actions? Sans oublier certains chômeurs en fin de droits qui pourraient trouver là une «main tendue» pour «garder la tête haute»

3 NATURE DU PROJET FAIRE CONSTRUIRE DES LOGEMENTS ÉCOLOGIQUEMENT PERFORMANTS PAR DES JEUNES EN FORMATION Des formations: - encadrées par des professionnels, sous forme de «chantier école» pour construire des logements écologiques en zone périurbaine ou rurale ou en ZRR (zones de revitalisation rurale), - complétées par des formations à la création de jardins potagers (bio, biodynamie, permaculture ) autour de ces logements Pour retrouver ainsi le goût de vivre, l espoir, la dignité de participer de façon utile à une société en pleine mutation. Des outils d accompagnement et des aides existent :

4 QUELQUES PISTES ET DISPOSITIFS POSSIBLES EN FAVEUR DES JEUNES : - Emplois d avenir - Écoles de la deuxième chance (moins de 26 ans, sans diplôme ni qualification prof.) - Contrat d'apprentissage - Contrat de professionnalisation - Conseil en évolution professionnelle - Périodes de mise en situation en milieu professionnel - Le service civique - Le service volontaire européen QUEL ENCADREMENT ET QUELS EMPLOYEURS? Une solution possible: Groupements d employeurs pour l insertion et la qualification (GEIQ) LISTE DE «PARTENAIRES» POTENTIELS : Monsieur François REBSAMEN, ministre du Travail, de l'emploi et du Dialogue social. La Délégation Générale à l'emploi et à la Formation Professionnelle (DGEFP) Acteurs de l'emploi et de la formation professionnelle

5 VOTRE AVIS A CE MOMENT DE LA PRÉSENTATION DEVELOPPEMENT

6 FONCIER MIS À DISPOSITION En remplaçant le droit de propriété par le droit d usage, pour éviter la spéculation, on peut espérer accéder plus facilement au foncier encore disponible. De la sorte, les communes qui souhaitent mettre à disposition gratuitement (ex: bail emphytéotique) ou à très faible coût des terrains pour réaliser ces programmes de logement pourront disposer également de «parts sociales» (d une SCIC par exemple) Ces parts leur donneront des «droits au logement», avec un coût de loyer + charges très bas, pour les habitants de la commune. NB : Les Zones de Revitalisation Rurales (ZRR) pourraient être des lieux d accueil à privilégier.

7 CONCEPTION, MAÎTRISE D ŒUVRE, CONSTRUCTION ET FORMATION L extension de villages doit correspondre aux besoins et être en harmonie avec l existant. La construction de logements communaux de qualité (conformes à la future RT 2020) peut être moins chère que celle du logement social habituel grâce à l accompagnement d aide à la formation. La totalité du chantier peut être confiée à une entreprise générale, par exemple. Celle-ci délègue des responsabilités, dans l encadrement des personnes formées, à des organismes ou associations de formation partenaires.

8 Jean- Marie HAQUETTE, architecte, charpen5er tél : Mail : DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION RÉDUCTION DU COÛT DE CONSTRUCTION Grâce à une par,e de la main d œuvre en forma,on. Techniques de construc,on faisant appel principalement à de la préfabrica,on : - Filière sèche pour le gros œuvre ossature bois réalisé en atelier remplis d isolants biosourcés. - Levage de ces caissons et pose des menuiseries extérieures Pose de «pieuvres» préfabriquées pour l électricité, la plomberie et la ven,la,on, - Fini,ons intérieures, cloisons, enduits terre, sols - Etanchéité à l air - Produc,on d énergie pour viser l autonomie énergégque. - Assainissement par phyto- épura,on - Maraichage biologique 4e Rencontres de l habitat participatif Marseille, le 10 juillet

9 VOTRE AVIS A CE MOMENT DE LA PRÉSENTATION LA SUITE

10 DES PROGRAMMES DE FORMATION ADAPTÉS À LA DEMANDE DU MARCHÉ: (à construire en accord avec les organisations professionnelles) Ex : «OUVRIER PROFESSIONNEL EN ECO-CONSTRUCTION» (Titre de niveau V en cours de certification auprès du CNCP) ACQUISITION DE «PARTS SOCIALES» PAR LES PERSONNES EN FORMATION Les personnes impliquées dans ces formations à l éco construction pendant quelques mois (deux mois à un an de formation) pourraient acquérir des parts sociales du capital coopératif global. Elles obtiendraient ainsi, en échange d une partie de leur travail, des «droits à se loger» à des conditions préférentielles dans les logements de tout le réseau. De cette façon elles pourront habiter dans des logements qu elles auront ellesmêmes construits, ou dans des logements disponibles du réseau, situés dans une autre région, ce qui pourra faciliter la mobilité pour la recherche d emploi RV en salle 101 à 11h : «l apport travail dans la production alternative de l habitat»

11 QUELLE FORME JURIDIQUE ENVISAGER? Une possibilité : Création d une SCIC par opération avec trois collèges : Usagers / Producteurs salariés / Autres partenaires (dont commune d accueil, collectivité, etc.) Cette SCIC serait chargée de construire et d assurer la gestion et la maintenance des logements. Une SCIC nationale pourrait «relier» l ensemble des SCIC sur le territoire afin d assurer la communication en temps réel des logements disponibles partout, des formations et constructions à venir, etc. D autres idées? SCIA, SCCC Rendez-vous aujourd hui en salle 107, à 14h : «Les sociétés d attribution»

12 Jean- Marie HAQUETTE, architecte, charpen5er tél : Mail : DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION QELLES COMPÉTENCES RÉUNIR? COMMUNICATION MARAICHAGE BIOLOGIQUE CONSTRUCTION ECOLOGIQUE FORMATION ECONNOMIQUE JURIDIQUE ARCHITECTURE URBANISME 4e Rencontres de l habitat participatif Marseille, le 10 juillet

13 VOTRE AVIS A CE MOMENT DE LA PRÉSENTATION MERCI

14 ZONES DE REVITALISATION RURALE (2010) Créées par la Loi d orientation pour l aménagement et le développement du territoire du 4 février 1995, les zones de revitalisation rurale (ZRR) regroupent des territoires ruraux qui rencontrent des difficultés particulières : faible densité démographique, handicap structurel sur le plan socio-économique. Le classement en ZRR permet aux entreprises de ces territoires de bénéficier d avantages fiscaux conséquents, par exemple lors de leur création (dans des secteurs aussi variés que l artisanat, le commerce, l industrie, les activités de recherche, d études ou d ingénierie).

15 Classement des communes en zone de revitalisation rurale - ZRR (arrêté du 30/07/2014) - source : CGET, arrêté 30/07/2014

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Projet Schéma d Orientation Régional pour la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Vu la Loi N 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création de l Emploi d Avenir Vu le Décret N 2012-1210 du 31

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES

SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES 2 SOMMAIRE Les services à la personne.... 6 Une palette de 18 métiers.... 7 Près de 60 diplômes ou titres... 8 Des parcours

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Le Va l d A m b o i s e au coeur du XXI siècle...

Le Va l d A m b o i s e au coeur du XXI siècle... Le Va l d A m b o i s e au coeur du XXI siècle... Une dynamique sociale et solidaire pour la transition écologique en Val d Amboise - Jeunesse - Eco-construction - Numérique - Perma-culture - Eco Tourisme

Plus en détail

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion Partageons nos talents Projet Site d Insertion Durable Programme Insertion L EsPAS Structure d Insertion par l Activité Économique 3 bis rue de Verlinghem à Lambersart L EsPAS : ses missions L ESPAS est

Plus en détail

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions édito Le Conseil général du Gard s est engagé à travers sa politique d achat dans

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le redéploiement immobilier du siège du GIP Corse Compétences. Document de consultation des entreprises

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le redéploiement immobilier du siège du GIP Corse Compétences. Document de consultation des entreprises Assistance à maîtrise d ouvrage pour le redéploiement immobilier du siège du GIP Corse Compétences. Document de consultation des entreprises - page 1 / 9 - Sommaire 1.Objet de la consultation... 3 2.Présentation

Plus en détail

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille DESCRIPTION DU PROJET Le projet prévoit l aménagement d une maison multiservices dont une partie constituerait en la mise en place d une structure d accueil des personnes âgées adaptée à l échelle communale

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

La rénovation énergétique : L isolation thermique par l extérieur utilisant du bois local et des matériaux bio-sourcés le 11 septembre 2015

La rénovation énergétique : L isolation thermique par l extérieur utilisant du bois local et des matériaux bio-sourcés le 11 septembre 2015 La rénovation énergétique : L isolation thermique par l extérieur utilisant du bois local et des matériaux bio-sourcés le 11 septembre 2015 Muriel Vercez, Chargée de mission Architecture - Patrimoine bâti

Plus en détail

PRÉFÈTE DE LA MAYENNE. Les emplois d avenir DOSSIER

PRÉFÈTE DE LA MAYENNE. Les emplois d avenir DOSSIER PRÉFÈTE DE LA MAYENNE Les emplois d avenir DOSSIER DOSSIER DE PRESSE 6 février 2013 Les objectifs du dispositif s objectifs du dispositif Les emplois d Avenir ont pour ambition : - de fournir aux jeunes

Plus en détail

Cartographie des dispositifs existants

Cartographie des dispositifs existants Les décrocheurs Cartographie des dispositifs existants Les établissements scolaires et institutions publiques se sont saisis depuis plusieurs années déjà de la question du décrochage scolaire. AlphaOmega

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Propriétaire à Saint-Nazaire face à la mer... +ekodesign +ekologique +ekonomique +ekopratique... Souriez vous êtes propriétaire

Propriétaire à Saint-Nazaire face à la mer... +ekodesign +ekologique +ekonomique +ekopratique... Souriez vous êtes propriétaire Propriétaire à Saint-Nazaire face à la mer... +ekodesign +ekologique +ekonomique +ekopratique... Souriez vous êtes propriétaire +ekodesign eko, le logement d aujourd hui aussi beau que fonctionnel. Combinant

Plus en détail

formation professionnelle en BIOLOGIE DE L HABITATL sur 1 année e civile Ile de France - Alsace

formation professionnelle en BIOLOGIE DE L HABITATL sur 1 année e civile Ile de France - Alsace formation professionnelle en BIOLOGIE DE L HABITATL sur 1 année e civile Ile de France - Alsace Pour tout renseignement et futures dates en Ile De France Contacter Corinne Bullat Biologiste de l habitat

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Pose de 1 ère pierre. Résidence senior «Les Alouettes» à Bazet

Pose de 1 ère pierre. Résidence senior «Les Alouettes» à Bazet DOSSIER DE PRESSE Pose de 1 ère pierre Résidence senior «Les Alouettes» à Bazet Lundi 2 novembre 2015 à 15h00 Rue des Allées, Bazet Office Public de l Habitat des Hautes-Pyrénées 28, rue des Haras BP70816-65008

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2 Visite à Montpellier de Benoît HAMON, Ministre délégué auprès du ministre de l'economie et des Finances, chargé de l'economie sociale et solidaire et de la Consommation DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Novembre

Plus en détail

Les emplois d avenir sont pour vous

Les emplois d avenir sont pour vous Vous avez entre 16 et 25 ans? Peu ou pas qualifié(e) ou résidant sur des territoires à fort taux de chômage? Fortement motivé(e) pour trouver un emploi? Les emplois d avenir sont pour vous Une entrepris

Plus en détail

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS**

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** * CAFERUIS : Certificat d aptitude aux fonctions d encadrement et de responsable d unité d intervention sociale **

Plus en détail

CONVENTION Entre LE CONSEIL GENERAL DE LA NIEVRE. Et LA CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT REGION BOURGOGNE - SECTION NIEVRE

CONVENTION Entre LE CONSEIL GENERAL DE LA NIEVRE. Et LA CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT REGION BOURGOGNE - SECTION NIEVRE CONVENTION Entre LE CONSEIL GENERAL DE LA NIEVRE Et LA CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT REGION BOURGOGNE - SECTION NIEVRE «ACTION FILIERE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS» ENTRE LES SOUSSIGNES Le Conseil

Plus en détail

LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS

LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS I) CONTEXTE II) LES GRANDS CHANGEMENTS III) DISPOSITIF DE GESTION DU CODE REGIMES: BENEFICE DES AVANTAGES PLUS FAVORABLES MECANISME DE CONTRÔLE ET DE SUIVI EVALUATI

Plus en détail

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41)

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) Thème Territoire Fiche-bonne pratique Sol Blois Référence : 41_S_01 Date : janvier 2013 Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) http://www.centre.developpement-durable.gouv.fr/ 1 Historique/Contexte

Plus en détail

Le Contrat d accompagnement

Le Contrat d accompagnement Fiche pratique DIRECCTE des Pays de la Loire mise à jour au 22 avril 2014 Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Qui pilote et prescrit

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 SOMMAIRE Le projet du Centre National de la Construction Paille MOT DE LA PRÉSIDENTE p.1 La maison Feuillette, patrimoine à valeur écologique p.2 PROMOUVOIR, VALORISER ET EXPÉRIMENTER

Plus en détail

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm. Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.com Accord national du 13 novembre 2014 relatif à la formation

Plus en détail

Dossier de presse. Signature officielle de la charte d AVENIR ECO DU HAINAUT, groupement d entreprises éco-construction en Sambre Avesnois.

Dossier de presse. Signature officielle de la charte d AVENIR ECO DU HAINAUT, groupement d entreprises éco-construction en Sambre Avesnois. Dossier de presse Signature officielle de la charte d AVENIR ECO DU HAINAUT, groupement d entreprises éco-construction en Sambre Avesnois. La grappe AVENIR ECO DU HAINAUT bénéficie, via l accompagnement

Plus en détail

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES»

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES» Dossier de Presse Pension de Famille «LES PLEIADES» 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Juin 2014 - Construction de la Pension de Famille «LES PLEIADES», Aix-en-Provence (route

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

Le contrat de génération

Le contrat de génération Séminaire Italia Lavoro 30 mai 2013 Le contrat de génération Bruno Coquet Ministère du Travail, de l Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social Conseiller auprès de la Déléguée Générale

Plus en détail

Longecourt les Culêtre: Extension de village

Longecourt les Culêtre: Extension de village Longecourt les Culêtre: Extension de village Depuis septembre 2011, de multiples réunions ont été organisées par l'agence "AtelierZéroCarbone architectes" de Nuits saint Georges avec les habitants de la

Plus en détail

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 2 LE CREDIT COOPERATIF Ø banque à part entière, Ø banque coopérative actrice d une finance patiente, Ø banque engagée, Ø banque de l économie sociale

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Une coopérative d habitants en Sud GIRONDE

Une coopérative d habitants en Sud GIRONDE Une coopérative d habitants en Sud GIRONDE Un terrain, onze personnes de 2 à 60 ans, Trois habitations, une maison commune. Notre projet d éco-habitat partagé en Sud Gironde intègre des dimensions écologiques,

Plus en détail

LE DOSSIER DE PRESSE. Agence Sophie Turion Anne-Sophie Chatain-Masson 04 78 42 05 62 achatain@agence-turion.com CONTACT PRESSE

LE DOSSIER DE PRESSE. Agence Sophie Turion Anne-Sophie Chatain-Masson 04 78 42 05 62 achatain@agence-turion.com CONTACT PRESSE LE DOSSIER DE PRESSE Agence Sophie Turion Anne-Sophie Chatain-Masson 04 78 42 05 62 achatain@agence-turion.com CONTACT PRESSE SOMMAIRE Communiqué de presse page 3 Données de la construction bois en Rhône

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010 L économie solidaire «Une autre façon de concevoir l économie» Un secteur et son contexte 16 novembre 2010 1 Plan de la présentation 1. Economie solidaire au Luxembourg : Historique 2. Un document de référence

Plus en détail

APPRENDRE LA RENOVATION DE MA MAISON

APPRENDRE LA RENOVATION DE MA MAISON COMMUNIQUE DE PRESSE APPRENDRE LA RENOVATION DE MA MAISON UNE ANIMATION DE L Espace INFO ÉNERGIE de Moselle Est CHANTIER PARTICIPATIF A HONSKIRCH «MAISON ANCIENNE ET RESTAURATION ECOLOGIQUE» ADIL 57 /

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

Le logement public, outil de dynamique locale. VERS DES VILLAGES DURABLES Anthisnes, le 18 octobre 2012

Le logement public, outil de dynamique locale. VERS DES VILLAGES DURABLES Anthisnes, le 18 octobre 2012 Le logement public, outil de dynamique locale VERS DES VILLAGES DURABLES Anthisnes, le 18 octobre 2012 Société Satisfaire les besoins en santé, éducation, habitat, Équitable emploi, prévention de l exclusion,

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience

La validation des acquis de l expérience Fiche d animation Compétence C2 La validation des acquis de l expérience Objectif Permettre aux élèves de comprendre ce qu est la VAE. Matériel nécessaire Salle informatique avec connexion Internet. Activité

Plus en détail

L habitat participatif dans la loi ALUR

L habitat participatif dans la loi ALUR Centre d études et d expertise sur les risques, l environnement, la mobilité et l aménagement L habitat participatif dans la loi ALUR Un statut juridique pour les groupes d habitants Isabelle Mesnard,

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Définitions Un peu d histoire Quelques chiffres, les acteurs La finance solidaire Définitions L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble deux concepts, rappelé dans

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

RÉALISER VOTRE PROJET D ÉCOCONSTRUCTION?

RÉALISER VOTRE PROJET D ÉCOCONSTRUCTION? RÉALISER VOTRE PROJET D ÉCOCONSTRUCTION? LA MARRONNIÈRE : UN ÉCOQUARTIER ENGAGÉ VOTRE PROJET D ÉCOCONSTRUCTION DEVIENT POSSIBLE Construire sa maison à La Marronnière, c est l opportunité de vivre dans

Plus en détail

PROJET D ECO-SITE PREAMBULE

PROJET D ECO-SITE PREAMBULE PROJET D ECO-SITE PREAMBULE Une vingtaine de personnes se sont regroupées dans le collectif «ALKIMYA» pour permettre la réalisation d un projet d envergure en région Provence-Alpes-Côte d Azur. L enjeu

Plus en détail

CONDITIONS ET MODALITES DE CONCESSION DES TERRAINS RELEVANT DU DOMAINE PRIVE DE L ETAT DESTINES A LA REALISATION DE PROJETS D INVESTISSEMENT.

CONDITIONS ET MODALITES DE CONCESSION DES TERRAINS RELEVANT DU DOMAINE PRIVE DE L ETAT DESTINES A LA REALISATION DE PROJETS D INVESTISSEMENT. CONDITIONS ET MODALITES DE CONCESSION DES TERRAINS RELEVANT DU DOMAINE PRIVE DE L ETAT DESTINES A LA REALISATION DE PROJETS D INVESTISSEMENT. PREAMBULE La nouvelle ordonnance fixant les conditions et les

Plus en détail

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille Extension de l école de la deuxième chance à Marseille CONTEXTE La notion d Ecole de la Deuxième Chance La notion d école de la seconde chance fait suite à la parution, en 1995, d un Livre Blanc de la

Plus en détail

Emploi : Causes et conséquences des tendances futures

Emploi : Causes et conséquences des tendances futures Emploi : Causes et conséquences des tendances futures Horizon 2020 30 50 Impact sur la Métropole lilloise Les prix se font ailleurs (1) Libéralisation de la PAC Mondialisation - Doha Les marchés régulent

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE 93 93 PERMETTRE LE RENFORCEMENT DE LA DÉMOCRATIE LOCALE

Plus en détail

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE»

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE» Confédération Européenne des Syndicats 1 Union des Confédérations de l Industrie et des Employeurs d Europe UNICE/UEAPME 2 Centre Européen des Entreprises à Participation Publique et des Entreprises d

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE THEMATIQUES DU VOYAGE (ENVIRON 30 PERSONNES) 6 JUIN 2016 12H00 18H00 : AUTOUR DE L ECO RENOVATION DANS LES VOSGES DU NORD

DOSSIER DE PRESSE THEMATIQUES DU VOYAGE (ENVIRON 30 PERSONNES) 6 JUIN 2016 12H00 18H00 : AUTOUR DE L ECO RENOVATION DANS LES VOSGES DU NORD DOSSIER DE PRESSE VOYAGE D'ETUDES : URBANISME ET ARCHITECTURE DURABLE DANS LES VOSGES DU NORD Date : 6 juin 2016 ACCUEIL D'UNE DELEGATION DU PARC NATUREL REGIONAL DU GATINAIS FRANÇAIS (ENVIRON 30 PERSONNES)

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DE L AUTO-RÉHABILITATION De l expérimentation au déploiement

MISE EN ŒUVRE DE L AUTO-RÉHABILITATION De l expérimentation au déploiement AMÉNAGEMENT & HABITAT 8 JANVIER 2015 MISE EN ŒUVRE DE L AUTO-RÉHABILITATION De l expérimentation au déploiement SÉMINAIRE CONTRAINTES ENERGETIQUES ET INNOVATIONS SOCIALES 2 QUELQUES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication et Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Grand programme de service civique dédié à la culture «Citoyens de la culture»

Plus en détail

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle Repères revendicatifs Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle La CGT propose Un droit à l éducation permanente pour une formation émancipatrice tout au long de la vie. Ce droit

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dossier de presse 3. Biennale de l éco-construction Nord-Isère Durable. ème

DOSSIER DE PRESSE. Dossier de presse 3. Biennale de l éco-construction Nord-Isère Durable. ème DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse 3 1 ème Biennale de l éco-construction Nord-Isère Durable LA 3 EME BIENNALE DE L ECO-CONSTRUCTION NORD-ISERE DURABLE Un évènement du territoire Nord-Isère Durable 11

Plus en détail

La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue. Les espaces en libre accès tout au long de la soirée.

La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue. Les espaces en libre accès tout au long de la soirée. La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue Un peu d histoire La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe a été créée le 7 février 1809 par Napoléon 1 er. Ses 9 membres

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

ETIVAL-lès Le Mans Allée du Petit Train

ETIVAL-lès Le Mans Allée du Petit Train ETIVAL-lès Le Mans Allée du Petit Train L opération en bref Construction de 6 logements locatifs : 3 T3, 2 T4 et 1 T5 avec jardins Deux logements adaptés pour des personnes en situation de handicap Mise

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

Présentation du média salon

Présentation du média salon Présentation du média salon ll existe plusieurs type de salons : les salons professionnels, les salons grand public, les salons mixtes et les foires commerciales. Les salons professionnels sont des événements

Plus en détail

E NTREPRISES C O O P É R A T I V E S QUADRIPLUS GROUPE : LA FORCE D UN RÉSEAU DE COMPÉTENCES

E NTREPRISES C O O P É R A T I V E S QUADRIPLUS GROUPE : LA FORCE D UN RÉSEAU DE COMPÉTENCES E NTREPRISES C O O P É R A T I V E S QUADRIPLUS GROUPE : LA FORCE D UN RÉSEAU DE COMPÉTENCES L ENGAGEMENT D UN GROUPE COOPÉRATIF ANIMER UN RÉSEAU EN INGÉNIERIE DU BÂTIMENT QUADRIPLUS GROUPE met à la disposition

Plus en détail

La classe de Seconde Pro

La classe de Seconde Pro La classe de Seconde Pro Cette classe de seconde est une formation professionnalisante. L architecture de la formation proposée témoigne de l importance particulière donnée à la formation professionnelle.

Plus en détail

Professionnaliser. les médiateurs sociaux. acquis de l expérience (VAE) par la validation des

Professionnaliser. les médiateurs sociaux. acquis de l expérience (VAE) par la validation des Professionnaliser les médiateurs sociaux par la validation des acquis de l expérience (VAE) MÉDIATEUR SOCIAL un métier de contact, un intervenant social de proximité sur un territoire déterminé Acteur

Plus en détail

Conférences territoriales. Tous ensemble pour l emploi local avec le Conseil Général du Bas-Rhin

Conférences territoriales. Tous ensemble pour l emploi local avec le Conseil Général du Bas-Rhin Strasbourg, le 28 janvier 2014 En partenariat avec : Conférences territoriales Tous ensemble pour l emploi local avec le Conseil Général du Bas-Rhin Mardi 21 janvier à 18h30 au Pôle culturel, à Drusenheim

Plus en détail

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne L intitulé «formation», qui peut être affiché dans un document publicitaire, n est pas suffisant pour garantir son financement

Plus en détail

ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES

ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES Le financement d actions d animation sur le territoire du GAL Outre les actions d animation générales portées par le GAL, est souvent posée la question de la possibilité

Plus en détail

Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez!

Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez! Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez! PRIX ET TROPHÉE DE L INITIATIVE EN ÉCONOMIE SOCIALE 27 e ÉDITION Édito Depuis 26 ans, les «Prix et Trophée de l Initiative en économie sociale» illustrent

Plus en détail

Accord national relatif à l organisation du Chèque-vacances dans les entreprises du BTP visées à l article L 411-1 du code de tourisme

Accord national relatif à l organisation du Chèque-vacances dans les entreprises du BTP visées à l article L 411-1 du code de tourisme Accord national relatif à l organisation du Chèque-vacances dans les entreprises du BTP visées à l article L 411-1 du code de tourisme Entre : La Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

BACHELOR MARKETING ET COMMUNICATION

BACHELOR MARKETING ET COMMUNICATION 2, rue Saint Maximin 57070 METZ www.dlsmetz-sup.fr contact@dlsmetz-sup.fr Tel : 03 87 200 200 03 87 200 214 BACHELOR MARKETING ET COMMUNICATION Titre de niveau II : Responsable du développement d unité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

Un ensemble de savoir-faire

Un ensemble de savoir-faire Le groupe Bénéteau est leader mondial des constructeurs de bateaux à voile, acteur majeur sur le marché européen du bateau à moteur et leader européen de la résidence de loisirs. Dans sa stratégie de diversification,

Plus en détail

Enseignement et formation

Enseignement et formation TERRITOIRE Enseignement et formation Un réseau éducatif dense marqué par l importance de l enseignement Il existe un lien étroit entre la répartition spatiale des équipements d enseignement et la localisation

Plus en détail

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français 1. SYNTHÈSE Juillet 2015 Réalisé avec le support de : ARC note de synthèse juillet 2015 page 1 LE Le

Plus en détail

Développement local/services à la personne/circuit court/être consom acteurs

Développement local/services à la personne/circuit court/être consom acteurs Développement local/services à la personne/circuit court/être consom acteurs Réunion de concertation 3 2 novembre - salle : le chalet Frédéric Mistral, quartier des Barnouins Diagnostic partagé Stratégie

Plus en détail

Eduquer à l environnement urbain: le bruit, l air, l architecture, l énergie et l éco mobilité Béatrice Couturier 21 Novembre 2011

Eduquer à l environnement urbain: le bruit, l air, l architecture, l énergie et l éco mobilité Béatrice Couturier 21 Novembre 2011 Eduquer à l environnement urbain: le bruit, l air, l architecture, l énergie et l éco mobilité Béatrice Couturier 21 Novembre 2011 Comment l urbanisme durable prend en compte le cadre et les modes de vie?

Plus en détail

Accord de la branche des du 30/06/05

Accord de la branche des du 30/06/05 Accord de la branche des du 30/06/05 Date de l extension Codes naf : OPCA : HABITAT FORMATION Convention collective : Droit individuel à la formation Démarrage 07/05/05 Ancienneté Au 31 décembre de chaque

Plus en détail