La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Rapport annuel de gestion 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Rapport annuel de gestion 2011"

Transcription

1 24 e colloque santé et sécurité au travail Abitibi-Témiscamingue 24 octobre 2012 La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Guylaine Bourque, ing. Rapport annuel de gestion Décès Lésions professionnelles Travailleurs Employeurs Établissements 2 1

2 Déroulement Pourquoi s en occuper? Cadre d intervention de l inspecteur Permanence des correctifs: c est quoi? Dix mesures pour vous aider Actions adaptées à l entreprise Conclusion 3 Pourquoi s en occuper? 4 2

3 Pourquoi s en occuper Protéger les ressources Améliorer la productivité a. Communication / information b. Formation (incluant les superviseurs) c. Supervision active Répondre aux obligations légales 5 Répondre aux obligations légales LSST: Obligations générales et programme de prévention 3 devoirs: défense de diligence raisonnable Identifier Prévoyance Contrôler Corriger Autorité Efficacité 6 3

4 Cadre d intervention de l inspecteur 7 Cadre d intervention Guide d application, 2 e édition, juin 2010 (DC ) - établissements 8 4

5 Cadre d intervention Les incontournables, p.6 & Réaliser l intervention p.10 «L inspecteur exigede l employeur qu il mette en place des mesures pour identifier et corriger les dangers et des mesures qui feront en sorte que les dangers soient éliminés ou contrôlés en permanence.» 9 Cadre d intervention Effectuer le suivi de l intervention, p.13 «L inspecteur doit s assurerque l employeur a mis en œuvre non seulement des mesures pour corrigerles problèmes de santéet de sécuritéidentifiés mais aussi les mesures nécessaires au maintiende conditions de travail saines et sûres.» 10 5

6 Permanence des correctifs, c est quoi? 11 Permanence des correctifs Vérifier: Efficacitédes solutions implantées Maîtriser: risques réduits mais encore présents Agir: écart entre le résultat attendu et le résultat obtenu Agir: maintien des acquis Actions préventives & correctives 1. Planifier 4. Agir 2. Faire 3. Vérifier Permanence des correctifs & amélioration continue 12 6

7 La meilleure solution Comment analyser une situation de travail pour obtenir la meilleure solution? 13 Analyse de tâche Organisation Personne Tâche Équipement/ matériel Temps/moment Environnement 14 7

8 Analyse de tâche Individu / personne Formation Expérience Habileté Entraînement Supervision Etc. Travail à exécuter Procédures et méthodes de travail sécuritaires Commande urgente Mouvements exécutés, fréquence Etc. Tâche Équipement / matériel Outils (bon état et bon outil) Machines Véhicules Matières premières Équipements de protection Etc. 15 Analyse de tâche Temps/ moment Journée Quart de travail Temps supplémentaire Pause Etc. Milieu de travail État des lieux Bâtiment Sol, route Contaminants Température, humidité Vibrations Éclairage Qualité de l air Etc. Environnement Organisation Valeurs Directives Normes Supervision Mode de gestion Boni au rendement Etc. 16 8

9 Analyse de tâche S enquérir des pratiques réelles de travail et non pas celles prévues par les procédures, des éléments de santéet de sécurité... Comment? En discutant avec ceux qui réalisent les opérations: les travailleurs 17 Processus d évaluation des risques Identifier les dangers Évaluer les risques associés à un danger Déterminer les moyens appropriés pour : Éliminer le danger Diminuer et maîtriser les risques Assurer la permanence des correctifs Prioriser les actions Mettre en application 18 9

10 La meilleure solution Hiérarchie des solutions 1. Élimination 2. Substitution 3. Contrôles techniques 4. Contrôles administratifs 5. Équipements de protection 19 La meilleure solution a. Dès la conception (design, aménagement, choix des matériaux, des composantes, etc.) b. Aucun nouveau danger ou risque c. Demande le moins d entretien, de formation, de supervision, etc. d. Sans contrainte pour les travailleurs (opérateur, mécanicien, électricien, entretien) e. Durable 20 10

11 Permanence des correctifs Pièges à éviter a. Oublier de vérifier ce qui est bien fait b. Délaisser les correctifs une fois implantés 21 Dix mesures pour vous aider 22 11

12 Dix mesures pour vous aider 1. Information Politiques 6. Achat 2. Formation 7. Ingénierie 3. Supervision 8.Sous-traitance Surveillance 4. Inspection 9. Qualité du milieu 5. Entretien préventif 10.Santé 23 Dix mesures pour vous aider Pour chaque mesure, se demander : Est-ce que j en ai besoin? Si oui 1. Quoi 4. Par qui 2. Qui 3. Comment 5. Quand 6. Documentation 24 12

13 Dix mesures pour vous aider Si dès le départ vous pensez àtoutes les mesures nécessaires pour vous assurer que le correctif reste en place et demeure efficace, le choix de la solution sera peutêtre différent 25 Actions adaptées à l entreprise 26 13

14 Actions adaptées à l entreprise 27 Actions adaptées à l entreprise Défis Trouver une façon d intégrer les mesures de prévention aux activités de l entreprise Documenter : être capable de démontrer que ce qui est prévu est appliquésans être envahi par les papiers 28 14

15 Actions adaptées à l entreprise Information Intégrer les éléments SST àchaque réunion de production Ajouter les éléments SST dans les bons de travail Afficher l information au poste 29 Actions adaptées à l entreprise Information En parler àchaque travailleur dans la tournée journalière Et si le travailleur veut rapporter une situation à risque? 30 15

16 Actions adaptées à l entreprise Formation Inscrire la formation exigée sur les bons de travail (ex. entretien des machines) et sur les tâches (ex. entrée en espace clos) Conserver un cartable (fichier) avec les formations suivies par personne ou par type de formation 31 Actions adaptées à l entreprise Formation Inscrire des rappels pour une mise-àjour (ex. consignes pour les coups de chaleur àchaque printemps, méthodes de déneigement et conduite hivernale à chaque automne) 32 16

17 Actions adaptées à l entreprise Formation Ne pas oublier Les superviseurs (inspection, supervision) Les nouveaux travailleurs et superviseurs: dans une fonction ou dans l entreprise L intégration des jeunes 33 Actions adaptées à l entreprise Supervision Inscrire dans les tâches du superviseur les éléments àvérifier (ex. protecteurs présents, consignes respectées, port ÉPI) Accorder le temps nécessaire pour effectuer ces vérifications 34 17

18 Actions adaptées à l entreprise L information, la formation et la supervision visent la personne. But : S assurer qu elle ait les connaissances et les habiletés requises pour réaliser son travail de façon sécuritaire. 35 Actions adaptées à l entreprise Inspection Inscrire dans les tâches Àtous les jours par le superviseur : tenue des lieux, protecteurs en place, issues de secours dégagées 36 18

19 Actions adaptées à l entreprise Inspection Inscrire dans les tâches Àchaque quart de travail par le travailleur : poste de travail, outil et équipement utilisés (fiche sur le poste de travail) 37 Actions adaptées à l entreprise Inspection Programmer selon les recommandations du fabricant par une personne compétente (ex. chariot élévateur, système de ventilation) Selon les risques, inscrire dans la méthode de travail (ex. àchaque entrée en espace clos) Inspections périodiques 38 19

20 Actions adaptées à l entreprise Inspection Qu est-ce que je fais des nonconformités rapportées lors des inspections? 39 Actions adaptées à l entreprise Entretien préventif Programmer selon les recommandations du fabricant par une personne compétente (ex. composantes des protecteurs, système de ventilation, véhicules) 40 20

21 Actions adaptées à l entreprise Politiques : achat, ingénierie, soustraitance Ajouter les critères SST dans les bons de commande, bons de travail, contrats à l externe, cahier des charges Critères SST = exigences 41 Actions adaptées à l entreprise Surveillance : qualité du milieu et santé Programmer selon les recommandations du fournisseur (ex. contaminant) Programmer des examens selon les risques (ex. surdité) 42 21

22 Actions adaptées à l entreprise Exemples Petite entreprise Consignes de sécurité/ tableau de production 43 Actions adaptées à l entreprise Exemples Moyenne entreprise Tourets àmeuler / actions du CSS 44 22

23 Actions adaptées à l entreprise Exemples Moyenne entreprise Chariots élévateurs et palettiers/ Formation, information, supervision & inspection 45 Actions adaptées à l entreprise Exemples Grande entreprise Suivi des actions / système informatisé 46 23

24 Actions adaptées à l entreprise Exemples Intégration des jeunes et des nouveaux travailleurs (et superviseurs) Fiche d intégration au travail DC Actions adaptées à l établissement scolaire Exemples Grilles d inspection des machines 2 niveaux Élèves sous la supervision de l enseignant (les grilles sont transmises à la direction) Direction et enseignants 48 24

25 Actions adaptées à l établissement scolaire Exemples CFP 3 établissements Entretien préventif / système informatisé Signal quand l entretien est dû Signal demeure présent dans le système tant que l entretien n est pas réalisé Formation des enseignants sur le logiciel Traçabilité Requêtes conservées dans un cartable 49 Conclusion 50 25

26 Conclusion Organisation Personne Tâche Équipement/ matériel Temps/moment Environnement 51 Conclusion La permanence des correctifs, ça se prépare dès la conception Dix mesures, adaptées à l entreprise Un engagement àprendre pour protéger les ressources 52 26

27 Message à retenir Et vous, Comment prenez vous votre café? 53 Références Gestion de la santéet de la sécuritédu travail CAN/CSA Z : Gestion de la santéet de la sécurité du travail Gestion des risques CAN/CSA-ISO : Management du risque Principes et lignes directrices CAN/CSA ISO : Gestion des risques Techniques d évaluation des risques ISO : Sécuritédes machines Principes généraux de conception Appréciation du risque et réduction du risque 54 27

28 Références Diligence raisonnable Convergence, revue de gestion de la santésécurité, Faites vos devoirs en SST, sinon, CPSST, vol.24, août 2008 Publications de la CSST Guide de prévention en milieu de travail à l intention de la petite et de la moyenne entreprise, 2 e édition, DC Collection J ai le pouvoir d agir Je fais ma tournée d inspection, démarche d inspection pour le secteur agricole, DC Références Lois et règlements Loi sur la santéet la sécuritédu travail Règlements correspondants Consultation sur le site des Publications du Québec /lois_et_reglements/liste_reglements.php?alp ha=s

La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment?

La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment? La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment? Audrey Lacasse, conseillère-experte en prévention-inspection Direction générale de la prévention-inspection 30 septembre 2015

Plus en détail

La santé et la sécurité du travail dans l enseignement

La santé et la sécurité du travail dans l enseignement La santé et la sécurité du travail dans l enseignement Outils pratiques et moyens réalistes Solange Picard, conseillère en prévention jeunesse Direction régionale de la Chaudière-Appalaches 14 mars 2014

Plus en détail

Vous aider à rendre votre milieu de travail sécuritaire. Vous aider à éviter les lésions professionnelles et sauver des vies

Vous aider à rendre votre milieu de travail sécuritaire. Vous aider à éviter les lésions professionnelles et sauver des vies Conférencier : Luc Constant Conseiller en relation avec les employeurs CSST Investir en gestion de la santé et la sécurité au travail, est-ce rentable? Val-d Or, le 29 octobre Forum 2014 sur la santé et

Plus en détail

LE SUIVI APRÈS L'IMPLANTATION D'UN SYSTÈME DE CADENASSAGE. Mario Saucier, ing. Président de Groupe ID

LE SUIVI APRÈS L'IMPLANTATION D'UN SYSTÈME DE CADENASSAGE. Mario Saucier, ing. Président de Groupe ID LE SUIVI APRÈS L'IMPLANTATION D'UN SYSTÈME DE CADENASSAGE Mario Saucier, ing. Président de Groupe ID Conférence présentée au congrès de l'aqhsst à Gatineau le 18 mai 2012 Le suivi après l'implantation

Plus en détail

Cinq nouveaux outils pour assurer une gestion préventive de la santé et de la sécurité du travail dans les établissements d enseignement

Cinq nouveaux outils pour assurer une gestion préventive de la santé et de la sécurité du travail dans les établissements d enseignement Cinq nouveaux outils pour assurer une gestion préventive de la santé et de la sécurité du travail dans les établissements d enseignement Colloque 2015 - Table des répondants de l éducation des adultes

Plus en détail

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE»

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE» Programme de formation «Superviseur HSE» Le programme est conçu pour les diplômés universitaires (Ingénieurs ou autres) sans expérience professionnelle ou des inspecteurs, animateurs HSE, HSE officiers

Plus en détail

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 PROGRAMME DE EN SANTÉ SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 Document préparé par : Comité de la santé et de la sécurité du travail Objectif : Éliminer à la source même les dangers pour la santé, la sécurité et

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention Pour un comité de santé et de sécurité efficace Coopérer pour réduire les lésions professionnelles L expérience montre qu une entreprise qui se dote d un comité de santé et de

Plus en détail

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public Ordre du jour La prévention à la ferme AGRI-VISION Journée Relève et établissement 22 janvier 2013 Luc Lefebvre, ing. inspecteur CSST La CSST en bref : un assureur public Les obligations légales en matière

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Rôle du Comité Paritaire de Santé et de Sécurité du Travail (CPSST) selon le modèle de la norme CSA Z1000-06 Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Bienvenue Présentation De l Association

Plus en détail

La CSST Qui sommes nous? Charles Taschereau, conseiller DPI Olivier Lesquir, inspecteur

La CSST Qui sommes nous? Charles Taschereau, conseiller DPI Olivier Lesquir, inspecteur La CSST Qui sommes nous? Par : Charles Taschereau, conseiller DPI Olivier Lesquir, inspecteur Blainville 3 avril 2008 La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) Une compagnie d assurance

Plus en détail

GESTION DE LA SOUS-TRAITANCE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL

GESTION DE LA SOUS-TRAITANCE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL GESTION DE LA SOUS-TRAITANCE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL PRÉSENTATION AUX ENTREPRENEURS FORESTIERS PAR: Lionel Bernier, avocat-conseil STEIN MONAST s.e.n.c.r.l. 15 FÉVRIER 2012 TABLE DES

Plus en détail

Introduction à la SST

Introduction à la SST Introduction à la SST par Patricia Vega, ing. 1 Objectif de la présentation Donner une introduction générale sur le domaine de la prévention des accidents et des maladies du travail. 2 Lois, règlements

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège.

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège. CAHIER DE GESTION POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL COTE 36-00-01.01 OBJET La présente politique vise à préciser et à faire connaître les objectifs et les champs d application privilégiés

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin.

d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin. SGS - Système officiel i institué par une entreprise dans le but de diminueri et d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin. - Un système

Plus en détail

Rôles, responsabilités et reddition de comptes en matière de santé et de sécurité du travail. (DIRECTIVE)

Rôles, responsabilités et reddition de comptes en matière de santé et de sécurité du travail. (DIRECTIVE) Encadrements administratifs Rôles, responsabilités et reddition de comptes en matière de santé et de sécurité du travail. (DIRECTIVE) Date d'entrée en vigueur: 12/11/30 Date de fin: Commentaire: Service

Plus en détail

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION Préambule Le présent guide d application du cadre d intervention s adresse aux inspecteurs, aux chefs d équipe et aux directeurs en santé et sécurité en prévention-inspection de la CSST de même qu aux

Plus en détail

AGREPI Ile de France Lundi 18 octobre 2010 Stéphane RIO stephane.rio@cnpp.com 02 32 53 63 09

AGREPI Ile de France Lundi 18 octobre 2010 Stéphane RIO stephane.rio@cnpp.com 02 32 53 63 09 Présentation de la nouvelle règle APSAD R6 AGREPI Ile de France Lundi 18 octobre 2010 Stéphane RIO stephane.rio@cnpp.com 02 32 53 63 09 1 Le cadre et l historique de la révision de la règle R6 Planning

Plus en détail

SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL Les services offerts par le Service de formation aux entreprises sont flexibles : en préparant des formations sur mesure en santé et sécurité au travail et en s alliant avec

Plus en détail

Webinaire: Diligence raisonnable pour enseignants d ateliers

Webinaire: Diligence raisonnable pour enseignants d ateliers Webinaire: Diligence raisonnable pour enseignants d ateliers Diligence raisonnable pour les enseignants d ateliers Ordre du jour Introduction Diligence raisonnable Législation Conception de l atelier Organisation

Plus en détail

Outils de développement des compétences

Outils de développement des compétences Outils de développement des compétences Insérez votre logo ici Table des matières Avant-propos Introduction Descriptions des rôles et responsabilités Responsable SST Gérant Chef d équipe Travailleur Outils

Plus en détail

Atelier TRAITEMENT DES NON CONFORMITES

Atelier TRAITEMENT DES NON CONFORMITES Atelier TRAITEMENT DES NON CONFORMITES 34èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation LYON 4 avril 2012 D. Combeau & D. Thiveaud 34èmes JNES-DT 1 Démarche Qualité Cycle de Deming: Préparer, planifier

Plus en détail

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Présentation: Expérience de la CJO en matière de gestion des risques 17 mars 2015 Présentée par Autor : Noureddine / Author Data / Date

Plus en détail

Processus d analyse de risques

Processus d analyse de risques Processus d analyse de risques Tel que le rapporte la Loi sur la Santé et la Sécurité du Travail, tout travailleur doit «participer à l'identification et à l'élimination des risques d'accidents du travail

Plus en détail

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs Droits et obligations des travailleurs et des employeurs La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) vise à assurer des conditions de santé et de sécurité minimales dans les entreprises québécoises.

Plus en détail

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001 Quand le dernier arbre aura été abattu, Quand la dernière rivière aura été empoisonnée, Quand le dernier poisson aura été péché, Alors on saura que l argent ne se mange pas. Géronimo, chef apache SYSTEMES

Plus en détail

sécuritaires productifs soyez plus soyez plus Tout le monde a droit à un environnement de travail sécuritaire.

sécuritaires productifs soyez plus soyez plus Tout le monde a droit à un environnement de travail sécuritaire. Loi sur la santé et la sécurité du travail soyez plus sécuritaires soyez plus productifs INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION Information à l intention de l employeur, du maître d œuvre et du travailleur

Plus en détail

(P)-RM-2006-07. Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006. Amendement : Section 07

(P)-RM-2006-07. Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006. Amendement : Section 07 (P)-RM-2006-07 Santé et sécurité au travail Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006 Amendement : Politique de santé et sécurité au travail 1. But de la politique La

Plus en détail

Outil de diagnostic PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL. cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge

Outil de diagnostic PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL. cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge Outil de diagnostic PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge Ce document est

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL DÉFINITIONS ET CHAMP D'APPLICATION La législation québécoise en matière de santé et de sécurité du travail est constituée

Plus en détail

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL ET MEDECINE DU TRAVAIL 41 Chemin de la Durance 13300 SALON DE PROVENCE 0 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 I. GENERALITES... 3 A. Définitions...

Plus en détail

Obligations des. employeurs sur. l organisation de la santé. et de la sécurité au. travail en milieu forestier

Obligations des. employeurs sur. l organisation de la santé. et de la sécurité au. travail en milieu forestier Obligations des employeurs sur l organisation de la santé et de la sécurité au travail en milieu forestier Par Valérie Lévesque, B.A.A, D.É.S.S Entrepreneure - Force D Plan de présentation Loi sur la santé

Plus en détail

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP)

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) BouAlem MESBAH - AIRFOBEP? 3 Questions avant de commencer Du document unique au SMS Du SMS à l OHSAS

Plus en détail

Profils de compétences en SST

Profils de compétences en SST Profils de compétences en SST Table des matières Introduction... 3 Les trois types de savoirs. 4 Les profils de compétences Haute direction....5 Coordonnateur en santé-sécurité...9 Conseiller en ressources

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 18 mars 2009 1 OBJET Prescriptions des principes relatifs à la protection de l environnement et au développement durable. 2 BUT La Société du Centre des congrès de Québec

Plus en détail

LES OBLIGATIONS SST DECLINÉES SELON LE CONTEXTE. 1 Conférence EXPOPROTECTION - 05 novembre 2014 www.prevention-risquespro.fr

LES OBLIGATIONS SST DECLINÉES SELON LE CONTEXTE. 1 Conférence EXPOPROTECTION - 05 novembre 2014 www.prevention-risquespro.fr Intitulé Conférence Philippe de FAUCAMBERGE au salon EXPOPROTECTION PARIS 05 11 2014 Manager la Sécurité et la Santé au Travail et améliorer les performances de l Entreprise en utilisant le Document Unique

Plus en détail

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise CCI Moselle, le16 avril 2013 Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement Un atout pour l entreprise Intervention de Olivier Rousseaux, Auditeur QSE, Expert en organisation et management

Plus en détail

Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail.

Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail. Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail. (incluant les nouvelles réformes) * Formations - 2016 * Formations et services spécialisés en gestion des ressources

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention L entretien préventif des équipements Qui de mieux placé qu un spécialiste de l entretien automobile pour faire valoir les avantages d un entretien préventif? Celui-ci persuade

Plus en détail

CADENASSAGE. Offre de service

CADENASSAGE. Offre de service CADENASSAGE Offre de service MISE EN CONTEXTE La commission de la santé et de la sécurité du travail lançait le 29 septembre 2008 une campagne de sensibilisation du cadenassage. Cette campagne avait pour

Plus en détail

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Entreprise: Rue: NPA/ Localité: Brève description de l entreprise: Identification: N Suva: Classe: Effectif: Temps complet:

Plus en détail

Dans le cadre du contrôle de la radioprotection en France, l Autorité de sûreté nucléaire s est rendue dans votre établissement le 5 novembre 2014.

Dans le cadre du contrôle de la radioprotection en France, l Autorité de sûreté nucléaire s est rendue dans votre établissement le 5 novembre 2014. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE STRASBOURG Strasbourg, le 16 décembre 2014 N/Réf. : CODEP-STR-2014-056642 Centre de radiothérapie de la Robertsau 184, route de la Wantzenau 67000 STRASBOURG Objet : Inspection

Plus en détail

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2014-033015 Orléans, le 16 juillet 2014 Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux.

Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux. Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux. N/Réf. : SM/MC/013-2010 MONS, le 02 mars 2010. Mesdames, Messieurs, Chers Collègues, A toutes

Plus en détail

Programme de prévention : outil pratique de leadership en santé et sécurité du travail (SST)

Programme de prévention : outil pratique de leadership en santé et sécurité du travail (SST) Programme de prévention : outil pratique de leadership en santé et sécurité du travail (SST) Conférencier Nicolas Bouchard, MBA Inspecteur, CSST Le Grand Rendez-vous 2012 Montréal 16 octobre 2012 DÉROULEMENT

Plus en détail

DROITS ET OBLIGATIONS DES EMPLOYEURS ET DES TRAVAILLEURS

DROITS ET OBLIGATIONS DES EMPLOYEURS ET DES TRAVAILLEURS FICHE TECHNIQUE #37 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL DROITS ET OBLIGATIONS DES EMPLOYEURS ET DES TRAVAILLEURS La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) accorde

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

Travail L inspection des lieux de travail Une question de santé et de sécurité

Travail L inspection des lieux de travail Une question de santé et de sécurité Les gens Les partenariats Le savoir Travail L inspection des lieux de travail Une question de santé et de sécurité LT-050-03-07 Vous pouvez obtenir des exemplaires (imprimés) supplémentaires de cette publication,

Plus en détail

La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires

La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires Mylène Pigeon, Directrice Innovation productivité Marie-Pierre Poulin, Gestionnaire de projets senior Innovation productivité Mise

Plus en détail

RÉPERTOIRE Sessions de formation SST

RÉPERTOIRE Sessions de formation SST RÉPERTOIRE Sessions de formation SST L ASFETM est une association sectorielle paritaire (ASP) constituée en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail et vouée à la prévention des accidents

Plus en détail

Mettre en place des mesures correctives efficaces afin d éliminer ou contrôler les dangers et les risques identifiés.

Mettre en place des mesures correctives efficaces afin d éliminer ou contrôler les dangers et les risques identifiés. INSPECTION PRÉVENTIVE DES LIEUX DE TRAVAIL 1. OBJECTIF Mettre en place des mesures correctives efficaces afin d éliminer ou contrôler les dangers et les risques identifiés. 2. ASPECT ET IMPACT Examiner

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Rôle dans le système de gestion de la qualité Qu est ce que l évaluation? Pourquoi réaliser une L évaluation est un élément important des 12 points essentiels.

Plus en détail

MANUEL DE GESTION ENVIRONNEMENTAL ISO 14001 2004. Collège Sainte-Anne De Lachine Janvier 2011

MANUEL DE GESTION ENVIRONNEMENTAL ISO 14001 2004. Collège Sainte-Anne De Lachine Janvier 2011 4.1.1-02 MANUEL DE GESTION ENVIRONNEMENTAL ISO 14001 2004 Collège Sainte-Anne De Lachine Janvier 2011 23 novembre -11 1 Table des matières 1. INTRODUCTION ET DOMAINE D'APPLICATION... 3 2. TERMES ET DÉFINITIONS...

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition. Décembre 2008

ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition. Décembre 2008 ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition Décembre 2008 ISO 9001:2008 Modalités de transition Extrait du communiqué joint de IAF et ISO sur la mise en œuvre de la certification accréditée selon

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement x Procédure Page 1 de 6 x Politique Directive C.A. C.E. x C.G. Direction générale Résolution 00-650-6.00 Direction x Nouveau document x Amende

Plus en détail

Sécurité en matière d électricité au travail (Norme CSA Z462-12)

Sécurité en matière d électricité au travail (Norme CSA Z462-12) Sécurité en matière d électricité au travail (Norme CSA Z462-12) Colloque annuel du comité Énergie et gestion technique siemens.ca/answers Table des matières Objectifs de la norme Z462-12 Pratiques de

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE SECTION 5.3: LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL POLITIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À LA SANTÉ ET LA PAGE: 1 CHAPITRE: V Adoptée : CAD-7600 (26 08 03) ÉNONCÉ Assurer à la

Plus en détail

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD Aperçu Lancé en 2004 par l Association minière du Canada, le programme Vers le développement minier durable est un système de contrôle du rendement qui aide

Plus en détail

1. L importance stratégique de la GRH. 2. Les bonnes pratiques en GRH. 3. L organisation de la fonction RH. 4. Le besoin d expertise en GRH

1. L importance stratégique de la GRH. 2. Les bonnes pratiques en GRH. 3. L organisation de la fonction RH. 4. Le besoin d expertise en GRH François Poirier 1. L importance stratégique de la GRH 2. Les bonnes pratiques en GRH 3. L organisation de la fonction RH 4. Le besoin d expertise en GRH 2 L importance stratégique de la GRH 43,8 % (12

Plus en détail

Pour une meilleure prise en charge de la santé et sécurité du travail : Prendre le taureau par les cornes : c est pas bête!

Pour une meilleure prise en charge de la santé et sécurité du travail : Prendre le taureau par les cornes : c est pas bête! Pour une meilleure prise en charge de la santé et sécurité du travail : Prendre le taureau par les cornes : c est pas bête! Historique État de la situation en 2008 Style de gestion : réactive La chance

Plus en détail

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Opinion de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application»

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 4 1.1. Généralités... 4 1.2. Domaine d application...

Plus en détail

Programme de prévention Service de sécurité incendie

Programme de prévention Service de sécurité incendie Général ACCÈS AUX BÂTIMENTS diverses, chutes et glissades Prévenir le supérieur immédiat lorsque l accès au bâtiment n est pas sécuritaire. Installer un système d éclairage aux entrées et dans le stationnement

Plus en détail

POLITIQUE en matière de gestion intégrée de la santé, sécurité et bien-être au travail

POLITIQUE en matière de gestion intégrée de la santé, sécurité et bien-être au travail POLITIQUE en matière de gestion intégrée de la santé, sécurité et bien-être au travail Ce document s'adresse à tout le personnel La Direction des ressources humaines est responsable de son application

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP DEUXIEME PARTIE Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP METHODES ET PRATIQUES Comment évaluer les risques professionnels?

Plus en détail

Obligations pour. les propriétaires d ascenseurs et autres appareils élévateurs. Montez. avec nous!

Obligations pour. les propriétaires d ascenseurs et autres appareils élévateurs. Montez. avec nous! Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR ET FAIRE POUR VOUS CONFORMER AUX EXIGENCES DU RÈGLEMENT D ICI LE 31 MARS 2013!

TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR ET FAIRE POUR VOUS CONFORMER AUX EXIGENCES DU RÈGLEMENT D ICI LE 31 MARS 2013! TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR ET FAIRE POUR VOUS CONFORMER AUX EXIGENCES DU RÈGLEMENT D ICI LE 31 MARS 2013! Règlement sur la formation continue Principales obligations Gestion de vos Mesures de contrôle

Plus en détail

Code du travail, Directive machine, Norme Produit

Code du travail, Directive machine, Norme Produit Fermetures industrielles et équipements de quai Code du travail, Directive machine, Norme Produit Votre responsabilité est engagée! Norsud vous informe! Fermetures industrielles Équipements de quai Systèmes

Plus en détail

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 27 octobre 2015

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 27 octobre 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 27 octobre 2015 N/Réf. : CODEP-CAE-2015-042990 Fondation de la Miséricorde 15, Fossés Saint-Julien BP 100 14008 CAEN cedex 1 OBJET : Inspection

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION Le profil de poste sert à décrire tous les aspects entourant chacun des postes de l entreprise, à savoir les compétences requises, les tâches et les responsabilités, la rémunération prévue

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION

REFERENTIEL DE QUALIFICATION REFERENTIEL Pour l attribution et le suivi d une qualification d entreprise 11, rue de la Vistule 75013 PARIS tel 01 43 21 09 27 www.qualipropre.org Date d application : Avril 2013 1/7 SOMMAIRE 1. Objet

Plus en détail

Une documentation réfléchie paritairement pour une organisation SST efficace!

Une documentation réfléchie paritairement pour une organisation SST efficace! Une documentation réfléchie paritairement pour une organisation SST efficace! Hélène Néron, responsable SST, FSSS CSN et coprésidente syndicale du CPSST, CRDITED Saguenay Lac St Jean André Carbonneau,

Plus en détail

LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY BIO CR

LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY BIO CR LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY 1 LES SPECIFICITES DES LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE ISO 15189 ACCREDITATION CERTIFICATION ACCREDITATION AGREMENT RECONNAISSANCE DE LA CONFORMITE

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE Secteur Santé et Sécurité École Polytechnique Février 2014 GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE 1 LA GESTION DE LA SANTÉ ET SÉCURITÉ À POLYTECHNIQUE MONTRÉAL

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS SOMMAIRE Le rappel des obligations légales. les principaux risques. Le document Unique. Rappel des obligations légales Article

Plus en détail

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Workplace Health, Safety and Compensation Commission of New Brunswick WHSCC CSSIAT Commission de la santé, de la sécurité et de l indemnisation

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 Table des matières chapitre 1 Le concept d audit 17 1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 1.1.1. Principe général... 17 1.1.2. Historique... 19 1.1.3. Définitions des termes particuliers utilisés en audit...

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

ESPACE CLOS. Comprendre les exigences réglementaires pour bien mener les interventions en espace clos. M.Sc.A.

ESPACE CLOS. Comprendre les exigences réglementaires pour bien mener les interventions en espace clos. M.Sc.A. ESPACE CLOS Comprendre les exigences réglementaires r pour bien mener les interventions en espace clos Quang Bach Pham, ing., M.Sc.A. La loi sur la santé et la sécurité du travail L employeur a le droit

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Destiné aux entreprises réalisant des travaux susceptibles d'être en présence d'amiante

Plus en détail

RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES

RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES ASSURANCE ENTREPRISE PARCOUREZ IBC.CA LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS, ET CHUTES donnent lieu à certaines des réclamations en

Plus en détail

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Le ministère du Travail renforce l application de la Loi sur la santé et

Plus en détail

Management de la Qualité

Management de la Qualité Soyez en contrôle Management de la Qualité Gérez de façon intégrée la conformité Pour se démarquer dans un marché mondial compétitif, les entreprises doivent compter sur un système qualité rigoureux. Les

Plus en détail

La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante

La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante La réglementation sur la gestion sécuritaire de l amiante COLLOQUE ASP MINES SEPT-ÎLES 22 OCTOBRE 2013 par: Guy Chénard, inspecteur CSST Plan de la présentation Généralités sur le nouveau règlement Section

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

FORMATION ASSURANCE QUALITÉ & CONTRÔLE DES MÉDICAMENTS

FORMATION ASSURANCE QUALITÉ & CONTRÔLE DES MÉDICAMENTS FORMATION ASSURANCE QUALITÉ & CONTRÔLE DES MÉDICAMENTS 26-29/11/2007 - Rabat, Maroc Dr Pierre Leveau Responsable de l Unité Qualité et Environnement pierre.leveau@edqm.eu MODULE: Actions correctives et

Plus en détail

Marseille, le 3/7/2015 CODEP-MRS-2015-025309. CHU Montpellier - Lapeyronie 371, avenue du Doyen Giraud 34295 MONTPELLIER Cedex

Marseille, le 3/7/2015 CODEP-MRS-2015-025309. CHU Montpellier - Lapeyronie 371, avenue du Doyen Giraud 34295 MONTPELLIER Cedex RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE- Zone non imprimée - Place pour l'en-tête CODEP-MRS-2015-025309 Marseille, le 3/7/2015 CHU Montpellier - Lapeyronie 371, avenue du Doyen Giraud 34295 MONTPELLIER

Plus en détail