PROJET ÉDUCATIF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET ÉDUCATIF 2012-2017"

Transcription

1 PROJET ÉDUCATIF Orientation 1 Objectif 1.1 Soutenir le développement des compétences en français, en mathématique et en anglais. Améliorer la compétence Écrire en français pour les 3 cycles. Indicateur-clé Augmenter le taux de réussite des élèves. Lien avec le plan stratégique de la Commission scolaire : orientation 1; axe 2; objectif 2.1 ÉLÈVES INSCRITS AU RÉGULIER (excluant les élèves inscrits en anglais enrichi): Taux de réussite des élèves, à la compétence écrire, selon LUMIX, année scolaire 2013 : 1 er cycle : 9% des élèves sont en échec et 28% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 37% d élèves à risque 2 e cycle : 10% des élèves sont en échec et 28% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 38% d élèves à risque 3 e cycle : 6% des élèves sont en échec et 39% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 45% d élèves à risque ÉLÈVES INSCRITS AU CHANT CHORAL : Résultat obtenu er 91% 2 e 97% 3 e 95% Taux de réussite des élèves, à la compétence écrire, selon LUMIX, année scolaire 2013 : 1 er 93% 2 e 99% 3 e 94% 1 er cycle : 3% des élèves sont en échec et 14% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 17% d élèves à risque 2 e cycle : 0% des élèves sont en échec et 12% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 12% d élèves à risque 3 e cycle : 0% des élèves sont en échec et 26% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 26% d élèves à risque Description du moyen Système 1 Responsable(s) Échéancier Outils d évaluation Assurer la mise en place de l enseignement de la grammaire actuelle pour tous les cycles. Poursuivre l accompagnement intensif en conscience phonologique. Chantier académique Préscolaire Dunn Orthopédagogue Orthophoniste Pratiquer la dictée réflexive au moins une fois par semaine. Classe Faire vivre une dictée à caractère compétitif à tous les élèves de l école. régulier, chant choral et Dunn (classe avancée) Février 2016 Compilation des résultats. Tous les enseignants sont soutenus dans l enseignement de la grammaire actuelle. Dépister les élèves à risque grâce aux ateliers de conscience phonologique. Pratiquer la dictée réflexive une fois par semaine par tous les Toutes les classes participent à la dictée. Optimiser l enseignement du processus d écriture (planification, mise en texte, révision, correction et diffusion). Classe Enseigner le processus d écriture dans toutes les classes. Présenter des scénarios pour mieux écrire les mots à toutes les classes. Orthopédagogue Journée pédagogique : Rencontre 1 er cycle Rencontre 2 e 3 e cycle Tous les enseignants participent à la présentation. Soutenir le développement de la compétence Écrire avec la littérature jeunesse. Préscolaire 1 er cycle 2 e cycle 3 e cycle adjointe Bibliothécaire Conseillère pédagogique enseignants enseignants Utilisation de la littérature jeunesse dans les classes. 1 Élève; classe; école; famille; communauté.

2 Orientation 1 Soutenir le développement des compétences en français, en mathématique et en anglais. Objectif 1.2 Améliorer la compétence Raisonner en mathématique pour les 3 cycles. Indicateur-clé Augmenter le taux de réussite des élèves. Résultat obtenu Lien avec le plan stratégique de la Commission scolaire : orientation 1; axe 1; objectif er 86% 2 e 98% 3 e 98% 1 er 93% 2 e 99% 3 e 98% ÉLÈVES INSCRITS AU RÉGULIER; Taux de réussite des élèves, à la compétence raisonner, selon LUMIX, année scolaire 2013 : ÉLÈVES INSCRITS AU CHANT CHORAL : Taux de réussite des élèves, à la compétence raisonner, selon LUMIX, année scolaire 2013 : 1 er cycle : 9% des élèves sont en échec et 18% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 27% d élèves à risque 2 e cycle : 11% des élèves sont en échec et 21% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 32% d élèves à risque 3 e cycle : 4% des élèves sont en échec et 34% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 38% d élèves à risque 1 er cycle :2% des élèves sont en échec et 18% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 20% d élèves à risque 2 e cycle : 1% des élèves sont en échec et 11% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 12% d élèves à risque 3 e cycle : 0% des élèves sont en échec et 21% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 21% d élèves à risque Description du moyen Système 2 Responsable(s) Échéancier Outils d évaluation Utiliser la progression des apprentissages pour uniformiser nos pratiques (planification et évaluation). Classe Enseignant Orthopédagogue Tous les enseignants utilisent la PDA. Utiliser les situations d application dans les classes de la 1 re à la 6 e année. Classe Tous les élèves ont résolu des situations d application. Utiliser les épreuves ministérielles ou commission scolaire des années antérieures : situations d application et situations-problèmes pour les classes de fin de cycle. Classe Toutes les classes de fin de cycle utilisent les épreuves autorisées. S assurer que chaque niveau ait du matériel de manipulation en mathématique et qu il soit utilisé. Classe Toutes les classes utilisent du matériel de manipulation ou des modèles mathématiques. 2 Élève ; classe ; école ; famille ; communauté.

3 Orientation 1 Soutenir le développement des compétences en français, en mathématique et en anglais. Objectif 1.3 Améliorer les compétences Communiquer et Comprendre en anglais chez tous les élèves du 2 e et du 3 e cycle. Indicateur-clé Augmenter le taux de réussite des élèves. Résultat obtenu Lien avec le plan stratégique de la Commission scolaire : orientation 1; axe 1; objectif 1.1 ÉLÈVES INSCRITS AU RÉGULIER : Taux de réussite des élèves, à la compétence Communiquer, selon LUMIX, année scolaire 2013 : 2 e cycle : 6% des élèves sont en échec et 27% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 33% d élèves à risque 3 e cycle : 14% des élèves sont en échec et 41% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 55% d élèves à risque Taux de réussite des élèves, à la compétence Comprendre, selon LUMIX, année scolaire 2013 : 2 e cycle : 3% des élèves sont en échec et 12% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 15% d élèves à risque 3 e cycle : 21% des élèves sont en échec et 28% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 49% d élèves à risque 2 e 99% 3 e 91% 2 e 98% 3 e 95% ÉLÈVES INSCRITS AU CHANT CHORAL : Taux de réussite des élèves, à la compétence Communiquer selon LUMIX, année scolaire 2013 : 2 e cycle : 3% des élèves sont en échec et 14% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 17% d élèves à risque 3 e cycle : 0% des élèves sont en échec et 19% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 19% d élèves à risque Taux de réussite des élèves, à la compétence Comprendre, selon LUMIX, année scolaire 2013 : 2 e cycle : 0% des élèves sont en échec et 6% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 6% d élèves à risque 3 e cycle : 4% des élèves sont en échec et 9% sont en réussite mais ont une note entre 60 et 73% donc, 13% d élèves à risque Description du moyen Système 3 Responsable(s) Échéancier Outils d évaluation Stimuler la lecture de textes de langue anglaise et favoriser l enrichissement de la compréhension de textes. Classe en anglais Passation d un questionnaire auprès des enseignants d anglais Tous les élèves du 2 e et du 3 e cycle font la lecture de textes en anglais. Exploiter à la maison le vocabulaire lu et vu en classe. Élèves Famille en anglais Parents Différentes évaluations administrées par l enseignant en classe Tous les élèves du 2 e cycle et du 3 e cycle enrichissent leur vocabulaire. Favoriser l interaction et l écrit par la mise en place de projets. Classe en anglais Nombre de projets Tous les élèves du 2 e cycle et du 3 e cycle ont vécu au moins 2 projets. 3 Élève ; classe ; école ; famille ; communauté.

4 Orientation 1 Soutenir le développement des compétences en français, en mathématique et en anglais. Objectif 1.4 Améliorer le temps consacré à l enseignement. Indicateur-clé du QES. Pourcentage d élèves en retard. Lien avec le plan stratégique de la Commission scolaire : orientation 1; axe 1; objectif 1.1 Résultat obtenu Selon le QES (questionnaire sur l environnement socio-éducatif) passé en 2013 : Temps consacré à l enseignement : 72% des élèves ont une perception négative et 19% ont une perception mitigée 23% des membres du personnel ont une perception négative et 19% ont une perception mitigée Retards récurrents des élèves à l école : 5% des élèves arrivent en retard le matin ou le midi de mars à juin ( ) 9% des élèves arrivent en retard le matin ou le midi ( ) Description du moyen Système 4 Responsable(s) Échéancier Outils d évaluation Faire les messages à l interphone à heure fixe. Secrétariat Compléter la grille de compilation. Faire des messages 2 fois par jour : le matin et l après-midi. Éliminer les retards des élèves aux entrées du matin et de l après-midi en sensibilisant les parents au moyen d une lettre après 5 retards. Compléter la grille de compilation. Diminuer à 5% le nombre d élèves en retard. Organiser, en fin de journée, une reprise de temps pour les élèves qui ont des retards chroniques. Consulter le calendrier des reprises de temps. Engager une personne pour superviser la période de reprise de temps. Faire signer un contrat aux parents des élèves qui ont eu plus de 2 retenues en Septembre 2015 Nombre de contrats signés. Compléter la grille de compilation. Les élèves ciblés ont moins de retards. Sensibiliser les élèves et les parents, au début de l année scolaire, à l importance d arriver à l heure à l école. Consulter le calendrier des rencontres. Toutes les classes ont été visitées par la direction de l école. 4 Élève ; classe ; école ; famille ; communauté.

5 Orientation 2 Favoriser chez les élèves le respect des différences et le souci d inclusion sociale. Objectif 2.1 Améliorer les relations entre les élèves de tous les secteurs confondus. Indicateur-clé du QES. Résultat obtenu Lien avec le plan stratégique de la Commission scolaire : orientation 1; axe 4; objectif 4.1 Selon le QES (questionnaire sur l environnement socio-éducatif) passé en 2013 : Relations entre les élèves : 15% des élèves ont une perception négative et 30% ont une perception mitigée Insultes entre élèves : 47% des élèves ont une perception négative et 37% ont une perception mitigée Batailles entre élèves : 29% des élèves ont une perception négative et 44% ont une perception mitigée Déclaration de problèmes par les élèves à un adulte de l école : Menacer : 71% des élèves disent ne pas les déclarer Frapper / pousser par exprès : 58% des élèves disent ne pas le déclarer Description du moyen Système 5 Responsable(s) Échéancier Outils d évaluation Informer les parents de l école des différentes activités du projet d intégration en plaçant une vidéo sur le site Internet de l école. Faire vivre le projet Intégration en jumelant des élèves avec des élèves d une classe du secteur Dunn. Famille Éducatrices Dunn Site Internet Passation d un questionnaire soumis aux Mise en ligne de la vidéo sur le site Internet. Toutes les classes de l école participent au projet Intégration. Diffuser la liste et la description des activités du projet intégrateur sur le site Internet de l école. Famille Secrétaire Septembre 2015 Site Internet Diffusion sur le site Internet. Souligner les efforts des élèves qui se démarquent par une remise de méritas. Comité de valorisation Publier le nom des élèves méritants dans l Infoparents. Famille Un minimum de 3 remises Un minimum de 3 fois Consulter le calendrier des remises de méritas. Ajouter un point d information Méritas dans l Info-parents. Au moins 3 remises de méritas par secteur ont eu lieu. Les noms des élèves méritants sont publiés au moins 3 fois dans l année. Poursuivre les récrés animées. Membres du personnel Une fois par cycle Compiler le nombre de classes participantes. Toutes les classes ont participé 3 fois. Organiser la semaine de la déficience intellectuelle. Membres du personnel secteur Dunn Mois de mars 2016 Compiler le nombre de classes participantes. Tous les élèves des 3 secteurs participent à au moins une activité. 5 Élève ; classe ; école ; famille ; communauté

6 Offrir un budget par classe pour permettre le renouvellement du matériel de récréation. Septembre 2015 Liste du matériel acheté Du matériel a été acheté pour chaque classe. Annoncer les «Bons coups» des élèves à l interphone une fois par semaine. Tous les intervenants Élèves Cahier de consignation des «Bons coups» placé au secrétariat. Des messages sont faits à chaque mois.

7 Orientation 2 Favoriser chez les élèves le respect des différences et le souci d inclusion sociale. Objectif 2.2 Amener les élèves à communiquer respectueusement entre eux. Indicateur-clé du QES. Résultat obtenu Lien avec le plan stratégique de la Commission scolaire : orientation 1; axe 4; objectif 4.1 Selon le QES (questionnaire sur l environnement socio-éducatif) passé en 2013 : Relations entre les élèves : 15% des élèves ont une perception négative et 30% ont une perception mitigée Insultes entre élèves : 47% des élèves ont une perception négative et 37% ont une perception mitigée Batailles entre élèves : 29% des élèves ont une perception négative et 44% ont une perception mitigée Déclaration de problèmes par les élèves à un adulte de l école : Menacer : 71% des élèves disent ne pas les déclarer Frapper / pousser par exprès : 58% des élèves disent ne pas le déclarer Description du moyen Système 6 Responsable(s) Échéancier Outils d évaluation Poursuivre le programme «Médiation par les pairs» (programme Vers le pacifique) dans la cours du 1 er cycle. Octobre 2015 Nombre de rapports d intervention des médiateurs. Le nombre d intervention lors des récréations a diminué. Offrir à nos élèves un atelier de sensibilisation sur l intimidation lors de la semaine de la prévention. Instaurer le programme Vers le pacifique auprès des élèves du préscolaire, du 1 er cycle et de la 3 e année A-San-Tion. Former un groupe de gestion de l anxiété. Préscolaire 1 er cycle 3 e année Élèves du 2 e cycle et du 3 e cycle Enseignant Psychologue Décembre 2015 enseignants pour vérifier si l activité a été réalisée et à l éducatrice école pour évaluer la diminution des interventions pour régler des cas d intimidation. Dresser une liste des élèves ayant participé aux ateliers offerts. Le nombre d intervention pour régler des cas d intimidation a diminué (5 plaintes en ). Chaque classe ciblée a réalisé tous les ateliers. Les élèves ciblés participent aux ateliers. Former un groupe de développement des habiletés sociales. Élèves du 2 e cycle et du 3 e cycle Dresser une liste des élèves ayant participé aux ateliers offerts. Les élèves ciblés participent aux ateliers. Former un groupe de développement de l estime de soi. Élèves du 2 e cycle et du 3 e cycle Autre membre du personnel Dresser une liste des élèves ayant participé aux ateliers offerts. Les élèves ciblés participent aux ateliers. 6 Élève ; classe ; école ; famille ; communauté.

8 Orientation 3 Favoriser la motivation scolaire de nos élèves. Objectif 3.1 Offrir des programmes et des volets diversifiés. Indicateur-clé Résultat obtenu Lien avec le plan stratégique de la Commission scolaire : orientation 3; axe 1; objectif 1.3 ANALYSE DE LA SITUATION : Indice du seuil de faible revenu de 8 Offre de service aux élèves de 6e année (anglais enrichi) Description du moyen Système 7 Responsable(s) Échéancier Outils d évaluation Poursuivre le projet A-SAN-TION dans l école : Au préscolaire, 1 activité sportive par mois et fréquentation du local de psychomotricité régulièrement; Au 1 er cycle, maintenir le volet «activités Cirque» et vivre 1 activité sportive lors de la période A-SAN-TION. Au 2 e cycle, réaliser 2 sorties actives mensuellement. Au 3 e cycle, réaliser 1 sortie active ou un parcours sportif par mois. Utiliser la planification des activités sportives pour le projet A-SAN- TION. Promouvoir l activité sportive : Midis A-SAN-TION(cheerleading, mulitsports et jogging). Ligues interscolaires en fin de journée (basketball et badminton). Activités parascolaires en fin de journée. 1 activité sportive pour tous les élèves de l école à chaque étape. 1 conférence ou animation traitant de la santé globale, l alimentation, la motivation, l attention/la concentration pour tous les élèves du volet A-SAN-TION. Participation au Grand défi Pierre Lavoie Olympiades (Dunn) Deux semaines dans l année au service de garde Maintenir et promouvoir le profil de formation de l option chant choral pour les trois cycles du primaire. Faire en sorte que chaque groupe-classe produise une émission de radio diffusée par «Première radio» durant l année scolaire. Classe Offre de service des 3 cycles du primaire (chant choral) Selon le QES (questionnaire sur l environnement socio-éducatif) passé en 2013 : Climat de sentiment d appartenance : 10% des élèves ont une perception négative et 10% une perception mitigée Classe Septembre 2015 La planification par degré Classe Spécialistes éducation physique Service de garde coordonnatrice Responsable Première Radio Liste des activités sportives de l année. Offre de service Émissions de radio Toutes les classes du régulier participent aux activités A-SAN-TION. Toutes les classes du projet A-SAN-TION ont une planification. Tous les élèves participent aux activités sportives de leur secteur. Le service est offert aux 3 cycles. Produire au minimum une émission de radio pour chacune des classes. 7 Élève ; classe ; école ; famille ; communauté.

9 Maintenir et promouvoir l option Anglais enrichi. Classe Enseignant anglais Nombre d élèves inscrits à l option anglais enrichi Ouvrir un groupe d anglais enrichi. Mettre en place une activité visant à maintenir la motivation des élèves performants (ex. :«Génie en herbe») élèves Chantier motivation Nombre d élèves inscrits qui participent La mise en place de l activité.

Projet éducatif 14-19 de l école du Buisson et son plan de réussite 14-15. Approuvé au Conseil d établissement du 3 juin 2014

Projet éducatif 14-19 de l école du Buisson et son plan de réussite 14-15. Approuvé au Conseil d établissement du 3 juin 2014 Projet éducatif 14-19 de l école du Buisson et son plan de réussite 14-15 Approuvé au Conseil d établissement du 3 juin 2014 Nous avons pour principes que: Plus nous soutenons l élève tôt dans son cheminement

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012

PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012 PLAN DE RÉUSSITE 20112012 ISSION : VISION : VALEURS : INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Un projet de formation appuyé sur les forces du milieu qui interpelle tous les intervenants : les élèves, les parents,

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF 2014-2019

PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 Mission Instruire Socialiser Qualifier Orientation 1 Travailler ensemble au développement de tous nos élèves, tant au niveau intellectuel, physique, affectif, social que moral,

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014-2015 École : St-Antoine L école et son milieu Desservant une population de 2003 habitants dont le revenu est de 97 902 $ par famille. Une école en

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 PAVILLON WILBROD DUFOUR

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 PAVILLON WILBROD DUFOUR PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 PAVILLON WILBROD DUFOUR PWD École en forme et en santé Parcours régulier Secondaire 1 à 5; Déro 15-16 ans. Programme ÉTIC Secondaire 1, 2 et 3.

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010 IDENTIFICATION CP-DG-21 TITRE : POLITIQUE LINGUISTIQUE Direction générale SECTEUR DE GESTION ADOPTION RÉSOLUTION DATE CC-10-11-23-03 SECTION MISES À JOUR CADRE RÉFÉRENTIEL CADRE JURIDIQUE RÉSOLUTION DATE

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS ORIENTATION 1 FAVORISER LE PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES 1.1 D ici 5 ans, augmenter de

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT : ÉCOLE DU PARCHEMIN ANNÉE 2014-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire. 30 juin 2012

Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire. 30 juin 2012 Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire 30 juin 2012 École Centrale Commission scolaire de l Énergie «Une éducation qui t ouvre le monde»

Plus en détail

Offre de formations 2015-2016 Services éducatifs Document de consultation

Offre de formations 2015-2016 Services éducatifs Document de consultation Offre de formations 2015-2016 Services éducatifs Document de consultation Primaire Un sujet peut être abordé différemment et sous différentes modalités selon le niveau d expertise du personnel. Incontournables

Plus en détail

Démarche de planification École Philippe-Labarre

Démarche de planification École Philippe-Labarre École Philippe-Labarre Directeur Sylvain Cléroux Projet éducatif adopté par le conseil d'établissement le 4 mai 2004 Plan de réussite approuvé par le conseil d'établissement le 11 décembre 2013 en vigueur

Plus en détail

POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE!

POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE! COMMISSION SCOLAIRE DE LA CAPITALE ÉCOLE SAINT-MALO LE PROJET ÉDUCATIF 2010-2015 DE L ÉCOLE POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE! Projet éducatif adopté par les membres du conseil d établissement

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034)

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) 4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) Processus de consultation dépôts: CCG - 15 février 2011 CPC - 17 février 2011 Conseil des commissaires - 22 février 2011 La présente politique s

Plus en détail

LES FACTEURS DE RÉUSSITE À LA BASE DE NOS OBJECTIFS

LES FACTEURS DE RÉUSSITE À LA BASE DE NOS OBJECTIFS PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012 ÉCOLES PREISSAC / STE-GERTRUDE NOS ORIENTATIONS : 1. Amener l au sommet de sa réussite éducative. 2. Amener l à devenir un citoyen autonome et responsable. 3. Améliorer la qualité

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

«Rêver et agir pour un monde meilleur»

«Rêver et agir pour un monde meilleur» LE PROJET ÉDUCATIF DE L ÉCOLE DES HAUTS-CLOCHERS 2007-2012 avec prolongation jusqu à juin 2013 «Rêver et agir pour un monde meilleur» Réalisé par : Diane Paquet, enseignante au préscolaire Sandra Tremblay,

Plus en détail

Normes de promotion et de classement pour le passage du primaire au secondaire

Normes de promotion et de classement pour le passage du primaire au secondaire 2013-2014 ÉCOLE JEAN-DU-NORD INFORMATION CONCERNANT L INSCRIPTION ET LES CHOIX DE COURS PASSAGE PRIMAIRE SECONDAIRE PREMIER CYCLE DU SECONDAIRE ET CHEMINEMENT PARTICULIER Ce document informe les parents

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 Centre de formation générale des adultes 1 L école et son milieu Tous les services d enseignement offerts à plus de 2000 adultes; Clientèle répartie

Plus en détail

Présentation du projet éducatif

Présentation du projet éducatif Présentation du projet éducatif Mot du président du conseil d établissement - M. Steve Labranche Le conseil d'établissement tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la conception, à l'analyse

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

PLAN DE LUTTE. Protocole d intervention sur l intimidation et la violence Disons NON à l intimidation

PLAN DE LUTTE. Protocole d intervention sur l intimidation et la violence Disons NON à l intimidation PLAN DE LUTTE Protocole d intervention sur l intimidation et la violence Disons NON à l intimidation École Saint-Claude Novembre 2012 Plan de lutte contre l intimidation et la violence à l école DATE D

Plus en détail

Plan de réussite 2014-2015 Sainte-Dorothée

Plan de réussite 2014-2015 Sainte-Dorothée Plan de réussite 2014-2015 Sainte-Dorothée I. LES OBJECTIFS VISÉS ET LES MOYENS MIS EN OEUVRE Objectif : Maintenir un taux de réussite de plus de 90%, d'ici juin 2016, pour tous les élèves des classes

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU

PLAN DE RÉUSSITE. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU PLAN DE RÉUSSITE 2012 2013 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU MISSION DU CENTRE Le Centre de formation professionnelle Léonard-De Vinci, édifice Côte-Vertu a pour

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne

Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS SUIVI DU PLAN DE RÉUSSITE Objectif 1.1 Augmenter la maîtrise de la lecture chez nos élèves Voir la liste des

Plus en détail

Plan de réussite 2009-2010

Plan de réussite 2009-2010 Plan de réussite 2009-2010 Orientation 1 : Respecter davantage les rythmes d apprentissage des élèves pour réaliser la mission d Instruire les élèves. Objectif 1 : Réduire de 10% le nombre d élèves de

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le cœur à l école PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire Le programme Le coeur à l école s adresse aux parents d enfants

Plus en détail

Texte 5 Projets d aide à l apprentissage

Texte 5 Projets d aide à l apprentissage Texte 5 Projets d aide à l apprentissage Ce document présente succinctement les différents projets d aide en apprentissage mis en œuvre au cours de l année 2001-2002. Il offre un aperçu de la diversité

Plus en détail

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS)

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) École secondaire Armand-Corbeil Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) Janvier 2013 PRÉAMBULE Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport demande aux commissions

Plus en détail

2012-2013 RAPPORT-ANNUEL. Table des matières

2012-2013 RAPPORT-ANNUEL. Table des matières RAPPORT-ANNUEL 2012-2013 É C O L E C H A R L E S - R O D R I G U E Le conseil d'établissement de l'école Charles-Rodrigue et l'équipe-école sont fiers de vous présenter le bilan de l'année scolaire 2012-2013,

Plus en détail

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 Approuvé tel qu amendé par le conseil d établissement le 6 mai 2014. LE PORTRAIT DE NOTRE MILIEU L école Du Domaine est située dans le secteur Duberger de l arrondissement

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 ET PLAN DE RÉUSSITE 2014-2015

PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 ET PLAN DE RÉUSSITE 2014-2015 PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 ET PLAN DE RÉUSSITE 2014-2015 MISSION : 1. Instruire : «Tout établissement scolaire a comme première responsabilité la formation de l esprit de chaque élève. Même si l école ne

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Commission scolaire des Hautes-Rivières Commission scolaire des Hautes-Rivières P P O L I T I Q U E SUJET : POLITIQUE LINGUISTIQUE SERVICE : ADMINISTRATION GÉNÉRALE CODE : AGP 06 DATE D APPROBATION : 9 mai 2011 RÉSOLUTION NUMÉRO : HR 11.05.09-06

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2010-2013

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2010-2013 ORIENTATION 5.1 Sensibiliser tous les intervenants de l organisation scolaire d une part, les élèves et leur famille d autre part, à l importance de la culture dans la vie. Offrir des activités de sensibilisation

Plus en détail

BUT 1 : AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L ÂGE DE 20 ANS

BUT 1 : AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L ÂGE DE 20 ANS 21 octobre 2014 BUT 1 : AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L ÂGE DE 20 ANS Objectif 1 : Augmenter le niveau de compétence des élèves en mathématique Bonification des mesures d

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE Commission scolaire des Patriotes PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ÉTABLISSEMENT ALBERT-SCHWEITZER ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

Les moyens mis en place par le SDG pour répondre aux grandes orientations du projet éducatif de l école

Les moyens mis en place par le SDG pour répondre aux grandes orientations du projet éducatif de l école Autonomie d utilisation des outils face à leurs apprentissages. Projets à long terme: couture, papier mâché, cinéma, robotique. à FAVORISER LA RÉUSSITE chez l ensemble des élèves en respectant leurs différences.

Plus en détail

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Château d Émylie Introduction Le service de garde Sainte-Claire a ouvert ses portes au milieu des années 80, et à ses débuts, une trentaine d enfants

Plus en détail

POLITIQUE SRE-POL-09. 1. Énoncé... 2. 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5. 3. Personnes et entités visées... 5

POLITIQUE SRE-POL-09. 1. Énoncé... 2. 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5. 3. Personnes et entités visées... 5 POLITIQUE Service des ressources éducatives aux jeunes SRE-POL-09 POLITIQUE LINGUISTIQUE 1. Énoncé... 2 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5 3. Personnes et entités visées... 5 4. Principes

Plus en détail

Projet éducatif L Escale (039)

Projet éducatif L Escale (039) Projet éducatif L Escale (039) L Escale (039) Introduction Pour répondre aux dispositions de la Loi de l'instruction publique, l'école l'escale révise son projet éducatif afin de mieux réaliser sa mission

Plus en détail

École St-Julien. Projet éducatif Plan de réussite 2014-2015 Format abrégé

École St-Julien. Projet éducatif Plan de réussite 2014-2015 Format abrégé École St-Julien Projet éducatif Plan de réussite 2014-2015 Format abrégé L école et son milieu École primaire implantée dans un quartier d Alma en zone rurale. 170 élèves répartis entre 7 classes. Service

Plus en détail

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires E Les programmes des Services éducatifs complémentaires X Juin 2006 T Services éducatifs particuliers et complémentaires R A OBJECTIF 3.1 Accompagner l élève, de façon continue, dans la construction de

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur Normes et modalités d évaluation École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur MAI 2015 PRÉAMBULE L article 96.15 de la Loi sur l Instruction publique et la Politique d évaluation des apprentissages obligent

Plus en détail

Document de travail pour consigner le plan de réussite en lien avec le projet éducatif et les cibles par établissement

Document de travail pour consigner le plan de réussite en lien avec le projet éducatif et les cibles par établissement Établissement : École St Bernardin Année scolaire : 2011 2013 Résultats scolaires des élèves sont généralement bons Document de travail pour consigner le plan de réussite en lien avec le projet éducatif

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS Page 1 de 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE Promouvoir l utilisation d un français oral et écrit de qualité par les élèves et par tous les

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

TRANSITION PRIMAIRE SECONDAIRE COMMENT AIDER MON ENFANT À BIEN VIVRE SA TRANSITION?

TRANSITION PRIMAIRE SECONDAIRE COMMENT AIDER MON ENFANT À BIEN VIVRE SA TRANSITION? TRANSITION PRIMAIRE SECONDAIRE COMMENT AIDER MON ENFANT À BIEN VIVRE SA TRANSITION? Le mardi 3 juin 2014 CONTENU DE LA PRÉSENTATION L intégration au secondaire et l adolescence, un double défi. (présenté

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE ÉLISABETH-TURGEON ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014 ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Convention

Plus en détail

Programme d activités

Programme d activités Programme d activités Table des matières Les principes de bases de notre programme d activités 3 Les objectifs du service de garde en milieu scolaire 3 Un programme en harmonie 4 Le service de garde un

Plus en détail

LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS

LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS Adopté par le conseil d établissement le 16 mars 2010 Approuvé par le conseil d établissement le 16 mars 2010

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE. Plan de travail annuel 2014-2015

PLAN DE RÉUSSITE. Plan de travail annuel 2014-2015 PLAN DE RÉUSSITE Plan de travail annuel 2014-2015 2015 Plan de réussite 2014-2019 Planification annuelle 2014-2015 Note; cette année étant l an 1 du déploiement du plan de réussite 2014-2019, nous devons

Plus en détail

MOT DE LA DIRECTION SPÉCIAL

MOT DE LA DIRECTION SPÉCIAL École Anne-Hébert 555, chemin Sainte-Foy INFO-PARENTS SPÉCIAL Québec (Québec) G2S 2J9 MOT DE LA DIRECTION Ce sera bientôt le temps d inscrire votre enfant pour la prochaine année scolaire. Cette opération

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ET PLAN DE RÉUSSITE 2012-2016 ÉCOLE HORIZON JEUNESSE

PROJET ÉDUCATIF ET PLAN DE RÉUSSITE 2012-2016 ÉCOLE HORIZON JEUNESSE ANALYSE DE LA SITUATION 1. LE MILIEU 1.1 Le secteur L école Horizon Jeunesse est située dans un milieu socio-économique aisé, dans la moyenne supérieure par rapport à la province. L indice de défavorisation

Plus en détail

Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et

Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et l école Sacré-Coeur 2012-2013 PRÉAMBULE La convention de partenariat et la convention de gestion et de réussite

Plus en détail

Démarche de planification École Joseph-Charbonneau

Démarche de planification École Joseph-Charbonneau Démarche de planification École Joseph-Charbonneau Directrice Louise Paquette Projet éducatif adopté par le conseil d'établissement le Plan de réussite approuvé par le conseil d'établissement en vigueur

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE École Langevin CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE LANGEVIN ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014 ANNÉE SCOLAIRE 2010-2011

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT LA FARANDOLE ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE En

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE École secondaire d Oka Contexte L école secondaire d Oka dessert une clientèle très homogène quant à la langue parlée. Généralement constituée de Québécois de souche, la population

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative 2013-2014 entre la Commission scolaire des Draveurs et l

Plus en détail

École l Arc-en-ciel 510, rue de l École Téléphone : (418) 386-5541 St-Narcisse-de-Beaurivage (Québec)poste 7131 G0S 1W0 Télécopieur : (418) 475-4431

École l Arc-en-ciel 510, rue de l École Téléphone : (418) 386-5541 St-Narcisse-de-Beaurivage (Québec)poste 7131 G0S 1W0 Télécopieur : (418) 475-4431 École l Arc-en-ciel 510, rue de l École Téléphone : (418) 386-5541 St-Narcisse-de-Beaurivage (Québec)poste 7131 G0S 1W0 Télécopieur : (418) 475-4431 AUTO-ANALYSE DE L ÉCOLE L ARC-EN-CIEL DE ST-NARCISSE

Plus en détail

Le portfolio orientant comme outil d évaluation

Le portfolio orientant comme outil d évaluation Le portfolio orientant comme outil d évaluation Contenu de la conférence 1. Le concept de l approche orientante à notre école a) Notre philosophie de l orientation b) Notre clientèle c) Le portfolio 1.

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Direction des études Août 2009 Préambule Fondé en 1917, le Collège Bart est un établissement d enseignement collégial privé autorisé

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

La collaboration en contexte

La collaboration en contexte Lavoie, J., Universitéde Sherbrooke, Beaumont, C., Université Laval, Couture, C., Universitédu Québec àtrois-rivières. Bref survol des connaissances actuelles concernant les pratiques collaboratives en

Plus en détail

Plan de lutte visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école. École Sainte-Rosalie 2012-2013

Plan de lutte visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école. École Sainte-Rosalie 2012-2013 Plan de lutte visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école École Sainte-Rosalie 2012-2013 Le plan d action pour prévenir et traiter la violence à l école : ça vaut le coup d

Plus en détail

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés.

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec se poursuivent

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

École Lestrat Commission scolaire de la Moyenne-Côte-Nord Havre-Saint-Pierre

École Lestrat Commission scolaire de la Moyenne-Côte-Nord Havre-Saint-Pierre École Lestrat Commission scolaire de la Moyenne-Côte-Nord Havre-Saint-Pierre Rapport annuel du conseil d établissement pour l année scolaire 2011-2012 Loi sur l instruction publique, article 82 «Le conseil

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013-2014

RAPPORT ANNUEL 2013-2014 225, rue Joseph-Martel Boucherville (Québec) J4B 1L1 pierre-boucher@csp.qc.ca - Site Web : http://pierreboucher.csp.qc.ca RAPPORT ANNUEL 2013-2014 Première partie : le bilan de l établissement I. Présentation

Plus en détail

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Denis Morin Directeur-conseil en entrepreneuriat Commission scolaire de l Énergie 1 er forum sur les retombées de

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. École : Jean XXIII

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. École : Jean XXIII PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE École : Jean XXIII L école et son milieu Population de 1000 habitants; clientèle en 2012 2013 de 92 élèves; un indice de défavorisation de 9; un projet école aux couleurs

Plus en détail

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble : Apprendre ensemble Sommaire exécutif PROJET D ÉCOLES MODÈLES Février 2015 Julia O Sullivan, PhD Conseillère principale pour a Professeure et doyenne Institut des études pédagogiques de l Ontario Université

Plus en détail

Plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative BILAN 2013-2014

Plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative BILAN 2013-2014 Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative BILAN 2013-2014 Au service de la réussite de chacun 100, rue de la Baie Gatineau

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) Adoptée par le conseil d administration le 27 novembre 2003 Direction des études Table des matières 1. BUT...

Plus en détail

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R»

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» Parler Apprendre Réfléchir Lire Ensemble pour Réussir Pascal BRESSOUX et Michel ZORMAN Laboratoire

Plus en détail

POUR LES MESURES «PRIORITÉ JEUNESSE», «ACTION COMMUNAUTAIRE INTERSECTORIELLE» ET «PROMOTION DE LA SANTÉ ET PRÉVENTION DES TOXICOMANIES»

POUR LES MESURES «PRIORITÉ JEUNESSE», «ACTION COMMUNAUTAIRE INTERSECTORIELLE» ET «PROMOTION DE LA SANTÉ ET PRÉVENTION DES TOXICOMANIES» POUR LES MESURES «PRIORITÉ JEUNESSE», «ACTION COMMUNAUTAIRE INTERSECTORIELLE» ET «PROMOTION DE LA SANTÉ ET PRÉVENTION DES TOXICOMANIES» Année 2010-2011 Répondante pour les organismes de Saint-Laurent A/S

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE École du Portage Tous ensemble pour mon avenir - de l Arc-en-Ciel (Ste-Jeanne d Arc), - du Clair-Soleil (La Rédemption) et de la Rivière (Ste-Angèle-de-Mérici) CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE École secondaire Jean-Paul II POLITIQUE LINGUISTIQUE Adoptée par le conseil d administration le 29 janvier 2013 Résolution 2013/01/20/3 TABLE DES MATIÈRES Introduction Définition... 5 Objet du document...

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

BIM-FGA : des outils appropriés pour l'évaluation en formation de base commune (FBC)

BIM-FGA : des outils appropriés pour l'évaluation en formation de base commune (FBC) BIM-FGA : des outils appropriés pour l'évaluation en formation de base commune (FBC) Par : Joanne Dumont Commission scolaire de Laval Jacinthe Parent et Claire Soucy Direction des Services pédagogiques

Plus en détail

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours.

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours. GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2011-2012 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

Recherche-action en cours dans une école SIAA Approche orientante

Recherche-action en cours dans une école SIAA Approche orientante TITRE DE L EXPÉRIENCE Septembre 2003-mai 2004 Approche orientante pour élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage ÉCOLE SECONDAIRE SIAA Polyvalente de Disraëli (822040) à Disraëli 474 élèves

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE (ONGLET 37) Processus de consultation Comité de la politique linguistique 16 mars 2010 Comité de consultatif de gestion 23 mars 2011 Comité de parents 28 mars 2011 Comité de participation

Plus en détail

Projets particuliers reconnus par la Commission scolaire - 2015-2016

Projets particuliers reconnus par la Commission scolaire - 2015-2016 E002-1-4 Services éducatifs Projets particuliers reconnus par la Commission scolaire - 2015-2016 Répartition des services éducatifs entre les écoles DÉFINITION ET CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ Référence : Jean

Plus en détail

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants [ressource électronique] ISBN: 978-0-7711-4982-5

Plus en détail

Laurier Fortin, Ph. D., professeur, Université de Sherbrooke Titulaire de la Chaire de recherche de la Commission Scolaire de la Région de Sherbrooke.

Laurier Fortin, Ph. D., professeur, Université de Sherbrooke Titulaire de la Chaire de recherche de la Commission Scolaire de la Région de Sherbrooke. Engagement scolaire et persévérance rance au secondaire : Modèle théorique, types, évaluation et intervention Laurier Fortin, Ph. D., professeur, Université de Sherbrooke Titulaire de la Chaire de recherche

Plus en détail

Historique de l e tablissement en bref

Historique de l e tablissement en bref Historique de l e tablissement en bref Lors de son inauguration, en 1974-1975, l école portait le nom de Louis-Joseph Dumais, un conseiller scolaire du secteur de Lachute, et desservait une population

Plus en détail

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année :

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année : FONCTIONNEMENT DE L ÉCOLE Le bilan présenté ici ne peut faire état de tous les événements qui ont eu lieu pendant l année scolaire 2005-2006. Toutefois, nous pouvons affirmer que l implication et le travail

Plus en détail

Plan de réussite

Plan de réussite OBJECTIF DU PROJET ÉDUCATIF : Maintenir, d ici 2016, nos taux de réussite en lecture, écriture et mathématiques au-dessus de 90% MOYENS Maintenir à 10% ou moins le taux d élèves se situant dans la zone

Plus en détail