Changeons d énergies

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Changeons d énergies"

Transcription

1 Changeons d énergies Etat des lieux Le soleil, notre énergie Transition, mode d emploi Alain Vaillant 1

2 Changeons d énergies Etat des lieux Le soleil, notre énergie Transition, mode d emploi Alain Vaillant 2

3 Le Soleil, notre énergie Le soleil, c est quoi? Les seules sources d énergie qui n ont pas pour origine l énergie solaire sont la géothermie, le nucléaire et les marées A l heure actuelle, plus de 80% de l énergie que l on consomme est d origine solaire (directe ou indirecte, récente ou ancienne) 3

4 L état des lieux Les énergies fossiles Au rythme de consommation actuel, les réserves prouvées d énergies actuellement utilisées sont de 40 années pour le pétrole, 120 pour le gaz, 71 pour l uranium et 218 pour le charbon. (ceci en raisonnant à consommation constante) (*) On trouvera encore d autres gisements, mais peu, et à des prix d extraction élevé (*) source Enertech : «Rénovation à basse consommation d énergie des logements en France», Novembre

5 Changeons d énergies Etat des lieux Transition, mode d emploi Le soleil, notre énergie Alain Vaillant 5

6 Cadrage des possibilités Le soleil, c est d abord la vie... Le vivant est fondamentalement dépendant de l énergie solaire par l intermédiaire des plantestransition vertes à St Jans Cappel Pour l énergie, ne pas toucher aux lieux où poussent les 6 plantes vertes

7 L état des lieux Le soleil, en flux, comparé aux énergies fossiles 1/2 Espérance de vie du soleil : ans La fin du graphique à droite se situe à «écrans» (*) source Enertech : «Rénovation à basse consommation d énergie des logements en France», Novembre

8 L état des lieux Le soleil, en flux, comparé aux énergies fossiles 2/2 + pétrole gaz et charbon : leur utilisation produit du CO2. mauvais pour le climat. L utilisation de l énergie solaire en flux ne produit pas de CO2 + uranium : son utilisation produit beaucoup de radioactivité. Il y a des risques pendant le fonctionnement et avec les déchets Si, un certain 11 septembre, Monsieur Ben Laden avait envoyé un avion sur un réacteur à Gravelines L utilisation de l énergie solaire sur Terre ne produit pas de radioactivité. + autonomie ou «indépendance nationale» : - le pétrole et l uranium sont importés à 100% - le gaz est importé à plus de 95% - dans notre sous sol il reste un peu de charbon, mais difficile à extraire - l extraction des gaz de schiste est très polluante Le soleil arrive gratuitement à notre porte : la propriété foncière a une dimension énergétique >> il faut passer au soleil en flux le plus vite possible! 8

9 Le Soleil, notre énergie Le soleil au nord!! A Lille : 3 kwh/m²/jour = 1095 kwh/m²/an C est un peu plus que la moitié de ce qui arrive sur la Côte d azur Toute l électricité produite à Gravelines en 1 an pourrait remplacer le soleil sur la région pendant une journée d ensoleillement moyen!! En KWh par mètre carré au sol et par jour 9

10 Cadrage des possibilités Le soleil en flux : les outils 1/2 Faire de l électricité, Faire de la «biomasse», rendement énergétique Faire de l eau chaude, moins de 1%/soleil reçu rendement énergétique rendement énergétique 10%/soleil reçu 5 à 90%/soleil reçu Attention à laisser de la place à la photosynthèse qui est à la base de la vie!! L éolien et l hydraulique récupèrent de l ensoleillement diffus 10

11 Cadrage des possibilités Le soleil en flux : les matériaux 2/2 +fonctionnement naturel +transport +il faut savoir attendre +cuivre, plastiques, aluminium, acier, + composants électroniques +silicium pur à % +verre, aluminium, acier, plastiques, +composants électroniques L éolien et l hydraulique : béton, acier, cuivre, plastiques, Les ressources sont finies. Le pic de production du cuivre pourrait arriver dans 20 à 30 ans 11

12 Cadrage des possibilités Produire l électricité que l on consomme Pour produire, en France et en 1 an, la quantité d électricité que l on consomme avec des éoliennes, il faudrait éoliennes de 3MW. Cela représente moins de 3 éoliennes par commune Pour produire, en France et en 1 an, la quantité d électricité que l on consomme avec des panneaux photovoltaïques il faudrait en couvrir 4200 km² Cela représente moins de 1% du territoire métropolitain. L ensemble des surfaces bâties de l Hexagone est de 8487 km² (*) Il faudra, en plus, se donner les moyens de gérer la variabilité de ces productions * : Extrait de l enquête TERUTI du ministère de l agriculture (publication 2010) 12

13 Cadrage des possibilités L exemple du cuivre Parmi les métaux non précieux, le cuivre est le meilleur conducteur de chaleur et d électricité. Il est donc utilisé dans la production d électricité (éoliennes, photovoltaïque, ) et dans la production de chaleur à partir des renouvelables (chauffe eau, pompe à chaleur, ) Avec les réserves prouvées de cuivre et au rythme de la consommation mondiale actuelle, l épuisement de tous les gisements de cuivre se situera dans 1 siècle. Après, il n y aura plus de gisements de cuivre à exploiter Le développement des énergies renouvelables trouvera là une limitation matérielle. Même type de problème avec le lithium >> il faut dilinuer notre consommation d énergie (de moitié d ici 2050) 13

14 Occupation du sol, rendements, matériaux Le scénario NEGAWATT 1. Supprimer les gaspillages d énergie à tous les niveaux de l organisation de notre société et dans nos comportements individuels 2. Réduire les pertes lorsqu on utilise ou transforme l énergie On peut diviser par 2 ou 4 nos consommations d énergie avec des techniques existantes 3. Produire l'énergie nécessaire avec des énergies inépuisables et peu polluantes 14

15 Changeons d énergies Etat des lieux Le soleil, notre énergie Transition, mode d emploi +bâtiments +déplacements +le nucléaire +les renouvelables +les finances Alain Vaillant 15

16 Les bâtiments Le problème des bâtiments Le chauffage des bâtiments représente actuellement 45% de toute l énergie que l on consomme Les bâtiments construits avant 1974 n avaient aucune obligation d isolation. En 2006, la part des dépenses de combustible pour le chauffage, dans le budget des ménages peut varier de 1 à 16 entre les 10% des ménages les plus riches et citadins et les 10% des ménages les plus pauvres et ruraux (*) (*) source ADEME «Stratégies et études» 16

17 Les bâtiments Les grandes orientations On sait construire des bâtiments «à énergie positive» ou passifs; c est-à-dire qui produisent plus d énergie qu ils n en consomment. A partir de 2020, toute nouvelle construction sera de ce type >> une «éducation à l énergie» sera nécessaire pour ne pas y perdre de l énergie Actuellement, en France on démolit bâtiments par an d un parc de 34 millions de logements >> on ne peut pas attendre l extinction du parc très ancien Il va falloir rénover thermiquement les bâtiments existants 17

18 Les bâtiments Rénovation thermique des bâtiments 1/3 18

19 Les bâtiments Rénovation thermique des bâtiments 2/3 Quand on refait la toiture d un bâtiment, c est un bâtiment ancien et très souvent mal isolé >> c est l occasion d isoler la toiture en profitant de l échafaudage déjà installé >> former les couvreurs à la pose d isolant >> former les commerciaux et cadres de ces entreprises sur l isolation >> inciter financièrement les propriétaires à faire une bonne isolation de la toiture en même temps que la couverture 19

20 Les bâtiments Rénovation thermique des bâtiments 3/3 Des freins : l isolation ne se fait pas spontanément car le calcul économique favorise le court terme les travaux d isolation sont à la charge du propriétaire et c est d abord le locataire qui en profite Lever les freins : Fiabiliser le diagnostique de performance énergétique (DPE) Obliger à rénover soit au moment de la vente, soit au moment de la location (en commençant par les «G») Accompagner les propriétaires dans les travaux de rénovation Mettre en place une tarification progressive de l énergie 20

21 Les transports Les transports 1/4 : généralités Les transports représentent actuellement 30% de notre consommation d énergie (finale) Objectif : diminuer les déplacements et développer les transports peu énergivores (transports collectifs, auto-partage, ) Méthode : agir, en priorité, sur les infrastructures (routières, aéroportuaires, ) 21

22 Les transports Les transports 2/4 : la fiscalité Même taxation pour l essence, le diésel et le kérosène, Mise en place de la «taxe kilométrique poids lourds» 22

23 Les transports Les transports 3/4 : la vitesse Réduction des vitesses autorisées : + bridage des moteurs à la fabrication + limitations de vitesse abaissées pour les véhicules particuliers et les poids lourds 23

24 Les transports Les transports 2/4 : les carburants Agrocarburants : le seul actuellement rentable énergétiquement et avec un bilan CO2 positif est l huile brute de colza >> arrêter de subventionner les agrocarburants de 1ère et 2ème génération +le gaz de méthanisation additionné d hydrogène dans des moteurs à explosions transformés. L hydrogène étant obtenu à partir d électricité pour électrolyser l eau +véhicules électriques : intéressants pour les courtes distances. Le développement du parc de véhicules électriques est limité par les réserves de lithium 24

25 Le nucléaire Le nucléaire 1/3 : les dangers Les écolos : +Les réactions physico-chimiques qui se produisent dans un réacteur nucléaire sont de même nature que celles mises en œuvre dans la bombe d Hiroshima +Durant une journée de fonctionnent normal d un réacteur, on y produit 3 fois la quantité de radioactivité déversée à Hiroshima +Toute machine tombe tôt ou tard en panne +On fait cadeau à nos descendants de poisons violents et pour très longtemps L Institut de Radioprotection et de Sûreté nucléaire (IRSN) : +Un accident majeur dans un réacteur nucléaire aurait un coût de 430 à 5800 milliards d euros +Selon le cas, il faudrait évacuer de à de personnes Source : JDD du 10 mars

26 Le nucléaire Le nucléaire 2/3 : engagement présidentiel D ici 2025 la part de l énergie nucléaire dans la production d électricité en France doit être ramenée de 75% à 50 % >> Cela signifie pratiquement qu au moins une quinzaine de réacteurs nucléaires seront arrêtés d ici 2025 >> Il faut étaler ces fermetures, car il faut, en même temps développer l électricité issue des renouvelables et mettre en place des moyens de stockage. >> Pratiquement, il faudrait fermer 1 réacteur par an jusque 2022, puis 2 réacteurs par an ensuite >> il faudrait aussi arrêter la construction du réacteur EPR de Flamanville de ITER, 26

27 Le nucléaire Le nucléaire 3/3 : et à Gravelines? + 1 des 6 réacteurs devrait être fermé assez rapidement : on peut choisir le plus ancien (Gravelines 1 a divergé en 1980) où celui qui a eu le plus d incidents, ou + L arrêt d un réacteur est une opération étalée sur plus d un an : il faut anticiper Cette fermeture ne signifie pas «mise au chômage» : + le chantier de démantèlement du réacteur va nécessiter du personnel et durant des années + les renouvelables créées en substitution vont générer des emplois lors de leur installation + la maintenance des installations de production d ENR nécessite, à production égale, plus de personnel que le nucléaire Ordres de grandeur : + pour produire rien qu avec des éoliennes terrestres de 2MW (Fruges) la production d origine nucléaire supprimée, il en faudrait 1300 soit un peu moins de une par commune. Mais il faut aussi développer l éolien Offshore en Mer du Nord + pour produire rien qu avec des panneaux photovoltaïques la production nucléaire supprimée, il faudrait utiliser 1/6 des toitures en 59/62 27

28 Les renouvelables Les renouvelables : La parité réseau : + actuellement, les éoliennes terrestres produisent de l électricité au même prix de revient que les centrales électriques au gaz, + pour le photovoltaïque, la parité réseau devrait être atteinte avant 2020 >> accompagner pour dépasser ce passage à la parité réseau Règlementation sur les éoliennes : +sortir les éoliennes des ICPE (Installations Classées Pour l Environnement) dont la mise en œuvre est très lourde +supprimer la règle des 5 mats minimum Enseignement, promouvoir un changement des programmes d enseignement des sciences physiques : + le gisement solaire : aspects qualitatifs et quantitatifs + techniques des ENR : performances, limites, 28

29 Les finances Aspects économiques de l énergie solaire en flux Changement de la propriété foncière (c.a.d. propriété du sol) : on peut toujours y cultiver des plantes, y construire son habitation, créer une entreprise,. à partir du soleil qui y arrive au quotidien, on peut, moyennant quelques investissements, devenir autonome pour notre consommation d électricité, de chaleur,, voire devenir vendeur d énergie Temps de retour d un investissement : Actuellement, une fois une l on acheté un chauffe eau au gaz ou à l électricité ou on doit acheter l énergie jusqu à la fin de vie de chauffe eau. Ensuite, on rachète un chauffe eau En achetant un chauffe eau solaire, l énergie que l on achète pas rembourse petit à petit l investissement. Si le temps de retour de cet investissement est inférieur ou égal à la durée de vie de l objet, on n a, au moins, rien dépensé. Pour un chauffe eau solaire, cela se situe entre 5 et 15 ans En 2011, la France a importé de l énergie (pétrole, gaz, uranium ) pour un coût de 60 milliards d euros, sans retour d investissement 29

30 Changeons d énergies, vite! Pour aller plus loin : Alain Vaillant Merci de votre attention 30

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050 Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Le pétrole Le Pic du pétrole : quand? Au niveau mondial - entre pessimistes (2005) et optimistes (2030)? - on ne le saura

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

L énergie solaire. GABRIEL.Lucie, CASABONNE.Jahde, SOUCASSE.Andreas

L énergie solaire. GABRIEL.Lucie, CASABONNE.Jahde, SOUCASSE.Andreas L énergie solaire GABRIEL.Lucie, CASABONNE.Jahde, SOUCASSE.Andreas Sommaire Introduction A quoi sert l énergie solaire? Les avantages de l énergie solaire Les inconvénients de l énergie solaire Depuis

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

L énergie, un défi pour tous!

L énergie, un défi pour tous! L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

Annexes. Dossier pédagogique destiné aux élèves de 5 e et 6 e primaires des écoles du «Cœur du Hainaut, Centre d énergies» Fiche 5

Annexes. Dossier pédagogique destiné aux élèves de 5 e et 6 e primaires des écoles du «Cœur du Hainaut, Centre d énergies» Fiche 5 Dossier pédagogique destiné aux élèves de 5 e et 6 e primaires des écoles du «Cœur du Hainaut, Centre d énergies» Fiche 5 Monter une exposition sur les énergies renouvelables Annexes de la fiche 5 Monter

Plus en détail

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace.

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace. L énergie L énergie se trouve partout et sous différentes formes. On la trouve dans les maisons principalement sous forme d'électricité et de gaz. Energie vient du mot grec "energeia" qui veut dire force

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie PROBLEME:Comment trouver ou produire TOUTE l énergie

Plus en détail

L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural

L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural En Centre Bretagne Un territoire enclavé entre les axes routiers Rennes Brest / Quimper (RN12 et RN 164)

Plus en détail

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages François MOISAN Directeur exécutif de la stratégie et de la recherche Directeur scientifique ADEME Agence de l environnement

Plus en détail

SCIENCES : l énergie. Sciences. L énergie

SCIENCES : l énergie. Sciences. L énergie SCIENCES : l énergie L énergie DOC A Dans la nature, il existe différentes sources d énergie. Le Soleil est à l origine de toute l énergie sur Terre. Qu est-ce que de l énergie? A quoi sert-elle? Pour

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

date. durable pour certains équipements dans les constructions

date. durable pour certains équipements dans les constructions Le crédit d impôt développement durable TVA à taux réduit Les particularités POUR LE NEUF Construire des logements très économes en énergie est l un des objectifs du Grenelle Environnement. Des aides sont

Plus en détail

Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de pétrole.

Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de pétrole. Bravo! Tu as ouvert les volets au lieu d allumer les lumières. Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de Bravo! Tu as appuyé sur le bouton OFF de la

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Les Français et l énergie

Les Français et l énergie Les Français et l énergie Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie novembre 2005 Note méthodologique Etude réalisée pour :Le Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie par l

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Les moyens de production d électricité 11/07 1 Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Économique à des coûts acceptables dans des marchés de plus en plus ouverts Environnemental Social

Plus en détail

Energies renouvelables : quelques calculs pour mieux comprendre

Energies renouvelables : quelques calculs pour mieux comprendre Energies renouvelables : quelques calculs pour mieux comprendre Cliquer sur la flèche «suivant» dans le menu pour faire défiler les diapositives qui corrigent chaque calcul l un après l autre en apportant

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

UNE REFLEXION PREALBLE

UNE REFLEXION PREALBLE UNE REFLEXION PREALBLE NOUS N AVONS JAMAIS ETE AUSSI RICHES IL N Y A JAMAIS EU AUTANT DE PAUVRES QUI GERE LA REPARTITION? 1 ÉNERGIE ET TRANSITION Comprendre la situation est facile Ce qu il faut faire

Plus en détail

Nucléaire ou alternatives : QUELLES ENERGIES POUR DEMAIN?

Nucléaire ou alternatives : QUELLES ENERGIES POUR DEMAIN? Réunion-débat : Lieu - date mois année Intervenant : Prénom, Nom Nucléaire ou alternatives : QUELLES ENERGIES POUR DEMAIN? Diaporama proposé par le Réseau «Sortir du nucléaire» www.sortirdunucleaire.fr

Plus en détail

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006 L énergie nucléaire : une source incontournable du panachage énergétique Christian Ngô ECRIN 1 Toujours plus Nous vivons dans un monde dominé par les combustibles fossiles puisqu ils représentent environ

Plus en détail

L éolien en Allemagne, une réalité industrielle. Retour d expérience

L éolien en Allemagne, une réalité industrielle. Retour d expérience L éolien en Allemagne, une réalité industrielle Retour d expérience L éolien en Allemagne Développement 1990-2010 30000 25000 20000 15000 10000 5000 0 Etat des lieux du parc éolien allemand au 30.6.2011:!

Plus en détail

TAXE CARBONE. RÄcapitulation du tableau des Änergies: 1. Impacts de la taxe. 2. Solutions.

TAXE CARBONE. RÄcapitulation du tableau des Änergies: 1. Impacts de la taxe. 2. Solutions. RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL TAXE CARBONE Nous sommes parfaitement conscients qu il est nåcessaire de faire quelque chose pour limiter les Åmissions de co2, mais telle qu est pråsentåe la taxe carbone, elle

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Les nouvelles dispositions pour 2006!

Économies d énergie et énergies renouvelables. Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Les nouvelles dispositions pour 2006! Économies d énergie et énergies renouvelables Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Le crédit d impôt? Il est fait pour moi! Illustrations : Claire Laffargue Les nouvelles dispositions

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

Les cogénérations en Ile-de-France

Les cogénérations en Ile-de-France Les cogénérations en Ile-de-France Hélène SANCHEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Colloque ATEE/AFG/APC/AICVF/ARENE

Plus en détail

Agir contre la précarité énergétique 8 janvier2013

Agir contre la précarité énergétique 8 janvier2013 Agir contre la précarité énergétique 8 janvier2013 Etat des connaissances Loïc AUBREE 1 Les dépenses d énergie des ménages en La précarité énergétique : aspects généraux La précarité énergétique en La

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Yann DEFFIN - DREAL Midi-Pyrénées RDV durables CCIR - 28 septembre 2015 1 Contexte : facture énergétique de la France : > 65 milliards

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville.

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Source des données : statistiques et cas réels Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Logements Surfaces et nombre d habitants Logements : surface

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Investissement Immobilier & Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Investissement Immobilier & Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Investissement Immobilier & Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Décembre 2008 Synthèse Cette étude souligne les effets positifs de l investissement

Plus en détail

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE DÉBAT PUBLIC 2005/06 Projet Flamanville 3 Construction d une centrale électronucléaire tête de série EPR sur le site de Flamanville @ SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE EDF, maître d ouvrage du projet

Plus en détail

Les labels énergétiques des bâtiments

Les labels énergétiques des bâtiments Document n 2010-06-25, BBC Les labels énergétiques des bâtiments 1 Sommaire Introduction Rappels Les critères évalués Les repères énergétiques Exemple de réalisation RT 2005 Les exigences De la RT 2005

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Le parc nucléaire EDF

Le parc nucléaire EDF Le parc nucléaire EDF Le nucléaire: un choix français La France a fondé son choix de l énergie nucléaire après les 2 chocs pétroliers de 1973 et 1979 Pour maîtriser les coûts de l électricité et assurer

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

TRANSITION ENERGETIQUE

TRANSITION ENERGETIQUE TRANSITION ENERGETIQUE La transition énergétique concerne au plus haut point les ingénieurs et scientifiques de France (un million), tant ils sont impliqués dans la recherche, l innovation, le développement,

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur Introduction En Europe, le secteur «bâtiment» consomme plus du tiers de l énergie globale. De ce fait, les logements représentent le plus grand gisement d économies d énergie. Ainsi, l amélioration de

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

le faire réaliser? le DPE, par qui Le diagnostiqueur Le coût du DPE

le faire réaliser? le DPE, par qui Le diagnostiqueur Le coût du DPE le DPE, par qui le faire réaliser? Le diagnostiqueur C est un professionnel du bâtiment dont les compétences doivent être certifiées par un organisme accrédité par le COFRAC (Comité français d Accréditation).

Plus en détail

La sobriété d abord! Negawatt : www.negawatt.org. Choisir son énergie renouvelable

La sobriété d abord! Negawatt : www.negawatt.org. Choisir son énergie renouvelable LES BONS GESTES La sobriété d abord! «L énergie la moins chère, c est celle qu on ne consomme pas» (Négawatt). L économie d énergie doit guider nos choix : la Terre s en portera mieux, comme notre porte-monnaie.

Plus en détail

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Du SmartWay à la route intelligente électrifiée Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Réf. CN 901 BS CB DM Lausanne, le 29 0ctobre 2003 La route intelligente électrifiée

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Le grand quizz de l'énergie. I Culture générale et vie quotidienne

Le grand quizz de l'énergie. I Culture générale et vie quotidienne Le grand quizz de l'énergie I Culture générale et vie quotidienne I Culture générale & Vie quotidienne 1) Combien d'énergie est consommée chaque année dans le monde? A 5 millions de tep (5 Mtep) B 11 millions

Plus en détail

Et les «réserves» en énergies renouvelables?

Et les «réserves» en énergies renouvelables? Et les «réserves» en énergies renouvelables? La principale énergie renouvelable utilisée aujourd hui dans le monde est la biomasse, et plus principalement le bois. Ce dernier représente 10% de la production

Plus en détail

NUCLÉAIRE : UNE FAUSSE SOLUTION POUR LE CLIMAT

NUCLÉAIRE : UNE FAUSSE SOLUTION POUR LE CLIMAT NUCLÉAIRE : UNE FAUSSE SOLUTION POUR LE CLIMAT Confrontés au déclin mondial du nucléaire, les industriels du secteur et leurs relais politiques et médiatiques essaient d imposer l idée que cette technologie

Plus en détail

Bilan économique pour la collectivité

Bilan économique pour la collectivité Programme TSP sur la performance énergétique des bâtiments Note d analyse complémentaire Bilan économique pour la collectivité Le Programme TSP pour la rénovation thermique des bâtiments vise à structurer

Plus en détail

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève Ressources à disposition : http://www.explorateurs energie.com/explo_ens/anim.php# http://www.edf.com/html/ecole_energie/ L

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

3 ème COURS Electricité Chapitre 1 LA PRODUCTION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

3 ème COURS Electricité Chapitre 1 LA PRODUCTION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 3 ème COURS Electricité Chapitre 1 LA PRODUCTION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 10 p 159 Centrale nucléaire : Energie

Plus en détail

MAÎTRISE DE LA DEMANDE EN ÉNERGIE

MAÎTRISE DE LA DEMANDE EN ÉNERGIE DÉFINITION POURQUOI RÉDUIRE LA CONSOMMATION D ÉLECTRICITÉ CONTENU CO2 DE L ÉLECTRICITÉ MÉTHODES DE CALCUL CO2 QU EST-CE QUE LES CEE? PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE DÉFINITION Définition de l Ademe : «Pour réduire

Plus en détail

Les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables Les énergies renouvelables Vue d ensemble et zoom sur l énergie éolienne Baden-Baden - 20 octobre 2011 Dr. Walter Witzel Président du Bundesverband WindEnergie e.v. pour le land du Bade-Wurtemberg Sommaire

Plus en détail

Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités?

Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités? Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités? Fédération Française du Bâtiment Quelques idées reçues trop cher Trop compliqué pas fiable polluant pas assez de soleil Dépassons les préjugés! Installer

Plus en détail

Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011

Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011 Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011 Contexte Augmentation des besoins énergétiques Incertitudes sur l approvisionnement

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE INTRODUCTION DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Note au sous groupe gouvernance du groupe d experts. * L URANIUM DANS LE BILAN ENERGETIQUE FRANÇAIS Bernard LAPONCHE 3 avril 2013 * Dans les échanges

Plus en détail

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude Les énergies Comment ça fonctionne Avantages Inconvénients Chauffage central - la chaleur est produite en un seul endroit : par une chaudière, des capteurs

Plus en détail

Les enquêtes sur le chauffage soulèvent la problématique plus générale de l énergie. Elles renvoient aux trois piliers du développement durable.

Les enquêtes sur le chauffage soulèvent la problématique plus générale de l énergie. Elles renvoient aux trois piliers du développement durable. Les enquêtes de noel d EDD Education au Développement Durable Le chauffage Eléments de réponse et compléments D i r e c t i o n d e s S e r v i c e s D é p a r t e m e n t a u x d e l E d u c a t i o n

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON!

L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON! L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON! QUELQUES GENERALITES L ÉPUISEMENT DES RÉSERVES D ÉNERGIE FOSSILES RÉSERVES MONDIALES CONNUES D'ÉNERGIE PRIMAIRE Rayonnement

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase ENERGIE SOLAIRE SA, Bernard Thissen www.energie- solaire.com JPPAC 15, Lausanne 10.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-

Plus en détail

Les installations solaires photovoltaïques ou thermiques

Les installations solaires photovoltaïques ou thermiques C H O I S I S S E Z L E M E I L L E U R D E L É N E R G I E CE QU IL FAUT SAVOIR SUR... Les installations solaires photovoltaïques ou thermiques Le meilleur choix... Vous souhaitez acquérir une centrale

Plus en détail

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase Energie Solaire SA Version 16.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-solaire.com 1/29 Energie Solaire SA: Fondée

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire.

Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire. Partie du programme : Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol Niveau : seconde Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire. EXTRAIT DU PROGRAMME Utiliser l énergie des vents, des courants

Plus en détail

Direction des affaires économiques : agriculture et énergie

Direction des affaires économiques : agriculture et énergie Direction des affaires économiques : agriculture et énergie 1. LE CONTEXTE NATIONAL. Augmentation des agréments de production des biocarburants défiscalisés pour atteindre le taux de 5,75% dans les essences

Plus en détail

Avec les Témoignages de chefs d entreprise

Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! I- Le contexte énergétique II- Les économies d énergie III- Produire de l énergie renouvelable

Plus en détail

Boîte à outils pour les entreprises

Boîte à outils pour les entreprises Boîte à outils pour les entreprises A chacun de s en saisir Je suis spécialisé dans le secteur du bâtiment 1. Secteur du bâtiment stimulé par la rénovation énergétique Les règles d'urbanisme sont simplifiées

Plus en détail

L énergie sur l Aubrac

L énergie sur l Aubrac L énergie sur l Aubrac Consommations d énergie Productions d énergie Actions de préfiguration de l Association d Emergence CONSOMMATIONS SUR LE TERRITOIRE Consommations électriques Chauffage Transports

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

Consommation d énergie et production d énergie renouvelables. Vers un Territoire à Energie Positive?

Consommation d énergie et production d énergie renouvelables. Vers un Territoire à Energie Positive? Consommation d énergie et production d énergie renouvelables Vers un Territoire à Energie Positive? Scénario souhaitable Biovallée 2040 Etat des lieux 2010 1 400 000 000 kwh PRODUIRE CONSOMMER & ACCEDER

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les pompes à chaleur pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex

Plus en détail

Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel

Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel du département de la Somme Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel OCTOBRE 2012 Fiche GES / Energie : Communauté de communes du Vimeu Industriel Tableau de

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail