Aschwanden est reconnu pour ses essais exemplaires de systèmes et pour son savoir-faire.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aschwanden est reconnu pour ses essais exemplaires de systèmes et pour son savoir-faire."

Transcription

1 Aschwanden Quality Juin 2014 RINO Exo: Tête en acier précontrainte pour le renforcement a posteriori des structures porteuses en béton Aschwanden est reconnu pour ses essais exemplaires de systèmes et pour son savoir-faire. EMPA

2 RINO Exo: testé à l EMPA et éprouvé en pratique De nombreux planchers-dalles existants doivent aujourd hui être renforcés dans la zone de poinçonnement des colonnes, car la sécurité n est plus suffisamment garantie dans les conditions les plus défavorables. La nouvelle ligne de produits RINO de Aschwanden apporte des avantages décisifs dans le domaine de la rénovation, pour la maintenance et le renforcement des structures porteuses en béton. RINO Exo permet d ajouter a posteriori une tête en acier externe pour améliorer la résistance au poinçonnement. Essais à l échelle réelle à l EMPA Le comportement structural favorable du système RINO Exo a été prouvé à l EMPA (rapport d essai EMPA n a) au moyen d essais à échelle réelle sur des éléments de dalle partiellement pré-endommagés. Les mesures de renforcement ont presque doublé la résistance au poinçonnement des dalles non renforcées. Une dalle en béton armé et la tête RINO Exo forment un système porteur hybride, qui transmet la charge à la colonne de manière variable selon la situation. Le mode de transmission de la charge dépend du rapport de rigidité entre le plancher-dalle et la tête, et du degré de précontrainte de la tête. En particulier, il faut considérer que dans la plupart des cas de renforcement, la dalle est déjà endommagée par des fissures, et présente donc une rigidité réduite. Ce fait est efficacement pris en considération par la précontrainte de la tête.

3 RINO Flex Planification et exécution en collaboration avec Aschwanden Avec le logiciel RINO Check, l ingénieur en construction chargé du projet effectue le relevé et l évaluation de l état, ainsi que la collecte des données nécessaires au dispositif de renforcement RINO Exo. Avec les données appropriées, le logiciel l aide à juger assez rapidement et distinctement la situation de l ouvrage existant et à décider si un renforcement est nécessaire. Ces données sont collectées en deux phases, chacune au moyen d une fiche de données, et transmises à Aschwanden. Dans l avant-projet, les services Engineering de Aschwanden prédimensionnent le renforcement en se basant sur les «Données FA avant-projet» de l ingénieur. Au cours de cette phase, Aschwanden conseille l ingénieur et l assiste avec des textes de soumission standard et des estimations des coûts. Dans le projet d exécution, le renforcement (dimensions de la tête, degré de précontrainte, protection incendie) est planifié à partir des «Données FE exécution» en étroite collaboration avec l ingénieur, et dimensionné à sa demande. Le système RINO Exo de Aschwanden est livré sur le chantier, directement à l entrepreneur ayant passé commande. L entrepreneur et des entreprises spécialisées le montent et le mettent en précontrainte. Le modèle de phase définit les responsabilités au sein de la collaboration. Aschwanden se charge des résistances ultimes et les garantit. Le modèle de phase de Aschwanden découle de la norme SIA 103 (2003) pour les prestations et les honoraires des ingénieurs de construction. Une matrice définit les prestations et les responsabilités des différents partenaires de l ouvrage. Vous trouverez des informations complètes dans la documentation produit sous > RINO > Généralités Longueur d ancrage de l armature de flexion Remédiation Lors des vérifications, il s avère que la longueur d ancrage ou de recouvrement de l armature de flexion est souvent trop courte dans la zone des colonnes. Selon le concept de renforcement, cet inconvénient peut être aggravé par un décalage de la surface d appui ou par un effet sur la variation des moments. Avec RINO Flex (lamelles CFK), il est possible de remédier à un ancrage trop court de l armature de flexion dans la zone des colonnes. Protection incendie La protection incendie de RINO Exo est garantie par un encloisonnement en plaques de plâtre. RINO Exo peut également être protégé avec des peintures coupe-feu intumescentes ou avec un enduit projeté. En cas d appui latéral de RINO Exo, le complément de colonne doit également être protégé contre le feu.

4

5 Trois options pour la mise en place de RINO Exo Option 1: Retrait de la tête de colonne Option 2: Retrait de la colonne Option 3: Maintien de la colonne Précontrainte de la tête Pour reprendre une charge, les dispositifs de renforcement non précontraints exigent une déformation de la dalle. la tête décharge la dalle uniquement lorsque la charge est nettement supérieure à la charge de service V ser. la réduction des moments tangentiels (m t ) réduit la déformation de la dalle en béton armé. de plus, la résistance de la tête peut être ajoutée à celle de la dalle sur la section de contrôle (u). Par conséquent, la résistance V Rd et la déformation à la rupture augmentent nettement (voir l illustration ci-dessous). Vous trouverez des informations complètes dans le document d expertise sous > RinO > Généralités Effet d une tête mise en place précontrainte V Rd Résistance ultime: Avec RinO Exo sans tête Réduction de la déformation due à RinO Exo Avec RinO Exo sans tête V Rd Résistance béton et tête Augmentation de la résistance due à RinO Exo Résistance du béton à la section de contrôle de la colonne d

6 RINO Exo votre avantage client en un coup d œil conservation efficace des structures porteuses en béton par renforcement de la zone de poinçonnement des planchers-dalles Activation du dispositif de renforcement par précontrainte Mise en place sans intervention sur la dalle existante: aucun perçage, aucun endommagement supplémentaire l accès à la face supérieure de la dalle n est pas nécessaire déchargement efficace de la dalle pré-endommagée; la charge est principalement transmise par le périmètre extérieur (bord de la tête) harmonisation des capacités portantes de la dalle en béton et de RinO Exo Modèles de dimensionnement validés par des essais à échelle réelle à l EMPA logiciel «RinO check» pour évaluer la nécessité d un renforcement de la zone de poinçonnement Vous trouverez des informations complètes sous > RINO > Généralités documentation produits document d expertise textes de soumission tutoriel vidéo (maintenant avec les trois options de mise en place) logiciel RinO check Exposé technique du prof. dr Albin Kenel et prof. dr thomas Keller (séminaire 2013) Problème décelé... renforcé passivement... précontrainte activée... problème résolu! F.J. Aschwanden sa Grenzstrasse 24 ch-3250 lyss switzerland t +41 (0) F +41 (0) Plus en performance. Plus en valeur. RINO SILENT ORSO DURA CRET RIBA ARBO

Augmentation a posteriori de la résistance au poinçonnement testée à l EMPA et maintes fois vérifiée dans la pratique

Augmentation a posteriori de la résistance au poinçonnement testée à l EMPA et maintes fois vérifiée dans la pratique Aschwanden Quality Novembre 2015 RINO Exo: Têtes en acier précontraintes pour le renforcement des structures porteuses en béton Augmentation a posteriori de la résistance au poinçonnement testée à l EMPA

Plus en détail

[Colonnes mixtes acier-béton préfabriquées ORSO-V] Colonnes ORSO-V pour exigences statiques les plus élevées et dimensionnement efficace.

[Colonnes mixtes acier-béton préfabriquées ORSO-V] Colonnes ORSO-V pour exigences statiques les plus élevées et dimensionnement efficace. Journal pour la clientèle de F.J. Aschwanden SA Septembre 2010 [Colonnes mixtes acier-béton préfabriquées ORSO-V] Colonnes ORSO-V pour exigences statiques les plus élevées et dimensionnement efficace.

Plus en détail

Liaisons de dalles en porteà-faux avec d excellentes performances en matière d isolation thermique, d aptitude au service et de sécurité structurale.

Liaisons de dalles en porteà-faux avec d excellentes performances en matière d isolation thermique, d aptitude au service et de sécurité structurale. ASCHwAnden-QuALiTy SePTembre 2015 ARBO éléments d armature thermoisolants pour la liaison d éléments structuraux en béton armé Liaisons de dalles en porteà-faux avec d excellentes performances en matière

Plus en détail

[Colonnes mixtes acier-béton ORSO-V] «Exécution soignée de haute précision, livraisons dans les délais, pose facile»

[Colonnes mixtes acier-béton ORSO-V] «Exécution soignée de haute précision, livraisons dans les délais, pose facile» Le journal pour la clientèle de F.J. Aschwanden SA Février 2012 [Colonnes mixtes acier-béton ORSO-V] «Exécution soignée de haute précision, livraisons dans les délais, pose facile» La fondation tilia pour

Plus en détail

CRET avec de nouvelles utilisations pour des déplacements horizontaux importants et pour les cas de séisme

CRET avec de nouvelles utilisations pour des déplacements horizontaux importants et pour les cas de séisme ASCHwAndEn QuALiTy MAi 2014 Goujons CRET pour la transmission de charges transversales: la solution économique pour toute transmission de charges transversales CRET avec de nouvelles utilisations pour

Plus en détail

[Éléments S DURA] «Avec les éléments S DURA, pratiques et testés, j ai toujours fait de bonnes expériences.»

[Éléments S DURA] «Avec les éléments S DURA, pratiques et testés, j ai toujours fait de bonnes expériences.» Journal pour la clientèle de F.J. Aschwanden SA Novembre 2010 [Éléments S DURA] «Avec les éléments S DURA, pratiques et testés, j ai toujours fait de bonnes expériences.» L ensemble résidentiel Mosermatte

Plus en détail

[Armatures de liaison de dalles en porte-à-faux] Le vaste assortiment d éléments d armature pour l isolation thermique

[Armatures de liaison de dalles en porte-à-faux] Le vaste assortiment d éléments d armature pour l isolation thermique Journal pour la clientèle de F.J. Aschwanden SA Mai 2010 [Armatures de liaison de dalles en porte-à-faux] Le vaste assortiment d éléments d armature pour l isolation thermique Les armatures de liaison

Plus en détail

Diagnostic des structures en béton exposées au feu

Diagnostic des structures en béton exposées au feu Diagnostic des structures en béton exposées au feu Dr. ir.-arch. Emmanuel Annerel Prof. dr. ir. Geert De Schutter Prof. dr. ir. Luc Taerwe Laboratoire Magnel de Recherche sur Béton Département d Ingénierie

Plus en détail

Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant

Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant Bâtiment tertiaire en bois béton collaborant J.-M. Ducret, G. Tschanz 1 Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant Mehrgeschossige Gewerbebauten in Holz-Beton-Verbund Bauweise Dr. Ing. Ducret Jean-Marc

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

Solutions de plancher

Solutions de plancher Solutions de plancher partenaire En SOLutiOnS DE plancher DE L AVAnt-prOJEt A LA realisation Echo est un fabricant d éléments de plancher en béton précontraint destinés à la construction résidentielle

Plus en détail

Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité.

Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité. Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité. Goujon d ancrage Hilti HST3 PERFORMANCE DANS TOUTES CONDITIONS. Les ingénieurs et les installateurs

Plus en détail

Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation

Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation (Ordonnance sur les ouvrages d accumulation, OSOA) 721.102 du 7 décembre 1998 (Etat le 30 décembre 2003) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 3 bis

Plus en détail

Une conception intelligente alliée à une réalisation performante grâce aux produits innovants d Aschwanden

Une conception intelligente alliée à une réalisation performante grâce aux produits innovants d Aschwanden ASCHWANDEN QUALITY AVRIL 2016 ORSO-V Colonnes mixtes acier-béton ARBO Éléments d armature thermo-isolants Silent Éléments avec isolation acoustique Une conception intelligente alliée à une réalisation

Plus en détail

Les armatures de liaison de dalles en porte-à-faux ARBO se distinguent par leurs qualités thermoisolantes

Les armatures de liaison de dalles en porte-à-faux ARBO se distinguent par leurs qualités thermoisolantes ASCHwAnden-QuALiTy MArS 2015 L assortiment ARBO s agrandit: Éléments d armature thermoisolants pour la liaison d éléments structuraux en béton armé Les armatures de liaison de dalles en porte-à-faux ARBO

Plus en détail

VILLE DE MONTAMISE MARCHE DE TRAVAUX REFECTION DU SOL DE LA HALLE DES SPORTS CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

VILLE DE MONTAMISE MARCHE DE TRAVAUX REFECTION DU SOL DE LA HALLE DES SPORTS CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES VILLE DE MONTAMISE MARCHE DE TRAVAUX REFECTION DU SOL DE LA HALLE DES SPORTS CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Article 1 : Généralités Le revêtement de sol actuel, d origine, a un degré d usure avancé par

Plus en détail

Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld. HALFEN Stud Connector HSC

Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld. HALFEN Stud Connector HSC !!" #$!!" %& ' (")"*+*",+ Numéro d agrément : Z-15.6-204 Demandeur : Objet de l agrément : Halfen GmbH & Co. KG Liebigstrasse 14 40764 Langenfeld HALFEN Stud Connector HSC Durée de validité : 31 décembre

Plus en détail

PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS. INSPECTION DE L ATELIER No. 1

PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS. INSPECTION DE L ATELIER No. 1 PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS INSPECTION DE L ATELIER No. 1 Préparé par Rafik Matta, ing. Ingénieur principal Structure TPSGC Mai 2015 Travaux publics et services gouvernementaux Canada Works and

Plus en détail

Les prédalles Standards opérationnels

Les prédalles Standards opérationnels avec le conseil de Les prédalles Standards opérationnels Contexte et objectif La prédalle est un produit éprouvé depuis plus de 50 ans, pour réaliser des dalles allant jusqu à 8 m de portée. Les planchers

Plus en détail

SANS MOINS ÉPAISSEUR DE MISE EN ACIER DALLAGE RÉDUITE PLACE FACILE DE JOINTS

SANS MOINS ÉPAISSEUR DE MISE EN ACIER DALLAGE RÉDUITE PLACE FACILE DE JOINTS SANS ACIER ÉPAISSEUR DE DALLAGE RÉDUITE MOINS DE JOINTS MISE EN PLACE FACILE Innovation axée sur la clientèle Chaque seconde, Lafarge fournit du béton pour l un des innombrables projets de construction

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

La construction parasismique : règles pratiques

La construction parasismique : règles pratiques La construction parasismique : 1/6 Les fiches «enseignant» et «élève» citées ci-dessous permettent d illustrer cette fiche «documentation» à travers des expériences ou des études de documents (vidéo ou

Plus en détail

La construction métallique mixte un système allégé innovant

La construction métallique mixte un système allégé innovant Journée Construction Acier 2013 mercredi le 27 novembre, Luxembourg La construction métallique mixte un système allégé innovant Bachelor / Master en Ingénierie Dr.- Ing. M. Schäfer Dr.-Ing. Markus Schäfer

Plus en détail

Le boulon d ancrage sert à fixer les pattes d attache des panneaux de coffrage pour murs alignés d un seul côté.

Le boulon d ancrage sert à fixer les pattes d attache des panneaux de coffrage pour murs alignés d un seul côté. Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Le coffrage une face Rédaction : Adrian Vonlanthen / Etudiant ETC 3 Date : 7 octobre 2008 Système d ancrage et de stabilisation Les systèmes

Plus en détail

Une nouvelle génération d éléments de transmission de charges avec isolation acoustique

Une nouvelle génération d éléments de transmission de charges avec isolation acoustique Une nouvelle génération d éléments de transmission de charges avec isolation acoustique Prof. Dr ing. Urs Bopp SIA / VDI, Haute école technique de la Haute école spécialisée de Suisse nord-ouest Prof.

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C.

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C. Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations Xavier Kuborn, C.S.T.C. La production d énergie est un rôle supplémentaire Les capteurs

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 1 CONSTRUIRE EN BETON Section 1.7 La préfabrication 1.7.1 Les généralités 1.7.2 Les éléments verticaux 1.7.4 Les éléments précontraints Version 1.0 A Prof. André Oribasi

Plus en détail

Concepts de réhabilitation par Schöck. Pour les constructions existantes.

Concepts de réhabilitation par Schöck. Pour les constructions existantes. Concepts de réhabilitation par Schöck. Pour les constructions existantes. Diminution des ponts thermiques au niveau des liaisons de balcons dans les bâtiments anciens. Avec le rupteur Schöck Isokorb. 2

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Contrôle des installations nucléaires de base Inspection n INSSN-CAE-2013-0605 du 28 mai 2013

Contrôle des installations nucléaires de base Inspection n INSSN-CAE-2013-0605 du 28 mai 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 1 er juillet 2013 N/Réf. : CODEP-CAE-2013-036753 Monsieur le directeur de l aménagement de Flamanville 3 BP 28 50 340 FLAMANVILLE OBJET

Plus en détail

fermacell Conseil de pro

fermacell Conseil de pro Conseil de pro Revêtements coupe-feu de 0 à 0 minutes en plaques fibres-gypse pour piliers et poutres en acier Version avril 0 Si les éléments de construction en acier tels que les piliers ou les poutres

Plus en détail

Dalle en béton précontraint

Dalle en béton précontraint Dalle en béton précontraint 1 Morphologie 2 Morphologie 3 Portées et élancements Gamme de portée Élancement Nombre et type de travée 1/22 à 1/25 travée isostatique Dalles pleines 14 à 20 m 1/28 2 travées

Plus en détail

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.63 JOINT DE TABLIER DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SECTION 6 CONDITIONS TECHNIQUES NORMALISÉES TABLE DES MATIÈRES PAGE... 1 6.63.1 GÉNÉRALITÉS... 1 6.63.2 NORMES DE RÉFÉRENCE... 1 6.63.3 MATÉRIAUX... 2 6.63.4 EXÉCUTION DES TRAVAUX...

Plus en détail

Structures métalliques. Willy Naessens 83

Structures métalliques. Willy Naessens 83 Structures métalliques Willy Naessens 83 Les structures métalliques sont - entre autres- utilisées pour les constructions de PME, les constructions agricoles, les complexes de bureaux et les grands complexes

Plus en détail

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle!

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! Dalles alvéolées en béton précontraint Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! 1. Généralités Les planchers en béton, appelés hourdis, sont aujourd hui devenus des

Plus en détail

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts Assainissement de ponts rôle des inspections et des interventions dans la conservation des ponts Cet exposé a pour objectif de rappeler, dans un moment de débat accru sur la durabilité et la pérennité

Plus en détail

HILTI ENGINEERING SERVICE NEWSLETTER DES INGÉNIEURS

HILTI ENGINEERING SERVICE NEWSLETTER DES INGÉNIEURS Edition 1-02/2014 HILTI ENGINEERING SERVICE NEWSLETTER DES INGÉNIEURS Hilti. Performance. Fiabilité. Séminaire Dimensionnement et installation de barres d armature dans le béton à Batibouw Hilti est un

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Le béton armé : comment ça marche? 25 soudure

Plus en détail

Ceric is back.également sur le marché allemand!

Ceric is back.également sur le marché allemand! Ceric is back.également sur le marché allemand! La force d une société comme Ceric Technologies est de savoir construire des usines clésen-main et d accompagner leurs évolutions en fonction des demandes

Plus en détail

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE FICHE CONSEIL N 11 SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE Cette fiche a pour objet d informer les intervenants concernés sur les nouveaux justificatifs des ouvrages de gaines techniques verticales

Plus en détail

Résistance au feu de construction et systèmes porteurs en béton et en acier

Résistance au feu de construction et systèmes porteurs en béton et en acier Résistance au feu de construction et systèmes porteurs en béton et en acier Cours pour experts cantonaux en protection incendie Module B Renzo Bianchi Bianchi Conseils S.à.r.l. Berthoud Table des matières

Plus en détail

Les différents types de renforcement du Béton Projeté. S. Mathieu, C. Larive

Les différents types de renforcement du Béton Projeté. S. Mathieu, C. Larive Les différents types de renforcement du Béton Projeté S. Mathieu, C. Larive Pourquoi le renforcer? Car c est du béton! Avec les effets des retraits: - plastique (avant prise donc quasi immédiat) - hydraulique

Plus en détail

Contenu de la présentation Programme 28.10.2010

Contenu de la présentation Programme 28.10.2010 Fire Safety Day 2010 28 octobre 2010 - Leuven Note d information technique NIT 238 L application de systèmes de peinture intumescente sur structures en acier Source: Leighs Paints ir. Y. Martin CSTC/WTCB

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE 1 NOTICE DE POSE BLOCS A BANCHER «ISOLASUP SYSTEME» A) Préambule : 1) Le fabricant et l entrepreneur doivent rappeler aux architectes et aux Maîtres d ouvrages les spécificités

Plus en détail

Cloison pare-feu IRRGEHER

Cloison pare-feu IRRGEHER pour façades ventilées FVS www.feuerschutz.ch Application / fonction La cloison pare-feu IRRGEHER sert à délimiter ou à prévenir la propagation d un incendie au niveau des façades ventilées suspendues

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

Brique coupe-feu CFS-BL

Brique coupe-feu CFS-BL Brique coupe-feu CFS-BL Applications Calfeutrement permanent ou temporaire de câbles ou botte de câbles en dalle ou en voile Câbles, bottes de câbles et chemins de câbles Gaines isolées et groupées Produit

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Point d arrimage pour élingues de levage selon la Directive Machines CE 2006/42/CE Les boucles de suspension

Plus en détail

Bureau d études Ingénieurs-conseils en génie-civil

Bureau d études Ingénieurs-conseils en génie-civil Bureau d études Ingénieurs-conseils en génie-civil 3, um Haff L-7650 Heffingen T (+352) 26 87 03 55 F (+352) 26 87 03 56 info@daedalus.lu www.daedalus.lu Daedalus Engineering Domaines d activité Daedalus

Plus en détail

Résistance au feu des bétons

Résistance au feu des bétons Chapitre4 Résistance au feu des bétons 4.1 - Comportement aux températures élevées 4.2 - Conductivité thermique 4.3 - Évolution des résistances du béton et de l acier en fonction de la température 41 Chapitre

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

Fiche technique. Sac coupe-feu Hilti CFS-CU. Agrément Technique Européen ATE 08/0213. Edition 20/2011. Sac coupe-feu CFS-CU

Fiche technique. Sac coupe-feu Hilti CFS-CU. Agrément Technique Européen ATE 08/0213. Edition 20/2011. Sac coupe-feu CFS-CU Fiche technique Sac coupe-feu CFS-CU Sac coupe-feu Hilti CFS-CU Agrément Technique Européen ATE 08/0213 Edition 20/2011 Sac coupe-feu Hilti CFS-CU Edition 10/2011 1 Sac coupe-feu CFS-CU Le système de calfeutrement

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle plaque Protection incendie de La plaque représente la nouvelle dimension en matière de protection incendie pour la construction sèche.

Plus en détail

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL»

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» La présente structure modèle de classification des documents traite de la fonction «gestion du matériel», des étapes du processus opérationnel

Plus en détail

AESTUVER. Systèmes de protection incendie

AESTUVER. Systèmes de protection incendie AESTUVER Systèmes de protection incendie AESTUVER La protection futée contre le feu Aestuver FERMACELL propose une vaste gamme de produits pour le domaine de la protection préventive des bâtiments contre

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 LOT N 4 CLOISONS - PLAFONDS Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre II -

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

documentation g e n e r a l e

documentation g e n e r a l e documentation g e n e r a l e D O C U M E N T A T I O N GENERALE protection incendie passive FLOCAGES CALFEUTREMENTS CF MACONNERIE CF CAROTTAGES JOINTS CF CTP / VTP PORTES CF Cheminement Technique Protégé

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Bandage coupe-feu CFS-B

Bandage coupe-feu CFS-B Bandage coupe-feu CFS-B Applications Protection coupe-feu autour des tubes non combustibles isolés (chaud/froid Matériaux des tubes:, acier et tout métal à conductivité thermique inférieure à celle du

Plus en détail

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur.

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. Protection incendie Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. églementation incendie La réglementation incendie

Plus en détail

HIGH GRADE. L'alternative économique aux fibres d'acier et armatures en acier.

HIGH GRADE. L'alternative économique aux fibres d'acier et armatures en acier. HIGH GRADE L'alternative économique aux fibres d'acier et armatures en acier. Avantages Résistance à la compression 4 Résistance à la traction par flexion 5 Comportement aux fissures de retrait au jeune

Plus en détail

Colles et résines. Les colles en génie civil

Colles et résines. Les colles en génie civil Colles et résines Les colles en génie civil Les colles en génie civil Collage = technique d assemblage Autres techniques: Boulonnage Soudure Vissage Le collage meilleur que les autres? Les colles en

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Avant de commencer Que vous ayez décidé de la construire vous-même ou de faire appel à un professionnel, ne vous lancez pas dans un projet de construction de véranda sans vous

Plus en détail

Logiciel JORDAHL EXPERT JDA. Le logiciel JORDAHL EXPERT reçoit du renfort. Information condensée. anchored in quality FIXATION DE FAÇADES DE PAREMENT

Logiciel JORDAHL EXPERT JDA. Le logiciel JORDAHL EXPERT reçoit du renfort. Information condensée. anchored in quality FIXATION DE FAÇADES DE PAREMENT DE FIXATION D ARMATURE D ASSEMBLAGE BÉTON FIXATION DE FAÇADES DE PAREMENT D ASSEMBLAGE MÉCANIQUE Armatures anti-poinçonnement Logiciel JORDAHL EXPERT JDA Le logiciel JORDAHL EXPERT reçoit du renfort. Information

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad COMPORTEMENT AU FEU DU BETON. Le feu est

Plus en détail

COLDFORM LOGICIEL DE SIMULATION 2D & 3D POUR LA MISE EN FORME À FROID DES MÉTAUX MATERIAL FORMING SIMULATION

COLDFORM LOGICIEL DE SIMULATION 2D & 3D POUR LA MISE EN FORME À FROID DES MÉTAUX MATERIAL FORMING SIMULATION COLDFORM LOGICIEL DE SIMULATION 2D & 3D POUR LA MISE EN FORME À FROID DES MÉTAUX MATERIAL FORMING SIMULATION 2 www.transvalor.com 3 Un champ d application très large COLDFORM répond aux besoins des industriels

Plus en détail

Schöck Isokorb modèle QS 10

Schöck Isokorb modèle QS 10 Schöck Isokorb modèle Schöck Isokorb modèle 10 Contenu Page Exemples d application 152 Dimensions 153 Platine frontale de la charpente métallique/armature complémentaire 154 Tableaux de dimensionnement/espacement

Plus en détail

fermacell Assainissement avec un gain énergétique

fermacell Assainissement avec un gain énergétique fermacell Assainissement avec un gain énergétique Version: mars 2014 Édition Suisse Subventions possibles Vérifiez les subventions possibles pour vos travaux 2 Sommaire 1. Produits utilisés dans l assainissement

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

PPRT - Les zones bleues B et b. Autorisations et prescriptions constructives

PPRT - Les zones bleues B et b. Autorisations et prescriptions constructives PPRT - Les zones bleues B et b. Autorisations et prescriptions constructives Projets de construction nouvelle Journée PPRT - CNFPT Marseille - 19 juin 2014 INERIS Benjamin Le Roux CEREMA Mathieu Maupetit

Plus en détail

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment

Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Système de distribution du gaz naturel dans un bâtiment Présentation basé sur le Guide d intégration du gaz naturel à un bâtiment Par Serge Rivard, Formateur, École des Technologies Gazières 11 novembre

Plus en détail

Module Espace Bain. Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain. Un mode constructif performant. Une coordination optimisée

Module Espace Bain. Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain. Un mode constructif performant. Une coordination optimisée Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain Un mode constructif performant Une coordination optimisée Logement étudiant Hôtellerie Hospitalier / EHPAD Logement Conception et réalisation Combox

Plus en détail

EXPOSÉ TECHNIQUE - DANS LE CADRE DU CAMPUS ASCHWANDEN Éléments d'armature thermo-isolants ARBO Explications concernant le dimensionnement

EXPOSÉ TECHNIQUE - DANS LE CADRE DU CAMPUS ASCHWANDEN Éléments d'armature thermo-isolants ARBO Explications concernant le dimensionnement EXPOSÉ TECHNIQUE - DANS LE CADRE DU CAMPUS ASCHWANDEN Éléments d'armature thermo-isolants ARBO Explications concernant le dimensionnement Dr Stefan Lips, Directeur technique R&D, F.J. Aschwanden AG, Lyss

Plus en détail

Programme Bâtiments. Rénover les bâtiments pour une protection efficace du climat!

Programme Bâtiments. Rénover les bâtiments pour une protection efficace du climat! Programme Bâtiments Rénover les bâtiments pour une protection efficace du climat! Décidez-vous à entreprendre une rénovation! Nous vous soutenons dans cet effort. En vue d une contribution durable à une

Plus en détail

N09 Viaduc de Chillon

N09 Viaduc de Chillon Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral des routes N09 Viaduc de Chillon Solution innovante en relation avec la RAG Conférence JERI

Plus en détail

Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.

Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009. Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.21 Directive Soutien à la formation militaire et de police préalable au déploiement

Plus en détail

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Coûts délais 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Plan du cours: - Définitions, - Maîtrise des coûts et délais, - Gestion de l équipe projet, - Comité

Plus en détail

F Cd(g= 1.0) Largeurs 120 à 200 mm départ entrepôt, largeurs > 200 mm sur demande

F Cd(g= 1.0) Largeurs 120 à 200 mm départ entrepôt, largeurs > 200 mm sur demande page 8 00, appui de déformation et de glissement temporaire Déplacement Durée du gros œuvre +/- 0.0 mm, par glissement ensuite +/-.5 mm, par déformation Épaisseur 5. mm Livraison en bandes d un mètre reliées

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2013

Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Dijon, Mercredi 05 et Jeudi 06 juin Viaducs d'accès au viaduc de Caronte sur l'a55 : Le projet de réparation et le suivi de chantier des tabliers Est 6 juin 2013

Plus en détail

Le véhicule électrique Une sécurité maîtrisée en vue d un déploiement pérenne de la filière

Le véhicule électrique Une sécurité maîtrisée en vue d un déploiement pérenne de la filière Le véhicule électrique Une sécurité maîtrisée en vue d un déploiement pérenne de la filière L état d avancement des travaux au 20 juin 2011 Le véhicule électrique, une des priorités de la politique de

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE

Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE Réhabilitation de la Maison de Radio France LA MISE EN SECURITE INCENDIE DE LA MAISON DE RADIO FRANCE ETUDE DE L EXISTANT CONSTRUCTION STRUCTURE (Références photos du chantier- 1960) LA GRANDE COURONNE

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT Réhabilitation du bâtiment «Mendès France» à Auch 12 logements au standard «BBC Effinergie Rénovation» pour l OPH 32 Octobre 2011

Plus en détail

Essais de charge sur plaque

Essais de charge sur plaque Page No.: 1 L essai de charge sur plaque est exécuté entre autres dans des galeries d exploration ou dans des puits, mais il peut aussi être exécuté à la surface en appliquant un poids mort ou en chargeant

Plus en détail

1 Validation des fixations pour application de garde-corps dans le béton

1 Validation des fixations pour application de garde-corps dans le béton Commentaire du prescripteur: 1 1 Validation des fixations pour application de garde-corps dans le béton Données générales Type et lieu du garde-corps Emplacement du garde-corps Public Type de garde-corps

Plus en détail

Test & Diagnostic des câbles intégré

Test & Diagnostic des câbles intégré Test & Diagnostic des câbles intégré DAC 0,1 Hz Sinus 0,1 Hz CR TDS NT Deux formes de tension éprouvées dans un seul appareil Contrôle VLF des câbles selon les normes avec diagnostic DP Diagnostic DP non

Plus en détail

6 juin 12.00 12.20 Points d attention pour la conception et la mise en œuvre de constructions en bois résistant au feu Y.

6 juin 12.00 12.20 Points d attention pour la conception et la mise en œuvre de constructions en bois résistant au feu Y. 6 juin 12.00 12.20 Points d attention pour la conception et la mise en œuvre de constructions en bois résistant au feu Y. Martin CSTC 1 Comment assurer la résistance au feu? R 60 (éléments structuraux)

Plus en détail

CONCRETE DAY 2014. Renforcer le futur

CONCRETE DAY 2014. Renforcer le futur CONCRETE DAY 2014 Renforcer le futur Confidentiality This document remains the exclusive property of NV Bekaert SA. Communication thereof is wholly confidential and does not extend beyond the technical

Plus en détail

thermique (m².k/w) Nombre de panneaux / palette Nombre de Résistance m²/ palette Epaisseur totale (panneau + 2 parements) Plaque standard

thermique (m².k/w) Nombre de panneaux / palette Nombre de Résistance m²/ palette Epaisseur totale (panneau + 2 parements) Plaque standard Panneau sandwich en laine de roche mono densité et plaques de plâtre standard ou hydrofugé. le + produit : des performances acoustiques testées en laboratoire. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Performances

Plus en détail

Double mur: détails de construction

Double mur: détails de construction Les détails de construction présentés ci-après montrent comment le mur composé s associe aux ouvrages contigus. Il s agit évidemment d un choix d exemples pris parmi les innombrables combinaisons possibles.

Plus en détail

Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker

Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker Sommaire Principes d établissement de plans Formats de briques Appareillages de maçonnerie Construction

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

Frank Türen. Contrôle d accès biométrique avec lecteur du réseau veineux de la main

Frank Türen. Contrôle d accès biométrique avec lecteur du réseau veineux de la main Frank Türen Contrôle d accès biométrique avec lecteur du réseau veineux de la main Le contrôle d accès de nouvelle génération En collaboration avec la société BWO Systems AG, Schenkon, LU, Frank Türen

Plus en détail

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 1 La définition de la qualité Aptitude d un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences (ISO 9000:2000, article 3.1.1) 2 La gestion de la qualité

Plus en détail

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail