RAPPORT DE STAGE. RUBIO Thibaut, L3 MI Université de Nîmes. Du 30 Janvier 2008 au 5 Février 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT DE STAGE. RUBIO Thibaut, L3 MI Université de Nîmes. Du 30 Janvier 2008 au 5 Février 2008"

Transcription

1 RUBIO Thibaut, L3 MI Université de Nîmes RAPPORT DE STAGE Du 30 Janvier 2008 au 5 Février 2008 Lycée GENEVIEVE DE GAULLE ANTHONIOZ 43 Rue du Moulin Milhaud

2 SOMMAIRE I. Présentation de l établissement II. Description et analyse d une séance de cours 1) Observation d une classe de seconde avec Mme LACOUR 2) Analyse de la séance de cours III. Conclusion IV. Annexes 2

3 I. Présentation de l établissement Le lycée Geneviève De Gaulle Anthonioz est un établissement récent, car inauguré en Il est situé à Milhaud, commune de l agglomération de Nîmes. Il est dirigé par M. CLAMENS, aidé de Mme PUIGREDO, et accueille 1500 élèves, venus des communes des alentours, et scolarisés antérieurement aux collèges d Aigues-Mortes, Vergèze, Vauvert, Saint Gilles, mais aussi Feuchères et Capouchiné. L établissement est centré sur les métiers sociaux et de santé. Ainsi, il comporte une filière CAP petite enfance, BEP Carrières sanitaires et sociales, BTn, SMS, BTS EST, DCESF, regroupant le tiers des effectifs du lycée. Une formation continue y est également présente, regroupant 30 élèves. Outre le cycle professionnel, l établissement offre des formations pour un cycle général et Technologique. Ainsi, on y retrouve les filières L, S, ES menant au baccalauréat général, et des filières STG et ST2S, qui aboutissent à un baccalauréat technologique, suivi d un BTS et DCESF (Annexe 2). Les langues sont un point fort de ce lycée, on y retrouve l enseignement de l Anglais, Espagnol, Italien, Allemand, Latin et Occitan. Le projet pédagogique de l établissement est axé sur quatre points essentiels (Annexe 1) : - Mieux apprendre, mieux enseigner, Développer un esprit citoyen responsable et engagé, Ouvrir le lycée sur l extérieur, Mieux se connaître pour travailler ensemble. Ainsi, le lycée se veut être un lieu de formation tant pour le bagage scolaire de l élève que pour sa place dans la société. C est dans ce sens que le projet d établissement met l accent sur le fait que l élève est un citoyen, et doit donc respecter d une part les professeurs, les locaux, les autres élèves, mais doit aussi devenir un citoyen actif, par exemple en élisant ses délégués. Un autre point important est l accès à la culture. Pour cela, les élèves ont un libre accès au CDI, en autonomie, afin d enrichir leur savoir, de travailler sur un devoir, ou bien de se tenir au courant de l actualité. 3

4 II. Description et analyse d une séance de cours Mon stage s est déroulé en plusieurs parties. Tout d abord, j ai suivi les cours de Mme LACOUR, professeur de mathématiques, durant la première journée. J ai pu ainsi observer le déroulement de séances de mathématiques de niveau seconde et terminale S, ainsi qu un cours d aide individuelle (soutien scolaire) niveau seconde. Les jours suivants, j ai observé une autre classe de seconde, ainsi qu une terminale SMS (Sciences Médico-Sociales), prises en charge par M. VANDROMME en mathématiques, ainsi que des terminales S et STG avec M. LACOUR. En suivant le parcours de différents professeurs, j ai ainsi pu assister à des cours de mathématiques très divers et observer le large panel mathématique qu offre le lycée. 1) Observation d une classe de seconde avec Mme LACOUR : Avant de commencer le cours, l enseignante m a parlé des objectifs de la séance. Elle a pour but qu à la fin du cours, les élèves sachent les bases sur les vecteurs, c est à dire ce qu ils ont déjà vu au collège, mais pas seulement : Il ne s agit pas que d une séance de «révisions», car l introduction de nouveaux termes, et la vision plus approfondie qu au collège en font un cours enrichissant, même pour ceux qui se rappellent parfaitement du chapitre. Le cours a débuté par le rendu d un devoir à la maison, avec pour consigne que les élèves le revoient et le corrigent. Parallèlement, l enseignante a relevé les nouveaux devoirs qu ils avaient à faire pour ce jour. J ai remarqué en particulier que l enseignante a motivé les élèves quant aux devoirs à la maison, en leur rappelant qu ils avaient du temps, et donc qu ils pouvaient le commencer tôt pour essayer de trouver les réponses aux questions sur lesquelles ils butent. Une fois cela terminé, le cours a débuté. Il s agit d un nouveau chapitre : les vecteurs, révision d un chapitre vu au collège, qui donnera suite à un approfondissement. Pour l introduction, l enseignante ne se lance pas dans un rappel magistral de ce qui a déjà été vu par les élèves, mais procède par interactions entre élèves et professeur. Ainsi, les élèves disent à leur tour, lorsqu ils ont la parole, ce qu ils savent sur les vecteurs. Le professeur récupère alors toutes les informations, les éclaircit par des dessins au tableau, et, au fur et à mesure des éléments donnés par les élèves, les classe afin d en dégager les axes de travail, en fonction des difficultés. L enseignante soulève donc par exemple la confusion entre direction et sens d un vecteur. Cela l emmène à distribuer la fiche de cours sur les vecteurs. La fiche de cours est en fait une leçon à trous, s est à dire que le vocabulaire et les propriétés importants sont remplacés par des pointillés, que l enseignant demande de remplir par les élèves (Annexe 3). J ai donc observé les réponses que formulent les élèves, et 4

5 remarqué des erreurs redondantes, comme la difficulté de distinction entre droite, segment et longueur. La correction qui s en suit est basée sur des questions-réponses. En effet, le professeur lit le début des phrases du cours, et interroge un élève pour qu il donne sa réponse. Cette dernière est souvent contestée, et fait office de protestation de la part des autres élèves, qui renchérissent en donnant d autres réponses, parfois différentes. C est alors que l enseignante met tout au clair, en donnant l explication, et ce à chaque phrase de la leçon. J ai donc constaté ici que le professeur donne la cadence, interroge, donne la parole, la reprend, et finit par faire la synthèse de ce qu il a entendu. Un autre aspect de la leçon est l introduction de mots nouveaux, ici la norme d un vecteur, appelée sa longueur par les élèves, lorsqu ils ont vu ce chapitre au collège. Ainsi, le professeur pose certaines questions qui font appel à ce mot, afin que les élèves s en imprègnent. En parlant de normes, le professeur s est encore aperçu que les élèves confondaient un segment et sa longueur, bien que les notations aient été rappelées il y a quelques minutes. La suite de la fiche fait encore débat auprès des élèves, il s agit en effet d expliquer comment on fait la somme de deux vecteurs (avec deux méthodes), ce qu est le vecteur nul, ainsi que l opposé d un vecteur, et pour finir l égalité de deux vecteurs. C est alors que les élèves se mettent à donner leur avis, ce qu ils ont compris de la définition donnée dans le cours. Ils cherchent des exemples, les écrivent au tableau sur demande du professeur, et finissent par trouver la bonne solution, sans trop savoir pourquoi. C est alors que le professeur fait le point en expliquant ce qui n était qu une intuition, un exemple «qui marche». J ai pu remarqué lors de la lecture des définitions, que les élèves connaissent déjà les équivalences, et traduisent bien le symbole «<=>» par «est équivalent à». Le cours terminé, le professeur demande aux élèves de travailler sur le premier exercice. Il s agit d un quadrillage sur lequel sont dessinés des points, et des droites les reliant. Sous celui-ci, un tableau est donné, avec des paires de vecteurs sur la première colonne, et des propositions sur la première ligne. Les élèves doivent inscrire oui ou non en fonction de la vérification ou non de la propriété par les deux vecteurs, et ce pour chaque case. Cet exercice fait appel directement à la leçon, il s agit d un simple exercice d application. Du fait que les réponses à formuler ne sont pas très variées, je remarque que les élèves ont tendance, pour certains, à écrire au hasard, alors que d autres cherchent une logique entre les colonnes : «si les vecteurs ne sont pas égaux, alors ils sont opposés, donc s il y a NON dans la première colonne, on mettra OUI dans la colonne à côté». Certains élèves ont bien compris, et ont fini, alors que d autres n en sont qu à la moitié. Le professeur décide alors de donner une seconde fiche d exercices aux plus rapides, afin de laisser chercher les plus lents (Annexe 4). Ce second exercice est une fiche de construction de vecteurs, somme de deux vecteurs proposés. Il fait appel aux deux méthodes vues en début de cours pour additionner les deux vecteurs. La correction des exercices se fait sur le rétroprojecteur, les élèves interrogés se placent devant l appareil et écrivent leur réponse directement sur le transparent à l aide d un feutre. La séance se finit une fois le tableau rempli. Le professeur donne les consignes pour le cours suivant : finir la fiche et apporter les calculatrices. Je me suis alors interrogé sur le travail des élèves qui sortent de la classe : un élève qui sort de la salle en ayant compris le cours et avancé les exercices n aura qu à revoir la leçon, alors qu un élève qui aura mis du temps à comprendre toute la leçon, et n aura pas bien appliqué le cours, se retrouvera avec la 5

6 leçon à comprendre puis à apprendre, l exercice d application à revoir, et le second exercice à faire. Je me suis donc interrogé sur le fait de vouloir faire avancer les élèves les plus rapides, et parallèlement ne pas accumuler le retard des élèves moins rapides. 2) Analyse de la séance de cours : a) Le rôle du professeur : Tout au long du cours, le professeur donne la cadence, anime le cours. Il pose une question, donne la parole aux élèves, la reprend. De plus, il organise les réponses des élèves afin d en dégager les points essentiels de la leçon. Ainsi, il démarre les explications à partir de ce qui ne va pas dans les formulations des élèves, et introduit alors les nouveautés à apprendre. Lors des activités et exercices que l enseignant propose, les élèves sont encadrés par ce dernier, qui les aiguille, leur indique les endroits où ils n ont pas bien réussi. Il est évident qu un élève, en une poignée d années, ne peut arriver à découvrir autant de connaissances que ce qui a été fait en plusieurs millénaires. L élève ne peut pas tout deviner, et c est pourquoi le savoir passe donc par l apprentissage de connaissances, du professeur à l élève. Son rôle est donc de passer le savoir à des élèves. Lorsque le professeur a la parole, les élèves sont attentifs, il n a donc pas recours à une quelconque sanction. Ceci est probablement dû au climat qu il a mis en œuvre en début d année (c est ce que j en ai conclu en questionnant plusieurs professeurs au sujet de la discipline). b) Le travail des élèves : Les élèves, au début du cours, sont attentifs. En effet, ils se concentrent sur la nouvelle notion abordée. Lors des questions posées par l enseignant, ils s interrogent, certains donnent la solution qui leur parait être la bonne, et cela sans être interrogés, d autres s en convainquent en l expliquant au voisin. J ai pu remarquer que les élèves étaient particulièrement studieux, ne parlaient pas trop entre eux (hormis des vecteurs). En revanche, certains se débarrassent des exercices en répondant aléatoirement aux questions, mais ces derniers sont une minorité, et heureusement, l enseignant veille à ce qu ils ne bâclent pas leur travail. Le niveau de la classe est correct, comme me l a précisé l enseignante. Il n y a donc nul besoin de s attarder sur des notions déjà acquises au collège, mais il faut tout de même faire quelques rappels pour certains, et c est pour cela que chaque élève doit fournir un travail personnel différent, selon qu il a compris ou non le cours. 6

7 III. Conclusion Lors de ces quelques jours de stage, j ai pu suivre plusieurs classes. Leur hétérogénéité au niveau scolaire et disciplinaire m a permis de découvrir plusieurs facettes de l enseignement des mathématiques au lycée. J ai pu constater combien le métier d enseignant n était pas facile, et particulièrement en mathématiques, discipline trop souvent redoutée par les élèves. Le constat de ces difficultés m a conforté dans l importance de la préparation des cours et de leur adaptation au niveau de la classe. De plus, j ai apprécié que le cours ne soit pas donné ex-cathedra, mais en partant des paroles des élèves, en répondant et en expliquant pour les amener à acquérir les nouvelles notions qui font l objet de la leçon. 7

8 Je tiens à remercier M. le Proviseur du lycée Geneviève de Gaulle Anthonioz, qui m a accepté dans son établissement. Mes remerciements vont également à Mme LACOUR, M. VANDROMME et M. LACOUR, professeurs qui m ont accueilli avec amabilité et compétence dans leurs classes. 8

9 IV. Annexes ANNEXE 1 : Le projet du lycée G. de Gaulle Anthonioz de Milhaud (5 pages). ANNEXE 2 : Formations offertes à la rentrée ANNEXE 3 : Fiche de cours sur les vecteurs, et exercice d application. ANNEXE 4 : Somme de vecteurs 9

10 10

11 11

12 12

13 13

14 14

15 15

16 16

17 17

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Poitiers, le mercredi 23 septembre 2009 Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Lancée le 19 juin dernier par le ministre de l Éducation nationale, l Académie

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier

Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier Collège Anatole France - Bethoncourt Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier - Rapport d étape - Résumé du projet : Afin de favoriser le lien entre les apprentissages du collège et du lycée en utilisant

Plus en détail

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation PROFILS DES ELEVES Difficultés d ordre méthodologique et d organisation Les élèves commencent les exercices avant d avoir vu la leçon; ils ne savent pas utiliser efficacement les manuels. Ils ne se rendent

Plus en détail

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU Site : http://cothorou.edres74.ac-grenoble.fr/ Adresse mail : Ce.0741227G@ac-grenoble.fr Tel : 04 50 71 01 64 Un établissement engagé Je suis heureux et fier

Plus en détail

[Nom du collège] STAGE D OBSERVATION. [Insérer une image représentant l entreprise (photo, logo, etc...] [Dates du stage]

[Nom du collège] STAGE D OBSERVATION. [Insérer une image représentant l entreprise (photo, logo, etc...] [Dates du stage] [Nom + prénom] [Classe] [Nom du collège] STAGE D OBSERVATION A. [Insérer une image représentant l entreprise (photo, logo, etc...] [Dates du stage] SOMMAIRE [NOUVELLE PAGE - EN HAUT CENTRE - MAJUSCULES]

Plus en détail

Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement

Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement OBJECTIF GENERAL : savoir gérer son temps personnel, savoir s organiser. Pour atteindre cet objectif, 3 objectifs intermédiaires sont nécessaires

Plus en détail

La Pédagogie Différenciée

La Pédagogie Différenciée 1 juin 2012 La Pédagogie Différenciée Pourquoi me suis- je intéressée à la pédagogie différenciée? Après dix ans à enseigner le français et l histoire-géographie en lycée professionnel auprès d élèves

Plus en détail

communiqué de presse Xavier Darcos lance des cours d été gratuits en ligne Vendredi 19 juin 2009

communiqué de presse Xavier Darcos lance des cours d été gratuits en ligne Vendredi 19 juin 2009 communiqué de presse Xavier Darcos lance des cours d été gratuits en ligne Vendredi 19 juin 2009 Xavier Darcos a lancé aujourd hui un service de cours d été accessibles gratuitement en ligne. Ce nouveau

Plus en détail

5/LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES

5/LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES 1 er DEGRE 5/LES APPRENTISSAGES B/ACTIVITES DECOUVERTE Mettre en commun les connaissances des participants. Questionner oralement : Devez-vous payer pour que votre enfant aille à l école? Connaissez-vous

Plus en détail

Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire

Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire LIAISON 3 ème /2 nde BUT DE LA DEMARCHE : Constat : Fait par les CPE des lycées et confirmé par un questionnaire distribué aux élèves de seconde : ces élèves sont en

Plus en détail

Centre de Formation Juridique

Centre de Formation Juridique Centre de Formation Juridique Etablissement d enseignement supérieur privé 98 % de réussite* STAGE DE PRÉ-RENTRÉE NANTES Réservé aux étudiants de 1 ère année de Nantes Découvrez notre offre de Formation

Plus en détail

Modèles de lettres réseau

Modèles de lettres réseau Lettre de demande d entretien suite à une recommandation Mentionnez la personne qui vous recommande J ai travaillé avec votre collègue Cécile Dubois, lorsqu elle était en poste chez Renault. Elle connaît

Plus en détail

à l attention des parents d Elèves Nouvellement Arrivés en France

à l attention des parents d Elèves Nouvellement Arrivés en France Livret d accueil à l attention des parents d Elèves Nouvellement Arrivés en France (ENA) scolarisés au collège. Conception : Plate-forme d accueil Elèves Nouvellement Arrivés en France Collège Révolution

Plus en détail

é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques

é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques Evaluation des des élèves en CM2 Constats et perspectives pédagogiques pour les écoles de l Hérault

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

Entrée de l Etablissement

Entrée de l Etablissement Entrée de l Etablissement Une classe de Seconde Bâtiment enseignement technologique 2 possibilités s offrent à l élève à la sortie du collège : La Voie GÉNÉRALE et TECHNOLOGIQUE qui conduit à un BAC GENERAL

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé rue de Kerichen - BP 62506-29225 Brest Cedex 02 - Tél 02 98 80 88 00 - Fax 02 98 80 88 07 www.lycee-vauban-brest.ac-rennes.fr Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Plus en détail

Des métiers et des diplômes

Des métiers et des diplômes Connaissance des formations Des métiers et des diplômes Objectifs F aire comprendre à l élève qu il n y a pas obligatoirement de correspondance entre le nom usuel d un métier et l intitulé du diplôme qui

Plus en détail

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Code : Connaissance De Soi TITRE : STRATEGIES POUR ORGANISER SON TEMPS Niveau : 4ème Groupe : Matériel : ½ Classe questionnaire organiser son temps Durée

Plus en détail

L ASSISTANCE SCOLAIRE PERSONNALISEE

L ASSISTANCE SCOLAIRE PERSONNALISEE L ASSISTANCE SCOLAIRE PERSONNALISEE Qu est-ce que l'assistance scolaire personnalisée? Depuis 10 ans, la MAIF, assureur des enseignants, et rue des écoles, éditeur indépendant, se sont associés pour mettre

Plus en détail

JEUDI. Sciences et Vie de la Terre Physique-Chimie. Philosophie

JEUDI. Sciences et Vie de la Terre Physique-Chimie. Philosophie LYCEE PONTUS DE TYARD 13 rue des Gaillardons BP 121 71321 CHALON SUR SAONE Travaux Personnels Encadrés 1 ère S A l attention des parents et des élèves PRESENTATION : Depuis septembre 2005, les Travaux

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

4. Mes deux bilans séjour en entreprise

4. Mes deux bilans séjour en entreprise RAPPORT DE STAGE ENTREPRISE 1 : 1- Sommaire Page.1 2- Introduction Page.2 3- Présentation de l'entreprise Page.3 4- Fonctionnement de l'entreprise et l organisation de l entreprise Page.4 5- L'entreprise

Plus en détail

RENTREE 2011. Inscriptions. Dès maintenant sur rendez-vous. Contactez-nous. Lycée de l Abbaye 2 rue de l Abbaye 45190 BEAUGENCY

RENTREE 2011. Inscriptions. Dès maintenant sur rendez-vous. Contactez-nous. Lycée de l Abbaye 2 rue de l Abbaye 45190 BEAUGENCY Inscriptions Dès maintenant sur rendez-vous Contactez-nous Mme CHAREYRON - Chef d établissement Lycée de l Abbaye 2 rue de l Abbaye 45190 BEAUGENCY 02 38 44 51 25 02 38 44 14 62 RENTREE 2011 Ouverture

Plus en détail

Totems (5ème HarmoS) :

Totems (5ème HarmoS) : Totems (5ème HarmoS) : Une activité mathématique pour apprendre à développer des stratégies de recherche Lucie Passaplan Etudiante à l Université de Genève Introduction La résolution de problèmes au sens

Plus en détail

Rapport de stage. Collège Pasteur. STAGE EN ENTREPRISE 3ème

Rapport de stage. Collège Pasteur. STAGE EN ENTREPRISE 3ème Rapport de stage STAGE EN ENTREPRISE 3ème Remarques : - Il faut poser les questions pendant le stage pour répondre aux parties II et III. - Une version informatique de ce document est enregistrée sur le

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Institut Français de l Education

Institut Français de l Education Institut Français de l Education Le travail enseignant et la question de l évaluation Les 18, 19 et 20 mars 2015 «Je vis que je réussissais et cela me fit réussir davantage» Jean-Jacques Rousseau (Émile,

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

www.russe- facile.fr

www.russe- facile.fr Apprenez le russe facilement www.russe- facile.fr Ce guide est destiné à partager mon expérience. Je vous explique comment j'ai appris le russe sans douleur. Mon histoire avec le russe A 18 ans je maîtrisais

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de ligne de conditionnement» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

Une formation, un métier avec l Enseignement Professionnel et Technologique privé Havrais.

Une formation, un métier avec l Enseignement Professionnel et Technologique privé Havrais. Une formation, un métier avec l Enseignement Professionnel et Technologique privé Havrais. 250 professeurs et formateurs 2500 élèves, étudiants, apprentis et stagiaires 8 CAP 13 Baccalauréats professionnels

Plus en détail

Le blog pédagogique. Domaine 1 S'approprier un environnement informatique de travail

Le blog pédagogique. Domaine 1 S'approprier un environnement informatique de travail Le blog pédagogique Un professeur de français, seul ou dans une logique interdisciplinaire, peut se lancer, même s'il est peu expérimenté en matière de TICE dans la création d'un blog avec sa classe. Sont

Plus en détail

89,7 % STAGE DE PRÉ-RENTRÉE MONTPELLIER Réservé aux étudiants de 1 ère année de Montpellier

89,7 % STAGE DE PRÉ-RENTRÉE MONTPELLIER Réservé aux étudiants de 1 ère année de Montpellier Centre de Formation Juridique Etablissement d enseignement supérieur privé 89,7 % de réussite STAGE DE PRÉ-RENTRÉE MONTPELLIER Réservé aux étudiants de 1 ère année de Montpellier Leader des cours de soutien

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat

Plus en détail

Ets H JEAN Montélimar Concessionnaire RENAULT R A P P O R T. M. BAUMEA Gérard D E S T A G E 2. Du 03 au 07 février 2014 Collège EUROPA

Ets H JEAN Montélimar Concessionnaire RENAULT R A P P O R T. M. BAUMEA Gérard D E S T A G E 2. Du 03 au 07 février 2014 Collège EUROPA R A P P O R T D E S T A G E 2 0 1 4 Ets H JEAN Montélimar Concessionnaire RENAULT 3? M. BAUMEA Gérard Du 03 au 07 février 2014 Collège EUROPA Sommaire BAUMEA Gérard 1 05/02/14 Une entreprise BAUMEA Gérard

Plus en détail

Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin.

Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin. Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin. Type d outil : Activité d apprentissage visant le savoir faire : «reconstituer l ordre chronologique de l évolution

Plus en détail

KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI. Préparation au concours PACES LYON EST

KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI. Préparation au concours PACES LYON EST Centre de formation à LYON 8 KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI Préparation au concours PACES LYON EST Chaque semaine : 6h de Cours/Exercices + Concours blancs Professeurs

Plus en détail

Deux seances De mathematiques en langue etrangere

Deux seances De mathematiques en langue etrangere Deux seances De mathematiques en langue etrangere Rachel BOUTY Irem de Lyon Nous sommes deux professeurs de mathématiques qui enseignons également cette discipline en allemand dans deux lycées de l académie

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère

Plus en détail

Le collège des Cordeliers

Le collège des Cordeliers Le collège des Cordeliers Dans 6 mois votre enfant viendra de faire sa rentrée au collège C est entrer dans : -Un établissement plus grand mais à taille humaine pour les Cordeliers, -Des têtes nouvelles

Plus en détail

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 Narration de séance et productions d élèves... 6 1 Fiche professeur ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF

Plus en détail

APB www. www admission-postbac.fr.admission-postbac.fr Mode d emploi année 2014

APB www. www admission-postbac.fr.admission-postbac.fr Mode d emploi année 2014 APB www.admission-postbac.fr Mode d emploi année 2014 Le portail unique www.admission-postbac.fr est le site d inscription pour l ensemble des formations supérieures au niveau national (sauf exceptions*).

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

Préparation concours TEAM- Toulouse

Préparation concours TEAM- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com SOMMAIRE : Préparation concours TEAM- Toulouse I. Concours TEAM : présentation 2

Plus en détail

USAIN BOLT. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève 1...

USAIN BOLT. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève 1... USAIN BOLT Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève 1... 5 Fiche élève 2... 6 Narration de séances et productions d élèves... 7 1 Fiche professeur USAIN BOLT Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES. 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE

SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES. 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE Claire-Françoise Durand INTRODUCTION C est pour moi un grand plaisir et un grand honneur d ouvrir

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public?

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Master 1 FLE Evolution des courants méthodologiques 2007-2008 Session 2 Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Sarah Descombes N étudiant : 20731087

Plus en détail

Réseau Départemental de Ressources Informatiques 2010

Réseau Départemental de Ressources Informatiques 2010 IA du Rhône Séquences : 3 séances Géométrie plane Géométrie Niveau : Cm1 / Cm2 Résumé Les élèves mettent en évidence les régularités de dessins géométriques qui permettront de pointer certaines notions

Plus en détail

Fiches Nouveau Lettris, 1 2 principe de bijection CE/PE Nombres de 0 à 19 Fiche 1 doc 1

Fiches Nouveau Lettris, 1 2 principe de bijection CE/PE Nombres de 0 à 19 Fiche 1 doc 1 Module : Numératie Fiche N 1 - Donner des informations chiffrées sur soi même - Compter de 0 à 19 Ordonner PO Tour de table / donner une information chiffrée sur soi même PO Introduction aux nombres /sensibilisation

Plus en détail

DOCUMENTS RESSOURCES POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE

DOCUMENTS RESSOURCES POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE DOCUMENTS RESSOURCES POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE LE CALENDRIER : - Stage : semaine du 15 au 19 décembre 2014 - Rapport à rendre : pour le 12 janvier 2015 (1 point de pénalité par jour de retard)

Plus en détail

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF)

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) 1. Historique Apparition du CCF : - en 1990 dans le règlement

Plus en détail

Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014

Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014 Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014 Avant tout, je souhaite remercier Ambroise, Agnès et sa famille pour leur accueil, leur gentillesse et leur bienveillance, ainsi que pour

Plus en détail

Dossier. Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année. Site de Montigny-Lès-Metz

Dossier. Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année. Site de Montigny-Lès-Metz Dossier Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année Site de Montigny-Lès-Metz UE 1019-9 : Unité et spécificités de la didactique des sciences, technologies et mathématiques : Réalisation et analyse

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Elsa Pelestor répond à nos questions

Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor est professeur(e) des écoles à l école Jean Moulin de Cavaillon. Elle est l auteur(e) de l article Premiers pas, premières questions paru dans le n 466

Plus en détail

LE COLLÈGE Léon Comas 30, rue du collège 01330 VILLARS-LES-DOMBES 04.74.98.00.32 collegeleoncomas.scolasite.net Le collège en quelques mots Les principales nouveautés du collège : De nombreux adultes interviennent

Plus en détail

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Uniquement disponible sur le site web du CELV: http//www.ecml.at Document de référence 3: ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Objet et méthode: Nous avons voulu comprendre au-delà des réponses au questionnaire

Plus en détail

Claire Chazal SPÉCIAL ORIENTATION. Je cherche encore la reconnaissance de mes parents EXCLUSIF !"$(' 2.17.0 B B 9 ; 8 5 STRATÉGIES ANTI-DÉCROCHAGE

Claire Chazal SPÉCIAL ORIENTATION. Je cherche encore la reconnaissance de mes parents EXCLUSIF !$(' 2.17.0 B B 9 ; 8 5 STRATÉGIES ANTI-DÉCROCHAGE MAGAZINE RÉUSSIR SA VIE DE PARENT MAGAZINE N 13 FÉVRIER-MARS 2009-3,90 ` SPÉCIAL ORIENTATION Filières sélectives Comment contourner l obstacle des notes Bilan d orientation Découvrez ses atouts et les

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Les métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation de l Université d'evry-val-d'essonne Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac STG ou professionnel de comptabilité 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54

Plus en détail

RAPPORT ACTION CIP EN MATHEMATIQUES ET SCIENCES. Objectif du projet. Le public concerné. Déroulement

RAPPORT ACTION CIP EN MATHEMATIQUES ET SCIENCES. Objectif du projet. Le public concerné. Déroulement RAPPORT ACTION CIP EN MATHEMATIQUES ET SCIENCES Objectif du projet Les objectifs de l aide individualisée sont : - Redonner confiance, aider les apprentis à prendre conscience de ses compétences et de

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Retour d expérience d équipe innovante accompagnée par la MEIP 2009/2010

Retour d expérience d équipe innovante accompagnée par la MEIP 2009/2010 Retour d expérience d équipe innovante accompagnée par la MEIP 2009/2010 Coordonnées de l établissement Lycée Joseph Desfontaines 2 rue Guillotière 79500 MELLE Tél. : 05.49.27.00.88 - fax : 05.49.27.91.06

Plus en détail

Mon portefolio de compétences

Mon portefolio de compétences portfolio de compétences 1 Nom prénom de l élève Année Classe Etablissement Mon portefolio de compétences portfolio de compétences 2 Les compétences que je dois avoir acquis en fin de scolarité obligatoire

Plus en détail

SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE

SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE l // Les professeurs particuliers SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE COURS EN PETITS GROUPES & STAGES DE VACANCES 1 6 R U E C H A R L E M A G N E, P A R I S 4 e 1 LES PROFESSEURS PARTICULIERS EN BREF LES PROFESSEURS

Plus en détail

Introduction aux épreuves de logique des concours ACCÈS et SESAME

Introduction aux épreuves de logique des concours ACCÈS et SESAME Introduction aux épreuves de logique des concours ACCÈS et SESAME «La chance aide parfois, le travail toujours» Vous vous apprêtez à vous lancer dans cette course contre la montre qu est l admission en

Plus en détail

UTILISATION DU LOGICIEL : SOUTIEN ET APPRENTISSAGE MATHÉMATIQUES ASSISTÉS PAR ORDINATEUR S.A.M.A.O. EN CLASSE DE SECONDE

UTILISATION DU LOGICIEL : SOUTIEN ET APPRENTISSAGE MATHÉMATIQUES ASSISTÉS PAR ORDINATEUR S.A.M.A.O. EN CLASSE DE SECONDE 197 UTILISATION DU LOGICIEL : SOUTIEN ET APPRENTISSAGE MATHÉMATIQUES ASSISTÉS PAR ORDINATEUR S.A.M.A.O. EN CLASSE DE SECONDE J ai testé le logiciel SAMAO avec une classe de seconde technologique de 26

Plus en détail

COLLEGE : QUELS INDICATEURS POUR REMPLIR LE FORMULAIRE D EVALUATION A DESTINATION DE LA CDO ou de la MDPH

COLLEGE : QUELS INDICATEURS POUR REMPLIR LE FORMULAIRE D EVALUATION A DESTINATION DE LA CDO ou de la MDPH COLLEGE : QUELS INDICATEURS POUR REMPLIR LE FORMULAIRE D EVALUATION A DESTINATION DE LA CDO ou de la MDPH DEROULEMENT DE LA SCOLARITE (p1) C est un indicateur intéressant dans la mesure où il retrace le

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Démarche de valorisation du stage dans l élaboration du projet de l étudiant Définition : C est une démarche complémentaire du suivi de stage existant

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

Haute Ecole Libre de Louvain-en-Hainaut - Partager des pratiques en formation initiale

Haute Ecole Libre de Louvain-en-Hainaut - Partager des pratiques en formation initiale Le sondage du jour Type d outil : Activité rituelle permettant de valoriser les relations et de susciter des activités dénombrement au départ du nombre d'élèves de la classe. Auteur(s) : Pauline Gobert

Plus en détail

La Fréquentation du CDI

La Fréquentation du CDI La Fréquentation du CDI Nous n avons pas renouvelé le questionnaire d analyse de la fréquentation que nous avions réalisé l année dernière car cela représente un très lourd travail de dépouillement (rappelons

Plus en détail

Rapport du président du jury

Rapport du président du jury 1 IRA de LILLE Rapport du président du jury Concours 2013 Le registre des inscriptions ayant été ouvert en novembre 2013, le concours 2013/2014, dont les épreuves écrites et orales ont eu lieu en 2014,

Plus en détail

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS :

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : IUFM de Bonneville Année universitaire 2012-2013 Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : L apprentissage dans

Plus en détail

LA FILIÈRE STG. Profil 1 ère STG. Horaires et domaines spécifiques. Pour quel profil? Démarches Contenu de la formation. Ecoles supérieures

LA FILIÈRE STG. Profil 1 ère STG. Horaires et domaines spécifiques. Pour quel profil? Démarches Contenu de la formation. Ecoles supérieures LA FILIÈRE STG Profil 1 ère STG AU LYCÉE Horaires et domaines spécifiques CLASSE PRÉPARATOIRE VOIE TECHNOLOGIQUE PLUSIEURS POSSIBILITÉS Pour quel profil? Démarches Contenu de la formation Ecoles supérieures

Plus en détail

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : R 7.5 examiner les caractéristiques inhérentes

Plus en détail

Organisation des cours

Organisation des cours Utilisation du site de formation 1 sur 7 Utilisation du site de formation Introduction L avantage d une formation par correspondance, et à fortiori par un site de formation, c est que chacun va à sa convenance.

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT?

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? Afin de vous éviter de vains efforts et pour vous épargner de précieuses heures de travail, voici quelques conseils qui guideront votre préparation. Travailler avec régularité

Plus en détail

UN PROJET MULTIMÉDIA avec les classes 702A et 712B et le logiciel MISTRALMOVIE, au Cycle d Orientation des Grandes-Communes

UN PROJET MULTIMÉDIA avec les classes 702A et 712B et le logiciel MISTRALMOVIE, au Cycle d Orientation des Grandes-Communes UN PROJET MULTIMÉDIA avec les classes 702A et 712B et le logiciel MISTRALMOVIE, au Cycle d Orientation des Grandes-Communes Buts Mise en place d une période de révision d allemand en fin de 7e année sous

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Indications pour une progression au CM1 et au CM2

Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Objectif 1 Construire et utiliser de nouveaux nombres, plus précis que les entiers naturels pour mesurer les grandeurs continues. Introduction : Découvrir

Plus en détail

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3 Enquête sur la France des classes Vague 3 Tome 2 : Focus sur l école FD/JF/FG/MCP N 112507 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Jérôme Fourquet / Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 CollègeLouiseWeiss STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Du 15 au 20 décembre 2014. ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 20, rue du Bois clair 91620 Nozay 01.69.80.84.42. 01.69.80.76.92. 1 Ce document vous est fourni pour

Plus en détail

UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG

UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG LE CONTEXTE Les élèves de terminale STG doivent réaliser pendant leur année de terminale sur une durée de 16 heures,

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

Les besoins de formation en mathématiques des professeurs des écoles

Les besoins de formation en mathématiques des professeurs des écoles POSITION DE LA SMF SUR LES PROGRAMMES DU CYCLE TERMINAL DU LYCÉE 83 Ceci est la conséquence directe, déjà dénoncée par la SMF, de l horaire réduit à 4 heures en première et d une volonté d harmonisation

Plus en détail

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR Les séminaires et la continuité à assurer Il est essentiel qu au terme de chaque séminaire, le bilan établi et mis en ligne soit examiné dans chaque lycée par l ensemble

Plus en détail

La réforme du collège, c est:

La réforme du collège, c est: La réforme du collège, c est: Suppression des classes bilangues Sauf, dans les établissements accueillant des élèves qui ont étudié une autre langue que l anglais à l'école primaire. En gros, très peu

Plus en détail