Affaissement de terrain, fontis et désordres sur le bâti - Parcelle C 64, Lotissement du Bois de l Etoile, commune de Caugé (Eure).

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Affaissement de terrain, fontis et désordres sur le bâti - Parcelle C 64, Lotissement du Bois de l Etoile, commune de Caugé (Eure)."

Transcription

1 Affaissement de terrain, fontis et désordres sur le bâti - Parcelle C 64, Lotissement du Bois de l Etoile, commune de Caugé (Eure). Avis du brgm BRGM/RP FR Août 2006

2

3 Affaissement de terrain, fontis et désordres sur le bâti - Parcelle C 64, Lotissement du Bois de l Etoile, commune de Caugé (Eure). Avis du brgm BRGM/RP FR Août 2006 Étude réalisée dans le cadre des opérations de Service public du BRGM 06-PIR-A05 R. COUËFFÉ Vérificateur : Nom : Patrick LEBRET Date : 24 août 2006 (P.O.) Approbateur : Nom : Jean-François PASQUET Date : 24 août 2006 Signature : Signature :

4 Mots clés : Mouvement de terrain, effondrement, affaissement, cavité souterraine, marnière, arrêté de péril, Caugé, Eure, Haute-Normandie. En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante : Couëffé R. Affaissement de terrain, fontis et désordres sur le bâti - Parcelle C 64, Lotissement du Bois de l Etoile, commune de Caugé (Eure). Avis du Brgm. Rapport BRGM/RP FR, 40 p., 7 fig., 6 ph., 1 ann. BRGM, 2006, ce document ne peut être reproduit en totalité ou en partie sans l autorisation expresse du BRGM. 2 BRGM/RP FR

5 Synthèse A la demande de la Direction de la Sécurité de la Préfecture de l Eure, le Service Géologique Régional Haute-Normandie du BRGM s est rendu sur la commune de Caugé le 18 août 2006, afin d examiner les désordres constatés le 17 août 2006 sur la parcelle C 64 du lotissement du Bois de l Etoile. Le BRGM était accompagné lors de la visite par les propriétaires de la parcelle et par des représentants de la Mairie, de la Préfecture de l Eure et de la DDE. Plusieurs signes d instabilité en cours ou imminente ont été constatés aussi bien à la surface du terrain (fissures ouvertes délimitant un affaissement en cours) qu au niveau du bâti (fissures ouvertes, déformation de mur et de dalle de fondation). L examen de la surface du terrain a révélé la présence d un affaissement de grand diamètre (environ 12 à 15 m de rayon dans sa partie visible) et de faible profondeur en cours de formation. Délimité par des fissures ouvertes, cet affaissement englobe en grande partie la construction (maison d habitation et garage attenant). L examen du bâti a permis de constater plusieurs types de désordres : - fissuration des murs extérieurs et intérieurs, importante au niveau des pignons nord et sud de la maison d habitation et des murs du garage attenant ; - fissuration des sols et des fondations ; - dysfonctionnement de certaines fermetures ; - déformation des murs, de la dalle de fondation et du toit du garage attenant. Postérieurement à la visite, la DDE de l Eure a informé le brgm que, lors du déménagement de l habitation, un fontis subcirculaire important (diamètre de 5 à 6 m ; profondeur de 4 m) avait été découvert sous la dalle de fondation au sous-sol, approximativement au droit du pilier nord de l habitation. Les désordres constatés sur la parcelle C 64, sont induits par un vaste mouvement de terrain en cours, qui n affectait, à la date de visite, que la parcelle C 64. L apparition d un fontis, la présence d une zone affaissée en cours d évolution et l observation d une fissuration évolutive de l ensemble de l habitation sont déterminées par la présence, au droit de la parcelle examinée, d une cavité souterraine en cours de dégradation. L ampleur de la zone affectée, la géométrie de l affaissement et l historique du site du Bois de l Etoile favorisent l hypothèse d une cavité d origine anthropique (marnière). Le mouvement constaté pourrait être induit par l écrasement d une chambre (par rupture de pilier ou rupture de voûte). Les désordres affectant la parcelle C 64 sont probablement en relation avec un effondrement survenu en janvier 2005 sur la voirie proche. Il reste cependant difficile de savoir (i) si les désordres constatés à ces deux dates résultent de la dégradation progressive de l état de stabilité d une seule et même marnière ou (ii) si ces deux générations de désordres sont associées à deux ouvrages souterrains distincts. BRGM/RP FR 3

6 Au vu des faits constatés, plusieurs recommandations doivent être formulées : - l instabilité potentielle de la construction et le risque d une accélération de l évolution des désordres (tant sur la construction qu au niveau des terrains) conduisent le brgm à recommander de maintenir l arrêté de péril pris à la date de la visite et par conséquent l évacuation des habitants de la parcelle C 64 ; - même si les faits constatés évoquent une potentielle marnière à l origine des désordres, la nature exacte de la cavité souterraine, son emprise et son état de stabilité restent à déterminer dans les plus brefs délais. Compte-tenu de la situation actuelle de la parcelle C 64, ces travaux de reconnaissance devront être opérés avec la plus grande vigilance et adaptés à l état de stabilité des terrains en surface ; - pour mieux maîtriser l évolution des désordres et leur éventuelle extension, il est recommandé de surveiller régulièrement le site sinistré et sa périphérie (voirie, parcelle C 63). Toute nouvelle évolution de la situation, pouvant témoigner d une accélération des instabilités, devra être signalée afin que soient prises dans les plus brefs délais les mesures conservatoires nécessaires. Il est par ailleurs conseillé : - de procéder à l abattage des deux arbres de haut-jet identifiés sur la parcelle C 64 de part et d autre de l aire de jeux, afin d éviter, en cas de chute liée à une extension des désordres, des désordres secondaires sur la parcelle C 64 ou en périphérie ; - de s assurer du bon fonctionnement des réseaux en périphérie de la parcelle, un dysfonctionnement de ces réseaux pouvant constituer un facteur aggravant la situation (élargissement de la zone des désordres). Compte tenu de l historique du secteur du Bois de l Etoile, il est recommandé d opérer une étude plus globale à l échelle du lotissement visant à reconnaître la nature, l emprise et l état de stabilité des cavités souterraines de ce secteur. 4 BRGM/RP FR

7 Sommaire 1. Introduction Situation géographique - Contexte géologique Faits constatés - Eléments recueillis LES DESORDRES DE SURFACE AFFECTANT LA PARCELLE C LES DESORDRES AFFECTANT LE BATI SUR LA PARCELLE C COMPLEMENTS D INFORMATION FOURNIS PAR LA DDE DE L EURE Diagnostic Recommandations Conclusions...25 BRGM/RP FR 5

8 Liste des illustrations FIGURES Fig. 1 Localisation de la commune de Caugé Fig. 2 Localisation du site examiné et report des éléments recensés à ce jour dans la base de données nationale sur les cavités souterraines ( sur fond topographique à 1/ Fig. 3 Contexte géologique du site examiné d'après la carte géologique à 1/ Fig. 4 Localisation des données recensées au 6 juillet 2006 dans l'atlas des cavités souterraines et des mouvements de terrain du département de l'eure réalisé par la DDE de l'eure Fig. 5 Localisation de la parcelle examinée sur extrait cadastral fourni par la mairie et report des mouvements de terrain survenus dans le secteur du lotissement du Bois de l'etoile Fig. 6 Localisation des principaux désordres relevés sur la parcelle C 64 : report approximatif sur extrait cadastral fourni par la mairie de Caugé Fig. 7 Relevé sommaire des principales fissures constatées sur les murs extérieurs du bâti. Flèches grises matérialisant la résultante des contraintes affectant la construction PHOTOGRAPHIES Photo 1 Fissures ouvertes affectant la surface de la parcelle C 64 et délimitant l'affaissement en cours Photo 2 Fosse creusée pour la mise en place d'une citerne de recueil des eaux pluviales Photo 3 Fissuration du pignon nord de l'habitation et désordres affectant le garage attenant et la terrasse en toit Photo 4 Fissuration du pignon sud de l'habitation Photo 5 Fissuration affectant le carrelage au sol dans le salon de l habitation Photo 6 Désordres affectant le mur nord-ouest du garage attenant Annexe 1 Fiche desciptive du mouvement de terrain constaté lors de la visite du BRGM sur la parcelle C BRGM/RP FR

9 1. Introduction A la demande de la Direction de la Sécurité de la Préfecture de l Eure, le Service Géologique Régional Haute-Normandie du BRGM s est rendu sur la commune de Caugé (Fig. 1) dans l après-midi du 18 août 2006, afin d examiner les désordres constatés le 17 août 2006 sur la parcelle C 64 du lotissement du Bois de l Etoile. Le BRGM était accompagné lors de la visite par les propriétaires de la parcelle et par des représentants de la Mairie, de la Préfecture de l Eure et de la DDE 27. Un compte-rendu détaillant les principaux faits et fournissant un premier diagnostic et les premières recommandations découlant de l'examen de la parcelle, a été adressé par le Brgm à la mairie de Caugé et à la Préfecture de l Eure, le 23 août Fig. 1 - Localisation de la commune de Caugé (Source : BdCarto IGN ). Le présent rapport est public dès sa fourniture et peut être communiqué à toute personne qui le demande (un exemplaire est envoyé à la mairie de Caugé, un à la Préfecture de l Eure et un au service SATE de la DDE de l Eure ; deux autres exemplaires sont archivés au BRGM - SGR Haute-Normandie et à Orléans), notamment en cas de recensement exhaustif de cavités souterraines sur le territoire de la commune. La page de synthèse en début de rapport, comme le rapport lui-même, peut être ou pourra être accessible à la consultation publique via les sites de consultation papier ou numérique du BRGM. BRGM/RP FR 7

10

11 2. Situation géographique - Contexte géologique Caugé, commune de l Eure, est localisée à quelques kilomètres à l Ouest d Evreux (Fig. 1). Le site examiné par le BRGM se situe au Sud de la commune, au lieu-dit le Bois de l Etoile (Fig. 2). Fig. 2 - Localisation du site examiné (entouré en pointillés noirs) et report des éléments recensés à ce jour (points bleus) dans la base de données nationale sur les cavités souterraines ( sur fond topographique à 1 / (coupure 1913 Est IGN ). L examen du BRGM a concerné la parcelle C 64 qui fait partie du Lotissement du Bois de l Etoile. Les coordonnées géographiques de l affaissement constaté (système de projection : Lambert II étendu métrique), calculées par report sur carte topographique 1 / , sont les suivantes : X = ; Y = , l altitude étant de l ordre de m NGF. D un point de vue topographique, le site examiné appartient au plateau se développant au Nord de la Vallée de l Iton et constitue la partie méridionale de la Plaine du BRGM/RP FR 9

12 Neubourg. A l échelle de la commune, le lieu-dit Bois de l Etoile constitue le point haut d une butte topographique limitée par la Vallée de Morand au Sud, la Vallée Tournay au Nord-Est et le Grand Vallon au Nord-Ouest (Fig. 2). D après la carte géologique à 1/ n 149 Beaumont-le-Roger (1981, BRGM ) et les données BSS (Banque de données du sous-sol gérée par le BRGM et accessible au public), le site reposerait sur une superposition de plusieurs ensembles de terrains, avec du sommet vers la base (Fig. 3) : - sous quelques décimètres de terre végétale, un premier ensemble composé de biefs à silex (notation B-LPs ; Fig. 3), d épaisseur variable métrique à plurimétrique (jusqu à 10,5 mètres d après le dossier X-0060 relatif à un ouvrage implanté à proximité de l Eglise de Caugé). Cette formation est composée d un mélange de matrice argilo-limoneuse (dérivée de loess et d argiles à silex) et de silex ; - un deuxième ensemble de formations superficielles constituées d argiles résiduelles à silex (notation RS ; Fig. 3), provenant de l altération de la craie sous-jacente. Ces dépôts présentent une épaisseur variant de quelques mètres à 10 mètres (9,5 m dans le dossier X-0060) ; - un substratum composé de craies blanches campaniennes (notation C 6 ; Fig. 3) affleurant à quelques 800 m au Sud-Est de la parcelle examinée, sur le flanc sud de la Vallée de Moran. Le toit des craies campaniennes serait ainsi situé à environ m de profondeur sous le site examiné. D après la carte hydrogéologique du département de l Eure (1989, Ed. BRGM), l aquifère crayeux se situe approximativement, au droit du site examiné, à + 80 m NGF en période de moyennes eaux, c est-à-dire à environ 50 m de profondeur. Cette valeur est confirmée par le dossier X-0008 (puits du Château Morand) qui signale un niveau piézométrique à 46,8 m de profondeur le 20/11/1970. Par conséquent, l épaisseur de craie sèche (craie non saturée) serait de l ordre de 30 à 40 m dans le secteur du Bois de l Etoile. 10 BRGM/RP FR

13 Fig. 3 Contexte géologique du site examiné (ellipsoïde en pointillés noirs) d après la carte géologique à 1/ n 149-Beaumont-le-Roger (1981, BRGM ). De nombreuses données cavités souterraines sont recensées sur le territoire de la commune, dans la base de données nationale sur les cavités. L essentiel de ces données proviennent de documents cartographiques établis par le BRGM : carte géologiques à 1/ (Fig. 3) et carte de vulnérabilité de la Nappe de la Craie dans le département de l Eure (échelle : 1/ ). On signalera la présence, à proximité immédiate et dans l emprise du lotissement du Bois de l Etoile, de deux cavités souterraines. Une porte l identifiant HNOAA (entonnoir d absorption en relation avec une cavité naturelle) et l autre l identifiant HNOAA (marnière). Cette dernière correspondrait, selon la DDE 27, à une carrière souterraine à accès par descenderie localisée en bordure de route. Elle coïncide avec une anomalie topographique reportée sur les cartes topographiques à 1/ de l IGN. Dans le secteur du Bois de l Etoile, l atlas des cavités souterraines et mouvements de terrain du département de l Eure établi par la DDE de l Eure (consultable sur le site internet signale plusieurs faits (Fig. 4) : une carrière souterraine recensée (dont la localisation amène à penser qu elle correspond à la fiche HNOAA de la base un indice de cavité recensé mais non localisé et un indice d origine indéterminé supprimé. D après la DDE 27, l indice de cavité non localisé serait relatif à une marnière signalée au Bois de l Etoile dans des documents des Archives Départementales, creusée à une profondeur de 16,7 m et non localisée à l intérieur d une vaste parcelle napoléonienne. BRGM/RP FR 11

14 Fig. 4 - Localisation des données recensées au 6 juillet 2006 dans l Atlas des cavités souterraines et des mouvements de terrain du département de l Eure réalisé par la DDE de l Eure (extrait de la carte n 23 disponible sur le site internet Entouré en pointillés noirs, le secteur du Bois de l Etoile. 12 BRGM/RP FR

15 3. Faits constatés - Eléments recueillis Préalablement à l examen du site concerné, une réunion s est tenue en mairie de Caugé en présence : - de M. le Maire et d un de ses adjoints, représentants la mairie de Caugé ; - du chargé d étude «risques naturels» du service SATE de la DDE de l Eure ; - d un représentant de la Direction de la Sécurité de la Préfecture de l Eure ; - du propriétaire de la parcelle affectée. Lors de cette réunion, ont été remis au BRGM des extraits cadastraux de la parcelle concernée. De la consultation des différents participants, il est à signaler que : - M. le Maire a été averti par un voisin des désordres (fissurations affectant le bâti et le terrain) le 17/08/2006 au matin, les propriétaires étant en congés lors de l apparition des premiers désordres ; - un arrêté de péril a été pris par le Maire de la commune le 17/08/2006. Cet arrêté a été remis en réunion à la Préfecture de l Eure ; - l évacuation des habitants de la parcelle C 64 était en cours. Les habitants étaient relogés depuis la veille de la visite et le déménagement de l habitation devait se poursuivre jusqu au 19/08/2006. Historiquement, un effondrement de terrain important, d un diamètre de 4 à 5 m et d une profondeur de l ordre de 6 à 7 m, est survenu le 19 janvier 2005 sur la voirie, à proximité immédiate de la parcelle C 64 (Fig. 5). L effondrement, remblayé par la mairie quelques jours après le mouvement, est actuellement matérialisé par une rustine en bitume sur la chaussée. Par ailleurs, le lotissement du Bois de l Etoile a déjà par le passé été soumis à ce type de mouvement. A la fin de la construction du lotissement, dans les années 1980, un effondrement de terrain est survenu en limite des parcelles C68 et C51 (Fig. 5). Il semble que cet effondrement ait mis à jour des départs de galeries souterraines. D après la propriétaire de la parcelle C 64, ces galeries auraient été visitées, peu de temps après l effondrement, par des spéléologues de Conches-en-Ouche qui en auraient dressé une topographie. Les propriétaires de la parcelle C 64 ont ajouté que d autres effondrements avaient affecté par la suite la parcelle C51. Hormis ces témoignages oraux et les informations fournies par la DDE de l Eure, aucun document relatif à la localisation de cavités souterraines ou de mouvements de terrain n était disponible en mairie le jour de l intervention du BRGM. Cependant, la mairie a indiqué qu un PLU était en cours et que, dans ce cadre, une carte d indices de cavités souterraines allait être réalisée. BRGM/RP FR 13

16 Fig. 5 Localisation de la parcelle examinée sur extrait cadastral fourni par la mairie et report des mouvements de terrain survenus dans le secteur du lotissement du Bois de l Etoile. 14 BRGM/RP FR

17 L examen du site par le BRGM, réalisé le vendredi 18 août 2006, a concerné la parcelle C 64 (bâti et surface du terrain) et ses limites proches (voirie communale et bordure de la parcelle C 63). Le bâti sur la parcelle correspond à une maison d habitation principale à laquelle a été accolé sur la façade nord-ouest un garage en sous-sol dont le toit constitue une terrasse. L examen de la parcelle a révélé des désordres de deux types principaux : des désordres affectant le bâti dans son ensemble et des désordres de surface affectant le terrain. Plusieurs signes d instabilité en cours ou imminente ont été constatés aussi bien à la surface du terrain (fissures ouvertes délimitant un affaissement en cours) qu au niveau du bâti (fissures ouvertes, déformation de mur et de dalle de fondation) LES DESORDRES DE SURFACE AFFECTANT LA PARCELLE C 64 L examen de la surface du terrain a révélé la présence d un affaissement de grand diamètre et de faible profondeur en cours de formation (Fig. 6). Le jour de la visite du brgm, cet affaissement se présentait sous la forme d une zone circulaire à ovoïde d environ 12 à 15 m de rayon dans sa partie visible, délimitée par des fissures ouvertes courbes (Photo 1) et centré approximativement sur la partie sudouest du garage attenant / terrasse en toit (Fig. 6). A signaler que, même si l on ne perçoit plus de fissures ouvertes dans la partie est de la parcelle, il est fort probable que l affaissement englobe en grande partie la construction (maison d habitation et garage attenant). L ouverture des fissures est variable (millimétrique à plurimillimétrique) suivant la position dans la parcelle C 64. L ouverture maximale des fissures (pluricentimétriques) a été repérée à l Ouest de la parcelle, juste au Nord de l aire de jeux (Fig. 6). Dans cette zone, les fissures atteignent 3 à 5 cm d ouverture et délimitent clairement deux compartiments affectés d un rejet vertical d au maximum 4 à 5 cm. D après les témoignages recueillis auprès des personnes présentes lors de l intervention, les fissures ouvertes, et plus particulièrement celles présentant les ouvertures maximales, auraient évolué en s agrandissant depuis les premiers constats (jeudi 17/08/06) jusqu à la visite du brgm. Des fissures ont également été repérées en périphérie de la zone d affaissement (Fig. 6). On signalera ainsi celles observées dans l emprise de l aire de jeux de la propriété (sous le toboggan) et celles identifiées en bordure de la fosse creusée pour l installation d une citerne de recueil des eaux de pluies (Photo 2). Enfin, l examen de la parcelle C 64 et de ses bordures conduit à signaler les éléments suivants (Fig. 6) : - la présence de deux arbres de haut-jet (hauteur évaluée à environ 20 m) situés de part et d autre de l aire de jeux ; - la présence d une bouche à incendie en dehors de la parcelle, à quelques mètres à l Est du pignon oriental de la maison d habitation. BRGM/RP FR 15

18 Ces aménagements étaient, lors de la visite du brgm, en dehors de la zone des désordres de surface. Ils apparaissent cependant suffisamment proches pour être ultérieurement affectés par les désordres de surface et présenter un caractère potentiellement dangereux en cas d évolution du mouvement. Fig. 6 Localisation des principaux désordres relevés sur la parcelle C 64 : report approximatif sur extrait cadastral fourni par la mairie de Caugé LES DESORDRES AFFECTANT LE BATI SUR LA PARCELLE C 64 L examen du bâti de la parcelle C 64 a concerné les murs extérieurs et intérieurs, les plafonds et les dalles de fondation. Le BRGM, même s il ne peut formuler d expertise dans le domaine du bâtiment, a relevé plusieurs types de désordres : - fissuration des murs extérieurs et intérieurs (Fig. 7) : Ces fissures sont d ouverture variable, millimétrique à pluricentimétrique. Elles affectent les murs verticalement et horizontalement, en priorité au niveau des points de fragilité mécanique de la construction (angles de fenêtres et de portes, angles entre murs et plafonds, joints, ). 16 BRGM/RP FR

19 La répartition des fissures sur le bâti est hétérogène avec des zones plus affectées. Il s agit en particulier (1) des pignons nord et sud qui présentent des fissures subverticales d ouverture centimétrique à pluricentimétrique, fonctionnant parfois en échelons (Photos 3, 4) ; (2) des murs du garage attenant construit en sous-sol qui sont parcourus de longues fissures subhorizontales d ouverture pluricentimétrique (Photos 3, 6). Les fissures les plus importantes traversent les murs (piliers et garage attenant). - fissuration des sols et des fondations : Ces fissures d ouverture millimétrique à plurimillimétrique sont visibles au niveau des sols couverts de carrelage (salle / salon notamment ; Photo 5) et au niveau des dalles en béton (sous-sol). Elles présentent une orientation privilégiée perpendiculaire à l axe pilier nord pilier sud de la construction. - dysfonctionnement de certaines fermetures : porte des toilettes, porte de l escalier descendant au sous-sol, porte de la salle de bain (toutes trois situées dans l axe reliant pilier nord et sud de la construction), porte reliant le sous-sol au garage attenant et porte automatique du garage. - déformation des murs du garage attenant : Ces murs (armés par des poutrelles métalliques) sont affectés d un important bombement en relation avec d importantes fissures horizontales traversant les murs sur toutes leurs longueurs (Photo 6). - déformation des dalles de fondation : Dans le garage attenant, la dalle au sol présente une inclinaison assez importante (2 à 3 ) vers le Nord-Ouest. Le toit du garage constituant la terrasse sus-jacente présente également un net affaissement dans sa partie médiane (Vue C, Fig. 7 ; Photos 3, 6). Par ailleurs, les propriétaires, absents lors de l apparition des premiers désordres, ont signalé que le sous-sol de l habitation avait été inondé au cours des derniers jours, suite à un dysfonctionnement du groupe de sécurité du chauffe-eau. Il est impossible de connaître le volume d eau mis en jeu au vu des traces reconnues au niveau du garage. BRGM/RP FR 17

20 Fig. 7 Relevé sommaire des principales fissures constatées sur les murs extérieurs du bâti. Flèches grises matérialisant la résultante des contraintes affectant la construction COMPLEMENTS D INFORMATION FOURNIS PAR LA DDE DE L EURE Après la visite du BRGM, la DDE de l Eure a fournit par des informations complémentaires. Le samedi 19 août 2006, lors du déménagement de l habitation, un fontis important a été découvert sous la dalle de fondation au sous-sol. Ce fontis se situerait approximativement au droit du pilier nord de l habitation, dans une zone présentant de nombreux désordres (pilier nord très fissuré, proximité du garage attenant déformé). D après les indications de la DDE, ce fontis, de forme subcirculaire, présentait un diamètre de 5 à 6 m pour une profondeur de 4 mètres. D après les photographies transmises, ce fontis entaillerait le terrain naturel composé de formations argileuses à silex de type biefs à silex. 18 BRGM/RP FR

21 Par ailleurs, la DDE de l Eure a indiqué que des témoins de plâtre, apposés sur les fissures du bâti après le 18/08/2006, se sont fissurés depuis. Ils indiquent une poursuite des désordres sur la construction et une évolution du mouvement de terrain associé. BRGM/RP FR 19

22

23 4. Diagnostic Les désordres constatés sur la parcelle C 64 sont induits par un affaissement de terrain en cours, affectant actuellement uniquement la parcelle C 64. Cet affaissement aurait une géométrie globalement circulaire de 12 à 15 m de rayon, incluant en grande partie le bâti. Cet affaissement subcirculaire apparaît, d après ses limites actuelles visibles, centré sur la partie nord-ouest de la construction (pignon nord et garage attenant) où un important fontis a été découvert sous les fondations. L examen des fissures affectant les murs (orientation et localisation par rapport à l habitation) suggère que les pignons nord et sud de l habitation, le garage attenant et le mur d accès au garage sont sous contrainte. Le foyer des principaux désordres est localisé au niveau du pignon nord de l habitation et du garage attenant. A l issue de la visite du brgm du 18/08/06, les désordres apparaissaient très probablement liés à la présence / l apparition d un fontis sous la dalle de fondation du garage attenant ou au droit du pignon nord de la maison d habitation. Cette hypothèse a été confirmée dès le lendemain de la visite par la découverte, lors du déménagement du sous-sol, d un fontis au droit du pignon nord. L apparition d un fontis, la présence d une zone affaissée en cours d évolution et l observation d une fissuration évolutive de l ensemble de l habitation sont déterminées par la présence, au droit de la parcelle examinée, d une cavité souterraine en cours d évolution (écrasement de tout ou partie de l ouvrage, tassement de zones déjà effondrées?) dont la nature reste inconnue. L ampleur de la zone affectée, la géométrie de l affaissement et les données existantes sur le site du lotissement du Bois de l Etoile favorisent l hypothèse d une cavité d origine anthropique (marnière). Le mouvement constaté pourrait être induit par l écrasement d une chambre (par rupture de pilier ou rupture de voûte). Replacés dans le contexte du lotissement du Bois de l Etoile, les désordres affectant la parcelle C 64 sont probablement en relation avec l effondrement survenu en janvier 2005 sur la voirie proche. Il reste cependant difficile de savoir si les désordres constatés à ces deux dates résultent de la dégradation progressive de l état de stabilité (i) d une seule et même marnière ou (ii) de deux ouvrages souterrains distincts. Dans l hypothèse d une même cavité à l origine des deux générations de mouvements, les désordres constatés sur la parcelle C 64 signaleraient une nette évolution de l état de stabilité d une carrière souterraine d emprise assez importante. Cette évolution des instabilités en profondeur pourrait aussi présager à terme un élargissement de la zone affectée, si cette marnière est étendue avec des galeries encore ouvertes. BRGM/RP FR 21

24

25 5. Recommandations La survenance d une amorce de vaste affaissement, l apparition rapide d importants désordres affectant le bâti, la découverte d un fontis sous les fondations et l historique du secteur examiné suggèrent la présence, au droit de la parcelle examinée, d une cavité souterraine dont l état de stabilité est en cours d évolution. L évolution constante des désordres depuis quelques jours démontre que l affaissement se poursuit. Dans ce contexte, l instabilité potentielle de la construction et le risque d une accélération de l évolution des désordres (tant sur la construction qu au niveau des terrains) conduisent le brgm à recommander de maintenir l arrêté de péril pris à la date de la visite et par conséquent l évacuation des habitants de la parcelle C 64. Même si les faits constatés sur le terrain évoquent une potentielle marnière à l origine des désordres, la nature exacte de la cavité souterraine (marnière ou autre, ouvrage à un ou plusieurs étages, ), son emprise et son état de stabilité restent à déterminer dans les plus brefs délais. Compte-tenu de la situation actuelle de la parcelle C 64 et de l évolution potentielle des mouvements de terrain l affectant, ces travaux de reconnaissance (campagne de sondages devant être réalisée par un bureau d études techniques spécialisé) devront être opérés avec la plus grande vigilance et adaptés à l état de stabilité des terrains en surface. Il s agira d examiner les vides souterrains au droit de la construction de la parcelle C 64 et leur état de stabilité mais également d étendre éventuellement les travaux de reconnaissance à la périphérie de la zone des désordres et de la parcelle. L extension des travaux de reconnaissance aura pour objectif de déterminer le plus précisément l emprise de la (ou des) cavité(s) au-delà de la zone des désordres actuels et les relations éventuelles avec le vide souterrain révélé par l effondrement survenu en janvier 2005 en bordure de voirie. Il est également recommandé, pour mieux maîtriser l évolution des désordres, de surveiller régulièrement le site sinistré. Cette surveillance pourra se faire : - par l intermédiaire des témoins de plâtre mis en place sur les principales fissures le 19/08/2006 (d après les informations recueillies auprès de la DDE de l Eure) ; - par la mise en place de piquets repères à installer de part et d autre des fissures affectant le terrain et délimitant la zone en cours d affaissement. - par un examen visuel de la surface des terrains sur la parcelle C 64 et en périphérie (voirie, parcelle C 63). Toute nouvelle évolution de la situation, pouvant témoigner d une accélération des instabilités, devra être signalée afin que soient prises dans les plus brefs délais les mesures conservatoires nécessaires. BRGM/RP FR 23

26 Compte tenu de l évolution potentielle de la situation et de la possibilité d un élargissement de la zone des désordres, il est par ailleurs conseillé : - de procéder à l abattage des deux arbres de haut-jet identifiés sur la parcelle C 64 de part et d autre de l aire de jeux. L inclusion de ces deux arbres dans le compartiment affaissé pourrait en effet conduire à leur chute et provoquer des désordres secondaires (sur la parcelle C 64, sur la parcelle limitrophe C 63 ou sur la voirie) ; - de s assurer de la suspension du fonctionnement des réseaux (eau, électricité) alimentant la parcelle C 64. A la date de la visite, le propriétaire a indiqué avoir fermé l alimentation en eau potable et le maire avait pris contact avec les concessionnaires des réseaux ; - de s assurer du bon fonctionnement des réseaux en périphérie de la parcelle : canalisations d évacuation des eaux pluviales, du réseau d assainissement et d alimentation en eau, canalisation alimentant la borne incendie située à l intersection de l Allée de l Etoile et de l Allée des Châtaigniers. Un dysfonctionnement de ces réseaux pourrait constituer un facteur aggravant la situation (élargissement de la zone des désordres). La vérification de l état des autres réseaux apparaît également judicieuse, notamment sous la voirie communale dont le sous-sol reste dans un état inconnu. Enfin, compte tenu des évènements survenus dans le secteur du lotissement du Bois de l Etoile depuis les années 1980 et de la présence avérée d autres cavités souterraines, il est vraisemblable que d autres parcelles du lotissement soient concernées par des vides souterrains. Le BRGM conseille de ce fait d opérer une étude plus globale à l échelle du lotissement, qui aura pour objectif de reconnaître la nature des cavités, de délimiter avec précision l emprise des vides souterrains et de déterminer l état de stabilité des cavités souterraines. Cette étude devra notamment concerner : - la voirie proche de la parcelle C 64 déjà affectée par un effondrement en janvier 2005 ; - les parcelles C 51 et C 68 pour lesquelles plusieurs effondrements sont déjà survenus. D après les témoignages recueillis, l un de ces effondrements survenus sur les parcelles C 51 et C 68 avait permis d accéder à des galeries souterraines. Il serait souhaitable de pouvoir récupérer les topographies dressées par des spéléologues. 24 BRGM/RP FR

27 6. Conclusions A la demande de la Direction de la Sécurité de la Préfecture de l Eure, le Service Géologique Régional Haute-Normandie du BRGM s est rendu sur la commune de Caugé le 18 août 2006, afin d examiner les désordres constatés le 17 août 2006 sur la parcelle C 64 du lotissement du Bois de l Etoile. Plusieurs signes d instabilité passée, en cours ou imminente ont été constatés aussi bien à la surface du terrain (fissures ouvertes délimitant un affaissement en cours) qu au niveau du bâti (fissures ouvertes, déformation de mur et de dalle de fondation). Les désordres constatés sur la parcelle C 64, sont induits par un mouvement de terrain en cours, qui n affectait, à la date de visite, que la parcelle C 64. L apparition d un fontis, la présence d une zone affaissée en cours d évolution et l observation d une fissuration évolutive de l ensemble de l habitation sont déterminées par la présence, au droit de la parcelle examinée, d une cavité souterraine en cours de dégradation. L ampleur de la zone affectée, la géométrie de l affaissement et l historique du site du Bois de l Etoile favorisent l hypothèse d une cavité d origine anthropique (marnière) et suggèrent un mouvement induit par l écrasement d une chambre (par rupture de pilier ou rupture de voûte) ou de galerie(s). L instabilité potentielle de la construction et le risque d une accélération de l évolution des désordres (tant sur la construction qu au niveau des terrains) conduisent le brgm à recommander de maintenir l arrêté de péril pris à la date de la visite et par conséquent l évacuation des habitants de la parcelle C 64. Même si les faits constatés évoquent une potentielle marnière à l origine des désordres, la nature exacte de la cavité souterraine, son emprise et son état de stabilité restent à déterminer dans les plus brefs délais par l intermédiaire de travaux de reconnaissance exécutés par un bureau d études techniques spécialisé. Comptetenu de la situation actuelle de la parcelle C 64, ces travaux de reconnaissance devront être opérés avec vigilance et être adaptés à l état de stabilité des terrains en surface. Pour mieux maîtriser l évolution des désordres et leur extension, il est recommandé de surveiller régulièrement le site sinistré et sa périphérie (voirie, parcelle C 63). Le BRGM conseille par ailleurs : - de procéder à l abattage des deux arbres de haut-jet identifiés sur la parcelle C 64 de part et d autre de l aire de jeux ; - de s assurer du bon fonctionnement des réseaux en périphérie de la parcelle ; - compte tenu de l historique du secteur du Bois de l Etoile, d opérer une étude plus globale à l échelle du lotissement visant à reconnaître la nature, l emprise et l état de stabilité de la (ou des) cavité(s) souterraine(s) existante(s). BRGM/RP FR 25

28

29 Planches Photographiques BRGM/RP FR 27

30

31 Photo 1 Fissures ouvertes (flèche blanche) affectant la surface de la parcelle C 64 et délimitant l affaissement en cours. Photo 2 Fosse creusée pour la mise en place d une citerne de recueil des eaux pluviales. Noter immédiatement en arrière la présence de fissures (flèches blanches) affectant la surface du terrain. BRGM/RP FR 29

32 Photo 3 Fissuration du pignon nord de l habitation et désordres (fissuration, déformation par affaissement figurée par la flèche descendante) affectant le garage attenant et la terrasse en toit. Photo 4 Fissuration du pignon sud de l habitation. 30 BRGM/RP FR

33 Photo 5 Fissuration affectant le carrelage au sol dans le salon de l habitation.. Photo 6 Désordres (fissuration horizontale avec rejet entourée de pointillés blancs et accompagnée d un bombement du mur vers l intérieur) affectant le mur nord-ouest du garage attenant. Noter au fond, au pied de la porte de garage la déformation de la dalle de fondation (flèche). BRGM/RP FR 31

34

35 Annexe 1 - Fiche descriptive du mouvement de terrain constaté lors de la visite du BRGM sur la parcelle C 64 BRGM/RP FR 33

36

37 BASE DE DONNEES NATIONALE MOUVEMENTS DE TERRAIN Organisme de saisie : BRGM Fiche saisie le : 23/08/06 Mise à jour le : Imprimée le: 23/08/06 I IDENTIFICATION Type : # affaissement # effondrement glissement chutes de blocs, éboulement coulée érosion des berges Degré de fiabilité : faible moyen # fort Date de début: 16/08/2006 Degré de précision : # jour mois saison décennie siècle > 100 ans inconnu Mode de recueil : inconnu Déclaration peu fiable Déclaration fiable # Etude technique (visite terrain) Etude technique confirmée (autre visite terrain) Mode de saisie : Manuel en continuité avec étude / Semi-automatique # Manuel en différé Transfert automatique II LOCALISATION Département : 27 Commune principale : Caugé Numéro INSEE : Autres communes : Lieu-dit :Le Bois de l Etoile Commentaires : Parcelle C 64 du lotissement du Bois de l Etoile Coordonnées : CARTE IGN n : 1913 E Nom : Lambert kilométrique X = ; Y = Précision : # mètre décamètre hectomètre kilomètre commune Altitude :+ 130 m Précision : # mètre décamètre hectomètre kilomètre commune Points de repère : III DESCRIPTION DE L AFFAISSEMENT GEOMETRIE Diamètre moyen :25 m Profondeur cavité initiale :? m Profondeur du trou :< 10 cm Affaissement : # oui non Commentaires : Amorce d affaissement de grand diamètre (environ 12 à 15 m de rayon dans sa partie visible) et de faible profondeur en cours de formation. Délimité par des fissures ouvertes, cet affaissement englobe en grande partie la construction (maison d habitation et garage attenant). Le 19/08/2006, découverte, lors du déménagement de l habitation, d un fontis subcirculaire important (diamètre de 5 à 6 m ; profondeur de 4 m) sous la dalle de fondation au sous-sol. GEOLOGIE Siège du mouvement : Craie blanche campanienne Stratigraphie : Quaternaire/ Cénozoïque / Crétacé - Campanien Lithofacies : Biefs à silex / Argiles à silex / Craie Origine de l'effondrement : Carrière abandonnée Commentaires : BRGM/RP FR 35

38 HYDROGEOLOGIE Profondeur de la nappe : 50 m Nappe captive : oui # non Commentaires : Epaisseur approximative de craie non saturée : 30 à 40 m IV MECANISME CAUSES Origine Anthropique Terrassements Vibrations Fuites d'eau Surcharges Pompages # Origine Naturelle # Pluies Fonte des neiges Erosion Séisme Sécheresse Autres causes anthropiques : Présence d une carrière souterraine de type marnière Autres causes naturelles : Cause : Mouvement lié à une rupture de piler ou de voute dans une chambre de marnière Probabilité : faible # moyenne forte certaine PHENOMENES INDUITS Embacle, Barrage naturel: oui non Autre mouvement induit : Commentaire : Fiches en relation : EVOLUTION Commentaires : Evolution perceptible entre constat des premiers désordres et date de la visite d après les témoignages recueillis. Témoins de plâtre fissurés V DOMMAGES SUR LES PERSONNES Nombre : 0 Nombre :0 Morts directes : oui # non Blessés directs : oui # non Morts indirectes : oui # non Blessés indirects oui # non SUR LES BIENS Commentaires : Fissuration du bâti, fissuration des piliers, dysfonctionnement de fermeture, déformation de murs et de fondation, affaissement de terrasse, dégradation de la surface des terrains VI ETUDES / TRAVAUX ETUDES Expertises : Etudes d'ensemble : Etudes du phénomène : Essais : Effondrement : Modélisation : 36 BRGM/RP FR

39 TRAVAUX TECHNIQUES ACTIVES Consolidation par point : oui # non piliers maçonnerie boulonnage Protection contre l'érosion : oui # non béton projeté Remplissage : oui # non remblaiement injection Autres techniques actives : TECHNIQUES PASSIVES Chaînage de la structure : oui # non Fondations profondes : oui # non Adaptation des réseaux : oui # non AUTRES TRAVAUX Evitement de la zone en mouvement : # oui non Autres travaux réalisés : SURVEILLANCE Mise en place de témoins de plâtre VII DECISIONS / COUTS SECURITE CIVILE Evacuation : # oui non Si oui, # temporaire définitive Nbre de personnes : 6 Périmètres de sécurité :# oui non Si oui, # temporaire définitive Fermeture des routes : oui # non Si oui, temporaire définitive Voies de communication : Secours : ACTIONS JURIDIQUES Type de tribunal : Requérant : Lieu du tribunal : Année : REGLEMENTATION COUT Commentaires : Arrêté de péril imminent pris par la mairie le jour de la visite Détail : Total KF : VIII SOURCES D'INFORMATIONS Référence : Rapport BRGM/RP FR Nom / Raison sociale : BRGM SGR Haute-Normandie Localisation : Archives BRGM Date : 01/08/2006 BRGM/RP FR 37

40 Centre scientifique et technique 3, avenue Claude-Guillemin BP Orléans Cedex 2 France Tél. : Service géologique régional Haute-Normandie Parc de la Vatine 10 rue A. Sakharov Mont Saint Aignan - France Tél. :

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Saint-Ferjeux (25) Découverte d une cavité karstique sur un site RTE BRGM/RP-61330-FR janvier 2011 Cadre de l expertise : Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau Date

Plus en détail

Fissuration sur une habitation située en sommet de falaise, parcelle G 80, Commune de Donville-les-Bains (Manche) Avis du Brgm.

Fissuration sur une habitation située en sommet de falaise, parcelle G 80, Commune de Donville-les-Bains (Manche) Avis du Brgm. Fissuration sur une habitation située en sommet de falaise, parcelle G 80, Commune de Donville-les-Bains (Manche) Avis du Brgm Rapport final BRGM/RP-56478-FR Juin 2008 Fissuration sur une habitation située

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Commune de Quevauvillers (Somme) Observations et avis du BRGM à la suite d un effondrement Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau BRGM/RP-60682-FR

Plus en détail

POUR TOUTE INFORMATION

POUR TOUTE INFORMATION Installation d Assainissement Non Collectif Fiche de renseignements Mairie de PLOUGOURVEST Bourg 29400 PLOUGOURVEST Téléphone : 02 98 68 53 49 Télécopie : 02 98 68 55 89 mairie.plougourvest@wanadoo.fr

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Commande n 5404 Mode EDITION** Réalisé par David BARDY Pour le compte de KINAXIA Date

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

PREFECTURE DE L'OISE

PREFECTURE DE L'OISE PREFECTURE DE L'OISE RÈGLEMENT DU PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS MOUVEMENT DE TERRAIN SUR LES COMMUNES DE BEAULIEU-LES-FONTAINES, CANDOR, ECUVILLY ET MARGNY-AUX-CERISES (OISE) FEVRIER 2009 TITRE

Plus en détail

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Fiche d application : Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Date Contenu de la mise à jour Version 7 janvier 2009 2 Préambule : La détermination des classes BR1, BR2 BR3 s effectue en fonction du

Plus en détail

Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain. Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006

Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain. Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006 Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006 Rapport final BRGM/RP-54943-FR novembre 2006 Observations

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67)

Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67) Novembre 2012 Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67) Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ISSN : 2258-3106 CONTENU DE L

Plus en détail

Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France

Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France Rapport final BRGM/RP-53826-FR Mars 2005 Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France Rapport final BRGM/RP-53826-FR

Plus en détail

Arquèves (visite du 04/10/2013) Présents : Fr.Blary / R. Jonvel

Arquèves (visite du 04/10/2013) Présents : Fr.Blary / R. Jonvel Arquèves (visite du 04/10/2013) Présents : Fr.Blary / R. Jonvel Nature du site 1 - Un cellier en pierres de taille voûté en berceau 2 - Une cave en pierres de taille voûtée en berceau 3 - Apparition d

Plus en détail

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110 Novembre 2014 Direction Départementale des Territoires de l Isère Service Environnement DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement Rubrique

Plus en détail

Certificat d urbanisme

Certificat d urbanisme MINISTÈRE CHARGÉ Demande de Certificat d urbanisme N 13410*02 1/4 Vous pouvez utiliser ce formulaire pour : Connaître le droit de l urbanisme applicable sur un terrain Savoir si l opération que vous projetez

Plus en détail

Archivage des données de la mensuration officielle

Archivage des données de la mensuration officielle Archivage des données de la mensuration officielle Explications portant sur le tableau 1. Informations à caractère général Le tableau récapitule l ensemble des documents produits dans la mensuration officielle.

Plus en détail

POUR TOUTE INFORMATION

POUR TOUTE INFORMATION Installation d Assainissement Non Collectif Fiche de renseignements (à remplir recto/verso) Communauté de Communes du Pays Léonard, 29 rue des Carmes, B.P. 116, 29250 Saint Pol de Léon Téléphone : 02.98.69.10.44

Plus en détail

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1.

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Introduction Qu elles soient anthropiques ou naturelles, la présence de cavités souterraines est un risque

Plus en détail

DOSSIER COMMUNAL D'INFORMATIONS

DOSSIER COMMUNAL D'INFORMATIONS DOSSIER COMMUNAL D'INFORMATIONS ACQUÉREURS - LOCATAIRES COMMUNE DU BEAUSSET Direction départementale des territoires et de la mer du Var 244, avenue de l'infanterie de Marine BP 501-83041 TOULON CEDEX

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle»

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide de préconisations relatives à la réalisation des études de Conception des Systèmes d assainissement

Plus en détail

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France»

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Plan Séisme Chantier N 1- Action 1.4.2 Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Rapport AFPS Contrat AFPS / MEDD N CV05000137

Plus en détail

La gestion du risque de mouvements de terrain liés s aux cavités s souterraines en France

La gestion du risque de mouvements de terrain liés s aux cavités s souterraines en France La gestion du risque de mouvements de terrain liés s aux cavités s souterraines en France Québec, 8 mai 2013 Marie DEGAS Jean-Marc WATELET Direction des Risques du Sol et du sous-sol sol Plan de l exposl

Plus en détail

Le dossier est complet, l ensemble des pièces est joint (Pièces à fournir par le demandeur et par la Mairie)

Le dossier est complet, l ensemble des pièces est joint (Pièces à fournir par le demandeur et par la Mairie) Les renseignements demandés dans ce document ont pour but de permettre la vérification de la comptabilité du projet d assainissement avec l habitation et le terrain. Un dossier complet raccourcira le délai

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

CETE de l'ouest DLRC d'angers. communal. Description générale

CETE de l'ouest DLRC d'angers. communal. Description générale CETE de l'ouest DLRC d'angers Contexte général Broc Visite du 29 novembre 2012 La réunion s'est tenue avec M. Chevallier, maire de la commune. Le Maire est présent sur la commune depuis près de 70 ans,

Plus en détail

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PIÈCE 4.2 : ÉTUDE D IMPACT SOUS-SOL RÉSUMÉ NON TECHNIQUE NOVEMBRE 2014 2 SOMMAIRE SOMMAIRE... 3 I. LE CONTEXTE DE LA NOTICE D IMPACT SOUS-SOL...

Plus en détail

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.1 Prescriptions

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable jusqu au : 2 octobre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

Demande de citation ou de création de site du patrimoine. Ville de Montréal

Demande de citation ou de création de site du patrimoine. Ville de Montréal Demande de citation ou de création de site du patrimoine Ville de Montréal Le présent formulaire permet de réaliser une demande de citation ou de constitution d un site du patrimoine. Vous trouverez en

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de piscine : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de piscine : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de piscine : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.2 Prescriptions

Plus en détail

Guide pour la constitution du dossier de déclaration préalable de travaux nécessaire à l installation d un loft my Garden Loft

Guide pour la constitution du dossier de déclaration préalable de travaux nécessaire à l installation d un loft my Garden Loft 1 Guide pour la constitution du dossier de déclaration préalable de travaux nécessaire à l installation d un loft my Garden Loft Avant d engager toute démarche administrative, mieux vaut vous assurer que

Plus en détail

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin Strasbourg Communauté Urbaine Communauté Urbaine de Strasbourg Commune d ECKBOLSHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 6.2. Annexe sanitaire Eau potable Dossier approuvé Décembre 2007 Communauté

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE CORMEILLES SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE D INSTRUCTION DU CONTROLE DE CONCEPTION

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE CORMEILLES SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE D INSTRUCTION DU CONTROLE DE CONCEPTION COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE CORMEILLES SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE D INSTRUCTION DU CONTROLE DE CONCEPTION CONSTRUCTION OU REHABLILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

DIRECTION DE LA SÉCURITÉ ET DU CABINET

DIRECTION DE LA SÉCURITÉ ET DU CABINET - 1/9 - PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE DIRECTION DE LA SÉCURITÉ ET DU CABINET ARRÊTÉ PRÉFECTORAL n IAL-13060-03 modifiant l arrêté n IAL-13060-02 du 4 mars 2009 relatif à l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

REGLEMENT D ASSAINISSEMENT DE DOMONT. Date de l enquête :. Heure : Technicien :.. N :...Voie, Rue :... Complément adresse :... CP... Commune...

REGLEMENT D ASSAINISSEMENT DE DOMONT. Date de l enquête :. Heure : Technicien :.. N :...Voie, Rue :... Complément adresse :... CP... Commune... N de dossier : RESULTAT : CONFORME / NON-CONFORME (rayer la mention inutile) Date de l enquête :. Heure : Technicien :.. I. Informations générales 1. Adresse de la visite N :...Voie, Rue :...... Complément

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Avis sur le dimensionnement d ouvrages hydrauliques au droit du collège de Bandrélé BRGM/RP-61292-FR Juin, 2012 Appuis aux administrations Appuis à la police

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Quai Bucherel 95 500 PONTOISE RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois

Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois Mise en place d opérations de réduction du risque Partie 1 : Elaboration du PPRN Mouvement de Terrain

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Port Haut 78 130 LES MUREAUX RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

1 - Informatisation du PCS

1 - Informatisation du PCS FICHE N 25 : LES OUTILS INFORMATIQUES Le développement des outils informatiques laisse entrevoir une possible utilisation de ces derniers dans le cadre de la gestion d un événement de sécurité civile.

Plus en détail

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 COMMUNE D AUMETZ rues d Ottange, de l Eglise, des Prés, Saint-Martin et place de l Hôtel de Ville

Plus en détail

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 www.inbtpmanlio.altervista.org ? inbtpmanlio@gmail.com PROGRAMME LECONS LECON_001 (T) Présentation Notions de technobat LECON_002 (T) Exigences et contraintes

Plus en détail

GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT

GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT PREAMBULE Le principe de l assainissement collectif est d organiser la collecte des eaux usées depuis les logements

Plus en détail

QU'EST-CE QU'UN MOUVEMENT DE TERRAIN?

QU'EST-CE QU'UN MOUVEMENT DE TERRAIN? L E RISQUE MOUVEMENT DE TERRAIN QU'EST-CE QU'UN MOUVEMENT DE TERRAIN? Un mouvement de terrain est un déplacement plus ou moins brutal du sol ou du soussol. Il est fonction de la nature et de la disposition

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

RAPPORT. Passage piétons souterrain. Gare SNCF de Clamart SERVICE HYGIENE ARCHITECTE CONSEIL MAIRIE DE CLAMART. NSE architecture

RAPPORT. Passage piétons souterrain. Gare SNCF de Clamart SERVICE HYGIENE ARCHITECTE CONSEIL MAIRIE DE CLAMART. NSE architecture MAIRIE DE CLAMART SERVICE HYGIENE NSE architecture ARCHITECTE CONSEIL Place Maurice GUNSBOURG Tél : 01-46-62-35-35 Fax : 01-46-62-35-68 Tél : 01.46.62.36.47 34 rue de TURIN 75008 PARIS Tél : 09 54 79 33

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de modification de façade : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de modification de façade : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de modification de façade : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République -

Plus en détail

Saint Pierre Montlimart

Saint Pierre Montlimart CETE de l'ouest DLRC d'angers Contexte général Saint Pierre Montlimart Visite du 17 juillet 2012 La réunion s'est tenue avec M. Serge Piou, maire de la commune. L'événement de mouvement de terrain qui

Plus en détail

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis :

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis : Zone Ri1 Le règlement de la présente zone concerne les secteurs urbanisés soumis à un aléa fort. On distingue 5 catégories de constructions ou (et) d équipements à savoir : 1 les constructions à usage

Plus en détail

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 5 2 GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 2.1 Contexte géologique général En raison de l immensité de son territoire et des divers environnements géologiques qui le composent, le Québec est exposé

Plus en détail

Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection

Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection A. BRACH et S. HAUSSARD CETE de Lyon - DLAutun 6 avril 2012 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie,

Plus en détail

www.aprona.net 1. «Outils Nappe» 2. «Documentation» > www.aprona.net

www.aprona.net 1. «Outils Nappe» 2. «Documentation» > www.aprona.net www.aprona.net Procédure de récupération des données piézométriques via le site Internet de l APRONA > www.aprona.net «Outils Nappe» La nappe en direct, l Accès aux données et la Carte interactive sont

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION IMPORTANT!: Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de donner un avis technique

Plus en détail

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS PREFECTURE DE LA MEUSE SERVICE INTERMINISTERIEL DE DEFENSE ET DE PROTECTION CIVILE DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS A destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers sur les risques naturels

Plus en détail

Les critères d'évaluation

Les critères d'évaluation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 2 : Construction de logements en dépassement de la hauteur autorisée au PLU LES DEROGATIONS AU DOCUMENT

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l

Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l usage des particuliers De nombreuses communes sont situées

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) POUVOIR ADJUDICATEUR DEPARTEMENT DE LA CHARENTE OBJET DE LA CONSULTATION RÉALISATION D UNE MISSION DE DIAGNOSTIC SUR L ACCESSIBILITÉ

Plus en détail

2 Renforcer les infrastructures de mise en valeur du territoire insulaire

2 Renforcer les infrastructures de mise en valeur du territoire insulaire 2 Renforcer les infrastructures de mise en valeur du territoire insulaire 2-4 Maîtrise du foncier : Objectifs o reconstituer et sécuriser le maximum de titres de propriété (par actes notariés opposables

Plus en détail

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14 DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14 Enquête publique conjointe préalable à la déclaration d utilité publique et à l enquête parcellaire Projet de création

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Commande n 3505 Date de réalisation : 23 septembre 2011 (Valable 6 mois) Mode COMMANDE

Plus en détail

Avis n 2012 05 du 18 octobre 2012 relatif aux changements de méthodes comptables, changements d estimations comptables et corrections d erreurs

Avis n 2012 05 du 18 octobre 2012 relatif aux changements de méthodes comptables, changements d estimations comptables et corrections d erreurs Avis n 2012 05 du 18 octobre 2012 relatif aux changements de méthodes comptables, changements d estimations comptables et corrections d erreurs Sommaire 1. CHAMP D APPLICATION... 2 2. CHANGEMENTS DE METHODES

Plus en détail

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Anne-Marie Prunier Leparmentier Inspection générale des Carrières 4 avril 2013 CFGI SGF - CNAM 1/45 Sommaire I. Des incidents à la création

Plus en détail

Quoi de neuf dans Optymo 5.0

Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo, les textes en caractères

Plus en détail

Commune : Déposé en Mairie le :

Commune : Déposé en Mairie le : Syndicat Intercommunal de la Vallée d Abondance Lieu dit les Granges 74360 Abondance Tel : 04 50 73 57 31 Email : spanc.abondance@orange.fr Commune : Déposé en Mairie le : Transmis au SPANC le : Dossier

Plus en détail

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012)

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) Article 1 : Exposé COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) La Commune est propriétaire sur la commune de BUSSANG de terrains cadastrés

Plus en détail

Dossiers personnels de l élève

Dossiers personnels de l élève Dossiers personnels de l élève Pauline Ladouceur Octobre 2008 - 2 - Principes de base à respecter: La protection des renseignements personnels repose sur trois principes de base : le nombre de renseignements

Plus en détail

Dossier Technique Immobilier

Dossier Technique Immobilier Dossier Technique Immobilier Numéro de dossier : Date du repérage : PALARDY/FB/181011 Désignation du ou des bâtiments Localisation du ou des bâtiments : Département : 85450 Commune : CHAMPAGNÉ-LES-MARAIS

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Ville de Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a été effectuée pour le compte

Plus en détail

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 POUR UN PROJET DE DEFRICHEMENT

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 POUR UN PROJET DE DEFRICHEMENT PRÉFET DE MEURTHE-ET-MOSELLE FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 POUR UN PROJET DE DEFRICHEMENT Coordonnées du demandeur : Nom (personne morale ou physique) :...... Adresse :..........

Plus en détail

Manuel d utilisation du formulaire «études de sol» à l attention des experts agréés en pollution du sol en Région de Bruxelles-Capitale.

Manuel d utilisation du formulaire «études de sol» à l attention des experts agréés en pollution du sol en Région de Bruxelles-Capitale. 1 POLLUTION DES SOLS Manuel d utilisation du formulaire «études de sol» à l attention des experts agréés en pollution du sol en Région de Bruxelles-Capitale. SOMMAIRE CHAPITRE I : INTRODUCTION... 2 CHAPITRE

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES DE MOUVEMENTS DE TERRAIN VERSANT NORD DU MONT CANISY SUR LA COMMUNE DE BENERVILLE SUR MER PIECE 3 REGLEMENT

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES DE MOUVEMENTS DE TERRAIN VERSANT NORD DU MONT CANISY SUR LA COMMUNE DE BENERVILLE SUR MER PIECE 3 REGLEMENT PREFECTURE DU CALVADOS direction départementale de l'équipement Calvados service urbanisme PLAN DE PREVENTION DES RISQUES DE MOUVEMENTS DE TERRAIN VERSANT NORD DU MONT CANISY SUR LA COMMUNE DE BENERVILLE

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

DOSSIER DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DIAGNOSTIC TECHNIQUE RODEZ CAHORS BRIVE MILLAU FIGEAC AURILLAC BÉZIERS ALBI SAINT-FLOUR TOULOUSE MONTAUBAN MENDE CABINET D' EXPERTISE - CONSEIL TERMITES - AMIANTE - PLOMB - LOI CARREZ - GAZ - D P E HABITABILITÉ - MISE EN COPROPRIÉTÉ

Plus en détail

L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18.

L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18. L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18. Service Système d Information Géographique. Direction des Services Techniques. Introduction : Afin d améliorer le service apporté

Plus en détail

LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-EN-2005-10-14

LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-EN-2005-10-14 Page 6013-1 Inondation bris de tuyau d eau bris de tuyau de chauffage refoulement d égout 1. CONTEXTE Les établissements sont dotés d importants systèmes de distribution d eau, de lignes de chauffage et

Plus en détail

CONVENTIONNEMENT ET INDEMNISATION liés aux travaux sur les lignes existantes

CONVENTIONNEMENT ET INDEMNISATION liés aux travaux sur les lignes existantes CONVENTIONNEMENT ET INDEMNISATION liés aux travaux sur les lignes existantes ÉDITION 2012 2 Ce document est mis en ligne sur les sites web RTE, APCA et FNSEA. Il ne sera plus disponible en version papier.

Plus en détail

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME SOMMAIRE CARTE DE LOCALISATION DES SECTEURS D ORIENTATIONS D AMENAGEMENT 2 SECTEUR 3.1 : LA POMME 3 Les orientations d aménagement 3 SECTEUR

Plus en détail

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier L arrêté du 24 juillet 2006 Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier 1.1) La détection automatique incendie 1.2) La protection

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE

DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE A partir du 1er janvier 2015, toute autorisation de construire est assujettie à un degré d assurance qualité concernant

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT De Type : NON-COLLECTIF Dossier de Déclaration et de Réhabilitation d un Assainissement Non Collectif A ETABLIR EN 3 EXEMPLAIRES Contact : Frédéric LUC : 04.86.52.60.51

Plus en détail

État des RISQUES Naturels et Technologiques

État des RISQUES Naturels et Technologiques État des RISQUES Naturels et Technologiques Pays Basque : Résidence PHAROS 7 Bis, Rue du Pont de l Aveugle 64600 ANGLET Tél : 05.59.52.20.93 Fax : 05.59.42.05.65 Page 1 / 10 Art. L. 125-5 I du Code de

Plus en détail

Relocalisation des services de proximité Rive gauche

Relocalisation des services de proximité Rive gauche Relocalisation des services de proximité Rive gauche 1- Présentation du projet - Localisation La ville d Amiens souhaite regrouper différentes activités du Secteur Rive Gauche aujourd hui «éclatées» sur

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 Décret du 01 septembre 2004 Réalisation des travaux temporaires en hauteur PRÉVENIR LES CHUTES Art.

Plus en détail

Fiche 1 : Couverture des PPRN sur la région PACA et dynamique d élaboration (III.1)

Fiche 1 : Couverture des PPRN sur la région PACA et dynamique d élaboration (III.1) Fiche : Couverture des PPRN et dynamique d élaboration - août 5 Fiche : Couverture des PPRN sur la région PACA et dynamique d élaboration (III.) Contexte La région Provence-Alpes-Côte d Azur, du fait du

Plus en détail

Deuxième partie - LA DÉLIMITATION DES LOTS PRIVATIFS -

Deuxième partie - LA DÉLIMITATION DES LOTS PRIVATIFS - Deuxième partie - LA DÉLIMITATION DES LOTS PRIVATIFS - En 17 pages Cadastre vertical Recommandations - 2 e partie : La délimitation des lots privatifs - 1 2. LA DÉLIMITATION DES LOTS PRIVATIFS 2/17 2.1.

Plus en détail

Carnet d entretien Comment le monter de façon autonome?

Carnet d entretien Comment le monter de façon autonome? 1 Carnet d entretien Comment le monter de façon autonome? 2 Le carnet d entretien est un outil essentiel pour permettre d assurer la longévité du bâtiment et garantir la valeur du bâtiment. Le carnet d

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

Direction départementale des Territoires du Haut-Rhin qui a succédé depuis le 1er janvier 2010 à la

Direction départementale des Territoires du Haut-Rhin qui a succédé depuis le 1er janvier 2010 à la Avril 2010 Préalables Pour constituer votre dossier de déclaration préalable, une notice explicative est accessible sur le site internet : www.haut-rhin.equipement.gouv.fr et auprès de votre mairie. Cette

Plus en détail

Construction Large Bande

Construction Large Bande Construction Large Bande Dossier de proposition de site Code du site : MCECU (code déposé à l ISC) Remplacement de l ancien site CORF Nom du site : Monte Cecu (Haute-Corse) Classe proposée : B Proposé

Plus en détail

CONSTAT DE DOMMAGES. Guide de préparation et formulaires. Direction du rétablissement Décembre 2011

CONSTAT DE DOMMAGES. Guide de préparation et formulaires. Direction du rétablissement Décembre 2011 Programme général d aide financière lors de sinistres réels ou imminents Décret n 1271-2011 CONSTAT DE DOMMAGES Guide de préparation et formulaires Direction du rétablissement Décembre 2011 1150, Grande

Plus en détail

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses Fiche méthodologique pour l étude des PLU Dans le cadre de l évolution de l action de l État en Isère, une démarche a été entreprise en vue d élaborer des positions partagées en matière d urbanisme. Elle

Plus en détail