Entités contrôlées Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick. Octobre 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Entités contrôlées Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick. Octobre 2010"

Transcription

1 Entités contrôlées Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick Octobre 2010

2 Points à l'ordre du jour Pourquoi la consolidation est-elle nécessaire? Détermination du contrôle exercé Types d'entités Méthodes de consolidation Exercices Prochaines étapes et formation future 2

3 Questions d'ordre général Combien de municipalités représentées à la séance d'aujourd'hui consolident à présent d'autres entités? Quelle méthode de comptabilité est actuellement utilisée?

4 Pourquoi la consolidation est-elle nécessaire? Nous voulons une image complète de l'ensemble de l'activité. Sans consolidation, il y aura une sousévaluation ou une surévaluation des éléments des états financiers. Il s'agit là de l'objectif de présentation de l information financière en tant qu'unité économique unique.

5 Pourquoi la consolidation est-elle nécessaire? Inclure certains organismes dans les états financiers ou les en exclure est essentiel. Le scandale Enron est un exemple de ce qui se produit si nous ne le faisons pas. La norme relative au périmètre comptable du gouvernement aide à cerner les activités qu'une administration devrait présenter dans ses états financiers. Nous devons tenir compte : de l'impact sur la situation financière découlant de l'inclusion ou de l'exclusion des organismes; de l'indication des organismes principaux dans les notes afférentes aux états financiers.

6 Pourquoi la consolidation est-elle nécessaire? Le Conseil sur la comptabilité dans le secteur public (CCSP) a adopté la nouvelle définition du périmètre comptable du gouvernement afin de régler les problèmes d'incohérence en matière d'interprétation et de fournir de meilleurs renseignements pour que le gouvernement prenne des décisions.

7 Pourquoi la consolidation est-elle nécessaire? Le périmètre comptable du gouvernement devrait comprendre tous les organismes qui sont contrôlés par ce gouvernement Le CCSP a adopté une approche basée sur des principes afin de déterminer le contrôle exercé, car il existe une grande diversité d'organismes et différents rapports. La nature par rapport à la forme Le chapitre 1300 du manuel du CCSP s'appuie sur une évaluation de la nature des rapports plutôt que sur la forme juridique des organismes. Législation Le chapitre 1300 du manuel du CCSP se fonde sur le cadre législatif existant à la date de présentation de l information.

8 Détermination du contrôle exercé Théorie générale Le service fourni par l'entité relève-t-il de la responsabilité de l administration locale? L administration locale est-elle perçue comme dirigeant les activités de l'entité ou influant sur celles-ci? Si l'entité n'existait pas, l administration locale devrait-elle fournir le service?

9 Le contrôle est défini ainsi : «Le pouvoir d'orienter les politiques financières et administratives d'un autre organisme de sorte que les activités de celui-ci procureront des avantages attendus au gouvernement ou l'exposeront à un risque de perte» Continuum d'influence

10 Détermination du contrôle exercé Le chapitre 2500 présente les attentes concernant le périmètre comptable du gouvernement. Le chapitre 1300 indique les facteurs permettant d'évaluer le contrôle. Le guide préparé pour les administrations locales par le Ministère résume les points essentiels et propose un modèle pour vous aider tout au long de ce processus.

11 Détermination du contrôle exercé Preuve convaincante du contrôle exercé Nomination ou révocation de la majorité des membres Accès aux actifs et décisions concernant leur utilisation Majorité des actions avec droit de vote Pouvoir de dissoudre l'organisme et de disposer de ses actifs Autres indicateurs Participation à la nomination des membres

12 Détermination du contrôle exercé Nommer ou révoquer le directeur général Définir le mandat Approuver les plans d'activités et les budgets Établir des limites en matière d'emprunt ou d'investissement Garantir les dettes Financer les déficits Restreindre les revenus Établir ou modifier les politiques de l'organisme

13 Détermination du contrôle exercé Comment évaluons-nous le contrôle exercé? Résumer les indicateurs de contrôle en tenant compte : du caractère convaincant des indicateurs; du degré de jugement impliqué (faible ou élevé); du degré d'importance des facteurs (pondération); du degré d'influence du gouvernement.

14 Qu'est-ce qui n'est pas défini comme un contrôle? Dépendance sur le plan financier contrôlé Réglementation contrôle Responsabilité constitutionnelle contrôle

15 Types d'entités Services Fonds Entreprises publiques Organismes sans but lucratif du secteur public Partenariats publics Autres organismes publics

16 Services/Fonds Internes par rapport à la municipalité. Fonctionnent dans le cadre de la prestation des services municipaux. Administrés par la municipalité.

17 Entreprises publiques Chapitre 3070 du manuel du CCSP Entités juridiques distinctes Ont les pouvoirs financiers et administratifs nécessaires pour mener leurs activités. Vendent des biens et offrent des services à d autres organismes ne faisant pas partie du périmètre comptable du gouvernement. Génèrent suffisamment de revenus en dehors du périmètre comptable du gouvernement pour fonctionner de manière indépendante.

18 Entreprises publiques Pourquoi sont-elles traitées différemment? Les objectifs et les activités sont semblables à ceux d une entreprise. Les entreprises publiques sont autonomes financièrement. Les rapports sont différents attente concernant l'acquittement d'une dette ou génération d un excédent.

19 Organismes sans but lucratif du secteur public Exercent une activité sans but lucratif. Agissent au nom du gouvernement. Ont des homologues en dehors du périmètre comptable du gouvernement. Font l objet d un examen par l ICCA et le CCSP.

20 Partenariats publics Chapitre 3060 du manuel du CCSP Entente contractuelle Les objectifs communs que tous les partenaires s'efforcent d'atteindre sont clairement définis. Un investissement financier est effectué. Les partenaires partagent le contrôle des décisions. Les partenaires partagent les risques et les avantages. Possèdent toutes les caractéristiques d'une entreprise publique.

21 Autres organismes publics Entités juridiques distinctes ayant le pouvoir de passer des contrats en leur propre nom. Investis des pouvoirs nécessaires pour mener leurs activités quotidiennes. Ont pour principale activité la vente de biens et la prestation de services. Souvent financés partiellement par le gouvernement ou le gouvernement couvre les déficits Dirigés par le gouvernement en ce qui concerne l'établissement du budget et les processus. Devront choisir les principes comptables à appliquer.

22 Méthodes de consolidation Consolidation globale Fonds/services/autres organismes publics Les éléments des états financiers des organismes contrôlés sont rassemblés lignes par lignes Conformer les conventions et principes comptables des organismes contrôlés à ceux du gouvernement au moment de la consolidation. Consolidation proportionnelle Autres organismes publics/partenariats Méthode modifiée de comptabilisation à la valeur de consolidation Les entreprises publiques n'adoptent pas les conventions comptables du gouvernement. Produit les mêmes résultats nets que la consolidation. Permet de présenter les capitaux propres et les revenus sur une seule ligne

23 Exercices Documentation

24 Prochaines étapes et formation future Déterminer quelles entités doivent être évaluées. Recueillir les renseignements pertinents auprès des intervenants afin de déterminer si un contrôle est exercé. Travailler avec l'entité pour veiller à ce que les états financiers soient disponibles dans le bon format aux fins de consolidation. Formation future avec un exemple de consolidation.

25 Questions?

Province du Nouveau-Brunswick

Province du Nouveau-Brunswick Ministère des Gouvernements locaux Adoption des normes du CCSP Province du Nouveau-Brunswick Ministère des Gouvernements locaux Adoption des normes du CCSP Ministère des Gouvernements locaux Adoption des

Plus en détail

Province du Nouveau Brunswick

Province du Nouveau Brunswick Province du Nouveau Brunswick Ministère des gouvernements locaux- Adoption des normes du CCSP Conseils portant sur les commissions de gestion des déchets solides, les commissions d'aménagement et les zones

Plus en détail

Questions sur le périmètre comptable du gouvernement

Questions sur le périmètre comptable du gouvernement Conseil sur la comptabilité dans le secteur public 20 Questions sur le périmètre comptable du gouvernement L Institut Canadien des Comptables Agréés Conseil sur la comptabilité dans le secteur public 20

Plus en détail

Document d information

Document d information Document d information Direction des finances municipales Janvier 2008 ISBN 978-2-550-51851-8 (PDF seulement) (3 e édition) ISBN 978-2-550-49637-3 (PDF seulement) (1 re édition) La consolidation des états

Plus en détail

CCSP EN UN COUP D OEIL. Chapitre SP 4250 Présentation des entités contrôlées et apparentées dans les états financiers des organismes sans but lucratif

CCSP EN UN COUP D OEIL. Chapitre SP 4250 Présentation des entités contrôlées et apparentées dans les états financiers des organismes sans but lucratif CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 4250 Présentation des entités contrôlées et apparentées dans les états financiers des organismes sans but lucratif Mars 2014 Chapitre SP 4250 Présentation des entités

Plus en détail

Harmonisation des règles comptables

Harmonisation des règles comptables CONTEXTE À compter de l année 2007, l ensemble des municipalités appliqueront les principes comptables généralement reconnus (PCGR) recommandés par le conseil sur la comptabilité du secteur public (CCSP)

Plus en détail

CHAPITRE SP 1300 périmètre comptable du gouvernement 2]

CHAPITRE SP 1300 périmètre comptable du gouvernement 2] Knotia - Collection Nonnes et recommandations de l'icca -membres seulement Page 1 sur 15»Manuel de comptabilité pour le secteur publie»normes comptables pour le secteur public»principes généraux [SP 1000

Plus en détail

COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC

COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC au 31 mars 2011 Objet : 1. La Préface des normes comptables pour le

Plus en détail

Norme comptable relative aux participations dans des coentreprises NC 37

Norme comptable relative aux participations dans des coentreprises NC 37 Norme comptable relative aux participations dans des coentreprises NC 37 Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la comptabilisation des participations dans : (a) les coentreprises

Plus en détail

Opérations entre apparentés

Opérations entre apparentés exposé-sondage CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC PROJET DE NORMES COMPTABLES Opérations entre apparentés Septembre 2012 DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES COMMENTAIRES : LE 21 NOVEMBRE 2012

Plus en détail

STATUTS. DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse)

STATUTS. DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse) STATUTS DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse) Chapitre premier: Nature et buts Article 1: Dénomination et siège Les associations cantonales de gérants, courtiers et experts

Plus en détail

CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES (Partie Législative) PREMIÈRE PARTIE DISPOSITIONS GÉNÉRALES

CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES (Partie Législative) PREMIÈRE PARTIE DISPOSITIONS GÉNÉRALES CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES (Partie Législative) PREMIÈRE PARTIE DISPOSITIONS GÉNÉRALES LIVRE VI DISPOSITIONS FINANCIÈRES ET COMPTABLES TITRE UNIQUE CHAPITRE II ADOPTION ET EXECUTION DES

Plus en détail

Traitement comptable du périmètre comptable municipal

Traitement comptable du périmètre comptable municipal Traitement comptable du périmètre comptable municipal NOVEMBRE 2007 Table des matières 1- Contexte...1 2- Objet et but du document...2 3- Notions générales sur le périmètre comptable et la consolidation...3

Plus en détail

CONFÉRENCE CANADIENNE DES ARTS

CONFÉRENCE CANADIENNE DES ARTS États financiers de la CONFÉRENCE CANADIENNE DES ARTS March 31, 2010 May 5, 2010 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Aux membres de la Conférence canadienne des arts: Nous avons vérifié le bilan de la Conférence

Plus en détail

NCECF EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1

NCECF EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1 NCECF EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1 Decembre 2014 Présentation des états financiers 1 CONSIDÉRATIONS SUR L'ENSEMBLE Date d'entrée en vigueur : Exercices ouverts à compter du 1 er

Plus en détail

Guide sur les normes comptables pour les organismes sans but lucratif canadiens

Guide sur les normes comptables pour les organismes sans but lucratif canadiens Guide sur les normes comptables pour les organismes sans but lucratif canadiens SEPTEMBRE 2012 PUBLIÉ À L ORIGINE PAR L UNE DES ORGANISATIONS UNIFIÉES AU SEIN DE CPA CANADA Guide sur les normes comptables

Plus en détail

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Août 2013 En bref Introduction En avril 2013, le Conseil des normes comptables («CNC») et

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L'ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Direction R Ressources

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L'ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Direction R Ressources COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L'ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Direction R Ressources Unité R3 Comptabilité et finances ANNEXE 3.A: METHODOLOGIE D'EVALUATION DE LA CAPACITE FINANCIERE DES CANDIDATS

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 2001-A du 29 janvier 2001 du Comité d urgence

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 2001-A du 29 janvier 2001 du Comité d urgence CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 2001-A du 29 janvier 2001 du Comité d urgence Portant sur plusieurs questions relatives à l interprétation et à l application des dispositions de l annexe aux

Plus en détail

N 97.0.172 du 23 juillet 1997 Arrêté du 4 septembre 1997

N 97.0.172 du 23 juillet 1997 Arrêté du 4 septembre 1997 CONVENTION CONSTITUTIVE du Groupement d Intérêt Public «Institut de Formation aux Carrières Administratives, Sanitaires et Sociales» (IFCASS) 119, avenue des Canadiens 76371 Dieppe Cédex Il est constitué

Plus en détail

Adoption des normes du CCSP. Première application par les organismes publics

Adoption des normes du CCSP. Première application par les organismes publics Adoption des normes du CCSP Première application par les organismes publics Gouvernement locaux mai 2011 Table des atières Page Introduction 1 Date de transition 1 Exemptions 1 Exceptions à l application

Plus en détail

Guide comptable. Les inscriptions comptables

Guide comptable. Les inscriptions comptables Guide comptable Les inscriptions comptables les ressources d emprunt Les emprunts sont exclusivement destinés à financer des investissements, qu'il s'agisse d'un équipement spécifique ou d'un ensemble

Plus en détail

La dissolution d une asbl

La dissolution d une asbl FICHE PRATI QUE La dissolution d une asbl La dissolution d une association sans but lucratif est un acte qui a pour but de mettre juridiquement fin à son existence. Pouvant résulter d une action volontaire

Plus en détail

COMPTES PUBLICS DU CANADA 2005-2006

COMPTES PUBLICS DU CANADA 2005-2006 INFORMATION SUPPLÉMENTAIRE OBSERVATIONS DE LA VÉRIFICATRICE GÉNÉRALE SUR LES ÉTATS FINANCIERS DU GOUVERNEMENT DU CANADA DE L EXERCICE CLOS LE 31 MARS 2006 Dans ces observations, j aimerais expliquer certains

Plus en détail

STATUTS. du 25 mai 2010

STATUTS. du 25 mai 2010 STATUTS du 25 mai 2010 PRÉAMBULE L association Vivre sans violence a été créée en 2006 par trois institutions vaudoises œuvrant à la prévention de la violence dans le couple: le Centre d accueil MalleyPrairie,

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «LES RESCAPES»

STATUTS DE L ASSOCIATION «LES RESCAPES» 1. STATUTS DE L ASSOCIATION «LES RESCAPES» Article 1: Forme juridique et nom I. Dispositions générales Sous le nom de «Les Rescapés», il est créé une association à but non lucratif régie par les présents

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ DU SECTEUR PRIVÉ EN PLEINE TRANSITION

LA COMPTABILITÉ DU SECTEUR PRIVÉ EN PLEINE TRANSITION Incidences du passage aux IFRS sur la comptabilité du secteur public PAR JIM KEATES, DIRECTEUR DE PROJETS, CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC, L INSTITUT CANADIEN DES COMPTABLES AGRÉÉS

Plus en détail

Assurance responsabilité civile des dirigeants

Assurance responsabilité civile des dirigeants Assurance responsabilité civile des dirigeants Questionnaire Ce questionnaire a pour but de nous permettre de vous proposer une solution d'assurance qui corresponde à vos souhaits et besoins. Pour cette

Plus en détail

Statuts de l association

Statuts de l association Statuts de l association 24.04.2015 Table des matières 0. Historique des modifications... 3 1. Dénomination et sièges... 4 2. Buts... 4 3. Ressources... 4 3.1 Cotisations... 5 3.2 Comptabilité... 5 4.

Plus en détail

Norme internationale d information financière 10 États financiers consolidés

Norme internationale d information financière 10 États financiers consolidés Norme internationale d information financière 10 États financiers consolidés Objectif 1 L objectif de la présente norme est d établir des principes pour la présentation et la préparation des états financiers

Plus en détail

du groupe de travail sur la comptabilité du gouvernement

du groupe de travail sur la comptabilité du gouvernement RapPort du groupe de travail sur la comptabilité du gouvernement RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA COMPTABILITÉ DU GOUVERNEMENT Rapport de Groupe de travail sur la comptabilité du gouvernement Dépôt

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière de transparence financière des Comités d Entreprise Loi du 5 mars 2014 :

Les nouvelles obligations en matière de transparence financière des Comités d Entreprise Loi du 5 mars 2014 : Les nouvelles obligations en matière de transparence financière des Comités d Entreprise Loi du 5 mars 2014 : Situation antérieure et obligations prochaines www.semaphores.fr Situation antérieure à la

Plus en détail

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle Introduction à la norme ISO 27001 Eric Lachapelle Introduction à ISO 27001 Contenu de la présentation 1. Famille ISO 27000 2. La norme ISO 27001 Implémentation 3. La certification 4. ISO 27001:2014? 2

Plus en détail

Norme ISA 320, CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION ET DE LA REALISATION D UN AUDIT

Norme ISA 320, CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION ET DE LA REALISATION D UN AUDIT Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 320, CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION ET DE LA REALISATION D UN AUDIT La présente Norme internationale d audit (ISA) publiée en anglais par l

Plus en détail

Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle

Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle I -Notion de consolidation et de groupe A - Définition B - Motivation de la consolidation C - Comment la notion de contrôle doit-elle se comprendre? Exemple simplifié

Plus en détail

CORPORATION DES MAISONS DU PHARE DE L'ÎLE VERTE INC. RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE LA CORPORATION RÈGLEMENT NUMÉRO 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1. Dénomination sociale et statut: Le nom de la Corporation

Plus en détail

Statuts de l'association Suisse - Bhoutan

Statuts de l'association Suisse - Bhoutan Statuts de l'association Suisse - Bhoutan I. Nom, Siège et But Art. 1 Nom et Siège (1). Sous le nom de Association Suisse-Bhoutan, Society Switzerland-Bhutan, Gesellschaft Schweiz-Bhutan, Associatione

Plus en détail

Immobilisations corporelles Mise en œuvre du chapitre 3150 Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick. Octobre 2010

Immobilisations corporelles Mise en œuvre du chapitre 3150 Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick. Octobre 2010 Immobilisations corporelles Mise en œuvre du chapitre 3150 Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick Octobre 2010 Title / Titre Examen du modèle d'inventaire Examen du guide Identification des biens Coûts

Plus en détail

Convention constitutive modificative du Groupement d'intérêt Public Maison des Sciences de l'homme et de la Société "Ange Guépin" (MSH Guépin)

Convention constitutive modificative du Groupement d'intérêt Public Maison des Sciences de l'homme et de la Société Ange Guépin (MSH Guépin) Convention constitutive modificative du Groupement d'intérêt Public Maison des Sciences de l'homme et de la Société "Ange Guépin" (MSH Guépin) PREAMBULE - Vu la convention constitutive initiale du groupement

Plus en détail

Statuts egov Innovation Center

Statuts egov Innovation Center Statuts egov Innovation Center (version 10.10.2013) Préambule L association «egov Innovation Center» est une association à but non lucratif s inscrivant dans une dimension d intérêt public. L association

Plus en détail

CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 3070, Participations dans des entreprises publiques

CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 3070, Participations dans des entreprises publiques CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 3070, Participations dans des entreprises publiques Mars 2014 Chapitre SP 3070, Participations dans des entreprises publiques ENTREPRISE PUBLIQUE S entend d un organisme

Plus en détail

SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES (S.C.I.)

SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES (S.C.I.) SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES (S.C.I.) 02/03/2015 La société civile immobilière est une forme de société civile dont les opérations sont relatives aux immeubles. Cependant, il ne peut s'agir de toutes

Plus en détail

Document d information

Document d information Document d information Direction des finances municipales Mars 2008 ISBN 978-2-550-52630-8 (3 e édition Mars 2008) ISBN 978-2-550-51867-9 (1 ère édition Janvier 2008) Les particularités comptables de la

Plus en détail

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe La fin de l'année, pour les trésoriers, rime avec synthèse comptable. Trois documents doivent être produits. Les deux premiers (bilan et compte

Plus en détail

Situation financière Capacité d'investissement 2009-2013

Situation financière Capacité d'investissement 2009-2013 Amt für Gemeinden GemA Rue de Zaehringen 1, 1701 Fribourg T +41 26 305 22 42, F +41 26 305 22 44 scom@fr.ch, www.fr.ch/scom Situation financière Capacité d'investissement 2009-2013 1. Comptes de fonctionnement

Plus en détail

Association Française de l Audit et du conseil Informatiques

Association Française de l Audit et du conseil Informatiques Statuts et règlement intérieur Association Française de l Audit et du conseil Informatiques.......... Mise à jour le 24.05.2011 Association Française de l Audit et du conseil Informatiques Statuts Article

Plus en détail

Association ou Fondation, Quelles différences?

Association ou Fondation, Quelles différences? Association ou Fondation, Quelles différences? Préambule Il peut arriver que pour mener à bien des projets nécessitant des moyens importants, il soit conseillé de créer une structure ayant une personnalité

Plus en détail

Rapport de gestion et autres rapports

Rapport de gestion et autres rapports Page 1 sur 7 Imprimer JURIDIQUE Rapport de gestion et autres rapports Une des rares obligations légales pesant sur les dirigeants de SAS concerne l'établissement d'un rapport de gestion devant être présenté

Plus en détail

NCOSBL EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1

NCOSBL EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1 NCOSBL EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1 Décembre 2014 Présentation des états financiers 1 ORGANISME SANS BUT LUCRATIF Entrée en vigueur: exercices ouverts à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Statuts Groupe Coop Société Coopérative. Version du 11 avril 2013

Statuts Groupe Coop Société Coopérative. Version du 11 avril 2013 Statuts Groupe Coop Société Coopérative Version du 11 avril 2013 I. RAISON SOCIALE, FORME JURIDIQUE ET BUT Art. 1 Raison sociale, forme juridique, siège 1 Sous la raison sociale Groupe Coop Société Coopérative

Plus en détail

Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) États financiers au 30 juin 2015

Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) États financiers au 30 juin 2015 Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 2-3 États financiers Résultats 4 Évolution de l'actif net 5 Flux de trésorerie 6 Situation financière 7 Notes

Plus en détail

Présentation de l information financière à l attention des conseils scolaires. Présentation à la conférence annuelle des CODE/AAS 22 janvier 2004

Présentation de l information financière à l attention des conseils scolaires. Présentation à la conférence annuelle des CODE/AAS 22 janvier 2004 Présentation de l information financière à l attention des conseils scolaires Présentation à la conférence annuelle des CODE/AAS 22 janvier 2004 Spécialistes Marion Jarrell Chef de projet - Responsabilisation

Plus en détail

RÈGLEMENT. N 2015-01 du 2 avril 2015

RÈGLEMENT. N 2015-01 du 2 avril 2015 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2015-01 du 2 avril 2015 Relatif aux comptes des comités d entreprise, des comités centraux d entreprise et des comités interentreprises relevant de l article

Plus en détail

MON PAYS LE QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2013

MON PAYS LE QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2013 RDAL LEGARE Mc NICOLL Inc. SOCIÉTÉ DE COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS 1305, boul. Lebourgneuf, bureau 401 Québec (Québec) G2K 2E4 : 418 622-6666 /JTéléc. : 418 627-4193 MON PAYS LE QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS

Plus en détail

Créer son ASBL. VERSION 1 01 février 2013

Créer son ASBL. VERSION 1 01 février 2013 Créer son ASBL La démarche à suivre! Ce dossier a été rédigé par l AWBB pour faciliter la démarche des clubs qui doivent acquérir la forme juridique ASBL avant le 30 juin 2013. VERSION 1 01 février 2013

Plus en détail

Règlement d organisation de l Etablissement vaudois d accueil des migrants (EVAM)

Règlement d organisation de l Etablissement vaudois d accueil des migrants (EVAM) Règlement d organisation de l Etablissement vaudois d accueil des migrants (EVAM) Vu l article 8 de la Loi du 7 mars 006 sur l aide aux requérants d asile et à certaines catégories d étrangers L Etablissement

Plus en détail

Tout adhérent à l'association s'engage à respecter le présent règlement et signe sa carte de membre afin d'indiquer son acceptation.

Tout adhérent à l'association s'engage à respecter le présent règlement et signe sa carte de membre afin d'indiquer son acceptation. RÈGLEMENT INTÉRIEUR «Moi j'm'en fous, je triche» est une association loi 1901 consacrée à la promotion du jeu sous différentes formes. Elle est avant tout un café ludique permettant l'accès à ses adhérents

Plus en détail

Fédération suisse des aveugles et malvoyants (FSA) Section vaudoise

Fédération suisse des aveugles et malvoyants (FSA) Section vaudoise Fédération suisse des aveugles et malvoyants (FSA) Section vaudoise Chapitre 1: Dispositions générales Art. 1. Forme juridique et siège 1. La section vaudoise, membre de la Fédération suisse des aveugles

Plus en détail

Société Suisse de Transplantation (SST)

Société Suisse de Transplantation (SST) Société Suisse de Transplantation (SST) REVISION DES STATUTS du 1.6.2008 Conformément à la séance de la Commission constitutive du 11.1.2002 Buts et objectifs de la Société Art. 1 Art. 2 La Société Suisse

Plus en détail

(anciennement, de 1956 à 1995, SPORT-HANDICAP GENEVE)

(anciennement, de 1956 à 1995, SPORT-HANDICAP GENEVE) (anciennement, de 1956 à 1995, SPORT-HANDICAP GENEVE) (Projet adopté lors de l Assemblée générale extraordinaire du 29.10.2007) TABLE DES MATIERES CHAPITRE I DEFINITION PAGE 3 CHAPITRE II MEMBRES PAGES

Plus en détail

SYNECO - Agence conseil en économie sociale ASBL Siège social : rue E. Dinot 32 à 5590 Ciney Numéro d entreprise 0460.180.470

SYNECO - Agence conseil en économie sociale ASBL Siège social : rue E. Dinot 32 à 5590 Ciney Numéro d entreprise 0460.180.470 SYNECO - Agence conseil en économie sociale ASBL Siège social : rue E. Dinot 32 à 5590 Ciney Numéro d entreprise 0460.180.470 ASBL constituée en date du 20 février 1997 STATUTS COORDONNES TITRE 1er. Dénomination

Plus en détail

Décision n 2010 616 DC

Décision n 2010 616 DC Décision n 2010 616 DC Loi organique relative à la gestion de la dette sociale Consolidation Source : services du Conseil constitutionnel 2010 Sommaire Ordonnance n 96-50 du 24 janvier 1996 relative au

Plus en détail

STATUTS. de l'association. Kinderkrebs Schweiz (Cancer de l'enfant en Suisse) (Cancro infantile in Svizzera) (Childhood Cancer Switzerland)

STATUTS. de l'association. Kinderkrebs Schweiz (Cancer de l'enfant en Suisse) (Cancro infantile in Svizzera) (Childhood Cancer Switzerland) STATUTS de l'association Kinderkrebs Schweiz (Cancer de l'enfant en Suisse) (Cancro infantile in Svizzera) (Childhood Cancer Switzerland) I. NOM, SIÈGE, BUT Article 1, Nom et siège Sous le nom Kinderkrebs

Plus en détail

Table des matières. Le volume I rend compte de nos audits financiers... 3 Remerciements... 5

Table des matières. Le volume I rend compte de nos audits financiers... 3 Remerciements... 5 Table des matières Chapitre 1 Commentaire d introduction Le volume I rend compte de nos audits financiers... 3 Remerciements... 5 Chapitre 2 Commentaires sur la situation financière de la province Des

Plus en détail

Statuts Groupe Coop Société Coopérative. Version du 26 mars 2015

Statuts Groupe Coop Société Coopérative. Version du 26 mars 2015 Statuts Groupe Coop Société Coopérative Version du 26 mars 2015 I. RAISON SOCIALE, FORME JURIDIQUE ET BUT Art. 1 Raison sociale, forme juridique, siège 1 Sous la raison sociale Groupe Coop Société Coopérative

Plus en détail

Publication au JORF du 17 janvier 1992 Décret n 92-45 du 15 janvier 1992

Publication au JORF du 17 janvier 1992 Décret n 92-45 du 15 janvier 1992 Publication au JORF du 17 janvier 1992 Décret n 92-45 du 15 janvier 1992 Décret portant organisation de la bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg et relatif aux services de la documentation

Plus en détail

ENTRAIDE SAINTE-FOY ÉTATS FINANCIERS AU 31 MARS 2015. Table des matières. Rapport de l'auditeur indépendant 2. Résultats 4

ENTRAIDE SAINTE-FOY ÉTATS FINANCIERS AU 31 MARS 2015. Table des matières. Rapport de l'auditeur indépendant 2. Résultats 4 ÉTATS FINANCIERS AU 31 MARS 2015 Table des matières Pages Rapport de l'auditeur indépendant 2 Résultats 4 Evolution des actifs nets non affectés 5 Bilan 6 Flux de trésorerie 7 Notes complémentaires 8 Aux

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

PLACEMENTS EN PRÊTS HYPOTHÉCAIRES INDIVIDUELS ET EN BLOCS DE CRÉANCES HYPOTHÉCAIRES

PLACEMENTS EN PRÊTS HYPOTHÉCAIRES INDIVIDUELS ET EN BLOCS DE CRÉANCES HYPOTHÉCAIRES AVIS N O 2 RELATIF AU RISQUE DE MARCHÉ Août 2014 PLACEMENTS EN PRÊTS HYPOTHÉCAIRES INDIVIDUELS ET EN BLOCS DE CRÉANCES HYPOTHÉCAIRES Contraintes réglementaires en vertu de la Loi sur les caisses populaires

Plus en détail

Regroupements d'entités CTB 6021 (2 crédits)

Regroupements d'entités CTB 6021 (2 crédits) ctb6021a02.doc Université du Québec à Hull - DESS en sciences comptables Regroupements d'entités CTB 6021 (2 crédits) Plan de cours Automne 2002 Site web : w3.uqah.uquebec.ca/blanmi01/6021menu.htm Professeur

Plus en détail

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 1 États financiers Bilan 3 État des résultats 4 État de l'évolution de l actif net 6 État des flux de

Plus en détail

1 - MODELE DE STATUTS TYPES AVEC CONSEIL D ADMINISTRATION approuvé par le Conseil d Etat dans son avis du 13 mars 2012. I - But de la fondation

1 - MODELE DE STATUTS TYPES AVEC CONSEIL D ADMINISTRATION approuvé par le Conseil d Etat dans son avis du 13 mars 2012. I - But de la fondation 1 - MODELE DE STATUTS TYPES AVEC CONSEIL D ADMINISTRATION approuvé par le Conseil d Etat dans son avis du 13 mars 2012 I - But de la fondation Article 1 er L établissement dit fondé en a pour but de..

Plus en détail

LIGUE SUISSE DE HOCKEY SUR GLACE. Règlement des finances. Accepté par le Parlement du Hockey sur Glace le 1er décembre 2005

LIGUE SUISSE DE HOCKEY SUR GLACE. Règlement des finances. Accepté par le Parlement du Hockey sur Glace le 1er décembre 2005 LIGUE SUISSE DE HOCKEY SUR GLACE Règlement des finances Accepté par le Parlement du Hockey sur Glace le 1er décembre 2005 REGLEMENT DES FINANCES LSHG PAGE 2 TABLE DES MATIERES Art. 1 Art. 2 Art. 3 Art.

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «IndieSuisse»

STATUTS DE L ASSOCIATION «IndieSuisse» STATUTS DE L ASSOCIATION «IndieSuisse» 1 NOM, SIÈGE ET OBJET 1.1 «IndieSuisse» est une association au sens des articles 60 et suiv. du code civil suisse (CCS) dont le siège se situe à Zurich auprès de

Plus en détail

S T A T U T S de L A S S O C I A T I O N R O M A N D E P O U R L A C E R T I F I C A T I O N D E S F O R ÊTS

S T A T U T S de L A S S O C I A T I O N R O M A N D E P O U R L A C E R T I F I C A T I O N D E S F O R ÊTS S T A T U T S de L A S S O C I A T I O N R O M A N D E P O U R L A C E R T I F I C A T I O N D E S F O R ÊTS I. RAISON SOCIALE SIÈGE BUT DURÉE Article 1 Raison sociale Il est constitué sous le nom Association

Plus en détail

STATUTS D ASSOCIATION : Bretz Selle

STATUTS D ASSOCIATION : Bretz Selle STATUTS D ASSOCIATION : Bretz Selle FORME OBJET DENOMINATION SOCIALE - DUREE SIEGE - MEMBRES ARTICLE 1 : Nom et siège Entre toutes les personnes qui adhèrent aux présents statuts, il est formé une association

Plus en détail

Énoncé de principes. AcSB/PSAB. Amélioration des normes pour les organismes sans but lucratif

Énoncé de principes. AcSB/PSAB. Amélioration des normes pour les organismes sans but lucratif Énoncé de principes Amélioration des normes pour les organismes sans but lucratif (Applicable aux organismes sans but lucratif [OSBL] des secteurs privé et public qui utilisent les normes pour les OSBL

Plus en détail

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la préparation et à la présentation des états financiers consolidés d'un groupe

Plus en détail

Gestion de projet - calculs des coûts

Gestion de projet - calculs des coûts Gestion de projet - calculs des coûts GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ Table des

Plus en détail

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec)

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) États financiers Au 31 décembre 2014 Accompagnés du rapport de l'auditeur indépendant Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

L Association a pour buts de promouvoir l'innovation et faciliter la création d entreprises en Suisse.

L Association a pour buts de promouvoir l'innovation et faciliter la création d entreprises en Suisse. Le Réseau STATUTS A. GENERALITES Article 1. Nom Sous le nom de «Le Réseau» est constituée une association à but non lucratif régie par les articles 60 et suivants du Code civil suisse (l Association).

Plus en détail

Orientations sur la solvabilité du groupe

Orientations sur la solvabilité du groupe EIOPA-BoS-14/181 FR Orientations sur la solvabilité du groupe EIOPA Westhafen Tower, Westhafenplatz 1-60327 Frankfurt Germany - Tel. + 49 69-951119-20; Fax. + 49 69-951119-19; email: info@eiopa.europa.eu

Plus en détail

Références du document Date du document 09/03/01

Références du document Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 3 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES LIBELLÉS EN DEVISES DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2373] Références du document 4A2373 Date du document

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 DIRECTIVE RÉGISSANT LES ACTIVITÉS FINANCIÈRES DÉCOULANT DE LA PERCEPTION DES REVENUS DANS LES ÉTABLISSEMENTS 1.0 FONDEMENTS 1.1 Devoir d'établissement

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Recommandation n 2001-01.R.01 du 26 juin 2001. Participation des bénéficiaires de contrats aux résultats

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Recommandation n 2001-01.R.01 du 26 juin 2001. Participation des bénéficiaires de contrats aux résultats CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Recommandation n 2001-01.R.01 du 26 juin 2001 Relative aux comptes intermédiaires des entreprises régies par le code des assurances, des organismes régis par le code

Plus en détail

Je vous remercie de m avoir invitée à comparaître devant le Comité permanent des comptes publics.

Je vous remercie de m avoir invitée à comparaître devant le Comité permanent des comptes publics. Notes d allocution pour Nola Buhr Je vous remercie de m avoir invitée à comparaître devant le Comité permanent des comptes publics. Il est très important pour le Conseil sur la comptabilité dans le secteur

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION SWISSRESPECT.CH. (Selon les art. 60 SS du Code civil suisse)

STATUTS DE L ASSOCIATION SWISSRESPECT.CH. (Selon les art. 60 SS du Code civil suisse) STATUTS DE L ASSOCIATION SWISSRESPECT.CH (Selon les art. 60 SS du Code civil suisse) Article 1 Siège : 2 rue Sigismond-Thalberg, 1201 Genève SwissRespect.ch est une association sans but lucratif régie

Plus en détail

STATUTS L'ASSOCIATION ROMANDE DES METIERS DE LA BIJOUTERIE (ASMEBI)

STATUTS L'ASSOCIATION ROMANDE DES METIERS DE LA BIJOUTERIE (ASMEBI) STATUTS L'ASSOCIATION ROMANDE DES METIERS DE LA BIJOUTERIE (ASMEBI) DE Article premier CONSTITUTION ET DENOMINATION Sous la dénomination "Association romande des métiers de la bijouterie" (ASMEBI) il est

Plus en détail

CHAMBRE DE COMMERCE DE LA MRC DE L'ASSOMPTION RAPPORT FINANCIER 30 JUIN 2014

CHAMBRE DE COMMERCE DE LA MRC DE L'ASSOMPTION RAPPORT FINANCIER 30 JUIN 2014 RAPPORT FINANCIER RAPPORT FINANCIER SOMMAIRE Page Rapport de mission d'examen 1 Résultats 2 Bilan 3 Évolution de l'actif net 4 Flux de trésorerie 5 Notes complémentaires 6-12 Renseignements complémentaires

Plus en détail

IFRS 10 États financiers consolidés

IFRS 10 États financiers consolidés IFRS 10 États financiers consolidés PLAN DE LA PRÉSENTATION Aperçu Application Dispositions transitoires Prochaines étapes Ressources PRÉSENTATEURS Alex Fisher, CPA, CA Directeur de projets, Orientation

Plus en détail

DISTRICT 1700 DU ROTARY INTERNATIONAL

DISTRICT 1700 DU ROTARY INTERNATIONAL DISTRICT 1700 DU ROTARY INTERNATIONAL Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 déclarée à la Préfecture de la Haute Garonne Siège social Hôtel Mercure Saint-Georges, rue Saint Jérôme 31000 Toulouse.

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CNRS

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CNRS Direction de l audit interne www.cnrs.fr NE DAI 0 0 00 CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CNRS INTRODUCTION La présente charte définit la mission, le rôle et les responsabilités de la Direction de l audit interne

Plus en détail

Politiques et normes d audit de la Cour des comptes (20 avril 2007)

Politiques et normes d audit de la Cour des comptes (20 avril 2007) Politiques et normes d audit de la Cour des comptes (20 avril 2007) Légende: Politiques et normes d audit de la Cour des comptes européennes (20 avril 2007). Source: Cour des comptes européenne. Politiques

Plus en détail

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE En vigueur en date du 1er avril 2014 1. Objet Le comité des ressources

Plus en détail

Guide sur les normes comptables. pour les organismes sans but lucratif contrôlés par les organismes municipaux

Guide sur les normes comptables. pour les organismes sans but lucratif contrôlés par les organismes municipaux Guide sur les normes comptables pour les organismes sans but lucratif contrôlés par les organismes municipaux Avril 2014 Direction générale des finances municipales Ministère des Affaires municipales et

Plus en détail

Fiche 41. C est le seul document budgétaire au sens strict qui soit obligatoire.

Fiche 41. C est le seul document budgétaire au sens strict qui soit obligatoire. Fiche 41 otions clés sur les documents budgétaires Deux sortes de documents peuvent être distingués : d une part, ceux qui prévoient et autorisent, ce sont les budgets au sens strict et d autre part, les

Plus en détail

Constitution Ultimate New Brunswick. Article I Nom

Constitution Ultimate New Brunswick. Article I Nom Constitution Ultimate New Brunswick Article I Nom 1.1 La présente association doit légalement être connue sous le nom de New Brunswick Disc Sport Association, ci-après nommée Ultimate New Brunswick (U.N.B.)

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 306 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 26 janvier 2012 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE NATIONALE, sur le financement des comités d entreprise, TRANSMISE

Plus en détail

SOBERMAN ^ CHARTERED ACCOUNTANTS

SOBERMAN ^ CHARTERED ACCOUNTANTS SOBERMAN ^ CHARTERED ACCOUNTANTS Le 16 mars 2012 Société canadienne d évaluation 1485, avenue Laperrière Ottawa (Ontario) K1Z 7S8 À l attention de : Madame Tracy Fiander-Trask, Trésorière PRIVÉ ET CONFIDENTIEL

Plus en détail