Les principales étapes du développement de l enfant et de l adolescent

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les principales étapes du développement de l enfant et de l adolescent"

Transcription

1 Les principales étapes du développement de l enfant et de l adolescent Présentation Caroline Loechleiter - Psychologue scolaire Formation des AVS du Bas-Rhin mars 2013

2 Partie 1: Psychologie du développement 1- Le développement de l enfant 1.a. Le développement moteur - la notion de test 1.b. Le développement de la communication 1.c. L acquisition du langage 1.d. Le développement graphique 1.e. La construstion de la personne 1.f. Le développement social de l intelligence 2- Le développement cognitif de l enfant : les 4 stades de l intelligence 2.a. L intelligence sensori-motrice b. L intelligence pré-opératoire c. Le stade des opérations concrètes d. Le stade des opérations formelles 12+ Partie 2: La psychologie clinique et la théorie psychanalytique 1- Le Sujet en psychanalyse 2- Les stades de développement psychoaffectifs 2.a. De la naissance au stade oral 2.b. Le stade oral de 0 à 1 an 2.c. Le stade anal de 1 an à 2-3 ans 2.d. Le stade phallique de 3 à 5 ans 2.e. La période de latence de 6 à 12 ans 2.f. L adolescence de 12 à 18 ans : le stade génital 3- «L enfant global» face aux apprentissages 3.a Capacité à être seul 3.b. Curiosité 3.c. Capacité de représentation 3.d. Capacité à différer 3.d. Capacité d identification 3.e. Capacité d adaptation intellectuelle

3 Partie 1 : psychologie du développement 1. Le développement de l enfant La notion de test: Un test est un protocole standardisé qui permet de comparer ou de situer un individu ou ses performances par rapport à la norme d une population d individus définis, en fonction des réponses qu il donne. Observer pour : diagnostiquer, calculer un quotient de développement, mettre en place un protocole destiné à limiter, diminuer ou faire disparaître ce décalage...

4 1.a. Le développement moteur Le développement du tonus et de la posture (9-12) Le développement de la locomotion (7-18) Le développement de la préhension (0-1an) 1.b. Le développement de la communication Grâce à l interaction maternant/bébé au contact visuel communicatif, au développement cognitif du bébé conduites communicatives hypothèses et réponses stables séquences causales d évènements le maternant exige de plus en plus de mots La communication «tend à tendre» vers un but

5 1.c. L acquisition du langage: Phase pré-linguistique: 0-1 mois : cris,pleurs puis gazouillis, soupirs 1-2 mois : apparition de sons composés (eueu) 6-7 mois : premières consonnes (ba da) = babillage 8-9 mois : restriction des sons émis à ceux de la langue maternelle, apparition des gestes communicatifs, compréhension de mots simples («tiens», «donne», «regarde»...) Phase linguistique: L entourage renforce la production linguistique qui a du sens pour eux : papa, chat (ta...) mois : entre 20 et 200 mots et/ou combinaisons (papa pa ti)

6 1.d. Le développement graphique: La période du réalisme fortuit: L enfant imite l autre, la qualité de son geste étant déterminée par son impulsivité motrice. A 2ans, il tient la feuille et le crayon à pleine main, dépasse le cadre. Traits, puis gribouillage circulaire. La période du réalisme manqué: L enfant interprète son dessin APRES l avoir fait. La période du réalisme intellectuel: A 4 ans, L enfant a une intention préalable au dessin. A 6 ans, il organise l espace, dessine des scènes. La représentation du mouvement est en voie d acquisition.

7 0-3 mois : symbiose physiologique (stade impulsif pur) 3-9mois : symbiose affective (stade émotionnel) 9-18 mois : jeux d alternance syncrétiques (stades sensori-moteur et projectif) 18 mois-3 ans : jeux d imitation du partenaire en temps réel 3-6 ans : (stade du personnalisme) la différenciation est opérante, l enfant s oppose à l autre. Il imite en différé tout en s affirmant. Wallon: «le Moi se construit en même temps qu il s oppose.» (6-11 ans : stade de la personnalité polyvalente. 12 ans : stade de l adolescence:découverte de ses valeurs) La maladie mentale est une crise non dépassée, permanente. L'individu n'a pas pu se stabiliser, trouver un compromis. 1.e. La construction de la personne : de l indifférenciation moi/autrui à la différenciation Le modèle de Henri Wallon ( ): Le biologique (sensations internes) et le social (l entourage) interagissent pour développer le Moi, qui franchit les différents stades de crises en crises, d un ensemble de conduites dominantes à l autre.

8 René Zazzo ( ) formalise en 4 étapes le comportement de l enfant face à son reflet dans le miroir: Etape 1: Reconnaissance indifférente de l'image d un autre (à quelques mois) Etape 2 : L'enfant prend son image pour un autre enfant Etape 3 : Malaise devant son reflet Etape 4 : Identification de l'enfant à sa propre image (vers 2 ans)

9 1.f. Le développement social de l intelligence Le conflit sociocognitif : Point de vue extérieur Coopération/ rivalité conflit?!?! décentration?!?! Progrès cognitif Après 12 ans: raisonnement abstrait - Dépassement des identifications parentales - Recherche de l indépendance économique et sociale

10 2- Le développement cognitif Jean Piaget ( ) : «édifier une théorie scientifique de la connaissance, basée sur la vérification de faits établis expérimentalement» Quelle différence existe-t-il entre la pensée de l enfant et celle de l adulte? Quelle est la vision du monde de l enfant et son explication des phénomènes? Les connaissances s acquièrent et se développent à travers l échange entre l individu et l environnement = ADAPTATION ASSIMILATION (de l objet dehors vers l enfant «dedans») ACCOMMODATION (dedans vers dedans)

11 Piaget : Les 4 stades du développement Le stade Sensori-moteur 0-2 Le stade Pré-opératoire 2-7 Le stade des opérations concrètes 7-12 Le stade des opérations formelles 12+

12 Les 4 stades de l intelligence: 1:L intelligence sensori-motrice 0-2ans 2:L intelligence pré-opératoire 2-7ans 3:Le stade des opérations concrètes 7-12ans 4:Le stade des opérations formelles 12-14ans 2.a. L intelligence sensori-motrice (0-2 ans) Stade expérimental, non conceptuel, tatônnements Sous-stade 1.a: 0-4 mois adaptation réflexe au milieu succion réflexe reconnaissance de l objet découverte de l objet succion réflexe

13 Sous-stade 1.b: 4-12 mois Adaptation intentionnelle (du réflexe au schème*) Coordination des schèmes* secondaires (expérience, accommodation, assimilation) : vue, toucher, ouïe Sous-stade 1.c: mois Le bébé agit sur le milieu, adapte les moyens aux fins. Sous-stade 1.d: mois Du schème moteur au schème représentatif Assimilation (déséquilibre cognitif) chien Accommodation (équilibre cognitif) assimilation chien accommodation assimilation *le schème est une action qui peut être répétée, se consolidant alors et utilisable dans des situations nouvelles, accommodable (expérience nouvelle), se généralisant. Le schème d action=mouvement précis. chien... chat

14 2.b. L intelligence pré-opératoire (2-7 ans) L enfant se sert de ses représentations mentales pour évoquer les objets absents grâce au langage (symbolique), au dessin (sémiotique)... Les jeux symboliques : moyens d adaptation intellectuelle et affective. (transformation du réel, communication, invention, imitation, représentation, action...) Faire semblant Imiter en différé Parler* Avoir une image mentale *2.c. L acquisition du langage **2.e. Le développement graphique Dessiner**

15 Avant 7 ans : égocentrisme intellectuel : «Je crois ce que je vois». La pensée est intuitive, magique, sans avant ni après, non réversible. Expérimentation: A 7 ans : La réponse est juste à tâtons mais ne résiste pas à la contre suggestion. Après 7 ans : conservation de la matière acquise.

16 2.c. Le stade des opérations concrètes(7-12 ans) De la pensée subjective à la capacité de se décentrer cognitivement et moralement. Il conçoit les modifications et raisonne : sur du matériel concret (

17 2.d Le développement cognitif de 12 ans à l âge adulte: Le stade des opérations formelles: le raisonnement hypothético-déductif L individu peut élaborer une représentation de représentation: les probabilités, la relativité...

18 Partie 2 : La théorie de la psychanalyse S.Freud ( ), médecin neurologue autrichien. Père fondateur de la psychanalyse. J.Lacan ( ), psychiatre psychanalyste français, interprète l oeuvre de Freud à la lumière de différentes théories.

19 1.Le Sujet en psychanalyse Pulsions (principe de plaisir) CORPS S PSYCHISME -modèle maternel: 1 Monde réel (sensations, objets signifiés) satisfaction Monde imaginaire (représentation pour supporter la différence entre le réel et le symbolique, dominer la pulsion) -modèle paternel: 2 Monde symbolique (images, représentations,concepts signifiants)

20 Monde Réel Ressenti par les 5 sens Que l Autre dit, Que la société ordonne Monde Symbolique Monde Imaginaire celui de l ETRE (image) qui aménage Le réel qu il ressent et le symbolique qu on dit

21 2. Les 6 stades du développement psychoaffectif : A l issu de chaque stade, correspond une séparation (une perte) mais aussi une promesse du stade suivant 2.a. De la naissance au stade oral Fusion, pulsion de vie 2.b. Le stade oral de 0 à 1 an Relation de proximité centrées sur l oralité. Stade du miroir : unité du corps, construction de l identité du Sujet au nouage des trois corps Corps réel Sujet Parlant «Je» Image de soi «Moi»

22 2.c. Le stade anal de 1 an à 2-3 ans L enfant a besoin de l adulte maternant pour «le faire» mais il doit avoir envie d autonomie et les adultes doivent l accepter et l y aider. 2.d. Le stade phallique de 3 à 5 ans Phase oedipienne: de la relation duelle à la relation triangulaire : période de pertes pour l enfant (et la mère), symbolisées par les interdits. Symbolisée = symbolisation possible et faite = capacité de supporter l absence... 2.e. La période de latence de 6 à 12 ans Refoulement, pulsions faibles - sublimation apprentissages abstraits 2.f. L adolescent de 12 à 18 ans : le stade génital Image de parents idéalisés Autonomie physique et psychique limites intelligence conflits Principe de réalité

23 3. «L enfant global» face aux apprentissages 3.a Capacité à être seul Avoir intériorisé des représentations sécurisantes, aptes à refréner le principe de plaisir du corps, les conflits intérieurs. 3.b. Curiosité Mobiliser l attrait primitif de la découverte pour un intérêt valorisé- transformer les pulsions primitives corporelles en réalisations intellectuelles-sublimer 3.c. Capacité de représentation Mémoriser sous forme d images mentales ce qui vient du «dehors», dans un contexte de cohérence pour qu il y ait ce lien dehors/dedans possible, du sens 3.d. Capacité à différer son plaisir Les représentations psychiques (imaginaires) viennent s intercaler entre la décharge motrice urgente et le corps apte à l assouvir. Transformer un réel interne (une tension) en symbolique (un travail), grâce à l interface des images internes-sublimation 3.d. Capacité d identification Souhaiter s approprier ce qu on admire chez l autre, dans un contexte de relation positive avec l adulte : distance, sécurité, empathie 3.e. Capacité d adaptation intellectuelle Accepter que l Autre introduise des idées qui ne soient pas des objets intérieurs menaçants, des règles que l enfant ne maîtrise pas ou pas complètement si des adaptations doivent être faites.

24 Merci pour votre attention, bonne continuation...

PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement. Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15

PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement. Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15 Sommaire Avant-propos... 11 PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement CHAPITRE 1 Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15 I. Les différents champs disciplinaires de la

Plus en détail

Les coins jeux. à l Ecole Maternelle. Un outil au service des apprentissages...

Les coins jeux. à l Ecole Maternelle. Un outil au service des apprentissages... Les coins jeux à l Ecole Maternelle Un outil au service des apprentissages... 1 L enfant et le jeu JEU: du latin jocus : amusement et ludus : jeu 2 "le jeu, c est le travail de l'enfant, c est son métier,

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE L ENFANT

DEVELOPPEMENT DE L ENFANT DEVELOPPEMENT DE L ENFANT I. L enfant de 3 à 6 ans 1. Le développement moteur et intellectuel L enfant n a pas encore la maîtrise motrice de l adulte, mais il a déjà acquis la tonicité musculaire, des

Plus en détail

Les 6 sous-stades. La période sensori-motrice. Le stade réflexe. Coordination main/bouche. Du réflexe au schème: exemple du réflexe de succion

Les 6 sous-stades. La période sensori-motrice. Le stade réflexe. Coordination main/bouche. Du réflexe au schème: exemple du réflexe de succion Les 6 sous-stades La période sensori-motrice La construction de l intelligence à partir des sens, de l action et des déplacements I. Stade réflexe du premier mois II. Stade des réactions circulaires primaires

Plus en détail

Enfants, adolescents et techniques hypnotiques

Enfants, adolescents et techniques hypnotiques Table des matières Sommaire 1 1 Objectifs et préliminaires 2 1.1 Répétitions 1.2 Émotions 1.3 Relaxation 1.4 Concentration 1.5 Croyance 1.6 Conclusion 2 Mécanismes 4 2.1 Conscient et inconscient 2.2 Motivations

Plus en détail

Le développement psychologique de l'enfant et de l'adolescent

Le développement psychologique de l'enfant et de l'adolescent Méthodes d'investigation en psychologie Définitions Qu'est-ce que la psychologie? Catégories : Psychologie expérimentale / fondamentale ( cognitive) Fonctionnement cognitif des individus : compréhension,

Plus en détail

Lev Semenovitch VYGOTSKY

Lev Semenovitch VYGOTSKY 1 er / 4 décembre : Vygotsky (1896-1934) 8 /11 décembre : Wallon (1879-1962) 15/ 18 décembre : Bruner (1915 -.) 5/8 janvier : modèles néo-piagétiens Sandrine HONORE MASSON shmasson@up.univ-aix.fr - Importance

Plus en détail

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

Introduction à la psychologie du développement

Introduction à la psychologie du développement Introduction à la psychologie du développement Cours 5 Épistémologie génétique et développement de connaissance F. Francis Strayer (Automne 2012) La psychologie du développement Moderne! Epistémologie

Plus en détail

2. l enfant de 3-6 ans 2.1 le développement moteur et intellectuel

2. l enfant de 3-6 ans 2.1 le développement moteur et intellectuel Index des Dossiers Envoyer cette page à un(e) ami(e) Le Développement Psychologique de l'enfant page 1-2 - 3-4 TEXTES Réflexions Dossiers Etudes Bibliques Témoignages Intro à la Bible Symbole des Apôtres

Plus en détail

2. CONSTRUIRE LE CONCEPT DE. la dialectique enseigner / apprendre

2. CONSTRUIRE LE CONCEPT DE. la dialectique enseigner / apprendre 2. CONSTRUIRE LE CONCEPT DE NOMBRE, OUI MAIS COMMENT? la dialectique enseigner / apprendre 1 un modèle d'apprentissage : Piaget psychologie du développement sujet milieu (d'apprentissage) équilibre élément

Plus en détail

LES STADES DU DEVELOPPEMENT DE L ENFANT. Quelques points de repère

LES STADES DU DEVELOPPEMENT DE L ENFANT. Quelques points de repère Développement de l enfant Circonscription de Schœlcher 1 LES STADES DU DEVELOPPEMENT DE L ENFANT Synthèse proposée par les enseignants spécialisés E et G, les psychologues scolaires de la circonscription

Plus en détail

Culture du livre / Culture des écrans : l indispensable complémentarité

Culture du livre / Culture des écrans : l indispensable complémentarité Culture du livre / Culture des écrans : l indispensable complémentarité Serge TISSERON Psychiatre Docteur en psychologie HDR à l Université Paris-Ouest http://www.sergetisseron.com Pourquoi parler de:

Plus en détail

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007 Le Développement Dodley Severe Janvier 2007 Objectifs Connaître et comprendre les principes et les facteurs influençant la croissance physique et le développement intégral de l enfant Délimiter les secteurs

Plus en détail

- GEOPSY.COM - Psychologie interculturelle et Psychothérapie - Le Dessin d enfant

- GEOPSY.COM - Psychologie interculturelle et Psychothérapie - Le Dessin d enfant Le Dessin d enfant L acte de dessiner est un processus cathartique naturel, qui a un rôle thérapeutique. Le dessin est un message et un autoportrait dans lequel apparaissent les préoccupations présentes,

Plus en détail

Les 2 grands paradigmes

Les 2 grands paradigmes Communication définitions http://www.cnrtl.fr/etymologie/communication Ethymologie: empr. au lat. class. communicatio «mise en commun, échange de propos, action de faire part» Les 2 grands paradigmes 1.

Plus en détail

Pr Antoine Guedeney & Dr Ludivine Dubois Module Psychologie P1 2008 Propriété de la Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot

Pr Antoine Guedeney & Dr Ludivine Dubois Module Psychologie P1 2008 Propriété de la Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot Le développement psychologique I: de 0 à3 ans Pr Antoine Guedeney & Dr Ludivine Dubois Module Psychologie P1 2008 Propriété de la Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot Plan 1. Les définitions et les

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

Licence 2. Acquisition du langage Cours 3

Licence 2. Acquisition du langage Cours 3 Licence 2 Acquisition du langage Cours 3 Cours du 8 mars 2012 Cours du 23 février video Fin séquence 1 Séquence 2 : hypothèses fondatrices sur l émergence du langage Séquence 3 : neurolinguistique fonctionnelle

Plus en détail

Agir et s exprimer avec son corps

Agir et s exprimer avec son corps Agir et s exprimer avec son corps LES JEUX COLLECTIFS À L ÉCOLE MATERNELLE Mercredi 10 décembre 2014 ANDREU Sophie, CPC 9 ème BOTHUA Alexandre, CPC 10 ème BREYTON Maryline, CPC 9 ème Déroulé de la formation

Plus en détail

L accueil de l enfant à l école maternelle. MME ELSO Myriam Psychologue Clinicienne

L accueil de l enfant à l école maternelle. MME ELSO Myriam Psychologue Clinicienne L accueil de l enfant à l école maternelle MME ELSO Myriam Psychologue Clinicienne Intervention du 17/04/2013 En guise de préambule Un seul point de vue ne peut suffire à appréhender une situation ni prétendre

Plus en détail

Cours N 1 : Le développement psychologique de 0 à 3 ans

Cours N 1 : Le développement psychologique de 0 à 3 ans Introduction Cours N 1 : Le développement psychologique de 0 à 3 ans Le développement psychologique du bébé C est un développement extraordinaire, en vitesse et en ampleur, en moins de 3 ans avec un programme

Plus en détail

ÉLÉMENTS DU DÉVELOPPEMENT DE L ENFANT

ÉLÉMENTS DU DÉVELOPPEMENT DE L ENFANT ÉLÉMENTS DU DÉVELOPPEMENT DE L ENFANT Introduction Le tableau suivant propose quelques éléments (liste non exhaustive) du développement de l enfant. Cela s appuie sur la recherche en sciences cognitives,

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

L ANALYSE DE LA PRATIQUE ET L ATTITUDE CM DU 4 OCTOBRE 2012 UE 2.6 S5. RÉFLEXIVE DE L INFIRMIER EN PSYCHIATRIE.

L ANALYSE DE LA PRATIQUE ET L ATTITUDE CM DU 4 OCTOBRE 2012 UE 2.6 S5. RÉFLEXIVE DE L INFIRMIER EN PSYCHIATRIE. L ANALYSE DE LA PRATIQUE ET L ATTITUDE RÉFLEXIVE DE L INFIRMIER EN PSYCHIATRIE. CM DU 4 OCTOBRE 2012 UE 2.6 S5. Jean Maillet-Contoz Bureau des soins infirmiers. CH le Vinatier OBJECTIFS Remobiliser les

Plus en détail

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?»

DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» DE LA COMMUNICATION A LA RELATION «CE QU ECOUTER VEUT DIRE?» UVA FOREZ Nathalie Monge Rodriguez 1 PLAN DE L INTERVENTION I. Communiquer :quelques rappels théoriques. II. De la communication à la relation.

Plus en détail

La contribution des pères au développement de leur enfant

La contribution des pères au développement de leur enfant Activité 1 La contribution des pères au développement de leur enfant Le père: Un rôle en évolution Théorie de l évolution Question de survie! Homme Animaux Christine Gervais, Ph. D., Professeur au département

Plus en détail

Le Développement Psychomoteur. Pr Patrick Berquin CHU Amiens patrick.berquin@u-picardie.fr

Le Développement Psychomoteur. Pr Patrick Berquin CHU Amiens patrick.berquin@u-picardie.fr Le Développement Psychomoteur Pr Patrick Berquin CHU Amiens patrick.berquin@u-picardie.fr Associe: Développement moteur La marche La préhension La motricité «fine» Développement des fonctions cognitives

Plus en détail

Acquisition et développement du langage

Acquisition et développement du langage Acquisition et développement du langage I- Introduction In utero le bébé grandit dans un bain sonore. Dès 5 mois de grossesse les bruits extérieurs lui parviennent. Le fœtus peut mémoriser des sons. La

Plus en détail

Introduction aux Sciences

Introduction aux Sciences Introduction aux Sciences Humaines UE 1.1 1 L1 1 Les Sciences Humaines I Historique II Théories & concepts III Psychologie, Psychanalyse y IV Sociologie, Psychologie Sociale V Anthropologie, Ethnologie

Plus en détail

Ce résumé de cours de psychologie s'adresse à un public d'étudiants en première année de Licence de soins infirmiers.

Ce résumé de cours de psychologie s'adresse à un public d'étudiants en première année de Licence de soins infirmiers. Ce résumé de cours de psychologie s'adresse à un public d'étudiants en première année de Licence de soins infirmiers. UE11.S1 EC2 LES GRANDS DOMAINES DE LA PSYCHOLOGIE LES GRANDS DOMAINES DE LA PSYCHOLOGIE

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

PSYCHOLOGIE MEDICALE

PSYCHOLOGIE MEDICALE PSYCHOLOGIE MEDICALE La pratique médicale s appuie sur : La technique : connaissance, expérience, formation initiale et continue. La relation : médecin/patient, médecin/famille, médecin/équipe soignante.

Plus en détail

La psychologie du développement en 20 grandes notions. Céline Clément Élisabeth Demont

La psychologie du développement en 20 grandes notions. Céline Clément Élisabeth Demont P s y c h o S u p La psychologie du développement en 20 grandes notions Céline Clément Élisabeth Demont Conseiller éditorial Stéphane Rusinek Illustration de couverture Franco Novati Dunod, Paris, 2013

Plus en détail

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire 1. Ce que disent les plans d études vaudois Dans la partie consacrée aux finalités de l école vaudoise, le Plan d Etudes Vaudois (PEV) note à propos

Plus en détail

FORMATION «ACCOMPAGNANT PETITE ENFANCE»

FORMATION «ACCOMPAGNANT PETITE ENFANCE» FORMATION «ACCOMPAGNANT PETITE ENFANCE» Thème Bien qu un enfant soit unique, il est le fruit d un même schéma de développement dès sa conception. Ce schéma repose sur une succession d étapes précises,

Plus en détail

Mention «Psychologie»

Mention «Psychologie» Diplôme Bac + 3 Parcours - - - - - Contacts UFR LLSHS Lettres, Langues, Sciences Humaines et des Sociétés /lshs/ Secrétariat Licence "Psychologie" - Bureau C313 : tél.: 01 49 40 44 65 / 31 66 Contact formation

Plus en détail

Favoriser l'attachement sécurisant chez les bébés et les jeunes enfants : Le Cercle de sécurité

Favoriser l'attachement sécurisant chez les bébés et les jeunes enfants : Le Cercle de sécurité Favoriser l'attachement sécurisant chez les bébés et les jeunes enfants : Le Cercle de sécurité Congrès Enfanter le monde 26 novembre 2010 Claud Bisaillon, Ph.D. Psychologue, professeure Plan de la présentation

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant Le développement psychomoteur de l enfant de 1 mois à 3

Plus en détail

PROPRETÉ (et saleté? ): du clivage à l ambivalence

PROPRETÉ (et saleté? ): du clivage à l ambivalence PROPRETÉ (et saleté? ): du clivage à l ambivalence www.taneb.org 1 Approche clinique, par Jean-Pierre BÉNAT, Psychologue-Clinicien STATISTIQUES Propreté nocturne 20% à 3 ans, 80% à 4 ans, 90% à 5 ans.

Plus en détail

MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013. Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod.

MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013. Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod. MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013 Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod. Des élèves qui sont «contre l école». Elle leur est un appui. Tout en ayant des capacités de

Plus en détail

En quoi les nouveaux programmes pour l'école maternelle sont-ils nouveaux?

En quoi les nouveaux programmes pour l'école maternelle sont-ils nouveaux? En quoi les nouveaux programmes pour l'école maternelle sont-ils nouveaux? Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l éducation nationale Toulouse 28 mars 2015 JOURNEE ACADEMIQUE AGEEM «Nouveaux programmes»?

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Professeur Thierry BOUGEROL

Professeur Thierry BOUGEROL UE7 - Santé Humanité Société Chapitre 2 : Développement psychologique : personnalité et tempérament Professeur Thierry BOUGEROL Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous

Plus en détail

Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie

Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie 1. Anxiété de séparation 2. Phobie spécifique 3. Phobie sociale 4. Anxiété généralisée 5.

Plus en détail

Douleurs chroniques Aspects psychanalytiques

Douleurs chroniques Aspects psychanalytiques Douleurs chroniques Aspects psychanalytiques Marie Santiago Delefosse Professeure de la Chaire de Psychologie de la Santé Equipe «Psychologie Qualitative de la Santé et de l Activité» Université delausanne

Plus en détail

Le développement des habiletés motrices chez l enfant de 0 à 12 ans.

Le développement des habiletés motrices chez l enfant de 0 à 12 ans. Le développement des habiletés motrices chez l enfant de 0 à 12 ans. 1) Dans le cursus éducation et motricité,il est important d acquérir des connaissances sur la motricité de l enfant et les exploiter

Plus en détail

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão LES PSYCHOTHÉRAPIES Filipe Galvão PLAN Introduction / définitions Psychothérapie de soutien Thérapies comportementales et cognitives Psychanalyse Hypnose Thérapies à médiation corporelle Thérapies collectives

Plus en détail

Développement de l enfant

Développement de l enfant MEEF-PE S1 UE psychologie Développement de l enfant Plan général du cours Introduction 0-3 ans 3-6 ans 6-12 ans 1 Plan général du cours Introduction Définition & précisions Facteurs du développement Une

Plus en détail

Diriger une école maternelle

Diriger une école maternelle Diriger une école maternelle E.HAYOT IEN Toul Mai 2012 D après les travaux de l IEN maternelle 83 DIRIGER? Etre le chef? Prendre des décisions? Avoir du pouvoir? Juger? Contrôler? Commander? Animer? Coordonner?

Plus en détail

Théorie de la personnalité 20/10/03

Théorie de la personnalité 20/10/03 Théorie de la personnalité 20/10/03 Modèle théorique de la réalité psychique de Freud (subjectivité à travers des relations d intersubjectivité. Une des mauvaises qualités de cette relation est de na pas

Plus en détail

Médicaments, libido et aspects interpersonnels

Médicaments, libido et aspects interpersonnels Médicaments, libido et aspects interpersonnels 11 octobre 2011 Jean Leblanc, m.d. psychiatre Clinique des troubles de l humeur Hôpital du Sacré-Coeur, Montréal Quelle est la différence entre l ignorance

Plus en détail

PRISE EN CHARGE ABA POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS PRESENTANT DES TROUBLES DU DEVELOPPEMENT

PRISE EN CHARGE ABA POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS PRESENTANT DES TROUBLES DU DEVELOPPEMENT PRISE EN CHARGE ABA POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS PRESENTANT DES TROUBLES DU DEVELOPPEMENT Présentation Céline psychologue clinicienne installée en libéral aux Pennes-Mirabeau Diplômée de l Université de

Plus en détail

Conception de l individu en psychologie:

Conception de l individu en psychologie: Conception de l individu en psychologie: Psychologie du Développement Lyda LANNEGRAND-WILLEMS Plan 1. Définition et objet de la psychologie du développement 2. Positionnement de la psychologie du développement

Plus en détail

«La capacité à être seul», WINNICOTT

«La capacité à être seul», WINNICOTT «La capacité à être seul», WINNICOTT La capacité d être seul est un signe des plus importants de la maturité du développement affectif. On repère chez le sujet ce qu il éprouve dans des situations de solitude,

Plus en détail

chez des élèves avec Trouble du Spectre Autistique 1

chez des élèves avec Trouble du Spectre Autistique 1 L ABSTRACTION chez des élèves avec Trouble du Spectre Autistique 1 Sandrine Marois, enseignante et personne ressource ASH lycée, juillet 2014 Ce qu est l abstraction et ce qu elle n est pas L abstraction

Plus en détail

Le développement de l enfant de la naissance à 6 ans Développement sensoriel, moteur, cognitif, affectif et social

Le développement de l enfant de la naissance à 6 ans Développement sensoriel, moteur, cognitif, affectif et social Le développement de l enfant de la naissance à 6 ans Développement sensoriel, moteur, cognitif, affectif et social Ce document ne traite pas des domaines suivants : Le développement du langage de l enfant,

Plus en détail

La mise en œuvre du nouveau programme de l'école maternelle. Aline DUPONT, CPC L7 Mélanie ARDAILLOU, CPC EPS L3 et L4 Sandrine BROUARD, CPC L4

La mise en œuvre du nouveau programme de l'école maternelle. Aline DUPONT, CPC L7 Mélanie ARDAILLOU, CPC EPS L3 et L4 Sandrine BROUARD, CPC L4 La mise en œuvre du nouveau programme de l'école maternelle Aline DUPONT, CPC L7 Mélanie ARDAILLOU, CPC EPS L3 et L4 Sandrine BROUARD, CPC L4 Ce qui a changé... 1- Dans les démarches et les modes de travail...

Plus en détail

Le Développement Psychomoteur

Le Développement Psychomoteur Le Développement D Psychomoteur Pr Patrick Berquin CHU Amiens berquin.patrick@chu chu-amiens.fr Associe: Développement moteur La marche La préhension La motricité «fine» Développement des fonctions cognitives

Plus en détail

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation?

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? THÈME DE L INDIVIDU À L ACTEUR L organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination

Plus en détail

Remarque :...47 TABLE DES MATIÈRES III...37

Remarque :...47 TABLE DES MATIÈRES III...37 INTRODUCTION... 7 Comprendre son enfant par le langage des dents... 7 La bouche : un théâtre qui révèle des secrets... 7 Une dent, une phase... 7 Avertissement... 9 Comment lire ce livre?... 10 Mise en

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

Aristote. L enseignement est conçu, sur des bases scientifiques dans une alternance entre théorie d une part, et pratique, d autre part.

Aristote. L enseignement est conçu, sur des bases scientifiques dans une alternance entre théorie d une part, et pratique, d autre part. "Trouver le moyen de donner sens à vos circonstances et appliquer les principes qui vous guideront le mieux, cela s'appelle Philosophie appliquée ou Sagesse pratique" Aristote Programme : Il a été élaboré

Plus en détail

praxisa PSYCHOLOGIE GENERALE plan de formation

praxisa PSYCHOLOGIE GENERALE plan de formation praxisa PSYCHOLOGIE GENERALE plan de formation Livret 1 : "connais-toi toi même". "ETRE BIEN DANS SA TETE, ETRE BIEN DANS SON CORPS". Vous étudiez les différentes méthodes historiques pour apprendre à

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

psychologie psybox.fr

psychologie psybox.fr COURS de psychologie psybox.fr 1. Les racines philosophiques de la psychologie > discipline récente > traversée par plusieurs grands courants Avant la fin du XIX e siècle : > relations corps/esprit >

Plus en détail

ECU 5.1.3 Psychologie de l éducation et psychologie sociale. L5 Éducation Motricité 24h CM Enseignant: Yancy Dufour Plan des cours

ECU 5.1.3 Psychologie de l éducation et psychologie sociale. L5 Éducation Motricité 24h CM Enseignant: Yancy Dufour Plan des cours ECU 5.1.3 Psychologie de l éducation et psychologie sociale L5 Éducation Motricité 24h CM Enseignant: Yancy Dufour Plan des cours Deux ouvrages conseillés somme support, complément, renforcement de ces

Plus en détail

1. L enfant de 0 à 3 ans 1.1 Le développement moteur et intellectuel

1. L enfant de 0 à 3 ans 1.1 Le développement moteur et intellectuel Index des Dossiers Envoyer cette page à un(e) ami(e) Le Développement Psychologique de l'enfant page 1-2 - 3-4 TEXTES Réflexions Dossiers Etudes Bibliques Témoignages Intro à la Bible Symbole des Apôtres

Plus en détail

Définition 6.1 : Compétences (1/2)

Définition 6.1 : Compétences (1/2) Définition 6.1 : Compétences (1/2) «Caractéristique positive d'un individu témoignant de sa capacité à accomplir certaines tâches. Les compétences sont d'une très grande diversité. ( ) Certaines compétences

Plus en détail

C EST QUOI L ESPACE?

C EST QUOI L ESPACE? C EST QUOI L ESPACE? c est quoi un espace Un espace est un lieu plus ou moins bien délimité dans lequel on peut se situer. On peut distinguer l intérieur de l extérieur d un espace, son dedans de son dehors.

Plus en détail

Les parcours de motricité à l école maternelle

Les parcours de motricité à l école maternelle Les parcours de motricité à l école maternelle Pour commencer, quelques idées reçues : 1) «Le parcours de motricité, pratiqué tous les jours, suffit pour couvrir la programmation EPS» NON, car : Il manque

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Catalogue des Formations Parents Aujourd hui 2015

Catalogue des Formations Parents Aujourd hui 2015 Catalogue des Formations Parents Aujourd hui 2015 Catalogue des formations - Parents Aujourd hui 2015 p. 1 Les différentes formations que nous proposons dans notre catalogue s adressent { des professionnels

Plus en détail

Mathématiques et Motricité

Mathématiques et Motricité Mathématiques et Motricité Céline Gineste CPC EPS Montauban Sud et Montauban ASH Novembre 2013 Faire des mathématiques à l école maternelle? Il ne s agit pas de construire un apprentissage mathématiques

Plus en détail

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet

Le corps à l école. Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET. Isabelle Legros, CP EPS Anglet Le corps à l école Animation pédagogique 12 janvier 2015 ANGLET Isabelle Legros, CP EPS Anglet SCHEMA CORPOREL Pas de définition qui fasse l unanimité, varie selon l angle d approche, De manière générale,

Plus en détail

Développement de l enfant

Développement de l enfant Développement de l enfant A Masurel Le 23 06 2015 Service de génétique Centre de référence anomalies du développement et syndromes malformatifs Les recherches sur le développement cognitif des enfants

Plus en détail

ELEMENTS D INTERPRETATION DU CAT. Source : Cours de DESS de Psychologie de l Enfance et de l Adolescence-Université Paris V

ELEMENTS D INTERPRETATION DU CAT. Source : Cours de DESS de Psychologie de l Enfance et de l Adolescence-Université Paris V Groupement Coopératif de Martinique pour la Promotion des personnes Inadaptées et Handicapées Groupement de coopération médico sociale conforme au décret du n 2006 413 du 6 avril 2006 et enregistré par

Plus en détail

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages 1 La démarche diagnostique Dr Chouchane Pédiatre Mme Vinet Psychologue Dr Dulieu Médecin rééducateur Dr Guimas Pédiatre Mme Saltarelli Orthophoniste Mme Laprevotte

Plus en détail

Le développement de l enfant. L enfant, un être en relation

Le développement de l enfant. L enfant, un être en relation Le développement de l enfant L enfant, un être en relation Sommaire Les premières années de vie Les stades du développement: PIAGET Apprendre c est assimiler La période de l école maternelle Le développement

Plus en détail

Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles. L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure

Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles. L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure Intervenant Mathé Kaufmann Gestalt-Thérapeute, Superviseure

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

L évolution du langage chez les jeunes enfants

L évolution du langage chez les jeunes enfants L évolution du langage chez les jeunes enfants De la difficulté au trouble Animation pédagogique-brigitte Lavallée 1 Avant-propos La maîtrise du langage, élément fondamental de la réussite scolaire de

Plus en détail

- GEOPSY.COM - Psychologie interculturelle et Psychothérapie - OBSERVATIONS ET HYPOTHESES PSYCHOPATHOLOGIQUES

- GEOPSY.COM - Psychologie interculturelle et Psychothérapie - OBSERVATIONS ET HYPOTHESES PSYCHOPATHOLOGIQUES OBSERVATIONS ET HYPOTHESES PSYCHOPATHOLOGIQUES INTRODUCTION - contexte de consultation - présentation générale enfant et famille - symptômes prévalents, au devant du tableau clinique - âge (des troubles

Plus en détail

Thème 1 Handicap en général - Fiche 1

Thème 1 Handicap en général - Fiche 1 Thème 1 Handicap en général - Fiche 1 Enfants de 9 à 12 ans Elèves de l enseignement secondaire inférieur 1 - Aborder le thème de la différence - Quelle place a la personne handicapée dans la société -

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous POURQUOI? COMMENT? comparatif 2008/2015 PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière

Plus en détail

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision Conclusion générale Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la rédaction de cette thèse. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision rationnelle compatible

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R)

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R) L Accompagnement des personnes âgées et des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer par différentes approches: - l haptonomie - le Sensitive Gestalt Massage)R( - la Réflexologie plantaire Préparé

Plus en détail

IFSI Charles Foix UE 4.2 Isabelle Ménard

IFSI Charles Foix UE 4.2 Isabelle Ménard IFSI Charles Foix UE 4.2 Isabelle Ménard Un médiateur est habituellement une personne physique qui intervient pour faciliter une communication, une relation, le transfert d'un savoir ou d'une connaissance.

Plus en détail

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement LES TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT DR PAULE GARROS PLAN 1. Introduction 2. Clinique des troubles anxieux 3. Evaluation clinique 4. Traitement 1. INTRODUCTION 1.1. Points de repère 1.2.

Plus en détail

Le comportement humain

Le comportement humain Le comportement humain " Qu'est-ce que le comportement? C'est une action visible ou invisible et qui se passe à un moment donné. Le comportement est la résultante de 3 éléments : - les besoins, - les caractéristiques

Plus en détail

Recherche sur les dessins des enfants

Recherche sur les dessins des enfants Recherche sur les dessins des enfants Reiko KITAHARA, Takeshi MATSUISHI Yokohama National University Benjamin Franklin considérait les êtres humains comme des animaux équipés d'outils. D'abord créés uniquement

Plus en détail

Comportement de l enfant. Observation jeux libres OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS

Comportement de l enfant. Observation jeux libres OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION Deux séances d une heure chacune sont aménagées pour le bilan psychologique Linda Harré Psychologue CIERA Bilan

Plus en détail

Dispositif d accompagnement vers l insertion professionnelle des personnels en contrat aidé

Dispositif d accompagnement vers l insertion professionnelle des personnels en contrat aidé Dispositif d accompagnement vers l insertion professionnelle des personnels en contrat aidé Modules de 2014-2015 GRETA Midi-Pyrénées Le réseau Formation Continue de l Education Nationale SOMMAIRE DES MODULES

Plus en détail

Culture et Handicap Guide pratique de l accessibilité

Culture et Handicap Guide pratique de l accessibilité Culture et Handicap Guide pratique de l accessibilité p. 76-89 Définition des handicaps «Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d activité ou restriction de participation à

Plus en détail

Illustration des termes utilisés dans les différents programmes ministériels. au regard du développement global de l enfant

Illustration des termes utilisés dans les différents programmes ministériels. au regard du développement global de l enfant Illustration des termes utilisés dans les différents programmes ministériels au regard du développement global de l enfant Illustration des termes utilisés dans les différents programmes ministériels au

Plus en détail

Autisme, Trisomie 21, Troubles Envahissants du Développement : Réinventons le droit à l Ecole pour nos enfants sans solution

Autisme, Trisomie 21, Troubles Envahissants du Développement : Réinventons le droit à l Ecole pour nos enfants sans solution Autisme, Trisomie 21, Troubles Envahissants du Développement : Réinventons le droit à l Ecole pour nos enfants sans solution Devant l absence de prises en charges ou de structures comportementales adaptées

Plus en détail